Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année"

Transcription

1 Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année

2 Objectifs du chapitre : Norton les - Description des circuits électriques : - Types de composants - Graphe du réseau - Lois de Kirchoff : fondamentaux : Norton - Notions sur les : - Fonctionnement - - Associations Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 2 / 39

3 En reliant les bornes d un générateur entre elles par un ou plusieurs matériaux conducteurs, on réalise un circuit fermé, dans lequel le courant électrique peut circuler. Norton Dans le cas contraire, le circuit est dit ouvert : un corps isolant (air, bakélite) interrompt le circuit, dans lequel le courant ne peut circuler. Pour ouvrir ou fermer un circuit, on utilise un interrupteur. les Circuit ouvert Circuit fermé Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 3 / 39

4 Les composants du circuit Norton les Le circuit électrique peut contenir un certain nombres d appareils aux propriétés différentes : Générateurs : batteries, générateurs de tension, piles... Récepteurs :, bobines, condensateurs... Appareils de mesure : voltmètres, ampèremètres, oscilloscopes... Appareils de sécurité : disjoncteurs, fusibles... Appareils de manœuvre : inverseurs... Récepteur Appareil de mesure A Récepteur Générateur Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 4 / 39

5 Dipôles polarisés, dipôles non polarisés Norton les Appareils polarisés Ils ont une borne (souvent rouge) et une borne (souvent bleue ou verte) de polarités indépendantes du sens du courant. Exemple : piles et accumulateurs. L intensité qui les traverse peut être positive ou négative. Ainsi, ils fonctionnent en électromoteurs si le sens conventionnel du courant sort par la borne, et en contre-électromoteur si le sens conventionnel du courant sort par la borne. Appareils non polarisés En l absence de courant, ils sont aussi appelés récepteurs véritables. Exemples : moteurs, électrolyseurs. Ils se polarisent si un courant les traverse, et ne fonctionnent qu en électromoteurs. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 5 / 39

6 Nœuds et mailles d un circuit Norton les Un réseau électrique est constitué d un ensemble de dipôles linéaires ; ceux-ci sont reliés par des fils de résistance négligeable. Le réseau est formé de branches, reliées entre elles par des nœuds, et formant des mailles. L ensemble est appelé graphe du réseau. - plusieurs dipôles reliés en série constituent une branche ; - un point du réseau relié à trois branches au moins est appelé nœud ; - une maille est un parcours fermé, constitué de branches et ne passant qu une seule fois par un nœud donné. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 6 / 39

7 Nœuds et mailles d un circuit Norton les Un réseau électrique est constitué d un ensemble de dipôles linéaires ; ceux-ci sont reliés par des fils de résistance négligeable. Le réseau est formé de branches, reliées entre elles par des nœuds, et formant des mailles. L ensemble est appelé graphe du réseau. - plusieurs dipôles reliés en série constituent une branche ; - un point du réseau relié à trois branches au moins est appelé nœud ; - une maille est un parcours fermé, constitué de branches et ne passant qu une seule fois par un nœud donné. branche Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 6 / 39

8 Nœuds et mailles d un circuit Norton les Un réseau électrique est constitué d un ensemble de dipôles linéaires ; ceux-ci sont reliés par des fils de résistance négligeable. Le réseau est formé de branches, reliées entre elles par des nœuds, et formant des mailles. L ensemble est appelé graphe du réseau. - plusieurs dipôles reliés en série constituent une branche ; - un point du réseau relié à trois branches au moins est appelé nœud ; - une maille est un parcours fermé, constitué de branches et ne passant qu une seule fois par un nœud donné. branche nœud Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 6 / 39

9 Nœuds et mailles d un circuit Norton les Un réseau électrique est constitué d un ensemble de dipôles linéaires ; ceux-ci sont reliés par des fils de résistance négligeable. Le réseau est formé de branches, reliées entre elles par des nœuds, et formant des mailles. L ensemble est appelé graphe du réseau. - plusieurs dipôles reliés en série constituent une branche ; - un point du réseau relié à trois branches au moins est appelé nœud ; - une maille est un parcours fermé, constitué de branches et ne passant qu une seule fois par un nœud donné. nœud branche maille Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 6 / 39

10 Association en série, résistance équivalente Lorsque plusieurs composants sont placés sur une même branche du circuit, on dit qu ils sont placés en série. Dans ce circuit par exemple, les deux sont placées en série : R 1 R 2 Norton les Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 7 / 39

11 Association en série, résistance équivalente Lorsque plusieurs composants sont placés sur une même branche du circuit, on dit qu ils sont placés en série. Dans ce circuit par exemple, les deux sont placées en série : R 1 R 2 R éq Norton les On peut représenter ces deux comme une seule résistance équivalente. Dans le cas d une association série, la résistance équivalente est égale à la somme des : R éq = R 1 + R 2 Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 7 / 39

12 Association en série, pont diviseur de tension Plusieurs associées en série constituent ce qu on appelle un pont diviseur de tension. R 1 R 2 Norton les U 1 Une chute de tension apparaît dans chacun des dipôles successifs. Cette chute de tension est proportionnelle à la tension appliquée au pont (U). Elle est proportionnelle à la résistance du dipôle, et inversement proportionnelle à la résistance totale du pont. Ici : U 1 = U U U 2 R 1 R 1 + R 2 ; U 2 = U R 2 R 1 + R 2 Remarque : U 1 + U 2 = U Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 8 / 39

13 Association en parallèle, résistance équivalente Lorsque des composants sont placés sur des branches du circuit reliant deux mêmes nœuds, on dit qu ils sont placés en parallèle, ou en dérivation. Ici, deux placées en parallèle : R 1 R 2 Norton les Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 9 / 39

14 Association en parallèle, résistance équivalente Lorsque des composants sont placés sur des branches du circuit reliant deux mêmes nœuds, on dit qu ils sont placés en parallèle, ou en dérivation. Ici, deux placées en parallèle : R 1 R 2 R éq Norton les On peut représenter ces deux comme une seule résistance équivalente. Dans le cas d une association parallèle, la conductance équivalente est égale à la somme des conductance : G éq = G 1 + G 2 1 R éq = 1 R R 2 où la conductance G est l inverse de la résistance : G = 1 R Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 9 / 39

