LES OUTILS POUR LE DIAGNOSTIC DE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES OUTILS POUR LE DIAGNOSTIC DE"

Transcription

1 LES OUTILS POUR LE DIAGNOSTIC DE TERRITOIRE Licence Professionnelle «Coordination de projet d animation et de développement social et socioculturel» /2016 Gilles Droniou Chargé de recherches, JEUDEVI

2 3 TEMPS 3 OUTILS Nous allons nous voir à 3 moments d ici décembre: Septembre (16 toute la journée, 18 matinée): découverte des outils pour le diagnostic, échanges sur la mise en œuvre, première élaboration des outils Novembre (4 après-midi): échanges sur les premières expériences en situation de stage, élaboration des outils Décembre (11 toute la journée): analyse des résultats + journée du 10 décembre sur Excel! Entre les séances, échanges par mail! Du 18 novembre au 20 janvier, je suis à l IUT tous les mercredis Nous allons travailler sur 3 outils: Recherche, analyse, mise en forme de données (essentiellement des données quanti) L entretien Le questionnaire

3 APPROCHE DE LA POPULATION ET DU TERRITOIRE PAR L OUTIL STATISTIQUE

4 UNE ENTRÉE «TERRITOIRE»

5 ÉCHELLE NATIONALE (1) La statistique publique: L INSEE Services statistiques ministériels Ministère du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville: DARES Ministère de la santé et des sports: DREES Ministère de la culture et de la communication: DEPS Ministère de l éducation nationale: DEPP Autres services statistiques INED CEREQ (Centre d Études et de REcherches sur les Qualifications)

6 ÉCHELLE NATIONALE (2) Les Observatoires nationaux OFDT Observatoire des inégalités Observatoire national de la pauvreté et de l exclusion sociale Observatoire de l enfance Observatoire National de la Délinquance Observatoire des Politiques Culturelles etc. Autres organismes CAF, CPAM etc.

7 ÉCHELLE COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Collectivités territoriales Région Département, CDAS EPCI, Communautés de communes Commune, CCAS + Projets locaux (PLU, PLH, SCOT) Services ministériels déconcentrés Ministère des affaires sociales et de la santé, Agence Régionale de la Santé, DDCS Ministère de la culture et de la communication: DRAC Ministère de l éducation nationale: rectorat, inspection académique INSEE Site statistiques locales Tableau de bord des pays Données urbaines infra-communales par quartier Autres organismes Gref (GIP Relation Emploi Formation) CAF département Observatoires locaux. Exemple de Rennes et Rennes Métropole : AUDIAR (Agence d urbanisme et de développement intercommunal de l agglomération rennaise) et l APRAS (Association pour la Promotion de l Action et de l Animation Sociale): le tableau de bord social Rapports d activités, ABS, diagnostics jeunesse, etc. Bailleurs sociaux

8 UNE ENTRÉE «THÉMATIQUE»

9 QUE REGARDER SUR UN TERRITOIRE? - DÉMOGRAPHIE Pyramide des âges Structure par classe d âge Solde naturel Structure par sexe Structure des familles Migrations d un territoire à un autre (solde migratoire) Population étrangère Population étudiante

10 QUE REGARDER SUR UN TERRITOIRE? ENFANCE ET ÉDUCATION Accueil petite enfance Allocation CAF Niveau de formation Effectif établissements scolaires Protection de l enfance Taux de formation Niveau de diplôme Taux de retard

11 QUE REGARDER SUR UN TERRITOIRE? ACTION SOCIALE, PERSONNES ÂGÉES, HANDICAP Minima sociaux Aides financières CDAS CCAS Allocation Adulte Handicapé Accueil personnes en situation de handicap Démographie personnes âgées Accueil personnes âgées Logements adaptés Allocations personnes âgées

12 QUE REGARDER SUR UN TERRITOIRE? ACTIVITÉ, EMPLOI, INSERTION Activité catégories d'emploi chômage CSP Mission locale Taux d emploi

13 QUE REGARDER SUR UN TERRITOIRE? REVENU, PAUVRETÉ, ENDETTEMENT Niveau de revenu / niveau de vie Inégalité de niveaux de vie Pauvreté Endettement Foyers fiscaux imposés

14 QUE REGARDER SUR UN TERRITOIRE? - SANTÉ Offres de soin Niveaux de consommation Conduite à risque Taux de mortalité Évolution des produits

15 QUE REGARDER SUR UN TERRITOIRE? LOGEMENT ET CADRE DE VIE Parc de logement - Evolution Logement social Aides au logement Accueil FJT, CHRS Privé-public Part propriétaire-locataire

16 OÙ TROUVER DES DONNÉES STATISTIQUES DE CADRAGE AU NIVEAU NATIONAL? Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) Site statistiques locales Tableaux de bord des pays INED (Institut National des Études Démographiques) Observatoire de l enfance Ministère de la santé et des sports (DREES) Ministère du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville (DARES)

17 OÙ TROUVER DES DONNÉES STATISTIQUES DE CADRAGE AU NIVEAU NATIONAL? Ministère à la jeunesse (ex-haut Commissariat à la jeunesse Observatoire de la vie étudiante (OVE) Observatoire national de la pauvreté et de l exclusion sociale Haut Commissariat à la jeunesse Le mouvement associatif Association pour le développement de l économie sociale (ADDES) Institut de veille sanitaire

18 OÙ TROUVER DES DONNÉES STATISTIQUES DE CADRAGE AU NIVEAU NATIONAL? OFDT (Observatoire français des drogues et toxicomanie) MIDELCA (anciennement MILDT) Ministère de la culture (Département des études de la prospective et des statistiques DEPS) Pratiques culturelles

19 OÙ TROUVER DES DONNÉES STATISTIQUES AU NIVEAU LOCAL? Enfance: Conseil Général DAS (direction action sociale), CDAS Commune, CCAS CAF (schéma directeur action sociale CAF35) MDPH Ministère de la santé et des sports: DREES Jeunesse Les centres régionaux de l information jeunesse (CRIJ) Éducation: Rectorat (académie) Inspection académique Office des sports Agence régionale de la Santé

20 OÙ TROUVER DES DONNÉES STATISTIQUES AU NIVEAU LOCAL? GREF (portail d information sur la formation professionnelle et l emploi; tableau de bord emploiformation pays) Service déconcentré du ministère du travail: Direcct et les «unités territoriales» Mission locale OFDT (Données locales) Observatoire régional de santé

21 LE QUESTIONNAIRE ET L ENTRETIEN Opposition et complémentarité

22 LES DIFFÉRENTES TECHNIQUES D ENQUÊTES Opposition entre les techniques compréhensives (ou qualitatives, Weber) et les techniques explicatives (ou quantitatives, Durkheim). Les premières recherchant le sens que donnent les acteurs sociaux à leurs actions, les secondes cherchant les variables déterminantes. Opposition ou complémentarité? Dans le cas du questionnaire, produire des chiffres explicatifs (De Singly) au contraire des chiffres descriptifs comme ceux des recensements ou des sondages qui recherchent des chiffres qui indiquent une majorité. Déterminer des données rendant compte d une situation sociale et mettre en valeur des facteurs explicatifs (Le Suicide de Durkheim).

