EARTH HOUR Jouez!

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EARTH HOUR Jouez!"

Transcription

1 EARTH HOUR Jouez!

2 1 heure minimum 2 groupes de 2. règles simples Disposez-vous en cercle et tenez-vous prêts à répondre aux questions et défis durant les 60 min de l Earth Hour!

3 Vous avez 2 min pour faire deviner les 2 mots suivants à votre équipe, sans utiliser les petits mots : Déforestation couper arbre ressource Le saviez-vous? Électricité lumière courant prise La déforestation n a pas uniquement des effets négatifs sur la biodiversité. Elle a aussi un impact sur le climat. Les arbres absorbent de grandes quantités de carbone. Mais en les coupant, ce carbone est libéré dans l atmosphère augmentant ainsi la quantité de CO2 et autres gaz à effet de serre qui accèlèrent le changement climatique. L électricité n est pas un bien que tout le monde possède. Presqu un quart de la population mondiale n a toujours pas accès à l électricité. Cela réduit nettement leurs chances de recevoir une éducation et d avoir une meilleure qualité de vie. De plus, avec l augmentation du prix de l énergie, les populations pauvres continuent à être exclues...

4 Vous avez 2 min pour faire deviner les 2 mots suivants à votre équipe, sans utiliser les petits mots : Éolienne moulin mer tourner Le saviez-vous? Radiateur chauffer froid chauffage Le vent permet à l hélice de l éolienne de tourner. Du coup, l énergie éolienne fait partie des énergies renouvelables car elle est sans limites et de plus, ne pollue pas! Le potentiel de production en énergie éolienne est de 5 à 10 fois plus grand que ce qui est nécessaire pour alimenter la Terre entière! Le radiateur est un bien précieux quand on souhaite être au chaud dans une pièce. Nos sociétés modernes ont la chance de pouvoir l utiliser. Toutefois, son utilisation demande de l énergie. Alors, au lieu d allumer le radiateur, pourquoi ne pas mettre un plus gros pull et de plus grosses chaussettes? Aucune énergie ne sera utilisée et le confort sera le même!

5 Vous avez 2 min pour faire deviner les 2 mots suivants à votre équipe, sans utiliser les petits mots : Covoiturage voiture se déplacer conduire Le saviez-vous? Nucléaire uranium toxique réacteur Le covoiturage est une pratique qui se répand de plus en plus dans le monde! Cette nouvelle utilisation de la voiture se fait soit via des particuliers, soit via des services payants. Covoiturer est une solution plus écologique que d emprunter une seule voiture par personne. Les frais sont divisés, le temps est partagé et la planète est préservée! L énergie nucléaire pourrait être vue comme une solution à la crise énergétique. Elle permet de produire énormément d électricité avec une faible émission de gaz à effet de serre. Mais cette énergie nécessite de l uranium, un métal lourd et radioactif. Les déchets nucléaires sont donc très dangereux et hautement toxiques pendant des milliers d années!

6 Vous avez 1 min pour faire deviner les 2 mots suivants à votre équipe, en les mimant : Gorille Forêt vierge Martin Harvey/WWF-Canon Roger Leguen/WWF-Canon

7 Vous avez 1 min pour faire deviner les 2 mots suivants à votre équipe, en les mimant : Ours polaire Océan Jon Aars/Norwegian Polar Institute/WWF-Canon Jürgen Freund/WWF

8 Vous avez 1 min pour faire deviner les 2 mots suivants à votre équipe, en les mimant : Volcan Tigre Darren Jew/WWF-Canon Adam Oswell /WWF-Canon

9 Vous avez 2 min pour dessiner et faire deviner les 2 mots suivants à votre équipe : Voiture électrique Piste cyclable Le saviez-vous? Le secteur des transports est responsable d environ un quart des émissions de gaz à effet de serre. Les voitures électriques pourraient bien apparaitre comme l une des solutions contre le changement climatique et face au pétrole de plus en plus rare et cher. Aujourd hui, les réserves de pétrole sont en train de diminuer et des conflits éclatent pour posséder les dernières ressources de cet or noir. Il existe en Wallonie et à Bruxelles, de nombreuses associations locales qui tentent de rendre la vie plus facile aux cyclistes. Grâce à cette piste cyclable, les cyclistes peuvent avoir une route qui leur est dédiée et cette initiative pourrait encourager plus de monde à utiliser des vélos pour se déplacer au lieu d emprunter la voiture.

10 Vous avez 2 min pour dessiner et faire deviner les 2 mots suivants à votre équipe : Panneau solaire L arctique Le saviez-vous? Le soleil est une source d énergie illimitée. Cette source est capable de fournir de la lumière, de la chaleur et de l électricité. Si 0,3% de la surface des déserts en Afrique du Nord était recouverte de panneaux solaires, l ensemble du continent européen serait alimenté en énérgie. Pour le WWF, l un des objectifs est que d ici 2050, l énergie solaire fournisse environ la moitié de notre électricité totale. L arctique abrite environ 4 millions de personnes et de nombreuses espèces comme l ours polaire, le morse et le phoque. Il renferme de nombreuses ressources : une réserve d eau douce, des stocks de poissons,... L arctique est malheureusement menacé par le réchauffement climatique et se réchauffe environ deux fois plus vite que la moyenne mondiale!

11 Vous avez 2 min pour dessiner et faire deviner les 2 mots suivants à votre équipe : La marée Le réchauffement climatique Le saviez-vous? Il est possible de profiter du phénomène des marées pour produire de l énergie! On appelle cela l énergie marémotrice. Cette énergie est issue des mouvements de l eau créés par les marées. La différence de hauteur entre la marée haute et la marée basse peut atteindre plusieurs mètres à certains endroits du monde. Le réchauffement climatique est causé par l augmentation de l effet de serre qui retient la chaleur sur terre. Cette augmentation est causée par les activités de l homme qui rejettent des gaz polluants. La température augmente, les glaciers fondent et cela provoque de nombreuses conséquences sur la biodiversité qui doit s adapter en très peu de temps.

