HORMONOTHÉRAPIE ET CANCER DU SEIN. Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HORMONOTHÉRAPIE ET CANCER DU SEIN. Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars"

Transcription

1 HORMONOTHÉRAPIE ET CANCER DU SEIN MIDI DE PEPINET LVC JEUDI 6 MARS 2014 Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

2 o Hormonothérapie du cancer du sein o Historique o Comment lutter contre les oestrogènes o Mécanismes d action o Indications à l hormonothérapie o Choix du traitement o Durée du traitement o Effets secondaires o Prise en charge des effets secondaires Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

3 Chez la femme, deux hormones sont responsables de la croissance et du développement des seins : Œstrogène Progestérone Ces deux hormones influencent la croissance de certains cancers du sein. Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

4 Hormonosensibilité. Nécessité de prélever un fragment de tissu pour déterminer s il y a présence ou non de récepteurs hormonaux Tumeur récepteurs négatifs = pas d hormonothérapie Tumeur récepteurs positifs = développement du cancer influencé par ces hormones = cancer hormono-sensible Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

5 Hormonothérapie du cancer du sein Lors de cancer du sein hormono-sensible, l hormonothérapie peut être prescrite ou Associée à - la chirurgie - la radiothérapie - la chimiothérapie De manière isolée Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

6 Le fait d avoir une tumeur hormono-sensible n est pas lié À la prise de pilule À une hormonothérapie de remplacement Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

7 Historique 1836 Sir Astley Cooper Relation entre la prolifération d un cancer du sein et le cycle menstruel Georges Beatson Première ovariectomie chirurgicale à visée thérapeutique face à un cancer du sein. Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

8 1932 Antoine Lacassagne Découverte que l'injection d'œstrogènes à des souris augmente la fréquence des cancers mammaires Elwood Jensen Découverte qu il existe une protéine spécifique sur laquelle se lie les oestrogènes: le récepteur d œstrogène Début 70 : L ennemi ce sont les Oestrogènes Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

9 Comment lutter contre les oestrogènes Avant la ménopause : les oestrogènes sont sécrétés par les ovaires. Action : arrêt de la fonction ovarienne Après la ménopause : les androgènes surrénaliens sont transformés en oestrogènes par aromatisation. Action : Inhibiteurs de l aromatase Avant et après la ménopause: les oestrogènes agissent à travers les récepteurs d oestrogènes. Action: blocage des récepteurs par le tamoxifène Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

10 Hormothérapie: diversités 2 Périodes Pré ménopause ménopause 3 Situations cliniques Adjuvante Métastatique Néo adjuvante Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

11 Mécanismes d action Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

12 Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

13 Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

14 Indications à l hormonothérapie Le traitement hormonal (anti-hormonal!) peut être prescrit : ou En adjuvant en plus de - la chirurgie - des rayons de la chimiothérapie en «palliatif» s il s agit de cancer métastatique Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

15 Choix du traitement Le choix de l hormonothérapie dépend : De l âge Du status hormonal de la patiente Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

16 Pré-ménopause (avant la ménopause) Tamoxifène Injections d analogues LH-RH (blocage ovarien) Ovariectomie Tamoxifène + analogues LH-RH Aménorrhée chimio-induite (Rayons) (Analogues + inhibiteurs de l aromatase, étude en cours) Post-ménopause (après la ménopause) Tamoxifène inhibiteurs de l aromatase En situation métastatique Fulvestrant (Faslodex) Fulvestrant + Anastrozol Exemestane ± Everolimus Megestrol, Acetat Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

17 Durée du traitement Depuis décembre 2012 et les résultats de deux immenses études (ATAC, MA17) on sait que : 10 ans d hormonothérapie améliorent la survie comparé à 5 ans du même traitement Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

18 (pas une condamnation, mais on doit discuter ensemble, etc ) Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

19 En fonction de Tolérance! Stade la maladie Comorbidités Âge, espérance de vie Choix conjoint entre médecin et patiente Notion de stratégie, de projet thérapeutique! Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

20 Effets secondaires Tamoxifène o Anomalie de l endomètre et rares cas de cancers de l endomètre o Bouffées de chaleur o Démangeaisons vulvaires o Pertes vaginales o Sécheresse vaginale o Nausées, Maux de tête o Cycles irréguliers chez les femmes non ménopausées (attention à la contraception) o Cataracte, modification cornéenne o Prise de poids assez fréquente o Anomalie hématologique et des tests hépatiques o Thrombose veineuse profonde et embolie pulmonaire (attention aux voyages ) Anti-aromatases o Douleurs musculaires et articulaires o Bouffées de chaleur o Sècheresse vaginale o Troubles digestifs o Modification des tests hépatiques o Elévation du cholestérol o Risque d ostéoporose o Eruptions cutanées o Aggravation d un syndrome du canal carpien o Insomnies o Pertes de mémoire o Diminution de la libido Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

21 Baisse de la libido Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

22 Les effets secondaires de l hormonothérapie N affectent pas toutes les patientes Se manifestent après quelques jours ou semaines de traitement S atténuent souvent au fur et à mesure que le corps s adapte à l hormonothérapie Certains effets secondaires sont permanents durant le traitement Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

23 Prise en charge des effets secondaires HOPE Trial Exercice physique vs soins courants pour arthralgies sous IA Sous AI > 6 mois + arthralgies tout grade n=121 Evaluation Sévérité arthralgies Qualité de vie Mécanismes liés à exercice et influant sur arthralgies Marqueurs pro-inflammatoires DMO, BMI, Poids, Musculature, CV, psycho R Exercice 2x/sem 2.5h/sem monitoring cardiaque 12 mois Soins usuels Information écrite, appel tel. Irwin et al. S3-03 Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