23 LA POPULATION ET L ÉCHANTILLON Différence entre population et échantillon. Méthodes échantillonnage (questionnaire) : La méthode des quotas L échantillon stratifié La méthode d étude des publics (ou échantillon à l aveuglette ou accidentel) Combinaison de méthodes? Une enquête faiblement ou fortement multidimensionnelle? Quelle est la représentativité de notre échantillon? Chercher une diversité sans se disperser! plutôt qu une représentativité Quelle est la bonne taille de notre échantillon? Un équilibre entre exhaustivité et redondance des réponses (entretien)

24 L ENTRETIEN La base du diagnostic?

25 HISTOIRE ET PARCOURS Un outil au croisement de la psychopathologie, de la sociologie et de l anthropologie Un parcours pour l enquêteur: trouver et aller vers les personnes à interroger Une rencontre : l enquêteur et l enquêté s exposent dans cette interaction + un travail d objectivation de la part de l enquêté

26 POURQUOI ET QUAND UTILISER L ENTRETIEN? «L entretien s impose chaque fois que l on ignore le monde de référence ou que le n on ne veut pas décider a priori du système de cohérence interne des informations recherchées» (Blanchet, Gotman) 3 moments où nous pouvons utiliser l entretien: L entretien exploratoire L entretien comme principale source d informations L entretien complémentaire L entretien s impose aussi, au détriment du questionnaire, dans le cas de population faible numériquement L entretien est l outil «idéal» pour défricher le terrain?

27 LA GRILLE D ENTRETIEN Le guide d entretien est généralement organisé par les hypothèses structurant l enquête. Entretien faiblement (une consigne et quelques questions) ou fortement structuré: l entretien exploratoire et les entretiens approfondis L entretien fortement structuré est constitué de thèmes, de questions, et de relances (ou des mots-clés) En résumé, pour votre grille d entretien : Définir les parties ; création de 2-3 questions pour chaque partie (15-20 questions au maximum) Penser aux relances. Penser aussi à la stratégie d intervention ; comment va se dérouler l entretien. Importance du choix des questions et des relances. Structurer le discours mais ne pas l orienter (différence avec le questionnaire). Penser à l ordre logique des questions. Tester sa grille d entretien si possible

28 L ENTRETIEN Prévoir lors de la prise de rendez-vous le cadre spatiotemporel de l entretien Pendant l entretien, ne pas être trop rigide, savoir s adapter à la situation et à l interlocuteur Toutefois penser à cadrer l entretien; ce n est pas une discussion entre amis Les stratégies d intervention: La contradiction (valable uniquement si porteur d une parole publique) La consigne ou question externe («trop de questions tue la question») La relance ; une paraphrase, un mot

29 L ANALYSE ET LA GRILLE D ANALYSE Différence entre analyse de discours et analyse de contenu; la première suppose une retranscription totale dans les moindres détails Différence entre résumé et analyse de contenu Le premier est une simplification d un texte avec un caractère nonsélectif L analyse de contenu se base sur des hypothèses (ce que je recherche) Les thèmes et sous-thèmes de la grille d analyse se fait en lien avec les hypothèses et la grille d entretien Séparer les éléments factuels (âge, genre, profession ) des éléments de significations

30 BIBLIOGRAPHIE Blanchet Alain, Gotman Anne, L enquête et ses méthodes : L entretien, Armand Colin, 128, 2 e édition, 2007 (1992) Kaufmann Jean-Claude, L entretien Compréhensif, Paris, Nathan Université (Armand Colin), 128, 1996 Duchesne Sophie, Haegel Florence, L enquête et ses méthodes : L Entretien Collectif, Armand Colin, 128, 2008 (2004)

31 LE QUESTIONNAIRE «N ayez pas peur, tout va bien se passer!»

32 LA CONSTRUCTION DU QUESTIONNAIRE Déterminer les indicateurs, les thèmes, qui vont être testés (en lien avec les hypothèses, ex : l âge, le sexe, la CSP ). Que veut-on savoir? Quelles vont être les thématiques de notre questionnaire? Les questions: Différence entre questions de fait et questions d opinion : privilégier les questions de fait? Différence entre questions fermées et questions ouvertes Item sans opinion. Intérêt des questions à réponses multiples permettant d éviter le problème du conformisme. Privilégier certaines introductions de question. Éviter des questions avec des négations Éviter les termes comme interdire ou autoriser. Équilibrer les réponses positives et négatives. Penser à l ordre du questionnaire. Entre certains thèmes, possibilité de faire des phrases de transition. Éviter qu il y ait trop de filtres. Anonymat.

33 LA PASSATION DU QUESTIONNAIRE Test du questionnaire Passation des questionnaires Passation en face à face? Passation par des réseaux? Dépôt des questionnaires?? Dans le cas d une passation en face à face Bien connaître les textes du questionnaire. Bien identifier les filtres. Poser les questions telles qu elles sont écrites, sans les changer. Ne pas les interpréter. Attention au rythme, au ton de l enquêteur. S il y a des guillemets, le préciser lors de l énoncé de la question.

34 LES LOGICIELS INFORMATIQUES Sphinx et ModaLisa

35 L ANALYSE DES RÉSULTATS

36 LES TRIS À PLATS Identifier les chiffres les plus importants et les pratiques marginales Pour la construction et la présentation des tableaux Donner un titre assez clair Intitulez les colonnes avec des noms assez clairs Avoir une ligne total ; si besoin, préciser pourquoi le total n est pas égal à 100% Arrondir tous les pourcentages de la même manière

37 LES TRIS CROISÉS Tris croisés = en quoi une variable, un déterminant social, va jouer sur une autre variable. On essaye de déterminer la dépendance statistique entre 2 variables. On croise donc une variable indépendante (âge, sexe, le milieu social, etc.) qui, selon nos hypothèses va jouer, va être un facteur influent la situation et une variable dépendante sensée subir l action de la première. Sur la construction d un tableau de tris croisés : La variable indépendante doit être mise en ligne et la variable dépendante en colonne. Les pourcentages doivent être mis en lignes donc en fonction de la variable indépendante. Indiquer une ligne Total. Indiquer le nombre sur lequel sont calculés les pourcentages. Sous le tableau ou en note de bas de page, mettre une phrase de commentaire pour dire comment on lit ce tableau (par exemple, sur 100 personnes ayant telle particularité, X ont telle opinion).

