Du code-barres à l EPC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Du code-barres à l EPC"

Transcription

1 1 Du code-barres à l EPC 1 Lausanne, 24 janvier Plan de présentation Mon centre de compétences Le contexte du développement des technologies de l identification, puis des processus associés 2 Le code-barres origine et chemin vers la standardisation La RFID origine et chemin vers la standardisation Le cheminement des processus Discussion 1

2 3 Mon centre de compétences Formation de juriste Travaille dans le monde du pharma et de la santé depuis 20 ans Utilisateur du système EAN.UCC (GS1) depuis Mise en œuvre en du standard pour la logistique pharma de gros, le contrôle des stupéfiants et le TARMED Travaille notamment dans le milieu hospitalier pour la mise en œuvre du standard comme facilitant l interopérabilité avec le monde extérieur (fournisseurs) 4 Mon centre de compétences De quel standard parlons-nous? Le standard EAN.UCC, nommé depuis 2005 «standard GS1» Quelle est la relation entre ce standard et EPC? Nous y viendrons! 4 2

3 5 Les technologies de l identification De tous les temps, la nécessité de pouvoir identifier les individus, les objets mobiliers et immobiliers a exigé des solutions appropriées selon les moyens disponibles 5 Le droit romain, p.ex. définit que le propriétaire d une chose mobilière est en principe celui qui en a la maîtrise Pour les choses immobilières, jusqu à l avènement de registres (fonciers), la propriété était attestée par des documents écrits (Rome) ou la mémoire collective (droit germain) 6 Les technologies de l identification Au XXè siècle, en suite de l industrialisation, de la guerre et de nouveaux modes de commerce, les besoins d identification ont été ressentis d une nouvelle façon sans lien avec la propriété, mais avec p.ex. le risque ou des processus Les modes du commerce ont évolué depuis les sociétés concentrant les flux de 6 marchandises vers un grand nombre de vendeurs finals, vers des systèmes à succursales multiples (la Coop, un Duttweiler dans notre pays). Les vendeurs finals s organisent. Les assortiments croissent. Les modes guerriers évoluent vers la mondialisation, c est-à-dire la mise en œuvre de guerres sur des espaces toujours plus grands les mers, l air. Le trafic ferroviaire et routier se densifient et nécessitent des nouvelles méthodes pour retrouver plus rapidement le lieu ou le chemin parcouru par une locomotive, un camion 3

4 7 et voici les processus De l identification pour reconnaître l individu (lettre de créance, passeport, biométrie) ou la chose (possession, registre [bétail, avions], «marquage»), le besoin progresse dans le 7 domaine des processus Gérer une vente Opérer un inventaire Tracer Authentifier Facturer une prestation Reconnaître l obédience et réagir Lutter contre le vol Retrouver un objet 8 Les codes-barres L invention des code-barres remonte à 1949 quand 2 américains ont déposé une demande de brevet, qui a finalement été enregistré en Les ancètres de cette solution originelle ont été les cartes perforées selon un concept décrit dans les années 30 par un étudiant US. Bernard Silver et Norman J. Woodland étudiant, resp. professeur au Philadelphia's Drexel Institute of Technology se sont penchés sur les besoins d un propriétaire de supermarché local C est Woodland qui s est immergé dans le problème. Il a utilisé d une part une expérience des années 1920 Medinorma pour la LLC sonorisation 8 des films, et d autre part le morse pour développer un concept qui réagisse à la lumière dans des séquences convertibles en signes. Woodland et Silver vont ensuite travailler pour IBM et développer le premier lecteur une machine infernale, immense, utilisant la lumière blanche et un tube RCA utilisé dans la reproduction de films. Refusant de vendre le brevet au prix ridicule offert par IBM, ils vont le vendre à Philco, qui le revendra à RCA Les code-barres doivent aussi beaucoup à David J. Collins, qui a quitté le MIT en 1959 avec un MBA en poche. Il travaillera d abord pour une société informatique avec laquelle il développera un système de codage basé sur la couleur, pour la localisation et facturation de prestations ferroviaires. Ce système ne fonctionnera en définitive pas en raison des coûts informatiques de l époque et de la récession des années Collins développera une solution noir/blanc, utilisant le laser qui sera en production (avec 2 digits numériques) en 1969 dans une usine (Pontiac) et un centre de distribution. 4

5 Les codes-barres RCA a développé des relations avec la grande distribution dès 1966, et un pilote sera monté en 1970 avec Kroger. Le commerce de détail a posé ses exigences dans le cadre d un groupe de travail, notamment en ce qui concerne le coût du code, sa fiabilité, et le retour sur investissement (30 mois) pour la distribution (un consultant a estimé l économie pour la distribution à 150 mio $ par an!). Le code de RCA avait une 10 forme concentrique, qui lui a été fatale car peu facile à reproduire en grande masse. C est IBM qui a remporté l appel d offres des distributeurs nord américains. Woodland a été rappelé et a développé le code UPC à 12 digits qui a été lu opérationnellement la première fois dans un supermarché le 26 juin La part des supermarchés équipés de scanners aux US est passée de 1% en 1978 à 10 % en 1981 pour atteindre un déploiement total avant la fin de la décennie. C est aussi Woodland qui a développé le code EAN-13, à la demande des jeunes organisations Européennes 5

6 11 Avantages des code-barres Pourquoi les codes-barres?(2) Vitesse : la saisie manuelle de 12 caractères sur un clavier consomme 6 secondes. La lecture d un code-barres ne prend que 0,3 seconde. Exactitude : la saisie manuelle est assortie d erreurs, estimées à 1/300 caractère. La saisie par code barres produit 11 une erreur par à 36 trillions de caractères (dépendant du type de code-barres) 12 Les organisations standardisant les code-barres Les détaillants américains ont transformé leur organisation initiale en UCC (Uniform [product] code council), devenue GS1 US Les Européens se sont rassemblés en 1974 sous le nom de EAN (European Article Number). L impulsion 12 est venue des fabricants dont les activités étaient déjà transnationales, alors que celle des détaillants étaient encore très nationales. EAN est devenu EAN International quand l utilisation du standard a débordé la région européenne EAN International est devenu GS1 quand UCC a adhéré à l organisation, devenant cette fois «globale». 6

