COMMUNICATION 2014/5bis

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMUNICATION 2014/5bis"

Transcription

1 COMMUNICATION 2014/5bis Madame Monsieur le Gouverneur Bourgmestre Président de CPAS Président de l'intercommunale Président du Collège de police service Sécurité Sociale date 04/06/2014 votre correspondant Ildephonse Murayi-Habimana téléphone 02/ Communication 2014/5bis Prérégionalisation des réductions groupes cibles avec effet au 1 er janvier Loi du 24 avril 2014 visant à adapter les réductions des cotisations patronales de sécurité sociale à la suite de la sixième réforme de l État (M.B., 23 mai 2014); Arrêté royal du 24 avril 2014 modifiant l arrêté royal du 18 juillet 2002 portant des mesures visant à promouvoir l emploi dans le secteur non marchand et l arrêté royal du 16 mai 2003 pris en exécution du Chapitre 7 du Titre IV de la loi-programme du 24 décembre 2002 (I), visant à harmoniser et à simplifier les régimes de réductions de cotisations de sécurité sociale (M.B., 23 mai 2014). La régionalisation de la politique du marché de l emploi à partir du 1 er juillet 2014 ; La prérégionalisation de la politique des groupes cibles à partir du 1 er janvier 2014 ; Unité d établissement dans la DmfAPPL ; Nouveaux codes travailleurs et codes déductions dans la DmfAPPL. Madame, Monsieur, La communication 2014/05 vous informait de la sixième réforme de l État et de la prérégionalisation y afférente des réductions groupes cibles à partir du 1 er janvier Cette communication vise à vous fournir plus d informations concernant la transformation d une série de réductions spécifiques de cotisations patronales en réductions groupes cibles à partir du 1 er janvier Pour toute question relative à votre déclaration de sécurité sociale, veuillez contacter votre gestionnaire de dossier. 1/6

2 1. La régionalisation de la politique du marché de l emploi à partir du 1 er juillet 2014 La sixième réforme de l État prévoit, entre autres, la régionalisation de la politique du marché de l emploi, ce qui implique que la compétence relative aux réductions de cotisations patronales pour les groupes cibles de travailleurs et les allocations d activation octroyées à ces travailleurs est transférée de l administration fédérale aux Régions. Par conséquent, à partir du 1 er juillet 2014, les réductions des cotisations patronales pour les groupes cibles de travailleurs qui relèvent de l application du chapitre 7 du titre IV de la loiprogramme (I) du 24 décembre 2002 deviennent une compétence régionale. L ONSSAPL reste toutefois, après le 30 juin 2014, le seul opérateur administratif et technique des réductions groupes cibles pour les membres du personnel, mais les Régions auront, à partir de cette date, la compétence de légiférer en la matière. À partir du 1 er juillet 2014, les Régions obtiennent la compétence des réductions groupes cibles suivantes auxquelles peuvent prétendre pour le moment les administrations provinciales et locales et qui sont octroyées jusqu au 30 juin 2014 par l administration fédérale : la réduction groupe cible pour demandeurs d emploi de longue durée occupés dans le cadre: o du plan activa o du programme de transition professionnelle o de l économie sociale d insertion la réduction groupe cible jeunes travailleurs ; la réduction groupe cible pour travailleurs licenciés à la suite d une restructuration dans le secteur privé ; la réduction groupe cible pour des tuteurs. À partir du 1 er juillet 2014, les Régions peuvent supprimer ou modifier les réductions groupes cibles fédérales existantes et instituer, pour certaines catégories de travailleurs des administrations provinciales ou locales, de nouvelles réductions groupes cibles (régionales) que l ONSSAPL octroiera à ces administrations via la DmfAPPL. L administration fédérale ne peut plus, après le 30 juin 2014, introduire de nouvelles réductions groupes cibles, ni modifier des réductions groupes cibles existantes. Contrairement aux réductions groupes cibles, la réduction Maribel social et la réduction des cotisations personnelles de sécurité sociale, restent de la compétence fédérale. La réduction Maribel social est (à l instar de la réduction groupe cible) une réduction de cotisations patronales de sécurité sociale et a toujours la priorité sur la réduction groupe cible (régionale). 2. La prérégionalisation de la politique des groupes cibles à partir du 1 er janvier 2014 En vue de la régionalisation au 1 er juillet 2014, un certain nombre de réductions de cotisations patronales ne relevant pas du chapitre 7 du titre IV de la loi-programme (I) du 24 décembre 2002 sont, à partir du 1 er janvier 2014, dans le cadre de ladite prérégionalisation de la politique des groupes cibles, converties en réductions groupes cibles. 2/6

3 a) Nouvelles réductions groupes cibles La loi du 24 avril 2014 reprise en rubrique prévoit la conversion de la réduction des cotisations patronales en vigueur jusqu au 31 décembre 2013 en une réduction groupe cible à partir du 1 er janvier 2014 pour : les contractuels subventionnés o des administrations locales ; o des administrations publiques ; les remplaçants de la semaine (volontaire) de quatre jours ; les travailleurs occupés en vertu de l article 60, 7 de la loi organique des CPAS ; les artistes qui bénéficient du statut social ; les accueillant(e)s d enfants qui bénéficient du statut social. Les cinq catégories de personnel précitées, pour lesquelles les administrations locales bénéficient, jusqu au 31 décembre 2013, soit d un taux de cotisations patronales réduit, soit d une exonération des cotisations patronales pour une partie du salaire (fictif), sont reprises, à partir du 1 er janvier 2014, dans le champ d application de la loi programme (I) du 24 décembre 2002, de sorte que les administrations ont droit pour ces membres du personnel à une réduction groupe cible. Pour que les administrations bénéficient à partir du 1 er janvier 2014 du même avantage financier que celui de la réduction applicable jusqu au 31 décembre 2013, les nouvelles réductions groupes cibles suivantes sont octroyées pour ces cinq catégories de personnel : une réduction groupe cible correspondant à une exonération de toutes les cotisations patronales, à l exclusion de la cotisation de modération salariale pour les contractuels subventionnés o des administrations locales ; o des administrations publiques ; seules la cotisation de modération salariale, la cotisation patronale pour le Fonds des équipements et services collectifs et la cotisation patronale pour le Fonds amiante, restent dues ; - une réduction groupe cible correspondant à une exonération complète des cotisations patronales de sécurité sociale pour o les remplaçants de la semaine (volontaire) de quatre jours ; o les travailleurs occupés en vertu de l article 60, 7 de la loi organique des CPAS (la cotisation pour le Fonds des équipements et services collectifs et celle pour le Fonds amiante sont les seules qui restent dues) ; - une réduction groupe cible forfaitaire de 770 euros pour les accueillant(e)s d enfants ; - une réduction groupe cible forfaitaire de 675 euros pour les artistes. Les montants forfaitaires de réduction pour les accueillant(e)s d enfants et les artistes sont octroyés pour un travailleur occupé à temps plein et sont réduits proportionnellement pour un travailleur à temps partiel. L octroi de la réduction groupe cible pour les artistes est en outre soumis à quelques conditions spécifiques. La réduction n est octroyée que si le salaire trimestriel de référence de l artiste est au moins égal à trois fois le revenu mensuel minimum moyen du premier mois du trimestre et, en outre, si elle ne dépasse pas 517 EUR par trimestre. 3/6

