Chapitre 1. Les suites numériques Principe de récurrence Limite d une suite

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 1. Les suites numériques Principe de récurrence Limite d une suite"

Transcription

1 Eseigemet spécifique Chapitre 1. Les suites umériques Pricipe de récurrece Limite d ue suite I. Rappels sur les suites umériques 1. géérale Ue suite umérique est ue foctio défiie de N vers R, elle peut être défiie de 2 faços : Soit par ue forme explicite u = f(), e foctio du rag. Exemple : u = 2² + 3 1, f est la foctio x 2x² 3x 1 Soit par ue formule de récurrece u +1 = f(u ), e foctio du terme qui précède. O doe das ce cas la valeur du terme iitial. Exemple : u 1 u 2u 5 1 Défiitio 1: Variatio d ue suite Soit (u ) ue suite umérique. Si pour tout etier, o a u +1 u, alors la suite (u ) est croissate. Si pour tout etier, o a u +1 u, alors la suite (u ) est décroissate. Théorème 1 : Soit (u ) ue suite umérique dot tous les termes sot positifs. Si pour tout etier, o a u 1 1, alors la suite (u u ) est croissate. Si pour tout etier, o a u 1 1, alors la suite (u u ) est décroissate. Théorème 2 : Soit (u ) ue suite umérique défiie par ue relatio du type u = f(). Si f est croissate sur [a ;+[ alors la suite (u ) est croissate. Si f est décroissate sur [a ;+[ alors la suite (u ) est décroissate. y =,1x²,5x 1 U 7 U 6 2. Représetatio d ue suite a. Suite défiie de faço explicite : u = f() Représetatio de la suite défiie pour tout de N par u =,1²,5 1. U 5 U 4 U 3 U 2 U 1 o U 1. Les suites - Pricipe de récurrece - Limite d ue suite Page 1 Termiale S

2 Eseigemet spécifique b. Suite défiie par récurrece : u +1 = f(u ) et u = a y = x(2-x) Représetatio de la suite défiie par u, 1 u u ( u 2 ) 1 y=x II. Des suites particulières 1. Suites arithmétiques o u 1 u 2 u 3 u 4 u 5 Défiitio 2 : Suite arithmétique Dire qu ue suite (u ) est arithmétique sigifie qu il existe u réel a tel que, pour tout de N, u +1 = u + a. a e déped pas de. a est appelée la raiso. Si a est ul alors la suite (u ) est costate. Théorème 3 : Ses de variatio Soit (u ) ue suite arithmétique de raiso a. Si a est positive alors la suite est croissate. Si a est égative alors la suite est décroissate. Démostratio : (u ) est ue suite arithmétique de raiso a doc pour tout de N, u +1 = u + a. Doc, pour tout de N, u +1 u = a Théorème 4 : Expressio de u e foctio de Soit (u ) ue suite arithmétique de raiso a et de premier terme u. Pour tout N, u = u + a. Théorème 5 : Relatio etre u m et u p Soit (u ) ue suite arithmétique de raiso a, u m et u p sot deux termes de la suite (u ). O a alors, u m = u p + (m p)a. Démostratio : (u ) est ue suite arithmétique de raiso a et de terme iitial u. Aisi, d après le théorème 4, u m = u + ma et u p = u + pa. Doc, par soustractio, u m u p = ma pa doc u m u p = (m p)a Et, u m = u p + (m p)a. 1. Les suites - Pricipe de récurrece - Limite d ue suite Page 2 Termiale S

3 Eseigemet spécifique Théorème 6 : Somme de p termes cosécutifs pu ( up 1) La somme de p termes cosécutifs d ue suite arithmétique est S =. 2 Démostratio : (u ) est ue suite arithmétique de terme iitial u. La somme S de p termes cosécutifs est S = u + u 1 + u u p-1 mais aussi S = u p-1 + u p-2 + u p u. E additioat membre à membre, S + S = u + u p-1 + u 1 + u p-2 + u 2 + u p u p-1 + u. Doc 2S = p(u + u p-1 ) pu ( u p 1) Et S = 2 Remarque : S = (ombres de termes) ( terme iitial + derier terme) 2 Nombre de termes : Das la somme u + u u p ( avec p > ), le ombre de termes est p Suites géométriques Défiitio 3 : Suite géométrique Dire que (u ) est géométrique de raiso q sigifie qu il existe u réel q tel que pour tout apparteat à N, u +1 = q.u. Le réel q est appelé la raiso de (u ). q e déped pas de. Théorème 7 : Expressio de u e foctio de Soit (u ) ue suite géométrique de raiso q et de terme iitial u. Pour tout de N, u = u q. Théorème 8 : Soit (u ) ue suite géométrique de raiso strictemet positive q et premier terme strictemet positif u. Si q>1 alors (u ) est strictemet croissate. Si q<1 alors (u ) est strictemet décroissate. Si q =1 alors (u ) est costate. Démostratio : (u ) est ue suite géométrique de raiso strictemet positive q et premier terme strictemet positif u doc pour tout de N, u = u q. Soit de N, u +1 u = u q +1 u q = u q ( q 1 ). Comme u > et q >, le sige de u +1 u est du sige de ( q 1 ). Si q >1 alors pour tout de N, u +1 u > et (u ) est strictemet croissate. 1. Les suites - Pricipe de récurrece - Limite d ue suite Page 3 Termiale S

