Le RSI Régime Social des Indépendants

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le RSI Régime Social des Indépendants"

Transcription

1

2

3 Le RSI Régime Social des Indépendants Les artisans, commerçants et industriels, ainsi que les professions libérales, relèvent du régime social des Travailleurs Non Salariés «TNS». Depuis le 1 er janvier 2008, le RSI est l interlocuteur unique et obligatoire de la protection sociale pour les artisans, commerçants et industriels. Le RSI recouvre les cotisations et contributions des chefs entreprises pour : Les allocations familiales. La Maladie-maternité. Indemnités journalières en cas d arrêt de travail. Les pensions d invalidité, le capital décès. La retraite de base et la retraite complémentaire obligatoire. La pension d incapacité au métier pour les artisans uniquement. La CSG et la CRDS. Le conjoint collaborateur ou associé est également affilié au RSI (1) également pour les professions libérales. 3

4 Les taux de cotisations 2015 Cotisations Assiettes Taux Maladie maternité Totalité du revenu professionnel 6,50 % Indemnités journalières Dans la limite de ,70 % Dans la limite de ,40 % Retraite de base Revenu au-delà de ,35 % Retraite complémentaire Dans la limite de (1) 7,00 % Entre et ,00 % Invalidité - décès Dans la limite de ,30 % Allocations familiales Totalité du revenu professionnel 5,25 % (1) CSG CRDS Formation professionnelle Totalité du revenu professionnel + cotisations sociales obligatoires 8,00 % Sur la base de ,25 % (3) D une manière générale, les cotisations sont calculées dans un premier temps sur le revenu professionnel de l avant-dernière année puis font l objet d une régularisation l année suivante lorsque les revenus réels sont connus. À noter : Depuis 2015, avec l harmonisation du régime invalidité-décès des artisans et commerçants, les cotisations des 2 régimes sont complètement alignées. (1) Plafond spécifique RCI (identique à 2014). (2) Le taux normal de la cotisation d'allocations familiales est fixé à 5,25%. Mais il est dégressif jusqu'à 2,15% en deçà d'un certain niveau de revenu. (3) Pour les commerçants et les artisans non inscrits au Répertoire des métiers (RM.) Le taux est de 0,34 % si le conjoint a le statut de conjoint collaborateur. Pour les artisans inscrits au RM, la contribution est recouvrée par le Centre des impôts avec un taux de 0,29 % (0,17 % en Alsace). 4

5 Le RSI Maladie et maternité Le régime maladie-maternité concerne : Les prestations en nature (remboursement de soins) pour l assuré et ses ayants droit. Les allocations de maternité et de paternité. Les prestations en nature Les taux de remboursement sont alignés sur ceux du régime général de Sécurité sociale (salariés). ASSURANCE MALADIE Honoraires médicaux 70 % (1) Honoraires des auxiliaires médicaux 60 % Analyses médicales 60 % Médicaments 100, 65, 30 ou 15 % Soins et hospitalisation en liaison avec une affectation de longue durée 100 % Hospitalisations inférieures ou égales à 30 jours 80 % Séjours incluant un acte 60 ou 120 (2) 18 ASSURANCE MATERNITÉ Examens obligatoires pré et post natals et frais d accouchement 100 % Soins et examens dispensés pendant les 4 derniers mois de la grossesse (3) 100 % Soins ou hospitalisation de l enfant dans un délai de 30 jours après sa 100 % naissance Examens de surveillance sanitaire des enfants jusqu à 6 ans 100 % (1) Vous devez déclarer un médecin traitant à votre Organisme Conventionné pour pouvoir bénéficier de ce taux : il est réduit de 30 % dans le cas contraire ou si vous consultez directement un spécialiste sans orientation préalable de votre médecin traitant (sauf cas particuliers). (2) Un forfait de 18 est à la charge de l assuré pour les actes ou série d actes (sauf prothèses dentaires) d un coefficient 60 ou d un montant 120. (3) Jusqu à 12 jours après la date de l accouchement 5

6 Les allocations de maternité et de paternité Les allocations de maternité Votre affiliation au titre du RSI en tant que chef d entreprise ou conjointe collaboratrice vous donne droit à deux prestations qui vous permettent d interrompre votre activité. Pour la femme chef d entreprise Pour la conjointe collaboratrice L indemnité journalière d interruption L indemnité de remplacement d activité Elle est versée, si l activité professionnelle est interrompue pendant au moins 44 jours consécutifs dont 14 jours précédant immédiatement la date présumée d accouchement. Son montant est fixé à : 2 292,40 pour 44 jours d arrêt, 3 073,90 pour 59 jours d arrêt, 3 855,40 pour 74 jours d arrêt ,40 pour 104 jours d arrêt en cas de naissances multiples ou en cas d état pathologique causé par la grossesse ou l accouchement. En cas d adoption, son montant est fixé à : 2 917,60 pour 56 jours d arrêt, 4 480,60 pour 86 jours d arrêt (adoption multiple uniquement). Elle est versée, si vous vous faites remplacer par du personnel salarié dans vos activités professionnelles ou ménagères, pendant 7 jours minimum. Son montant est fixé à 52,05 par jour. Elle est versée pendant : 28 jours (1) en cas de naissance simple, 56 jours (1) en cas de naissances multiples, 42 jours (1) en cas d état pathologique, causé par la grossesse, 70 jours (1) en cas d état pathologique causé par la grossesse et de naissances multiples, 14 jours (1) (adoption simple), 28 jours (1) (adoption multiple). L allocation forfaitaire de repos maternel Elle est destinée à compenser la diminution d activité pendant la grossesse ou à l occasion d une adoption. Pour 2015, son montant s élève à : versés pour moitié à la fin du 7 ème mois de grossesse, pour moitié à l accouchement, versés à la date d arrivée de l enfant dans la famille (dans le cas d une adoption). L allocation de paternité L allocation de paternité pour naissance ou adoption est versée pendant une durée maximum de 11 jours (ou 18 jours en cas de naissances ou d adoptions multiples). Pour le chef d entreprise 573,10 pour 11 jours d arrêts 937,80 pour 18 jours d arrêts Pour le conjoint collaborateur 572,55 pour 11 jours d arrêts 936,90 pour 18 jours d arrêts Cotisations 6,50 % du revenu annuel moyen dans la limite d un plafond annuel de la Sécurité sociale. Les cotisations sont déductibles du revenu imposable. (1) Cette durée peut être doublée sur demande adressée à votre organisme conventionné 6

