Place des Evaluations des Pratiques. Professionnelles dans la préparation à la certification. Le CHU de Bordeaux.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Place des Evaluations des Pratiques. Professionnelles dans la préparation à la certification. Le CHU de Bordeaux."

Transcription

1 Place des Evaluations des Pratiques Le CHU de Bordeaux Professionnelles dans la préparation à la certification

2 CHU de Bordeaux 4 è Centre Hospitalier Universitaire Français 1 er employeur de la région Aquitaine salariés, personnel médical compris 1 direction générale et 3 groupes hospitaliers : Pellegrin Saint-André (Saint-André et Centre Jean Abadie) Sud (Haut-Lévêque, Xavier Arnozan et Lormont)

3 CHU de Bordeaux

4 Structure hospitalière

5 Activité hospitalisations passages aux urgences (soit 315/jour) appels au SAMU-Centre 15 (soit 1 230/jour) consultations naissances (soit 14/jour) 615 greffes 213 prélèvements

6 Résultats de la précédente procédure de certification v2010 Le CHU de Bordeaux est Certifié avec 14 recommandations Un plan d action pour le bloc opératoire est à rendre e au 31 octobre Décision définitive de la HAS (15 juillet 2014) Visite de certification initiale (mars réserves ; 16 recommandations) - Rapport de suivi (déc 2012) - Visite de suivi (Bloc ; Biologie ; Endoscopie)

7 Résultats de la précédente procédure de certification v2010 les recommandations portent sur EPP : politique et organisation (1f) mise en œuvre des démarches (28a) Démarche EPP liée aux indicateurs de pratique clinique (28c) Gestion des déchets (7e) Evaluation des risques a priori (8d) Gestion des évènements indésirables (8f) Soins de longue durée - Prise en charge et droits des patients t en fin de vie (13 a) Dossier patient : Gestion du dossier patient (court séjour et SSR) (14a) Accès du patient à son dossier (court séjour, SLD, SSR) (14b) Prise en charge des urgences et des soins non programmés (25 a) Organisation du bloc opératoire (26a)

8 Le rétroplanning du CHU Compte Qualité à élaborer 6 MOIS avant la visite HAS Visite CHU : Octobre 2015 Remise CQ : Mai 2015 A réactualiser tous les 24 mois

9 Développer les EPP..Constat initial (2012) Certification Réserve sur la politique EPP (1f) Objectifs stratégiques peu précis Approche essentiellement individuelle et médicale des EPP Faible identification des interlocuteurs sur l EPP Accompagnement méthodologique insuffisant Suivi des EPP partiel Recommandation sur les indicateurs de pratique clinique (28c) 60 EPP au tableau de bord

10 Structuration du CHU pour le développement des EPP Elaboration d une stratégie Structuration Comité de pilotage Sous-commission EPP-DPC Valider les programmes DPC internes Préparer et valider la stratégie de communication et les outils et supports du DPC Définir les critères individuels de validation du DPC Réviser annuellement la stratégie de développement des EPP Discuter/présenter des EPP du tableau de bord des EPP Promouvoir les méthodes des EPP et du DPC Cellule d Appui Méthodologique à l EPP (CAMEPP)

11 La création d une cellule spécifique Cellule d Appui Méthodologique à l EPP (CAMEPP) Cellule de soutien méthodologique et opérationnel Aux EPP/DPC pour l ensemble des Pôles du CHU Aux démarches qualité/epp pour les responsables de la stratégie du CHU Cellule opérationnelle de la souscommission EP/DPC CAMEP P

12 Les principes p Porte d entrée unique des projets d EPP pour le CHU Structure opérationnelle pour aider les équipes Recensement Conseil, Orientation Accompagnement Formation Force de proposition pour la stratégie EPP/DPC

13 Les activités de soutien opérationnel aux EPP Recensement des besoins Identification des thèmes/projets d EPP Apport de moyens méthodologiques et logistiques pour la conduite des EPP Pertinence du thème Définition du périmètre et de la méthode Apport d outils et méthodes Suivi des EPP Proposition de nouvelles EPP Transversales Lien avec les priorités CHU/régionales/nationales

14 Indicateurs d accompagnement des EPP Nombre d EPP validées Nombre de RMM Nombre de RCP hors oncologie Nombre de RCP oncologie Nombre de GAP Nombre de CREX 0 0 2

15 Indicateurs de déploiement des EPP % secteurs d activités spécifiques développant des RMM Anesthésie 85 chirurgie 60 (11 unités sur 13) (12 services sur 20) cancérologie (service avec une activité spécifique en cancérologie) 66 (2 services sur 3) % collèges spécialisés en oncologie avec au moins une RCP 100 % de services au sein desquels est déployée au moins une EPP 92 % de professionnels médicaux participant à au moins une EPP 48 % EPP avec mise en place d actions d amélioration 47 % EPP avec indicateur de suivi 18

16 Les EPP dans la préparation à la V2014 Alimentation du compte qualité Management Thèmes cliniques Dé l d ll é h d d EPP l Développement d une nouvelle méthode d EPP : le patient traceur

17 Compte-qualité -Management 1f 28a 28b 28c Actions de maîtrise Indicateurs de suivi Actions d amélioration

18 Nombre de réunions d instance ayant dans l ordre du jour un thème EPP / DPC Nombre d EPP en cours et validés % de collèges spécialisés é en oncologie avec au moins une RCP % de secteurs d activités anesthésie / chirurgie / cancérologie développant des RMM % de déploiement des EPP par service % de professionnels médicaux participants à au moins une EPP % d EPP avec une participation pluridisciplinaire % d EPP en cours à l étape d actions d amélioration % d EPP en cours avec indicateurs de suivi Nombre d EPP sur l analyse de la pertinence des soins