12 Question : Quelles sont les conséquences du changement climatique? Plusieurs réponses sont possibles - Des phénomènes climatiques extrêmes? - Les saisons deviennent plus instables? - Le niveau des mers monte? - Les glaciers fondent massivement? Réponse : Ce sont les quatre propositions! La biodiversité est aujourd hui sous pression! Les tempêtes, des sécheresses, des précipitations abondantes,... sont plus fréquentes. Les saisons deviennent instables ce qui a des conséquences sur la faune, la flore et l agriculture. Le niveau des mers monte ce qui constitue une menace pour des millions de personnes vivant près des côtes. Les glaciers fondent massivement et cela met en danger les ressources d eau potable. Peter Chadwick/WWF-Canon

13 Question : L effet de serre c est...? - Normal, il n y a rien à craindre - Une catastrophe! - Normal, mais il faut faire attention Réponse : Normal mais il faut faire attention! L effet de serre est un phénomène naturel. Les gaz à effet de serre sont présents dans l atmosphère et sont aussi importants que l oxygène. On peut citer entre autres : - Le dioxyde de carboe (CO2) - La vapeur d eau (H20) - Le méthane (CH4) L effet de serre naturel fait que la température moyenne sur Terre est de 15 C. Sans effet de serre, il ferait trop froid (-18 C) sur la planète pour survivre! Toutefois, les humains sont responsables de l augmentation de ces gaz qui, donc, réchauffent la planète. Adriano Gambarini/WWF-Brazil

14 Question : Qu est-ce que la géothermie? - Le centre de la Terre? - La science qui étudie les phénomènes thermiques internes du globe terrestre et la technologie qui vise à l exploiter? - Une manière écologique de garder le café au chaud? Réponse : C est la deuxième proposition! Dans l antiquité, les Romains utilisaient déjà la chaleur présente sous la croûte terrestre pour chauffer les bâtiments et l eau, mais c est seulement récemment que nous avons commencé à redécouvrir son potentiel. Les pompes à chaleur qui utilisent la chaleur du sol pour chauffer des maisons sont un exemple de l utilisation actuelle de la géothermie. Global Warming Images/WWF-Canon

15 Vous avez 30 secondes par phrase pour la compléter et donner vos divers arguments : Global Warming Images/WWF-Canon - Si j étais ministre de l environnement, je ferais...? - Pour consommer moins d énergie, je vais...? - Je m engage à protéger...? - Pour protéger la Terre, j inventerais...? - L animal que je rendrais immortel serait...? - Pour moi, la Terre dans 50 ans sera...? - J ai appris aujourd hui que...?

16 Le jeu t a plu? Envoie-nous une photo de ton moment préféré, avec ton prénom et ton âge à : Peut-être que ta photo apparaitra dans le prochain magazine du Rangerclub! Si tu souhaites en apprendre davantage, rends-toi sur :

CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133

CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133 CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133 1.Centrale hydraulique. Compléter le schéma. Voir livre p : 133 2. Quelle forme

Plus en détail

EXPOSITIONS DE SENSIBILISATION A L ENERGIE ET AU DEVELOPPEMENT DURABLE

EXPOSITIONS DE SENSIBILISATION A L ENERGIE ET AU DEVELOPPEMENT DURABLE Agence locale de l energie et du climat 6 r u e H a r o u n T a z i e f f 78114 Magny les Hameaux Tél. 01 34 52 26 34 pedagogie@energie-sqy.com www.energie-sqy.com EXPOSITIONS DE SENSIBILISATION A L ENERGIE

Plus en détail

Une mission humanitaire à Madagascar

Une mission humanitaire à Madagascar Une mission humanitaire à Madagascar Interview d un jeune étudiant parti en mission à Madagascar A l occasion de la course contre la faim, nous avons correspondu avec un jeune homme de 23 ans qui a accepté

Plus en détail

Collège Frédéric Bazille

Collège Frédéric Bazille I Caractéristiques de l'activité Disciplines impliquées : physique-chimie, anglais Niveau de classe concerné : 4 ème Collège Frédéric Bazille Sciences Physiques (Aurélie PHILIPPEAU) Anglais (Virginie DORSO)

Plus en détail

L énergie dans l avenir

L énergie dans l avenir L1 : UE Sciences, techniques et société (STS) L énergie dans l avenir Pascale Chelin, Wilfrid da Silva 2015-2016 L énergie dans l avenir Sources: Cours "énergies renouvelables" de A. Jolly (UPEC) World

Plus en détail

Prix epe metronews 2016

Prix epe metronews 2016 Prix epe metronews 2016 GREGORI Anthony Ecole d Ingénieurs Léonard De Vinci REDUIRE RECYCLER REUTILISER RECREER Peut on dormir sur des mégots? Table des matières Introduction... 4 Le Mégot... 5 Compositions...

