COLLEGE PAUL ELUARD. Livret du délégué. Année : Classe : Collège Paul Eluard Livret du délégué - 1 -

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COLLEGE PAUL ELUARD. Livret du délégué. Année : Classe : Collège Paul Eluard Livret du délégué - 1 -"

Transcription

1 COLLEGE PAUL ELUARD Livret du délégué Année : Classe : Collège Paul Eluard Livret du délégué - 1 -

2 LE DÉLÉGUÉ DES ÉLÈVES Dans un établissement public local d enseignement (E.P.L.E.), il existe une communauté scolaire. Celle-ci comprend le personnel de Direction, les Enseignants, le personnel Administratif et de service, mais aussi des Elèves. Ceux-ci ont des droits et des devoirs. Droits des délégués : - Les délégués jouissent des mêmes droits que les élèves. Droit au respect de son intégrité physique et de sa liberté de conscience. Il a également droit au respect de son travail et de ses biens. Droit à la liberté d expression à condition de respecter les principes de laïcité, de pluralisme et de neutralité du service public. Droit d expression collective qui s exerce par l intermédiaire des délégués. Ils peuvent recueillir les avis et les propositions des élèves et en faire part au chef d établissement et/ou à tout autre personnel. - Les délégués ont des droits spécifiques que leur confère leur fonction : Droit de consulter leurs camarades : 1. Demander au chef d établissement l autorisation d organiser une réunion pour débattre au sein de la classe de problème la concernant, ou à un professeur l autorisation d organiser pendant son cours un bref débat en classe (mais ne pas solliciter toujours le même). 2. Rédiger un questionnaire, le faire tirer, le distribuer, le ramasser, le dépouiller, en communiquer les résultats à la classe. 3. Organiser une réunion avec ou sans vote. 4. Poser une ou des questions avec un délai pour que les camarades puissent donner une réponse orale ou écrite. 5. Faire circuler une feuille sur laquelle chaque élève indique les problèmes qu il souhaiterait voir traités. Droit de réunion le droit de réunion s exerce en dehors des heures de cours prévus dans l emploi du temps des participants. L objectif du droit de réunion est de faciliter l information des élèves sur des questions d actualité. Collège Paul Eluard Livret du délégué - 2 -

3 Droit de réponse Le délégué a un droit de réponse lorsque la classe ou un de ses camarades est critiqué, afin d apporter à l auteur des critiques, des éclaircissements peut-être nécessaires à une révision de son point de vue. Devoirs du délégué : Il doit être loyal, responsable, prendre en considération les avis du groupe et non ses opinions personnelles. Il doit être objectif et désintéressé et avoir de la persévérance dans ses entreprises. Il doit avoir un excellent sens de l écoute, de l échange, de la communication. Il doit avoir du tact. Il doit savoir faire preuve de discrétion et de diplomatie. Il doit faire circuler les informations, prépare les conseils de classe. Intervenir auprès d un adulte : Quatre conseils simples : 1. Surveillez votre vocabulaire. Vous éviterez une réaction de votre interlocuteur portant sur votre expression alors que vous souhaitez un résultat sur un tout autre point. 2. Evitez de mâcher du chewing-gum en discutant. Votre «tenue» pendant l entretien n est pas sans effet sur le résultat attendu. 3. Soyez bref. Ne reprenez pas la même idée sous plusieurs formes. Les minutes de votre interlocuteur sont aussi précieuses que les vôtres. 4. Pensez à garder une trace écrite d une décision collective. (ex : le résultat d un vote des élèves en réunion de classe.) Collège Paul Eluard Livret du délégué - 3 -

4 LES DIFFERENTS CONSEILS Le conseil de classe Ce conseil examine les questions pédagogiques intéressant la vie de la classe. Il examine les résultats obtenus par les élèves. Il présente ses observations sur l orientation de l élève. Il examine le déroulement de la scolarité des élèves. Deux délégués des élèves y siègent Pour une bonne intervention des délégués au conseil de classe. Il faut préparer le conseil de classe : En ayant une réunion avec l ensemble de la classe pour parler d éventuels problèmes. Etre à l écoute de ses camarades qui pourraient lui faire part d un fait ou d un problème expliquant les notes ou la conduite en classe. La réunion peut être préparée avec le professeur principal ou le conseiller principal d éducation ou certains enseignants ou les parents d élèves. Si une question intéresse une discipline en particulier, il faut d abord l examiner avec le professeur concerné. Les interventions pendant le conseil de classe : Peuvent se faire sur les observations présentées par l équipe pédagogique, mais aussi sur le climat de la classe, l emploi du temps, le travail en classe, le travail à la maison, l orientation, les débouchés... Le délégué peut lire un texte préalablement rédigé. Lors de ses interventions, le délégué doit veiller à la clarté de ses propos. Collège Paul Eluard Livret du délégué - 4 -

5 Le conseil d administration Il est l organe délibératif de l établissement. Il a pour attribution : De fixer les principes de la mise en œuvre de l autonomie pédagogique et éducative dont disposent les établissements. D adopter le projet d établissement. D établir chaque année un rapport sur le fonctionnement pédagogique de l établissement. D adopter le budget et le compte financier de l établissement. D adopter le règlement intérieur. De donner son accord sur le programme de l association sportive. De délibérer sur les questions relatives à l hygiène, à la santé et à la sécurité. Il peut créer un organe compétent pour ces questions. Il autorise l acceptation de dons et de legs, l acquisition ou l aliénation de biens, les actions à intenter ou à défendre en justice. Ce conseil est présidé par le chef d établissement, en présence de son adjoint, du gestionnaire, d un conseiller principal d éducation, de sept professeurs, de trois représentants du personnel de service et de santé, de trois représentants des collectivités locales et un du Conseil Général, de sept parents d élèves et de trois délégués des élèves. La commission permanente Elle instruit les questions qui seront à l ordre du jour du C.A. Elle s assure que la phase d instruction a permis de procéder à toutes les concertations. Elle est saisie des questions qui relèvent de l autonomie pédagogique et éducative de l établissement. Un des délégués élus au C.A. y siège. Le conseil de discipline. Il peut prononcer une exclusion temporaire supérieure à huit jours ou une exclusion définitive à l encontre d un élève ayant commis une faute jugée grave nuisant au bon fonctionnement de l établissement. Deux délégués des élèves y siègent Collège Paul Eluard Livret du délégué - 5 -