7 Le RSI Arrêts de travail maladie Les indemnités journalières Des indemnités journalières sont versées lorsque le TNS se trouve dans l incapacité physique temporaire (constatée par le médecin traitant) de travailler, en raison d une maladie ou d un accident. Elles sont attribuées après avis du service médical de la caisse RSI. L indemnité journalière est versée : À partir du 4 ème jour en cas d hospitalisation supérieure à 3 jours. À partir du 8 ème jour en cas de maladie ou d accident pendant 360 jours sur 3 ans pour les arrêts de courte durée, et pendant jours (3 ans) pour les affections de longue durée bénéficiant de l exonération du ticket modérateur Montant de l indemnité journalière : Elle est égale à la moitié du revenu annuel professionnel moyen des 3 dernières années civiles. Ce revenu est limité au plafond annuel de la Sécurité sociale en vigueur au moment de l arrêt. L indemnité journalière varie entre : Un minimum de 20,84 par jour (la moitié de 1/365 ème de 40 % du plafond annuel de la Sécurité sociale en vigueur à la date de l arrêt de travail). Un maximum de 52,11 par jour (la moitié de 1/365 ème du plafond annuel de la Sécurité sociale en vigueur à la date de l arrêt de travail). Exemples de calcul : 1 er CAS : Revenu professionnel annuel moyen des 3 dernières années x = 10, Le montant de l indemnité journalière est porté au minimum soit 20,84 2 ème CAS : Revenu professionnel annuel moyen des 3 dernières années x = 27,

8 3 ème CAS : Revenu professionnel annuel moyen des 3 dernières années x = 57, Le montant de l indemnité journalière est ramené au maximum soit 52,11 Conditions : Pour bénéficier des indemnités journalières, les assurés doivent réunir les conditions suivantes : Être artisan ou commerçant à titre principal Être en activité Être affilié depuis un an au RSI au titre de l'assurance maladie et relever du RSI au titre de l'assurance vieillesse des artisans ou des industriels et commerçants Être à jour de l'ensemble des cotisations d'assurance maladie (cotisations de base et cotisations supplémentaires pour les indemnités journalières1 et des majorations de retard éventuellement dues) Présenter une prescription d'arrêt de travail à temps complet Bon à savoir : la période d'affiliation à un autre régime d'assurance maladie peut-être prise en compte sous réserve qu'il n'y ait pas eu d'interruption entre les deux affiliations. NOUVEAUTÉ Depuis le 1 er janvier 2014, les conjoints collaborateurs s'acquittent d'une cotisation forfaitaire indemnités journalières. Dès lors qu ils ont cotisé un an, ils peuvent ainsi être indemnisés lors d'un arrêt de travail à partir du 1 er janvier 2015, sur la base du montant minimum. Cotisations 0,70 % sur la totalité des revenus dans la limite de 5 fois le plafond annuel de la Sécurité sociale. La cotisation est déductible du revenu imposable (1) 0,70 % du revenu dans la limite de 5 fois le plafond de la Sécurité Sociale. 8

9 Le RSI Invalidité et décès L invalidité NOUVEAUTÉ 2015 À compter du 1 er janvier 2015, les régimes invalidités des artisans et commerçants sont harmonisés. L incapacité partielle au métier Il doit être en incapacité totale d exercer son métier artisanal. Sous réserve de reconnaissance par le médecin conseil de la caisse, il peut bénéficier d une pension d invalidité versée jusqu à l âge légal du départ à la retraite (1). Elle est égale à : 50 % du revenu annuel moyen cotisé limité au plafond annuel de la Sécurité sociale, pendant les trois premières années d invalidité. Elle ne peut être ni inférieure à 7 608, ni supérieure à % les années suivantes. Elle ne peut être ni inférieure à 5 400, ni supérieure à L invalidité totale et définitive En cas d invalidité totale et définitive à l exercice de toute activité professionnelle reconnue par le médecin conseil de la caisse du RSI, une pension de 50 % du revenu annuel moyen cotisé dans la limite du plafond annuel de la Sécurité sociale est versée jusqu à l âge légal du départ à la retraite (1). Elle ne peut être ni inférieure à 7 608, ni supérieure à Bon à savoir : Une majoration de pension peut être attribuée si l état de santé de l assuré qui bénéfice d'une pension d'invalidité totale et définitive nécessite l assistance d une tierce personne pour effectuer les actes ordinaires de la vie courante. Son montant est de ,96 (2) par an. Depuis le 1 er janvier 2015, cette pension ne concerne plus les assurés bénéficiant d une pension pour incapacité partielle au métier. Elle est uniquement maintenue si le service a été ouvert avant cette date. (1) Voir page 12. (2) Montants minimums annuels revalorisés au 1 er octobre de chaque année. 9

10 Le décès Si l assuré est en activité ou en invalidité : Le capital décès est égal à 20 % du plafond annuel de la Sécurité sociale en vigueur au jour du décès soit à condition que l assuré remplisse les conditions suivantes : Être immatriculé en dernier lieu au régime vieillesse et invalidité décès du RSI. Ne pas avoir exercé d activité professionnelle entrainant immatriculation à un autre régime légal ou réglementaire de Sécurité sociale pendant la période d interruption de l activité artisanale comprise entre le début de la maladie ou de l accident et le décès par suite de cette maladie ou accident. Être à jour de l ensemble des cotisations. Ne pas bénéficier d une pension de vieillesse. Si l assuré est en retraite : Le capital décès est égal à 8 % du plafond annuel de la Sécurité social en vigueur au jour du décès soit 3 043,20. Le capital décès, au titre d un assuré décédé, est versé à condition que l assuré remplisse les conditions suivantes : Bénéficier du régime d assurance vieillesse du RSI Avoir validé au moins 80 trimestres d assurance au RSI (ou AVA). Être affilié en dernier lieu au RSI (ou AVA). Être à jour de l ensemble des cotisations. Dans les deux cas, La demande doit être faite dans un délai maximum de 2 ans après le décès. Un capital décès supplémentaire peut, être versé aux enfants à charge, représentant 5% du plafond annuel de la Sécurité sociale, soit Sont considérés comme enfants à charge / - Les enfants âgés de moins de 16 ans au jour du décès de l assuré. - Les enfants de plus de 16 ans, et de moins de 20 ans, poursuivant leurs études ou leur apprentissage. - Les enfants, quel que soit leur âge, bénéficiaires des allocations instituées en faveur des handicapés. 10

11 Les bénéficiaires Le capital décès d un assuré cotisant ou retraité est versé en priorité aux personnes qui, au jour du décès, étaient à la charge effective, totale et permanente de l assuré et dont les ressources personnelles sont inférieures à 9 325,98. Si aucune priorité n est invoquée dans le délai d un mois suivant le décès de l assuré, le capital décès d un assuré cotisant ou retraité est attribué : Au conjoint non séparé de droit ou de fait ; À défaut, aux enfants à charge ; À défaut, aux autres descendants ; Et, dans le cas où le défunt ne laisse ni conjoint survivant ni descendants, aux ascendants. Si plusieurs bénéficiaires viennent au même rang, le capital est réparti entre eux par parts égales. Cotisations Invalidité Décès 1,30 % du revenu annuel dans la limite du plafond annuel de la Sécurité sociale. Les cotisations sont déductibles du revenu imposable 11

