PROCEDURE DE Page n 1 sur 5

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROCEDURE DE Page n 1 sur 5"

Transcription

1 PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 CRÉATION REDACTION NOM FONCTION DATE Dr Monique Correspondante 2 avril 2005 MAIGNAN d Hémovigilance du CHU de Dr Marie-Pierre PUJOL Toulouse Correspondante d Hémovigilance du CHU de Toulouse 29/03/2010 Dr Salima Hémobiologiste 29/03/2010 MARTINEZ Médecin biologiste VÉRIFICATION Pr Pierre SIE Président du CSTH 29/03/2010 APPROBATION Cellule d approbation Approbation documents transversaux CHU Toulouse 19/05/2010 ANNEE DE REVISION 2012 HISTORIQUE DES MODIFICATIONS N version Date Nature Version 1 19 avril 2005 Création de la procédure Version 2 29/03/2010 Modification du contenu et des documents associés I - OBJET DU DOCUMENT Cette procédure décrit les 2 temps des contrôles ultimes pré transfusionnels : 1. Les contrôles ultimes de concordances à réaliser systématiquement pour tout PSL et, 2. Le contrôle ultime de compatibilité ABO à réaliser en plus pour tout CGR homologue ou autologue. II - DOMAINE D APPLICATION et DESTINATAIRES Toutes les Unités de Soins du CHU de Toulouse et son personnel soignant : médecins, IDE, Sages-Femmes.

2 PROCEDURE DE Page n 2 sur 5 III-DOCUMENT(S) DE REFERENCE Recommandations AFSSAPS août et juin Circulaire DGS/DHOS/AFSSaPS n du 15 décembre 2003 relative à la réalisation de l acte transfusionnel. Procédure de réception des PSL Procédure de l acte transfusionnel IV-DOCUMENTS ASSOCIES Feuillet bleu de l ordonnance des PSL Groupage sanguin valide pour la transfusion de tous les PSL : Résultat de RAI valide pour la transfusion de CGR Fiche de délivrance 2 fiches de traçabilité Carte de Contrôle ultime de compatibilité ABO : carte SERAFOL de BIOTEST pour la transfusion de CGR V DEFINITIONS ET ABREVIATIONS CGR : Concentré de Globules Rouges CPA : Concentré de Plaquettes d Aphérèse EFSPM : Établissement Français du Sang Pyrénées Méditerranée Examens IH : Examens d Immuno-Hématologie Groupage sanguin valide : 2 déterminations de groupe sanguin ABO-RH1, phénotype RH- KEL1 réalisées sur 2 prélèvements différents IDE : Infirmier Diplômé d Etat MCPS : Mélange de Concentrés Plaquettaires PFC : Plasma Frais Congelé PSL : Produits Sanguins Labiles Résultat de RAI valide : Recherche d Anticorps Irréguliers 1. réalisée dans un délai de temps correct avant la transfusion de CGR : 2. en règle générale, moins de 72 heures 3. parfois moins de 24h 4. peut être aussi de moins de 21 jours SRI : Serveur de Résultats Intranet VI-DESCRIPTIF La réalisation des contrôles ultimes pré transfusionnels doit impérativement respecter la règle des 3 unités pour assurer la sécurité transfusionnelle de votre patient : Unité de lieu : au lit du patient, Unité de temps : malade et PSL testés dans un même temps, Unité de personne : la personne qui contrôle est la personne qui débute la transfusion.

3 PROCEDURE DE Page n 3 sur 5 Les contrôles ultimes pré transfusionnels comportent deux étapes : 1)- Les contrôles ultimes de concordances pour tous les PSL Vérification de l identité du receveur - Soit en lui faisant décliner son identité : nom de naissance, prénom(s), nom marital ou usuel, date de naissance, sexe. - Soit en interrogeant les proches sur l identité du patient, - Soit en se rapportant à des documents d identification (carte d identité surtout) Concordance de l identité du receveur avec celle mentionnée sur : - Le feuillet bleu de l ordonnance de PSL, - Le document de groupage sanguin et - en cas de transfusion de CGR, les résultats de RAI, - La fiche de délivrance. Concordance du groupe sanguin entre celui : - du document de groupage sanguin, - de la fiche de délivrance, - de l étiquette du PSL Concordance des données d identification du PSL entre celles : - de l étiquette du PSL et - de la fiche de délivrance Vérification des date et heure de péremption du PSL 2) Le contrôle ultime de compatibilité ABO pour la transfusion de CGR : Définition : Le système ABO se caractérise : 1. par : la présence ou l absence des antigènes A et/ou B à la surface des globules rouges et 2. par la présence ou l absence des anticorps naturels anti-a et/ou anti-b dans le plasma. 3. Dans ce système ABO, on retrouve de façon systématique l anticorps naturel correspondant à l antigène que l on ne possède pas.

4 PROCEDURE DE Page n 4 sur 5 Le test de compatibilité ABO va rechercher 1. les antigènes érythrocytaires A et/ou B 2. des globules rouges du donneur et 3. des globules rouges du receveur 4. lorsqu on les met en présence d anticorps anti-a et anti-b. 5. Si l anticorps se fixe, cela signifie que l antigène correspondant est présent. In vitro, cette réaction spécifique antigène- anticorps se traduit par une agglutination des globules rouges. On étudie donc la concordance des réactions des globules rouges du donneur et du receveur mis en présence de sérums-tests anti-a et anti-b. Il est réalisé au lit du patient avant toute transfusion de CGR homologues ou autologues. Il est obligatoire pour tout CGR transfusé et quel que soit le degré d urgence. Responsabilités : C est un acte médical délégué 1. à une infirmière ou 2. à une sage femme 3. qui engage la responsabilité de cette dernière et 4. celle du médecin responsable de la transfusion. C est le dernier verrou fermant irrémédiablement la porte à tout accident d incompatibilité ABO. Préparation du matériel pour le contrôle ultime de compatibilité ABO : Il est conseillé de disposer d un plateau contenant : 1. Des gants à usage unique, des compresses et du matériel de désinfection, 2. Deux dispositifs à micro prélèvement, ou deux aiguilles fines (sous-cutanées), 3. Un agitateur à bout rond (tube ou ampoule), 4. Une ampoule de sérum physiologique, 5. La carte de contrôle ultime (conservée entre +2 C et +8 C) 6. dont la date de péremption et l aspect des anticorps doivent être vérifiés. Documenter la carte de contrôle ultime de compatibilité ABO 1. Identification complète du receveur, 2. étiquette code-barres du CGR à transfuser, 3. identification de l opérateur qui réalise le test avec 4. la date et l heure de la réalisation du test, 5. le nom du médecin responsable de la transfusion.)