15 Association en parallèle, pont diviseur de courant Norton les Plusieurs associées en parallèle constituent ce qu on appelle un pont diviseur de courant. I R 1 I 1 R 2 I 2 Le courant qui traverse chacune des branches est proportionnel au courant injecté dans le diviseur (I). Elle est proportionnelle à la résistance de l autre branche, et inversement proportionnelle à la résistance totale du pont : I 1 = I R 2 R 1 + R 2 ; I 2 = I R 1 R 1 + R 2 Remarque : I 1 + I 2 = I Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 10 / 39

16 Lois des nœuds La somme algébrique des courants entrant dans un nœud est égale à la somme algébrique des courants qui en sortent. Norton les Cette loi exprime la conservation de la charge dans un circuit électrique. i 2 i 1 i 3 i 1 = i 2 + i 3 Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 11 / 39

17 : exemple d application Norton I g A I R I L R 1 Une lampe et une résistance R 1 sont branchées en parallèle sur un générateur de courant, délivrant une intensité I g = 0,5 A. Un ampèremètre mesure le courant I R = 0,3 A traversant la résistance. Comment trouver I L? les Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 12 / 39

18 : exemple d application Norton les I g A A I R I L R 1 Appliquons la loi des nœuds au point A : Une lampe et une résistance R 1 sont branchées en parallèle sur un générateur de courant, délivrant une intensité I g = 0,5 A. Un ampèremètre mesure le courant I R = 0,3 A traversant la résistance. Comment trouver I L? I g = I R + I L I L = I g I R I L = 0,2 A Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 12 / 39

19 Considérons N branches parallèles, comprenant chacune un générateur de tension parfait en série avec une résistance : R 1 R 2 R 3 R 4 R N Norton U 1 U 2 U 3 U 4 U N les Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 13 / 39

20 Norton les Considérons N branches parallèles, comprenant chacune un générateur de tension parfait en série avec une résistance : U 1 R 1 U 2 R 2 U 3 R 3 U 4 R 4 U N La tension aux bornes des branches vaut alors : N U n G n n=1 U Totale = N G n n=1 R N U Totale Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 13 / 39

21 Lois des mailles Norton les La somme algébrique des différences de potentiel le long d une maille d un circuit est nulle. Cette loi exprime la conservation de l énergie dans un circuit électrique. Une des conséquences de la loi des mailles est la suivante : dans un circuit série, la somme des chutes de tension entre les bornes des est égale à la tension appliquée. V 1 V 2 V g U 1 + U 2 = U g U g est la tension appliquée aux bornes du générateur, U 1 et U 2 les chutes de tension aux bornes de la lampe et du potentiomètre. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 14 / 39

22 : exemple d application Norton I R L U L R 1 U 1 Une lampe de résistance R L et une résistance R 1 sont branchées en série sur un générateur de tension, délivrant une tension U g = 12 V. Comment calculer la chute de tension dans la lampe, U L? les U g Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 15 / 39

23 : exemple d application Norton les I R L U L U g R 1 U 1 Une lampe de résistance R L et une résistance R 1 sont branchées en série sur un générateur de tension, délivrant une tension U g = 12 V. Comment calculer la chute de tension dans la lampe, U L? La loi d Ohm nous permet d écrire U 1 = R 1 I et U L = R L I. Par conséquent : U 1 = U LR 1 R L Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 15 / 39

24 : exemple d application Norton les I R L U L U g R 1 U 1 Une lampe de résistance R L et une résistance R 1 sont branchées en série sur un générateur de tension, délivrant une tension U g = 12 V. Comment calculer la chute de tension dans la lampe, U L? La loi d Ohm nous permet d écrire U 1 = R 1 I et U L = R L I. Par conséquent : U 1 = U LR 1 R L Appliquons la loi des mailles sur l unique maille du circuit :U g = U L + U 1 = U L + U LR 1 R L = R1+R L R L U L. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 15 / 39

25 : exemple d application Norton les I R L U L U g R 1 U 1 Une lampe de résistance R L et une résistance R 1 sont branchées en série sur un générateur de tension, délivrant une tension U g = 12 V. Comment calculer la chute de tension dans la lampe, U L? La loi d Ohm nous permet d écrire U 1 = R 1 I et U L = R L I. Par conséquent : U 1 = U LR 1 R L Appliquons la loi des mailles sur l unique maille du circuit :U g = U L + U 1 = U L + U LR 1 R L = R1+R L R L U L. D où nous tirons finalement : U L = R L R 1 + R L U g Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 15 / 39

26 Norton les Dans un réseau électrique linéaire, le courant (ou la tension) dans une branche quelconque est égal à la somme algébrique des courants (ou des tensions) obtenus dans cette branche sous l effet de chacune des sources indépendantes prise isolément, toutes les autres ayant été remplacées par leur résistance interne. L énoncé de ce théorème est à connaître par cœur. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 16 / 39

27 On peut remplacer tout circuit linéaire, qui alimente par les bornes A et B un dipôle D, par un générateur de tension idéal en série avec une résistance R Th. La fem E Th du générateur est égale à la ddp mesurée entre A et B quand le dipôle D est débranché. Norton les La résistance R Th est égale à la résistance mesurée entre A et B quand le dipôle D est débranché et que les générateurs sont remplacés par leurs internes. L énoncé de ce théorème est à connaître par cœur. Le théorème de est à privilégier lorsqu on s intéresse à des dipôles en série. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 17 / 39

28 : exemple d application Déterminer l équivalent de du «dipôle» AB : A E 1 R 1 R 2 E 3 R 3 B Norton les E 2 1 re étape Lorsque le dipôle AB est débranché, à vide, le courant est nul : I = 0. La force électromotrice totale aux bornes du dipôle vaut alors : E Th = E 1 E 2 + E 3 Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 18 / 39

29 : exemple d application Norton les 2 e étape Lorsque les générateurs E 1, E 2 et E 3 sont remplacées par leurs internes (qui sont nulles pour des générateurs de tension idéaux), on obtient le graphe suivant : R 1 R 2 R 3 A B La résistance équivalente de ces placées en parallèle vaut R Th = R 1 + R 2 + R 3. Bilan Le graphe AB est équivalent au dipôle de suivant : A E Th R Th B Avec R Th = R 1 + R 2 + R 3 et E Th = E 1 E 2 + E 3. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 19 / 39