7 13 Les organisations standardisant les code-barres La codification la bible- des code-barres est écrite par l ISO. Les code-barres GS1 sont des standards ISO(4) UPC (12 et 8 digits) EAN -13 (et EAN-8) 13 ITF-14 (interleave 2 of 5, 14 digits) GS1-128 RSS & composite Datamatrix ECC Les familles de code-barres 14 Millimetres (Overall length: mm) '000 1'100 1'200 1'300 1'400 Samples Reflectance RMin RMax Threshold 7

8 15 La RFID (5) L origine de la RFID est multiple. On considère que le radar (développé dès 1922) en est la source, les systèmes d identification IFF développés par les anglais durant la seconde guerre ouvrant un potentiel que nous connaissons aujourd hui dans la RFID au quotidien Pendant que les chercheurs travaillaient dans les années 1960 à rendre possible ce qui avait été décrit dès 1948 par Harry Stockman, la première application industrielle de la RFID a été celle pour lutter contre 15 le vol dans les magasins (activation / déasctivation d une puce à 1 bit). Les années 1970 ont été celles du développement d applications concrètes de la RFID : péages portuaires, traçabilité des animaux, automatisation de processus de fabrication Les années 1980 ont été celles des premières mises en production. C est là qu on voit les intérêts se focaliser sur des sujets différents de part et d autre de l Océan : Transport, accès, traçabilité animale (US) Traçabilité animale, applications industrielles et commerciales, péages routiers [Italie, Espagne, Portugal, France, Norvège] (Europe) 16 La RFID (en résumé) (5) 16 8

9 17 Avantages de la RFID Capacité de transport élevée Accès à l information sans vision directe du TAG Capacité de lecture et d écriture 17 Capacité active ou passive Capacité de stocker des mesures pour restituer l information Distance de lecture / écriture Les différentes fréquences et leur caractéristiques

10 19 L aventure de l AutoID Centre Ceux de la première heure L aventure de l AutoID Centre Ce qu on veut pouvoir réaliser 20 10

11 21 L aventure de l AutoID Centre Les besoins d identification d objets L aventure de l AutoID Centre Les besoins d identification d objets Agro- Chemical OEMs Semi- Conductor Aerospace Info Tech Distributers Electronic Consumer Mftg Electronics Services 22 Gen Trans & Log Mdse Providers Telecom Electronic Retail EPC Components Network Chemical Pharma- ceuticals Govern- ment Food & Beverage Auto Music Media/ Publishing Furniture Hardlines CPG 11

12 23 L aventure de l AutoID Centre Les besoins d identification d objets 23 La structure d identification prévue A quoi ressemblent les identifiants - compatibilité

13 Proposition de EPC 96, secteur de la santé US / SGTIN L aventure de l AutoID Centre 26 13

14 27 L aventure de l AutoID Centre L aventure de l AutoID Centre 28 14

15 29 AutoID Centre AutoID Lab

16 31 Les domaines d intérêts de EPCglobal Impact de EPC/RFID Supply Chain Management Asset Management Work in Process Manufacturing Health & Safety Apply EPC/RFID technologies to transform supply chains by providing endto-end visibility of goods and enabling improved inventory management Examples: Inventory tracking, logistical track & trace, returns management. Optimize use of physical assets that are needed to produce and deliver products, as well as tracking of depreciating goods through EPC/RFID technologies Examples: Fleet management, service and maintenance logging, spare parts tracking, tool check in/check out, real-time location services, baggage tracking. Apply EPC/RFID technologies in the manufacturing process to enable effective 31 inventory tracking and management, production line efficiencies, and JIT/LEAN manufacturing advantages. Examples: Assembly automation, component production, configuration, and bill of materials automation. Applying EPC/RFID technologies to ensure the health, welfare, and security of the general population. Examples: Patient safety, warranty and expiration, spoilage, and contamination, Regulatory Using EPC/RFID technologies to comply with federal and state laws, as well as the frameworks of regulatory bodies. Examples: FDA Anti-Counterfeiting Act, Bio-Terrorism Act, and C-TPAT, Access Control Monitor and restrict the movement and use of valuable equipment and resources through EPC/RFID technologies. Examples: Animal tracking, electronic article surveillance, patient identification, and credential validation/authentication. 32 Standards globaux et convergences des chaînes d approvisionnement Des identifiants vraiment globaux Le fabricant livre des produits dans des marchés différents P. ex. les pneumatiques sont vendus par les canaux de distribution tels que la défense, l aéronautique, le commerce de détail ou l industrie automobile 32 Défense Aéronautique Com détail Br automobile Comment identifier les pneumatiques d une façon homogène de sorte à éviter des inventaires sectoriels? La solution se nomme: EPCglobal Tag Data Standard 16

17 Les organisations standardisant la RFID 33 La codification la bible- de la RFID est écrite par l ISO Lien avec l ITU Les protocoles de communication, les 33 fréquences, etc. font l objet de normes ISO détaillées EPCglobal est l organisation chargée du standard EPC et des processus associés. Le cheminement des processus 34 Depuis des processus de vente (supermarchés), les besoins et les possibilités ont évolué : Gérer des inventaires (lorsque le nombre de 34 produits identifiables a atteint la taille critique) Gérer les stocks FIFO / LIFO lorsque les unités logistiques ont porté des dates Gérer les stocks par lots Gérer la traçabilité Gérer le pedigree (certificat d identité) 17

18 Définitions comprendre les différences 35 pharma / traçabilité Support de données (RFID, code-barres 2D ou linéaire) 35 Sérialisation de l objet Identification de l objet 36 La compatibilité avant Dans le cadre de EPC, il est prévu que les identifiants GS1 soient compatibles EPC quand ils incluent la dimension série : SGTIN SSCC GSRN GRAI GIAI GDTI 36 A l heure actuelle (janvier 2007), les numéros EPC ne sont pas compatibles «arrière» avec les identifiants GS1 (on ne peut pas les inscrire dans un code-barres avec une structure de données GS1) 18

19 37 La traçabilité Fournisseur mat. 1ères Prestataire Transporteur Industriel Prestataire Transporteur Plateforme logistique logistique distributeur Magasin Consommateur Recyclage Traçabilité amont 37 Traçabilité aval Traçabilité amont Traçabilité aval Traçabilité descendante Traçabilité ascendante GS1 Europe / EHI 38 Le pedigree Fabricant Distributeur 38 Grossiste Détaillant (hôpital) Return EPC HLS BAG, B. Celeste 19