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN

ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN MOINS D ÉD ÉNERGIE ET PLUS D ÉD ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN Rencontres Suisses de l Electricité Beaulieu, 17 mars 2011 Massimiliano Capezzali, PhD Adjoint du Directeur Energy Center Ecole Polytechnique

Plus en détail

Document de travail 1.1 Les sources d énergie

Document de travail 1.1 Les sources d énergie Page n 1 Document de travail 1.1 Les sources d énergie Objectif(s) : identifier les différentes sources d énergie. I. Allumer un poste informatique et lancer le document «Les énergies» en suivant les consignes

Plus en détail

Impact du changement climatique sur le secteur énergétique en France

Impact du changement climatique sur le secteur énergétique en France Lien vers la présentation PowerPoint Impact du changement climatique sur le secteur énergétique en France Bertrand REYSSET Chargé de mission adaptation au changement climatique, Ministère de l'écologie,

Plus en détail

PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : LES OBJETS DU SYSTÈME SOLAIRE ET LEURS CARACTÉRISTIQUES

PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : LES OBJETS DU SYSTÈME SOLAIRE ET LEURS CARACTÉRISTIQUES PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT L'environnement de la planète Terre correspond à tous les éléments du Système Solaire dont elle fait partie. L'environnement de la Terre a pu être découvert

Plus en détail

Institut Supérieur De Sécurité Humaine (ISSH)

Institut Supérieur De Sécurité Humaine (ISSH) Institut de Ecole Africaine des Professions de l Humanitaire Présentation de l ISSH PLAN DE LA PRESENTATION I - Contexte de création de l ISSH II - Présentation générale des programmes III - Profil des

Plus en détail

Synthèse du cours n 1

Synthèse du cours n 1 Synthèse du cours n 1 - Le climat? intégration temporelle du «temps qu'il fait» - Résultat de la combinaison de plusieurs facteurs : Certains sont fixes comme la forme de la terre, le relief, la répartition

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

Classe de seconde HYERES (Var ~ France) 27 mars 2013~ Université de Toulon et du Var

Classe de seconde HYERES (Var ~ France) 27 mars 2013~ Université de Toulon et du Var Classe de seconde HYERES (Var ~ France) 27 mars 2013~ Université de Toulon et du Var 1 Le dioxyde de carbone, gaz incolore, inerte et non toxique, est le principal gaz à effet de serre naturel avec la

Plus en détail

COCKTAIL TRANSPORT TRANSPORT EN COMMUN ET AUTOPARTAGE

COCKTAIL TRANSPORT TRANSPORT EN COMMUN ET AUTOPARTAGE PRÉNOM ET NOM : GROUPE : COCKTAIL TRANSPORT TRANSPORT EN COMMUN ET AUTOPARTAGE Pour te permettre de faire un choix éclairé, le garagiste accepte de te parler également du cocktail transport, qui combine

Plus en détail

«La Terre, la planète bleue», «l eau, source de vie». Deux expressions courantes qui rappellent l importance de l eau dans notre quotidien.

«La Terre, la planète bleue», «l eau, source de vie». Deux expressions courantes qui rappellent l importance de l eau dans notre quotidien. L eau 4 une ressource indispensable à ne pas gaspiller «La Terre, la planète bleue», «l eau, source de vie». Deux expressions courantes qui rappellent l importance de l eau dans notre quotidien. Comment

Plus en détail

Demande d Hydro-Québec relative à l établissement des tarifs d électricité pour l année tarifaire 2008-2009 (dossier R-3644-2007)

Demande d Hydro-Québec relative à l établissement des tarifs d électricité pour l année tarifaire 2008-2009 (dossier R-3644-2007) Page 1 de 6 Demande d Hydro-Québec relative à l établissement des tarifs d électricité pour l année tarifaire 2008-2009 (dossier R-3644-2007) Réponse de l Union des consommateurs (UC) à la demande de renseignements

Plus en détail

Les Energies Renouvelables. La Géothermie

Les Energies Renouvelables. La Géothermie Les Energies Renouvelables La Géothermie SOMMAIRE 1. Le fonctionnement 2. Les avantages et inconvénients 3. La réaction des populations La géothermie, c est quoi? La géothermie, du Grec «Géo»(la terre)

Plus en détail

Le chauffage au mazout moderne

Le chauffage au mazout moderne Le chauffage au mazout moderne 1 2 Avant d assainir son chauffage au mazout, les questions suivantes se posent au propriétaire: Dois-je procéder à l isolation du bâtiment? Dois-je changer de source d énergie?

Plus en détail

Chapitre 2 : Les dynamiques de la population et le développement durable

Chapitre 2 : Les dynamiques de la population et le développement durable Chapitre 2 : Les dynamiques de la population et le développement durable Introduction : rappels sur la démographie Démographie : étude des populations et de leurs dynamiques (à partir de caractéristiques

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ. les ecogestes. Le saviez-vous?

ÉLECTRICITÉ. les ecogestes. Le saviez-vous? ecogestes ÉLECTRICITÉ ÉCLAIRAGE Bien choisir l emplacement de son poste de travail : placé perpendiculairement aux fenêtres, il bénéficie au mieux de la lumière naturelle. Éteindre les lampes : Y penser

Plus en détail

Qualités de mazout et environnement

Qualités de mazout et environnement Qualités de mazout et environnement 2 Le combustible composant essentiel du système de chauffage Au cours des dernières années, les installations de chauffage au mazout sont devenues plus propres, plus

Plus en détail

Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles

Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles Mars 2012 Dans le cadre de la mise en place de leur Plan Climat Energie Territorial (PCET), la Ville de Besançon

Plus en détail

Cycledes approfondissements : Durée estimée d enseignement : 50 minutes. Objectifs d apprentissage Tous les élèves

Cycledes approfondissements : Durée estimée d enseignement : 50 minutes. Objectifs d apprentissage Tous les élèves Cycledes approfondissements : Le corps humain et l Education à la Santé : conséquences, à court et long termes, de notre hygiène ; actions bénéfiques ou nocives de nos comportements. Durée estimée d enseignement

Plus en détail

Atelier d animation ««Les Les éco-gestes du du jeune jeune footballeur»»

Atelier d animation ««Les Les éco-gestes du du jeune jeune footballeur»» «RESPECT TOUS TERRAINS» GUIDE PRATIQUE POUR LES EDUCATEURS GUIDE PRATIQUE POUR LES EDUCATEURS Atelier d animation ««Les Les éco-gestes du du jeune jeune footballeur»» 1 ATELIER D ANIMATION Les éco-gestes

Plus en détail

Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001)

Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001) COMMISSION EUROPEENNE Bruxelles, le 13.IX.2005 C (2005) 3543 Objet: Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001) Monsieur

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre - 5sur5 Décembre 2012 108, avenue Danton 94120 Fontenay sous bois Tél. : 09 54 31 51 54 Sommaire I PRÉSENTATION... 1 I.1 DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE...

