NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 :"

Transcription

1 Exercice 1 : NOMBRES COMPLEXES On donne θ 0 un réel tel que : cos(θ 0 ) 5 et sin(θ 0 ) 1 5. Calculer le module et l'argument de chacun des nombres complexes suivants (en fonction de θ 0 ) : a i( )( )(1 ) et b (+i)( 1+i) ( i)i Allez à : Correction exercice 1 : Exercice : Mettre sous la forme a b, a, b R (forme algébrique) les nombres complexes z 1 + 6i ; z ( 1 ) ; z + 5i 1 + 5i 1 z 5 1 ; z 5 ( 1 ) (1 )9 ; z 6 (1 ) 7 z 7 1 ; z 1 8 (1 )( ) ; z Allez à : Correction exercice : Exercice : Ecrire sous forme algébrique les nombres complexes suivants z 1 e iπ ; z e iπ 8; z e 7iπ 8 ; z (e iπ ) (e iπ ) ; z 5 eiπ e iπ z 8, le nombre de module et d argument π. z 9 le nombre de module et d argument π 8. Allez à : Correction exercice : ; z 6 (e iπ ) (e 5iπ 6 ) ; z 7 eiπ e 5iπ 6 Exercice : 1. Mettre sous forme trigonométrique les nombres complexes suivants, ainsi que leur conjugués : z 1 + i; z 1 ; z i; z ; z 5 e iθ + e iθ, Pour z 5, factoriser par e iθ z 6 1 ; z 7 1 ; z 8 ; z 9 1 ; z e iθ, θ ] π, π[ θ ] π, π[ Pour z 10, factoriser par e iθ. Calculer le module et un argument des nombres complexes suivants, ainsi que de leur conjugués. z 1 1 (1 + ); z (1 5); z Indication : Ecrire z 1 sous la forme α(e iθ + e iθ ) Calculer z 5. Calculer tan(φ) tan(φ) ; z 1 1 tan(θ) 1

2 Allez à : Correction exercice : ( ) Exercice 5 : Effectuer les calculs suivants : 1. ( )(1 i). Produit du nombre complexe de module et d argument π d argument 5π 6.. Quotient du nombre complexe de modulo et d argument π d argument 5π 6. Allez à : Correction exercice 5 : Exercice 6 : Etablir les égalités suivantes : 1... Allez à : Correction exercice 6 : Exercice 7 : Soit par le nombre complexe de module et par le nombre complexe de module et (cos ( π 7 ) sin (π )) (1 ) (1 ) (cos ( 5π ) sin (5π )) (1 ) (cos ( π 5 ) sin (π )) ( ) (cos (1π) sin (1π )) (cos ( π 1 ) sin ( π 1 )) 1 u 1 et v 1 1. Déterminer les modules de u et v.. Déterminer un argument de u et un argument de v.. En déduire le module et un argument pour chacune des racines cubiques de u.. Déterminer le module et un argument de u v. 5. En déduire les valeurs de Allez à : Correction exercice 7 : cos ( 5π 5π ) et sin ( 1 1 ) Exercice 8 : Calculer le module et un argument de 6 u En déduire le module et un argument de u. v Allez à : Correction exercice 8 : et v 1

3 Exercice 9 : Effectuer les calculs suivants en utilisant la forme exponentielle. z ; z ( 1 1 ) ; z (1 ) ; z (1 ) 5 + (1 ) 5 ; z 5 1 ; z 6 6 Allez à : Correction exercice 9 : Exercice 10 : Calculer les racines carrées des nombres suivants. z 1 1; z i; z 1 ; z 1 ; z 5 1 ; z 6 + i; z i; z 8 ; z 9 10i Allez à : Correction exercice 10 : Exercice 11 : 1. Calculer les racines carrées de 1+i. En déduire les valeurs de cos (π) et sin 8 (π). 8. Calculer les racines carrées de +i. En déduire les valeurs de cos ( π ) et sin ( π ). 1 1 Allez à : Correction exercice 11 : Exercice 1 : Résoudre dans C les équations suivantes : 1. z + z z (5i + 1)z + (5i + 1) 0.. z z 0.. z (1 )z z ( + i)z 1 + 5i z z z + 10z z + z x 0x x + x + 6x + x z + z z (1 + a)(1 )z + (1 + a )i iz + (1 5i)z + 6i (1 )z ( )z 6 + i (1 )z (9 + i)z 5i (1 + i)z (6i + )z + 11i 0. Allez à : Correction exercice 1 : Exercice 1 : Résoudre l équation : Allez à : Correction exercice 1 : Z + ( 6i)Z 8 6i 0 Exercice 1 : (1 )X (5 )X + ( + 6i)X 0 1. Montrer que cette équation admet une racine réelle.. Résoudre cette équation.

4 Allez à : Correction exercice 1 : Exercice 15 : Résoudre dans C l équation z 6 z 1 0 Indication : Poser Z z et résoudre d abord Z Z 1 0. Allez à : Correction exercice 15 : Exercice 16 : Soit (E) l équation X X + ( )X + X 0 1. Montrer que (E) admet des racines réelles.. Résoudre (E). Allez à : Correction exercice 16 : Exercice 17 : 1. Résoudre X. Résoudre Z 8i. Résoudre On rappelle que Allez à : Correction exercice 17 : 1 Z6 + (1 + i)z i 0 Exercice 18 : Soit l équation z z Montrer que (E) admet une racine réelle.. Déterminer les solutions de (E). Allez à : Correction exercice 18 : (E) Exercice 19 : Soit (E) l équation X ( + )X + ( + )X + ( + i)x 0 1. Montrer que (E) admet des racines réelles.. Résoudre (E). Allez à : Correction exercice 19 : Exercice 0 : Soit z + 1. Calculer z, puis déterminer le module et un argument de z, puis écrire z sous forme trigonométrique.. En déduire le module et un argument de z.. En déduire cos ( π 1 ) et sin ( π 1 ). Allez à : Correction exercice 0 : Exercice 1 : 1. Donner les solutions de : u

5 Sous forme algébrique et trigonométrique.. Donner les solutions de : (z + 1) + (z 1) 0 Sous forme algébrique. Allez à : Correction exercice 1 : Exercice : 1. Donner les solutions complexes de X 1.. Résoudre X 1. Résoudre X 8 + ( 1 ) X 1 0 Allez à : Correction exercice : Exercice : Ecrire sous forme algébrique et trigonométrique le nombre complexe Allez à : Correction exercice : Exercice : 1 (1 ) ( ) 1 1. Déterminer le module et un argument de 1+i, calculer (1+i 1 i 1 i )010. Déterminer le module et un argument de 1, calculer (1 ) 010. Calculer les puissances n-ième des nombres complexes. z tan(θ) ; z j; z 1 tan(θ) ; z 1 + cos(φ) sin (φ) Allez à : Correction exercice : Exercice 5 : Comment choisir l entier naturel n pour que ( ) n soit réel? Imaginaire? Allez à : Correction exercice 5 : Exercice 6 : Soit z un nombre complexe de module ρ et d argument θ, et soit z son conjugué. Calculer (z + z)(z + z ) (z n + z n ) En fonction de ρ et θ. Et de cos(θ) cos(θ) cos(nθ) Allez à : Correction exercice 6 : Exercice 7 : 1. Pour quelles valeurs de z C a-t-on 1 z 1 z. On considère dans C l équation ( 1 z n 1 z ) 1 a 1 a, a R Montrer, sans les calculer, que les solutions sont réelles. Trouver alors les solutions.. Calculer les racines cubiques de +i i Allez à : Correction exercice 7 : 5

6 Exercice 8 : Résoudre dans C l équation Allez à : Correction exercice 8 : Exercice 9 : Résoudre dans C l équation Allez à : Correction exercice 9 : ( z + 1 z 1 ) 1 z ( 1 1 ) Exercice 0 : 1. Déterminer les deux solutions complexes de u.. Résoudre z ( z ) On explicitera les solutions sous forme algébrique. Allez à : Correction exercice 0 : Exercice 1 : Résoudre dans C ( z 1 z ) 8 On donnera les solutions sous forme algébrique. Allez à : Correction exercice 1 : Exercice : On appelle j 1 1. Résoudre dans C, l équation X 1 (donner les solutions sous forme algébrique et trigonométrique). Montrer que j j. Montrer que j 1 j. Montrer que 1 + j + j 0 5. Calculer 1 1+j. 6. Calculer j n pour tout n N. Allez à : Correction exercice : Exercice : Résoudre dans C l équation z 1 ( 1 ) Et montrer qu une seule de ces solutions a une puissance quatrième réelle. Allez à : Correction exercice : Exercice : 1. Donner les solutions complexes de X 1. 6