4 Eseigemet spécifique Si q <1 alors pour tout de N, u +1 u < et (u ) est strictemet décroissate Si q =1 alors pour tout de N, u +1 u = et (u ) est costate. Théorème 9 : Somme des termes cosécutifs La somme S des premiers termes cosécutifs d ue suite géométrique est u (1 q ) Si q1, S =. 1 q Si q =1, S = u. Démostratio : (u ) est ue suite géométrique de raiso strictemet positive q et premier terme strictemet positif u doc pour tout de N, u = u q. La somme S de termes cosécutifs est S = u + u 1 + u u -1 S = u + u q + u q u q -1 = u ( 1+ q + q q -1 ) E multipliat S par q, qs = u ( q + q q ). Par soustractio membre à membre, S qs = u ( 1 q ). Doc S(1 q) = u ( 1 q ). u Supposos q 1 : S = (1 q ) 1q Supposos q = 1 : S = u ( ) = u Remarque : Si q 1, S = terme iitial 1 raiso ombre de termes 1 raiso Si q = 1, S = ombre de termes terme iitial III. Pricipe de récurrece Ce pricipe est basé sur ue propositio clairemet éocée P qu il faudra démotrer. Cette démostratio doit être rédigée e trois étapes bie défiies. Etape 1 Iitialisatio : Vérifier de la propositio pour la valeur iitiale de,. Etape 2 Hérédité : Démotrer que si la propositio est vraie pour u certai p, alors elle est vraie pour p + 1. Etape 3 Coclusio : Le pricipe de récurrece ous permet alors de coclure que P est vraie pour tout 1. Les suites - Pricipe de récurrece - Limite d ue suite Page 4 Termiale S

5 Eseigemet spécifique IV. Limite d ue suite 1. Limite ifiie Défiitio 4: Limite ifiie d ue suite Soit (u ) ue suite umérique et A u réel. Dire qu ue suite (u ) a pour limite + sigifie que tout itervalle ouvert de la forme ]A ;+[ cotiet tous les termes de la suite à partir d u certai idice N. O écrit lim u. A ] Tous les u à partir d u idice N Limite des suites de référece e + A coaitre lim ² 3 lim lim Pour tout etier k 1 lim k 2. limite réelle ou fiie Défiitio 5: Limite fiie d ue suite Dire qu u réel est limite d ue suite (u ) sigifie que tout itervalle ouvert de cetre cotiet tous les termes de la suite à partir d u certai idice N. O écrit lim u ] [ Tous les u à partir d u idice N Limite des suites de référece e + A coaitre lim 1 lim 1 ² lim 1 3 lim 1 Pour tout etier k 1 1 lim k 1. Les suites - Pricipe de récurrece - Limite d ue suite Page 5 Termiale S

6 Eseigemet spécifique V. Théorèmes sur les limites 1. Règles opératoires Soit (u ) et (v ) deux suites dot les limites sot doées das u même voisiage. Si Alors lim u = lim v = lim [u + v ] = lim u v = lim v L L L + L LL L L ' L L L + + L + idétermiée si L < + si L < si L > si L > idétermiée u = v avec règle des siges (1) idétermiée idétermiée idétermiée idétermiée (1) La limite de ce type de suite est + ou, selo le sige de L et si v ted vers zéro par valeurs positives ou égatives. Applicatio : Détermier la limite de la suite (u ) défiie par u 5 ² 3 7 Détermier la limite de la suite (u ) défiie par u ² 1 1. Les suites - Pricipe de récurrece - Limite d ue suite Page 6 Termiale S

7 Eseigemet spécifique 2. Théorèmes de comparaiso Théorème d ecadremet dit «des gedarmes» ( admis) (u ), (v ), (w ) sot trois suites et u réel. Si à partir d u certai idice N tel que pour tout >N, w u v et si alors lim u. x lim x w lim v x Théorèmes de mioratio et de majoratio 1. Si à partir d u certai idice N tel que pour tout > N, u v et si lim v alors lim u. x x 2. Si à partir d u certai idice N tel que pour tout > N, u v, et si lim v alors lim u. x x Démostratio pour le bac O suppose que lim v x. Il s agit de démotrer que tout itervalle de la forme ]A ;+[ cotiet toutes les valeurs u à partir d u certai rag. Soit A u réel, comme lim v, l itervalle ]A ;+[ cotiet tous les termes v à partir d u x certai rag p. De plus pour tout > N, u v Alors pour tout etier max N, p, o a u v A c'est-à-dire que u A et lim u. La démostratio du théorème de majoratio est aalogue. x 3. Covergece des suites mootoes Défiitio 6: Suite borée Soit (u ) ue suite umérique. O dit que (u ) est majorée lorsqu il existe u réel M tel que pour tout, u M. O dit que (u ) est miorée lorsqu il existe u réel m tel que pour tout, u m. Lorsque (u ) est majorée et miorée, o dit que (u ) est borée. 1. Les suites - Pricipe de récurrece - Limite d ue suite Page 7 Termiale S

8 Eseigemet spécifique Iterprétatio graphique : M + 1 m + (u ) est majorée par M (u ) est miorée par m Par égatio : La suite (u ) est o majorée sigifie que pour tout réel M, aussi grad que l o veut, il existe u terme N tel que u N > A. Théorème 1 : Soit ue suite u covergeat vers u réel l. Si la suite u est croissate alors la suite u est majorée par l. Démostratio o exigible pour le bac O raisoe par l absurde : o suppose qu il existe u réel tel que u l. Comme la suite u est croissate pour tout o a l u u (1) Comme la suite u coverge vers l, il existe u rag N tel que pour tout etier N, u l 1; u aisi pour tout etier N, u u (2) O aboutit à ue cotradictio et l hypothèse iitiale est doc fausse. O e déduit que pour tout etier, u l. Théorème 11 : 1. Toute suite croissate o majorée a pour limite + 2. Toute suite décroissate o miorée a pour limite Démostratio o exigible pour le bac Soit (u ) ue telle suite. La suite (u ) état pas majorée, pour tout réel M aussi grad que l o veut, il existe u terme u N tel que u N > M. La suite état croissate, pour tout etier supérieur à N, u u N doc u > M. A partir de l idice N, tout itervalle ]M ;+[ cotiet tous les termes de la suite (u ). D après la défiitio 1, la limite de (u ) est doc +. La démostratio du 2. repred les mêmes idées. 1. Les suites - Pricipe de récurrece - Limite d ue suite Page 8 Termiale S

