Chapitre Premier Comportement et Evolution du trait de côte et Changement Climatique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre Premier Comportement et Evolution du trait de côte et Changement Climatique"

Transcription

1 Cmprtement et Evlutin du trait de côte et Changement Climatique 11 Chapitre Premier Cmprtement et Evlutin du trait de côte et Changement Climatique Les cnditins gélgiques diverses sur le trait de côte de l'unin Eurpéenne déclinent un vaste éventail de caractéristiques gémrphlgiques générant une côte très variée, dtée de beaux et intéressants paysages. Le trait de côte s'est cnstitué à travers les temps permettant la dépôt u la genèse de diverses frmatins éventuellement défrmées par les rgenèses successives avant d'être mdifiées s par des prcessus plus récents (glaciatin, inndatin, érsin côtière, altératin métérique. Un examen des cartes gélgiques de nmbreux pays eurpéens illustre le vaste éventail de types de rches expsées sur le trait de côte. La nature de la gélgie côtière et des fnds marins, ainsi que la gémétrie des rches (lignes de jints, plans stratigraphiques, pendage), ainsi que d'autres facteurs tels que les niveaux des nappes phréatiques, les prcessus sédimentaires naturels et les impacts des changement de la crûte terrestre nt tus eu une influence sur l'apparence de la zne côtière. Un travail de cartgraphie détaillée a été entrepris par les Services Gélgiques d'un certain nmbre d'états membres eurpéens et a aidé à identifier les liens entre la gélgie terrestre et la gélgie susmarine ce qui a permis de mieux cmprendre l'évlutin côtière. Par exemple, la cartgraphie de la Manche et de ses rives permet aux Iles Britanniques et à la France d'être placées dans un cntexte gélgique eurpéen, illustrant de nmbreuses caractéristiques structurelles imprtantes y cmpris les lignes de faille, les bassins et les znes plus élevées. L'histire gélgique dicte dnc la structure et le paysage actuel de ns znes côtières. Depuis leur frmatin, les dépôts gélgiques nt été érdés et altérés pur créer ntre paysage actuel. Le lng de la côte, les différences les plus marquées snt liées au cntraste entre les rches plus résistantes, qui frment les caps et les reliefs, et les rches plus tendres, généralement sédimentaires, qui frment les plaines et les falaises plus tendres des façades côtières. Le trait de côte change cnstamment, et des facteurs tels que la taille des vagues, la vitesse du vent, la prfndeur de la mer, la frce des marées et les variatins relatives du niveau de la mer, ainsi que les pluies et la fréquence et l'intensité des tempêtes, snt tus des facteurs influents. L'étude des cartes gélgiques de divers pays permet d'apprécier la structure gélgique glbale et d'identifier les rches des pérides gélgiques qui, de par leurs caractéristiques individuelles spécifiques, créent les escarpements, des vallées et autres caractéristiques tpgraphiques imprtantes. Ailleurs, l'influence de la glaciatin a sculpté la gélgie alrs que, dans d'autres znes, des dépôts imprtants de matériaux plus récents, cmprenant des argiles, des dépôts de graviers, des talus de glissements de terrain et des alluvins frment des cuvertures qui masquent la gélgie susjacente. Les phases de 'd'rgenèse (frmatin de chaine de mntagne) nt eu une influence particulière, ntamment l'rgenèse armricaine et l'rgenèse Alpine qui nt entraîné la frmatin des plus grandes chaînes de mntagne du mndednt l'himalaya et les Alpes. Les échs de ces phases majeures d'activité de l'écrce nt entraîné la frmatin de structuratins imprtantes en Eurpe du nrd-uest, par exemple, en dessinant le Bassin Parisien et les 'Dwns' du Nrd et du Sud de l'angleterre. Un examen des cupes transversales gélgiques et des pendages, représentés sur les cartes gélgiques, illustre l'ampleur du plissement puis de l'altératin et de l'érsin et qui se snt prduites depuis que les rches se snt dépsées. De nmbreux facteurs nt entraîné l'évlutin et la frme du trait de côte sus la frme que nus leurs cnnaissns actuellement. Ces facteurs cmprennent les fluctuatins du niveau de la mer qui, dans certains endrits, nt été spectaculaires depuis les dernières années. Ceci a, à sn tur, a influencé la nature et la sévérité de l'érsin côtière, qui jue un rôle imprtant dans la transfrmatin du paysage côtier. L'influence de la pluvisité est également particulièrement imprtante car les pluies, et le ruissellement entrainent les sédiments de l'arrière pays à la côte, alrs que le lng de la côte ellemême l'érsin et le transprt de matériaux par les vagues, les marées et les curants nt entraîné la frmatin de plages et de puits de sédiments créant des accumulatins dans certains endrits et des érsins dans d'autres. La variatin des cnditins dnt la pressin atmsphérique, la température, la vitesse du vent et les pluies nt eu un impact sur la gélgie du trait de côte. Ces prcessus naturel ne snt cependant pas unifrmes et même au curs des dernières années des phases spécifiques d'activité nt été identifiées. Des

2 12 Répndre aux risques liés au changement climatique dans les Znes Côtières tempêtes cmme celle qui a tuché le sud de l'angleterre en 1703 et les tempêtes côtières qui nt tuché la Mer du Nrd en 1953 nt causé la mrt de plus de persnnes aux Pays-Bas et de 300 persnnes dans l'est de l'angleterre et dans l'estuaire de la Tamise. Depuis, un nmbre imprtant de recherches nt été entreprises afin de cmprendre purqui les tempêtes particulièrement dévastatrices se prduisent afin d'établir si ceci frme une tendance u si ces évènements snt aléatires. Des études de cette nature, et une meilleure cmpréhensin de l'évlutin de la côte et des cnditins naturelles en général snt vitales pur se préparer aux 100 années à venir, au curs desquelles les changements vnt s'accrître à mesure que les changements climatiques deviennent de plus en plus sérieux. Depuis quelques années, de nmbreuses recherches se snt interessées à la péride de BP à ns jurs, cnnue sus le nm de péride Hlcène. Au début de l'hlcène, un recul prgressif de la caltte glaciaire de glace s'est prdui, prvquant une élévatin du niveau de la mer et un réajustement de la crûte terrestre par l'effet de la diminutin de la charge liée à l'énrme masse des cuches de glace. Ces changements nt eu des effets divers sur le cntinent eurpéen. En Grande Bretagne, par exemple, la disparitin de la caltte glace a entraîné un ajustement du blc cntinental dans le sud de l'angleterre et un e surrectin en Ecsse de part et d'autre d'un axe qui lnge grssièrement la frntière écssaise. Examiner l'évlutin du blc cntinental eurpéen au curs de cette péride et cmprendre les inter- crrélatins entre les différents segments du trait de côte eurpéen aident à évaluer l'évlutin côtière à l'échelle réginale. Par exemple, il y a ans (début de l'hlcène), la Grande Bretagne était reliée à l'eurpe cntinentale par un 'pnt' de terre situé à prximité du détrit du Pas de Calais, tandis qu'au Nrd, la côte de l'angleterre était séparée de la Belgique et de la Hllande par la Mer du Nrd. Vers ans BP, pendant la péride dite mi- Hlcène, le taux d'élévatin du niveau de la mer a cmmencé à ralentir tandis les prcessus majeurs d'érsin et d'altératin, qui avaient entraîné le transprt de quantités énrmes de matériau érdé à partir de surces fluviales et côtières, cmmençaient également à diminuer. Au curs de cette péride, l'élévatin du niveau de la mer a cntinué, beaucup plus lentement générant l'apparitin de plusieurs znes intertidales de basse altitude, à l'intersectin entre la terre et la mer. Il y a envirn ans, l'érsin côtière a entraîné la séparatin la rupture du pnt de terre entre Mer du Nrd et Manche dessinant la carte de l'eurpe glbalement cmme nus la cnnaissns aujurd'hui. La rupture de ce lien a l'apparitin de curants beaucup plus frts et un transprt imprtant de sédiments le lng des côtes de la Manche, avant de se stabiliser à un régime semblable au régime actuel. Une élévatin prgressive et cnstante du niveau de la mer a entraîné des inndatins de plusieurs vallées de rivière situées le lng de la côte eurpéenne frmant ainsi des estuaires, des criques, des vasières et des marais salants. Ce prcessus se pursuit de ns jurs est cntinu. Planche 1.1: La falaise de craie de la Côte d'albâtre a été érdée et frme des grttes, des arches et des piliers cmme ceux d'étretat, en Haute Nrmandie, France.

3 Cmprtement et Evlutin du trait de côte et Changement Climatique 13 La recherche palé envirnnementale (archélgique) a aidé à mieux cmprendre le changement côtier à lng terme, en Grande Bretagne et ailleurs (McInnes et al, ). Elle a furni une grande richesse d'infrmatins cncernant l'évlutin et les changements côtiers depuis les glaciatins Les preuves palé envirnnementales peuvent également nus aider à mieux cmprendre les fluctuatins passées du climat, par exemple au curs des pérides ptimums cnnues en Eurpe sus l'appellatin Péride Médiévale Chaude (u Optimum Médiéval) et le Petit Age glaciaire. Ces phases nt eu leur prpre influence, bien que de mindre ampleur, en terme de mdificatin et de mdelage du trait de côte eurpéen. Des épisdes de pluies au curs des pérides gélgiques nt également entraîné une activité u une inactivité des prcessus gémrphlgiques. L'ampleur de l'érsin côtière et la pluvisité hivernale snt deux facteurs qui peuvent influencer l'activité de glissement de terrain. La recherche a permis d'identifier la péride de 1700 à 1850 cmme étant une péride particulièrement active dans le sud de l'angleterre (Brunsden et Lee 2, 2000). Depuis les 100 dernières années, l'influence du Petit Age Glaciaire semble être mins imprtante et la tendance générale au refridissement s'est désrmais inversée. De nmbreuses persnnes nt remarqué un accrissement plus rapide des températures dans les décennies récentes, bien que cet accrissement ne sit pas nécessairement cnstant mais plutôt caractérisé par des fluctuatins et des crises. Cette tendance au réchauffement cïncide avec une préccupatin internatinale à plusieurs niveaux vis-à-vis de l'accrissement des températures prvqué par l'influence de l'hmme sur le changement climatique, cnnu sus l'appellatin de 'l'effet de serre'. La recherche a identifié le fait que la quantité de lumière slaire qui atteint la terre entraîne de plus en plus l'accélératin du rythme du changement climatique. Depuis les années 90, la fnte des glaciers et de la caltte glaciaire s'est accélérée partut dans le mnde, et la tendance à 'la diminutin glbale de l'intensité des rayns slaires due à leur 'interférence par des plluants semble désrmais s'inverser ce qui, si cela cntinue, purrait avir des impacts désastreux pur les envirnnements humains et naturels dans les années à venir. L'influence des impacts climatiques et celle des prcédés naturels ne snt pas les seules à avir une cnséquence sur l'envirnnement côtier. Depuis la clnisatin humaine de la côte pur le cmmerce, la défense u les lisirs, et plus particulièrement depuis l'épque Rmaine, le trait de côte a été mdifié de manière imprtante. Ce prcessus a été particulièrement spectaculaire à partir du milieu du 19e siècle lrsqu'une augmentatin frte du dévelppement côtier a été entraînée par la ppularité de la baignade en eau de mer et à la publicité qui s'ensuivit sur les bienfaits du climat côtier pur la santé. Cette interventin humaine a entraîné l'aménagement u la plderisatin de nmbreux estuaires côtiers, la canalisatin des rivières, leur mdificatin u, leur dragage. Ces changements nt nn seulement un impact sur la frmatin et le dévelppement des estuaires mais peuvent également avir des impacts imprtants sur les parties adjacentes du trait de côte, puvant induire une fréquence accrue de l'érsin côtière u des inndatins. Afin de prtéger les aménagements côtiers, dnt plusieurs nt été cnstruits sur des traits de côte sujets à des taux imprtants d'érsin, de glissements de terrain et d'inndatins; des défenses nt été mises en place plus particulièrement à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle. Dans certains endrits, ceci a permis d'éviter l'érsin naturelle des falaises tendres ce quia prvqué une diminutin des apprts en sédiments aux systèmes côtiers avec des répercussins telles que l'amaigrissement des plages côtières situées en aval curant. En fait, le sur une grande partie du trait de côte eurpéen, les vlumes des plages nt diminué à cause de l'interventin de l'hmme, mais également à cause d'autres facteurs, dnt l'élévatin du niveau de la mer ; la diminutin de la plage qui en résulte entraîne, suvent, un accrissement de l'érsin marine. La recnnaissance du changement côtier, ainsi que des expériences pratiques de ses cnséquences depuis les tris siècles passés nt clairement démntré que la zne côtière est une zne qui est naturellement dynamique et sujette à des changements imprtants dans le temps et dans l'espace. Les facteurs qui entraînent le changement côtier ne se prduisent pas tujurs au même rythme et certains facteurs snt plus intenses que d'autres. Il est parfis difficile de bien cmprendre la répnse côtière; les changements particuliers du taux d'érsin, des glissements de terrain et autres facteurs qui peuvent dépendre du dépassement de certains seuils, suivi par des pérides de tranquillité relative, jusqu'à ce qu'un autre seuil sit dépassé. Certains facteurs qui nt entraîné des changements côtiers plus spectaculaires nt peut-être été influencés par des activités dans les décennies passées, alrs que d'autres peuvent avir des cnséquences rapides. Tut ceci suligne la nécessité d'être particulièrement prudent lrsque l'n examine les prcessus côtiers, mais également la nécessité de tirer des leçns d'expériences à plus lng terme plutôt que de prendre des décisins basées une

