UTL Essonne Limours 5 février Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 2

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UTL Essonne Limours 5 février Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 2"

Transcription

1 Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 2

2 Sommaire Qu est-ce que la radioactivité? Les unités de radioactivité Les doses reçues Les mesures de radioactivité La radioactivité naturelle Les effets de la radioactivité La radioprotection Les utilisations médicales de la radioactivité Faut-il avoir peur? Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 3

3 Découverte de la radioactivité 1895 : Wilhelm Conrad Röntgen 1896 : Henri Becquerel à partir de ses travaux sur la fluorescence de l uranium À partir de 1898 : Pierre et Marie Curie Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 4

4 Effets de la radioactivité Noircissement des pellicules photos Semblables aux rayons X 1901 : découverte d un rayonnement ionisant à la surface de la terre décharge spontanée des électroscopes air ionisé par un rayonnement intense? des particules chargées naturellement dans l air? radioactivité naturelle des roches (Rutherford) Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 5

5 L ATOME Chaque élément est symbolisé par : Symbole (H, O, C, Fe, Co..) La structure de son atome Le noyau : Protons Particules chargées + Neutrons Particules neutres Le cortège d électrons : Electrons : Particules chargées 1ÿ = m m Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 6

6 ISOTOPES Même élément (118 éléments répertoriés) Même symbole nombre de protons et d électrons identiques même me comportement chimique nombre de neutrons différent Pour un élément donné : RADIOACTIVITE Isotopes stables Isotopes instables 264 isotopes stables, 2536 isotopes instables Origine des isotopes naturelle ou artificielle Radioactivité naturelle ou artificielle Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 7

7 Exemples d isotopes Hydrogène : Stables : 1 H, 2 H (deutérium) eau lourde, Instable : 3 H (tritium) Carbone : stables : 12 C & 13 C +. instable : 14 C Uranium : 26 isotopes de 217 à principaux isotopes naturels instables : 238 U (99,27 %), 235 U (0,72 %), 234 U (0,005 %), Iode : 37 isotopes 1 seul isotope stable ( 127 I) & 36 instables ( 123 I, 129 I, 131 I ) Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 8

8 PHYSIQUE NUCLEAIRE La physique nucléaire traite des transformations du NOYAU des atomes Désintégration RADIOACTIVE Fission, fusion, transmutation Vieux rêve des alchimistes L énergie des rayonnements (alpha, béta, gamma et neutron) s exprime en ev ev : électron-volt Energie d un électron soumis à une différence de potentiel de 1 volt 1 kwh ~ ev Multiples couramment utilisés : kev et MeV Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 9

9 La radioactivité d un isotope est caractérisée par Type de désintégration Nature des particules émises Énergie des particules émises Rayonnement électromagnétique associé Durée de vie des atomes radioactifs Décroissance radioactive «vitesse de désintégration» Filiation radioactive Caractéristiques de l atome issu de la désintégration Toute filiation se termine sur un isotope STABLE Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 10

10 DESINTEGRATIONS ALPHA ET BETA- 4 Désintégration ALPHA Excès de nucléons (p & n) Emission d un noyau d hélium 2 protons + 2 neutrons Chargé électriquement Particule «grosse» Énergie forte (qq MeV) Parcours dans l air très court Facilement arrêtée Désintégration BETA- Excès de neutrons n p + e neutrino Emission d un électron Chargé électriquement Energie jusqu à quelques centaines de kev Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 11

11 RAYONNEMENT GAMMA Emission d un photon Onde électromagnétique Electriquement neutre Ce rayonnement suit une désintégration alpha ou béta Energie de quelques centaines de kev à plusieurs MeV Une onde électromagnétique est caractérisée par : Sa longueur d onde Sa fréquence Son énergie Si énergie > 10 ev IONISATION Cas des rayons X et gamma Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 12

12 DECROISSANCE RADIOACTIVE Nombre d'atomes restants POPULATION N N/2 N/4 N/ Instant initial 1 demi-vie 2 demi-vies 3 demi-vies TEMPS ECOULE 10 demi-vies : Réduction de l activité d un facteur ~ 1000 Nombre de demi-vies Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 13

13 Filiation radioactive du 232 Th 232 Th 228 Ra Demi-vie Descendants 1, ans 5,7 ans 228 Ac 6,1 h Père Fils 0,15 s 10,6 h 228 Th 224 Ra 1,9 ans 3,6 j 220 Rn 55,6 s 216 Po 212 Pb 60,5 mn 212 Bi 208 Tl Mode désintégration 3,1 mn 0,3 µs 212 Po 208 Pb stable Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 14

14 LES UNITES EN RADIOACTIVITE Activité (Bq) Dose (Gy) Dose équivalente (Sv) Nb de pommes qui tombent Energie déposée par les pommes sur la cible Dommages causés par les pommes reçues par la cible Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 15

15 LES UNITES EN RADIOACTIVITE Activité en becquerel (Bq) 1 désintégration par seconde Dose en gray (Gy) 1 J / kg de matière Dose équivalente en sievert (Sv) Dose = f(bq, E, tps) x W R x W T W R : selon rayonnement W T : selon tissu humain Gy et Sv : dose par unité de masse Nb de désintégrations par seconde Energie déposée dans la matière Dommages causés à l homme, selon le rayonnement et l organe touché La notion de débit de dose débit de dose est importante : Dose reçue par unité de temps Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 16

16 EXEMPLES DE RADIOACTIVITE Source 1 l eau ( mer) 1 kg granit Homme (70 kg) 1 kg U 1 kg Pu A (Bq) Potassium 40 1, ans de demi-vie radioactive Dans les muscles ~165 g dont 16,5 mg de K 40 Carbone ans de demi-vie radioactive Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 17

17 Comment détecter et mesurer la radioactivité La radioactivité se détecte et se mesure facilement : Les particules émises sont ionisantes Transformation directe ou indirecte simple en un signal électrique Seuil de mesure très faible Il existe plusieurs sortes de détecteurs : Compteur Geiger-Muller Scintillateur et photo-multiplicateur Semi-conducteur. Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 18

