F.E.S.T n PS01-B. ECS Thermodynamique individuelle : Systèmes Tflow B200_TH, B200_TH-CP de la société Aldès

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "F.E.S.T n PS01-B. ECS Thermodynamique individuelle : Systèmes Tflow B200_TH, B200_TH-CP de la société Aldès"

Transcription

1 F.E.S.T n PS01-B Fiche d exemples de solutions techniques aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubrique PS Plomberie Sanitaire ECS Thermodynamique individuelle : Systèmes Tflow B200_TH, B200_TH-CP de la société Aldès (Dispositions applicables à toute opération faisant l objet d une demande de certification Qualitel et/ou Habitat & Environnement). Le système T-Flow B200 est une production d Eau Chaude Sanitaire Thermodynamique individuelle sur air extrait de la VMC. Ce système est certifié NF Électricité Performance Chauffe-Eau Thermodynamique par le LCIE. 1) Réglementation /Titre V Les installations de ballons individuels d ECS Thermodynamique Système TFLOW B 200 font l objet soit de l arrêté du 29 juillet 2009 soit de l arrêté du 13 mai Ces 2 Titre V sont relatifs à la prise en compte des appareils électriques individuels de production d eau chaude sanitaire thermodynamique dans la RT2005. Ces systèmes TFLOW B200 sont des appareils électriques individuels de production d eau chaude sanitaire thermodynamique équipés d une pompe à chaleur sur air extrait /eau (la PAC individuelle utilise les calories de l air extrait du logement, extrait mécaniquement par un système mécanique de ventilation mécanique contrôlée simple flux). Titre V de la RT2005 Arrêté du 29 juillet 2009 Arrêté du 13 mai 2011 Application PC déposé avant le 30 mai 2011 PC déposé après le 30 mai 2011 Produits concernés - Appareils électriques individuels de production d eau chaude sanitaire thermodynamique sur air extrait - Appareils électriques individuels de production d eau chaude sanitaire thermodynamique sur air extérieur - Appareils électriques individuels de production d eau chaude sanitaire thermodynamique sur air ambiant d un local non chauffé chaude sanitaire thermodynamique sur air extrait chaude sanitaire thermodynamique sur air extérieur - Appareils électriques individuels de production d eau chaude sanitaire thermodynamique sur air ambiant d un local non chauffé chaude sanitaire thermodynamique sur capteurs géothermiques enterrés horizontaux à eau glycolée 1 / 6

2 Norme utilisée Essais conforme à la pren avec une température de référence supérieure ou égale à 50 C chaude sanitaire thermodynamique sur capteurs verticaux à eau glycolée chaude sanitaire thermodynamique sur eau de nappe aquifère chaude sanitaire thermodynamique sur capteurs géothermiques enterrés horizontalement à détente directe chaude sanitaire thermodynamique sur retour plancher chauffant et sur boucle d eau régulée Essais conforme à la NF EN avec une température de référence supérieure ou égale à 52.5 C COP Si PV d'essai d'un organisme indépendant accrédité COFRAC, pas de pénalisation. Si valeur déclarée par le fabricant, ou issues du protocole de mesure PrEN255-3, pénalisation de 20% de la valeur Si la valeur est certifiée par un organisme indépendant accrédité selon la norme NF EN ou tout autre organisme accrédité selon la norme NF EN 16147, la valeur retenue est la valeur certifiée. Si la valeur est justifiée par un essai effectué par un laboratoire indépendant accrédité selon la norme NF EN ISO/CEI ou tout autre organisme accrédité selon la norme NF EN 16147, la valeur retenue est pénalisée de 10%. Pertes statiques de stockage Qpr (kwh/24h) Le Qpr est déterminées selon les modalités du cahier des charges de la marque NF Electricité Performance no LCIE /A. En m'absence de valeur, on retient la valeur par défaut. Si la valeur est déclarée par le fabricant, les valeurs par défaut sont retenues dans le calcul. Si la valeur est certifiée par un organisme indépendant accrédité selon la norme NF EN ou tout autre organisme accrédité selon la norme NF EN 16147, la valeur retenue est la valeur certifiée. Si la valeur est justifiée par un essai effectué par un laboratoire indépendant accrédité selon la norme NF EN ISO/CEI ou tout autre organisme accrédité selon la norme NF EN 16147, la valeur retenue est majorée de 10%. Pertes de stockage Pes (W) Les pertes de stockage sont calculées conformément au chapitre 16 de la méthode de calcul Th-C-E, définie par l'arrêté du 19 juillet 2006 Si la valeur est déclarée par le fabricant, les valeurs par défaut sont retenues dans le calcul. Si la valeur est certifiée par un organisme indépendant accrédité selon la norme NF EN ou tout autre organisme accrédité selon la norme NF EN 16147, la valeur retenue est la 2 / 6

3 valeur certifiée. Pertes brutes Les pertes d un ballon au pas horaire s expriment par : Qg,w = Qpr * COPn/24 (kwh). avec : COPn coefficient de performance aux conditions nominales de fonctionnement du système suivant la norme pren NF255-3 version Si la valeur est justifiée par un essai effectué par un laboratoire indépendant accrédité selon la norme NF EN ISO/CEI ou tout autre organisme accrédité selon la norme NF EN 16147, la valeur retenue est majorée de 10%. Si la valeur est déclarée par le fabricant, les valeurs par défaut sont retenues dans le calcul. Pour les appareils électriques assurant uniquement la production d eau chaude sanitaire thermodynamique, testés selon la norme NF EN 16147, la puissance électrique nécessaire pour compenser les pertes de stockage Pes doit être convertie en puissance thermique afin de déterminer si l appareil a la puissance suffisante pour couvrir l ensemble des besoins. Si la puissance de réserve est prise par défaut, les pertes d un ballon au pas horaire s expriment par : Qg,w = Pes/1000 (kwh) Si la puissance de réserve est donnée, les pertes d un ballon au pas horaire s expriment par : Qg,w = Pes*(COP HP_n*Ccorr)/1000 (kwh) avec : COPHP-n, coefficient de performance corrigé des pertes par rapport à COPn, le coefficient de performance aux conditions nominales de fonctionnement du système suivant la norme NF EN ; Ccorr, coefficient à appliquer au COPHP_n pour obtenir le COP de compensation des pertes de stockage : air extrait : 0,38 ; air extérieur : 0,6 ; air ambiant : 0,49 ; géothermie eau de nappe : 0,56 ; géothermie eau glycolée : 0,67 ; géothermie détente directe retour plancher: 0,24; Les valeurs de COP, des pertes de stockage, et des pertes brutes peuvent être retenues si ces valeurs sont certifiées par un organisme indépendant accrédité selon la norme Pour plus d'information, veuillez consulter les 2 arrêtés précédemment cités ainsi que la fiche d application sur le site RT-bâtiment.fr. Le système T-Flow B200 de la société Aldès sera modélisé dans l étude thermique du Bureau d Etudes selon le titre V adéquat. 3 / 6