Plus en détail

SOLERIO OPTIMUM 2 CHAUFFE EAU SOLAIRE INDIVIDUEL SOLUTION EN NEUF OU EN RÉNOVATION ÉNERGIE GRATUITE ET RENOUVELABLE

SOLERIO OPTIMUM 2 CHAUFFE EAU SOLAIRE INDIVIDUEL SOLUTION EN NEUF OU EN RÉNOVATION ÉNERGIE GRATUITE ET RENOUVELABLE SOLERIO OPTIMUM 2 CHAUFFE EAU SOLAIRE INDIVIDUEL SOLUTION EN NEUF OU EN RÉNOVATION ÉNERGIE GRATUITE ET RENOUVELABLE FAITES CONNAISSANCE AVEC... SOLERIO OPTIMUM 2 Qu est-ce que Solerio Optimum 2? C est

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 14 janvier 2016. L ENERGIE BLEUE by KLINKENBERG

DOSSIER DE PRESSE. 14 janvier 2016. L ENERGIE BLEUE by KLINKENBERG DOSSIER DE PRESSE 14 janvier 2016 L ENERGIE BLEUE by KLINKENBERG Votre fournisseur d énergie 100% wallon au juste prix! Votre nouveau fournisseur d'énergie bleue... comme la planète! Klinkenberg devient

Plus en détail

L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT

L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT 1) Généralités : La grande quantité d'eau abritée par la Terre lui a valu le surnom de planète bleue. Notre planète vue d un satellite. Nasa. L eau présente sur Terre forme

Plus en détail

HYDROGENE VECTEUR D ENERGIE DE DEMAIN? FICHE TECHNIQUE.

HYDROGENE VECTEUR D ENERGIE DE DEMAIN? FICHE TECHNIQUE. HYDROGENE VECTEUR D ENERGIE DE DEMAIN? FICHE TECHNIQUE. I. PRECISION SUR L UTILISATION : - Dans toutes les documents on sous-entend par hydrogène, la molécule dihydrogène H 2.On conservera le terme hydrogène

Plus en détail

COMMENT ENTRETENIR LA NORME ISO 50001, LES ENJEUX DE LA CERTIFICATION : CADRE REGLEMENTAIRE ET RETOUR D EXPERIENCE

COMMENT ENTRETENIR LA NORME ISO 50001, LES ENJEUX DE LA CERTIFICATION : CADRE REGLEMENTAIRE ET RETOUR D EXPERIENCE COMMENT ENTRETENIR LA NORME ISO 50001, LES ENJEUX DE LA CERTIFICATION : CADRE REGLEMENTAIRE ET RETOUR D EXPERIENCE Jeudi 21 mars, de 9h30 à 11h30 DÉBUT DE LA CONFÉRENCE PROGRAMME Publiée en juin 2011,

Plus en détail

Des collègues allemands à la recherche du gisement géothermique au sud de Munich

Des collègues allemands à la recherche du gisement géothermique au sud de Munich Des collègues allemands à la recherche du gisement géothermique au sud de Munich Les trois filières de la géothermie La géothermie très basse température assistée par pompe à chaleur (10 à 45 C), des forages

Plus en détail

Tableau de bord semestriel de la gestion et du recyclage de vos déchets de bureaux

Tableau de bord semestriel de la gestion et du recyclage de vos déchets de bureaux Tableau de bord semestriel de la gestion et du recyclage de vos déchets de bureaux Entreprise et site concernés : Imprimerie du Commerce Effectif moyen : 17 personnes Période concernée : Janvier Juin Afin

Plus en détail

La réalisation d une brochure de sensibilisation

La réalisation d une brochure de sensibilisation La réalisation d une brochure de sensibilisation un constat un constat une cause une cause CO 2 (dioxyde de carbone) CH 4 (méthane) O 3 (ozone) A l origine du réchauffement climatique : augmentation des

Plus en détail

LES NORMES ÉNERGÉTIQUES RENFORCÉES, LA SOLUTION. 061 53 12 16 I www.thomas-piron.eu

LES NORMES ÉNERGÉTIQUES RENFORCÉES, LA SOLUTION. 061 53 12 16 I www.thomas-piron.eu LES NORMES ÉNERGÉTIQUES RENFORCÉES, LA SOLUTION 061 53 12 16 I www.thomas-piron.eu 2 BÂTISSEZ L ESPRIT TRANQUILLE Chers candidats bâtisseurs, Au travers de cette brochure, nous souhaitons parfaire votre

Plus en détail

Fédération canadienne de l agriculture. Méthodes d évaluation des stocks en vertu du PCSRA Points de discussion

Fédération canadienne de l agriculture. Méthodes d évaluation des stocks en vertu du PCSRA Points de discussion Fédération canadienne de l agriculture Méthodes d évaluation des stocks en vertu du PCSRA Points de discussion OBJECTIF Agriculture et Agroalimentaire Canada a entrepris une étude pour comprendre les impacts

Plus en détail

solution climatique optimale

solution climatique optimale PME, bureaux et non-résidentiel magasins de détail Nous trouvons toujours la solution climatique optimale secteur des soins, secteur public et écoles industrie et horticulture hôtellerie, loisirs et wellness

Plus en détail

Electrification de. Dossier Projet. l école d Issaogo. La Fondation Akuo s engage à soutenir le projet d électrification de l école