7 . Résoudre X 1. Résoudre X 8 + ( 1 ) X 1 0 Allez à : Correction exercice : Exercice 5 : Trouver les racines cubiques de 11. Allez à : Correction exercice 5 : Exercice 6 : Calculer 1 (1 ) Algébriquement, puis trigonométriquement. En déduire cos ( π ), sin ( π ), tan ( π ) et tan (5π ) Allez à : Correction exercice 6 : Exercice 7 : Trouver les racines quatrième de 81 et de 81. Allez à : Correction exercice 7 : Exercice 8 : Soit n, un entier. 1. a. Déterminer les complexes qui vérifient z n 1. b. Déterminer les complexes qui vérifient z n 1.. Calculer la somme des complexes qui vérifient z n 1. Allez à : Correction exercice 8 : Exercice 9 : 1. Soient z 1, z, z trois nombres complexes ayant le même cube. Exprimer z et z en fonction de z 1.. Donner, sous forme polaire (forme trigonométrique) les solutions dans C de : z 6 + (7 )z 8 8i 0 Indication : poser Z z et calculer (9 ). Allez à : Correction exercice 9 : Exercice 0 : Déterminer les racines quatrième de 7. Allez à : Correction exercice 0 : Exercice 1 : Résoudre les équations suivantes : z ; z 1 1 ; z ; 7(z 1) 6 + (z + 1) 6 0 Allez à : Correction exercice 1 : 7

8 Exercice : Résoudre dans C : 1. z 5 1. z 5 1. z. z 5 z Allez à : Correction exercice : Exercice : 1. Calculer les racines n-ième de i et de 1.. Résoudre z z En déduire les racines de z n z n Allez à : Correction exercice : Exercice : 1. Montrer que, pour tout n N et pour tout nombre z C, on a : (z 1)(1 + z + z + + z n 1 ) z n 1 Et en déduire que si z 1, on a : 1 + z + z + + z n 1 zn 1 z 1. Vérifier que pour tout x R, on a e ix 1 ie ix sin ( x ).. Soit n N. Calculer pour tout x R la somme : Z n 1 + e ix + e ix + + e (n 1)ix Et en déduire les valeurs de X n 1 + cos(x) + cos(x) + + cos((n 1)x) Allez à : Correction exercice : Y n sin(x) + sin(x) + + sin((n 1)x) Exercice 5 : Soit α C {1} une racine cinquième de 1, donc α Quelles sont les complexes qui vérifient ces conditions?. Montrer que 1 + α + α + α + α 0. Calculer 1 + α + α + α + 5α Indication : On calculera de deux façon différente la dérivée de la fonction f définie par f(x) 1 + x + x + x + x + x 5 On donnera le résultat sous forme algébrique. Allez à : Correction exercice 5 : Exercice 6 : Soit ε une racine n-ième de l unité, ε 1 ; calculer S 1 + ε + ε + + nε n 1 Allez à : Correction exercice 6 : Exercice 7 : Résoudre dans C, l équation (z + 1) n (z 1) n. Allez à : Correction exercice 7 : 8

9 Exercice 8 : Résoudre dans C, l équation z n z où n 1. Allez à : Correction exercice 8 : Exercice 9 : Soit β C tel que β 7 1 et β 1. Montrer que β 1 + β + β 1 + β + β 1 + β 6 Allez à : Correction exercice 9 : Exercice 50 : Linéariser : A(x) cos (x) ; B(x) sin (x) ; C(x) cos (x) ; D(x) sin (x) ; E(x) cos (x) sin (x) ; F(x) cos(x) sin (x) ; G(x) cos (x) sin(x) ; H(x) cos (x) sin (x) ; I(x) cos (x) sin (x) ; J(x) cos(x) sin (x) Allez à : Correction exercice 50 : Exercice 51 : 1. Déterminer l ensemble des complexes z tels que 1 z soit réel. 1 iz. Déterminer l ensemble des complexes z tels que 1 z soit imaginaire pur. 1 iz Allez à : Correction exercice 51 : Exercice 5 : 1. Montrer que (1 ) 6 8i. En déduire une solution de l équation (E) z 8i.. Ecrire les deux solutions de (E) sous forme algébrique, et sous forme exponentielle.. Déduire de la première question une solution de l équation (E 0 ) z 8i. Allez à : Correction exercice 5 : Exercice 5 : Soit f: C C définie par f(z) z(1 z) 1. Déterminer les points fixes de f c est-à-dire résoudre f(z) z.. Montrer que si z 1 < 1 alors f(z) 1 < 1 Indication : z(1 z) (z 1 ) (1 z) + 1 Allez à : Exercice 5 : Exercice 5 : Posons E C { i}. Soit f: E C {1} l application définie pour tout z E par : z f(z) z 1. Montrer que l application est injective.. Montrer que pour tout z E on a f(z) 1.. Démontrer l égalité f(e) C {1} Que peut-on en déduire sur f.. Soit z E. Montrer que 1 f(z) Im(z) z 5. Notons U l ensemble des complexes de module 1. Montrer que l on a f(r) U {1} 9

10 Allez à : Correction exercice 5 : Correction exercice 1 : CORRECTIONS a i( )( )(1 ) i ( + 1 ) arg(a) arg(i( )( )(1 )) arg(i) + arg( ) + arg( ) + arg(1 ) + kπ π + arg( ) + arg(( )) + π + kπ π + arg( ) + arg + arg( ) + kπ π + arg( ) + kπ Soit θ un argument de, cos(θ) 1 et sin(θ) 1 donc cos(θ) cos (θ ) et sin(θ) sin (θ 0 ), on en déduit que θ θ 0 + kπ Par suite b arg(a) π + θ 0 + kπ ( )( 1 ) 1 ( 1) ( )i i + ( 1) 5 arg(b) arg( ) + arg( 1 ) arg( ) arg(i) + kπ θ 0 + π ( θ 0 ) π + kπ Allez à : Exercice 1 : π + θ 0 + kπ Correction exercice : z ( 1 ) Autre méthode z 1 + 6i z 1 z ( 1 ) ( + 6i)( + i) 9 + 1i + 18i i + ( ) i (1 )( ) ( + ( 1) ) 1 ( + ( 1) ) ( 1 + i 5 ) 1 + 6i i (1 ) ( ) i i( + i) + ( ) 6i 8 z + 5i 1 + 5i ( + 5i)(1 ) + ( 5i)(1 ) 1 (1 )(1 ) i + 5i 5 + 5i 5 1 Autre méthode 6 z + 5i 1 + 5i 1 + 5i i + 5i Re ( 1 1 ) 10

11 Or Donc + 5i 1 ( + 5i)(1 ) + 5i 5 + 7i 1 + ( 1) + 7 i z 5 ( 1 z 5 (5 )(1 ) ( ) ( 1 ) + ( 1 ) ) z ( ) i i 5 (i ) + ( 1 ) (i ) i + (i ) i ( ) Autre méthode z 5 ( 1 ) (e iπ ) e iπ 1 Ou encore z 5 j 1 (1 )9 z 6 (1 ) 7 On peut toujours s amuser à développer (1 ) 9 et (1 ) 7 mais franchement ce n est pas une bonne idée. (1 )9 (1 )7 z 6 (1 ) (1 ) 7 (1 ) 7 (1 ) ( ) (1 )(1 ) (1 1) ( 1 + ( 1) ) i ( ) i(i)7 7 8 i 8 7 i8 Autre méthode z 6 Autre méthode ( ( (1 + i)9 (1 ) 7 z 8 Allez à : Exercice : Correction exercice : ( ( )) )) z (e i π )9 ( ) 7 ( ) 7 (e iπ 7 ( ) e i ) e i7π (1 ) (1 ) ( ) 9π e i(9π +7π ) e 16iπ e iπ z j j j j 1 1 (1 )( ) 1 + 6i i i z 9 1 (1 )(1 ) ( ) (1 ) i i 11

12 z 1 (cos ( π ) sin (π )) ( 1 ) 1 z (cos ( π 8 ) sin (π 8 )) cos (π 8 ) sin (π 8 ) z e 7iπ 8 (cos ( 7π 8 ) sin ( 7π 8 )) cos (7π 8 ) i sin (7π 8 ) cos (π π 8 ) i sin (π π 8 ) cos ( π 8 ) i sin ( π 8 ) cos ( π 8 ) + i sin (π 8 ) z (e iπ ) (e iπ ) e i(π π ) e π i z 5 eiπ e iπ e i(π +π ) e iπ z 6 (e iπ ) (e 5iπ 6 ) 6e i(π +5π 6 ) 6e 7iπ 6 6 (cos ( 7π 6 ) sin (7π )) 6 ( 6 1 i) z 7 i eiπ e 5iπ 6 ei(π +5π 6 ) e8iπ 6 eiπ ( 1 ) 1 z 8 e iπ (cos ( π ) sin (π )) (1 ) 1 z 9 e iπ 8 (cos ( π 8 ) sin ( π 8 )) cos (π 8 ) i sin (π 8 ) A moins de connaitre cos ( π ) et sin 8 (π ) on ne peut pas faire mieux. 8 Allez à : Exercice : Correction exercice : 1. z 1 (1 ) donc z Si on ne met pas en facteur C est moins simple. On appelle θ 1 un argument de z 1 cos(θ 1 ) 1 z Donc θ 1 π + kπ, k Z et z 1 e iπ, et z 1 e π Autre méthode (meilleure), on met le module en facteur et sin(θ 1 ) 1 z 1 ( 1 1 ) ( ) (cos (π ) sin (π π )) ei z ( 1) + ( ), soit θ un argument de z cos(θ ) 1 et Donc θ π + kπ, k Z et z e iπ e π Autre méthode (meilleure), on met le module en facteur sin(θ ) 1