9 Eseigemet spécifique Théorème 12 (admis) : 1. Toute suite croissate et majorée est covergete. 2. Toute suite décroissate et miorée est covergete. Applicatio : Soit (u ) la suite umérique défiie sur N par : u u 3u 4 1 a. Justifier que pour tout N, u. b. Motrer que (u ) est majorée par 4. c. Motrer que (u ) est strictemet croissate (o pourra utiliser u raisoemet par récurrece). d. E déduire que (u ) coverge et détermier sa limite. 4. Limite d ue suite géométrique u = q Théorème 13 : Soit q est u réel. (u ) est la suite géométrique défiie par u = q. Si 1 < q < 1 alors lim q. O dit que (u ) coverge vers. Si q > 1 alors lim q Si q < 1 alors (u ) a pas de limite.. O dit que (u ) diverge vers +. Démostratio pour le bac Soit u réel q>1. O pose alors q=1+a avec a>. O a motré par récurrece que pour tout etier aturel, 1 a 1 a. Aisi pour tout etier aturel, q 1 a. Or lim 1 a car a>. q D après le théorème de mioratio o a doc lim. No exigible pour le bac Soit u réel q < 1. Les valeurs de q sot alterativemet positive ou égative suivat la parité de. La suite admet doc pas de limite. O suppose que 1 < q < 1. Das le cas q=, lim q. Das le cas < q < 1 o a 1 1 q, doc 1 lim q et par passage à l iverse lim q. Das le cas -1< q <, pour tout etier, q q q. Comme lim q, d après le théorème des gedarmes lim q. 1. Les suites - Pricipe de récurrece - Limite d ue suite Page 9 Termiale S

LES SUITES. u n = 1 n, pour n 1. u n = n 3

LES SUITES. u n = 1 n, pour n 1. u n = n 3 LES SUITES. Défiitio.. Défiitio Ue suite umérique est ue foctio de das, défiie à partir d'u certai rag 0. La otatio (u ) désige la suite e tat qu'objet mathématique et u désige l'image de l'etier (appelé

Plus en détail

( ) soit vraie, et on démontre ( ) elle est vraie. ( ) est vraie pour tout entier naturel n n 0

( ) soit vraie, et on démontre ( ) elle est vraie. ( ) est vraie pour tout entier naturel n n 0 Chapitre 1 : Les suites umériques I. Le raisoemet par récurrece 1. Présetatio Soit P( ) la propriété : «7 + 2 est divisible par 3». O veut vérifier que cette propriété est vraie pour tout etier aturel.

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

Terminale S Exercices sur le chapitre 5 «Suites numériques» Page 1 sur 6

Terminale S Exercices sur le chapitre 5 «Suites numériques» Page 1 sur 6 Termiale S Exercices sur le chapitre 5 «Suites umériques» Page sur 6 Gééralités sur les suites ------------------------------------------------------------------------------------------------------ Exercice

Plus en détail

Terminale S Exercices sur le chapitre 5 «Suites numériques» Page 1 sur 5

Terminale S Exercices sur le chapitre 5 «Suites numériques» Page 1 sur 5 Termiale S Exercices sur le chapitre 5 «Suites umériques» Page sur 5 Gééralités sur les suites ------------------------------------------------------------------------------------------------------ Exercice

Plus en détail

CORRIGÉ DE LA FEUILLE 2

CORRIGÉ DE LA FEUILLE 2 CORRIGÉ DE LA FEUILLE. Exercice Soiet u et v deux séries à termes positifs.. Si ue des séries est divergete, alors la série de terme gééral u + v est divergete C est vrai. E effet, supposos que la série

Plus en détail

Terminale S (2014-2015) Suites numériques

Terminale S (2014-2015) Suites numériques Termiale S (04-05) Suites umériques Raisoemet par récurrece. Itroductio E Mathématiques, u certai ombre de propriétés dépedet d u etier aturel. Par exemple, la ( + ) somme des etiers aturels de à est égale

Plus en détail

SUITES (Partie 1) Dans l'exemple, si on suppose qu'un domino (k) tombe alors le domino suivant (k+1) tombe également.

SUITES (Partie 1) Dans l'exemple, si on suppose qu'un domino (k) tombe alors le domino suivant (k+1) tombe également. SUITES (Partie ) I. Raisoemet par récurrece ) Le pricipe C'est au mathématicie italie Giuseppe Peao (858 ; 93), ci-cotre, que l'o attribue le pricipe du raisoemet par récurrece. Le om a probablemet été

Plus en détail

MATHEMATIQUES Terminale Scientifique

MATHEMATIQUES Terminale Scientifique MATHEMATIQUES Termiale Scietifique Fiches PROGRAMME 22 (v24) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Dilômée de l École Polytechique Cours Pi e-mail : lescoursi@cours-icom site : htt://wwwcours-icom siège

Plus en détail

TD n 3 : quelques exercices sur la récurrence

TD n 3 : quelques exercices sur la récurrence Éocé TD 3 : quelques exercices sur la récurrece Exercice 1 Soit (a ) 0 ue suite de ombres réels ou complexes. O pose b 0 = 1 et b = (1 a k ) pour 1. Motrer que b +1 = 1 Exercice O défiit ue suite (u )

Plus en détail

Etude de la fonction ζ de Riemann

Etude de la fonction ζ de Riemann Etude de la foctio ζ de Riema ) Défiitio Pour x réel doé, la série de terme gééral,, coverge si et seulemet si x >. x La foctio zeta de Riema est la foctio défiie sur ], [ par : ( x > ), = x. Remarque.

Plus en détail

Le raisonnement par récurrence, un outil puissant de démonstration

Le raisonnement par récurrence, un outil puissant de démonstration TS Le raisoemet par récurrece, u outil puissat de démostratio I. Itérêt ) Exemple 0 0 u est la suite défiie par u u 2u (suite récurrete ; suite «arithmético-géométrique» ; o e coaît pas l expressio du

Plus en détail

Suites numériques : définition générale.

Suites numériques : définition générale. 1 Suites arithmétiques Suites umériques : défiitio géérale.... Le pricipe de récurrece... 3 Suites arithmétiques... 4 Formule 1 des suites arithmétiques... 5 Appreos à compter... 6 Formule des suites arithmétiques...

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

et arctanx + arctan 1 x = sgn(x)π 2. 3. Application à la statue de la liberté : haute de 46 mètres avec un piédestal de 47 mètres.

et arctanx + arctan 1 x = sgn(x)π 2. 3. Application à la statue de la liberté : haute de 46 mètres avec un piédestal de 47 mètres. Eo7 Foctios circulaires et hyperboliques iverses Correctios de Léa Blac-Ceti. Foctios circulaires iverses Eercice Vérifier arcsi + arccos π et arcta + arcta sgπ. Idicatio Correctio Vidéo [00075] Eercice

Plus en détail

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3.

