L ASSURANCE MALADIE DES FRONTALIERS. Échéance /02/2014 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ASSURANCE MALADIE DES FRONTALIERS. Échéance /02/2014 1"

Transcription

1 L ASSURANCE MALADIE DES FRONTALIERS Échéance /02/2014 1

2 Historique 1963 : Frontaliers exclus des régimes sociaux en France et en Suisse. La strasbourgeoise, assurance privée, accepte de les prendre en charge 1975 : convention franco-suisse de sécurité sociale risque maladie exclu : Droit d affiliation à l assurance personnelle de la sécurité sociale française avec forfait frontalier ( Frs /an) 1995 : La LAMa devient la LAMal en Suisse. Les frontaliers en sont exemptés (préférant conserver leur assurance privée), grâce à l action du GTE, auprès du Conseil Fédéral CSS 2

3 Historique 2000 : L assurance personnelle de la sécurité sociale française devient CMU, régime dérogatoire pour les frontaliers au taux de 8 %, grâce à l action du GTE : Libre choix en matière d assurance maladie pour 7 ans après entrée en vigueur des Accords bilatéraux, suite à l action du GTE : Maintien de l assurance privée jusqu en 2014, toujours grâce à l action du GTE. CSS 3

4 Dérogation au droit communautaire de sécurité sociale Depuis le 1 er juin 2002, la Suisse applique le droit communautaire de sécurité sociale En fonction du droit communautaire, les frontaliers sont obligatoirement assurés en Suisse, y compris pour l assurance maladie La Suisse a négocié un droit d option en matière d assurance de soins. Ce droit a été reconnu par la France : - Régime suisse : Lamal - Régime français : CMU - La France a négocié un sous-droit d option provisoire aux frontaliers : assurance privée jusqu au 31mai 2014 CSS 4

5 CH LAMal 05/02/2014 5

6 CH LAMal FR CMU 05/02/2014 6

7 CH LAMal FR CMU Ass. privée 05/02/2014 7

8 CH LAMal FR CMU 05/02/2014 8

9 Mise en œuvre du droit d option Le frontalier a 3 mois pour faire un choix en matière d assurance maladie suivant la date d obligation d assurance : (date d embauche, la date de prise d effet de la rente, la date de résidence en France) Au-delà affiliation d office au système suisse d assurance maladie Choix définitif sauf : - Assurance privée CMU (sens unique) - Modifications dans la situation juridique de l assuré (note conjointe signée entre la F et la CH le 01/02/2013) 05/02/2014 9

10 Modifications dans la situation juridique de l assuré Le renouvellement du droit d option peut se faire dans les situations suivantes : - emploi en Suisse après un chômage indemnisé en France - Retraite (rentes suisses uniquement) Un frontalier qui déménage en Suisse sort du droit d option et sera assuré LAMal en vertu du droit suisse 05/02/

11 Coût de l assurance maladie LAMal (régime de base) : - Cotisation individuelle - Calculée en fonction des zones géographiques, du coût de la santé dans le pays de résidence et des modalités de prise en charge - Coût moyen pour les TF qui résident en France : 458 /mois et par adulte, pour les enfants : 120 /mois - Franchise légale unique de 241 (300 CHF) - pas de franchises à option pour les frontaliers 05/02/

12 Coût de l assurance maladie CMU (régime de base) : - Cotisation familiale avec notion d ayant droit - (RFR 9534 ) x 8% Assurance privée : - En fonction des clauses du contrat 05/02/

13 Les prestations LAMal : - Tout type de soins en France et en Suisse - Formulaire S1 pour transposition des droits en France à présenter à la CPAM - Assurance complémentaire au régime de base français (pour les soins en France uniquement) - Complémentaire pour les soins en Suisse selon les compagnies (tarifs adaptés) ) 13

14 Les prestations CMU : - Tout type de soins en France - Soins immédiatement nécessaires en Suisse pendant le séjour - Soins urgents en Suisse - Carte européenne d assurance maladie (validité portée à 2 ans) - Exclusion des soins programmés sauf autorisation préalable - Assurance complémentaire vivement conseillée 05/02/2014 v 14

15 Où trouver votre RFR? 05/02/

16 Assurance privée : Les prestations - Soins en France et en Suisse en fonction du contrat 05/02/

17 Le droit d option à partir du 1 er juin 2014 Pour les nouveaux frontaliers : Le droit d option demeure entre les régimes nationaux de sécurité sociale (CMU et LAMal) Pour les frontaliers actuellement assurés en privé : Disparition des contrats privés entre le 01/06/2014 et le 31/05/2015 et basculement à la CMU à la date anniversaire du contrat. Ex: date anniversaire du contrat : 31 mai 2014 = basculement CMU : 31/05/

18 Conséquences pour les frontaliers Assurés LAMal au 31/05/2014 : non impactés par la réforme Assurés CMU au 31/05/2014 : non impactés par la réforme (mais pourront bénéficier du taux de 6%) Assurés privés au 31/05/2014 : affiliation CMU 05/02/

19 La mise en œuvre de la réforme Calcul de la cotisation spécifique pendant la période transitoire (01/06/2014 au 31/12/2015) : (RFR- abattement) x 6% (sans CSG-CRDS) Calcul de la cotisation à partir du 01/01/2016 (RFR abattement) x 8% (sans CSG-CRDS) Les revenus du travail perçus en Suisse ne sont pas assujettis à la CSG-CRDS 19

20 Quelques simulations Couple marié, 2 enfants, Mr travaille en Suisse, Mme en France : RFR total , RFR de Mr Assurance privée (garantie plénière F et CH) : 1603 /an, soit 133 /mois -- LAMal (base) : 5468 / an, soit 458 /mois en moyenne -- CMU (base 6%) : 3027 /an, soit 252 /mois - + complémentaire SS (moyenne) : 60 /mois /02/ /mois 20