30 Norton Norton On peut remplacer tout circuit linéaire, qui alimente par les bornes A et B un dipôle D, par un générateur de courant idéal en parallèle avec une résistance R N. L intensité I N du générateur est égale au courant de court-circuit entre A et B quand le dipôle D est débranché. Norton les La résistance R N est égale à la résistance mesurée entre A et B quand le dipôle D est débranché et que les générateurs sont remplacés par leurs internes. L énoncé de ce théorème est à connaître par cœur. Le théorème de Norton est à privilégier lorsqu on s intéresse à des dipôles en parallèle. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 20 / 39

31 Norton : exemple d application Déterminer l équivalent de Norton du «dipôle» AB : Norton les I 1 R 1 I 2 R 2 I 3 R 3 1 re étape Lorsqu on place les pôles A et B en court-circuit, la tension aux bornes du dipôle est nulle.il n y a donc aucun courant à travers les trois du circuit. Le courant de court-circuit est donc égal à : I N = I 1 + I 2 + I 3 B A Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 21 / 39

32 Norton : exemple d application Norton les 2 e étape Lorsque les trois générateurs de courant idéaux sont remplacés par leurs internes (qui sont infinies pour des générateurs de courant idéaux), on obtient le graphe : R N est équivalente aux trois B R 1, R 2 et R 3, R 1 R 2 R placées en parallèle : 3 1 A = R N R 1 R 1 R 1 Bilan Le dipôle équivalent de Norton est donc le suivant : B avec I N = I 1 + I 2 + I 3 I 1 R 1 et R N = (R R R 1 3 ) 1. A Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 22 / 39

33 Conversion -Norton Norton les Il est possible de convertir un circuit de en circuit de Norton, et ce de manière simple. Pour passer de à Norton, on écrit : R N = R Th, I N = E Th /R Th Pour passer de Norton à, on écrit : À retenir : R Th = R N, E Th = I N R N - la résistance équivalente n est pas modifiée ; - la tension de est reliée à l intensité de Norton par une formule semblable à la loi d Ohm. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 23 / 39

34 des Norton les La résistance est un élément essentiel des circuits électriques. Très courant, il permet entre autres de réguler la tension d un circuit. C est pourquoi il est essentiel de pouvoir déterminer de manière standard et rapide les caractéristiques d une résistance. Pour cette raison, les portent toutes le même code de couleurs, qui permet de lire leurs propriétés. Ce code est régi par la norme internationale CEI Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 24 / 39

35 des : règles La résistance d un composant est indiqué à l aide d un système d anneaux. Une résistance porte 4 anneaux de couleurs. Les trois premiers anneaux indiquent la résistance du composant. Le quatrième anneau indique la tolérance, c est à dire l incertitude du constructeur, sur la valeur de cette résistance. La couleur de chaque anneau correspond à un nombre : Norton les 1er chiffre 2ème chiffre Tolérance Multiplicateur Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 25 / 39

36 des : règles Norton les La résistance du composant est indiquée en utilisant le code couleur suivant : Couleur Premier chiffre Deuxième chiffre Multiplicateur Noir Marron Rouge Orange Jaune Vert Bleu Violet Gris Blanc Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 26 / 39

37 des : règles Norton les La tolérance sur la résistance du composant est indiquée en utilisant le code couleur suivant : Couleur Tolérance Marron 1% Rouge 2% Vert 0,5% Bleu 0,25% Violet 0,1% Gris 0,05% Or 5% Argent 10% Néant 20% Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 27 / 39

38 des : exemples Norton les Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 28 / 39

39 des : exemples Norton les Lecture de la résistance : Noir=0 ;Marron=1 ;Noir= 10 0 R = = 1 Ω Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 28 / 39

40 des : exemples Norton les Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 29 / 39

41 des : exemples Norton les Lecture de la résistance : Noir=0 ;Marron=1 ;Orange= 10 3 R = = 1 kω Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 29 / 39

42 des : exemples Norton les Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 30 / 39

43 des : exemples Norton les Lecture de la résistance : Rouge=2 ;Violet=7 ;Vert= 10 5 R = = 2,7 MΩ Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 30 / 39

44 des : exemples Norton les Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 31 / 39

45 des : exemples Norton les Lecture de la résistance : Bleu=6 ;Jaune=4 ;Marron= 10 1 R = = 640 Ω Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 31 / 39

46 électrique Norton les On considère le plus souvent qu un fil électrique possède une résistance électrique nulle. Ceci est vrai en général dans un circuit électrique, par comparaison avec les autres éléments résistifs du circuit. Il peut arriver cependant qu on ne puisse pas négliger la résistance du fil électrique. C est la cas par exemple pour les transports sur de longues distances (réseau de distribution électrique) ou pour des systèmes de mesure de grande précision. de cuivre de longueur L et de section S? Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 32 / 39

47 Rudiments d analyse dimensionnelle Norton les Principe : en Physique, les équations représentent des grandeurs physiques, énergie, pression, longueur, etc. Celles-ci peuvent toutes se ramener à quatre grandeurs fondamentales : le temps, la masse, la distance, et le courant électrique. Exemples : la vitesse (qui s exprime en m s 1 ), est homogène à une longueur divisée par un temps. On note [V ] = [L][T ] 1. l énergie, exprimée en J, est homogène à une masse, multipliée par une vitesse au carré : [E] = [M][V ] 2 = [M][L] 2 [T ] 2. La tension est égale à la puissance dissipée, divisée par le courant (P = U I) : [V ] = [P][A] = [M][L] 2 [A] 1 [T ] 3. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 33 / 39

48 : analyse dimensionnelle Norton les Soit un fil électrique réalisé dans un métal conducteur. Les données dont nous disposons pour déterminer la résistance de ce fil sont les suivantes : - Sa longueur, L, en m - Sa section, S, en m 2 - La résistivité du matériau, ρ, en Ω m La résistivité du matériau représente sa propension à s opposer au passage du courant. Plus elle est faible, et plus le matériau est conducteur. 1 Ω m correspond à une résistance de 1 Ω, pour une longueur de matériau de 1 m, sur une section de 1 m 2. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 34 / 39

49 : analyse dimensionnelle Norton les Soit un fil électrique réalisé dans un métal conducteur. Les données dont nous disposons pour déterminer la résistance de ce fil sont les suivantes : - Sa longueur, L, en m - Sa section, S, en m 2 - La résistivité du matériau, ρ, en Ω m La résistivité du matériau représente sa propension à s opposer au passage du courant. Plus elle est faible, et plus le matériau est conducteur. 1 Ω m correspond à une résistance de 1 Ω, pour une longueur de matériau de 1 m, sur une section de 1 m 2. [R] = ([R][L]) [L] 2 [L] Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 34 / 39