Electrification de. Dossier Projet. l école d Issaogo. La Fondation Akuo s engage à soutenir le projet d électrification de l école Dossier Projet Electrification de l école d Issaogo La Fondation Akuo s engage à soutenir le projet d électrification de l école d Issaogo au Burkina Fasso, projet porté par les élèves et professeurs du

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : 595 / 1 19/11/2021 Type de bâtiment : Appartement Année de construction : < 1948 Surface habitable : 51,82 m² Adresse : 24 RUE LEPELLETIER - APT 3 ETAGE 59000 LILLE Date de visite: 16/11/2011 Date

Plus en détail

DISCOURS DE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT ET MINISTRE DE L ENVIRONMENT ET DES FORETS A MADAGASCAR SOMMET DES MINISTRES

DISCOURS DE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT ET MINISTRE DE L ENVIRONMENT ET DES FORETS A MADAGASCAR SOMMET DES MINISTRES DISCOURS DE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT ET MINISTRE DE L ENVIRONMENT ET DES FORETS A MADAGASCAR SOMMET DES MINISTRES Madame et Messieurs les Co-Présidents, Madame Le Directeur du

Plus en détail

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire?

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Dr Jean-Bernard Gay Privat docent EPFL LESO Pour sa construction, son exploitation et son entretien toute construction nécessite une

Plus en détail

Union Pétrolière Suisse romande Centre Information Mazout CH 1008 Prilly (VD) Philippe CORDONIER Ing. méc. EPFL

Union Pétrolière Suisse romande Centre Information Mazout CH 1008 Prilly (VD) Philippe CORDONIER Ing. méc. EPFL Union Pétrolière Suisse romande Centre Information Mazout CH 1008 Prilly (VD) Philippe CORDONIER Ing. méc. EPFL www.mazout.ch Partenaire de Le pétrole, une énergie naturelle et disponible pour plusieurs

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bouygues Immobilier Année Activités 2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bouygues Immobilier Année Activités 2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bouygues Immobilier Année Activités 2011 30/10/12 A. Bilan des GES 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : BOUYGUES IMMOBILIER Code NAF

Plus en détail

18 éco M obility T ips

18 éco M obility T ips 18 éco Mobility Tips 18 éco Mobility Tips 18 éco mobility Tips est un guide proposé par notre service ALD bluefleet, label éco soutenant nos offres environnementales développées pour vous. La sensibilisation

Plus en détail

Chauffage au mazout moderne énergies renouvelables

Chauffage au mazout moderne énergies renouvelables Chauffage au mazout moderne énergies renouvelables 1 2 Le mazout, le diesel et les technologies faisant appel à ces combustibles peuvent être combinés avec des énergies renouvelables. Production d eau

Plus en détail

Chauffage & Climatisation. «Je veux un Chauffage performant. simple & respectueux de l environnement!» NOUVEAU. Solution YUTAKI RESIDENTIEL

Chauffage & Climatisation. «Je veux un Chauffage performant. simple & respectueux de l environnement!» NOUVEAU. Solution YUTAKI RESIDENTIEL Chauffage & Climatisation «Je veux un Chauffage performant simple & respectueux de l environnement!» NOUVEAU Solution RESIDENTIEL Solution Je veux un système de chauffage efficace, pour ma maison qui est

Plus en détail

POSITION POLITIQUE DU CAE 2016 LE RÔLE DE L ARCHITECTURE DANS LA CONSTRUCTION ÉCO-ÉNERGÉTIQUE

POSITION POLITIQUE DU CAE 2016 LE RÔLE DE L ARCHITECTURE DANS LA CONSTRUCTION ÉCO-ÉNERGÉTIQUE POLITIQUE ARCHITECTS COUNCIL OF EUROPE CONSEIL DES ARCHITECTES D EUROPE Points clés L architecture d un bâtiment a un impact majeur sur sa performance énergétique. La configuration spatiale et matérielle

Plus en détail

LE PDE DU COMMISSARIAT À L ENERGIE ATOMIQUE (CEA) DE GRENOBLE

LE PDE DU COMMISSARIAT À L ENERGIE ATOMIQUE (CEA) DE GRENOBLE LE PDE DU COMMISSARIAT À L ENERGIE ATOMIQUE (CEA) DE GRENOBLE A. LANCEMENT DE LA DEMARCHE A.1. Contexte Le CEA est situé en plein cœur du Polygone scientifique de Grenoble, à 15 minutes à pied du centre

Plus en détail

23/05/2013. Prise en compte dans la PEB. Chauffage et ventilation. Déperditions calorifiques. Aspects importants pour le chauffage

23/05/2013. Prise en compte dans la PEB. Chauffage et ventilation. Déperditions calorifiques. Aspects importants pour le chauffage Prise en compte dans la PEB Chauffage et ventilation Bâtiments à haute performance énergétique Mai 2013 Les systèmes de chauffage et de ventilation sont pris en compte dans la PEB Consommation en énergie

Plus en détail

Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec

Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec Plan de la rencontre 1. Portrait sectoriel de la dépendance au pétrole 2. Atelier 1: Diagnostic sectoriel

Plus en détail

ECO PRET 0% en toute confiance

ECO PRET 0% en toute confiance ECO PRET 0% L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt à taux zéro est un engagement du grenelle de l'environnement. Il permet,grâce à la rénovation énergétique de réduire les consommations d'énergie

Plus en détail

hydrosourcedavenir.com

hydrosourcedavenir.com hydrosourcedavenir.com L HYDROÉLECTRICITÉ AU QUÉBEC MY THES ET S 2011G1230F L HYDROÉLECTRICITÉ QUÉBÉCOISE, SOURCE D AVENIR L hydroélectricité est une importante source de gaz à effet de serre. Les émissions

