INTRODUCTION AU DROIT CIVIL TITRE 1 er Chapitre 2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTRODUCTION AU DROIT CIVIL TITRE 1 er Chapitre 2"

Transcription

1 INTRODUCTION AU DROIT CIVIL TITRE 1 er Chapitre 2 L ENVIRONNEMENT DU DROIT Cours de Droit Civil 1 ère année Mme Fatou Kiné CAMARA, Docteure d Etat en Droit, Chargée d enseignement FSJP/UCAD Année 2010/2011

2 L ENVIRONNEMENT DU DROIT SECTION 1. DROIT ET RELIGION SECTION 2. DROIT MORALE ET ETHIQUE SECTION 3. DROIT ET COUTUME SECTION 4 DROIT ET GENRE SECTION 5 DROIT ET LANGUE FSJP/UCAD

3 I. POSITION DU PROBLEME Les rôles respectifs du droit et de la religion Différence ou concurrence? II. LES OPTIONS Séparation, Laïcité Collaboration, Religion d Etat Assimilation, Théocratie FSJP/UCAD

4 I.POSITION DU PROBLEME La religion peut être définie comme un corps de croyances extériorisées par un culte. En principe le droit et la religion n ont pas les mêmes objectifs : La religion prend en charge le domaine spirituel, les liens de l être humain avec le divin et les moyens de les renforcer. FSJP/UCAD

5 I.POSITION DU PROBLEME Le droit régit par essence le temporel : la vie en société de façon à assurer l ordre et la sécurité des personnes et des biens sur terre. FSJP/UCAD

6 I.POSITION DU PROBLEME La distinction semble nette et pourtant, La cloison entre droit et religion se révèle souvent poreuse : 1. La morale religieuse peut influencer le contenu des règles juridiques. 2. Toute religion a tendance à traduire ses dogmes et sa morale dans des règles juridiques. FSJP/UCAD

7 I.POSITION DU PROBLEME Il y a donc concurrence potentielle entre autorités civiles et autorités religieuses pour déterminer la source du droit de l Etat. FSJP/UCAD

8 I.POSITION DU PROBLEME La concurrence peut déboucher sur un affrontement, une collaboration ou un cloisonnement, plus ou moins étanche, des domaines respectifs de chacun. FSJP/UCAD

9 II. LES OPTIONS Laïcité Théocratie Etat confessionnel FSJP/UCAD

10 II. LES OPTIONS LAICITE (A) CARACTERISTIQUES 1. Neutralité de l Etat vis-à-vis de toutes les religions et croyances. 2. Respect par l Etat de toutes les religions et de toutes les croyances sans discrimination ni distinction. FSJP/UCAD

11 II. LES OPTIONS LAICITE (A) CARACTERISTIQUES 3. Le droit pour chaque citoyen de pratiquer librement la religion de son choix en n importe quel endroit du territoire national. FSJP/UCAD

12 II. LES OPTIONS LAICITE (A) CARACTERISTIQUES 4. Autonomie des institutions religieuses par rapport à l Etat. Elles s administrent librement. Elles ne sont pas sous tutelle de l Etat. FSJP/UCAD

13 II. LES OPTIONS LAICITE (A) CARACTERISTIQUES 5. L Absence de droit de contrôle des organes étatiques et du système judiciaire par les institutions et autorités religieuses. FSJP/UCAD

14 II. LES OPTIONS LAICITE (A) CARACTERISTIQUES 6. L Etat n accorde pas de traitement préférentiel à un citoyen du fait de sa religion. Il empêche la religion d'interférer avec l accès égalitaire aux postes et fonctions publiques FSJP/UCAD

15 II. LES OPTIONS LAICITE (A) Article 18 de la Déclaration universelle des Droits de l Homme : Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites. FSJP/UCAD

16 II. LES OPTIONS LAICITE (A) Le Protocole de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance, Dakar, décembre 2001, article 1er f) L État est laïc et demeure entièrement neutre dans le domaine de la religion ; chaque citoyen a le droit de pratiquer librement et dans le cadre des lois en vigueur, la religion de son choix en n importe quel endroit du territoire national. La même laïcité s impose à tous les démembrements de l État, mais elle ne doit pas priver l État du droit de réglementer, dans le respect des Droits de la Personne, les diverses religions sur le territoire national ni d intervenir en cas de troubles à l ordre public ayant pour source une activité religieuse. FSJP/UCAD

17 II. LES OPTIONS LAICITE (A) Article 1 er alinéa 1er, Constitution Sénégal La République du Sénégal est laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens, sans distinction d'origine, de race, de sexe, de religion. Elle respecte toutes les croyances. FSJP/UCAD

18 II. LES OPTIONS LAICITE (A) Article 24 al. 1 et 2 Constitution Sénégal La liberté de conscience, les libertés et les pratiques religieuses ou cultuelles, la profession d'éducateur religieux sont garanties à tous sous réserve de l'ordre public. Les institutions et les communautés religieuses ont le droit de se développer sans entrave. Elles sont dégagées de la tutelle de l'etat. Elles règlent et administrent leurs affaires d'une manière autonome. FSJP/UCAD

19 II. LES OPTIONS LAICITE (A) DISTINCTION ENTRE LAICITE ET TOTALITARISME ANTI-RELIGION Le modèle totalitaire : usage de la contrainte, persécutions, tortures pour imposer une idéologie, une religion, une école de pensée religieuse, actes de vandalisme ordonnés par les autorités étatiques : destruction de bibliothèques, de lieux de culte, de lieux de mémoire, d œuvres d art symboles d une civilisation, FSJP/UCAD

20 II. LES OPTIONS LAICITE (A) DISTINCTION ENTRE LAICITE ET TOTALITARISME ANTI-RELIGIEUX Le modèle totalitaire : omniprésence de la propagande, extermination des opposants, abolition du concept de vie privé Contrôle total, sur tous les espaces, y compris les esprits, d où le nom de totalitarisme. FSJP/UCAD

