C. C. T. P. MAIRIE DE MORSANG- SUR-SEINE. EXTENSION DU GARAGE DES SERVICES TECHNIQUES DE LA VILLE, et AIRE DE STATIONNEMENT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "C. C. T. P. MAIRIE DE MORSANG- SUR-SEINE. EXTENSION DU GARAGE DES SERVICES TECHNIQUES DE LA VILLE, et AIRE DE STATIONNEMENT"

Transcription

1 Maître d œuvre CABINET VERMEULIN EURL ARCHITECTES 20, RUE D'ANGOULEME , CORBEIL-ESSONNES TEL Maître d Ouvrage MAIRIE DE MORSANG- SUR-SEINE 24 Grande Rue, , Morsang-sur-Seine EXTENSION DU GARAGE DES SERVICES TECHNIQUES DE LA VILLE, et AIRE DE STATIONNEMENT 5, route de Villededon, , Morsang-sur-Seine DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES C. C. T. P. Le 24 janvier 2015 Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 1

2 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES COMMUN A TOUS LES LOTS SOMMAIRE 1- Exposé du projet p 3 2- Notes liminaires p 3 3- Prescriptions générales p 4 4- Conditions d exécution p 5 6- Liste des plans Architecte en date du 24 janvier 2015 p 8 7- Descriptif des lots 1 à 11 p 9 LOT N 1: GROS ŒUVRE / MACONNERIE p 9 LOT N 2: RAVALEMENT p 17 LOT N 3: CARRELAGE FAIENCE p 20 LOT N 4: ETANCHEITE TOITURE TERRASSE p 23 LOT N 5: CHARPENTE p 26 LOT N 6: COUVERTURE p 29 LOT N 7: CLOISON/ISOLATION/DOUBLAGE/PLATRE/FX PLAFOND p 32 LOT N 8: MENUISERIES p 36 LOT N 9: ELECTRICITE p 41 LOT N 10: PLOMBERIE / CHAUFFAGE / VENTILATION p 45 LOT N 11: PEINTURES p 49 LOT N 12 : AMENAGEMENTS EXTERIEURS / VOIRIE / RESEAUX / p 53 ESPACES VERTS Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 2

3 EXPOSE DU PROJET. Le présent Cahier des Clauses Techniques Particulières et les plans qui l accompagnent ont pour objet la définition des travaux nécessaires à l extension du garage des Services Techniques de la Ville, situé au n 5 de la route de Villededon à Morsang-sur-Seine (91 250), avec création d une aire de stationnement. NOTES LIMINAIRES 1/.DESCRIPTION DES TRAVAUX / CONTENU DES OFFRES. Le présent cahier des clauses techniques particulières a pour but d indiquer aux entreprises, sous forme de programme, les travaux à intégrer dans leur proposition; le maître d œuvre, dans le cadre de sa mission, s est donc attaché essentiellement à en désigner la nature, les dimensions, le nombre, et les localisations. L entrepreneur, agissant en tant que technicien spécialisé, devra prévoir en conséquence dans son offre de prix tous les travaux de sa profession indispensables à l exécution parfaite de son lot. L ensemble des fournitures et des ouvrages devra être conforme aux prescriptions des Normes Européennes, des Normes Françaises Homologuées, DTU, CCTG, et tous Règlements en vigueur au moment de l exécution des travaux, ainsi que tous les additifs et annexes s y rapportant. Les descriptions n ayant pas un caractère limitatif, l entrepreneur est tenu de se rendre compte sur place de l importance et de la difficulté des travaux à exécuter. Il devra s entourer du maximum de garanties nécessaires et, en cas d imprécision ou d omission dans le devis descriptif, faire préciser au concepteur les points qui lui paraîtraient susceptibles d être éclaircis. Dans tous les cas, cette demande se fera avant la remise des offres, afin de permettre à l entreprise d envisager un complet et parfait achèvement des travaux sans surprise. De plus, le CCTP concernant tous les corps d état, chaque entrepreneur est tenu d en prendre connaissance dans sa totalité afin de vérifier les prestations demandées aux autres corps d état, et leurs incidences sur sa propre intervention. L entrepreneur supportera les conséquences de son inobservation des recommandations précitées. Enfin, l entrepreneur est censé avoir pris connaissance du terrain, de ses possibilités d accès, de stockage, d implantation de matériel, d évacuation et de charge des déblais et gravois. Aussi, en aucun cas, l entreprise retenue lors de la consultation ne pourra se prévaloir ultérieurement d une différence d interprétation ou évoquer un manque de précision, pour refuser des travaux utiles au complet achèvement de ses ouvrages. 2/.NOTION DE PRIORITE. Pour l établissement de sa proposition, l entrepreneur tiendra compte des principes suivants: 2.1. Priorité des pièces écrites et plans. En cas de contradiction entre une ou plusieurs pièces, c est celle qui, dans l ordre de préséance du Cahier des Clauses Administratives Particulières (CCAP), est citée la première, qui prime sur les Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 3

4 autres. Toutefois, l entrepreneur devra pendant son étude, et pour chaque cas particulier s adresser au maître d œuvre, à qui appartiendra la décision Priorité pour plans seuls. En cas de contradiction entre plusieurs plans, c est le plan de plus grande échelle qui a la priorité. En cas de contradiction entre plusieurs plans de même échelle, c est le plan de date la plus récente qui a la priorité. Toutefois, l entrepreneur devra pendant son étude, et pour chaque cas particulier s adresser au maître d œuvre, à qui appartiendra la décision Présentation des offres. La décomposition forfaitaire des prix sera établie en suivant strictement la chronologie de l exposé des articles du présent descriptif, par établissement. L entrepreneur aura la faculté de décomposer les alinéas de ce programme afin de favoriser une meilleure appréciation des différents éléments constituant sa proposition. En cas de non respect de cette présentation pour la remise de l offre, il sera exigé de l entreprise susceptible d être retenue la fourniture sous les huit jours de la décomposition forfaitaire dans le sens demandé. Au cas où il ne serait pas donné suite à cette demande, la proposition serait irrémédiablement rejetée. PRESCRIPTIONS GENERALES 1/. PLANS D EXECUTION, NOTICES, SCHEMAS DE FONCTIONNEMENT. L entrepreneur assurera l établissement des plans de détail, notices de calcul et schémas détaillés des ouvrages et installations proposées; ils seront proposés au maître d œuvre pour visa et au bureau de contrôle avant tout commencement d exécution. Conformément aux prescriptions du CCAP, l entrepreneur fournira également au Maître d œuvre et au Maître d Ouvrage les documents de fonctionnement de toutes les installations techniques. 2/.DOCUMENTS TECHNIQUES DE REFERENCE, NORMES, REGLEMENTS, PRESCRIPTIONS TECHNIQUES. Le présent cahier fait référence pour l ensemble des travaux objet du marche aux documents ayant valeur de Cahier des Clauses Techniques Générales tels: les Documents Techniques Unifiés, les Règles de calcul DTU, les Normes Françaises ou Européennes applicables, AFNOR et UTE,.. Seront également observés les règles de sécurité et de construction, les règles de sécurité incendie, les Lois, Décrets, Arrêtés et Arrêts, Règlements et Circulaires provenant du Ministère chargé de l Equipement, ainsi que les Recommandations des concessionnaires de l ERDF, GRDF, Télécom, Eaux,... Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 4

5 CONDITIONS D EXECUTION 1/.COORDINATION ET DEPENSES COMMUNES Dépenses de chantier. Les entreprises se référeront aux directives du CCAP, ainsi qu à celles éditées par l Office Général du Bâtiment et des Travaux Publics pour l établissement, la gestion, et le règlement du compte-prorata Limites des prestations: percements, réservations, scellements. - Les Entreprises se reporteront au CCAP pour les dépenses de chantier qui leur sont imputables - Les percements, trous et réservations dans la maçonnerie et le béton armé seront à la charge du lot maçonnerie. Les scellements de position définitive et les joints d étanchéité pour les lots électricité et plomberie / chauffage seront à la charge de chaque entreprise. - Les raccords, calfeutrements et ancrages pour le lot menuiserie extérieure seront à la charge du lot maçonnerie Implantation et niveaux. - Le lot gros-œuvre devra l implantation des ouvrages d infrastructure et de superstructure, ainsi que l indication du niveau +-0,00. - Le lot cloisonnement, plâtrerie devra l implantation des cloisons et des huisseries Tolérances de jeux et côtes. Les tolérances d exécution sont définies par le CCTG (normes, DTU, etc...) auquel le présent CCTP fait référence. L entrepreneur est tenu de prendre connaissance des tolérances imposées aux autres corps d état et de s assurer de leur respect en ce qui le concerne. En général, les tolérances de dimensions ne devront pas dépasser le demi-centimètre. L entrepreneur vérifiera les cotes des ouvrages qui lui seront livrés par les autres corps d état et sur lesquels il lui appartient d intervenir. Au cas où elles ne seraient pas conformes, il fera part immédiatement et par écrit au maître d œuvre de ses réserves et observations, avec justifications à l appui. Il appartiendra alors au maître d œuvre de prendre toutes les dispositions pour l obtention d un ouvrage conforme aux règles du présent CCTP. Selon leur nature, les travaux de remise en état seront réalisés par le titulaire du corps d état impliqué. Au cas où ils seraient réalisés par une autre entreprise, les frais et charges ne résultant seront toujours mis au compte de l entreprise impliquée Performances diverses. En conclusion, l obtention des performances décrites constituant une obligation contractuelle sera le résultat d une coordination rigoureuse des études et de la mise en oeuvre, impliquant pour l ensemble des entreprises et pour chacune d elles une parfaite connaissance de la totalité du projet. Cette obligation de résultat concerne non seulement les entreprises responsables des ouvrages visés par ces performances, mais également celles qui mettent en oeuvre des éléments ou matériels s incorporant à ces ouvrages. Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 5