4 14 Répndre aux risques liés au changement climatique dans les Znes Côtières cnnaissance à curt terme. Bien cmprendre les prcessus à l'œuvre sur la côte est dnc fndamental pur une gestin du risque efficace (Futurecast, ). Sur tut le trait de côte eurpéen, l'influence de la gélgie sur le paysage côtier est clairement illustrée par des exemples spectaculaires. Sur l'ile de Wight, dans le sud de l'angleterre, la pinte de craie plus résistante, situé à l'extrémité uest de l'île, qui se termine par les célèbres rchers des 'Needles', frme un cntraste frappant avec les autres sédiments plus tendres au nrd et au sud. En Nrmandie (France NW), le prcessus d'érsin côtière et d'altératin créé un envirnnement côtier spectaculaire et exemplaire en reliefs typiques, (grttes, aiguilles et des arches le lng de la falaise de craie de la Côte d'albâtre. Ailleurs, le transprt élien de sédiments a entraîné l'accrétin d'énrmes dunes de sable cmme la dune du Pyla, situées auprès d'arcachn le lng de la côte Aquitaine dans le sud-uest de la France. Dans le sud de l'angleterre, l'élévatin spectaculaire du niveau de la mer entre et BP, allant parfis jusqu'à 100 mètres, a entraîné une érsin côtière agressive qui a laissé de nmbreuses parties du trait de côte dans un état vulnérable lié à une frte pente. L'effet du prcessus d'érsin a été de déstabiliser certaines façades côtières, entraînant un héritage de prblèmes de glissements de terrain et d'instabilité. Le cmplexe de glissement de terrain urbain le plus imprtant en Eurpe du nrduest est l'undercliff de l'ile de Wight qui s'étend sur 12 kilmètres le lng de la côte sud de l'ile de Wight. L'érsin côtière, cmbinée à des niveaux élevés de la nappe phréatique, a favrisé une série de glissements de terrain au sein du cmplexe, qui se pursuivent aujurd'hui. En Angleterre et au Pays de Galles, le Defra (Department fr the Envirnment, Fd and Rural Affairs), a mis à dispsitin un financement pur le dévelppement de plans de défense côtière (gestin du littral) (Defra, ), afin de cntribuer à une gestin sage du risque côtier. La première vague de ces plans, pur les côtes anglaises et gallises, a été terminée en l'an 2000 ; suite à qui, un cmpte rendu a suligné l'imprtance d'entreprendre des recherches supplémentaires pur insister à nuveau sur la nécessité de bien cmprendre l'évlutin de la côte et des prcessus naturels pur sutenir la prise de décisin. Une étude majeure (Futurecast, ) a dnc été réalisée. Elle ffre une grande richesse d'infrmatins utiles qui permettent de s'assurer que les décisins, qui peuvent avir un impact sur la côte, pur au mins les cent années à venir, snt basées sur la cnnaissance la plus exhaustive pssible de la façn dnt le trait de côte peut changer. Le prjet 'Respnse' de LIFE a pur bjectif d'apprter sn assistance à ce prcessus, en prpsant 'une successin de cartes démntrant illustrant l'envirnnement physique, les Planche 1.2: L'affleurement de craie plus résistante frme le cap des Needles, situé à l'extrême uest de l'ile de Wight, au Ryaume Uni, alrs que les sables et les argiles plus tendres au nrd, (Alum Bay), se snt érdés plus rapidement.

5 Cmprtement et Evlutin du trait de côte et Changement Climatique 15 prcessus côtiers et d la susceptibilité des différentes façades côtières à changer, permettant de ce fait la créatin de cartes de changement d'es aléas et des enjeux qui purraient être mis à risque, sulignant les endrits ù des prblèmes particuliers vnt prbablement être rencntrés dans le futur. Depuis presque 200 ans, les spécialistes des sciences de la terre nt apprté des preuves du changement de la côte. Cela cmprend des dcuments sur la perte de villages et de structures côtières tels que des frts, des phares et des églises (McInnes, ) ainsi que de sites archélgiques datant de plusieurs milliers d'années. Des atuts imprtants u histriques nt été perdus à cause de l'érsin côtière tandis que par ailleurs des prts de mer nt été islés de la côte par l'envasement des estuaires anciens et des marais salants. Un util majeur est l'utilisatin de la datatin au radicarbne par les archélgues (McInnes et al, ) qui a aidé à recnstituer une chrnlgie des clnisatins côtières et par cnséquent du changement côtier depuis les dernières années. Etant dnné que plus de 70 millins de persnnes habitent dans les znes côtières de l'unin Eurpéenne, ce qui représente apprximativement 16% de la ppulatin de l'unin Eurpéenne, une prise de décisin sage est vitale. Le lng de kilmètres du trait de côte de l'unin Eurpéenne (envirn 20%) l'érsin côtière a des impacts graves (EUrsin, ); 15,000 kilmètres snt en recul actif et presque kilmètres snt prtégés de manière artificielle. La résilience côtière est l'aptitude inhérente à la côte à s'adapter aux changements prvqués par l'élévatin du niveau de la mer, le changement climatique, les évènements extrêmes et parfis les impacts de l'hmme, tut en maintenant la fnctin remplie par le système côtier à plus lng terme ; elle dit être un bjectif majeur. Le cncept de résilience est particulièrement imprtant à la lumière des tutes dernières prévisins de changement climatique mndial de l'ipcc (EUrsin, ). Les impacts du changement climatique nécessitent dnc une apprche plus stratégique et practive de la gestin des risques côtiers, afin de rétablir l'équilibre sédimentaire, d'alluer l'espace nécessaire pur s'accmmder de l'érsin naturelle et des prcessus sédimentaires côtiers et d'abutir ç une meilleure cmpréhensin de l'évlutin côtière. Dans la plupart des pays, les risques d'érsin côtière ne snt pas suffisamment évalués. On espère dnc que les infrmatins furnies par le prjet 'Respnse' de LIFE ffrirnt une méthdlgie cmmune pur cartgraphier les aléas et les risques côtiers. Cet bjectif est une recmmandatin majeure du prjet EUrsin de la Cmmissin Eurpéenne (2003) 5. En incrprant la cartgraphie des aléas et des risques de l'érsin côtière dans les planificatins à lng terme, les autrités lcales et réginales peuvent, de manière efficace, tenir les nuveaux aménagements à l'écart des znes à risque et chercher à mdifier u à réduire les risques dans les znes dévelppées existantes. Planche 1.3: La spectaculaire dune de sable élien auprès d'arcachn sur la côte Aquitaine en France.

6 16 Répndre aux risques liés au changement climatique dans les Znes Côtières Références 1. McInnes, R. G., Tmalin, D. and Jakeways, J., 'Castal Change, Climate and Instability'. Rapprt Final du prjet LIFE Envirnnement de l'unin Eurpéenne. Ventnr. 2. Brunsden, D. and Lee, E. M., Understanding the behaviur f castal landslide systems - An inter-disciplinary view'. Extrait de 'Landslides - Research, thery and practice'. Thmas Telfrd. 3. Halcrw, 'Futurecast prject'. Rapprt pur le Defra, Swindn. 4. McInnes, R. G 'A nn-technical guide t castal defence'. Rapprt pur SCOPAC. Ventnr, IW Centre fr the Castal Envirnment. 5. Cmmissin Eurpéenne, 'EUrsin - Vivre avec l'érsin côtière en Eurpe'. Résultats de l'étude EUrsin. Luxemburg. 6. Defra, 'Shreline management plans guidance'. Crwn Cpyright. Lndres. Planche 1.4: Urbanisatin intense de la zne côtière à Biarritz, sur la côte sud-uest de la France.