24 HOPE : Evolution sévérité des arthralgies (score Brief Pain Inventory) Change worst pain score A 12 mois, réduction significative de 30% de la sévérité des douleurs Irwin ML et al., SABCS 2013, S3-03 Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

25 HOPE : Effet dose de l activité physique 2 month change in BPI scores by dose of exercice Le bénéfice est supérieur chez les patientes plus actives Irwin ML et al., SABCS 2013, S3-03 Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

26 Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

27 Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

28 Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

29 Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

30 Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

31 Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

32 Cimicifuga Maca (ginseng péruvien) Sauge médicinale Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

Hormonothérapie des cancers du sein. Prise en charge pratique basée sur l efficacité attendue et les effets secondaires. (M.NAMER)

Hormonothérapie des cancers du sein. Prise en charge pratique basée sur l efficacité attendue et les effets secondaires. (M.NAMER) Hormonothérapie des cancers du sein. Prise en charge pratique basée sur l efficacité attendue et les effets secondaires. (M.NAMER) L hormonothérapie est un des 2 traitements systémiques des cancers du

Plus en détail

L HORMONOTHERAPIE DES CANCERS

L HORMONOTHERAPIE DES CANCERS hormonothérapie permet des survies prolongées, mais les tumeurs ant hétérogènes, elles finissent par échapper à un moment ou à un tre à ce traitement L HORMONOTHERAPIE DES CANCERS Cela concerne les tumeurs

Plus en détail

2 Les traitements. Les traitements médicamenteux du cancer du sein. Informations-clés

2 Les traitements. Les traitements médicamenteux du cancer du sein. Informations-clés Les traitements médicamenteux du cancer du sein Ce document présente les différents traitements médicamenteux du cancer du sein. Il a pour but d aider les patientes et leurs proches à mieux comprendre:

Plus en détail

sur l hormonothérapie dans le traitement du cancer du sein Coordinateur : Dr Anne Lesur, Centre Alexis-Vautrin, Vandœuvre-lès-Nancy

sur l hormonothérapie dans le traitement du cancer du sein Coordinateur : Dr Anne Lesur, Centre Alexis-Vautrin, Vandœuvre-lès-Nancy sur l hormonothérapie dans le traitement du cancer du sein Coordinateur : Dr Anne Lesur, Centre Alexis-Vautrin, Vandœuvre-lès-Nancy sur l hormonothérapie dans le traitement du cancer du sein Sommaire Avant-propos...

Plus en détail

Peut-on ne pas proposer de traitement adjuvant chez une femme âgée présentant un cancer «à risque»?

Peut-on ne pas proposer de traitement adjuvant chez une femme âgée présentant un cancer «à risque»? Peut-on ne pas proposer de traitement adjuvant chez une femme âgée présentant un cancer «à risque»? D. GEDOUIN Rennes, le 12 juin2015 CAS CLINIQUE Madame L Paulette, née le 23/04/1929 (86 ans), ancienne

Plus en détail

CANCERS : TRAITEMENTS SYSTEMIQUES. Pierre KERBRAT

CANCERS : TRAITEMENTS SYSTEMIQUES. Pierre KERBRAT CANCERS : TRAITEMENTS SYSTEMIQUES Pierre KERBRAT CANCERS : TRAITEMENTS SYSTEMIQUES CIBLES METHODES - ADN chimiothérapie - Récepteurs hormonaux hormonothérapie - Voies d'activation thérapies ciblées Processus

Plus en détail

OBSERVANCE DU TRAITEMENT HORMONAL DANS LE CANCER DU SEIN CHEZ LA PERSONNE ÂGEE

OBSERVANCE DU TRAITEMENT HORMONAL DANS LE CANCER DU SEIN CHEZ LA PERSONNE ÂGEE OBSERVANCE DU TRAITEMENT HORMONAL DANS LE CANCER DU SEIN CHEZ LA PERSONNE ÂGEE 1 Elianne DUBOIS IDE CENTRE G F LECLERC DIJON SOFOG TOULOUSE 9 octobre 2015 LA PERSONNE ÂGÉE En France, la population âgée

Plus en détail

Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé

Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé M. Berlière Clinique du Sein Centre du Cancer Cliniques Universitaires St Luc Quand la cible n est pas seulement la tumeur mais

Plus en détail

Le cancer du sein. Page 1/4 - Le cancer du sein. 08/10/2015 - Par INCA. Page 1 / 10

Le cancer du sein. Page 1/4 - Le cancer du sein. 08/10/2015 - Par INCA. Page 1 / 10 08/10/2015 - Par INCA Le cancer du sein En France, le cancer du sein est la première cause de mortalité chez les femmes de 35 à 55 ans. Du diagnostic aux traitements, ce dossier vous permet de tout savoir

Plus en détail

OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX

OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX INSERM U 1153 - Université Paris Descartes, rhumatologie, hôpital Cochin, Paris OSTEOPOROSE ET CANCER DU SEIN + (Surpoids) Tamoxifène - Cancer Ovariectomie Chimiothérapie

Plus en détail

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES PARTICULARITÉS ÉPIDÉMIOLOGIQUES 40 000 nouveaux cas/an en France, 11 000 décès 45% des femmes atteintes ont plus de 65 ans La fréquence s accroît avec l âge, aux USA:

Plus en détail

RCP de la SFSPM RENNES JUIN 2015. Anne LESUR, responsable du PARCOURS SEIN ICL ICL 3 AVRIL 2015

RCP de la SFSPM RENNES JUIN 2015. Anne LESUR, responsable du PARCOURS SEIN ICL ICL 3 AVRIL 2015 RCP de la SFSPM RENNES JUIN 2015 Anne LESUR, responsable du PARCOURS SEIN ICL ICL 3 AVRIL 2015 Ovaires actifs ou non? CAS CLINIQUES CAS UN : 34 ans, deux enfants de 4 et 6 ans, souhait autre grossesse

Plus en détail

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole 2008 (décembre) : Patiente de 60 ans Tumorectomie plus curage CAS CLINIQUE 2 carcinome canalaire infiltrant de 2.5 cm, grade 2 RH+ (RO + 100% +++, Allred 8, RP + 80 % ++ Allred 7) Her2-, KI 67 à 18 %,

Plus en détail

Quoi de neuf en. hormonothérapie? Le cancer du sein. Le cas de madame Sansrépit Inquiète. Dans cet article : Par Ginette Martin, M.D.

Quoi de neuf en. hormonothérapie? Le cancer du sein. Le cas de madame Sansrépit Inquiète. Dans cet article : Par Ginette Martin, M.D. Le cancer du sein Quoi de neuf en hormonothérapie? Dans cet article : 1. Les facteurs de risque du cancer du sein 2. Le tamoxifène 3. Les inhibiteurs de l aromatase Par Ginette Martin, M.D., FRCSC Le cas

Plus en détail

L HYSTÉRECTOMIE. Informations à la clientèle. Pour vous, pour la vie

L HYSTÉRECTOMIE. Informations à la clientèle. Pour vous, pour la vie L HYSTÉRECTOMIE Informations à la clientèle Pour vous, pour la vie Hystérectomie Consiste à enlever l utérus : organe de reproduction et de gestation (grossesse). Hystérectomie et ovariectomie bilatérale

Plus en détail

Partie 2 :La procréation.

Partie 2 :La procréation. Partie 2 :La procréation. Chap.1 : La fonction reproductrice chez la femme. Appareil génital féminin A l aide des documents 1 et 2 page 84 : Citer les principaux évènements du cycle féminin? Indiquer les

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 8 septembre 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 4 juillet 2005 (JO du 14 juillet 2005) FASLODEX 250 mg/5 ml, solution

Plus en détail

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE SURVEILLANCE DU CANCER DU SEIN TRAITE ( VIVIANE FEILLEL) SURVEILLANCE LOCOREGIONALE - Séquelles post-thérapeutiques - Récidive homolatérale - Cancer du sein controlatéral SURVEILLANCE GENERALE - Effets

Plus en détail

Avis 18 septembre 2013

Avis 18 septembre 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 septembre 2013 MEGACE 160 mg, comprimé B/30 (CIP : 336 047-2) Laboratoire SWEDISH ORPHAN BIOVITRUM DCI Code ATC (2011) Motif de l examen Liste concernée Indication

Plus en détail

Hormonothérapie anticancéreuse

Hormonothérapie anticancéreuse Hormonothérapie anticancéreuse Généralités Certains cancers sont hormono-dépendants: leur croissance est facilitée par les hormones et en particulier les estrogènes ou les androgènes qui agissent comme

Plus en détail

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09 CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09 INTRODUCTION 1 er cancer féminin avec l age age moyen: 48 ans expérience

Plus en détail

Suivi du cancer du sein

Suivi du cancer du sein Suivi du cancer du sein 23 septembre 2013 Dr Manon Giroux Plan Situation du cancer du sein au Canada Objectifs du suivi Quels examens Signes de récidive Complications des traitements Indications de référer

Plus en détail

Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein. Pr. Yves Aubard

Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein. Pr. Yves Aubard Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein Pr. Yves Aubard Les objectifs généraux de la surveillance Dépistage D un rechute locale ou régionale D un cancer du sein controlatéral D une métastase

Plus en détail

M Buisson, JP Dumas, M Duong, L Piroth, B Martha, M Grappin, P Chavanet, H Portier

M Buisson, JP Dumas, M Duong, L Piroth, B Martha, M Grappin, P Chavanet, H Portier Intérêt de l épreuve d effort musculaire dans le dépistage de la cytopathie mitochondriale chez des patients traités par inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse du VIH: étude pilote de 43

Plus en détail

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE. V Jestin-Le Tallec CHU de Brest. oncologie Consultation d oncogériatrie Le 18/05/2010

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE. V Jestin-Le Tallec CHU de Brest. oncologie Consultation d oncogériatrie Le 18/05/2010 CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE Stratégies thérapeutiques V Jestin-Le Tallec CHU de Brest. oncologie Consultation d oncogériatrie Le 18/05/2010 CANCER DU SEIN : GENERALITES Premier cancer de la femme >

Plus en détail

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 Christelle Lévy Centre François Baclesse Ce qui est en train de changer nos pratiques, nouvelles AMM Cancers du sein métastatique RH+ HER2 neg en cas de progression

Plus en détail

Qu est-ce que le cancer du sein?