4 2) Certification a. Rubrique Plomberie Sanitaire Pour obtenir la note 3 dans la sous-rubrique PS1 Production d Eau Chaude Sanitaire, le système doit respecter les 2 conditions ci-dessous : Le chauffe-eau individuel thermodynamique possède la marque NF Electricité Performance de catégorie 2. La valeur du V40 td (le volume d eau chaude équivalent produit quotidiennement à 40 C en mode thermodynamique seul) est respectée (cf. tableau ci-après). Valeur du V40 td (L) en fonction du type de logement Type de logement Sans résistance d appoint intégrée Avec résistance d appoint intégrée Studio pièces principales pièces principales pièces principales pièces principales et plus Le dimensionnement d un chauffe-eau individuel thermodynamique nécessite le calcul du V40td (volume d eau chaude équivalent produit quotidiennement à 40 C en mode thermodynamique seul, pour une température d eau froide conventionnelle de 15 C). Correction du Vmax en fonction de la température de consigne réelle Les valeurs Vmax, la durée de remise en température et la température de soutirage NFA utilisés pour l évaluation du V40 td sont issus des essais de la NF Electricité Performance (LCIE /B) basée sur la NF EN (disponible sur le site internet du LCIE ou dans les documents techniques du constructeur) ( V40 NFAtc = Vmax* (Temp consigne réelle 15)/ (Temp soutirage NFA 15) avec, Temp consigne réelle est donnée dans les notices des fabricants. Par défaut, il est possible de prendre 55 C. V40 NFAtc = Vmax à température d essai corrigée par la consigne réelle ; Temp soutirage NFA = Température de soutirage (θ cm issu du rapport d essai LCIE). 4 / 6

5 Calcul du V40 NFAtc en fonction de l Asservissement temporel et de la durée de remise en température : V40 td pour les chauffe-eau thermodynamiques sur air extrait Fonctionnement 18h hors pointe Fonctionnement permanent avec Pcompresseur <300W 1.5 x V40 NFAtc 2 x V40 NFAtc N rapport Système V40 NFAtc T NFA V40 td LCIE n D Autoréglable en Habitat collectif 288L 53,1 C 576L LCIE n C Autoréglable en Habitat individuel 288L 53,1 C 576L LCIE n B Hygroréglable en Habitat individuel 279,3L 53,5 C 558,6L LCIE n A Hygroréglable en Habitat collectif 279,3L 53,5 C 558,6L Le système T Flow B200 répond donc aux exigences de V40 td demandées dans le tableau des exigences précédemment citées. L examinateur en charge de l opération vérifie que l étude thermique du projet est conforme au titre V sur l ECS thermodynamique (arrêtés du 29 juillet 2009 ou du 13 mai 2011). 5 / 6

6 Acoustique intérieure (Rubrique AI) Le système TFlow 200 Hygro sur air extrait a d une part une influence sur le bruit rayonné à la bouche d extraction de VMC car il est intégré au réseau de ventilation, et d autre part génère un rayonnement sonore dû au fonctionnement de la pompe à chaleur. L arrêté du 30 juin 1999 impose des exigences relatives aux bruits des équipements techniques individuels de ventilation (bruit de bouche), mais le bruit rayonné par la production eau chaude sanitaire n est pas visé. Par extension, il est retenu dans la certification que les exigences relatives au rayonnement acoustique des chauffe-eaux thermodynamiques soient identiques à ceux de la VMC, à savoir : LnAT de 35dB(A) dans les cuisines, et LnAT de 30 db(a) dans les pièces principales. Pour atteindre le niveau de certification en présence d un Système TFlow 200 Hygro (B200-TH CP) de la société ALDES, les dispositions suivantes devront être respectées : - Les bouches d extractions, les entrées d air, le caisson de ventilation sont évalués normalement par l examinateur CERQUAL selon les critères du référentiel, pour les aspects de bruits générés et de transmission parasites. - Les dispositions suivantes devront être respectées pour atteindre le niveau de certification : i. En mode collectif, pour un débit d air au maximum de 100 m 3 /h, le bruit rayonné par le chauffe-eau thermodynamique présente une puissance acoustique Lw de 39 db(a) : le chauffe-eau doit être placé dans une pièce séparée d une pièce principale par une porte (cellier, débarras, salle d eau, WC), ou dans une cuisine s il est placé dans un placard. ii. En mode individuel (le moteur de ventilation est intégré à l équipement), le bruit rayonné par le chauffe-eau thermodynamique présente une puissance acoustique Lw de 46 db(a) : le chauffe-eau doit être placé dans une pièce (cellier, débarras, garage sauf cuisine et salle d eau) séparée d une pièce principale par deux portes. iii. Il y a lieu de s assurer de la présence d une isolation vibratoire efficace de l équipement, à savoir, des plots antivibratiles intégrés ou placés sous l appareil, des raccordements de plomberie flexibles d une longueur de l ordre d un mètre, disposés en cor de chasse ou des manchettes antivibratiles, des gaines souples ou flexibles sur le réseau de ventilation. iv. Des essais acoustiques de niveau de bruit d équipements devront être réalisés à la réception du chantier avec un engagement du Maître d Ouvrage à remettre l opération en conformité le cas échéant. 6 / 6

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B Fiche d interprétation et / ou complément aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubrique AI Acoustique Intérieure Rubrique TH Niveau de consommation d

Plus en détail

T.Flow Hygro + Maison Individuelle Saisies RT2012 Perrenoud

T.Flow Hygro + Maison Individuelle Saisies RT2012 Perrenoud T.Flow Hygro + Maison Individuelle Saisies RT2012 Perrenoud Version du 29/07/2014 1 1. Partie Ventilation a. Saisie de la ventilation 1 2 3 3 4 b. 5 6 7 8 Version du 29/07/2014 2 1 Type de ventilation