6 2/.MATERIAUX Provenance et qualité des matériaux. Les matériaux et leur mise en oeuvre seront conformes aux normes en vigueur. Ils seront de la meilleure qualité dans leur espèce et dans tous les cas devront avoir l agrément du CSTB. Le maître d œuvre se réserve le droit de demander à l entrepreneur la présentation des factures et de contrôler l origine de certains matériaux approvisionnés sur le chantier ou déjà mis en oeuvre Stockage. Tous les matériaux et fournitures utilisés sur le chantier seront entreposés avec soin, à l abri des dégradations et intempéries, en un lieu fixé en accord avec le maître d ouvrage, sur le chantier Liste et échantillons. Au cas où les matériaux ne seraient pas ceux explicitement précisés au présent CCTP, l entrepreneur joindra à sa soumission une liste complète des matériaux et fournitures proposés, avec les caractéristiques nécessaires pour accord. Si cette proposition n est pas faite, le maître d œuvre choisira les matériaux et équipements qu il désire voir employés. Après accord sur les échantillons présentés, la liste ainsi établie deviendra définitive, sans que l entrepreneur puisse réclamer une augmentation de son marché. Dans le cadre de son marché, l entrepreneur peut être appelé à tout moment à présenter un échantillon des matériaux utilisés, et ceci sur simple demande du maître d œuvre 2.4. Approvisionnement. L entrepreneur sera tenu d approvisionner sur le chantier les matériaux nécessaires pour l exécution des travaux de son corps d état, et ce dans le cadre du calendrier d exécution. Tout retard dans l approvisionnement de ses matériaux ne pourra donner lieu à un allongement de délai, sauf dans les cas reconnus de force majeure, et en particulier dans les cas signalés au CCAP. L entrepreneur reste responsable de la bonne conservation des matériaux, et ne peut en aucun cas en disposer pour un autre chantier s ils ont fait l objet d un règlement particulier en compte sur approvisionnement Mise en oeuvre, opérations de contrôle. Les matériaux, matériels, et équipements seront mis en oeuvre conformément aux recommandations du fabricant, selon les détails et dimensions indiqués sur les plans du dossier d exécution, et dans les meilleures règles de l Art. Les contrôles et essais s effectueront au minimum en trois périodes distinctes: - avant l exécution des travaux, essais et contrôles préalables des matériaux prévus au présent document, effectués sur le chantier ou en usine. - pendant l exécution des travaux, essais destinés à vérifier si les matériaux et matériels mis en oeuvre sont conformes aux échantillons agréés. - après l exécution des travaux, opérations relatives à la réception des ouvrages et installations. Les échantillons seront appelés à subir les contrôles d essai conformes à ceux prévus par les normes Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 6

7 en vigueur ou à ceux indiqués sur les documents contractuels constituant le présent marché, notamment des essais de fonctionnement. Si, à la suite de ces essais, il était constaté que les échantillons livrés ne correspondaient pas aux spécifications du présent document, le maître d œuvre interdira l emploi sur le chantier de ce matériau et refusera tout travail où il aura été employé. La fourniture d un autre produit en remplacement de celui initialement prévu sera alors exigée, et il sera procédé sur ce dernier aux mêmes essais que sur le précédent échantillon, sans que l entrepreneur puisse prétendre pour autant à une prolongation de délai ou à une indemnité complémentaire. L entrepreneur sera tenu de signaler officiellement au maître d œuvre l emplacement, la date et la durée de tous travaux et de toute fabrication qui seront effectués en dehors du chantier et de lui faciliter l accès aux locaux où se déroulent ces travaux, afin de lui permettre d effectuer tous les contrôles, tant pour la qualité des matériaux que pour leur mode de mise en oeuvre. A défaut de respect de cette formalité par l entrepreneur, le maître d œuvre pourrait refuser tous les articles ou travaux au sujet de la fabrication desquels il n aurait pas été informé. Ainsi qu il a été indiqué aux articles précédents, les essais ou analyses qui seront effectués dans le cadre des marchés le seront toujours aux frais de l entrepreneur intéressé. 3/.OUVRAGES DEFECTUEUX Mise en conformité. Tous les ouvrages défectueux ou refusés pour non-conformité aux conditions du marché seront démolis et l entrepreneur sera tenu de les refaire sans pour autant prétendre à une prolongation de délai ou à une augmentation du coût du marché Contraintes. Si, après une mise en demeure, l entrepreneur ne se soumet pas à ces dispositions, le maître d œuvre après constat des travaux non exécutés fera faire ces démolitions et ces réfections pat toute entreprise de son choix, à tout prix, et aux frais de l entreprise défaillante, selon les modalités prévues au CCAP. Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 7

8 LISTE DES PLANS ARCHITECTE EN DATE DU 24/01/2015, ANNEXES AU PRESENT DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES PLAN N 1 PLAN TOPOGRAPHIQUE ETAT EXISTANT PLAN N 2 PLAN DE MASSE ET DE TOITURE ETAT PROJETE 1/500è PLAN N 3 FACADES PLAN ET COUPES ETAT EXISTANT 1/100è PLAN N 5 PERSPECTIVE ETAT PROJETE PLAN N 6.a PLAN DE L EXTENSION ETAT PROJETE 1/100è PLAN N 6bis PLAN DE L EXTENSION ETAT PROJETE ELECTRICITE 1/100è PLAN N 7 FACADES COUPES ETAT PROJETE 1/100è PLAN N 8 COUPE CC ET DD ETAT PROJETE, DETAILS 1/50 ET 1/20è PLAN N 9 PLAN DE L AIRE DE STATIONNEMENT ETAT PROJETE 1/100 Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 8

9 LOT N 1 / GROS ŒUVRE MACONNERIE 1/ GENERALITES Objet des travaux. Les prestations dues par l entrepreneur du présent lot comprennent l ensemble des prestations nécessaires à l exécution des ouvrages de gros œuvre, maçonnerie, pour l extension du garage des Services Techniques de la Ville, situé au n 5 de la route de Villededon à Morsang-sur-Seine (91 250), avec création d une aire de stationnement Connaissance des lieux. Préalablement à toute intervention, l'entrepreneur devra s'être personnellement assuré de toutes les sujétions liées à la situation du chantier ou à la nature du terrain et ne pourra se prévaloir ultérieurement d'une méconnaissance des lieux pour exiger une plus-value à son marché Sécurité sur le chantier. Loi du 31/12/93. Toutes précautions et protections de chantier devront être mises en place par l'entrepreneur pour garantir la bonne sécurité des personnes intervenant sur le chantier. Le Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé (P.P.S.P.S.) devra être fourni au maître d'oeuvre dans un délai de 20 jours après la signature des marchés. Les diagnostics de matériaux et plans de retraits éventuels seront pris en compte. 2/ PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES Documents techniques particuliers. - recueil des DTU ( REEF n III, IIIbis, IIIter.) - normes françaises en vigueur ( REEF n IV à VIII inclus.) - normes Euronormes pour les produits sidérurgiques. - règles techniques BAEL règles NV 65 révisées 67 et annexes ( règles Neige et Vent.) - règlement de sécurité contre l'incendie. - règlement acoustique, arrêté du 17/06/1969 modifié. - cahier des charges DTU et cahier des clauses spéciales DTU n 20 "Maçonnerie", et n 26 " Enduits". - cahier des charges DTU n (conception du gros-œuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement d étanchéité) compris additif n 1 (10-78) Surcharges d'exploitation. Pour les surcharges d'exploitation, on se reportera à la Norme NF P , charges et surcharges à admettre dans les constructions. Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 9