7 Quelles snt la nature et l'ampleur des risques côtiers? 17 Chapitre Deux Quelles snt la nature et l'ampleur des risques côtiers? Les aléas naturels nt des impacts imprtants sur les znes côtières partut en Eurpe. Les cûts des actins d'urgence, de la remédiatin et de la préventin peuvent suvent représenter un fardeau imprtant pur les cmmunautés cncernées, qui snt suvent des autrités lcales u réginales ayant des ressurces limitées mais aussi les guvernements natinaux. Il est désrmais recnnu que les impacts du changement climatique snt réels et que l'élévatin du niveau de la mer, en particulier, pse de sérieux risques aux cmmunautés côtières. Afin d'identifier les risques pur les enjeux des znes côtières, il est nécessaire d'abrd d'établir le niveau actuel des risques pur tenter ensuite d'identifier l'augmentatin des risques résultants du changement climatique, afin de mettre en place des plitiques durables qui visent à réduire u à gérer ces risques. Les caractéristiques géphysiques et climatiques diverses de l'eurpe la rende prédispsée à un vaste éventail d'évènements naturels extrêmes. Les aléas naturels tels que l'érsin côtière, les submersins marines et l'instabilité snt des caractéristiques cmmunes du trait de côte de l'unin Eurpéenne et peuvent représenter des menaces imprtantes pur les cmmunautés qui se truvent dans les znes côtières. Se prduisant sur des pérides différentes, ces aléas naturels présentent des degrés de risque variables ; l'érsin côtière étant un prcessus relativement graduel alrs que les submersins et les glissements de terrain snt plus spntanés. Ces évènements épisdiques peuvent être relativement plus difficiles à prévir et snt, de ce fait, ptentiellement plus cûteux (Agence Eurpéenne pur l'envirnnement, ). En 2005, l'eurpe a subi 648 catastrphes naturelles entrainant des pertes (c'est-à-dire tremblement de terre, tsunami, éruptin vlcanique, vent de tempête, inndatins, pintes extrêmes de températures u muvement de masse). Elles nt prvqué la mrt de 336 persnnes, et des pertes financières glbales de millins de dllars américain dnt millins représentaient les pertes assurées. Il existe des signes évidents de l'augmentatin du nmbre de cnditins métérlgiques de frts vents d'uest et une augmentatin imprtante des catastrphes d'inndatins telles que celles de l'elbe et du Danube (2002), et dans les Alpes du Nrd en 1999 et en 2005 ainsi que sur la côte. En 2005, tris inndatins graves se snt prduites en l'espace de seulement six semaines, ce qui est un signe évident que le changement climatique se prduit déjà en Eurpe centrale. Les preuves suggèrent que les changements du temps ccasinnernt des évènements plus fréquents et d'une sévérité accrue et, de ce fait, les pertes et les dégâts augmenternt également, face à qui les assurances et la sciété en général divent cncevir une répnse efficace. Les catastrphes cntinuernt à tucher les znes côtières et l'arrière pays de l'eurpe. Cela s'explique par l'accrissement de la ppulatin, une cncentratin grandissante de persnnes et de biens en cnséquence de l'urbanisatin, la clnisatin et l'industrialisatin des znes expsées telles que les côtes et les bassins versants des rivières, la plus grande prédispsitin des sciétés et des technlgies mdernes et, plus particulièrement, les changements des aléas liés au climat et à l'envirnnement (Munich Re, ). Le futur de certaines znes côtières est particulièrement incertain car l'élévatin du niveau de la mer va menacer de devir déplacer des cmmunautés côtières dans leur ttalité et de détruire leurs biens, entrainant des perturbatins graves pur les régins visines et le l'écnmie. Castal risks arise when the hazards assciated with the physical envirnment such as flding and ersin r instability interact with sciety. Risk-based decisin-making is seen t prvide the means f addressing the challenges put frward by climate change and sea level rise. This is because it is based n a view f the wrld that recgnises uncertainty rather than presenting an ver-cnfident 'this will happen' view f what is knwn (ie. the s-called 'deterministic' perspective). The apprach prvides a framewrk fr cmbining pssible hazard events and their cnsequences alng with a way f cnsidering uncertain events and utcmes. It recgnises that althugh current understanding may be limited, decisins still have t be made. It als supprts the ntin that management measures may reduce risks but they generally cannt eliminate them. Risk-based appraches allw an appreciatin f the degree f risk reductin and the residual risk that must be brne by sciety r individuals after mitigatin measures have been implemented (Lee et al, ). L'évaluatin des risques est un prcessus qui prte tujurs la ntin d'appréciatin. Il est cnçu dans le but de déterminer l'imprtance des risques estimés et d'établir la meilleure ligne de cnduite pur les actins futures, y cmpris la nature de la gestin des risques nécessaire. Les stratégies de gestin des risques recnnaissent généralement la ntin d'un degré de risque acceptable. Passé un certain seuil, les

8 18 Répndre aux risques liés au changement climatique dans les Znes Côtières Planche 2.1: Les surctes marines créent d'énrmes vagues qui viennent se briser cntre la digue de St Mal sur la côte bretnne en France. risques peuvent être cnsidérés cmme intlérables u inacceptables. Il est généralement recnnu qu'entre ces deux stades, le niveau de risque dit être réduit à un niveau qui est 'aussi faible que raisnnablement pssible', le principe d'alarp (Lee, ). Le risque d'érsin côtière L'érsin côtière est un prcessus naturel et / u prvqué par l'hmme. Elle a mdelé les paysages divers du trait de côte et peut être définie cmme le prcessus d'enlèvement et de transprt du sl et de la rche altérée par l'actin des curs d'eau, des glaciers, des vagues, du vent, et de la nappe phréatique. Sn imprtance pur l'envirnnement côtier réside dans le fait qu'elle ffre une surce de sédiments pur les plages, les marais salants et les dunes de sable ù les sédiments vnt se dépser. Ces derniers frment nn seulement des défenses naturelles mais également l'habitat idéal pur une faune et une flre variées, et snt des secteurs imprtants de lisirs et de détente. Cependant, l'aléa de l'érsin côtière peut entraîner tut un éventail d'impacts u de risques, y cmpris : Des pertes en vies humaines, en biens, en infrastructures et en terrains. Destructin des défenses naturelles u artificielles, ce qui peut à sn tur entraîner l'inndatin de l'arrière-pays La prtectin côtière engendre des dépenses publiques crissantes, d'autant plus qu'il faut recnnaître que les impacts des aléas naturels devraient augmenter à cause du changement climatique mais également à cause de la pressin cntinue du dévelppement dans des znes marginales et vulnérables. La Glbal Vulnerability Assessment (Evaluatin de la Vulnérabilité Mndiale) a estimé que le cût de la prtectin côtière pur les états côtiers eurpéens entre 1990 et 2020 dépassera millins d'eurs, auquel qu'il faut ajuter un cût indirect de plus de millins d'eurs (EUrsin, ). Alrs que le prblème du dévelppement peut et dit être traité par le biais d'une prise de cnscience plitique en matière d'aménagement, la répnse au changement climatique est plus difficile à planifier. Les tris principales catégries de cûts (mnitring, travaux de prtectin de la côte et recherche) auxquelles les autrités lcales divent faire face pur cela impliquent des dépenses imprtantes. En 2001, les dépenses publiques cnsacrées à la défense de la côte en Eurpe nt atteint envirn millins d'eurs (cmparé à millins de Livres en 1986). Ceci cmprenait les nuveaux investissements réalisés (53%), les cûts de maintenance des prgrammes existants de prtectin et de surveillance du trait de côtes (38%), et des fnds pur l'achat de terrain côtiers à risque (9%). Entre 1999 et 2002, 300 prpriétés nt du être abandnnées suite au risque imminent d'érsin côtière et résidences

9 Quelles snt la nature et l'ampleur des risques côtiers? 19 nt vu leur valeur marchande diminuer d'au mins 10% (EUrsin ). Cependant, le nmbre et la valeur des biens qui n'nt pas subi de perte en raisn de la cnstructin u de la maintenance cnstante des défenses côtières est plus difficile à quantifier. Quant à la valeur ttale du capital écnmique investi dans une bande de 500 mètres du trait de côte, elle était estimée entre 500 et milliards d'eurs en l'an Bien qu'il sit peu prbable que tut ce capital sit menacé par le risque, les cûts des stratégies de gestin du littral représentent clairement une fractin infime des dmmages qui seraient encurus si le trait de côte était laissé sans prtectin ; la gestin du littral devient dnc encre plus justifiée. La gestin des risques côtiers implique l'atténuatin et la surveillance de ces risques. En Angleterre, l'bjectif principal des plitiques guvernementales de défense de la côte est de réduire les risques par le biais de prgrammes de défense de la côte qui snt cnslidés d'un pint de vue technique, justifiés d'un pint de vue écnmique et durables du pint de vue de l'envirnnement, et qui cmprennent des mesures de préventin cntre les submersins marines et des mesures de prtectin de la côte. Au curs des 100 dernières années, 865 kilmètres d'uvrages de prtectin de la côte nt été cnstruits en Angleterre dans le but de prévenir les pertes. Ce chiffre cmprend la prtectin des znes de basse altitude enclines à l'érsin. La ntin de 'risque acceptable' est implicite dans tutes les décisins d'investissement dans les mesures de réductin des risques. Le niveau de risque acceptable est, en partie, cntrôlé par les respnsabilités juridiques mais il varie également avec la perceptin des individus cncernés et les ressurces dispnibles pur gérer le prblème. La définitin des risques psent un certain nmbre de questins imprtantes : Que purrait-il se passer - et sur quelle échelle de temps? Purqui de tels évènements peuvent-ils se prduire? Quelle est la prbabilité d'ccurrence des évènements? Quelles pertes et quels dmmages purrnt être prvqués? Cmment les prblèmes peuvent-ils être gérés u diminués? Figure 2.1: Catastrphes naturelles dans le mnde (Surce EM-DAY (Base de Dnnées OFDA/CRED)).. Une gestin basée sur les risques se cncentre sur les cnséquences des aléas et les incidences des répnses de gestin. Par exemple, il devrait traiter nn seulement de la prbabilité d'un événement préjudiciable mais également de la pssibilité d'échec des mesures de gestin, par exemple l'échec d'une défense côtière u la panne d'un système d'alerte anticipée, et les pertes qui s'ensuivent (pertes en vies humaines, blessés, pertes écnmiques et envirnnementales). L'apprche sutient également la ntin de mesures de gestin qui peuvent réduire les risques mais qui ne peuvent généralement pas les éliminer entièrement. Sur la côte, la nature et l'étendue de l'érsin et du recul de la falaise ainsi que la présence des aléas ne peuvent être cmprises qu'après des études permettant le dévelppement de mdèles cnceptuels des prcessus qui se prduisent et la cmpréhensin du cmprtement des falaises côtières. Leur cmprtement peut être défini en terme de deux paramètres principaux: le ptentiel de recul, c'est-à-dire la taille, le style et l'éventail des évènements de recul côtier qui peuvent se prduire. L'intervalle de récurrence, c'est-à-dire le mment et la chrnlgie des évènements de recul. L'bjectif des mdèles de cmprtement basés sur une cnnaissance slide des prcessus côtiers et de l'évlutin histrique de la côte est d'établir des scénaris permettant de prédire les taux de recul. Le dévelppement de ce cadre 'prbabiliste' implique suvent l'étude d'un certain nmbre de dmaines imprtants, y cmpris : Nmbre d'évènements Les témignages histriques La nature des changements récents de la frme du trait de côte (par exemple, à partir de cartes histriques, de phtgraphies aériennes u de mnitring) La cartgraphie gélgique u gémrphlgique assessing the relatinship between climate and castal change Année

