Lutte contre les ravageurs de l olivier et impacts environnementaux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lutte contre les ravageurs de l olivier et impacts environnementaux"

Transcription

1 Institut Libanais de Développement Economique et Social Lutte contre les ravageurs et impacts environnementaux

2 Principes de base : L olivier n est pas seul dans le verger. Il est en relation étroite avec tous les organismes présents dans la nature. Pour cela, lors de la prise de décision concernant les pratiques agricoles, il faut prendre en compte ces organismes et les protéger. En effet, ils sont d un grand bénéfice pour l oliveraie. Un autre principe de base est le respect de la chronologie temporelle appropriée pour lutter contre les insectes : On détermine la période de la lutte lorsqu on est sûr que les insectes sont devenus nombreux et qu ils induisent des dégâts économiques plus grands que le coût de la lutte. Cette décision est basée sur le contenu des pièges utilisés à cet effet.

3 Les Insectes Psylle Foreur de tige La teigne La mouche des fruits d olive Le dégât de cet insecte sur les nouvelles pousses L apparition de sciure de bois sur le tronc Le ver Dégâts de la teigne dans le noyau du fruit La mouche mature Les effets de la piqure La mouche mature Ver de bourgeons s Le lentigo noir de l olive Le charançon rouge Neiron L insecte à âge mûr Vers de l insecte L insecte mature et ses œufs Les vers L insecte d âge mûr Le dégâts sur les troncs d arbres l insecte d âge mûr Piège pour la mouche La lutte contre le rongeur du tronc Des pièges phéromoniques et des pièges équipés d hydrolysâtes de protéine pour contrôler et lutter contre les insectes à âge mûr Rongeur des feuilles Mouches d olive collées sur le piège Les maladies Dégâts sur les feuilles L insecte à âge mûr La tuberculose Maladie de l altération Maladie de l oeil de paon Les tumeurs sur les branches à un stade avancé Etapes de la maladie Un arbre infecté par la flétrisuure La maladie en automne La maladie au printemps

4 Mouche de l olivier Daccus oleae Tableau chronologique de la lutte antiparasitaire et antifongiques et antibactériennes qui attaquent l olivier L insecte Octobre Novembre Décembre Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Labour pour réduire les cocons de la mouche La teigne de l olive Prays oleae Foreur de la tige de l olivier Zeuzera pyrina Psylle Euphyllura olivita Néiron Phloeotribus scarabeoïdes Les cochenilles Le ver des bourgerons d olive Le rongeur des feuilles Otiorrhynchus meridionales La maladie L œil de paon Cycloconium Oleaginum La flétrissure Verticillium Dahliae La tuberculose Pseudomonas savastanoi - Lutte chimique : au début du mois, deux pulvérisations successives à un décalage jours contre les petits vers Diméthoate 330 ml / 200 l d eau - Utilisation des huiles d été en automne - Dans le cas d une forte attaque on ajoute à l huile un insecticide : diméthoate 330 ml/200 l d eau - Bacillus turengensis 250 g/200 l d eau contre les vers - pulvérisation de produits cupriques (500 gr/200ml d eau) dans les régions où se trouve cette maladie - utilisation de Carbendazim ou Bénomyl 300g/200l d eau après un jour de pluie dans une température entre 15 à 20 - Eviter la plantation de tomates, poivrons, aubergines - Drainage des vergers et aération du sol - Diminution d utilisation des engrais azotés - Eviter de frapper les arbres et de produire des blessures durant la récolte - Produits cupriques 500g/200 ml d eau après la récolte - La taille - La diminution d utilisation des engrais azotés Il est préférable de tailler les arbres sains en basse température. Stérilisation des sécateurs en allant d un verger à l autre Couper les branches attaquées et les brûler 1- pour la détection utiliser 5 pièges/hectare équipées d appât d hydrolysate de protéine ou 2% de biphosphate d ammonium et 20 pièges/hectares pour la lutte. 2- pour le contrôle on utilise 2-5 pièges/hectare en phéromone ou de vinaigre qui attire les males de l insecte jusqu à 12 km, ou 10 pièges/hectare pour la lutte. 3- pour la lutte chimique on utilise des insecticides (diméthoate 330 ml / 200 l d eau) - Utilisation des trappes de phéromone ou vinaigre (but : attraction sexuelle) pour l insecte d âge mûr 5-7 pièges/hectare. - Lutte biologique : Bacillus turingensis lorsque les larves sont matures (250 g / 200 l d eau) Lutte chimique (Diméthoate 330 ml / 200 l d eau après 15 jours de nouaison On peut tuer les vers avec un fil de fer - Lutte chimique : deux pulvérisations successives à un décalage jours (diméthoate 300 ml / 200l d eau) Lutte chimique : une seule pulvérisation pour respectivement la psylle et le papillon sur les fleurs et s arrêter si la température dépasse 37 ou la pluie tombe (diméthoate 330 ml / 200 gr d eau) - Détection de la présence du néiron d olive par l apparition de la sciure sur le bois. Se débarrasser du bois immédiatement après la taille et le brûler. - Diméthoate 330 ml/200 l d eau Utilisation des pièges de phéromone ou de vinaigre pour contrôler l insecte à âge mûr - enrouler une pièce de laine artificielle de longueur de 20 cm autour du tronc de l arbre saturée par du diméthoate 330 ml/200l d eau ou pulvériser le diméthoate 330 ml/200l d eau - Pulvérisation Carbendazim ou Mancozeb 300 gr/200l d eau - Laver et stériliser le tracteur agricole lors du passage d un verger à l autre et éviter le labour profond qui sectionne les racines de l arbre. - Stériliser les ciseaux de taille en allant d un verger à l autre - Planter des fèves, des crucifères, parce qu ils exhalent du gaz qui tue le champignon Produits cupriques 500gr/200l d eau

5 Exemples de certains produits biologiques existants sur le marché local La teigne d olive 250 gr par baril Fongicide pour la maladie de l œil de paon 200 gr par baril La mouche de l olive Les poux 500 ml par baril Le ver des légumes 500 ml par baril Lutte biologique - Les pratiques agricoles : la taille, la fertilisation et le labour - Les méthodes biologiques : des prédateurs naturels pour les maladies fongiques et les bactéries (encore sous études) - La résistance génétique (encore sous recherches) - Présentation des prédateurs existants dans la native - Introduction de prédateurs naturels élevés dans laboratoires - Augmentation des prédateurs présents dans les vergers Lutte chimique - Nécessaire en cas d épidémies des maladies - Nécessaire lors de l absence de toute lutte biologique - Prévenir l utilisation excessive et respecter les dosages et temps requis - Nuisible à l environnement et à l écosystème.