10 2.3. Protection des ouvrages. L'entrepreneur du présent lot devra, durant toute la durée des travaux, assurer la protection mécanique contre les ébranlements et les chocs, celle des arêtes et saillies contre les épaufrures, celle des divers revêtements contre le gel et la dissécation avant leur mise en service, ainsi que l'enlèvement de cette protection en fin de chantier. En outre, il devra la réfection des ouvrages défectueux, constatés soit en cours de chantier, soit lors de la réception ou durant l'année de garantie de parfait achèvement des ouvrages Identification des matériaux. L'entrepreneur devra, pour chaque matériau, donner au maître d'ouvrage et à l'architecte la notice technique du fournisseur, authentifiée par ce dernier, et pour les matériaux ou procédés non traditionnels, fournir les avis techniques du CSTB et l'avis favorable du GECO 2.5. Tolérances. Selon DTU. - Tolérances dimensionnelles. L'écart entre les côtes réelles et les côtes théoriques ne doit en aucun cas dépasser 5mm. - Tolérances de planéité. Les faces vues seront finies lissées sans taches, avec une tolérance de 2mm sous la règle de 2M. Les faces cachées (intérieur d'allèges par exemple) pourront avoir 5mm sous la règle de 2M. - Tolérances de mise en place. Par rapport aux positions théoriques des éléments, les tolérances seront de: *en plan, 1cm. *en niveau, 0,5cm. *en verticalité, 0,2% sur un niveau et 0,1% sur la hauteur totale Obligations diverses, contrôles. Le rapport de sondages de sols effectué par la société Eurogéo est annexé au présent CCTP. L entreprise du présent lot devra le respect des conclusions de ce rapport. Tous les plans et notes de calcul correspondant aux ouvrages du présent lot sont à la charge de l'entreprise qui devra, avant exécution, avoir reçu le visa de l'architecte en ce qui concerne leur conformité avec le projet architectural et l'accord du bureau de contrôle en ce qui concerne leur validité technique. L Entreprise du présent lot aura à sa charge tous les échafaudages spécifiques à son lot et pour tous les lots concernés par le clos couvert. 3/.DELIMITATION DU CHANTIER. L entreprise devra parfaitement délimiter l emprise du chantier et de ses accès et est chargée de la délimitation générale pour les travaux d extension. L Entrepreneur sera chargé de l obtention en temps utile des éventuelles autorisations administratives d emprise pour le stationnement de bennes. Les bennes pourront être implantées à l intérieur du terrain ou sur une place de stationnement, après autorisation de la Mairie. La localisation fera également l objet d un accord de l Architecte et du Maître d Ouvrage. Le déroulement du chantier ne devra en aucun cas gêner la circulation route de Villededon, sur la Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 10

11 chaussée ou sur les trottoirs, ni dans les périmètres d accès et de sortie de l école. L isolement du chantier par rapport aux tiers devra être assuré en permanence. La protection des éléments conservés, des clôtures, aires engazonées, des grilles extérieures,. devra être assurée. Un nettoyage journalier des abords (trottoirs et chaussée, accès au site, abords des bâtiments, zones entourant les bennes) sera réalisé Clôture. Une clôture pleine et fixe, en bois ou métallique, de 2 m minimum de hauteur, isolera totalement le garage existant conservé de l extension projetée. Toutes les précautions seront prises pour assurer toutes protections au regard de l école très proche et des tiers. Longueur de clôture 76 ml 3.2 Installations de chantier. L Entreprise devra gérer les équipements sanitaires et le local de chantier selon les notes liminaires du présent CCTP, et notamment les sanitaires de chantier, le local du Personnel, etc... Un plan des installations sera fourni au Coordinateur de Sécurité et à l Architecte afin qu ils en apprécient la qualité ainsi que la nature et l implantation des équipements Implantation des ouvrages. L Entreprise titulaire du présent lot n 1 devra procéder à l implantation des niveaux et des ouvrages bâtiment matérialisée par des chaises placées en retrait des façades. Elle devra indiquer notamment avec précision les alignements par rapport aux limites séparatives.. Elle sera gardienne de cette implantation et en devra de ce fait la lecture aux autres corps d état. Les niveaux suivront les côtes données sur les plans Echafaudage. Les échafaudages situés au pourtour du bâtiment sont à la charge du présent lot. Ils sont destinés à assurer une protection collective satisfaisante durant toute la durée du chantier. Les échafaudages sur pieds se situeront le long des murs de toutes les façades concernées. Ces échafaudages serviront également à d autres entreprises concernées par des interventions ou des accès nécessaires en façade, et notamment en charpente, couverture et menuiserie extérieure. L établissement de ces échafaudages devra suivre les prescriptions règlementaires : planchers fixes, garde-corps d une hauteur minimum de 1,00 m, plinthes de 20 cm, échelles d accès aux différents niveaux, treuils de levage,...l entreprise devra prévoir dans son offre toutes sujétions d apport de matériel, pose, montage, calages, entretien et maintien en place durant ses propres travaux, mais aussi durant ceux des autres corps d état concernés, ainsi que toutes sujétions de dépose, repli et enlèvement du matériel. Elle devra prévoir également la mise en sécurité des personnes en pied d échafaudages et la protection des sols et des murs de façades. L entreprise sera responsable de ses protections propres (harnais, casques,...) et veillera à contrôler en tout moment les risques envers les autres intervenants. 4/ DESCRIPTION DES OUVRAGES CREES POUR L EXTENSION 4.1. Terrassements Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 11

12 Les terres provenant des terrassements seront évacuées vers des décharges adaptées. La terre végétale sera déplacée et stockée sur place, puis répandue en fin de chantier. Une plateforme de nivellement des terres sera réalisée devant le bâtiment pour permettre l assise des échafaudages et l accès aisé aux ouvrages. Prévoir le repérage des canalisations existantes et des drains éventuels, et des regards. Prévoir le terrassement sous tout mur porteur périphérique, de refend, ou de poteaux, de l extension prévue, pour recevoir les fondations. Le niveau des terrassements des fouilles tiendra compte des résultats du sondage de sol effectué pour définir les fondations (voir paragraphe 4.3. Fondations) Toutes les mesures de prévention seront prises contre les risques d éboulement des terres. Le terrassement pour canalisations et regards est à la charge du lot n 12, Aménagements extérieurs, Voirie, Réseaux et Espaces verts 4.2. Remblaiement. Après exécution des fondations, les fouilles et le pourtour des ouvrages enterrés seront soigneusement remblayées en accord avec le lot n 12, Aménagements extérieurs, Voirie, Réseaux et Espaces verts, soit par des matériaux provenant des fouilles si ceux-ci après accord du maître d œuvre et du bureau de contrôle se révèlent propres au réemploi, soit par des matériaux d apport dans le cas contraire. Prévoir un compactage soigné de ces remblais par couches de 20cm Fondations Données du sondage de sol L entrepreneur du présent lot est réputé avoir pris connaissance de la nature du terrain et du sondage de sol effectué par la société BS Consultants, dont le rapport est annexé au présent CCTP. Il en suivra pour son chiffrage les conclusions et les préconisations. Les caractéristiques et dimensionnements des fondations dépendront de la nature du terrain, de la structure du bâtiment, et des charges et surcharges à prendre en compte. Elles devront faire l objet d un accord du bureau de contrôle. Les fondations, y compris les terrassements y afférant seront forfaitaires et à la charge du présent lot. Elles comprendront si nécessaire l épuisement et le captage des eaux de ruissellement ou de source Fondations existant. La reconnaissance des fondations existantes sous les maçonneries du bâtiment actuel côté pignon nord a été réalisée lors du sondage de sol par la société BS Consultants Fondations. Les fondations seront de type superficielles par semelles filantes en béton armé en privilégiant une bonne répartition linéaire des charges, évitant tout appui ponctuel. Elles seront ancrées, selon le rapport de sondage de sol établi par la société BS Consultants, à 1,60 et 0,8m du sol actuel (profondeurs données au droit des sondages effectués) Une «rigidification» soignée des fondations et de la structure sera demandée (armatures, chaînages horizontaux et verticaux, raidisseurs,.) Canalisations à l intérieur du bâtiment Généralités Prévoir pour l ensemble de ces travaux le terrassement avec fouilles en rigole, réglage du fond de Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 12

13 forme, lit de sablon, pose des canalisations, grillages avertisseurs, feutre textile, remblaiement par sablon puis matériaux sains exempts de toute pierre ou gravois Eaux pluviales Sans objet, voir lot n Eaux usées, eaux vannes Canalisations à exécuter depuis les coudes en attente dans le sanitaire et le garage, jusqu en sortie de l extension (saillie 20 cm) selon plans, compris raccordement de deux siphons de sol (sanitaires et garage). Longueur à prévoir : 13 ml (partie sous l extension pour chaque réseau EU et EV. NOTA : les canalisations EU et EV seront des réseaux séparés Regards Sans objet, voir lot n Puisard Sans objet, voir lot n Drains Sans objet, voir lot n Fourreaux de pénétration dans le bâtiment Prévoir 2 fourreaux de pénétration Essais Afin de prévenir des aléas techniques découlant d un mauvais fonctionnement des installations, l entreprise devra effectuer avant la réception des ouvrages tous les essais et vérifications utiles Assainissement Voir paragraphe 4.4. Canalisations Murs en infrastructure. Tous les murs enterrés seront en parpaing plein allégé de 20cm hourdés au mortier de ciment. Ces murs seront arasés, sous la dalle de plancher du rez-de-chaussée, par une chape de mortier hydrofuge parfaitement continue et disposée sous tous les murs porteurs; la partie enterrée des murs sera traitée sur toute sa surface par une protection hydrofuge après application d'un enduit lissé Plancher bas du rez-de-chaussée de l extension. Il sera composé d un dallage sur terre-plein. La plateforme sera parfaitement profilée et compactée en vérifiant l absence d argile et notamment d argile gonflante. Prévoir la mise en place d un géotextile anticontaminant et résistant. Un contrôle rigoureux du compactage de la couche de forme sera effectué par l entreprise. Il devra répondre aux essais à la plaque Kw=50MPa/m pour une plaque de 75 cm de diamètre. Il comprendra la mise en place de sablon correctement compacté, la pose d un film polyane 150 microns compris recouvrements et relevés, le coulage d une dalle béton avec treillis soudé type STR20 et des armatures de renforts. La dalle sera parfaitement dressée puis recevra une finition à l hélicoptère pour assure une finition lissée. Elle sera désolidarisée au droit des passages (murs refends) Les canalisation électriques pourront y être incorporées. Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 13

