La démarche de recherche en sciences sociales. UE 3.4 S4 Présentation CI Promotion septembre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La démarche de recherche en sciences sociales. UE 3.4 S4 Présentation CI Promotion septembre"

Transcription

1 La démarche de recherche en sciences sociales UE 3.4 S4 Présentation CI Promotion septembre

2 Objectifs du cours Comprendre les étapes essentielles de la démarche en sciences sociales. Etre en mesure d utiliser ce cours pour répondre à l évaluation de l UE Les étapes concernant le TFE seront reprises de façon détaillée le 13 mai

3 Principe d un problème de recherche Définir un objet de recherche puis construire une problématique. Recueillir des données. Traiter et interpréter les résultats. Ces principes vont se décomposer en 3 phases représentées par en 7 étapes. 3

4 Phase de rupture Il n y a pas de posture de recherche sans cette rupture! Rupture avec les opinions, les fausses évidences, les préjugés -> accepter la remise en cause. Les 3 phases de la démarche Phase de Construction Mettre à Distance ce Que l on pense Découvrir une autre Réalité : Etayer ses connaissances À partir du recueil de données documentaires et de terrain. Phase de constatation Dimension opératoire: vise à répondre à la question de recherche et à la problématique, à tester les hypothèses par une enquête et ses conclusions. 4

5 Lectures Question de départ Exploration Entretiens Phase de rupture Problématique Construction du modèle d analyse Observation/enquêtes Analyse des informations Conclusions Phase de construction Phase de constatation 5

6 Etape 1 : La question de départ «La meilleure façon d entamer un travail de recherche sociale consiste à s efforcer d énoncer le projet sous la forme d une question de départ. Par cette question, le chercheur tente d exprimer le plus exactement possible ce qu il cherche à savoir, à élucider, à mieux comprendre. La question de départ servira de premier fil conducteur à la recherche. QUIVY, VAN CAMPANHOUDT, Manuel de recherche en sciences sociales, Dunod, Paris,

7 ETAPE 2 EXPLORATION Recherche Bibliographique/ théorique +/-Recherche de terrain 7

8 Etape 2 : Le travail exploratoire Le travail exploratoire permet d obtenir une certaine qualité d information sur l objet étudié et trouver les meilleures manières de l aborder. Deux pistes pour ce travail : Les lectures sur le sujet d étude: documents, ouvrages, revues, études déjà effectuées, statistiques. Les entretiens exploratoires pour compléter si besoin les lectures: spécialistes de la question, personnes concernées, témoins privilégiés Ce travail permet parfois de modifier légèrement la question de départ 8

9 Etape 3 : La problématique C est l approche ou la perspective théorique qu on décide d adopter pour traiter (étudier) le problème posé par la question de départ 9

10 ETAPE 3 Construction de la PROBLEMATIQUE Liens entre les différentes Étapes de l exploration Choix d une approche théorique pour traiter le problème posé Formulation de la question de recherche = problématique + argumentation 10

11 Etape 3 : La problématique C est une phase complexe du processus de recherche. Deux exigences: C est un travail qui demande une connaissance précise des théories et concepts existants sur l objet d étude. C est un travail qui exige un positionnement du chercheur par rapport à ces théories. 11

12 Etape 3 : La problématique Cela demande à réfléchir à l angle par lequel on va aborder l élucidation de la question de départ. La problématique peut se concevoir en 3 temps (pour un débutant). 12

13 Etape 3 : La problématique : temps 1 Etayer si besoin les systèmes théoriques de l étape 2 l exploration. Puis faire les liens : quelles sont les convergences, les oppositions, les complémentarités entre ces différents systèmes théoriques +/- les recherches sur le terrain. 13

14 Etape3 La problématique : temps 1 Le chercheur doit aussi comparer ces données avec ses représentations initiales. Les convergences vont amener le chercheur à concevoir une approche plus ciblée. 14

15 Etape 3 La problématique: temps 2 Cela amène généralement à préciser la question de départ par exemple la contextualiser de façon précise, ou bien à mieux cibler les concepts Elle devient alors une question de recherche = problématique. 15