4 b) Règles de calcul dérogatoires Pour que la conversion en réduction groupe cible n ait quasiment aucune conséquence financière préjudiciable pour chaque administration locale individuelle, les règles dérogatoires suivantes sont appliquées pour le calcul de la réduction groupe cible et de la réduction Maribel social. Les travailleurs occupés en vertu de l article 60, 7 de la loi organique des CPAS et les remplaçants de la semaine (volontaire) de quatre jours sont exclus de la réduction Maribel social, de sorte que celle-ci ne peut engendrer de diminution de la réduction groupe cible octroyée pour les contractuels subventionnés ; Le montant de la réduction Maribel social est plafonné pour les contractuels subventionnés au montant de la cotisation de modération salariale, de sorte que la réduction Maribel ne peut engendrer de diminution de la réduction groupe cible octroyée pour les contractuels subventionnés ; il n est pas exigé, pour l octroi de la réduction groupe cible pour les contractuels subventionnés, pour les remplaçants de la semaine (volontaire) de quatre jours, pour les travailleurs occupés sur la base de l article 60, 7 de la loi organique des CPAS et pour les artistes, que ces travailleurs fournissent au moins 27,50% d une prestation à temps plein dans le courant du trimestre. Seuls les accueillant(e)s d enfants doivent satisfaire à cette exigence pour ouvrir le droit à une réduction groupe cible. 3. Entrée en vigueur de la prérégionalisation La conversion des réductions de cotisations patronales existantes au 31 décembre 2013 en réduction groupe cible prend effet au 1 er janvier L unité d établissement dans la DmfAPPL Les Régions deviennent à partir du 1 er juillet 2014 financièrement responsables des réductions groupes cibles régionalisées octroyées via la DmfAPPL. Une administration provinciale ou locale ne doit pas indiquer dans la déclaration de sécurité sociale la Région financièrement responsable d une réduction groupe cible régionalisée sollicitée via la DmfAPPL. L ONSSAPL détermine la Région à laquelle la réduction groupe cible est imputée à partir du 1 er juillet 2014 sur la base de l unité d établissement. L unité d établissement est un lieu géographiquement identifiable par une adresse où s exerce au moins une activité de l entreprise ou à partir duquel l activité est exercée. L unité d établissement n est pas forcément le lieu où le travailleur est présent physiquement, mais le lieu où il est affecté. En cas de détachement, le travailleur est affecté à une unité d établissement de l employeur juridique. Toutes les unités d établissement d une administration provinciale ou locale sont reprises dans la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE). La BCE attribue à chaque unité d établissement un numéro d unité d établissement. 4/6

5 Dans la DmfAPPL, l unité d établissement est indiquée dans la zone «numéro d identification de l unité locale». À partir du premier trimestre de 2014, le numéro d unité d établissement ne doit plus être complété dans le bloc «ligne travailleur ONSSAPL» (90012), mais dans le bloc «ligne d occupation ONSSAPL» (90196). Seuls les numéros d unité d établissement connus de la BCE pourront être indiqués dans la DmfAPPL à partir du 1 er juillet Déclarations de sécurité sociale : nouveaux codes travailleurs et nouveaux codes déductions Pour les artistes, les accueillant(e)s d enfants, les remplaçants de la semaine de quatre jours et les travailleurs-cpas, les codes travailleurs restent inchangés : les codes travailleurs 102 et 202 (remplaçants semaine de 4 jours), 121 et 221 (article 60), 741 (artistes) et 761 (accueillant(e)s d enfants) sont maintenus. Pour les contractuels subventionnés des administrations provinciales et des administrations publiques qui ont droit à une réduction groupe cible, les nouveaux codes travailleurs 114 et sont créés dans la DmfAPPL à partir du premier trimestre 2014, avec, comme description, «travailleurs manuels contractuels subventionnés» et «travailleurs intellectuels contractuels subventionnés». Les codes travailleurs 111, 112 et 113 (travailleurs manuels - ACS/APE) et 211, 212 et 213 (travailleurs intellectuels - ACS/APE) restent toutefois d application au premier trimestre Ces codes seront supprimés au deuxième trimestre En outre, il convient, pour ces travailleurs, d indiquer les nouveaux codes déductions 2 suivants dans le bloc «Déduction occupation» (90109): contractuels subventionnés = code déduction 4001 ; remplaçants semaine de quatre jours = code déduction 4100 ; artistes = code déduction 4300 ; accueillant(e)s d enfants = code déduction 4400 ; occupation CPAS en vertu de l article 60 = code déduction Les codes déductions 1521 et 1531 qui étaient respectivement réservés aux accueillant(e)s d enfants et aux artistes ne peuvent plus être utilisés à partir du premier trimestre voir annexe structurée 28 de la DmfAPPL (codes travailleurs) que vous retrouvez sur le site portail de la sécurité sociale: 2 voir annexe structurée 33 de la DmfAPPL (codes déductions) que vous retrouvez sur le site portail de la sécurité sociale: 5/6

6 Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l assurance de ma considération distinguée. F. FLORIZOONE Administrateur général 6/6