21 II. LES OPTIONS LAICITE (A) DISTINCTION ENTRE LAICITE ET TOTALITARISME ANTI-RELIGION Une politique étatique d hostilité à une religion peut aussi bien être le fait d un Etat laïc que d un Etat confessionnel ou théocratique. La seule différence serait que dans un Etat théocratique ou confessionnel, l hostilité à une ou à plusieurs religions s accompagne de la faveur accordée à une religion : la religion d Etat. FSJP/UCAD

22 II. LES OPTIONS ETAT CONFESSIONNEL (B) La constitution de l Etat confessionnel désigne une religion comme étant la religion de l'etat, L Etat confessionnel peut instituer une réelle séparation entre l Etat et les institutions religieuses. Il ne subordonne pas sa politique législative aux normes et préceptes de la religion qu il professe. Il n interfère pas dans l organisation des institutions religieuses, ne cherchant ni à les dominer, ni à les contrôler. FSJP/UCAD

23 II. LES OPTIONS ETAT CONFESSIONNEL (B) Dans les démocraties occidentales, les Etats confessionnels reconnaissent la liberté religieuse et la liberté de conscience. Ex : La constitution du royaume de Norvège, article 2, al. 1 et 2 : Tous les habitants du royaume ont le droit d exercer librement leur religion. La religion évangélique luthérienne reste la religion officielle de l'état. Les habitants qui la pratiquent sont tenus d'élever leurs enfants dans cette religion. FSJP/UCAD

24 II. LES OPTIONS ETAT CONFESSIONNEL (B) Toutefois la liberté religieuse ne peut être exempte d îlots de discrimination. Ex. l accès à certaines fonctions publiques est lié au fait d être adepte de la religion d Etat. Ex. : Constitution de Mauritanie ARTICLE 5 : L'Islam est la religion du peuple et de l'état. ARTICLE 23 : Le Président de la République est le chef de l'état Il est de religion musulmane. Au Royaume Uni, la chambre des Lords comprend 26 hauts membres du clergé de l'eglise d'angleterre connu sous le nom de ses pairs spirituels. FSJP/UCAD

25 II. LES OPTIONS THEOCRATIE (C) La théocratie ( du grec theokratia, theos - dieu et kratos - pouvoir, gouvernement de Dieu) désigne le système politique où le pouvoir est exercé au nom de Dieu. La classe sacerdotale et les institutions religieuses constituent ou contrôlent la totalité des organes de gouvernement. La légitimité politique découle du pouvoir religieux. Le dirigeant exerce le pouvoir au nom de Dieu. Le système juridique et judiciaire est de nature religieuse. FSJP/UCAD

26 LES ETATS THEOCRATIQUES EXEMPLE 1 : Le royaume d Arabie Saoudite Loi fondamentale adoptée par décret par le roi Fahd en octobre 1993 Article 1: Le Royaume d'arabie saoudite est un État arabe islamique souverain. Religion: Islam Constitution: Le Saint Coran et la Sunna du Prophète. FSJP/UCAD

27 LES ETATS THEOCRATIQUES EXEMPLE 2 : Constitution de la République Islamique d Iran Premier Principe : Le gouvernement de l Iran est une République Islamique Quatrième Principe : L ensemble des Lois et règlements civils, pénaux, financiers, économiques, administratifs, culturels, militaires, politiques et autres doit être basé sur les préceptes islamiques. (...), l appréciation de cette prescription incombe aux jurisconsultes religieux du Conseil de Surveillance. FSJP/UCAD

28 Chapitre 2 L ENVIRONNEMENT DU DROIT SECTION 2. DROIT MORALE ET ETHIQUE FSJP/UCAD

29 Cours de Mme Fatou Kiné CAMARA, Docteure d Etat en Droit, Chargée d enseignement FSJP/UCAD, année académique 2010/2011 Prière d envoyer vos suggestions, observations et remarques à l adresse suivante : 29

INSTITUTIONS JUDICIAIRES

INSTITUTIONS JUDICIAIRES INSTITUTIONS JUDICIAIRES Cours 1 ère année DROIT Fatou Kiné CAMARA Docteure d Etat en droit Chargée d enseignement FSJP/UCAD INSTITUTIONS JUDICIAIRES INTRODUCTION LES PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA JUSTICE

Plus en détail

Donne une définition de République à partir de l Extrait du «Guide républicain», MEN

Donne une définition de République à partir de l Extrait du «Guide républicain», MEN Les valeurs de la République française Expliquer/donner une définition de la République. Connaître les valeurs de la République : liberté égalité fraternité / laïcité droits de l homme Citer en les datant

Plus en détail

DIVERSITÉ ET CARACTÉRISTIQUES CULTURELLES AU SEIN DU MONDE ARABE

DIVERSITÉ ET CARACTÉRISTIQUES CULTURELLES AU SEIN DU MONDE ARABE DIVERSITÉ ET CARACTÉRISTIQUES CULTURELLES AU SEIN DU MONDE ARABE L A U R E N C E B E N H A Ï M C A N D I C E B R U N E L G R É G O R D O E R I N G C A M I L L E G A U V I N - R O S S I G N O L P I E R

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Préface... 7 Sommaire Liste des principales abréviations Introduction générale... 17

TABLE DES MATIÈRES. Préface... 7 Sommaire Liste des principales abréviations Introduction générale... 17 TABLE DES MATIÈRES Préface... 7 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction générale... 17 PARTIE I LA PROTECTION DES DROITS DES MINORITÉS TITRE I La protection internationale

Plus en détail

INSTITUTIONS JUDICIAIRES Cours 1 ère année DROIT

INSTITUTIONS JUDICIAIRES Cours 1 ère année DROIT INSTITUTIONS JUDICIAIRES Cours 1 ère année DROIT Fatou Kiné CAMARA Docteure d Etat en droit Chargée d enseignement FSJP/UCAD INSTITUTIONS JUDICIAIRES INTRODUCTION 1. LES PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA JUSTICE

Plus en détail

LES VALEURS, PRINCIPES ET SYMBOLES DE LA REPUBLIQUE

LES VALEURS, PRINCIPES ET SYMBOLES DE LA REPUBLIQUE LES VALEURS, PRINCIPES ET SYMBOLES DE LA REPUBLIQUE I) Les valeurs fondamentales de la République française Quels sont les valeurs de la République française? Beaumarchais (1732-1799) Voltaire (1694-1778)