12 Le RSI Retraite de base et complémentaire Depuis 1973, le régime de retraite de base des artisans et commerçants est aligné sur le régime général des salariés. Depuis 1979 pour les artisans et à partir de 2004 pour les commerçants, une retraite complémentaire équivalente à celle des salariés non cadres vient améliorer le régime de base. À quel âge prendre sa retraite? L âge légal de départ en retraite est l âge minimum auquel vous pouvez liquider vos droits à la retraite. L âge légal est fixé entre 60 et 62 ans selon votre année de naissance. Quel que soit le nombre de trimestre cotisés, vous pourrez ainsi percevoir votre retraite de base. Date de naissance Avant le 01/07/1951 Du 01/07/1951 au 31/12/ ans et 9 mois ans et 2 mois Âge légal de départ à la retraite 60 ans 60 ans et 4 mois ans et 7 mois À partir du 01/01/ ans Vous avez la possibilité et non l obligation de prendre votre retraite à l âge légal de départ à la retraite. Si vous n avez pas tous vos trimestres de retraite, vous pouvez obtenir votre retraite à l âge du taux plein, quelle que soit la durée d assurance, à un âge plus tardif qui est aussi reporté progressivement depuis le 1 er juillet À terme, l âge du taux plein sera fixé à 67 ans pour les assurés nés à compter du 1 er janvier 1955 (cf. tableau ci-dessous). Vous avez également la possibilité de prendre votre retraite à partir de 56 ans pour carrière longue si vous remplissez les conditions requises. Date de naissance Avant le 01/07/1951 Du 01/07/1951 au 31/12/ ans et 9 mois ans et 2 mois Âge de la retraite à taux plein 65 ans 65 ans et 4 mois ans et 7 mois À partir du 01/01/ ans 12

13 Le calcul de la retraite de base La retraite de base se calcule selon la formule suivante : Revenu annuel moyen X Taux de retraite X Nb de trimestres d assurance artisan ou commerçant après 1972 Durée de référence La retraite complémentaire NOUVEAUTÉ Depuis le 1 er janvier 2013, vous bénéficiez d un régime complémentaire unique commun aux artisans et aux commerçants. La retraite complémentaire à taux plein est attribuée aux personnes qui ont obtenu la retraite de base à taux plein. Elle est réduite si la retraite de base a été obtenue à un taux minoré. Elle se calcule en multipliant le nombre de points acquis par une valeur du point fixée par le conseil d administration de la Caisse nationale du RSI. Pour l ARTISAN : Depuis 1979, il existait un régime de retraite complémentaire obligatoire. La retraite se calcule en points avec des valeurs spécifiques selon les mêmes modalités que le nouveau régime unique. Pour le COMMERCANT : De 1973 à 2003, le régime complémentaire obligatoire dit «régime des conjoints» était en vigueur. Il permet de bénéficier d une majoration de la retraite de base sous certaines conditions (durée du mariage et durée d activité). Depuis 2004, il existe un régime complémentaire obligatoire. La retraite se calcule en points avec une valeur spécifique, selon les mêmes modalités que le nouveau régime unique. 13

14 La pension de réversion du régime de base Si le travailleur indépendant a cotisé en tant qu artisan et en tant que commerçant, la pension de réversion sera calculée et versée séparément au titre de chaque activité. La pension de réversion du régime de base correspond à 54 % des droits que percevait le conjoint décédé ou qu il aurait pu percevoir. Elle est versée sous condition de ressources (19 988,80 pour une personne seule et ,08 pour un ménage), à partir de 55 ans. La pension de réversion complémentaire La pension de réversion complémentaire correspond à 60 % des droits que percevait le conjoint décédé ou qu il aurait pu percevoir. NOUVEAUTÉ 2013 Depuis la mise en place du nouveau régime complémentaire unique, les règles d attribution sont identiques pour les artisans et les commerçants : la condition d âge est fixée à 55 ans. l ex-conjoint doit avoir été marié (aucune durée minimale de mariage n est requise). les ressources du conjoint ou celle du ménage du conjoint ne doivent pas dépasser en 2015 (2 fois le montant du plafond annuel de la Sécurité sociale). Si la somme des ressources et de la pension excède ce plafond, le montant de cette dernière est réduit en conséquence. Cotisations Retraite de base : 17,40 % du revenu annuel dans la limite du plafond annuel de la Sécurité sociale. 0,35 % du revenu annuel au-delà du plafond annuel de la Sécurité sociale. Retraite complémentaire : 7,00 % du revenu dans la limite du plafond annuel de la Sécurité sociale. 8,00 % du revenu compris entre un et 4 plafonds annuels de la Sécurité sociale. Les cotisations sont déductibles du revenu imposable. 14

15 Notes 15

16 Contrat d'assurance collective à adhésion facultative souscrit par IRP AUTO Artisans et Travailleurs Non Salariés Auprès d IRP AUTO MPA Mutuelle régie par le code de la Mutualité Immatriculée au Registre National des Mutuelles sous le n IRP AUTO Siège social 39 avenue d Iéna CS Paris Cedex 16 CDR447P 0515

La protection sociale du créateur ou repreneur d entreprise

La protection sociale du créateur ou repreneur d entreprise La protection sociale du créateur ou repreneur d entreprise AOUT 2014 Artisan Commerçant Industriel 1 Au programme Enregistrer votre entreprise Votre protection sociale obligatoire Les prestations Les

Plus en détail

«La protection sociale du dirigeant» 18 Novembre 2015 / 9h-10h

«La protection sociale du dirigeant» 18 Novembre 2015 / 9h-10h «La protection sociale du dirigeant» 18 Novembre 2015 / 9h-10h RV CREATION REPRISE D ENTREPRISES DANS LA LOIRE Roanne 18 Novembre 2015 2 30/11/2015 La Protection Sociale du Travailleur Indépendant 3 30/11/2015

Plus en détail

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco cumul emploi et retraite complémentaire. n o 5. emploi retraite complémentaire

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco cumul emploi et retraite complémentaire. n o 5. emploi retraite complémentaire Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco cumul emploi et retraite complémentaire Guide salariés n o 5 mars 2016 Cumul emploi retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés...