10 20 Répndre aux risques liés au changement climatique dans les Znes Côtières A l'échelle internatinale, la plupart des pays, ù le trait de côte est aménagé, recnnaissent la nécessité de truver un équilibre entre la nécessité de défendre la côte et les ressurces financières dispnibles, en tenant cmpte des nmbreuses demandes natinales cncurrentes. Pur cette raisn, l'efficacité écnmique des slutins de gestin le lng du trait de côte est un facteur clef en terme de prise de décisin. L'apprche la plus habituelle pur résudre ces prblèmes est une analyse cûts/bénéfices. Cette analyse prend en cmpte les facteurs envirnnementaux ainsi que la valeur des biens et jue un rôle imprtant dans la frmulatin des ptins préférables de la plitique pur la côte et dans l'btentin de financements d'une partie du cût des nuvelles défenses côtières (Thmpsn, ). Les utils de base à la dispsitin de la prise de décisin et de la gestin des risques du la côte cmprennent: Accepter le risque ; par la ventilatin u le partage des cûts par les biais des assurances u de la cmpensatin; Eviter les znes vulnérables par le biais de mesures cntrôlant les nuveaux aménagements dans les znes ù il existe un risque d'érsin côtière, d'instabilité et d'inndatins Réduire l'avènement d'événements ptentiellement destructeurs, par exemple par le biais d'une gestin active du territire visant à réduire l'ampleur u la fréquence de l'érsin, des glissements de terrain et des inndatins; Prtéger cntre des événements ptentiellement destructeurs, en atténuant la submersin marine u l'érsin côtière u e stabiliser des falaises et des déclivités u en amélirant les cnstructins. Le cût de la réductin des risques d'érsin côtière repse essentiellement sur les budgets natinaux u réginaux, rarement sur la cmmunauté lcale et pratiquement jamais sur les prpriétaires des biens à risque u sur la tierce partie cntribuant au prblème d'érsin côtière. Ceci est accentué par le fait que l'évaluatin des risques d'érsin côtière n'a pas été incrprée au prcessus de prise de décisin au niveau lcal dans certain pays et l'infrmatin du public sur les risques côtiers reste pauvre. Ceci suligne l'imprtance du dévelppement de stratégies durables pur la gestin des aléas naturels côtiers, y cmpris l'érsin, qui permettrnt de renseigner l'aménagement et l'urbanisme en s'assurant que les décisins snt cmpatibles nn seulement avec les cnditins côtières lcales particulières mais également avec les défis futurs. COUTS INDIRECTS Primes d'assurance plus élevées Invalidité des assurances Dévaluatin de la valeur du terrain/de la prpriété Cûts des actins en justice Cûts des enquêtes publiques COUTS IMMEDIATS Dmmages/perte des biens Evacuatin Hébergement tempraire Aide d'urgence Cuts des enquêtes en urgence Cût des réparatins tempraires COUTS PERSONELS Accidents mrtels Blessures Prblèmes psychlgiques COUTS DE LA PREVENTION Travaux de prtectin de la côte Travaux de stabilisatin de la falaise/déclivité Etudes et enquêtes Cûts de cnceptin Prgrammes de surveillance Figure 2.2: Cnséquences Financières de l'érsin côtière et des glissements de terrain. McInnes 2006 (Adapté de Jnes & Lee 1994)

11 Quelles snt la nature et l'ampleur des risques côtiers? 21 Augmentatin des risques pur les aménagements situés au smmet de la falaise Drainage artificiel nn cntrôlé en augmentatin Augmentatin du niveau de la nappe en hiver déclenchant des glissements de terrain côtiers plus fréquents Rétractin de l'argile suite à des étés plus secs, permet à une plus grande quantité de pluie hivernale de s'infiltrer facilement Augmentatin de l'altératin due aux intempéries et recul de la falaise Chutes et glissements de la falaise plus fréquents Risque accru pur les usagers de la rute Accrissement de l'alimentatin en sédiments prvenant des falaises en érsin Ersin côtière accrue Figure 2.3: Exemples d'impacts physiques du changement climatique sur la zne côtière urbanisée (McInnes 2006.) Elévatin du niveau de la mer Plages plus pentues et plus basses ACTIVITE HUMAINE Dévelppement Dévelppement futur actuel RISQUE ALÉAS COTIERS et Climat actuel Climat futur de niveaux la mer actuels de et niveaux la mer futurs Illustratin du cncept du risque: Interactin de l'envirnnement humain avec l'envirnnement physique. Les aléas tels que l'érsin côtière, les glissements de terrain et les submersins marines, se transfrment en menace pur la cmmunauté uniquement lrsque les deux systèmes snt en cnflit. Le fait que l'urbanisatin s'accrît, s'intensifie et s'étend à des znes vulnérables, a une imprtance tute particulière car l'impact ptentiel des aléas s'en truve accru. Figure 2.4: Aléas côtiers, Activité humaine et Risque. (Adapté de DOE)

12 22 Répndre aux risques liés au changement climatique dans les Znes Côtières Le risque de muvement de terrain L'instabilité des sls pse des risques majeurs à l'utilisatin des sls et à l'aménagement en Eurpe. Des exemples en Italie, en France et en Grande Bretagne illustrent sn imprtance. Au curs des 40 dernières années, des glissements de terrain imprtants n causé des pertes substantielles tant en vies qu'en biens, et plus particulièrement dans des znes côtières, des vallées de rivières et des régins mntagneuses. Il est à suligner que les prblèmes se snt suvent prduits à cause du manque de crdinatin entre l'aménagement des sls et les décisins cncernant la défense de la côte et autres stratégies. De nmbreuses parties de l'unin Eurpéenne suffrent d'un héritage d'urbanisme et d'aménagements nn planifiés au smmet de falaises en érsin u autres endrits nn " durables "- C'est suvent - mais pas tujurs - le résultat du dévelppement réalisé au dix-neuvième siècle, u du dévelppement spéculatif massif du milieu du vingtième siècle. En Eurpe, de nmbreux glissements de terrain catastrphiques snt déclenchés par de frts rages et de frtes pluies, ajutés à l'érsin du sl sur les déclivités des mntagnes. Les znes ù les déclivités snt abruptes, les matériaux instables et l'humidité des sls élevée snt des znes à risque. Les prblèmes psés par ces facteurs snt aggravés par les activités de l'hmme telles que la défrestatin et la cnstructin de rutes et de bâtiments. Entre 1980 et 2000, les glissements de terrain nt prvqué la mrt de 535 persnnes et des centaines de millins de Livres de dmmages aux biens et aux 'infrastructures. Le risque de glissement de terrain dans les endrits côtiers augmente face au changement climatique, ntamment car les aménagements, par chix u par nécessité, cntinuent à être situés dans des znes vulnérables. L'étude eurpéenne 'Changement Côtier, Climat et Instabilité' (McInnes et al, ) du prjet LIFE a suligné le fait que, même si les glissements de terrain majeurs entraînent inévitablement des pertes en vies humaines et des dmmages aux prpriétés situées dans les znes dévelppées, les ruptures à plus petite échelle et à plus lng terme peuvent également avir des cnséquences cûteuses dues à la perturbatin des structures et aux dmmages. Ceci est particulièrement vrai pur les cmmunautés côtières qui ne snt pas équipées même du système de surveillance le plus simple, et ù les muvements passernt essentiellement inaperçus, avec la pssibilité d'entraîner des dégâts irréversibles et des cûts cnsidérables. Encre une fis, ceci accentue l'imprtance de l'intégratin de la gestin des aléas naturels dans les plitiques d'aménagement des sls et d'urbanisatin, d'autant plus que peu de mesures d'atténuatin peuvent être mises en œuvre pur cmbattre les muvements de terrain majeurs qui se prduisent sans (u avec peu) de signes avant- cureurs. Evaluatin du risque Demandes sciétales Aspiratins plitiques Gestin du risque Réglementatin Ressurces financières Mesures d'atténuatin Actins Figure 2.5: Cntraintes devant être prises en cmpte dans la Gestin du Risque de Glissement de Terrain.(Adapté de Leri et al. 2005).

13 Quelles snt la nature et l'ampleur des risques côtiers? 23 Figure 2.6: Distributins cumulatives des événements naturels qui nt entraîné mrt d'hmme en Italie (adapté de Guzzetti & Salvati) 25. L'accrissement des prblèmes d'instabilité est ressenti partut en Eurpe. Les bilans des glissements de terrain et des changements climatiques mntrent qu'en plus de la tendance due à l'élévatin du niveau de la mer, il existe une variabilité étritement liée aux rythmes climatiques à curts termes. Les niveaux de pluvisité pur le sud de l'angleterre, par exemple, mntrent également une plus grande dispnibilité de l'humidité et, dnc, de l'humidité des sls et des eaux suterraines. L'enregistrement d'évènements de glissement de terrain reflète e rythme ntamment les successins d'années plus pluvieuses que la myenne. Il est dnc facile de spéculer que le trait de côte eurpéen va devenir de plus en plus susceptible aux glissements de terrain. Les changements métérlgiques aurnt un impact nn seulement sur les znes mntagneuses à l'intérieur des terres mais également sur la côte, et beaucup estiment que la questin de l'instabilité, qu'elle sit côtière u intérieure, reste un aléa majeur et grandissant, dnt les cnséquences snt lin d'être ttalement cmprises dans de nmbreux états membres de l'unin Eurpéenne. Il est raisnnable de présumer que l'instabilité va cntinuer à être un prblème imprtant en Eurpe car, premièrement, le dévelppement écnmique et technique a entraîné un investissement massif dans les infrastructures, le bâti et l'industrie, cnjugué à des mdèles d'activité cmmerciale de plus en plus cmplexes, tut ceci indiquant une vulnérabilité crissante aux impacts des aléas de glissement de terrain. De plus, la pressin du dévelppement dans de nmbreux pays de l'unin Eurpéenne nt entraîné l'uverture de régins jusqu'alrs sus-dévelppées, expsant de plus en plus, de ce fait, les activités humaines aux aléas naturels (Jnes, ). Le fait de recnnaître que l'instabilité des déclivités s'étend de plus en plus au sein de l'unin Eurpéenne a permis de cnclure que le cût des failles des versants va prbablement escalader en cnséquence du changement climatique et des pressins de dévelppements, à mins que des dispsitins actives sient prises en matière de mitigatin. Des mesures beaucup plus psitives de gestin des aléas sernt nécessaires à l'avenir, de plus en plus cncentrées sur l'aménagement des sls et basées sur des évaluatins des aléas minutieusement préparées (Jnes ). Dans Jnes et Lee ( ) la cnclusin suivante est prpsée : les prblèmes de glissements de terrain ne snt pas des " actes de Dieu ", des évènements entièrement naturels et imprévisibles qui peuvent, au mieux, être réslus en étant évités u par le biais des travaux d'ingénierie à grande échelle. Le rôle de l'activité humaine dans le déclenchement u la réactivatin de nmbreux prblèmes de déclivité ne dit pas être sus-estimé. Ces dernières années, l'urbanisatin a entraîné l'expansin de nmbreuses villes dans une mesure telle que la majeure partie des terrains aptes à la cnstructin a été entièrement ccupée, dnc les nuveaux dévelppement suburbains snt suvent prpsés sur des déclivités ptentiellement instables. Les dévelppements technlgiques signifient que les perturbatins aux prjets d'ingénierie prvquées par l'instabilité peuvent être embarrassantes d'un pint de vue plitique et ternir les réputatins mais également être très cûteuses. Il est également recnnu que, même les ruptures mineures qui passent inaperçues et à évlutin relativement lente peuvent avir des répercussins cûteuses par le biais des perturbatins des structures et des infrastructures, y cmpris le buleversement des services suterrains. De même, il est vrai qu'il existe de nmbreux exemples d'impacts de l'instabilité dus, au mins pr parte, à l'activité humaine. Les canalisatins d'eaux u d'eaux usées qui fuient peuvent cntribuer à l'instabilité, cmme peuvent également y cntribuer la surcharge des déclivités par le biais de cnstructins inadéquates et également la décharge des déclivités par l'excavatin. Tus ces facteurs indiquent la rentabilité qui peut être tirée du dévelppement d'une apprche durable de la gestin des prblèmes d'instabilité dans les znes urbaines.