18 LIMITES DE DETECTION Radioactif (Bq) Effets sanitaires Normes sanitaires pour les travailleurs du nucléaire (*) Normes sanitaires pour le public (*) (*) exemple du Cs137 Non radioactif (ppm) Effets sanitaires Norme travailleurs Limite détection Normes commerciales alimentaires par kg Limite détection Rapport : Effets sanitaires Limite détection Radioactif : Non radioactif : 20 Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 19

19 VARIATION AVEC LA DISTANCE Loi de variation : Loi en «1 / d²» Débit de dose inversement proportionnel au carré de la distance entre la source et le détecteur Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 20

20 VARIATION AVEC LA DISTANCE Détecteur : surface s Sphère de rayon R Loi en 1/d 2 Sphère : S = 4 R 2 Sphère de rayon Rx2 Détecteur : s Rayonnement reçu par le détecteur = A x s / S A = activité de la source en Bq Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 21

21 ATTENUATION DES RAYONNEMENTS PAR LA MATIERE Les rayonnements sont absorbés par la matière Rayonnement alpha : arrêté par une simple feuille de papier Rayonnement béta : arrêté par quelques mm de métal Rayonnement gamma : arrêté par quelques dizaines de cm de plomb Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 22

22 RADIOACTIVITE NATURELLE Rayonnement tellurique : De nombreux corps radioactifs sont présents dans le sol Uranium, thorium, potassium et leurs descendants L irradiation due aux corps radioactifs contenus dans la terre Principalement due aux descendants de l uranium 1 à 3 g d uranium par tonne de roche Elle est constante pour un lieu donné Dans la région parisienne ~ 0,1 µgy/h L émanation de gaz radon est spécifique du lieu Elle varie en fonction des conditions météorologiques Rayonnement cosmique : «gerbes de particules» Fortement atténué par l atmosphère Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 23

23 4, ans 238 U 234 Pa 234 Th 24,1 j 1,2 mn FILIATION DE L URANIUM U 230 Th 226 Ra 2, ans 7, ans 1, ans Descendants solides (aérosols) du radon à vie courte 138 j 210 Po Radon gaz 3,1 mn 26,8 mn 222 Rn 3,8 j 218 Po 214 Bi 19,9 mn 214 Pb 1, s 214 Po 210 Pb 22,3 ans 210 Bi 5 j 206 Pb stable Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 24

24 LE RADON EN FRANCE Source : campagne de mesures IRSN Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 25

25 RADIOACTIVITE NATURELLE ET METEO L irradiation naturelle est constante Augmentation de l activité radon L activité du radon est variable Baisse de pression Variation des conditions de diffusion (gradient thermique) Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 26

26 Découverte des rayons cosmiques 1901 : rayonnement ionisant à la surface de la terre Décharge spontanée des électroscopes 1909 : mesure en haut de la tour Eiffel (père Théodor WULF) Mesure au sol : 6 ions / cm 3 / s Mesure à 300 m : Prédiction : 0,4 ions / cm 3 / s Mesure : 3,5 ions / cm 3 / s POURQUOI? vols en ballon (Hess et Kolhörster) 17/ 4/1912 : éclipse de soleil 1926 : R. MILLIKAN les baptise «rayons cosmiques» 1936 : HESS prix Nobel 1938 : P. AUGER met en évidence les «gerbes cosmiques» Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 27

27 Découverte des rayons cosmiques 8 km Synthèse des mesures de Hess et de Kolhörster Altitude 6 km 4 km 2 km 0 km Intensité du rayonnement Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 28

28 Rayonnement cosmique Des particules de très forte énergie engendre des gerbes de particules diverses au contact de l atmosphère Intensité du rayonnement cosmique augmente avec l altitude Diminution de l écran A notre altitude 200 à 300 particules par m² et par seconde Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 29

29 Chambre à brouillard Elle permet de «visualiser» les rayonnements Trace dans une vapeur saturée d alcool qui constitue un brouillard Lorsqu une particule traverse ce brouillard, de petites gouttelettes de liquide se condensent le long de la trajectoire et la diffusion de la lumière les rend visibles La trace laissée dépend du type de particule Vidéo Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 30

30 Filiation radioactive du 232 Th 232 Th 228 Ra 1, ans 228 Ac 6,1 h 228 Th 224 Ra 1,9 ans 3,6 j 5,7 ans Radon gaz 0,15 s 10,6 h 220 Rn 55,6 s 216 Po 212 Pb 60,5 mn 212 Po 212 Bi 208 Pb 208 Tl 0,3 µs stable 3,1 mn Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 31

31 EFFETS BIOLOGIQUES (au niveau de la cellule) Transfert d énergie Ionisation Création radicaux libres Modification chimique Effets biologiques Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 32

32 Efficacité biologique relative Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 33

33 EFFETS BIOLOGIQUES (au niveau de la molécule) Cassure des liaisons chimiques Création de radicaux libres En particulier sur la molécule H 2 O : Radical HO Les radicaux libres sont très toxiques Cassent les brins d ADN Création permanente de radicaux libres dans le corps humain Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 34

34 EFFETS BIOLOGIQUES (au niveau de la cellule) Toxique chimique cancérogène Effets Stochastiques (aléatoires) Effets déterministes Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 35

35 EFFETS BIOLOGIQUES (au niveau de l individu) Effets DETERMINISTES Destruction massive de cellules Effets STOCHASTIQUES Lésions non réparées de l ADN Seuil d apparition : 0,2 0,3 Sv Effets clairement décrits Obligatoires (ils apparaissent toujours) Pathologies diverses Manifestation précoce (qq jours à qq semaines) Gravité dépendante de la dose Pas de seuil d apparition (inobservables < 0,2 0,3 Sv) Aléatoires Cancers (ou effets génétiques) Manifestation tardive Gravité indépendante de la dose probabilité d apparition dépendante de la dose Effets non spécifiques (difficile à distinguer d autres cancers) Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 36