Plus en détail

GRECE. La protection sociale en Europe - GRECE 1

GRECE. La protection sociale en Europe - GRECE 1 GRECE Les dépenses de protection sociale en Grèce représentent 24,5% du PIB. Le système grec est de logique bismarckienne, mais évolue depuis 1980 avec la mise en place d un service national de santé,

Plus en détail

INDÉPENDANTE, VOUS POUVEZ DEMANDER LE REPORT DU PAIEMENT DES COTISATIONS SOCIALES DE LA PREMIÈRE ANNÉE D ACTIVITÉ, ET/OU LEUR ÉTALEMENT SUR 5 ANS

INDÉPENDANTE, VOUS POUVEZ DEMANDER LE REPORT DU PAIEMENT DES COTISATIONS SOCIALES DE LA PREMIÈRE ANNÉE D ACTIVITÉ, ET/OU LEUR ÉTALEMENT SUR 5 ANS LE REPORT DE PAIEMENT DES C O T I S A T I O N S S O C I A L E S VOUS CRÉEZ OU REPRENEZ UNE ENTREPRISE INDÉPENDANTE, VOUS POUVEZ DEMANDER LE REPORT DU PAIEMENT DES COTISATIONS SOCIALES DE LA PREMIÈRE ANNÉE

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION DE SOLIDARITÉ SPÉCIFIQUE (ASS) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION DE SOLIDARITÉ SPÉCIFIQUE (ASS) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION DE SOLIDARITÉ SPÉCIFIQUE (ASS) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION DE SOLIDARITÉ SPÉCIFIQUE (ASS) Chômeur de longue durée, l allocation de solidarité peut prendre le relais de l allocation

Plus en détail

Remboursements : ce qui reste à votre charge

Remboursements : ce qui reste à votre charge Votre CPAM vous informe Remboursements : ce qui reste à votre charge Le ticket modérateur La participation forfaitaire de 1 euro La franchise médicale Le forfait de 18 euros Le forfait hospitalier Sommaire

Plus en détail

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité Notice d'information n 2945 SOMMAIRE Document à signer et à remettre à votre employeur..................................................

Plus en détail

Production agricole du Tarn et CUMA & ETARF du Tarn et de la Haute-Garonne CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE. Santé

Production agricole du Tarn et CUMA & ETARF du Tarn et de la Haute-Garonne CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE. Santé CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE Santé Production agricole du Tarn et CUMA & ETARF du Tarn et de la Haute-Garonne PROTECTION SOCIALE DES SALARIÉS NON-CADRES www.harmonie-mutuelle.fr LE REGIME FRAIS DE SANTE

Plus en détail

RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) *

RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) * Annexes RPO (2.8) RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) * Article 1er - Objet Le présent règlement définit les garanties prévues par l'article 1-26 de la Convention Collective Nationale

Plus en détail

Mise à jour : novembre 2011

Mise à jour : novembre 2011 EN CAS DE DECES d un fonctionnaire affilié à la CNRACL Agents stagiaires et titulaires effectuant une durée hebdomadaire de service égale ou supérieure à 28/35 èmes Mise à jour : novembre 2011 Centre de

Plus en détail

Congé de maternité. Reprise des fonctions page 6

Congé de maternité. Reprise des fonctions page 6 Congé de maternité Durée du congé Durée légale du congé de maternité page 2 Cas particuliers Accouchement tardif page 3 Accouchement prématuré page 3 Hospitalisation de l enfant page 3 Accouchement prématuré

Plus en détail

Fidulane. Comprendre les mécanismes de la paie PREMIERE PARTIE. Droit du travail et paie

Fidulane. Comprendre les mécanismes de la paie PREMIERE PARTIE. Droit du travail et paie Fidulane Comprendre les mécanismes de la paie PREMIERE PARTIE Droit du travail et paie LES CONDITIONS GENERALES DE LA PAIE TRAVAILLEURS SALARIES ET TRAVAILLEURS NON SALARIES SOURCES JURIDIQUES DE LA PAIE

Plus en détail

SERVICE RETRAITE. Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02

SERVICE RETRAITE. Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02 CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA CREUSE Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02 CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS - CNRACL SERVICE RETRAITE LA REFORME DES RETRAITES

Plus en détail

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime de Prévoyance. Salariés non cadres de la production agricole relevant de l Accord National du 10 juin 2008

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime de Prévoyance. Salariés non cadres de la production agricole relevant de l Accord National du 10 juin 2008 Vos contacts Si vous souhaitez obtenir des renseignements complémentaires sur ces garanties, n hésitez pas à prendre contact pour tous renseignements ou questions relatives : aux prestations d incapacité

Plus en détail

Un plafond annuel Le montant de la franchise médicale est plafonné à 50 euros par an pour l'ensemble des actes ou prestations concernés.

Un plafond annuel Le montant de la franchise médicale est plafonné à 50 euros par an pour l'ensemble des actes ou prestations concernés. La franchise médicale est une somme qui est déduite des remboursements effectués par votre caisse d'assurance Maladie sur les médicaments, les actes paramédicaux et les transports sanitaires. Le montant

Plus en détail

LA RETRAITE ADDITIONNELLE DE LA FONCTION PUBLIQUE (RAFP)

LA RETRAITE ADDITIONNELLE DE LA FONCTION PUBLIQUE (RAFP) Circulaire C.d.G. - DOC n 301 du 25 novembre 2004 Date d effet : 1 er janvier 2005 La présente circulaire annule et remplace la circulaire C.d.G. DOC n 290 du 25 août 2004 LA RETRAITE ADDITIONNELLE DE

Plus en détail

Note sur décret d application de la Loi de Réforme des Retraites Analyse de la CGT DEPART ANTICIPE POUR LONGUE CARRIERE

Note sur décret d application de la Loi de Réforme des Retraites Analyse de la CGT DEPART ANTICIPE POUR LONGUE CARRIERE Note sur décret d application de la Loi de Réforme des Retraites Analyse de la CGT DEPART ANTICIPE POUR LONGUE CARRIERE Premier décret pris en application de la loi de réforme de la retraite, ce texte

Plus en détail

L'ouverture du compte épargne temps prend effet au premier jour du mois civil suivant la date de la demande du salarié.

L'ouverture du compte épargne temps prend effet au premier jour du mois civil suivant la date de la demande du salarié. PROJET D'ACCORD RELATIF AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS DANS LES ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE PRÉAMBULE Le protocole d accord du 1 er mars 2004 constitue un cadre fondateur du compte épargne temps au sein du

Plus en détail

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire 19 Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire La retraite supplémentaire, encore appelée retraite surcomplémentaire, désigne les régimes de retraite facultatifs par capitalisation (non légalement

Plus en détail

Le décès d un. Démarches et délais

Le décès d un. Démarches et délais Le décès d un proche Démarches et délais La mort d'une personne aimée est une des plus grandes épreuves de la vie, à laquelle nous serons, un jour ou l'autre, tous confrontés. Source d'une grande souffrance,

Plus en détail

TABLEAU DE BORD au 1 er Avril 2014

TABLEAU DE BORD au 1 er Avril 2014 TABLEAU DE BORD au 1 er Avril 2014 Dernière mise à jour Avril 2014 ENFANTS DE MOINS DE 20 ANS Allocation d Education de l Enfant Handicapé (AEEH) Allocation de base : 129.99 /mois Compléments mensuels