38 ANALYSE DES TRIS CROISÉS Première lecture en colonne. On souligne les chiffres les plus importants mais aussi les moins importants. Le nombre en soi importe peu. C est sa comparaison que nous allons faire avec les autres qui nous importe pour le moment. Deuxième lecture ligne par ligne mais toujours en comparant les lignes du tableau. Cela permet d observer s il y a des pratiques minoritaires ou, au contraire, si les avis sont assez semblables d une catégorie à une autre (pour la variable indépendante). La règle d équivalence ou d écart peut significatif. Rédiger deux ou trois phrases résumant les grandes lignes du tableau. Attention dans tous les commentaires à ne pas faire de généralités. Préciser toujours comment l échantillon a été construit et donc en quoi il est représentatif de la population totale. Il faut tenir compte aussi du contexte dans lequel l enquête a été réalisée. Ce contexte peut jouer dans les résultats. Toutes ces précisions sont donc à indiquer dans le rapport.

39 LES TESTS STATISTIQUES Le khi deux permet de mesurer la dépendance entre deux variables. Le résultat du khi deux est toujours positif ou nul. S il est égal à 0, cela signifie que les variables sont indépendantes. Pour déterminer si le résultat du khi deux est significatif et s il y a un lien de dépendance entre les deux variables dans la population, il faut déterminer le nombre de degrés de liberté, noté v (prononcé nu), et la valeur critique. Pour calculer le nombre de degré de liberté, il faut utiliser la formule suivante : v= (nombre de modalités de la variable A 1) * (nombre de modalités de la variable B 1). Se reporter ensuite au tableau de la valeur critique On peut aussi utiliser le coefficient de contingence pour non pas mesurer la dépendance entre deux variables mais leur lien. Le coefficient de contingence de Cramer. La valeur 0 indique un lien statistique nul ou inexistant entre deux variables. La valeur 1 indique que le lien statistique est parfait. On interprète le coefficient de contingence de la manière suivante, Valeur de C près de : 0 Lien statistique nul 0.25 Lien statistique faible 0.5 Lien statistique moyen 0.75 Lien statistique fort 1 Lien statistique très fort

40 BIBLIOGRAPHIE POUR L ENQUÊTE PAR QUESTIONNAIRES François De Singly, L enquête et ses méthodes : Le questionnaire, Paris : Nathan Université (Coll. «128»), 1992 Gilles Grenon et Suzanne Viau, Méthodes quantitatives en sciences humaines, Volume 1 : de l échantillon vers la population, 2 e édition, Paris : Gaëtan Morin, 1999 William Fox, Statistiques sociales, Bruxelles : De Boeck Université, 1999

LES OUTILS PARTICIPATIFS DU DIAGNOSTIC

LES OUTILS PARTICIPATIFS DU DIAGNOSTIC LES OUTILS PARTICIPATIFS DU DIAGNOSTIC Intervention ASKORIA formation DEJEPS 24 mars et 28 avril 2015 Gilles Droniou Assistant de recherches, JEUDEVI droniou@jeudevi.org www.jeudevi.org LES DIFFÉRENTES

Plus en détail

LES OUTILS D ENQUÊTE: LE

LES OUTILS D ENQUÊTE: LE LES OUTILS D ENQUÊTE: LE QUESTIONNAIRE ET L ENTRETIEN DUT 1A - Méthodo Gilles Droniou droniou@jeudevi.org Chargé de recherches, JEUDEVI www.jeudevi.org 2015/2016 DATES À RETENIR, ET AUTRES JOYEUSETÉS Achetez

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Auteur Introduction XI XIII Chapitre 1 Méthodes de collecte de données qualitatives 1 1. Les fondements de l approche qualitative 1 1.1. Exploration 1 1.2. Explication 2 1.3. Révélation

Plus en détail

Fondamentaux. Elaboration. Questionnaire

Fondamentaux. Elaboration. Questionnaire Fondamentaux Le questionnaire de recherche est une méthode d investigation qui a pour but de recueillir des données sur un thème déterminé. Il a des avantages : - C est une méthode adaptée aux enquêtes

Plus en détail

Plan Départemental De l Habitat Du Gard

Plan Départemental De l Habitat Du Gard Plan Départemental De l Habitat Du Gard 2013-2018 Un cadre législatif Prévu par loi ENL du 13 juillet 2006 Engagement National pour le Logement «Le PDH doit assurer la cohérence entre les politiques de

Plus en détail

1. Expliquer en quoi peut-on parler de «paradoxe sanitaire» en ce qui concerne l état de santé de la population.

1. Expliquer en quoi peut-on parler de «paradoxe sanitaire» en ce qui concerne l état de santé de la population. 1 Exemple SUJET TYPE BAC DE 2H00 L état de santé de la population en France apparaît globalement bon mesuré à l aune de l espérance de vie qui est l une des plus élevée au monde. En revanche, la mortalité

Plus en détail

LE CENTRE VILLE. Eclairage de l Analyse des besoins sociaux de Bordeaux par quartiers. Novembre compas. Au service du sens

LE CENTRE VILLE. Eclairage de l Analyse des besoins sociaux de Bordeaux par quartiers. Novembre compas. Au service du sens LE CENTRE VILLE Eclairage de l Analyse des besoins sociaux de Bordeaux par quartiers. Novembre 2014 L analyse des besoins sociaux (ABS) Observer les besoins de la population pour adapter la politique d

Plus en détail

Deuxième itération : Enquête des délais de mise en route du premier traitement adjuvant chez les femmes opérées d un cancer du sein invasif

Deuxième itération : Enquête des délais de mise en route du premier traitement adjuvant chez les femmes opérées d un cancer du sein invasif Groupe Régional Evaluation Bretagne Deuxième itération : Enquête des délais de mise en route du premier traitement adjuvant chez les femmes opérées d un cancer du sein invasif Rapport PUBLIC Version définitive

Plus en détail

DONNÉES QUANTITATIVES. Utiliser des données quantitatives dans un diagnostic de territoire

DONNÉES QUANTITATIVES. Utiliser des données quantitatives dans un diagnostic de territoire Utiliser des données quantitatives dans un diagnostic de territoire Licence & conditions d utilisation. Cette ressource pédagogique est protégée par la licence ouverte. Cette licence publique vous permet

Plus en détail

Mesure du bien-être au Maroc. Principaux résultats de l Enquête Nationale sur le bien-être 2012

Mesure du bien-être au Maroc. Principaux résultats de l Enquête Nationale sur le bien-être 2012 Mesure du bien-être au Maroc Principaux résultats de l Enquête Nationale sur le bien-être 2012 Khalid SOUDI Haut Commissariat au Plan - Maroc 1 Plan Concept et définition du bien-être Mesure du bien être

Plus en détail

agglomération côte basque adour éléments de cadrage complémentaires réalisés dans le cadre du contrat local de santé DÉMOGRAPHIE - ÉTAT DE SANTÉ

agglomération côte basque adour éléments de cadrage complémentaires réalisés dans le cadre du contrat local de santé DÉMOGRAPHIE - ÉTAT DE SANTÉ agglomération côte basque adour éléments de cadrage complémentaires réalisés dans le cadre du contrat local de santé DÉMOGRAPHIE - ÉTAT DE SANTÉ L'Agence régionale de santé (ARS) d'aquitaine et l'agglomération

Plus en détail

Politiques de jeunesse et territoires : pourquoi coopérer?