5 PROCEDURE DE Page n 5 sur 5 Réalisation du test de compatibilité ABO LE PATIENT : > Piquer le bout du doigt du patient, > Déposer une goutte de sang du patient dans la case receveur, > Déposer sur la même ligne horizontale une à deux gouttes de sérum de chlorure de sodium 0.9% sur les anticorps déshydratés Anti-A (bleu) et Anti-B (jaune), > Mélanger avec l agitateur une goutte de sang du malade prise dans la case receveur avec chlorure de sodium à 0.9% déposé sur les anticorps anti-a (bleu), > Nettoyer l agitateur sur une compresse, > Mélanger avec l agitateur une goutte de sang du malade prise dans la case receveur avec le Chlorure de sodium à 0.9% déposé sur les anticorps anti-b (jaune), > Nettoyer l agitateur sur une compresse. LE CGR : > Piquer un boudin relié à la poche à transfuser avec une petite aiguille, > Déposer une goutte de sang du boudin dans la case donneur, > Déposer sur la même ligne horizontale une à deux gouttes de sérum de chlorure de sodium à 0.9% sur les anticorps déshydratés Anti-A (bleu) et Anti-B (jaune), > Mélanger avec l agitateur une goutte de sang du boudin prise dans la case donneur avec Chlorure de sodium à 0.9% déposé sur les anticorps anti-a (bleu), > Nettoyer l agitateur sur une compresse, > Mélanger avec l agitateur une goutte de sang du boudin prise dans la case donneur avec Chlorure de sodium à 0.9% déposé sur les anticorps anti-b (jaune), > Nettoyer l agitateur sur une compresse. Interprétation des résultats de compatibilité ABO entre le patient et le CGR 1. Remplir les cases prévues à cet effet sur la carte de contrôle ultime 2. en notant la présence ou non d agglutination. 3. les réactions des globules rouges du donneur et du receveur doivent être identiques ou compatibles. 4. Si les réactions des globules rouges du donneur et du receveur sont identiques, l IDE peut débuter la transfusion de CGR 5. Dans les autres cas, il faut prendre l avis du médecin responsable de la transfusion Toute discordance, non-conformité, difficulté ou doute dans l interprétation portant,soit sur les contrôles ultimes de concordances, soit sur le contrôle ultime de compatibilité ABO conduit à suspendre l acte transfusionnel et impose un contact avec le médecin responsable de la transfusion.

Transfusion sanguine. 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel

Transfusion sanguine. 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel Transfusion sanguine 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel UE 4.4 S4 : «Thérapeutiques et contribution au diagnostic médical» Transfusion

Plus en détail

LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION

LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION Être responsable Se reconnaître auteur incontestable de ses actes et en assumer

Plus en détail

Montbéliard Strasbourg

Montbéliard Strasbourg Vesoul Besançon Belfort Montbéliard Strasbourg Colmar Lons-le-Saunier Mulhouse Contrôle ultime pré-transfusionnel Travail interrégional Alsace - Franche-Comté Version 1-2008 Ont participé à la réalisation

Plus en détail

Etablissement de Soins

Etablissement de Soins Sécurité transfusionnelle au niveau d un Etablissement de Soins 1 Sur prescription médicale prélever en deux temps, en deux points de ponction et par deux opérateurs différents la première puis la seconde

Plus en détail

Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle

Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle Anomalie à l ETS Anomalie à l ETS Identification donneur sélection homonyme à l accueil collecte sélection homonyme

Plus en détail

Il y avait du soleil dans les chambres

Il y avait du soleil dans les chambres Il y avait du soleil dans les chambres Présenté par le Dr. Anne DAMAIS-CEPITELLI V ème journée de transfusion pratique - Institut Montsouris - 06 octobre 2011 1 Deux patientes à transfuser dans un service

Plus en détail

Prélèvements pré et post transfusionnels (groupage ABO RAI)

Prélèvements pré et post transfusionnels (groupage ABO RAI) Vesoul Belfort Montbéliard Strasbourg Besançon Colmar Lons-le-Saunier Mulhouse Prélèvements pré et post transfusionnels (groupage ABO RAI) Travail interrégional Alsace - Franche-Comté Version 1-2008 Ont

Plus en détail

Rôle de l infirmier dans la Transfusion Sanguine

Rôle de l infirmier dans la Transfusion Sanguine Rôle de l infirmier dans la Transfusion Sanguine XIème CONGRES NATIONAL 1ère JOURNEE DES INFIRMIERS EN HEMATOLOGIE 24-25 - 26 Avril 2014 Sheraton, Alger Dr N Ferroudj. Pr S Nekkal. Pr M Belhani CHU Béni

Plus en détail

ORGANISATION D'UN DEPOT DE DELIVRANCE DANS UN CENTRE HOSPITALIER

ORGANISATION D'UN DEPOT DE DELIVRANCE DANS UN CENTRE HOSPITALIER ORGANISATION D'UN DEPOT DE DELIVRANCE DANS UN CENTRE HOSPITALIER Expérience du CH de Vienne (Isère) B.RIVOIRE 12 Juin 2012 PRESENTATION Centre Hospitalier Lucien Hussel : Médecine, Chirurgie, Obstétrique,