14 Une isolation de type polystyrène (e=12cm) sera incorporée sous le plancher sous le sanitaire, soit une surface de 9,5 m2 environ. Les charges d'exploitation suivront les valeurs demandées pour les bâtiments de ce type (Normes NF P en vigueur) Le dosage sera de 350KG/m3 avec incorporation d hydrofuge. Le plancher comprendra tout chaînage, renfort, ou trémie nécessaire au passage de canalisations, de trappes, et tous joints de fractionnement régulièrement répartis (notamment autour du sanitaire isolé en sol) ainsi que tout joint de dilatation au droit du bâtiment existant et des baies créées dans un mur porteur. Dimensions : toute l'emprise de l extension, soit s=114 m2 environ PRESTATION SUPPLEMENTAIRE EVENTUELLE N 1 Isolation de plancher. Prévoir pour la prestation supplémentaire n 1 la pose d un isolant sous tout la surface du plancher de l extension excepté sous la zone stockage sel et stockage panneaux et barrières. Soit une dimension complémentaire de 76 m2 en PSE Murs de façades. Les murs des façades seront en parpaings de béton de 20 cm d épaisseur Les murs seront correctement hourdés au mortier de ciment, selon avis technique, compris tout chaînage vertical, poteaux, poutres, en béton armé, et toute sujétion de parpaing d angle pour chaînage vertical, ainsi que de linteaux béton armé et de planelle en embout de dalles ou de linteaux. Les chaînages ou poteaux béton armé seront correctement calculés pour assurer la stabilité des parois au regard des charges (poussées obliques, charges, contreventements,. ) Une finition correcte des parpaings et des joints sera demandée, ceux-ci restant apparents dans le garage Murs de refends. Les murs de refends seront réalisés en parpaing creux de béton de 20cm hourdés au mortier de ciment, compris tout chaînage, linteau, poteau ou poutre en béton armé et toute sujétion de parpaing d angle pour chaînage vertical. Prévoir une feuille de polystyrène de 1 cm d épaisseur entre l extension et le pignon du bâtiment existant. Prévoir dans le mur refend entre le bâtiment existant et l extension une baie l=380 et h=330 cm comprenant linteau et raidisseurs verticaux en béton armé. Ce linteau sera doublé d une poutre métallique supplémentaire de type HEB (dissocié du linteau béton armé) ; il sera dimensionné pour qu il puisse recevoir une poulie de levage pour un poids de Kg. Un crochet métallique sera prévu en partie centrale à cet effet Acrotères béton. Prévoir en limite des toitures terrasses créées la réalisation d acrotères en béton armé, compris toutes sujétions d armatures. Prévoir un couronnement en éléments béton préfabriqués. Dimensions : 18 ml Rempannage et arases horizontales. Les rampants seront arasés selon la pente des toitures par un chaînage en béton armé; ces armatures Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 14

15 seront reliées aux armatures des poteaux et des chaînages horizontaux. Les arases horizontales seront en béton armé et seront reliées aux armatures des poteaux et rempannages des rampants Plancher haut du rez-de-chaussée. Il sera de type plancher porté et constituera une terrasse non accessible. Il couvrira la zone de stockage du sel et des panneaux et barrières. Il sera formé de poutres, poutrelles et de hourdis avec dalle de compression en béton armé, de finition taloché fin, et parfaitement dressée, apte à recevoir un complexe d étanchéité (voir lot n 4). Les canalisations électriques pourront y être incorporées. Il comprendra tout chaînage, trémie ou renfort nécessaire, ainsi que les réservations pour l évacuation des eaux pluviales. Les charges d'exploitation suivront les valeurs demandées pour les toitures terrasses. Dimensions : l'ensemble du plancher de la toiture terrasse, soit 28,5m2 environ Divers maçonnerie. Les percements, trous et réservations dans les maçonneries et le béton armé, ainsi que le calfeutrement des ancrages de la charpente et ceux des menuiseries extérieures sont à la charge du présent lot gros-oeuvre. Les scellements de position définitive et les joints d'étanchéité nécessaires seront faits par chaque entreprise. Les seuils et appuis de toutes les baies seront réalises en ciment blanc et seront alignés avec les tableaux finis des baies. Les seuils seront saillants de 3 cm environ; les appuis seront saillants de 5 cm environ par rapport au nu fini de la façade et seront légèrement creusés en leur partie médiane pour faciliter l'écoulement des eaux de pluie. Prévoir en socle de la porte coulissante une réservation puis le scellement du rail et des guides en sol fournis par le lot menuiserie. Prévoir le nettoyage lié à la réalisation des travaux de maçonnerie (poussières, salissures, gravois résiduels, ) Prévoir deux fourreaux diamètre 50mm entre le bâtiment existant et l extension, situés à 3m du sol environ. 5/ DESCRIPTION DES OUVRAGES D INTERVENTION SUR L EXISTANT 5.1. Généralités baies créées. Tous les percements devront s accompagner des protections nécessaires vis à vis des tiers et des ouvrages. Compris évacuations des gravois au fur et à mesure de leur production vers des décharges adaptées, étayage, et nettoyage en fin de démolitions Baies intérieures créées. Prévoir pour l ensemble de ces ouvrages toutes sujétions d étayage, de protection, et d évacuation Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 15

16 des gravois. Prévoir pour toute création ou élargissement de baie toute sujétion de linteaux béton armé, sommiers béton armé, de dressage des tableaux en béton armé, et de rattrapage de sol Baie créée entre bâtiment existant et extension. Prévoir entre le bâtiment existant et l extension un percement pour baie l=380 et h=330 cm Achèvement des ouvrages Nettoyage et remise en état des abords L entreprise titulaire du présent lot devra, en fin de chantier, une remise en état des voies et trottoirs s il y a eu dégradation. L entrepreneur doit au titre de son marché, l'enlèvement et l'évacuation de ses gravois, emballages divers et détritus au fur et à mesure de l'avancement des travaux, ainsi que le nettoyage éventuel des ouvrages des autres corps d'état salis ou souillés durant l'exécution de ses prestations Documents à remettre L'entrepreneur devra remettre en fin de chantier un dossier de récolement, en trois exemplaires, comprenant les plans des ouvrages exécutés et les notices d'entretien et d'exploitation. Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 16

17 LOT N 2 / RAVALEMENT 1/ GENERALITES Objet des travaux. Les prestations dues par l entrepreneur du présent lot comprennent l ensemble des prestations nécessaires à l exécution des ouvrages de ravalement pour l extension du garage des Services Techniques de la Ville, situé au n 5 de la route de Villededon à Morsang-sur-Seine (91 250), avec création d une aire de stationnement Connaissance des lieux. Préalablement à toute intervention, l'entrepreneur devra s'être personnellement assuré de toutes les sujétions liées à la situation du chantier, à l état des lieux ou à la nature du terrain et ne pourra se prévaloir ultérieurement d'une méconnaissance des lieux pour exiger une plus-value à son marché. 1.3.Sécurité sur le chantier. Loi du 31/12/93. Toutes précautions et protections de chantier devront être mises en place par l'entrepreneur pour garantir la bonne sécurité des personnes intervenant sur le chantier. Le Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé (P.P.S.P.S.) devra être fourni au maître d'œuvre dans un délai de 30 jours après la signature des marchés. Les diagnostics de matériaux et plans de retrait éventuels seront pris en compte. 2/ PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES Documents techniques particuliers. - recueil des DTU ( REEF n III, IIIbis, IIIter.) - normes françaises en vigueur (REEF n N à VIII inclus.) - règlement de sécurité contre l'incendie. - règlement acoustique, arrêté du 17/06/1969 modifié. - cahier des charges DTU et cahier des clauses spéciales DTU n 20 "Maçonnerie", et n 26 «Enduits» Protection des ouvrages. L'entrepreneur du présent lot devra, durant toute la durée des travaux, assurer la protection mécanique contre les ébranlements et les chocs, celle des arêtes et saillies contre les épaufrures, celle des divers revêtements contre le gel et la dissécation avant leur mise en service, ainsi que l'enlèvement de cette protection en fin de chantier. Il devra le nettoyage, voir la remise en état, des ouvrages qui auraient été détériorés lors de l application des enduits. En outre, il devra la réfection des ouvrages défectueux, constatés soit en cours de chantier, soit lors de la réception ou durant l'année de garantie de parfait achèvement des ouvrages. Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 17