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3. EXERCICE 3 (6 poits ) (Commu à tous les cadidats) Il est possible de traiter la partie C sas avoir traité la partie B Partie A O désige par f la foctio défiie sur l itervalle [, + [ par Détermier la limite

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS CHAPITRE 4 MATRICES ET SUITES 1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS 11/ Présetatio et modélisatio O cosidère u système ui peut se trouver soit das u état A, soit das u état, et

Plus en détail

Correction CCP maths 1 MP

Correction CCP maths 1 MP mai 4 Avertissemet : Il subsiste certaiemet quelques coquilles... Exercice : ue itégrale double Correctio CCP maths MP Pour calculer cette itégrale, o effectue le chagemet de variable e coordoées polaires

Plus en détail

Chapitre 2 : Etudes de fonctions.

Chapitre 2 : Etudes de fonctions. PCSI Préparatio des Khôlles 0-04 Chapitre : Etudes de foctios. Eercice type Motrer que pour [0,], o a( ) 4. Edéduire que ( ) 4. Solutio : Si R, 4 ( ) 4 0. Preos alors ]0,[, alors {0,,}, (( )) ( ) 4, e

Plus en détail

c) représentation graphique T est la tangente à C exp au point A d abscisse 0. Une équation de T est de la forme : y = x + 1.

c) représentation graphique T est la tangente à C exp au point A d abscisse 0. Une équation de T est de la forme : y = x + 1. Chapitre VI : Foctio expoetielle I. La foctio expoetielle a) Défiitio La foctio expoetielle, otée exp, est la foctio défiie sur! par exp(x) = e x, e x état l uique ombre réel strictemet positif dot le

Plus en détail

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1 Premières propriétés des ombres réels 2 Suites umériques 3 Suites mootoes : à faire 4 Séries umériques 4. Notio de série. Défiitio 4.. Soit (u ) ue suite de ombres réels ou complexes. Pour N N, o ote S

Plus en détail

Problème 1 : continuité uniforme

Problème 1 : continuité uniforme SESSION 0 CAPES EXTERNE MATHÉMATIQUES Problème : cotiuité uiforme f est pas uiformémet cotiue sur I si et seulemet si ε > 0/ η > 0, x,y I / x y η et fx fy > ε Soit f ue foctio -lipschitziee sur I avec

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 16 octobre 2015 Enoncés 1. Exercice 7 [ 02253 ] [Correction] Soient (u n ) et (v n ) deux suites telles que

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 16 octobre 2015 Enoncés 1. Exercice 7 [ 02253 ] [Correction] Soient (u n ) et (v n ) deux suites telles que [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 6 octobre 05 Eocés Suites umériques Covergece de suites Exercice [ 047 ] [Correctio] Soiet u ) et v ) deux suites réelles covergeat vers l et l avec l < l. Motrer

Plus en détail

SUITES ET SÉRIES. On peut aussi représenter une suite par un dessin : 0.8 0.6 0.4 0.2. Une suite est strictement décroissante si u n > u n+1, n N *.

SUITES ET SÉRIES. On peut aussi représenter une suite par un dessin : 0.8 0.6 0.4 0.2. Une suite est strictement décroissante si u n > u n+1, n N *. SUITES ET SÉRIES 7 2. Suites et séries 2.. Suites Défiitio Exemples Liste u = 5, u 2 = 8, u 3 = 4, u 4 =, Formule u = 2 ; 4 ; 9 ; 6 ; Récurrece { u = 2 u = 2u Ue suite réelle est ue liste ordoée (ou liste

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 5 mai 2016 Enoncés 1. Exercice 7 [ 02253 ] [Correction] Soient (u n ) et (v n ) deux suites telles que

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 5 mai 2016 Enoncés 1. Exercice 7 [ 02253 ] [Correction] Soient (u n ) et (v n ) deux suites telles que [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 5 mai 06 Eocés Suites umériques Covergece de suites Exercice [ 047 ] [Correctio] Soiet u ) et v ) deux suites réelles covergeat vers l et l avec l < l. Motrer qu

Plus en détail

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h Etrée à Scieces Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h A P M E P Les calculatrices sot autorisées Exercice Vrai-Faux 8 poits Pour chacue des affirmatios suivates,

Plus en détail

Mathématiques. Terminale S Corrigés des exercices. Rédaction : Laurent Beroul Isabelle Tenaud Sébastien Cario. Coordination : Sébastien Cario

Mathématiques. Terminale S Corrigés des exercices. Rédaction : Laurent Beroul Isabelle Tenaud Sébastien Cario. Coordination : Sébastien Cario Mathématiques Termiale S Corrigés des eercices Rédactio : Lauret Beroul Isabelle Teaud Sébastie Cario Coordiatio : Sébastie Cario Ce cours est la propriété du Ced Les images et tetes itégrés à ce cours

Plus en détail

Concours Communs Polytechniques - Session 2011 Corrigé de l épreuve d analyse- Filière MP

Concours Communs Polytechniques - Session 2011 Corrigé de l épreuve d analyse- Filière MP Cocours Commus Polytechiques - Sessio 11 Corrigé de l épreuve d aalyse- Filière MP Séries etières, équatios différetielles et trasformée de Laplace Corrigé par M.TRQI http://alkedy.1.m Eercice 1 1. La

Plus en détail

Suites T.S. I.Suites : Le Best of du programme de 1S...1. II.Le raisonnement par récurrence...8. III.Limite d'une suite...10

Suites T.S. I.Suites : Le Best of du programme de 1S...1. II.Le raisonnement par récurrence...8. III.Limite d'une suite...10 Table des matières Suites T.S. I.Suites : Le Best of du programme de 1S...1 A.Pourquoi les suites? qu'est-ce que c'est?...1 B.Défiitio et otatios...1 C.Deux faços de défiir ue suite :...2 D.Représetatio