COORDINATION DES REGIMES METROPOLITAINS ET CALEDONIENS DE SECURITE SOCIALE

COORDINATION DES REGIMES METROPOLITAINS ET CALEDONIENS DE SECURITE SOCIALE COORDINATION DES REGIMES METROPOLITAINS ET CALEDONIENS DE SECURITE SOCIALE Décembre 2002 11, rue de la Tour des Dames - 75436 Paris cedex 09 - Tél. 01 45 26 33 41 - Fax 01 49 95 06 50 - www.cleiss.fr 2

Plus en détail

CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES

CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES N 111 - SOCIAL n 30 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 23 août 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES Le dispositif du chèque-vacances

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSSS/16/023 DÉLIBÉRATION N 16/008 DU 2 FÉVRIER 2016 RELATIVE À LA CRÉATION D'UNE BANQUE DE DONNÉES "TAMPON" AUPRÈS DE LA

Plus en détail

L assurance chômage en Europe

L assurance chômage en Europe L assurance chômage en Europe Unédic - 18 octobre 2012 AJIS Principes fondateurs de la protection sociale Deux logiques Les systèmes de protection sociale appartiennent à deux grandes familles - ceux qui

Plus en détail

SEQUENCE D ELABORATION DES PRODUITS DU SAGE BIEVRE VALIDATION FINALE

SEQUENCE D ELABORATION DES PRODUITS DU SAGE BIEVRE VALIDATION FINALE Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Bièvre Marché Public à procédure adaptée de services Article 28 du Code des Marchés Publics SEQUENCE D ELABORATION DES PRODUITS DU SAGE BIEVRE VALIDATION FINALE Acte

Plus en détail

SERVICE RETRAITE. Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02

SERVICE RETRAITE. Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02 CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA CREUSE Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02 CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS - CNRACL SERVICE RETRAITE LA REFORME DES RETRAITES

Plus en détail

Circulaire relative au citoyen de l UE et aux membres de sa famille : modifications des conditions d ouverture du droit à l aide sociale.

Circulaire relative au citoyen de l UE et aux membres de sa famille : modifications des conditions d ouverture du droit à l aide sociale. A Mesdames les Présidentes et Messieurs les Présidents des centres publics d action sociale Service Votre lettre du Vos références Nos références date Annexe(s) Avis Juridique et Support à la Politique

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3117 Convention collective nationale IDCC : 843. BOULANGERIE-PÂTISSERIE (Entreprises

Plus en détail

RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) *

RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) * Annexes RPO (2.8) RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) * Article 1er - Objet Le présent règlement définit les garanties prévues par l'article 1-26 de la Convention Collective Nationale

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Ordonnance n o 2015-1630 du 10 décembre 2015 complétant et précisant les règles financières et

Plus en détail

Opéra de Dijon. Cahier des clauses administratives particulières Marché TECH20152 Location de matériel lumière, son et vidéo

Opéra de Dijon. Cahier des clauses administratives particulières Marché TECH20152 Location de matériel lumière, son et vidéo Opéra de Dijon Cahier des clauses administratives particulières Marché TECH20152 Location de matériel lumière, son et vidéo 1 4 Article 1 Objet et décomposition du marché 4 Article 2 Durée du Marché 5

Plus en détail

PUBLIEE EN 2001 / MISE A JOUR EN 2016 SÉCURITÉ SOCIALE PLAFONDS, COTISATIONS ET PRELEVEMENTS. Année 2016 OBLIGATOIRES

PUBLIEE EN 2001 / MISE A JOUR EN 2016 SÉCURITÉ SOCIALE PLAFONDS, COTISATIONS ET PRELEVEMENTS. Année 2016 OBLIGATOIRES PUBLIEE EN 2001 / MISE A JOUR EN 2016 SÉCURITÉ SOCIALE PLAFONDS, COTISATIONS ET PRELEVEMENTS OBLIGATOIRES Année 2016 Réf. : Article L.417-1 du Code des communes. Loi 2005.1579 du 19 décembre 2005 de financement

Plus en détail

Hypothèques. Directives pour l octroi de prêts garantis par gages immobiliers. Valable au 1er juillet 2015

Hypothèques. Directives pour l octroi de prêts garantis par gages immobiliers. Valable au 1er juillet 2015 Hypothèques Directives pour l octroi de prêts garantis par gages immobiliers Valable au 1er juillet 2015 Fondation de prévoyance ASMAC Kollerweg 32 Case postale 389 CH-3006 Berne N Téléphone: +41 31 350

Plus en détail

MODIFICATION EN BANQUE CARREFOUR DES ENTREPRISES ENTREPRISE COMMERCIALE

MODIFICATION EN BANQUE CARREFOUR DES ENTREPRISES ENTREPRISE COMMERCIALE MODIFICATION EN BANQUE CARREFOUR DES ENTREPRISES ENTREPRISE COMMERCIALE 1. INFORMATIONS GENERALES TYPE DE SOCIETE: PERSONNE PHYSIQUE PERSONNE MORALE 2. COORDONNEES DU CLIENT NUMERO D ENTREPRISE :... PERSONNE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Décret n o 2014-1371 du 17 novembre 2014 relatif à la déclaration sociale nominative NOR : FCPS1419336D Publics

Plus en détail

LA CONFERENCE LATINE DES AUTORITES CANTONALES COMPETENTES EN MATIERE D EXECUTION DES PEINES ET DES MESURES. Recommandation. du 25 septembre 2008

LA CONFERENCE LATINE DES AUTORITES CANTONALES COMPETENTES EN MATIERE D EXECUTION DES PEINES ET DES MESURES. Recommandation. du 25 septembre 2008 L A C O N F E R E N C E L A T I N E D E S C H E F S D E S D E P A R T E M E N T S D E J U S T I C E E T P O L I C E ( C L D J P ) LA CONFERENCE LATINE DES AUTORITES CANTONALES COMPETENTES EN MATIERE D

Plus en détail

5 - REPRISE ET READMISSION D'INDEMNISATION

5 - REPRISE ET READMISSION D'INDEMNISATION BRH 2000 RH 3 chap.5 5 - REPRISE ET READMISSION D'INDEMNISATION La reprise d'indemnisation consiste à attribuer le reliquat des allocations de chômage afférentes à une précédente période d'indemnisation

Plus en détail

Pouvez-vous racheter ou régulariser. des droits pour la retraite? À JOUR AU

Pouvez-vous racheter ou régulariser. des droits pour la retraite? À JOUR AU Pouvez-vous racheter ou régulariser des droits pour la retraite? À JOUR AU 1 er mars 2007 Vous avez fait des études supérieures et/ou vous avez peu cotisé certaines années? Si vous le souhaitez, vous pouvez

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-077

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-077 PARIS, le 03/05/2005 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2005-077 OBJET : Frais professionnels décisions du Conseil d Etat du 29/12/2004 TEXTE A ANNOTER

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE NOR : RDFF1517451C

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE NOR : RDFF1517451C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministre des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère de la décentralisation et de la fonction publique Circulaire

Plus en détail

NOR : Entrée en vigueur : les dispositions du présent décret entrent en vigueur le lendemain du jour de sa publication.