19 Compte qualité thèmes cliniques Thèmes Nbre EPP en cours Thèmes Nbre EPP en cours Droits des patients 11 Management de la prise en charge du patient : Parcours du patient (dont les RCP) au bloc opératoire 43 Prise en charge de la douleur 7 - en radiothérapie 1 Prise en charge des patients en fin de vie Dossier patient 9 Identification du patient à toutes les étapes de sa prise en charge Management de la prise en charge médicamenteuse du patient Biologie médicale 8 Prise en charge des urgences et des soins non programmés 8 - en médecine nucléaire 2 - en imagerie interventionnelle 2 - en endoscopie en salle de naissance 6 Gestion du système d information 29 Gestion du risque infectieux

20 Compte qualité thèmes cliniques Identification des risques Cotation des risques (fréquence) Identification des actions d amélioration

21 Défaut de dépistage et de prise en charge de la douleur certains secteurs ou modalités de prise en charge Secteurs : Aux urgences ou en obstétrique btéti CxM = 36 - Création d'un support de prescription anticipé sur DX Care pour céphalées sévères aux urgences quelque soit l'étiologie - Formation à la maternité au dépistage, évaluation et prise en charge de la douleur - Création d'un support de prise en charge des douleurs post ponction lombaire à la maternité (réunion conjointe de prise en charge + outil de transmission DX Care) R I S Q U E S A C T I O N S EPP Traçabilité de l évaluation de la douleur - annuelle - tous secteurs - Indicateurs de traçabilité de l évaluation de la douleur par secteur d activité PEC de la douleur 21

22 Défaut de dépistage de la douleur certains types de patients Chez les patients dyscommunicants CxM = 36 - Formation à l'utilisation de l'échelle ll EOC en neurochirurgie i - Poursuite des actions mises en place pour les patients cérébrolésés ééb é en réanimation R I S Q U E S A C T I O N S EPP Traçabilité de l évaluation de la douleur - annuelle - tous secteurs - Indicateurs de traçabilité de l évaluation de la douleur par type d outil d évaluation (EOC) PEC de la douleur 22

23 Déploiement de la méthode patient traceur S appuie sur l expérience interne et externe Test de la méthode en interne (chir. ambulatoire Master 1 SP) Partage avec autres établissements/has/réseaux / qualité Objectifs finaux 30 patients traceurs par an Ensemble du CHU Utilisation en «routine» (réévaluation des actions) Choix des animateurs Binôme soignant/membre de la DQGR Sur appel à volontariat, puis formés à la méthode 3 0

24 Déploiement de la méthode patient traceur - Constitution d une équipe d animateurs -Identification i des parcours - Formation des animateurs - Constitution des binômes par parcours -Information des services - Déploiement de la méthode - Alimentation du compte-qualité - Bilan intermédiaire (juin) 2015 Septembre Octobre Dec

25 Déploiement de la méthode Politique et organisation Mobiliser les acteurs et planifier - Communiquer sur la méthode - Constituer et former une équipe d animateurs - Obtenir l adhésion et la participation des équipes - Planifier les rencontres DQP Mettre en œuvre 1. Préparation: adaptation des grilles 2. Sélection du patient 3. Entretien avec le patient 4. Rencontre avec les professionnels, synthèse méthode 5. Rédaction du plan d action, mise en œuvre Mettre en œuvre la éh d et suivi Animateur sequipe Mesurer Réaliser un bilan, valoriser et communique r - Réaliser un bilan - Communiquer sur le projet Animateur sdqp Agir et améliorer Ajuster Ajuster l organisation de la mise en œuvre des patients traceurs Animateur sdqp 33

26 Conclusion Intérêts d un appui fort sur les EPP Cohérence stratégique de développement des EPP Amélioration de la participation des professionnels à la préparation à la certification Développement d une nouvelle méthode d EPP Meilleure objectivation des risques Précision dans l identification des cibles d action Adhésion des professionnels

Ahmed Khelili et Sylvie Drot/ Hôpital Marie Lannelongue CCLIN /ARLIN île de France 15/10/2015

Ahmed Khelili et Sylvie Drot/ Hôpital Marie Lannelongue CCLIN /ARLIN île de France 15/10/2015 Ahmed Khelili et Sylvie Drot/ Hôpital Marie Lannelongue CCLIN /ARLIN île de France 15/10/2015 Réunion des infirmiers(e) hygiéniste CCLIN Paris Nord 1 Certification V 2014 : Procédure d évaluation externe

Plus en détail

VOUS AVEZ DIT «AUDIT DE PROCESSUS»! AUDIPOG SFMP MONACO 15 NOVEMBRE 2013 VERONIQUE TESSIER

VOUS AVEZ DIT «AUDIT DE PROCESSUS»! AUDIPOG SFMP MONACO 15 NOVEMBRE 2013 VERONIQUE TESSIER VOUS AVEZ DIT «AUDIT DE PROCESSUS»! AUDIPOG SFMP MONACO 15 NOVEMBRE 2013 VERONIQUE TESSIER OUI! ET C EST À CAUSE DE LA CERTIFICATION Je déclare avoir un lien d intérêt avec le sujet traité : Je suis expert-visiteur

Plus en détail

Journée Régionale Qualité de Champagne-Ardenne 2 décembre 2014. Centre Hospitalier de Mâcon Bertrand Gelly, Ingénieur Qualité

Journée Régionale Qualité de Champagne-Ardenne 2 décembre 2014. Centre Hospitalier de Mâcon Bertrand Gelly, Ingénieur Qualité Journée Régionale Qualité de Champagne-Ardenne 2 décembre 2014 Centre Hospitalier de Mâcon Bertrand Gelly, Ingénieur Qualité 1 Définition et objectifs Définition: Outil de suivi longitudinal de la démarche

Plus en détail

TRACEUR JOURNÉE RÉGIONALE CAPPS LA MÉTHODE DU PATIENT. Réseausantéqualité Nord Pas-de-Calais Picardie

TRACEUR JOURNÉE RÉGIONALE CAPPS LA MÉTHODE DU PATIENT. Réseausantéqualité Nord Pas-de-Calais Picardie JOURNÉE RÉGIONALE CAPPS LA MÉTHODE DU PATIENT TRACEUR Réseausantéqualité Nord Pas-de-Calais Picardie Pauline Bailleul, Responsable Département Management de la Qualité et de la Gestion des Risques 12 juin

Plus en détail

Quelle architecture et quel pilotage pour la nouvelle certification?