Qu est-ce que le cancer du sein? Cancer du sein Qu est-ce que le cancer du sein? Laissez-nous vous expliquer. www.fondsanticancer.org www.esmo.org ESMO/FAC Patient Guide Series basés sur les recommandations de pratique clinique de ESMO

Plus en détail

CANCER DU SEIN : UN GUIDE POUR LES PATIENTES

CANCER DU SEIN : UN GUIDE POUR LES PATIENTES CANCER DU SEIN : UN GUIDE POUR LES PATIENTES INFORMATION BASÉE SUR LES RECOMMANDATIONS DE L ESMO Ce guide pour les patientes a été préparé par Reliable Cancer Therapies (RCT) comme un service aux patientes,

Plus en détail

CANCER DE PROSTATE DISSEMINE ou METASTATIQUE. Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE

CANCER DE PROSTATE DISSEMINE ou METASTATIQUE. Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE CANCER DE PROSTATE DISSEMINE ou METASTATIQUE Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE La mise à jour à jour a été effectuée à partir des recommandations 2010 en onco-urologie (AFU, EAU, ESMO, INCA),

Plus en détail

Cancer du sein Les traitements systémiques adjuvants et au stade métastatique

Cancer du sein Les traitements systémiques adjuvants et au stade métastatique CURRICULUM Forum Med Suisse N o 44 31 octobre 2001 1099 Cancer du sein Les traitements systémiques adjuvants et au stade métastatique S. Anchisi a, M. Stalder b, R. Obrist a,c, M. Suleiman d, L. Perey

Plus en détail

Traitement chirurgical des cancers du sein. Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne

Traitement chirurgical des cancers du sein. Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne Traitement chirurgical des cancers du sein Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne 2008 1 I- GENERALITES Fréquence : 1 femme sur 11 En France 33 000 nouveaux cas par an Le cancer le plus

Plus en détail

Journée de FMC cancer du sein du 17 mai 2013 sous l égide du CNGOF LE SUIVI POST- THÉRAPEUTIQUE EN VILLE

Journée de FMC cancer du sein du 17 mai 2013 sous l égide du CNGOF LE SUIVI POST- THÉRAPEUTIQUE EN VILLE Journée de FMC cancer du sein du 17 mai 2013 sous l égide du CNGOF LE SUIVI POST- THÉRAPEUTIQUE EN VILLE 1 Augmentation de la cohorte et délégation en ville 53.000 nouveaux cas par an Diminution de la

Plus en détail

Les Contraceptions Oestro-progestatives

Les Contraceptions Oestro-progestatives Les Contraceptions Oestro-progestatives Les différents sortes de classements des OP Les pilules oestro progestatives se classent selon -Le progestatif permet de classer selon la génération on parle de

Plus en détail

Notre programme. Introduction Carcinome in situ (prénéoplasique) Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions Sandwich

Notre programme. Introduction Carcinome in situ (prénéoplasique) Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions Sandwich Notre programme Introduction Carcinome in situ (prénéoplasique) Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions Sandwich T2 N0 M0 Sénologie Dr Vanderhoeven Chirurgie conservatrice Dr Marchettini Ganglion

Plus en détail

Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin Paris

Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin Paris PERTE OSSEUSE LIEE AUX TRAITEMENTS DES CANCERS Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin Paris DEFINITION DE L OSTEOPOROSE Maladie diffuse du squelette caractérisée par une diminution de la masse osseuse

Plus en détail

Les traitements des cancers du sein - Chimiothérapie

Les traitements des cancers du sein - Chimiothérapie Coalition européenne contre le cancer du sein Document extrait du site Version imprimable Les traitements des cancers du sein - Chimiothérapie Oeuvre collective de la FNCLCC Extrait de Comprendre le cancer

Plus en détail

Symptômes pénibles en soins palliatifs pédiatriques

Symptômes pénibles en soins palliatifs pédiatriques Equipe Ressource Régionale de Soins Palliatifs Pédiatriques Symptômes pénibles en soins palliatifs pédiatriques Dr Cyril LERVAT ERRSPP EIRENE Unité d oncologie pédiatrique COL Symptômes en soins palliatifs

Plus en détail

Anatomie et physiologie du système endocrinien

Anatomie et physiologie du système endocrinien Anatomie et physiologie du système endocrinien Glandes endocrines = elles déversent directement dans le sang leur produit de sécrétion ; les hormones. Les sécrétions diffusent ensuite dans des vaisseaux

Plus en détail

Préservation de la fertilité en cas de traitement stérilisant

Préservation de la fertilité en cas de traitement stérilisant Recommandations pour la pratique clinique Prise en charge du couple infertile Préservation de la fertilité en cas de traitement stérilisant Sophie Bringer-Deutsch Joelle Belaisch-Allart, Annick Delvigne

Plus en détail

Cancer de la prostate Ce que les hommes doivent savoir

Cancer de la prostate Ce que les hommes doivent savoir Cancer de la prostate Ce que les hommes doivent savoir Hormonothérapie Dr F.ROLLAND, 17/09/2010 Hormonothérapie Ou traitement hormonal : plus vieux traitement médical du cancer de la prostate Fait appel

Plus en détail

Quels sont les effets des PE chez l Homme? Le d un épidémiologiste

Quels sont les effets des PE chez l Homme? Le d un épidémiologiste Quels sont les effets des PE chez l Homme? Le d un épidémiologiste Luc MULTIGNER Inserm U1085 IRSET Rennes & Pointe à Pitre Congrès Annuel de la Société Française de Toxicologie Evaluation du Risque des

Plus en détail

Evaluation d un symptôme réfractaire

Evaluation d un symptôme réfractaire Evaluation d un symptôme réfractaire Petra Vayne-Bossert Médecin cheffe de clinique Hôpitaux Universitaires de Genève Dpt de réadaptation et médecine palliative Service de médecine palliative Déclaration

Plus en détail

Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Janvier 2013

Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Janvier 2013 Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Janvier 2013 Coordonnateurs : William Jacot, Marian Gutowski, Gilles Romieu, André Mathieu Synthèse Calcul du risque de récidive

Plus en détail

Mr P.B, 65ans. Quelles informations donner au patient? Oncologie pour le praticien-1. Généralisation du dosage du PSA.