Plus en détail

ENQUETE SUR LA CONFORMITE DE LA CARTE DE GROUPE SANGUIN. REGION LIMOUSIN enquête IHR 2005/2006

ENQUETE SUR LA CONFORMITE DE LA CARTE DE GROUPE SANGUIN. REGION LIMOUSIN enquête IHR 2005/2006 ENQUETE SUR LA CONFORMITE DE LA CARTE DE GROUPE SANGUIN REGION LIMOUSIN enquête IHR / Docteur Martine BESSE-MOREAU Coordonnateur Régional d Hémovigilance LIMOUSIN INTRODUCTION De nombreux dysfonctionnements

Plus en détail

LE DIRECTEUR GENERAL DE LA SANTE LE DIRECTEUR DE L'HOSPITALISATION ET DE L'ORGANISATION DES SOINS

LE DIRECTEUR GENERAL DE LA SANTE LE DIRECTEUR DE L'HOSPITALISATION ET DE L'ORGANISATION DES SOINS MINISTERE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES Direction générale Paris, de la santé Sous direction de la politique des produits de santé (SD3) Sous direction de la qualité du système

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION I- PERSONNEL 41 I-1 Le responsable de la distribution 41 I-2 Les autres personnels 42 II- LOCAUX 42 III- DISTRIBUTION 42 III-1 Attribution nominative 43 III-1-1

Plus en détail

Le processus transfusionnel

Le processus transfusionnel Le processus transfusionnel Description des étapes successives de réalisation d un acte transfusionnel, dans le but de maîtriser au mieux les paramètres de ces étapes pour la qualité et la sécurité de

Plus en détail

La transfusion pédiatrique

La transfusion pédiatrique La transfusion pédiatrique Qualifications / Transformations Prescription - mode d'emploi Dr Laurent Bardiaux EFS - Bourgogne - Franche-Comté Site de Besançon LB Mars 2011 La transfusion pédiatrique La

Plus en détail

LES DIFFERENTS PSL : qualifications, transformations et leurs indications

LES DIFFERENTS PSL : qualifications, transformations et leurs indications ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG L Etablissement français du sang LES DIFFERENTS PSL : qualifications, transformations et leurs indications Dr Anne-Lise MARACHET DIU Cancérologie/Hématologie EFS IDF- Site

Plus en détail

Stand 6 : les groupes sanguins.

Stand 6 : les groupes sanguins. 22 Stand 6 : les groupes sanguins. 2 e groupe En 1900, le médecin viennois Karl Landsteiner fait une expérience. Avec du sang prélevé chez ses collaborateurs, il mélange aléatoirement les globules rouges

Plus en détail

CAS CLINIQUES. CAS CLINIQUE n 1 14/05/2012. Patiente née en 1970. Allogreffe de CSH prévue dans 3 semaines

CAS CLINIQUES. CAS CLINIQUE n 1 14/05/2012. Patiente née en 1970. Allogreffe de CSH prévue dans 3 semaines ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG CAS CLINIQUE n 1 Patiente née en 1970 CAS CLINIQUES Allogreffe de CSH prévue dans 3 semaines Prescription de 2 CGR et CP (Hb : 7,5 g/dl et plaquettes = 12 000/mm 3 ) sans

Plus en détail

Contrôle Ultime AU LIT DU MALADE V4-1003

Contrôle Ultime AU LIT DU MALADE V4-1003 Contrôle Ultime AU LIT DU MALADE Contrôle ultime au lit du malade Pour augmenter la sécurité transfusionnelle en évitant les incompatibilités de groupe sanguin : Ayez le bon réflexe avec la Safety Card

Plus en détail

Remerciements aux organisateurs. Pas de conflit d'intérêt. 1 V. Lovi Reims Juin 2014

Remerciements aux organisateurs. Pas de conflit d'intérêt. 1 V. Lovi Reims Juin 2014 Remerciements aux organisateurs Pas de conflit d'intérêt 1 V. Lovi Reims Juin 2014 De la prescription des PSL à la gestion du stock au dépôt de 2 V. Lovi Reims Juin 2014 délivrance Vème Journée inter-régionale

Plus en détail

Hémovigilance et sécurité transfusionnelle : incidents, accidents immédiats

Hémovigilance et sécurité transfusionnelle : incidents, accidents immédiats Hémovigilance et sécurité transfusionnelle : incidents, accidents immédiats La Transfusion en France 3 millions de produits sanguins transfusés chaque année À 500 000 receveurs 1,5 millions de donneurs

Plus en détail

CONTROLE PRE-TRANSFUSIONNEL ULTIME

CONTROLE PRE-TRANSFUSIONNEL ULTIME CONTROLE PRE-TRANSFUSIONNEL ULTIME Docteur Delphine TAVERNE Coordonnateur Régional d Hémovigilance DRASS Nord Pas-de-Calais Docteur Hervé BISIAU Correspondant d Hémovigilance Centre Hospitalier de Valenciennes

Plus en détail

Les Echanges de Données Informatisées (EDI) en Nord de France

Les Echanges de Données Informatisées (EDI) en Nord de France Les Echanges de Données Informatisées (EDI) en Nord de France M. Jean-Pierre BECQUART Directeur Informatique E.F.S Nord de France Dr. Bachir BRAHIMI Coordonnateur Régional d Hémovigilance DRASS Picardie

Plus en détail

Quizz d éd. évaluation. Simulation. 18 e Journée d actualisation des connaissances en pratique transfusionnelle

Quizz d éd. évaluation. Simulation. 18 e Journée d actualisation des connaissances en pratique transfusionnelle Simulation Quizz d éd évaluation 18 e Journée d actualisation des connaissances en pratique transfusionnelle Unité de Sécurité Transfusionnelle et d Hémovigilance CHU de Bordeaux La sécurits curité transfusionnelle

Plus en détail

Une évaluation des pratiques transfusionnelles au CHU de Nantes en 2012 Xème Congrès National d Hémovigilance et de Sécurité Transfusionnelle