50 : analyse dimensionnelle Norton les Soit un fil électrique réalisé dans un métal conducteur. Les données dont nous disposons pour déterminer la résistance de ce fil sont les suivantes : - Sa longueur, L, en m - Sa section, S, en m 2 - La résistivité du matériau, ρ, en Ω m La résistivité du matériau représente sa propension à s opposer au passage du courant. Plus elle est faible, et plus le matériau est conducteur. 1 Ω m correspond à une résistance de 1 Ω, pour une longueur de matériau de 1 m, sur une section de 1 m 2. [R] = ([R][L]) [L] 2 [L] R = ρ L S Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 34 / 39

51 Norton les En règle générale, ρ est une fonction de la du matériau : ρ = f (T ). En fonction de sa, le matériau présente un comportement différent vis-à-vis du passage du courant. Cette variation est représentée par le coefficient de, noté α. La résistivité d un matériau à la T 0 + θ est donnée par la relation : ρ = ρ 0 (1 + αθ) En particulier, pour les métaux à ambiante, ρ croit linéairement avec la. Certaines sondes (Pt 100) utilisent cet effet pour la mesure de T. α s exprime en K 1. Pour des métaux, α est typiquement de l ordre de quelques 10 3 K 1. Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 35 / 39

52 Le pont de Wheatstone est un instrument de mesure de résistance. Il permet de déterminer la valeur d une résistance inconnue grâce à trois trois autres connues. A Norton U D R 1 R3 B les R2 R x C Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 36 / 39

53 Le pont de Wheatstone est un instrument de mesure de résistance. Il permet de déterminer la valeur d une résistance inconnue grâce à trois trois autres connues. A Norton U D U Pont R 1 R3 B les R2 R x Lorsque U Pont vaut 0, alors le pont est dit à l équilibre. On peut alors déterminer R x : R x = R 2R 3 R 1 Remarque : le même principe est utilisé pour mesurer des capacités (pont de Sauty) ou des inductances (pont de Maxwell). C Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 36 / 39

54 ou transformation triangle-étoile Norton les Le théorème de permet d établir une équivalence entre des placées en triangle et des placées en étoiles. C C A R 3 R 1 R2 B A R A R C R B B Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 37 / 39

55 Conversion triangle-étoile Norton les La résistance d une branche de l étoile équivalente est égale au produit des adjacentes divisé par la somme totale des. R 3 R 1 R A = R 1 + R 2 + R 3 R 1 R 2 R B = R 1 + R 2 + R 3 R 2 R 3 R C = R 1 + R 2 + R 3 Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 38 / 39

56 Conversion étoile-triangle Norton les La résistance d une branche du triangle équivalent est égale à la somme des produits des, divisée par la résistance de la branche opposée : R 1 = R AR B + R B R C + R C R A R C R 2 = R AR B + R B R C + R C R A R A R 3 = R AR B + R B R C + R C R A R B Mathieu Bardoux (IUT GTE) Cours d électricité 1 re année 39 / 39

CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - I. Mesure directe de résistors avec ohmmètre - comparaison de deux instruments de mesure

CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - I. Mesure directe de résistors avec ohmmètre - comparaison de deux instruments de mesure Introduction CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - La mesure d une résistance s effectue à l aide d un multimètre. Utilisé en mode ohmmètre, il permet une mesure directe de résistances hors

Plus en détail

Cours d électricité. Introduction. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie

Cours d électricité. Introduction. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie Cours d électricité Introduction Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Le terme électricité provient du grec ἤλεκτρον

Plus en détail

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT OBJECTIFS Savoir utiliser le multimètre pour mesurer des grandeurs électriques Obtenir expérimentalement

Plus en détail

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2 CHPITRE IX Modèle de Thévenin & modèle de Norton Les exercices EXERCICE N 1 R 3 E = 12V R 1 = 500Ω R 2 = 1kΩ R 3 = 1kΩ R C = 1kΩ E R 1 R 2 U I C R C 0V a. Dessiner le générateur de Thévenin vu entre les

Plus en détail

CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques

CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques VIII. 1 Ce chapitre porte sur les courants et les différences de potentiel dans les circuits. VIII.1 : Les résistances en série et en parallèle On

Plus en détail

Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F

Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F I) Electrostatique : 1) Les charges électriques : On étudie l électricité statique qui apparaît par frottement sur un barreau d ébonite puis sur un barreau

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire IUT Louis Pasteur Mesures Physiques Electronique Analogique 2ème semestre 3ème partie Damien JACOB 08-09 Le transistor bipolaire I. Description et symboles Effet transistor : effet physique découvert en

Plus en détail

GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE

GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE Distributeur exclusif de GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE INTRODUCTION...2 GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE...2 La température...2 Unités de mesure de température...3 Echelle de température...3

Plus en détail

Méthodes de Caractérisation des Matériaux. Cours, annales http://www.u-picardie.fr/~dellis/

Méthodes de Caractérisation des Matériaux. Cours, annales http://www.u-picardie.fr/~dellis/ Méthodes de Caractérisation des Matériaux Cours, annales http://www.u-picardie.fr/~dellis/ 1. Symboles standards et grandeurs électriques 3 2. Le courant électrique 4 3. La résistance électrique 4 4. Le

Plus en détail

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Sous la direction : M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Préparation et élaboration : AMOR YOUSSEF Présentation et animation : MAHMOUD EL GAZAH MOHSEN BEN LAMINE AMOR YOUSSEF Année scolaire : 2007-2008 RECUEIL

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

Electrocinétique Livret élève

Electrocinétique Livret élève telier de Physique Secondaire supérieur Electrocinétique Livret élève ouquelle Véronique Pire Joëlle Faculté des Sciences Diffusé par Scienceinfuse, ntenne de Formation et de Promotion du secteur Sciences

Plus en détail

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE Titulaire : A. Rauw 5h/semaine 1) MÉCANIQUE a) Cinématique ii) Référentiel Relativité des notions de repos et mouvement Relativité de la notion de trajectoire Référentiel

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma TP THÈME LUMIÈRES ARTIFICIELLES 1STD2A CHAP.VI. INSTALLATION D ÉCLAIRAGE ÉLECTRIQUE SÉCURISÉE I. RISQUES D UNE ÉLECTROCUTION TP M 02 C PAGE 1 / 4 Courant Effets électriques 0,5 ma Seuil de perception -

Plus en détail

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m.