NOR : Entrée en vigueur : les dispositions du présent décret entrent en vigueur le lendemain du jour de sa publication. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Projet de Décret n portant règlement des droits à pension des ouvriers des parcs et ateliers des ponts et chaussées

Plus en détail

GRECE. La protection sociale en Europe - GRECE 1

GRECE. La protection sociale en Europe - GRECE 1 GRECE Les dépenses de protection sociale en Grèce représentent 24,5% du PIB. Le système grec est de logique bismarckienne, mais évolue depuis 1980 avec la mise en place d un service national de santé,

Plus en détail

Charte des stages. Aussi ces textes ont imposé de nouvelles contraintes à l Université.

Charte des stages. Aussi ces textes ont imposé de nouvelles contraintes à l Université. Charte des stages Préambule La loi n 2014-788 du 10 juillet 2014 tendant au développement, à l'encadrement des stages et à l'amélioration du statut des stagiaires et le décret d application n 2014-1420

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/14/081 DÉLIBÉRATION N 14/038 DU 3 JUIN 2014 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL CODÉES AU CENTRE

Plus en détail

DIALOGE 53, - 76600 LE HAVRE T

DIALOGE 53, - 76600 LE HAVRE T ComitÄ d Entreprise DIALOGE 53, rue Gustave Flaubert - 76600 LE HAVRE TÄl. 02 35 42 58 52 Fax 02 32 74 27 98 Mail ce.dialoge@orange.fr Site http://cedialoge.neufblog.com Guide pratique La nouvelle lägislation

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2003-068

LETTRE CIRCULAIRE N 2003-068 PARIS, le 27/03/2003 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2003-068 OBJET : CHEQUES-VACANCES Participation patronale à l'acquisition des chèques-vacances

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS AUXILIAIRES DU TRANSPORT

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Contrat aidé MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ Direction de la sécurité sociale

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES Entre les Soussignés : LTP CARCADO-SAISSEVAL 121 Boulevard Raspail 75006 PARIS 01 45 48 43 46 Représenté par le Chef d Etablissement Monsieur

Plus en détail

Objet: projet d accord de coopération entre les Centres publics d action sociale et l Office du travail de la Communauté germanophone (A/2010/002)

Objet: projet d accord de coopération entre les Centres publics d action sociale et l Office du travail de la Communauté germanophone (A/2010/002) 1/11 Avis n 07/2010 du 17 mars 2010 Objet: projet d accord de coopération entre les Centres publics d action sociale et l Office du travail de la Communauté germanophone (A/2010/002) La Commission de la

Plus en détail

LA RETRAITE ADDITIONNELLE DE LA FONCTION PUBLIQUE (RAFP)

LA RETRAITE ADDITIONNELLE DE LA FONCTION PUBLIQUE (RAFP) Circulaire C.d.G. - DOC n 301 du 25 novembre 2004 Date d effet : 1 er janvier 2005 La présente circulaire annule et remplace la circulaire C.d.G. DOC n 290 du 25 août 2004 LA RETRAITE ADDITIONNELLE DE

Plus en détail

INSCRIPTION DANS LA BANQUE CARREFOUR DES ENTREPRISES ENTREPRISE COMMERCIALE

INSCRIPTION DANS LA BANQUE CARREFOUR DES ENTREPRISES ENTREPRISE COMMERCIALE INSCRIPTION DANS LA BANQUE CARREFOUR DES ENTREPRISES ENTREPRISE COMMERCIALE 1. INFORMATIONS GENERALES TYPE DE SOCIETE: PERSONNE PHYSIQUE PERSONNE MORALE DATE DE DEBUT DE L ACTIVITE:... /... /... 2. COORDONNEES

Plus en détail

Recueil des circulaires fiscales de la loi de finances complémentaire pour 2001

Recueil des circulaires fiscales de la loi de finances complémentaire pour 2001 Recueil des circulaires fiscales de la loi de finances complémentaire pour 2001 CIRCULAIRE N 01 MF/DGI/DLF/LF/LFC 01 A Messieurs les Directeurs des Impôts de Wilaya En communication à: Messieurs les Directeurs

Plus en détail

NN Life Opti Choice. Fiche Info Financière. Type d assurance vie. Garanties et prestations. Public cible. Fonds. Fiche Info Financière

NN Life Opti Choice. Fiche Info Financière. Type d assurance vie. Garanties et prestations. Public cible. Fonds. Fiche Info Financière NN Life Opti Choice Fiche Info Financière Cette fiche info financière décrit les modalités du produit au 1 er avril 2015. Type d assurance vie Assurance-vie de branche 23 dont le rendement est lié à un/des

Plus en détail

Vacances annuelles 2014

Vacances annuelles 2014 Vacances annuelles 2014 Les vacances approchent et la CSC veut, comme toujours, vous apporter aide et conseil en cette matière. Dans cette brochure, nous parcourons la législation relative à la date des

Plus en détail

Lettre de Consultation

Lettre de Consultation Diagnostic amiante et état parasitaire avant démolition du Village Médiéval de La HUME Lettre de Consultation Date et heure limites de réception des offres : 22 février 2010 à 12h00. N de marché 1. Organisme

Plus en détail

Mesures spécifiques pour l emploi des séniors

Mesures spécifiques pour l emploi des séniors Mesures spécifiques pour l emploi des séniors Mesures pour l emploi des séniors Demandeurs d emploi Salariés Retraites Aide à l embauche des DE de 45 ans et plus Aides pour les DE de 50 ans et plus Période

Plus en détail

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime de Prévoyance. Salariés non cadres de la production agricole relevant de l Accord National du 10 juin 2008