18 2.3. Identification des matériaux. L'entrepreneur devra, pour chaque matériau, donner au maître d'ouvrage et à l'architecte la notice technique du fournisseur, authentifiée par ce dernier, et pour les matériaux ou procédés non traditionnels, fournir les avis techniques du CSTB et l'avis favorable du GECO Tolérances. Selon DTU. - Tolérances dimensionnelles: l'écart entre les côtes réelles et les côtes théoriques ne doit en aucun cas dépasser 5mm. - Tolérances de planéité: les faces vues seront finies lissées sans taches, avec une tolérance de 2mm sous la règle de 2M Obligations diverses, contrôles. Tous les plans et notes de calcul, à la charge du présent lot, devront avant exécution des ouvrages correspondants, avoir reçu le visa de l'architecte en ce qui concerne leur conformité avec le projet architectural et l'accord du bureau de contrôle en ce qui concerne leur validité technique. L'Entreprise aura à sa charge toute sujétion d'enlèvement des gravois de son lot, compris demande des autorisations auprès des services de Voirie, location de bennes,.les bennes devront être évacuées vers des décharges adaptées au fur et à mesure de leur remplissage; aucun dépôt de gravois ne sera autorisé sur le chantier. L'Entreprise assurera le nettoyage des trajets empruntés entre le bâtiment et la benne ou entre la rue et la benne par ces gravois. 3/ RAVALEMENT : PRINCIPES GENERAUX Echafaudage. Les échafaudages situés au pourtour du bâtiment sont à la charge du lot 1. Ils sont destinés à assurer une protection collective satisfaisante durant toute la durée du chantier. L entreprise devra prévoir dans son offre toutes sujétions particulières d apport de matériel propre à son lot. Elle sera responsable de ses protections propres (harnais, casques,...) et veillera à contrôler en tout moment les risques envers les autres intervenants. 4/ DESCRIPTION DES OUVRAGES Enduits : généralités. L enduit prévu sera en chaux hydraulique naturelle proche de la chaux aérienne, de type chaux de Saint-Astier ou équivalent. Il sera appliqué sur toutes les façades apparentes de l extension : deux façades gouttereaux est et ouest et pignon nord Enduits chaux. Prévoir sur les maçonneries de parpaings un dégrossi à la chaux de Saint-Astier pour combler les irrégularités éventuelles et éviter les spectres du support. Prévoir l application de l enduit sur toutes les parties apparentes des façades. L épaisseur de l enduit sera de 15mm. Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 18

19 La finition sera gratté fin ou taloché fin sur tous les murs de façade enduits. La mise en œuvre suivra les prescriptions du fabricant. Prévoir une gorge pour joint à la pompe autour des menuiseries extérieures. Prévoir un couvre-joint pour la dilatation entre le bâtiment existant et l extension. Un entoilage sera prévu à chaque changement de matériaux (maçonnerie/ béton notamment), la nature et la mise en œuvre de l entoilage suivant les recommandations du fabricant. La teinte des enduits sera ton pierre. Un marquage horizontal de joints en creux sera réalisé sur toutes les façades concernées, selon dessin des façades. Dimensions : extension soit une surface de 101 m2 environ. Métré vide pour plein excepté baies libres en façade est, déduites PRESTATION SUPPLEMENTAIRE EVENTUELLE ravalement bâtiment existant. Prévoir en PSE 1 un enduit ton pierre semblable à celui prévu pour l extension sur toutes les façades du bâtiment conservé (est et ouest) en continuité et en cohérence avec les enduits projetés sur l extension (alignement des joints, teintes, ). Dimensions : surface de 80,50 m2 environ. Métré vide pour plein excepté porte de garage, déduite Achèvement des ouvrages Nettoyage et remise en état des abords L entreprise titulaire du présent lot devra, en fin de chantier, une remise en état des voies et trottoirs s il y a eu dégradation. L entrepreneur doit au titre de son marché, l'enlèvement et l'évacuation de ses gravois, emballages divers et détritus au fur et à mesure de l'avancement des travaux, ainsi que le nettoyage éventuel des ouvrages des autres corps d'état salis ou souillés durant l'exécution de ses prestations Documents à remettre L'entrepreneur devra remettre en fin de chantier un dossier de récolement, en trois exemplaires, comprenant les plans des ouvrages exécutés et les notices d'entretien et d'exploitation. Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 19

20 LOT N 3 / CARRELAGE FAIENCE 1/ GENERALITES Objet des travaux. Les prestations dues par l entrepreneur du présent lot comprennent l ensemble des prestations nécessaires à l exécution des ouvrages de carrelage pour l extension du garage des Services Techniques de la Ville, situé au n 5 de la route de Villededon à Morsang-sur-Seine (91 250), avec création d une aire de stationnement Connaissance des lieux. Préalablement à toute intervention, l'entrepreneur devra s'être personnellement assuré de toutes les sujétions liées à la situation du chantier ou à la nature du terrain et ne pourra se prévaloir ultérieurement d'une méconnaissance des lieux pour exiger une plus-value à son marché Sécurité sur le chantier. Loi du 31/12/93. Toutes précautions et protections de chantier devront être mises en place par l'entrepreneur pour garantir la bonne sécurité des personnes intervenant sur le chantier. Le Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé (P.P.S.P.S.) devra être fourni au maître d'oeuvre dans un délai de 20 jours après la signature des marchés. Les diagnostics de matériaux et plans de retraits éventuels seront pris en compte. 2/ PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES Documents techniques particuliers. - DTU n 52/1, Cahier des prescriptions techniques du CSTB. - Avis techniques du CSTB pour le matériau retenu. - Recommandations du fabricant Mise en oeuvre. L entreprise aura à sa charge toutes les sujétions nécessaires à la parfaite réalisation de son travail, et notamment la planimétrie, la régularité des joints, l exécution des joints de fractionnement nécessaires, les joints d étanchéité autour des sanitaires,... L entrepreneur devra donner au Maître d ouvrage et à l Architecte les notices techniques des fabricants, authentifiées par ce dernier, et fournir les avis techniques et PV demandés Identification des matériaux. L entrepreneur devra, pour chaque matériau, donner au maître d ouvrage et à l Architecte la notice technique du fournisseur authentifiée par ce dernier, les PV de classement, et pour les matériaux ou procédés non traditionnels, fournir les avis techniques du CSTB et l avis favorable du GECO. Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 20

21 2.4. Protection des ouvrages. L entreprise sera responsable de ses ouvrages jusqu à la réception des travaux et en assurera donc la protection d une manière durable. Elle devra l enlèvement de cette protection en fin de chantier. En outre, elle devra la réfection des ouvrages défectueux, constatés soit en cours de chantier, soit lors de la réception ou durant l année de garantie de parfait achèvement des ouvrages Obligations diverses, contrôles, plans de détail. L entreprise aura à sa charge tous les plans et notes de calcul qui devront, avant exécution des ouvrages correspondants, avoir reçu le visa de l Architecte en ce qui concerne leur conformité avec le projet architectural et l accord du bureau de contrôle éventuel en ce qui concerne leur validité technique. L'Entreprise aura à sa charge toute sujétion d'enlèvement des gravois de son lot, compris demande des autorisations auprès des services de Voirie, location de bennes,.les bennes devront être évacuées vers des décharges adaptées au fur et à mesure de leur remplissage; aucun dépôt de gravois ne sera autorisé sur le chantier. L'Entreprise assurera le nettoyage des trajets empruntés entre le bâtiment et la benne ou entre la rue et la benne par ces gravois. 3/.DESCRIPTION DES OUVRAGES. Ces travaux tiendront compte de l incidence des ouvrages d autres corps d état (maçonnerie, plomberie, chauffage, électricité notamment) 3.1. Chapes. Sans objet Carrelage en sol Généralités. La pose du carrelage se fera par pose collée. Prévoir en sol la fourniture et la pose d un carrelage antiglisse de degré R10, 20 x 20 ou 30x30 cm en grès cérame, de classement UPEC U4 P3 E3 C2 posé à joints alignés, avec plinthes assorties. La largeur des joints ne devra pas dépasser 5 mm. Prévoir des raccords en coupe d onglet autour du siphon de sol fournis par le plombier Carrelages en sols des sanitaires. Prévoir la fourniture et la pose de carrelage en sols 20x20 ou 30x30 cm de type grès cérame ou équivalent, compris raccords au pourtour du siphon de sol. Dimensions : 7 m2 environ 3.3. Plinthes. Prévoir des plinthes assorties au modèle choisi, qui seront prévues en périphérie des pièces carrelées. Dimensions : 15 ml Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 21

22 3.4. Faïence murale. Prévoir en murs des sanitaires la fourniture et la pose d un carreau 20x20 cm blanc mat de type NOVA ARQUITECTURA de chez CINCA ou équivalent, selon plans. Le classement du carreau sera UPEC U2 P2 E3 C2. Les carreaux seront posés à joints alignés, la largeur des joints étant faible, de l ordre de 2 à 3 mm. La pose suivra le calepinage des plans et les motifs définis. Prévoir une résine d étanchéité sur tous les murs à carreler côté douches. Dimensions : 15 m2 environ 3.5. Achèvement des ouvrages Nettoyage et remise en état des abords L entreprise titulaire du présent lot devra, en fin de chantier, une remise en état des voies et trottoirs s il y a eu dégradation. L entrepreneur doit au titre de son marché, l'enlèvement et l'évacuation de ses gravois, emballages divers et détritus au fur et à mesure de l'avancement des travaux, ainsi que le nettoyage éventuel des ouvrages des autres corps d'état salis ou souillés durant l'exécution de ses prestations Documents à remettre L'entrepreneur devra remettre en fin de chantier un dossier de récolement, en trois exemplaires, comprenant les plans des ouvrages exécutés et les notices d'entretien et d'exploitation. Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 22