20 39 Le e aux US (1/2) External Available Data Observe Events Observe Events Observe Events Observe Events Observe Events Observe Events Manufacturer Manufacturer DC 39 Wholesaler DC Wholesaler Repackaging DC Retailer DC Retail / Hospital Pharmacy Internal Processes Production Packaging Staging Shipping Returns / Recalls Supply & Production Planning Receipt Put Away Storage Pick & Pack Ship Returns/Recalls Capacity Planning Receipt Put Away Storage Pick & Pack Ship Returns/Recalls Capacity Planning Receipt Put Away Storage Pick Re-Pack Storage Pick & Pack Ship Capacity Planning Receipt Put Away Storage Pick & Pack Ship Returns/Recalls Capacity Planning Receipt Put Away Storage Breakdown Routing Case Breakdown Shelf Restocking Returns/Recalls Demand & Fulfillment Planning Internal Data Read Events Stock Event Item/Location Ship Event Read Events Receive Event Stock Event Item/Location Ship Event Read Events Receive Event Stock Event Item/Location Ship Event Read Events Receive Event Stock Event Item/Location Ship Event Read Events Receive Event Stock Event Item/Location Ship Event Read Events Receive Event Stock Event Item/Location Ship Event EPC HLS BAG, B. Celeste 40 Le e aux US (2/2) Network Data Full Document -or - Event Data ONS EPC Manager # Discovery Services EPC Registered Events Distributed Authentication Services Authentication Certificates 40 Access Control Services Access Rules Date/Time First Party ID Second Party ID EPC EPCIS EPCIS EPCIS EPCIS Fabricant Distributeur Grossiste Détaillant (hôpital) EPC HLS BAG, B. Celeste 20

21 41 Discussion Soumettez l orateur à la question Contact Medinorma Sàrl Grand Rue CH 1180 Rolle

22 43 Références 1. (Société irlandaise citant un article de Tony Seidemann) 2. (Russ Adams) 3. (Boris Mathieux, cité par Patrick Vincent) 4. Quelques normes ISO s appliquant aux code-barres GS1 : ISO/IEC information technology; automatic identification and data capture techniques; Data carrier/symbology Identifiers ISO/IEC15420 information technology; automatic identification and data capture techniques; bar code symbology specifications; EAN/UPC ISO/IEC information technology; automatic identification and data capture techniques; bar code symbology specifications; ITF-14 (Interleaved 2-of-5) ISO/IEC information technology; automatic identification and data capture techniques; bar code symbology specifications; Code ISO/IEC Automatic identification and data capture techniques Symbology specification - PDF417. ISO/IEC Information technology - International Symbology Specification Data Matrix. 5. Shrouds of time, the history of RFID, Dr. Jeremy Landt, AIM, Source :01Net (3) 22

L identification par radio fréquence principe et applications

L identification par radio fréquence principe et applications L identification par radio fréquence principe et applications Présentée par Abdelatif Bouchouareb École de technologie supérieure, Montréal Qc Novembre 2007 1 Les différents systèmes d identification 2

Plus en détail

La logistique aujourd hui. Thierry van Ravestyn General Manager

La logistique aujourd hui. Thierry van Ravestyn General Manager La logistique aujourd hui Thierry van Ravestyn General Manager La traçabilité Définition : Qui, Quoi, Comment, Où? La traçabilité est définie comme l aptitude à retrouver l historique, l utilisation ou

Plus en détail

Démarche de traçabilité globale

Démarche de traçabilité globale Démarche de traçabilité globale Dr Chi-Dung TA* Responsable Qualité, Danone Vitapole chi-dung.ta@danone.com La traçabilité existe depuis un certain nombre d'années dans les entreprises à des niveaux plus

Plus en détail

Le réseau EPCGlobal. Concepts, Enjeux et perspectives S. I. A. I. G. E. Info@siaige.com

Le réseau EPCGlobal. Concepts, Enjeux et perspectives S. I. A. I. G. E. Info@siaige.com S. I. A. I. G. E Le réseau EPCGlobal Concepts, Enjeux et perspectives Les informations présentés dans ces pages ont été collectées et rassemblées dans la perspective de construire cette présentation. La

Plus en détail

RFID et visibilité des processus: ajouter de la valeur au système d information

RFID et visibilité des processus: ajouter de la valeur au système d information RFID et visibilité des processus: ajouter de la valeur au système d information SITL salon RFID 2010 Marc de FREMINVILLE Sensor Solutions Sales EMEA SouthWest IOT France IMT m.de_freminville@fr.ibm.com

Plus en détail

Les étiquettes RFID. Thierry Adam TAD 2012-06

Les étiquettes RFID. Thierry Adam TAD 2012-06 Les étiquettes RFID Thierry Adam TAD 2012-06 Présentation Etilux Présentation Réferences Identification Introduction Qu est-ce que la RFID? La chaîne du froid : les étiquettes intelligentes Case studies

Plus en détail

QUESTION 1 QUESTION 2 QUESTION 3 QUESTION 4. Que signifie "shortage"? Que signifie "handling"? Que signifie "raw material" Que signifie "tool"?

QUESTION 1 QUESTION 2 QUESTION 3 QUESTION 4. Que signifie shortage? Que signifie handling? Que signifie raw material Que signifie tool? 1 1 1 1 QUESTION 1 QUESTION 2 QUESTION 3 QUESTION 4 Que signifie "shortage"? Que signifie "handling"? Que signifie "raw material" Que signifie "tool"? 2 2 2 2 QUESTION 5 QUESTION 6 QUESTION 7 QUESTION

Plus en détail

Chaîne de production des médicaments

Chaîne de production des médicaments Chaîne de production des médicaments GPAO : Aspects légaux et pharmaceutiques 2 Principe de base Une préparation n est entreprise que si la pharmacie possède les moyens appropriés pour la réaliser et la

Plus en détail

Sécurité des consommateurs : qualité, traçabilité, gestion de crise

Sécurité des consommateurs : qualité, traçabilité, gestion de crise Sécurité des consommateurs : qualité, traçabilité, gestion de crise Bertrand DOYELLE Arnaud POPILLE Qualité, traçabilité et sécurité consommateur : un sujet ECR L exigence de sécurité : une nouvelle attente

Plus en détail

Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre

Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre 20/09/2007 Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre Joseph FELFELI, PDG Groupe ACTEOS 1 PRESENTATION ACTEOS Éditeur de progiciels et intégrateur de technologies avancées pour la synchronisation et l optimisation

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA RFID?