21 Quelques simulations Couple marié - 2 enfants, Mme ne travaille pas : RFR Assurance privée (garantie plénière CH et F) : 6537 /an, soit 545 /mois - LAMal (base) /an, soit 1156 /mois en moyenne -- CMU (base 6%) : 3627 /an, soit 302 /mois -- complémentaire SS : 160 /mois (moyenne) /02/ /mois 21

22 Quelques simulations Couple marié, 2 enfants, Mr et Mme travaillent en Suisse : RFR Mme , RFR Mr Assurance privée (garanties plénière CH et F) : /an, soit 516 /mois -- LAMal (base) : /an, soit 1156 /mois -- CMU Mme (base 6%) : 1227 /an, soit 102 /mois -- CMU Mr (base 6%) : /an, soit 302 /mois -- complémentaire SS famille : 160 /mois (moyenne) 05/02/ /mois

23 Un simulateur à votre disposition 05/02/

24 La mise en œuvre de la réforme Les prestations (selon annonce du Gouvernement le 20/01/2014) - Choix du médecin traitant en France ou en Suisse - Remboursement possible des soins ambulatoires réalisés en Suisse sans autorisation préalable - Accès aux soins hospitaliers ou coûteux en Suisse facilités pour les frontaliers résidant dans des zones faible densité médicale - Poursuite des soins lourds entamés en Suisse avant le 01/06/

25 La mise en œuvre de la réforme - Des propositions du Gouvernement de prise en charge spécifiques pour les frontaliers mais qui suscitent beaucoup de questions sur lesquelles le GTE travaille - Ex : en fonction des soins quelle est la base de remboursement? (remboursement des frais réellement engagés ou remboursement sur la base française?) - Décret d application et instructions aux CPAM en cours de réalisation 05/02/

26 Mobilisation du GTE Mobilisation importante sur le dossier de l assurance maladie ( depuis 2012) Amendement déposé en 2011 pour le maintien de l assurance privée au-delà de pétitions envoyées au Gouvernement en juin 2012 Utilisation des réseaux sociaux pour repousser la réforme au 01/06/2014 Rencontre du GTE avec les Chefs de cabinets des ministères concernés à plusieurs reprises depuis septembre /02/

27 Mobilisation du GTE Rédaction d un dossier au Gouvernement en janvier 2013 Participation au dossier des experts en mai 2013 RV auprès du conseiller du Président de la République à plusieurs reprises depuis le début de l année 2013 Amendement déposé dans le cadre du PLFSS en octobre 2013 Organisation de 4 manifestations avec le collectif Frontaliers ou bien, participants, 20 octobre 2013 Travail commun avec l ensemble des élus de la Région Travail en commun avec l ensemble des associations 05/02/

28 Mobilisation du GTE Ce que nous avons déjà obtenu : - Taux de cotisation de 6 %, puis 8 % (au départ taux de 13,5 % envisagé) - Double déduction de 9534 pour les couples mariés frontaliers - Basculement progressif à la CMU, à la date anniversaire du contrat - Avancées dans la prise en charge des soins en Suisse 28

29 Mobilisation du GTE Poursuite des négociations avec le Gouvernement : - Moratoire de 3 ans sur l application de la réforme, afin de mettre en place une carte hospitalière transfrontalière - Plafond de cotisation CMU - Calcul du RFR - Garantie du taux à 8% - Clarification des droits des frontaliers (prestations/remboursements) - Suprématie du droit européen : possibilité de basculer à 05/02/2014 la LAMal pour ceux qui le souhaitent 29

30 Nous contacter Annemasse : 50 Rue de Genève Saint-Genis-Pouilly : 62 Rue de Genève Tel : (0) Site Internet :

31 Rejoignez-nous LinkedIn Viadeo Facebook Rezonance Twitter Smartphone

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE FIN DE L ASSURANCE MALADIE PRIVEE POUR LES FRONTALIERS : Quelques explications Ce document, édité par le Groupement transfrontalier européen, a pour but de réunir toutes les informations que nous possédons

Plus en détail

L ASSURANCE MALADIE DES FRONTALIERS A PARTIR DU 1 ER JUIN 2014 07/04/2014 1

L ASSURANCE MALADIE DES FRONTALIERS A PARTIR DU 1 ER JUIN 2014 07/04/2014 1 L ASSURANCE MALADIE DES FRONTALIERS A PARTIR DU 1 ER JUIN 2014 07/04/2014 1 Base légale selon le droit communautaire - Depuis le 1 er juin 2002, la Suisse applique le droit communautaire de sécurité sociale

Plus en détail

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE FIN DE L ASSURANCE MALADIE PRIVEE POUR LES FRONTALIERS : Quelques explications Ce document, édité par le Groupement transfrontalier européen, a pour but de réunir toutes les informations que nous possédons

Plus en détail

Modification du régime d assurance maladie des frontaliers

Modification du régime d assurance maladie des frontaliers Modification du régime d assurance maladie des frontaliers Conséquences pour les travailleurs frontaliers et leurs employeurs Guylaine Riondel Besson Juriste de droit européen de sécurité sociale Cabinet

Plus en détail

DIALOGE 53, - 76600 LE HAVRE T

DIALOGE 53, - 76600 LE HAVRE T ComitÄ d Entreprise DIALOGE 53, rue Gustave Flaubert - 76600 LE HAVRE TÄl. 02 35 42 58 52 Fax 02 32 74 27 98 Mail ce.dialoge@orange.fr Site http://cedialoge.neufblog.com Guide pratique La nouvelle lägislation

Plus en détail

Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG?

Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG? Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG? Dès le 1 er juin 2014, la législation française modifie les conditions d accès aux soins en Suisse L assurance maladie du frontalier Les Hôpitaux universitaires

Plus en détail

Le régime prévoyance/santé des artistes et techniciens intermittents

Le régime prévoyance/santé des artistes et techniciens intermittents Le régime prévoyance/santé des artistes et techniciens intermittents MODE D EMPLOI des garanties collectives de prévoyance et santé au profit des artistes et techniciens du spectacle JUILLET 2015 RETRAITE

Plus en détail

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE FIN DE L ASSURANCE MALADIE PRIVEE POUR LES FRONTALIERS : Quelques explications Ce document, édité par le Groupement transfrontalier européen, a pour but de réunir toutes les informations que nous possédons

Plus en détail

MINICA. Assurance-maladie obligatoire pour soins de base GALENOS

MINICA. Assurance-maladie obligatoire pour soins de base GALENOS MINICA Assurance-maladie obligatoire pour soins de base (selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie du 18 mars 1994, LAMal) Les dénominations personnelles et fonctionnelles contenues dans le présent

Plus en détail

Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG?

Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG? Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG? Dès le 1 er juin 2014, la législation française modifie les conditions d accès aux soins en Suisse L assurance maladie du frontalier Les Hôpitaux universitaires

Plus en détail

Petit-déjeuner débat. «L âge d or des frontaliers est-il derrière nous?» Nos partenaires:

Petit-déjeuner débat. «L âge d or des frontaliers est-il derrière nous?» Nos partenaires: Petit-déjeuner débat «L âge d or des frontaliers est-il derrière nous?» Nos partenaires: Déroulé Regards sur les actifs transfrontaliers du Genevois français par Nicolas Müller OCSTAT et Jérôme Harnois

Plus en détail

Production agricole du Tarn et CUMA & ETARF du Tarn et de la Haute-Garonne CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE. Santé

Production agricole du Tarn et CUMA & ETARF du Tarn et de la Haute-Garonne CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE. Santé CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE Santé Production agricole du Tarn et CUMA & ETARF du Tarn et de la Haute-Garonne PROTECTION SOCIALE DES SALARIÉS NON-CADRES www.harmonie-mutuelle.fr LE REGIME FRAIS DE SANTE

Plus en détail

en clinique privée suisse

en clinique privée suisse www.geneve-cliniques.ch Frontaliers, votre accès aux soins en clinique privée suisse Les conditions d accès en soins privés à Genève suite à la modification de la législation française du 1 er juin 2014

Plus en détail

INSTALLATION. GESTION FINANCIERE du CABINET MEDICAL. Séminaire exercice professionnel. Février 2013

INSTALLATION. GESTION FINANCIERE du CABINET MEDICAL. Séminaire exercice professionnel. Février 2013 INSTALLATION et GESTION FINANCIERE du CABINET MEDICAL Séminaire exercice professionnel Février 2013 FORMALITES OBLIGATOIRES POUR L INSTALLATION FORMALITES OBLIGATOIRES POUR L INSTALLATION Ordre des médecins

Plus en détail

Actualités dans le domaine du droit du travail

Actualités dans le domaine du droit du travail 29 avril 2016 Actualités dans le domaine du droit du travail Me Nathalie Subilia (ns@oher.ch) Rue De-Candolle 16 CH-1205 Genève etude@oher.ch SOMMAIRE 1. Introduction 2. Le licenciement collectif 3. Le

Plus en détail

La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 I) LES GRANDS PRINCIPES AFFIRMÉS ET LA RÉORGANISATION QUI EN DÉCOULE

La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 I) LES GRANDS PRINCIPES AFFIRMÉS ET LA RÉORGANISATION QUI EN DÉCOULE La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 Ce texte réforme de façon considérable les lois du 14 décembre 1964 et du 3 janvier 1968 en matière de protection des majeurs

Plus en détail

CATALOGUE DES PRIMES. Un contrat avantageux négocié par le Bureau des Métiers pour les chefs d'entreprise et leur famille. de l'artisanat du bâtiment

CATALOGUE DES PRIMES. Un contrat avantageux négocié par le Bureau des Métiers pour les chefs d'entreprise et leur famille. de l'artisanat du bâtiment Rue de la Dixence 20 Case postale 141 1951 Sion/Sitten Tél. 027 327 51 11 Fax 027 327 51 80 www.bureaudesmetiers.ch CATALOGUE DES PRIMES 2015 Un contrat avantageux négocié par le Bureau des Métiers pour

Plus en détail

11.023 é Frais de formation et de perfectionnement. Imposition des frais. Loi

11.023 é Frais de formation et de perfectionnement. Imposition des frais. Loi Session d'été 0 e-parl 6.06.0 4:47 - -.03 é Frais de formation et de perfectionnement. Imposition des frais. Loi Projet du du 4 mars 0 Décision du du 6 juin 0 Adhésion au projet, sauf observation Loi fédérale

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3249 Convention collective nationale IDCC : 1516. ORGANISMES DE FORMATION

Plus en détail

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE : UN CALENDRIER EN TROIS TEMPS

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE : UN CALENDRIER EN TROIS TEMPS N 118 - SOCIAL n 58 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 18 décembre 2013 ISSN 1769-4000 GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE : UN CALENDRIER EN TROIS TEMPS L essentiel La loi n 2013-504

Plus en détail

V O U S Ê T E S FRONTALIER, COMMENT ÊTRE SOIGNÉ(E) AUX HUG? Conditions d accès aux soins en Suisse

V O U S Ê T E S FRONTALIER, COMMENT ÊTRE SOIGNÉ(E) AUX HUG? Conditions d accès aux soins en Suisse V O U S Ê T E S FRONTALIER, COMMENT ÊTRE SOIGNÉ(E) AUX HUG? Conditions d accès aux soins en Suisse L assurance maladie du frontalier Suite aux évolutions récentes de la législation française*, les Hôpitaux

Plus en détail

Plan social destiné au personnel sous CCT

Plan social destiné au personnel sous CCT Plan social destiné au personnel sous CCT Novembre 2015 Sommaire Chapitre 1: Généralités, champ d'application 4 1 Aperçu 4 2 Principes 4 3 Champ d'application et durée de validité 4 Chapitre 2: Modification

Plus en détail

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité Notice d'information n 2945 SOMMAIRE Document à signer et à remettre à votre employeur..................................................