Plus en détail

Chauffe-eau thermodynamique

Chauffe-eau thermodynamique Chauffe-eau Principe système Comment ça marche? Point conseils 3 services atlantic Formation : ESE -0 4 Mise en service 0 chauffe-eau Gamme aéraulix Présentation de la gamme 6 Aéraulix 8 AérauLix CI 9

Plus en détail

Chauffage & Climatisation. «Je veux un Chauffage performant. simple & respectueux de l environnement!» NOUVEAU. Solution YUTAKI RESIDENTIEL

Chauffage & Climatisation. «Je veux un Chauffage performant. simple & respectueux de l environnement!» NOUVEAU. Solution YUTAKI RESIDENTIEL Chauffage & Climatisation «Je veux un Chauffage performant simple & respectueux de l environnement!» NOUVEAU Solution RESIDENTIEL Solution Je veux un système de chauffage efficace, pour ma maison qui est

Plus en détail

SPECIFICATIONS TECHNIQUES

SPECIFICATIONS TECHNIQUES Pompes à Chaleur RESIDENCE Monoblocs PA22PRC PA22PRCT PA23PRC PA23PRCT PA24PRC PA24PRCT PA26PRC PA26PRCT PA27PRC PA28PRC PA42PRCT PA43PRCT certification NF en cours BET : Partie 1 SPECIFICATIONS TECHNIQUES

Plus en détail

Chauffe-eau thermodynamique Split. Compress 3000 DWS

Chauffe-eau thermodynamique Split. Compress 3000 DWS Compress 3000 DWS Chauffe-eau thermodynamique Split 2 Chauffe-eau thermodynamique Split Compress 3000 DWS. L air, source naturelle d eau chaude. Avec sa nouvelle gamme de chauffe-eau thermodynamiques Split

Plus en détail

Chauffe-eau thermodynamique sur l'air extrait

Chauffe-eau thermodynamique sur l'air extrait Systèmes de Températion Domestique Gamme T.Flow Chauffe-eau thermodynamique sur l'air extrait Aide à la sélection Description Avantages Gamme Construction Caractéristiques techniques Caractéristiques électriques

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION Installations de gaz Règles techniques et de sécurité applicables aux installations de gaz > Arrêté du 2 août 1977 modifié > Normes NF DTU 61.1 - NF DTU 24.1 > Cahier des charges

Plus en détail

La ventilation lorsqu on rénove son bâti. CHAMBERY 2 octobre 2012 julien.boxberger@allieair.fr

La ventilation lorsqu on rénove son bâti. CHAMBERY 2 octobre 2012 julien.boxberger@allieair.fr La ventilation lorsqu on rénove son bâti CHAMBERY 2 octobre 2012 julien.boxberger@allieair.fr Sommaire Contextes et enjeux Choix possibles et impacts Le Guide sur la rénovation (ADEME) 1 Parc ventilation

Plus en détail

La modélisation thermique confrontée à la mesure : Influence de l imprécision des données d entrées sur le calcul de la consommation de chauffage

La modélisation thermique confrontée à la mesure : Influence de l imprécision des données d entrées sur le calcul de la consommation de chauffage La modélisation thermique confrontée à la mesure : Influence de l imprécision des données d entrées sur le calcul de la consommation de chauffage Centre d'études Techniques de l'équipement de l'ouest Au

Plus en détail

23/05/2013. Prise en compte dans la PEB. Chauffage et ventilation. Déperditions calorifiques. Aspects importants pour le chauffage

23/05/2013. Prise en compte dans la PEB. Chauffage et ventilation. Déperditions calorifiques. Aspects importants pour le chauffage Prise en compte dans la PEB Chauffage et ventilation Bâtiments à haute performance énergétique Mai 2013 Les systèmes de chauffage et de ventilation sont pris en compte dans la PEB Consommation en énergie

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012»

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» Conférence Consultative Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 20 octobre 2010 Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM

Plus en détail

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Les textes réglementaires Le décret relatif aux caractéristiques thermiques

Plus en détail

SOLERIO OPTIMUM 2 CHAUFFE EAU SOLAIRE INDIVIDUEL SOLUTION EN NEUF OU EN RÉNOVATION ÉNERGIE GRATUITE ET RENOUVELABLE

SOLERIO OPTIMUM 2 CHAUFFE EAU SOLAIRE INDIVIDUEL SOLUTION EN NEUF OU EN RÉNOVATION ÉNERGIE GRATUITE ET RENOUVELABLE SOLERIO OPTIMUM 2 CHAUFFE EAU SOLAIRE INDIVIDUEL SOLUTION EN NEUF OU EN RÉNOVATION ÉNERGIE GRATUITE ET RENOUVELABLE FAITES CONNAISSANCE AVEC... SOLERIO OPTIMUM 2 Qu est-ce que Solerio Optimum 2? C est

Plus en détail

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS 3 Label Promotelec Habitat Neuf, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS Production d eau chaude sanitaire Réseaux de communication MARQUAGE QUALITÉ EXIGÉ Tous systèmes de production d'eau chaude sanitaire

Plus en détail

avoir L'utile pour trouver

avoir L'utile pour trouver PRODUCtioN D'eau CHAUFFAGE AUX ENerGieS CONCEPTS DE CHauFFAGE CHAUDE SANITAIRE RENOUVELABLES electrique avoir L'utile pour trouver L'AGRéABLE >> pompes À chaleur gamme utile rotographics.fotolia Pompe

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

UTILISATION. Sur une source d eau la série LGP est utilisée comme pompe à chaleur pendant la période hivernale.

UTILISATION. Sur une source d eau la série LGP est utilisée comme pompe à chaleur pendant la période hivernale. UTILISATION Les groupes de production d eau glacée à condensation par eau CIATCOOLER série permettent de résoudre les problèmes de refroidissement rencontrés dans les bâtiments du collectif ou du tertiaire,

Plus en détail

Avis Technique 14/11-1675

Avis Technique 14/11-1675 Avis Technique 14/11-1675 Kit isolé de traversée d'étage ou de paroi Conduit de fumée Chimney Abgasanlagen Système isolé pour traversée de paroi horizontale et verticale Titulaire : ISOTIP-JONCOUX 79,

Plus en détail

Etat de l Installation Intérieure de GAZ

Etat de l Installation Intérieure de GAZ I.C.L. Ingénierie et Coordination de Lorraine Raison sociale : I.C.L. Adresse : 2, la Tannerie 57070 SAINT JULIEN LES METZ Tél. : 03 87 37 30 60 / Mail : kn.icl@wanadoo.fr N Identification : 413 763 376