13 z ( 1 ) (cos (π ) sin (π )) eiπ e π Et z e iπ Pour z la détermination du cosinus et du sinus n est pas une bonne méthode. z i eiπ Cette forme n est pas la forme trigonométrique car est négatif, ce n est donc pas le module, mais 1 e iπ, donc z eiπ e iπ ei(π +π) eiπ iπ e. On aurait pu directement écrire que i e iπ e π. Et z eiπ Pour z la détermination du cosinus et du sinus n est pas une bonne méthode. z e iπ Et z e iπ e iπ C est plus dur z 5 e iθ + e iθ e iθ (e iθ + e iθ ) e iθ cos ( θ ) cos (θ ) eiθ Comme π < θ < π, π < θ < π par conséquent cos (θ) > 0, ce qui signifie que cos (θ ) est bien le module. Et z 5 cos ( θ iθ ) e z , soit θ 6 un argument de z 6 cos(θ ) 1 et sin(θ ) 1 Donc θ 6 π + kπ, k Z et z 6 e iπ Autre méthode (meilleure), on met le module en facteur Et z 6 e π z 6 ( 1 1 ) ( ) (cos (π ) sin (π π )) ei z (), soit θ 7 un argument de z 7 cos(θ 7 ) 1 et sin(θ 7 ) Donc θ 7 π + kπ, k Z et z 7 e iπ Autre méthode (meilleure), on met le module en facteur Et z 7 e π z 7 ( 1 ) (cos (π ) sin (π )) eiπ z 8 () + 1, soit θ 8 un argument de z 8 cos(θ 8 ) et sin(θ 8 ) 1 1

14 Donc θ 8 π 6 + kπ, k Z et z 8 e iπ 6 Autre méthode (meilleure), on met le module en facteur Première méthode Deuxième méthode C est plus dur z 8 ( 1 ) (cos (π 6 ) sin (π )) eiπ 6 6 z 9 1 z (1 )( ) () π ei e π 6 e iπ e iπ 6 e iπ + i i π i ei z e iθ e iθ (e iθ + e iθ ) e iθ cos ( θ ) cos (θ ) eiθ Comme π < θ < π, π < θ < π par conséquent cos (θ) > 0, ce qui signifie que cos (θ ) est bien le module. Et z 10 cos ( θ ) eθ. Faisons comme d habitude z (1 + ) ( ) + Soit θ 1 un argument de z 1 1 cos(θ 1 ) et sin(θ 1 ) L ennui c est que l on ne connait pas d angle dont le cosinus et le sinus valent ces valeurs. Il faut être malin. z 1 1 (1 + ) 1 + i ( ) + i (eiπ + e iπ ) e iπ 8 (e π 8 + e iπ 8 ) e iπ 8 cos ( π 8 ) cos (π 8 ) eiπ 8 cos ( π 8 ) > 0 donc θ 1 π 8 + kπ, k Z et z 1 cos (π 8 ) Remarque : cos ( π 8 ) + Le module de z 1 est aussi cos ( π 8 ) + et un argument est π 8. Faisons comme d habitude z ( ) Soit θ un argument de z z (1 5) + (1 5) ( 5) 16 cos(θ ) et sin(θ ) 1 5 L ennui c est que l on ne connait pas d angle dont le cosinus et le sinus valent ces valeurs.

15 Calculons z 5 5 z 5 ( (1 5)) 5 ( ) + 5 ( ) i(1 5) + 10 ( ) (i(1 5)) + 10 ( ) (i(1 5)) (i(1 5)) + (i(1 5)) 5 (10 + 5) i(10 + 5) (1 5) 10(10 + 5)(1 5) i(10 + 5)(1 5) (1 5) (1 5) ((10 + 5) 10(10 + 5)(1 5) + 5(1 5) ) (1 5) (5(10 + 5) 10(10 + 5)(1 5) + (1 5) ) (10 + 5) 10(10 + 5)(1 5) + 5(1 5) (10 + 5)( ) + 5 ( ( 5) ( 5) + ( 5) ) (10 + 5)(6 5) + 5(56 5) ( ) (10 + 5) 10(10 + 5)(1 5) + (1 5) 5( ) 10(10 + 5)( ) + ( ( 5) ( 5) + ( 5) ) (0 8 5) (1 + 5) z 5 56i(1 5)(1 + 5) 56i ( ) 10 i Ensuite il faut trouver les solutions de Z 5 10 i 10 e iπ Z 5 10 Z Z 5 10 i 10 e iπ arg(z 5 ) π + kπ 5 arg(z) π + kπ Z arg(z) π 10 + kπ, k {0,1,,,} 5 Z 0 e i 10; π Z 1 e iπ 10 ; Z e 7iπ 10 ; Z e 11iπ 10 ; Z e 15iπ 10 i Parmi ces cinq complexes, le seul qui a une partie réelle positive et une partie imaginaire négative est e i π 10 d où z e i π 10 donc un argument de z est π 10. Le module de z est et un argument est π

16 z tan(φ) (tan(φ) )(tan(φ) ) tan(φ) tan (φ) + 1 tan (φ) tan(φ) 1 1 cos (φ) cos (φ) (tan (φ) 1) cos (φ) tan(φ) cos (φ) ( sin (φ) cos (φ) 1) cos (φ) sin(φ) cos(φ) (cos (φ) sin (φ)) sin(φ)cos(φ) cos(φ) sin(φ) (cos(φ) sin(φ)) e iπ e iφ e i(π φ) Le module de z est 1 et un argument est π φ Autre méthode z tan(φ) i(tan(φ) ) i tan(φ) + 1 tan(φ) i(tan(φ) ) sin(φ) i i tan(φ) 1 cos(φ) + 1 i sin(φ) cos(φ) 1 i sin(φ) + cos(φ) i sin(φ) cos(φ) cos(φ) sin(φ) (cos(φ) sin(φ)) eiφ e iφ eiφ e iπ e iφ e i(π+φ) Un argument de z est π φ 1 z 1 tan(θ) 1 cos(θ) 1 sin(θ) cos(θ) sin(θ) cos(θ) e iθ cos(θ) e iθ cos(θ) Si θest tel que cos(θ) > 0 alors z cos(θ) et un argument de z est θ Si θest tel que cos(θ) < 0 alors z cos(θ) et un argument de z est θ + π. On sait que j 1 donc 1 Allez à : Exercice : j ( ) ( j ) 010 (j ) 010 j 00 j 10 (j ) Correction exercice 5 : 1. ( )(1 i) 9i 6i 7i i.. Allez à : Exercice 5 : e iπ e i ( 5π 6 ) 6e i(π 5π 6 ) 6 e i ( π ) 6i e iπ e i ( 5π 6 ) ei π e 5iπ 6 ei(π +5π 6 ) e7iπ 6 Correction exercice 6 : 1.. (cos ( π 7 ) sin (π )) (1 ) (1 ) e iπ 7e iπ ( 7 ) π ei 7e iπ e iπ e i (π 7 π +π ) e i(1π 8 8π 8 +1π 8 ) e 5π 8 (cos ( 5π ) sin (5π 8 8 )) 16

17 Allez à : Exercice 6 : Correction exercice 7 : (1 ) (cos ( π 5 ) sin (π )) ( ) ( 5 ) (cos (π 5 ) sin (π )) ( 5 1 i) e iπ e iπ 5e iπ 6 e i( π +π 5 π 6 ) e i( 15π 60 +1π 60 10π 60 ) e 1iπ 60 (cos ( 1π ) sin (1π )) (cos ( π 1 ) sin ( π 1 )) cos ( π 1 ) sin ( π 1 ) 1 + i cos ( π 6 ) sin (π 6 ) 1 i 1. u et v ( 1) +. Donc un argument de u est π. Donc un argument de v est π. u ( v ( 1. On cherche les solutions complexes de z u. e iπ 1 e iπ ) ei e i( π 1 π ) e iπ 1 e iπ 6 π ) eiπ z z u arg(z ) π + kπ, k Z z arg(z) π + kπ, k Z z 1 6 arg(z) π 1 + kπ, k {0,1,} u admet trois racines cubiques Et z 0 1 6e i 1; π z 1 1 6e i( π 1 +π ) 1 6e i9π 1 1 6e iπ et z 1 6e i( π 1 +π ) 1 6e 17iπ 1 Par conséquent Allez à : Exercice 7 : u v ei { π e iπ u v π ei( 1 1 π ) 5π 1 + cos ( ) 1 5π 1 sin ( ) 1 5iπ e 1 (1 )( 1 ) { 1 5π 5π (cos ( ) sin ( 1 1 )) 1 + ( 1 ) cos ( 5π ) 1 sin ( 5π 1 )