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m. EXERCICES SUR LA PUISSANCE DU COURANT ÉLECTRIQUE Exercice 1 En zone tempérée pour une habitation moyennement isolée il faut compter 40 W/m 3. Sur un catalogue, 4 modèles de radiateurs électriques sont

Plus en détail

Module 3 : L électricité

Module 3 : L électricité Sciences 9 e année Nom : Classe : Module 3 : L électricité Partie 1 : Électricité statique et courant électrique (chapitre 7 et début du chapitre 8) 1. L électrostatique a. Les charges et les décharges

Plus en détail

Précision d un résultat et calculs d incertitudes

Précision d un résultat et calculs d incertitudes Précision d un résultat et calculs d incertitudes PSI* 2012-2013 Lycée Chaptal 3 Table des matières Table des matières 1. Présentation d un résultat numérique................................ 4 1.1 Notations.........................................................

Plus en détail

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques IX. 1 L'appareil de mesure qui permet de mesurer la différence de potentiel entre deux points d'un circuit est un voltmètre, celui qui mesure le courant

Plus en détail

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH LA GUZZITHÈQUE 1/5 10/06/06 CIRCUIT DE CHARGE BOSCH Ce document est issu d un article de l Albatros, revue de liaison du MGCF, lui-même issu du Gambalunga, revue anglaise de liaison du MGC d Angleterre.

Plus en détail

MESURE DE LA TEMPERATURE

MESURE DE LA TEMPERATURE 145 T2 MESURE DE LA TEMPERATURE I. INTRODUCTION Dans la majorité des phénomènes physiques, la température joue un rôle prépondérant. Pour la mesurer, les moyens les plus couramment utilisés sont : les

Plus en détail

Union générale des étudiants de Tunisie Bureau de l institut Préparatoire Aux Etudes D'ingénieurs De Tunis. Modèle de compte-rendu de TP.

Union générale des étudiants de Tunisie Bureau de l institut Préparatoire Aux Etudes D'ingénieurs De Tunis. Modèle de compte-rendu de TP. Union générale des étudiants de Tunisie Modèle de compte-rendu de TP Dipôle RC Ce document a été publié pour l unique but d aider les étudiants, il est donc strictement interdit de l utiliser intégralement

Plus en détail

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique Chapitre 7 Circuits Magnétiques et Inductance 7.1 Introduction 7.1.1 Production d un champ magnétique Si on considère un conducteur cylindrique droit dans lequel circule un courant I (figure 7.1). Ce courant

Plus en détail

Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit

Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit ENONCE : Une lampe à incandescence de 6 V 0,1 A est branchée aux bornes d une pile de force électromotrice E = 6 V et de résistance

Plus en détail

Chapitre 1 - Les circuits électriques

Chapitre 1 - Les circuits électriques Chapitre 1 - Les circuits électriques Lois fondamentales Historique des versions Version Auteur Description 1.0 pjean Version corrigée et enrichie - portage sous OOo. 2009-09-27 pcornelis Version originale

Plus en détail

Charges électriques - Courant électrique

Charges électriques - Courant électrique Courant électrique Charges électriques - Courant électrique Exercice 6 : Dans la chambre à vide d un microscope électronique, un faisceau continu d électrons transporte 3,0 µc de charges négatives pendant

Plus en détail

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples.

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples. Référentiel CAP Sciences Physiques Page 1/9 SCIENCES PHYSIQUES CERTIFICATS D APTITUDES PROFESSIONNELLES Le référentiel de sciences donne pour les différentes parties du programme de formation la liste

Plus en détail

Chapitre 11 Bilans thermiques

Chapitre 11 Bilans thermiques DERNIÈRE IMPRESSION LE 30 août 2013 à 15:40 Chapitre 11 Bilans thermiques Table des matières 1 L état macroscopique et microcospique de la matière 2 2 Énergie interne d un système 2 2.1 Définition.................................

Plus en détail

Electricité Générale

Electricité Générale Electricité Générale Electricité 1 Livret 4 Résistance Loi d Ohm Loi de Joule Mise à jour février 2007 *FC1207041.1* FC 1207 04 1.1 Centre National d Enseignement et de Formation A Distance Réalisation

Plus en détail

Nombres, mesures et incertitudes en sciences physiques et chimiques. Groupe des Sciences physiques et chimiques de l IGEN

Nombres, mesures et incertitudes en sciences physiques et chimiques. Groupe des Sciences physiques et chimiques de l IGEN Nombres, mesures et incertitudes en sciences physiques et chimiques. Groupe des Sciences physiques et chimiques de l IGEN Table des matières. Introduction....3 Mesures et incertitudes en sciences physiques

Plus en détail

LES APPAREILS A DEVIATION EN COURANT CONTINU ( LES APPREILS MAGNETOELECTRIQUES)

LES APPAREILS A DEVIATION EN COURANT CONTINU ( LES APPREILS MAGNETOELECTRIQUES) Chapitre 3 LES APPARELS A DEVATON EN COURANT CONTNU ( LES APPRELS MAGNETOELECTRQUES) - PRNCPE DE FONCTONNEMENT : Le principe de fonctionnement d un appareil magnéto-électrique est basé sur les forces agissant

Plus en détail

1 Systèmes triphasés symétriques

1 Systèmes triphasés symétriques 1 Systèmes triphasés symétriques 1.1 Introduction Un système triphasé est un ensemble de grandeurs (tensions ou courants) sinusoïdales de même fréquence, déphasées les unes par rapport aux autres. Le système

Plus en détail

Les puissances 4. 4.1. La notion de puissance. 4.1.1. La puissance c est l énergie pendant une seconde CHAPITRE

Les puissances 4. 4.1. La notion de puissance. 4.1.1. La puissance c est l énergie pendant une seconde CHAPITRE 4. LES PUISSANCES LA NOTION DE PUISSANCE 88 CHAPITRE 4 Rien ne se perd, rien ne se crée. Mais alors que consomme un appareil électrique si ce n est les électrons? La puissance pardi. Objectifs de ce chapitre

Plus en détail

Les Mesures Électriques

Les Mesures Électriques Les Mesures Électriques Sommaire 1- La mesure de tension 2- La mesure de courant 3- La mesure de résistance 4- La mesure de puissance en monophasé 5- La mesure de puissance en triphasé 6- La mesure de

Plus en détail

La charge électrique C6. La charge électrique

La charge électrique C6. La charge électrique Fiche ACTIVIT UM 8. / UM 8. / 8. La charge électrique 8. La charge électrique C6 Manuel, p. 74 à 79 Manuel, p. 74 à 79 Synergie UM S8 Corrigé Démonstration La charge par induction. Comment un électroscope

Plus en détail

Cours 9. Régimes du transistor MOS

Cours 9. Régimes du transistor MOS Cours 9. Régimes du transistor MOS Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ACSI à l UPMC Octobre-décembre 005 Dans ce document le transistor MOS est traité comme un composant électronique.