36 DOSES RECUES PAR LE PUBLIC Doses reçues sur une année (débit de dose régulier) Doses en msv msv radiothérapie localisée : dose mortelle (corps entier en un temps court) 50 msv dose annuelle Kerala (Inde) 20 msv dose annuelle maxi travailleurs 6 msv dose annuelle Brésil 10 : scanner abdominopelvien RADIOACTIVITE NATURELLE 2,4 msv (moyenne France) Irradiation cosmique et tellurique (35%) Emanation du radon (50%) Auto-irradiation (15%) 3,6 msv dose annuelle m 1 msv dose annuelle ajoutée maxi public 1 : scanners, radios 0,5 : 5 vols Paris-New York Doses reçues sur un temps court (débit de dose +/- élevé) Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 37

37 Sources d irradiation naturelle RAYONNEMENT COSMIQUE ECORCE TERRESTRE (K, U,... RADIOELEMENTS COSMOGENIQUES PRIMORDIAUX (T, C,.. ) Exposition externe INHALATION AIR ALIMENTS INGESTION Exposition interne Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 38

38 LES DIFFERENTS RAYONNEMENTS RADIOPROTECTION Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 39

39 MANIPULATION DES PRODUITS RADIOACTIFS Protection des personnes et du public Confinement des sources radioactives Principe «ALARA» Traitement des déchets Réglementation importante Gestion des «matières nucléaires» et des sources Installations (INB, ICPE) Autorité de sûreté Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 40

40 IRRADIATION EXTERNE et INTERNE Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 41

41 IRRADIATION EXTERNE Les risques dépendent du type de rayonnement émis par la source Risque en Fonction du rayonnement Trois modes de protection : Réduire le temps d exposition S éloigner de la source Intercaler des écrans Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 42

42 IRRADIATION EXTERNE Distinction importante entre : Durée exposition Irradiation globale Irradiation localisée Organes sensibles Exemple le cristallin Les mains en cas de manipulation de source béta Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 43

43 IRRADIATION INTERNE Les risques dépendent : Du type de rayonnement émis par la source De la demi-vie radioactive de la source Du métabolisme du corps radioactif (période biologique) Les corps se fixent sur un organe spécifique Notion de période résultante Risque en Fonction du rayonnement Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 44

44 IRRADIATION INTERNE En cas d ingestion d un produit radioactif l équivalent de dose est estimé à partir de : Mesures Pour les isotopes que l on peut ingérer ou inhaler : Détermination de concentration maximale dans l air, dans l eau Contrôle possible de la concentration en temps réel Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 45

45 IRRADIATION INTERNE Moyens de protection : Confinement individuel Masque, tenue étanche Confinement collectif Traitements préventifs Exemple de l iode Traitements curatifs Accélerer l élimination du produit radioactif Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 46

46 Danger relatif des rayonnements selon modalité d irradiation Rayonnement Alpha Béta Gamma Neutrons Modalités irradiation Exposition externe Contamination externe Contamination interne Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 47

47 USAGES MEDICAUX DE LA RADIOACTIVITE EN DIAGNOSTIC Métabolisme des corps chimiques dans le corps humain : Certains corps chimiques vont se concentrer sur des organes privilégiés Exemple l iode dans la thyroïde Les cellules «malignes» consomment plus d énergie (donc plus de sang) la concentration du corps chimique sera plus forte Le marquage par un isotope radioactif permet de mettre en évidence les zones «malignes» Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 48

48 SCINTIGRAPHIE DE LA THYROÏDE Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 49

49 USAGES MEDICAUX DE LA RADIOACTIVITE EN THERAPIE Les organes malades sont soumis à des doses importantes : Objectif : tuer les cellules malignes en leur délivrant des doses élevées Difficulté : cibler uniquement les zones à soigner L utilisation des accélérateurs de particules est privilégiée par rapport à l utilisation d isotopes radioactifs : Meilleur contrôle des doses délivrées et de la zone cible Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 50

50 RADIOTHERAPHIE Type de radiothérapie : Radiothérapie externe Isotopes radioactifs (ex 60 Co) Accélérateurs de particules Curiethérapie Source interne temporaire ou définitive Radiothérapie «métabolique vectorielle» Doses délivrées : Plusieurs dizaines de Gy selon l organe Quelques Gy par séance Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 51

51 OKLO? Même la fission nucléaire est naturelle! Mine d uranium située au Gabon En 1972 découverte des restes de plusieurs réacteurs naturels : Début il y a ~ 2 milliards d années Durée de la réaction ~ ans Bel exemple de confinement géologique! Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 52

52 Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 53

53 Le Matin 14 août 1923 Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 54

54 L homme n a pas toujours eu peur de la radioactivité Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 55

55 Risque ou peur? «Nous ne vivons pas dans une société du risque comme on a tendance à le penser, mais plutôt dans une société de la peur, qui ne supporte plus l'idée du risque» (Christophe Roux-Duford) Perte de confiance dans la science «surmédiatisation» de la société Risque de mauvaise utilisation du principe de précaution Absence d évolution, paralysie La fascination et la crainte sont les deux faces d une même réalité Nous nous interrogeons sur le développement technologique. Répond-il à nos aspirations? La science est-elle à notre service ou nous dépasse-t-elle? Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 56

56 Faut-il avoir peur de la radioactivité? La radioactivité est imperceptible, elle impressionne Les risques pour la santé sont évidents En cas d irradiation forte ou de contamination importante Etre prudent et méfiant : OUI Avoir une critique éclairée et rationnelle Avoir peur : NON La peur n évite pas le danger Un choix technique est un choix humain Les arguments scientifiques ne suffisent pas Aspect psychologique : émotion Rester rationnel Faire la balance entre les arguments POUR et les arguments CONTRE Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 57

57 Emotion nucléaire "Il n existe pas de domaine où l opinion y compris de personnes éduquées, soit aussi éloignée des faits. Il n existe pas de domaine où la présentation de résultats d expérience ou de statistiques soit aussi controversée pour ne pas dire impossible. Il n existe pas de domaine où la passion l emporte aussi clairement sur la raison". J. de Kersvadoué Les Prêcheurs de l Apocalypse, Plon 2007 «Toutes les choses sont poison, et rien n est sans poison ; seule la dose détermine ce qui n est pas un poison.» Paracelse (XV ème siècle) Pourquoi avons-nous peur de la radioactivité? 58

Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission

Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1re B et C 11 Réactions nucléaires, radioactivité et fission 129 Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1. Définitions a) Nucléides (= noyaux atomiques) Les nucléides renferment les

Plus en détail

Chapitre 6. Réactions nucléaires. 6.1 Généralités. 6.1.1 Définitions. 6.1.2 Lois de conservation

Chapitre 6. Réactions nucléaires. 6.1 Généralités. 6.1.1 Définitions. 6.1.2 Lois de conservation Chapitre 6 Réactions nucléaires 6.1 Généralités 6.1.1 Définitions Un atome est constitué d électrons et d un noyau, lui-même constitué de nucléons (protons et neutrons). Le nombre de masse, noté, est le

Plus en détail

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA 3-1 : Physique Chapitre 8 : Le noyau et les réactions nucléaires Professeur Eva PEBAY-PEYROULA Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Finalité du chapitre

Plus en détail

La physique nucléaire et ses applications

La physique nucléaire et ses applications La physique nucléaire et ses applications I. Rappels et compléments sur les noyaux. Sa constitution La représentation symbolique d'un noyau est, dans laquelle : o X est le symbole du noyau et par extension

Plus en détail

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Connaissances et savoir-faire exigibles : () () (3) () (5) (6) (7) (8) Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. Définir et calculer l énergie

Plus en détail

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 Lycée Galilée Gennevilliers L'énergie nucléaire : fusion et fission chap. 6 JALLU Laurent I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 II. Équivalence masse-énergie... 3 Bilan de masse de la

Plus en détail

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre)

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) 1. A la découverte de la radioactivité. Un noyau père radioactif est un noyau INSTABLE. Il se transforme en un noyau fils STABLE

Plus en détail

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE CP7 MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE 1 ) Relation d'équivalence entre la masse et l'énergie -énergie de liaison 2 ) Une unité d énergie mieux adaptée 3 ) application 4

Plus en détail

EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES

EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES Questionnaire EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES SCP 4010-2 LE NUCLÉAIRE, DE L'ÉNERGIE DANS LA MATIÈRE /263 FORME C Version corrigée: Équipe sciences LeMoyne d'iberville, septembre 2006. QUESTION 1 (5 pts) 1. La

Plus en détail

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX T ale S Introduction : Une réaction nucléaire est Une réaction nucléaire provoquée est L'unité de masse atomique est une unité permettant de manipuler aisément

Plus en détail

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015 Energie Nucléaire Principes, Applications & Enjeux 6 ème - 2014/2015 Quelques constats Le belge consomme 3 fois plus d énergie que le terrien moyen; (0,56% de la consommation mondiale pour 0,17% de la

Plus en détail

C4: Réactions nucléaires, radioactivité et fission

C4: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1re B et C C4 Réactions nucléaires, radioactivité et fission 30 C4: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1. Définitions a) Nucléides (= noyaux atomiques) Les nucléides renferment les nucléons:

Plus en détail

Le but de la radioprotection est d empêcher ou de réduire les LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION

Le but de la radioprotection est d empêcher ou de réduire les LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION TOUT PUBLIC 1. Source de rayonnements ionisants 2. Les différents rayonnements ionisants et leur capacité à traverser le corps humain 3. Ecran de protection absorbant

Plus en détail

Transformations nucléaires

Transformations nucléaires Transformations nucléaires Stabilité et instabilité des noyaux : Le noyau d un atome associé à un élément est représenté par le symbole A : nombre de masse = nombre de nucléons (protons + neutrons) Z :

Plus en détail

Complément: Sources naturelles de rayonnement

Complément: Sources naturelles de rayonnement Complément: Sources naturelles de rayonnement 1 Notions de dose Dose absorbée en 1 point (D) unité: Jkg -1 ou gray (Gy) valeur moyenne de l énergie impartie (déposée) à la matière par unité de masse à

Plus en détail

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique Energie nucléaire Quelques éléments de physique Comment produire 1 GW électrique Nucléaire (rendement 33%) Thermique (38%) Hydraulique (85%) Solaire (10%) Vent : 27t d uranium par an : 170 t de fuel par

Plus en détail

8/10/10. Les réactions nucléaires

8/10/10. Les réactions nucléaires Les réactions nucléaires En 1900, à Montréal, Rutherford observa un effet curieux, lors de mesures de l'intensité du rayonnement d'une source de thorium [...]. L'intensité n'était pas la même selon que

Plus en détail

Historique. Les radiations nucléaires 1

Historique. Les radiations nucléaires 1 Les radiations nucléaires Dans notre vie de tous les jours, nous sommes continuellement bombardés de radiations de toutes sortes. Certaines sont naturelles et d autres, artificielles. Les premières proviennent

Plus en détail

Chapitre 2 RÉACTIONS NUCLÉAIRES

Chapitre 2 RÉACTIONS NUCLÉAIRES Chapitre 2 RÉACTIONS NUCLÉAIRES 2.1 Généralités 2.1.1 Loi de décroissance exponentielle Rutherford et Soddy (1902). Un atome excité retourne à son état fondamental en émettant un photon. Dans le domaine

Plus en détail

Parcours de visite, lycée Exposition: LA RADIOACTIVITÉ De Homer à oppenheimer

Parcours de visite, lycée Exposition: LA RADIOACTIVITÉ De Homer à oppenheimer Complétez le schéma de gestion des déchets nucléaires en vous aidant du panneau, les surfaces des cercles sont proportionnelles à leur importance Parcours de visite, lycée Exposition: LA RADIOACTIVITÉ

Plus en détail

P17- REACTIONS NUCLEAIRES

P17- REACTIONS NUCLEAIRES PC A DOMICILE - 779165576 P17- REACTIONS NUCLEAIRES TRAVAUX DIRIGES TERMINALE S 1 Questions de cours 1) Définir le phénomène de la radioactivité. 2) Quelles sont les différentes catégories de particules

Plus en détail

Lycée français La Pérouse TS. L énergie nucléaire CH P6. Exos BAC

Lycée français La Pérouse TS. L énergie nucléaire CH P6. Exos BAC SVOIR Lycée français La Pérouse TS CH P6 L énergie nucléaire Exos BC - Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. - Définir et calculer l'énergie de liaison par nucléon. - Savoir