Plus en détail

INTRODUCTION AU DROIT CIVIL TITRE I LA REGLE DE DROIT CHAPITRE.3 L APPLICATION DE LA REGLE DE DROIT

INTRODUCTION AU DROIT CIVIL TITRE I LA REGLE DE DROIT CHAPITRE.3 L APPLICATION DE LA REGLE DE DROIT INTRODUCTION AU DROIT CIVIL TITRE I LA REGLE DE DROIT CHAPITRE.3 L APPLICATION DE LA REGLE DE DROIT Cours de Droit Civil 1 ère année Mme Fatou Kiné CAMARA, Docteure d Etat en Droit, Chargée d enseignement

Plus en détail

LES SYSTÈMES ET RÉGIMES POLITIQUES

LES SYSTÈMES ET RÉGIMES POLITIQUES LES SYSTÈMES ET RÉGIMES POLITIQUES (La présente notice accompagne la présentation du même nom) Absolutisme La notion d absolutisme définit un régime politique du début de l époque moderne qui d une perspective

Plus en détail

Une valeur et un principe juridique : la laï cite.

Une valeur et un principe juridique : la laï cite. Une valeur et un principe juridique : la laï cite. Parmi les grandes idées de la notre République, on retrouve une valeur, la laïcité à travers la liberté de conscience. La laïcité est aussi un principe

Plus en détail

Projet de discours Inauguration des travaux de la Mosquée de Versailles

Projet de discours Inauguration des travaux de la Mosquée de Versailles Projet de discours Inauguration des travaux de la Mosquée de Versailles Monsieur le président, Mesdames, messieurs, Pour un Préfet, inaugurer les travaux d un bâtiment consacré au culte n est pas fréquent!

Plus en détail

Thème 1 : Autour de la citoyenneté : Un statut et des pratiques. Citoyen : Disposer de l'ensemble de ses droits et devoirs politiques et civils

Thème 1 : Autour de la citoyenneté : Un statut et des pratiques. Citoyen : Disposer de l'ensemble de ses droits et devoirs politiques et civils I. Être citoyen en France Fiche de cours : Classe de 3ème : Education Morale et Civique Thème 1 : Autour de la citoyenneté : Un statut et des pratiques «Le citoyen est celui qui participe de son plein

Plus en détail

Projet de loi n o 398. Charte de la laïcité de l État québécois. Présentation. Présenté par Madame Françoise David Députée de Gouin

Projet de loi n o 398. Charte de la laïcité de l État québécois. Présentation. Présenté par Madame Françoise David Députée de Gouin PREMIÈrE SESSION QUARANTIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 398 Charte de la laïcité de l État québécois Présentation Présenté par Madame Françoise David Députée de Gouin Éditeur officiel du Québec 2013

Plus en détail

CONNAÎTRE RESPECTER PARTAGER

CONNAÎTRE RESPECTER PARTAGER CONNAÎTRE RESPECTER PARTAGER LES VALEURS COMMUNES DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE DES VALEURS À PARTAGER Terre d accueil de nombreuses personnes immigrantes venues du monde entier, le Québec est une société fondée

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE ETAT D ISRAEL

OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE ETAT D ISRAEL OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE ETAT D ISRAEL L Etat d Israël se définit comme une république parlementaire démocratique. Il repose sur les Lois fondamentales établies par la

Plus en détail

AUXILIAIRE DE VIE SCOLAIRE

AUXILIAIRE DE VIE SCOLAIRE AUXILIAIRE DE VIE SCOLAIRE HISTOIRE D UNE FONCTION O. GROMY, IEN ASH 49 novembre 2010 Document conçu sur la base d un support en usage dans l Académie de Nice 1 A L ORIGINE : L ACTION DES FAMILLES ET DES

Plus en détail

Education à la Citoyenneté : Repères historiques Apports théoriques

Education à la Citoyenneté : Repères historiques Apports théoriques Education à la Citoyenneté : Repères historiques Apports théoriques Plan de l intervention 1- Quelques repères historiques -Le cadre législatif -Des symboles liés à l histoire 2- Les valeurs citoyennes

Plus en détail

Espagne: le bon-vivre ensemble

Espagne: le bon-vivre ensemble Tourisme culturel Espagne: le bon-vivre ensemble Madrid ITM L Espagne dont le nombre de musulmans est passé de 100 000 à 1,3 millions de personnes en une décennie, est sans doute l un des rares pays européen

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Sommaire... p. 3. Partie I - Exposé général : la situation de l institution provinciale et ses possibilités d évolution... p.

TABLE DES MATIÈRES. Sommaire... p. 3. Partie I - Exposé général : la situation de l institution provinciale et ses possibilités d évolution... p. TABLE DES MATIÈRES Sommaire... p. 3 Partie I - Exposé général : la situation de l institution provinciale et ses possibilités d évolution... p. 4 Chapitre 1 - L institution provinciale dans le cadre institutionnel

Plus en détail

Table des matières. La liberté d expression des «journalistes» et des autres «chiens de garde» de la démocratie

Table des matières. La liberté d expression des «journalistes» et des autres «chiens de garde» de la démocratie Table des matières Préface Le petit livre rouge à l usage des écoliers ou mode d emploi de l article 10 de la Convention européenne des droits de l homme 7 Hendrik Vuye La liberté d expression des «journalistes»

Plus en détail

BREVET BLANC N 2 AVRIL 2013 ÉPREUVE D HISTOIRE - GÉOGRAPHIE -ÉDUCATION CIVIQUE- 3 ème.