QU EST-CE QUE LA RFID? QU EST-CE QUE LA RFID? Lorraine Apparue dans les entreprises au cours des années 80, la Radio Frequency Identification (RFID) permet de reconnaître, à plus ou moins grande distance, un objet, un animal

Plus en détail

Perception et utilisation des solutions de radio-identification (RFID) dans les entreprises françaises

Perception et utilisation des solutions de radio-identification (RFID) dans les entreprises françaises Perception et utilisation des solutions de radio-identification (RFID) dans les entreprises françaises Synthèse de l enquête PricewaterhouseCoopers Mars 2010 Sommaire Page 1 Introduction 1 2 Description

Plus en détail

Solution mobile de traçabilité en temps réel des collectes et livraisons

Solution mobile de traçabilité en temps réel des collectes et livraisons Traçabilité des biens et marchandises Solution mobile de traçabilité en temps réel des collectes et livraisons Suivez-nous sur Traçabilité et preuve de livraison en temps réel Alertez vos clients en «temps

Plus en détail

Le code à barres EAN 13 mes premiers pas...

Le code à barres EAN 13 mes premiers pas... Le code à barres EAN 13 mes premiers pas... k étape 1 Vous venez d adhérer à GS1 France, Vous souhaitez connaître les démarches à suivre pour mettre en place un code à barres sur vos emballages. Ce guide

Plus en détail

La RFID par les usages

La RFID par les usages 1 24 Septembre 2014 La RFID par les usages François LEBLANC 2 Agenda Pourquoi la RFID Les usages par domaines métiers Présentation de cas clients Cleor La RFID dans la bijouterie La RFID dans un contexte

Plus en détail

Blood derivate (CFC) supply chain in the hospital How to maximise full traceability. CHU-Hôpitaux de Rouen - 1

Blood derivate (CFC) supply chain in the hospital How to maximise full traceability. CHU-Hôpitaux de Rouen - 1 Blood derivate (CFC) supply chain in the hospital How to maximise full traceability CHU-Hôpitaux de Rouen - 1 Teaching Hospital (CHU) Rouen Multi-site Hospital : 5 sites 2500 beds and places 300 wards

Plus en détail

Traçabilité des produits et opportunités marché

Traçabilité des produits et opportunités marché DIGITAL IMAGING DIGITAL SOLUTIONS FOR FOR BRAND PRODUCT PROTECTION AUTHENTICATION AND DOCUMENT SECURITY Micronarc - Events 13 sept. 2011 Traçabilité des produits et opportunités marché Roland Meylan Corporate

Plus en détail

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION THÈSE N O 2388 (2001) PRÉSENTÉE AU DÉPARTEMENT D'INFORMATIQUE ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE

Plus en détail

PEINTAMELEC Ingénierie

PEINTAMELEC Ingénierie PEINTAMELEC Ingénierie Moteurs de productivité Drivers of productivity Automatisation de systèmes de production Informatique industrielle Manutention Contrôle Assemblage Automating production systems Industrial

Plus en détail

UC² : Le poste de travail du futur (disponible aujourd hui)

UC² : Le poste de travail du futur (disponible aujourd hui) UC² : Le poste de travail du futur (disponible aujourd hui) Vincent Perrin IT Specialist, Lotus SWG Jean-Jacques Chung IT Architect, IBM Integrated Communications Services Pierre Fleischmann Offering Manager,

Plus en détail

Guide d utilisation des standards GS1 pour les produits de santé

Guide d utilisation des standards GS1 pour les produits de santé Guide d utilisation des standards GS1 pour les produits de santé Ce guide décrit les différentes étapes de mise en œuvre du système GS1 dans une entreprise. Il s adresse à l ensemble des acteurs du secteur

Plus en détail

L IMPACT DES PLACES DE MARCHÉ SUR LES RELATIONS «B-TO-B»

L IMPACT DES PLACES DE MARCHÉ SUR LES RELATIONS «B-TO-B» L IMPACT DES PLACES DE MARCHÉ SUR LES RELATIONS «B-TO-B» Yves David Directeur de la coordination, Casino Aujourd hui, le groupe Casino est connu avec les enseignes suivantes : les hypermarchés Géant, les

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

Concevez et pilotez votre logistique en réseau. Jean-Michel SAAS Thomas HELLER / Capgemini Innovation & Mobility May 29 th, 2013

Concevez et pilotez votre logistique en réseau. Jean-Michel SAAS Thomas HELLER / Capgemini Innovation & Mobility May 29 th, 2013 Concevez et pilotez votre logistique en réseau Jean-Michel SAAS Thomas HELLER / Capgemini Innovation & Mobility May 29 th, 2013 Vos contacts Jean-Michel SAAS +33 667 960 829 Thomas HELLER Managing Consultant

Plus en détail

LES DIFFERENTS SYSTEMES DE MARQUAGE DES INSTRUMENTS. Atelier n 2

LES DIFFERENTS SYSTEMES DE MARQUAGE DES INSTRUMENTS. Atelier n 2 LES DIFFERENTS SYSTEMES DE MARQUAGE DES INSTRUMENTS Atelier n 2 UNITES DE SOINS MCJ PRE-DESINFECTION Transport UTILISATION Dossier médical informatisé du patient Logiciel de traçabilité du processus de

Plus en détail

Intégration des RFID dans le Système d Information. Enjeux Traçabilité 20 septembre 2007

Intégration des RFID dans le Système d Information. Enjeux Traçabilité 20 septembre 2007 RFID@AIR FRANCE Enabling the Event-Driven Enterprise Intégration des RFID dans le Système d Information Enjeux Traçabilité 20 septembre 2007 Dominique Radonde Direction Générale des Systèmes d Information

Plus en détail

INTRODUCTION : INFORMATIONS CLÉS ET ACTIVITÉS DU HELPDESK REACH&CLP LUXEMBOURG. 31 mars 2015 Laurène Chochois Helpdesk REACH&CLP Luxembourg

INTRODUCTION : INFORMATIONS CLÉS ET ACTIVITÉS DU HELPDESK REACH&CLP LUXEMBOURG. 31 mars 2015 Laurène Chochois Helpdesk REACH&CLP Luxembourg INTRODUCTION : INFORMATIONS CLÉS ET ACTIVITÉS DU HELPDESK REACH&CLP LUXEMBOURG 31 mars 2015 Laurène Chochois Helpdesk REACH&CLP Luxembourg LIST INTRODUCTION AUX RÈGLEMENTS REACH ET CLP INTRODUCTION Règlements