14 24 Répndre aux risques liés au changement climatique dans les Znes Côtières Planche 2.2: La ville de Prtsmuth, un des grands prts maritimes britanniques, cnstruite sur un terrain submersible, vraisemblablement vulnérable aux impacts du changement climatique et de l'élévatin du niveau de ma mer De nmbreux prblèmes purraient être réduits si un prgramme à lng terme de gestin des glissements actifs de terrain était en place. Les cmmunautés lcales divent accepter la situatin et apprendre à 'vivre avec les glissements de terrain'. La nécessité de minimiser les risques et les effets de l'instabilité pur les prpriétés et les infrastructures et le grand public, est de plus en plus recnnue. Une meilleure cmpréhensin des prblèmes d'instabilité, une surveillance des sites instables, et une interprétatin des résultats ainsi que la mise en œuvre de mesures d'urbanisatin plus efficaces snt également nécessaires. Suite à la décennie internatinale pur la préventin des catastrphes naturelles (DIPCN) des Natins Unies dans les années 1990, un nuveau défi a été de cmmuniquer ce qui a été cmpris grâce à la recherche utile, aux décisinnaires et aux habitants lcaux ; la Stratégie Internatinale pur la Réductin des Catastrphes Naturelles (SIRCN) qui en résulte sutient également cette tâche. La gestin du risque de glissement de terrain ne peut pas être laissée aux seuls services guvernementaux et agences guvernementales. Pur qu'une stratégie réussisse, elle dit impliquer tus les secteurs de la cmmunauté au sein d'une stratégie hlistique de la gestin de glissement de terrain. Le risque de submersin marine Sur la côte, le risque de submersin marine est actuellement déterminé par une la cmbinaisn d'une élévatin du niveau de la mer et de l'actin des vagues Les niveaux de la mer snt déterminés par les marées, qui snt cntrôlées par le muvement de la lune et des planètes, et par des surctes prvquées par les variatins de la pressin atmsphérique et par la vitesse des vents sur la surface de l'eau. Les marées, les surcte marines et l'actin des vagues peuvent être mdifiées de manière imprtante par la frme et les caractéristique des fnds marins à la côte. L'expansin mndiale des céans, prvquée ntamment par l'élévatin des températures mndiales et la fnte de la banquise, prvquera par ailleurs dans le futur l'élévatin du niveau de la mer. L'inndatin côtière peut être prvquée par une cmbinaisn des niveaux des marées et des surctes qui dépassent les niveaux des digues, mais elle est plus habituellement due à l'actin des vagues cmbinée à ces niveaux des eaux élevés. A prximité du rivage, la hauteur maximum des vagues est étritement liée à la prfndeur de l'eau et au 'run-up' des vagues et la surverse est fnctin de la nature et de la cnfiguratin du littral. Les infrastructures de défense de la côte, y cmpris les digues, les barrières de prtectin cntre la marée, et les cntrôles qui s'y rattachent, influencent les trajectires et nt pur bjectif de cntrôler l'impact de l'eau qui passe par dessus les défenses u à travers des brèches sur la zne côtière inndable. Les digues fnctinnent suvent en cnjnctin avec les techniques de gestin de la plage et de l'estran, telles que le rechargement des plages et les brises lames, pur cntrôler l'énergie des vagues, amélirer la résistance des structures côtières et limiter la surverse des vagues. Les submersins peuvent avir des impacts graves sur les persnnes en termes de détresse, blessures u perte de vies. Les services d'urgences et les services publics divent également faire face à une demande cnsidérable au curs de ces évènements, et ce plus particulièrement dans les znes urbanisées (Envirnment Agency, ). Les submersins côtières mais aussi les inndatins dans les terres peuvent prvquer des dégâts imprtants pur les biens et les dévelppements ainsi que des perturbatins au niveau des entreprises et des autres services.

15 Quelles snt la nature et l'ampleur des risques côtiers? 25 L'inndatin est un suci majeur auquel les cmmunautés côtières divent faire face, en particulier lrsque l'n cnsidère les estimatins prévues de l'élévatin du niveau de la mer. EM-DAT, la base de dnnée internatinale des catastrphes, suggère qu'entre 1998 et 2002 les inndatins nt représenté 43% des tutes les catastrphes (Agence Eurpéenne pur l'envirnnement, ). Au Ryaume Uni, plus de 2 millins de biens côtiers et fluviaux snt menacés par le risque d'inndatin, et résidences urbaines par des pluies trrentielles qui purraient submerger les éguts (Fresight, 2004) 22. Dans le sud-est de l'angleterre, les znes à risque d'inndatin représentent 11% du ttal des terrains cnstituant un risque pur biens (Envirnment Agency, ). Sans une actin adaptée, il est prévu que les risques d'inndatin augmentent et atteignent des niveaux inacceptables pur de nmbreuses ppulatins, nn seulement pur les persnnes et les biens, mais aussi pur les entreprises, les hôpitaux et les services d'urgence. Il est estimé que, si les plitiques de gestin des inndatins et les dépenses restent inchangées, les pertes annuelles au Ryaume Uni augmenternt quelque sit le scénari de changement climatique d'ici aux années Cependant, le degré d'augmentatin dépendra essentiellement d'un certain nmbre de facteurs y cmpris de l'imprtance du changement climatique et de la mesure ù les enjeux cntinuernt à être situés dans des endrits vulnérables. Ceci s'applique à tutes les cmmunautés côtières de l'unin Eurpéenne. L'intégratin du risque d'inndatin dans le prcessus d'aménagement et de dévelppement est une façn d'aider à réduire les cûts futurs pur les cmmunautés côtières en termes de pertes écnmiques, sciales et envirnnementales. La recherche a démntré que les alertes d'inndatin peuvent réduire de plus de 25% les dmmages aux biens, mais seulement si la cmmunicatin est bien effectuée (Parker et al 1991, cité dans Crichtn, ). Avec la technlgie dispnible de ns jurs, la pssibilité de dnner une alerte précce a permis à des structures cmme celle de la 'Thames Barrier' à Lndres d'être extrêmement efficaces dans la préventin de pertes de millins de Livres Sterling pur les persnnes, les biens et les entreprises qui se truvent dans la zne inndable. L'Agence pur l'envirnnement estime que les cûts d'une inndatin grave dans le centre de Lndres purrait atteindre millins de Livres Sterling, et ce avant de prendre en cnsidératin les cûts en vies humaines (Envirnment Agency, ). Par cmparaisn, l'investissement initial nécessaire à la cnstructin de la barrière et des défenses assciées a atteint apprximativement 535 millins de Livres Sterling (évalué à millins de Livres Sterling aux prix de 2001), alrs que le cût de fnctinnement et de maintenance de la barrière et des défenses assciées est d'apprximativement 6 millins de Livres Sterling par an, plus 5 millins de Livres Sterling (aux prix de 2001) pur les digues et les remblais (Envirnment Agency, ). L'Agence pur l'envirnnement explite de nmbreuses barrières plus petites au Ryaume Uni qui seraient également utilisées en cnjnctin avec les prcédures de répnse d'urgence. Planche 2.3: Selsey près de Chichester, dans le cmté du West Sussex, au Ryaume Uni. Les risques majeurs d'e submersin snt cncentrés sur les campings de caravanes, l'unique rute au nrd, et le ltissement résidentiel à l'est. Les terrains à l'uest et au nrd snt prtégés par une étrite ride de graviers de 4 km de lng, tandis qu'à l'est plus de résidences et entreprises snt prtégées par une plage de 1,2 km de lng stabilisée par des brises lames et une digue de bétn cnstruite dans les années 50.

16 26 Répndre aux risques liés au changement climatique dans les Znes Côtières Quantifier et Atténuer les Risques Les cûts des aléas naturels dans les znes côtières tmbent glbalement dans tris catégries : écnmiques, sciaux et envirnnementaux. Les cûts écnmiques peuvent être divisés en deux catégries principales: les cûts de la remédiatin et de la prestatin d'urgence lrsqu'un évènement dangereux se prduit (s'applique surtut aux glissements de terrain et aux submersins) les cûts de mitigatin des effets des aléas naturels Les cûts écnmiques snt les plus imprtants en terme financier. Ils snt peut-être les plus imprtants du pint de vue des autrités lcales et des rganisatins respnsables de la gestin des défenses côtières. Il existe également des 'cûts indirects' tels que les cûts d'assurances, la dépréciatin de la valeur d'un bien u d'un terrain et les actins légales. Le cût d'une répnse d'urgence peut inclure des travaux d'urgence de prtectin de la côte, les évacuatins, l'hébergement tempraire, la mbilisatin des services d'urgences et de securs, le cût des enquêtes, des retards au niveau des transprts et autres interruptins. L'atténuatin des risque est également très cûteuse et nécessite une recherche dans le dmaine de l'évlutin des risques côtiers et la préparatin de plans et de stratégies de haut niveau pur sutenir l'élabratin des plitiques d'aménagement, le cût des prgrammes de prtectin de la côte, y cmpris la cnceptin et la cnstructin, ainsi que le cût de la surveillance de la côte. Les cûts sciaux des aléas naturels snt essentiellement intangibles. Les accidents mrtels peuvent être mesurés en termes réels alrs que les facteurs liés à la santé tels que le stress et la dépressin, qui peuvent être liés au risque, ne peuvent pas être mesurés de la même manière. Les autres facteurs qui peuvent avir un impact sur l'individu u la sciété snt essentiellement liés au désagrément et snt plus difficiles à mesurer. Le village de Sirl sur la côte Adriatique en Italie, au sud d'ancna, est situé au smment d'une falaise de 125 mètres surplmbant la mer. En parallèle de la surveillance du glissement de terrain, d'imprtants travaux d'engineering nt été entrepris pur diminuer les risques de muvements de la déclivité. Planche 2.4: Mesures de stabilisatin du glissement de terrain y cmpris des ancrages au sl aident à réduire les risques des déclivités vers la mer en dessus de la ville histrique de Sirl dans la Régin Marche en Italie.