Problèmes secondaires de l olivier

Problèmes secondaires de l olivier Problèmes secondaires de l olivier Ravageurs Maladies Déficiences Formation Lutte contre les ravageurs des oliviers Bonifacio, le 24 février 2009 / Cargèse, le 26 février 2009 / Sartène, le 3 Mars 2009

Plus en détail

La Teigne de l olivier

La Teigne de l olivier La Teigne de l olivier Prays oleae BERN Morphologie Cycle biologique Symptômes et dégâts Méthodes de suivi Méthodes de lutte Formation Lutte contre les ravageurs des oliviers Bonifacio, le 24 février 2009

Plus en détail

OLEICULTURE. Bulletin d information technique n 5

OLEICULTURE. Bulletin d information technique n 5 Chambre d Agriculture de la Haute Corse 15 avenue Jean ZUCCARELLI CS 60215 20293 BASTIA Cedex OLEICULTURE Bulletin d information technique n 5 02 septembre 2013 Suite aux observations réalisées dans les

Plus en détail

Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013

Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013 Réseau National des Chambres d Agriculture du Niger Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013 Rédaction équipe technique RECA

Plus en détail

racines nues toujours humides frais à l abri du vent et du gel avant le débourrement des bourgeons

racines nues toujours humides frais à l abri du vent et du gel avant le débourrement des bourgeons Réception des plants -Dès la réception de plants à racines nues, s assurer que vos racines restent toujours humides et les planter après réception. Si vous ne croyez pas les planter la même journée, vous

Plus en détail

Actualités Bio. Eric L Helgoualch Garance Marcantoni Référents Régionaux Viti Bio. Avignon 17 Février 2014

Actualités Bio. Eric L Helgoualch Garance Marcantoni Référents Régionaux Viti Bio. Avignon 17 Février 2014 Actualités Bio Eric L Helgoualch Garance Marcantoni Référents Régionaux Viti Bio Avignon 17 Février 2014 Quelques éléments sur les surfaces, les conversions, la consommation La flavescence dorée, lutte

Plus en détail

Chancre à Nectria. Prophylaxie La suppression des rameaux porteurs de chancres est indispensable à la réduction

Chancre à Nectria. Prophylaxie La suppression des rameaux porteurs de chancres est indispensable à la réduction rédigé par Stéphane LAMARCHE - FREDON Pays de la Loire A C T U A L I T E S Ce bulletin est rédigé sur la base d observations provenant de vergers situés en Loire-Atlantique, Maine-et-Loire et en Sarthe.

Plus en détail

AUJOURD HUI ON MANGE BIO

AUJOURD HUI ON MANGE BIO AUJOURD HUI ON MANGE BIO EDITO Tout le monde connaît l adage «bien manger c est le début du bonheur». En choisissant d introduire des aliments bio dans les menus proposés aux écoliers, les villes de Stains

Plus en détail

Trempette potager. Ingrédients. Trempette

Trempette potager. Ingrédients. Trempette Trempette potager Trempette 180 ml (3/4 tasse) de pain pumpernickel émietté finement au robot (6 à 8 petites tranches environ) 4 contenants de 260 gr d hummus Légumes au choix Brocoli coupé en petits morceaux

Plus en détail

RAPPEL SUR LES METHODES DE TRAITEMENTS ET LES PRODUITS PHYTOSANITAIRES (Avertissement n 2)

RAPPEL SUR LES METHODES DE TRAITEMENTS ET LES PRODUITS PHYTOSANITAIRES (Avertissement n 2) OLEICULTURE Bulletin d information technique n 3 Chambre départementale d'agriculture 15 av. Jean Zuccarelli 20220 Bastia Août 2010 Suite aux observations réalisées dans les vergers de référence par le

Plus en détail

La fougère aigle Pteridium aquilinum. La prêle des champs Equisetum arvense. L ortie Urtica dioica. Le liseron des champs Convolvulus arvensis

La fougère aigle Pteridium aquilinum. La prêle des champs Equisetum arvense. L ortie Urtica dioica. Le liseron des champs Convolvulus arvensis La prêle des champs Equisetum arvense Tiges fertiles de printemps Tiges stériles d été L ortie Urtica dioica La fougère aigle Pteridium aquilinum Spores sous la feuille Le liseron des champs Convolvulus

Plus en détail

Réglement communal de subvention pour l aménagement et l entretien de petits éléments paysagers

Réglement communal de subvention pour l aménagement et l entretien de petits éléments paysagers Réglement communal de subvention pour l aménagement et l entretien de petits éléments paysagers Article 1 Dans les limites des crédits approuvés dans le budget annuel, le Collège des bourgmestre et échevins

Plus en détail

LES PURINS, INFUSIONS ET DECOCTIONS DE PLANTES

LES PURINS, INFUSIONS ET DECOCTIONS DE PLANTES LES PURINS, INFUSIONS ET DECOCTIONS DE PLANTES PIERREVELCIN Mario Mai 2004 L ortie dioïque Ortie dioïque Urtica dioïca Urticacées Le purin d ortie Hacher grossièrement 1kg d orties pour 10 litres d eau

Plus en détail

Les fonctions de nutrition

Les fonctions de nutrition Les fonctions de nutrition Auteur : Yves Kuster Formateur SVT ESPE de Bretagne Objectifs Ce cours en ligne vous apportera une information de base, richement illustrée, concernant les fonctions de nutrition.