Politiques de jeunesse et territoires : pourquoi coopérer? Politiques de jeunesse et territoires : pourquoi coopérer? Patricia Loncle en collaboration avec Marie Dumollard, Karinne Guilloux, Jean-Pierre Halter et Francine Labadie Introduction Coopération Question

Plus en détail

Projet de Programme Local de l Habitat (P.L.H.) de CAP Nord

Projet de Programme Local de l Habitat (P.L.H.) de CAP Nord Agence D Urbanisme et d Aménagement de Martinique Projet de Programme Local de l Habitat (P.L.H.) de CAP Nord 2016-2022 Présentation du PLH arrêté en CDH-H Du 7 Juillet 2016 Pourquoi élaborer un PLH? Objectifs

Plus en détail

Cli l e i nt n s s at a is i f s a f it i s?? Comm m e m nt n l e l savoir?

Cli l e i nt n s s at a is i f s a f it i s?? Comm m e m nt n l e l savoir? Clients satisfaits? Comment le savoir? L objectif - Définir la problématique (je perds trop de clients, je ne gagne pas les consultations, je n ai pas assez de demandes, mes concurrents cassent les prix,

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF LOCAL ans

LE PROJET EDUCATIF LOCAL ans LE PROJET EDUCATIF LOCAL 3-18 ans PROJET EDUCATIF DE LA VILLE Une priorité La réduction des inégalités L étude diagnostique réalisée en 1999/2000 sur les actions éducatives proposées dans les temps péri

Plus en détail

Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat

Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat Répertoire National des Certifications Professionnelles Résumé descriptif de la certification Intitulé Licence Professionnelle Intervention Sociale Mention : Coordination de projet d'animation et de développement

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DU PROJET EDUCATIF TERRITORIAL

RENOUVELLEMENT DU PROJET EDUCATIF TERRITORIAL PREFET DE L ISERE RENOUVELLEMENT DU PROJET EDUCATIF TERRITORIAL 1 RENOUVELLEMENT DU PROJET EDUCATIF TERRITORIAL (PEdT) Commune ou EPCI de : Pour la période du 01/09/2016 au 31/08/2019 Ce document s adresse

Plus en détail

Statut dans l emploi et conditions de travail des sourds en milieu ordinaire : analyse qualitative et quantitative

Statut dans l emploi et conditions de travail des sourds en milieu ordinaire : analyse qualitative et quantitative Statut dans l emploi et conditions de travail des sourds en milieu ordinaire : analyse qualitative et quantitative Christine Le Clainche (CEE, ENS Cachan) Sophie Dalle-Nazébi (Websourd) Sylvain Kerbourc

Plus en détail

Ingénieur d études en production, traitement et analyse des données

Ingénieur d études en production, traitement et analyse des données Ingénieur d études en production, traitement et analyse des données D2A21-D2D24 Production, traitement et analyse des données - IE Mission Dans le cadre d un projet de recherche ou d étude, l ingénieur

Plus en détail

Fiches de lecture critique

Fiches de lecture critique Fiches de lecture critique Ces fiches ne sont pas couvertes par un copyright : elles peuvent être copiées ou imprimées sans permission mais avec mention de la source (Salmi LR. Lecture critique et rédaction

Plus en détail

Introduction. Rappels de statistiques élémentaires. Si un prix baisse de 30%, il est multiplié par: Un prix qui a triplé a augmenté de:

Introduction. Rappels de statistiques élémentaires. Si un prix baisse de 30%, il est multiplié par: Un prix qui a triplé a augmenté de: Introduction Rappels de statistiques élémentaires Joël Quinqueton Université Paul Valéry Master 1 IDS Test de révisions de base Terminologie de base Vocabulaire Individus ou unités statistiques, population,

Plus en détail

L EMPLOI TERRITORIAL DANS LE LIMOUSIN

L EMPLOI TERRITORIAL DANS LE LIMOUSIN L EMPLOI TERRITORIAL DANS LE LIMOUSIN SOMMAIRE A. Principales données disponibles sur l emploi territorial Limousin 1. Volume de l emploi territorial 2. Caractéristiques statutaires 3. Services d affectation

Plus en détail

(Maîtrise STAPS. C2.M3. Cours de C. Louveau) PRESENTATION DE LA METHODE HISTORIQUE LES ETAPES DE LA DEMARCHE...2

(Maîtrise STAPS. C2.M3. Cours de C. Louveau) PRESENTATION DE LA METHODE HISTORIQUE LES ETAPES DE LA DEMARCHE...2 LES METHODES EN SCIENCES SOCIALES Le 15 Mars 2000 (Maîtrise STAPS. C2.M3. Cours de C. Louveau) PRESENTATION DE LA METHODE HISTORIQUE...2 1. LES ETAPES DE LA DEMARCHE...2 1.1. La phase d'observation...3

Plus en détail

Nos compétences en matière d évaluation et d accompagnement. A. L évaluation de dispositifs ou politiques en direction de la jeunesse

Nos compétences en matière d évaluation et d accompagnement. A. L évaluation de dispositifs ou politiques en direction de la jeunesse Nos compétences en matière d évaluation et d accompagnement Depuis plus de 10 ans, nous nous sommes spécialisés sur les questions liées à la jeunesse et à l évaluation des politiques éducatives. Dans le

Plus en détail

ECHANTILLONNAGE ET MARGE D ERREUR : GRANDS PRINCIPES

ECHANTILLONNAGE ET MARGE D ERREUR : GRANDS PRINCIPES Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 4 www.optigede.ademe.fr ECHANTILLONNAGE ET MARGE D ERREUR : GRANDS PRINCIPES Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

Emploi territorial en Corse : agents exercent leurs compétences dans 197 métiers

Emploi territorial en Corse : agents exercent leurs compétences dans 197 métiers CNFPT Synthèse régionale septembre 2005 Emploi territorial en Corse : 8 721 agents exercent leurs compétences dans 197 métiers L emploi territorial en Corse, ce sont 357 employeurs et près de 9 000 agents.

