REVUE DE PRESSE / PRESS REVIEW LE TRAIT CREATION FESTIVAL D AVIGNON 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REVUE DE PRESSE / PRESS REVIEW LE TRAIT CREATION FESTIVAL D AVIGNON 2012"

Transcription

1 Compagnie Nacera Belaza REVUE DE PRESSE / PRESS REVIEW LE TRAIT CREATION FESTIVAL D AVIGNON 2012 Compagnie Nacera Belaza 133 avenue Jean Jaurès, Paris, France Direction artistique / Artistic Director : Nacera Belaza Production - Diffusion : Lucile Rautureau +33 (0) (0) Administration : Marie Seguedy +33 (0) (0) Développement : Clémence Pioche La Compagnie est subventionnée par Région Ile-de-France DRAC Ile-de-France / Ministère de la Culture et de la Communication The Company is subsidized by

2 Extraits de presse Press Extracts Nacera Belaza pratique l'épure, la nuance imperceptible, la peinture d'un corps lent par un jeu d'ombres et de lumières. Elle est à la danse ce que Bresson est au cinéma ou Claude Régy au théâtre. Nacera Belaza practices the detail drawing, the imperceptible nuance, the painting of a slow-moving body with a play of light and shade. She is to the dance what Bresson is to the cinema or Claude Régy to the theatre. Christian Jade, RTBF, juillet July 2012 Nacera Belaza en dit beaucoup avec peu [...] Remettant trois fois sur le métier son obsession des corps tourmentés par leur désir d'émancipation, Nacera Belaza fait mouche. Epoustouflant de justesse et de vérité. Nacera Belaza tells a lot with little [...] Working for third time on her obsession with bodies tormented by their desire for emancipation, Nacera Belaza is right on target. Breathtaking accuracy and truth. Etienne Sorin, Patrick Sourd, Evene, juillet July 2012 En duo avec sa sœur Dalila, ici rejointe par deux interprètes masculins, cette artiste intransigeante offre au regard une danse minimaliste qui fascine [...] Belaza, de pièce en pièce, travaille ce motif récurrent, celui d'un mouvement au plus proche du déséquilibre. Superbe. In duo with her sister Dalila, here joined by two male dancers, this uncompromising artist offers a minimalist fascinating dance [...] Belaza, from piece to piece, works this recurrent motif, the movement's one closer to the unbalance. Superb. Philippe Noisette, Les Echos, juillet July 2012 Dans le Trait, elle rassemble trois pièces, trois gestes radicaux qui nous plongent plus encore dans les profondeurs de sa quête. Une ligne de flottaison qu elle poursuit inlassablement, creusant dans la matière du mouvement et utilisant le corps comme «réceptacle du vide». Entre transe et non-mouvement. Entre le plein et le vide. In Le Trait, she brings together three pieces, three radical gestures that plunge us more in the depths of her seeking. A waterline followed relentlessly, digging in the movement matter and using the body as an "emptiness' receptacle." Between trance and non-movement. Between fullness and emptiness. Delphine Michelangeli, Vaucluse Matin, juillet July 2012 Depuis le Cri, pièce charnière dans son parcours, Nacera Belaza ne dérive pas. Elle trace un seul chemin, qu elle creuse en complicité avec sa sœur Dalila. Partir de l intime, de la sensation intérieure, sans poser la question de la forme avant celle de la spiritualité. Since Le Cri, pivotal piece in her way, Nacera Belaza does not derive. She traces a unique path, that she digs in complicity with her sister Dalila. Starting from the intimate, the inner sensation without asking the form before the spirituality. Marie-Christine Vernay, Libération, juillet July 2012 Toujours, dans son travail, elle revient à son geste essentiel qu elle répète comme si elle écrivait le même roman chorégraphique. Always in her work she returns to her essential gesture that she repeats as if she was writing the same choreographic novel. Marie-Christine Vernay, Libération, juillet July 2012

3 Nacera Belaza poursuit sans dévier sa ligne et compose pour Avignon un triptyque radical [...] A nous de faire le chemin du sens, et de lâcher prise. Nacera Belaza unswervingly pursues her line and composes for Avignon a radical triptych [...] Let make the path of sense and let go ourselves. Delphine Michelangeli, Revue Zibeline, juillet July 2012 La danse considérée comme une présence habitant un espace, comme un générateur de mouvement nourri par la lumière, comme une solitude hantée par le temps [...] Expérience particulière qui tient sans doute davantage de la spiritualité que de la danse proprement dite. The dance considered as a presence inhabiting a space, as a motion generator fueled by light, as a solitude haunted by the time [...] Particular experience which probably borders more on spirituality than on dance itself. Michel Voiturier, Rue du Théâtre, juillet July 2012 Trois pièces présentées sous le titre générique du Trait, dont l essence même est de faire lien, de relier. [...] Une trilogie de l expérience sensible. Trois temps pour explorer le vide et la solitude de l être face à l immensité du plateau. Three pieces presented under the generic title of Le Trait, whose essence is to connect and link. [...] A trilogy of sensory experience. Three times to explore the emptiness and loneliness of a being faced with the vastness of the stage. Anaïs Plasse, Revue L'Insensé, juillet July 2012 Hypnotique tournoiement dans l'espace, frangé de lumières imperceptibles qui confère à l'œuvre un caractère mystérieux, fragile imperceptible danse de l'éternité. C'est magique et magnétique, envoûtant, effrayant. [...] Le regard que l'on porte sur la danse des Belaza demeure lui aussi toujours neuf. Hypnotic whirling in space fringed with imperceptible lights, giving the work mysteriousness, fragile imperceptible dance of eternity. It is magical and magnetic, captivating, chilling. [...] Our look at the Belaza's dance is always in a new light. Geneviève Charras, Blog L'Amuse-Danse, juillet July 2012 Plus que jamais, Nacera Belaza interroge le sensible et le met en scène à la fois dans des lumières et des sons travaillant sur de l'infra-sensible. More than ever Nacera Belaza questions about the sensible and directs it in both lights and sounds working on infra-sensible. Marie-Mai Corbel, Blog de Marie-Mai Corbel, mai May 2012 And though one could barely make out their silhouettes sometimes, there was no mistaking the crackling intensity and raw emotional power of their performance [...] The stage may have been stayed dark. But the journey was illuminating. Et bien que parfois on puisse à peine distinguer les silhouettes, il n'y eut aucun doute sur l'intensité crépitante et la force émotionnelle brute de la performance [...] Le plateau est peut-être resté dans l'obscurité. Mais le voyage fut illuminé. Helmi Yusof, The Business Times (Singapour / Singapore), juin June 2012 Une danse primaire, obscure, qui fouille au fond des yeux et de l'âme et qui dérange. A primary and obscure dance that delves into eyes and soul, and disturbs. Latitude France (Indonésie / Indonesia), juin June 2012

4 Presse écrite et Internet Print and Internet Media Neue Presse (Hanovre, Germany) Septembre September 2013

5 Hannoversche Allgemeine Zeitung (Hanovre, Germany) Septembre September 2013

6 Wenn Hip-Hop Theater wird Braunschweiger Zeitung (Hanovre, Germany) Septembre September 2013 Hannover Hannovers Tanzfestival zeigte die Vielfalt junger Tanzströmungen. Von Andreas Berger Nacera Belaza in ihrem Solo. Foto: Balicki Breakdancer sind seit einigen Jahren die Shootingstars der Tanzszene. Zunächst als unverstellte Botschafter der tänzerischen Bewegung begrüßt, von der sich das etwas in verkopfte Erstarrung geratene Tanztheater wieder zum Tanz lockern ließ, erobern sie nun mit ihrem speziellen Bewegungsvokabular das theatrale Erzählen, die Stückdramaturgie für sich. Das Festival Tanztheater international in Hannover, soeben mit einer Auslastung von 93 Prozent zu Ende gegangen, bot dafür beste Beispiele. Heddy Maalem konfrontiert in seiner Eloge den Krump-Stil, mit dem die Hiphopper ihre eigene Würde behaupten, mit den Empfindungen von Ausgestoßensein, Minderwertigkeit und Wut, die Antrieb dieses Straßentanzes sind. Da erklingt eben ein Kyrie und erweicht die Hiphopper zu langsamen, fast zärtlich werdenden Gesten untereinander. Bevor sie wie aus Reue über die gezeigte Schwäche wieder in aggressive schnelle Gebärden fallen. Maalem erlöst so die angestaute Wut der Monster-Rapper zu brüderlichen Bewegungen einer versäumten Solidarität. Eine wunderbare Konzentration auf die eigene Energie bringen die algerischen Choreographinnen Dalila und Nacera Belaza. Da naht in Herz und Vergessen erst die eine aus völliger Dunkelheit, langsamst und mit sparsamster Gestik, zuletzt wieder abtauchend ins Nichts, während von außen Stammesgesänge Geschichte beschwören. Dann entwickelt die andere zu Sturmgeräuschen im Grelllicht ein andauerndes Kreiseln in trancehafter Selbstvergewisserung. Im Kontrast dazu federn zwei Kerle in anschwellendem Tempo zu lauter Musik auf der Stelle, wackeln mal nur mit den Köpfen, mal mit den Füßen. Gerade in der Reduktion der Mittel entsteht so ein energisch mitreißender Drive.

7 Den nutzt auch Anne Nguyen in Autarcie mit vier Hip-Hopperinnen, die ihre zerstückten Bewegungen in maschineller Perfektion nebeneinander abspulen wie ein autarkes Gebilde. Mal versucht eine die andere aufzuhalten und hängt sich an ihr Bein, mal lehnt ein Kopf zärtlich an der betriebsamen Kollegin. Bewegung erzeugt Gegenbewegung, Balance. Es gibt bedrohliche Dreiecksbildung, Lauern wie Echsen, Ausbrüche zum Headspin und am Ende virtuos verschränkte Arme das System steht wieder. Die Anfechtungen und Ausbrüche hätten allerdings stärker sein können, der Ablauf blieb allzu gleichmäßig in der immer gleichen Musik, die Dramaturgie überschaubar. Dagegen gelingt Sébastien Ramirez in Borderline eine höchst abwechslungsreiche Verarbeitung von Hip-Hop und Artistik zu Experimenten um Schwerkraft und gesellschaftliche Grenzüberschreitung. Ein Kubus wird an einem Seil auf Spitze gehalten und kann so gegen alle Schwerkraft vom Tänzer beklettert werden. Genauso kann die Kollegin am Seil hängend am nächsten hochschreiten und am Ende ins Off springen wie eine Sternschnuppe. Doch ebenso wird der Tänzer am Seil zum Spielball zweier Kollegen, die ihn stoßen und schleudern wie im Kampf. Durch die Schwerelosigkeit wird die Aggression dabei ins Spielerische gewendet. Die Grenze zwischen Tanz-Battle und Gewalt ist schmal. Und während ein Tänzer von der Wirkung liebevoller Worte auf den Pflanzenwuchs erzählt, entfernt sich der andere in seine Hip-Hop-Figuren, die auch Ausdruck gesellschaftlichen Überdrusses sind. Bei Ramirez kommen Material, Show und Anliegen zur Übereinstimmung. Weiter so.

8 Blog Kultur Septembre September 2013 Tanztheater International in Hannover Nacera Belaza, ein weiteres Beispiel Stille. Ruhe. Dunkelheit. Lange Zeit, kaum auszuhalten. Erst allmählich kommen die ersten Töne, die Helligkeit, wenige Bewegungen. Nacera Belaza, die algerisch-französische Tänzerin und Choreografin hat den Mut, so minimalistisch zu beginnen: mit geringsten Mitteln große Wirkung zu erzielen. Für manche Menschen, auch unter den ZuschauerInnen im Ballhof 1 am Mittwoch (4.9.13), ist das offenbar ganz schwer auszuhalten, dass lange gar nichts geschieht. "Ich möchte einen Raum schaffen, in dem Zeit keine Rolle mehr spielt, einen Raum, in dem wir das Unendliche berühren und endlich etwas teilen können", sagt sie zu ihrer Arbeit. In ihrem neuesten dreiteiligen Tanzstück ist ihr das auf beeindruckende Weise gelungen: Le Trait, der Strich, die Verbindungslinie - zwischen den drei Teilen, aber auch von der algerischen Tanztradition zu ihrer eigenen Ausdruckskraft, so möchte ich den Titel deuten. Erst zwei Soli, getanzt von ihrer Schwester Dalila und ihr selbst, dann ein Duett, das sie für zwei algerische Tänzer entworfen hat. Die Anklänge an die heimatliche Tradition sind hörbar und sichtbar. Im ersten Solo sind die Veränderungen zunächst noch gering: die Arme erst in Körpernähe nach unten, dann auf Schulterhöhe und später in die Höhe gereckt. Das zweite Solo zeichnet sich durch rasche, konzentrierte Drehbewegung um die eigene Achse aus (hauptsächlich nach links, ab und zu nach rechts gewechselt - wenn mich meine Wahrnehmung nicht getäuscht hat, ganz sicher bin ich nicht). Die Dichte und Konzentration der Bewegung, die spirituelle Tiefe, erinnern sehr an den Tanz der Derwische. Dann setzt schockartig (allgemeines Zusammenzucken) sehr laut die Musik zum Duett ein: in bewundernswerter Leistung mit sehr schnellen, wilden, manchmal chaotisch scheinenden Bewegungen der Arme, des ganzen Körpers, auch des Kopfes. Der Abbruch ähnlich unvermittelt wie der Einsatz. Danach wieder Stille. "Atemberaubend die Genauigkeit und Wahrhaftigkeit" in ihrem Tanz, urteilen Etienne Sorrin und Patrick Sour in "Evene".

9 Journal César Juin June 2013

10 Moussokouma : Nacera Belaza trace un trait Publié le Mardi 4 juin 2013 Propos recueillis par Florence Freitag. Berlin de Poche (Allemagne- Germany) Juin June 2013 Personne n a poussé Nacera Belaza à la danse. Au contraire, tout lui a interdit, mais sans pouvoir l en empêcher. Le désir de parler avec le corps était plus fort. Depuis, l autodidacte danseuse et chorégraphe algérienne a créée sa compagnie et dansée en duo, toujours avec sa sœur, Dalila. Le Trait, en première allemande au festival Moussokouma, représente sa quête chorégraphique et un changement dans son travail, pour la première fois en solo. Une entrevue sur son langage artistique, la temporalité et l hypnose de la danse. Christophe Raynaud de Lage Que signifie pour vous la notion de temps? Le temps est au cœur mes préoccupations. Je fais en sorte de traiter l espace, le son, la lumière et les corps d une telle façon, qu on a le sentiment d échapper au décompte. Un travail sur scène n aboutit que si il réussit à créer cet espace-temps en dehors de tout. Mais je ne veux pas rendre le temps visible. Un mouvement est juste quand il peut se reproduire à l infini et qu il n est plus quantifiable ni par sa durée ni par l effort physique qu il induit. Un peu comme les mouvements dans la nature qui m inspire beaucoup, des mouvements qui n ont ni début ni fin. Le Cœur et l oubli, La Nuit, Le Cercle? Quel est le trait qui réunit ces trois créations? La relation entre les pièces vient d abord de moi, de mon parcours. Il y a eu pendant des années le travail du duo qui cette fois-ci, pour la première fois, s est scindé en deux solos pour explorer l une et l autre (Nacera Belaza et sa sœur Dalila Belaza, ndlr.) notre propre solitude. De l autre côté, il y a le travail que je mène en Algérie, un travail de formation pour créer un lien entre les deux rives. Le trait, c est la quête qui traverse l ensemble de mes pièces, d une pièce à l autre, comme chez un peintre qui se serait exercé toute sa vie à ne faire qu un trait. Au lieu de m autoriser à une sorte d exploration de la forme dans tous les sens, je préfère me dire que j ai les mêmes costumes, danseurs, espace et me demander ce que ca veut dire «aller plus loin»? Votre danse a un effet très hypnotique. Vous et vos danseurs semblez être en transe ou en contemplation. Y a-t-il une référence à un rituel? Le mouvement dans le cadre du rituel m inspire énormément. Dès le début je prête l oreille à ce qui se passe à l intérieur, par mon passé, ma culture, mon éducation. J ai l impression d écouter quelque chose qui est en train de cheminer en moi. Cette relation d hypnose que j établis avec le public m apporte énormément. Il ne s agit pas de voir une pièce chorégraphique bien construite et bien réfléchie, mais de créer une sorte d espace commun grâce à un matériau chorégraphique permettant une relation forte entre le public et les interprètes. Un danseur soufi m a dit un jour : ce qu on cherche

11 dans la danse, c est l élévation de la conscience. On a conscience d une écriture et de ce que cela provoque et en même temps il y a un relâchement extrême dans le corps. Le public est convié à faire le même cheminement en quelque sorte. Christophe Raynaud de Lage Le Cercle représente votre première chorégraphie dans laquelle vous ne dansez pas. Vous regardez l espace partagé par deux corps. Comment extérioriser le regard quand on est habitué à utiliser son propre corps? C est la première fois que cette dimension de la pièce m échappe. Je me rends compte que j atteins certaines limites d un point de vue chorégraphique que j ai l habitude de pousser en tant qu interprète. Je pars du principe qu on ne peut demander à un interprète que ce qu on est en mesure de faire soimême. Ici, je n interprète pas la pièce et les danseurs sont mon seul repère par rapport à elle. Je leur parle de ma vision, de ce que ca doit raconter, mais à la fin ça leur appartient d aller plus loin. Ils sont libres d interpréter la pièce de manière plus philosophique et poétique ou plus sur un plan chorégraphique. D autant plus que ce sont des danseurs algériens débutants qui n ont pas encore tous les outils que ce travail exige au départ. Aujourd hui, vous essayez de relier votre langage contemporain à votre tradition? Pas forcément de relier, mais j ai toujours éprouvé un besoin d unité. Je n ai jamais tourné le dos à ma culture en pensant qu il y a certainement un endroit ou tout ca se rencontre. Un désir d unité dans le corps et dans la manière de traiter le corps que j ai toujours traité de manière globale, mais tout cela a mis beaucoup de temps. Le festival Moussokouma ne présente que des femmes chorégraphes. En quoi le langage féminin, en Afrique ou en Europe, se distingue-t-il d un langage masculin? Je ne fais pas cette distinction. Je pense que face à des questions existentielles, l homme et la femme sont quand même égaux et comme c est là-dessus que repose mon travail, ça n a absolument aucune incidence d être un homme ou une femme. Qu est-ce que ca veut dire, avoir une écriture féminine? Sur ce qui m intéresse au fond poétique, philosophique, existentiel, le fait d être une femme ne modifie pas mon résonnement. Mon parcours aurait du me pousser à ça, mais ce n est pas du tout à cet endroit-là que j ai placé mon questionnement sur l art. Quand il s agit de véritable liberté, de liberté intérieure, l homme n est pas moins libre que la femme dans notre société, mais différemment enfermé.

12 Taz.de (Allemagne - Germany) Juin June 2013 Körper und Skulpturen TANZ Das Moussokouma-Festival präsentierte neue Choreografien aus Afrika im Berliner HAU Der Afropolitan ist ausgerufen, seine Erfindererin Taiye Selasi tourt mit ihrem Romandebüt "Diese Dinge geschehen nicht einfach so" um die Welt, und gerade hat Teju Cole für seinen Roman "Open City" den Internationalen Literaturpreis des Berliner Hauses der Kulturen der Welt erhalten. Parallel lief im Berliner HAU die zweite Ausgabe von Moussokouma, einem Festival für zeitgenössischen Tanz aus afrikanischen Ländern und der Diaspora. Keine Frage: Afrikanische Kunst ist im Kommen. Allerdings mangelt es, wo es um Tanz geht, an Produzenten wie an Kuratoren. Gezeigt wird, was in Frankreich Erfolg hat und durch die Koproduktionsnetzwerke von Montpellier Danse, den Centres Choréographiques oder dem Festival d'avignon ging. Das ist bei Moussokouma, das Alex Moussa Sawadogo sorgfältig kuratiert und das sieben afrikanische Choreografinnen vorstellt, nicht anders. Aber eine ausdifferenzierte Kuratorenpraxis würde den einzelnen Künstlern ohnehin wenig bringen. Sie versuchen zwar, sich in ihren Heimatländern ein Publikum aufzubauen, doch ihr finanzieller Haushalt speist sich oft vollständig aus dem eurozentrischen Festivalbetrieb. Trotz dieser Polung muss man sich über eine allzu frankophile Tanzsprache keine Gedanken machen; daran lassen die sieben im HAU gezeigten Stücke keinen Zweifel. Ohnehin geht es darin weniger um Tanztechnik als vielmehr um individuelle Körpersprachen. "Ich habe keine Techniken gelernt, sondern vielmehr das Gefühl, da zu sein", sagt die algerischfranzösische Tänzerin Dalia Belaza. Um die Diskriminierung von Frauen geht es in jeder der Aufführungen - mit zum Fetisch erhobenem High Heel, der in fast keiner der Produktionen fehlt. Stärker noch als die inhaltliche Ausrichtung fällt die stark an bildender Kunst orientierte Ästhetik der Stücke auf. Fast jede Bühne könnte auch als Installation in einer Galerie stehen. Bouchra Ouizguen aus Marokko arbeitet seit fünf Jahren mit Sängerinnen und Tänzerinnen, die sie einst in einem Autobahnnachtclub entdeckt hat, zusammen. Deren füllige Leiber arrangieren sich in "Madame Plaza" zu formvollendeten Skulpturen. Assoziation mit Aristide Maillol und Henry Moore kommen auf, jede Kurve scheint in der genau stimmigen Raumkoordinate zu liegen. Auch bei Mamela Nyamza aus Südafrika wirkt jede Aktion gleichzeitig als Bild. Ihr sozialkritisches Gender- und Sportlerinnenstück "Shift" findet in einem weiß gehaltenen Laborguckkasten statt, in dem der XL-Kühlschrank ein letzter Zufluchtsort vor dem eigenen Durchbrennen wird. Die französischalgerische Choreografin Nacera Belaza, die für ihre reduzierte, minimalistische Tanzsprache bekannt ist, schafft in "Le Trait" einen synästhetischen Dämmerungsraum zwischen Klangclustern, peripherer Lichtregie und tänzerischer Trancetechnik. Während Belaza ihre Suche nach dem Jenseits der funktionalen Körper-Geist-Erfahrung auf die Metapher "Wir sind keine Flasche" herunterbricht, ist es bei der ivorischen Tänzerin Nadia Beugré gerade die Flasche, an der sie ihre Sozialkritik festmacht. Die PET-Flaschen stehen hier für Frauen, es geht um Wegwerfen oder Recyceln. Und dabei gelingt in berauschenden Flaschenkostümen und -arrangements das unheimlichste, abgründigste, brutalste, besessenste Stück des Festivals. Auch steht damit fest, dass sich Beugré zumindest als Performerin vom tragischen Tod ihrer Mentorin und Partnerin, der ivorischen Avantgardechoreografin Béatrice Kombé, erholt hat. Moussokouma, das zeigen auch die Publikumsdiskussionen unter der Moderationen von Funmi Adewole, bietet mit starken Stücken und plastischen Bühnenräumen ein anregendes Panorama. Das Resultat: mehr Lust auf ästhetische Transzendenz. ASTRID KAMINSKI

13 Africavenir juin June 2013 Deutsche Erstaufführung: Nacera Belaza Le Trait (Algerien), , 20:00 Uhr, HAU 2 Le Trait - die Linie - heißt die neue Kreation von Nacera Belaza, die drei Stücke zwei Soli und ein Duett - vereint. Mit zwei jungen Tänzern von der anderen Seite des Mittelmeers konfrontiert Nacera Belaza traditionelle und heilige Riten Algeriens mit ihrer eigenen hypnotischen, sensiblen und intimen Handschrift. Nacera Belazas Tanz ist dabei immer ein Tanz der Aufmerksamkeit: Widersprüchlich und fesselnd zugleich nimmt sie uns mit auf ihre Suche»nach einem Raum, in dem Zeit keine Rolle mehr spielt, einem Raum, in dem wir das Unendliche berühren und endlich etwas teilen können«. Geboren in Médéa, Algerien, hat sich Nacera Belaza dem Tanz autodidaktisch genähert. Nach geisteswissenschaftlichen Studien hat sie 1989 ihre eigene Kompanie gegründet. Während sie parallel ihre Schwester ausbildete, bahnte sie sich ihren Weg im Universum des zeitgenössischen Tanzes, indem sie ihre Gesten maximal verfeinerte und ihren Tanz auf das Wesentliche reduzierte. Eine langwierige, vor 20 Jahren begonnene Suche führte zum ersten Stück mit dem Titel Chacun sa chimère. Nacera Belaza hat einen schönen, sinnlichen und anspruchsvollen Tanz erschaffen, der heute seine volle Reife entfaltet und dem Körper die Erinnerung an das Heilige zurück gibt. Première allemande: Nacera Belaza "Le Trait" (Algérie/ France), 13/06/13, HAU 2 "Le Trait" est la nouvelle création de Nacera Belaza, qui unit trois pièces, deux solos et un duo. Avec deux jeunes danseurs rencontrés de l'autre côté de la Méditerranée, Nacera Belaza confronte les rites traditionnels et sacrés algériens avec sa propre écriture hypnotique, sensible et intime. La chorégraphie de Nacera Belaza est toujours une danse de l'attention : à la fois contrastée et captivante, elle nous invite à partager sa recherche «pour trouver l'endroit où le temps n'est plus décompté, à toucher du doigt l'infini pour accéder à cet espace où l'on peut enfin partager». Né à Médéa, Algérie Nacera Belaza a approché la danse en autodidacte. Après des études en sciences humaines, elle a fondé sa propre compagnie en Alors qu'elle construit sa réflexion en parallèle sa sœur, elle a fait son chemin dans l'univers de la danse contemporaine épurant ses gestes au maximum, réduisant sa danse à l'essentiel. Une recherche qui prend du temps, commencée il y a 20 ans et qui a conduit à la première pièce intitulée Chacun sa chimère. Nacera Belaza a créé une danse belle, sensuelle et exigeante qui déploie aujourd'hui sa pleine maturité et «redonne au corps la mémoire du sacré».

14 Schaumedia (Autriche / Austria) Fevrier February 2013 Traduction : "Mars brûlant" à Tanzquartier Wien Rituels et danse contemporaine La chorégraphe algéro-française Nacera Belaza est connue pour sa créativité et son intransigeance artistique. Pour son triptyque pour le Trait, elle travaille avec sa sœur et deux jeunes danseurs algériens. Dans les deux solos et un duo - trois gestes chorégraphiques, trois expériences profondément sensorielles - elle examine les relations entre certaines formes de danses traditionnelles algériennes ou des rituels sacrés et sa propre écriture chorégraphique qui impressionne par son attention aux détails, son intensité et son intimité.

15 De Morgen, Belgique / Belgium (traduction) Novembre 2012 November 2012 Minimalisme saisissant Il y a quelques années la chorégraphe franco-algérienne Nacera Belaza était l'une des révélations du Festival d'avignon. Cette année, elle a confirmé sa réputation avec Le Trait. A chaque fois que Nacera Belaza crée une nouvelle œuvre, selon ses propos, elle «est à l écoute» de la vie qui l entoure. Le mouvement fait partie de la vie et donc provient de cet exercice d'écoute. A travers le duo et les deux solos de la pièce Le Trait, ce processus d écoute se révèle aux yeux du public. On voit rarement dans la danse une telle précision dans la conception et une telle concentration dans la mise en œuvre. Cela est comparable à une pratique spirituelle. L'espace créé y est singulier. Nacera Belaza emmène le public dans un univers lointain, qui s'ouvre par l obscurité de la scène. Dans une lumière qui rend les contours flottants se crée un espace-temps hors du monde, en premier lieu aux lueurs crépusculaires, puis ensuite nettement défini par la lumière. C est cette lumière qui donne vie aux danseurs. Dans la première partie, Le Cercle, deux hommes dansent. La pièce commence par un choc sonore : des percussions polyrythmiques éclatent à fort volume. Une lumière franche découpe un carré lumineux, au centre, à l'apparence surnaturelle. Soudain, sortis de nulle part, surgissent deux hommes dont les bras, jambes et bustes se balancent dans toutes les directions, comme devenus sauvages, de manière désorientée. Cela semble demander peu d'efforts à ces corps élastiques faits d'articulations étonnamment souples. Les mouvements oscillent entre chaos et contrôle. Progressivement, les danseurs calment leurs gestes, jusqu'à s'unir et saccader un simple tressautement. Seule la tête vibrionne encore dans toutes les directions. Puis le mouvement repart de plus belle pour atteindre un véritable saut en puissance. Le motif se répète en miroir au sein du carré de lumière. L'intensité et l'angle de la lumière sont en constante variation, passant d un contre-jour ou d un faible rayonnement à une lumière latérale éblouissante. La matière lumineuse évolue continuellement. Elle se déforme peu à peu de manière imperceptible et le puits de lumière transforme le carré en un cercle. Disparaissant par un saut dans l'obscurité, la pièce s arrête brusquement de manière aussi inattendue qu'elle a commencé. La fin des mouvements frénétiques laisse la place au Cœur et l'oubli, la deuxième partie, chorégraphiée et interprétée par Dalila Belaza. A son commencement, une faible lumière avance lentement sur la scène la découvrant peu à peu jusqu en son milieu. Se dessine alors le corps d'une femme dont les bras se meuvent avec une lenteur extrême. Des chants accompagnent son mouvement. Le corps disparaît à nouveau presque entièrement, avant de réapparaître, imprimant à l'espace sa présence hypnotisante. Le Cœur et l'oubli donne à ressentir l'immensité de l'espace et du vide autour du danseur et à s'y perdre. Le Trait se termine par La Nuit, solo tout aussi fascinant, chorégraphié et interprété par Nacera Belaza. En fond sonore, un motif monte crescendo. Après une traversée de la scène, neuf faisceaux puissants illuminent la scène, aveuglants. L interprète virevolte avec lenteur puis accélérant, les bras tendus. Parfois, le sens du mouvement semble s'être inversé, sans qu'il ne soit possible de savoir comment ni quand cela est arrivé. Au fil des tournoiements, la confiance dans ses propres yeux se dissout tant la magie opère. La lumière donne à l'ombre de la silhouette une grandeur dansante et rend les cercles d'un mouvement infini de plus en plus difficiles à suivre jusqu à ce qu'une interruption brutale fige le tout. De saisissantes images émergent de cette recherche minimale. Stupéfiant. Pieter T'Jonck

16 Gazet Von Antwerpen (traduction) Octobre Octobre 2012 Nacera Belaza Le Trait Le centre nomade des arts Moussem avait présenté la célèbre chorégraphe et danseuse francoalgérienne Nacera Belaza au Monty avec sa création Les Sentinelles. Le mois prochain,elle sera de retour à Anvers avec Le Trait. Chaque création de Nacera Belaza est basée sur la relation entre l'humain et son environnement, sur la tension entre l'esprit et le corps. Le Trait, comme un "trait d'union", relie les trois parties de sa dernière création : deux solos et un duo. A travers deux solos, les sœurs Belaza scindent le duo pour expérimenter le sentiment de solitude en profondeur.puis à travers un duo interprété par deux jeunes danseurs algériens Nacera Belaza explore la relation entre certains rituels sacrés algériens et sa propre écriture reconnue comme "hypnotique". Cette production a été créée au 66ème Festival d'avignon. Nacera Belaza a acquis une réputation internationale et fait partie des chorégraphes les plus innovants. Son travail se fonde sur le minimal et le sensoriel. La réflexion de la chorégraphe pousse les limites de l'art contemporain à travers un questionnement sur le lien profond que l'art peut avoir avec des formes spirituelles. Nacera Belaza utilise la répétition et la variation infime qui provoquent l'expérience "transcendante". Chaque pièce de la Compagnie Nacera Belaza crée un espace en tension, qui en devient provocateur par son caractère épuré. Un paysage brut et sensoriel émerge, dans lequel coexistent le volume et le vide avec une précision scientifique. «Car si elle emprunte une forme minimaliste, la danse de Nacera Belaza est infiniment généreuse, invitant le spectateur à faire un chemin en soi pour mieux aller à sa rencontre. Toute sa puissance réside là, hors du spectaculaire, dans l'intensité de l'infime, laissant se développer une expérience du sensible, révélant une poésie propre à faire surgir mille et une images, sans jamais en représenter aucune.» (Festival d Avignon) Nacera Belaza est constamment à la recherche de l'espace de rencontre très étroit qui existe entre la spiritualité et la béatitude, en lien avec sa foi islamique. Son art même s'il reste fidèle à un idéal de vie sobre, a quelque chose de l'ordre de la sensualité et de la volupté. Son parcours dans la danse contemporaine, mêlant un apport venu du hip-hop français en passant par Nina Simone puis par un travail sur les rituels algériens se réalise à travers un langage chorégraphique original et radical fait d'images et de sons hypnotiques.

17 Le Trait dans "Le Hip hop dans ses retournements" Gérard Mayen, Traduit de l'arabe, moussem.eu Novembre November 2012

18 Mais où vont-ils? Gérard MAYEN Extrait Hors-Série DABA Maroc - Magazine Scènes Novembre 2012 On citera à présent une autre artiste dont la création a bouleversé la scène chorégraphique festivalière de l'hexagone cet été : Nacera Belaza Le Trait pour le festival d'avignon. Il nous paraît que cette artiste cultive avant toute chose des traitements extrêmement singuliers, complexes, voire énigmatiques des configurations d'espaces-temps qui, en sa qualité d'artiste chorégraphique, constituent le propre de son activité créatrice. C'est dans la biographie de Nacera Belaza qu'on pourrait retrouver la question immigrée assumée de façon plus explicite. La fillette arrivée en France à l'âge de 8 ans s'est forgée seule, à la force de l'obstination solitaire, un parcours dans la danse défiant les conventions sociales de son milieu. Si on y tient, on peut donc s'attarder à considérer le paradoxe de son attachement, par ailleurs explicitement énoncé, aux termes de la croyance religieuse. Ce qui n'est certes pas indifférent à sa forme d'épure minimaliste, de soustraction charnelle, d'incantation énergétique répétitive, frayant vers l'éblouissement en clair-obscur de transes calmes et muettes, qui suggère une lévitation du regard dans un corps spectateur guidé vers une vibration impalpable généralisée de toutes les forces invues animant la création. Or tout cela, dans une exigence folle, ignorant tout compromis, épouse à ce point une dynamique d'élévation, d'échappée et de transgression du trivial, qu'on aurait honte d'en revenir à la misérable indexation sur une seule territorialité identitaire originaire. Ce que prend en charge Nacera Belaza, c'est une dimension ailleurs trop souvent impensée de l'art chorégraphique au prix des pires radotages intellectuellement immatures qui entretiennent l'inépuisable tradition de la bêtise en danse qui aurait à voir, admettons-le, avec de possibles dimensions de transcendance, de sacralité, et d'icônisation des représentations corporelles hors le tapage du régime généralisé de l'image. Avec cette artiste à nouveau, on est loin de l'imagerie banlieusarde ; mais peut-être assez près des questions embarrassantes, peu discernées, pour lesquelles même les mots manquent, que pose la fréquentation de le foi musulmane, à une société massivement sécularisée. On s'autorisera un sourire : de manière forte inattendue, Le trait intégrait la présence sur le plateau, a priori insolite, si ce n'est incongrue, de deux danseurs de hip hop. Oui mais algérois. De sorte que cette pièce travaillait un rapport d'intra-altérité, ne devant strictement rien à l'habituel cliché, lui sur-territorialisé, du Maghrébin de banlieue correctement intégré par les vertus de la construction de soi à travers les bienfaits des pratiques de danse. Une fois de plus, à cet égard encore, la trajectoire de Le trait a continué de décaler celle de Nacera Belaza à rebours de toute assignation originaire.

19 Ce qui reste persiste : Nacera Belaza. Frédérique Villemur Revue Agôn Novembre 2012 November 2012 Le Trait ainsi qu une ligne dessine un trajet, livre un desse(i)n jeté telle une adresse à l espace, le geste chorégraphique de Nacera Belaza, précis et tenace, tenu à sa violence sans jamais la défaire, affirme avec insistance comme un retrait un retrait qui repousse tout horizon pour venir creuser en soi un vide qui élargit les marges au cœur de la nuit. Et qui donne cette expansion si singulière à l espace alors que le spectateur apprivoise le silence au début du spectacle, et que lentement le nocturne se découvre sous la scansion d un bruit sourd, et que monte une musique orientale mixée de bruits de la rue et de chants de femmes. Ce silence qui court sous les sons, couve sous les gestes est celui qui délivre sa lenteur et sa vitesse à la danse, il sous-tend avec persistance ce qui s efface et se retire, et pourtant persiste. Jerry Adiguna En trois séquences qu elle a inversées par rapport à la sélection d Avignon 2012, Nacera Belaza enchaîne avec sa sœur et deux danseurs venus du hip-hop, deux soli et un duo dans l épuisement impossible des corps et l affirmation graduelle d une énergie qui trouve sa place et son lieu. De l horizon reculé du nocturne qui ne relance plus d attente, surgit à la fin la découpe lumineuse d un lieu où la saltation, ainsi que l empreinte immémoriale de la danse, monte en puissance, et jette hors de soi l énergie qui territorialise le geste dans l étendue. Le Cœur et l Oubli exécuté par Dalila Belaza expose l extrême lenteur d un geste courbe qui dégage une douleur, les bras tendus vers d improbables cieux crient avec obstination une espérance déchue. La danseuse demeure d ombre tenue, elle nous apparaît ainsi qu un trouble de l espace : avance-t-elle de dos ou de face? Ces mains et ces bras étirés à l horizontale à qui appartiennent-ils, ce visage d ombre qui se lève lentement sort-il de sa nuit? Le jour qui perce d un moucharabieh se transforme, chute en un puits une lumière zénithale qui crible la scène.

20 Le solo dansé par Nacera Belaza, La Nuit, ouvre sur un élargissement progressif de l espace, dans un mouvement giratoire qui désoriente la danseuse, la détourne de tous repères en même temps que cette désorientation trouve une mise en orbite sur un point de centre et une verticalité toute intérieure. L espace s organise autour de pas qui dessinent une ronde sous le trait de lumière qui partage la scène, les bras fendent l air sous le bruissement du vent, et ouvrent le tournoiement sur soi. Le tour cosmique de Belaza se distingue de la rotation des derviches tourneurs 1 et par le pas, la tête et les bras, mais la virtuosité du tournoiement ainsi que son caractère hypnotique attestent d un temps qui s écoule tout à la fois plus vite et plus lentement. La verticalité s affirme dans une sereine gravité, et dans un lointain proche qu elle nous communique à mesure que l espace nous semble partagé. Nacera Belaza n est pas dans l espace, elle est à l espace. L étendue, la spatialité se déploient à partir d un vide habité, d un point source lumineux qui dispense une dilatation spatiale. «Un vide inattendu qui comble toutes nos attentes, voilà ce qui pourrait être finalement mon propos, ce que j ai poursuivi à travers toutes mes pièces, affirme-t-elle, sculpter ce vide, lui donner un corps, le rendre palpable, le partager et enfin le laisser se dissoudre dans l espace infini de nos corps 2». On conçoit que la figure de la danseuse puisse finir par disparaître, très exactement sur la pointe des pieds, ainsi que la flamme dansante d un djinn. Le Cercle, interprété par Mohamed Ali Djermane et Lotfi Mohand Arab, recompose les corps dans une ultime transe faite de piétinements et de saltations, leur danse frénétique n est pas sans rappeler le mouvement des atomes qui trouvent leur aimantation dans un rythme commun. Là encore l obstination à être, à y être, à être seulement et juste là, prend forme. Le bond qui tire de lui-même sa capacité à libérer une énergie, y affirme son principe vivant. Le jaillissement en une épidémie de sauts, laisse comme la trace obstinée d une circonscription au sol, la répétition inlassable des mouvements compulsifs des bras et des lâchés de tête, occupent un rectangle de lumière pour seul territoire. Impossible de sortir du Cercle, alors comment finir? Si le rythme n est pas assujetti à la musique parce qu il jaillit d un battement au fond de soi, la musique en signe cependant ici l arrêt. Sans se rompre Le Cercle évince les danseurs qui, d un pas hors du cercle de lumière le quittent, dans l irruption soudaine d une interruption du son. Comme si un fil venait en couper la vie, persiste et demeure alors en nous un pur mouvement qui ne cesse, non pas de se déployer, mais d être tenu à ce point d origine et de fin en pure violence. La mémoire dans la danse de Nacera Belaza est archaïque comme l est la danse elle-même avec ses moyens sans fin. Nacera Belaza affirme à ce point final vouloir trouver en partage avec le public cette traversée de la danse : «cette sensation qu il y a eu un chemin très long qui a été parcouru au-dedans, et vouloir se quitter là dessus». À la manière dont Montaigne écrit que «la parole est moitié à celui qui parle, moitié à celui qui écoute 3», nous dansons avec les danseurs et continuons à danser lorsqu ils ont fini. Sauf qu ici le couperet de la fin nous restitue une violence première où la danse s affirme en un retrait radical. Face à l immense nuit semblable au vieux chaos. 1 Confrérie musulmane fondée au XIIIe siècle en Turquie par le poète Djalal al-din Rumi qui pratique la rotation comme invocation divine, indissociable de la transe. 2 Propos de Nacera Belaza : 3 Montaigne, Essais, Livre III, 13.

Histoires de vie-généalogie Parcours 11. Les papiers parlent-les papiers se taisent. Cicatrices de la Deuxième Guerre mondiale.

Histoires de vie-généalogie Parcours 11. Les papiers parlent-les papiers se taisent. Cicatrices de la Deuxième Guerre mondiale. Histoires de vie-généalogie Parcours 11 Les papiers parlent-les papiers se taisent. Cicatrices de la Deuxième Guerre mondiale Moi,, - _ Document 1a. ADBR 100 J 270 Document 1b. ADBR 100 J 270 Transcription

Plus en détail

Die Fotografie als Lebensgefühl, mit all ihren Facetten und Ausdrucksmöglichkeiten,

Die Fotografie als Lebensgefühl, mit all ihren Facetten und Ausdrucksmöglichkeiten, PORTFOLIO Claus Rose Photography as a way of living, with all its aspects and opportunities for expression, became my passion at an early stage. In particular the magic of nude photography, which lends

Plus en détail

NewCity. Box Storage Container & Caddy

NewCity. Box Storage Container & Caddy NewCity NewCity NewCity überzeugt auf der ganzen Linie. Eine klare Organisation, ein optimales Preis-Leistungs- Verhältnis und viel Spielraum für Individualität zeichnen dieses Konzept aus. Bringen Sie

Plus en détail

J'implore tous ceux qui m'aiment d'aimer ma solitude. Rainer Maria Rilke

J'implore tous ceux qui m'aiment d'aimer ma solitude. Rainer Maria Rilke HOME solo Une production de la compagnie Louise Vanneste et de Caravan Production Chorégraphie et danse : Louise Vanneste / Installation: Arnaud Gerniers / Eclairage : Arnaud Gerniers et Benjamin Van Thiel

Plus en détail

Belinda Richle, Zürich

Belinda Richle, Zürich Chère Madame Märkli, J ai vraiment aimé apprendre à calculer grâce à vous. C était tellement bien que j aurais aimé rester un peu plus longtemps avec vous. Hannah Belinda Richle, Zürich Laura Richle, 3.

Plus en détail

! # % & ( ))))))))))))))))))))))))))))) +,!! #! #

! # % & ( ))))))))))))))))))))))))))))) +,!! #! # ,!! #! #! % & () + ! # % & ( ))))))))))))))))))))))))))))) +,!!#!#!!!. %&%& ( )! +, %. / 0 12 12 %& # ( &!(!& (! & (!(! ( ) +,!. + )(, & (!(! /0.!# 1! # %& # %& ( & ) # % #!#!!!! & & & /0.!# 1! # %& (

Plus en détail

Faire une révision rapide des moyens de transport utilisables pour se rendre dans un pays étranger. a) Documents Fahrkarten

Faire une révision rapide des moyens de transport utilisables pour se rendre dans un pays étranger. a) Documents Fahrkarten L évaluation culturelle ne fait pas l objet de la mise en place d unités spécifiques. Elle s inscrit dans l acquisition linguistique et ne peut pas être dissociée de l évaluation linguistique (que ce soit

Plus en détail

incandescence exposition des photographies d alexis pichot

incandescence exposition des photographies d alexis pichot l i t t l e b i g g a l e r i e incandescence exposition des photographies d alexis pichot Installation Photo/Vidéo réalisée en collaboration avec Alexandre Liebert Du 10 novembre au 13 décembre 2015 Rencontre

Plus en détail

Projet de film «Classes bilangues» : La tolérance en classe bilangue allemand anglais au moyen de films cinématographiques

Projet de film «Classes bilangues» : La tolérance en classe bilangue allemand anglais au moyen de films cinématographiques 0 Projet de film «Classes bilangues» : La tolérance en classe bilangue allemand anglais au moyen de films cinématographiques Première séance : Prendre contact sensibilisation de la perception à travers

Plus en détail

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution.

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution. Trait et ligne I La ligne me fascine. Le trait qui relie ou qui sépare Qui déchire le néant et marque une trace Qui me fait entrer dans l univers des signes. La ligne avance, Elle indique une direction,

Plus en détail

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant Les métiers du spectacle vivant Filière : artistique Domaine : art chorégraphique Appellations voisines : artiste chorégraphique Autres métiers du domaine : chorégraphe, maître de ballet, notateur Danseur

Plus en détail

Féminin/Masculin vice versa Ateliers de création chorégraphique

Féminin/Masculin vice versa Ateliers de création chorégraphique Diffusion : Printemps des Femmes - MPT Panier/Joliette Mars 2008 - Marseille. Fête du Panier - Juin 2008 - Marseille. Rencontres de danse contemporaine en amateur Juillet 2008 - St Martin en Hères (38).

Plus en détail

Situation: C est l anniversaire de Jan mercredi prochain et il voudrait inviter ses amis. Il appelle Markus.

Situation: C est l anniversaire de Jan mercredi prochain et il voudrait inviter ses amis. Il appelle Markus. Thème VI> : FETES, Séquence n 6.2. Geburtstag Objectifs : - savoir dire son âge, celui d un camarade - savoir inviter quelqu un (par téléphone ou carte d invitation) - savoir demander et dire l heure,

Plus en détail

Réserve Personnelle. Persönliche Reserve. Emprunter et épargner en fonction de vos besoins. Leihen und sparen je nach Bedarf

Réserve Personnelle. Persönliche Reserve. Emprunter et épargner en fonction de vos besoins. Leihen und sparen je nach Bedarf crédit épargne Réserve Personnelle Emprunter et épargner en fonction de vos besoins Persönliche Reserve Leihen und sparen je nach Bedarf Réserve Personnelle Vous voulez disposer à tout moment des moyens

Plus en détail

Guy Reibel. Un team Building qui vous enchante! La voix : une source de plaisir, de créativité et d épanouissement

Guy Reibel. Un team Building qui vous enchante! La voix : une source de plaisir, de créativité et d épanouissement Le Jeu Vocal Guy Reibel Un team Building qui vous enchante! La voix : une source de plaisir, de créativité et d épanouissement Une pratique inédite pour développer l esprit d équipe Contact : Mr Michel

Plus en détail

L anniversaire de Madame Rose

L anniversaire de Madame Rose Théâtre Anima Muriel Camus Vorbereitungsmaterial für L anniversaire de Madame Rose L'anniversaire de Madame Rose ist ein Szenenprogramm aus klassischen französischen Zählreimen, Liedern und Gedichten von

Plus en détail

ACADEMIE DE VERSAILLES Année scolaire 2010-2011 GROUPE DE TRAVAIL ACADEMIQUE : Entraîner, évaluer l expression écrite

ACADEMIE DE VERSAILLES Année scolaire 2010-2011 GROUPE DE TRAVAIL ACADEMIQUE : Entraîner, évaluer l expression écrite COMPTE RENDU D EXPERIMENTATION Domaine de travail : Entraînement à l expression écrite à la maison à partir de notes recueillies en classe. Révision et remédiation individualisée de chaque production écrite

Plus en détail

Transparence dans la qualité des soins Le patient n est pas un facteur de coûts

Transparence dans la qualité des soins Le patient n est pas un facteur de coûts DVSP Dachverband Schweizerischer Patientenstellen Transparence dans la qualité des soins Le patient n est pas un facteur de coûts Journée de travail de la Politique nationale de la santé, 17 novembre 2011,

Plus en détail

ACHATS SANS FRONTIÈRES AVEC BPM

ACHATS SANS FRONTIÈRES AVEC BPM ACHATS SANS FRONTIÈRES AVEC BPM Marie, 34 secrétaire utilise la BPM Parcel-Station de Howald. NEW BPM PARCEL STATION PLUSIEURES LOCATIONS À LUXEMBOURG Réceptionnez vos colis de tous services postaux et

Plus en détail

Dossier de sensibilisation

Dossier de sensibilisation Le grand jeté! Dossier de sensibilisation Contact administratif Annick Boisset : 06 80 54 64 04 / administration@legrandjete.com Contact artistique Frédéric Cellé : 06 72 98 42 50 / artistique@legrandjete.com

Plus en détail

Itinéraire de projets d échange. à distance. Points clés

Itinéraire de projets d échange. à distance. Points clés Itinéraire de projets d échange à distance Points clés Mener une pédagogie p de l él échange à distance C est mettre en œuvre des démarches d spécifiques des démarchesd de pédagogie de projet de dialogue

Plus en détail

L Opéra Théâtre remercie l ensemble de ses partenaires pour leur confiance et leur fidélité

L Opéra Théâtre remercie l ensemble de ses partenaires pour leur confiance et leur fidélité C ie Arcosm danse établissement de la Ville de Saint-étienne, l Opéra Théâtre bénéficie du soutien du Ministère de la Culture et de la Communication ( Direction Régionale des Affaires Culturelles ), du

Plus en détail

Das Passé composé steht bei neu einsetzenden Handlungen. Tout à coup il a vu un accident. Tout à coup elle a couru chez sa mère.

Das Passé composé steht bei neu einsetzenden Handlungen. Tout à coup il a vu un accident. Tout à coup elle a couru chez sa mère. PASSÉ COMPOSÉ Das Passé composé beschreibt abgeschlossene und zeitlich begrenzte Handlungen in der Vergangenheit. ebenso einmalige, kurze Handlungen. Hier, j ai travaillé de 6 à 10 heures. Il a habité

Plus en détail

Traditionell Arrangements : Nicolas Fischer

Traditionell Arrangements : Nicolas Fischer Rock auf m Schulhof 3 RDP d Alsace, Nicolas Fischer, 2010. Die Affen Traditionell Arrangements : Nicolas Fischer Die Affen rasen durch den Wald, Der eine macht den andern kalt. Die Affenmama sitzt am Fluss,

Plus en détail

C est une bouche, à demi ouverte, qui respire, mais les yeux, le nez, le menton, ne sont plus là. C est une bouche plus grande que toutes les bouches

C est une bouche, à demi ouverte, qui respire, mais les yeux, le nez, le menton, ne sont plus là. C est une bouche plus grande que toutes les bouches I C est une bouche, à demi ouverte, qui respire, mais les yeux, le nez, le menton, ne sont plus là. C est une bouche plus grande que toutes les bouches imaginables, et qui fend l espace en deux, l élargissant,

Plus en détail

2est-il un chiffre bleu? Le Collectif blop (Interjection) présente

2est-il un chiffre bleu? Le Collectif blop (Interjection) présente Le Collectif blop (Interjection) présente 2est-il un chiffre bleu? J avale une gorgée d eau et j entends ma voix commencer : «trois virgule un quatre un cinq neuf deux six cinq trois cinq huit neuf sept

Plus en détail

Dossier pédagogique. Kham. Fang Lao D R A G U I G N A N. Chorégraphie et interprétation Olé Kamchanla

Dossier pédagogique. Kham. Fang Lao D R A G U I G N A N. Chorégraphie et interprétation Olé Kamchanla théâtres en dracénie scène conventionnée dès l enfance et pour la danse D R A G U I G N A N Dossier pédagogique Kham Chorégraphie et interprétation Olé Kamchanla Fang Lao Free Soul Cie Chorégraphie Chinavut

Plus en détail

LES LENTILLES : PROPRIETES OPTIQUES ET UTILISATION

LES LENTILLES : PROPRIETES OPTIQUES ET UTILISATION Erste Augenblick 1 BRENNPUNKT Der Weg eines Lichtstrahls wird durch einer Scheibe Lenzebeobachtet. Was wir hier bemerken können, ist dasselbe wie durch einer lenze. nota Wir nennen optische Achse die Achse,

Plus en détail

1. Les must Das muss man wissen! 1. Si vous êtes prêts à partir, dites Oui. ja 2. Et après «oui», il faut parfois savoir dire «non» et que ce soit

1. Les must Das muss man wissen! 1. Si vous êtes prêts à partir, dites Oui. ja 2. Et après «oui», il faut parfois savoir dire «non» et que ce soit 1. Les must Das muss man wissen! 1. Si vous êtes prêts à partir, dites Oui. ja 2. Et après «oui», il faut parfois savoir dire «non» et que ce soit bien clair, «non», c est non! nein 3. Le «oui» et «non»

Plus en détail

BLOG DANS LA TÊTE DU SPECTATEUR 17 avril 2014

BLOG DANS LA TÊTE DU SPECTATEUR 17 avril 2014 BLOG DANS LA TÊTE DU SPECTATEUR 17 avril 2014 COMPAGNIE PROPOS / DENIS PLASSARD REVUE DE PRESSE Rites PETIT BULLETIN 3 avril 2014 LA MONTAGNE 21 mars 2014 ZIBELINE 7 février 2014 Nos rites modernes Inventaire

Plus en détail

Schriftliche Aufnahmeprüfung für das Schuljahr 2012 / 2013

Schriftliche Aufnahmeprüfung für das Schuljahr 2012 / 2013 Pädagogische Maturitätsschule Kreuzlingen Schriftliche Aufnahmeprüfung für das Schuljahr 2012 / 2013 Französisch Envol Unités 1 12 Nummer Name, Vorname: Sekundarschule: Französisch-Lehrbuch: Wir arbeiten

Plus en détail

FOD JD PROMO AFBJ/FV BJ Übungen und Spielen / exercices et jeux 2013

FOD JD PROMO AFBJ/FV BJ Übungen und Spielen / exercices et jeux 2013 FOD JD PROMO AFBJ/FV BJ Übungen und Spielen / exercices et jeux 2013 Echauffement TE et déplacements (TA) courses et rythmes Aufwärmung (TE) Läufe und Tempo (TA) 1 Analytisch - 20 Minuten 2 Mannschaften

Plus en détail

GREGORY MARKOVIC Dessins

GREGORY MARKOVIC Dessins Dossier de presse GREGORY MARKOVIC Dessins Exposition du 5 février au 28 mars 2010 Vernissage le 4 février à partir de 18h30 La Galerie Particulière 16 rue du Perche 75003 Paris +33.(0)1.48.74.28.40 www.lagalerieparticuliere.com

Plus en détail

Animer un atelier sur l oral

Animer un atelier sur l oral Accompagnement personnalisé Lycée Le Castel-Dijon Élaboré par Sarah Camus (comédienne) et Anne Gagnepain-Bélorgey (prof maths/sciences) contact : sara_camus@yahoo.fr Animer un atelier sur l oral Introduction

Plus en détail

La Boîte Noire de L'IMAGINAIRE

La Boîte Noire de L'IMAGINAIRE La Boîte Noire de L'IMAGINAIRE saison 2014 6 rue Sainte Marie 13005 Marseille Tel : 04.91.47.94.58 contact@voldenuits.com http://www.voldenuits.com La boîte Noire de l'imaginaire Vol de Nuits, lieu d'échanges

Plus en détail

Lecteur de codes barres CS3000 Installation et utilisation. Table des matières. Raccorder le lecteur... 2. Lire le lecteur... 3. Lecteur CS3000...

Lecteur de codes barres CS3000 Installation et utilisation. Table des matières. Raccorder le lecteur... 2. Lire le lecteur... 3. Lecteur CS3000... 1 Lecteur de codes barres CS3000 Installation et utilisation Table des matières Raccorder le lecteur............... 2 Raccordement USB 2 Raccordement USB avec Dockingstation....... 2 Lire le lecteur...................

Plus en détail

Dossier artistique Rebecca Bowring

Dossier artistique Rebecca Bowring Dossier artistique Rebecca Bowring Mon travail est non seulement un travail de photographie, mais également un travail qui traite de photographie. De la photographie comme technique et technologie et les

Plus en détail

Voyage d études en Chine

Voyage d études en Chine Voyage d études en Chine Du mercredi 19 au samedi 29 mars 2014 Public cible / participant-e-s Rectrices et recteurs, membres de directions de gymnases et d écoles de culture générale (max. 15 personnes)

Plus en détail

Charles Neubach Expositions

Charles Neubach Expositions Charles Neubach Expositions Sommaire L'artiste 3 Le concept 4 Les détails des expositions 5 Visuel des expositions 6 Texte 9 Revue de Presse 11 Tarifs 13 Contact 14 L'artiste Né à Paris en 1986, Charles

Plus en détail

LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL. LI Bin Résumé

LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL. LI Bin Résumé LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL LI Bin Résumé 1. Thème. Le droit de propriété a été l objet de réformes successives en Chine.

Plus en détail

Exposition «Silences urbains» Clôture de la Résidence mission d artiste (A.R.T.S) de Fausto URRU

Exposition «Silences urbains» Clôture de la Résidence mission d artiste (A.R.T.S) de Fausto URRU Communiqué de presse A La Gorgue, le 11 mai 2012 Exposition «Silences urbains» Clôture de la Résidence mission d artiste (A.R.T.S) de Fausto URRU Les 12 et 13 mai 2012 au siège de la Communauté de communes

Plus en détail

Mieux vaut seul que mal accompagné

Mieux vaut seul que mal accompagné Mieux vaut seul que mal accompagné C est là le plus souvent une formule que l on prononce en étant désolé et qui console assez mal les gens esseulés. L humanité a la plupart de temps considéré la solitude

Plus en détail

Le chorégraphe - Niveau 1

Le chorégraphe - Niveau 1 Le chorégraphe - iveau 1 Composer et présenter une chorégraphie collective structurée en enrichissant des formes corporelles et des gestes simples, en jouant sur les composantes du mouvement : l espace,

Plus en détail

Medienmitteilung zur Konferenz Opendata.ch 2015 am 1. Juli an der Universität Bern

Medienmitteilung zur Konferenz Opendata.ch 2015 am 1. Juli an der Universität Bern Opendata.ch info@opendata.ch 8000 Zürich 7. Juni 2015 Medienmitteilung zur Konferenz Opendata.ch 2015 am 1. Juli an der Universität Bern Communiqué de presse à propos de la conférence Opendata.ch/2015

Plus en détail

Médias NVS, documentation 2014

Médias NVS, documentation 2014 Médias NVS, documentation 2014 Association Suisse en Naturopathie Associazione Svizzera di Naturopatia NVS Schützenstrasse 42 CH-9100 Herisau T +41 71 352 58 50 F +41 71 352 58 81 nvs@naturaerzte.ch www.naturaerzte.ch

Plus en détail

confiance Amma, l'amour absolu numéro 8 féminin positif inspirant Le rire est la musique de l'âme Le miracle de l'eau

confiance Amma, l'amour absolu numéro 8 féminin positif inspirant Le rire est la musique de l'âme Le miracle de l'eau féminin positif inspirant LE PREMIER MINDSTYLE MAGAZINE numéro 8 En cadeau Paulo Coelho la malle aux trésors de sagesse Alexandre Jollien Guy Corneau BEL : 5,90 - DOM/S : 5,90 - CH : 9,30 FS L 14655-8

Plus en détail

laboratoire artistique transdisciplinaire

laboratoire artistique transdisciplinaire laboratoire artistique transdisciplinaire «Insula Prod, spécialiste du Mapping Vidéo et des immersions interactives» L ART D AUGMENTER LA RÉALITÉ Une expérience sensorielle unique De plus en plus présent

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

Trame historique. But du jeu. Le plateau de jeu

Trame historique. But du jeu. Le plateau de jeu Trame historique L Espagne du 15e siècle est composée de 12 royaumes, d un duché, d une principauté et des provinces basques. Cinq peuplades occupent le territoire: les Espagnols, les Basques, les Galiciens,

Plus en détail

Deuxième partie : Optique

Deuxième partie : Optique Deuxième partie : Optique Introduction Exemples de questions Comment fonctionne un projecteur de dias? Qu est-ce que la mise au point d un appareil photo? Comment la lumière peut-elle être guidée dans

Plus en détail

(51) Int Cl.: A61C 8/00 (2006.01) A61C 9/00 (2006.01)

(51) Int Cl.: A61C 8/00 (2006.01) A61C 9/00 (2006.01) (19) (11) EP 1 087 718 B1 (12) FASCICULE DE BREVET EUROPEEN (45) Date de publication et mention de la délivrance du brevet: 24.06.2009 Bulletin 2009/26 (21) Numéro de dépôt: 00917132.3 (22) Date de dépôt:

Plus en détail

Principes et outils de communication II

Principes et outils de communication II Page 1 / 5 Titre Principes et outils de communication II Filière Domaine Année de validité Information documentaire Service et communication 2015-2016 N o Obligatoire Semestre de référence 733-1n S3 Prérequis

Plus en détail

Radio D Teil 1. Deutsch lernen und unterrichten Arbeitsmaterialien. Episode 30 Jan Becker

Radio D Teil 1. Deutsch lernen und unterrichten Arbeitsmaterialien. Episode 30 Jan Becker Episode 30 Becker Un jeune homme débarque soudain au café de Grünheide et propose d emmener à Möllensee, point d arrivée de la course. Que sait cet inconnu sur cette course inhabituelle et quel est son

Plus en détail

Elektrischer Seifenspender Bedienungsanleitung

Elektrischer Seifenspender Bedienungsanleitung Elektrischer Seifenspender Bedienungsanleitung Bitte lesen Sie diese Bedienungsanleitung vor dem ersten Einsatz des Geraetes! Bestandteile Anwendung Hinweise! Verwenden Sie keine Akkus! Beachten Sie beim

Plus en détail

Fotos von Gerhard Standop

Fotos von Gerhard Standop Fotos von Gerhard Standop Nutzungsbedingungen Die Bilder sind für den privaten Gebrauch oder die Verwendung auf einer Website, die nicht kommerziell betrieben wird bzw. die keine kommerziellen Inhalte

Plus en détail

Repartir à zéro ou presque et faire triompher la vie

Repartir à zéro ou presque et faire triompher la vie Repartir à zéro ou presque et faire triompher la vie www.cabinetdelavie.ch jm.reinert@cabinetdelavie.ch Organisation MEDNAT Expo, Lausanne 29 mars 2014, Salle Paracelse Jean-Michel Reinert Psychothérapeute

Plus en détail

Leçon 1 et 2 Leçon 3 Leçon 4 et 5 L ESPACE. Leçon 6 et 7 Leçon 8 EVALUATION

Leçon 1 et 2 Leçon 3 Leçon 4 et 5 L ESPACE. Leçon 6 et 7 Leçon 8 EVALUATION PROPOSITION D UN PREMIER CYCLE AUTOUR DES PARAMETRES DU MOUVEMENT 1 Leçon 1 et 2 Leçon 3 Leçon 4 et 5 LE TEMPS OBJECTIF : Utiliser la notion de temps dans un souci de composition Etre capable de se repérer

Plus en détail

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel Johan Theorin L Heure trouble ROMAN Traduit du suédois par Rémi Cassaigne Albin Michel Öland, septembre 1972 L E MUR de grosses pierres rondes couvertes de lichens gris était aussi haut que le petit garçon.

Plus en détail

RéseauBénévolatNetzwerk Tél 026 422 37 07 Rte St-Nicolas-de-Flüe 2 1700 Fribourg. http://www.benevolat-fr.ch

RéseauBénévolatNetzwerk Tél 026 422 37 07 Rte St-Nicolas-de-Flüe 2 1700 Fribourg. http://www.benevolat-fr.ch RéseauBénévolatNetzwerk Tél 026 422 37 07 Rte St-Nicolas-de-Flüe 2 1700 Fribourg http://www.benevolat-fr.ch Formation pour bénévoles ou salariés dans une association ou fondation Fort / Weiterbildung für

Plus en détail

Remue méninge (10 minutes) Dressez la liste des idées, des thèmes ou des sujets proposés par les membres du groupe 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8.

Remue méninge (10 minutes) Dressez la liste des idées, des thèmes ou des sujets proposés par les membres du groupe 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Danses pour des jeunes par des jeunes Processus de création Nous nous exprimons par la danse La danse qui sera créée devra refléter une préoccupation sociale qui est importante et signifiante à ta génération.

Plus en détail

Projet tutoré N 9 Visualisation du mouvement : Sculpture corporelle en 3D. Compte rendu de réunion du 13 / 12 / 2004 à l Institut Charles Cros

Projet tutoré N 9 Visualisation du mouvement : Sculpture corporelle en 3D. Compte rendu de réunion du 13 / 12 / 2004 à l Institut Charles Cros Projet tutoré N 9 Visualisation du mouvement : Sculpture corporelle en 3D Compte rendu de réunion du 13 / 12 / 2004 à l Institut Charles Cros PRESENTS : - KISS Jocelyne et VENCESLAS Biri de l institut

Plus en détail

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image construit la peinture? C est-à-dire que devant une

Plus en détail

SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE. production cie de l alambic christian bourigault

SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE. production cie de l alambic christian bourigault SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE production cie de l alambic christian bourigault «Sur un air deux» est une chorégraphie en trois étapes, trois albums correspondant

Plus en détail

Betriebsausstattung / Werkzeug Blastrac BMG 580 Pro + Absaugung BLASTRAC BDC 3150

Betriebsausstattung / Werkzeug Blastrac BMG 580 Pro + Absaugung BLASTRAC BDC 3150 Betriebsausstattung / Werkzeug Blastrac BMG 580 Pro + Absaugung BLASTRAC BDC 3150 Seite 1 / 5 Rectifieuse ponceuse béton BLASTRAC BMG 580 PRO Surfaceuse à 3 têtes BLASTRAC BMG 580 PRO La surfaceuse Blastrac

Plus en détail

Introduction Individus ou groupes, nous sommes faits de lignes

Introduction Individus ou groupes, nous sommes faits de lignes «L éclair par exemple se distingue du ciel noir, mais doit le traîner avec lui, comme s il se distinguait de ce qui ne se distingue pas.» Gilles Deleuze, Différence et répétition Introduction Individus

Plus en détail

SPECTACLES PETITE ENFANCE :

SPECTACLES PETITE ENFANCE : SPECTACLES PETITE ENFANCE : PHENOMENE DE MODE OU PROJET DE SOCIETE? Mémoire présenté pour l obtention du : DESS Management du Spectacle Vivant Promotion 2003-2004 Directeur de mémoire : René LAFITE Dominique

Plus en détail

Rapport de Pré-Soutenance Le déménageur rusé

Rapport de Pré-Soutenance Le déménageur rusé Licence 3 PSM Rapport de Pré-Soutenance Le déménageur rusé 0 Le déménageur rusé 0 Sommaire Sommaire 1. SUJET... 1 A. ENONCE... 1 B. ACTIVITE PRESENTE PAR GUILLAUME KUNTZ... 1 C. INTERPRETATION... 1 D.

Plus en détail

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON ATTENTION! LASER ET LAMPE À MERCURE : DANGER! - Ne jamais regarder directement le faisceau Laser, sous peine de brûlures irréversibles de la rétine. - Ne jamais regarder directement

Plus en détail

Hauswartungen Service de conciergerie. Liegenschaftsunterhalt Entretien de propriétés. Reinigung Nettoyage. Shop Boutique

Hauswartungen Service de conciergerie. Liegenschaftsunterhalt Entretien de propriétés. Reinigung Nettoyage. Shop Boutique Hauswartungen Service de conciergerie Liegenschaftsunterhalt Entretien de propriétés Reinigung Nettoyage Shop Boutique Reinigung ist nicht gleich Reinigung! Jeder Kunde hat individuelle Wünsche & Ansprüche.

Plus en détail

Cyclone à la Jamaïque

Cyclone à la Jamaïque La punition des enfants Cyclone à la Jamaïque d Alexander Mackendrick 1 2 3 4 5 6.a 6.b 7.a 7.b 8 9.a 9.b 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20.a 20.b 21 22 23 24 25 26 27 28 29.a 29.b 29.c 30 31 32 33.a 33.b

Plus en détail

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES ACTUALITES Ateliers de sensibilisation artistique à partir de l œuvre de V. Vasarely, encadré par une médiatrice culturelle et une historienne de l art. du 6 au 8 avril 2010 de 14hà16h Public: enfants

Plus en détail

Ecole de Coachs de Vie Gestaltistes en Développement des Ressources Personnelles. L a plus belle aventure de l homme, c est sa propre aventure

Ecole de Coachs de Vie Gestaltistes en Développement des Ressources Personnelles. L a plus belle aventure de l homme, c est sa propre aventure Ecole de Coachs de Vie Gestaltistes en Développement des Ressources Personnelles L a plus belle aventure de l homme, c est sa propre aventure Intervenant Mathé Kaufmann Gestalt-Thérapeute, Superviseure

Plus en détail

DES CLICS ET DES CLASSES DANS L HERAULT (Écoles) Du portrait. à la photo de classe

DES CLICS ET DES CLASSES DANS L HERAULT (Écoles) Du portrait. à la photo de classe DES CLICS ET DES CLASSES DANS L HERAULT (Écoles) Du portrait à la photo de classe !"!#!$ % && '!(% & ) *(+,!-. &/ &$ '!!!!!0! ( (1!'+ '!!!!'2!*!3 *,! ' *! 4!!! 5 5,! 0!,! ' 4'0,!!!*,!0!! '!5! " # "$ %%

Plus en détail

CHAPITRE 1. Manon enfant mutique et si mutine aujourd hui

CHAPITRE 1. Manon enfant mutique et si mutine aujourd hui Les enfants sont sans passé et c est là tout le mystère de l innocence magique de leur sourire Milan Kundera CHAPITRE 1 Manon enfant mutique et si mutine aujourd hui Entrez dans cette étrange sensibilité

Plus en détail

Force et mouvement. Intro. Newton. Théorie un peu de réflexion BULLETIN SPÉCIAL N 4

Force et mouvement. Intro. Newton. Théorie un peu de réflexion BULLETIN SPÉCIAL N 4 BULLETIN SPÉCIAL N 4 Force et mouvement Théorie un peu de réflexion Intro Les forces sont partout. Un coup de pied dans un ballon, un coup de vent, un lancer de pierre Dès qu un objet accélère ou ralentit,

Plus en détail

Ende Dezember 2014: Besuch von Bertrand Diantisa in Kikwit

Ende Dezember 2014: Besuch von Bertrand Diantisa in Kikwit Ende Dezember 2014: Besuch von Bertrand Diantisa in Kikwit Bertrand Diantisa ist Informatiker und Webdesigner.Ich habe ihn im Sommer 2013 erstmals in Kinshasa getroffen. Im Sommer 2014 hat er mit mir während

Plus en détail

MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES

MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES Née à Anvers, diplômée de La Cambre-Ecole nationale supérieure des arts visuels de Bruxelles, Marie-Jo Lafontaine est une artiste européenne

Plus en détail

Annie Claude Sortant-Delanoë. L angoisse, nécessité logique entre jouissance et désir

Annie Claude Sortant-Delanoë. L angoisse, nécessité logique entre jouissance et désir Annie Claude Sortant-Delanoë L angoisse, nécessité logique entre jouissance et désir À sa naissance, l enfant est un organisme dont le cri exprime un besoin. Ce cri n a aucune intention de signification.

Plus en détail

La danse contemporaine à la maternelle

La danse contemporaine à la maternelle La danse contemporaine à la maternelle «Quand une image présente ne nous fait pas penser à des milliers d images absentes, il n y a pas d imagination» G.Bachelard Danse et Arts visuels-a partir de Matisse-Ecole

Plus en détail

L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI

L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI Simon P Laurent - Artiste - www.lotus-mineral.com - 2012 - REMERCIEMENTS Le présent travail est une commande de l'école Nationale Supérieure

Plus en détail

des progressions des apprentissages à l école maternelle

des progressions des apprentissages à l école maternelle Tableaux des progressions des apprentissages à l école maternelle À l école maternelle, les écarts d âges entre les enfants, donc de développement et de maturité, ont une importance très forte ; le fait

Plus en détail

Conséquence. Aucun des malades d «ici» ne peut être un étranger, sauf à être exclu du champ de la

Conséquence. Aucun des malades d «ici» ne peut être un étranger, sauf à être exclu du champ de la Point de départ et définition. Le point de départ à tenir est qu en matière de santé, il n y a de malades étrangers que les seuls exclus de son champ. Nulle notion ethnique, raciale ou communautaire ne

Plus en détail

LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE

LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE «et en plus, il faut faire un tableau.» Alberto Giacometti Ecrire sur la peinture pourrait signifier écrire «par-dessus», recouvrir des signes arbitraires de l écriture

Plus en détail

Alex Beaupain. Chanson. Plus de peur que de mal

Alex Beaupain. Chanson. Plus de peur que de mal Chanson Alex Beaupain Plus de peur que de mal Au premier toboggan 1 Déjà tu savais bien Les risques que l on prend Les paris 2 que l on tient Voler chez le marchand À vélo sans les mains Tirer 3 sur cette

Plus en détail

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici.

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Version audio - CLIQUE ICI Un taxi à New York L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Ici, on est à New York City, c

Plus en détail

Nouveau centre de recyclage au Cactus Howald!

Nouveau centre de recyclage au Cactus Howald! Nouveau centre de recyclage au Cactus Howald! Simple, pratique et écologique, le centre de recyclage «Drive-in» du Cactus Howald est un nouveau service pour nos clients. Il a été mis en place par le Ministère

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E Dossier de presse Contact Presse & Publicité : Frédérique Meler 06 61 43 30 95 contactpresse@retrouve-moi.fr pub@retrouve-moi.fr Chef de Projet : Joëlle Le Roch 06 62 98 10 12 La Société des Fées - 3 rue

Plus en détail

Ferien. Tâche 1 - Feuille 1 / 16

Ferien. Tâche 1 - Feuille 1 / 16 Tâche 1 - Feuille 1 / 16 Des pistes pour exploiter l album Ferien sind so toll! Dans une démarche actionnelle, en conformité avec les programmes de langue du BO n 8 du 30 août 2007 Tâche 1 Organiser un

Plus en détail

Aufnahmeprüfung an die naturwissenschaftliche Berufsmaturitätsschule Plantahof

Aufnahmeprüfung an die naturwissenschaftliche Berufsmaturitätsschule Plantahof Aufnahmeprüfung an die naturwissenschaftliche Berufsmaturitätsschule Plantahof Französisch Zeit: 60 Minuten (nach dem Lesen des Textes) Schreiben Sie mit Tinte oder Kugelschreiber, Bleistift ist nicht

Plus en détail

PRESENTE «AMANITA MUSCARIA»

PRESENTE «AMANITA MUSCARIA» LA COMPAGNIE DES FEMMES A BARBE Avec le soutien de l Atelier 231, scène conventionnée Arts de la rue Avec le soutien du Fourneau en Bretagne, scène conventionnée Arts de la rue Avec le soutien de la Vache

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 7 DECEMBRE 2006 C.05.0428.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.05.0428.F V. M., demandeur en cassation, admis au bénéfice de l assistance judiciaire par décision du bureau d assistance judiciaire

Plus en détail

TYPE D OEUVRE. Peinture (huile sur toile) ; dimensions : 202 sur 138,5 cm. LIEN INTERNET VERS LA PHOTO DE L ŒUVRE.

TYPE D OEUVRE. Peinture (huile sur toile) ; dimensions : 202 sur 138,5 cm. LIEN INTERNET VERS LA PHOTO DE L ŒUVRE. SEQUENCE «VISIONS MODERNES. SEANCE 5. ZOOM SUR UNE VIEILLE DAME. Dominante. Histoire des Arts. Support. Tour Eiffel rouge, 1911 (1910), Robert Delaunay, Solomon R. Guggenheim Museum, New York. TYPE D OEUVRE.

Plus en détail

SALLE 5 : C EST LE VRAI?

SALLE 5 : C EST LE VRAI? EXPOSITION CHROMAMIX 2 / 9 AVRIL - 15 NOVEMBRE 2009 MUSÉE D ART MODERNE ET CONTEMPORAIN - 1, place Hans-Jean Arp Dossier de préparation à la visite SALLE 5 : C EST LE VRAI? ŒUVRE EXPOSÉE DANS LA SALLE

Plus en détail

Administration des abonnements...2. Outil de configuration...5. Installation Outlook 2003...7. Configuration Outlook 2003...10

Administration des abonnements...2. Outil de configuration...5. Installation Outlook 2003...7. Configuration Outlook 2003...10 Outlook 2003 INDEX Administration des abonnements...2 Outil de configuration...5 Installation Outlook 2003...7 Configuration Outlook 2003...10 Date de création 22.02.09 Version 1.0 Administration des abonnements

Plus en détail

Berufs-/Fachmittelschulen Aufnahmeprüfung 2008. Bitte auf jedes Blatt die Prüfungsnummer schreiben!!! Punkte. Wortschatz (15 Punkte)

Berufs-/Fachmittelschulen Aufnahmeprüfung 2008. Bitte auf jedes Blatt die Prüfungsnummer schreiben!!! Punkte. Wortschatz (15 Punkte) Bitte auf jedes Blatt die Prüfungsnummer schreiben!!! Französisch A Wortschatz (15 Punkte) Punkte 1. Verben 2. Nomen 3. Weibliche Form 4. Gegenteil 5. Wohnbereich B Grammatik (45 Punkte) 6. Text ergänzen

Plus en détail

utopia LES 30 ANS DU GENIE DE LA BASTILLE

utopia LES 30 ANS DU GENIE DE LA BASTILLE 30 ans de Génie, 30 ans d invention, d expériences, de créativité, dans des espaces nouveaux, inattendus, divers et variés. Cette recherche incessante et nécessaire, c est celle de l Utopia, c est à dire

Plus en détail

Lösungen Bewertungen. printed by www.klv.ch. Französisch. Zentralkommission für die Lehrabschlussprüfungen des Verkaufspersonals im Detailhandel

Lösungen Bewertungen. printed by www.klv.ch. Französisch. Zentralkommission für die Lehrabschlussprüfungen des Verkaufspersonals im Detailhandel Zentralkommission für die Lehrabschlussprüfungen des Verkaufspersonals im Detailhandel Lehrabschlussprüfungen für Detailhandelsangestellte 007 Französisch Leseverständnis und gelenkte Sprachproduktion

Plus en détail

Le corps est imprégné d une couleur bien précise, la densité de cette matière donne la. dessine avec toutes et chacune des ses parties

Le corps est imprégné d une couleur bien précise, la densité de cette matière donne la. dessine avec toutes et chacune des ses parties Association TRAMA LUNA présente Atelier Danse et Dessin pour enfants Photo Patrice Loubon (Poblacion la Victoria- Chile) Le corps est imprégné d une couleur bien précise, la densité de cette matière donne

Plus en détail

Compte rendu. «Maison u r morte» Ouvrage recensé : par Maïté Vissault

Compte rendu. «Maison u r morte» Ouvrage recensé : par Maïté Vissault Compte rendu «Maison u r morte» Ouvrage recensé : Gregor Schneider, Totes Haus u r, 49 e Biennale de Venise, Pavillon allemand. 10 juin - 24 novembre 2001 par Maïté Vissault ETC, n 56, 2001-2002, p. 67-75.

Plus en détail

Tarifs 2015-2016. Julie Liébon. Professeur de Chant SOMMAIRE. Cours Particuliers et Collectifs. Atelier Adultes. Ateliers Ados.

Tarifs 2015-2016. Julie Liébon. Professeur de Chant SOMMAIRE. Cours Particuliers et Collectifs. Atelier Adultes. Ateliers Ados. Tarifs 2015-2016 Julie Liébon Professeur de Chant SOMMAIRE Cours Particuliers et Collectifs Atelier Adultes Ateliers Ados Atelier Enfants CONDITIONS DES COURS CONTACT Chant Prénatal Forte de mes années

Plus en détail