Plus en détail

Les pompes à chaleur

Les pompes à chaleur Les pompes à chaleur Journée d étude consacrée aux agriculteurs, relais du soleil Virton, 17 décembre 2008 G. FALLON Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site

Plus en détail

la stratégie énergétique 2050 & Chauffage électrique

la stratégie énergétique 2050 & Chauffage électrique Association Choc Electrique, Gland, 5.6.2014 la stratégie énergétique 2050 & Chauffage électrique Roger Nordmann Conseiller national PS, Lausanne, Président de Swissolar Membre de la Commission de l environnement,

Plus en détail

CONTRIBUTION L éco-construction

CONTRIBUTION L éco-construction CONTRIBUTION L éco-construction Conseil de développement Groupe développement 22-Fév-11 Sommaire 1. Introduction... 3 Qu est-ce qu un habitat?... 3 2. Enjeux... 3 3. Objectifs généraux de l éco-construction

Plus en détail

Avant propos. Les résultats de cette politique se sont traduits par :

Avant propos. Les résultats de cette politique se sont traduits par : Avant propos Depuis le milieu des années 198, la Tunisie s est engagée sur la voie de l amélioration de l efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables. Des mesures ambitieuses

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

LE GUIDE PRATIQUES DES BONNES. pour la rentabilité énergétique de votre site. Notre exigence à votre service

LE GUIDE PRATIQUES DES BONNES. pour la rentabilité énergétique de votre site. Notre exigence à votre service LE GUIDE DES BONNES PRATIQUES pour la rentabilité énergétique de votre site Notre exigence à votre service À l heure où les énergies et ressources deviennent de plus en plus rares et onéreuses, bien les

Plus en détail

Activité 30 : Réaliser un schéma fonctionnel montrant la libération d énergie au niveau d un organe

Activité 30 : Réaliser un schéma fonctionnel montrant la libération d énergie au niveau d un organe Fiche professeur - 5 e Activité 30 : Réaliser un schéma fonctionnel montrant la libération d énergie au niveau d un organe 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : Fonctionnement de l organisme et besoin

Plus en détail

Manuel d utilisation d EnerCoach

Manuel d utilisation d EnerCoach Manuel d utilisation d EnerCoach 1 INTRODUCTION... 1 2 TÉLÉCHARGEMENT DES FICHIERS... 2 3 PREMIERS PAS AVEC ENERCOACH... 2 4 SAISIE DES DONNÉES... 4 5 ANALYSE DES DONNÉES... 4 6 DONNÉES CLIMATIQUES (DEGRÉS-JOURS)...

Plus en détail

Guide de la rénovation thermique

Guide de la rénovation thermique Guide de la rénovation thermique et de la performance énergétique A B C D E F Dépensez moins Polluez moins Vivre mieux Les réponses aux questions que vous vous posez pour la rénovation de votre logement

Plus en détail

Succès de la petite entreprise au Québec

Succès de la petite entreprise au Québec Succès de la petite entreprise au Québec De quelle façon de meilleures connaissances financières peuvent mener à une prospérité à long terme Le succès des petites entreprises est possible au Québec Démarrer

Plus en détail

Les enquêtes de l ADEME

Les enquêtes de l ADEME Les enquêtes de l ADEME (Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie) L ADEME efectue chaque année depuis 2000 une enquête par sondage sur les représentatons sociales de l efet de serre et

Plus en détail

Construction durable

Construction durable Depuis 90 ans à votre service... Construction durable selon les normes pour habitations passives www.linden.be www.pamaflex.eu Bilan énergétique dans une maison classique 1. Pertes par les murs et les

Plus en détail

ADECCO GROUPE FRANCE. Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre

ADECCO GROUPE FRANCE. Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre 2011 ADECCO GROUPE FRANCE Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre Synthèse BILAN DE GES Adecco Groupe France 2011 L'EFFET DE SERRE est un phénomène naturel nécessaire à la vie sur terre : comme les vitres

Plus en détail

Baromètre 2011 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. - Résultats du Volet "Salariés" - 13 mai 2011

Baromètre 2011 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. - Résultats du Volet Salariés - 13 mai 2011 Baromètre 2011 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale - Résultats du Volet "Salariés" - 13 mai 2011 Sommaire Note technique 3 Synthèse des enseignements 4 La conciliation entre vie

Plus en détail

FICHE ACTIONS ACTIONS GLOBALES ACTIONS ECONOMIQUES ACTIONS ENVIRONNEMENTALES ACTIONS SOCIALES

FICHE ACTIONS ACTIONS GLOBALES ACTIONS ECONOMIQUES ACTIONS ENVIRONNEMENTALES ACTIONS SOCIALES FICHE ACTIONS ACTIONS GLOBALES Concept de la maison auto-chauffée, système innovant basé sur le principe de l Hypocauste Romain (plancher chauffant par circulation d'air) couplé à des capteurs solaires

Plus en détail

Chapitre 2 : La consommation d énergie

Chapitre 2 : La consommation d énergie Chapitre 2 : La consommation d énergie Évolution de l efficacité énergétique au Canada - de 1990 à 2005 5 Chapitre 2 : La consommation d énergie Vue d ensemble La consommation d énergie et les émissions

Plus en détail

L Empreinte de l eau, source de gouvernance

L Empreinte de l eau, source de gouvernance Mémoire L Empreinte de l eau, source de gouvernance Présenté à l Office de consultation publique de Montréal par Aqua Climax inc. 29 août 2013 Mémoire rédigé par : Bastien Guérard Aqua Climax info@aquaclimax.com

Plus en détail

Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement

Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement La dix neuvième conférence internationale des statisticiens(nes) du travail (CIST), Reconnaissant que la

Plus en détail

Organiser l achat groupé de produits, services ou marchandises

Organiser l achat groupé de produits, services ou marchandises Organiser l achat groupé de produits, services ou marchandises Objectif Assurer un des achats utiles, efficaces et respectueux de l environnement pour des produits, des services, des marchandises ou des