Mr P.B, 65ans. Quelles informations donner au patient? Oncologie pour le praticien-1. Généralisation du dosage du PSA. Oncologie pour le praticien-1 Stratégies diagnostiques et thérapeutiques Cancer de la prostate localisé Expert: Prof AP. Sappino Animatrice: Prof M. Louis Simonet Consultation PSA 6 mg/l Asymptomatique

Plus en détail

1. Cancérogénèse et anatomopathologie. 1.1. Cancérogénèse. 1.2. Anatomie-Pathologique

1. Cancérogénèse et anatomopathologie. 1.1. Cancérogénèse. 1.2. Anatomie-Pathologique Diagnostiquer une tumeur du sein : argumenter l'attitude thérapeutique et justifier le suivi du patient Professeur X Pivot, Professeur M Marty, Docteur M Espié CHU de Besançon, Hôpital Saint Louis-Paris

Plus en détail

Traitement du cancer du

Traitement du cancer du Traitement du cancer du sein: mise à jour présent senté par: Julie Lemieux, M.D., M.Sc. Hémato-oncologueoncologue et professeur associée, Centre Hospitalier Affilié de l Universitl Université Laval 26

Plus en détail

Nouveautés thérapeutiques en Cancérologie. Dr Sophie Sadot-Lebouvier ICO-Centre René Gauducheau

Nouveautés thérapeutiques en Cancérologie. Dr Sophie Sadot-Lebouvier ICO-Centre René Gauducheau Nouveautés thérapeutiques en Cancérologie Dr Sophie Sadot-Lebouvier ICO-Centre René Gauducheau Généralités Taux pour 100 000 habitants 150,000 Évolution de l incidence 112,500 75,000 37,500 Prostate Sein

Plus en détail

OSTEOPOROSE ET CANCER DU SEIN MECANISMES ET TRAITEMENTS. Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin Paris

OSTEOPOROSE ET CANCER DU SEIN MECANISMES ET TRAITEMENTS. Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin Paris OSTEOPOROSE ET CANCER DU SEIN MECANISMES ET TRAITEMENTS Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin Paris T! -1 : ostéopénie T! -2,5 : ostéoporose OMS, 1997 + Surpoids Tamoxifène - Cancer Ovariectomie

Plus en détail

Information sur les injections intravitréennes de d Avastin

Information sur les injections intravitréennes de d Avastin Information sur les injections intravitréennes de d Avastin Vous présentez une maladie de la macula pour laquelle votre ophtalmologiste vous propose une injection d'un médicament directement à l intérieur

Plus en détail

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de :

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de : 1 Les référentiels de bonnes pratiques cliniques des tumeurs de l endomètre. Version 2013 Sous la conduite de : Cédric NADEAU Service de Gynécologie - Obstétrique - CHU de Poitiers & Yannick THIROUARD

Plus en détail

EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DU FIBROME UTERIN

EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DU FIBROME UTERIN EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DU FIBROME UTERIN 2 juin 2014-5 juin 2015 Enquête réalisée par l association Fibrome Info France Avec la collaboration des hôpitaux partenaires de l association et la participation

Plus en détail

Cancer de l'endomètre : Modalités de surveillance Recours au traitement hormonal Sexualité. Pascale This

Cancer de l'endomètre : Modalités de surveillance Recours au traitement hormonal Sexualité. Pascale This Cancer de l'endomètre : Modalités de surveillance Recours au traitement hormonal Sexualité Pascale This 1. Surveillance Surveillance après cancer de l'endomètre Impact de la surveillance sur l'histoire

Plus en détail

QUE FAIRE DES MARQUEURS TUMORAUX. P. KERBRAT Centre Eugène Marquis Université de RENNES 1

QUE FAIRE DES MARQUEURS TUMORAUX. P. KERBRAT Centre Eugène Marquis Université de RENNES 1 QUE FAIRE DES MARQUEURS TUMORAUX P. KERBRAT Centre Eugène Marquis Université de RENNES 1 MARQUEURS TUMORAUX SERIQUES DEFINITION Molécules chimiquement définies ou non Synthétisées par le tissu tumoral

Plus en détail

Collège de Gynécologie CVL

Collège de Gynécologie CVL Impact des traitements anticancéreux sur la fertilité Chez la femme adulte Dr E. VIEL CCA Hôpital de Jour de Cancérologie CHU de Tours Le 05 avril 2013 à Orléans 1 Ce que dit l INCa Il existe peu données

Plus en détail

Les conférences de consensus: comparaison, synthèse. Saint-Gallen Nice-Saint-Paul NCCN

Les conférences de consensus: comparaison, synthèse. Saint-Gallen Nice-Saint-Paul NCCN Les conférences de consensus: comparaison, synthèse Saint-Gallen Nice-Saint-Paul NCCN C Cuvier, Journées de sénologie interactive 2011 Nice-Saint-Paul; 4 ème édition Saint-Gallen; 12 ème conférence NCCN