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Janvier 2016 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise France métropolitaine, Départements et Régions d Outre-Mer BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS

Plus en détail

Le régime prévoyance/santé des artistes et techniciens intermittents

Le régime prévoyance/santé des artistes et techniciens intermittents Le régime prévoyance/santé des artistes et techniciens intermittents MODE D EMPLOI des garanties collectives de prévoyance et santé au profit des artistes et techniciens du spectacle JUILLET 2015 RETRAITE

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNELLE 0,70%TA SALARIES CADRES. Date d effet : 01/01/2014

NOTICE D INFORMATION REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNELLE 0,70%TA SALARIES CADRES. Date d effet : 01/01/2014 NOTICE D INFORMATION REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNELLE 0,70%TA SALARIES CADRES Date d effet : 01/01/2014 Cette notice d information résume, conformément à l article 932-6 du code de la Sécurité sociale,

Plus en détail

APA ou Allocation personnalisée d autonomie

APA ou Allocation personnalisée d autonomie APA ou Allocation personnalisée d autonomie Conditions pour en bénéficier Pour bénéficier de l'apa, vous devez : Etre âgé de 60 ans ou plus, Etre en situation de perte d'autonomie, nécessitant une aide

Plus en détail

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer LibERté Et performance pour une REtRaitE sur-mesure Galya Retraite Entreprise/Madelin Assuré d avancer Galya Retraite, c est : une offre commune pour le dirigeant et ses salariés ; un supplément de retraite

Plus en détail

République slovaque. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

République slovaque. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr République slovaque Merci

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Contrat aidé MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ Direction de la sécurité sociale

Plus en détail

ACCORD DU 16 SEPTEMBRE 2005. Objet

ACCORD DU 16 SEPTEMBRE 2005. Objet MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord national professionnel ENSEIGNEMENT AGRICOLE PRIVÉ (16 septembre 2005) (Bulletin officiel n o 2006-35) ACCORD DU 16 SEPTEMBRE 2005

Plus en détail

guide PratiQUe frais de santé

guide PratiQUe frais de santé guide PratiQUe frais de santé Présentation des garanties Frais de santé à compter du 1er septembre 2010 pour les salariés des écoles de musique adhérentes à la Fédération Française de l Enseignement Musical

Plus en détail

Mesures spécifiques pour l emploi des séniors

Mesures spécifiques pour l emploi des séniors Mesures spécifiques pour l emploi des séniors Mesures pour l emploi des séniors Demandeurs d emploi Salariés Retraites Aide à l embauche des DE de 45 ans et plus Aides pour les DE de 50 ans et plus Période

Plus en détail

... 2... 2... 3... 5... 9... 10... 12... 17... 18

... 2... 2... 3... 5... 9... 10... 12... 17... 18 ... 2... 2... 3... 5... 9... 10... 12... 17... 18 C o o La demande de prélèvement et l autorisation de prélèvement doivent être remplies avec la plus grande attention. Il faut absolument reporter le

Plus en détail

Prévoyance Avenant n 06-15

Prévoyance Avenant n 06-15 Convention collective nationale des Acteurs du Lien Social et Familial : centres sociaux et socioculturels, associations d accueil de jeunes enfants, associations de développement social local Prévoyance

Plus en détail

Société Mutualiste des Sapeurs-pompiers de Grenoble et Seyssinet-Pariset REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMISSION RETRAITE SOMMAIRE

Société Mutualiste des Sapeurs-pompiers de Grenoble et Seyssinet-Pariset REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMISSION RETRAITE SOMMAIRE Société Mutualiste des Sapeurs-pompiers de Grenoble et Seyssinet-Pariset REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMISSION RETRAITE Approuvé en CA du 05.05.11 SOMMAIRE Le présent règlement se compose de plusieurs éléments

Plus en détail

5 - REPRISE ET READMISSION D'INDEMNISATION

5 - REPRISE ET READMISSION D'INDEMNISATION BRH 2000 RH 3 chap.5 5 - REPRISE ET READMISSION D'INDEMNISATION La reprise d'indemnisation consiste à attribuer le reliquat des allocations de chômage afférentes à une précédente période d'indemnisation

Plus en détail

Le certificat de la caisse de pension facile à comprendre!/

Le certificat de la caisse de pension facile à comprendre!/ Le certificat de la caisse de pension facile à comprendre!/ A première vue, le certificat de la caisse de pension ressemble à une jungle de chiffres et de termes techniques. En fait, il n est pas si difficile

Plus en détail

6.02 Etat au 1 er janvier 2010

6.02 Etat au 1 er janvier 2010 6.02 Etat au 1 er janvier 2010 Allocation de maternité Femmes ayant droit à l allocation 1 A droit à cette allocation toute femme dont le statut professionnel, à la naissance de l enfant, correspond à

Plus en détail

Pouvez-vous racheter ou régulariser. des droits pour la retraite? À JOUR AU

Pouvez-vous racheter ou régulariser. des droits pour la retraite? À JOUR AU Pouvez-vous racheter ou régulariser des droits pour la retraite? À JOUR AU 1 er mars 2007 Vous avez fait des études supérieures et/ou vous avez peu cotisé certaines années? Si vous le souhaitez, vous pouvez

Plus en détail

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE : UN CALENDRIER EN TROIS TEMPS

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE : UN CALENDRIER EN TROIS TEMPS N 118 - SOCIAL n 58 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 18 décembre 2013 ISSN 1769-4000 GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE : UN CALENDRIER EN TROIS TEMPS L essentiel La loi n 2013-504

Plus en détail

Etablissement mutualisateur (chargé de la rémunération de l ensemble des assistants d éducation de l Académie de REIMS)

Etablissement mutualisateur (chargé de la rémunération de l ensemble des assistants d éducation de l Académie de REIMS) Etablissement mutualisateur (chargé de la rémunération de l ensemble des assistants d éducation de l Académie de REIMS) SOMMAIRE Chapitre 1 : Les conditions d emploi Chapitre 2 : la prise en charge Chapitre

Plus en détail

ATTESTATION DE SALAIRE (Accident du travail ou maladie professionnelle)

ATTESTATION DE SALAIRE (Accident du travail ou maladie professionnelle) N 11450*02 ATTESTATION DE SALAIRE (Accident du travail ou maladie professionnelle) Article 3 du décret n 600 du 29 juin 1973 A ADRESSER A LA CMSA - en même temps que la déclaration d accident. - ou 48

Plus en détail

LE REGLEMENT MUTUALISTE

LE REGLEMENT MUTUALISTE LE REGLEMENT MUTUALISTE Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Mutuelles de France 70 Boulevard Matabiau BP 7051 31069 TOULOUSE CEDEX 7 Tél 0 810 131 111 Fax 05 61 63 03 77 Règlement Mutualiste MUTAMI