BREVET BLANC N 2 AVRIL 2013 ÉPREUVE D HISTOIRE - GÉOGRAPHIE -ÉDUCATION CIVIQUE- 3 ème. BREVET BLANC N 2 AVRIL 2013 ÉPREUVE D HISTOIRE - GÉOGRAPHIE -ÉDUCATION CIVIQUE- 3 ème. BAREME : - Sujet d histoire - 13 points - Sujet de Géographie 13 points - Sujet d éducation civique - 10 points -

Plus en détail

Marie Berchoud Jean-François Guédon QRC de droit public et institutions politiques

Marie Berchoud Jean-François Guédon QRC de droit public et institutions politiques Marie Berchoud Jean-François Guédon QRC de droit public et institutions politiques Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-53957-8 THÈME 1 Questions juridiques préliminaires 1. Qu est-ce que l État de droit?

Plus en détail

Éthique et Gestion des Ressources Humaines

Éthique et Gestion des Ressources Humaines Éthique et Gestion des Ressources Humaines Éthique et morale Éthique Ensemble de règles régissant les comportements et les choix pratiques ; ces règles partagées sont fondées sur la distinction entre le

Plus en détail

I.1- HISTORIQUE, ORIGINES DE LA RSS La RSS en théorie : les courants de pensée du XVIIè siècle

I.1- HISTORIQUE, ORIGINES DE LA RSS La RSS en théorie : les courants de pensée du XVIIè siècle Ière PARTIE : PRESENTATION DE LA RSS UNITED I.1- HISTORIQUE, ORIGINES DE LA RSS La RSS en théorie : les courants de pensée du XVIIè siècle L anti-étatisme fort : la négation de la sécurité humaine L armée

Plus en détail

Assemblée de Dieu de Genève-Montbrillant Eglise Evangélique de Pentecôte

Assemblée de Dieu de Genève-Montbrillant Eglise Evangélique de Pentecôte Assemblée de Dieu de Genève-Montbrillant Eglise Evangélique de Pentecôte Statuts Titre 1 : Constitution Article 1 Sous la dénomination «Eglise Evangélique de Pentecôte de Montbrillant» dite «Assemblée

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Mission et compétences

REGLEMENT INTERIEUR. Mission et compétences République du Sénégal ------------- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ------------- CELLULE NATIONALE DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS FINANCIERES REGLEMENT INTERIEUR Chapitre I Mission et compétences

Plus en détail

La dualité juridictionnelle et le renvoi juridictionnel devant le juge administratif

La dualité juridictionnelle et le renvoi juridictionnel devant le juge administratif La dualité juridictionnelle et le renvoi juridictionnel devant le juge administratif Billet du blog publié le 29/04/2012, vu 8819 fois, Auteur : rockandlaw La dualité juridictionnelle et le renvoi juridictionnel

Plus en détail

Monsieur le Président,

Monsieur le Président, MC.DEL/52/06 5 December 2006 Original: FRENCH DISCOURS DU MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES DE LA REPUBLIQUE DE SAINT-MARIN FIORENZO STOLFI AU 14 ème CONSEIL DES MINISTRES DE L OSCE BRUXELLES 4-5 DECEMBRE

Plus en détail

DU DROIT FONDAMENTAL DE SE MARIER

DU DROIT FONDAMENTAL DE SE MARIER DU DROIT FONDAMENTAL DE SE MARIER Par Roland de Bodt Chercheur et écrivain S il est une liberté fondamentale reconnue et proclamée qui soit régulièrement mise en question par les États de l Union européenne,

Plus en détail

La laïcité et le sport

La laïcité et le sport La laïcité et le sport Extrait de l intervention devant la fédération française de football (FFF) Mardi 5 avril 2016 Nicolas Cadène, rapporteur général de l Observatoire de la laïcité La bonne application

Plus en détail

LAÏCITE, SERVICE PUBLIC ET PETITE ENFANCE.

LAÏCITE, SERVICE PUBLIC ET PETITE ENFANCE. LAÏCITE, SERVICE PUBLIC ET PETITE ENFANCE. Jean Claude BOUAL Secrétaire général adjoint EGALE Les deux concepts de laïcité et de service public ont été forgés à la même époque, la fin du 19ème siècle et

Plus en détail

RECUEIL DES LOIS. République Tchèque

RECUEIL DES LOIS. République Tchèque RECUEIL DES LOIS République Tchèque 273 LOI datant du 10 juillet 2001 sur les droits des nationalités minoritaires et sur les modifications de certaines lois PREAMBULE Le Parlement de la République Tchèque,

Plus en détail

Classe de 3 ième Année 2013/2014

Classe de 3 ième Année 2013/2014 Classe de 3 ième Année 2013/2014 La république et la citoyenneté, Le droit de vote PARTIE 1 Dans une démocratie telle que la France, l'un des droits les plus importants du citoyen est le droit de vote.

Plus en détail

LES INSTITUTIONS DE. V e REPUBLIQUE. Isabelle BESSAGUET Lycée Aliénor d Aquitaine

LES INSTITUTIONS DE. V e REPUBLIQUE. Isabelle BESSAGUET Lycée Aliénor d Aquitaine LES INSTITUTIONS DE LA V e REPUBLIQUE Isabelle BESSAGUET Lycée Aliénor d Aquitaine 2005-2006 SOMMAIRE A. LES INSTITUTIONS Organigramme des institutions réalisé à partir du texte de la Constitution de 1958

Plus en détail

Comité pour le droit international du Conseil de l Europe

Comité pour le droit international du Conseil de l Europe Comité pour le droit international du Conseil de l Europe Colloque organisé le 21 septembre 2012 au Ministère des affaires étrangères sur «le juge et la coutume internationale» Intervention de Bernard

Plus en détail

Université d Ottawa Faculté des sciences sociales

Université d Ottawa Faculté des sciences sociales Université d Ottawa Faculté des sciences sociales Licence en droit et spécialisé en développement international et mondialisation (4 ans/129 crédits) Séquence de cours proposée 1 ÈRE ANNÉE D ÉTUDES (11

Plus en détail

Introduction à la société musulmane

Introduction à la société musulmane Sami A. Aldeeb Abu-Sahlieh Introduction à la société musulmane Fondements, sources et principes Groupe Eyrolles, 2006, ISBN 2-7081-3424-8 Table des matières Sommaire....................................................................