17 Quelles snt la nature et l'ampleur des risques côtiers? 27 Les cûts envirnnementaux snt difficiles à quantifier car les aléas naturels favrisent la mdificatin naturelle de la côte. Les znes côtières abritent une prfusin de sites d'imprtance éclgique (par exemple les sites SPA, SAC u RAMSAR) et la législatin demandera peut-être de prtéger ces sites de l'érsin u des inndatins afin de les cnserver en bn état. Des atténuatins du risque envirnnemental et, lrsque pssible, des améliratins peuvent entraîner des cûts supplémentaires imprtants pur les prjets de cnstructin. Les cûts qui résultent des aléas naturels peuvent s'avérer un fardeau imprtant pur les cntribuables au niveau lcal, en particulier en terme de financement de la répnse d'urgence. Le changement climatique va accrître la fréquence et l'intensité des aléas naturels, ce qui cntribuera à l'accrissement du fardeau financier auquel divent faire face les autrités réginales et lcales et les services des dépenses publiques. La répnse d'urgence jue un rôle imprtant dans la minimisatin des cûts ptentiels d'un évènement dangereux. L'alerte avancée et l'alerte préventive snt essentiellement un myen de réduire les cûts sciaux des évènements dangereux, et plus particulièrement ceux du type examiné dans ce rapprt, permettant de mettre en œuvre les prcédures d'évacuatin de manière efficace et aux cmmunautés à risque, de chercher refuge. Pur ce faire, les systèmes d'alerte avancée snt cmpsés de tris éléments: prévir et prédire les évènements imminents; traiter et diffuser les alertes aux autrités plitiques et à la ppulatin; entreprendre la réactin apprpriée aux alertes. Ces mesures permettent de minimiser le cût en suffrance humaine et en vies mais les pertes écnmiques d'un évènement inévitable snt plus difficiles à cntrôler, en particulier dans le cas de la perte de prpriété due à un glissement de terrain. Dans la plupart des pays eurpéens, le guvernement supprte le pids des cûts assciés à la répnse d'urgence et à la remédiatin. Les services d'urgence, les frces armées, les services d'aménagement d'urgence des autrités lcales et les services natinaux de l'alerte aux inndatins purraient tus être mbilisés, ainsi que d'autres équipes de securs. La cnséquence d'un évènement dangereux pur les prpriétaires est un cût plus persnnel ; impliquant parfis des décès u des blessures mais aussi du stress. Les inndatins et les glissements de terrain peuvent être des évènements traumatisants pur ceux qui snt tuchés, particulièrement lrsqu'ils snt prévenus peu de temps à l'avance. La hausse des franchises des assurances représente un cût supplémentaire pur les prpriétaires et dans certains endrits il n'est plus pssible d'être assuré. La valeur écnmique du temps de travail peut également être calculée ; la perte de temps de prductif (travail) et de détente est suvent un facteur très imprtant pur les prpriétaires lrs d'une catastrphe naturelle grave (UKCIP, ). Ceci peut être aggravé par la perturbatin du réseau et des infrastructures de transprt qui accmpagne tujurs les évènements dangereux, en particulier les inndatins. Les cmpagnies d'assurance divent également faire face aux cûts des catastrphes naturelles ; les pertes mndiales des assurances pur les catastrphes naturelles nt presque atteint la barre des 100 milliards de dllars américains pur les années 90 (Munich Re, 2000, cité dans Crichtn, ), sans ublier le fait que les muvements de sl nt presque cûté aux assureurs 1 millin de Livres Sterling par jur en myenne (ABI, cité dans Crichtn, ). Une des méthdes les plus imprtantes de réductin du risque est de cntinuer à dévelpper une 'culture de préventin'. Les mesures d'atténuatin des aléas snt fndées en grande partie sur les technlgies d'alerte telles que la télémétrie qui peut surveiller l'accumulatin d'humidité dans les sls dans une aire d'alimentatin qui purrait servir d'alerte d'inndatin subite en aval, u des capteurs satellites qui purraient enregistrer des signes révélateurs de cllines qui s'effndrent avant qu'un incident se prduise (ISDR, ). Ceci ne permet pas d'éviter une catastrphe mais a le ptentiel de limiter de manière imprtante l'impact sur les cmmunautés vulnérables. Le mnitring est un myen imprtant d'ffrir une base pur l'alerte avancée et l'alerte préventive. Ceci a pur bjectif de réduire les cûts assciés aux prcédures de répnse d'urgence en encurageant la préparatin face à un évènement imminent sit en prtégeant les persnnes et les atuts menacé par les risques d'un aléa particulier, u en évacuant ceux qui ne peuvent pas être prtégés. Le jaugeage des eaux d'inndatin, en particulier durant et après une frte chute de pluie, peut permettre des prédictins exactes de l'évlutin des niveaux des eaux, basées sur la surveillance des évènements précédents. Par cnséquent, les znes à risque d'inndatin ptentielle peuvent faire l'bjet d'une prédictin et une actin adaptée peut être mise en place afin de minimiser les dégâts subits. Des capteurs mntés sur des pnts peuvent servir de méthde efficace pur déclencher des alarmes lrsque le niveau de l'eau qui

18 28 Répndre aux risques liés au changement climatique dans les Znes Côtières Planche 2.5: Le village de Fairlight, East Sussex, Ryaume Uni est situé au smmet d'une haute falaise de grès peu chésif. Une partie du village (sur l'extrémité drite de la pht) bénéficie déjà d'une prtectin de la côte. Des travaux supplémentaires snt actuellement prpsés pur prtéger le reste de la façade urbanisée. Planche 2.6: La partie du lid de Sète dans la régin du Languedc-Russilln (France). La plage et la dune frme une barrière de basse altitude (système de lid) abritant des enjeux (rute, chemin de fer, vignble), et une lagune d'imprtance envirnnementale et écnmique. Les travaux de prtectin de la côte réduisent lcalement les risques d'érsin marine

19 Quelles snt la nature et l'ampleur des risques côtiers? 29 cule sus le pnt atteint une hauteur critique. Ceci permet de fermer les barrières anti-inndatin lrsque pssible et de minimiser les impacts d'une inndatin. De même, le cntrôle des muvements de terrain et de la vitesse de l'érsin côtière peut permettre de faire des prédictins sur les muvements futurs en terme de date et d'étendue. La surveillance par satellite des muvements de terrain peut permettre de détecter des changements minimes du terrain et d'aider à prédire l'emplacement les glissements de terrain ptentiels. La surveillance est également à la base des décisins en rapprt avec la plitique de prtectin côtière, particulièrement lrsque l'analyse des tendances des dnnées à lng terme permet de bien cmprendre le changement spatial côtier. Ceci peut également cntribuer à nus dnner un aperçu des effets du changement climatique à lng terme et, par cnséquent, du niveau de prtectin qui sera peut-être adéquat dans le futur. Il faut remarquer que, bien que le mnitring sit une aide précieuse pur la gestin des cûts des aléas naturels, il a, lui aussi, des cûts. Cependant, ces derniers snt faibles cmparés aux dépenses qui seraient nécessaires pur faire face aux dégâts et aux pertes assciés à un glissement de terrain u une inndatin nn prévus, et les dégâts prvqués par des défenses inadaptées u nn durables érigées à la suite d'une prise de décisin mal infrmée. La recherche est le trisième élément d'une gestin efficace des aléas naturels côtiers. Les mesures de prtectin nt, traditinnellement, prtégé la côte cntre le niveau de risque actuel ; seuls certains états membres prennent en cmpte dans leur cnceptin une élévatin du niveau de la mer. Cependant, il est de plus en plus apparent, à la lumière des prévisins de changement climatique, que le niveau de l'aléa va varier de manière imprtante. Il est nécessaire d'anticiper le niveau de risque et de planifier en cnséquence. La recherche de scénaris et des cnditins futures aidera à s'adapter à ces nuvelles cnditins, minimisant, de ce fait, les impacts des évènements dangereux et les cûts qui y snt assciés. Le rôle du secteur des assurances Les assurances cherchent activement à évaluer les tendances et les impacts crissants des aléas naturels et à recnnaître les effets du changement climatique. L'augmentatin des pertes dues aux catastrphes naturelles, bservée partut dans le mnde depuis les dernières décennies et clairement reflétée par le pids des demandes d'indemnité des assurances, est la première et la plus évidente preuve que l'impact des changements envirnnementaux mndiaux prvqués par l'activité humaine est en crissance. Les changements au niveau de l'expsitin au risque et de la vulnérabilité ne suffisent pas à justifier à eux seuls de l'augmentatin des pertes dues aux catastrphes naturelles dans leur ttalité. Au cntraire, il y a de plus en plus de raisns de penser que la fréquence et l'intensité des catastrphes métérlgiques naturelles snt de plus en plus influencées par les changements envirnnementaux glbaux et avant tut par le changement climatique (Munich Re, ). L'assurance cntre l'existence des aléas naturels présume que les risques qui leurs snt assciés snt acceptés. Sn bjectif est de répartir le cût entre ceux qui snt tuchés. Les aléas naturels snt un secteur en évlutin cnstante du marché des assurances. Les dernières décennies nt cnnu une augmentatin imprtante des pertes assciées aux aléas naturels nn seulement parce que la ppulatin mndiale a quadruplé, avec une cncentratin imprtante dans les znes côtières, mais également parce que le nmbre de grandes catastrphes naturelles a triplé. L'inquiétude existe de ce que les pertes ptentielles puissent se dévelpper dans certaines znes et sient' capables de pusser la capacité du secteur des assurances à ses limites (Munich Re, ). De ce fait, les assurances nt essayé de juer un rôle crissant dans la gestin des impacts des aléas naturels par le biais de mesures telles que les exclusins et l'encuragement des clients à ne pas uniquement cmpter sur des mesures d'atténuatin des pertes mais également d'agir d'une manière respectueuse de l'envirnnement. Dans les cnséquences immédiates d'une catastrphe naturelle, une des méthdes les plus évidentes pur mesurer l'ampleur de l'évènement est d'évaluer les cûts en terme de vies humaines. Ceci est particulièrement le cas pur les média, étant le cût le plus parlant. Il a été estimé qu'en 2002, et ce en Eurpe, 459 décès nt été prvqués par des catastrphes naturelles, la majrité ayant été causée par des inndatins (Munich Re, ). En raisn de la nature des catastrphes naturelles, le nmbre de victimes au curs d'une année quelcnque n'est pas suvent représentatif des pertes myennes sur un certain nmbre d'années. De ce fait, un chiffre pur les pertes myennes illustre plus exactement la vulnérabilité. Les pays u les régins les plus pauvres snt suvent plus vulnérables car mins bien équipés pur se prtéger et se préparer. Ces endrits cnnaîtrnt également des dévelppements dans des znes à risques, entraînant des cûts humains plus imprtants lrsqu'une catastrphe naturelle se prduit.