Plus en détail

REHABILITATION ENERGETIQUE DE DIX MAISONS INDIVIDUELLES APPEL A CANDIDATURE. ADEME Direction régionale des Pays de la Loire

REHABILITATION ENERGETIQUE DE DIX MAISONS INDIVIDUELLES APPEL A CANDIDATURE. ADEME Direction régionale des Pays de la Loire REHABILITATION ENERGETIQUE DE DIX MAISONS INDIVIDUELLES APPEL A CANDIDATURE ADEME Direction régionale des Pays de la Loire 1. Description de l appel à candidature Avec 44 % du bilan énergétique, le secteur

Plus en détail

VEILLE DOCUMENTAIRE FEVRIER 2012

VEILLE DOCUMENTAIRE FEVRIER 2012 Observatoire VEILLE DOCUMENTAIRE FEVRIER 2012 ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L échelle des salaires est plus resserrée dans le secteur de l économie sociale Pour les 2,3 millions de salariés travaillant

Plus en détail

Problèmes d actualité Citoyenneté et responsabilité Métiers

Problèmes d actualité Citoyenneté et responsabilité Métiers Problèmes d actualité Citoyenneté et responsabilité Métiers L Homme a besoin de matière et d énergie. La croissance démographique place l humanité face à un enjeu majeur : trouver et exploiter des ressources

Plus en détail

MÉMOIRE déposé par. Le syndicat de l UPA de l Île d Orléans. Le syndicat de l UPA de la Côte-de-Beaupré. Le syndicat de l UPA Québec, Jacques-Cartier

MÉMOIRE déposé par. Le syndicat de l UPA de l Île d Orléans. Le syndicat de l UPA de la Côte-de-Beaupré. Le syndicat de l UPA Québec, Jacques-Cartier MÉMOIRE déposé par Le syndicat de l UPA de l Île d Orléans Le syndicat de l UPA de la Côte-de-Beaupré Le syndicat de l UPA Québec, Jacques-Cartier Dans le cadre de la Consultation publique sur le Projet

Plus en détail

MANAGEMENT DE LA QUALITE

MANAGEMENT DE LA QUALITE MANAGEMENT DE LA QUALITE Le système de management couvre tous les produits entrant puis sortant de la société GASTROMER SA que ce soit des produits frais, congelés, de négoce, ou fabriqués par nos soins,

Plus en détail

PRESTATIONS. Conseil en énergie clients privés

PRESTATIONS. Conseil en énergie clients privés PRESTATIONS Conseil en énergie clients privés CONSEIL EN ÉNERGIE CLIENTS PRIVÉS 1 Saviez-vous que... plus de la moitié de l énergie consommée par les ménages est utilisée pour le chauffage et que cette

Plus en détail

SOMMAIRE. L amélioration de l enseignement de l anglais, langue seconde, au primaire : un équilibre à trouver. Conseil supérieur de l éducation

SOMMAIRE. L amélioration de l enseignement de l anglais, langue seconde, au primaire : un équilibre à trouver. Conseil supérieur de l éducation AVIS AU MINISTRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT L amélioration de l enseignement de l anglais, langue seconde, au primaire : un équilibre à trouver SOMMAIRE AOÛT 2014 Conseil supérieur de l éducation

Plus en détail

Transports et Pollution

Transports et Pollution Transports et Pollution SOMMAIRE INTRODUCTION a) Situation b) Pollution et transports I) La pollution due aux transports A) Quels sont nos modes de transports? Ce qui change B) Que font réellement les

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

ROF 2007_001. Ordonnance. modifiant le règlement sur l énergie. Le Conseil d Etat du canton de Fribourg. Arrête: du 12 décembre 2006

ROF 2007_001. Ordonnance. modifiant le règlement sur l énergie. Le Conseil d Etat du canton de Fribourg. Arrête: du 12 décembre 2006 Ordonnance du 12 décembre 2006 Entrée en vigueur : 01.01.2007 modifiant le règlement sur l énergie Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 9 juin 2000 sur l énergie; Arrête: Art. 1 Le règlement

Plus en détail

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel I n t r o d u c t i o n Quelques données générales La Terre est née il y a 4,5 milliards d années. L eau a alors permis la naissance de la vie. Il

Plus en détail

Devoir 1 S Physique Avril 2016

Devoir 1 S Physique Avril 2016 Devoir 1 S Physique Avril 2016 Problème 1 : Cellules photovoltaïques : (5pt) - Globalement la terre absorbe en permanence une puissance venant du rayonnement solaire de 122 millions de gigawatt. L'énergie

Plus en détail

Effigaz CHAUDIÈRE BASSE TEMPÉRATURE DE 80 À 600KW HAUT RENDEMENT. Chaudières Effigaz Prestigaz

Effigaz CHAUDIÈRE BASSE TEMPÉRATURE DE 80 À 600KW HAUT RENDEMENT. Chaudières Effigaz Prestigaz Effigaz CHAUDIÈRE BASSE TEMPÉRATURE DE 80 À 600KW HAUT RENDEMENT Chaudières Effigaz Prestigaz LES AVANTAGES LES TRÈS FAIBLES CONSOMMATIONS À CHARGE NULLE La perte de charge dans le serpentin sur le gaz

Plus en détail

Nom : Groupe : La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau.

Nom : Groupe : La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau. Nom : Groupe : Date : THÉORIE UNIVERS TERRE-ESPACE, ST-STE, 4 e secondaire La lithosphère La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau.