Une évaluation des pratiques transfusionnelles au CHU de Nantes en 2012 Xème Congrès National d Hémovigilance et de Sécurité Transfusionnelle Une évaluation des pratiques transfusionnelles au CHU de Nantes en 2012 Xème Congrès National d Hémovigilance et de Sécurité Transfusionnelle Nantes - Jeudi 15 novembre 2012 Léa Bruneau - Dr JC. Rigal

Plus en détail

RAPPELS concernant : Les BONNES PRATIQUES TRANSFUSIONNELLES. Le processus transfusionnel Les Produits Sanguins Labiles L EFS

RAPPELS concernant : Les BONNES PRATIQUES TRANSFUSIONNELLES. Le processus transfusionnel Les Produits Sanguins Labiles L EFS RAPPELS concernant : Les BONNES PRATIQUES TRANSFUSIONNELLES Le processus transfusionnel Les Produits Sanguins Labiles L EFS Notions d IMMUNO-HEMATOLOGIE pour la formation initiale et continue destinée

Plus en détail

Dépôts de PSL quels moyens pour quel dépôt? Françoise CHENAIS

Dépôts de PSL quels moyens pour quel dépôt? Françoise CHENAIS Dépôts de PSL quels moyens pour quel dépôt? Françoise CHENAIS 1 Enceinte de stockage Personnel Responsable + remplaçant Dossier de qualification À la mise en service Après maintenance curative Entretien

Plus en détail

Votre kit de communication 2016

Votre kit de communication 2016 Votre kit de communication 2016 Ce kit met à votre disposition des éléments écrits et visuels afin de diffuser cette campagne. Par ailleurs, il vous permettra d alimenter vos différents supports de communication

Plus en détail

Titre : Manuel de prélèvement des examens réalisés au laboratoire d Immuno-hématologie. Approbateur : V. Ferrera

Titre : Manuel de prélèvement des examens réalisés au laboratoire d Immuno-hématologie. Approbateur : V. Ferrera LAB IHE PR 002 G 12 EFS Alpes-Méditerranée 1/13 Titre : Manuel de prélèvement des examens réalisés au laboratoire d Immuno-hématologie érythcahier Erythrocytaire des charges Revue de Contrat prélèvements

Plus en détail

FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION

FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION Madame, Monsieur, Si votre état de santé nécessite une transfusion sanguine, ce document est destiné à vous informer sur les avantages et les risques de la transfusion,

Plus en détail

Par Nicolas MOREL Mise à jour du 29 novembre 2015

Par Nicolas MOREL Mise à jour du 29 novembre 2015 Par Nicolas MOREL Mise à jour du 29 novembre 2015 Composition du sang : Plasma Globules rouges Globules blancs Plaquettes 55 % du total 4,5 à 5 millions par mm3 7 000 par mm3 250 000 à 400 000 par mm3

Plus en détail

INDICATEUR DE QUALITE

INDICATEUR DE QUALITE Direction de la Santé Publique et de l Offre Médico-Sociale Département de Sécurité des Soins et des Produits de Santé Cellule Régionale d Hémovigilance LE DOSSIER TRANSFUSIONNEL : INDICATEUR DE QUALITE

Plus en détail

2 ) LE SYSTEME ABO : Le système de groupes érythrocytaires (= premier groupe tissulaire) a été découvert grâce aux travaux de Landsteiner en 1900.

2 ) LE SYSTEME ABO : Le système de groupes érythrocytaires (= premier groupe tissulaire) a été découvert grâce aux travaux de Landsteiner en 1900. 04.01.00. GROUPES SANGUINS Dr Deschamps 1 ) DEFINITION : a) Groupe : Ensemble d individus qui ont un caractère en commun et se distinguent ainsi des autres. b) Sanguin : Concerne une cellule ou une molécule

Plus en détail

Cours sur l anémie hémolytique du nouveau-né

Cours sur l anémie hémolytique du nouveau-né Cours sur l anémie hémolytique du nouveau-né né Dr Marie-José STELLING Musée des grenouilles à Estavayer-le-Lac Anémie hémolytique du nouveau-né né Trois conditions doivent être réunies: présence d un

Plus en détail

Méthode originale de l évaluation des pratiques professionnelles autour du prélèvements des échantillons pour Groupage Sanguin

Méthode originale de l évaluation des pratiques professionnelles autour du prélèvements des échantillons pour Groupage Sanguin 1ére Journée Régionale de la Transfusion Jeudi 02 février 2012 Méthode originale de l évaluation des pratiques professionnelles autour du prélèvements des échantillons pour Groupage Sanguin Aphérèse Thérapeutique

Plus en détail

Désinfection et stérilisation des dispositifs médicaux réutilisables

Désinfection et stérilisation des dispositifs médicaux réutilisables 7 SOINS D HYGIÈNE ET DE CONFORT, TOILETTE Désinfection et stérilisation des dispositifs médicaux réutilisables Temps prévu de préparation : variable Temps prévu pour le soin : variable C3, capacité 4,

Plus en détail

LES PRODUITS SANGUINS LABILES

LES PRODUITS SANGUINS LABILES LES PRODUITS SANGUINS LABILES Il existe d autres produits sanguins : les produits sanguins stables appelés aujourd hui médicaments dérivés du sang (MDS). Les 2 familles de produits sont des produits sanguins

Plus en détail

LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble

LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble Schéma général d une délivrance et de sa réception

Plus en détail

Commande de produits sanguins au laboratoire d'immuno-hématologie de Pourtalès.

Commande de produits sanguins au laboratoire d'immuno-hématologie de Pourtalès. Commande de concentré érythrocytaire (CE) naissance complète) appelle le laboratoire d immuno-hématologie au 3. La laborantine donne les indications à suivre pour le ou les prélèvements nécessaires. Pour

Plus en détail

Transfuser en O négatif : Comment concilier disponibilité et Sécurité Transfusionnelle?