Plus en détail

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere Module d Electricité 2 ème partie : Electrostatique Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere 1 Introduction Principaux constituants de la matière : - protons : charge

Plus en détail

La température du filament mesurée et mémorisée par ce thermomètre Infra-Rouge(IR) est de 285 C. EST-CE POSSIBLE?

La température du filament mesurée et mémorisée par ce thermomètre Infra-Rouge(IR) est de 285 C. EST-CE POSSIBLE? INVESTIGATION De nombreux appareils domestiques, convecteurs, chauffe-biberon, cafetière convertissent l énergie électrique en chaleur. Comment interviennent les grandeurs électriques, tension, intensité,

Plus en détail

Choix multiples : Inscrire la lettre correspondant à la bonne réponse sur le tiret. (10 pts)

Choix multiples : Inscrire la lettre correspondant à la bonne réponse sur le tiret. (10 pts) SNC1D test d électricité Nom : Connaissance et Habiletés de la pensée compréhension (CC) (HP) Communication (Com) Mise en application (MA) 35 % 30 % 15 % 20 % /42 /31 grille /19 Dans tout le test, les

Plus en détail

ACCREDITATION CERTIFICATE. N 2-1144 rév. 1. Satisfait aux exigences de la norme NF EN ISO/CEI 17025 : 2005 Fulfils the requirements of the standard

ACCREDITATION CERTIFICATE. N 2-1144 rév. 1. Satisfait aux exigences de la norme NF EN ISO/CEI 17025 : 2005 Fulfils the requirements of the standard Convention N 2366 Section s ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1144 rév. 1 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation (Cofrac)

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

Chapitre 3 CONDUCTEURS ET ISOLANTS

Chapitre 3 CONDUCTEURS ET ISOLANTS Chapitre 3 CONDUCTEURS ET ISOLANTS Circuit à réaliser Réalisez les circuits ci-dessous, constitué d une lampe (ou une D.E.L. qui est plus sensible que la lampe), une pile et des objets conducteurs ou isolants.

Plus en détail

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B.

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B. Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant. - Le régime linéaire. Le courant collecteur est proportionnel

Plus en détail

Le circuit électrique

Le circuit électrique BULLETIN SPÉCIAL N 2 Le circuit électrique Théorie un peu de réflexion Intro L électricité est une source d énergie. Une énergie que l on peut facilement transformer en mouvement, lumière ou chaleur. L

Plus en détail

Les transistors à effet de champ

Les transistors à effet de champ etour au menu! Les transistors à effet de champ 1 tructure A TANITO à JONCTION (JFET) Contrairement aux transistors bipolaires dont le fonctionnement repose sur deux types de porteurs les trous et les

Plus en détail

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Objectifs : - Savoir que : o Le watt (W) est l unité de puissance o Le joule (J) est l unité de l énergie o L intensité du courant électrique

Plus en détail

Sciences physiques Stage n

Sciences physiques Stage n Sciences physiques Stage n C.F.A du bâtiment Ermont 1 Activité 1 : 1) Observer les plaquettes d appareils électriques suivantes et relever les indications utiles pour un utilisateur quelconque : Four électrique

Plus en détail

Donner les limites de validité de la relation obtenue.

Donner les limites de validité de la relation obtenue. olutions! ours! - Multiplicateur 0 e s alculer en fonction de. Donner les limites de validité de la relation obtenue. Quelle est la valeur supérieure de? Quel est le rôle de 0? - Multiplicateur e 0 s alculer

Plus en détail

I GENERALITES SUR LES MESURES

I GENERALITES SUR LES MESURES 2 Dans le cas d intervention de dépannage l usage d un multimètre est fréquent. Cet usage doit respecter des méthodes de mesure et des consignes de sécurité. 1/ Analogie. I GENERALITES SUR LES MESURES

Plus en détail

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes.

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes. Promotion X 004 COURS D ANALYSE DES STRUCTURES MÉCANIQUES PAR LA MÉTHODE DES ELEMENTS FINIS (MEC 568) contrôle non classant (7 mars 007, heures) Documents autorisés : polycopié ; documents et notes de

Plus en détail

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe.

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe. TD 11 Les trois montages fondamentaux.,.,. ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe ***exercice 11.1 On considère le montage ci-dessous : V = 10 V R 1 R s v e

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES ANALYSE DE CIRCUITS A COURANT CONTINU MODULE N : 5 ELECTROTECHNIQUE SECTEUR :

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES ANALYSE DE CIRCUITS A COURANT CONTINU MODULE N : 5 ELECTROTECHNIQUE SECTEUR : OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N : 5 ANALYSE

Plus en détail

Projet de synthèse de l'électronique analogique : réalisation d'une balance à jauges de contrainte

Projet de synthèse de l'électronique analogique : réalisation d'une balance à jauges de contrainte J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 4, HorsSérie 2, 20 (2005) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bibj3ea:2005720 EDP Sciences, 2005 Projet

Plus en détail

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015 BT V 2015 (envoyé par Frédéric COTTI - Professeur d Electrotechnique au Lycée Régional La Floride Marseille) Document 1 - Etiquette énergie Partie 1 : Voiture à faible consommation - Une étiquette pour

Plus en détail

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique Nom : Prénom : Classe : Date : Durée : 6 heures Zone de travail : Classe de cours et atelier Objectif du T.P. : - Être capable d identifier

Plus en détail

Physique, chapitre 8 : La tension alternative

Physique, chapitre 8 : La tension alternative Physique, chapitre 8 : La tension alternative 1. La tension alternative 1.1 Différence entre une tension continue et une tension alternative Une tension est dite continue quand sa valeur ne change pas.