23 LOT N 4 / ETANCHEITE TOITURE TERRASSE 1/ GENERALITES Objet des travaux. Les prestations dues par l entrepreneur du présent lot comprennent l ensemble des prestations nécessaires à l exécution des ouvrages d étanchéité toiture-terrasse pour l extension du garage des Services Techniques de la Ville, situé au n 5 de la route de Villededon à Morsang-sur-Seine (91 250), avec création d une aire de stationnement Connaissance des lieux. Préalablement à toute intervention, l'entrepreneur devra s'être personnellement assuré de toutes les sujétions liées à la situation du chantier ou à la nature du terrain et ne pourra se prévaloir ultérieurement d'une méconnaissance des lieux pour exiger une plus-value à son marché Sécurité sur le chantier. Loi du 31/12/93. Toutes précautions et protections de chantier devront être mises en place par l'entrepreneur pour garantir la bonne sécurité des personnes intervenant sur le chantier. Le Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé (P.P.S.P.S.) devra être fourni au maître d'oeuvre dans un délai de 20 jours après la signature des marchés. Les diagnostics de matériaux et plans de retraits éventuels seront pris en compte. 2/ PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES Documents techniques particuliers. - DTU n 43, compris additifs n 1, 2, et 3 et cahier des clauses spéciales DTU n 43-1 et additif n 1 (étanchéité des toitures terrasses avec éléments porteurs en maçonnerie) - DTU n (conception du gros-œuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement d étanchéité) compris additif n 1 (10-78). - Normes NF P à Cahier des charges du fabricant pour les travaux non compris dans le DTU. - Avis techniques des matériaux. - Recommandations et avis techniques du CSTB - Règles en vigueur Supports d étanchéité. Ils seront constitués par la dalle béton avec ou sans forme de pente prévue au lot n 1, gros-œuvre. Avant toute intervention le titulaire du présent lot devra réceptionner tous les supports destinés à recevoir une étanchéité. Cabinet Vermeulin / Garage technique Morsang-sur-Seine / CCTP / 23

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE ----------- BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ---------- REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY DESCRIPTIF LOT 02 GROS-OEUVRE MODE D'EXECUTION DES TRAVAUX

Plus en détail

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie «RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation : Personnes à contacter

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET. BORDEAUX SCIENCES AGRO. 1, cours du général de Gaulle CS 40201.

MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET. BORDEAUX SCIENCES AGRO. 1, cours du général de Gaulle CS 40201. MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET. BORDEAUX SCIENCES AGRO 1, cours du général de Gaulle CS 40201 33175 Gradignan CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Marché à procédure

Plus en détail

MACONNERIE/GROS OEUVRE

MACONNERIE/GROS OEUVRE GIDE AVANT METRE MACONNERIE/GROS OEVRE MET 2 ORDRE D EXECTION Infrastructure Maçonnerie soubassement : murs, poteaux, poutres, chaînages, enduit d étanchéité, escaliers Maçonnerie superstructure : Dallage

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

LOT N 7: ESCALIER EXTERIEUR

LOT N 7: ESCALIER EXTERIEUR MISE EN CONFORMITE ACCESSIBILITE DU PARKING, DU BATIMENT D ACCUEIL & AMENAGEMENT DES SANITAIRES BATIMENT D ACCUEIL DES PUNTAS 65 110 CAUTERETS MAÎTRE D'OUVRAGE SEM DU PONT D Espagne MAIRIE DE CAUTERETS

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

Murs poutres & planchers

Murs poutres & planchers Murs poutres & planchers Henri RENAUD Deuxième édition Groupe Eyrolles, 2002, 2005, ISBN 2-212-11661-6 8. Structure porteuse : murs, planchers, charpente Eléments porteurs ou de liaisons qui contribuent

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Pouvoir adjudicateur : Commune de Châtelaillon-Plage 20 Boulevard de la Libération 17340 CHATELAILLON-PLAGE Objet de la consultation : MARCHE DE TRAVAUX

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX LYCÉE LYCÉE GÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE G ÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE PIERRE BROSSOLETTE 161 cours Émile Zola - 69628 VILLEURBANNE Cedex CRÉATION DE LOCAUX DE STOCKAGE ANCIEN SANITAIRES DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

Plus en détail

Q 47 A / Q 751 RÉNOVATION INTÉRIEURE ET EXTÉRIEURE DU RESTAURANT QUICK DE TRELISSAC (24)

Q 47 A / Q 751 RÉNOVATION INTÉRIEURE ET EXTÉRIEURE DU RESTAURANT QUICK DE TRELISSAC (24) Q 47 A / Q 751 RÉNOVATION INTÉRIEURE ET EXTÉRIEURE DU RESTAURANT QUICK DE TRELISSAC (24) Maîtrise d'ouvrage : QUICK INVEST FRANCE SAS 50 avenue du Pdt Wilson Parc des Portes de Paris - bâtiment 123 93214

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES MARCHE DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES OBJET : Aménagement des locaux de la pharmacie du Centre Hospitalier Bélair Établi en application du Code des Marchés Publics CCTP - page 1

Plus en détail

Le chantier compte 4 étapes :

Le chantier compte 4 étapes : 02 Bien mettre en place le 03 béton désactivé La technique du béton désactivé consiste à mettre en valeur les granulats en éliminant la couche superficielle du mortier en surface. Un chantier de béton

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES

1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES 1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 1.1 - Objet 1.2 - Qualification 1.3 - Offre 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES 2.0 Mobilier d archivage fixe 2.1 Meuble à plan 2.2 Armoire à produits dangereux 2.3

Plus en détail

C0nstruire une mais0n. Sommaire

C0nstruire une mais0n. Sommaire Sommaire Page 2 : Le terrain Page 3 : Les raccordements Page 4 : Les fondations Page 5 : La chape Page 6 : Les murs Page 8 : Les planchers Page 9 : Le toit Page 10 : La charpente Page 12 : Les tuiles C0nstruire

Plus en détail

Plancher chauffant avec revêtement de sol

Plancher chauffant avec revêtement de sol Équipements E.2 1/6 Plancher chauffant avec revêtement de sol Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des planchers chauffants, à eau chaude ou électriques,

Plus en détail

MARNE REIMS PALAIS DU TAU

MARNE REIMS PALAIS DU TAU CENTRE DES MONUMENTS NATIONAUX DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE CHAMPAGNE-ARDENNE, Maître d'ouvrage délégué CONSERVATION REGIONALE DES MONUMENTS HISTORIQUES 3, FAUBOURG SAINT-ANTOINE 51

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Aménagement d'un point Multi-services

Aménagement d'un point Multi-services 1 MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Aménagement d'un point Multi-services (marché n 10.054 T) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) LOT N 2 SERRURERIE 2 SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE... 3 1.1

Plus en détail

Lot n 05 SERRURERIE EXTERIEURE

Lot n 05 SERRURERIE EXTERIEURE Lot n 05 SERRURERIE EXTERIEURE 05.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX... 2 05.2 TEXTES ET REGLEMENTS... 2 05.3 PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES... 2 05.4 PRESCRIPTIONS PARTICULIÈRES... 3 05.4.1 GENERALITES... 3 05.4.2 SERRURERIE...

Plus en détail

C.C.T.P. LOT N 06 - PEINTURES EXTERIEURES ET INTERIEURES REVETEMENTS SOLS PLASTIQUES. L Entrepreneur : Le Maître d'ouvrage : Le Maître d'oeuvre :

C.C.T.P. LOT N 06 - PEINTURES EXTERIEURES ET INTERIEURES REVETEMENTS SOLS PLASTIQUES. L Entrepreneur : Le Maître d'ouvrage : Le Maître d'oeuvre : DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 06 - PEINTURES EXTERIEURES ET INTERIEURES REVETEMENTS SOLS PLASTIQUES

Plus en détail

Aménagement des Locaux de la Maison de Santé Rue de lʼ église 89150 DOMATS

Aménagement des Locaux de la Maison de Santé Rue de lʼ église 89150 DOMATS CCTP Lot n 02 Charpente - Ossature Bois - Bardage Bois Page 1 / 6 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (D.C.E.) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT n 02 CHARPENTE OSSATURE BOIS

Plus en détail

Toitures et charpentes

Toitures et charpentes Toitures et charpentes 1/7 Toiture-terrasse Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des toitures-terrasses, accessibles ou non. Les ouvrages considérés sont

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS SCI CAMOZZI MOULIOT C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES LOT 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES 1 04 MENUISERIE BOIS Sommaire 04

Plus en détail

Cloisons de distribution Caroplatre

Cloisons de distribution Caroplatre 04 Cloisons de distribution en carreaux de plâtre Cloisons de distribution Caroplatre Description Les carreaux de plâtre Caroplatre sont des éléments en plâtre 100% naturel fabriqués en usine. Leur coloration

Plus en détail

DCE. Pièces Ecrites. Extension et Mise en ERP de la Maison des Familles et des Solidarités à Calvisson DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES PRO APD

DCE. Pièces Ecrites. Extension et Mise en ERP de la Maison des Familles et des Solidarités à Calvisson DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES PRO APD Extension et Mise en ERP de la Maison des Familles et des Solidarités à Calvisson DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Maître d'ouvrage : Commune de Calvisson Hôtel de Ville - 30420 CALVISSON Tél :

Plus en détail

MAITRE DE L OUVRAGE MAIRIE D HERICY 6 rue de l église 77850 HERICY MAISON DE SANTE --------------------------------------------------------------