20 30 Répndre aux risques liés au changement climatique dans les Znes Côtières Vivre dans une zne sujette à l'aléa et savir que l'n curt un risque ptentiel peut cntribuer à un niveau de stress élevé. L'Evaluatin Glbale de la Vulnérabilité effectuée pur l'ipcc (Natins unies) a évalué que, suite à l'élévatin du niveau de la mer, le nmbre annuel de victimes de l'érsin u des inndatins côtières devrait atteindre en 2020 (EUrsin, ). Si l'n prend en cnsidératin le nmbre supplémentaire de persnnes tuchées par les glissements de terrain et autres prblèmes hydrgélgiques, ce chiffre augmente de façn spectaculaire. La recherche effectuée à la suite une inndatin grave à Lewes, dans le cmté du Sussex, sur la côte sud de l'angleterre suligne certains des prblèmes ptentiels liés à la santé pur les persnnes expsées au risque. Lewes a subi une inndatin grave en l'an 2000 et il a été cnstaté que les habitants des maisn inndées étaient quatre fis plus susceptibles de suffrir de maladies psychlgiques que les autres, et que l'inndatin était également assciée à un risque accru de maux d'reilles, d'état nauséeux et de vmissements (Health Prtectin Agency, ). Il a également été remarqué que les inndatins graves vnt peut-être devenir encre plus mnnaie curante en raisn du changement climatique. Il est de ce fait imprtant de cmprendre les cnséquences à lng terme sur la santé afin qu'il sit pssible de renseigner les plitiques sur la préventin des inndatins et d'apprter un sutien aux individus et aux cmmunautés tuchées par les inndatins (Health Prtectin Agency, ). Le secteur des assurances est de plus en plus impliqué dans le dmaine de l'atténuatin des aléas en identifiant les znes dans lesquelles le risque est cnsidéré cmme étant trp grand pur justifier d'une assurance. Le système de planificatin de l'urbanisme limite également de plus en plus les prmteurs quand aux endrits ù ils peuvent cnstruire. De cette manière, les persnnes snt guidées vers des znes à plus faible risque ù les pertes seraient mins substantielles en cas d'évènement dangereux. Cependant, en cnséquence, les persnnes ne purrnt peut-être pas vivre à l'endrit qu'elles suhaitent et snt dnc victimes d'un chix frcé. Les cnséquences financières du changement climatique et des risques côtiers Les effets du changement climatique prédit inquiètent énrmément les respnsables de la gestin des risques côtiers. Sans une planificatin côtière plus efficace et plus intégrée, les cnséquences pur la zne côtière purraient être graves. L'augmentatin de l'intensité des précipitatins ainsi qu'une élévatin du niveau de la mer et l'accrissement de la fréquence des tempêtes, vnt augmenter le risque d'inndatins côtières. Ceci aura des cnséquences particulières pur les znes sensibles qui se situent déjà en dessus u qui apprchent du niveau de la mer myen, cmme par exemple les traits de côte hllandais et allemands de la Mer du Nrd (IPCC, ). L'Eurpe du sud semble également plus vulnérable à ces perturbatins, mais n nte que l'eurpe du nrd a déjà été fréquemment expsée aux submersins côtières (Acacia, ). L' élévatin du niveau de la mer va aggraver les risques auxquels les cmmunautés côtières divent déjà faire face, car elle va prbablement prmuvir l'érsin côtière et induira la submersin marine le déplacement des znes humides et des plaines, l'érsin du trait de côte, et la détériratin de la qualité de l'eau (IPCC, ). En effet, le prjet EUrsin ( ) suligne que 'les perspectives d'une élévatin du niveau de la mer supplémentaire, due au changement climatique et à l'héritage d'une mauvaise gestin passée, signifient que l'érsin côtière sera un suci crissant pur l'avenir'. Les impacts ptentiels d'une élévatin du niveau de la mer de 1 mètre dans certains pays eurpéens suggèrent que 13 millins d'habitants de cinq pays eurpéens purraient subir des submersins marines, l'impact ptentiel le plus frt étant sur les Pays Bas. Des parties imprtantes des znes côtières de l'eurpe snt submersibles et vulnérables aux inndatins prvquées par la marée haute et la hule et la surcte des tempêtes, qui sernt exacerbées par les effets du changement climatique tels que l'élévatin du niveau de la mer et l'accrissement de l'intensité u de la fréquence des tempêtes. Il est estimé que 9% de tutes les znes côtières eurpéennes (sus la frme d'une bande de 10 kilmètres) se situent en dessus de 5 mètres d'altitude et ptentiellement vulnérables à l'élévatin du niveau de la mer, avec 85% de la côte des Pays et de la Belgique à mins de 5 mètres d'altitude, 50% de l'allemagne et de la Rumanie, 30% de la Plgne et 22% du Danemark à mins de 5 mètres d'altitude, ù 100% de la ppulatin habite à mins de 50 kilmètres de la côte. Au Ryaume Uni, 75% de la ppulatin habite à mins de 50 kilmètres de la côte, alrs que la myenne pur l'unin Eurpéenne est de 33% (EEA, ). Les cnséquences ptentielles des évènements climatiques extrêmes tels que les précipitatins et les tempêtes snt également préccupantes. Des précipitatins plus intenses nt déjà été enregistrées. Seln les prédictins pur le futur des scénaris ù le climat se réchauffe, le climat d'eurpe du Nrd sera

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital Résumé du mdule 6 : Cût et structure du capital Ce mdule explique tut d abrd cmment une sciété établit sn cût du capital. Vus apprenez cmment calculer la pndératin des cmpsantes et les cûts du capital

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA AVIS DE PRATIQUE DE L OMBUDSMAN DU MANITOBA Les avis de pratique snt préparés par l Ombudsman du Manitba afin d aider les persnnes qui utilisent la législatin. Leur bjet en est un de cnseil seulement et

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Recmmandatins de la Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain au guvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Juillet 2015 1 Préambule La Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain (la Chambre) cmpte

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31)

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31) Syndicat Mixte DECOSET 6 bis avenue des Pyrénées BP 39 31242 L Unin Cedex Tel : 05.62.89.03.41 Fax : 05.62.89.03.40 Curriel : cntact@decset.fr Marché public de prestatins intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

"TSPM" «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr. Rodolfo CASABONNE D.G TENSTEP FRANCE

TSPM «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr. Rodolfo CASABONNE D.G TENSTEP FRANCE & ORGANISENT DU 29 NOVEMBRE AU 3 DECEMBRE 2010 UNE FORMATION EN GESTION DE PROJET ET UNE CERTIFICATION INTERNATIONALE : "TSPM" «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr.

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

Vous construisez? Avez-vous pensé à tous les risques?

Vous construisez? Avez-vous pensé à tous les risques? Vus cnstruisez? Avez-vus pensé à tus les risques? Les risques d'un chantier Cnstruire est un grand défi qui nécessite des myens imprtants. Dans cette périlleuse entreprise, vus n êtes pas à l abri d une

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

Gestion de la rémunération et de la masse salariale

Gestion de la rémunération et de la masse salariale Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ Gestin de la rémunératin et de la masse salariale Cpyright 2009 CXP. 1 All rights reserved. Reprductin r distributin f this dcument, in any frm, is expressly prhibited

Plus en détail

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements ITIL V3 Explitatin des services : La gestin des événements Créatin : janvier 2008 Mise à jur : aût 2009 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu La FDA ffre cette traductin à titre de service pur l audience internatinale. Nus espérns que cette traductin vus sera utile. En dépit des effrts furnis par l Administratin pur que la traductin sit la plus

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

THEDATASAFE MEDIA KIT. Information concernant THEDATASAFE... 2 Q&A - Pitch... 2

THEDATASAFE MEDIA KIT. Information concernant THEDATASAFE... 2 Q&A - Pitch... 2 MEDIA KIT Infrmatin cncernant THEDATASAFE... 2 Q&A - Pitch... 2 Qui smmes-nus?... 2 Purqui avns-nus créé cette cmpagnie?... 2 Ntre campagne de financement lancée le 17 nvembre 2014... 3 Clôture réussie

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Cnseil de la santé publique AVIS relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Vaccin pneumcccique cnjugué Un nuveau vaccin pneumcccique cnjugué (Prevenar 13 ), cmpsé

Plus en détail

INTRODUCTION AUX GRANDS PROBLEMES DE L ECOLOGIE

INTRODUCTION AUX GRANDS PROBLEMES DE L ECOLOGIE INTRODUCTION AUX GRANDS PROBLEMES DE L ECOLOGIE Plan : 1. Eclgie et Envirnnement Eclgie vs envirnnement Système Hmme envirnnement 2. Une planète dminée par l Hmme Effets des activités humaines Altératin

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Communication pour le changement social

Communication pour le changement social INFORMATION TECHNIQUE ESSENTIELLE ASSISTANCE POUR TECHNIQUE L ELABORATION DES PROPOSITIONS Cmmunicatin pur le changement scial La cmmunicatin est un élément essentiel des effrts de préventin, de traitement

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS.

PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS. 13 juin 2012 Register f Interest Representatives: 78787381113-69 PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS

Plus en détail

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise Le franchisage et la Banque Sctia S investir dans une franchise : le guide de la Banque Sctia pur le chix d une franchise Cnsciente de l imprtante cntributin des entreprises franchisées à la vie écnmique,

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

Energie et bâtiments (3)

Energie et bâtiments (3) Energie et bâtiments (3) L islatin des paris une rentabilité surprenante! Dans le précédent article des NUG (le dernier numér mis à part puisque exceptinnellement cnsacré à un sujet d actualité le certificat

Plus en détail

LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU

LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX Présenté dans le cadre du prgramme QUEOPS-I du département d administratin de la santé de l Université de Mntréal Dcument préparé

Plus en détail

Accroitre la productivité du développement Agile. Par Adam Kolawa, cofondateur et CEO Parasoft

Accroitre la productivité du développement Agile. Par Adam Kolawa, cofondateur et CEO Parasoft Accritre la prductivité du dévelppement Agile Par Adam Klawa, cfndateur et CEO Parasft Prductivité et dévelppement Agile Un grand nmbre d équipes se turnent vers le dévelppement Agile afin d amélirer leur

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES INTERREG ----- OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES PROJETS DE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL ----- Dépôt début Mars 2013 Validatin Sept 2013 DECEMBRE 2012 1 LE CONTEXTE GENERAL Les entreprises de l Ecnmie

Plus en détail

Nouveautés apportées à l assessment-tool

Nouveautés apportées à l assessment-tool Nuveautés apprtées à l assessment-tl La dcumentatin et les utils d aide de Friendly Wrk Space snt régulièrement révisés, actualisés et dévelppés. Ainsi, la directive a une nuvelle fis été mise à jur en

Plus en détail

Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecole Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur Manager Entrepreneur)

Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecole Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur Manager Entrepreneur) Répertire Natinal des Certificatins Prfessinnelles Résumé descriptif de la certificatin Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecle Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur

Plus en détail

Chap.2 Gaz parfait, fluides réels et phases condensées

Chap.2 Gaz parfait, fluides réels et phases condensées Chap.2 Gaz parfait, fluides réels et phases cndensées 1. Cmprtement universel des gaz à basse pressin 1.1. Equatin d état de tus les gaz à basse pressin 1.2. Définitin expérimentale de la température abslue

Plus en détail

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnne-ressurce : Richard J. Crner Vice-président à la plitique de réglementatin des membres 416 943-6908 rcrner@iirc.ca Destinataires

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Cmmuniqué de presse CA Tur Opus 12 4 place des Pyramides La Défense 9 92914 Paris La Défense Cedex Tél. : 01 49 02 50 00 Fax : 01 49 02 50 50 Pur infrmatins cmplémentaires : Agence Lewis PR Lucie Rbet

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d rdre actuariel Jurnées d études du SACEI et de l IA Deauville, jeudi 20 septembre 2012 Nrbert Gautrn ngautrn@galea-asscies.eu Smmaire 1.