Plus en détail

Exercices de Khôlles de Mathématiques, second trimestre

Exercices de Khôlles de Mathématiques, second trimestre Exercices de Khôlles de Mathématiques, secod trimestre Lycée Louis-Le-Grad, Paris, Frace Igor Kortchemski HX 2-2005/2006 Exercices particulièremet itéressats : - Exercices 2., 2.2 - Exercice 3. - Exercice

Plus en détail

Séquence 1. Les suites numériques. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Le raisonnement par récurrence 3. Notions de limites 4. Synthèse

Séquence 1. Les suites numériques. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Le raisonnement par récurrence 3. Notions de limites 4. Synthèse Séquece Les suites umériques Sommaire Pré-requis Le raisoemet par récurrece 3 Notios de limites 4 Sythèse Das cette séquece, il s agit d ue part d approfodir la otio de suites umériques permettat la modélisatio

Plus en détail

Une définition de la fonction exponentielle dans l esprit des nouveaux programmes

Une définition de la fonction exponentielle dans l esprit des nouveaux programmes 1 Ue défiitio de la foctio expoetielle das l esprit des ouveaux programmes 0. Itroductio. Les ouveaux programmes de mathématiques de termiale S qui sot etrés e vigueur à la retrée 2002 icitet fortemet

Plus en détail

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi mars 204 MATHEMATIQUES durée de l'épreuve : 3h - coefficiet 2 Le sujet est uméroté de à 5. L'aexe est à redre avec la copie. L'exercice Vrai-Faux est oté sur 8,

Plus en détail

Sciences Po Option Mathématiques

Sciences Po Option Mathématiques Scieces Po Optio Mathématiques Epreue 3 Vrai-Fau Questio FAUX La suite ( u ) état géométrique de raiso différete de, o a classiquemet, pour tout etier aturel : où q est la raiso de la suite ( u ) Ici,

Plus en détail

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1 Bac blac TS Correctio Exercice I ( Spé ) / émotros par récurrece que 5x y = pour tout etier aturel 5x y = 5 8 = La propriété est doc vraie au rag = Supposos que la propriété est vraie jusqu au rag, o a

Plus en détail

SAINT-CYR. MATHEMATIQUES 1 - Epreuve commune Options M, P, T, TA

SAINT-CYR. MATHEMATIQUES 1 - Epreuve commune Options M, P, T, TA SESSION 993 SAINT-CYR MATHEMATIQUES - Epreuve commue Optios M, P, T, TA PREMIÉRE PARTIE ) Les polyômes L 0,, L sot + polyômes de R [X] qui est de dimesio + Pour vérifier que la famille (L i ) 0 i est ue

Plus en détail

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire Séquece 8 Suites arithmétiques et géométriques Sommaire Pré-requis Suites arithmétiques Suites géométriques Sythèse du cours Exercices d approfodissemet Séquece 8 MA Ced - Académie e lige Pré-requis A

Plus en détail

Quelques inégalités classiques

Quelques inégalités classiques Quelques iégalités classiques O se propose de motrer, sous forme d exercices, quelques iégalités classiques. Les preuves de ces iégalités e écessitet que quelques coaissaces élémetaires.. Exercices classiques

Plus en détail

arxiv:1402.5510v1 [math.co] 22 Feb 2014

arxiv:1402.5510v1 [math.co] 22 Feb 2014 SUR UNE PROPRIÉTÉ DES POLYNÔMES DE STIRLING par arxiv:1402.5510v1 [math.co] 22 Feb 2014 Farid BENCHERIF & Tarek GARICI Résumé. Das cet article, ous répodos positivemet à ue questio posée e 1960 par D.S.

Plus en détail

INF582 : Cryptologie Attaque de clés RSA par la méthode de Wiener

INF582 : Cryptologie Attaque de clés RSA par la méthode de Wiener INF58 : Cryptologie Attaque de clés RSA par la méthode de Wieer Nicolas DOUZIECH - Thomas JANNAUD - X005 9 mars 008 Table des matières Quelques rappels sur le cryptosystème RSA Pricipe de l attaque de

Plus en détail

1 Programme de l agrégation interne

1 Programme de l agrégation interne Séries umériques Programme de l agrégatio itere Partie 0b : Séries de ombres réels ou complexes Séries à termes positifs La série coverge si et seulemet si la suite des sommes partielles est borée Étude

Plus en détail

Convergences 2/2 - le théorème du point fixe - Page 1 sur 9

Convergences 2/2 - le théorème du point fixe - Page 1 sur 9 Au sommaire : Suites extraites Le théorème de Bolzao-Weierstrass La preuve du théorème de Bolzao-Weierstrass3 Foctio K-cotractate4 Le théorème du poit fixe5 La preuve du théorème du poit fixe6 Utilisatios

Plus en détail

Séries réelles ou complexes

Séries réelles ou complexes 6 Séries réelles ou complexes Comme pour le chapitre 3, les suites cosidérées sot a priori complexes et les résultats classiques sur les foctios cotiues ou dérivables d ue variable réelle sot supposés

Plus en détail

Introduction aux tests statistiques

Introduction aux tests statistiques Itroductio aux tests statistiques Philippe Boeau 27 septembre 2006 Chapitre 1 Élémets de probabilités Exercice 1 O ote E l esemble des etiers aturels iférieurs ou égaux à 12 et A (respectivemet B et C)

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n =

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n = [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 1 juillet 14 Eocés 1 Nombres réels Ratioels et irratioels Exercice 1 [ 9 ] [correctio] Motrer que la somme d u ombre ratioel et d u ombre irratioel est u ombre irratioel.

Plus en détail

CHAPITRE 7 : DERIVATION DES FONCTIONS COMPOSEES - DERIVEE N-IEMES

CHAPITRE 7 : DERIVATION DES FONCTIONS COMPOSEES - DERIVEE N-IEMES Dérivatio des octios composées Cours CHAPITRE 7 : DERIVATION DES FONCTIONS COMPOSEES - DERIVEE N-IEMES. DERIVATION d ue FONCTION COMPOSEE.. Dérivée d ue octio composée Théorème Soit ue octio dérivable

Plus en détail

LEÇON N 20 : Racines n-ièmes d un nombre complexe. Interprétation géométrique. Applications.