Transfuser en O négatif : Comment concilier disponibilité et Sécurité Transfusionnelle? Transfuser en O négatif : Comment concilier disponibilité et Sécurité Transfusionnelle? 3 ème réunion Inter-régionale d Hémovigilance du Nord de France Amiens - le 24 Novembre 2009 Docteur Elisabeth COQUIN

Plus en détail

AVANT LA TRANSFUSION PRESCRIRE ET COMMANDER

AVANT LA TRANSFUSION PRESCRIRE ET COMMANDER AVANT LA TRANSFUSION PRESCRIRE ET COMMANDER La prescription d'une transfusion Elle requiert le consentement éclairé du patient chaque fois que possible. La prescription est signée par le médecin prescripteur

Plus en détail

LISTES DETAILLEES DES EXAMENS DU LABORATOIRE IHG

LISTES DETAILLEES DES EXAMENS DU LABORATOIRE IHG Nom Prénom Rédaction V.Lachaume - N.Raynal G.Dautin Vérification P.Joubaud M.Slimane V.Ratié Visa coordonnateur Service Laboratoire IHG C. Krausé, Saône,, Nevers, Recherche et détermination d'antigènes

Plus en détail

LA TRANSFUSION EN SITUATION D EXCEPTION

LA TRANSFUSION EN SITUATION D EXCEPTION LA TRANSFUSION EN SITUATION D EXCEPTION Expérience du service de santé des armées SFVTT-2010 A. SAILLIOL, E. PEYTEL Les situations d exception pour le SSA 1. Opérations militaires hors du territoire français

Plus en détail

ETUDE REHAL Évaluation des connaissances et pratiques en transfusion

ETUDE REHAL Évaluation des connaissances et pratiques en transfusion Direction de la Santé Publique et de l Offre Médico-Sociale Département de Sécurité des Soins et des Produits de Santé Cellule Régionale d Hémovigilance ETUDE REHAL Dr Christian HADRZYNSKI Coordonnateur

Plus en détail

Transfusion de P.S.L. dans un établissement de soins (E.S.)

Transfusion de P.S.L. dans un établissement de soins (E.S.) Transfusion de P.S.L. dans un établissement de soins (E.S.) Expérience des E.H.du Bessin Mise en place du logiciel d hémovigilance CURSUS 2 Logiciel CURSUS 2 PC des salles de soins Avril 2003 : opérationnel

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE

MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE Laboratoire d'immuno Hématologie Erythrocytaire Établissement Français du Sang Rue du Coup de Main CS 40511 97 206 Fort de France

Plus en détail

DECLARATION 29/06/2016. AU 37 Traitements des données de santé par messagerie sécurisée

DECLARATION 29/06/2016. AU 37 Traitements des données de santé par messagerie sécurisée DECLARATION 29/06/2016 AU 37 Traitements des données de santé par messagerie sécurisée TRAITEMENTS DES DONNÉES DE SANTÉ PAR MESSAGERIE SÉCURISÉE (Déclaration N 37 ) L'autorisation unique AU-037 encadre

Plus en détail

PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 1/8

PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 1/8 PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 1/8 Titre : Cahier des charges prélèvements sanguins pour analyses d immuno-hématologie Erythrocytaire (manuel de prélèvement) Référence : PRO IHC 002 E 10 Responsable

Plus en détail

SYMPTOMATOLOGIE DES URINES

SYMPTOMATOLOGIE DES URINES SYMPTOMATOLOGIE DES URINES OBJECTIFS SPECIFIQUES : A la fin du cours les étudiants de l année commun (infirmier ou sage femme) devront être capable de : 1- Décrire la physiologie de système urinaire 2-

Plus en détail

ANALYSES DE MÉDECINE TRANSFUSIONNELLE CHEZ LE PATIENT

ANALYSES DE MÉDECINE TRANSFUSIONNELLE CHEZ LE PATIENT ANALYSES DE MÉDECINE TRANSFUSIONNELLE CHEZ LE PATIENT Recommandations de l ASMT et de T-CH CRS à l attention du personnel de laboratoire et des établissements de soin sur les analyses immuno-hématologiques

Plus en détail

Zone de commentaires. Convention EFS / ES ( document à joindre) II, Les systèmes d'information OUI NON NC Zone de commentaires. Zone de commentaires

Zone de commentaires. Convention EFS / ES ( document à joindre) II, Les systèmes d'information OUI NON NC Zone de commentaires. Zone de commentaires 5. ENSEMBLE DES PIECES CONSTITUANT LE DOSSIER A FOURNIR A L'AGENCE REGIONALE DE L'HOSPITALISATION POUR UNE DEMANDE D AUTORISATION DE FONCTIONNEMENT D UN DEPÔT DE SANG DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE I.

Plus en détail

La transfusion en urgence

La transfusion en urgence 53 e congrès national d anesthésie et de réanimation. Infirmiers. Infirmier(e)s d urgence 2011 Sfar. Tous droits réservés. La transfusion en urgence B. Hauton 1 M. Thicoïpé 2 T. Martinez 3 I. Roger 4 1

Plus en détail

HEMOVIGILANCE ET SECURITE TRANSFUSIONNELLE IDENTITOVIGILANCE

HEMOVIGILANCE ET SECURITE TRANSFUSIONNELLE IDENTITOVIGILANCE HEMOVIGILANCE ET SECURITE TRANSFUSIONNELLE IDENTITOVIGILANCE Hémovigilance Historique Traçabilité des produits sanguins: enregistrer la preuve de la transfusion de telle poche pour tel patient Effets indésirables

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE SYNTHÈSE DE L RECOMMNDTION DE ONNE PRTIQUE Transfusions de globules rouges homologues : produits, indications, alternatives nesthésie, réanimation, chirurgie, urgence Novembre 2014 NÉMIE IGUË Indication,

Plus en détail

Une situation confuse!