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Infrmatique Business & High Technlgy Chapitre 7 : Supply Chain Management (SCM) Smmaire Intrductin... 1 Finalités de SCM... 1 Les

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives Les prix de l électricité en France : évlutins passées et perspectives A l heure ù la Cmmissin Eurpéenne vient de publier un rapprt cmplet sur les prix de l énergie en Eurpe, présentant leur évlutin sur

Plus en détail

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012 Prpsitin de Veille Internet Campagnes Electrales 2012 Pur tut savir sur ce que les respnsables plitiques, candidats à l électin Présidentielle, candidats aux électins législatives disent de vus et sur

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

Présentation de Mindjet on-premise

Présentation de Mindjet on-premise Présentatin de Mindjet n-premise Mindjet Crpratin Numér gratuit : 877- Mindjet 1160 Battery Street East San Francisc CA 94111 États- Unis Téléphne : 415-229-4200 Fax : 415-229-4201 www.mindjet.cm 2012

Plus en détail

Utilisation de RAMSIS dans la conception automobile Lisa Denninger Apports et Limites des Mannequins Virtuels 18 Novembre 2014

Utilisation de RAMSIS dans la conception automobile Lisa Denninger Apports et Limites des Mannequins Virtuels 18 Novembre 2014 Utilisatin de RAMSIS dans la cnceptin autmbile Lisa Denninger Apprts et Limites des Mannequins Virtuels 18 Nvembre 2014 Préambule Prise en cmpte de l ergnmie dans la cnceptin autmbile Les marques Peuget,

Plus en détail

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS Guide d intégrité dans la cnduite des affaires Plitiques glbales Service Éthique & Cnfrmité La relatin de bimérieux avec ses partenaires Chez bimérieux, nus

Plus en détail

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill Frmulaire d'inscriptin aux Services Marchand Skrill Le frmulaire d'inscriptin aux services Marchand Skrill (l'«inscriptin») dit être signé par le Marchand u pur sn cmpte. Très imprtant : le Marchand dit

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

Il y a du nouveau dans les lois anticorruption - Aspects pratiques

Il y a du nouveau dans les lois anticorruption - Aspects pratiques Il y a du nuveau dans les lis anticrruptin - Aspects pratiques Ordre des Avcats de Paris Cmmissin Paris - New Yrk Avec le sutien de : Assciatin Internatinale des Jeunes Avcats Cmmissins Drit Pénal Internatinal

Plus en détail

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement CENTRE e-learning HES-SO CYBERLEARN COURS MOODLE SUPPORT DE TRAVAIL Pur prfesseur-es et assistant-es d'enseignement Sndages et tests : rendez vs curs Mdle interactifs! HES-SO 2010 Team Cyberlearn Table

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger Fiche sur les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger Préambule Cette fiche cncerne les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger. En effet, Éducatin internatinale cnsidère maintenant

Plus en détail

ITIL V3. Les principes de la conception des services

ITIL V3. Les principes de la conception des services ITIL V3 Les principes de la cnceptin des services Créatin : janvier 2008 Mise à jur : janvier 2010 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

Années de mise en œuvre : 2011 et 2012 Budget prévu : 250 000 $CAN en 2011 320 000 $CAN en 2012

Années de mise en œuvre : 2011 et 2012 Budget prévu : 250 000 $CAN en 2011 320 000 $CAN en 2012 Surces et stckage de carbne dans les écsystèmes : infrmatins nécessaires en vue de quantifier et de gérer les réductins d émissins de gaz à effet de serre Années de mise en œuvre : 2011 et 2012 Budget

Plus en détail

trak monitor Système de gestion de salles de charge HOPPECKE Vos avantages : Domaines d exploitation typiques Motive Power Systems

trak monitor Système de gestion de salles de charge HOPPECKE Vos avantages : Domaines d exploitation typiques Motive Power Systems Système de gestin de salles de charge HOPPECKE Mtive Pwer Systems Reserve Pwer Systems Special Pwer Systems Service Vs avantages : n Système de gestin cmplet (batterie, salle de charge, énergie, etc.)

Plus en détail

FIN-INTER-04 LA GESTION DES RISQUES INTERNATIONAUX

FIN-INTER-04 LA GESTION DES RISQUES INTERNATIONAUX FIN-INTER-04 LA GESTION DES RISQUES INTERNATIONAUX Public cncerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 6 à 8 heures. Objectifs : Pré requis : Mdalités : Identifier les utils permettant de gérer

Plus en détail

Formation Référencement / SEO e-commerce

Formation Référencement / SEO e-commerce Page 1 sur 5 28 bd Pissnnière 75009 Paris T. +33 (0) 1 45 63 19 89 cntact@ecmmerce-academy.fr http://www.ecmmerce-academy.fr/ Frmatin Référencement / SEO e-cmmerce Optimisez et amélirer vtre visibilité

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Principes de fiscalité de l assurance de persnnes Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE»

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» «Enrichir l Organisatin par les Hmmes» CYCLE CYCLE : Le management de prjet «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» METHODOLOGIE ET OUTILS PRATIQUES EN GESTION DE PROJET Du 27 juin au

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES LES PROVISIONS Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Distinctin et classificatin des différentes prvisins, Objectif des prvisins pur risques et charges, Caractéristiques et traitements cmptables. Classificatin

Plus en détail

Document 10. Leadership du 21e siècle dans le Scoutisme

Document 10. Leadership du 21e siècle dans le Scoutisme Dcument 10 Leadership du 21e siècle dans le Scutisme Table des matières LEADERSHIP DU 21 e SIECLE DANS LE SCOUTISME 1 Résumé des activités du triennat 1 Dcument de réflexin (descriptin cmplète en page

Plus en détail

Réunion sur les enjeux agricoles et alimentaires en Afrique de l Ouest :

Réunion sur les enjeux agricoles et alimentaires en Afrique de l Ouest : Initiative cnjinte de la Présidence française de l UE et de la Cmmissin de la CEDEAO Réunin sur les enjeux agricles et alimentaires en Afrique de l Ouest : La plitique agricle réginale de l Afrique de

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

Dossier de Presse. 1 ier guide Interactif pour créateurs et entrepreneurs

Dossier de Presse. 1 ier guide Interactif pour créateurs et entrepreneurs Dssier de Presse 1 ier guide Interactif pur créateurs et entrepreneurs «Une applicatin innvante accmpagnée par les leaders du marché» www.e-parcurs.fr (Micrsft, Gan Assurances, Cegid, Accr Services France,

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1 GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1 DE DESCRIPTION DE L EXISTANT Avant-prps : Le terme «infrastructure» cuvre les vlets suivants : 1. Vlet applicatif, bases de dnnées, plates-frmes infrmatiques 2. Vlets

Plus en détail

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE MANAGER INTERMEDIAIRE GESTION DE PROJET GESTION DES ORGANISATIONS RH ET DROIT SOCIAL QSE MANAGEMENT ET COMMUNICATION AMELIORATION CONTINUE GESTION DE PRODUCTION Séminaire d accueil (0,5 jur) Gestin des

Plus en détail

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET OBJET : La fédératin départementale Sarthe Nature Envirnnement (SNE) suhaite dévelpper un site Internet. Celui-ci ayant pur but de diffuser du cntenu rganisé. Ce

Plus en détail

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE Le Préfet de l Ardèche, Le Prcureur de la République près

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

FOCUS : LES SYSTÈMES D INFORMATION

FOCUS : LES SYSTÈMES D INFORMATION Une autre apprche pur un enjeu stratégique Les systèmes d infrmatin, qui innervent l entreprise et qui impactent de manière sensible sn fnctinnement, cnstituent encre suvent un dmaine «réservé aux experts»,

Plus en détail

ENREGISTEUR NUMERIQUE USB Guide utilisateur

ENREGISTEUR NUMERIQUE USB Guide utilisateur Intrductin La netbx HD ffre désrmais la fnctinnalité d Enregistreur Numérique USB (PVR-USB) vus permettant : D enregistrer directement sur vtre disque USB les prgrammes TNT u TNT-HD reçu par vtre netbx

Plus en détail

Pilotage et agilité du SI

Pilotage et agilité du SI Piltage et agilité du SI Hrizn 2015 quelles grandes tendances pur l IT Urbanisatin : un util du DSI pur gagner en agilité? Ratinalisatin : virtualiser et/u externaliser? 12h15 12h45 DSI Sympsium IDC du

Plus en détail

OO : Développer le secteur de la transformation alimentaire durable

OO : Développer le secteur de la transformation alimentaire durable Enjeux OO : Dévelpper le secteur de la transfrmatin alimentaire Envirnnementaux - Prpser des aliments s transfrmés aux cnsmmateurs : augmenter l ffre pur diminuer l impact envirnnemental de la cnsmmatin

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE Décembre 2014 1 SOMMAIRE CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS LE MARCHE UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE UNE DEMARCHE STRATEGIQUE INSCRITE DANS LA DUREE LE

Plus en détail

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES 1/ Cntexte et bjectif Appel à prjets réginal «100 rénvatins de lgements basse énergie 2009 2010» MODALITES En matière de lgement, le gisement d écnmies d énergies étant principalement dans l habitat existant,

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX

CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX PREAMBULE La présente charte a pur bjectif d'expser les principes essentiels devant dicter la cnduite prfessinnelle des furnisseurs

Plus en détail

GUIDE pour la CONDUITE D ENTRETIEN

GUIDE pour la CONDUITE D ENTRETIEN GUIDE pur la CONDUITE D ENTRETIEN - 1 - 1. La situatin d entretien L entretien s éligne des échanges spntanés que l n rencntre qutidiennement en situatin de travail. Une situatin finalisée à durée limitée

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUES INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUES INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUES INVESTISSEMENT QUÉBEC Directin des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Sciété admissible... 3 Attestatin de

Plus en détail

Guide d aide à la rédaction d un essai

Guide d aide à la rédaction d un essai Guide d aide à la rédactin d un essai Un essai peut avir plusieurs bjectifs, mais la structure de base reste la même quel qu en sit le sujet. Vus puvez l écrire afin de discuter d un pint de vue particulier

Plus en détail

Impact des réformes financières en cours dans le monde bancaire. Olivier Motte - Public Affairs 12 juillet 2010

Impact des réformes financières en cours dans le monde bancaire. Olivier Motte - Public Affairs 12 juillet 2010 Impact des réfrmes financières en curs dans le mnde bancaire Olivier Mtte - Public Affairs 12 juillet 2010 1. Un nuveau cadre institutinnel Internatinal G 20 (puvirs exécutifs) + Cnseil de Stabilité Financière

Plus en détail

Locallife Leader de l édition d annuaires locaux en ligne, Présent en France depuis octobre 2008

Locallife Leader de l édition d annuaires locaux en ligne, Présent en France depuis octobre 2008 Paris, Nvembre 2008 Lcallife Leader de l éditin d annuaires lcaux en ligne, Présent en France depuis ctbre 2008 Dssier de Presse Lcallife en bref La recherche d infrmatins lcales et le référencement naturel

Plus en détail

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE CHARTE de REFERENCEMENT Bureaux d études techniques Sciétés et adresses : IMMOBILIERE 3F : 159, rue Natinale 75638 Paris Cedex 13 RSF : 3, allée de la Seine 94200 Ivry sur Seine RUF : 32 curs du Danube

Plus en détail