18 Correction exercice 8 : 6 u u ( ) ( ) ( ) e i Donc u et un argument de u est π. 6 Allez à : Exercice 8 : Correction exercice 9 : Autre méthode v 1 + ( 1) v ( Donc v et un argument de v est π. u v e i Donc u v 1 et un argument de u v est π 1. π 6 e iπ ) e i π e i( π 6 +π ) e i π 1 (1 )(1 ) z i e iπ z ( 1 1 ) (e iπ ) e iπ z (1 ) ( ( 1 )) (e iπ ) 16e iπ z (1 ) 5 + (1 ) 5 ( ( 1 z 6 z )) + ( ( 1 )) 5 (e iπ 5 ) + 5 (e iπ 5 ) (e 5iπ + e 5iπ ) cos ( 5π ) 6 ( 1 ) (1 )( ) () i + z 5 1 ( 1 ) e iπ ( + 1 e i(π π 6 ) e iπ 6 i) e iπ 6 ( 6 )( ) + ( ) 6 + ( 6 ) Remarque : il aurait mieux valu mettre en facteur d entrée. Là on est mal parti, il va falloir trouver le module, puis le mettre en facteur, 6 + ( 6 ) z 6 ( + 1 ( 1)) z 6 ( + 1) + ( 1) π i ei6 π ( 6 )

19 6 + 6 z 6 cos(θ) sin(θ) Mais on ne connait pas d angle vérifiant cela. Il faut faire autrement 6 ( 6) + ( ) 8 Allez à : Exercice 9 : z ( ) 8 ( 1 i) ( ) e iπ 6 e iπ e i( π 6 +π ) e i π 1 Correction exercice 10 : On cherche les nombres complexes tels que z 1 Z 1 i et Z i On cherche les nombres complexes tels que z i e iπ z 1 e iπ et z e iπ On cherche les nombres complexes tels que z 1 ( ) 1 e iπ Z 1 1 e iπ 8 et Z 1 e iπ 8 C est un peu insuffisant parce que l on ne connait pas les valeurs de cos ( π 8 ) et de sin (π 8 ) Autre méthode, on cherche a, b R tels que (a b) 1 a b ab 1 L 1 { L a b 1 ab 1 On rajoute l équation L (a b) 1 a b ( a + b ) a + b En faisant la somme de L 1 et de L a 1 + a 1 + En faisant la différence de L et de L 1 a ± 1 + ± + ± + b 1 + b b ± 1 ± + ± + D après L a et b sont de même signe donc les deux solutions de z 1 sont Z et Z + On cherche les nombres complexes tels que z 1 ( Z 1 1 e 5iπ 8 et Z 1 e 5iπ 8 + ) 1 e 5iπ C est un peu insuffisant parce que l on ne connait pas les valeurs de cos ( 5π 8 ) et de sin (5π 8 ) Autre méthode, on cherche a, b R tels que (a b) 1 a b ab 1 L 1 L { a b 1 ab 1 On rajoute l équation L (a b) 1 a b ( 1) + ( 1) ( a + b ) a + b En faisant la somme de L 1 et de L 19

20 a 1 + a 1 + En faisant la différence de L et de L 1 a ± ± ± + b 1 + b 1 + b ± 1 + ± + ± + D après L a et b sont de signes opposés donc les deux solutions de z 1 sont Z et Z + + On cherche les nombres complexes tels que z 1 ( 1 ) eiπ Z 1 e iπ 6 ( i) et Z e iπ 6 ( + 1 On cherche les nombres complexes tels que Z + i i) 6 On pose Z a b, Z + i (a b) + i a b ab L 1 L { a b ab On rajoute l équation Z + i a + b a + b + a + b 5 5 L Avec le système { a b a + b 5, en faisant la somme des deux équations L 1 et L, on trouve a 8 a, d où l on tire b 1. Les valeurs possibles de a sont ± et les valeurs possibles de b sont ±1, d après l équation ab ab, on en déduit que ab > 0 et que donc a et b sont de même signe. Si a alors b 1 et Z 1 et si a alors b 1 et Z Deuxième méthode + i + i 1 ( ) et on retrouve le même résultat. Troisième méthode On reprend le système { a b a ( ab a ) a { b a a a a a 0 b b b a a a a A A 0 b a Les solutions de A A 0 sont A 1 1 < 0 et A, donc a, Si a alors b a 1 et alors Z, si a alors b a 1 et alors Z 1. On cherche les nombres complexes tels que Z 7 On pose Z a b, Z 7 (a b) 7 a b ab L 1 { L a b 7 ab On rajoute l équation Z + i a + b a + b ( 7) + ( ) a + b L Avec le système { a b 7 a + b 5, en faisant la somme des deux équations L 1 et L, on trouve a 18 a 9, d où l on tire b 16. Les valeurs possibles de a sont ± et les valeurs possibles de b sont ±, d après l équation ab ab, on en déduit que ab < 0 et que donc a et b sont de signe opposé. Si a alors b et Z 1 et si a alors b et Z + i Deuxième méthode 0

21 ( ) et on retrouve le même résultat. Troisième méthode On reprend le système { a b a 7 ( 1 ab a ) 7 { b 1 a a + 7a 1 0 b 1 a 1 a 7 b 1 a a 1 7a b 1 a A + 7A 1 0 b 1 a a Les solutions de A + 7A 1 0 sont A 1 16 < 0 et A 9, donc a 9, Si a alors b 1 et alors Z a, si a alors b 1 et alors Z a 1 + i. On cherche les nombres complexes tels que Z z 8, on peut refaire comme précédemment mais on va prendre la méthode la plus simple Z 1 ( ) Il y a deux solutions Z 1 et Z On cherche les complexes Z tels que Z z 9 10i Là encore, on va aller au plus simple 10i 5 10i 1 (5 ) Donc il y a deux solutions Z 1 5 et Z 5 Allez à : Exercice 10 : Correction exercice 11 : 1. On cherche les complexes Z tels que On pose Z a b, Z On rajoute l équation Z Z 1 (a b) a b ab L 1 L { a b ab a + b a + b ( ) + ( ) a + b L Avec le système { a b, en faisant la somme des deux équations L 1 et L, on trouve a + b 1 a 1 + a + En faisant la différence de L et de L 1 b 1 b Les valeurs possibles de a sont ± + ab et les valeurs possibles de b sont ±, d après l équation ab, on en déduit que ab > 0 et que donc a et b sont de même signe. 1

22 Si a + Et si a + D autre part alors b alors b et Z 1 + et Z + Z π ei Admet deux solutions Z e iπ 8 cos ( π ) sin 8 (π) et z 8 e iπ 8 cos ( π ) sin 8 (π) 8 Comme cos ( π 8 ) > 0 et que sin (π 8 ) > 0, cos ( π 8 ) sin (π 8 ) +. On cherche les complexes Z tels que On pose Z a b, Z + 1 i { cos ( π 8 ) + sin ( π 8 ) Z + 1 i + 1 i (a b) + 1 i a b ab L a b 1 L { ab 1 On rajoute l équation Z + 1 i a + b a + b ( ) + ( 1 ) a + b L Avec le système { a b, en faisant la somme des deux équations L 1 et L, on trouve a + b 1 a 1 + a + En faisant la différence de L et de L 1 b 1 b Les valeurs possibles de a sont ± + ab Si a + Et si a + D autre part et les valeurs possibles de b sont ±, d après l équation ab, on en déduit que ab > 0 et que donc a et b sont de même signe. alors b alors b et Z 1 + et Z + Z + 1 π i ei6 Admet deux solutions Z e i π 1 cos ( π ) sin ( π ) et Z 1 1 e i π 1 cos ( π ) sin ( π ) 1 1 Comme cos ( π 1 ) > 0 et que sin ( π 1 ) > 0,

23 Allez à : Exercice 11 : Correction exercice 1 : 1. z + z cos ( π 1 ) sin ( π 1 ) + Δ 1 (i) 1 z 1 j j 1 z j Allez à : Exercice 1 :. z (5i + 1)z + (5i + 1) 0 { cos ( π 1 ) + sin ( π 1 ) Δ ( (5i + 1)) (5i + 1) ( i + 196) 0i i 5( + i) 5 ( + i) On cherche a, b R tels que L 1 (a b) 5 L { L a b ab a + b + 5 En faisant L 1 + L on trouve que a 8 a a ± En faisant L L on trouve que b b 1 b ±1 D après L a et b sont de même signe donc a b ou a b Autre méthode + i + i 1 ( ) et alors Δ 5 ( ) (10 + 5i) Les solutions de l équation sont Allez à : Exercice 1 :. z z 0 z z 1 z 1 + 5i + 1 (10 + 5i) z 1 5i (10 + 5i) + 10i Δ + i ( ) 1 + 5i i 1 ( 1 ) 1 j 1 1 i 1 ( 1 ) 1 j Allez à : Exercice 1 :. z (1 )z 1 0 Δ (1 ) (i 1) 1 + i + 1 Allez à : Exercice 1 : z z i 1