Quelle architecture et quel pilotage pour la nouvelle certification? Quelle architecture et quel pilotage pour la nouvelle certification? 30 septembre 2014 Les ambitions de la V2014 Une certification au service des démarches qualité des ES Une certification continue, mieux

Plus en détail

Analyse d un parcours patient par la méthode du «patient traceur» Dr M.C. Moll Coordonnateur GDR, délégué qualité

Analyse d un parcours patient par la méthode du «patient traceur» Dr M.C. Moll Coordonnateur GDR, délégué qualité Analyse d un parcours patient par la méthode du «patient traceur» Dr M.C. Moll Coordonnateur GDR, délégué qualité 1 Contexte : Certification V2014 Objectifs de la 4 ème itération de la certification V2014

Plus en détail

JOURNEE REGIONALE QUALITE ARS Champagne-Ardenne 2 Décembre 2014

JOURNEE REGIONALE QUALITE ARS Champagne-Ardenne 2 Décembre 2014 JOURNEE REGIONALE QUALITE ARS Champagne-Ardenne 2 Décembre 2014 Certification V2014 vue par un expertvisiteur Murielle CHAILLOU, Directrice qualité et risques Expert-visiteur Le colonne vertébrale de la

Plus en détail

Le patient traceur. Une méthode d évaluation de la réalité de l activité des établissements de santé. Août 2014 ACC01_F205_B

Le patient traceur. Une méthode d évaluation de la réalité de l activité des établissements de santé. Août 2014 ACC01_F205_B Le patient traceur Une méthode d évaluation de la réalité de l activité des établissements de santé Août 2014 ACC01_F205_B 1 La méthode du patient traceur Définition Méthode d évaluation et d amélioration

Plus en détail

Réorganisation d un C.H.U. multi sites. M. Hajjar M.C. Weider

Réorganisation d un C.H.U. multi sites. M. Hajjar M.C. Weider Réorganisation d un C.H.U. multi sites M. Hajjar M.C. Weider Sommaire Présentation du CHU de Bordeaux Présentation des 3 sites Mise en place d instances décisionnaires et organisationnelles Comité de pilotage

Plus en détail

Les ateliers du CCECQA

Les ateliers du CCECQA Les ateliers du CCECQA Certification V2014 Retours d'expériences et premiers enseignements Outils d aide aux établissements : Travaux de la FORAP Jeudi 09 Avril 2015 Le Dr D.Veillard Aucun lien d intérêts

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

Management des risques

Management des risques ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SECTEUR SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL Management des risques Conseil - Formation - Information Partageons plus que l assurance Dans un environnement en évolution

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS 2015

CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 Favoriser la professionnalisation des intervenants à domicile auprès de personnes en HANDEO 38 EN QUELQUES MOTS Les missions principales du Pôle Ressources Local : o Centre

Plus en détail

Rencontre départementale d Ille et Vilaine l Evaluation des structures sociales et médico-sociales LE CADRE NATIONAL

Rencontre départementale d Ille et Vilaine l Evaluation des structures sociales et médico-sociales LE CADRE NATIONAL Rencontre départementale d Ille et Vilaine l Evaluation des structures sociales et médico-sociales LE CADRE NATIONAL 1 EVALUATIONS : LE CADRE LEGISLATIF et REGLEMENTAIRE La loi du 2 janvier 2002 dispose

Plus en détail

RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE

RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE M me Guylaine Marquis Conseillère en soins, évaluation de la qualité pour la direction des soins infirmiers CHUM M. Stéphane

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE.

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE. COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE Octobre 2003 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE

Plus en détail

Démarche d Audit interne du système Qualité

Démarche d Audit interne du système Qualité Démarche d Audit interne du système Qualité Centre de radiothérapie ONCODOC Béziers Atika Lalaoui Responsable Qualité Gestion des Risques Christophe Vasseur Responsable Manipulateurs ONCODOC CENTRE DE

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE DE CERTIFICATION ISO 9001

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE DE CERTIFICATION ISO 9001 MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE DE CERTIFICATION ISO 9001 PLAN Analyser la situation initiale par rapport à l ISO 9001. Définir l objet de l organisme (finalité, clients internes et externes, attentes?) :

Plus en détail

Démarche qualité en EHPAD. Y. Wolmark Hôpital Bretonneau (Paris 18)

Démarche qualité en EHPAD. Y. Wolmark Hôpital Bretonneau (Paris 18) Démarche qualité en EHPAD Y. Wolmark Hôpital Bretonneau (Paris 18) LA QUALITE Aptitude à satisfaire les besoins exprimés ou implicites des utilisateurs La qualité des soins OMS Garantir à chaque patient

Plus en détail

Docteur DEBOFFLE. G.