MAITRE DE L OUVRAGE MAIRIE D HERICY 6 rue de l église 77850 HERICY MAISON DE SANTE -------------------------------------------------------------- MAITRE DE L OUVRAGE MAIRIE D HERICY 6 rue de l église 77850 HERICY MAISON DE SANTE -------------------------------------------------------------- ADRESSE DES TRAVAUX : 2 rue de l église 77850 HERICY DCE

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat N 5 SUPERSTRUCTURE Enveloppe Seconde œuvre Arezou MONSHIZADE MOBat SUPERSTRUCTURE: Eléments constructifs SUPERSTRUCTURE Murs et baies Plancher Toiture Couverture +Seconde oeuvre INFRASTRUCTURE Sol Semelles

Plus en détail

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 04 SOLS SOUPLES/FAIENCE

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 04 SOLS SOUPLES/FAIENCE Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 04 SOLS SOUPLES/FAIENCE MAITRE D'OUVRAGE : MSA ARDECHE DROME LOIRE 29, rue Frédéric Chopin, 26000 Valence Tél : 04 75 75 88

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS MAITRE D OUVRAGE VILLE DE PERONNE-EN EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTI-ACTIVITE Rue de l Eglise MAITRES D ŒUVRES ARCHITECTE Sarl ARCHILILLE - Agence d'architecture 211, rue Jean

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE 1 ENSA Paris-Val de Seine Yvon LESCOUARC H ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE Architecte : Norman FOSTER 2 LES BUREAUX EDF A TALENCE Ce bâtiment de bureaux conçu par l'agence de

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

CONSTRUCTION D'UNE HABITATION. Maître d'ouvrage : Mme et Mr André CUNIN 2, place Jules Ferry 88320 LAMARCHE

CONSTRUCTION D'UNE HABITATION. Maître d'ouvrage : Mme et Mr André CUNIN 2, place Jules Ferry 88320 LAMARCHE CONSTRUCTION D'UNE HABITATION Maître d'ouvrage : Mme et Mr André CUNIN 2, place Jules Ferry 88320 LAMARCHE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES ET PARTICULIERES C.C.T.P D.C.E. Lot N 01 : CHARPENTE - OSSATURE

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

MAISON de RETRAITE DEPARTEMENTALE de la LOIRE ST-JUST, ST-RAMBERT = = = = = = = = = = REAMENAGEMENT DE LOCAUX

MAISON de RETRAITE DEPARTEMENTALE de la LOIRE ST-JUST, ST-RAMBERT = = = = = = = = = = REAMENAGEMENT DE LOCAUX SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES POUR LE CHAUFFAGE ET L'INDUSTRIE Société à responsabilité limitée au capital de 50 000 R.C Saint-Etienne 64 B 96 C/A 15, rue de l'eternité- 42.000 SAINT-ETIENNE Téléphone :

Plus en détail

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET. CCTP LOT N 02 Plâtrerie / cloisons / faux plafonds

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET. CCTP LOT N 02 Plâtrerie / cloisons / faux plafonds Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 02 Plâtrerie / cloisons / faux plafonds MAITRE D'OUVRAGE : MSA ARDECHE DROME LOIRE 29, rue Frédéric Chopin, 26000 Valence Tél

Plus en détail

"Construction d'un Laboratoire sec sur la mezzanine de l' UR IRMO"

Construction d'un Laboratoire sec sur la mezzanine de l' UR IRMO Département de l'hérault commune de Montpellier CEMAGEF Groupement de Montpellier Domaine de Lavalette 361 rue jean François Breton 34196 Montpellier C.C.T.P. "Construction d'un Laboratoire sec sur la

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES Programme des Nations Unies pour le Développement ANNEXE CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE : ESCALIER METALLIQUE DE SECOURS SUR LA FACADE POSTERIEURE DE L IMMEUBLE LOSONIA

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE

LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE - page 1/5 LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE IMPORTANT LOT 00 : Les entrepreneurs doivent impérativement prendre connaissance des prescriptions communes (lot 00) ainsi que

Plus en détail

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières Terminologie Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs Revêtements de sols intérieurs en carreaux céramiques de grand format et de format oblong collés au moyen de mortiers-colles dans les locaux P3 au plus en travaux neufs Cahier des Prescriptions Techniques

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

Création et aménagement a Bar Restaurant Commerce Multiservices

Création et aménagement a Bar Restaurant Commerce Multiservices Département des Alpes de Haute Provence Création et aménagement a d un Bar Restaurant Commerce Multiservices A Lurs 04700 Démolition Désamiantage Maçonnerie - Aménagements MAITRE D OVRAGE Commune de Lurs

Plus en détail

Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre

Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre D01 Protection au feu des structures Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre Généralités et principes La stabilité au feu des structures évite, en cas d incendie,

Plus en détail

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE SOUMISSION - MARCHE POUR TRAVAUX PUBLICS ENTRE D'UNE PART : La COMMUNE DE MONTAMISE 11, Place de la Mairie 86360 MONTAMISE,

Plus en détail

Aide à la mise en œuvre. Isolation des murs. par l extérieur

Aide à la mise en œuvre. Isolation des murs. par l extérieur Aide à la mise en œuvre Isolation des murs par l extérieur Protecteur Sain Ecologique 3 lettres synonymes de bien-être Telle pourrait être la définition du sigle PSE, mais ses atouts sont loin de se limiter

Plus en détail

Assistance à Maîtrise d Ouvrage Cinéma Jour de Fête

Assistance à Maîtrise d Ouvrage Cinéma Jour de Fête Assistance à Maîtrise d Ouvrage Cinéma Jour de Fête 74 RUE DE VIENNE, 27140 GISORS RAPPORT DE DIAGNOSTIC DES SONDAGES REALISES DANS LA SALLE DE PROJECTION 0. TABLE DES MATIERES 0. Table des matières...

Plus en détail

LOT N 7 - PEINTURE SELARL D'ARCHITECTURE AGENCE JP ESNAULT

LOT N 7 - PEINTURE SELARL D'ARCHITECTURE AGENCE JP ESNAULT SELARL D'ARCHITECTURE AGENCE JP ESNAULT 49 RUE GAMBETTA - BP 80218 28203 CHATEAUDUN CEDEX Tél. : 0237453604 Fax. : 0237459652 Dossier n 132012 GITE DE GROUPE DE LA VALLEE DE L'AIGRE 31, Rue Porte Dunoise

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise 1 Les étapes d un dossier MOB au bureau d études: 1. La réalisation du devis 2. Passage en commande du dossier 3. La demande d éléments 4. Le plan d implantation

Plus en détail

4.6 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 6 : NETTOYAGE

4.6 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 6 : NETTOYAGE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE 4 LOGEMENTS DANS L ANCIEN PRESBYTERE A HAUT DU THEM - CHATEAU-LAMBERT (70440)

RESTRUCTURATION DE 4 LOGEMENTS DANS L ANCIEN PRESBYTERE A HAUT DU THEM - CHATEAU-LAMBERT (70440) RESTRUCTURATION DE 4 LOGEMENTS DANS L ANCIEN PRESBYTERE A HAUT DU THEM - CHATEAU-LAMBERT (70440) MAITRISE D OUVRAGE Commune de HAUT DU THEM CHATEAU-LAMBERT 3, Rue de la Vierge 70440 HAUT DU THEM CHATEAU-LAMBERT

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

Le financement du projet

Le financement du projet Le financement du projet Comment financer mon projet? 14 Votre budget doit faire l objet d une étude approfondie. Pour vous aider à établir votre plan de financement, faites appel à l Association Départementale

Plus en détail

TRAVAUX D ELECTRICITE POUR LA LEVEE DES OBSERVATIONS DU RAPPORT DE CONTROLE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES

TRAVAUX D ELECTRICITE POUR LA LEVEE DES OBSERVATIONS DU RAPPORT DE CONTROLE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES TRAVAUX D ELECTRICITE POUR LA LEVEE DES OBSERVATIONS DU RAPPORT DE CONTROLE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES RAPPORT DEKRA N 044688791201 R 001 (Vérifications réalisées du 26/12/2012 au 07/03/2013) C C T

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Ville de Noisy-le-Sec Direction des Finances et le la Commande Publique Service des Marchés Publics Place du Maréchal Foch 93134 NOISY-LE-SEC Cedex Tél: 01 49 42 66 00 INSTALLATION

Plus en détail

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97)

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Préliminaires Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Ces obligations assurent la sécurité dans les escaliers

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. ATELIERS COMMUNAUX EXTENSION ET REHABILITATION Rue des Brelles 56200 - LA GACILLY

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. ATELIERS COMMUNAUX EXTENSION ET REHABILITATION Rue des Brelles 56200 - LA GACILLY CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LA GACILLY MAIRIE Rue de l Hôtel-de-Ville 56200 - LA GACILLY Tél. 02.99.08.10.18 - Fax 02.99.08.25.38 ATELIERS COMMUNAUX

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

GROS ŒUVRE - SERRURERIE

GROS ŒUVRE - SERRURERIE 62 Grenay - Place Daniel Breton 1.23 Lot N 1 GROS ŒUVRE - SERRURERIE 62 Grenay - Place Daniel Breton 2.23 1 PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 Implantation et piquetage Le plan général d implantation et le piquetage

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES C.C.T.P. LOT n 01 : GROS OEUVRE TRAVAUX D AMENAGEMENT DU S/S, RDC ET R+6 21 RUE DE LA BANQUE 75002 PARIS

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES C.C.T.P. LOT n 01 : GROS OEUVRE TRAVAUX D AMENAGEMENT DU S/S, RDC ET R+6 21 RUE DE LA BANQUE 75002 PARIS DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES C.C.T.P. LOT n 01 : GROS OEUVRE TRAVAUX D AMENAGEMENT DU S/S, RDC ET R+6 21 RUE DE LA BANQUE 75002 PARIS Maitre d Ouvrage 21 RDB c/o Constructa Asset Management

Plus en détail

Montant H.T. Montant T.V.A 20,00% Montant T.T.C.