Plus en détail

PRODUCTION DE L ENERGIE ELECTRIQUE

PRODUCTION DE L ENERGIE ELECTRIQUE PRODUCTION DE L ENERGIE ELECTRIQUE Fiche Élève i Objectifs Connaître le principe de production de l électricité par une génératrice de vélo. Savoir quelle est la partie commune à toutes les centrales électriques.

Plus en détail

GUIDE DE DÉPANNAGE ÉLECTRIQUE XTM - XSM MANUELS D ATELIER

GUIDE DE DÉPANNAGE ÉLECTRIQUE XTM - XSM MANUELS D ATELIER GUIDE DE DÉPANNAGE ÉLECTRIQUE XTM - XSM MANUELS D ATELIER - DIAGNOSTIC GUIDE DE DÉPANNAGE ÉLECTRIQUE Avant-propos GUIDE DE DÉPANNAGE ÉLECTRIQUE AVANT-PROPOS... 4 Mise à jour de la publication... 4 Notes

Plus en détail

La polarisation des transistors

La polarisation des transistors La polarisation des transistors Droite de charge en continu, en courant continu, statique ou en régime statique (voir : le transistor) On peut tracer la droite de charge sur les caractéristiques de collecteur

Plus en détail

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée EXERCICE I : PRINCIPE D UNE MINUTERIE (5,5 points) A. ÉTUDE THÉORIQUE D'UN DIPÔLE RC SOUMIS À UN ÉCHELON DE TENSION.

Plus en détail

III Capteurs et actuateurs

III Capteurs et actuateurs III Capteurs et actuateurs Tous les systèmes électroniques ont en commun qu ils fonctionnent selon le principe ETS (Entrée, Traitement, Sortie) du traitement de l information. ENTRÉE TRAITEMENT SORTIE

Plus en détail

CORRIGÉS DES EXERCICES

CORRIGÉS DES EXERCICES Physique L ÉNERIE DANS LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES CORRIÉS DES EXERCICES 2011 L'ENERIE DANS LES CIRCUITS ELECTRIQUES Corrigés des exercices Corrigés des exercices relatifs à l objectif 1 Modéliser les transformations

Plus en détail

Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques. Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER

Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques. Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER 28 janvier 2007 Table des matières 1 Synthèse des convertisseurs

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

ELECTRICITE. Introduction

ELECTRICITE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction ELECTRICITE L'utilisation de l'énergie électrique est devenue tellement courante que nul ne saurait

Plus en détail

Convertisseurs statiques d'énergie électrique

Convertisseurs statiques d'énergie électrique Convertisseurs statiques d'énergie électrique I. Pourquoi des convertisseurs d'énergie électrique? L'énergie électrique utilisée dans l'industrie et chez les particuliers provient principalement du réseau

Plus en détail

1- Maintenance préventive systématique :

1- Maintenance préventive systématique : Page 1/9 Avant toute opération vérifier que le système soit correctement consigné. Avant de commencer toute activité, vous devez être en possession d une attestation de consignation 1- Maintenance préventive

Plus en détail

Exercice 1. Exercice n 1 : Déséquilibre mécanique

Exercice 1. Exercice n 1 : Déséquilibre mécanique Exercice 1 1. a) Un mobile peut-il avoir une accélération non nulle à un instant où sa vitesse est nulle? donner un exemple illustrant la réponse. b) Un mobile peut-il avoir une accélération de direction

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Chapitre 3 Les régimes de fonctionnement de quelques circuits linéaires

Chapitre 3 Les régimes de fonctionnement de quelques circuits linéaires Chapitre 3 Les régimes de fonctionnement de quelques circuits linéaires 25 Lechapitreprécédent avait pour objet l étude decircuitsrésistifsalimentéspar dessourcesde tension ou de courant continues. Par

Plus en détail

Les transistors à effet de champ.

Les transistors à effet de champ. Chapitre 2 Les transistors à effet de champ. 2.1 Les différentes structures Il existe de nombreux types de transistors utilisant un effet de champ (FET : Field Effect Transistor). Ces composants sont caractérisés

Plus en détail

Circuit comportant plusieurs boucles

Circuit comportant plusieurs boucles Sommaire de la séquence 3 Séance 1 Qu est-ce qu un circuit comportant des dérivations? A Les acquis du primaire B Activités expérimentales C Exercices d application Séance 2 Court-circuit dans un circuit

Plus en détail

La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA)

La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA) La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA) I. L'intérêt de la conversion de données, problèmes et définitions associés. I.1. Définitions:

Plus en détail

AUTOPORTE III Notice de pose

AUTOPORTE III Notice de pose AUTOPORTE III Notice de pose Vous avez acquis le système AUTOPORTE, nous vous en remercions. Veuillez lire attentivement cette notice, vous serez à même de faire fonctionner correctement ce système. FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique?

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique? Défi 1 Qu estce que l électricité statique? Frotte un ballon de baudruche contre la laine ou tes cheveux et approchele des morceaux de papier. Décris ce que tu constates : Fiche professeur Après avoir

Plus en détail

Objet : Alimentation pour ordinateur portable et autre. Alimentation Schéma 1

Objet : Alimentation pour ordinateur portable et autre. Alimentation Schéma 1 Objet : Alimentation pour ordinateur portable et autre. Question posée par les membres du club d astronomie de Lavardac 47230. Est-il possible d augmenter l autonomie des ordinateurs portables (qui tout

Plus en détail

CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance.

CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance. XIII. 1 CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance. Dans les chapitres précédents nous avons examiné des circuits qui comportaient différentes

Plus en détail

MESURE ET PRECISION. Il est clair que si le voltmètre mesure bien la tension U aux bornes de R, l ampèremètre, lui, mesure. R mes. mes. .