Une situation confuse! Une situation confuse! Présenté par le Dr. Pascale RENOM 1 L alarme Au dépôt-relais hospitalier : un ASH et une IDE ramènent 2 CGR délivrés 5 minutes auparavant «les poches n ont pas le bon numéro» 2 Les

Plus en détail

Sécurité transfusionnelle. transfusionnel par. au niveau d un d. Etablissement de Soins. pour recherche des agglutinines. et détermination ABO

Sécurité transfusionnelle. transfusionnel par. au niveau d un d. Etablissement de Soins. pour recherche des agglutinines. et détermination ABO Sécurité transfusionnelle au niveau d un d Etablissement de Soins Prélèvements pour recherche des agglutinines irréguli gulières et détermination O Marc Pellerin - mars 2007 1 Marc Pellerin - mars 2007

Plus en détail

Contrôle de l apprentissage

Contrôle de l apprentissage Niveau 1 07 / Le sang Information pour l enseignant 1/5 Sujet Information pour les élèves dans son intégralité Devoir Les élèves répondent au test. Matériel Type de travail Travail individuel Durée 45

Plus en détail

SFVTT (Société Française de Vigilance et de Thérapeutique Transfusionnelle)

SFVTT (Société Française de Vigilance et de Thérapeutique Transfusionnelle) SFVTT (Société Française de Vigilance et de Thérapeutique Transfusionnelle) 5 ème Journée de Transfusion Pratique Jeudi 6 octobre 2011 Mesures prises en 2010 pour améliorer la sécurité et la qualité des

Plus en détail

PROCEDURE GESTION DOCUMENTAIRE : «MAITRISE DES DOCUMENTS QUALITE INTERNES» HISTORIQUE Rédacteur (nom, visa)

PROCEDURE GESTION DOCUMENTAIRE : «MAITRISE DES DOCUMENTS QUALITE INTERNES» HISTORIQUE Rédacteur (nom, visa) PROCEDURE GESTION DOCUMENTAIRE : «MAITRISE DES DOCUMENTS Réf du document : PROC/GED/130507 Pages : QUALITE INTERNES» Version n : 1 SOMMAIRE : 1. Objet 2. Champ d application 3. Responsabilités 4. Documents

Plus en détail

ANALYSES DE MÉDECINE TRANSFUSIONNELLES CHEZ LE PATIENT

ANALYSES DE MÉDECINE TRANSFUSIONNELLES CHEZ LE PATIENT ANALYSES DE MÉDECINE TRANSFUSIONNELLES CHEZ LE PATIENT Recommandations de l ASMT et de T-CH CRS à l attention du personnel de laboratoire et des établissements de soin sur les analyses immuno-hématologiques

Plus en détail

Informatisation des données transfusionnelles

Informatisation des données transfusionnelles Informatisation des données transfusionnelles Dr Marie-France Angelini Tibert Coordonnateure régionale d hémovigilance Réunion - Mayotte Objectifs Optimiser et sécuriser les circuits Optimiser et sécuriser

Plus en détail

La Carte Vitale : réussir son intégration dans le SIH. 27 janvier 2009 Jean-Marc Zimmermann

La Carte Vitale : réussir son intégration dans le SIH. 27 janvier 2009 Jean-Marc Zimmermann La Carte Vitale : réussir son intégration dans le SIH 27 janvier 2009 Jean-Marc Zimmermann 1 Le Groupe CAPIO Groupe de cliniques privées européen fondé en 1994 en Suède 26 cliniques en France 21 établissements

Plus en détail

Municipalité de Sainte-Cécile-de-Milton

Municipalité de Sainte-Cécile-de-Milton Province de Québec Municipalité de régionale de Comté de La Haute-Yamaska Municipalité de Sainte-Cécile-de-Milton RÈGLEMENT 491-2011 RÈGLEMENT FIXANT LES MODALITÉS DE LA PRISE EN CHARGE PAR LA MUNICIPALITÉ

Plus en détail

Transfusion de globules rouges homologues : produits, indications alternatives

Transfusion de globules rouges homologues : produits, indications alternatives RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Transfusion de globules rouges homologues : produits, indications alternatives Méthode Recommandations pour la pratique clinique RECOMMANDATIONS Novembre 2014 Les recommandations

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT TRANSFUSE

LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT TRANSFUSE Commentaires : LA PRISE EN CHARGE Page : 1 sur 6 Description Objet : Ce protocole décrit l acte transfusionnel. Objectif : s assurer du respect des règles transfusionnelles. Documentation Documents de

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE.

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE. COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE Octobre 2003 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante

La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante Édition 2015 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE EXONÉRANTE Votre médecin traitant a établi pour vous une demande de prise

Plus en détail

www.etablissement-francais-du-sang.fr E.R.A. Echanges des Résultats d Analyses

www.etablissement-francais-du-sang.fr E.R.A. Echanges des Résultats d Analyses www.etablissement-francais-du-sang.fr E.R.A. Echanges des Résultats d Analyses E.R.A. L EFS, les Etablissements de Santé et les laboratoires effectuant des analyses d I.H. pour des patients susceptibles

Plus en détail

Module de Réa-Urgence Soin infirmier : les Gaz du sang 13/02/2013 1

Module de Réa-Urgence Soin infirmier : les Gaz du sang 13/02/2013 1 Module de Réa-Urgence Soin infirmier : les Gaz du sang 13/02/2013 1 PLAN 1.Définition 2.Aspect législatif 3.Gaz du sang par ponction: rôle IDE 3.1.Préparation matériel / personne 3.2.Réalisation du soin

Plus en détail

DIRECTIVE ADMINISTRATIVE EXPLOITATION

DIRECTIVE ADMINISTRATIVE EXPLOITATION Politique de gestion de l inventaire et des retours des Présentée par : Sylvie Thibault Directrice des relations avec les centres hospitaliers Autorisée pour publication par : Guy Lafrenière Vice-président

Plus en détail

La version électronique fait foi

La version électronique fait foi Page 1/6 Localisation : Classeur VERT Disponible sur Intranet A revoir : 10/2015 Objet : La présente procédure a pour objet de décrire les responsabilités et les principes pour la réalisation des prélèvements.