Plus en détail

1. Description du type d opération

1. Description du type d opération HERBE_08 - Entretien des prairies remarquables par fauche à pied Sous-mesure : 10.1 Paiements au titre d'engagements agroenvironnementaux et climatiques 1. Description du type d opération L objectif de

Plus en détail

LES ACARIENS LE BOMBYX

LES ACARIENS LE BOMBYX LES ACARIENS De nombreuses espèces d acariens attaquent les arbres et arbustes d ornement. Larves, nymphes et adultes vident les cellules notamment dans les jeunes organes. Les symptômes observés dépendent

Plus en détail

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures Geneviève Labrie La lutte intégrée Portrait des dommages au Québec Financière agricole du Québec 880 avis de dommages depuis 2008 224 avis

Plus en détail

Influence d odeurs sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels

Influence d odeurs sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels Influence d s sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels La mouche du chou Delia radicum (Insecte Diptère, Anthomyidae) est le principal ravageur des cultures de Crucifères (choux, navets,

Plus en détail

La lutte biologique agricole UNE FUSION DES MÉTHODES CLASSIQUES, INONDANTES ET DE CONSERVATION

La lutte biologique agricole UNE FUSION DES MÉTHODES CLASSIQUES, INONDANTES ET DE CONSERVATION La lutte biologique agricole UNE FUSION DES MÉTHODES CLASSIQUES, INONDANTES ET DE CONSERVATION Que faisions-nous avant d avoir des pesticides chimiques? Nous morcelions un espace dans un écosystème naturel,

Plus en détail

Augmentation de la surface racinaire

Augmentation de la surface racinaire Introduction (10pts) Un être vivant, quel qu il soit, a besoin d énergie pour assurer son fonctionnement et son développement. Les végétaux terrestres utilisent la matière minérale dans leur environnement

Plus en détail

Comment lutter contre les. informez-vous. Service Hygiène et Santé Environnementale de la Ville de Strasbourg. www.strasbourg.eu

Comment lutter contre les. informez-vous. Service Hygiène et Santé Environnementale de la Ville de Strasbourg. www.strasbourg.eu Comment lutter contre les informez-vous Service Hygiène et Santé Environnementale de la Ville de Strasbourg www.strasbourg.eu COMMENT LUTTER CONTRE LES PUNAISES DE LIT? La présence de punaises de lit

Plus en détail

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc.

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. La régie du canola Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. Mai 2015 Introduction Caractéristique de la plante Stade de croissances

Plus en détail

Les maladies des végétaux

Les maladies des végétaux Les maladies des végétaux Comme tous les êtres vivants, les végétaux peuvent être infectés par différents agents pathogènes: Des champignons Des bactéries Des virus Les champignons parasites sont à l origine

Plus en détail

Le compostage. Présentation réalisée par Josée Dumoulin, naturaliste

Le compostage. Présentation réalisée par Josée Dumoulin, naturaliste Le compostage Présentation réalisée par Josée Dumoulin, naturaliste Pourquoi composter? Des bénéfices pour la Collectivité Saviez-vous Qu en compostant, vous réduirez de 33% vos déchets domestiques? Qu

Plus en détail

Des arbres et des arbustes en santé

Des arbres et des arbustes en santé Les solutions vertes L entretien des pelouses Les ennemis des pelouses Les fleurs et les rosiers Des arbres et des arbustes en santé Les animaux et les insectes indésirables Des arbres et des arbustes

Plus en détail

CARENCES ET DE MALADIES DANS LES PRODUCTIONS DE LÉGUMES DE SERRE : QUAND LA FERTILISATION ET LES PESTICIDES NE SUFFISENT PLUS!

CARENCES ET DE MALADIES DANS LES PRODUCTIONS DE LÉGUMES DE SERRE : QUAND LA FERTILISATION ET LES PESTICIDES NE SUFFISENT PLUS! CARENCES ET DE MALADIES DANS LES PRODUCTIONS DE LÉGUMES DE SERRE : QUAND LA FERTILISATION ET LES PESTICIDES NE SUFFISENT PLUS! JACQUES THÉRIAULT AGR. M. SC. CLIMAX CONSEILS Principales carences en légumes

Plus en détail

Pièges à insectes. Légumes Petits fruits Plantes ornementales

Pièges à insectes. Légumes Petits fruits Plantes ornementales Pièges à insectes Légumes Petits fruits Plantes ornementales Légumes plein champ Culture Ravageurs Type de piège Nombre de piège Remarques Carotte Mouche de la carotte Psila rosae Rebell orange Min. 2

Plus en détail

PULVERISATION DE LEVURES A LA VIGNE : UN OUTIL DE LUTTE PREVENTIF CONTRE LE DEVELOPPEMENT D ASPERGILLUS CARBONARIUS J.M. SALMON

PULVERISATION DE LEVURES A LA VIGNE : UN OUTIL DE LUTTE PREVENTIF CONTRE LE DEVELOPPEMENT D ASPERGILLUS CARBONARIUS J.M. SALMON PULVERISATION DE LEVURES A LA VIGNE : UN OUTIL DE LUTTE PREVENTIF CONTRE LE DEVELOPPEMENT D ASPERGILLUS CARBONARIUS J.M. SALMON INRA MONTPELLIER UMR n 1083 «Sciences pour l Oenologie» et INRA GRUISSAN

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Aubergine et Poivron de plein champ. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Aubergine et Poivron de plein champ. Septembre 2008 Septembre 2008 Fiche Technique Production Développée en Languedoc-Roussillon Aubergine et Poivron de plein champ Filière Maraichage Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon

Plus en détail

L ARBRE EST UN. ÊTRE VIVANT Arbres

L ARBRE EST UN. ÊTRE VIVANT Arbres L ARBRE EST UN ÊTRE VIVANT Arbres fiche n 03 Il respire, il transpire, il photosynthétise, il fait des réserves, il produit des défenses physiques et chimiques (antibiotiques) s il est agressé. Il grandit,