Plus en détail

Statistique descriptive

Statistique descriptive Statistique descriptive Nafii IBENRISSOUL Fsjes de Aîn Sebaa Licence fondamentale Economie Gestion S1 2008-2009 Bibliographie TENENHAUS Michel, «Statistique : Méthodes pour décrire, expliquer et prévoir»,

Plus en détail

BORDEAUX CHARTRONS- GRAND PARC-JARDIN PUBLIC

BORDEAUX CHARTRONS- GRAND PARC-JARDIN PUBLIC BORDEAUX CHARTRONS- GRAND PARC-JARDIN PUBLIC Eclairage de l Analyse des besoins sociaux de Bordeaux par quartiers. Octobre 2014 L analyse des besoins sociaux (ABS) Observer les besoins de la population

Plus en détail

L affiliation sociale des jeunes aujourd hui, et les enjeux de politiques publiques territoriales

L affiliation sociale des jeunes aujourd hui, et les enjeux de politiques publiques territoriales L affiliation sociale des jeunes aujourd hui, et les enjeux de politiques publiques territoriales Christophe Moreau sociologue à JEUDEVI moreau@jeudevi.org http://www.jeudevi.org Les Deux Sèvres Une opportunité

Plus en détail

Promotions 1998 et 1999

Promotions 1998 et 1999 UNIVERSITE de CERGY-PONTOISE OBSERVATOIRE de la VIE ETUDIANTE ENQUETE sur L INSERTION PROFESSIONNELLE des DIPLOMES de TROISIEME CYCLE Promotions 1998 et 1999 Définition du projet et encadrement de l enquête

Plus en détail

UE 1.2 S2 Santé Publique et économie de la santé Outils statistiques

UE 1.2 S2 Santé Publique et économie de la santé Outils statistiques UE 1.2 S2 Santé Publique et économie de la santé Outils statistiques ISPED Institut de Santé Publique, d Epidémiologie et de Développement Université Bordeaux Segalen 1 Plan de l enseignement Introduction

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL (PEDT)

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL (PEDT) PROJET EDUCATIF TERRITORIAL (PEDT) Ce document a été élaboré afin de faciliter la présentation de chaque projet. Après instruction, ce projet sera proposé à la signature du Préfet, de la directrice académique

Plus en détail

«Le recours aux dispositifs d Insertion» Enquête réalisée pour le haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté

«Le recours aux dispositifs d Insertion» Enquête réalisée pour le haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté Paris, vendredi 23 mai 2008 Grenelle de l Insertion «Le recours aux dispositifs d Insertion» Enquête réalisée pour le haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté Le grenelle de l Insertion

Plus en détail

Les habitants des Landes et le projet de réforme territoriale

Les habitants des Landes et le projet de réforme territoriale Les habitants des Landes et le projet de réforme territoriale Sondage de l Institut CSA pour le Conseil général des Landes Juillet 2014 Contacts Pôle Opinion Corporate Yves-Marie CANN, Directeur en charge

Plus en détail

BORDEAUX LA BASTIDE. Eclairage de l Analyse des besoins sociaux de Bordeaux par quartiers. Octobre compas. Au service du sens

BORDEAUX LA BASTIDE. Eclairage de l Analyse des besoins sociaux de Bordeaux par quartiers. Octobre compas. Au service du sens BORDEAUX LA BASTIDE Eclairage de l Analyse des besoins sociaux de Bordeaux par quartiers. Octobre 2014 L analyse des besoins sociaux (ABS) Observer les besoins de la population pour adapter la politique

Plus en détail

LA COURNEUVE EN BREF

LA COURNEUVE EN BREF Direction Générale / MB Observatoire des données locales Olivier Wendling Août 2013 LA COURNEUVE EN BREF Ce document a pour objectif de présenter quelques unes des principales données disponibles en matière

Plus en détail

Logement abordable. Démarche de Cités en Champagne

Logement abordable. Démarche de Cités en Champagne Logement abordable Démarche de Cités en Champagne Témoignage de Sophie PURON, Directrice AUDC 18 sept. 2014 Châlons-en-Champagne, capitale régionale L aire urbaine de Châlons-en-Champagne s inscrit dans

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS ÉDITION 2016 DES FAMILLES DU MORBIHAN

CHIFFRES CLÉS ÉDITION 2016 DES FAMILLES DU MORBIHAN CHIFFRES CLÉS ÉDITION 2016 DES FAMILLES DU MORBIHAN ÉDITO Des chiffres pour agir au service des familles Les chiffres clés de la Famille publiés annuellement par l UNAF se veulent autant de balises pour

Plus en détail

La reconnaissance des acquis de l expérience professionnelle (RAEP) dans la fonction publique de l État depuis

La reconnaissance des acquis de l expérience professionnelle (RAEP) dans la fonction publique de l État depuis La reconnaissance des acquis de l expérience professionnelle (RAEP) dans la fonction publique de l État depuis 27 Faits et chiffres édition 21-287 La Reconnaissance des acquis de l expérience professionnelle

Plus en détail

Evaluateur du projet : Evelyne Barthou, LAPSAC, Université Bordeaux 2

Evaluateur du projet : Evelyne Barthou, LAPSAC, Université Bordeaux 2 Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 RÉDIGÉE PAR

Plus en détail

LICENCE Sociologie En savoir +

LICENCE Sociologie En savoir + LICENCE Sociologie Qu est-ce que la sociologie? La sociologie peut être définie comme la branche des sciences sociales qui cherche à comprendre et à expliquer l impact du social sur les représentations

Plus en détail

Définir un projet d habitat à l échelle communale et intercommunale

Définir un projet d habitat à l échelle communale et intercommunale URBANISME CONSTRUCTIONS PUBLIQUES ET HABITAT CYCLE DE FORMATION 2014/2015 > A DESTINATION DES ELUS ET PERSONNELS TERRITORIAUX Définir un projet d habitat à l échelle communale et intercommunale Mars 2015

Plus en détail

Le tableau de bord d observation infra communale

Le tableau de bord d observation infra communale Le tableau de bord d observation infra communale Un outil pour observer les quartiers de la politique de la ville Conférence des partenaires de la plateforme d observation sociale, 6 nov. 2014 Constat

Plus en détail

Série «Sciences et technologies de la santé et du social» Programme de Sciences et techniques sanitaires et sociales. Classe de Première

Série «Sciences et technologies de la santé et du social» Programme de Sciences et techniques sanitaires et sociales. Classe de Première ACADEMIE DE LILLE INSPECTION PEDAGOGIQUE REGIONALE Série «Sciences et technologies de la santé et du social» Programme de Sciences et techniques sanitaires et sociales Classe de Première RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Le taux de scolarisation par âge en Auvergne Données de cadrage

Le taux de scolarisation par âge en Auvergne Données de cadrage LES MÉMOS DU CARIF OREF Le taux de scolarisation par âge en Auvergne Données de cadrage Le CPRDF a pour objet de définir une programmation à moyen terme des actions de formation professionnelle et d'assurer

Plus en détail

Méthodologie et traitement d'une enquête

Méthodologie et traitement d'une enquête Méthodologie et traitement d'une enquête L3 Econométrie M. Fournier Ch 2 L'échantillonnage * A. Définition de l'échantillon B. L'échantillonnage aléatoire C. L'échantillonnage non aléatoire * Remerciements