Plus en détail

COORDINATION DES REGIMES METROPOLITAINS ET CALEDONIENS DE SECURITE SOCIALE

COORDINATION DES REGIMES METROPOLITAINS ET CALEDONIENS DE SECURITE SOCIALE COORDINATION DES REGIMES METROPOLITAINS ET CALEDONIENS DE SECURITE SOCIALE Décembre 2002 11, rue de la Tour des Dames - 75436 Paris cedex 09 - Tél. 01 45 26 33 41 - Fax 01 49 95 06 50 - www.cleiss.fr 2

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3249 Convention collective nationale IDCC : 1516. ORGANISMES DE FORMATION

Plus en détail

Unité de valeur 4. Patrimoine social

Unité de valeur 4. Patrimoine social Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Membre du Financial Planning Standards Board (FPSB) Association déclarée loi du 1 er juillet 1901 (et textes subséquents) EXAMEN

Plus en détail

Réglementation, facteurs de risque, obligations employeur, droit des salariés. Janvier 2016

Réglementation, facteurs de risque, obligations employeur, droit des salariés. Janvier 2016 Le dispositif ispositifpénibilité pénibilité Réglementation, facteurs de risque, obligations employeur, droit des salariés Janvier 2016 Le contexte réglementaire Loi et champs d application Contexte réglementaire

Plus en détail

Tableau n 1 : Evaluation forfaitaire des avantages en nature

Tableau n 1 : Evaluation forfaitaire des avantages en nature Tableau n 1 : Evaluation forfaitaire des avantages en nature AVANTAGES EN NATURE Evaluation forfaitaire pour 2016 Nourriture Titres restaurant Evaluation minimale : 9,40 par jour ou 4,70 par repas Exonération

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3117 Convention collective nationale IDCC : 843. BOULANGERIE-PÂTISSERIE (Entreprises

Plus en détail

RÉGIME DE PRÉVOYANCE DES CADRES - CARPILIG

RÉGIME DE PRÉVOYANCE DES CADRES - CARPILIG Groupement des Métiers de l Imprimerie --------------------------------------------------------------------------------------------------- JANVIER 2009 NOTE N 14 RÉGIME DE PRÉVOYANCE DES CADRES - CARPILIG

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PRÉVOYANCE 2015

RÈGLEMENT DE PRÉVOYANCE 2015 Caisse de pensions des bouchers (proparis Fondation de prévoyance arts et métiers Suisse) RÈGLEMENT DE PRÉVOYANCE 2015 Première partie: plan de prévoyance S5, S5U Le présent plan de prévoyance entre en

Plus en détail

PREAMBULE. En outre, ce dispositif permet également de réduire le délai de paiement des indemnités journalières.

PREAMBULE. En outre, ce dispositif permet également de réduire le délai de paiement des indemnités journalières. CONVENTION RELATIVE AUX MODALITES DE CALCUL ET DE VERSEMENT DES INDEMNITES JOURNALIERES DE L ASSURANCE MALADIE ET MATERNITE AU TITRE DU REGIME OBLIGATOIRE Entre, La Caisse de Mutualité Sociale Agricole

Plus en détail

L aide sociale aux personnes âgées

L aide sociale aux personnes âgées L aide sociale aux personnes âgées Piloté par le Conseil Général, cette aide solidaire permet aux personnes âgées et dépendantes d améliorer leur quotidien. L intéressé doit répondre à certaines conditions

Plus en détail

Contrats Collectifs Santé

Contrats Collectifs Santé DISPOSITIONS GENERALES Contrats Collectifs Santé SQUADRA 36 rue de Saint-Pétersbourg 75008 Paris S.A.S. au capital de 53 293 RCS Paris B 499 776 730 - Orias 08044501 www.orias.fr Garanties Financière et

Plus en détail

INFORMATION POUR LES SALARIÉS. J ai eu un accident sur mon lieu de travail ou sur le trajet

INFORMATION POUR LES SALARIÉS. J ai eu un accident sur mon lieu de travail ou sur le trajet INFORMATION POUR LES SALARIÉS J ai eu un accident sur mon lieu de travail ou sur le trajet J ai eu un accident sur mon lieu de travail ou sur le trajet... Aujourd hui, parce que j ai eu un accident sur

Plus en détail

11.023 é Frais de formation et de perfectionnement. Imposition des frais. Loi

11.023 é Frais de formation et de perfectionnement. Imposition des frais. Loi Session d'été 0 e-parl 6.06.0 4:47 - -.03 é Frais de formation et de perfectionnement. Imposition des frais. Loi Projet du du 4 mars 0 Décision du du 6 juin 0 Adhésion au projet, sauf observation Loi fédérale

Plus en détail

LE COMPTE PERSONNEL DE PREVENTION DE LA PENIBILITE EN 2015

LE COMPTE PERSONNEL DE PREVENTION DE LA PENIBILITE EN 2015 LE COMPTE PERSONNEL DE PREVENTION DE LA PENIBILITE EN 2015 Comment déclarer? 1 Le compte personnel de prévention de la pénibilité offre de nouveaux leviers pour diminuer la pénibilité au travail et, en

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. EXTRAIT DES DÉCISIONS DE LA COMMISSION PERMANENTE Séance du 17 juillet 2009 DOSSIER N 2009 C07 A 31 106

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. EXTRAIT DES DÉCISIONS DE LA COMMISSION PERMANENTE Séance du 17 juillet 2009 DOSSIER N 2009 C07 A 31 106 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Politique : - Ressources humaines Programme : Opération : EXTRAIT DES DÉCISIONS DE LA COMMISSION PERMANENTE Séance du 17 juillet 2009 DOSSIER N 2009 C07 A 31 106 Objet : Frais de déplacement

Plus en détail

CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES

CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES N 111 - SOCIAL n 30 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 23 août 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES Le dispositif du chèque-vacances

Plus en détail

MINICA. Assurance-maladie obligatoire pour soins de base GALENOS

MINICA. Assurance-maladie obligatoire pour soins de base GALENOS MINICA Assurance-maladie obligatoire pour soins de base (selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie du 18 mars 1994, LAMal) Les dénominations personnelles et fonctionnelles contenues dans le présent

Plus en détail

PUBLIEE EN 2001 / MISE A JOUR EN 2016 SÉCURITÉ SOCIALE PLAFONDS, COTISATIONS ET PRELEVEMENTS. Année 2016 OBLIGATOIRES

PUBLIEE EN 2001 / MISE A JOUR EN 2016 SÉCURITÉ SOCIALE PLAFONDS, COTISATIONS ET PRELEVEMENTS. Année 2016 OBLIGATOIRES PUBLIEE EN 2001 / MISE A JOUR EN 2016 SÉCURITÉ SOCIALE PLAFONDS, COTISATIONS ET PRELEVEMENTS OBLIGATOIRES Année 2016 Réf. : Article L.417-1 du Code des communes. Loi 2005.1579 du 19 décembre 2005 de financement

Plus en détail

Règlement mutualiste Harmonie Santé Particuliers

Règlement mutualiste Harmonie Santé Particuliers Règlement mutualiste Harmonie Santé Particuliers Version au 01/09/2015 RM/HSP_09/2015 Sommaire Chapitre I Dispositions générales 3 Article 1 Objet du règlement 3 Article 2 Risques couverts 3 Article 3

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 B-15-02 N 120 du 9 JUILLET 2002 IMPOT SUR LE REVENU. CHARGES DEDUCTIBLES. PENSIONS ALIMENTAIRES VERSEES POUR L ENTRETIEN DES ENFANTS EN CAS

Plus en détail

Salariés AVRIL 2015. Comment lire votre relevé de carrière?