24 5. z ( + i)z 1 + 5i 0 Le discriminant vaut Δ ( ( + i)) ( 1 + 5i) 9 + i i (1 ) Il y a deux solutions + i (1 ) z 1 + i + i + 1 z Allez à : Exercice 1 : 6. z z Soit on résout «normalement», soit on ruse, rusons z z Z + Z Avec Z z. Les solutions de Z + Z sont connues (et puis on vient de les revoir dans 1 )) Z 1 j et Z j Par conséquent z 1 1 j et z 1 j Allez à : Exercice 1 : 7. z + 10z On pose Z z, Z + 10Z a pour discriminant Δ ( 1) (10 6)(10 + 6) (i) 10 + i Z i 10 Z 5 1i On cherche z a b tel que z Z 1 (a b) 5 + 1i a b ab 5 + 1i L 1 L { L a b 5 ab 1 a + b ( 5) En faisant la somme de L 1 et de L, on trouve que a 8 a a ±, En faisant la différence de L et de L 1, on trouve que b 18 b 9 b ±, D après L, a et b sont de même signe donc z Z 1 a deux solutions z 1 + i et z i On peut résoudre de la même façon Z z ou dire que z + 10z est une équation à coefficients réels et que donc si une racine complexe est solution alors son conjugué est aussi solution, par conséquent z 1 i et z + i sont aussi solution, ce qui donne solutions pour une équation de degré, il n y en a pas plus, on les a toutes. Allez à : Exercice 1 : 8. z + z + 0 On peut faire comme dans le 7 ), mais rusons : z + z + 0 z + z (z ) + ( z ) [(z ) j] [(z ) j ] 0 [( z ) j ] [( z ) j ] 0 ( z j ) ( z + j ) ( z (z j )(z + j )(z j)(z + j) 0 Les solutions sont { j, j, j, j} j) ( z + j) 0

25 Allez à : Exercice 1 : 9. x 0x On pose X x X 0X Δ (16i) 0 16i X i X i On cherche x tel que x 15 8i 16 8i 1 ( ) Il y a donc deux solutions x 1 et x ( ). De même on cherche x tel que x i i 1 ( ) Il y a donc deux solutions x et x ( ). Les solutions sont {,,, } Allez à : Exercice 1 : 10. x + x + 6x + x 15 0 Il faudrait trouver des solutions (réelles ou complexes). x 1 est solution évidente, mais ensuite cela ne vient pas, mais en regardant mieux on s aperçoit que premiers termes ressemblent fort au développement de (x + 1) x + x + 6x + x + 1 donc x + x + 6x + x 15 0 (x + 1) (x + 1) 16 (x + 1) 16 arg((x + 1) ) arg(16) + kπ, k Z x + 1 arg(x + 1) 0 + kπ, k Z x + 1 arg(x + 1) kπ, k {0,1,,} x ikπ k + 1 e, k {0,1,,} x k 1 + e ikπ, k {0,1,,} x ; x e iπ 1 ; x 1 + e iπ 1 ; x 1 + e iπ 1 Sont les solutions. Allez à : Exercice 1 : 11. z + z 0 On voit que i est une solution évidente (car i + i 0) donc on peut mettre z en facteur. z + z (z )(az + bz + c) z + z az + ( ia + b)z + ( ib + c)z c a 1 a 1 ia + b 0 b ia i ib + c c b ic i c z + z (z )(z z + ) Le discriminant de z z + est Δ i 9 (i) Il y a deux solutions i i i + i z i et z i Il y a donc deux solutions, z 1 i et z i. Allez à : Exercice 1 : 1. Δ (1 + a) (1 ) (1 + a )i (1 + a + a )(1 1) a i + ia a a i + ia a i(1 a + a ) (1 ) (1 a) ((1 )(1 a)) 5

26 (1 + a)(1 ) (1 )(1 a) 1 + a a (1 a a) z 1 a (1 + a)(1 ) + (1 )(1 a) 1 + a a + 1 a a z 1 1 a Allez à : Exercice 1 : 1. Δ (1 5i) (6i ) i + + 8i i Il faut trouver δ tel que Δ δ Première méthode : i 1 1 (1 ) c est une identité remarquable. Donc δ 1 1 ou δ 1 Deuxième méthode On pose δ a b, Δ δ i (a b) i a b ab a b 0 ab On rajoute l équation Δ δ i a + b a + b Avec le système { a b 0 a + b, en faisant la somme des deux équations, on trouve a a 1, d où l on tire b 1. Les valeurs possibles de a sont ±1 et les valeurs possibles de b sont ±1, d après l équation ab ab 1, on en déduit que ab < 0 et que donc a et b sont de signe opposé. Si a 1 alors b 1 et δ 1 et si a 1 alors b 1 et δ 1. Ce sont bien les mêmes solutions qu avec la première méthode. Troisième méthode Δ i e iπ, donc les racines deuxièmes de Δ sont δ e iπ (cos ( π ) sin (π )) ( ) 1 et δ eiπ 1. Pour résoudre iz + (1 5i)z + 6i 0, on n a besoin que d une racine deuxième, on prend, par exemple δ 1. Les deux solutions sont : Allez à : Exercice 1 : 1. (1 5i) (1 ) + 6i 1 + i z 1 i i i (1 5i) + (1 ) z i i i ( 1 + i)( i) i( i) Δ ( ( )) (1 )( 6 + i) ( ) ( 6 + i 6i ) i ( 10 ) 8 + 6i i 8 + 1i On pose δ a b, Δ δ 8 + 1i (a b) 8 + 1i a b ab { a b 8 ab 1 On rajoute l équation Δ δ 8 + 1i a + b + 7i a + b a + b + 7 a + b a + b Avec le système { a b 8 a + b 50, en faisant la somme des deux équations, on trouve a 98 a 9, d où l on tire b 1. Les valeurs possibles de a sont ±7 et les valeurs possibles de b sont ±1, d après l équation ab 1 ab 7, on en déduit que ab > 0 et que donc a et b sont de même signe. Si a 7 alors b 1 et δ 7 et si a 7 alors b 1 et δ 7 Deuxième méthode Δ 8 + 1i 9 + 7i 1 (7 ) donc δ 7 ou δ 7. 6

Exercices - Nombres complexes : corrigé. Formes algébriques et trigonométriques, module et argument

Exercices - Nombres complexes : corrigé. Formes algébriques et trigonométriques, module et argument Formes algébriques et trigonométriques, module et argument Exercice - - L/Math Sup - On multiplie le dénominateur par sa quantité conjuguée, et on obtient : Z = 4 i 3 + i 3 i 3 = 4 i 3 + 3 = + i 3. Pour

Plus en détail

Représentation géométrique d un nombre complexe

Représentation géométrique d un nombre complexe CHAPITRE 1 NOMBRES COMPLEXES 1 Représentation géométrique d un nombre complexe 1. Ensemble des nombres complexes Soit i le nombre tel que i = 1 L ensemble des nombres complexes est l ensemble des nombres

Plus en détail

Rappels et compléments, première partie : Nombres complexes et applications à la géométrie

Rappels et compléments, première partie : Nombres complexes et applications à la géométrie Rappels et compléments, première partie : Nombres complexes et applications à la géométrie 1 Définition des nombres complexes On définit sur les couples de réels une loi d addition comme suit : (x; y)

Plus en détail

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes Opérations sur les polynômes Exercice 1 - Carré - L1/Math Sup - Si P = Q est le carré d un polynôme, alors Q est nécessairement de degré, et son coefficient dominant est égal à 1. On peut donc écrire Q(X)

Plus en détail

Nombres complexes. cours, exercices corrigés, programmation

Nombres complexes. cours, exercices corrigés, programmation 1 Nombres complexes cours, exercices corrigés, programmation Nous allons partir des nombres réels pour définir les nombres complexes. Au cours de cette construction, les nombres complexes vont être munis

Plus en détail

4. NOMBRES COMPLEXES ET TRIGONOMÉTRIE

4. NOMBRES COMPLEXES ET TRIGONOMÉTRIE 4. NOMBRES COMPLEXES ET TRIGONOMÉTRIE 1 Introduction. 1. 1 Justication historique. La résolution de l'équation du degré (par la méthode de Cardan) amena les mathématiciens italiens du seizième 3ème siècle

Plus en détail

ANALYSE IV 29-06-2009. Informations. (5) Pour rendre l examen il faut signer une feuille de présence disponible avec les assistants responsables.

ANALYSE IV 29-06-2009. Informations. (5) Pour rendre l examen il faut signer une feuille de présence disponible avec les assistants responsables. EXAMEN CORRIGE ANALYSE IV 9-6-9 informations: http://cag.epfl.ch sections IN + SC Prénom : Nom : Sciper : Section : Informations () L épreuve a une durée de 3 heures et 45 minutes. () Les feuilles jaunes

Plus en détail

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R.

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R. Angles orientés Trigonométrie I. Préliminaires. Le radian Définition B R AB =R C O radian R A Soit C un cercle de centre O. Dire que l angle géométrique AOB a pour mesure radian signifie que la longueur

Plus en détail

Pour l épreuve d algèbre, les calculatrices sont interdites.

Pour l épreuve d algèbre, les calculatrices sont interdites. Les pages qui suivent comportent, à titre d exemples, les questions d algèbre depuis juillet 003 jusqu à juillet 015, avec leurs solutions. Pour l épreuve d algèbre, les calculatrices sont interdites.