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime de Prévoyance. Salariés non cadres de la production agricole relevant de l Accord National du 10 juin 2008 Vos contacts Si vous souhaitez obtenir des renseignements complémentaires sur ces garanties, n hésitez pas à prendre contact pour tous renseignements ou questions relatives : aux prestations d incapacité

Plus en détail

L AUTO-ENTREPRENEUR Par Jean FISCEL, avocat au Barreau de Cherbourg Le 11 mars 2011 INTRODUCTION

L AUTO-ENTREPRENEUR Par Jean FISCEL, avocat au Barreau de Cherbourg Le 11 mars 2011 INTRODUCTION 1 L AUTO-ENTREPRENEUR Par Jean FISCEL, avocat au Barreau de Cherbourg Le 11 mars 2011 INTRODUCTION Le statut de l auto-entrepreneur résulte de la loi de modernisation de l économie n 2008-776 du 4 août

Plus en détail

Subvention pour l acquisition de matériels identifiés dans un plan d actions contre les TMS

Subvention pour l acquisition de matériels identifiés dans un plan d actions contre les TMS CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIERE NATIONALE SIMPLIFIEE NOMMEE «TMS Pros Action» (Arrêté du 9 décembre 2010 relatif aux incitations financières) Subvention pour l acquisition de matériels

Plus en détail

La carte de contrôle chômage complet. Manuel d utilisateur

La carte de contrôle chômage complet. Manuel d utilisateur La carte de contrôle chômage complet Manuel d utilisateur Table de matière Avant-propos 4 Généralités 5 Accès 5 Description générale 8 En-tête 9 Choix linguistique 9 Identifiants 9 Déconnexion 9 Logo

Plus en détail

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 10-981 ANNEXE 1 A LA DELIBERATION 07/10/10 10:10:00 4 Université Paris 8 Extension de l IUT de Montreuil Convention de cofinancement n 10 ES 03 La Région Ile-de-France,

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION FISAC

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION FISAC AIDES DIRECTES AUX ENTREPRISES DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION FISAC Opération de modernisation et de dynamisation des services, de l artisanat et des commerces A remplir par l administration Dossier

Plus en détail

Autorisation de transfert, d hospitalisation et d intervention médicale ou chirurgie d urgence

Autorisation de transfert, d hospitalisation et d intervention médicale ou chirurgie d urgence Annexe 1 Autorisation de transfert, d hospitalisation et d intervention médicale ou chirurgie d urgence En cas d urgence Je soussigné(e). Autorise l hospitalisation de l enfant. Né(e) le :.. A l hôpital

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2010/12 - Principes comptables généraux applicables aux instruments financiers dérivés 1

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2010/12 - Principes comptables généraux applicables aux instruments financiers dérivés 1 COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 2010/12 - Principes comptables généraux applicables aux instruments financiers dérivés 1 Avis du 8 septembre 2010 I. Introduction a. Absence de cadre conceptuel

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d État N 106/2010 France Prolongation des financements des CTI et des CPDE.

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d État N 106/2010 France Prolongation des financements des CTI et des CPDE. COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, 08.09.2010 C(2010)6217 Objet : Aide d État N 106/2010 France Prolongation des financements des CTI et des CPDE. Monsieur le Ministre, 1. Procédure (1) Par courrier électronique

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. EXTRAIT DES DÉCISIONS DE LA COMMISSION PERMANENTE Séance du 17 juillet 2009 DOSSIER N 2009 C07 A 31 106

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. EXTRAIT DES DÉCISIONS DE LA COMMISSION PERMANENTE Séance du 17 juillet 2009 DOSSIER N 2009 C07 A 31 106 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Politique : - Ressources humaines Programme : Opération : EXTRAIT DES DÉCISIONS DE LA COMMISSION PERMANENTE Séance du 17 juillet 2009 DOSSIER N 2009 C07 A 31 106 Objet : Frais de déplacement

Plus en détail

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire 19 Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire La retraite supplémentaire, encore appelée retraite surcomplémentaire, désigne les régimes de retraite facultatifs par capitalisation (non légalement

Plus en détail

PRISE EN CHARGE PARTIELLE DES TRAJETS DOMICILE TRAVAIL

PRISE EN CHARGE PARTIELLE DES TRAJETS DOMICILE TRAVAIL DIFFUSION OCTOBRE 2010 PRISE EN CHARGE PARTIELLE DES TRAJETS DOMICILE TRAVAIL POUR LES AGENTS PUBLICS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITOTORIALE DATE D EFFET : 1er JUILLET 2010 TEXTES DE REFERENCE : Décret

Plus en détail

N 1 2014 30 JANVIER SOMMAIRE

N 1 2014 30 JANVIER SOMMAIRE N 1 2014 30 JANVIER SOMMAIRE Page PERSONNEL PROVINCIAL Personnel non enseignant : - Résolution du Conseil provincial du 18 juin 2013 relative à la modification du statut du personnel provincial non enseignant

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 429 Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile Présentation Présenté par M. Jacques Brassard Ministre des Transports Éditeur officiel

Plus en détail

DÉCISION DU COMITÉ MIXTE DE L EEE N o 76/2011 du 1 er juillet 2011 modifiant l annexe VI (Sécurité sociale) et le protocole 37 de l accord EEE

DÉCISION DU COMITÉ MIXTE DE L EEE N o 76/2011 du 1 er juillet 2011 modifiant l annexe VI (Sécurité sociale) et le protocole 37 de l accord EEE 6.10.2011 Journal officiel de l Union européenne L 262/33 DÉCISION DU COMITÉ MIXTE DE L EEE N o 76/2011 du 1 er juillet 2011 modifiant l annexe VI (Sécurité sociale) et le protocole 37 de l accord EEE

Plus en détail

REGLEMENT. Subvention pour le redéveloppement des commerces et du logement dans les noyaux commerciaux

REGLEMENT. Subvention pour le redéveloppement des commerces et du logement dans les noyaux commerciaux Article 1er Définitions REGLEMENT Subvention pour le redéveloppement des commerces et du logement dans les noyaux commerciaux Les termes suivants sont définis comme suit dans le cadre de l application

Plus en détail

INFORMATION CONCERNANT LA REMUNERATION DE L ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) Textes de Références légales :