Docteur DEBOFFLE. G. 1 SESSION INTER REGIONALE Les Coopérations : L Hôpital Public au cœur du mouvement. Journée du 11 janvier 2001, à l ENSP de Rennes. Docteur DEBOFFLE. G. 2 HOPITAL LOCAL : HOPITAL DE PROXIMITE Quelles Missions

Plus en détail

FIABILISATION DE L IDENTIFICATION DU PATIENT À TOUTES LES ÉTAPES DE SA PRISE EN CHARGE

FIABILISATION DE L IDENTIFICATION DU PATIENT À TOUTES LES ÉTAPES DE SA PRISE EN CHARGE FIABILISATION DE L IDENTIFICATION DU PATIENT À TOUTES LES ÉTAPES DE SA PRISE EN CHARGE Le processus identitovigilance (IDV) Limiter le risque Manuela OLIVER Laetitia MAZZONI THEMES V2014 Intitulé Critères

Plus en détail

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Les missions de la CAPEB (régionale et départementale) Le positionnement de la fonction emploi-rh Le référentiel

Plus en détail

Pôle commun ACPR - AMF Rapport annuel 2014

Pôle commun ACPR - AMF Rapport annuel 2014 Pôle commun ACPR - AMF Rapport annuel 2014 Natalie LEMAIRE Olivier FLICHE Conférence de presse 5 juin 2015 Sommaire 1. Bilan 2014 1. Les missions permanentes 1. Assurance Banque Épargne Info Service 2.

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DURABLE : L EXPERIENCE DU CH St LÔ

DEVELOPPEMENT DURABLE : L EXPERIENCE DU CH St LÔ DEVELOPPEMENT DURABLE : L EXPERIENCE DU CH St LÔ Ronan Talec, Directeur des services économiques, logistiques et techniques, CH St Lô et Coutances Quelques chiffres-clés - CH Mémorial de Saint-Lô 527 lits

Plus en détail

Programme personnalisé de soins (PPS)

Programme personnalisé de soins (PPS) Programme personnalisé de soins (PPS) FÉVRIER 2012 Définition et objectifs Le PPS est un outil opérationnel proposé aux professionnels de santé pour organiser et planifier le parcours de soins des personnes

Plus en détail

CONCOURS GENERAL SESSION 2009

CONCOURS GENERAL SESSION 2009 CONCOURS GENERAL SESSION 2009 Epreuve d admission Partie écrite : Durée : 2 heures Le Centre hospitalier du Val d Ariège (CHVA) est inscrit dans un réseau local de lutte contre les infections nosocomiales

Plus en détail

Transmettre l expérience des seniors grâce au tutorat

Transmettre l expérience des seniors grâce au tutorat Transmettre l expérience des seniors grâce au tutorat Cette fiche s attachera surtout à décrire une modalité particulière de transmission des compétences : le tutorat. Ou comment un salarié expérimenté

Plus en détail

CALENDRIER PREVISIONNEL

CALENDRIER PREVISIONNEL Formation des Cadres et futurs Cadres de la filière automobile en région Nord Pas de Calais et Picardie CALENDRIER PREVISIONNEL 1/2 journée TITRE DE NIVEAU II RNCP «Responsable en Management d Unité et/ou

Plus en détail

Le DPC, en bref. mars 13 n 2

Le DPC, en bref. mars 13 n 2 L OGDPC mars 13 Le DPC, en bref une obligation annuelle pour tous les professionnels de santé une démarche active tout au long de l exercice professionnel une formation professionnelle continue : l acquisition

Plus en détail

CLINIQUE AMBROISE PARE

CLINIQUE AMBROISE PARE 1 COORDONNEES DE L ETABLISSEMENT Raison sociale SA CLINIQUE AMBOISE PARE Adresse 387, route de Saint-Simon Code postal 31082 Commune Toulouse cedex 1 N FINESS 310 780 382 N SIRET 300 379 765 00021 Représentant

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

Un patrimoine hérité du passé mais tourné vers l avenir

Un patrimoine hérité du passé mais tourné vers l avenir chu-toulouse.fr Un patrimoine hérité du passé mais tourné vers l avenir Le CHU de Toulouse : les sites historiques L Hôtel-Dieu Saint-Jacques, né aux XII e et XIII e s. et l Hôpital Saint-Joseph de La

Plus en détail

Conseiller, Consultant, Responsable Formation. 180 h 192 h h h 420 h 372 h

Conseiller, Consultant, Responsable Formation. 180 h 192 h h h 420 h 372 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : Volume horaire étudiant : Formation dispensée en : Sciences Humaines et Sociales Education et Formation Conseiller, Consultant, Responsable Formation

Plus en détail

CERTIFICATION V2014. Centre Hospitalier Givors. Cycle de conférences FHF RA 30 septembre 2014

CERTIFICATION V2014. Centre Hospitalier Givors. Cycle de conférences FHF RA 30 septembre 2014 CERTIFICATION V2014 Centre Hospitalier Givors Cycle de conférences FHF RA 30 septembre 2014 1 Plan de la présentation - Présentation du CH - Mode de pilotage de la démarche - Comment aborder le compte-qualité?

Plus en détail

- Connaitre les différentes actions à mener dans le cadre de la GdR a posteriori

- Connaitre les différentes actions à mener dans le cadre de la GdR a posteriori Diplôme Diplôme Inter-Universitaire (DIU) La formation Ce DIU est un enseignement spécialisé de formation initiale et continue sur la gestion des risques et des vigilances sanitaires en santé ; il concerne

Plus en détail

ACCOMPAGNER LE CHANGEMENT ET DEVELOPPER LES COMPETENCES DES COLLABORATEURS 14 H A-6A CONTEXTUALISATION

ACCOMPAGNER LE CHANGEMENT ET DEVELOPPER LES COMPETENCES DES COLLABORATEURS 14 H A-6A CONTEXTUALISATION PUBLIC Responsable(s) d agence(s) / secteur ou unité technique ACCOMPAGNER LE CONTEXTUALISATION OBJECTIFS GENERAUX Identifier les évolutions du secteur des voyages et de son entreprise et leurs impacts

Plus en détail

Ce module de formation fait partie des parcours courts des Formations Métier. Nombre de place limité.