Plus en détail

Améliorer la Qualité de l Air dans les Logements

Améliorer la Qualité de l Air dans les Logements En la Qualité de l Air Le rôle essentiel du Plombier-Chauffagiste Mars 2010 Avec le soutien de : AD Consultant En la Qualité de l Air Le rôle essentiel du Plombier-Chauffagiste Pour garantir la qualité

Plus en détail

ÉPREUVE E 1 : PRÉPARATION D UNE INTERVENTION U 1 coefficient 4

ÉPREUVE E 1 : PRÉPARATION D UNE INTERVENTION U 1 coefficient 4 ANNEXE II c : DÉFINITION DES ÉPREUVES ÉPREUVE E 1 : PRÉPARATION D UNE INTERVENTION U 1 coefficient 4 À partir du dossier de définition d une installation de production d énergie utilisant une énergie renouvelable,

Plus en détail

1. RAPPEL DES PRINCIPES DE LA VENTILATION MECANIQUE REPARTIE

1. RAPPEL DES PRINCIPES DE LA VENTILATION MECANIQUE REPARTIE La présente liste annule et remplace la liste référencée PRO 1082-3. Elle est établie sur la base du cahier s charges Promotelec PRO 1109-2 disponible auprès Promotelec. 1. RAPPEL DES PRINCIPES DE LA VENTILATION

Plus en détail

Courant de service max. Courant de démarrage max.

Courant de service max. Courant de démarrage max. N ART. PV (CHF) Hors Taxes La NIBE SOLEO F1345 est l une des pompes à chaleur nouvelle génération, conçues pour répondre de manière économique et écologique à vos besoins en chauffage et en eau chaude.

Plus en détail

MODULES THERMIQUES D APPARTEMENT

MODULES THERMIQUES D APPARTEMENT FOCUS TECHNIQUE MODULES THERMIQUES D APPARTEMENT LES AVANTAGES DES MODULES THERMIQUES D APPARTEMENT (MTA) Titre V Sytème et Générique «Module Thermique d Appartement» est publié au Bulletin Officiel N

Plus en détail

MIGRATION DE VAPEUR D'EAU

MIGRATION DE VAPEUR D'EAU MIGRATION DE VAPEUR D'EAU Maison individuelle (toutes époques de construction) OBJET L air ambiant contient naturellement de l eau sous forme de vapeur. Sa quantité varie en fonction de la température

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES Ce dossier comporte 17 pages numérotées de 1 à 17/17.

DOSSIER RESSOURCES Ce dossier comporte 17 pages numérotées de 1 à 17/17. BEP INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES EP1 PREPARATION D ACTIVITES PROFESSIONNELLES DOSSIER RESSOURCES Ce dossier comporte 17 pages numérotées de 1 à 17/17. EP1 DOSSIER RESSOURCES 3

Plus en détail

Édition février 2016 Livret technique pour la mise en service dynamique

Édition février 2016 Livret technique pour la mise en service dynamique Édition février 2016 Livret technique pour la mise en service dynamique Installations solaires centralisées pour la production d Eau Chaude Sanitaire en collectif et tertiaire Sommaire Mise en service

Plus en détail

Les pompes à chaleur

Les pompes à chaleur Les pompes à chaleur Journée d étude consacrée aux agriculteurs, relais du soleil Virton, 17 décembre 2008 G. FALLON Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site

Plus en détail

Climatisation et consommation énergétique

Climatisation et consommation énergétique Climatisation et consommation énergétique Florence Poyelle-Ponsonnaille - EDF 31 MARS 2005 Impacts environnementaux de la climatisation EFFET INDIRECT Consommation d énergie 80% 20% EFFET DIRECT Émissions

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Centres de contrôle technique véhicules légers. Acquisition d installations de captage des gaz d échappement

CAHIER DES CHARGES Centres de contrôle technique véhicules légers. Acquisition d installations de captage des gaz d échappement CAHIER DES CHARGES Centres de contrôle technique véhicules légers Acquisition d installations de captage des gaz d échappement Ce document technique a été élaboré par un groupe de travail coordonné par

Plus en détail

vmc Hygra RT Control

vmc Hygra RT Control vmc Hygra RT Control FTE 108 013 B Février 2010 Hygra RT Control Caisson d extraction VMC hygroréglable Basse Consommation Descriptif technique Avis technique Disponible sur internet. Encombrement, réservation

Plus en détail

ROF 2007_001. Ordonnance. modifiant le règlement sur l énergie. Le Conseil d Etat du canton de Fribourg. Arrête: du 12 décembre 2006

ROF 2007_001. Ordonnance. modifiant le règlement sur l énergie. Le Conseil d Etat du canton de Fribourg. Arrête: du 12 décembre 2006 Ordonnance du 12 décembre 2006 Entrée en vigueur : 01.01.2007 modifiant le règlement sur l énergie Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 9 juin 2000 sur l énergie; Arrête: Art. 1 Le règlement

Plus en détail

Copropriété : Nom de la copropriété :

Copropriété : Nom de la copropriété : TRAVAUX D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ELIGIBLES A L ECO-PRET A TAUX ZERO REALISATION D UN BOUQUET DE TRAVAUX, METROPOLE «FORMULAIRE TYPE COPROPRIETES FACTURES» CADRE A Données relatives

Plus en détail

L 239/162 Journal officiel de l Union européenne 6.9.2013

L 239/162 Journal officiel de l Union européenne 6.9.2013 L 239/162 Journal officiel de l Union européenne 6.9.2013 RÈGLEMENT (UE) N o 814/2013 DE LA COMMISSION du 2 août 2013 portant application de la directive 2009/125/CE du Parlement européen et du Conseil

Plus en détail

Ventilation Mécanique Contrôlée simple flux hygroréglable (France métropolitaine)

Ventilation Mécanique Contrôlée simple flux hygroréglable (France métropolitaine) Certificats d économies d énergie Opération n BAR-TH-127 Ventilation Mécanique Contrôlée simple flux hygroréglable (France métropolitaine) 1. Secteur d application Bâtiments résidentiels existants en France

Plus en détail

Surfaces vitrées et RT 2012

Surfaces vitrées et RT 2012 Surfaces vitrées et RT 2012 Comment choisir les caractéristiques des fenêtres en fonction du contexte et pour quelles performances? Jean-Luc Marchand, Délégué Général SNFA Hervé Lamy, Directeur technique