Plus en détail

PHY113 : Cours de Radioactivité 2009-2010

PHY113 : Cours de Radioactivité 2009-2010 Cours de Radioactivité Le but de ce cours est de permettre aux étudiants qui seront amenés à utiliser des sources radioactives d acquérir les bases de la radioactivité. Aussi bien au niveau du vocabulaire

Plus en détail

Transformations nucléaires

Transformations nucléaires I Introduction Activité p286 du livre Transformations nucléaires II Les transformations nucléaires II.a Définition La désintégration radioactive d un noyau est une transformation nucléaire particulière

Plus en détail

LA RADIOACTIVITE NATURELLE RENFORCEE CAS DE LA MESURE DU RADON - A L G A D E

LA RADIOACTIVITE NATURELLE RENFORCEE CAS DE LA MESURE DU RADON - A L G A D E LA RADIOACTIVITE NATURELLE RENFORCEE CAS DE LA MESURE DU RADON Sylvain BERNHARD - Marion DESRAY - A L G A D E Membre de l UPRAD, Union Nationale des Professionnels du Radon LES EXPOSITIONS PROFESSIONNELLES

Plus en détail

Équivalence masse-énergie

Équivalence masse-énergie CHPITRE 5 NOYUX, MSSE ET ÉNERGIE Équivalence masse-énergie. Équivalence masse-énergie Einstein a montré que la masse constitue une forme d énergie appelée énergie de masse. La relation entre la masse (en

Plus en détail

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Nature de l activité : Réaliser 3 types de productions écrites (réécriture de notes, production d une synthèse de documents, production d une argumentation)

Plus en détail

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Physique Chapitre 4 Masse, énergie, et transformations nucléaires DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Date :. Le 28 juin 2005, le site de Cadarache (dans les bouches du Rhône)

Plus en détail

Dossier «L énergie nucléaire»

Dossier «L énergie nucléaire» Dossier «L énergie nucléaire» (ce dossier est en ligne sur le site de La main à la pâte : http://www.inrp.fr/lamap/?page_id=16&action=2&element_id=374&domainsciencetype_id=7) Rédacteur David WILGENBUS

Plus en détail

Introduction à la physique nucléaire et aux réacteurs nucléaires

Introduction à la physique nucléaire et aux réacteurs nucléaires Introduction à la physique nucléaire et aux réacteurs nucléaires Nassiba Tabti A.E.S.S. Physique (A.E.S.S. Physique) 5 mai 2010 1 / 47 Plan de l exposé 1 La Radioactivité Découverte de la radioactivité

Plus en détail

A. Énergie nucléaire 1. Fission nucléaire 2. Fusion nucléaire 3. La centrale nucléaire

A. Énergie nucléaire 1. Fission nucléaire 2. Fusion nucléaire 3. La centrale nucléaire Énergie Table des A. Énergie 1. 2. 3. La centrale Énergie Table des Pour ce chapitre du cours il vous faut à peu près 90 minutes. A la fin de ce chapitre, vous pouvez : -distinguer entre fission et fusion.

Plus en détail

Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale"

Stage : Développer les compétences de la 5ème à la Terminale Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale" Session 2014-2015 Documents produits pendant le stage, les 06 et 07 novembre 2014 à FLERS Adapté par Christian AYMA et Vanessa YEQUEL d après

Plus en détail

5 >L énergie nucléaire: fusion et fission

5 >L énergie nucléaire: fusion et fission LA COLLECTION > 1 > L atome 2 > La radioactivité 3 > L homme et les rayonnements 4 > L énergie 6 > Le fonctionnement d un réacteur nucléaire 7 > Le cycle du combustible nucléaire 8 > La microélectronique

Plus en détail

Sensibilisation à la protection contre les rayonnements ionisants

Sensibilisation à la protection contre les rayonnements ionisants Sensibilisation à la protection contre les rayonnements ionisants version 2010 Formateur: Patrice Charbonneau Pourquoi une sensibilisation Code du travail 2008 (ex 2003-296) relatif à la protection des

Plus en détail

De la physico-chimie à la radiobiologie: nouveaux acquis (I)

De la physico-chimie à la radiobiologie: nouveaux acquis (I) De la physico-chimie à la radiobiologie: nouveaux acquis (I) Collaboration: - Laboratoire de Radiotoxicologie et Oncologie (L. Sabatier) CEA, DSV - Laboratoire de Génotoxicité et Modulation de l Expression

Plus en détail

Chap 2 : Noyaux, masse, énergie.

Chap 2 : Noyaux, masse, énergie. Physique. Partie 2 : Transformations nucléaires. Dans le chapitre précédent, nous avons étudié les réactions nucléaires spontanées (radioactivité). Dans ce nouveau chapitre, après avoir abordé le problème

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

Production mondiale d énergie

Production mondiale d énergie Chapitre 14: Autres sources d énergie Énergie nucléaire Énergie solaire Énergie géothermale Hydro-électricité Énergie éolienne Production mondiale d énergie 23% 39% 27% Coal Nuclear Hydro Geothermal Petroleum

Plus en détail

Renouvellement à 50000MW étalé sur 20 ans (2020-2040) rythme de construction nucléaire: 2500MW/an

Renouvellement à 50000MW étalé sur 20 ans (2020-2040) rythme de construction nucléaire: 2500MW/an L uranium dans le monde 1 Demande et production d Uranium en Occident U naturel extrait / année 40.000 tonnes Consommation mondiale : 65.000 tonnes La différence est prise sur les stocks constitués dans

Plus en détail

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Elisabeth Vangioni Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 Une calculatrice, une règle et du papier quadrillé sont nécessaires au bon fonctionnement

Plus en détail

FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE

FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE Séminaire de Xavier GARBET pour le FIP 06/01/2009 Anthony Perret Michel Woné «La production d'énergie par fusion thermonucléaire contrôlée est un des grands défis scientifiques