Plus en détail

Le régime général d assurance médicaments

Le régime général d assurance médicaments Le régime général d assurance médicaments Régie de l assurance maladie du Québec Rapport d activité 2000-2001 du régime général d assurance médicaments Rappel de la Loi sur l assurance-médicaments et de

Plus en détail

Hypothèques. Directives pour l octroi de prêts garantis par gages immobiliers. Valable au 1er juillet 2015

Hypothèques. Directives pour l octroi de prêts garantis par gages immobiliers. Valable au 1er juillet 2015 Hypothèques Directives pour l octroi de prêts garantis par gages immobiliers Valable au 1er juillet 2015 Fondation de prévoyance ASMAC Kollerweg 32 Case postale 389 CH-3006 Berne N Téléphone: +41 31 350

Plus en détail

La protection sociale du créateur ou repreneur d entreprise

La protection sociale du créateur ou repreneur d entreprise La protection sociale du créateur ou repreneur d entreprise AOUT 2014 Artisan Commerçant Industriel 1 Au programme Enregistrer votre entreprise Votre protection sociale obligatoire Les prestations Les

Plus en détail

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Réunion du GT CSFPE réforme territoriale L accompagnement RH de la réforme 16 juin 2015 1 Ordre du jour 1. Point d actualité et retour sur les

Plus en détail

C O M M U N I C A T I O N

C O M M U N I C A T I O N C O M M U N I C A T I O N Appui du Fonds d Encouragement Régional (FER) à la création de chambres d hôtes Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers-ères, Début juin le comité de Pays-d

Plus en détail

LA CONFERENCE LATINE DES AUTORITES CANTONALES COMPETENTES EN MATIERE D EXECUTION DES PEINES ET DES MESURES. Recommandation. du 25 septembre 2008

LA CONFERENCE LATINE DES AUTORITES CANTONALES COMPETENTES EN MATIERE D EXECUTION DES PEINES ET DES MESURES. Recommandation. du 25 septembre 2008 L A C O N F E R E N C E L A T I N E D E S C H E F S D E S D E P A R T E M E N T S D E J U S T I C E E T P O L I C E ( C L D J P ) LA CONFERENCE LATINE DES AUTORITES CANTONALES COMPETENTES EN MATIERE D

Plus en détail

APPEL A PARTENARIATS. Règlement de l appel à partenariats

APPEL A PARTENARIATS. Règlement de l appel à partenariats APPEL A PARTENARIATS C.C.A.S. (Centre Communal d Action Sociale) d Anvin Règlement de l appel à partenariats Pouvoir responsable de l appel à partenariats : C.C.A.S. de Anvin, Mairie 258 rue d Hesdin 62134

Plus en détail

ASSURANCES DECES OBSEQUES - RAPATRIEMENT BROCHURE 2016

ASSURANCES DECES OBSEQUES - RAPATRIEMENT BROCHURE 2016 ASSURANCES DECES OBSEQUES - RAPATRIEMENT BROCHURE 2016 Notre Association permet à ses adhérents de souscrire à une assurance rapatriement de corps en cas de décès. Vous trouverez ci-joint le détail des

Plus en détail

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer LibERté Et performance pour une REtRaitE sur-mesure Galya Retraite Entreprise/Madelin Assuré d avancer Galya Retraite, c est : une offre commune pour le dirigeant et ses salariés ; un supplément de retraite

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS AUXILIAIRES DU TRANSPORT

Plus en détail

Maîtrise. Clarté. Engagement.

Maîtrise. Clarté. Engagement. Association des Résidences Notre-Dame Information au personnel David Charles Genève, le 16 juin 2015 Maîtrise. Clarté. Engagement. 2015 Argos Prévoyance SA. Droits réservés. 1 Sommaire Système de prévoyance

Plus en détail

APA ou Allocation personnalisée d autonomie

APA ou Allocation personnalisée d autonomie APA ou Allocation personnalisée d autonomie Conditions pour en bénéficier Pour bénéficier de l'apa, vous devez : Etre âgé de 60 ans ou plus, Etre en situation de perte d'autonomie, nécessitant une aide

Plus en détail

Vous êtes victime d un accident du travail

Vous êtes victime d un accident du travail Vous êtes victime d un accident du travail Mise à jour novembre 2012 Si vous êtes victime d un accident sur votre lieu de travail, vous devez le déclarer à votre employeur dans les 24 heures. Qu est-ce

Plus en détail

Prévoyance Avenant n 06-15

Prévoyance Avenant n 06-15 Convention collective nationale des Acteurs du Lien Social et Familial : centres sociaux et socioculturels, associations d accueil de jeunes enfants, associations de développement social local Prévoyance

Plus en détail

Mesures spécifiques pour l emploi des séniors

Mesures spécifiques pour l emploi des séniors Mesures spécifiques pour l emploi des séniors Mesures pour l emploi des séniors Demandeurs d emploi Salariés Retraites Aide à l embauche des DE de 45 ans et plus Aides pour les DE de 50 ans et plus Période

Plus en détail

Être acteur de la protection sociale complémentaire en entreprise. Guide des négociateurs

Être acteur de la protection sociale complémentaire en entreprise. Guide des négociateurs Être acteur de la protection sociale complémentaire en entreprise Guide des négociateurs La protection sociale complémentaire en entreprise Complémentaire santé prévoyance - retraite 2 Préambule L offre

Plus en détail

Tarifs des prestations

Tarifs des prestations Tarifs des prestations 06 Contact Pour contacter l agence la plus proche + (0)800 87 87 88 0 Crédit Agricole Financements (Suisse) SA Nous nous engageons à vous simplifier la vie au quotidien en vous présentant

Plus en détail

Complémentaire Santé obligatoire et responsable

Complémentaire Santé obligatoire et responsable Complémentaire Santé obligatoire et responsable Le groupe Lourmel vous accompagne dans le choix de votre contrat au prix juste! Prévoyance, Retraite, Santé, Action Sociale des Industries Graphiques Votre

Plus en détail

Contrat de syndic AVERTISSEMENT. Ce document est une version d évaluation du contrat.