Plus en détail

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois 5 à 7 de l éco-construction Pierre LERICHE et Jean-Louis ANDRE Aubenas le 25/09/2014 Présentation de CERIBOIS Performances énergétique

Plus en détail

Diagnostic du bâtiment et remédiation

Diagnostic du bâtiment et remédiation Diagnostic du bâtiment et remédiation Gestion du radon 2 Le diagnostic technique du bâtiment Buts : Identifier les causes de présence de radon points d entrée, voies de transfert, accumulation proposition

Plus en détail

pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation

pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation BBC < xinoé < bepos Plus de 5 000 logements avec chauffage et production d ECS par PAC. De nombreuses et prestigieuses

Plus en détail

PUISSANCE DE LA PAC : 1,75 KW TEMPÉRATURE D EAU CHAUDE SANITAIRE : JUSQU À 65 C COP DE 3,42 PLAGE DE FONCTIONNEMENT : -15 C ~ + 42 C EXT

PUISSANCE DE LA PAC : 1,75 KW TEMPÉRATURE D EAU CHAUDE SANITAIRE : JUSQU À 65 C COP DE 3,42 PLAGE DE FONCTIONNEMENT : -15 C ~ + 42 C EXT CHAUFFE-EAU Idéal en neuf comme en rénovation, la gamme de chauffe-eau thermodynamique Oyugami distribuée par Mitsubishi Electric s adaptera parfaitement à tous vos projets. Que ce soit en application

Plus en détail

Moteur basse consommation conforme à la RT 2012 Moteur EC conforme à la directive ErP. Caissons d extraction C4 Basse consommation

Moteur basse consommation conforme à la RT 2012 Moteur EC conforme à la directive ErP. Caissons d extraction C4 Basse consommation aissons d extraction 4 Basse consoation es caissons B4.. agréés 4 /½ h sont spécialement conçus pour la ventilation mécanique contrôlée dans l habitat collectif et dans les bâtiments tertiaires. En habitat

Plus en détail

LE GUIDE PRATIQUES DES BONNES. pour la rentabilité énergétique de votre site. Notre exigence à votre service

LE GUIDE PRATIQUES DES BONNES. pour la rentabilité énergétique de votre site. Notre exigence à votre service LE GUIDE DES BONNES PRATIQUES pour la rentabilité énergétique de votre site Notre exigence à votre service À l heure où les énergies et ressources deviennent de plus en plus rares et onéreuses, bien les

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT(S) DURABLE(S)

NOTICE DESCRIPTIVE DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT(S) DURABLE(S) APPEL A PROJETS PERMANENT Documents à produire Les candidats constitueront un dossier comprenant : _ une copie du dossier de demande de permis de construire (la qualité du volet paysager sera déterminante)

Plus en détail

L administration apporte des précisions sur la notion de remplacement pour le bénéfice de la majoration du crédit d impôt.

L administration apporte des précisions sur la notion de remplacement pour le bénéfice de la majoration du crédit d impôt. Crédit d impôt Développement durable Précisions de l administration fiscale L administration fiscale, commente dans une instruction publiée au BOI, les aménagements apportés au crédit d impôt «Développement

Plus en détail

Le summum de la discrétion

Le summum de la discrétion Pompes à chaleur air/air pour le résidentiel Gamme Gainable Le summum de la discrétion Habitations INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER Pompes à chaleur air/air Comment ça marche? 1 kw consommé 3 kw de chauffage

Plus en détail

Présentation du Guide pratique RT 2012 «Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel»

Présentation du Guide pratique RT 2012 «Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel» Présentation du Guide pratique RT 2012 «Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel» 26 octobre 2012 L association Énergies et Avenir Énergies

Plus en détail

Effigaz CHAUDIÈRE BASSE TEMPÉRATURE DE 80 À 600KW HAUT RENDEMENT. Chaudières Effigaz Prestigaz

Effigaz CHAUDIÈRE BASSE TEMPÉRATURE DE 80 À 600KW HAUT RENDEMENT. Chaudières Effigaz Prestigaz Effigaz CHAUDIÈRE BASSE TEMPÉRATURE DE 80 À 600KW HAUT RENDEMENT Chaudières Effigaz Prestigaz LES AVANTAGES LES TRÈS FAIBLES CONSOMMATIONS À CHARGE NULLE La perte de charge dans le serpentin sur le gaz

Plus en détail

POMPE A CHALEUR YLPA. De l air à l eau. Naturellement.

POMPE A CHALEUR YLPA. De l air à l eau. Naturellement. POMPE A CHALEUR YLPA De l air à l eau. Naturellement. Confort acoustique Pollution sonore de seulement 54 dba* Simplicité d installation Solution «prête à l emploi» Développement durable ODP nul Efficacité

Plus en détail

QUALIFICATION DE DONNEES GEOGRAPHIQUES POUR LES BESOINS DE LA DEFENSE FRANCAISE

QUALIFICATION DE DONNEES GEOGRAPHIQUES POUR LES BESOINS DE LA DEFENSE FRANCAISE CO-181 QUALIFICATION DE DONNEES GEOGRAPHIQUES POUR LES BESOINS DE LA DEFENSE FRANCAISE FAVE P. IGN, RAMONVILLE SAINT-AGNE, FRANCE 1. OBJECTIFS ET CONTEXTE 1.1. Contexte Le service IGN Espace, rattaché

Plus en détail

Les installations de ventilation à double flux doivent être munies de récupérateurs de chaleur

Les installations de ventilation à double flux doivent être munies de récupérateurs de chaleur Aide à l'application Installations de ventilation 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la mise en œuvre des législations cantonales en matière d'énergie. Le présent

Plus en détail

MODALITES D ATTRIBUTION DE L AIDE - Isolez futé! - ;

MODALITES D ATTRIBUTION DE L AIDE - Isolez futé! - ; Subventions pour l isolation performante - Communauté de Communes de Feurs-en en-forez - Communauté de Communes des Collines du Matin - MODALITES D ATTRIBUTION DE L AIDE - Isolez futé! - ; I.1. Descriptif

Plus en détail

Performances en mode chauffage. Type de pompe à chaleur Niveau exigé (1) PAC air extérieur/eau. PAC eau glycolée/eau ou PAC eau glycolée/eau glycolée

Performances en mode chauffage. Type de pompe à chaleur Niveau exigé (1) PAC air extérieur/eau. PAC eau glycolée/eau ou PAC eau glycolée/eau glycolée LABEL PROMOTELEC PERFORMANCE LES EXIGENCES TECHNIQUES à RESPECTER PAR POSTE CLé DU BÂTiMENT Spécifications des pompes à chaleur à absorption à chauffage direct au gaz Caractéristiques Les matériels destinés