Plus en détail

Toni Lazazzera toni.lazazzera@tmanco.com. Tmanco is expert partner from Anatole (www.anatole.net) and distributes the solution AnatoleTEM

Toni Lazazzera toni.lazazzera@tmanco.com. Tmanco is expert partner from Anatole (www.anatole.net) and distributes the solution AnatoleTEM T e l e c o m m a n a g e m e n t c o m p e t e n c e Toni Lazazzera toni.lazazzera@tmanco.com Tmanco SA CH 6807 Taverne www.tmanco.com +41 91 930 96 63 Reduce your telecom invoices up to 30% through better

Plus en détail

Club Utilisateurs 2 ème Réunion, 8 Octobre 2014 International RFID Congress, Marseille. Diffusion Restreinte

Club Utilisateurs 2 ème Réunion, 8 Octobre 2014 International RFID Congress, Marseille. Diffusion Restreinte Club Utilisateurs 2 ème Réunion, 8 Octobre 2014 International RFID Congress, Marseille 1 2 ème Réunion du Club Utilisateurs GINTAO AGENDA 9:00 Accueil 9:30 Présentation du projet GINTAO 10:00 Présentation

Plus en détail

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma LA VISION SUPPLY CHAIN GLOBALE COMME ENJEU DE LA COMPÉTITIVITÉ

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

MODE D EMPLOI Version micrologiciel: 11 - Standard

MODE D EMPLOI Version micrologiciel: 11 - Standard LIVESTOCK TECHNOLOGY MODE D EMPLOI Version micrologiciel: 11 - Standard Industry Canada IC: 9508A-2011001 RoHS Déclaration de conformité CE Le fabricant déclare que le lecteur I-Read est conforme aux exigences

Plus en détail

Accélérez votre projet ERP avec les Best Practices

Accélérez votre projet ERP avec les Best Practices Accélérez votre projet ERP avec les Best Practices Kurt Specht (CROSS), Patrick Schaller (CROSS), Alexandra Schorderet (Valtronic Technologies (Suisse) SA) Le 29 mai, 2013 Agenda Première partie Présentation

Plus en détail

MDM appliqué au DM. Formation MOA 14 mai 2009. Franck GENER

MDM appliqué au DM. Formation MOA 14 mai 2009. Franck GENER MDM appliqué au DM Formation MOA 14 mai 2009 Franck GENER Plan de l intervention Thème : Transposition du MDM au DM dans les Hôpitaux Déroule les étapes conceptuelles de la construction d un référentiel

Plus en détail

Opportunités s de mutualisation ITIL et ISO 27001

Opportunités s de mutualisation ITIL et ISO 27001 Opportunités s de mutualisation ITIL et ISO 27001 Club ISO 27001 Paris,19 avril 2007 Alexandre Fernandez-Toro Rappels sur l ISO l 27001 Norme précisant les exigences pour La

Plus en détail

CONCLUSION. 31 mars 2015 Laurène Chochois Helpdesk REACH&CLP Luxembourg

CONCLUSION. 31 mars 2015 Laurène Chochois Helpdesk REACH&CLP Luxembourg CONCLUSION 31 mars 2015 Laurène Chochois Helpdesk REACH&CLP Luxembourg REACH ET CLP Informations complémentaires (1/5) European chemicals agency : http://echa.europa.eu/ Guide d application : http://guidance.echa.europa.eu/

Plus en détail

Les technologies du RFID Les applications générales et médicales Les risques liés aux ondes électromagnétiques

Les technologies du RFID Les applications générales et médicales Les risques liés aux ondes électromagnétiques Les technologies du RFID Les applications générales et médicales Les risques liés aux ondes électromagnétiques Philippe KERVELLA Directeur commercial Mobile: 06 84 30 90 57 email : philippe.kervella@lc-i.com

Plus en détail

Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE la Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE Filiale du Groupe Suez Environnement et Leader en France,

Plus en détail

Optimisation et Processus métier

Optimisation et Processus métier Optimisation et Processus métier découvrez avec ILOG la solution d'optimisation leader du marché Didier Vidal vidaldid@fr.ibm.com Petit problème d optimisation 1 2000 1 Coûts de transport: 10 Euros par

Plus en détail

Master Data Management Données, ROI et Méthodologie

Master Data Management Données, ROI et Méthodologie Master Data Management Données, ROI et Méthodologie Paris, 27 octobre 2005 Laurent Cornu - Partner CRM/BI Leader 2005 IBM Corporation Agenda : Les questions à se poser dans le cadre d un projet Master

Plus en détail

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus La plateforme Cloud Supply Chain Présentation de GT Nexus Une idée simple mais très efficace Les entreprises gagnantes fonctionneront en réseau A l avenir, les entreprises les plus performantes n opèreront

Plus en détail

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable I PRESENTATION DES THEORIES 1 La chaîne logistique traditionnelle 2 Supply chain 3 Supply chain in reverse logistics La gestion globale de la chaîne logistique dans la logistique inversée (verte) II L

Plus en détail

FOURTH SESSION : "MRP & CRP"

FOURTH SESSION : MRP & CRP FOURTH SESSION : "MRP & CRP" Objectifs : Etre capable d analyser un plan directeur de fabrication (MPS). Pour cela il faut pouvoir : - exploser le plan en termes des différents composants, - Comprendre

Plus en détail

Mobilité et Soutien Logistique des SDIS Vers plus d efficience et d agilité

Mobilité et Soutien Logistique des SDIS Vers plus d efficience et d agilité Mobilité et Soutien Logistique des SDIS Vers plus d efficience et d agilité Journées Innovation Recherche BSPPP Matthieu LAURAS (EMAC), Cdt Florent COURREGES (SDIS81) matthieu.lauras@mines-albi.fr, florent.courreges@sdis81.fr

Plus en détail

Gestion de l activité commerciale

Gestion de l activité commerciale 12 13 Gestion de l activité commerciale Gérez efficacement votre activité de négoce, services ou industrie L activité commerciale, c est le nerf de la guerre : prospection, réalisation de devis, facturation,