Plus en détail

Les ravageurs du poireau

Les ravageurs du poireau Les ravageurs du poireau Mars 2008 17 Le poireau connait depuis quelques années une augmentation des attaques de ravageurs. Dans ce dossier sont présentés les 3 principaux ravageurs du poireau : la teigne

Plus en détail

FICHE N 13 "PLANTES ATTRACTIVES DES AUXILIAIRES"

FICHE N 13 PLANTES ATTRACTIVES DES AUXILIAIRES FICHE N 13 "PLANTES ATTRACTIVES DES AUXILIAIRES" Les auxiliaires Dans le milieu naturel, tous les animaux et végétaux possèdent des parasites et des prédateurs. Les populations des différents organismes

Plus en détail

Déversement d hydrocarbures lors d une opération de transfert 17 juillet 2010 Speyer Allemagne

Déversement d hydrocarbures lors d une opération de transfert 17 juillet 2010 Speyer Allemagne Déversement d hydrocarbures lors d une opération de transfert 17 juillet 2010 Speyer Allemagne Raffinerie Hydrocarbures Déchargement Tuyauterie Fuite Dépollution Procédures LES INSTALLATIONS CONCERNÉES

Plus en détail

CODE D USAGES POUR LA PRÉVENTION ET LA RÉDUCTION DE LA CONTAMINATION PAR LES AFLATOXINES DES FIGUES SÈCHES

CODE D USAGES POUR LA PRÉVENTION ET LA RÉDUCTION DE LA CONTAMINATION PAR LES AFLATOXINES DES FIGUES SÈCHES INTRODUCTION CODE D USAGES POUR LA PRÉVENTION ET LA RÉDUCTION DE LA CONTAMINATION PAR LES AFLATOXINES DES FIGUES SÈCHES CAC/RCP 65-2008 1. L élaboration et l acceptation par le Codex d un Code d usages

Plus en détail

Foire du Valais Martigny 05 octobre 2013 Mauro Genini - Service cantonal de l Agriculture

Foire du Valais Martigny 05 octobre 2013 Mauro Genini - Service cantonal de l Agriculture Dépérissement de l abricotier en Valais Foire du Valais Martigny 05 octobre 2013 Mauro Genini - Service cantonal de l Agriculture Causes de dépérissements de l abricotier (proportions estimées en plaine)

Plus en détail

NUFARM AGRICULTURE INC. ÉDITION 2015 UN GUIDE DE SOLUTIONS NUFARM BLEUETS

NUFARM AGRICULTURE INC. ÉDITION 2015 UN GUIDE DE SOLUTIONS NUFARM BLEUETS NUFARM AGRICULTURE INC. ÉDITION 2015 UN GUIDE DE SOLUTIONS NUFARM BLEUETS UN GUIDE DE SOLUTIONS NUFARM POUR LES BLEUETS 2 Le Canada est le deuxième producteur mondial de bleuets, après les États-Unis.

Plus en détail

Retrouver des espèces oubliées, des couleurs d'automne changeantes

Retrouver des espèces oubliées, des couleurs d'automne changeantes Retrouver des espèces oubliées, des couleurs d'automne changeantes Nourrir et abriter le gibier, les oiseaux, les insectes Embellir son environnement avec des fleurs au printemps Abriter du vent, du soleil,

Plus en détail

Le pois. sec. utilisations. plante. de la. à ses

Le pois. sec. utilisations. plante. de la. à ses Le pois de la sec plante à ses utilisations Du petit pois au pois sec Le pois se cache sous bien des formes et des couleurs. Les petits pois qui accompagnent la cuisse de poulet dans notre assiette sont

Plus en détail

La décomposition des arbres

La décomposition des arbres La décomposition des arbres Niveaux : 4 e et 6 e année Matières scolaires : sciences, français Objectifs de l ERE : la prise de conscience, les connaissances, l état d esprit. Objectifs : Étudier comment

Plus en détail

EXPOSE SUR LES O.G.M.

EXPOSE SUR LES O.G.M. EXPOSE SUR LES O.G.M. VENDREDI 3 AVRIL 2009 TOUT D ABORD QUELQUES RAPPELS DE BIOLOGIE TOUS LES ETRES VIVANTS SONT CONSTITUES DE CELLULES A L INTERIEUR DU NOYAU IL Y A DES CHROMOSOMES QUI SONT CONSTITUES

Plus en détail

Insecticide - Fongicide polyvalent multi-cultures

Insecticide - Fongicide polyvalent multi-cultures Product: 155928 / Page: 1 / Size: 150.000 x 135.000 / Date: 6-MAR-13 / 09:54:26 Insecticide - Fongicide polyvalent multi-cultures Composition Formulation SL 60 g/l huile essentielle d oranges douces Autorisation

Plus en détail

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi...

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi... Faire son compost chez soi... Le compostage individuel Pourquoi? Moins de déchets dans nos poubelles : Détourner les déchets verts et de la collecte et du traitement Limiter les nuisances liées à la gestion

Plus en détail

1. Les maladies des plantes: Introduction à la phytopathologie

1. Les maladies des plantes: Introduction à la phytopathologie 1. Les maladies des plantes: Introduction à la phytopathologie 1a. Objectifs de la phytopathologie La pathologie végétale (phytopathologie) est la science qui étudie les maladies des plantes, surtout les

Plus en détail

Différentes techniques pour obtenir de nouvelles variétés de maïs (Entraînement à l exercice II.2 du baccalauréat)

Différentes techniques pour obtenir de nouvelles variétés de maïs (Entraînement à l exercice II.2 du baccalauréat) Différentes techniques pour obtenir de nouvelles variétés de maïs (Entraînement à l exercice II.2 du baccalauréat) Partie du programme : Thème 2B- la plante domestiquée Durée approximative: 1 heure Organisation

Plus en détail

Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011

Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011 Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011 Brigitte Duval, agronome (MAPAQ Nicolet) et Geneviève Labrie, Ph.D. (CÉROM) en collaboration avec Joëlle Cantin, stagiaire, Mathieu