Plus en détail

BORDEAUX SUD. Eclairage de l Analyse des besoins sociaux de Bordeaux par quartiers. Octobre compas. Au service du sens

BORDEAUX SUD. Eclairage de l Analyse des besoins sociaux de Bordeaux par quartiers. Octobre compas. Au service du sens BORDEAUX SUD Eclairage de l Analyse des besoins sociaux de Bordeaux par quartiers. Octobre 2014 L analyse des besoins sociaux (ABS) Observer les besoins de la population pour adapter la politique d action

Plus en détail

Les Français et le «vivre ensemble»

Les Français et le «vivre ensemble» Les Français et le «vivre ensemble» Novembre 2011 Une étude Ipsos pour : Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : Le Conseil économique, social et environnemental et KPMG Échantillon

Plus en détail

Indicateurs du tableau de bord social

Indicateurs du tableau de bord social Indicateurs du tableau de bord social Arrondissement d Aurillac Observatoire régional de la santé d Auvergne 58 allée du pont de la Sarre 63000 CLERMONT-FERRAND Tél. 04 73 98 75 50 Site internet : www.ors-auvergne.org

Plus en détail

La complexité administrative vue par les Français Enquête 2014 Volet Particuliers Présentation globale. Mars 2015

La complexité administrative vue par les Français Enquête 2014 Volet Particuliers Présentation globale. Mars 2015 La complexité administrative vue par les Français Enquête 2014 Volet Particuliers Présentation globale Mars 2015 1 Contexte et objectifs Le SGMAP a confié à l institut BVA la réalisation du terrain d enquête

Plus en détail

Les habitants du Territoire de Belfort et le projet de réforme territoriale

Les habitants du Territoire de Belfort et le projet de réforme territoriale Les habitants du Territoire de Belfort et le projet de réforme territoriale Sondage de l Institut CSA pour le Conseil général du Territoire de Belfort Juillet 2014 Contacts Pôle Opinion Corporate Yves-Marie

Plus en détail

PREALABLE PARTENARIAT RENFORCE ENTRE POLE EMPLOI ET LE RESEAU DES MISSIONS LOCALES - NOTICE D APPUI - UNML

PREALABLE PARTENARIAT RENFORCE ENTRE POLE EMPLOI ET LE RESEAU DES MISSIONS LOCALES - NOTICE D APPUI - UNML PARTENARIAT RENFORCE ENTRE POLE EMPLOI ET LE RESEAU DES MISSIONS LOCALES - NOTICE D APPUI - UNML PREALABLE Le partenariat renforcé du réseau des Missions Locales avec le Pôle Emploi entre dans une nouvelle

Plus en détail

Une situation sociale hors norme

Une situation sociale hors norme Une situation sociale hors norme Les indicateurs sociaux départementaux à La Réunion Les indicateurs sociaux départementaux 2 Les indicateurs sociaux départementaux Genèse, objectif et résultats Groupe

Plus en détail

générale l action sociale DGAS La Direction Des défis majeurs : La lutte contre les exclusions Les réponses à la dépendance

générale l action sociale DGAS La Direction Des défis majeurs : La lutte contre les exclusions Les réponses à la dépendance La Direction générale de l action sociale DGAS Des défis majeurs : La lutte contre les exclusions Les réponses à la dépendance 11, Place des Cinq Martyrs du Lycée Buffon 75696 Paris cedex 14 Tél : 01 40

Plus en détail

Développer l offre de logements en Essonne. Rencontres Départementales de l Habitat - 3 juillet 2015

Développer l offre de logements en Essonne. Rencontres Départementales de l Habitat - 3 juillet 2015 Développer l offre de logements en Essonne Rencontres Départementales de l Habitat - 3 juillet 2015 1 Des objectifs forts de production en Ile-de-France : Loi du 3 juin 2010 relative au Grand Paris : Objectif

Plus en détail

Contact Presse : Nathalie Leclerc CASSIOPEE Tél : Mob : pour

Contact Presse : Nathalie Leclerc CASSIOPEE Tél : Mob : pour Contact Presse : Nathalie Leclerc CASSIOPEE Tél : 01 42 66 21 27 Mob : 06 72 96 54 45 Email : nleclerc@cassiopee-rp.com pour L information des Français vis-à-vis du nucléaire Résultats détaillés Mai 2014

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Coordination et développement de projets pour les territoires de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne -

Plus en détail

ENQUETE INSERTION 2009

ENQUETE INSERTION 2009 D I R E C T I O N R E G I O N A L E D E L A J E U N E S S E, D E S S P O R T S E T D E L A C O H E S I O N S O C I A L E D E L I L L E ENQUETE INSERTION 2009 SITUATION DANS L EMPLOI DES TITULAIRES DU BPJEPS

Plus en détail

Programme territorial de lutte contre la précarité énergétique. Direction des espaces publics et du développement durable

Programme territorial de lutte contre la précarité énergétique. Direction des espaces publics et du développement durable ÉTAPE PRÉALABLE : MONTER UN SLIME La cartographie comme outil d aide à la décision La Ville des Mureaux a réalisé un diagnostic territorial de la précarité énergétique, en lien avec son Service Local d

Plus en détail

THESES Elements de méthode

THESES Elements de méthode THESES Elements de méthode Dr E Mariné-Barjoan DSP - Dr E Fontas DRCI Dr Le Duff DSP - CHU de Nice 1 Les étapes Introduction : Etat des lieux. Justificatif de l étude. Définir une question qui peut être

Plus en détail

FICHE DE BONNE PRATIQUE

FICHE DE BONNE PRATIQUE FICHE DE BONNE PRATIQUE Programme d actions pour améliorer la prévention des violences faites aux femmes, des violences intrafamiliales, et l aide aux victimes RÉFÉRENT POUR LES FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES

Plus en détail

Loi sur le divorce par consentement mutuel

Loi sur le divorce par consentement mutuel Loi sur le divorce par consentement mutuel 13 janvier 2017 Rapport 15 place de la République 75003 Paris À : De : Maître Anne Linard-Tuszewski Selim Messaï, Marion Rannou CONTEXTE ET METHODOLOGIE Le contexte

Plus en détail

Le suivi des politiques d emploi et de formation à la Dares. 27 mars

Le suivi des politiques d emploi et de formation à la Dares. 27 mars Le suivi des politiques d emploi et de formation à la Dares 27 mars 2012 1 Plan de la présentation Présentation générale des dispositifs de suivi des politiques d emploi et de formation Zoom sur les contrats

Plus en détail

Parcours d'ouverture Pluridisciplinaire

Parcours d'ouverture Pluridisciplinaire Licence mention Sociologie Parcours d'ouverture Pluridisciplinaire Objectifs L objectif de la formation Parcours d Ouverture Pluridisciplinaire sociologie est de permettre un complément à la spécialisation