Plus en détail

Le citoyen, la république, la démocratie

Le citoyen, la république, la démocratie Le citoyen, la république, la démocratie I. La citoyenneté a. Nation et citoyenneté Qu'est-ce qu'une nation? "Deux choses constituent [la nation]. L'une est dans le passé, l'autre dans le présent. L'une

Plus en détail

Assemblée générale RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE. [sur le rapport de la Troisième Commission (A/53/625/Add.2)]

Assemblée générale RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE. [sur le rapport de la Troisième Commission (A/53/625/Add.2)] NATIONS UNIES A Assemblée générale Distr. GÉNÉRALE A/RES/53/144 8 mars 1999 Cinquante-troisième session Point 110, b, de l ordre du jour RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE [sur le rapport de la

Plus en détail

La démocratie participative Et Participation citoyenne Constitution 2011

La démocratie participative Et Participation citoyenne Constitution 2011 ROYAUME DU MAROC MINISTERE CHARGE DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT ET LA SOCIETE CIVILE La démocratie participative Et Participation citoyenne Constitution 2011 Par: GHIATE HALIMA Chef Division des Affaires

Plus en détail

Référen el des thèmes de la forma on civique et citoyenne

Référen el des thèmes de la forma on civique et citoyenne Référen el des thèmes de la forma on civique et citoyenne L organisationr la programmation et le déroulement des journées consacrées à la formation civique et citoyenne des volontaires du Service Civique

Plus en détail

Dossier demande d agrément

Dossier demande d agrément Dossier demande d agrément Des associations complémentaires de l enseignement public Nom de l association : Téléphone : E mail : Site internet : Champ d intervention : santé citoyenneté social culturel

Plus en détail

LIBERTES PUBLIQUES NOUVELLE-CALEDONIE

LIBERTES PUBLIQUES NOUVELLE-CALEDONIE LIBERTES PUBLIQUES NOUVELLE-CALEDONIE TROIS IDEES EN INTRODUCTION L ordre public peut exister sans les libertés mais les libertés ne peuvent pas exister sans l ordre public Les libertés peuvent être limitées

Plus en détail

ICT and Elections. Le droit de la protection des données personnelles dans le processus électoral

ICT and Elections. Le droit de la protection des données personnelles dans le processus électoral ICT and Elections Le droit de la protection des données personnelles dans le processus électoral Dr Mouhamadou LO Président de la Commission de Protection des Données Personnelles du Sénégal mouhamadou@adie.sn

Plus en détail

PARTIE 3 - PEDAGOGIE DES DROITS HUMAINS. Les droits de l Homme en général

PARTIE 3 - PEDAGOGIE DES DROITS HUMAINS. Les droits de l Homme en général PARTIE 3 - PEDAGOGIE DES DROITS HUMAINS 2. Jeux pédagogiques Les droits de l Homme en général Article premier de la DUDH Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 CADRE D EMPLOIS DES CHEFS DE SERVICE DE POLICE MUNICIPALE

CIRCULAIRE CDG90 CADRE D EMPLOIS DES CHEFS DE SERVICE DE POLICE MUNICIPALE CIRCULAIRE CDG90 17/11 CADRE D EMPLOIS DES CHEFS DE SERVICE DE POLICE MUNICIPALE Décret n 2010-329 du 22 mars 2010 portant dispositions statutaires communes à divers cadres d emplois de fonctionnaires

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE LOMÉ. Hôtel Acropolis, Lomé, Togo. Colloque Régional Ouest Africain sur la Prévention des Conflits et la Promotion de la Paix P R I C A

COMMUNIQUÉ DE LOMÉ. Hôtel Acropolis, Lomé, Togo. Colloque Régional Ouest Africain sur la Prévention des Conflits et la Promotion de la Paix P R I C A PROCMURA P R I C A COMMUNIQUÉ DE LOMÉ Colloque Régional Ouest Africain sur la Prévention des Conflits et la Promotion de la Paix Hôtel Acropolis, Lomé, Togo du 24 au 27 Août 2015 1 Nous, Leaders religieux

Plus en détail

CVC DU JEUDI 29 JANVIER 2015

CVC DU JEUDI 29 JANVIER 2015 CVC DU JEUDI 29 JANVIER 2015 Ordre du jour :! Reprise des questions abordées par les élèves lors de la réunion précédente.! Compte- rendu de la réunion de travail du CVC le jeudi 22 janvier 2015.! Point

Plus en détail

Le présent document doit être remis aux personnes accueillies et aux familles conjointement avec le livret d accueil de l établissement ou service.

Le présent document doit être remis aux personnes accueillies et aux familles conjointement avec le livret d accueil de l établissement ou service. Ce document présente le texte de l arrêté interministériel du 8 septembre 2003 (texte publié au Journal Officiel), qui constitue la Charte des droits et libertés de la personne accueillie dans les établissements

Plus en détail

Ordonnance sur l organisation du Département fédéral des affaires étrangères

Ordonnance sur l organisation du Département fédéral des affaires étrangères Ordonnance sur l organisation du Département fédéral des affaires étrangères (Org DFAE) Modification du 21 janvier 2015 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 20 avril 2011 sur l organisation

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS BREVET

FICHES DE REVISIONS BREVET FICHES DE REVISIONS BREVET HISTOIRE I. UN SIÈCLE DE TRANSFORMATIONS SCIENTIFIQUES, TECHNOLOGIQUES, ÉCONOMIQUES ET SOCIALES Décrire l évolution d un aspect de la médecine et expliquer son impact sur les

Plus en détail

COMITÉ SUR L ÉLIMINATION DE TOUTES LES FORMES DE DISCRIMINATION A L ÉGARD DES FEMMES (CEDAW/CEDEF) 64 ème session juillet 2016

COMITÉ SUR L ÉLIMINATION DE TOUTES LES FORMES DE DISCRIMINATION A L ÉGARD DES FEMMES (CEDAW/CEDEF) 64 ème session juillet 2016 COMITÉ SUR L ÉLIMINATION DE TOUTES LES FORMES DE DISCRIMINATION A L ÉGARD DES FEMMES (CEDAW/CEDEF) 64 ème session - 4-22 juillet 2016 Rapport alternatif à la France Regards de Femmes 33, rue Bossuet 69006