Plus en détail

Réunion Thématique Régionale CRDP Montpellier-31 Mai

Réunion Thématique Régionale CRDP Montpellier-31 Mai Réunion Thématique Régionale CRDP Montpellier-31 Mai Du BBC à la RT Quels impacts sur la construction des logements et quels coûts de fonctionnement? Didier CACHARD d.cachard@enrconcept.fr SOMMAIRE RT

Plus en détail

RÉFERENTIEL DE CERTIFICATION

RÉFERENTIEL DE CERTIFICATION Annexe 1b RÉFERENTIEL DE CERTIFICATION 18 DÉFINITION DES COMPÉTENCES 19 TABLEAU RECAPITULATIF DES COMPÉTENCES C1 S APPROPRIER LES CARACTERISTIQUES D UN SYSTEME ELECTRONIQUE C1-1 Faire un bilan de l existant

Plus en détail

Notion de durée du risque explosif. Risque de présence. Constante, longue ou fréquente. Peu probable ou de courte subsistance

Notion de durée du risque explosif. Risque de présence. Constante, longue ou fréquente. Peu probable ou de courte subsistance Gamme antidéflagrante ZI chemin des aisières F-45500 Saint Brisson sur Loire : 33(0)2.38.36.71.05 : 33(0)2.38.36.70.65 e. mail : info@arem.fr Groupe II Catégorie 2 Zones 1 ou 21 Catégorie 3 Zones 2 ou

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les pompes à chaleur pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE POUR LA SOLARISATION D UNE PISCINE DE PLEIN AIR

ETUDE DE FAISABILITE POUR LA SOLARISATION D UNE PISCINE DE PLEIN AIR Schéma guide pour établir un cahier des charges d étude ETUDE DE FAISABILITE POUR LA SOLARISATION D UNE PISCINE DE PLEIN AIR DENOMINATION DE L'OPERATION Précisez Objet - Lieu Maître d ouvrage : Personne

Plus en détail

2016 DU 72 Secteur Chapelle International (18e) - Acquisition en VEFA auprès de SOGARIS d un volume abritant un data center. PROJET DE DELIBERATION

2016 DU 72 Secteur Chapelle International (18e) - Acquisition en VEFA auprès de SOGARIS d un volume abritant un data center. PROJET DE DELIBERATION Direction de l Urbanisme Service de l Action Foncière 2016 DU 72 Secteur Chapelle International (18e) - Acquisition en VEFA auprès de SOGARIS d un volume abritant un data center. PROJET DE DELIBERATION

Plus en détail

SOMMAIRE AÉRATION 10

SOMMAIRE AÉRATION 10 SOMMAIRE AÉRATION 10 Quel AERATEUR choisir? 12 Modèle S Aérateur hélicoïde pour mur et plafond 14 Modèle M Aérateur hélicoïde pour mur et plafond 17 Modèle VKO Aérateur hélicoïde de conduit 20 11 Modèle

Plus en détail

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants PREMIUM

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants PREMIUM Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants PREMIUM 1 - Politiques climat et efficacité énergétique des bâtiments Les engagements européens L efficacité

Plus en détail

T.Flow Hygro + Solution combinée ventilation + chauffe-eau

T.Flow Hygro + Solution combinée ventilation + chauffe-eau E A U C H A U D E S A N I T A I R E T.Flow Hygro + Solution combinée ventilation + chauffe-eau T.Flow Hygro + T. Flow Hygro + est un chauffe-eau thermodynamique combiné à une ventilation hygroréglable.

Plus en détail

HYGROCOSY BC ET HYGROCOSY 2 VMC simple flux hygroréglable

HYGROCOSY BC ET HYGROCOSY 2 VMC simple flux hygroréglable HYGROCOSY BC ET HYGROCOSY 2 VMC simple flux hygroréglable VMC Simple Flux Hygroréglables Ses atouts Installation facile et rapide : système d accroche des conduits Twist & Go piquages démontables borne

Plus en détail

CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre

CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre Un contexte en pleine évolution Crise économique internationale majeure - des acteurs économiques endettés - diminution des aides - avenir incertain Développement

Plus en détail

>> Un rendement d exploitation élevé >> La solution respectueuse de l environnement >> Un système éprouvé

>> Un rendement d exploitation élevé >> La solution respectueuse de l environnement >> Un système éprouvé SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ POMPE À CHALEUR GAZ À ABSORPTION la performance énergétique pour le collectif >> Un rendement d exploitation élevé >> La solution respectueuse de l

Plus en détail

Chaudière à condensation collective

Chaudière à condensation collective Chaudière à condensation collective Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : ClimaWin de BBS Slama Version 4.1.9.1 du 22/07/2013 - Logiciel évalué conforme à la RT 2012 sous le n EL-04 Présentation

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Pierre Holoffe N : 21 Boîte : - CP : 1342 Localité : Limelette Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Pierre Holoffe N : 21 Boîte : - CP : 1342 Localité : Limelette Type de bâtiment : CP : 1342 Localité : Limelette Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Non disponible (+/- 1900) Année de construction :

Plus en détail

Viessmann : objectif rénovation positive avec des solutions pertinentes pour le chauffage et la production d eau chaude sanitaire

Viessmann : objectif rénovation positive avec des solutions pertinentes pour le chauffage et la production d eau chaude sanitaire Viessmann : objectif rénovation positive avec des solutions pertinentes pour le chauffage et la production d eau chaude sanitaire La rénovation énergétique du parc des logements existants s avère aussi

Plus en détail

- Les installations permanentes - Les installations temporaires VERIFICATION INITIALE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES PERMANENTES

- Les installations permanentes - Les installations temporaires VERIFICATION INITIALE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES PERMANENTES S a n t é a u t r a v a i l Vérifications électriques Afin de renforcer la prévention du risque électrique, de nouvelles mesures sont venues compléter les obligations réglementaires. Outre des modifications

Plus en détail

MAISONS INDIVIDUELLES CONSTRUITES AVANT 1949

MAISONS INDIVIDUELLES CONSTRUITES AVANT 1949 DÉPARTEMENT ÉNERGIE SANTÉ ENVIRONNEMENT Division Energie Pôle Performance Energétique des bâtiments DÉPARTEMENT ECONOMIE ET SCIENCES HUMAINES Laboratoire Services Process Innovations ESE/DE/PEB-12.037RR