Plus en détail

Principe et fonctionnement des bombes atomiques

Principe et fonctionnement des bombes atomiques Principe et fonctionnement des bombes atomiques Ouvrage collectif Aurélien Croc Fabien Salicis Loïc Bleibel http ://www.groupe-apc.fr.fm/sciences/bombe_atomique/ Avril 2001 Table des matières Introduction

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

NOYAU, MASSE ET ENERGIE

NOYAU, MASSE ET ENERGIE NOYAU, MASSE ET ENERGIE I - Composition et cohésion du noyau atomique Le noyau atomique est composé de nucléons (protons+neutrons). Le proton a une charge positive comparativement au neutron qui n'a pas

Plus en détail

EPREUVE COMMUNE DE TIPE 2009 partie D ANALYSES RADIOCHIMIQUES ET ISOTOPIQUES : LES TRACEURS RADIOACTIFS

EPREUVE COMMUNE DE TIPE 2009 partie D ANALYSES RADIOCHIMIQUES ET ISOTOPIQUES : LES TRACEURS RADIOACTIFS EPREUVE COMMUNE DE TIPE 2009 partie D ANALYSES RADIOCHIMIQUES ET ISOTOPIQUES : LES TRACEURS RADIOACTIFS 5 Temps de préparation : 2 h 15 Temps de présentation devant le jury : 10 minutes Entretien avec

Plus en détail

Quel avenir pour l énergie énergie nucléaire?

Quel avenir pour l énergie énergie nucléaire? Quel avenir pour lénergie l énergie nucléaire? Origine de l énergie nucléaire État critique du réacteur Utilité des neutrons retardés Quel avenir pour le nucléiare? 2 Composant des centrales nucléaires

Plus en détail

Interactions des rayonnements avec la matière

Interactions des rayonnements avec la matière UE3-1 : Biophysique Chapitre 2 : Interactions des rayonnements avec la matière Professeur Jean-Philippe VUILLEZ Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

La physique nucléaire

La physique nucléaire SPH3U ÉDITION 2010 Physique Guide pédagogique Le présent guide sert de complément à la série d émissions intitulée, produite par TFO, l Office de la télévision éducative de langue française de l Ontario.

Plus en détail

Radioactivité et chimie nucléaire

Radioactivité et chimie nucléaire Radioactivité et chimie nucléaire ) Rappels sur la structure de l atome et du noyau D après le modèle lacunaire de Rutherford, l atome se subdivise en deux parties : - le noyau : minuscule grain de matière

Plus en détail

La Fusion Nucléaire (Tokamak) Nicolas Carrard Jonathan Carrier Guillomet 12 novembre 2009

La Fusion Nucléaire (Tokamak) Nicolas Carrard Jonathan Carrier Guillomet 12 novembre 2009 La Fusion Nucléaire (Tokamak) Nicolas Carrard Jonathan Carrier Guillomet 12 novembre 2009 La matière L atome Les isotopes Le plasma Plan de l exposé Réactions nucléaires La fission La fusion Le Tokamak

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Suite énoncé des exos du Chapitre 14 : Noyaux-masse-énergie I. Fission nucléaire induite (provoquée)

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

LE COSMODETECTEUR : UN EXEMPLE DE CHAÎNE DE MESURE

LE COSMODETECTEUR : UN EXEMPLE DE CHAÎNE DE MESURE LE COSMODETECTEUR : UN EXEMPLE DE CHAÎNE DE MESURE Enseignement : 1 ère STL Mesures et instrumentation Thème : Instrumentation : Instruments de mesure, chaîne de mesure numérique Notions et contenus :

Plus en détail

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée EXERCICE I : PRINCIPE D UNE MINUTERIE (5,5 points) A. ÉTUDE THÉORIQUE D'UN DIPÔLE RC SOUMIS À UN ÉCHELON DE TENSION.

Plus en détail

BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1

BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1 BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1 I. L ATOME NOTIONS EÉLEÉMENTAIRES DE CIMIE Les atomes sont des «petits grains de matière» qui constituent la matière. L atome est un système complexe que l on

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

Panorama de l astronomie

Panorama de l astronomie Panorama de l astronomie 7. Les étoiles : évolution et constitution des éléments chimiques Karl-Ludwig Klein, Observatoire de Paris Gaël Cessateur & Gilles Theureau, Lab Phys. & Chimie de l Environnement

Plus en détail

a. Fusion et énergie de liaison des noyaux b. La barrière Coulombienne c. Effet tunnel & pic de Gamov

a. Fusion et énergie de liaison des noyaux b. La barrière Coulombienne c. Effet tunnel & pic de Gamov V. Les réactions r thermonucléaires 1. Principes a. Fusion et énergie de liaison des noyaux b. La barrière Coulombienne c. Effet tunnel & pic de Gamov 2. Taux de réactions r thermonucléaires a. Les sections

Plus en détail

RADIATION ALERT NOTICE D EMPLOI POUR LES COMPTEURS MONITOR 4, MONITOR 4EC, MONITOR 5 ET MC1K VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT L INTÉGRALITÉ DE CE MANUEL

RADIATION ALERT NOTICE D EMPLOI POUR LES COMPTEURS MONITOR 4, MONITOR 4EC, MONITOR 5 ET MC1K VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT L INTÉGRALITÉ DE CE MANUEL RADIATION ALERT NOTICE D EMPLOI POUR LES COMPTEURS MONITOR 4, MONITOR 4EC, MONITOR 5 ET MC1K VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT L INTÉGRALITÉ DE CE MANUEL FABRIQUÉ AUX ÉTATS-UNIS NOTICE D EMPLOI POUR LES COMPTEURS

Plus en détail

A) Les réactions de fusion nucléaire dans les étoiles comme le Soleil.

A) Les réactions de fusion nucléaire dans les étoiles comme le Soleil. INTRODUCTION : Un enfant qui naît aujourd hui verra s éteindre une part importante de nos ressources énergétiques naturelles. Aujourd hui 87% de notre énergie provient de ressources non renouvelables (Charbon,

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 16 Y a-t-il quelqu un pour sauver le principe de conservation de l énergie?