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT DU PROJET SOCIAL DE TERRITOIRE DE LA COURNEUVE PORTRAIT DE VILLE

CONVENTION DE PARTENARIAT DU PROJET SOCIAL DE TERRITOIRE DE LA COURNEUVE PORTRAIT DE VILLE CONVENTION DE PARTENARIAT DU PROJET SOCIAL DE TERRITOIRE DE LA COURNEUVE PORTRAIT DE VILLE 15 septembre 2016 Présentation de La Courneuve A 5 km de Paris, La Courneuve est une ville bien desservie par

Plus en détail

FICHE PORTRAIT DE TERRITOIRE - OBSERVATOIRE DE LA PETITE ENFANCE, ENFANCE-JEUNESSE, PARENTALITE

FICHE PORTRAIT DE TERRITOIRE - OBSERVATOIRE DE LA PETITE ENFANCE, ENFANCE-JEUNESSE, PARENTALITE FICHE PORTRAIT DE TERRITOIRE - OBSERVATOIRE DE LA PETITE ENFANCE, ENFANCE-JEUNESSE, PARENTALITE CC du Canton de Saint Malo de la Lande Etat des lieux au Cette fiche portrait réunit et affine certaines

Plus en détail

Etats généraux du travail social. Assises territoriales Région Guadeloupe

Etats généraux du travail social. Assises territoriales Région Guadeloupe Etats généraux du travail social Assises territoriales Région Guadeloupe Préambule : Le 13 juin 2013, lors des rencontres territoriales pour la mise en place du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour

Plus en détail

Les habitants de la Lozère et le projet de réforme territoriale

Les habitants de la Lozère et le projet de réforme territoriale Les habitants de la Lozère et le projet de réforme territoriale Sondage de l Institut CSA pour le Conseil général de la Lozère Juin 2014 Contacts Pôle Opinion Corporate Yves-Marie CANN, Directeur en charge

Plus en détail

UNIVERSITÉ RENNES 2 UFR Sciences humaines Département de Sociologie. Licence. Sociologie

UNIVERSITÉ RENNES 2 UFR Sciences humaines Département de Sociologie. Licence. Sociologie UNIVERSITÉ RENNES 2 UFR Sciences humaines Département de Sociologie Licence Sociologie objectifs La licence de sociologie a pour objectif d apporter aux étudiants les connaissances fondamentales nécessaires

Plus en détail

Les services à distance au profit des populations spécifiques: Expérience de l ANETI

Les services à distance au profit des populations spécifiques: Expérience de l ANETI REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de la Formation Professionnelle et de l Emploi Agence Nationale pour l Emploi et le Travail Indépendant Les services à distance au profit des populations spécifiques: Expérience

Plus en détail

Enquête de conjoncture auprès des ménages Méthodologie et principaux résultats

Enquête de conjoncture auprès des ménages Méthodologie et principaux résultats Enquête de conjoncture auprès des ménages Méthodologie et principaux résultats Avril 2010 1 Plan Objectifs de l enquête Méthodologie de l enquête Indicateur de confiance des ménages (ICM) Principaux résultats

Plus en détail

L ENQUÊTE PAR ENTRETIEN

L ENQUÊTE PAR ENTRETIEN INITIATION A LA DEMARCHE DE RECHERCHE UE3.4 semestre 4 LE CHAMP DE LA PSYCHOLOGIE L ENQUÊTE PAR ENTRETIEN Carine Segrestan-Crouzet Psychologue, PhD PLAN 1) L entretien : définitions et position dans la

Plus en détail

N a n t e s M é t r o p o l e

N a n t e s M é t r o p o l e N a n t e s M é t r o p o l e Les migrations résidentielles & les projections de la population à l horizon 2030 De la prospective territoriale aux définitions des stratégies urbaines Conseil de développement

Plus en détail

L allocation aux adultes handicapés (AAH)

L allocation aux adultes handicapés (AAH) L allocation aux adultes handicapés (AAH) Fin 2015, 1,06 million de personnes bénéficient de l allocation aux adultes handicapés (AAH), une prestation destinée à des adultes handicapés aux revenus modestes.

Plus en détail

SOMMAIRE. Communiqué de synthèse p.2. Les grands principes de la politique de la ville nouvelle génération

SOMMAIRE. Communiqué de synthèse p.2. Les grands principes de la politique de la ville nouvelle génération SOMMAIRE Communiqué de synthèse p.2 Les grands principes de la politique de la ville nouvelle génération p.3-4 L'essentiel du contrat de ville de la Communauté d Agglomération du Grand Dole p.5-6 Le quartier

Plus en détail

La méthode des quotas

La méthode des quotas La méthode des quotas Oliviero Marchese, janvier 2005 1 La méthode des quotas Principe de la méthode Point de départ et but recherché Caractère «intuitif» de la méthode A quoi ressemble une feuille de

Plus en détail

Découverte de la Fonction Publique Territoriale

Découverte de la Fonction Publique Territoriale Découverte de la Fonction Publique Territoriale Contexte, voies d accès, marché de l emploi Information collective du 12 mai 2016 Centre de Gestion du Rhône Service Emploi mission handicap Présentation

Plus en détail

OBSERVATION DE TERRAIN. Grilles d observation

OBSERVATION DE TERRAIN. Grilles d observation Grilles d observation Licence & conditions d utilisation. Cette ressource pédagogique est protégée par la licence ouverte. Cette licence publique vous permet d utiliser librement les contenus à condition

Plus en détail

L inventaire des logements sociaux au sens de la loi SRU

L inventaire des logements sociaux au sens de la loi SRU L inventaire des logements sociaux au sens de la loi SRU R E N C O N T R E D U C R I E S D E L A R É G I O N Î L E - DE- F R A N C E «L E LO G E M E N T E N Î L E - DE- F R A N C E» M A R D I 7 J U I N

Plus en détail

Baromètre de la Confiance - Vague 9

Baromètre de la Confiance - Vague 9 Rapport de résultats - Septembre 2016 1 Présentation de l étude A propos du Baromètre de la Confiance Depuis 2007, le Don en confiance, organisme de contrôle de l appel à la générosité publique, réalise

Plus en détail

Enquêtes biographiques sur les migrations congolaises : présentation du projet MAFE

Enquêtes biographiques sur les migrations congolaises : présentation du projet MAFE Enquêtes biographiques sur les migrations congolaises : présentation du projet MAFE Bruno SCHOUMAKER et l équipe MAFE Centre de recherche en démographie et sociétés Belgique - RD Congo: 50 années de migration

Plus en détail

Schéma type d organisation des rencontres territorialisées

Schéma type d organisation des rencontres territorialisées Schéma type d organisation des rencontres territorialisées La lettre de mission prévoit que la mission de suivi de la mise en œuvre du plan de lutte contre la pauvreté et pour l inclusion sociale définisse