Plus en détail

ARCHOS Activity Tracker

ARCHOS Activity Tracker ARCHOS Activity Tracker «Archos Connected Self» Application Connecté pour votre confort L'ARCHOS Activity Tracker synchronise automatiquement votre activité quotidienne à votre smartphone ou votre tablette

Plus en détail

Flottes privatives Une gestion maîtrisée Fleet management The management expert

Flottes privatives Une gestion maîtrisée Fleet management The management expert Flottes privatives Une gestion maîtrisée Fleet management The management expert Créateur de solutions e@sy, la gestion maîtrisée des sites privés Distributeur carburant _Fuel dispenser Distributeur de

Plus en détail

Représenté par Eric Mamy A22 www.a22.fr présenté par CFR & CGL Consulting www.cgl-consulting.com

Représenté par Eric Mamy A22 www.a22.fr présenté par CFR & CGL Consulting www.cgl-consulting.com Représenté par Eric Mamy A22 www.a22.fr présenté par CFR & CGL Consulting www.cgl-consulting.com La Suite LOGIX La Suite LOGIX est un ensemble de produits pour le calcul et l optimisation complète des

Plus en détail

Chaîne logistique & TIC

Chaîne logistique & TIC Chaîne logistique & TIC (from commerce to e-commerce to c-commerce). 1 2 3 4 Les Les méthodologies méthodologies m ECR ECR Mise Mise en en œuvre œuvre d une d une d chaîne chaîne logistique intégrée. grée.

Plus en détail

Microsoft CRM, pilier du service support et de la gestion de GS1

Microsoft CRM, pilier du service support et de la gestion de GS1 Microsoft CRM 3.0 Microsoft CRM, pilier du service support et de la gestion de GS1 Overview Pays: Belgique Secteur: Informatique Profil GS1, ex-ean International, est la société qui se cache derrière les

Plus en détail

Ecologistics Luxembourg Workshop

Ecologistics Luxembourg Workshop Ecologistics Luxembourg Workshop 1 1. Introduction 2. 13:35-14:30 : L EPC et votre entreprise - Quelle valeur ajoutée pour votre entreprise? GS1 - L intégration de l EPC : retour d expérience. Up Trace

Plus en détail

Michael Benayoun Worldwide ECM Go To Market, IBM

Michael Benayoun Worldwide ECM Go To Market, IBM Essor du numérique, explosion du volume d informations L information d entreprise est-elle encore gérable? Michael Benayoun Worldwide ECM Go To Market, IBM Problématiques clés pour extraire la valeur métier

Plus en détail

F1 Security Requirement Check List (SRCL)

F1 Security Requirement Check List (SRCL) F1 Security Requirement Check List (SRCL) Liste de vérification des exigences relatives à la sécurité (LVERS) Cyber Protection Supply Arrangement (CPSA) Arrangement en matière d approvisionnement en cyberprotection

Plus en détail

Supply Chains aéronautiques et transformation de la logistique. 5 Mai 2010

Supply Chains aéronautiques et transformation de la logistique. 5 Mai 2010 Supply Chains aéronautiques et transformation de la logistique 5 Mai 2010 Sommaire Les Supply Chains Aéronautiques soumises à la pression économique Le projet de transformation logistique, fondation de

Plus en détail

Evaluation de la conformité du Système de validation Vaisala Veriteq vlog à la norme 21 CFR Part 11

Evaluation de la conformité du Système de validation Vaisala Veriteq vlog à la norme 21 CFR Part 11 / Livre blanc Evaluation de la conformité du Système de validation Vaisala Veriteq vlog à la norme 21 CFR Part 11 La norme 21 CFR Part 11 traduit l opinion de la FDA selon laquelle les risques de falsification,

Plus en détail

Les marchés Security La méthode The markets The approach

Les marchés Security La méthode The markets The approach Security Le Pôle italien de la sécurité Elsag Datamat, une société du Groupe Finmeccanica, représente le centre d excellence national pour la sécurité physique, logique et des réseaux de télécommunication.

Plus en détail

NÉGOCE ET DISTRIBUTION

NÉGOCE ET DISTRIBUTION NÉGOCE ET DISTRIBUTION Cap vers une gestion simplifiée OPTIMISEZ VOS CYCLES D ACHAT ET DE VENTE. AMÉLIOREZ LA GESTION DE VOS APPROVISIONNEMENTS, LA GESTION DE VOS STOCKS ET EMPLACEMENTS. CONTRÔLEZ ET MAÎTRISEZ

Plus en détail

LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples. Philippe-Pierre Dornier Michel Fender. Deuxième édition 2007

LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples. Philippe-Pierre Dornier Michel Fender. Deuxième édition 2007 Philippe-Pierre Dornier Michel Fender LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples Deuxième édition 2007, 2007 ISBN : 978-2-7081-3384-6 Sommaire Remerciements... V Préface...

Plus en détail

Séminaire Lean Enterprise Mardi 20 Juin 2006

Séminaire Lean Enterprise Mardi 20 Juin 2006 Bénéfices de solutions logicielles dans une démarche d amélioration continue Séminaire Lean Enterprise Mardi 20 Juin 2006 Bertrand Le Bourgeois Marc Charmetant, cpim 1 Oracle Corporation Création : 1977

Plus en détail

Software and Hardware Datasheet / Fiche technique du logiciel et du matériel

Software and Hardware Datasheet / Fiche technique du logiciel et du matériel Software and Hardware Datasheet / Fiche technique du logiciel et du matériel 1 System requirements Windows Windows 98, ME, 2000, XP, Vista 32/64, Seven 1 Ghz CPU 512 MB RAM 150 MB free disk space 1 CD

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Etude comparative des pratiques de l intelligence économique entre le Maroc, l Afrique du Sud et le Brésil Par: Mourad Oubrich 3 Plan de la présentation Contexte Cadre conceptuel de l IE Etude empirique

Plus en détail

l Amérique du Nord, l Amérique Centrale et du Sud, l Asie-Pacifique, l Europe, le Moyen-Orient et l Afrique

l Amérique du Nord, l Amérique Centrale et du Sud, l Asie-Pacifique, l Europe, le Moyen-Orient et l Afrique www.gxs.fr SM GXS Active Logistics Service d informations sur les commandes et les livraisons à la demande Les entreprises ont souvent besoin des informations les plus récentes sur leurs commandes et leurs