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat S ntilles-guyane 11 septembre 14 Corrigé EXERCICE 1 6 points Commun à tous les candidats Une entreprise de jouets en peluche souhaite commercialiser un nouveau produit et à cette fin, effectue

Plus en détail

Nombres complexes Forme trigonométrique d un complexe Exercices corrigés

Nombres complexes Forme trigonométrique d un complexe Exercices corrigés Nombres complexes Forme trigonométrique d un complexe Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : affixe d un point, représentation d un point-image dans le plan complexe, argument

Plus en détail

Cours arithmétique et groupes. Licence première année, premier semestre

Cours arithmétique et groupes. Licence première année, premier semestre Cours arithmétique et groupes. Licence première année, premier semestre Raphaël Danchin, Rejeb Hadiji, Stéphane Jaffard, Eva Löcherbach, Jacques Printems, Stéphane Seuret Année 2006-2007 2 Table des matières

Plus en détail

Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S )

Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S ) Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 01 Septembre 010 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble (Année 006-007) Lycée Stendhal, Grenoble

Plus en détail

X-ENS PSI - 2009 Un corrigé

X-ENS PSI - 2009 Un corrigé X-ENS PSI - 009 Un corrigé Première partie.. Des calculs élémentaires donnent χ A(α) = χ B(α) = X X + et χ A(α)+B(α) = X X + 4α + 4 On en déduit que Sp(A(α)) = Sp(B(α)) = {j, j } où j = e iπ 3 Sp(A(α)

Plus en détail

P (X) = (X a) 2 T (X)

P (X) = (X a) 2 T (X) Université Bordeaux I - année 00-0 MHT0 Structures Algébriques Correction du devoir maison Exercice. Soit P (X) Q[X]\Q.. Soit D(X) := pgcd(p (X), P (X)). a) Montrer que si deg D alors il existe α C tel

Plus en détail

Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS

Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS N o Lieu et date Q.C.M. Algébrique Géométrie 1 Asie juin 2012 2 Métropole juin

Plus en détail

Cours de mathématiques Première année. Exo7

Cours de mathématiques Première année. Exo7 Cours de mathématiques Première année Eo7 2 Eo7 Sommaire Logique et raisonnements 9 Logique 9 2 Raisonnements 4 2 Ensembles et applications 9 Ensembles 20 2 Applications 23 3 Injection, surjection, bijection

Plus en détail

Cours d Analyse I et II

Cours d Analyse I et II ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE Cours d Analyse I et II Sections Microtechnique & Science et génie des matériaux Dr. Philippe Chabloz avril 23 Table des matières Sur les nombres. Les nombres

Plus en détail

I. Polynômes de Tchebychev

I. Polynômes de Tchebychev Première épreuve CCP filière MP I. Polynômes de Tchebychev ( ) 1.a) Tout réel θ vérifie cos(nθ) = Re ((cos θ + i sin θ) n ) = Re Cn k (cos θ) n k i k (sin θ) k Or i k est réel quand k est pair et imaginaire

Plus en détail

Quelques contrôle de Première S

Quelques contrôle de Première S Quelques contrôle de Première S Gilles Auriol auriolg@free.fr http ://auriolg.free.fr Voici l énoncé de 7 devoirs de Première S, intégralement corrigés. Malgré tout les devoirs et 5 nécessitent l usage

Plus en détail

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007 Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 7 EXERCICE points. Le plan (P) a une pour équation cartésienne : x+y z+ =. Les coordonnées de H vérifient cette équation donc H appartient à (P) et A n

Plus en détail

Développements limités usuels en 0

Développements limités usuels en 0 Développements limités usuels en 0 e x sh x ch x sin x cos x = + x! + x! + + xn n! + O ( x n+) = x + x3 3! + + xn+ (n + )! + O ( x n+3) = + x! + x4 4! + + xn (n)! + O ( x n+) = x x3 3! + + ( )n xn+ (n

Plus en détail

Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009

Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009 Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009 mat231-exo-03.tex (29 septembre 2008) Feuille d exercices n o 3 Exercice 3.1 Soit K un corps commutatif et soit {P 0, P 1,... P n } une famille de polynômes de

Plus en détail

Angles orientés et trigonométrie

Angles orientés et trigonométrie Chapitre Angles orientés et trigonométrie Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Trigonométrie Cercle trigonométrique. Radian. Mesure d un angle orienté, mesure principale.

Plus en détail

Bibliothèque d exercices

Bibliothèque d exercices Bibliothèque d exercices version 3, janvier 00 recueil réalisé par Arnaud Bodin Introduction Afin de faciliter le travail de tous, voici la troisième mouture de ce recueil d exercices. L esprit n a pas

Plus en détail

De même, le périmètre P d un cercle de rayon 1 vaut P = 2π (par définition de π). Mais, on peut démontrer (difficilement!) que

De même, le périmètre P d un cercle de rayon 1 vaut P = 2π (par définition de π). Mais, on peut démontrer (difficilement!) que Introduction. On suppose connus les ensembles N (des entiers naturels), Z des entiers relatifs et Q (des nombres rationnels). On s est rendu compte, depuis l antiquité, que l on ne peut pas tout mesurer

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Maths MP Exercices Fonctions de plusieurs variables Les indications ne sont ici que pour être consultées après le T (pour les exercices non traités). Avant et pendant le T, tenez bon et n allez pas les

Plus en détail

Fonctions analytiques

Fonctions analytiques CHAPITRE Fonctions analytiques Les principaux résultats à retenir : soit U un ouvert de C et f : U C. f est analytique sur U si et seulement si f est développable en série entière au voisinage de chaque

Plus en détail

Mesure d angles et trigonométrie

Mesure d angles et trigonométrie Thierry Ciblac Mesure d angles et trigonométrie Mesure de l angle de deux axes (ou de deux demi-droites) de même origine. - Mesures en degrés : Divisons un cercle en 360 parties égales définissant ainsi

Plus en détail

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S )

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 4 Janvier 007 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble ( Année 006-007 ) 1 Table des matières 1 Grille d autoévaluation

Plus en détail

CHAPITRE 10. Jacobien, changement de coordonnées.

CHAPITRE 10. Jacobien, changement de coordonnées. CHAPITRE 10 Jacobien, changement de coordonnées ans ce chapitre, nous allons premièrement rappeler la définition du déterminant d une matrice Nous nous limiterons au cas des matrices d ordre 2 2et3 3,

Plus en détail

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer Pour commencer Exercice 1 - Ensembles de définition - Première année - 1. Le logarithme est défini si x + y > 0. On trouve donc le demi-plan supérieur délimité par la droite d équation x + y = 0.. 1 xy

Plus en détail

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes.

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. 1 Définitions, notations Calcul matriciel Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. On utilise aussi la notation m n pour le

Plus en détail

Mathématiques Algèbre et géométrie

Mathématiques Algèbre et géométrie Daniel FREDON Myriam MAUMY-BERTRAND Frédéric BERTRAND Mathématiques Algèbre et géométrie en 30 fiches Daniel FREDON Myriam MAUMY-BERTRAND Frédéric BERTRAND Mathématiques Algèbre et géométrie en 30 fiches

Plus en détail

Une bien jolie curiosité

Une bien jolie curiosité Une bien jolie curiosité Roland Dassonval et Catherine Combelles Tracez un polygone régulier à n sommets inscrit dans un cercle de rayon 1, puis les cordes qui joignent un sommet donné aux n-1 autres.

Plus en détail

Cours3. Applications continues et homéomorphismes. 1 Rappel sur les images réciproques

Cours3. Applications continues et homéomorphismes. 1 Rappel sur les images réciproques Université de Provence Topologie 2 Cours3. Applications continues et homéomorphismes 1 Rappel sur les images réciproques Soit une application f d un ensemble X vers un ensemble Y et soit une partie P de

Plus en détail

Développements limités, équivalents et calculs de limites

Développements limités, équivalents et calculs de limites Développements ités, équivalents et calculs de ites Eercice. Déterminer le développement ité en 0 à l ordre n des fonctions suivantes :. f() e (+) 3 n. g() sin() +ln(+) n 3 3. h() e sh() n 4. i() sin(

Plus en détail

Capes 2002 - Première épreuve

Capes 2002 - Première épreuve Cette correction a été rédigée par Frédéric Bayart. Si vous avez des remarques à faire, ou pour signaler des erreurs, n hésitez pas à écrire à : mathweb@free.fr Mots-clés : équation fonctionnelle, série

Plus en détail

COURS DE MATHÉMATIQUES

COURS DE MATHÉMATIQUES COURS DE MATHÉMATIQUES Première S Valère BONNET valere.bonnet@gmail.com 0 juin 009 Lycée PONTUS DE TYARD 3 rue des Gaillardons 700 CHALON SUR SAÔNE Tél. : 33 03 85 46 85 40 Fax : 33 03 85 46 85 59 FRANCE

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Équations différentielles d ordre 2

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Équations différentielles d ordre 2 BTS Mécanique et Automatismes Industriels Équations différentielles d ordre, Année scolaire 005 006 . Définition Notation Dans tout ce paragraphe, y désigne une fonction de la variable réelle x. On suppose

Plus en détail

Equations différentielles linéaires à coefficients constants

Equations différentielles linéaires à coefficients constants Equations différentielles linéaires à coefficients constants Cas des équations d ordre 1 et 2 Cours de : Martine Arrou-Vignod Médiatisation : Johan Millaud Département RT de l IUT de Vélizy Mai 2007 I