LEÇON N 20 : Racines n-ièmes d un nombre complexe. Interprétation géométrique. Applications. LEÇON N 20 : Racies -ièmes d u ombre complexe. Iterprétatio géométrique. Applicatios. Pré-requis : Représetatio d u ombre complexe das le pla R 2 mui d u repère orthoormé direct ; Formes trigoométrique

Plus en détail

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels.

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels. Uiversité de Provece 011 01 Mathématiques Géérales I Plache 6 Nombres réels Suites réelles Nombres réels Exercice 1 Mettre sous forme irréductible p/q les ratioels suivats (les chiffres souligés se répètet

Plus en détail

I. (2 points) III. (2 points)

I. (2 points) III. (2 points) ère S Cotrôle du vedredi 7 mars 05 (0 mi) Préom : Nom : Note : / 0 II ( poits) Soit ABC u triagle isocèle e A tel que AB AC 8 cm et BC 5 cm O ote I le milieu de [AC] Calculer BI (valeur exacte) I ( poits)

Plus en détail

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé :

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé : Itégratio et probabilités EN Paris, 202-203 TD 203 Lois des grads ombres, théorème cetral limite. Corrigé Lois des grads ombres Exercice. Calculer e cet leços Détermier les limites suivates : x +... +

Plus en détail

Juin 2014 MATHEMATIQUES

Juin 2014 MATHEMATIQUES Jui 014 1 ères S MATHEMATIQUES Voici ue série d exercices sur différets thèmes abordés e classe de première S. Ils vous permettrot de repredre cotact avec les mathématiques avat d aborder la classe de

Plus en détail

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire Séquece 5 La foctio logarithme épérie Objectifs de la séquece Itroduire ue ouvelle foctio : la foctio logarithme épérie. Coaître les propriétés de cette foctio : sa dérivée, ses variatios, sa courbe, sa

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

Terminales S BAC BLANC Mathématiques Sujet

Terminales S BAC BLANC Mathématiques Sujet Sujet Durée 4 heures. La calculatrice graphique est autorisée. Le barème est fouri à titre idicatif. Eercice 1 (commu) [5 poits] 3 Soit la foctio f défiie sur + par f ( ) =. O appelle C, la courbe représetative

Plus en détail

Université Mohammed V - Agdal Faculté des Sciences Département de Mathématiques et Informatique Avenue Ibn Batouta, B.P.

Université Mohammed V - Agdal Faculté des Sciences Département de Mathématiques et Informatique Avenue Ibn Batouta, B.P. Uiversité Mohammed V - Agdal Faculté des Scieces Départemet de Mathématiques et Iformatique Aveue Ib Batouta, B.P. 04 Rabat, Maroc Filière DEUG : Scieces Mathématiques et Iformatique (SMI) et Scieces Mathématiques

Plus en détail

Centre Régional des Métiers de l Éducation et de la Formation MARRAKECH

Centre Régional des Métiers de l Éducation et de la Formation MARRAKECH R O Y A U M E D U M A R O C Miistère de l Educatio Natioale et de la Formatio Professioelle Cetre Régioal des Métiers de l Éducatio et de la Formatio Académie Régioale de l Éducatio et de la Formatio Marrakech-Tesift

Plus en détail

Université Mohammed V Faculté des Sciences Département de Mathématiques & d Informatique Rabat, Maroc

Université Mohammed V Faculté des Sciences Département de Mathématiques & d Informatique Rabat, Maroc Uiversité Mohammed V Faculté des Scieces Départemet de Mathématiques & d Iformatique Rabat, Maroc Cours d Aalyse 4 Zie El Abidie ABDELALI Table des matières Chapitre. Notios sur la topologie de R 7.

Plus en détail

Séries entières. Chap. 09 : cours complet.

Séries entières. Chap. 09 : cours complet. Séries etières Chap 9 : cours complet Rayo de covergece et somme d ue série etière Défiitio : série etière réelle ou complee Théorème : lemme d Abel Théorème : itervalle des valeurs positives où ue série

Plus en détail

6.1 Modèle multiplicatif de mortalité excédentaire (proportional

6.1 Modèle multiplicatif de mortalité excédentaire (proportional 6 Tests d hypothèse (Klei 6.3, Lawless 10.2 et 10.3, Klugma 13.4) 6.1 Modèle multiplicatif de mortalité excédetaire (proportioal hazard) O veut comparer la mortalité d u groupe sous étude avec celle d

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Logique, esembles et applicatios Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I :

Plus en détail

Vitesses de recouvrement et lois de Chung-Mogulskii dans pour le processus empirique

Vitesses de recouvrement et lois de Chung-Mogulskii dans pour le processus empirique Vitesses de recouvremet et lois de Chug-Mogulskii das pour le processus empirique Davit VARRON Laboratoire de Statistiques et Modélisatio, 6 rue Blaise Pascal, 3517 Bruz Résumé: E cotiuatio des travaux

Plus en détail

MA401 : Probabilités TD3

MA401 : Probabilités TD3 MA : Probabilités Exercice Ue compagie aériee étudie la réservatio sur l u de ses vols. Ue place doée est libre le jour d ouverture de la réservatio et so état évolue chaque jour jusqu à la fermeture de

Plus en détail

collection odyssée Livre du professeur Nouveau programme François BRISOUX Professeur de mathématiques au lycée Frédéric Kirschleger de Munster

collection odyssée Livre du professeur Nouveau programme François BRISOUX Professeur de mathématiques au lycée Frédéric Kirschleger de Munster collectio odyssée MATHÉMATIQUES T le S Livre du professeur Eseigemet spécifique Eseigemet de spécialité Sous la directio de éric SIGWARD Nouveau programme IA-IPR de mathématiques de l académie de Strasbourg

Plus en détail

Septembre 2011 CPI 317. Exercices. Agnès Bachelot

Septembre 2011 CPI 317. Exercices. Agnès Bachelot Septembre 2 CPI 37 Exercices Agès Bachelot Table des matières - Séries Numériques.......................................... 3 - Séries à termes positifs.................................... 3-2 Séries quelcoques......................................

Plus en détail

Les Nombres Parfaits.