Plus en détail

MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR L ELABORATION DU PEDT à THORIGNE OUILLARD

MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR L ELABORATION DU PEDT à THORIGNE OUILLARD MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR L ELABORATION DU PEDT à THORIGNE OUILLARD Phase 1 : Restitution de la consultation des acteurs Eléments de synthèse Comité de pilotage du 11 mars 2015 Phase 1 : Diagnostic

Plus en détail

L enquête 2012 sur les conditions de vie des bénéficiaires de minima sociaux

L enquête 2012 sur les conditions de vie des bénéficiaires de minima sociaux L enquête 2012 sur les conditions de vie des bénéficiaires de minima sociaux Audrey Isel (DREES) 6/25/2014 1 Objectifs de l enquête Actualiser les enseignements tirés des 2 enquêtes précédentes sur la

Plus en détail

Les Français et les élections municipales de mars 2014

Les Français et les élections municipales de mars 2014 Les Français et les élections municipales de mars TNS SOFRES / SOPRA Mars Résultats détaillés Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion Emmanuel RIVIERE / Eddy VAUTRIN-DUMAINE +33 1 40 92 46 30 / 45 60

Plus en détail

Les Français et la réforme des rythmes scolaires LEVEE D EMBARGO LE 5 OCTOBRE 4H00

Les Français et la réforme des rythmes scolaires LEVEE D EMBARGO LE 5 OCTOBRE 4H00 Octobre 2013 Les Français et la réforme des rythmes scolaires Sondage réalisé par pour - et Diffusé le samedi 5 Octobre 2013 LEVEE D EMBARGO LE 5 OCTOBRE 4H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

CONTRAT DE TERRITOIRE Conseil départemental / Brest métropole Avenant déclinant l enjeu 3 «Renforcer la cohésion sociale»

CONTRAT DE TERRITOIRE Conseil départemental / Brest métropole Avenant déclinant l enjeu 3 «Renforcer la cohésion sociale» CONTRAT DE TERRITOIRE Conseil départemental / Brest métropole Avenant déclinant l enjeu 3 «Renforcer la cohésion sociale» Préambule Dans la continuité du contrat de territoire 2009-2015, le Conseil départemental

Plus en détail

Les Jeunes face à l Emploi

Les Jeunes face à l Emploi pour Les Jeunes face à l Emploi Rencontre «Cap sur l emploi des jeunes et l alternance» 20 Septembre 2006 Etude réalisée pour : Note méthodologique Le Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du

Plus en détail

Module 3 Réforme des rythmes scolaires : Quel impact sur l organisation des services des sports?

Module 3 Réforme des rythmes scolaires : Quel impact sur l organisation des services des sports? JEN 2013 Villeurbanne 07 février 2013 10h-12h Module 3 Réforme des rythmes scolaires : Quel impact sur l organisation des services des sports? Présentation de la table ronde Erik Louis : chargé de mission

Plus en détail

Les ménages sous le seuil de pauvreté dans la Région Provence-Alpes-Côte d Azur

Les ménages sous le seuil de pauvreté dans la Région Provence-Alpes-Côte d Azur Colloque du DROS 10 Octobre 2006 - Document de travail Les ménages sous le seuil de pauvreté dans la Région Provence-Alpes-Côte d Azur La pauvreté «monétaire», mesurée à travers le seul critère du revenu

Plus en détail

La nouvelle politique de la ville et les enjeux en matière d habitat et de partenariat avec les Hlm

La nouvelle politique de la ville et les enjeux en matière d habitat et de partenariat avec les Hlm Politique de la Ville : Quoi de neuf pour les organismes? Jeudi 13 novembre 2014 La nouvelle politique de la ville et les enjeux en matière d habitat et de partenariat avec les Hlm Damien BERTRAND Directeur

Plus en détail

(pour la première fois)?» Effectif enquêté

(pour la première fois)?» Effectif enquêté EXERCICE I : DEPENDANCE ENTRE 1 VARIABLE QUALITATIVE ET 1 VARIABLE QUANTITATIVE. En 2002, une équipe d étudiants pour leur recherche en sciences sociales s intéressent aux effets des caractéristiques familiales

Plus en détail

Recensement de la population

Recensement de la population Recensement de la population L ajustement 1. Pourquoi un ajustement? L introduction d un ajustement est destinée à assurer la cohérence entre, d une part, la variation de la population de la France déduite

Plus en détail

Fiche Portrait de Territoire - DEMOGRAPHIE

Fiche Portrait de Territoire - DEMOGRAPHIE SCOT Montagne Vignoble et Ried Fiche Portrait de Territoire - DEMOGRAPHIE Riquewihr Février 2013 SCOT MVR - Fiche démographie, Riquewihr 2 AVANT-PROPOS... 3 1. EVOLUTION GLOBALE DE LA POPULATION 4 > Evolution

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Marché d évaluation de l impact des horaires d ouverture sur la fréquentation et les usages des publics en bibliothèque publique

CAHIER DES CHARGES Marché d évaluation de l impact des horaires d ouverture sur la fréquentation et les usages des publics en bibliothèque publique CAHIER DES CHARGES Marché d évaluation de l impact des horaires d ouverture sur la fréquentation et les usages des publics en bibliothèque publique 1.1 Caractéristiques du besoin L objet du présent cahier

Plus en détail

Observatoire social, économique et urbain de grenoble. Personnes âgées

Observatoire social, économique et urbain de grenoble. Personnes âgées Observatoire social, économique et urbain de grenoble t a b l e a u d e b o r d Personnes âgées É D I T I O N 2 0 1 0 n La Population âgée au recensement de 2006 2 Secteur 1 Secteur 2 Secteur 3 Secteur

Plus en détail

Connaissances, représentations et potentiel d attractivité du Service Civique

Connaissances, représentations et potentiel d attractivité du Service Civique Connaissances, représentations et potentiel d attractivité du Service Civique Sondage Ifop pour l Agence du Service Civique Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

Vivre ensemble dans les villes

Vivre ensemble dans les villes Vivre ensemble dans les villes Principaux enseignements des études qualitative et quantitative Institut Nexity pour le Logement Stratégies d opinion Méthodologie Enquête réalisée auprès d'un échantillon

Plus en détail

Intitulé du projet : ETOILE +, coopération des réseaux en faveur de l Accueil, de l Information et de l Orientation. Porteur du projet : Région Centre

Intitulé du projet : ETOILE +, coopération des réseaux en faveur de l Accueil, de l Information et de l Orientation. Porteur du projet : Région Centre Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EXPERIMENTATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE

Plus en détail

Au service du sens. Centre d observation et de mesure des politiques d action sociale

Au service du sens. Centre d observation et de mesure des politiques d action sociale Au service du sens Le Compas - Centre d observation et de mesure des politiques d action sociale - analyse depuis 20 ans la situation économique et sociale des territoires. Implantée à Nantes, Paris et

Plus en détail