Plus en détail

EFS/ES Une collaboration efficace pour la récupération d une erreur

EFS/ES Une collaboration efficace pour la récupération d une erreur EFS/ES Une collaboration efficace pour la récupération d une erreur 5ème journée de transfusion pratique de la SFVTT Jeudi 06 Octobre 2011 Institut Montsouris V ème journée de transfusion pratique - Institut

Plus en détail

EVOLUTION DE CESSIONS DES PSL ET OBJECTIFS 2013 EN AQUITAINE-LIMOUSIN

EVOLUTION DE CESSIONS DES PSL ET OBJECTIFS 2013 EN AQUITAINE-LIMOUSIN REHAL : actualités et perspectives; 10 ème journée 22 novembre 2012 EVOLUTION DE CESSIONS DES PSL ET OBJECTIFS 2013 EN AQUITAINE-LIMOUSIN Dr Azzedine ASSAL Directeur EFS-AQLI LA RÉGION AQUITAINE-LIMOUSIN

Plus en détail

DEPOTS DE SANG CADRE LEGAL ET REGLEMENTAIRE

DEPOTS DE SANG CADRE LEGAL ET REGLEMENTAIRE DEPOTS DE SANG CADRE LEGAL ET REGLEMENTAIRE LES NOUVELLES DONNES Marie-Odile MANSARD 5 février 2008 DEUX DECRETS Décret n 2006-99 du 1er février 2006 relatif à l'etablissement français du sang et à l'hémovigilance

Plus en détail

A.E.S. en laboratoires

A.E.S. en laboratoires A.E.S. en laboratoires S.Touche médecin du travail C.H.U. de Reims, commission laboratoire INRS - GERES Circonstances d exposition au risque d A.E.S. en laboratoires Réalisation des prélèvements - au laboratoire

Plus en détail

PROCEDURE AUDIT QUALITE INTERNES, FOURNISSEURS ET SOUS- TRAITANTS

PROCEDURE AUDIT QUALITE INTERNES, FOURNISSEURS ET SOUS- TRAITANTS PROCEDURE AUDIT QUALITE INTERNES, FOURNISSEURS ET SOUS- TRAITANTS Procédure Audit qualité internes Révision : 0 N : PROC22 Page : 1/4 Responsables de fabrication Responsable du laboratoire et de la Qualité

Plus en détail

Permanence d Accès aux Soins de Santé CHU de Nice

Permanence d Accès aux Soins de Santé CHU de Nice 04 92 03 32 13 Permanence d Accès aux Soins de Santé CHU de Nice Comment répondre à la précarité aux urgences? Dr Pierre-Marie TARDIEUX Responsable PASS du CHU de NICE Vous rêvez d action, de mouvement

Plus en détail

CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00)

CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00) Rabat, le 11 mars 2002 CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00) RELATIVE A LA RELATION ENTRE LES SOCIETES DE BOURSE ET LEUR CLIENTELE DANS LE CADRE DE L ACTIVITE D INTERMEDIATION Aux

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100%? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Caisse Nationale

Plus en détail

DON DE SANG. Label Don de Soi

DON DE SANG. Label Don de Soi DON DE SANG Label Don de Soi 2015 SOMMAIRE Les différents types de dons p.3 Le don de sang total Le don de plasma Le don de plaquettes Le don de moelle osseuse Que soigne-t-on avec un don de sang? p.7

Plus en détail

Les échanges érythrocytaires en France état des lieux et pratiques. Françoise DRISS UTT CHU Bicêtre

Les échanges érythrocytaires en France état des lieux et pratiques. Françoise DRISS UTT CHU Bicêtre Les échanges érythrocytaires en France état des lieux et pratiques Françoise DRISS UTT CHU Bicêtre Congrès de la SFTS du septembre Introduction Au sein de la Société Française d Hémaphérèse, nous avons

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION SOMMAIRE

RECUEIL DE LEGISLATION SOMMAIRE 779 MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 49 21 juillet 1967 SOMMAIRE Loi du 19 juin 1967 portant approbation

Plus en détail

Constitution du dossier transfusionnel

Constitution du dossier transfusionnel Constitution du dossier transfusionnel R e c o m m a n d a t i o n s Constitution du dossier transfusionnel - Recommandations TABLE DES MATIERES INTRODUCTION Page 4 I - METHODOLOGIE Page 5 I.1 Composition

Plus en détail

Hémovigilance et Sécurité Transfusionnelle. Hémovigilance. Aspects réglementaires. Aspects réglementaires

Hémovigilance et Sécurité Transfusionnelle. Hémovigilance. Aspects réglementaires. Aspects réglementaires Hémovigilance et Sécurité Transfusionnelle Hémovigilance Aspects réglementaires Définition de l hémovigilance : loi 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique l ensemble des procédures

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE Article 1 er : Objet du présent règlement intérieur Le présent règlement intérieur a pour objet, dans le cadre des lois et règlements en vigueur, de fixer la composition

Plus en détail

FICHE D'INSCRIPTION. Dépôt des dossiers. Jusqu'au 6 juillet 2015 De 9h30 à 12h00 et de 13h30 à 16h30

FICHE D'INSCRIPTION. Dépôt des dossiers. Jusqu'au 6 juillet 2015 De 9h30 à 12h00 et de 13h30 à 16h30 FICHE D'INSCRIPTION Dépôt des dossiers Jusqu'au 6 juillet 2015 De 9h30 à 12h00 et de 13h30 à 16h30 Instituts de Formation du CHSF Chemin des Mozards 91100 Corbeil-Essonnes Tout dossier incomplet ne sera

Plus en détail

Chap.4 LES GROUPES SANGUINS

Chap.4 LES GROUPES SANGUINS Chap.4 LES GROUPES SANGUINS O B B O A A AB A B AB O O A A O AB AB I- I-Le Système ABO A) A) Historique B) B) Principe du du Système ABO : 1) 1) Des Des Antigènes nes àla la surface des des hématies ::

Plus en détail

ÉPREUVES DE SÉLECTION 2014

ÉPREUVES DE SÉLECTION 2014 ÉPREUVES DE SÉLECTION 2014 Règlement des épreuves de sélection de l Institut de formation d aides-soignants d ANCENIS (Loire-Atlantique) Références réglementaires : Arrêté du 22 octobre 2005 modifié relatif