6 Le Conseil de Classe Quelques petits rappels Le conseil de classe est un moment privilégié dans la vie de ta classe car il réunit tous les intervenants à un moment donné dans la classe, qu ils soient adultes ou élèves. Cette réunion a lieu au moins trois fois dans l année, à chaque fin de trimestre. Ce conseil est présidé par le chef d établissement ou son adjoint. Sa composition Le Chef d Etablissement ou son Adjoint Les professeurs de la classe Le Conseiller Principal d Education La Conseillère d Orientation psychologue (surtout pour les élèves de 3 ème ) Deux représentants des parents Deux délégués des élèves Parfois le Médecin scolaire et l assistante sociale Son rôle Examiner les questions pédagogiques, notamment l organisation du travail personnel des élèves. Examiner la scolarité de chaque élève, en prenant en compte des éléments d ordre éducatif, médical et social. Emettre des avis sur l orientation des élèves. Le rôle des délégués Avant le conseil Réunir la classe et préparer le conseil, c est-à-dire consulter tes camarades sur leurs difficultés, les problèmes rencontrés au cours du trimestre. Pendant le conseil Présenter aux adultes les résultats de votre concertation, intervenir tant sur les aspects collectifs de la vie de la classe que lors de l étude des cas particuliers. Noter très attentivement tout ce qui se dit. Après le conseil Faire un compte rendu des débats aux élèves de la classe. Fiche de préparation au conseil de classe Collège Paul Eluard Livret du délégué - 6 -

7 ( Fiche à photocopier pour chaque élève de la classe) Nom-Prénom : Que penses-tu de la classe? (ambiance, conditions de travail) Y a-t-il un problème majeur ce trimestre? Rencontres-tu des difficultés particulières dans la classe? (avec un professeur, des camarades, dans ton travail ) Souhaites-tu évoquer une difficulté personnelle? (familiale, financière, problème de santé, etc ) Si oui, laquelle? Une dernière remarque? Cette fiche nous aidera à mieux présenter la classe et chacun d entre nous. Merci de la remplir sérieusement. Signé : Les délégués Réunir la Collège Paul Eluard Livret du délégué - 7 -

8 classe Pour exercer au mieux ton rôle de délégué, il faut consulter régulièrement tes camarades pour être véritablement représentatif, et donc crédible auprès des adultes. Réunir la classe est donc essentiel pour les délégués. Mais la conduite de réunion n est pas facile, c est pourquoi les délégués ne doivent pas hésiter à se faire aider par un adulte. VOICI QUELQUES «ASTUCES» POUR REUSSIR UNE REUNION. Une bonne information : Prévenir à l avance de la date et du lieu de la réunion (Préférer l heure de vie de classe). Un ordre du jour léger : L ordre du jour, c est la liste des sujets aborder (3 au maximum). Il sera inscrit au tableau en début de réunion. Une animation à deux : Les deux délégués doivent être solidaires et se faire aider par leurs suppléants pour éviter les débordements et pour que chacun puisse s exprimer. Une prise de notes : Bien noter les décisions et les questions de manière que chaque point à l ordre du jour ait une conclusion avant de passer au point suivant. Compte rendu du conseil de classe Date :.. Collège Paul Eluard Livret du délégué - 8 -

9 Avis du Professeur Principal : Avis des autres Professeurs Matière Nom du professeur Observations sur la classe Compte rendu du conseil de classe Date :.. Avis du Professeur Principal : Collège Paul Eluard Livret du délégué - 9 -

10 Avis des autres Professeurs Matière Nom du professeur Observations sur la classe Compte rendu du conseil de classe Date :.. Avis du Professeur Principal : Collège Paul Eluard Livret du délégué

11 Avis des autres Professeurs Matière Nom du professeur Observations sur la classe Un Problème dans la Classe? Il peut arriver qu un problème se pose dans la classe, par exemple, un camarade est toujours absent, un très mauvais climat s est instauré entre les élèves de la classe, une salle de classe mal chauffée, etc QUE FAIRE? Collège Paul Eluard Livret du délégué

12 Pour que la situation ne se dégrade pas, les deux délégués ne doivent pas hésiter à prendre le problème de front et à rencontrer les personnes susceptibles de les aider. Mais avant toute démarche, il faut i-den-ti-fier le problème et se poser quelques questions : 1. Quel est le problème? Réponse :. 2. Quelle ou qui en est la cause? Réponse :.. 3. Quelle serait la solution idéale? Réponse : Qui peut m aider à y parvenir? Réponse :... La démarche ensuite s en trouve simplifiée et se résume à prendre rendez-vous avec la personne la mieux placée pour vous aider à résoudre le problème. RENDEZ-VOUS AVEC Nom et Fonction QUAND? Date & Heure POURQUOI? Quel est le problème? Collège Paul Eluard Livret du délégué

COMMENT PREPARER LE CONSEIL DE CLASSE?