Plus en détail

LA LAÏCITÉ AUJOURD HUI

LA LAÏCITÉ AUJOURD HUI PREMIER MINISTRE LA LAÏCITÉ AUJOURD HUI Note d orientation de l Observatoire de la laïcité 1. La France se caractérise aujourd'hui par une diversité culturelle plus grande que par le passé. C est pourquoi

Plus en détail

APRÈS ART. 20 N 404 ASSEMBLÉE NATIONALE 4 décembre 2012 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR (N 403) AMENDEMENT

APRÈS ART. 20 N 404 ASSEMBLÉE NATIONALE 4 décembre 2012 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR (N 403) AMENDEMENT Amendement permettant l'application des dispositions des deux derniers alinéas de l'article 99 du Règlement APRÈS ART. 20 N 404 ASSEMBLÉE NATIONALE 4 décembre 2012 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2012

Plus en détail

Cérémonie interreligieuse du 2 février 2015 Prière sur la tolérance et le respect

Cérémonie interreligieuse du 2 février 2015 Prière sur la tolérance et le respect Cérémonie interreligieuse du 2 février 2015 Prière sur la tolérance et le respect Madame Catherine de GUIBERT Aujourd hui nous sommes unis dans la prière, afin les familles des défunts, victimes des événements

Plus en détail

Droit international Droit européen

Droit international Droit européen Droit international Droit européen Déclaration universelle sur le génome humain et les droits de l homme 1997 Convention du conseil de l Europe sur les droits de l homme et la biomédecine - 1997 Charte

Plus en détail

FACULTÉ DE SCIENCES JURIDIQUES, POLITIQUES ET ADMINISTRATIVES

FACULTÉ DE SCIENCES JURIDIQUES, POLITIQUES ET ADMINISTRATIVES FACULTÉ DE SCIENCES JURIDIQUES, POLITIQUES ET ADMINISTRATIVES LICENCE générale en Droit Le dispositif pédagogique développe progressivement chez l apprenant des aptitudes inhérentes à l exercice des professions

Plus en détail

Décret n du 28 août 1992 portant statut particulier du cadre d emplois des infirmiers territoriaux

Décret n du 28 août 1992 portant statut particulier du cadre d emplois des infirmiers territoriaux Mis en ligne le 10.01.2013 Décret n 92-861 du 28 août 1992 portant statut particulier du cadre d emplois des infirmiers territoriaux Le Premier ministre, Sur le rapport du ministre de l intérieur et de

Plus en détail

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana. Loi n sur les Personnes Handicapées EXPOSE DES MOTIFS

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana. Loi n sur les Personnes Handicapées EXPOSE DES MOTIFS REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana Loi n 97-044 sur les Personnes Handicapées EXPOSE DES MOTIFS Dans le but de mieux assurer l intégration sociale, la protection et l épanouissement

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI CONSTITUTIONNELLE

ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI CONSTITUTIONNELLE ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE PROPOSITION DE LOI CONSTITUTIONNELLE relative à la devise de la République. Présentée par M. Roger-Gérard SCHWARTZENBERG Député.

Plus en détail

L es p a r t is p olit iq u es en Fr a n ce

L es p a r t is p olit iq u es en Fr a n ce L es p a r t is p olit iq u es en Fr a n ce Sommaire Introduction Qu est ce qu un parti politique en démocratie? Quel est le rôle d un parti politique? L'évolution du statut des partis politiques Comment

Plus en détail

DECISION LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL

DECISION LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL AFFAIRE N 2/C/2013 DEMANDEUR : COUR SUPREME SEANCE DU 18 JUILLET 2013 MATIERE CONSTITUTIONNELLE DECISION LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL Vu la Constitution ; Vu la loi organique n 92-23 du 30 mai 1992 sur le

Plus en détail

ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE (cycle 3) DOMAINE A : La sensibilité : soi et les autres.

ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE (cycle 3) DOMAINE A : La sensibilité : soi et les autres. ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE (cycle 3) Surligner les objets d'enseignements étudiés à chaque niveau, et compléter les pratiques qui y sont associées. DOMAINE A : La sensibilité : soi et les autres. A.

Plus en détail

LA CITÉ DES ATHÉNIENS

LA CITÉ DES ATHÉNIENS Leçon 2: Athéna et Héraclès vers 450 av. J.-C. Vase à figures rouges LA CITÉ DES ATHÉNIENS MES OBJECTIFS POUR CETTE LEÇON: Je connais Un homme et son époque : Périclès (Ve siècle av. J.-C.) la localisation

Plus en détail

L exemple de la CEDEAO

L exemple de la CEDEAO Assemblée Parlementaire Paritaire Commission des Affaires Politiques Bruxelles, 22 23 septembre 2004 Intégration des droits et de la protection des enfants dans les politiques et programmes des Etats membres

Plus en détail

Le Secrétaire Général du Gouvernement

Le Secrétaire Général du Gouvernement REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DU GOUVERNEMENT Décision du 4 Joumada El Oula 1422 correspondant au 25 Juillet 2001, définissant les structures

Plus en détail

2 ) de mettre à la charge de l Etat la somme de euros en application de l article L du code de justice administrative.

2 ) de mettre à la charge de l Etat la somme de euros en application de l article L du code de justice administrative. TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NICE N 1603470 - Mme Manda MEYE - Mme Natacha MEZENOT - Mme Sabrine ROUIS - Association de défense des droits de l homme Collectif contre l islamophobie en France M. Lemaitre

Plus en détail

Faisons le. point... La règle de droit. L ordre juridique

Faisons le. point... La règle de droit. L ordre juridique Faisons le? La règle de droit point...? L ordre juridique Des institutions?? Des procédures ? Des compétences Une hiérarchie? Les sources du droit (chap. 4) Qu est-ce qu une source de droit? notion? exemples?