Ce module de formation fait partie des parcours courts des Formations Métier. Nombre de place limité. Logistique Ce module de formation fait partie des parcours courts des Formations Métier. Nombre de place limité. Appréhender les compétences spécifiques du métier de logisticien : présenter et analyser

Plus en détail

Retour d expérience V2014 CH Givors

Retour d expérience V2014 CH Givors Retour d expérience V2014 CH Givors De la préparation.au passage des experts 21 janvier 2016 Préambule au propos Présentation à partir du calendrier de visite réceptionné 8 semaines avant Passage des experts

Plus en détail

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination»

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» 79 Axe prioritaire 3 Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» Priorité

Plus en détail

Aménagement et gestion des équipements, sites et territoires touristiques MASTER

Aménagement et gestion des équipements, sites et territoires touristiques MASTER Aménagement et gestion des équipements, sites et territoires touristiques MASTER Le master Tourisme «Aménagement et Gestion des Équipements, Sites et Territoires touristiques» (AGEST) de l IATU (Institut

Plus en détail

Appel à Candidature. Entrepreneur social

Appel à Candidature. Entrepreneur social Appel à Candidature Entrepreneur social «Etude de faisabilité et création d un espace de co-working sur la commune de Tournefeuille» 1) Eléments de contexte Depuis 2006, La Maison de l emploi et de la

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

L ANALYSE DE RISQUES. Une méthode proposée par le RéQua pour renseigner le compte Qualité. RéQua

L ANALYSE DE RISQUES. Une méthode proposée par le RéQua pour renseigner le compte Qualité. RéQua L ANALYSE DE RISQUES Une méthode proposée par le RéQua pour renseigner le compte Qualité RéQua Le compte Qualité dans la V2014 (CQ) Objectifs : Rendre la certification plus continue et mieux synchronisée

Plus en détail

Permanence d Accès aux Soins de Santé CHU de Nice

Permanence d Accès aux Soins de Santé CHU de Nice 04 92 03 32 13 Permanence d Accès aux Soins de Santé CHU de Nice Comment répondre à la précarité aux urgences? Dr Pierre-Marie TARDIEUX Responsable PASS du CHU de NICE Vous rêvez d action, de mouvement

Plus en détail

Les Echanges Inter Hospitaliers

Les Echanges Inter Hospitaliers Les Echanges Inter Hospitaliers En organisant les Echanges Inter Hospitaliers, a souhaité, dans le cadre du partenariat développé avec les pharmaciens, favoriser des échanges d expériences pratiques au

Plus en détail

Le patient traceur : Démarche d analyse en équipe du parcours du patient

Le patient traceur : Démarche d analyse en équipe du parcours du patient MÉTHODE D AMELIORATION DE LA QUALITÉ ET DE LA SÉCURITÉ DES SOINS Le patient traceur : Démarche d analyse en équipe du parcours du patient Guide méthodologique Janvier 2016 Ce document est téléchargeable

Plus en détail

POLITIQUE & PROCÉDURE. APPROUVÉE PAR : Résolution no 2013-01-045 Date : 2013-01-21

POLITIQUE & PROCÉDURE. APPROUVÉE PAR : Résolution no 2013-01-045 Date : 2013-01-21 POLITIQUE & PROCÉDURE P-16-2013 TITRE : POLITIQUE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL N o : P-16-2013 APPROUVÉE PAR : Résolution no 2013-01-045 Date : 2013-01-21 DATE EN VIGUEUR : 2013-01-21 politique nouvelle

Plus en détail

Atelier d échanges CCI N 2 Mise en place d un système de management de l énergie ISO50001

Atelier d échanges CCI N 2 Mise en place d un système de management de l énergie ISO50001 Atelier d échanges CCI N 2 Mise en place d un système de management de l énergie ISO50001 02/02/2016 Gilles LAURENT 06 21 83 16 58 Le management selon le système ISO 50001 Présentation de la norme Date

Plus en détail

Convention constitutive du RSVA

Convention constitutive du RSVA RÉSEAU DE SERVICES POUR UNE VIE AUTONOME Convention constitutive du RSVA Vu le code de la santé publique. Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système

Plus en détail

Mise en place du certificat de spécialisation restauration collective : outil d appui pour les travaux d ingénierie

Mise en place du certificat de spécialisation restauration collective : outil d appui pour les travaux d ingénierie Mise en place du certificat de spécialisation restauration collective : outil d appui pour les travaux d ingénierie 1- Création du certificat de spécialisation (CS) 2- Outil d appui pour la mise en place

Plus en détail

Mener des projets en concertation avec les services de pédiatrie pour améliorer l accueil des enfants

Mener des projets en concertation avec les services de pédiatrie pour améliorer l accueil des enfants Soutenir concrètement les enfants malades à l hôpital et Mener des projets en concertation avec les services de pédiatrie pour améliorer l accueil des enfants Récépissé de la préfecture de la Région Paca

Plus en détail

FORMATIONS CONSEIL AUDIT QUALITE SANTE SECURITE ENVIRONNEMENT QVT ET DEVELOPPEMENT DURABLE

FORMATIONS CONSEIL AUDIT QUALITE SANTE SECURITE ENVIRONNEMENT QVT ET DEVELOPPEMENT DURABLE FORMATIONS CONSEIL AUDIT QUALITE SANTE SECURITE ENVIRONNEMENT QVT ET DEVELOPPEMENT DURABLE Comité d'hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) Organisme agrée Formation initiale des membres