Contrat de syndic AVERTISSEMENT. Ce document est une version d évaluation du contrat. http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net Contrat de syndic Auteur: Me Marie Dupont, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat. Il a pour seul objectif de vous informer

Plus en détail

Les échanges scolaires subventionnés par l OFAJ 2014 / 2015 OFAJ/DFJW

Les échanges scolaires subventionnés par l OFAJ 2014 / 2015 OFAJ/DFJW Les échanges scolaires subventionnés par l OFAJ 2014 / 2015 OFAJ/DFJW Table des matières 04 Echanges scolaires de groupes Rencontres au domicile du partenaire Rencontres en tiers lieu Programmes de motivation

Plus en détail

FAQ Questions fréquemment posées

FAQ Questions fréquemment posées FAQ Questions fréquemment posées Questions générales sur le programme Voltaire Quel est le but du programme Voltaire? Le programme Voltaire donne la possibilité à de jeunes gens d acquérir, dès leur scolarité,

Plus en détail

Tout sinistre doit faire l objet d une déclaration à l aide d un imprimé type dont un exemplaire est en ligne sur le site de la CFE-CGC

Tout sinistre doit faire l objet d une déclaration à l aide d un imprimé type dont un exemplaire est en ligne sur le site de la CFE-CGC Notice d information La solidarité est une force Le contrat Responsabilité Civile Défenseur Juridique est proposé par la MACIF société d assurance mutuelle à cotisations variables Entreprise régie par

Plus en détail

Préavis N 12-2015 au Conseil communal

Préavis N 12-2015 au Conseil communal Municipalité Préavis N 12-2015 au Conseil communal Immeuble sis ch. du Montillier 7 Reconduction et modification du droit de superficie Responsabilité(s) du dossier : Direction des domaines, gérances et

Plus en détail

guide PratiQUe frais de santé

guide PratiQUe frais de santé guide PratiQUe frais de santé Présentation des garanties Frais de santé à compter du 1er septembre 2010 pour les salariés des écoles de musique adhérentes à la Fédération Française de l Enseignement Musical

Plus en détail

Claréa. Une complémentaire Santé idéale pour COMPLEMENTAIRE SANTÉ GARANTIES RENFORCÉES OPTIQUE / DENTAIRE TARIFS COMPÉTITIFS POUR LES FAMILLES

Claréa. Une complémentaire Santé idéale pour COMPLEMENTAIRE SANTÉ GARANTIES RENFORCÉES OPTIQUE / DENTAIRE TARIFS COMPÉTITIFS POUR LES FAMILLES Claréa COMPLEMENTAIRE SANTÉ GARANTIES RENFORCÉES OPTIQUE / DENTAIRE TARIFS COMPÉTITIFS POUR LES FAMILLES REMBOURSEMENT DES MÉDECINES DOUCES ( Service inclus* UN MÉDECIN À VOTRE ÉCOUTE 7J/7 ET 24H/24 Une

Plus en détail

Charte des stages. Aussi ces textes ont imposé de nouvelles contraintes à l Université.

Charte des stages. Aussi ces textes ont imposé de nouvelles contraintes à l Université. Charte des stages Préambule La loi n 2014-788 du 10 juillet 2014 tendant au développement, à l'encadrement des stages et à l'amélioration du statut des stagiaires et le décret d application n 2014-1420

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3117 Convention collective nationale IDCC : 843. BOULANGERIE-PÂTISSERIE (Entreprises

Plus en détail

DÉCISION DU COMITÉ MIXTE DE L EEE N o 76/2011 du 1 er juillet 2011 modifiant l annexe VI (Sécurité sociale) et le protocole 37 de l accord EEE

DÉCISION DU COMITÉ MIXTE DE L EEE N o 76/2011 du 1 er juillet 2011 modifiant l annexe VI (Sécurité sociale) et le protocole 37 de l accord EEE 6.10.2011 Journal officiel de l Union européenne L 262/33 DÉCISION DU COMITÉ MIXTE DE L EEE N o 76/2011 du 1 er juillet 2011 modifiant l annexe VI (Sécurité sociale) et le protocole 37 de l accord EEE

Plus en détail

du 01.10.2008 Version En vigueur au Remplace Décision CF OFAS

du 01.10.2008 Version En vigueur au Remplace Décision CF OFAS Election du Conseil de foundation du 01.10.2008 Version En vigueur au Remplace Décision CF OFAS 30.11.2004 01.01.2005 30.11.2004 16.09.2008 01.10.2008 30.11.2004 16.09.2008, aucune remarque VSM-Election

Plus en détail

Tableau n 1 : Evaluation forfaitaire des avantages en nature

Tableau n 1 : Evaluation forfaitaire des avantages en nature Tableau n 1 : Evaluation forfaitaire des avantages en nature AVANTAGES EN NATURE Evaluation forfaitaire pour 2016 Nourriture Titres restaurant Evaluation minimale : 9,40 par jour ou 4,70 par repas Exonération

Plus en détail

Etablissement mutualisateur (chargé de la rémunération de l ensemble des assistants d éducation de l Académie de REIMS)