Plus en détail

Guide de la rénovation thermique

Guide de la rénovation thermique Guide de la rénovation thermique et de la performance énergétique A B C D E F Dépensez moins Polluez moins Vivre mieux Les réponses aux questions que vous vous posez pour la rénovation de votre logement

Plus en détail

4.1.4 Développer l'utilisation efficace de l'énergie dans l'agriculture et la transformation alimentaire

4.1.4 Développer l'utilisation efficace de l'énergie dans l'agriculture et la transformation alimentaire Titre et référence de l opération 4.1.4 Développer l'utilisation efficace de l'énergie dans l'agriculture et la transformation alimentaire Type d opération 4.1 Investissements dans les exploitations agricoles

Plus en détail

Branchements Collectifs. Normes. Points normatifs d une Colonne Electrique

Branchements Collectifs. Normes. Points normatifs d une Colonne Electrique Normes Points normatifs d une Colonne Electrique Règles générales d installation L installation d une électrique répond aux exigences de la NF C 14-100 édition 2008 et amendement A1 de mars 2011. Installées

Plus en détail

Avantage du à la qualité. Pompes à chaleur Made in Sweden

Avantage du à la qualité. Pompes à chaleur Made in Sweden Avantage du à la qualité Pompes à chaleur Made in Sweden 1 CARBOMAT ECO - WARMTEPOMPEN Avantage du à la qualité Développé sur le marché scandinave pour des conditions climatiques extrêmes Protection en

Plus en détail

Isolation des ouvertures

Isolation des ouvertures Isolation des ouvertures Mise à jour le 15/09/2010 Dans une maison aux murs et au toit bien isolés, les déperditions thermiques au niveau des fenêtres peuvent atteindre 40%! Cette fiche a pour but de vous

Plus en détail

MANUEL DE CONDUITE DE PROJET ET D INSTALLATION POMPES À CHALEUR À RÉGULATION SIMPLIFIÉE

MANUEL DE CONDUITE DE PROJET ET D INSTALLATION POMPES À CHALEUR À RÉGULATION SIMPLIFIÉE MANUEL DE CONDUITE DE PROJET ET D INSTALLATION POMPES À CHALEUR À RÉGULATION SIMPLIFIÉE Toujours d actualité Vous trouverez la dernière version des manuels de conduite et de projet suivants sous forme

Plus en détail

Eco-prêt à taux zéro

Eco-prêt à taux zéro Eco-prêt à taux zéro L'éco-prêt à taux zéro vous permet de financer la rénovation énergétique de votre logement et ainsi de réduire vos consommations d'énergie et vos émissions de gaz à effet de serre.

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE DU DISPOSITIF

REGLEMENT TECHNIQUE DU DISPOSITIF ANNEXE 2 : Règlement technique du dispositif VIR VOLT MA MAISON (Document révisable par décision du Comité d Animation Territoriale) Vir Volt Ma Maison Programme de soutien à la réhabilitation thermique

Plus en détail

ECE/RCTE/CONF/4/Add.1/Rev.1 ACCORD

ECE/RCTE/CONF/4/Add.1/Rev.1 ACCORD 6 mars 2007 ACCORD CONCERNANT L'ADOPTION DE CONDITIONS UNIFORMES APPLICABLES AU CONTROLE TECHNIQUE PERIODIQUE DES VEHICULES A ROUES ET LA RECONNAISSANCE RECIPROQUE DES CONTROLES en date, à Vienne, du 13

Plus en détail

ST 086-38 Indice B. Application Ferroviaire Spécification Technique

ST 086-38 Indice B. Application Ferroviaire Spécification Technique Indice B Application Ferroviaire Spécification Technique PRODUITS PLATS ET LONGS, DEMI- PRODUITS ET TUBES SIDERURGIQUES UTILISES DANS LA FABRICATION ET LA REPARATION DE PIECES OU DE MATERIELS FERROVIAIRES.

Plus en détail

Cuves à gasoil. Cuves statiques 2500 L et 5000 L en PEHD. Cuve 420 L

Cuves à gasoil. Cuves statiques 2500 L et 5000 L en PEHD. Cuve 420 L Cuves à gasoil Cuves statiques 2500 L et 5000 L en PEHD Cuve 420 L CUVE POUR LE TRANSPORT DE GASOIL TYPE CITGAZPE 2351 Cuve avec son capot ouvert. Vue intérieure du capot (moto pompe, soupape, embout de

Plus en détail

Déversement d hydrocarbures lors d une opération de transfert 17 juillet 2010 Speyer Allemagne

Déversement d hydrocarbures lors d une opération de transfert 17 juillet 2010 Speyer Allemagne Déversement d hydrocarbures lors d une opération de transfert 17 juillet 2010 Speyer Allemagne Raffinerie Hydrocarbures Déchargement Tuyauterie Fuite Dépollution Procédures LES INSTALLATIONS CONCERNÉES

Plus en détail

SOLAIRE AÉROVOLTAÏQUE. R-Volt. L énergie recto-verso. www.systovi.com FABRIQUÉ EN FRANCE

SOLAIRE AÉROVOLTAÏQUE. R-Volt. L énergie recto-verso. www.systovi.com FABRIQUÉ EN FRANCE SOLAIRE AÉROVOLTAÏQUE L énergie recto-verso www.systovi.com FABRIQUÉ EN FRANCE LA RÉFÉRENCE DE L AUTONOMIE ÉNERGÉTIQUE SYSTÈME BREVETÉ IDÉAL EN RÉNOVATION Effet recto-verso Récupération innovante de l

Plus en détail

Valide au jour de l'impression

Valide au jour de l'impression NOMENCLATURE DES INSPECTIONS Document INS Inf 05 Révision 01 - Octobre 2004 Section INSPECTION N 1 - INSTALLATIONS ELECTRIQUES 1.1 - Inspections préalables à la mise soustension 1.2 - Inspections d installations

Plus en détail

Complément 5. label promotelec performance évolutions & mises à jour du cahier des prescriptions techniques PRO 1248-10 (septembre 2012)

Complément 5. label promotelec performance évolutions & mises à jour du cahier des prescriptions techniques PRO 1248-10 (septembre 2012) Sommaire des mises à jour Mise à jour du processus d attribution...3 Mise à jour de la surface de référence pour les calculs thermiques en construction...3 Mise à jour pour tous système...4 Mise à jour