MESURE ET PRECISION. Il est clair que si le voltmètre mesure bien la tension U aux bornes de R, l ampèremètre, lui, mesure. R mes. mes. . MESURE ET PRECISIO La détermination de la valeur d une grandeur G à partir des mesures expérimentales de grandeurs a et b dont elle dépend n a vraiment de sens que si elle est accompagnée de la précision

Plus en détail

0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N

0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N Série 55 - Relais industriels 7-10 A Caractéristiques 55.12 55.13 55.14 Relais pour usage général avec 2, 3 ou 4 contacts Montage sur circuit imprimé 55.12-2 contacts 10 A 55.13-3 contacts 10 A 55.14-4

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 novembre 204 à :07 La fonction exponentielle Table des matières La fonction exponentielle 2. Définition et théorèmes.......................... 2.2 Approche graphique de la fonction

Plus en détail

!!! atome = électriquement neutre. Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 5 ÉLECTRICITÉ ET MAGNÉTISME

!!! atome = électriquement neutre. Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 5 ÉLECTRICITÉ ET MAGNÉTISME 1 DÉFINITION DE L ÉLECTRICITÉ ET DE LA CHARGE ÉLECTRIQUE 2 LES FORCES D ATTRACTION ET DE RÉPULSION L électricité c est l ensemble des phénomènes provoqués par les charges positives et négatives qui existe

Plus en détail

Recommandations pour la définition des appareils de mesures utilisés en protection cathodique

Recommandations pour la définition des appareils de mesures utilisés en protection cathodique RECOMMANDATION PCRA 008 Janvier 2010 Rev. 0 Commission Protection Cathodique et Revêtements Associés Recommandations pour la définition des appareils de mesures utilisés en protection cathodique AVERTISSEMENT

Plus en détail

L électricité et le magnétisme

L électricité et le magnétisme L électricité et le magnétisme Verdicts et diagnostics Verdict CHAPITRE 5 STE Questions 1 à 26, A à D. 1 QU EST-CE QUE L ÉLECTRICITÉ? (p. 140-144) 1. Vanessa constate qu un objet est chargé positivement.

Plus en détail

Oscilloscope actif de précision CONCEPT 4000M

Oscilloscope actif de précision CONCEPT 4000M Oscilloscope actif de précision CONCEPT 4000M ZI Toul Europe, Secteur B 54200 TOUL Tél.: 03.83.43.85.75 Email : deltest@deltest.com www.deltest.com Introduction L oscilloscope actif de précision Concept

Plus en détail

Circuits intégrés micro-ondes

Circuits intégrés micro-ondes Chapitre 7 Circuits intégrés micro-ondes Ce chapitre sert d introduction aux circuits intégrés micro-ondes. On y présentera les éléments de base (résistance, capacitance, inductance), ainsi que les transistors

Plus en détail

1 Mise en application

1 Mise en application Université Paris 7 - Denis Diderot 2013-2014 TD : Corrigé TD1 - partie 2 1 Mise en application Exercice 1 corrigé Exercice 2 corrigé - Vibration d une goutte La fréquence de vibration d une goutte d eau

Plus en détail

4.14 Influence de la température sur les résistances

4.14 Influence de la température sur les résistances nfluence de la température sur la résistance 4.14 nfluence de la température sur les résistances ne résistance R, parcourue par un courant pendant un certain temps t, dissipe une énergie calorifique (W

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

SDLS08 - Modes propres d'une plaque carrée calculés sur base réduite

SDLS08 - Modes propres d'une plaque carrée calculés sur base réduite Titre : SDLS08 - Modes propres d'une plaque carrée calculé[...] Date : 03/08/2011 Page : 1/6 SDLS08 - Modes propres d'une plaque carrée calculés sur base réduite Résumé : Ce cas test a pour objectif de

Plus en détail

Conception. de systèmes électroniques. analogiques

Conception. de systèmes électroniques. analogiques Christian JUTTEN Conception de systèmes électroniques analogiques Université Joseph Fourier - Polytech Grenoble Cours de deuxième année du département 3i Janvier 2007 Table des matières Modèle mathématique

Plus en détail

ACS-30-EU-PCM2-x-32A Régulation et surveillance du traçage électrique des bâtiments commerciaux et résidentiels pour divers domaines d application

ACS-30-EU-PCM2-x-32A Régulation et surveillance du traçage électrique des bâtiments commerciaux et résidentiels pour divers domaines d application ACS-0-EU-PCM-x-A Régulation et surveillance du traçage électrique des bâtiments commerciaux et résidentiels pour divers domaines d application Module de régulation et de distribution de l alimentation

Plus en détail

Centrale d alarme DA996

Centrale d alarme DA996 Centrale d alarme DA996 Référence : 7827 La DA-996 est une centrale d alarme pour 6 circuits indépendants les uns des autres, avec ou sans temporisation, fonctions 24 heures, sirène, alerte et incendie.

Plus en détail

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur?

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? Pour ce module, sont proposés et présentés des phases de recherche documentaire, de

Plus en détail

ÉVALUATION FORMATIVE. On considère le circuit électrique RC représenté ci-dessous où R et C sont des constantes strictement positives.

ÉVALUATION FORMATIVE. On considère le circuit électrique RC représenté ci-dessous où R et C sont des constantes strictement positives. L G L G Prof. Éric J.M.DELHEZ ANALYSE MATHÉMATIQUE ÉALUATION FORMATIE Novembre 211 Ce test vous est proposé pour vous permettre de faire le point sur votre compréhension du cours d Analyse Mathématique.

Plus en détail

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale Le SA10 est un appareil portable destiné au test des disjoncteurs moyenne tension et haute tension. Quoiqu il soit conçu pour fonctionner couplé

Plus en détail

DÉPANNAGE SUR PLACE D UN MOTEUR À COURANT CONTINU

DÉPANNAGE SUR PLACE D UN MOTEUR À COURANT CONTINU DÉPANNAGE SUR PLACE D UN MOTEUR À COURANT CONTINU Par Preben Christiansen, EASA Ingénieur Conseil (retraité) Il s'avère parfois difficile d effectuer un dépannage de moteurs à courant continu sur place,

Plus en détail

Exercice n 1: La lampe ci-dessous comporte 2 indications: Exercice n 2: ( compléter les réponses sans espaces)

Exercice n 1: La lampe ci-dessous comporte 2 indications: Exercice n 2: ( compléter les réponses sans espaces) Exercice n 1: La lampe ci-dessous comporte 2 indications: Complétez le tableau en indiquant quelle est la grandeur indiquée et son unité: indication grandeur unité 12 V 25W Pour cela je dois appliquer

Plus en détail

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant I Présentation I.1 La roue autonome Ez-Wheel SAS est une entreprise française de technologie innovante fondée en 2009.

Plus en détail

Génie Industriel et Maintenance

Génie Industriel et Maintenance Génie Industriel et Maintenance Pour qu aucun de ces systèmes ne tombe en panne. Plan de la visite 1 2 3 6 4 5 Guide visite du département Génie Industriel et Maintenance 1 Salles Informatiques Utilisation

Plus en détail