INFORMATION CONCERNANT LA REMUNERATION DE L ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) Textes de Références légales : Thonon-les-Bains, le 14 janvier 2016 INFORMATION CONCERNANT LA REMUNERATION DE L ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) Textes de Références légales : Convention Collective Nationale de travail des Assistants Maternels

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 25 mars 2016 modifiant l arrêté du 23 janvier 2008 relatif aux modalités de versement des ressources

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX N 2016 0001 C.C.A.P. Objet du Marché. Réfection des toitures de l Eglise, de la Mairie et du Pigeonnier

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX N 2016 0001 C.C.A.P. Objet du Marché. Réfection des toitures de l Eglise, de la Mairie et du Pigeonnier MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX N 2016 0001 C.C.A.P. Objet du Marché Réfection des toitures de l Eglise, de la Mairie et du Pigeonnier Maître de l Ouvrage COMMUNE DE PINS-JUSTARET Place du Château 31860 PINS-JUSTARET

Plus en détail

LA SIMPLIFICATION DU COMPTE PENIBILITE

LA SIMPLIFICATION DU COMPTE PENIBILITE LA SIMPLIFICATION DU COMPTE PENIBILITE Suite à 2 décrets de simplification du compte pénibilité parus au Journal Officiel du 31 Décembre 2015 : suppression de la fiche individuelle remplacée par une simple

Plus en détail

Délimitation de la VSGB et des zones d espaces ouverts contigües

Délimitation de la VSGB et des zones d espaces ouverts contigües plan régional d exécution spatiale Délimitation de la VSGB et des zones d espaces ouverts contigües Annexe IV : Registre des parcelles pour lesquelles les bénéfices et les dommages résultant de la planification

Plus en détail

Office. des régimes particuliers. de sécurité sociale

Office. des régimes particuliers. de sécurité sociale Office des régimes particuliers de sécurité sociale (ORPSS) + Statut social des accueillant(e)s d enfants Dernière mise à jour : 22/04/2015 (version 2015.2) GÉNÉRALITÉS... 3 CHAMP D APPLICATION... 3 LE

Plus en détail

MODELE DE DELIBERATION

MODELE DE DELIBERATION MODELE DE DELIBERATION OBJET : INSTAURATION OU MODIFICATION D UN REGIME INDEMNITAIRE dans.(nom de la collectivité) au profit des filières administrative, technique, police municipale, Le... (date), à...

Plus en détail

Déclaration d affiliation

Déclaration d affiliation Déclaration d affiliation 1. L affilié(e) ASSOCIATION SANS BUT LUCRATIF AGREEE PAR L ARRETE ROYAL DU 27 DECEMBRE 1967 Chaussée de Marche, 637-5100 NAMUR - Wierde : 081/32.06.11 - Fax : 081/30.74.09 Adr.

Plus en détail

Master en alternance dans l enseignement supérieur. Vade mecum à destination des étudiant(es)

Master en alternance dans l enseignement supérieur. Vade mecum à destination des étudiant(es) Master en alternance dans l enseignement supérieur Vade mecum à destination des étudiant(es) Préambule Ce document ne préjuge pas de l évolution des législations ni de l indexation et/ou des modifications

Plus en détail

Majoration de la contribution patronale d assurance chômage pour les embauches en CDD

Majoration de la contribution patronale d assurance chômage pour les embauches en CDD Chère cliente, cher client, Veuillez trouver ci-dessous le rappel des nouveautés du mois de juillet 2013: 1 ) Définition de la modulation de la contribution patronale d assurance chômage (source URSSAF)

Plus en détail

Tout sinistre doit faire l objet d une déclaration à l aide d un imprimé type dont un exemplaire est en ligne sur le site de la CFE-CGC

Tout sinistre doit faire l objet d une déclaration à l aide d un imprimé type dont un exemplaire est en ligne sur le site de la CFE-CGC Notice d information La solidarité est une force Le contrat Responsabilité Civile Défenseur Juridique est proposé par la MACIF société d assurance mutuelle à cotisations variables Entreprise régie par

Plus en détail

Contrat d accès au réseau de distribution d électricité (dénommé ci-après Contrat d accès )

Contrat d accès au réseau de distribution d électricité (dénommé ci-après Contrat d accès ) Contrat d accès au réseau de distribution d électricité (dénommé ci-après Contrat d accès ) Référence du contrat : Entre : Code EAN-GLN : Siège social : Numéro d entreprise : Numéro de TVA : Représenté

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 3 avril 2014 N de pourvoi: 13-15577 ECLI:FR:CCASS:2014:C200528 Non publié au bulletin Rejet Mme Flise (président), président SCP Boutet, SCP Piwnica

Plus en détail

Version 11-03-2011 PARTIE VI Titre II Chapitre VI Intervention dans les frais de transport Table des matières

Version 11-03-2011 PARTIE VI Titre II Chapitre VI Intervention dans les frais de transport Table des matières Version 11-03-2011 PARTIE VI Titre II Chapitre VI Intervention dans les frais de transport Table des matières 1. Bases légales et réglementaires 2. L utilisation du transport public 2.1 Généralités 2.2

Plus en détail

DEMANDE DE STAGE DE TRANSITION EN ENTREPRISE

DEMANDE DE STAGE DE TRANSITION EN ENTREPRISE DEMANDE DE STAGE DE TRANSITION EN ENTREPRISE (Réservé au FOREm) DATE DE RECEPTION... /. / N ST:. CPFI :........ (Réservé au FOREm) Entreprise :... N ERASME :. Stagiaire :... N ERASME :... Offre :... N

Plus en détail

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens FONDATION ifrap STATUTS I - But de la fondation Article 1 er - Objet et siège L'établissement dit «Fondation ifrap» a pour but d'effectuer des études et des recherches scientifiques sur l'efficacité des

Plus en détail

VAT PACKAGE. Accountemps. ISABELLE GRANATA 10 11 17-18 Mars 2010

VAT PACKAGE. Accountemps. ISABELLE GRANATA 10 11 17-18 Mars 2010 VAT PACKAGE Accountemps ISABELLE GRANATA 10 11 17-18 Mars 2010 MENU 1. Sources législatives 2. Objectifs 3. Nouvelles règles de localisation des services 4. Aspects pratiques: Autres adaptations 5. Impact