COMMENT PREPARER LE CONSEIL DE CLASSE? COMMENT PREPARER LE CONSEIL DE CLASSE? La préparation du conseil de classe est un moment important animé par le délégué. Il doit permettre l expression collective et individuelle des problèmes, des besoins,

Plus en détail

L environnement juridique de l établissement public local d enseignement (EPLE)

L environnement juridique de l établissement public local d enseignement (EPLE) L environnement juridique de l établissement public local d enseignement (EPLE) ESENESR 12 décembre 2013 Marie-Cécile LAGUETTE, chef de service, adjointe au directeur des affaires juridiques à la direction

Plus en détail

Compte rendu de l intervention de Madame Marcilloux, directrice de l école d application 98, rue de la République PARIS XI

Compte rendu de l intervention de Madame Marcilloux, directrice de l école d application 98, rue de la République PARIS XI Compte rendu de l intervention de Madame Marcilloux, directrice de l école d application 98, rue de la République PARIS XI L école : des règlements, une administration Cf. guide de législation délivré

Plus en détail

BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE

BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE 1. Contexte - travail scolaire et projet éducatif Le travail scolaire occupe une place de choix dans le projet éducatif de Beaubois,

Plus en détail

COPROPRIETE LE CONSEIL SYNDICAL

COPROPRIETE LE CONSEIL SYNDICAL COPROPRIETE LE CONSEIL SYNDICAL LE CONSEILLER SYNDICAL COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE C.S.A.B LE CONSEIL SYNDICAL 2 Exposé La loi du 10 juillet 1965 et son décret

Plus en détail

Périodes de formation en entreprise Guide à l attention des parents

Périodes de formation en entreprise Guide à l attention des parents Périodes de formation en entreprise Guide à l attention des parents La Période de Formation en Milieu Professionnel : fait partie intégrante de la formation professionnelle de votre enfant ; est un moment

Plus en détail

Les outils de vie scolaire. Mélissa MARTINEZ

Les outils de vie scolaire. Mélissa MARTINEZ Mélissa MARTINEZ Samia SENOUCI TIC Master 2 CPE Ali HAMMOUDA 17 décembre 2013 PLAN Introduction 1. Les outils non informatisés : a) Les outils d information b) Les outils de communication 2. Les outils

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010

Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010 Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010 1 Sommaire Une réforme pour qui? Une réforme pour quoi? Objectifs et bénéfices attendus - Répondre plus rapidement

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE D ETABLISSEMENT

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE D ETABLISSEMENT REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE D ETABLISSEMENT PREAMBULE Le Comité Technique d Etablissement (C. T. E.) du Centre Hospitalier de SOMAIN est régi par les textes législatifs et réglementaires suivants

Plus en détail

Règlement Intérieur du Conseil d Administration

Règlement Intérieur du Conseil d Administration Règlement Intérieur du Conseil d Administration Préambule Le Conseil d Administration de U10, lors de sa séance du 28 mars 2013, a modifié son Règlement Intérieur adopté en Conseil d Administration du

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS

POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS 3.12 POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS 1.0 ÉNONCÉ La Commission scolaire des Navigateurs considère que la communication est une partie intégrante de sa gestion. En conséquence,

Plus en détail

Ordre de Service. Emploi temporairement vacant de coordonnateur du CEFA

Ordre de Service. Emploi temporairement vacant de coordonnateur du CEFA Ordre de Service Aux Chefs des établissements d enseignement secondaire de plein exercice et de promotion sociale Date 11 avril 2016 Priorité Moyenne Référence f1516mf-nv06-07_34-14 Instruction publique

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSSS/16/023 DÉLIBÉRATION N 16/008 DU 2 FÉVRIER 2016 RELATIVE À LA CRÉATION D'UNE BANQUE DE DONNÉES "TAMPON" AUPRÈS DE LA

Plus en détail

CADRE LOGIQUE DU FONCTIONNEMENT DES STRUCTURES DU MOUVEMENT SPORTIF SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE NATIONAL

CADRE LOGIQUE DU FONCTIONNEMENT DES STRUCTURES DU MOUVEMENT SPORTIF SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE NATIONAL MINISTERE DE LA PROMOTION DE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DES LOISIRS Union-Discipline-Travail --------------------- ------------- OFFICE IVOIRIEN DES SPORTS SCOLAIRES ET UNIVERSITAIRES

Plus en détail

Politique d utilisation des biens de l école Polyvalente des Îles

Politique d utilisation des biens de l école Polyvalente des Îles École Polyvalente des Îles 030, chemin de la Martinique L Étang-du-Nord (Québec) G4T 3R7 Tél. : (418) 986-5511 Téléc. : (418) 986-6791 Courriel : mireillercyr@csdesiles.qc.ca Site Internet : www.csdesiles.qc.ca

Plus en détail

Statuts de l ONCF. adoptés lors du 18 e congrés des 20 et 21 janvier 2011 à Reims ORPHELINAT NATIONAL DES CHEMINS DE FER DE FRANCE

Statuts de l ONCF. adoptés lors du 18 e congrés des 20 et 21 janvier 2011 à Reims ORPHELINAT NATIONAL DES CHEMINS DE FER DE FRANCE ORPHELINAT NATIONAL DES CHEMINS DE FER DE FRANCE Statuts de l ONCF adoptés lors du 18 e congrés des 20 et 21 janvier 2011 à Reims Statuts de l ONCF - page 1 sommaire CHAPITRE I : Création - But Article

Plus en détail

Questionnaire de l école

Questionnaire de l école Évaluation en Lecture, Mathématiques et Sciences du PPCE-13 (2007) Questionnaire de l école Conseil des ministres de l Éducation (Canada) Le financement du Programme pancanadien d évaluation a été assuré

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE.