Plus en détail

Introduction 1. Premiere Partie : Les droits de l'homme en pratique. Droit a la vie et peine de 13

Introduction 1. Premiere Partie : Les droits de l'homme en pratique. Droit a la vie et peine de 13 Introduction 1 Premiere Partie : Les droits de l'homme en pratique Droit a la vie et peine de 13 Chapitre 1 : Droit a la vie et peine de mort aux 15 1.1. Les principales bases constitutionnelles 15 1.2.

Plus en détail

Les grandes religions dans le monde

Les grandes religions dans le monde Nom : Prénom : Examen de religion juin 30 Examen divisé en 2 parties Partie 1 : sans l aide du texte ( / 15 points) Partie 2 : avec l aide du texte ( / 15 points) La religion juive Les grandes religions

Plus en détail

Etat et religion en Syrie

Etat et religion en Syrie Jacques el- Hakim Pont Victoria, Imm. Mardam Professeur Agrégé à La Faculté de Droit B.P. 5 788 Avocat Tel. 22 23 577 Fax. 22 44 370 Etat et religion en Syrie Index Pages I- Statistiques 2 II- Lois fondamentales.

Plus en détail

Michael S. Sherwin, o.p. automne 2015 lundi 10h - 12h mardi 11h - 12h. Définition de la loi (suite)

Michael S. Sherwin, o.p. automne 2015 lundi 10h - 12h mardi 11h - 12h. Définition de la loi (suite) Michael S. Sherwin, o.p. automne 2015 lundi 10h - 12h mardi 11h - 12h Définition de la loi (suite) Définition générale de la loi La loi est : Une ordonnance de la raison pratique en vue du bien commun

Plus en détail

Les Assistants de Prévention et Conseillers de Prévention (ex - ACMO)

Les Assistants de Prévention et Conseillers de Prévention (ex - ACMO) F I C H E P R E V E N T I O N N 0 1 «H Y G I E N E S E C U R I T E» Les Assistants de Prévention et Conseillers de Prévention (ex - ACMO) INTRODUCTION Depuis le mois de février 2012, l appellation «ACMO»

Plus en détail

STATUTS. TITRE I : Dispositions générales

STATUTS. TITRE I : Dispositions générales STATUTS PREAMBULE Vu le nombre sans cesse croissant des enfants orphelins en situation de détresse dans nos villes et villages à cause, non seulement des épidémies, des accidents mais aussi de la pandémie

Plus en détail

Constitution de la République française

Constitution de la République française Constitution de la République française Constitution du 4 octobre 1958 (Version mise à jour en novembre 2011) TITRE II LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Article 5 Le Président de la République veille au respect

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DE DJIBOUTI

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DE DJIBOUTI JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DE DJIBOUTI Loi n 1/AN/92/2e L relative aux partis politiques en République de Djibouti. L Assemblée Nationale a adopté ; Le président de la République promulgue la loi

Plus en détail

PROJET D ORDONNANCE n. relatif au droit des usagers de saisir l administration par voie électronique. NOR : PRMX R/Rose

PROJET D ORDONNANCE n. relatif au droit des usagers de saisir l administration par voie électronique. NOR : PRMX R/Rose REPUBLIQUE FRANÇAISE Premier ministre PROJET D ORDONNANCE n du relatif au droit des usagers de saisir l administration par voie électronique NOR : PRMX1423175R/Rose-1 ------ LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE,

Plus en détail

Avis sur le port du voile intégral

Avis sur le port du voile intégral COMMISSION NATIONALE CONSULTATIVE DES DROITS DE L HOMME Avis sur le port du voile intégral (Adopté par l Assemblée plénière du 21 janvier 2010) 1. A la suite d une proposition de résolution de M. André

Plus en détail

La liberté d enseignement comme droit de l homme: l essentiel

La liberté d enseignement comme droit de l homme: l essentiel La liberté d enseignement comme droit de l homme: l essentiel 2 Les normes internationales La Déclaration universelle des droits de l'homme proclame le droit à l'éducation pour tous, le fait que l'éducation

Plus en détail

Monsieur le préfet de la région Ile-de-France, DEP 04/704 PSI

Monsieur le préfet de la région Ile-de-France, DEP 04/704 PSI DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES Sous-direction des élus locaux et de la fonction publique territoriale Le ministre délégué à l intérieur, Porte-parole du Gouvernement Bureau des statuts et

Plus en détail

Délibération n du 21 décembre 2009

Délibération n du 21 décembre 2009 Délibération n 2009-407 du 21 décembre 2009 Réglementation des services publics/rachat des années d études supérieures pour le calcul d une pension de retraite/fonctionnaires, militaires, magistrats judiciaires/âge/recommandations.

Plus en détail

Charte de la Laïcité de la Ville d'auxerre avec ses partenaires

Charte de la Laïcité de la Ville d'auxerre avec ses partenaires Conseil Municipal du 31 mars 2016 Charte de la Laïcité de la Ville d'auxerre avec ses partenaires Page 1/4 PREAMBULE La Ville d'auxerre souhaite adopter une charte de la laïcité qui lui permet de rappeler

Plus en détail

Page 1 sur 6 Ministère des solidarités, de la santé et de la famille Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Le ministre des solidarités, de la santé et de la famille à Mesdames et

Plus en détail

La bureaucratie LA BUREAUCRATIE MAX WEBER

La bureaucratie LA BUREAUCRATIE MAX WEBER La bureaucratie LA BUREAUCRATIE MAX WEBER La bureaucratie : Max Weber MAX WEBER : 1864/1920 Sociologue allemand Question centrale : de quel type d autorité vont avoir besoin les entreprises? quelles sont

Plus en détail

TRESOR HISTORIQUE DE L'ETAT EN FRANCE

TRESOR HISTORIQUE DE L'ETAT EN FRANCE PIERRE LEGENDRE TRESOR HISTORIQUE DE L'ETAT EN FRANCE L'Administration classique Nouvelle édition augmentée FAYARD Table PRÉALABLES I. De cette édition nouvelle et augmentée 9 II. Quelques remarques sur

Plus en détail

L ISLAM et le monde des affaires

L ISLAM et le monde des affaires Lachemi SIAGH L ISLAM et le monde des affaires Argent, éthique et gouvernance Éditions d Organisation, 2003 ISBN : 2-7081-2939-2 Sommaire Liste des figures... XVII Préface... XIX Lexique... 1 Introduction...