Etablissement mutualisateur (chargé de la rémunération de l ensemble des assistants d éducation de l Académie de REIMS) Etablissement mutualisateur (chargé de la rémunération de l ensemble des assistants d éducation de l Académie de REIMS) SOMMAIRE Chapitre 1 : Les conditions d emploi Chapitre 2 : la prise en charge Chapitre

Plus en détail

Guide de gestion Programme de supplément au loyer

Guide de gestion Programme de supplément au loyer Détermination du loyer de base D 6 1 Afin de faciliter le calcul des subventions de supplément au loyer, la SHQ a conçu un «logiciel sur le calcul informatisé du loyer ou de la subvention». Celui-ci est

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. EXTRAIT DES DÉCISIONS DE LA COMMISSION PERMANENTE Séance du 17 juillet 2009 DOSSIER N 2009 C07 A 31 106

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. EXTRAIT DES DÉCISIONS DE LA COMMISSION PERMANENTE Séance du 17 juillet 2009 DOSSIER N 2009 C07 A 31 106 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Politique : - Ressources humaines Programme : Opération : EXTRAIT DES DÉCISIONS DE LA COMMISSION PERMANENTE Séance du 17 juillet 2009 DOSSIER N 2009 C07 A 31 106 Objet : Frais de déplacement

Plus en détail

Les Enfants du Monde. Règlement et conditions d accueil

Les Enfants du Monde. Règlement et conditions d accueil Les Enfants du Monde Puits-Godet 16 2000 Neuchâtel Tél 032 725 24 25 l.anthoine@bluewin.ch Directrice Psychologue Lory ANTHOINE Règlement et conditions d accueil Horaires d ouverture et fermetures annuelles

Plus en détail

L assurance chômage en Europe

L assurance chômage en Europe L assurance chômage en Europe Unédic - 18 octobre 2012 AJIS Principes fondateurs de la protection sociale Deux logiques Les systèmes de protection sociale appartiennent à deux grandes familles - ceux qui

Plus en détail

NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LE SECTEUR MÉDICO TECHNIQUES OFFRE FRAIS DE SANTÉ CONVENTIONNELLE VOS SALARIÉS MÉRITENT LE MEILLEUR

NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LE SECTEUR MÉDICO TECHNIQUES OFFRE FRAIS DE SANTÉ CONVENTIONNELLE VOS SALARIÉS MÉRITENT LE MEILLEUR NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LE SECTEUR MÉDICO TECHNIQUES OFFRE FRAIS DE SANTÉ CONVENTIONNELLE VOS SALARIÉS MÉRITENT LE MEILLEUR ÉVOLUTION DU CONTEXTE LÉGAL Conformément aux dispositions de la

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PRÉVOYANCE 2015

RÈGLEMENT DE PRÉVOYANCE 2015 Caisse de pensions des bouchers (proparis Fondation de prévoyance arts et métiers Suisse) RÈGLEMENT DE PRÉVOYANCE 2015 Première partie: plan de prévoyance S5, S5U Le présent plan de prévoyance entre en

Plus en détail

COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI)

COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI) COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI) Le régime qui complète le portefeuille d épargne de votre client Document du conseiller Investissement LE COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI) Le compte d épargne

Plus en détail

Subvention pour l acquisition de matériels identifiés dans un plan d actions contre les TMS

Subvention pour l acquisition de matériels identifiés dans un plan d actions contre les TMS CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIERE NATIONALE SIMPLIFIEE NOMMEE «TMS Pros Action» (Arrêté du 9 décembre 2010 relatif aux incitations financières) Subvention pour l acquisition de matériels

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante

La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante Édition 2015 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE EXONÉRANTE Votre médecin traitant a établi pour vous une demande de prise

Plus en détail

L assurance maladie (LaMal) L assurance de base. Photo : Barbara Graf Horka

L assurance maladie (LaMal) L assurance de base. Photo : Barbara Graf Horka L assurance maladie (LaMal) L assurance de base Photo : Barbara Graf Horka Carte 1 L assurance maladie est-elle obligatoire? Photo : tackgalichstudio/fotolia.com Selon la loi sur l assurance maladie (LAMal),

Plus en détail

RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) *

RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) * Annexes RPO (2.8) RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) * Article 1er - Objet Le présent règlement définit les garanties prévues par l'article 1-26 de la Convention Collective Nationale

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 4. Assurances et retraites, gestion du patrimoine social. Durée : 2 heures

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 4. Assurances et retraites, gestion du patrimoine social. Durée : 2 heures Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

Une expérience d entreprise : le PERE (Plan d Epargne Retraite Entreprise) et le PEP (Plan d Epargne Prévoyance) chez PSA Peugeot Citroën

Une expérience d entreprise : le PERE (Plan d Epargne Retraite Entreprise) et le PEP (Plan d Epargne Prévoyance) chez PSA Peugeot Citroën Une expérience d entreprise : le PERE (Plan d Epargne Retraite Entreprise) et le PEP (Plan d Epargne Prévoyance) chez PSA Peugeot Citroën Thierry Debeneix Epargne salariale, Epargne retraite et Fonds supplémentaires

Plus en détail

Réglementation, facteurs de risque, obligations employeur, droit des salariés. Janvier 2016

Réglementation, facteurs de risque, obligations employeur, droit des salariés. Janvier 2016 Le dispositif ispositifpénibilité pénibilité Réglementation, facteurs de risque, obligations employeur, droit des salariés Janvier 2016 Le contexte réglementaire Loi et champs d application Contexte réglementaire

Plus en détail

Le décès d un. Démarches et délais

Le décès d un. Démarches et délais Le décès d un proche Démarches et délais La mort d'une personne aimée est une des plus grandes épreuves de la vie, à laquelle nous serons, un jour ou l'autre, tous confrontés. Source d'une grande souffrance,