Plus en détail

L hormonothérapie sujet présenté par le Professeur Olivier CUSSENOT lors de l Assemblée Générale du 19 juin 2004 1

L hormonothérapie sujet présenté par le Professeur Olivier CUSSENOT lors de l Assemblée Générale du 19 juin 2004 1 L hormonothérapie sujet présenté par le Professeur Olivier CUSSENOT lors de l Assemblée Générale du 19 juin 2004 1 I) Représentation schématique Afin de comprendre les mécanismes liés à l'hormonothérapie,

Plus en détail

HORMONOTHERAPIE ADJUVANTE

HORMONOTHERAPIE ADJUVANTE HORMONOTHERAPIE ADJUVANTE Journée de DES Sénologie Vendredi 5 Avril 2013 Dr Sophie Cousin PLAN Généralités Données épidémiologiques- bien fondé de l HT Score d Allred et hormonosensibilité Récepteurs Hormonaux

Plus en détail

ATELIER MAC ou Médecines Alternatives et Complémentaires. Isabelle VAN PRAAGH-DOREAU et Dominique ROUX

ATELIER MAC ou Médecines Alternatives et Complémentaires. Isabelle VAN PRAAGH-DOREAU et Dominique ROUX ATELIER MAC ou Médecines Alternatives et Complémentaires Isabelle VAN PRAAGH-DOREAU et Dominique ROUX De quoi parle-t-on? Il faut différencier : Médecine alternative : discipline ou «thérapie» présentée

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 février 2006 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté du

Plus en détail

Cancer du sein métastatique

Cancer du sein métastatique Cancer du sein métastatique Catherine Doyle Hémato-oncologue,CHU de Québec Journée Mise à jour 2012 Centre des congrès de Québec 26 octobre 2012 particularités Environ 30% des femmes ayant eu un diagnostic

Plus en détail

Le diabète. Qu est- ce que le

Le diabète. Qu est- ce que le Le diabète Le diabète est une maladie insidieuse et sournoise. La plupart des personnes qui entendent le mot diabète pensent tout de suite aux conséquences négatives que le diabète non contrôlé apporte.

Plus en détail

Avis 18 décembre 2013

Avis 18 décembre 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 décembre 2013 Le projet d avis adopté par la Commission de la Transparence le 6 novembre 2013 a fait l objet d une audition le 4 décembre 2013 AFINITOR 5 mg, comprimé

Plus en détail

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans EPU.B Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans Contraception de l adolescente - Age moyen des premiers rapports : 15 16 ans - 20 % des adolescentes ont déjà eu des rapports avant

Plus en détail

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Stéphane Vignot Service d Oncologie - Radiothérapie Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière Charles Foix- Paris Importance de la prise en charge pluridisciplinaire

Plus en détail

DOCUMENTS COMPLEMENTAIRES AUX REUNIONS PATIENTS

DOCUMENTS COMPLEMENTAIRES AUX REUNIONS PATIENTS DOCUMENTS COMPLEMENTAIRES AUX REUNIONS PATIENTS Octobre 2012 Décembre 2012 Avril 2013 Prostate Androgènes Anti-androgènes Professeur Pierre FOSSATI Mai 2013 Autres documentations sur le site de l Association

Plus en détail

Cancers des voies urinaires

Cancers des voies urinaires Cancers des voies urinaires P O U R L ' A S S O C I A T I O N M O N T É R É G I E N N E E N S O I N S P A L L I A T I F S P A R A N N I E L E S S A R D U R O L O G U E C S S S R Y 1 ER D É C E M B R E

Plus en détail

TEST D ÉQUILIBRE HORMONAL POUR LES FEMMES

TEST D ÉQUILIBRE HORMONAL POUR LES FEMMES TEST D ÉQUILIBRE HORMONAL Basé sur un test élaboré par le D r John R. Lee, M.D. Ce bilan peut vous aider à découvrir si vos symptômes sont causés par un déséquilibre hormonal. Instructions 1. Lisez attentivement

Plus en détail

Introduction. ourquoi une kinésithérapie après une chirurgie du ancer du sein? uand intervenir? e dossier echniques de kinésithérapie:

Introduction. ourquoi une kinésithérapie après une chirurgie du ancer du sein? uand intervenir? e dossier echniques de kinésithérapie: Introduction ourquoi une kinésithérapie après une chirurgie du ancer du sein? uand intervenir? e dossier echniques de kinésithérapie: 1. Prévention et/ou traitement du lymphœdème 2. Récupération fonctionnelle

Plus en détail

«Je prends soins de mes reins, en connaissance de causes» Conférence santé - Ans. Dr. Luc Radermacher

«Je prends soins de mes reins, en connaissance de causes» Conférence santé - Ans. Dr. Luc Radermacher «Je prends soins de mes reins, en connaissance de causes» Conférence santé - Ans Dr. Luc Radermacher Plan Les reins sains. Les reins malades. Les symptômes. Les traitements. La prévention de l insuffisance

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 juillet 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 juillet 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 juillet 2010 ENANTONE LP 30 mg, poudre et solvant pour suspension injectable (SC) à libération prolongée en seringue pré remplie Boîte de 1 (CIP : 384 583-8) Laboratoires

Plus en détail

Traitements adjuvants des cancers du sein. Caroline Cuvier Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Traitements adjuvants des cancers du sein. Caroline Cuvier Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Traitements adjuvants des cancers du sein Caroline Cuvier Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Traitements adjuvants des cancers du sein Depuis 40 ans, les traitements adjuvants: chimiothérapie,

Plus en détail

IL N Y A PAS QUE LES MÉDICAMENTS!