Plus en détail

D O S S I E R I N D I V I D U E L INDISPENSABLE POUR VOTRE SALAIRE A RETOURNER DUMENT COMPLETE ET SIGNE AVANT LE 14/10/2015 A :

D O S S I E R I N D I V I D U E L INDISPENSABLE POUR VOTRE SALAIRE A RETOURNER DUMENT COMPLETE ET SIGNE AVANT LE 14/10/2015 A : INTERNES : Internes Médecine Générale, Odontologie et Pharmacie Melle BLANCHARDON : 05.61.77.82.31 Internes Spécialités Melle BLAZY : 05.61.77.85.62 D O S S I E R I N D I V I D U E L INDISPENSABLE POUR

Plus en détail

Analyse du processus d annonce GUIDE DE REMPLISSAGE DU QUESTIONNAIRE DOSSIER-PATIENT

Analyse du processus d annonce GUIDE DE REMPLISSAGE DU QUESTIONNAIRE DOSSIER-PATIENT Analyse du processus d annonce GUIDE DE REMPLISSAGE DU QUESTIONNAIRE DOSSIER-PATIENT Critères d inclusion des patients Inclusion Patient âgé d au moins 18 ans Patient atteint d un nouveau cancer découvert

Plus en détail

ET SA GÉNÉTIQUE. Dr Dominique RIGAL - EFS de Lyon et Pr Luc CHABANNE - ENV de Lyon

ET SA GÉNÉTIQUE. Dr Dominique RIGAL - EFS de Lyon et Pr Luc CHABANNE - ENV de Lyon LE SYSTÈME DE GROUPE SANGUIN CHEZ LE CHAT ET SA GÉNÉTIQUE Dr Dominique RIGAL - EFS de Lyon et Pr Luc CHABANNE - ENV de Lyon I/ LE SYSTÈME DE GROUPE SANGUIN CHEZ LE CHAT Le système de groupe sanguin du

Plus en détail

Plaquettes : MCP ou CPA?

Plaquettes : MCP ou CPA? Plaquettes : MCP ou CPA? Dr Michel JEANNE Directeur Adjoint EFS Aquitaine Limousin IX ème Journée Hémovigilance du REHAL 24 novembre 2011 Concentrés de Plaquettes Déleucocytés Plaquettes = Cellules du

Plus en détail

POLITIQUE ET PROCÉDURES

POLITIQUE ET PROCÉDURES pprouvé N/ 1. BUT Décrire les étapes à suivre lorsqu une demande de don autologue, dirigé ou de don désigné est requise par le médecin. 2. POLITIQUE(S) SSOCIÉE(S) ucune 3. CONTEXTE / PORTÉE Cette procédure

Plus en détail

La transfusion: aspects pratiques en urgence

La transfusion: aspects pratiques en urgence La transfusion: aspects pratiques en urgence Procédure pôle URM-CHU Nancy Procédure régionale pré-hospitalière Dr ROUGE ACC Réanimation Médicale CHU Nancy GENERALITES Anémie:

Plus en détail

Plan de continuité. Station de traitement et. de distribution de l'eau potable OPITCIWAN POUR ASSISTANCE APPELER. Éric Sioui (418) 882-8820

Plan de continuité. Station de traitement et. de distribution de l'eau potable OPITCIWAN POUR ASSISTANCE APPELER. Éric Sioui (418) 882-8820 Plan de continuité Station de traitement et de distribution de l'eau potable OPITCIWAN POUR ASSISTANCE APPELER Éric Sioui (418) 882-8820 Description des équipements et Plan de continuité En premier lieu,

Plus en détail

Identification des échantillons

Identification des échantillons Identification des échantillons L identification des échantillons doit être effectuée par le préleveur au moment du prélèvement. «Décret n 2002-660 du 30 avril 2002, Art.20-5- Les prélèvements destinés

Plus en détail

REFERENCE : B.O N 4336-13 rejeb 1416 (6-12-95).

REFERENCE : B.O N 4336-13 rejeb 1416 (6-12-95). REFERENCE : B.O N 4336-13 rejeb 1416 (6-12-95). Décret n 2-94-20 (22 joumada II 1416) 16 novembre 1995 pris pour l'application de la loi n 03-94 relative au don, au prélèvement et à l'utilisation du sang

Plus en détail

L identitovigilance en hémovigilance Cellule Régionale d Hémovigilance ARS Nord Pas de Calais

L identitovigilance en hémovigilance Cellule Régionale d Hémovigilance ARS Nord Pas de Calais L identitovigilance en hémovigilance Cellule Régionale d Hémovigilance ARS Nord Pas de Calais Dr Marianne SANDLARZ, Dr Philippe CABRE Assistante Mlle Laurence BRISSET Chiffres Hémovigilance Nord Pas de

Plus en détail

Fiche d évolution réglementaire N 111v2

Fiche d évolution réglementaire N 111v2 Fiche d évolution réglementaire 111v2 Intégration du code prestation «Plan Personnalisé de santé Pharmacie» Date d application de la mesure : 01/01/2014 Textes associés : Article 48 de la loi 2012-1404

Plus en détail

Rapport d Hémovigilance des Coordonnateurs Régionaux d Hémovigilance

Rapport d Hémovigilance des Coordonnateurs Régionaux d Hémovigilance Rapport d Hémovigilance des Coordonnateurs Régionaux d Hémovigilance Année 2013 Marie-France ANGELINI-TIBERT (Réunion Mayotte) Martine BESSE-MOREAU (Limousin) Bachir BRAHIMI (PACA) Pascal BRETON (Basse

Plus en détail

DESCRIPTIF DU TITRE DE FORMATION ( à remplir par le demandeur)

DESCRIPTIF DU TITRE DE FORMATION ( à remplir par le demandeur) DESCRIPTIF DU TITRE DE FORMATION ( à remplir par le demandeur) ANNEXE I INTITULE DU TITRE DE FORMATION (langue originale inscrivez l intitulé tel qu il figure sur le certificat, titre, diplôme) TRADUCTION

Plus en détail