Plus en détail

PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LES RÉGIMES DE PENSION AGRÉÉS COLLECTIFS LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU

PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LES RÉGIMES DE PENSION AGRÉÉS COLLECTIFS LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU 1 PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LES RÉGIMES DE PENSION AGRÉÉS COLLECTIFS LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU 1. (1) Le sous-alinéa 6(1)a)(i) de la Loi de l impôt sur le revenu est remplacé par ce qui suit

Plus en détail

LE REGLEMENT MUTUALISTE

LE REGLEMENT MUTUALISTE LE REGLEMENT MUTUALISTE Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Mutuelles de France 70 Boulevard Matabiau BP 7051 31069 TOULOUSE CEDEX 7 Tél 0 810 131 111 Fax 05 61 63 03 77 Règlement Mutualiste MUTAMI

Plus en détail

RÉGIME DE PRÉVOYANCE DES CADRES - CARPILIG

RÉGIME DE PRÉVOYANCE DES CADRES - CARPILIG Groupement des Métiers de l Imprimerie --------------------------------------------------------------------------------------------------- JANVIER 2009 NOTE N 14 RÉGIME DE PRÉVOYANCE DES CADRES - CARPILIG

Plus en détail

Les contrats de professionnalisation dans le Master 2 Diagnostic économique des organisations et pilotage de la performance

Les contrats de professionnalisation dans le Master 2 Diagnostic économique des organisations et pilotage de la performance Pour investir dans l avenir en redonnant un nouveau souffle aux effectifs, en renforçant la compétitivité, en poursuivant le développement de l entreprise. Pour favoriser le développement de compétences

Plus en détail

CHROMA SANTÉ Une protection santé complète au prix juste!

CHROMA SANTÉ Une protection santé complète au prix juste! Prévoyance, Retraite, Santé, Action Sociale des Industries Graphiques CHROMA SANTÉ Une protection santé complète au prix juste! Tarifs mutualistes destinés aux salariés et retraités des Industries Graphiques

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-077

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-077 PARIS, le 03/05/2005 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2005-077 OBJET : Frais professionnels décisions du Conseil d Etat du 29/12/2004 TEXTE A ANNOTER

Plus en détail

Circulaire relative au citoyen de l UE et aux membres de sa famille : modifications des conditions d ouverture du droit à l aide sociale.

Circulaire relative au citoyen de l UE et aux membres de sa famille : modifications des conditions d ouverture du droit à l aide sociale. A Mesdames les Présidentes et Messieurs les Présidents des centres publics d action sociale Service Votre lettre du Vos références Nos références date Annexe(s) Avis Juridique et Support à la Politique

Plus en détail

SERVICE RETRAITE. Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02

SERVICE RETRAITE. Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02 CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA CREUSE Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02 CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS - CNRACL SERVICE RETRAITE LA REFORME DES RETRAITES

Plus en détail

Liste d annonce des salaires pour l année 2014 Contrat n.

Liste d annonce des salaires pour l année 2014 Contrat n. Confidentiel À toutes les études affiliées Berne, le 5 décembre 2013/aln Liste d annonce des salaires pour l année 2014 Contrat n. Madame, Monsieur, Pour être en mesure de boucler l année en cours et débuter

Plus en détail

La nouvelle CCNT 2010

La nouvelle CCNT 2010 La nouvelle CCNT 2010 Principales nouveautés (partie I) 1. Aperçu Le dossier ci-après présente des explications concernant la durée de travail hebdomadaire, les congés, la réglementation sur les heures

Plus en détail

1 - Règlement de la consultation

1 - Règlement de la consultation DOSSIER DE CONSULTATION ASSURANCES DU SITOA 3, PLACE DE LA MANUFACTURE 74150 RUMILLY 1 - Règlement de la consultation AURFASS Conrad s & Associés 57, Chemin de Létraz 74370 NAVES PARMELAN Tél. 04 50 60

Plus en détail

CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES

CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES N 111 - SOCIAL n 30 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 23 août 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES Le dispositif du chèque-vacances

Plus en détail

Barème de garanties Complémentaire Santé. Allianz Composio Plus Adulte / Enfant

Barème de garanties Complémentaire Santé. Allianz Composio Plus Adulte / Enfant Barème de garanties Complémentaire Santé Allianz Composio Plus Adulte / Enfant Composez votre solution en marquant d une croix vos choix de garanties pour chacun des postes Hospitalisation / Soins courants

Plus en détail

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime de Prévoyance. Salariés non cadres de la production agricole relevant de l Accord National du 10 juin 2008

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime de Prévoyance. Salariés non cadres de la production agricole relevant de l Accord National du 10 juin 2008 Vos contacts Si vous souhaitez obtenir des renseignements complémentaires sur ces garanties, n hésitez pas à prendre contact pour tous renseignements ou questions relatives : aux prestations d incapacité

Plus en détail

Mise à jour : novembre 2011

Mise à jour : novembre 2011 EN CAS DE DECES d un fonctionnaire affilié à la CNRACL Agents stagiaires et titulaires effectuant une durée hebdomadaire de service égale ou supérieure à 28/35 èmes Mise à jour : novembre 2011 Centre de

Plus en détail

ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO. Le syndicat professionnel qu il vous faut

ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO. Le syndicat professionnel qu il vous faut ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO Le syndicat professionnel qu il vous faut 2 ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO Pour communiquer avec nous Bureau provincial de

Plus en détail

VADEMECUM D INFORMATION FACULTE DE PHILOSOPHIE, LETTRES ET SCIENCES HUMAINES

VADEMECUM D INFORMATION FACULTE DE PHILOSOPHIE, LETTRES ET SCIENCES HUMAINES VADEMECUM D INFORMATION FACULTE DE PHILOSOPHIE, LETTRES ET SCIENCES HUMAINES SEJOURS ERASMUS, ERASMUS-BELGICA ET HORS EUROPE ANNEE ACADEMIQUE 2013-2014 DEPART EN 2014-2015 1. Pourquoi des programmes d