IL N Y A PAS QUE LES MÉDICAMENTS! IL N Y A PAS QUE LES MÉDICAMENTS! Sensibilisation aux traitements biologiques non pharmacologiques des troubles de l humeur. Par Caroline Poirier, md Journée Roland-Saucier Mai 2002 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Indicateurs de qualité : cancer du sein. Cliniques Universitaires Saint-Luc (2001-2006)

Indicateurs de qualité : cancer du sein. Cliniques Universitaires Saint-Luc (2001-2006) Indicateurs de qualité : cancer du sein (2001-2006) 1 1 Survie observée Dans le cadre du projet du KCE sur l évaluation d indicateurs de qualité pour le cancer du sein, la survie observée et relative à

Plus en détail

Chirurgie palliative des cancers du sein

Chirurgie palliative des cancers du sein Chirurgie palliative des cancers du sein Dr MARTIN-FRANCOISE Sandrine Centre François Baclesse CAEN 1 / xx Cancers du sein métastatiques Cancer du sein d emblée métastatique : 1 à 2% Puis cancer devenant

Plus en détail

Cancer de l endomètre JLANSAC Départements de gynécologie, obstétrique médecine fœtale et reproduction humaine CHU Bretonneau 37044 Tours Cedex 1 Mme B Micheline, âgée de 64 ans, consulte pour métrorragies

Plus en détail

Cystite interstitielle / syndrome de vessie douloureuse. Le point de vue du gynécologue

Cystite interstitielle / syndrome de vessie douloureuse. Le point de vue du gynécologue Cystite interstitielle / syndrome de vessie douloureuse Le point de vue du gynécologue Xavier Deffieux Service de Gynécologie Obstétrique et de Médecine de la Reproduction Hôpital Antoine Béclère, Clamart

Plus en détail

Travail en vue de l obtention du titre de Bachelor of Science HES-SO en soins infirmiers. Par Aline Gnehm promotion 2008-2011

Travail en vue de l obtention du titre de Bachelor of Science HES-SO en soins infirmiers. Par Aline Gnehm promotion 2008-2011 MÉDECINE ALTERNATIVE : GESTION DES SYMPTÔMES MÉNOPAUSIQUES ASSOCIÉS À UNE THÉRAPIE ANTIHORMONALE CHEZ LES FEMMES PRÉSENTANT UN CANCER DU SEIN REVUE DE LITTÉRATURE ÉTOFFÉE Travail en vue de l obtention

Plus en détail

Hormones et thrombose veineuse

Hormones et thrombose veineuse Hormones et thrombose veineuse Jacqueline Conard Sce Hématologie Biologique Hôtel-Dieu, Paris Contraception hormonale Contraception hormonale CO estro-progestative (orale, classique) Estrogène : éthinyl-estradiol

Plus en détail

Cancers du sein Version / 2005

Cancers du sein Version / 2005 Cancers du sein I-Cancer du sein non métastatique non inflammatoire I.1-Introduction La stratégie de traitement habituellement choisie à l Institut Paoli Calmettes est une stratégie adjuvante. Le traitement

Plus en détail

Thrombose veineuse et cancer : facteurs prédictifs. Docteur Lionel Védrine Hôpital du Val-de-Grâce Paris

Thrombose veineuse et cancer : facteurs prédictifs. Docteur Lionel Védrine Hôpital du Val-de-Grâce Paris Thrombose veineuse et cancer : facteurs prédictifs Docteur Lionel Védrine Hôpital du Val-de-Grâce Paris Le cancer, facteur prédictif de thrombose veineuse 1865: syndrome de Trousseau Dans certains cas,

Plus en détail

«Je suis porteuse d une mutation BRCA.» Qu est ce que cela change?

«Je suis porteuse d une mutation BRCA.» Qu est ce que cela change? «Je suis porteuse d une mutation BRCA.» Qu est ce que cela change? Anne LESUR Parcours sein Mutée, pas mutée??? Situations possibles Au préalable, consultation oncogénétique Histoire familiale Cancer du

Plus en détail

Dossier. Question 1. Question 2 Que comporte le traitement spécifique de cette patiente?

Dossier. Question 1. Question 2 Que comporte le traitement spécifique de cette patiente? Dossier 1 Madame V, 60 ans est suivie depuis peu pour un cancer pulmonaire à petites cellules sans aucun signe de complications diagnostiqué lors d un bilan réalisé pour asthénie persistante. Il s agit

Plus en détail

B) APPLICATIONS EN CLINIQUE

B) APPLICATIONS EN CLINIQUE B) APPLICATIONS EN CLINIQUE I) INTRODUCTION Micropathologies thyroïdiennes fréquentes et coûteuses -Hypothyroïdies «infra-cliniques» -Hyperthyroïdies «infra-cliniques» -Micronodules thyroïdiens Dosages

Plus en détail

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012 TP n 6 Pathologie mammaire Dystrophie et Cancer du sein Lames virtuelles TP 6 Mastose Carcinome mammaire HES 1 Carcinome mammaire HES 2 Carcinome mammaire

Plus en détail

Traitement de l incontinence post-opératoire chez l homme

Traitement de l incontinence post-opératoire chez l homme DIU Rééducation Périnéale Traitement de l incontinence post-opératoire chez l homme DIU de Rééducation périnéale Dr Laurence Peyrat Définitions L incontinence urinaire chez l homme survient après une lésion