Plus en détail

TVA FACTURATION ET CONTROLE FISCAL DES FACTURES (LFR

TVA FACTURATION ET CONTROLE FISCAL DES FACTURES (LFR NOTE THÉMATIQUE TVA Mesures nouvelles, notamment Sur la facturation électronique et le contrôle fiscal Le 3janvier 2013 Fiscalité/TVA Source : La Direction des affaires fiscales La troisième loi de finances

Plus en détail

NOTICE PERMETTANT DE COMPLETER L ANNEXE FINANCIERE INNOVATION LORS DU DEPOT DE LA DEMANDE DE SUBVENTION ET DU PAIEMENT

NOTICE PERMETTANT DE COMPLETER L ANNEXE FINANCIERE INNOVATION LORS DU DEPOT DE LA DEMANDE DE SUBVENTION ET DU PAIEMENT NOTICE PERMETTANT DE COMPLETER L ANNEXE FINANCIERE INNOVATION LORS DU DEPOT DE LA DEMANDE DE SUBVENTION ET DU PAIEMENT Références réglementaires : RÈGLEMENT (CE) No 800/2008 DE LA COMMISSION du 6 août

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES ADMINISTRATEURS du Fonds de recherche du Québec Société et culture 1

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES ADMINISTRATEURS du Fonds de recherche du Québec Société et culture 1 CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES ADMINISTRATEURS du Fonds de recherche du Québec Société et culture 1 Adoption : 5 avril 2012 (résolution CA50-2012.04.05-R363) Loi sur le ministère du Conseil exécutif

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ; Avis n 14/2016 du 27 avril 2016

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ; Avis n 14/2016 du 27 avril 2016 1/8 Avis n 14/2016 du 27 avril 2016 Objet: Projet d arrêté royal portant exécution de l article 156bis, alinéa 1, première phrase, de la loi du 29 avril 1996 portant des dispositions sociales, en ce qui

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES ACHAT DE FOURNITURES DE BUREAU POUR LE CENTRE INTERCOMMUNAL DE GERONTOLOGIE Date et heure limites de réception des offres Le 25/07/2008 à 12h Marché

Plus en détail

FORMULAIRE ADEL/RELOGEMENT

FORMULAIRE ADEL/RELOGEMENT Impossible d'afficher l'image liée. Le fichier a peut-être été déplacé, renommé ou supprimé. Vérifiez que la liaison pointe vers le fichier et l'emplacement corrects. Annexe 1 FORMULAIRE ADEL/RELOGEMENT

Plus en détail

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE : UN CALENDRIER EN TROIS TEMPS

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE : UN CALENDRIER EN TROIS TEMPS N 118 - SOCIAL n 58 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 18 décembre 2013 ISSN 1769-4000 GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE : UN CALENDRIER EN TROIS TEMPS L essentiel La loi n 2013-504

Plus en détail

ANNEXE V-B CAHIER DES CHARGES POUR LE CERTIFICAT RELATIF À LA METHODOLOGIE

ANNEXE V-B CAHIER DES CHARGES POUR LE CERTIFICAT RELATIF À LA METHODOLOGIE CONVENTION DE SUBVENTION DU CER ANNEXE V-B CAHIER DES CHARGES POUR LE CERTIFICAT RELATIF À LA METHODOLOGIE TABLE DES MATIERES CAHIER DES CHARGES POUR UN RAPPORT INDÉPENDANT SUR LES CONSTATATIONS FACTUELLES

Plus en détail

LE R E C O U V R E M E N T SECURITE SOCIALE. 2 janvier 2008. Prélèvements sociaux sur les avantages de préretraites LFSS 2008.

LE R E C O U V R E M E N T SECURITE SOCIALE. 2 janvier 2008. Prélèvements sociaux sur les avantages de préretraites LFSS 2008. LE R E C O U V R E M E N T SECURITE SOCIALE 2 janvier 2008 Prélèvements sociaux sur les avantages de préretraites LFSS 2008 Table des Préretraites LFSS 2008 1. Introduction L objectif de ce document est

Plus en détail

14ème legislature. Texte de la question. Texte de la réponse

14ème legislature. Texte de la question. Texte de la réponse Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) http://www2.assemblee-nationale.fr/questions/detail/14/qe/81439 14ème legislature Question N : 81439 De Mme Marie-Christine Dalloz ( Les Républicains - Jura ) Question

Plus en détail

PREAMBULE. En outre, ce dispositif permet également de réduire le délai de paiement des indemnités journalières.

PREAMBULE. En outre, ce dispositif permet également de réduire le délai de paiement des indemnités journalières. CONVENTION RELATIVE AUX MODALITES DE CALCUL ET DE VERSEMENT DES INDEMNITES JOURNALIERES DE L ASSURANCE MALADIE ET MATERNITE AU TITRE DU REGIME OBLIGATOIRE Entre, La Caisse de Mutualité Sociale Agricole

Plus en détail

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement A l attention des élus et du personnel communal L Assainissement Non Collectif Une préoccupation commune, Une gestion intercommunale Définition : Tout système d assainissement effectuant la collecte, le

Plus en détail

Supprimer la dernière phrase

Supprimer la dernière phrase DECRET N 85-397 DU 3 AVRIL 1985 RELATIF A L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Modifié par : - Décret n 85-1230 du 23 novembre 1985 (J.O. du 24 novembre 1985) ; - Décret

Plus en détail

cykabore@yahoo.fr Novembre 2003 à septembre 2007

cykabore@yahoo.fr Novembre 2003 à septembre 2007 PREMIER RAPPORT NATIONAL REGULIER SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROTOCOLE DE CARTAGENA SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES BIOTECHNOLOGIQUES Partie Personne à contacter pour le rapport Nom et titre de la personne

Plus en détail

Préfecture de Guadeloupe Sous-Préfète chargée de mission Rue Lardenoy 97100 BASSE TERRE. aapess@guadeloupe.pref.gouv.fr.