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR POUR LE BREVET

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR POUR LE BREVET TOUT E QU IL FUT SVOIR POUR LE REVET NUMERIQUE / FONTIONS eci n est qu un rappel de tout ce qu il faut savoir en maths pour le brevet. I- Opérations sur les nombres et les fractions : Les priorités par

Plus en détail

Correction du baccalauréat S Liban juin 2007

Correction du baccalauréat S Liban juin 2007 Correction du baccalauréat S Liban juin 07 Exercice. a. Signe de lnx lnx) : on fait un tableau de signes : x 0 e + ln x 0 + + lnx + + 0 lnx lnx) 0 + 0 b. On afx) gx) lnx lnx) lnx lnx). On déduit du tableau

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004 Durée : 4 heures Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 4 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. X suit la loi de durée de vie sans vieillissement ou encore loi eponentielle de paramètre λ ;

Plus en détail

Correction de l examen de la première session

Correction de l examen de la première session de l examen de la première session Julian Tugaut, Franck Licini, Didier Vincent Si vous trouvez des erreurs de Français ou de mathématiques ou bien si vous avez des questions et/ou des suggestions, envoyez-moi

Plus en détail

Contrôle de mathématiques

Contrôle de mathématiques Contrôle de mathématiques Correction du Lundi 18 octobre 2010 Exercice 1 Diviseurs (5 points) 1) Trouver dans N tous les diviseurs de 810. D 810 = {1; 2; 3; 5; 6; 9; 10; 15; 18; 27; 30; 45; 54; 81; 90;

Plus en détail

Développements limités

Développements limités Université Joseph Fourier, Grenoble Maths en Ligne Développements limités Bernard Ycart Les développements limités sont l outil principal d approximation locale des fonctions. L objectif de ce chapitre

Plus en détail

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4)

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) Bernard Le Stum Université de Rennes 1 Version du 13 mars 2009 Table des matières 1 Fonctions partielles, courbes de niveau 1 2 Limites et continuité

Plus en détail

0 0 0 0 1 0 0 1 0 0 0 A = B =

0 0 0 0 1 0 0 1 0 0 0 A = B = 2 ALGÈBRE Exercice 2.1. Soit n un entier supérieur ou égal à 2 et A, B les deux matrices de M n (R) définies par : 0 0 0 0 1 0 0 0 0... 0 1 0 0 0 A =.......... B = 0 0... 0 0 0...... 0 0 0 1. Déterminer

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

Démonstrations exigibles au bac

Démonstrations exigibles au bac Démonstrations exigibles au bac On donne ici les 11 démonstrations de cours répertoriées comme exigibles dans le programme officiel. Toutes ces démonstrations peuvent donner lieu à une «restitution organisée

Plus en détail

COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES

COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2001 COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES (Classe terminale S) Durée : 5 heures La calculatrice de poche est autorisée. La clarté et la précision de la rédaction seront prises

Plus en détail

Fonctions Analytiques

Fonctions Analytiques 5 Chapitre Fonctions Analytiques. Le plan complexe.. Rappels Soit z C, alors!(x,y) IR 2 tel que z = x + iy. On définit le module de z comme z = x 2 + y 2. On peut aussi repérer z par des coordonnées polaires,

Plus en détail

L2 MIEE 2012-2013 VAR Université de Rennes 1

L2 MIEE 2012-2013 VAR Université de Rennes 1 . Sous-ensembles de R n et fonctions (suite) 1 Nappes paramétrées Si f une fonction de deux variables, son graphe est une surface incluse dans R 3 : {(x, y, f(x, y)) / (x, y) R 2 }. Une telle surface s

Plus en détail

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Chapitre 7 Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Dans ce chapitre et le suivant, on montre deux applications importantes de la notion de différentiabilité : le théorème de l inversion

Plus en détail

Mathématiques I Section Architecture, EPFL

Mathématiques I Section Architecture, EPFL Examen, semestre d hiver 2011 2012 Mathématiques I Section Architecture, EPFL Chargé de cours: Gavin Seal Instructions: Mettez votre nom et votre numéro Sciper sur chaque page de l examen. Faites de même

Plus en détail

Chapitre 11. Séries de Fourier. Nous supposons connues les formules donnant les coefficients de Fourier d une fonction 2 - périodique :

Chapitre 11. Séries de Fourier. Nous supposons connues les formules donnant les coefficients de Fourier d une fonction 2 - périodique : Chapitre Chapitre. Séries de Fourier Nous supposons connues les formules donnant les coefficients de Fourier d une fonction - périodique : c c a0 f x dx c an f xcosnxdx c c bn f xsinn x dx c L objet de

Plus en détail

Introduction à l étude des Corps Finis

Introduction à l étude des Corps Finis Introduction à l étude des Corps Finis Robert Rolland (Résumé) 1 Introduction La structure de corps fini intervient dans divers domaines des mathématiques, en particulier dans la théorie de Galois sur

Plus en détail

TROISI` EME PARTIE L ALG` EBRE

TROISI` EME PARTIE L ALG` EBRE TROISIÈME PARTIE L ALGÈBRE Chapitre 8 L algèbre babylonienne Sommaire 8.1 Présentation..................... 135 8.2 Résolution d équations du second degré..... 135 8.3 Bibliographie.....................

Plus en détail

Devoir à la maison : correction

Devoir à la maison : correction Calcul différentiel 2 Sous-variétés : bilan Devoir à la maison : correction Exercice 1. Un exemple de sous-variété : les structures complexes Soit E un R-espace vectoriel. Montrer que la donnée d une structure

Plus en détail

3 Approximation de solutions d équations

3 Approximation de solutions d équations 3 Approximation de solutions d équations Une équation scalaire a la forme générale f(x) =0où f est une fonction de IR dans IR. Un système de n équations à n inconnues peut aussi se mettre sous une telle

Plus en détail

Commun à tous les candidats

Commun à tous les candidats EXERCICE 3 (9 points ) Commun à tous les candidats On s intéresse à des courbes servant de modèle à la distribution de la masse salariale d une entreprise. Les fonctions f associées définies sur l intervalle

Plus en détail

Mais comment on fait pour...

Mais comment on fait pour... Mais comment on fait pour... Toutes les méthodes fondamentales en Maths Term.S Édition Salutπaths Table des matières 1) GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS...13 1.Comment déterminer l'ensemble de définition

Plus en détail

MATIÈRE DU COURS D'ALGÈBRE ET D'ANALYSE

MATIÈRE DU COURS D'ALGÈBRE ET D'ANALYSE MATIÈRE DU COURS D'ALGÈBRE ET D'ANALYSE Titulaire : A.M. Tilkin 8h/semaine 1) MATIERE DE 4 e ANNEE a) ALGEBRE - Rappels algébriques concernant la résolution d équations et d inéquations (fractionnaires

Plus en détail

Espaces vectoriels. Université d Orléans Année 2009-2010 Espaces vectoriels et applications linéaires. 2MA01-Licence de Mathématiques

Espaces vectoriels. Université d Orléans Année 2009-2010 Espaces vectoriels et applications linéaires. 2MA01-Licence de Mathématiques Université d Orléans Année 2009-2010 Espaces vectoriels et applications linéaires 2MA01-Licence de Mathématiques Espaces vectoriels Exercice 1 Soit E un espace vectoriel. Pour x, y E et λ, µ K, montrer

Plus en détail

Université de Nantes Année 2009-2010 Faculté des Sciences et des Techniques Département de Mathématiques. Topologie et calculs différentiel Liste n 5

Université de Nantes Année 2009-2010 Faculté des Sciences et des Techniques Département de Mathématiques. Topologie et calculs différentiel Liste n 5 Université de Nantes Année 009-010 Faculté des Sciences et des Techniques Département de Mathématiques Topologie et calculs différentiel Liste n 5 Applications Différentiables Exercice 1. Soit f : R n

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

Corrigé Pondichéry 1999

Corrigé Pondichéry 1999 Corrigé Pondichéry 999 EXERCICE. = 8 = i ). D'où les solutions de l'équation : z = + i et z = z = i. a. De manière immédiate : z = z = b. Soit θ la mesure principale de arg z : cos θ = Par suite arg z

Plus en détail

Chapitre 2. Matrices

Chapitre 2. Matrices Département de mathématiques et informatique L1S1, module A ou B Chapitre 2 Matrices Emmanuel Royer emmanuelroyer@mathuniv-bpclermontfr Ce texte mis gratuitement à votre disposition a été rédigé grâce

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Eo7 Fonctions de plusieurs variables Eercices de Jean-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-francefr * très facile ** facile *** difficulté moenne **** difficile ***** très difficile I

Plus en détail

a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe le nombre ax + b

a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe le nombre ax + b I Définition d une fonction affine Faire l activité 1 «une nouvelle fonction» 1. définition générale a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe

Plus en détail

Mathématiques autour de la cryptographie.