Plus en détail

Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 4 MATHÉMATIQUES ORGANISATION ET GESTION DE DONNÉES, FONCTIONS

Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 4 MATHÉMATIQUES ORGANISATION ET GESTION DE DONNÉES, FONCTIONS Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 MATHÉMATIQUES ORGANISATION ET GESTION DE DONNÉES, FONCTIONS Comprendre et utiliser des notions élémentaires de probabilités Questions

Plus en détail

Réfrigérateurs. Sèche-linge maison familiale. Cocottes-minute et fours à micro-ondes. Machines à café entièrement automatiques

Réfrigérateurs. Sèche-linge maison familiale. Cocottes-minute et fours à micro-ondes. Machines à café entièrement automatiques Faut-il ou les appareils électriques défectueux? Une aide à la décision Photo: istock Réfrigérateurs Sèche-linge maison familiale Cocottes-minute et fours à micro-ondes max. 50% Si vous avez un congélateur,

Plus en détail

UTILISATION DES AFFICHES «!LE DÉVELOPPEMENT DURABLE, POURQUOI?!»

UTILISATION DES AFFICHES «!LE DÉVELOPPEMENT DURABLE, POURQUOI?!» L ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE et L UTILISATION DES AFFICHES «!LE DÉVELOPPEMENT DURABLE, POURQUOI?!» et «!LA BIODIVERSITÉ - TOUT EST VIVANT, TOUT EST LIÉ!» Michel Flambard / Philippe Delforge - Maîtres-ressources

Plus en détail

Résultats et impacts

Résultats et impacts Résultats et impacts «Installation d un moulin multifonctionnel dans le village de Monzonblena» Village de Monzonblena Carte du Mali Localisation: Début du projet : Mi-novembre 2008 Durée du projet : Objectif

Plus en détail

AUJOURD HUI ON MANGE BIO

AUJOURD HUI ON MANGE BIO AUJOURD HUI ON MANGE BIO EDITO Tout le monde connaît l adage «bien manger c est le début du bonheur». En choisissant d introduire des aliments bio dans les menus proposés aux écoliers, les villes de Stains

Plus en détail

Plan de continuité. Station de traitement et. de distribution de l'eau potable OPITCIWAN POUR ASSISTANCE APPELER. Éric Sioui (418) 882-8820

Plan de continuité. Station de traitement et. de distribution de l'eau potable OPITCIWAN POUR ASSISTANCE APPELER. Éric Sioui (418) 882-8820 Plan de continuité Station de traitement et de distribution de l'eau potable OPITCIWAN POUR ASSISTANCE APPELER Éric Sioui (418) 882-8820 Description des équipements et Plan de continuité En premier lieu,

Plus en détail

L EUROPE. Notre région, la région Rhône-Alpes est un des quatre moteurs pour la mobilité européenne :

L EUROPE. Notre région, la région Rhône-Alpes est un des quatre moteurs pour la mobilité européenne : L EUROPE Notre région, la région Rhône-Alpes est un des quatre moteurs pour la mobilité européenne : L Italie avec la LOMBARDIE L Espagne avec la CATALOGNE L Allemagne avec le BAD WURTENBERG La France

Plus en détail

Collège Via Domitia JE 58

Collège Via Domitia JE 58 Collège Via Domitia JE 58 Le 2 mai 2007 Salut, J ai appris des choses sur ta situation au repas de famille où je pensais te trouver. Je suis un peu inquiet de ce qui t arrive mais je suis persuadé que

Plus en détail

Catalogue. Créez un événement de sensibilisation Soyez fiers de protéger l environnement

Catalogue. Créez un événement de sensibilisation Soyez fiers de protéger l environnement Surfrider Campus Itinérant Catalogue des expositions Surfrider Foundation Europe 10 000 membres 46 antennes locales en Europe 1 500 bénévoles Créez un événement de sensibilisation Soyez fiers de protéger

Plus en détail

Les engagements environnementaux de Legrand

Les engagements environnementaux de Legrand 128 Av. du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny 87045 Limoges Cedex - France Tél. : 05 55 06 87 87 - Fax : 05 55 06 88 88 i Votre Agence Commerciale habituelle Site www.legrand.fr > Profil Environnemental Produit

Plus en détail

RENOV COPRO. des ménages :

RENOV COPRO. des ménages : RENOV COPRO L énergie, un enjeu majeur pour notre territoire Un tiers des habitants dépensent aujourd hui plus de 10 % de leurs revenus pour leurs factures d énergie. Les prix de l énergie ont augmenté

Plus en détail

L observatoire. des entreprises. Le tissu entrepreneurial des Energies renouvelables Créations, disparitions et typologie des entreprises

L observatoire. des entreprises. Le tissu entrepreneurial des Energies renouvelables Créations, disparitions et typologie des entreprises L observatoire des entreprises Le tissu entrepreneurial des Energies renouvelables Créations, disparitions et typologie des entreprises Novembre 2015 Ellisphere propose à tous les acteurs économiques,

Plus en détail

FICHE DE VENTE. Fermé, le CUBE 365 a les dimensions exactes d un ½ conteneur maritime : L 6'058 x l 2'438 x H 2 591

FICHE DE VENTE. Fermé, le CUBE 365 a les dimensions exactes d un ½ conteneur maritime : L 6'058 x l 2'438 x H 2 591 FICHE DE VENTE Données Techniques : (cf. plans en fin de document) Fermé, le CUBE 365 a les dimensions exactes d un ½ conteneur maritime : L 6'058 x l 2'438 x H 2 591 Déployé, le CUBE365 dispose de 2 grandes

Plus en détail

LE TRANSPORT COLLECTIF SOLUTIONS AU FINANCEMENT

LE TRANSPORT COLLECTIF SOLUTIONS AU FINANCEMENT LE TRANSPORT COLLECTIF SOLUTIONS AU FINANCEMENT GILLES JOUBERT, ÉCONOMISTE PRINTEMPS 2004 Chaque fois qu il est question de financement du transport collectif, chaque partie s en reporte à l autre. En

Plus en détail