Préfecture de Guadeloupe Sous-Préfète chargée de mission Rue Lardenoy 97100 BASSE TERRE. aapess@guadeloupe.pref.gouv.fr. Soutien de l économie sociale et solidaire APPEL A PROJETS DOSSIER DE CANDIDATURE Le dossier complet est à déposer à minuit au plus tard le 15 juillet 2016 sous forme postale à Préfecture de Guadeloupe

Plus en détail

ANNEXE II. (Article 8, paragraphe 1) Dispositions de conventions de sécurité sociale qui restent applicables:

ANNEXE II. (Article 8, paragraphe 1) Dispositions de conventions de sécurité sociale qui restent applicables: ANNEXE II (1) (A) DISPOSITIONS DE CONVENTIONS BILATÉRALES MAINTENUES EN VIGUEUR ET LIMITÉES, LE CAS ÉCHÉANT, AUX PERSONNES COUVERTES PAR CES DISPOSITIONS BILATÉRALES (Article 8, paragraphe 1) Observations

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIERE NATIONALE SIMPLIFIEE NOMMEE «ECHAFAUDAGES+»

CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIERE NATIONALE SIMPLIFIEE NOMMEE «ECHAFAUDAGES+» CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIERE NATIONALE SIMPLIFIEE NOMMEE «ECHAFAUDAGES+» (Arrêté du 9 décembre 2010 relatif aux incitations financières) Subvention pour l acquisition, par des

Plus en détail

1 - Règlement de la consultation

1 - Règlement de la consultation DOSSIER DE CONSULTATION ASSURANCES DU SITOA 3, PLACE DE LA MANUFACTURE 74150 RUMILLY 1 - Règlement de la consultation AURFASS Conrad s & Associés 57, Chemin de Létraz 74370 NAVES PARMELAN Tél. 04 50 60

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Communauté urbaine de Bordeaux Pôle Ressources et Conseil Direction des Moyens généraux Esplanade Charles de Gaulle 33076 Bordeaux cedex PRESTATIONS

Plus en détail

Liste d annonce des salaires pour l année 2014 Contrat n.

Liste d annonce des salaires pour l année 2014 Contrat n. Confidentiel À toutes les études affiliées Berne, le 5 décembre 2013/aln Liste d annonce des salaires pour l année 2014 Contrat n. Madame, Monsieur, Pour être en mesure de boucler l année en cours et débuter

Plus en détail

Prévoyance Avenant n 06-15

Prévoyance Avenant n 06-15 Convention collective nationale des Acteurs du Lien Social et Familial : centres sociaux et socioculturels, associations d accueil de jeunes enfants, associations de développement social local Prévoyance

Plus en détail

La Prestation de Service

La Prestation de Service La Prestation de Service Unique (P.S.U.) à l usage des parents CRÈCHE MUNICIPALE DE MANGOT www.villedugosier.fr Qu est-ce que la PSU? En vigueur en Guadeloupe depuis 2010, la Prestation de Service Unique

Plus en détail

VILLE DE FROUARD FOURNITURE DE RADIATEURS ELECTRIQUES POUR LES BESOINS DU CENTRE TECHNIQUE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.

VILLE DE FROUARD FOURNITURE DE RADIATEURS ELECTRIQUES POUR LES BESOINS DU CENTRE TECHNIQUE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A. VILLE DE FROUARD FOURNITURE DE RADIATEURS ELECTRIQUES POUR LES BESOINS DU CENTRE TECHNIQUE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P) (le présent cahier des clauses administratives contient

Plus en détail

D'autres questions? Vous souhaitez vérifier ou modifier les données vous concernant pour les allocations familiales?

D'autres questions? Vous souhaitez vérifier ou modifier les données vous concernant pour les allocations familiales? BP 10020 1070 ANDERLECHT Téléphone: 02 643 18 11 E-mail: infokbaf@attentia.be COURRIER IMPORTANT Allocations familiales après l obligation scolaire Etudiants Année académique 20-20 Vous recevez ce document

Plus en détail

Objet : Réversion - Loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe

Objet : Réversion - Loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe Le 27/06/2013 CIRCULAIRE 2013-9 - DRJ Objet : Réversion - Loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe Madame, Monsieur le directeur, La loi n 2013-404 du 17 mai 2013 (J.O.R.F. n 114 du

Plus en détail

Politique d utilisation des biens de l école Polyvalente des Îles

Politique d utilisation des biens de l école Polyvalente des Îles École Polyvalente des Îles 030, chemin de la Martinique L Étang-du-Nord (Québec) G4T 3R7 Tél. : (418) 986-5511 Téléc. : (418) 986-6791 Courriel : mireillercyr@csdesiles.qc.ca Site Internet : www.csdesiles.qc.ca

Plus en détail

ARRETES DEPARTEMENTAUX

ARRETES DEPARTEMENTAUX ARRETES DEPARTEMENTAUX SOLIDARITE Tarification 2004 Association lieu de vie «Embecado» 82600 Savenès AD n 2004-2213 du 1 er octobre 2004 Maison de Retraite Publique de Lauzerte AD n 2004-2230 du 4 octobre

Plus en détail

Objet de la consultation PRESTATION DE SERVICES DE RELATIONS PRESSE DU PALAIS DE TOKYO. Marché n 2-2015

Objet de la consultation PRESTATION DE SERVICES DE RELATIONS PRESSE DU PALAIS DE TOKYO. Marché n 2-2015 Objet de la consultation PRESTATION DE SERVICES DE RELATIONS PRESSE DU PALAIS DE TOKYO Marché n 2-2015 REGLEMENT DE LA CONSULTATION DATE ET HEURE LIMITES DE REMISE DES OFFRES : 12 novembre 2015 à 18h Date

Plus en détail

DELIBERATION RN n 32/ 2005 DU 15 JUIN 2005

DELIBERATION RN n 32/ 2005 DU 15 JUIN 2005 ROYAUME DE BELGIQUE Bruxelles, le Adresse : Av. Rue de Haute, la porte 139, de B-1000 Hal, 5 Bruxelles - 8, B-1060 Bruxelles Tél.: +32(0)2/542.72.00 +32(0)2/213.85.40 E-mail : commission@privacy.fgov.be

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDEDC/N2012-2138 SG/SRH/SDMEC/N2012-1188 Date: 13 décembre 2012

NOTE DE SERVICE DGER/SDEDC/N2012-2138 SG/SRH/SDMEC/N2012-1188 Date: 13 décembre 2012 MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET Direction générale de l'enseignement et de la recherche Service de l'enseignement technique Sous-direction des établissements, des dotations

Plus en détail