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE GUIDE

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE GUIDE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE GUIDE Toutes les informations essentielles pour préparer son alternance à l IAE Toulouse Aspects juridiques Aspects pédagogiques Aspects financiers Aspects administratifs

Plus en détail

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens FONDATION ifrap STATUTS I - But de la fondation Article 1 er - Objet et siège L'établissement dit «Fondation ifrap» a pour but d'effectuer des études et des recherches scientifiques sur l'efficacité des

Plus en détail

Dossier réalisé par Marie-Christine Ben Hadj Yahia, Marie Bouazzi, Jeanne Ladjili

Dossier réalisé par Marie-Christine Ben Hadj Yahia, Marie Bouazzi, Jeanne Ladjili Dossier réalisé par Marie-Christine Ben Hadj Yahia, Marie Bouazzi, Jeanne Ladjili Constitution tunisienne La loi constitutionnelle n 2002-51 du 1 er juin 2002 ajoute notamment à l article 5 de la Constitution

Plus en détail

TABLEAU DE BORD au 1 er Avril 2014

TABLEAU DE BORD au 1 er Avril 2014 TABLEAU DE BORD au 1 er Avril 2014 Dernière mise à jour Avril 2014 ENFANTS DE MOINS DE 20 ANS Allocation d Education de l Enfant Handicapé (AEEH) Allocation de base : 129.99 /mois Compléments mensuels

Plus en détail

CIRCULAIRE DGFAR/SDPS/C2003-5025 Date : 06 OCTOBRE 2003

CIRCULAIRE DGFAR/SDPS/C2003-5025 Date : 06 OCTOBRE 2003 MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction Générale de la Forêt et des Affaires Rurales Sous-direction de la Protection Sociale Bureau de l'assujettissement

Plus en détail

Mmes et MM les Directeurs Mmes et MM les Agents comptables Mmes et MM les Présidents. Aide-ménagère à domicile Barèmes 2016.

Mmes et MM les Directeurs Mmes et MM les Agents comptables Mmes et MM les Présidents. Aide-ménagère à domicile Barèmes 2016. N 2016 / 002 09/02/2016 Origine : Direction de la gestion des risques et de l action sociale Contact : Département ASS A : Mmes et MM les Directeurs Mmes et MM les Agents comptables Mmes et MM les Présidents

Plus en détail

L'ouverture du compte épargne temps prend effet au premier jour du mois civil suivant la date de la demande du salarié.

L'ouverture du compte épargne temps prend effet au premier jour du mois civil suivant la date de la demande du salarié. PROJET D'ACCORD RELATIF AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS DANS LES ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE PRÉAMBULE Le protocole d accord du 1 er mars 2004 constitue un cadre fondateur du compte épargne temps au sein du

Plus en détail

Action sanitaire et sociale

Action sanitaire et sociale Nous sommes là pour vous aider Action sanitaire et sociale Demande d accompagnement à la sortie d hospitalisation Action sociale... soutien à domicile... Pouvoir vivre chez soi Cette notice a été réalisée

Plus en détail

A12. La formation hors temps de travail S O M M A I R E. Z O O M P Se former pendant un arrêt maladie

A12. La formation hors temps de travail S O M M A I R E. Z O O M P Se former pendant un arrêt maladie 1 La formation hors Se former hors est une modalité particulière de formation qui nécessite un investissement personnel du salarié. Une formation peut se réaliser hors dans le cadre du plan de formation

Plus en détail

Date de la signature FIDÉLISEZ VOS CLIENTS EN DIRECT FIDÉLITÉ

Date de la signature FIDÉLISEZ VOS CLIENTS EN DIRECT FIDÉLITÉ DEVIS EXPERIENCE FIDÉLITÉ Client Date de la signature FIDÉLISEZ VOS CLIENTS EN DIRECT FIDÉLITÉ Page sur 5 PROGRESS9 EXPERIENCE HOTEL - PROGRESS9 MARKETING EMAIL Prise en charge automatique de votre marketing

Plus en détail

Top-Hat Plus Plan Capiplan ou Capi 23 1

Top-Hat Plus Plan Capiplan ou Capi 23 1 1/5 Top-Hat Plus Plan Capiplan ou Capi 23 1 ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION (branche 21) Type d assurance-vie Garanties Capiplan Assurance-vie avec taux d intérêt garanti sur les primes versées dans le

Plus en détail

GRECE. La protection sociale en Europe - GRECE 1

GRECE. La protection sociale en Europe - GRECE 1 GRECE Les dépenses de protection sociale en Grèce représentent 24,5% du PIB. Le système grec est de logique bismarckienne, mais évolue depuis 1980 avec la mise en place d un service national de santé,

Plus en détail

Cercles des Régates de Bruxelles Kayak PROJET de STATUTS

Cercles des Régates de Bruxelles Kayak PROJET de STATUTS TITRE I : DENOMINATION SIEGE SOCIAL Art. 1 L association est dénommée : «Cercle des Régates de Bruxelles Kayak», en abrégé : «CRBK» Art. 2 Son siège social est établi à 1070 Bruxelles, rue du Gazouillis

Plus en détail

Le gérant prend les décisions de gestion courante, dans le cadre du mandat qui lui a été confié par les associés.

Le gérant prend les décisions de gestion courante, dans le cadre du mandat qui lui a été confié par les associés. La SARL étant une société, elle doit être enregistrée et immatriculée, ses statuts rédigés et enregistrés et l avis de constitution de la société publié dans un journal d annonces légales. Pour de plus

Plus en détail