Mathématiques autour de la cryptographie. Mathématiques autour de la cryptographie. Index Codage par division Codage série Code cyclique Code dual Code linéaire Corps de Galois Elément primitif m séquence Matrice génératrice Matrice de contrôle

Plus en détail

Première partie. Préliminaires : noyaux itérés. MPSI B 6 juin 2015

Première partie. Préliminaires : noyaux itérés. MPSI B 6 juin 2015 Énoncé Soit V un espace vectoriel réel. L espace vectoriel des endomorphismes de V est désigné par L(V ). Lorsque f L(V ) et k N, on désigne par f 0 = Id V, f k = f k f la composée de f avec lui même k

Plus en détail

Calcul fonctionnel holomorphe dans les algèbres de Banach

Calcul fonctionnel holomorphe dans les algèbres de Banach Chapitre 7 Calcul fonctionnel holomorphe dans les algèbres de Banach L objet de ce chapitre est de définir un calcul fonctionnel holomorphe qui prolonge le calcul fonctionnel polynômial et qui respecte

Plus en détail

Introduction. Mathématiques Quantiques Discrètes

Introduction. Mathématiques Quantiques Discrètes Mathématiques Quantiques Discrètes Didier Robert Facultés des Sciences et Techniques Laboratoire de Mathématiques Jean Leray, Université de Nantes email: v-nantes.fr Commençons par expliquer le titre.

Plus en détail

Introduction aux inégalités

Introduction aux inégalités Introduction aux inégalités -cours- Razvan Barbulescu ENS, 8 février 0 Inégalité des moyennes Faisons d abord la liste des propritétés simples des inégalités: a a et b b a + b a + b ; s 0 et a a sa sa

Plus en détail

Extrait du poly de Stage de Grésillon 1, août 2010

Extrait du poly de Stage de Grésillon 1, août 2010 MINI-COURS SUR LES POLYNÔMES À UNE VARIABLE Extrait du poly de Stage de Grésillon 1, août 2010 Table des matières I Opérations sur les polynômes 3 II Division euclidienne et racines 5 1 Division euclidienne

Plus en détail

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010 Applications 1 Introduction Une fonction f (plus précisément, une fonction réelle d une variable réelle) est une règle qui associe à tout réel x au

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

Calcul différentiel et intégral

Calcul différentiel et intégral Chapitre 27. Calcul différentiel et intégral 27 Limites... 27 2 Limite en un point fini... 27 2 Limite à droite ou à gauche... 27 2 Limite à l infini... 27 2 Utilisation de conditions... 27 2 Dérivation...

Plus en détail

Continuité d une fonction de plusieurs variables

Continuité d une fonction de plusieurs variables Chapitre 2 Continuité d une fonction de plusieurs variables Maintenant qu on a défini la notion de limite pour des suites dans R n, la notion de continuité s étend sans problème à des fonctions de plusieurs

Plus en détail

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables Cours d Analyse Fonctions de plusieurs variables Licence 1ère année 2007/2008 Nicolas Prioux Université de Marne-la-Vallée Table des matières 1 Notions de géométrie dans l espace et fonctions à deux variables........

Plus en détail

Concours de recrutement interne PLP 2009

Concours de recrutement interne PLP 2009 Concours de recrutement interne PLP 2009 Le sujet est constitué de quatre exercices indépendants. Le premier exercice, de nature pédagogique au niveau du baccalauréat professionnel, porte sur le flocon

Plus en détail

1 Codes linéaires. G = [I k A]. Dans ce cas on constate que la matrice. H = [ t A I n k ] est une matrice de contrôle de C. Le syndrome de x F n q

1 Codes linéaires. G = [I k A]. Dans ce cas on constate que la matrice. H = [ t A I n k ] est une matrice de contrôle de C. Le syndrome de x F n q 1 Codes linéaires Un code de longueur n est une partie de F n q. Un code linéaire C de longueur n sur le corps ni F q est un sous-espace vectoriel de F n q. Par défaut, un code sera supposé linéaire. La

Plus en détail

Exprimer ce coefficient de proportionnalité sous forme de pourcentage : 3,5 %

Exprimer ce coefficient de proportionnalité sous forme de pourcentage : 3,5 % 23 CALCUL DE L INTÉRÊT Tau d intérêt Paul et Rémi ont reçu pour Noël, respectivement, 20 et 80. Ils placent cet argent dans une banque, au même tau. Au bout d une année, ce placement leur rapportera une

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010 Corrigé du baccalauréat S Asie juin 00 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. Question : Le triangle GBI est : Réponse a : isocèle. Réponse b : équilatéral. Réponse c : rectangle. On a GB = + =

Plus en détail

Etude de fonctions: procédure et exemple

Etude de fonctions: procédure et exemple Etude de fonctions: procédure et exemple Yves Delhaye 8 juillet 2007 Résumé Dans ce court travail, nous présentons les différentes étapes d une étude de fonction à travers un exemple. Nous nous limitons

Plus en détail

Leçon 6. Savoir compter

Leçon 6. Savoir compter Leçon 6. Savoir compter Cette leçon est une introduction aux questions de dénombrements. Il s agit, d une part, de compter certains objets mathématiques (éléments, parties, applications,...) et, d autre

Plus en détail

INTRODUCTION. 1 k 2. k=1

INTRODUCTION. 1 k 2. k=1 Capes externe de mathématiques : session 7 Première composition INTRODUCTION L objet du problème est l étude de la suite (s n n définie par : n, s n = Dans une première partie, nous nous attacherons à

Plus en détail

Mathématiques assistées par ordinateur

Mathématiques assistées par ordinateur Mathématiques assistées par ordinateur Chapitre 4 : Racines des polynômes réels et complexes Michael Eisermann Mat249, DLST L2S4, Année 2008-2009 www-fourier.ujf-grenoble.fr/ eiserm/cours # mao Document

Plus en détail

Cours de mathématiques - Alternance Gea

Cours de mathématiques - Alternance Gea Cours de mathématiques - Alternance Gea Anne Fredet 11 décembre 005 1 Calcul matriciel Une matrice n m est un tableau de nombres à n lignes( et m colonnes. 1 0 Par exemple, avec n = et m =, on peut considérer

Plus en détail

Collège Henri Meck lundi 4 mai 2009 Molsheim BREVET BLANC DE MATHEMATIQUES N 2. ( Extraits d'épreuves du brevet de 2007 et 2008 ) PRESENTATION 4 pts

Collège Henri Meck lundi 4 mai 2009 Molsheim BREVET BLANC DE MATHEMATIQUES N 2. ( Extraits d'épreuves du brevet de 2007 et 2008 ) PRESENTATION 4 pts Collège Henri Meck lundi 4 mai 2009 Molsheim BREVET BLANC DE MATHEMATIQUES N 2 ( Extraits d'épreuves du brevet de 2007 et 2008 ) PRESENTATION 4 pts Rappel : Présenter les parties de l'épreuve sur feuilles

Plus en détail

Fonctions de deux variables. Mai 2011

Fonctions de deux variables. Mai 2011 Fonctions de deux variables Dédou Mai 2011 D une à deux variables Les fonctions modèlisent de l information dépendant d un paramètre. On a aussi besoin de modéliser de l information dépendant de plusieurs

Plus en détail

Révision d algèbre et d analyse

Révision d algèbre et d analyse Révision d algèbre et d analyse Chapitre 9 : Intégrales triples Équipe de Mathématiques Appliquées UTC Mai 2013 suivant Chapitre 9 Intégrales triples 9.1 Motivation, définition et calcul de l intégrale

Plus en détail

Continuité en un point

Continuité en un point DOCUMENT 4 Continuité en un point En général, D f désigne l ensemble de définition de la fonction f et on supposera toujours que cet ensemble est inclus dans R. Toutes les fonctions considérées sont à

Plus en détail

Corrigé de l examen partiel du 30 Octobre 2009 L2 Maths

Corrigé de l examen partiel du 30 Octobre 2009 L2 Maths Corrigé de l examen partiel du 30 Octobre 009 L Maths (a) Rappelons d abord le résultat suivant : Théorème 0.. Densité de Q dans R. QUESTIONS DE COURS. Preuve. Il nous faut nous montrer que tout réel est

Plus en détail

EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats)

EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats) EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats) On cherche à modéliser de deux façons différentes l évolution du nombre, exprimé en millions, de foyers français possédant un téléviseur à écran plat

Plus en détail

Université Joseph Fourier Premier semestre 2009/10. Licence première année - MAT11a - Groupe CHB-1. Contrôle Continu 1, le 9/10/2009

Université Joseph Fourier Premier semestre 2009/10. Licence première année - MAT11a - Groupe CHB-1. Contrôle Continu 1, le 9/10/2009 Université Joseph Fourier Premier semestre 9/ Licence première année - MATa - Groupe CHB- Contrôle Continu, le 9//9 Le contrôle dure heure. Questions de cours. ) Soit f :]a, b[ ]c, d[ unefonctionbijectiveetdérivabletelleque,pourtoutx

Plus en détail

Annexe 1 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles

Annexe 1 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Annexe 1 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Filière : scientifique Voie : Physique, chimie et sciences de l ingénieur (PCSI) Discipline : Mathématiques Première année Classe préparatoire

Plus en détail

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2 Chapitre 8 Fonctions de plusieurs variables 8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles Définition. Une fonction réelle de n variables réelles est une application d une partie de R

Plus en détail