Salariés AVRIL 2015. Comment lire votre relevé de carrière? Salariés AVRIL 2015 Comment lire votre relevé de carrière? B Qu est-ce que le relevé de carrière? Véritable récapitulatif de l activité professionnelle, le relevé de carrière détaille les droits que vous

Plus en détail

Les formules Santé 2015

Les formules Santé 2015 Les formules Santé 2015 Choisissez une complémentaire santé qui prend en compte vos exigences! Contrats Responsables La gratuité à partir du 3ème enfant mineur La prise en charge des médecines douces Une

Plus en détail

S É NAT PROJET DE LOI. relatif à /'assurance maladie et à l'assurance maternité. des travailleurs non salariés des professions

S É NAT PROJET DE LOI. relatif à /'assurance maladie et à l'assurance maternité. des travailleurs non salariés des professions PROJET DE LOI adopté le 23 juin 1966. SECONDE N 87 S É NAT SESSION ORDINAIRE DE 1965-1966 PROJET DE LOI relatif à /'assurance maladie et à l'assurance maternité des travailleurs non salariés des professions

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Décret n o 2014-1420 du 27 novembre 2014 relatif à l encadrement des périodes

Plus en détail

Objet : Réversion - Loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe

Objet : Réversion - Loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe Le 27/06/2013 CIRCULAIRE 2013-9 - DRJ Objet : Réversion - Loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe Madame, Monsieur le directeur, La loi n 2013-404 du 17 mai 2013 (J.O.R.F. n 114 du

Plus en détail

La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance

La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance Fiches de bonnes pratiques des entreprises ayant obtenu le Label égalité femmes / hommes La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance Il est généralement considéré que

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGA/SDDPRS/N2004-1095 Date : 05 MARS 2004

NOTE DE SERVICE DGA/SDDPRS/N2004-1095 Date : 05 MARS 2004 Ministère de l agriculture de l alimentation de la pêche et des affaires rurales Direction Générale de l Administration Sous-direction du Développement Professionnel et des Relations Sociales Bureau de

Plus en détail

ADIL INFOS n 2011-01

ADIL INFOS n 2011-01 Vannes, le 31 décembre 2010 ADIL INFOS n 2011-01 Loi de finances pour 2011 (loi de finances du 29.12.10 : JO du 30.12.10) Entrée en vigueur du PTZ + à compter du 1er janvier 2011 (art. 90 : CCH art. L.30-10-1

Plus en détail

Complémentaire Santé obligatoire et responsable

Complémentaire Santé obligatoire et responsable Complémentaire Santé obligatoire et responsable Le groupe Lourmel vous accompagne dans le choix de votre contrat au prix juste! Prévoyance, Retraite, Santé, Action Sociale des Industries Graphiques Votre

Plus en détail

FICHE THÉMATIQUE Le congé de reclassement dans le cadre d un projet personnel

FICHE THÉMATIQUE Le congé de reclassement dans le cadre d un projet personnel C FICHE THÉMATIQUE Le congé de reclassement dans le cadre d un projet personnel Vous partez dans le cadre d un projet personnel? Air France vous informera sur le congé de reclassement et vous le proposera

Plus en détail

Montant des principales prestations soumises à revalorisation

Montant des principales prestations soumises à revalorisation Montant des principales prestations soumises à revalorisation 1 Prestations maladie de prévoyance 1.1 PSA Au 1 er avril de chaque année, en fonction du taux de revalorisation des pensions. Montant : 4752

Plus en détail

CONTRAT-TYPE DE TRAVAIL

CONTRAT-TYPE DE TRAVAIL CONTRAT-TYPE DE TRAVAIL POUR LE PERSONNEL AU SERVICE DE LA VENTE DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL DU 10 JUILLET 1985 ÉDITION 2015 Section I : Champ d'application et effet Article premier Champ d'application

Plus en détail

4. Vous pouvez bénéficier des services proposés par les Relais Assistantes Maternelles (R.A.M.).

4. Vous pouvez bénéficier des services proposés par les Relais Assistantes Maternelles (R.A.M.). 4. Les conditions d'exercice Formation, salaire, indemnités, sécurité sociale, régime fiscal. En tant qu'assistants maternels vous bénéficiez de droits précis, car d'une part vous êtes agréé, et d'autre

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Décret n o 2014-1371 du 17 novembre 2014 relatif à la déclaration sociale nominative NOR : FCPS1419336D Publics

Plus en détail

La protection sociale du salarié envoyé à l étranger par une entreprise française

La protection sociale du salarié envoyé à l étranger par une entreprise française La protection sociale du salarié envoyé à l étranger par une entreprise française La sécurité sociale française distingue deux statuts, le détachement et l expatriation. Le détaché relève du régime général

Plus en détail

C O J C SOCIÉTÉ D AVOCATS

C O J C SOCIÉTÉ D AVOCATS SOCIÉTÉ D AVOCATS LES PETITS ÉCHOS DE COJC Des nouvelles de votre Avocat A - ACCESSIBILITÉ Notre cabinet situé 197 rue des Orangers à Bordeaux, dans un jardin et dans un bâtiment ancien n est pas facilement

Plus en détail

CHROMA SANTÉ Une protection santé complète au prix juste!