Plus en détail

Bac Pro ACCOMPAGNEMENT, SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE

Bac Pro ACCOMPAGNEMENT, SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE Bac Pro ACCOMPAGNEMENT, SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE DOSSIER D EVALUATION PAR CONTROLE EN COURS DE FORMATION Le dossier contient : Session 201_ OPTION A «A DOMICILE» - les situations d évaluation -

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales FICHE DE POSTE IntitulÄ du poste : Agent de däveloppement local. Cadre statutaire : FiliÄre : Administrative CatÅgorie : B Cadres d emploi : RÄdacteur Territorial Emploi permanent : Oui Missions : Met

Plus en détail

Analyse et gestion d un évènement indésirable associé aux soins

Analyse et gestion d un évènement indésirable associé aux soins Analyse et gestion d un évènement indésirable associé aux soins Programme de développement professionnel continu Date : juin 2013 Comité de Coordination de l Evaluation Clinique et de la Qualité en Aquitaine

Plus en détail

POLYCLINIQUE DU COTENTIN

POLYCLINIQUE DU COTENTIN POLYCLINIQUE DU COTENTIN PROGRAMME D ACTIONS POUR LA QUALITE ET LA SECURITE DES SOINS 2013-2014 Sommaire PREAMBULE... 3 Bilan des actions 2011/2012... 4 AXE 1 : Certification de l établissement en octobre

Plus en détail

Concevoir, piloter et évaluer un projet

Concevoir, piloter et évaluer un projet Gestion de projet Concevoir, piloter et évaluer un projet Objectifs Acquérir des outils en méthodologie de projet afin de renforcer vos capacités à concevoir, piloter et évaluer un projet de solidarité

Plus en détail

APPEL A PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES

APPEL A PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES RENCONTRES SOLIDAIRES ET FORUM DE L EMPLOI SOLIDAIRE Ce marché bénéficie du soutien du Conseil Régional Rhône-Alpes. Le présent cahier des charges comporte 8 pages,

Plus en détail

GCS Télésanté Haute Normandie. Mardi 8 Février 2011

GCS Télésanté Haute Normandie. Mardi 8 Février 2011 GCS Télésanté Haute Normandie Mardi 8 Février 2011 1 Les Adhérents 21 Etablissements de santé publics 11 Etablissements de santé privés 1 association de structures d HAD 5 réseaux de santé 1 association

Plus en détail

Adresse postale : 556 avenue Willy Brandt 59777 EURALILLE - 03.62.72.77.00 Site Internet : http://ars.nordpasdecalais.sante.fr

Adresse postale : 556 avenue Willy Brandt 59777 EURALILLE - 03.62.72.77.00 Site Internet : http://ars.nordpasdecalais.sante.fr Recommandations pour l identification de consultations interdisciplinaires d évaluation oncogériatrique en hôpital de jour dans le cadre des missions régionales de l UCOG et des filières gériatriques.

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES Diplôme d Etat d éducateur spécialisé Guide à l'intention des membres de jurys de validation des acquis de l'expérience 1 / 26 Notice explicative Vous allez prochainement

Plus en détail

Propositions pour la formation continue

Propositions pour la formation continue Propositions pour la formation continue Collectif Alternatif Formation Collectif des 39 Constat : Le Développement Professionnel Continu (DPC) dans son concept même et dans sa mise en application ne correspond

Plus en détail

LIVRET D APPUI TECHNIQUE AU TUTEUR EN ENTREPRISE

LIVRET D APPUI TECHNIQUE AU TUTEUR EN ENTREPRISE LIVRET D APPUI TECHNIQUE AU TUTEUR EN ENTREPRISE AFPA AUVERGNE V.04/06 Sommaire OBJECTIF du LIVRET D APPUI TECHNIQUE...2 LE TUTORAT DANS LA LOI...3 CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION DES TUTEURS EN ENTREPRISE...4

Plus en détail

in&co accompagne le médicosocial grâce à kalitiss, la solution par le web

in&co accompagne le médicosocial grâce à kalitiss, la solution par le web 3 avenue Marie Reynoard 38100 Grenoble Dossier de presse in&co accompagne le médicosocial grâce à kalitiss, la solution par le web in&co est une société grenobloise, spécialiste des questions d accompagnement

Plus en détail

Fédérer vos équipes pour positiver le changement

Fédérer vos équipes pour positiver le changement Fédérer vos équipes pour positiver le changement Cohésion et performance opérationnelle Le paramètre essentiel pour qu un changement devienne avant tout une opportunité pour l entreprise est la création

Plus en détail

Débouchés : Ingénieurs dans les établissements de santé (hôpitaux publiques et privés), Chef de projet, Consultant dans

Débouchés : Ingénieurs dans les établissements de santé (hôpitaux publiques et privés), Chef de projet, Consultant dans Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 25/06/2016. Fiche formation Master ISS : Ingénierie des services et systèmes. Spécialité : technologie et territoire de santé - N : 4379

Plus en détail

Information Communication à destination des élus et du public Claude Horenkryg

Information Communication à destination des élus et du public Claude Horenkryg Information Communication à destination des élus et du public Claude Horenkryg Consultant expert en viabilité hivernale 1 La communication, paramètre de réussite ou d échec de la VH Les principes de la

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle Téléconseiller(ère) Dossier de recevabilité VAE

Certificat de Qualification Professionnelle Téléconseiller(ère) Dossier de recevabilité VAE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DE LA MUTUALITE Certificat de Qualification Professionnelle Téléconseiller(ère) Dossier de recevabilité VAE Candidat : Nom

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE BRIVE Direction des Achats, de la Logistique et des Infrastructures (DALI)

CENTRE HOSPITALIER DE BRIVE Direction des Achats, de la Logistique et des Infrastructures (DALI) CENTRE HOSPITALIER DE BRIVE Direction des Achats, de la Logistique et des Infrastructures (DALI) SOMMAIRE I- Présentation du CH Brive II- Présentation de la Direction des Achats, de la Logistique et des