Plus en détail

AMENAGEMENT «D UN JARDIN REFUGE» POUR LA BIODIVERSITE

AMENAGEMENT «D UN JARDIN REFUGE» POUR LA BIODIVERSITE AMENAGEMENT «D UN JARDIN REFUGE» POUR LA BIODIVERSITE Subvention FLIP Pays Cœur de Flandre JUIN 2010 Association Lestrem Nature Page 1 Objectifs du projet : - Créer et aménager une zone de refuge pour

Plus en détail

Complément à l étude de cas par cas déposé le 27 mai 2015 dans le cadre d un projet de création d un stade de football à Chambly

Complément à l étude de cas par cas déposé le 27 mai 2015 dans le cadre d un projet de création d un stade de football à Chambly Ville de Chambly Complément à la demande de cas par cas juin 2015 Complément à l étude de cas par cas déposé le 27 mai 2015 dans le cadre d un projet de création d un stade de football à Chambly Introduction

Plus en détail

DACUS STICK Le piège à glu ADOLIVE Contre la mouche de l olive

DACUS STICK Le piège à glu ADOLIVE Contre la mouche de l olive DACUS STICK Le piège à glu ADOLIVE Contre la mouche de l olive 1 Sommaire La mouche de l olive. P 3 Le principe de nos pièges P 4, 5 Dacus Stick A et Dacus Stick S P 6 Présentation P 7, 8 Fonctionnement

Plus en détail

CHANCRE COLORE DU PLATANE DECLARATION PREALABLE DE TRAVAUX

CHANCRE COLORE DU PLATANE DECLARATION PREALABLE DE TRAVAUX CHANCRE COLORE DU PLATANE DECLARATION PREALABLE DE TRAVAUX Direction régionale l Alimentation, de l Agriculture et de la forêt Service Régional de l Alimentation La présente déclaration doit être adressée

Plus en détail

ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS

ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS CAROLINE PROVOST, MANON LAROCHE, MAUD LEMAY LES OBJECTIFS Objectif principal:

Plus en détail

A LA DECOUVERTE DU PAPILLON.

A LA DECOUVERTE DU PAPILLON. A LA DECOUVERTE DU PAPILLON. Voici quelques informations et définitions qui pourront vous être utiles pour répondre éventuellement aux questions des enfants et préparer des séquences d activités. Le papillon

Plus en détail

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site...

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site... 1 Contenu LES FRAISIERS 2 Types de fraisiers 2 Culture 3 Choix du site 3 Comment planter les jeunes plants? 3 Maladies 4 Oïdium 4 Botrytis 5 Multiplication des fraisiers 6 Entretien 8 (à suivre ) 8 2 LES

Plus en détail

UNE GAMME COMPLÈTE POUR PROTÉGER EFFICACEMENT LES BOIS DE TOUTES LES ATTAQUES

UNE GAMME COMPLÈTE POUR PROTÉGER EFFICACEMENT LES BOIS DE TOUTES LES ATTAQUES UNE GAMME COMPLÈTE POUR PROTÉGER EFFICACEMENT LES DE TOUTES LES ATTAQUES xylopheneexpert.com XYLOPHENE EXPERT propose une gamme complète de traitements préventifs et curatifs, offrant des solutions adaptées

Plus en détail

Taille et élagage des arbres forestiers. Vendredi 21 juin 2013 Jean François FREUND CRPF Lorraine-Alsace

Taille et élagage des arbres forestiers. Vendredi 21 juin 2013 Jean François FREUND CRPF Lorraine-Alsace Taille et élagage des arbres forestiers Vendredi 21 juin 2013 Jean François FREUND CRPF Lorraine-Alsace Quelques définitions 3 opérations distinctes avec des objectifs précis Taille de formation vise à

Plus en détail

Ex de plantes à cycle très court : Séneçon vulgaire, Paturin annuel Ex de plantes à cycle plus long : Gaillet gratteron

Ex de plantes à cycle très court : Séneçon vulgaire, Paturin annuel Ex de plantes à cycle plus long : Gaillet gratteron 2P ARTI E 2 : Biologie des adventices 2.1 Cycles Biologiques 2.1.1 Définitions Un cycle biologique commence de la naissance de la plante et finit à sa mort. Il y a 4 grands cycles biologiques : Espèce

Plus en détail

STRUCTURES ANTI-PLUIE POUR CERISIERS

STRUCTURES ANTI-PLUIE POUR CERISIERS www. filpack-agricole.com STRUCTURES ANTI-PLUIE POUR CERISIERS Les bâches anti pluie Les différents systèmes Le service Filpack Agence FILPACK NORD Agence Filpack Sud 1 bis chaussée Jules César 30 Ave

Plus en détail

Gamm vert Delbard donne le ton sur le marché de la jardinerie

Gamm vert Delbard donne le ton sur le marché de la jardinerie Gamm vert Delbard donne le ton sur le marché de la jardinerie *** Au plus près des attentes des jardiniers amateurs, le réseau de jardinerie leader en France expose sa stratégie et ses axes de réflexion

Plus en détail

«Les macérations des plantes pour le jardin et le verger»

«Les macérations des plantes pour le jardin et le verger» Conférence sur le jardin naturel «Les macérations des plantes pour le jardin et le verger» AMIS DU COMPOST ET DU JARDIN DE CENTRE ALSACE Ces plantes qui nous veulent du bien Elles peuvent être : Stimulantes

Plus en détail

SYCOPLAN PLANCHERS MétALLiquES

SYCOPLAN PLANCHERS MétALLiquES SYCOPLAN PLANCHERS Métalliques Solutions constructives adaptées à vos besoins Créée en 2009 par trois industriels, SyCoMo développe, produit et commercialise une offre complète de systèmes constructifs

Plus en détail

A toi de jouer. En t aidant des panneaux de l exposition «Les Insectes Jardiniers», réponds aux questions sur ce petit peuple de l herbe.