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 16 Y a-t-il quelqu un pour sauver le principe de conservation de l énergie? FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 16 Y a-t-il quelqu un pour sauver le principe de conservation de l énergie? Type d'activité Activité avec démarche d investigation, étude documentaire (synthèse

Plus en détail

Conséquences radiologiques et dosimétriques en cas d accident nucléaire : prise en compte dans la démarche de sûreté et enjeux de protection

Conséquences radiologiques et dosimétriques en cas d accident nucléaire : prise en compte dans la démarche de sûreté et enjeux de protection Conséquences radiologiques et dosimétriques en cas d accident nucléaire : prise en compte dans la démarche de sûreté et enjeux de protection 9 juin 2010 / UIC Paris Présenté par E. COGEZ, IRSN Contexte

Plus en détail

Groupe professionnel énergie de Centrale Nantes Intergroupe des centraliens de l énergie

Groupe professionnel énergie de Centrale Nantes Intergroupe des centraliens de l énergie Groupe professionnel énergie de Centrale Nantes Intergroupe des centraliens de l énergie Conférence du 19 mai 2006 rue Jean Goujon, 19h certitudes et incertitudes sur la fusion nucléaire - rôle d ITER

Plus en détail

Rayonnements dans l univers

Rayonnements dans l univers Terminale S Rayonnements dans l univers Notions et contenu Rayonnements dans l Univers Absorption de rayonnements par l atmosphère terrestre. Etude de documents Compétences exigibles Extraire et exploiter

Plus en détail

À propos d ITER. 1- Principe de la fusion thermonucléaire

À propos d ITER. 1- Principe de la fusion thermonucléaire À propos d ITER Le projet ITER est un projet international destiné à montrer la faisabilité scientifique et technique de la fusion thermonucléaire contrôlée. Le 8 juin 005, les pays engagés dans le projet

Plus en détail

Physique nucléaire. 1 Introduction 1.1 LE PROBLEME DE L ENERGIE

Physique nucléaire. 1 Introduction 1.1 LE PROBLEME DE L ENERGIE 6G1 - Physique nucléaire - Page 1 de 36 Physique nucléaire Les prérequis pour la compréhension de ce chapitre sont : Travail, puissance, énergie mécanique, énergie thermique. Structure de la matière, température

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Opérateur d analyseurs à fluorescence X portatifs. Livret de renseignements sur la certification et la préparation relatives aux évaluations

Opérateur d analyseurs à fluorescence X portatifs. Livret de renseignements sur la certification et la préparation relatives aux évaluations Livret de préparation à l examen de RNCan Version 3 - Révisé 17/12/2010 Opérateur d analyseurs à fluorescence X portatifs Livret de renseignements sur la certification et la préparation relatives aux évaluations

Plus en détail

Guide sur les rayons X et la radioprotection

Guide sur les rayons X et la radioprotection Guide sur les rayons X et la radioprotection Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Canadian Air Transport Security Authority Auteurs : Tara Hargreaves, B.Sc., M.Sc. Reza Moridi, Ph.D.,

Plus en détail

TD 9 Problème à deux corps

TD 9 Problème à deux corps PH1ME2-C Université Paris 7 - Denis Diderot 2012-2013 TD 9 Problème à deux corps 1. Systèmes de deux particules : centre de masse et particule relative. Application à l étude des étoiles doubles Une étoile

Plus en détail

Les rayons cosmiques primaires chargés

Les rayons cosmiques primaires chargés Les rayons cosmiques primaires chargés Historique de leur découverte Spectre en énergie Composition: abondance Electrons/positons Muons Antiprotons Processus d accélération Expériences Ballons (BESS) Satellites

Plus en détail

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN 21 Résonance Magnétique Nucléaire : RMN Salle de TP de Génie Analytique Ce document résume les principaux aspects de la RMN nécessaires à la réalisation des TP de Génie Analytique de 2ème année d IUT de

Plus en détail

Terrorisme nucléaire. Michel WAUTELET Université de Mons 6 août 2011

Terrorisme nucléaire. Michel WAUTELET Université de Mons 6 août 2011 Terrorisme nucléaire Michel WAUTELET Université de Mons 6 août 2011 Terrorisme nucléaire Menace ou risque? - Avril 2010, Washington: Barack Obama réunit un sommet de 47 pays sur le sujet - Terrorisme?

Plus en détail

Jauges nucléaires et sécurité au travail

Jauges nucléaires et sécurité au travail Jauges nucléaires et sécurité au travail Jauges nucléaires et sécurité au travail Jauges nucléaires et sécurité au travail INFO-9999-4 (F) Révision 2 Publié par la Commission canadienne de sûreté nucléaire

Plus en détail

3 Charges électriques

3 Charges électriques 3 Charges électriques 3.1 Electrisation par frottement Expérience : Frottons un bâton d ébonite avec un morceau de peau de chat. Approchonsle de petits bouts de papier. On observe que les bouts de papier

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE Par Sébastien BERCHET

RAPPORT DE STAGE Par Sébastien BERCHET RAPPORT DE STAGE Par Sébastien BERCHET Système de prélèvement d eau tritiée atmosphérique à l aide d un dispositif autonome Stage de 1ère année de BTS TPIL1 réalisé au sein de la SEIVA. (du 20 avril 2009

Plus en détail

par Alain Bonnier, D.Sc.

par Alain Bonnier, D.Sc. par Alain Bonnier, D.Sc. 1. Avons-nous besoin d autres sources d énergie? 2. Qu est-ce que l énergie nucléaire? 3. La fusion nucléaire Des étoiles à la Terre... 4. Combien d énergie pourrait-on libérer

Plus en détail

Structure quantique cohérente et incohérente de l eau liquide

Structure quantique cohérente et incohérente de l eau liquide Structure quantique cohérente et incohérente de l eau liquide Prof. Marc HENRY Chimie Moléculaire du Solide Institut Le Bel, 4, Rue Blaise Pascal 67070 Strasbourg Cedex, France Tél: 03.68.85.15.00 e-mail:

Plus en détail

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Session 200 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE E-3 SCIENCES PHYSIQUES U-3 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