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE. COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE Octobre 2003 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. HECLA MINING COMPANY Modifiée et mise à jour, en vigueur à compter du 8 décembre 2014

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. HECLA MINING COMPANY Modifiée et mise à jour, en vigueur à compter du 8 décembre 2014 CHARTE DU COMITÉ D AUDIT HECLA MINING COMPANY Modifiée et mise à jour, en vigueur à compter du 8 décembre 2014 FONCTION Le comité d audit (le «comité») aide le conseil d administration (le «conseil») à

Plus en détail

S. EL MENDILI. Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com

S. EL MENDILI. Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com ADAPTATION DE LA FORMATION EN COMMUNICATION AUX NOUVEAUX METIERS S. EL MENDILI Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com INTRODUCTION Un des

Plus en détail

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens FONDATION ifrap STATUTS I - But de la fondation Article 1 er - Objet et siège L'établissement dit «Fondation ifrap» a pour but d'effectuer des études et des recherches scientifiques sur l'efficacité des

Plus en détail

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de procédé de fabrication», en intégrant :

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de procédé de fabrication», en intégrant : Commission Paritaire Nationale de l Emploi des Industries de Santé CQP «Conduite de procédé de fabrication» Livret de suivi de la formation en contrat de professionnalisation Nom et prénom du candidat

Plus en détail

STATUTS TITRE 1 FORME, OBJET, DENOMINATION, SIEGE, DUREE.

STATUTS TITRE 1 FORME, OBJET, DENOMINATION, SIEGE, DUREE. STATUTS ARTICLE 1 FORME. TITRE 1 FORME, OBJET, DENOMINATION, SIEGE, DUREE. Aux termes d un acte sous seing privé, fait à Rennes le 5 Mai 1985, il a été constitué une association régie par les dispositions

Plus en détail

La Commission Statut et Juridique

La Commission Statut et Juridique La Commission Statut et Juridique a pris connaissance d une note de service datée du 8 avril 2008, émanant de Monsieur SIMON, Directeur des Ressources Humaines de l Hôpital Paul Brousse. La note de service

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

STATUTS DE l ECOLE DE DROIT

STATUTS DE l ECOLE DE DROIT STATUTS DE l ECOLE DE DROIT Vu le code de l Education, et notamment les articles L 713-1 et L 713-3, Vu le code de la recherche, Vu l avis du Comité Technique en date du 5 janvier 2012, Vu l avis du Conseil

Plus en détail

LA VALEUR ACCORDÉE AU JUGEMENT PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS

LA VALEUR ACCORDÉE AU JUGEMENT PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS LA VALEUR ACCORDÉE AU JUGEMENT PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS Questions et éléments de réponse Principales références dans les encadrements ministériels Question Éléments de réponse 1) En quoi consiste

Plus en détail

SERVICE DE MEDIATION HOSPITALIERE. Réglement d ordre intérieur

SERVICE DE MEDIATION HOSPITALIERE. Réglement d ordre intérieur SERVICE DE MEDIATION HOSPITALIERE Réglement d ordre intérieur Coordonnées Médiatrice Laetitia Salembier Tel : 065 41 30 40 Fax : 065 41 30 19 Mail : mediation@hap.be Boulevard Kennedy 2 7000 MONS Edité

Plus en détail

PLAN DE COURS CADRE ANG3005. English Language and Literature I

PLAN DE COURS CADRE ANG3005. English Language and Literature I PLAN DE COURS CADRE course ANG3005 English Language and Literature I PLAN DE COURS CADRE Les plans de cours type ont pour but d informer les étudiants ainsi que le personnel enseignant sur les balises

Plus en détail

STATUTS. AIDUCE : Association Indépendante Des Utilisateurs de Cigarette Électronique

STATUTS. AIDUCE : Association Indépendante Des Utilisateurs de Cigarette Électronique STATUTS Article 1 - Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901, ayant pour dénomination : AIDUCE : Association Indépendante

Plus en détail

Statuts Association loi 1901

Statuts Association loi 1901 Statuts Association loi 1901 Article 1 : constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérent-e-s aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août

Plus en détail

I 1 PRESENTATION DE L OFFRE DE FORMATION ET DES POSSIBILITES DE PARTICIPATION A UN

I 1 PRESENTATION DE L OFFRE DE FORMATION ET DES POSSIBILITES DE PARTICIPATION A UN A propos de l organisation de la structure que l université Panthéon Assas met à la disposition des programmes de mobilité (Erasmus, doubles diplômes, formations intégrées etc.) : Le bureau des programmes

Plus en détail

La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 I) LES GRANDS PRINCIPES AFFIRMÉS ET LA RÉORGANISATION QUI EN DÉCOULE

La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 I) LES GRANDS PRINCIPES AFFIRMÉS ET LA RÉORGANISATION QUI EN DÉCOULE La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 Ce texte réforme de façon considérable les lois du 14 décembre 1964 et du 3 janvier 1968 en matière de protection des majeurs

Plus en détail

Gouvernement de 1'Inde nous ait permis de participer a un important

Gouvernement de 1'Inde nous ait permis de participer a un important DA/24/INP 7 SEFINAIRE DE DROIT D'AUTEUR DE L»ASIE ORIENTALE Vigyan Bhavan - New Delhi, 23-30 Janvier 1967 ALLOCUTION D'OUVERTURE du Professeur G.H.O. Bodenhausen, Direoteur des BIRPI Mesdames et Messieurs,

Plus en détail

3. Situations de travail et d'apprentissage (STA)

3. Situations de travail et d'apprentissage (STA) 3. Situations de travail et d'apprentissage (STA) 3.1 Qu est-ce qu une STA?... 66 3.2 Mise en œuvre sur le lieu de travail... 66 3.3 STA: marche à suivre... 67 3.4 Evaluation des situations de travail

Plus en détail

TITRE I : LES MISSIONS

TITRE I : LES MISSIONS STATUTS DU DÉPARTEMENT DE LA FORMATION CONTINUE Annexe 4 à la délibération n 39/10 du 23 juillet 2010 TITRE I : LES MISSIONS TITRE II : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT TITRE III : RÉVISION DES STATUTS -

Plus en détail

Contrat de syndic AVERTISSEMENT. Ce document est une version d évaluation du contrat.

Contrat de syndic AVERTISSEMENT. Ce document est une version d évaluation du contrat. http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net Contrat de syndic Auteur: Me Marie Dupont, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat. Il a pour seul objectif de vous informer

Plus en détail

Un dispositif harmonisé pour les acteurs de l ensemble du territoire de la nouvelle Région Aquitaine Limousin Poitou Charentes sera proposé en 2017.