Plus en détail

VENTE GESTION. BP Esthétique Académie de BORDEAUX Avril 2005. Nicole NOILHETAS IEN économie Gestion Académie de BORDEAUX

VENTE GESTION. BP Esthétique Académie de BORDEAUX Avril 2005. Nicole NOILHETAS IEN économie Gestion Académie de BORDEAUX VENTE GESTION Brevet Professionnel Esthétique Arrêté du 23 Juillet - J.O du 2 Août 2003 Note à l attention des enseignants de vente et de gestion EPREUVES PONCTUELLES EPREUVE E3A : Suivi de clientèle et

Plus en détail

SERVICE DE MEDIATION HOSPITALIERE. Réglement d ordre intérieur

SERVICE DE MEDIATION HOSPITALIERE. Réglement d ordre intérieur SERVICE DE MEDIATION HOSPITALIERE Réglement d ordre intérieur Coordonnées Médiatrice Laetitia Salembier Tel : 065 41 30 40 Fax : 065 41 30 19 Mail : mediation@hap.be Boulevard Kennedy 2 7000 MONS Edité

Plus en détail

Thème : PC Diagnostic et accompagnement au E-learning

Thème : PC Diagnostic et accompagnement au E-learning Cahier des charges Projets collectifs 2016 Thème : PC Diagnostic et accompagnement au E-learning UNIFAF Nord Pas de Calais UNIFAF est l'organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) de la branche sanitaire,

Plus en détail

Une priorité de la CME

Une priorité de la CME CME Avril 2014 Qualité de la prise en charge médicamenteuse du patient Une priorité de la CME Pr Béatrice Crickx Responsable Qualité Médicament AP-HP Pr Philippe Lechat Pt COMEDIMS Catherine Montagnier

Plus en détail

PARTENARIAT EDITORIAL*

PARTENARIAT EDITORIAL* 7 e APPEL D OFFRES 2017 2019 PARTENARIAT EDITORIAL* * Le partenariat éditorial est ouvert à des éditeurs juridiques et techniques pouvant satisfaire le besoin d information des cabinets sur la matière

Plus en détail

Définition. Caractéristiques

Définition. Caractéristiques RESPONSABILISER LES GESTIONNAIRES La responsabilisation des gestionnaires constitue la pierre angulaire de la démarche de modernisation de la gestion publique, cependant elle suscite de nombreuses interrogations

Plus en détail

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Objectif spécifique 3.9.1.2 Mobiliser des employeurs et des entreprises dans les parcours d insertion La

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES N 04-2015

CAHIER DES CHARGES N 04-2015 CAHIER DES CHARGES N 04-2015 GROUPEMENT DE COMMANDES RELATIF A L ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE POUR LA REALISATION D UN CAHIER DES CHARGES EN VUE DE FAIRE REALISER LES DIAGNOSTICS ET PLANS DE PREVENTION

Plus en détail

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8 1 Sommaire 1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour réduire les inégalités d accès aux soins... 3 2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc...

Plus en détail

«LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV»

«LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV» «LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV» Textes élaborés par la Commission Formation en coordination avec la Commission Bénévolat Mars 1999 à 2002 LA FORMATION : principes généraux - Septembre 2000 Présentation

Plus en détail

Evaluation des Pratiques Professionnelles des médecins Cadre réglementaire

Evaluation des Pratiques Professionnelles des médecins Cadre réglementaire Evaluation des Pratiques Professionnelles des médecins Cadre réglementaire Pr P François Département de Veille Sanitaire du CHU de Grenoble Haute Autorité de santé : Chargé de Mission pour l Evaluation

Plus en détail

Le Plan de développement durable : son encadrement légal. par Léopold Gaudreau, sous-ministre adjoint

Le Plan de développement durable : son encadrement légal. par Léopold Gaudreau, sous-ministre adjoint Le Plan de développement durable : son encadrement légal par Léopold Gaudreau, sous-ministre adjoint Présentation à la journée de travail sur l intégration des principes de développement durable dans les

Plus en détail

Fonction gestion des risques dans les établissements de santé. Evaluation du programme qualité et gestion des risques dans le cadre de la V2010

Fonction gestion des risques dans les établissements de santé. Evaluation du programme qualité et gestion des risques dans le cadre de la V2010 Fonction gestion des risques dans les établissements de santé. Evaluation du programme qualité et gestion des risques dans le cadre de la V2010 Dr Marie-Laure Pibarot et Diane Martinez Direction de la

Plus en détail

ORIENTATION ENJEU ACTIVITÉS

ORIENTATION ENJEU ACTIVITÉS MISSION Par la concertation et la mobilisation des acteurs du secteur, le Comité sectoriel de main-d œuvre des pêches maritimes (CSMOPM) a pour mission d analyser, développer et diffuser un ensemble d

Plus en détail

Intervenants. Rédigé par : DUC Lorelei Le : 17/12/2014. Validé par RAQ : YALI Momar Le : 17/12/2014

Intervenants. Rédigé par : DUC Lorelei Le : 17/12/2014. Validé par RAQ : YALI Momar Le : 17/12/2014 Organisation de la cellule qualité Page : 1/5 Intervenants Rédigé par : DUC Lorelei Le : 17/12/2014 Validé par RAQ : YALI Momar Le : 17/12/2014 Approuvé et diffusé par GAQ : DUC Lorelei Le : 18/12/2014

Plus en détail

LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2015

LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2015 Le 19 février 2015 LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2015 Depuis plusieurs années, la mise en œuvre d une politique active de prévention des risques professionnels, dans l académie

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des emplois et des compétences de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