A toi de jouer. En t aidant des panneaux de l exposition «Les Insectes Jardiniers», réponds aux questions sur ce petit peuple de l herbe. Suis le guide Coccie! Bienvenue dans le jardin de Coccie, notre apprentie jardinière. Elle se balade souvent dans le jardin pour y rencontrer les autres insectes qui y vivent. Elle sera ton guide pour

Plus en détail

JOURS LUNAIRES FAVORABLES AU JARDINAGE POUR L'ANNEE 2015

JOURS LUNAIRES FAVORABLES AU JARDINAGE POUR L'ANNEE 2015 www.zenastral.fr JOURS LUNAIRES FAVORABLES AU JARDINAGE POUR L'ANNEE 2015 JANVIER jeudi 1 le matin Jour Racines indice=-10 (Lune descendante croissante) semer, planter, soigner, traiter jeudi 1 l'après-midi

Plus en détail

JOURS LUNAIRES FAVORABLES AU JARDINAGE POUR L'ANNEE 2016

JOURS LUNAIRES FAVORABLES AU JARDINAGE POUR L'ANNEE 2016 www.zenastral.fr JOURS LUNAIRES FAVORABLES AU JARDINAGE POUR L'ANNEE 2016 JANVIER vendredi 1 le matin Jour Fleurs indice=10 (Lune montante décroissante) bouturer ou récolter vendredi 1 l'après-midi Jour

Plus en détail

OLEICULTURE OLEICULTURE

OLEICULTURE OLEICULTURE OLEICULTURE OLEICULTURE TECNIQUES ET ET TECNIQUES PRINCIPES PRINCIPES AGRONOMIQUES AGRONOMIQUES PLAN CARACTERISTIQUES DU CLIMAT DE TYPE MEDITERRANEEN CARACTERISTIQUES DU SOL A PRENDRE EN COMPTE DETERMINATION

Plus en détail

Tomate hors sol Désinfection par ultrafiltration des solutions nutritives recyclées Bilan du projet 2013-2015

Tomate hors sol Désinfection par ultrafiltration des solutions nutritives recyclées Bilan du projet 2013-2015 Tomate hors sol Désinfection par ultrafiltration des solutions nutritives recyclées Bilan du projet 2013-2015 Fiche APREL 15-048 2015 Benjamin Gard, Ctifl / APREL Anne Terrentroy, CA13 Marianne De Conninck,

Plus en détail

Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures

Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures Danielle Bernier Agronome-malherbologiste Direction de la phytoprotection 30 octobre 2012 Comment identifier un problème de résistance? Sommes-nous

Plus en détail

Le thé de compost pour des cultures vigoureuses et en santé.

Le thé de compost pour des cultures vigoureuses et en santé. Le thé de compost pour des cultures vigoureuses et en santé. Andrée Deschênes, agronome. Le jardin des Pèlerins, St-André de Kamouraska. Introduction. Très populaire dans certains endroits, le thé de compost

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1 1.1 DÉFINITION DE LA LUTTE INTÉGRÉE...1 1.2 POURQUOI UTILISER LA LUTTE INTÉGRÉE...2

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1 1.1 DÉFINITION DE LA LUTTE INTÉGRÉE...1 1.2 POURQUOI UTILISER LA LUTTE INTÉGRÉE...2 1. INTRODUCTION...1 1.1 DÉFINITION DE LA LUTTE INTÉGRÉE...1 1.2 POURQUOI UTILISER LA LUTTE INTÉGRÉE...2 2. LES PRINCIPALES ETAPES DE LA LUTTE INTEGREE...3 2.1 ÉTAPE 1 : INFORMATION ET FORMATION...3 2.2

Plus en détail

Présentation générale de la drosophile du cerisier, Drosophilasuzukii: description, biologie, cycle, plantes-hôtes et dégâts

Présentation générale de la drosophile du cerisier, Drosophilasuzukii: description, biologie, cycle, plantes-hôtes et dégâts Présentation générale de la drosophile du cerisier, Drosophilasuzukii: description, biologie, cycle, plantes-hôtes et dégâts J. Zini, M. Dubrulle, E. Bullen, GFWasbl C. Fassotte, CRA-W D. suzukii- taxonomie

Plus en détail

ENTRETIEN DE PRINTEMPS. Faites du bien à votre baignade écologique! Soignez votre Living-Pool! Edition 2015

ENTRETIEN DE PRINTEMPS. Faites du bien à votre baignade écologique! Soignez votre Living-Pool! Edition 2015 ENTRETIEN DE PRINTEMPS Faites du bien à votre baignade écologique! Soignez votre Living-Pool! Edition 2015 Table des matières 03 Les plus beaux Living-Pools et Baignades Ecologiques 05 Entretien de printemps

Plus en détail

Agnès Gedda Le potager bio

Agnès Gedda Le potager bio Agnès Gedda Le potager bio Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3544-9 Table des matières Introduction...................................................... 7 Chapitre 1 : Ce qu il faut avoir, ce qu il faut

Plus en détail

La Chambre d Agriculture accompagne les exploitants dans la lutte contre les taupes et rats-taupiers.

La Chambre d Agriculture accompagne les exploitants dans la lutte contre les taupes et rats-taupiers. La Chambre d Agriculture accompagne les exploitants dans la lutte contre les taupes et rats-taupiers. Les éleveurs des vallées pyrénéennes sont régulièrement confrontés à la présence de taupes, signe avant-courant

Plus en détail

FABRICATION D UN BAC À RÉSERVE D EAU POUR L AGRICULTURE URBAINE

FABRICATION D UN BAC À RÉSERVE D EAU POUR L AGRICULTURE URBAINE FABRICATION D UN BAC À RÉSERVE D EAU POUR L AGRICULTURE URBAINE Fabriqué entièrement à partir de matériaux réutilisés, ce bac permet de faire pousser facilement des légumes et des fines herbes en ville!