Plus en détail

Ventilation Mécanique en Habitat Collectif :

Ventilation Mécanique en Habitat Collectif : Ventilation Mécanique en Habitat Collectif : frappez à la bonne porte! APPLICATIONS : Habitat Collectif NEUF RÉHABILITATION SIMPLE FLUX DOUBLE FLUX AUTORÉGLABLE HYGRORÉGLABLE GAZ VMC CLASSIQUE VENTILATION

Plus en détail

GAMME LIZEA TECHNOLOGIE AIR/EAU

GAMME LIZEA TECHNOLOGIE AIR/EAU COMMUNIQUÉ DE PRESSE - OCTOBRE 2014 GAMME LIZEA TECHNOLOGIE AIR/EAU SOFATH DONNE UN NOUVEAU SOUFFLE À SON OFFRE AÉROTHERMIE Pour s adapter à tous les projets en neuf comme en rénovation, Sofath renouvelle

Plus en détail

Poste TRAVAUX A EFFECTUER U Q P.U. PRIX TOTAL

Poste TRAVAUX A EFFECTUER U Q P.U. PRIX TOTAL Place DANTON - 08120 BOGNY SR MESE Poste TRAVAX A EFFECTER Q P.. PRIX TOTAL 5 TRAVAX CHAFFAGE VENTILATION 5.1 CHAFFAGE 5.1.1 Neutralisation et dépose Dépose des aérothermes Devoiement et neutralisation

Plus en détail

PROTOCOLE Installations

PROTOCOLE Installations CERTIFICAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE POUR LES HABITATIONS INDIVIDUELLES PROTOCOLE Installations Partie V: Méthode de travail pour la collecte des données relatives aux installations Table des matières

Plus en détail

CONCEPT HABITAT TIKOPIA. Présentation du 31 mars 2010

CONCEPT HABITAT TIKOPIA. Présentation du 31 mars 2010 CONCEPT HABITAT TIKOPIA Rodo TISNADO - Architecture Studio Ulrich SANSON ALTO Ingénierie Philippe ANDREU SABATER QUILLE Présentation du 31 mars 2010 L équipe PARLEMENT EUROPEEN, STRASBOURG CONCEPT ENERGETIQUE

Plus en détail

Annexe. Liste des travaux subventionnables par l'anah

Annexe. Liste des travaux subventionnables par l'anah Annexe Liste des travaux subventionnables par l'anah destinés à l'amélioration de l'habitat en matière de sécurité, de salubrité ou d'équipement des Immeubles (bâti) Raccordements et branchements Gros-œuvre

Plus en détail

Pompes à chaleur. Les solutions air/eau pour le résidentiel. Idéales pour le chauffage, le rafraîchissement et la production d eau chaude.

Pompes à chaleur. Les solutions air/eau pour le résidentiel. Idéales pour le chauffage, le rafraîchissement et la production d eau chaude. Les solutions air/eau pour le résidentiel Pompes à chaleur Idéales pour le chauffage, le rafraîchissement et la production d eau chaude. Chauffage & Climatisation MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER

Plus en détail

Surface équivalente de fuite AL en cm²

Surface équivalente de fuite AL en cm² Page1 Client : Mr RIBELLES PIRRERA Bâtiment testé: Maison individuelle neuve Adresse: Lieu dit puits neuf chemin de Bariellles-83910 Pourrieres Moment du mesurage: A réception Téléphone : nc Raison du

Plus en détail

Centrale de traitement de l air

Centrale de traitement de l air Centrale de traitement de l air TARIFS nous consulter Centrale double flux autorégulée Très haute efficacité (90 %), haut rendement, extraplate Déclinée en 3 tailles et 4 modèles, débits de 100 à 2 400

Plus en détail

Maisons BBC : des techniques éprouvées eiie Duffaure-Galla" 10/02/2012 12:46 Bâtiment

Maisons BBC : des techniques éprouvées eiie Duffaure-Galla 10/02/2012 12:46 Bâtiment Page 1/5 ACTUALITE Maisons BBC : des techniques éprouvées eiie Duffaure-Galla" 10/02/2012 12:46 Bâtiment Hla Qmb E3 H2a H H2b H3 Consommation conventionnelle d'énergie primaire moyenne par zone climatique

Plus en détail

G / Bail forma diag perf

G / Bail forma diag perf G / Bail forma diag perf Arrêté du 3 mai 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants à usage principal d habitation proposés à la location en France métropolitaine

Plus en détail

Evaluer les risques pour la santé liés aux appareils à combustion. Repérer et prévenir les intoxications au monoxyde de carbone

Evaluer les risques pour la santé liés aux appareils à combustion. Repérer et prévenir les intoxications au monoxyde de carbone 1 Evaluer les risques pour la santé liés aux appareils à combustion Repérer et prévenir les intoxications au monoxyde de carbone Journée d information et d échange Habitat Santé 21 juin 2013 Plan 2 Avertissement

Plus en détail

SYSTEME DE SECURITE INCENDIE (NF-SSI) OBJET : SYSTEME DE DETECTION INCENDIE (S.D.I.) SYSTEME DE MISE EN SECURITE INCENDIE (S.M.S.I.

SYSTEME DE SECURITE INCENDIE (NF-SSI) OBJET : SYSTEME DE DETECTION INCENDIE (S.D.I.) SYSTEME DE MISE EN SECURITE INCENDIE (S.M.S.I. Pôle européen de sécurité CNPP-Vernon Division Electronique de Sécurité Route de la Chapelle Réanville CD 64 - BP 2265 F 27950 SAINT MARCEL Téléphone 33 (0)2 32 53 64 49 Télécopie 33 (0)2 32 53 64 96 RAPPORT

Plus en détail

vmc / habitat Caisson vmc : NAOS

vmc / habitat Caisson vmc : NAOS vmc / habitat Caisson vmc : NAOS FTE 16 18 B Septembre 212 vmc / habitat > habitat collectif et VMC tertiaire > caissons de ventilation C4 (4 C 1/2h) Naos caisson de VMC C4 à entraînement poulie-courroie

Plus en détail

INTRODUCTION GÉNÉRALE ET DÉFINITIONS

INTRODUCTION GÉNÉRALE ET DÉFINITIONS Base de données de produits dans le cadre de la réglementation PEB INTRODUCTION GÉNÉRALE ET DÉFINITIONS doc_0_g.a_fr Introduction generale v3.1_20081023.doc 23 octobre 2008 Procédures générales Table des

Plus en détail