L entretien professionnel. les clés pour le réussir

L entretien professionnel. les clés pour le réussir L entretien professionnel les clés pour le réussir L essentiel à retenir. Redéfini par la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale, l entretien

Plus en détail

Service des ressources humaines. Politique de santé et de sécurité du travail

Service des ressources humaines. Politique de santé et de sécurité du travail Service des ressources humaines Politique de santé et de sécurité du travail Approuvé par la résolution : Date d entrée en vigueur : Révisé le : CC13/14-05-155 Le 7 mai 2014 Préambule Par la présente politique,

Plus en détail

NANTES METROPOLE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU PATRIMOINE IMMOBILIER ECONOMIQUE COMMUNAUTAIRE RAPPORT DE PRESENTATION

NANTES METROPOLE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU PATRIMOINE IMMOBILIER ECONOMIQUE COMMUNAUTAIRE RAPPORT DE PRESENTATION 1 NANTES METROPOLE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU PATRIMOINE IMMOBILIER ECONOMIQUE COMMUNAUTAIRE RAPPORT DE PRESENTATION CARACTERISTIQUES DU SERVICE DELEGUE 2 PREAMBULE Nantes Métropole a confié la gestion

Plus en détail

BENEFICIER DE CONSEILS ET ACCOMPAGNEMENTS PERSONNALISES

BENEFICIER DE CONSEILS ET ACCOMPAGNEMENTS PERSONNALISES BENEFICIER DE CONSEILS ET ACCOMPAGNEMENTS PERSONNALISES Environnement / Sécurité 86 - Evaluation des Risques Professionnels Diagnostic de l entreprise sur la conformité à la réglementation dans le domaine

Plus en détail

Présentation de ViaTrajectoire et de son déploiement en Aquitaine

Présentation de ViaTrajectoire et de son déploiement en Aquitaine Présentation de ViaTrajectoire et de son déploiement en Aquitaine ViaTrajectoire permet : Une orientation personnalisée pour faciliter le parcours des patients à leur sortie d hospitalisation, Aujourd

Plus en détail

Le traitement du cancer. dans les établissements de santé en France en 2010

Le traitement du cancer. dans les établissements de santé en France en 2010 2009 2013 Mesure 19 SOINS ET vie des malades Le traitement du cancer mars 2010 dans les établissements de santé en France en 2010 868 établissements de santé sont désormais autorisés à traiter les malades

Plus en détail

Dispositif régional de formations des bénévoles en Poitou-Charentes. Formations thématiques : «L'association : sa gestion»

Dispositif régional de formations des bénévoles en Poitou-Charentes. Formations thématiques : «L'association : sa gestion» Dispositif régional de formations des bénévoles en Poitou-Charentes Formations thématiques : Afin que les formations répondent au mieux à vos besoins, ou pour toute demande de formation sur-mesure, nous

Plus en détail

santé Aquitaine Dijon, les 27 et 28 septembre 2006 Noëlle Saint Upery

santé Aquitaine Dijon, les 27 et 28 septembre 2006 Noëlle Saint Upery Présentation TélésantT santé Aquitaine Colloque Santé,, Systèmes d Informationd et TélémédecineT Dijon, les 27 et 28 septembre 2006 Noëlle Saint Upery Sommaire Historique Objectifs Principales missions

Plus en détail

L analyse de scénario clinique

L analyse de scénario clinique L analyse de scénario clinique une méthode d analyse a priori des risques S jourdain Journée régionale OMeDIT Bretagne 23.09.15 Rennes Outils et méthodes de la démarche de gestion des risques Plusieurs

Plus en détail

Docteur Sylvie PERON C.H. LABORIT (Poitiers 86) Juin 2013

Docteur Sylvie PERON C.H. LABORIT (Poitiers 86) Juin 2013 Docteur Sylvie PERON C.H. LABORIT (Poitiers 86) Juin 2013 1 Principes du secteur de psychiatrie Les textes du secteur depuis la circulaire du 15 mars 1960 insistent : - Continuité, complémentarité et coordination

Plus en détail

Bernard LEGRAS, Procureur Général Florence BARETTI, expert en communication PROGRAMME

Bernard LEGRAS, Procureur Général Florence BARETTI, expert en communication PROGRAMME PROGRAMME Renforcement des capacités aux techniques de communication 3 jours de stage en immersion Résidence des Magistrats à Alger Samedi 31 Janvier, Dimanche 1er Février, Lundi 2 Février 2009 22 Participants

Plus en détail

PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT AU CHANGEMENT

PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT AU CHANGEMENT PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT AU CHANGEMENT DU SYSTÈME DE SANTE Les enjeux du décloisonnement du sanitaire et du médico-social Colloque 1 er février Véronique BILLAUD Agence Nationale d Appui à la Performance

Plus en détail

COMMENT FAIRE UNE FICHE PROJET POUR UNE ACTION D EPP?

COMMENT FAIRE UNE FICHE PROJET POUR UNE ACTION D EPP? COMMENT FAIRE UNE FICHE PROJET POUR UNE ACTION D EPP? Philippe SCHERPEREEL Consultant Centre Hospitalier Régional Universitaire de Lille 59037 LILLE 2007 p-scherpereel@chru-lille.fr 1 PRINCIPE DYNAMIQUE

Plus en détail

GUIDE DE LA FORMATION CONTINUE MEDICALE AU CENTRE HOSPITALIER DE MAYOTTE

GUIDE DE LA FORMATION CONTINUE MEDICALE AU CENTRE HOSPITALIER DE MAYOTTE Centre Hospitalier de Mayotte GUIDE DE LA FORMATION CONTINUE MEDICALE AU CENTRE HOSPITALIER DE MAYOTTE Direction des Affaires médicales Service Formation Continue Téléphone : 02 69 61 86 13 Version 1 février

Plus en détail