Les Nombres Parfaits. Les Nombres Parfaits. Agathe CAGE, Matthieu CABAUSSEL, David LABROUSSE (2 de Lycée MONTAIGNE BORDEAUX) et Alexadre DEVERT, Pierre Damie DESSARPS (TS Lycée SUD MEDOC LETAILLAN MEDOC) La première partie

Plus en détail

= P (X k)p (Y k) = (1 α) k (1 β) k = [(1 α)(1 β)] k.

= P (X k)p (Y k) = (1 α) k (1 β) k = [(1 α)(1 β)] k. Aée 25/26 Semaie 2 Classe de PC*, lycée Louis le Grad Exercice Soiet (Ω, F, P ) u espace probabilisé, X et Y deux variables idépedates suivat des lois géométriques (à valeurs das N) de paramètre α et β

Plus en détail

Concours commun Mines-Ponts 2000 Corrigé de la seconde épreuve de mathématiques

Concours commun Mines-Ponts 2000 Corrigé de la seconde épreuve de mathématiques Cocours commu Mies-Pots 2 Corrigé de la secode épreuve de mathématiques.a Nous pouvos appliquer le critère de d Alembert : doc le rayo R est égal à /4. C2+2 + 2 + 22 + C2 = + 4, 2 +.b O sait que h est

Plus en détail

BANQUE ÉPREUVE ORALE DE MATHÉMATIQUES SESSION 2015

BANQUE ÉPREUVE ORALE DE MATHÉMATIQUES SESSION 2015 CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES FILIÈRE MP BANQUE ÉPREUVE ORALE DE MATHÉMATIQUES SESSION 5 avec corrigés V. Bellecave, J.-L. Artigue, P. Berger, J.-P. Bourgade, S. Calmet, A. Calvez, D. Cleet, J. Esteba,

Plus en détail

Correction HEC III 2007

Correction HEC III 2007 HEC III 7 Voie Écoomique Correctio Page Correctio HEC III 7 Voie écoomique La correctio comporte 9 pages. Eercice. Par dé itio est ue valeur propre de t si et seulemet si est ue valeur propre de T: Et

Plus en détail

FONCTION EXPONENTIELLE

FONCTION EXPONENTIELLE FONCTION EXPONENTIELLE I. RAPPELS : METHODE D EULER Si f est ue foctio dérivable e x 0, o sait que f(x 0 + h) a pour approximatio affie f(x 0 ) + f '(x 0 )h O peut doc sur de "petits" itervalles, approcher

Plus en détail

Les suites (1) Vocabulaire usuel des suites Rappels de 1 ère et compléments

Les suites (1) Vocabulaire usuel des suites Rappels de 1 ère et compléments TS Les sites () Vocablaire sel des sites Rappels de ère et complémets 4 3 Revoir le cors de ère formle explicite I Gééralités ) Défiitio Ue site mérie est e foctio : terme d idice relatio de récrrece sites

Plus en détail

GRAPHES - EXERCICES CORRIGES Compilation réalisée à partir d exercices de BAC TES

GRAPHES - EXERCICES CORRIGES Compilation réalisée à partir d exercices de BAC TES GRAPHES - EXERCICES CORRIGES Compilatio réalisée à partir d exercices de BAC TES Exercice. U groupe d amis orgaise ue radoée das les Alpes. O a représeté par le graphe ci-dessous les sommets B, C, D, F,

Plus en détail

Feuille d exercices 5

Feuille d exercices 5 Mathématiques Physique S3, 205/206 Uiversité Blaise Pascal Feuille d exercices 5 Ex.. Tracer le graphe des foctios périodiques suivates, doer leur développemet e série de Fourier et discuter la covergece

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE PARIS DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT Directio des Admissios et cocours ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON CONCOURS

Plus en détail

Suites et séries de fonctions

Suites et séries de fonctions [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 3 avril 5 Eocés Suites et séries de foctios Propriétés de la limite d ue suite de foctios Eercice [ 868 ] [correctio] Etablir que la limite simple d ue suite de

Plus en détail

CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES

CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES 2. Séries etières Défiitio 2.. O appelle série etière toute série de foctios ( ) f dot le terme gééral est de la forme f ()=a, où (a ) désige ue suite réelle ou complee et R.

Plus en détail

On peut représenter la situation par un arbre : On a donc p(b 1 B 2)= p(b 1) p (B ) = 3 4 = 3.

On peut représenter la situation par un arbre : On a donc p(b 1 B 2)= p(b 1) p (B ) = 3 4 = 3. T ale S Correctio Exercices type bac de Probabilités. Mars Exercice : Ue ure cotiet au départ 0 boules blaches et 0 boules oires idiscerables au toucher. O tire au hasard ue boule de l ure : Si la boule

Plus en détail

Préparation concours Sciences-Po

Préparation concours Sciences-Po Lycée Féelo Saite-Marie Préparatio cocours Scieces-Po Cocours blac de Mathéatiques Mai 0 Durée : 4 heures Tout docuet iterdit La calculatrice graphique type «lycée» est autorisée Toute répose doit être

Plus en détail

Développement d une fonction en série entière. Exemples et applications

Développement d une fonction en série entière. Exemples et applications Développemet d ue foctio e série etière Exemples et applicatios Das ce chapitre, K désigera R ou C B(; R) désigera la boule ouverte de cetre et de rayo R > 1 Gééralités Défiitio 1 Soit f ue applicatio

Plus en détail

1 + ln x + 1 2. MA + MB + MC + MD. AMERIQUE DU SUD Novembre 2000

1 + ln x + 1 2. MA + MB + MC + MD. AMERIQUE DU SUD Novembre 2000 MERIQUE DU SUD Novembre 000 EXERIE U sac cotiet trois boules umérotées respectivemet 0, et, idiscerables au toucher. O tire ue boule du sac, o ote so uméro et o la remet das le sac ; puis o tire ue secode

Plus en détail

LIMITES DE SUITES EXERCICES CORRIGES

LIMITES DE SUITES EXERCICES CORRIGES Exercice Détermier la limite (évetelle) des sites LIMITES DE SUITES EXERCICES CORRIGES ci-dessos : ) ) 5) 5 4 6) 8 ) 7) 5 7 4 8) 4) ( ) ) ² Exercice Motrez qe la site satisfait la relatio (R), is vos e

Plus en détail

14 Chapitre 14. Théorème du point fixe

14 Chapitre 14. Théorème du point fixe Chapitre 14 Chapitre 14. Théorème du poit fixe Si l o examie de plus près les méthodes de Lagrage et de Newto, étudiées au chapitre précédet, elles revieet das leur pricipe à remplacer la résolutio de

Plus en détail

Master Ingénierie mathématique, Univ. Nantes Option Mathématiques et applications, ECN. Statistique Inférentielle.