Un dispositif harmonisé pour les acteurs de l ensemble du territoire de la nouvelle Région Aquitaine Limousin Poitou Charentes sera proposé en 2017. Appel à Projets 2016 Education à la citoyenneté et à la solidarité internationale La Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes (ALPC) s engage à soutenir le développement des initiatives locales d'éducation

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2013/O1/070 ASSEMBLEE DE CORSE 1 ERE SESSION ORDINAIRE DE 2013 REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF SUBVENTIONNEMENT

Plus en détail

CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE

CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE RAPPORT AU CONSEIL GENERAL Direction Générale des Services Direction de la Solidarité 81 CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE Par délibération du 2 juillet 2007, notre assemblée a adopté son schéma

Plus en détail

RAPPORT PRÉSENTÉ À L'ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DU MANITOBA

RAPPORT PRÉSENTÉ À L'ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DU MANITOBA RAPPORT PRÉSENTÉ À L'ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DU MANITOBA Le Comité permanent des affaires législatives présente son quatrième rapport : Réunions : Le Comité s'est réuni à l Assemblée législative : le 9 juin

Plus en détail

DECRET N 68-DF-254 Portant modalités d application du régime des congés payés.

DECRET N 68-DF-254 Portant modalités d application du régime des congés payés. DECRET N 68-DF-254 Portant modalités d application du régime des congés payés. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FEDERALE, VU la Constitution du 1er Septembre 1961; VU le n 67/LF/67 du 12 Juin 1957 portant

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC)

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC) DEPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Service de l enseignement spécialisé et de l appui à la formation (SESAF) Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire

Plus en détail

STATUTS AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG

STATUTS AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG STATUTS AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG Article 1 Dénomination Inscription Il existe une association qui se dénomme «AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG».

Plus en détail

Termes de référence du Réseau CIVINET Francophone

Termes de référence du Réseau CIVINET Francophone ACTIONS IN THE FIELD OF URBAN MOBILITY Termes de référence du Réseau CIVINET Francophone Le réseau CIVITAS des villes francophones pour la mobilité durable Termes de référence du Réseau CIVINET Francophone

Plus en détail

Résolution adoptée par le Conseil des droits de l homme* 17/4 Les droits de l homme et les sociétés transnationales et autres entreprises

Résolution adoptée par le Conseil des droits de l homme* 17/4 Les droits de l homme et les sociétés transnationales et autres entreprises Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 6 juillet 2011 Français Original: anglais A/HRC/RES/17/4 Conseil des droits de l homme Dix-septième session Point 3 de l ordre du jour Promotion et protection

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE 21 JANVIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE 21 JANVIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2010/E1/014 ASSEMBLEE DE CORSE 1 ERE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010 21 JANVIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF OBJET : CONVENTION DE PARTENARIAT

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LES PROGRAMMES DE LUTTE CONTRE L ILLETTRISME DANS LES BIBLIOTHEQUES : Quelques suggestions pratiques

RECOMMANDATIONS POUR LES PROGRAMMES DE LUTTE CONTRE L ILLETTRISME DANS LES BIBLIOTHEQUES : Quelques suggestions pratiques 1 RECOMMANDATIONS POUR LES PROGRAMMES DE LUTTE CONTRE L ILLETTRISME DANS LES BIBLIOTHEQUES : Quelques suggestions pratiques La section lecture de l IFLA a le plaisir de présenter quelques suggestions pratiques

Plus en détail

10 jours sans écrans les enfants et les parents d une école de Strasbourg ont relevé le défi

10 jours sans écrans les enfants et les parents d une école de Strasbourg ont relevé le défi 10 jours sans écrans les enfants et les parents d une école de Strasbourg ont relevé le défi Du 20 au 29 mai 2008, les 259 élèves de l école du Ziegelwasser, dans le quartier du Neuhof à Strasbourg, ont

Plus en détail

"MEDECINS BENEVOLES" STATUTS

MEDECINS BENEVOLES STATUTS "MEDECINS BENEVOLES" CENTRE MEDICAL MALMEDONNE STATUTS Titre I - Constitution - Objet - Siège social - Durée Article 1 - Constitution et dénomination Les adhérents aux présents statuts ont formé une association

Plus en détail

Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social

Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social Les échanges de bonnes pratiques dans le secteur social et médico-social trouvent aujourd hui un vecteur privilégié au

Plus en détail

Madame, Monsieur, Stage de type 1 : stage de découverte et d initiation

Madame, Monsieur, Stage de type 1 : stage de découverte et d initiation 5648 14/03/2016 Mise à jour de certaines dispositions reprises dans la circulaire 5038 du 22/10/2014 concernant l organisation des visites et stages dans l enseignement secondaire ordinaire et spécialisé

Plus en détail

jccayer @cmontmorency.qc.ca

jccayer @cmontmorency.qc.ca PLAN DE COURS Titre du cours : Calcul Différentiel Numéro du cours : 201-NYA-05 Programme : Sciences de la Nature 200.B0 Pondération : 3-2-3 Session : Hiver 2011 Enseignant : Jean-Claude Cayer Département

Plus en détail

Statuts-types de fondation de coopération scientifique. «Réseaux thématiques de recherche avancée» I - But de la fondation.

Statuts-types de fondation de coopération scientifique. «Réseaux thématiques de recherche avancée» I - But de la fondation. MESR 27 octobre 2006 Statuts-types de fondation de coopération scientifique «Réseaux thématiques de recherche avancée» I - But de la fondation Article 1 er «Le réseau thématique de recherche avancée» 1

Plus en détail

LE TRAVAIL D INTERET GENERAL

LE TRAVAIL D INTERET GENERAL Accueillir une personne en Travail d intérêt général, TIG Guide pratique à l usage du tuteur LE TRAVAIL D INTERET GENERAL Etre utile à la collectivité T GRéapprendre les règles i Réinsérer des majeurs

Plus en détail

Règlement d admission en formation préparant au Diplôme d Etat d Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) à Artigues près Bordeaux

Règlement d admission en formation préparant au Diplôme d Etat d Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) à Artigues près Bordeaux Maison de la Promotion Sociale Site : www.mps-aquitaine.org Règlement d admission en formation préparant au Diplôme d Etat d Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) à Artigues près Bordeaux Préliminaire : L

Plus en détail

Commission spécialisée départementale d action de lutte contre les violences faites aux femmes

Commission spécialisée départementale d action de lutte contre les violences faites aux femmes Commission spécialisée départementale d action de lutte contre les violences faites aux femmes Séance plénière Jeudi 25 novembre 2010 Salle Busson de la préfecture Introduction par Emmanuel BERTHIER, Préfet

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/POFEGTP/N2004-2016 Date : 16 FEVRIER 2004

NOTE DE SERVICE DGER/POFEGTP/N2004-2016 Date : 16 FEVRIER 2004 1 MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-Direction de la Politique des Formations de l Enseignement

Plus en détail

Les ateliers d Éducaloi. Guide de l enseignant SAVOIR C EST POUVOIR

Les ateliers d Éducaloi. Guide de l enseignant SAVOIR C EST POUVOIR Les ateliers d Éducaloi Guide de l enseignant SAVOIR C EST POUVOIR conflit, notre 3e secondaire Guide de l'enseignant La présentation de l atelier Ce qu il faut savoir En résumé : La voie des tribunaux

Plus en détail

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Réunion du GT CSFPE réforme territoriale L accompagnement RH de la réforme 16 juin 2015 1 Ordre du jour 1. Point d actualité et retour sur les

Plus en détail

Ce texte découle d une présentation réalisée lors

Ce texte découle d une présentation réalisée lors Pour en savoir plus FINANCEMENT PUBLIC ET ÉCONOMIE SOCIALE. L EXPÉRIENCE D INVESTISSEMENT QUÉBEC Claude Carbonneau Vice-président aux coopératives et aux autres entreprises de l économie sociale Investissement

Plus en détail

Circulaire du 2 novembre 2010

Circulaire du 2 novembre 2010 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique NOR : MTSF1024195C Circulaire du 2 novembre 2010 Relative aux modalités d accueil des élèves de l enseignement secondaire

Plus en détail

SPECIAL DES DOCUMENTS OBLIGATOIRES

SPECIAL DES DOCUMENTS OBLIGATOIRES CONTRACTUELS DE DROIT PRIVE = DROIT DU TRAVAIL SPECIAL http://snaf- unsa.org nadegedossmann@live.fr n@live.fr (Secrétariat) 14 octobre 2013 = Des documents obligatoires p. 1 Des seuils d effectifs et obligations

Plus en détail

Information Communication à destination des élus et du public Claude Horenkryg

Information Communication à destination des élus et du public Claude Horenkryg Information Communication à destination des élus et du public Claude Horenkryg Consultant expert en viabilité hivernale 1 La communication, paramètre de réussite ou d échec de la VH Les principes de la

Plus en détail

PETIT GUIDE PRATIQUE A L ATTENTION DES LOCATAIRES DE L OPAC DE PARIS EN MILIEU REHABILITE

PETIT GUIDE PRATIQUE A L ATTENTION DES LOCATAIRES DE L OPAC DE PARIS EN MILIEU REHABILITE PETIT GUIDE PRATIQUE A L ATTENTION DES LOCATAIRES DE L OPAC DE PARIS EN MILIEU REHABILITE Lorsque la réhabilitation d un site est décidée, la procédure d adoption du projet par les locataires et les travaux

Plus en détail

Internationaux de Thiais. Concours photo «Street Art»

Internationaux de Thiais. Concours photo «Street Art» REGLEMENT DU JEU : Article 1 : ORGANISATION Le COMSE Comité d Organisation des Internationaux de Gymnastique Rythmique de Thiais - ci-après «l Organisateur», organise, un Jeu-concours gratuit et sans obligation

Plus en détail

COMPTE RENDU REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 10 DECEMBRE 2010 * * * * * * * *

COMPTE RENDU REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 10 DECEMBRE 2010 * * * * * * * * COMPTE RENDU REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 10 DECEMBRE 2010 * * * * * * * * Etaient présents : MM. PINHO, KREMER, Mme BARTHELEMY, M. HESS, Mme HOLWECK, MM. PERISSE, CHUARD, CIAPPELLONI, GRBIC, HORNBECK,

Plus en détail

«Concilier sa vie professionnelle et sa vie privée» Résultats du sondage TNS Sofres

«Concilier sa vie professionnelle et sa vie privée» Résultats du sondage TNS Sofres «Concilier sa vie professionnelle et sa vie privée» Résultats du sondage TNS Sofres Sommaire Contexte et objectifs de l étude 3 Méthodologie 4 1 Concilier vie professionnelle et vie privée, un enjeu clé

Plus en détail

STATUTS DU BRIDGE CLUB DU GRAND ANNECY

STATUTS DU BRIDGE CLUB DU GRAND ANNECY Article 1 - Dénomination STATUTS DU BRIDGE CLUB DU GRAND ANNECY La dénomination de l Association est le «Bridge Club du Grand Annecy» (BCGA) Article 2 - Objet L association a pour objet de développer la

Plus en détail

Coordonnées du stagiaire : Nom Diplôme préparé Coordonnées du professeur référent : Nom Lycée. Tél.