Plus en détail

Informations techniques sur la culture de l ananas

Informations techniques sur la culture de l ananas Informations techniques sur la culture de l ananas Conditions de culture favorables (choix de la parcelle) : Sol drainant et plutôt acide. Terrain exposé au soleil. Accès à l eau pour l irrigation durant

Plus en détail

Statistique - Tests d hypothèses. Exercices

Statistique - Tests d hypothèses. Exercices Module 2101 Statistique - Tests d hypothèses Exercices Fabrice Heitz Septembre 2013 1 Tests sur une seule population (comparaison par rapport à une référence) Exercice 1 : Test sur la moyenne : réglage

Plus en détail

SYSTEME DE GESTION DE L INFORMATION DE LA FILIERE SEMENCIERE DU RWANDA AGENDA AGRICOLE / MINAGRI

SYSTEME DE GESTION DE L INFORMATION DE LA FILIERE SEMENCIERE DU RWANDA AGENDA AGRICOLE / MINAGRI SYSTEME DE GESTION DE L INFORMATION DE LA FILIERE SEMENCIERE DU RWANDA Code doc : Date Maj : Août 2009 Version intégrale Origine du document AGENDA AGRICOLE / MINAGRI Date du document 2008-2009 Nombre

Plus en détail

Gestion durable en forêt privée : ripisylves? Exposé de C. Idiart, P. Jeanneau et J. Touyarou.

Gestion durable en forêt privée : ripisylves? Exposé de C. Idiart, P. Jeanneau et J. Touyarou. Exposé de C. Idiart, P. Jeanneau et J. Touyarou. PLAN DE L EXPOSE - LE CRPF, - Principes de gestion durable appliqués à la ripisylve, - Le regroupement : un atout pour la gestion de la ripisylve, - Exemple

Plus en détail

Témoignage d un développeur de projets d énergies renouvelables. Tristan Cotté Fondateur. Ecole des Mines le 23 septembre 2014

Témoignage d un développeur de projets d énergies renouvelables. Tristan Cotté Fondateur. Ecole des Mines le 23 septembre 2014 Témoignage d un développeur de projets d énergies renouvelables Tristan Cotté Fondateur Ecole des Mines le 23 septembre 2014 1 Actionnaires et références HELIOPROD METHANISATION 51% par les actionnaires

Plus en détail

[Cours] La Naissance de Vénus - Sandro Botticelli

[Cours] La Naissance de Vénus - Sandro Botticelli [Cours] La Naissance de Vénus - Sandro Botticelli Proposé par Paulo Introduction L œuvre que je vais vous présenter dans ce dossier est la Naissance de Vénus, réalisée vers 1485 par Sandro Botticelli.

Plus en détail

RECETTE POUR UN BON COMPOST

RECETTE POUR UN BON COMPOST RECETTE POUR UN BON COMPOST Ingrédients : Déchets verts et déchets bruns strictement végétaux et à volume égal * (éviter sel, huile, et protéines animales) A la maison découper les déchets en petits morceaux

Plus en détail

Point 12 de l ordre du jour CX/FL 10/38/17

Point 12 de l ordre du jour CX/FL 10/38/17 Point 12 de l ordre du jour CX/FL 10/38/17 F PROGRAMME MIXTE FAO/OMS SUR LES NORMES ALIMENTAIRES COMITÉ DU CODEX SUR L ÉTIQUETAGE DES DENRÉES ALIMENTAIRES TRENTE-HUITIÈME SESSION QUÉBEC (CANADA), 3 7 MAI

Plus en détail

Guide du compostage Plan départemental de Prévention des Déchets

Guide du compostage Plan départemental de Prévention des Déchets Composter, l idée fertile Guide du compostage Plan départemental de Prévention des Déchets édito En 2005, le Conseil général des Landes a initié le premier Plan départemental de Prévention des Déchets

Plus en détail

La processionnaire du pin Thaumetopoea pityocampa

La processionnaire du pin Thaumetopoea pityocampa Carte d'identité: Lépidoptère nocturne de la famille des notodontideae dont la chenille processionnaire se développe principalement sur le Pin maritime, le pin lariccio ou le cèdre. Ces chenilles proviennent

Plus en détail

Pourquoi faire du compost?

Pourquoi faire du compost? Le compostage Pourquoi faire du compost? Diminuer de 40% le volume des déchets Réduire la pollution Biogaz, lixiviat Engrais chimique Pourquoi faire du compost? Fabriquer un engrais organique de qualité

Plus en détail

Coup de soleil sur poivron et infection secondaire par le champignon Alternaria alternata

Coup de soleil sur poivron et infection secondaire par le champignon Alternaria alternata Avertissement CUCURBITACÉES-SOLANACÉES No 15 10 août 2006 EN BREF : Poivron : la pyrale du maïs est toujours active. Consultez le calendrier de traitements pour votre région. Tomate et poivron : les traitements

Plus en détail

Utilisation de l acide acétique (vinaigre)

Utilisation de l acide acétique (vinaigre) Journées Substances Naturelles en Protection des Cultures Réglementation, expérimentation, usages 9 & 10 avril 2013 Utilisation de l acide acétique (vinaigre) dans la lutte contre la carie du blé (Tilletia

Plus en détail

LE CACAO DE MADAGASCAR. RSCE2 Abidjan Mme. Razanakoto - Madagascar

LE CACAO DE MADAGASCAR. RSCE2 Abidjan Mme. Razanakoto - Madagascar LE CACAO DE MADAGASCAR INTRODUCTION Le cacao malgache = petite production de 6 000T/ an. Culture localisée dans les régions DIANA et SAVA, au Nord Ouest de l Île, et particulièrement à Sambirano, dont

Plus en détail

L arbre : un être vivant

L arbre : un être vivant L arbre : un être vivant Je repère les caractéristiques vitales d un arbre et les organes qui lui permettent de vivre. Je repère l âge d un arbre (il se nourrit, respire et se reproduit). J identifie les

Plus en détail

L'IMPACT DES TECHNOLOGIES MODERNES APPLIQUÉES À LA CULTURE DE MAÏS SUR LA FERTILITÉ DU PRELUVOSOL ROUGEÂTRE RÉSUMÉ

L'IMPACT DES TECHNOLOGIES MODERNES APPLIQUÉES À LA CULTURE DE MAÏS SUR LA FERTILITÉ DU PRELUVOSOL ROUGEÂTRE RÉSUMÉ L'IMPACT DES TECHNOLOGIES MODERNES APPLIQUÉES À LA CULTURE DE MAÏS SUR LA FERTILITÉ DU PRELUVOSOL ROUGEÂTRE Mots Clés: travaux du sol, production de maïs, fertilité du sol, maïs, engrais chimiques avec