Plus en détail

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE David Pronier Country Manager Europe du Sud Motion Computing Pascal Detemmerman CEO SwissEnov Sommaire La Mobilité

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

Spécial Catégorie 6 Patch Cords

Spécial Catégorie 6 Patch Cords Spécial Catégorie 6 Patch Cords Patent Pending Sommaire 1 - Préliminaires... 2 2 Qu est ce qu apporte la catégorie 6... 3 3 Qu est ce que l interopérabilité...3 4 Ce que PatchSee annonçait en septembre

Plus en détail

Cliquez pour modifier les styles du texte du masque

Cliquez pour modifier les styles du texte du masque Cliquez pour modifier les styles du texte du Building & Utilities maintenance at SOLEIL Journée SINERGY 1 Utilities parameters The group Bât Infra guarantees the supply of the utilities in the SYNCHROTRON:

Plus en détail

Le MDM (Master Data Management) Pierre angulaire d'une bonne stratégie de management de l'information

Le MDM (Master Data Management) Pierre angulaire d'une bonne stratégie de management de l'information Darren Cooper Information Management Consultant, IBM Software Group 1st December, 2011 Le MDM (Master Data Management) Pierre angulaire d'une bonne stratégie de management de l'information Information

Plus en détail

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing.

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing. LA MAÎTRISE D UN MÉTIER Depuis plus de 20 ans, ADHETEC construit sa réputation sur la qualité de ses films adhésifs. Par la maîtrise de notre métier, nous apportons à vos applications la force d une offre

Plus en détail

Guide d implémentation des ISBN à 13 chiffres

Guide d implémentation des ISBN à 13 chiffres Guide d implémentation des ISBN à 13 chiffres International ISBN Agency Berlin 2004 Première édition 2004 by International ISBN Agency Staatsbibliothek zu Berlin Preussischer Kulturbesitz Permission est

Plus en détail

Manuel Codification. Belgium & Luxembourg

Manuel Codification. Belgium & Luxembourg Manuel Codification Belgium & Luxembourg Manuel Codification mars 2008 Préface Les entreprises trouveront dans ce manuel d utilisateur une introduction simple et conviviale aux spécifications internationales

Plus en détail

Solutions Dell Networking pour le Big Data. Philippe MARTIN Networking Sales Specialist - p_martin@dell.com

Solutions Dell Networking pour le Big Data. Philippe MARTIN Networking Sales Specialist - p_martin@dell.com Solutions Dell Networking pour le Big Data Philippe MARTIN Networking Sales Specialist - p_martin@dell.com Peut-on faire passer des big data avec un modem 56kbs?!?? Le réseau est souvent l oublié d un

Plus en détail

Salon Progilog Traçabilité Conférence d ouverture Mercredi 24 novembre 2010

Salon Progilog Traçabilité Conférence d ouverture Mercredi 24 novembre 2010 Salon Progilog Traçabilité Conférence d ouverture Mercredi 24 novembre 2010 Etat de l art des progiciels Supply Chain Dominique Dupuis, Directrice de la recherche, Le CXP Tout bien pesé. Sommaire Quelques

Plus en détail

ISO/IEC 27002. Comparatif entre la version 2013 et la version 2005

ISO/IEC 27002. Comparatif entre la version 2013 et la version 2005 ISO/IEC 27002 Comparatif entre la version 2013 et la version 2005 Évolutions du document Version Date Nature des modifications Auteur 1.0 22/07/2014 Version initiale ANSI Critère de diffusion Public Interne

Plus en détail

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 950 collaborateurs Europe 157 agences 22 pays 5 710 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 3 950

Plus en détail

«Le Web participatif et les contenus créés par les utilisateurs : Web 2.0, wikis et réseaux sociaux»

«Le Web participatif et les contenus créés par les utilisateurs : Web 2.0, wikis et réseaux sociaux» «Le Web participatif et les contenus créés par les utilisateurs : Web 2.0, wikis et réseaux sociaux» Le partage des contenus sur Internet : mythes et réalités L Association des services internet communautaires

Plus en détail

Guide d accompagnement.

Guide d accompagnement. RESSOURCE PME Cahier des charges pour un progiciel de gestion intégré (ERP) Guide d accompagnement. Ce document donne aux PME des clés pour mener à bien leur réflexion autour de la mise en place d une

Plus en détail

ITIL et les outils. À l ordre du jour. senté par Johanne L HeureuxL. Consultante. Mise en contexte Quelques exemples.

ITIL et les outils. À l ordre du jour. senté par Johanne L HeureuxL. Consultante. Mise en contexte Quelques exemples. ITIL et les outils Présent senté par Johanne L HeureuxL Consultante 1 À l ordre du jour Mise en contexte Quelques exemples BMC IBM Tivoli Microsoft En conclusion 2 Mise en contexte Pour passer de la théorie

Plus en détail

C F O N B. Comité Français d Organisation et de Normalisation Bancaires. LE VIREMENT SEPA «SEPA Credit Transfer»

C F O N B. Comité Français d Organisation et de Normalisation Bancaires. LE VIREMENT SEPA «SEPA Credit Transfer» C F O N B Comité Français d Organisation et de Normalisation Bancaires LE VIREMENT SEPA «SEPA Credit Transfer» Le texte intégral des Communications Adhérents émises depuis 1963 est disponible pour les

Plus en détail

Gouvernance et nouvelles règles d organisation

Gouvernance et nouvelles règles d organisation Gouvernance et nouvelles règles d organisation Didier Camous Strategy & Technology HP Software EMEA Copyright 2012 Hewlett-Packard Development Company, L.P. The information contained herein is subject

Plus en détail

22 ème congrès Fapics

22 ème congrès Fapics 22 ème congrès Fapics Invités par et avec la contribution de : Grâce à nos partenaires : Instituts de formation 22 ème congrès Fapics Cabinets de conseil : Grâce à nos sponsors : 22 ème congrès Fapics

Plus en détail

RFID: Middleware et intégration avec le système d'information Olivier Liechti

RFID: Middleware et intégration avec le système d'information Olivier Liechti RFID: Middleware et intégration avec le système d'information Olivier Liechti Sun Microsystems, Inc. Agenda Introduction > Vision et architecture Le rôle du middleware RFID > Gestion des données > Administration

Plus en détail

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui Management de la chaîne logistique Professeur Mohamed Reghioui M.Reghioui - 2012 1 Informations générales sur le module Intervenants: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com) Informations générales Répartition

Plus en détail

Public and European Business Law - Droit public et européen des affaires. Master I Law Level

Public and European Business Law - Droit public et européen des affaires. Master I Law Level Public and European Business Law - Droit public et européen des affaires Stéphane de La Rosa Master I Law Level Delivered Lectures Jean Monnet Chair «Droit de l Union Européenne et Mutations de l intégration

Plus en détail

La gestion des risques IT et l audit

La gestion des risques IT et l audit La gestion des risques IT et l audit 5èmé rencontre des experts auditeurs en sécurité de l information De l audit au management de la sécurité des systèmes d information 14 Février 2013 Qui sommes nous?