Plus en détail

CANCERS DU SEIN. Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B

CANCERS DU SEIN. Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B CANCERS DU SEIN Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B Dépistage 1 Patiente de 43 ans Pas d ATCD familiaux ni personnels 3 enfants, allaitement maternel Contraception par stérilet au Levonorgestrel

Plus en détail

Les fibromes utérins Renseignements à l intention des patientes

Les fibromes utérins Renseignements à l intention des patientes Les fibromes utérins Renseignements à l intention des patientes Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un fournisseur de soins

Plus en détail

1. QU EST-CE QUE PROGYNOVA ET DANS QUEL CAS EST-IL UTILISÉ?

1. QU EST-CE QUE PROGYNOVA ET DANS QUEL CAS EST-IL UTILISÉ? NOTICE : INFORMATION POUR L UTILISATRICE Progynova 1 mg, comprimés enrobés Progynova 2 mg, comprimés enrobés valérate d estradiol Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament.

Plus en détail

Comment intervenir en périménopause?

Comment intervenir en périménopause? Comment intervenir en périménopause? La rubrique Les soins au féminin est coordonnée par le Dr Pierre Fugère, professeur titulaire, Université de Montréal, et obstétricien-gynécologue, Centre hospitalier

Plus en détail

La «double peine» de la démence

La «double peine» de la démence La «double peine» de la démence Dr Christophe TRIVALLE christophe.trivalle@pbr.aphp.fr gerontoprevention.free.fr 2 ème Colloque «Douleurs et démences» 10 juin 2011 Pas de conflit d intérêt La «double peine»

Plus en détail

49 ème congrès annuel de la Société Américaine d Oncologie Clinique, Chicago, 2013. Rédigé par le Dr Guillaume PLOUSSARD, Hôpital Saint-Louis, Paris

49 ème congrès annuel de la Société Américaine d Oncologie Clinique, Chicago, 2013. Rédigé par le Dr Guillaume PLOUSSARD, Hôpital Saint-Louis, Paris RÉARRANGEMENTS ERG ET RÉSULTATS CLINIQUES CHEZ DES PATIENTS TRAITES PAR ACÉTATE D ABIRATÉRONE: RÉSULTATS DE L ÉTUDE COU-AA- 302 DANS LE CANCER DE LA PROSTATE MÉTASTATIQUE RESISTANT A LA CASTRATION NON

Plus en détail

Pratique du traitement hormonal dans le cancer de la prostate en France en 2012

Pratique du traitement hormonal dans le cancer de la prostate en France en 2012 Pratique du traitement hormonal dans le cancer de la prostate en France en 2012 Enquête AFU Ferring Coordinateur Pr Laurent Salomon L Association Française d Urologie (AFU) en partenariat avec les Laboratoires

Plus en détail

20/09/2010. Sd métabolique: Prise en charge. NASH: que fait l hépatologue. Autre cause de maladie hépatique? Autre cause de stéatohépatite?

20/09/2010. Sd métabolique: Prise en charge. NASH: que fait l hépatologue. Autre cause de maladie hépatique? Autre cause de stéatohépatite? Colloque MPR mercredi 15 septembre 2010 Hépathopathie stéatosique non alcoolique (NAFLD: nonalcoholic fatty liver disease) Département de médecine communautaire et de premier recours Séminaire B Dr E.

Plus en détail

TYKERB MC Cancer du sein métastatique (RH+ et HER2+)

TYKERB MC Cancer du sein métastatique (RH+ et HER2+) TYKERB MC Cancer du sein métastatique (RH+ et HER2+) FÉVRIER 2012 Marque de commerce : Tykerb Dénomination commune : Lapatinib Fabricant : GSK Forme : Comprimé Teneur : 150 mg Ajout aux listes de médicaments

Plus en détail

Coronaropathie et Grossesse

Coronaropathie et Grossesse Coronaropathie et Grossesse Dr Durand M. Réanimation Cardiovasculaire et Thoracique Pole Anesthésie Réanimation CHU de Grenoble 1 Introduction Fréquence basse des pathologies coronaires chez les femmes

Plus en détail

Traitement cancer du sein invasif H Marret -JLansac Département de Gynécologie Obstétrique CHU Bretonneau Tours France Le cancer du sein en France 37000 nouveaux cas en 1998 11000 décès dont 4000 < 65

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur les hormones bio-identiques pour faire des choix éclairés en matière d hormonothérapie

Ce qu il faut savoir sur les hormones bio-identiques pour faire des choix éclairés en matière d hormonothérapie Ce qu il faut savoir sur les hormones bio-identiques pour faire des choix éclairés en matière d hormonothérapie Par Micheline O Shaughnessy, B.A. Recherchiste spécialisée dans le domaine de l hormonothérapie

Plus en détail

Docteur, je voudrais un bébé!

Docteur, je voudrais un bébé! Dr Martine Philippe Claude-Annie Duplat Docteur, je voudrais un bébé! Deuxième édition Groupe Eyrolles 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54858-7 Groupe Eyrolles Table des matières Avertissement..............................................

Plus en détail

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires.

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Environ 300 hommes par an sont diagnostiqués comme ayant un cancer du sein. L'âge moyen

Plus en détail

Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet

Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet Octobre 2014 Médecine «génomique» personnalisée La médecine «génomique» personnalisée repose sur l identification de sous-groupes de

Plus en détail