Master Ingénierie mathématique, Univ. Nantes Option Mathématiques et applications, ECN. Statistique Inférentielle. Master Igéierie mathématique, Uiv. Nates Optio Mathématiques et applicatios, ECN Statistique Iféretielle. Ae Philippe Uiversité de Nates, LMJL Adresses email : Ae.Philippe@uiv-ates.fr Pages web : Iformatio

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

E.P.I.T.A. Corrigé de l'épreuve de mathématiques (3 h)

E.P.I.T.A. Corrigé de l'épreuve de mathématiques (3 h) 4 EPITA Corrigé de l'épreuve de mathématiques (3 h) ) Calculs de probabilités coditioelles a) La probabilité P AB HAB +L est la probabilité, sachat que A et B sot face à face, que A et B ratet leurs cibles,

Plus en détail

SESSION DE 2004 CA/PLP

SESSION DE 2004 CA/PLP SESSION DE 4 CA/PLP CONCOURS EXTERNE Sectio : MATHÉMATIQUES SCIENCES PHYSIQUES COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES Durée : 4 heures L usage des calculatrices de poche est autorisø (coformømet au directives de

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

EPREUVE DE RAISONNEMENT LOGIQUE ET MATHEMATIQUE

EPREUVE DE RAISONNEMENT LOGIQUE ET MATHEMATIQUE EPREUVE DE RAISONNEMENT LOGIQUE ET MATHEMATIQUE Nombre de pages de l épreuve Durée de l épreuve 0 pages 3h00 Compte teu du fait qu il s agissait d u cocours d etraiemet, cette épreuve à été prise sur le

Plus en détail

Estimation par vraisemblance

Estimation par vraisemblance Chapitre 4 Estimatio par vraisemblace Le procédé de costructio des estimateurs par isertio a été itroduit das le chapitre 2. L objectif de ce chapitre est d étudier ue autre méthode de costructio, basée

Plus en détail

Les suites (1) Vocabulaire usuel des suites Rappels de 1 ère et compléments

Les suites (1) Vocabulaire usuel des suites Rappels de 1 ère et compléments TS Revoir le cors de ère I Gééralités ) Défiitio Les sites () Vocablaire sel des sites Rappels de ère et complémets 3 e faço : par compréhesio Exemple : 3,4596 4 3 ième décimale de Ue site mérie est e

Plus en détail

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 7 mars 2014

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 7 mars 2014 Durée : 4 heures Baccalauréat S Nouvelle-Calédoie 7 mars 2014 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commu à tous les cadidats 4 poits Cet exercice est u QCM questioaire à choix multiple. Pour chaque questio, ue seule

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités coditioelles - Suites géométriques - foctios epoetielles Calculatrice autorisée Termiale ES123 Eercice 1 : 5 poits Partie A : Ue agece de locatio

Plus en détail

Reconnaissance des formes: Fenêtre de Parzen

Reconnaissance des formes: Fenêtre de Parzen Préom Nom Recoaissace des formes: Feêtre de Parze Pricipes de l'appretissage o paramétrique Estimatio o paramétrique de la desité Feêtres de Parze vs. k plus proches voisis Feêtres de Parze Réseau de euroes

Plus en détail

Université Joseph Fourier, Grenoble. Séries numériques. Luc Rozoy, Bernard Ycart

Université Joseph Fourier, Grenoble. Séries numériques. Luc Rozoy, Bernard Ycart Uiversité Joseph Fourier, Greoble Maths e Lige Séries umériques Luc Rozoy, Berard Ycart Disos-le tout et, ce chapitre est pas idispesable : d ailleurs, vous e verrez pas vraimet la différece avec les suites.

Plus en détail

Correction EDHEC 2007 Voie scienti que

Correction EDHEC 2007 Voie scienti que EDHE 7 ES Exercice Page orrectio EDHE 7 Voie scieti que La correctio comporte 4 pages. Exercice. Pour tout etier o ul, la foctio x 7! e x x est cotiue sur R e tat que quotiet (dot le déomiateur e s aule

Plus en détail

Dénombrement - Combinatoire Cours

Dénombrement - Combinatoire Cours Déombremet - Combiatoire Cours La combiatoire (ou aalyse combiatoire) étudie commet compter des objets. Elle fourit des méthodes de déombremet particulièremet utiles e probabilité. U des pricipaux exemples

Plus en détail

Corrigés TD Chapitre 2 : Variables aléatoires sur un univers fini 0 0 0 1/6 0 0 1 0 1/4 0 1/4 0 4 1/6 0 0 0 1/6

Corrigés TD Chapitre 2 : Variables aléatoires sur un univers fini 0 0 0 1/6 0 0 1 0 1/4 0 1/4 0 4 1/6 0 0 0 1/6 Corrigés TD Chapitre : Variables aléatoires sur u uivers fii Exercice : Soit X la VAR défiie par le tableau suivat : x i - - 0 p 6 4 6 4 6 i O ote Y = X ) Détermier la loi cooite de X et Y ) Détermier

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL Corrigé du baccalauréat Polyésie 6 jui 4 STID STL spécialité SPCL EXERCICE 4 poits Cet eercice est u questioaire à choi multiples. Pour chacue des questios suivates, ue seule des quatre réposes proposées

Plus en détail

E(X i ) par linéarité de l espérance.

E(X i ) par linéarité de l espérance. Statistiques appliquées. L3 Iterrogatio Questios de cours. 3 poits 1) Eocer le théorème cetral limite (1 pt). Si (X ) est ue suite de v.a. idépedates et de même loi, admettat des momets d ordre u et deux

Plus en détail