Actions de l Autorité de Sûreté Nucléaire. Le contrôle de la dépollution & L information des publics

Actions de l Autorité de Sûreté Nucléaire. Le contrôle de la dépollution & L information des publics Actions de l Autorité de Sûreté Nucléaire Le contrôle de la dépollution & L information des publics Incident CEA Valduc - les conséquences en Ile-de-France 1 Pollution au tritium : Caractéristiques Demi-vie

Plus en détail

nucléaire 11 > L astrophysique w Science des étoiles et du cosmos

nucléaire 11 > L astrophysique w Science des étoiles et du cosmos LA COLLECTION w 1 w L atome 2 w La radioactivité 3 w L homme et les rayonnements 4 w L énergie 5 w L énergie nucléaire : fusion et fission 6 w Le fonctionnement d un réacteur nucléaire 7 w Le cycle du

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009248 Hôpital d'instruction des Armées du Val de Grâce 74 boulevard de Port Royal 75005 PARIS

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009248 Hôpital d'instruction des Armées du Val de Grâce 74 boulevard de Port Royal 75005 PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 6 mars 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009248 Hôpital d'instruction des Armées du Val de Grâce 74 boulevard de Port Royal 75005 PARIS Objet : Réf : Inspection

Plus en détail

Chapitre I- Le champ électrostatique. I.1.1- Phénomènes électrostatiques : notion de charge électrique

Chapitre I- Le champ électrostatique. I.1.1- Phénomènes électrostatiques : notion de charge électrique Chapitre I- Le champ électrostatique I.- Notions générales I..- Phénomènes électrostatiques : notion de charge électrique Quiconque a déjà vécu l expérience désagréable d une «décharge électrique» lors

Plus en détail

L IRSN VOUS OUVRE TOUTES SES PORTES

L IRSN VOUS OUVRE TOUTES SES PORTES Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine L IRSN VOUS OUVRE TOUTES SES PORTES SAMEDI 15 SEPTEMBRE 2012 ENTRÉE LIBRE DE 10H30 À 17H SUR PRÉSENTATION D UNE CARTE D IDENTITÉ 31, AVENUE DE LA DIVISION

Plus en détail

20 ans après l accident nucléaire de Tchernobyl: Les conséquences en Suisse

20 ans après l accident nucléaire de Tchernobyl: Les conséquences en Suisse 20 ans après l accident nucléaire de Tchernobyl: Les conséquences en 1. L accident Il y a 20 ans, le 26 avril 1986 à 01h24 heure locale, se produisait l accident le plus grave jamais survenu dans une installation

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

Stabilité et Réactivité Nucléaire

Stabilité et Réactivité Nucléaire Chapitre 1 Stabilité et Réactivité Nucléaire Les expériences, maintes fois répétées, montraient chaque fois que les déflexions subies par les particules chargées en interaction avec les noyaux ne correspondaient

Plus en détail

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Objectifs : Exploiter un spectre infrarouge pour déterminer des groupes caractéristiques Relier un spectre

Plus en détail

La mesure du temps en géologie. Jacques Deferne

La mesure du temps en géologie. Jacques Deferne Jacques Deferne!! Jacques Deferne, 7 mai 2014 Jacques Deferne La mesure du temps en géologie Premières idées sur l'âge de la Terre Ce sont les théologiens qui, les premiers, ont exprimé leurs convictions

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

Enseignement secondaire

Enseignement secondaire Enseignement secondaire Classe de IIIe Chimie 3e classique F - Musique Nombre de leçons: 1.5 Nombre minimal de devoirs: 4 devoirs par an Langue véhiculaire: Français I. Objectifs généraux Le cours de chimie

Plus en détail

Les conséquences sanitaires de l accident de Fukushima Dai-ichi : point de situation en février 2012

Les conséquences sanitaires de l accident de Fukushima Dai-ichi : point de situation en février 2012 Les conséquences sanitaires de l accident de Fukushima Dai-ichi : point de situation en février 2012 Faire avancer la sûreté nucléaire Jean-René Jourdain Paris, 28 février 2012 Comment évaluer les conséquences

Plus en détail

GASMAN II MANUEL D UTILISATION

GASMAN II MANUEL D UTILISATION ANALYSE DETECTION SECURITE GASMAN II MANUEL D UTILISATION SOMMAIRE 1. INTRODUCTION ---------------------------------------------------------------------------------- P 2 2. CARACTERISTIQUES DE L APPAREIL----------------------------------------------------

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES. Durée : 3 heures 30

BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES. Durée : 3 heures 30 Terminales S1, S2, S3 2010 Vendredi 29 janvier BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES Durée : 3 heures 30 Toutes les réponses doivent être correctement rédigées et justifiées. Chaque exercice sera traité sur une

Plus en détail

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques C est Niveau la représentation 4 ème 2. Document du professeur 1/6 Physique Chimie LES ATOMES POUR COMPRENDRE LA TRANSFORMATION CHIMIQUE Programme Cette séance expérimentale illustre la partie de programme

Plus en détail

- I - Fonctionnement d'un détecteur γ de scintillation

- I - Fonctionnement d'un détecteur γ de scintillation U t i l i s a t i o n d u n s c i n t i l l a t e u r N a I M e s u r e d e c o e ffi c i e n t s d a t t é n u a t i o n Objectifs : Le but de ce TP est d étudier les performances d un scintillateur pour

Plus en détail

LES RADIATIONS ET LA SANTÉ LES RISQUES DES RADIATIONS IONISANTES POUR LA SANTÉ

LES RADIATIONS ET LA SANTÉ LES RISQUES DES RADIATIONS IONISANTES POUR LA SANTÉ LES RADIATIONS ET LA SANTÉ LES RISQUES DES RADIATIONS IONISANTES POUR LA SANTÉ v 1895 (RX Wilhelm Conrad von Rœntgen, physicien allemand, découvre les rayons X, 1898 radium (M Curie): applications médicales

Plus en détail

Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture?

Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture? Thème 2 La sécurité Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture?! Il faut deux informations Le temps écoulé La distance parcourue Vitesse= distance temps > Activité

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail