CORRECTION PONDICHERY 2016 EPREUVE D HISTOIRE-GEOGRAPHIE EMC DNB

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CORRECTION PONDICHERY 2016 EPREUVE D HISTOIRE-GEOGRAPHIE EMC DNB"

Transcription

1 CORRECTION PONDICHERY 2016 EPREUVE D HISTOIRE-GEOGRAPHIE EMC DNB PREMIERE PARTIE : HISTOIRE (13 POINTS) QUESTIONS (8 POINTS) 1. Dans le tableau ci-dessous, complétez les dates, périodes ou repères historiques relatifs à l Histoire politique de la France. (2 points) Dates ou périodes Repères historiques Règne personnel de Louis XIV Second Empire La Troisième République 1958 Fondation de la Ve République

2 2. Quel événement et quel personnage associez-vous à l année 1492? (1 point) Le premier voyage de Christophe Colomb est associé à l année Donnez un exemple de progrès de la médecine depuis (1 point) L invention puis l innovation des antibiotiques est un exemple de progrès de la médecine depuis En rédigeant un développement construit, expliquez en quoi la guerre des tranchées est un exemple de la violence de masse au cours de la Première Guerre mondiale. (4 points) CONSEILS : Il faut bien suivre la méthodologie du développement construit : Introduction Plusieurs paragraphes, chaque paragraphe a une idée phare Conclusion L introduction doit rappeler les termes du sujet, situer dans le temps et dans l espace. Il faut faire des phrases en utilisant une syntaxe correcte et un vocabulaire précis. Il faut parler uniquement de la guerre des tranchées, à savoir la phase de position pendant la Première Guerre mondiale.

3 L introduction rappelle les termes du sujet : La guerre des tranchées, qui a eu lieu de 1915 à 1917 sur le front occidental, est un exemple de la violence de masse pendant la Première Guerre mondiale ( ). Plusieurs idées doivent être énoncées à l aide de phrases correctes : I. Une guerre de position Description : soldats enterrés dans les tranchées. Attendent le début de l attaque des ennemis par l artillerie lourde afin de sortir des tranchées et prendre la tranchée adverse. Exemple : la bataille de Verdun (1916) II. Conditions de vie très difficiles Soldats dans la boue, confrontés à la maladie Mise en place d une économie de guerre : civils aussi impliqués dans l effort de guerre, à l arrière. Fabrication d armes, remplacement des hommes dans les champs. III. Un bilan très lourd Nombreux morts et blessés. S explique par l utilisation d armes nouvelles, meurtrières (ex : obus). Nombreuses destructions : paysages ravagés. Soldats traumatisés.

4 Conclure en expliquant que la guerre des tranchées est un exemple de violence de masse. TRAVAIL SUR DOCUMENT (5 POINTS) HITLER, le Führer

5 1. Dans la case prévue, identifiez et nommez le personnage représenté sur l affiche 2. Décrivez l affiche. Sur cette affiche, le visage d Hitler est en arrière-plan, tandis qu un jeune garçon est au premier plan, et regarde dans la même direction que le Führer. Deux slogans sont notés sur l affiche : la jeunesse sert le Führer et Engagez-vous dans les jeunesses hitlériennes. 3. Expliquez quel est l objectif de cette affiche. Cette affiche a pour objectif de convaincre les adolescents d intégrer les jeunesses hitlériennes pour soutenir le régime. 4. Comment nomme-t-on ce type de document? Ce document est une affiche de propagande. 5. Donnez deux caractéristiques du régime totalitaire mises en évidence par ce document. Ce document montre des caractéristiques du régime totalitaire nazi. Il s agit d une dictature : Hitler a les pleins pouvoirs et met en place un culte de la personnalité afin d asseoir sa domination. De plus, le régime contrôle la société par le biais d organisations de jeunesse afin d inculquer les idéaux du régime.

6 DEUXIEME PARTIE : GEOGRAPHIE (13 POINTS) QUESTIONS (6 POINTS) 1. Repères (4 points) : - Deux des dix métropoles les plus peuplées de la planète : Au choix : New York, Mexico, Sao Paulo, Karachi, Delhi, Mumbai, Calcutta, Dacca, Tokyo, Shanghai. Le nom était à noter au stylo noir en minuscules. - Une des trois mégalopoles du monde : Au choix : mégalopole du Nord-Est des Etats- Unis, mégalopole du Japon ou mégalopole d Europe. A entourer sur la carte. - Un des dix Etats les plus peuplées de la planète. Au choix : Chine, Inde, Etats-Unis, Indonésie, Brésil, Pakistan, Nigéria, Bangladesh, Russie ou Japon. A hachurer ; le nom était à noter au stylo noir en majuscules. 2. Donnez un exemple de contraste ou d inégalité entre les Etats membres de l Union européenne. (1 point) Plusieurs réponses étaient possibles : une inégalité de peuplement, une inégalité de desserte par les voies de communications, des différences de développement entre les pays de l Europe centrale et orientale et les pays de l Ouest et du Nord.

7 3. Cite un aspect de la puissance française dans le monde. (1 point) Plusieurs réponses étaient possibles : sa participation au conseil de sécurité de l ONU ou deuxième réseau d ambassades (puissance politique) ou l existence de médias francophones internationaux ou l Organisation Internationale de la Francophonie (puissance culturelle). TRAVAIL SUR DOCUMENT (7 POINTS) L organisation du territoire français «Avec la centralisation autour de l agglomération parisienne, ( ) l ensemble du territoire peut apparaître comme une périphérie plus ou moins intégrée de la région parisienne. Toutefois, la concentration des hommes et des activités dans les métropoles, l ouverture européenne et la mondialisation tendent à promouvoir 1 des centres secondaires de plus en plus puissants : des métropoles régionales ( ). A l échelle du territoire national, on peut identifier deux types de périphéries. Il existe des périphéries intégrées dynamiques. Le littoral a connu un développement économique et démographique qui en fait un espace attractif. Les régions frontalières ont trouvé un dynamisme nouveau grâce au processus d intégration européenne ( ). Certains territoires sont en situation de marginalisation 2. Il s agit des îles, particulièrement des territoires ultramarins, et d un ensemble de territoires qui sont enclavés du fait de la mauvaise desserte en transports qui réduit l accessibilité. Certains espaces ruraux, en particulier les espaces de moyenne montagne, sont marginalisés.» D après Magali Reghezza-Zitt, la France dans ses territoires, SEDES, promouvoir : favoriser 2 marginalisation : mise à l écart

8 1. D après le texte, quelle est la principale agglomération française? La principale agglomération française est Paris. 2. A partir du document, complétez le tableau suivant : Deux espaces dynamiques Deux espaces marginalisés Littoral Régions frontalières Iles Espaces ruraux / de moyenne montagne 3. Relevez une raison expliquant la marginalisation de certains territoires français. Certains territoires sont marginalisés car ils sont enclavés du fait de la mauvaise desserte en transports qui réduit l accessibilité. 4. Relevez une raison expliquant la marginalisation de certains territoires français. a. A l aide du texte et de vos connaissances, complétez la légende du croquis en plaçant les six informations proposées ci-dessous en face du bon figuré : - Espaces ruraux isolés - Littoraux attractifs - Métropole mondiale

9 - Territoires ultramarins - Métropoles régionales - Régions frontalières intégrées à l U.E b. Donnez un titre au croquis

10 TROISIEME PARTIE : ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE (10 POINTS) QUESTIONS (5 POINTS) 1. Citez deux symboles de la République française. (2 points) L hymne national (la Marseillaise), la fête nationale (le 14 juillet), le drapeau tricolore, l allégorie (Marianne) et la devise (Liberté, égalité, fraternité) sont deux symboles de la République française. 2. Donnez deux conditions pour être électeur en France. (2 point) Pour être électeur en France, il faut être français, avoir plus de 18 ans, être inscrit sur les listes électorales et ne pas avoir été déchu de ses droits politiques. 3. Qu est-ce que la Journée défense et citoyenneté? (1 point) La Journée défense et citoyenneté est une journée pendant laquelle les jeunes apprennent les responsabilités du citoyen et les enjeux de la défense française. TRAVAIL SUR DOCUMENT (5 POINTS)

11 Extraits de la Charte de la laïcité à l école Article 2 : La République organise la séparation des religions et de l Etat. L Etat est neutre à l égard des convictions religieuses ou spirituelles. Il n y a pas de religion d Etat. Article 3 : la laïcité garantit la liberté de conscience à tous. Chacun est libre de croire ou de ne pas croire. Elle permet la libre expression de ses convictions, dans le respect de celles d autrui et dans les limites de l ordre public. Article 4 : la laïcité permet l exercice de la citoyenneté, en conciliant la liberté de chacun avec l égalité et la fraternité de tous dans le souci de l intérêt général. Article 5 : la République assure dans les établissements scolaires le respect de chacun de ces principes. 1. A qui s adresse ce texte? Ce texte s adresse aux élèves, aux parents et aux personnels d une école : professeurs, directeurs et éducateurs. 2. Relevez le mot qui, dans l article 2, définit le mieux les relations entre l Etat et les religions en France. Le mot neutre définit le mieux les relations entre l Etat et les religions en France. 3. Soulignez dans le texte les 3 valeurs de la République française

12 4. D après l article 5 et vos connaissances, donnez un exemple d application de la laïcité à l école. Dans les écoles, les élèves ne doivent pas porter de signes religieux ostensibles. 5. Ce document est affiché dans les écoles en France. Donnez une raison qui explique cet affichage Ce document traite de la laïcité à l école : il est donc normal que cette charte soit affichée dans les écoles, afin que chacun puisse en prendre connaissance.

PROGRAMME DE TROISIEME M. TURPIN ANNEE SCOLAIRE 2010/2011

PROGRAMME DE TROISIEME M. TURPIN ANNEE SCOLAIRE 2010/2011 PROGRAMME DE TROISIEME M. TURPIN ANNEE SCOLAIRE 2010/2011 INTRODUCTION (2 heures) PARTIE 1 1914/1945 : GUERRES-DEMOCRATIE-TOTALITARISMES (20 heures + 3) Hist 1. La 1 ère Guerre Mondiale et ses conséquences

Plus en détail

Diplôme National du Brevet - Session 2016

Diplôme National du Brevet - Session 2016 DANS CE CADRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e) le : N du

Plus en détail

Chapitre 2 : Les dynamiques de la population et le développement durable

Chapitre 2 : Les dynamiques de la population et le développement durable Chapitre 2 : Les dynamiques de la population et le développement durable Introduction : rappels sur la démographie Démographie : étude des populations et de leurs dynamiques (à partir de caractéristiques

Plus en détail

Intervention de Jacques Pons, Directeur des archives départementales

Intervention de Jacques Pons, Directeur des archives départementales ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES LANDES L ARCHIVAGE ELECTRONIQUE 2 e RENCONTRES LANDESPUBLIC ORGANISEES PAR L ALPI Jeudi 29 septembre 2005 Intervention de Jacques Pons, Directeur des archives départementales

Plus en détail

Examen : Bac Pro. Epreuve : Histoire I. ANALYSE DU SUJET II. REPONSES AUX QUESTIONS. Consultez aussi le sujet de l épreuve sur France-examen.

Examen : Bac Pro. Epreuve : Histoire I. ANALYSE DU SUJET II. REPONSES AUX QUESTIONS. Consultez aussi le sujet de l épreuve sur France-examen. I. ANALYSE DU SUJET Le sujet proposé correspond à la première partie du programme, «L'évolution des rapports de puissance dans le monde depuis le milieu du XIX e siècle». Les documents comme les réponses

Plus en détail

Marie-Florence RENAUD / Thierry REYNAULT : Groupe formateurs collège. Le CROQUIS DE GEOGRAPHIE EN 4 ème

Marie-Florence RENAUD / Thierry REYNAULT : Groupe formateurs collège. Le CROQUIS DE GEOGRAPHIE EN 4 ème Marie-Florence RENAUD / Thierry REYNAULT : Groupe formateurs collège Le CROQUIS DE GEOGRAPHIE EN 4 ème Le croquis en classe de 4 ème I ) Des échanges à la dimension du monde Thème 2 : les échanges de marchandises

Plus en détail

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Cette nouvelle édition de CAP MATHS CP reste fidèle aux choix de la première édition. Ses fondements reposent toujours : Sur les recommandations des

Plus en détail

LAÏCITE, SERVICE PUBLIC ET PETITE ENFANCE.

LAÏCITE, SERVICE PUBLIC ET PETITE ENFANCE. LAÏCITE, SERVICE PUBLIC ET PETITE ENFANCE. Jean Claude BOUAL Secrétaire général adjoint EGALE Les deux concepts de laïcité et de service public ont été forgés à la même époque, la fin du 19ème siècle et

Plus en détail

LE MANAGEMENT PUBLIC UNE NOUVELLE DISCIPLINE. Support de cours de M. Omar Hemissi

LE MANAGEMENT PUBLIC UNE NOUVELLE DISCIPLINE. Support de cours de M. Omar Hemissi LE MANAGEMENT PUBLIC UNE NOUVELLE DISCIPLINE Support de cours de M. Omar Hemissi LE MANAGEMENT PUBLIC : UNE NOUVELLE DISCIPLINE LE CONTEXTE : Le management public est avant tout un objet d'études : la

Plus en détail

Les conséquences de la guerre et les règlements du conflit

Les conséquences de la guerre et les règlements du conflit Les conséquences de la guerre et les règlements du conflit INTRODUCTION : La Seconde Guerre Mondiale qui se termine le 2 Septembre 1945 après la capitulation de l Allemagne et du Japon a laissé un monde

Plus en détail

Brevet blanc Mercredi 30 avril 2014. Toutes les réponses sont entièrement rédigées sur cette copie. Histoire : / 13 points

Brevet blanc Mercredi 30 avril 2014. Toutes les réponses sont entièrement rédigées sur cette copie. Histoire : / 13 points Brevet blanc Mercredi 30 avril 2014 Toutes les réponses sont entièrement rédigées sur cette copie. Numéro de candidat : Note : /40 Remarques : Histoire : / 13 points Géo : / 13 points Education civique

Plus en détail

1 Remesr danr l ordre chronologiqte les étapes de l ensre-guerre en Allemagne. 2 Place les bonnes légendes en dessous des photos suivantes.

1 Remesr danr l ordre chronologiqte les étapes de l ensre-guerre en Allemagne. 2 Place les bonnes légendes en dessous des photos suivantes. Séance 1 : Les débuts du conflit. 1 Remesr danr l ordre chronologiqte les étapes de l ensre-guerre en Allemagne. Le traité de Versailles signé en 1919 considère l Allemagne comme le principal responsable

Plus en détail

Site-Mémorial du Camp des Milles

Site-Mémorial du Camp des Milles Site-Mémorial du Camp des Milles Un parcours spécifique pour les 9-12 ans «Comprendre pour agir» Le service éducatif de la Fondation du Camp des Milles Mémoire et Éducation, propose un contenu muséographique

Plus en détail

L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble

L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble L éducation aux droits humains permet d acquérir des connaissances concernant les droits humains, mais aussi de développer des habiletés et

Plus en détail

2ème partie: L Allemagne nazie

2ème partie: L Allemagne nazie 2ème partie: L Allemagne nazie 1.De la République de Weimar à la dictature nazie: A.la République de Weimar: A. p 64 et doc 3 p 65 La République de Weimar: Que peut faire le Parlement au chancelier (=1er

Plus en détail

I- L Europe et le monde au XVIIIe siècle

I- L Europe et le monde au XVIIIe siècle Nouveaux programmes de Quatrième Histoire I- L Europe et le monde au XVIIIe siècle Thème 4 : Les difficultés de la monarchie sous Louis XVI Laurence PIERRE Collège Jean Lartaut, Jarnac Thème 4 : Les difficultés

Plus en détail

Code d éthique du CHAU Hôtel-Dieu de Lévis

Code d éthique du CHAU Hôtel-Dieu de Lévis Code d éthique du CHAU Hôtel-Dieu de Lévis Adopté à la séance du Conseil d administration Septembre 2006 Tables des matières PRÉAMBULE 1 INTRODUCTION 2 Les définitions 3 Les valeurs fondamentales 3 Les

Plus en détail

Collège Champs-Plaisants 89106 SENS 2009-2010. Histoire des Arts. Carnet de bord

Collège Champs-Plaisants 89106 SENS 2009-2010. Histoire des Arts. Carnet de bord Collège Champs-Plaisants 89106 SENS 2009-2010 Histoire des Arts Carnet de bord CHOIX DES THEMES OPTION «HISTOIRE DES ARTS» ANNEE 2009-2010 COLLEGE CHAMPS-PLAISANTS (3C-3E) Votre enfant vient de choisir

Plus en détail

Les outils de vie scolaire. Mélissa MARTINEZ

Les outils de vie scolaire. Mélissa MARTINEZ Mélissa MARTINEZ Samia SENOUCI TIC Master 2 CPE Ali HAMMOUDA 17 décembre 2013 PLAN Introduction 1. Les outils non informatisés : a) Les outils d information b) Les outils de communication 2. Les outils

Plus en détail

les conflits que cela représente, mais aussi pour ce type de jeux dans lequel le leader doit laisser de côté l envie de pouvoir.

les conflits que cela représente, mais aussi pour ce type de jeux dans lequel le leader doit laisser de côté l envie de pouvoir. LA PROBLEMATIQUE En ce qui concerne le rôle du leader d une équipe et leurs rapports de travail qui se déroulent dans une entreprise, on peut envisager s ils pouvaient apparaître des différents problèmes

Plus en détail

LA CITÉ DES ATHÉNIENS

LA CITÉ DES ATHÉNIENS Leçon 2: Athéna et Héraclès vers 450 av. J.-C. Vase à figures rouges LA CITÉ DES ATHÉNIENS MES OBJECTIFS POUR CETTE LEÇON: Je connais Un homme et son époque : Périclès (Ve siècle av. J.-C.) la localisation

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LES PROGRAMMES DE LUTTE CONTRE L ILLETTRISME DANS LES BIBLIOTHEQUES : Quelques suggestions pratiques

RECOMMANDATIONS POUR LES PROGRAMMES DE LUTTE CONTRE L ILLETTRISME DANS LES BIBLIOTHEQUES : Quelques suggestions pratiques 1 RECOMMANDATIONS POUR LES PROGRAMMES DE LUTTE CONTRE L ILLETTRISME DANS LES BIBLIOTHEQUES : Quelques suggestions pratiques La section lecture de l IFLA a le plaisir de présenter quelques suggestions pratiques

Plus en détail

SPECIAL DES DOCUMENTS OBLIGATOIRES

SPECIAL DES DOCUMENTS OBLIGATOIRES CONTRACTUELS DE DROIT PRIVE = DROIT DU TRAVAIL SPECIAL http://snaf- unsa.org nadegedossmann@live.fr n@live.fr (Secrétariat) 14 octobre 2013 = Des documents obligatoires p. 1 Des seuils d effectifs et obligations

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) LICENCE Arts, Lettres, Langues mention Langues Littératures et Civilisations Etrangères spécialité ANGLAIS Autorité responsable

Plus en détail

Note au moins 7 différences ci-dessous :

Note au moins 7 différences ci-dessous : Thème 1 : L Europe et le monde au XVIIIe siècle Chapitre n 1 : L Europe dans le monde au début du XVIIIe siècle Livret de travail de : Nom :.. Prénom :. Classe : 4 e Notes : Devoirs :. /3 Soin :. /2 Livret

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

Extrait de la série Soda Révisions 2

Extrait de la série Soda Révisions 2 Extrait de la série Soda Révisions 2 Site Internet https://www.youtube.com/watch?v=tvypaggner8 Thème principal La vidéo choisie est un extrait de la série télévisée Soda, centrée sur un ado, Adam, et ses

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LA REPUBLIQUE ET LA CITOYENNETE. I. Les valeurs, les principes et les symboles de la République

CHAPITRE 1 : LA REPUBLIQUE ET LA CITOYENNETE. I. Les valeurs, les principes et les symboles de la République EC 3 e Chapitre 1 : La République et la citoyenneté 1 NOM :. Prénom : Classe : Devoir maison à faire pour le : jeudi 07 novembre 2013 - Seuls les récits I, II, III (réponses organisées) seront évalués.

Plus en détail

Déclarer un fichier auprès de la CNIL

Déclarer un fichier auprès de la CNIL Déclarer un fichier auprès de la CNIL Principes et définitions La loi n 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, (modifiée par la loi n 2004-801 du 6 août 2004)

Plus en détail

Sous-épreuve E 11 Étude d un produit de communication visuelle coef. type

Sous-épreuve E 11 Étude d un produit de communication visuelle coef. type E1 ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Sous-épreuve E 11 Étude d un produit de communication visuelle partir d un dossier ressource et de ses connaissances professionnelles, le candidat analyse À un document

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

Cours. Outils de recherche d emploi ISP-3029-2 Second cycle du secondaire

Cours. Outils de recherche d emploi ISP-3029-2 Second cycle du secondaire Cours Outils de recherche d emploi ISP-3029-2 Second cycle du secondaire Situation du cours Outils de recherche d emploi Programme d études Intégration socioprofessionnelle Dimension Choix professionnel

Plus en détail

Caricature soviétique

Caricature soviétique II. Une guerre d anéantissement Pourquoi et comment la IIGM a-t-elle été une guerre d anéantissement? A. L exemple de la bataille de Stalingrad (08/1942 -> 02/1943) Caricature soviétique Hatier 2003 Source

Plus en détail

Séance 2 : découvrir l autisme avec le film «Mon Petit frère de la lune»de Frédéric Philibert

Séance 2 : découvrir l autisme avec le film «Mon Petit frère de la lune»de Frédéric Philibert Mise en route PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF Intitulé : Découvrir l autisme Classe : CE-CM Niveau : cycles 2 & 3 Groupe d action national OCCE : Association départementale OCCE : Descriptif du projet coopératif

Plus en détail

Formation continue des enseignants en France et en Ukraine : essai de comparaison

Formation continue des enseignants en France et en Ukraine : essai de comparaison Formation continue des enseignants en France et en Ukraine : essai de comparaison Marina Vasylenko La formation continue des enseignants (formation en cours d emploi) dépend de nombreux facteurs comme

Plus en détail

Une proposition de formation des services civiques. Formation civique et citoyenne

Une proposition de formation des services civiques. Formation civique et citoyenne 2016 Une proposition de formation des services civiques Formation civique et citoyenne Qui sont les Francas? Une association d éducation populaire reconnue et agréée par l État et les pouvoirs publics.

Plus en détail

L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage.

L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage. Sage 100 Gestion de production i7 Nouvelle charte graphique L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage. Intuisage L IntuiSage est une interface d accueil

Plus en détail

Rapport du président du jury Concours d entrée au cycle de formation des élèves-attachés d administration hospitalière Année 2011 -=-=-=-=-=-

Rapport du président du jury Concours d entrée au cycle de formation des élèves-attachés d administration hospitalière Année 2011 -=-=-=-=-=- Rapport du président du jury Concours d entrée au cycle de formation des élèves-attachés d administration hospitalière Année 2011 -=-=-=-=-=- I- STATISTIQUES DU CONCOURS : 1-1 Nombre de postes, de candidats

Plus en détail

Position du think tank Sport et Citoyenneté relative au développement de la pratique sportive pour les personnes en situation de handicaps

Position du think tank Sport et Citoyenneté relative au développement de la pratique sportive pour les personnes en situation de handicaps Position du think tank Sport et Citoyenneté relative au développement de la pratique sportive pour les personnes en situation de handicaps 1 Octobre 2012 Position adoptée à l issue des échanges et travaux

Plus en détail

ASSISTANT SPECIALISE BIBLIOTHEQUES CLASSE NORMALE - Session 2013 -

ASSISTANT SPECIALISE BIBLIOTHEQUES CLASSE NORMALE - Session 2013 - Rapport de jury ASSISTANT SPECIALISE BIBLIOTHEQUES CLASSE NORMALE - Session 2013 - Concours d entrée dans le corps des assistants spécialisés des bibliothèques et des musées d administrations parisiennes,

Plus en détail

METTRE EN ŒUVRE LE CONTRÔLE INTERNE DANS UN CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE MOUVANT OÙ EN SONT LES ENTREPRISES?

METTRE EN ŒUVRE LE CONTRÔLE INTERNE DANS UN CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE MOUVANT OÙ EN SONT LES ENTREPRISES? METTRE EN ŒUVRE LE CONTRÔLE INTERNE DANS UN CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE MOUVANT OÙ EN SONT LES ENTREPRISES? La démarche de contrôle interne est permanente Toute démarche de contrôle interne doit être initiée

Plus en détail

LE CITOYEN, LA REPUBLIQUE, LA DEMOCRATIE. 1. La citoyenneté française : quelles sont les conditions pour être ou devenir citoyen français?

LE CITOYEN, LA REPUBLIQUE, LA DEMOCRATIE. 1. La citoyenneté française : quelles sont les conditions pour être ou devenir citoyen français? LE CITOYEN, LA REPUBLIQUE, LA DEMOCRATIE I La citoyenneté. A. Qu est-ce qu être citoyen? 1. La citoyenneté française : quelles sont les conditions pour être ou devenir citoyen français? Représentations

Plus en détail

«Concilier sa vie professionnelle et sa vie privée» Résultats du sondage TNS Sofres

«Concilier sa vie professionnelle et sa vie privée» Résultats du sondage TNS Sofres «Concilier sa vie professionnelle et sa vie privée» Résultats du sondage TNS Sofres Sommaire Contexte et objectifs de l étude 3 Méthodologie 4 1 Concilier vie professionnelle et vie privée, un enjeu clé

Plus en détail

DES OUTILS PÉDAGOGIQUES

DES OUTILS PÉDAGOGIQUES DES OUTILS AU SERVICE DE LA FORMATION DE LA PERSONNE & DU Depuis plus de 70 ans, La Jeunesse au Plein Air milite pour le départ de tous les enfants en vacances. Elle soutient ainsi financièrement le départ

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMANDITES

POLITIQUE DE COMMANDITES POLITIQUE DE COMMANDITES Adoptée le 12 août 2015 Afin de simplifier le texte, l entité qui soumet la demande est identifiée dans ce document comme «demandeur», qu il s agisse d un organisme, d un événement

Plus en détail

Guide de l utilisateur. Créer et modifier une annonce MODÈLES ou DESSIN

Guide de l utilisateur. Créer et modifier une annonce MODÈLES ou DESSIN Guide de l utilisateur Créer et modifier une annonce MODÈLES ou DESSIN Quelques remarques préalables Prenez le temps de bien remplir votre fiche annonce car c est la carte de visite de votre modèle ou

Plus en détail

Cours «Mesure des résultats et des impacts des processus de développement régional»

Cours «Mesure des résultats et des impacts des processus de développement régional» regiosuisse filière de formation en management régional (MR) Cours «Mesure des résultats et des impacts des processus de développement régional» Condensé des trois jours de cours du 22 au 24 novembre 2010,

Plus en détail

LES APPROCHES QUALITATIVES

LES APPROCHES QUALITATIVES LES APPROCHES QUALITATIVES L objectif est d interviewer et d analyser les personnes prises séparément ou en groupe afin de dégager des hypothèses explicatives. Ces dernières seront ensuite vérifiées a

Plus en détail

Actes de la rencontre "Kabylie - Catalogne" IDENTITÉS NATIONALES ET STRUCTURES ÉTATIQUES DANS LE CONTEXTE MÉDITERRANÉEN

Actes de la rencontre Kabylie - Catalogne IDENTITÉS NATIONALES ET STRUCTURES ÉTATIQUES DANS LE CONTEXTE MÉDITERRANÉEN Actes de la rencontre "Kabylie - Catalogne" IDENTITÉS NATIONALES ET STRUCTURES ÉTATIQUES DANS LE CONTEXTE MÉDITERRANÉEN, par Editions Berbères Cet ouvrage est la publication des actes de la rencontre "Kabylie-Catalogne",

Plus en détail

MODULE NUMERATION CE2. 1. Les craies

MODULE NUMERATION CE2. 1. Les craies MODULE NUMERATION CE2 Objectifs : - Savoir tirer toutes les informations contenues dans l écriture chiffrée d un nombre de trois ou quatre chiffres pour résoudre un problème de dizaines ou de centaines

Plus en détail

Annick Alpérovitch Directeur de recherche émérite, UPMC-Inserm-U708 Neuroépidémiologie

Annick Alpérovitch Directeur de recherche émérite, UPMC-Inserm-U708 Neuroépidémiologie Recherche épidémiologique sur la maladie d'alzheimer : quelques questions d'éthique Annick Alpérovitch Directeur de recherche émérite, UPMC-Inserm-U708 Neuroépidémiologie P. 1 Les études cas-témoin L un

Plus en détail

EDUCATION CIVIQUE Dans notre vie quotidienne, les symboles de la République sont utilisés lors d événements officiels (privés ou publics) ou sportifs. Pour exprimer l appartenance à la République

Plus en détail

Méthode de la dissertation en Histoire

Méthode de la dissertation en Histoire Méthode de la dissertation en Histoire I. Lire et comprendre le sujet 1. Comprendre le libellé et le sens du sujet Avant tout autre chose, il s agit de comprendre parfaitement le sujet. Il faut déterminer

Plus en détail

Diplôme interdisciplinaire d études européennes de Science Po Strasbourg

Diplôme interdisciplinaire d études européennes de Science Po Strasbourg UNIVERSITE DE STRASBOURG INSTITUT D ETUDES POLITIQUES Diplôme d Université Diplôme interdisciplinaire d études européennes de Science Po Strasbourg I Objectifs de la formation Le diplôme interdisciplinaire

Plus en détail

Télétravail Proposition de groupe de travail sur le télétravail Section de l Ifen, version 16 septembre 2010

Télétravail Proposition de groupe de travail sur le télétravail Section de l Ifen, version 16 septembre 2010 Télétravail Proposition de groupe de travail sur le télétravail Section de l Ifen, version 16 septembre 2010 1/ Introduction : pourquoi s intéresser au télétravail? 2 / Définition du télétravail 3/ Etat

Plus en détail

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE»

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» WANG Haiyuing, directeur général adjoint du département de recherches de la China Law Society L énergie est la base matérielle importante pour

Plus en détail

Association Saint Cyr Projet associatif 7 janvier 2014

Association Saint Cyr Projet associatif 7 janvier 2014 Association Saint Cyr Projet associatif 7 janvier 2014 1 e Introduction, contexte Le projet associatif définit les actions à poursuivre ou à entreprendre pour atteindre les objectifs de l Association.

Plus en détail

Les Galops 1 à 4 constituent le cycle de formation initiale du cavalier dans les domaines qui font l homme ou la femme de cheval accomplis.

Les Galops 1 à 4 constituent le cycle de formation initiale du cavalier dans les domaines qui font l homme ou la femme de cheval accomplis. Dossier de presse Les Galops 1 à 4 constituent le cycle de formation initiale du cavalier dans les domaines qui font l homme ou la femme de cheval accomplis. Le Galop 4 comporte en option le «Permis Cheval»

Plus en détail

CATALOGUE des actions

CATALOGUE des actions CATALOGUE des actions programmes groupes 2014 / 2015 Bureau Information Jeunesse de Loir et Cher 15, avenue de Vendôme 41000 Blois Le BUREAU INFORMATION JEUNESSE, c est quoi? Le Bureau Information Jeunesse

Plus en détail

Document de référence. La gestion des conflits

Document de référence. La gestion des conflits Document de référence La gestion des conflits Table des matières Introduction 2 Les types de conflit 2 Les phases d un conflit 2 Les raisons sous-jacentes aux conflits 3 Les 5 stratégies de gestion directe

Plus en détail

L Observatoire des Achats Responsables. Novembre 2011. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00

L Observatoire des Achats Responsables. Novembre 2011. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 L Observatoire des Achats Responsables Vague 3 Novembre 2011 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie et structure de l échantillon page 2 Méthodologie de l

Plus en détail

Mathématiques appliquées à la gestion - TESTS PARAMÉTRIQUES ET NON PARAMÉTRIQUES

Mathématiques appliquées à la gestion - TESTS PARAMÉTRIQUES ET NON PARAMÉTRIQUES IMBS3 - ISCID-CO, site de Dunkerque, 2015/2016 Mathématiques appliquées à la gestion - TESTS PARAMÉTRIQUES ET NON PARAMÉTRIQUES Fiche de Mathématiques 2 - Notions générales sur les tests. 1 Notions générales

Plus en détail

Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement

Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement La dix neuvième conférence internationale des statisticiens(nes) du travail (CIST), Reconnaissant que la

Plus en détail

Manager la qualité. pour la première. fois DIAGNOSTIC, PLAN D ACTION, CERTIFICATION. Jean Margerand. Florence Gillet-Goinard

Manager la qualité. pour la première. fois DIAGNOSTIC, PLAN D ACTION, CERTIFICATION. Jean Margerand. Florence Gillet-Goinard ean Margerand Florence Gillet-Goinard Manager la qualité pour la première fois DIAGNOSTIC, PLAN D ACTION, CERTIFICATION Manager la qualité pour la première fois Si vous êtes appelé à manager la qualité

Plus en détail

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT CHARTE LOCALE DU SPORT La charte locale du sport fixe les enjeux du développement du sport et des activités physiques et sportives sur le territoire d Aulnay- sous- bois en partenariat avec le monde sportif

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL SUR LE STRESS AU TRAVAIL 1. Introduction Le stress au travail est considéré sur le plan international, européen et national comme une préoccupation à la fois, des employeurs

Plus en détail

L analyse rétrospective

L analyse rétrospective L analyse rétrospective En faire bon usage Par Claude Chevalier Agglomération de Longueuil Plan de présentation Qu'est-ce que c est? Pourquoi en faisons-nous? Quels sont les types d analyse et d animation?

Plus en détail

LE PGEM DE MOOREA. Annick Suberbie-Cousy Lycée Aorai

LE PGEM DE MOOREA. Annick Suberbie-Cousy Lycée Aorai LE PGEM DE MOOREA Annick Suberbie-Cousy Lycée Aorai Une situation qui s inscrit dans le 2ème sujet d étude de géographie du programme de terminale 2. Acteurs et enjeux de l aménagement des territoires

Plus en détail

Règlement du concours photo 2016. «Saint-Rémy en titres»

Règlement du concours photo 2016. «Saint-Rémy en titres» Règlement du concours photo 2016 «Saint-Rémy en titres» Concours de photographies amateur Article 1 : Objet du concours La bibliothèque municipale Joseph-Roumanille, sise 4 boulevard Gambetta, 13210 Saint-Rémy-de-

Plus en détail

Bulletin de l Autorité des marchés financiers

Bulletin de l Autorité des marchés financiers Bulletin de l Autorité des marchés financiers 16 septembre 2005, vol. 2, n 37 Section Distribution de produits et services financiers Section Distribution de produits et services financiers Information

Plus en détail

QUALIFICATION DE DONNEES GEOGRAPHIQUES POUR LES BESOINS DE LA DEFENSE FRANCAISE

QUALIFICATION DE DONNEES GEOGRAPHIQUES POUR LES BESOINS DE LA DEFENSE FRANCAISE CO-181 QUALIFICATION DE DONNEES GEOGRAPHIQUES POUR LES BESOINS DE LA DEFENSE FRANCAISE FAVE P. IGN, RAMONVILLE SAINT-AGNE, FRANCE 1. OBJECTIFS ET CONTEXTE 1.1. Contexte Le service IGN Espace, rattaché

Plus en détail

Vu le code des postes et télécommunications, et notamment son article L. 36 7 ;

Vu le code des postes et télécommunications, et notamment son article L. 36 7 ; Avis n 00 1026 de l Autorité de régulation des télécommunications en date du 4 octobre 2000 sur les décisions tarifaires de France Télécom n 00 090 relative à la commercialisation des contrats "Ligne Locale"

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE

RÈGLES DE GESTION INTERNE RÈGLES DE GESTION INTERNE TITRE: NATURE DU DOCUMENT: Règlement Procédure Page 1 de 7 x Politique Directive x C.A. C.E. C.G. Direction générale Résolution 06-318-5.05 Direction x Nouveau document Amende

Plus en détail

Gestion des modèles de workflow

Gestion des modèles de workflow Module Carte Gestion du bureau Gestion des modèles de workflow UR09040430 Gestion des modèles de workflow Cette fonction prévoit les fonctionnalités suivantes : 1. Création d un nouveau modèle de bureau

Plus en détail

Mise en place du réseau 12 novembre 2009.

Mise en place du réseau 12 novembre 2009. Mise en place du réseau 12 novembre 2009. Rappel du contexte. La période actuelle est marquée par un certain nombre d interrogations, voire d inquiétudes, sur la mise en place des politiques enfance/jeunesse

Plus en détail

Activités informatiques

Activités informatiques Développement d un Système d Informations Statistiques sur les Entreprises (SISE) en Tunisie Documentation technique finale Activités informatiques Contrat de Jumelage n TU/07/AA/OT/02 Sommaire 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

PARTENARIAT EDITORIAL*

PARTENARIAT EDITORIAL* 7 e APPEL D OFFRES 2017 2019 PARTENARIAT EDITORIAL* * Le partenariat éditorial est ouvert à des éditeurs juridiques et techniques pouvant satisfaire le besoin d information des cabinets sur la matière

Plus en détail

e-business Prime pour la création d'un site e-business Demande d'intervention

e-business Prime pour la création d'un site e-business Demande d'intervention e-business Veuillez renvoyer ce formulaire complété, signé et accompagné de ses annexes en un exemplaire par courrier ou par mail à l adresse ci-contre : Les questions que vous vous posez trouvent probablement

Plus en détail

Plantu dessine les femmes

Plantu dessine les femmes Plantu dessine les femmes Le site Terriennes Un portail dédié aux femmes : leurs parcours, leurs combats, les idées reçues les concernant à travers des entretiens, des articles, des reportages, une frise

Plus en détail

Résolution adoptée par le Conseil des droits de l homme* 17/4 Les droits de l homme et les sociétés transnationales et autres entreprises

Résolution adoptée par le Conseil des droits de l homme* 17/4 Les droits de l homme et les sociétés transnationales et autres entreprises Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 6 juillet 2011 Français Original: anglais A/HRC/RES/17/4 Conseil des droits de l homme Dix-septième session Point 3 de l ordre du jour Promotion et protection

Plus en détail

Formation sur Microsoft Office Outlook. Introduction

Formation sur Microsoft Office Outlook. Introduction Introduction Microsoft Outlook est un gestionnaire de courriels qui fait partie de la suite Office. Il est facile d utilisation et permet un coup d œil rapide sur notre compte courriel. On peut gérer nos

Plus en détail

La bataille la réussite. Analyse en vue de la mise en œuvre d une séquence d apprentissage

La bataille la réussite. Analyse en vue de la mise en œuvre d une séquence d apprentissage La bataille la réussite Analyse en vue de la mise en œuvre d une séquence d apprentissage Analyse de : La bataille / La réussite Connaissances et compétences visées Obstacles potentiels (du point de vue

Plus en détail

Franchir une frontière n est jamais sans incertitude pour un

Franchir une frontière n est jamais sans incertitude pour un Introduction Franchir une frontière n est jamais sans incertitude pour un investisseur. Mais l environnement des «pays émergents» crée des risques particuliers : il n est pas indifférent de travailler

Plus en détail

AU TRAVERS DU DESIGN GRAPHIQUE. Champ du programme : appréhender son espace de vie. Compétences évaluées dans l investigation :

AU TRAVERS DU DESIGN GRAPHIQUE. Champ du programme : appréhender son espace de vie. Compétences évaluées dans l investigation : L ECOLOGIE AU TRAVERS DU DESIGN GRAPHIQUE Champ du programme : appréhender son espace de vie Domaine : design graphique Axe d étude : L écologie Classe : 2nde bac pro Compétences évaluées dans l investigation

Plus en détail

Région(s) d expérimentation : Département de la Haute Loire (Région Auvergne)

Région(s) d expérimentation : Département de la Haute Loire (Région Auvergne) Directiondelajeunesse, del éducationpopulaireetdelavieassociative Missiond animation dufondsd expérimentationspourlajeunesse NOTED ETAPESURL EVALUATIONAU31DECEMBRE2010 REDIGEEPARLELERFAS DOSSIER:AP1_n

Plus en détail

Histoire Première BAC PRO. ERR Limoges Mai 2013

Histoire Première BAC PRO. ERR Limoges Mai 2013 Sujet d étude 4 : De l état français à la quatrième république Etude d images de propagande groupe 1 Histoire Première BAC PRO ERR Limoges Mai 2013 Etude d images de propagande image 1 La révolution nationale,

Plus en détail

Formation menant au Diplôme d accès aux études supérieures

Formation menant au Diplôme d accès aux études supérieures LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Ministère de l'éducation nationale, de l Enfance et de la Jeunesse Dossier de presse Une nouvelle voie de qualification pour adultes : Formation menant au Diplôme

Plus en détail

Description: En faisant une bande dessinée originale basée sur une fable d Ésope, l élève explore son rôle dans la société moderne.

Description: En faisant une bande dessinée originale basée sur une fable d Ésope, l élève explore son rôle dans la société moderne. Le Lion et La Souris Créateur: Niveau: Matière: Forme artistique : Thème: Julian Lawrence 2 ème Études sociales Arts visuels Une fable d Ésope qui est une leçon sur l amitié Description: En faisant une

Plus en détail

Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine et de son outillage

Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine et de son outillage Brevet de Technicien Supérieur en Mise en Forme des Matériaux par Forgeage Session 2015 Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine

Plus en détail

PETIT GUIDE PRATIQUE A L ATTENTION DES LOCATAIRES DE L OPAC DE PARIS EN MILIEU REHABILITE

PETIT GUIDE PRATIQUE A L ATTENTION DES LOCATAIRES DE L OPAC DE PARIS EN MILIEU REHABILITE PETIT GUIDE PRATIQUE A L ATTENTION DES LOCATAIRES DE L OPAC DE PARIS EN MILIEU REHABILITE Lorsque la réhabilitation d un site est décidée, la procédure d adoption du projet par les locataires et les travaux

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Ah! La mode

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Ah! La mode ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B Ah! La mode Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain, Christian

Plus en détail

Les ateliers d Éducaloi. Guide de l enseignant SAVOIR C EST POUVOIR

Les ateliers d Éducaloi. Guide de l enseignant SAVOIR C EST POUVOIR Les ateliers d Éducaloi Guide de l enseignant SAVOIR C EST POUVOIR conflit, notre 3e secondaire Guide de l'enseignant La présentation de l atelier Ce qu il faut savoir En résumé : La voie des tribunaux

Plus en détail

La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie

La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie Appel à idées Mai 2007 La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie Remise des propositions : 06 juillet 2007 Technologie et construction Energie dans le bâtiment : PREBAT Appel à idées PREBAT Comité

Plus en détail

MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES

MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-Direction de l Enseignement Supérieur 1 ter, avenue de Lowendal

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or La charte, une action répondant aux

Plus en détail

Feuille1. Vous découvrirez la puissance de la PNL en termes de développement personnel et de communication interpersonnelle.

Feuille1. Vous découvrirez la puissance de la PNL en termes de développement personnel et de communication interpersonnelle. BASE PNL 3 jours, soit 21 heures, en salle. Vous découvrirez la puissance de la PNL en termes de développement personnel et de communication interpersonnelle. "C est dans la qualité de nos échanges que

Plus en détail

CONFECTION DU COMPTE DE GESTION DU TRESORIER DE LA COLLECTIVITE TERRITORIALE

CONFECTION DU COMPTE DE GESTION DU TRESORIER DE LA COLLECTIVITE TERRITORIALE MINISTERE DE L ECONOMIE L ET DES FINANCES REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE D UNION-DISCIPLINE DISCIPLINE-TRAVAIL CONFECTION DU COMPTE DE DU TRESORIER DE LA COLLECTIVITE TERRITORIALE Présentation : INTRODUCTION

Plus en détail

Dans le cadre du décret Education Permanente. La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE N 17. (8.008 signes)

Dans le cadre du décret Education Permanente. La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE N 17. (8.008 signes) Dans le cadre du décret Education Permanente La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE N 17 (8.008 signes) La reconnaissance du volontariat Quelles responsabilités pour le volontaire

Plus en détail

ITE-AUDIT. Guide des pré-requis pour les Centres de Formation Agréés

ITE-AUDIT. Guide des pré-requis pour les Centres de Formation Agréés Guide des pré-requis pour les Centres de Formation Agréés Objet du document Classification (interne, interneexterne) Diffusion (DOP, CPCI, CODIR, NS) Version courante Guide pour la mise en cohérence de

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. HECLA MINING COMPANY Modifiée et mise à jour, en vigueur à compter du 8 décembre 2014

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. HECLA MINING COMPANY Modifiée et mise à jour, en vigueur à compter du 8 décembre 2014 CHARTE DU COMITÉ D AUDIT HECLA MINING COMPANY Modifiée et mise à jour, en vigueur à compter du 8 décembre 2014 FONCTION Le comité d audit (le «comité») aide le conseil d administration (le «conseil») à

Plus en détail