Plus en détail

Newsletter - Décembre 2014 Les Droits Fondamentaux dans le régime de la garde à vue

Newsletter - Décembre 2014 Les Droits Fondamentaux dans le régime de la garde à vue Newsletter - Décembre 2014 Les Droits Fondamentaux dans le régime de la garde à vue La garde à vue est une mesure privative de liberté Ce n'est pas pour autant un moment de non droit. 1 La garde à vue,

Plus en détail

Les femmes dans la Fonction publique et prise de décision : renforcer l Etat de droit

Les femmes dans la Fonction publique et prise de décision : renforcer l Etat de droit Les femmes dans la Fonction publique et prise de décision : renforcer l Etat de droit Mme Rabha ZEIDGUY Professeure à l ENA Le 8 mars 2013 1 Sommaire I. Rappel : Liens entre Fonction publique et Etat de

Plus en détail

(République arabe d Egypte)

(République arabe d Egypte) LOI Nº 94 DE L ANNÉE 2003 RELATIVE À LA CRÉATION DU CONSEIL NATIONAL DES DROITS DE L HOMME (*) (République arabe d Egypte) Au nom du peuple Le Président de la République L Assemblée du peuple a adopté

Plus en détail

- I - Le handicap - L invalidité L ALLOCATION AUX ADULTES HANDICAPÉS : DEMANDE D ABROGATION DU DÉCRET DU 22 DÉCEMBRE 1998

- I - Le handicap - L invalidité L ALLOCATION AUX ADULTES HANDICAPÉS : DEMANDE D ABROGATION DU DÉCRET DU 22 DÉCEMBRE 1998 - I - Le handicap - L invalidité L ALLOCATION AUX ADULTES HANDICAPÉS : DEMANDE D ABROGATION DU DÉCRET DU 22 DÉCEMBRE 1998 LES JURISPRUDENCES DU CATRED - 19 Définition de l allocation aux adultes handicapés

Plus en détail

CONVENTION EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME

CONVENTION EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME CONVENTION EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME Nos droits, nos libertés 15 articles clés illustrés sur des t-shirts Nos droits, nos libertés Les droits de l homme appartiennent à chacun : homme, femme ou

Plus en détail

Chap.3 GEOPOLITIQUE DU MONDE ACTUEL

Chap.3 GEOPOLITIQUE DU MONDE ACTUEL Chap.3 GEOPOLITIQUE DU MONDE ACTUEL Quelle était la situation du monde pendant la guerre froide? Quelles est la situation du monde après la guerre froide? Vous collez le vocabulaire sous le titre Hyperpuissante

Plus en détail

- Le code de la famille (loi n 84 11 du 9 juin 1984, modifiée et complétée, portant code de la famille)

- Le code de la famille (loi n 84 11 du 9 juin 1984, modifiée et complétée, portant code de la famille) Réponses de la Commission Nationale Consultative de Promotion et de Protection des Droits de l Homme Algérie au rapport du secrétaire général de l Assemblée générale des Nations Unies concernant «le suivi

Plus en détail

Chapitre premier : Des dispositions générales

Chapitre premier : Des dispositions générales REPUBLIQUE DU NIGER Fraternité-Travail-Progrès ORDONNANCE N 2011-22 du 23 février 2011 Portant Charte d accès à l information publique et aux documents administratifs LE PRESIDENT DU CONSEIL SUPREME POUR

Plus en détail

Certificat universitaire

Certificat universitaire «Formation continue en sciences religieuses : islam» Année académique 2010-2011 Certificat universitaire Programme universitaire inédit Respect de la foi des participants Accès aux sciences islamiques

Plus en détail

Référence : C.N TREATIES-IV.4 (Notification dépositaire)

Référence : C.N TREATIES-IV.4 (Notification dépositaire) Référence : C.N.580.2016.TREATIES-IV.4 (Notification dépositaire) PACTE INTERNATIONAL RELATIF AUX DROITS CIVILS ET POLITIQUES NEW YORK, 16 DÉCEMBRE 1966 TURQUIE : NOTIFICATION EN VERTU DU PARAGRAPHE 3

Plus en détail

ADMINISTRATION ET CNDP, ENSEMBLE POUR LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES. M. Driss Belmahi, Membre de la CNDP

ADMINISTRATION ET CNDP, ENSEMBLE POUR LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES. M. Driss Belmahi, Membre de la CNDP ADMINISTRATION ET CNDP, ENSEMBLE POUR LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES M. Driss Belmahi, Membre de la CNDP 31 Mai 2013 SOMMAIRE La protection des données personnelles - Enjeux La Loi 09-08 - Notions

Plus en détail

La Déclaration universelle des droits de l Homme (page 1)

La Déclaration universelle des droits de l Homme (page 1) des droits de l Homme (page 1) Article premier Quand les enfants naissent, ils sont libres et tous doivent être traités de la même manière. Ils sont doués de raison et de conscience, et doivent agir les

Plus en détail

STATUTS. ASSOCIATION Loi 1901 «PROFESSIONNELS APN»

STATUTS. ASSOCIATION Loi 1901 «PROFESSIONNELS APN» STATUTS ASSOCIATION Loi 1901 «PROFESSIONNELS APN» IDENTIFICATION ARTICLE 1 CONSTITUTION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le

Plus en détail

Possibilités d attribution de la nationalité

Possibilités d attribution de la nationalité Possibilités d attribution de la nationalité Article Art. 8 (en raison de la filiation) Art.9 (en raison de l adoption) Art.10 (en raison de la naissance en Belgique) l intéressé Conditions imposées aux

Plus en détail

Courtiers de réassurance étrangers

Courtiers de réassurance étrangers Courtiers de réassurance étrangers I. Références législatives et réglementaires 1 A. Références législatives : Ordonnance n 95-07 du 23 Chaâbane 1415 correspondant au 25 janvier 1995, modifiée et complétée,

Plus en détail