Plus en détail

NFC Near Field Communication

NFC Near Field Communication NFC Near Field Communication 19/11/2012 Aurèle Lenfant NFC - Near Field Communication 1 Sommaire! Introduction! Fonctionnement! Normes! Codage! Intérêts! Usages! Sécurité NFC - Near Field Communication

Plus en détail

Railway Operating Certificate Regulations. Règlement sur les certificats d exploitation de chemin de fer CODIFICATION CONSOLIDATION

Railway Operating Certificate Regulations. Règlement sur les certificats d exploitation de chemin de fer CODIFICATION CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Railway Operating Certificate Regulations Règlement sur les certificats d exploitation de chemin de fer SOR/2014-258 DORS/2014-258 Current to September 10, 2015 À jour

Plus en détail

Dossier 03 Périphériques d acquisition

Dossier 03 Périphériques d acquisition Dossier 03 Périphériques d acquisition I. PERIPHERIQUES D ACQUISITION... 1 II. CARACTERISTIQUES GENERALES... 2 A. CLAVIER... 2 B. SOURIS... 3 C. LECTEUR DE CODES A BARRES (OU CODE-BARRES)... 3 D. SCANNER...

Plus en détail

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION First Nations Assessment Inspection Regulations Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations SOR/2007-242 DORS/2007-242 Current to September

Plus en détail

Augmenter l efficacité et la sécurité avec la gestion des identités et le SSO

Augmenter l efficacité et la sécurité avec la gestion des identités et le SSO Augmenter l efficacité et la sécurité avec la gestion des identités et le SSO Alexandre Garret Directeur des opérations - Atheos Charles Tostain Consultant Sécurité - IBM 24 Juin 2009 2009 IBM Corporation

Plus en détail

Telephony over IP by. www.m2msoft.com

Telephony over IP by. www.m2msoft.com Telephony over IP by www.m2msoft.com Telephony over IP by ENTREPRISE Au delà des services standards, la téléphonie sur IP de M2Msoft offre aux entreprises le meilleur de la technologie avec : Mobilité,

Plus en détail

L offre IBM Software autour de la valeur métier

L offre IBM Software autour de la valeur métier IBM Frame Mai 2011 L offre IBM Software autour de la valeur métier Hervé Rolland - Vice Président, Software Group France Milestones that Matter: IBM Software Acquisitions Milestones that Matter: IBM Software

Plus en détail

GLOBAL and DOMESTIC TRANSPORT MANAGEMENT

GLOBAL and DOMESTIC TRANSPORT MANAGEMENT Executive MBA GLOBAL and DOMESTIC TRANSPORT MANAGEMENT Groupe ENOES 62 rue de Miromesnil 75008 PARIS E.S.T. - École Supérieure des Transports GLOBAL and DOMESTIC TRANSPORT MANAGEMENT Executive MBA part

Plus en détail

ORACLE WMS. Oracle WMS. Pour vos appels d offre. 8 e ÉDITION. Warehouse Management Systems

ORACLE WMS. Oracle WMS. Pour vos appels d offre. 8 e ÉDITION. Warehouse Management Systems Pour vos appels d offre Décembre 2014 WMS Warehouse Management Systems 8 e ÉDITION ORACLE Oracle WMS SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. Nom de la ORACLE société 2. Nom

Plus en détail

La diffusion du Registre du Commerce et des Sociétés en France

La diffusion du Registre du Commerce et des Sociétés en France La diffusion du Registre du Commerce et des Sociétés en France Electronic dissemination of the French Register of Commerce and Trade Jacques DOUCEDE Président du GIE Infogreffe - Greffier du Tribunal de

Plus en détail

LE CODE-BARRES EN MOUVEMENT

LE CODE-BARRES EN MOUVEMENT LE CODE-BARRES EN MOUVEMENT IMPRIMANTES D ÉTIQUETTES -LOGICIELS D ÉTIQUETAGE ET DE TRAÇABILITÉ IMPRESSION POSE - LECTURE CODES BARRES le logiciel de gestion d étiquetage et de traçabilité Le logiciel LEGITRACK

Plus en détail

Chapitre 1 Applications électroniques dans le secteur des textiles et des vêtements 1

Chapitre 1 Applications électroniques dans le secteur des textiles et des vêtements 1 Préface Remerciements Note vii xv Chapitre 1 Applications électroniques dans le secteur des textiles et des vêtements 1 Les conséquences de l'abolition des contingents 2 Les forces s'exerçant sur le marché

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Contact presse : Conchi Delage Zetes Tél : 46 11 43 00 Conchi.delage@fr.zetes.com Pour de plus amples informations : www.zetes.fr 1 Sommaire 1. Fiche d identité a) Positionnement

Plus en détail

Gestion des actifs critiques de votre entreprise avec IBM MAXIMO

Gestion des actifs critiques de votre entreprise avec IBM MAXIMO Gestion des actifs critiques de votre entreprise avec IBM MAXIMO Les Actifs de l Entreprise : Essentiels en période de crise! Source : LePoint.fr TIVOLI MAXIMO pour une gestion millimétr trée de vos Actifs

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation 2015 Catalogue de formation Training Catalog OpenIT S.A.R.L FORMATIONS GESTION DE PROJET Project Management Trainings Réf/Ref Intitulé/Title Durée/ Support Analyse et Préparation de projet/project preparation

Plus en détail

La relation DSI Utilisateur dans un contexte d infogérance

La relation DSI Utilisateur dans un contexte d infogérance La relation DSI Utilisateur dans un contexte d infogérance Michel Ducroizet 2004 Hewlett-Packard Development Company, L.P. The information contained herein is subject to change without notice La relation

Plus en détail