Plus en détail

: A.D.E. : Frédéric LALLA CONSTAT DE L ETAT PARASITAIRE DANS LES IMMEUBLES BATIS ET NON BATIS

: A.D.E. : Frédéric LALLA CONSTAT DE L ETAT PARASITAIRE DANS LES IMMEUBLES BATIS ET NON BATIS Assainissement Diag Expertise A.D.E Frédéric LALLA Pont Rouz 29150 CAST Tél : 09 60 51 50 44 ou 06 88 15 62 63 Email : ade.lalla@orange.fr Rapport n : 2016-086-MAIRIE LANDUDAL Date : 08/04/2016 Page :

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES. Etudiant : Elie PARACHINI. Superviseur : Dr Anne TURNER

RAPPORT D ACTIVITES. Etudiant : Elie PARACHINI. Superviseur : Dr Anne TURNER RAPPORT D ACTIVITES Etudiant : Elie PARACHINI Superviseur : Dr Anne TURNER Placement avec N2Africa et IITA Malawi du 01/10/2011 au 28/02/2012 ` 1 Introduction Mon placement avec N2Africa au Malawi prend

Plus en détail

LE FUTUR DU MUR VEGETAL. Grille de grande résistance pour murs végétalisés. www.geoplast.it

LE FUTUR DU MUR VEGETAL. Grille de grande résistance pour murs végétalisés. www.geoplast.it LE FUTUR DU MUR VEGETAL Grille de grande résistance pour murs végétalisés www.geoplast.it LES MURS VEGETALISES L utilisation de la végétation en tant que revêtement fait désormais pleinement partie du

Plus en détail

Contacts CONSEILS DE SAISON. Septembre 2013 CAROTTE AIL AUBERGINE

Contacts CONSEILS DE SAISON. Septembre 2013 CAROTTE AIL AUBERGINE Septembre 2013 CONSEILS DE SAISON Après un mois de juillet et d août chaud et sec, septembre a vu le retour de températures fraîches pendant deux semaines, en dessous des normales saisonnières. Cela a

Plus en détail

Le chauffage au bois Un générateur de polluants de l atmosphère?

Le chauffage au bois Un générateur de polluants de l atmosphère? Le chauffage au bois Un générateur de polluants de l atmosphère? Christian Schwab, ing. en génie chimique, SEVEN Un saut de génération dans les années 90 Polluants Lorsqu'on brûle du bois, une centaine

Plus en détail

UN AN APRÈS, OÙ EN SONT LES DISTRIBUTEURS?

UN AN APRÈS, OÙ EN SONT LES DISTRIBUTEURS? LA COURSE ZÉRO PESTICIDE UN AN APRÈS, OÙ EN SONT LES DISTRIBUTEURS? #LeclercObscur GREENPEACE CLASSE LES ENSEIGNES DE LA GRANDE DISTRIBUTION SELON TROIS CRIT ÈRES : Les efforts pour éliminer les pesticides

Plus en détail

Confirm* 240F Insecticide agricole

Confirm* 240F Insecticide agricole Confirm 240F F 24503/Corrected label/05-12-10 page 1 (Container) Confirm* 240F Insecticide agricole GROUPE 18 INSECTICIDE AGRICOLE LIRE L'ÉTIQUETTE ET LE LIVRET AVANT L UTILISATION GARDER HORS DE LA PORTÉE

Plus en détail

SVT- S2 - TP N 2 Embryophytes

SVT- S2 - TP N 2 Embryophytes Biologie Végétale SVT- S2 - TP N 2 Embryophytes Par Hikmat TAHIRI - LES FORMATIONS SECONDAIRES - HISTOLOGIE ET ANATOMIE DE LA FEUILLE Les formations secondaires Il existe 2 types de méristèmes secondaires:

Plus en détail

Essentiels : Pâte d épices (à adapter selon les goûts) : 1 er prix : Soupe au potimarron épicée (entrée chaude) Temps de préparation : 2X15 minutes

Essentiels : Pâte d épices (à adapter selon les goûts) : 1 er prix : Soupe au potimarron épicée (entrée chaude) Temps de préparation : 2X15 minutes 1 er prix : Soupe au potimarron épicée (entrée chaude) Temps de préparation : 2X15 minutes Ingrédients (20 assiettes) Essentiels : - 1 potimarron - 1 poignée de noix Pâte d épices (à adapter selon les

Plus en détail

SOMMAIRE. Conseils pour le prélèvement et l envoi d échantillons

SOMMAIRE. Conseils pour le prélèvement et l envoi d échantillons Laboratoire de la Santé des Végétaux Unité de mycologie Procédure Code: PQM2-PR-004 Ind. Rév. C du 7 octobre 2014 Page (s): 5 Conseils pour le prélèvement et l envoi d échantillons SOMMAIRE 1) OBJET 2)

Plus en détail

SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 GRILLE DE LECTURE... 3 LE BARDAGE BOIS: PRESENTATION GENERALE... 4 LE CHOIX DE L ESSENCE...

SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 GRILLE DE LECTURE... 3 LE BARDAGE BOIS: PRESENTATION GENERALE... 4 LE CHOIX DE L ESSENCE... Septembre 2008 Sommaire SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 GRILLE DE LECTURE... 3 LE BARDAGE BOIS: PRESENTATION GENERALE... 4 LE CHOIX DE L ESSENCE... 5 CHOIX LOCAL... 8 BARDAGE DE BOIS TRADITIONNEL... 9

Plus en détail

La mouche méditerranéenne des fruits en Amérique centrale

La mouche méditerranéenne des fruits en Amérique centrale La mouche méditerranéenne des fruits en Amérique centrale P.V. Vail, I. Moore et D. Nadel M. Vail est Chef de section à la Division mixte FAO/AIEA de l'énergie atomique dans l'alimentation et l'agriculture.

Plus en détail