CHROMA SANTÉ Une protection santé complète au prix juste! Prévoyance, Retraite, Santé, Action Sociale des Industries Graphiques CHROMA SANTÉ Une protection santé complète au prix juste! Tarifs mutualistes destinés aux salariés et retraités des Industries Graphiques

Plus en détail

Les indemnités journalières du chef d entreprise et du conjoint collaborateur artisan ou commerçant

Les indemnités journalières du chef d entreprise et du conjoint collaborateur artisan ou commerçant Les indemnités journalières du chef d entreprise et du conjoint collaborateur artisan ou commerçant Édition 2016 2 LES INDEMNITÉS JOURNALIÈRES Sommaire Quelles sont les conditions de versement? 4 Quelle

Plus en détail

ANNEE UNIVERSITAIRE 2010 2011

ANNEE UNIVERSITAIRE 2010 2011 ANNEE UNIVERSITAIRE 2010 2011 STAGE PREVU DANS LE CADRE DES ENSEIGNEMENTS EN FRANCE (*) STAGE PREVU DANS LE CADRE DES ENSEIGNEMENTS A L ETRANGER (*) STAGE NON OBLIGATOIRE (ACCOMPLI A L INITIATIVE DE L

Plus en détail

Maladies chroniques et invalidité

Maladies chroniques et invalidité CHRONIQUES Associés Regroupement d associations de personnes touchées par une maladie chronique Et Maladies chroniques et invalidité Les Chroniques Associés demandent une amélioration du dispositif complexe

Plus en détail

Vous êtes ou vous avez été salarié du commerce, de l industrie et. des services et vous allez bientôt prendre votre retraite : ce guide est

Vous êtes ou vous avez été salarié du commerce, de l industrie et. des services et vous allez bientôt prendre votre retraite : ce guide est Vous êtes ou vous avez été salarié du commerce, de l industrie et des services et vous allez bientôt prendre votre retraite : ce guide est fait pour vous. Il a été conçu dans le but de vous informer au

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Ordonnance n o 2015-1630 du 10 décembre 2015 complétant et précisant les règles financières et

Plus en détail

CONVENTION. Conclue entre :

CONVENTION. Conclue entre : CONVENTION de financement et de partenariat entre la Caisse Primaire d'assurance Maladie et le Département pour assurer la prise en charge, par l Assurance Maladie, des actes médicaux réalisés par le service

Plus en détail

INFORMATION CONCERNANT LA REMUNERATION DE L ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) Textes de Références légales :

INFORMATION CONCERNANT LA REMUNERATION DE L ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) Textes de Références légales : Thonon-les-Bains, le 14 janvier 2016 INFORMATION CONCERNANT LA REMUNERATION DE L ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) Textes de Références légales : Convention Collective Nationale de travail des Assistants Maternels

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 4. Assurances et retraites, gestion du patrimoine social. Durée : 2 heures

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 4. Assurances et retraites, gestion du patrimoine social. Durée : 2 heures Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

PRISE EN CHARGE PARTIELLE DES TRAJETS DOMICILE TRAVAIL

PRISE EN CHARGE PARTIELLE DES TRAJETS DOMICILE TRAVAIL DIFFUSION OCTOBRE 2010 PRISE EN CHARGE PARTIELLE DES TRAJETS DOMICILE TRAVAIL POUR LES AGENTS PUBLICS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITOTORIALE DATE D EFFET : 1er JUILLET 2010 TEXTES DE REFERENCE : Décret

Plus en détail

Une expérience d entreprise : le PERE (Plan d Epargne Retraite Entreprise) et le PEP (Plan d Epargne Prévoyance) chez PSA Peugeot Citroën

Une expérience d entreprise : le PERE (Plan d Epargne Retraite Entreprise) et le PEP (Plan d Epargne Prévoyance) chez PSA Peugeot Citroën Une expérience d entreprise : le PERE (Plan d Epargne Retraite Entreprise) et le PEP (Plan d Epargne Prévoyance) chez PSA Peugeot Citroën Thierry Debeneix Epargne salariale, Epargne retraite et Fonds supplémentaires

Plus en détail

La Prestation de Service

La Prestation de Service La Prestation de Service Unique (P.S.U.) à l usage des parents CRÈCHE MUNICIPALE DE MANGOT www.villedugosier.fr Qu est-ce que la PSU? En vigueur en Guadeloupe depuis 2010, la Prestation de Service Unique

Plus en détail

Contrat du ré gimé dé congé a traitémént diffé ré, anticipé ou mixté

Contrat du ré gimé dé congé a traitémént diffé ré, anticipé ou mixté Contrat du ré gimé dé congé a traitémént diffé ré, anticipé ou mixté Avril 2015 Tablé dés matié rés Régime de congé à traitement différé, anticipé ou mixte... 3 Définitions... 3 Dispositions des régimes

Plus en détail

Plafond de la Sécurité sociale pour 2012

Plafond de la Sécurité sociale pour 2012 Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales Direction du Développement Social Statut et convention collective Destinataires Tous services Contact Tél : 01 55 44 27 15 / 27 18 Fax : 01 55

Plus en détail

Prestations Financières. Gouvernement du Canada

Prestations Financières. Gouvernement du Canada Prestations Financières Le gouvernement du Canada et celui de l Alberta offres des prestations aux personnes âgées. Ces prestations incluent : Des pensions mensuelles Une couverture des services de santé

Plus en détail

NOR : Entrée en vigueur : les dispositions du présent décret entrent en vigueur le lendemain du jour de sa publication.

NOR : Entrée en vigueur : les dispositions du présent décret entrent en vigueur le lendemain du jour de sa publication. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Projet de Décret n portant règlement des droits à pension des ouvriers des parcs et ateliers des ponts et chaussées

Plus en détail

SNEC CFTC NICE www.sneccftc-ac-nice.fr

SNEC CFTC NICE www.sneccftc-ac-nice.fr Autorisations d absence des Maîtres Paternité et Adoption AUTORISATIONS de DROIT 3 jours ouvrables, consécutifs ou non, dans les 15 jours entourant la naissance ou l arrivée de l enfant. Droit ouvert au

Plus en détail

DEMANDE D AIDE SOCIALE LEGALE (cf page 6, liste des pièces à fournir)

DEMANDE D AIDE SOCIALE LEGALE (cf page 6, liste des pièces à fournir) CADRE RESERVE AU CONSEIL GENERAL : N Dossier Familial : N de foyer : N Aide : Gestionnaire : ORGANISME AYANT CONSTITUE LA DEMANDE ET PERSONNE REFERENTE :........ DEMANDE D AIDE SOCIALE LEGALE (cf page

Plus en détail

A12. La formation hors temps de travail S O M M A I R E. Z O O M P Se former pendant un arrêt maladie

A12. La formation hors temps de travail S O M M A I R E. Z O O M P Se former pendant un arrêt maladie 1 La formation hors Se former hors est une modalité particulière de formation qui nécessite un investissement personnel du salarié. Une formation peut se réaliser hors dans le cadre du plan de formation

Plus en détail

Guide des obligations et recommandations. - de l'expert en début, milieu et fin d'activité, - des ayants droits après son décès.

Guide des obligations et recommandations. - de l'expert en début, milieu et fin d'activité, - des ayants droits après son décès. Guide des obligations et recommandations - de l'expert en début, milieu et fin d'activité, - des ayants droits après son décès. 1. DES L'INSCRIPTION SUR UNE LISTE D'EXPERTS 1.1. FORMALITES DE DECLARATION

Plus en détail