Montant H.T. Montant T.V.A 20,00% Montant T.T.C. PARIS LE 15/07/2015 mario.marques356@gmail.com http://www.cifidf.fr/ REF. CHANTIER M. Mme LAGRAA 44 RUE DE MARINES 95750 CHARS M. Mme LAGRAA 42 AV. HENRI BARBUSSE 92700 COLOMBES DEVIS N 05873635 TRAVAUX

Plus en détail

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux LOT n 16 ASCENSEUR SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES 1.1 DE FINITION DES OUVRAGES 1.2 LIMITE DES PRESTATIONS 1.2.1 Travaux à la charge de l entreprise 1.2.2 Travaux exclus 1.3 NORMES ET REGLEMENTS 1.4

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

DEPARTEMENT DU RHONE COMMUNE DE FEYZIN MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Objet de la consultation AMENAGEMENT D UN TERRAIN FAMILIAL POUR LES GENS DU VOYAGE

DEPARTEMENT DU RHONE COMMUNE DE FEYZIN MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Objet de la consultation AMENAGEMENT D UN TERRAIN FAMILIAL POUR LES GENS DU VOYAGE DEPARTEMENT DU RHONE COMMUNE DE FEYZIN MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Objet de la consultation AMENAGEMENT D UN TERRAIN FAMILIAL POUR LES GENS DU VOYAGE Lot n 3 : Serrurerie, Clôtures Lot 3 - CCTP : CAHIER

Plus en détail

Doublages thermo-acoustiques Placostil

Doublages thermo-acoustiques Placostil 01 Doublages sur ossature métallique Placostil Doublages thermo-acoustiques Placostil Description Les doublages Placostil renforcent les caractéristiques thermiques et acoustiques des parois auxquelles

Plus en détail

Questionnaire. Date d effet souhaitée : Nom de l entreprise à assurer : Nom et prénom du gérant : Adresse de l entreprise : Tél.

Questionnaire. Date d effet souhaitée : Nom de l entreprise à assurer : Nom et prénom du gérant : Adresse de l entreprise : Tél. Questionnaire Questionnaire RC & DECENNALE Merci de bien vouloir nous retourner le questionnaire dûment complété et signé par: mail : contact@assurei.fr fax : 05.35.54.12.03 ou par courrier. Date d effet

Plus en détail

CONSTRUCTION DE 56 VILLAS LOT 5, 2 ème EXTENSION SPRING CORCORDIA 97150 SAINT MARTIN

CONSTRUCTION DE 56 VILLAS LOT 5, 2 ème EXTENSION SPRING CORCORDIA 97150 SAINT MARTIN CONSTRUCTION DE 56 VILLAS LOT 5, 2 ème EXTENSION SPRING CORCORDIA 97150 SAINT MARTIN NOTICE DESCRIPTIVE I CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE L IMMEUBLE 1.1 - INFRASTRUCTURE 1.1.1 - Fondations Les

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

Impôts 2015. TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans. particuliers. professionnels du bâtiment

Impôts 2015. TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans. particuliers. professionnels du bâtiment Impôts 2015 TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans particuliers professionnels du bâtiment travaux relevant des taux réduits attestation Les principaux taux de TVA depuis le 1er

Plus en détail

LOT N 2 CHARPENTE 02.00 SPECIFICATION TECHNIQUE CHARPENTE BOIS...2

LOT N 2 CHARPENTE 02.00 SPECIFICATION TECHNIQUE CHARPENTE BOIS...2 LOT N 2 CHARPENTE 02.00 SPECIFICATION TECHNIQUE CHARPENTE BOIS...2 02.01 PRESCRIPTIONS...2 02.01.01 Prescriptions réglementaires...2 02.01.02 Qualité des bois...2 02.02 NOTE DE CALCULS ET PLANS...2 02.03

Plus en détail

Construire en zone sismique - Conception et bonnes pratiques

Construire en zone sismique - Conception et bonnes pratiques La construction face au risque sismique Nouvelle réglementation Auch 27 novembre 2012 Construire en zone sismique - Conception et bonnes pratiques Albane RAMBAUD Sandrine MARNAC CETE du Sud Ouest / DALET

Plus en détail

ANNEXE. Table des activités. C:\Users\Maxime\Desktop\table nomenclature activites012011.doc

ANNEXE. Table des activités. C:\Users\Maxime\Desktop\table nomenclature activites012011.doc ANNEXE Table des activités NOMENCLATURE DES ASSUREURS POUR LES ACTIVITES BTP ACTIVITES DEFINITIONS Préparation et aménagement du site 1. Démolition Démolition d ouvrages par des moyens manuels ou mécaniques

Plus en détail

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ;

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ; Décret n 2-64-445 du 21 chaabane 1384 (26 décembre 1964) définissant les zones d habitat économique et approuvant le règlement général de construction applicable à ces zones. (B.O. n 2739 du 28-4-1965,

Plus en détail

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS MAITRE D OUVRAGE VILLE DE PERONNE-EN EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTI-ACTIVITE Rue de l Eglise MAITRES D ŒUVRES ARCHITECTE Sarl ARCHILILLE - Agence d'architecture 211, rue Jean

Plus en détail

Zone Industrielle. Kehlen... 1

Zone Industrielle. Kehlen... 1 Zone Industrielle Kehlen VALERES Konstruktioun SA 1 L o c a l i s a t i o n Le terrain se situe dans la zone industrielle de et à 8287 Kehlen Parcelle no 2946/5744 lot 1 La superficie du terrain sur lequel

Plus en détail

EXEMPLE DE C.C.T.P. PROTECTIONS BAS DE PENTE RIVES TOITURES TERRASSES -

EXEMPLE DE C.C.T.P. PROTECTIONS BAS DE PENTE RIVES TOITURES TERRASSES - EXEMPLE DE C.C.T.P. PROTECTIONS BAS DE PENTE RIVES TOITURES TERRASSES - Ce CCTP peut être adapté aux particularités du chantier. Pour faciliter son utilisation, les éléments à compléter ou relevant de

Plus en détail

Fiche De Prétarification Assurance Decennale Et Rc Professionnelle

Fiche De Prétarification Assurance Decennale Et Rc Professionnelle Cette fiche résume les principaux éléments du risque, qui nous permettront de vous communiquer une approche de tarif. Ce tarif indicatif est valable deux mois et ne sera définitivement valide qu après

Plus en détail

MSA SIEGE SOCIAL DE VALENCE (26) EXTENSION DE BUREAUX

MSA SIEGE SOCIAL DE VALENCE (26) EXTENSION DE BUREAUX MAITRE D OUVRAGE 29, Rue Frédéric CHOPIN 26000 VALENCE MSA CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 02 CHARPENTE BOIS - ARCHITECTE BET STRUCTURE / ECONOMIE / FLUIDES Cabinet d'architecture Olivier

Plus en détail

La Chapelle de la Ferme d Ithe

La Chapelle de la Ferme d Ithe La Chapelle de la Ferme d Ithe Le Tremblay-sur-Mauldre / Jouars-Pontchartrain (78 Yvelines) Une dizaine de jeunes, âgés de 17 à 20 ans, ont inauguré, durant les deux dernières semaines de juillet, une

Plus en détail

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE LA RESIDENCE ET EQUIPEMENT DES APPARTEMENTS

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE LA RESIDENCE ET EQUIPEMENT DES APPARTEMENTS 53 CHEMIN SALINIE 31100 TULOUSE CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE LA RESIDENCE ET EQUIPEMENT DES APPARTEMENTS Le mode constructif a été défini sous le contrôle d un bureau de vérification technique

Plus en détail

COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS

COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS Lot n 03 Menuiseries Aluminium - Serrurerie Sté d ARCHITECTURE BOITTE Agence de

Plus en détail

ARSEAA LES MARRONNIERS

ARSEAA LES MARRONNIERS REHABILITATION D UN ETABLISSEMENT POUR ADULTES HANDICAPES : ARSEAA LES MARRONNIERS 122 place Sainte Foy 31620 CEPET TOUS CORPS D ETAT EN SITE OCCUPE ANNEES 2011-2013 MAITRE D OUVRAGE : PATRIMOINE MAITRE

Plus en détail

LOT N 5 SERRURERIE NOVEMBRE 2011

LOT N 5 SERRURERIE NOVEMBRE 2011 SELARL LEGENDRE Architecte dplg 23 rue du Docteur Michel Gibert 28000 CHARTRES legendre@joel-legendre-archi.com Tél. : 02.37.84.00.40 Fax. : 02.37.84.00.41 CREATION D'UN GITE DE GROUPE Dossier n 349 Adresse

Plus en détail