Coordonnées du stagiaire : Nom Diplôme préparé Coordonnées du professeur référent : Nom Lycée. Tél. Coordonnées du stagiaire : Diplôme préparé Coordonnées du professeur référent : Lycée Dates de stage Coordonnées du tuteur entreprise : Entreprise CHARTE REGIONALE D ACCUEIL Une procédure d organisation

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec (L.R.Q., c. R-5, a. 14 et a. 15 ; 2007, c. 21, a. 9 et a. 11) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES

Plus en détail

REGLEMENT DES RESTAURANTS SCOLAIRES : ECOLE D ALLAUCH TRES IMPORTANT : A LIRE EN INTEGRALITE

REGLEMENT DES RESTAURANTS SCOLAIRES : ECOLE D ALLAUCH TRES IMPORTANT : A LIRE EN INTEGRALITE REGLEMENT DES RESTAURANTS SCOLAIRES : ECOLE D ALLAUCH TRES IMPORTANT : A LIRE EN INTEGRALITE La cantine fonctionne dès le premier jour d école. L inscription ou la réinscription est obligatoire et se fait

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle Téléconseiller(ère) Dossier de recevabilité VAE

Certificat de Qualification Professionnelle Téléconseiller(ère) Dossier de recevabilité VAE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DE LA MUTUALITE Certificat de Qualification Professionnelle Téléconseiller(ère) Dossier de recevabilité VAE Candidat : Nom

Plus en détail

Charte éthique de la Fegems

Charte éthique de la Fegems Charte éthique de la Fegems Charte éthique de la Fegems respect des principes et reconnaissance des valeurs communes Les membres de la Fegems affirment que la vieillesse est une étape de l'existence pendant

Plus en détail

Commission Consultative Départementale de Sécurité et d Accessibilité. Sous-Commission Départementale

Commission Consultative Départementale de Sécurité et d Accessibilité. Sous-Commission Départementale Commission Consultative Départementale de Sécurité et d Accessibilité Sous-Commission Départementale d Accessibilité Organisation des commissions Commission Consultative Départementale de Sécurité et d

Plus en détail

Le livret du délégué 2011/2012. LYCEE JEAN MOULIN 1 Rue Maréchal Foch B.P. 515 27705 LES ANDELYS. Tél. : 02 32 54 09 31 FAX : 02 32 54 53 43

Le livret du délégué 2011/2012. LYCEE JEAN MOULIN 1 Rue Maréchal Foch B.P. 515 27705 LES ANDELYS. Tél. : 02 32 54 09 31 FAX : 02 32 54 53 43 Le livret du délégué 2011/2012 LYCEE JEAN MOULIN 1 Rue Maréchal Foch B.P. 515 27705 LES ANDELYS Tél. : 02 32 54 09 31 FAX : 02 32 54 53 43 Mail : www.lycee-jeanmoulin.fr 1 Vous avez été élu(e) par vos

Plus en détail

DILEMME : OU SÉCURITÉ

DILEMME : OU SÉCURITÉ CCE - 092M C.P. P.L. 86 Organisation et gouvernance des commissions scolaires DILEMME : OPTION GOUVERNANCE ET LIBERTÉ D ACTION OU SÉCURITÉ SÉCURITÉ Enfants asthmatiques et allergiques AUTONOMIE Commissions

Plus en détail

PLAN DE COURS CADRE ANG3056. Reading and Writing Skills II

PLAN DE COURS CADRE ANG3056. Reading and Writing Skills II PLAN DE COURS CADRE course ANG3056 Reading and Writing Skills II PLAN DE COURS CADRE Les plans de cours type ont pour but d informer les étudiants ainsi que le personnel enseignant sur les balises minimales

Plus en détail

PROCEDURES DE GESTION DES ACTES ADMINISTRATIFS --------------

PROCEDURES DE GESTION DES ACTES ADMINISTRATIFS -------------- REPUBLIQUE GABONAISE ------------------ Union-Travail-Justice MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ------------------------- SECRETARIAT GENERAL ----------- DIRECTION GENERALE

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES F UPOV/INF/7 UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES GENÈVE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL ENTRÉ EN VIGUEUR LE 15 OCTOBRE 1982 Le présent document contient la version la plus récente

Plus en détail

Collège-Lycée de l Immaculée Conception

Collège-Lycée de l Immaculée Conception Collège-Lycée de l Immaculée Conception Dossier d inscription 2016-2017 1 Fiche d inscription Photo obligatoire à coller 2016-2017 Entrée en classe de L'ÉLÈVE Nom de famille Prénoms de baptême Date de

Plus en détail

POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE

POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE Rapport pour le conseil régional MARS 2016 Présenté par Valerie Pécresse Présidente du conseil régional d'ile-de-france POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE NOUVEAU

Plus en détail

Formation à l AUDIT LOGISTIQUE INTERVENANT ELISE STELENS KOEBIA

Formation à l AUDIT LOGISTIQUE INTERVENANT ELISE STELENS KOEBIA Formation à l AUDIT LOGISTIQUE INTERVENANT ELISE STELENS KOEBIA FORMATION A L audit Qualité interne PARTIE I: Introduction à l audit Qualité 1- évolutions des normes pour l audit 2-Concepts et Définitions

Plus en détail

JURIDICTIONS ADMINISTRATIVES

JURIDICTIONS ADMINISTRATIVES JURIDICTIONS ADMINISTRATIVES REUNION DU COMITE D HYGIENE ET DE SECURITE SPECIAL (CHSS) DES TRIBUNAUX ADMINISTRATIFS ET DES COURS ADMINISTRATIVES D APPEL du 18 mars 2016 Présidé par M. MOREAU, secrétaire

Plus en détail

FONDATION MEDITERRANEENNE D ETUDES STRATEGIQUES (Association loi de 1901, de préfiguration à une fondation)

FONDATION MEDITERRANEENNE D ETUDES STRATEGIQUES (Association loi de 1901, de préfiguration à une fondation) FONDATION MEDITERRANEENNE D ETUDES STRATEGIQUES (Association loi de 1901, de préfiguration à une fondation) STATUTS Art. 1 Constitution Il est créé entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui

Plus en détail

Tâches et responsabilités des membres élus de l AEUSB. Adopté lors de la rencontre du conseil d administration le 4 juillet 2012

Tâches et responsabilités des membres élus de l AEUSB. Adopté lors de la rencontre du conseil d administration le 4 juillet 2012 Tâches et responsabilités des membres élus de l AEUSB Adopté lors de la rencontre du conseil d administration le 4 juillet 2012 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE 3 DEVOIRS ET RESPONSABILITÉS DE TOUS LES ÉLUS

Plus en détail

Exemples d activités coopératives

Exemples d activités coopératives Exemples d activités coopératives Activités Remue-méninges Cercle de discussion Objectif pédagogique (Le pourquoi) Faire reconnaître l utilité de la mise en commun d idées pour étendre son champ de réflexion

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Année universitaire 2014/2015. Licence professionnelle Gestion des Ressources Humaines

LICENCE PROFESSIONNELLE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Année universitaire 2014/2015. Licence professionnelle Gestion des Ressources Humaines IUT Nantes Licence professionnelle Gestion des Ressources Humaines GUIDE DU TUTEUR I.U.T. 3 rue du Maréchal Joffre B.P. 34103 44041 Nantes Cedex 1 Responsable pédagogique de la licence : Yvan BAREL Tél.

Plus en détail

REGIE INTERNE D UNE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE

REGIE INTERNE D UNE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE REGIE INTERNE D UNE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE Politique N O 1121-04-005 Politique : Régie interne d une assemblée générale annuelle N o 1121-04-005 Adoption par le Conseil d administration : Dates de

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES ADMINISTRATEURS ET DES DIRIGEANTS DE LA SOCIÉTÉ DES TRAVERSIERS DU QUÉBEC

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES ADMINISTRATEURS ET DES DIRIGEANTS DE LA SOCIÉTÉ DES TRAVERSIERS DU QUÉBEC CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES ADMINISTRATEURS ET DES DIRIGEANTS DE LA SOCIÉTÉ DES TRAVERSIERS DU QUÉBEC SECTION 1 : Objet et champ d application 1.1 Le présent code a pour objet de préserver et

Plus en détail

AR INSTALLATIONS ELECTRIQUES: Approche de l analyse de risques et régularisation des anciennes installations électriques

AR INSTALLATIONS ELECTRIQUES: Approche de l analyse de risques et régularisation des anciennes installations électriques AR INSTALLATIONS ELECTRIQUES: Approche de l analyse de risques et régularisation des anciennes installations électriques Introduction Ce guide a été élaboré après concertation au sein d un groupe de travail

Plus en détail

Information sur les mesures disciplinaires Règlement Général des Ecoles européennes

Information sur les mesures disciplinaires Règlement Général des Ecoles européennes Information sur les mesures disciplinaires Règlement Général des Ecoles européennes http://www.eursc.eu/fichiers/contenu_fichiers1/199/2007-d-4010-fr-6.pdf CHAPITRE VI RÈGLEMENT DE DISCIPLINE Article 40

Plus en détail

Les droits et obligations liés aux activités numériques. Le correspondant Informatique et Libertés D1-5

Les droits et obligations liés aux activités numériques. Le correspondant Informatique et Libertés D1-5 Les droits et obligations liés aux activités numériques Le correspondant Informatique et Libertés D1-5 La loi du 6 janvier 1978 dite «loi Informatique et Libertés» a été profondément remanié suite à la

Plus en détail

ASSOCIATION USEFULL GAMING. 4 Chemin de la Grenouillère 91620 LA VILLE DU BOIS

ASSOCIATION USEFULL GAMING. 4 Chemin de la Grenouillère 91620 LA VILLE DU BOIS ASSOCIATION USEFULL GAMING 4 Chemin de la Grenouillère 91620 LA VILLE DU BOIS Genèse de la création de l association Souhaitant crée une structure a vocation esportive*, il a été décidé par les membres

Plus en détail

CATALOGUE des actions

CATALOGUE des actions CATALOGUE des actions programmes groupes 2014 / 2015 Bureau Information Jeunesse de Loir et Cher 15, avenue de Vendôme 41000 Blois Le BUREAU INFORMATION JEUNESSE, c est quoi? Le Bureau Information Jeunesse

Plus en détail

Cercles des Régates de Bruxelles Kayak PROJET de STATUTS

Cercles des Régates de Bruxelles Kayak PROJET de STATUTS TITRE I : DENOMINATION SIEGE SOCIAL Art. 1 L association est dénommée : «Cercle des Régates de Bruxelles Kayak», en abrégé : «CRBK» Art. 2 Son siège social est établi à 1070 Bruxelles, rue du Gazouillis

Plus en détail

CONSEIL DE COORDINATION DU PROGRAMME

CONSEIL DE COORDINATION DU PROGRAMME 2 novembre 2000 CONSEIL DE COORDINATION DU PROGRAMME Troisième réunion thématique ad hoc Rio de Janeiro, 14-15 décembre 2000 Point 4.1 de l ordre du jour provisoire Le point sur l évaluation sur cinq ans

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE

RÈGLES DE GESTION INTERNE RÈGLES DE GESTION INTERNE TITRE: NATURE DU DOCUMENT: Règlement Procédure Page 1 de 7 x Politique Directive x C.A. C.E. C.G. Direction générale Résolution 06-318-5.05 Direction x Nouveau document Amende

Plus en détail

Le Fond Local d Initiatives Jeunes Règlement 2014

Le Fond Local d Initiatives Jeunes Règlement 2014 Le Fond Local d Initiatives Jeunes Règlement 2014 Le F.L.I.J. est un dispositif d aide aux jeunes porté par l association Cambrésis Ressources en partenariat avec la Direction territoriale de Cambrai pour

Plus en détail