16 Etape 3 : La problématique C est un énoncé interrogatif clair, Qui précise les concepts clés, Qui spécifie la population cible, Qui suggère une investigation : un problème que l on veut étudier. 16

17 Etape 3 : La problématique: temps 3 L argumentation : Le chercheur doit expliciter sa problématique Il explique pourquoi il choisit cette question de recherche quels liens fait-il avec sa question de départ, avec son questionnement? 17

18 La problématique: temps 3 Il explique donc clairement son objet de recherche: En quoi le sujet de la recherche est pertinent? Quels sont les théories existantes qui vont permettre d élucider ce problème? 18

19 Entre problématique et modèle d analyse A ce niveau, une rupture doit se produire. Il s agit d une rupture avec les observations premières : «La première expérience, ou pour parler plus exactement, l observation première est toujours un premier obstacle pour la pensée scientifique. En effet cette observation première se présente comme un luxe d images, elle est pittoresque, concrète, naturelle, facile. Il n y a qu à la décrire et à s émerveiller» Gaston Bachelard 19

20 Entre problématique et modèle d analyse L observation scientifique doit être construite au dépens, des représentations communes, de nos perceptions subjectives, des idées reçues, des impressions premières, des préjugés, des illusions Toute cette première phase concernant «la construction de l objet de recherche» doit permettre cette rupture. Après l explicitation de la problématique, l objet de recherche est construit. 20

21 ETAPE 4 CONSTRUCTION DU MODELE D ANALYSE 1/le cadre conceptuel : mots clés 2/formulation d hypothèse(s) 3/choix des indicateurs 4/choix de la méthode d enquête 5/choix du mode de raisonnement 21

22 Etape 4 : La construction du modèle d analyse : Temps 1 Le cadre conceptuel L auteur sélectionne et expose clairement les concepts majeurs retenus, en lien avec la problématique 22

23 Etape 4 : La construction du modèle d analyse : Temps 1 La maîtrise des concepts va permettre de mettre en avant les éléments qui vont permettre la démonstration. Le modèle d analyse permet la construction des outils de recueil de données et leur interprétation 23

24 Etape 4 : La construction du modèle d analyse : Temps 2 C est la construction des hypothèses (s il y a lieu dans le modèle empirico-inductif). L hypothèse est une proposition provisoire qui peut mettre en lien deux concepts ou bien un concept avec un phénomène particulier. La vérification des hypothèses se fait toujours dans le domaine empirique (qui s appuient sur l expérience/l observation) Elle sera infirmée, confirmée ou nuancée. 24

25 Etape4 : La construction du modèle d analyse : Temps 3 C est la phase de l opérationnalisation. Les concepts et l hypothèse vont donner lieu à des indicateurs qui pourront permettre l observation dans le réel. 25

26 Etape4 La construction du modèle d analyse Temps 3 Un exemple: Objet de recherche / problématique: recherche de la corrélation entre la cohésion sociale et le taux de suicide. Deux concepts dans le cadre conceptuel: cohésion sociale / le suicide comme fait social. Ce sont les deux variables essentiels du modèle d analyse, l une ayant une influence sur l autre. Hypothèse: le taux de suicide d une société est lié au degré de cohésion de cette société: moins la cohésion sociale est forte, plus le taux de suicide doit être élevé. 26

27 Etape4 La construction du modèle d analyse Temps 3 Exemple, suite: Comment rendre cette hypothèse observable? Il va falloir des «indicateurs» empiriques Les différentes dimensions de la cohésion sociale: familiale, religieuse. Au niveau religieux: importance de l emprise de la religion dans la vie quotidienne, pratiques des rites en commun Taux de suicide comme donnée statistique au regard de ces différentes dimensions. Ces indicateurs vont permettre de mesurer la relation entre les deux variables : «cohésion sociale» / «taux de suicide». 27

28 Etape4 La construction du modèle d analyse Temps 4 Le choix de la méthode d enquête Le chercheur va mentionner s il est dans une méthodologie qualitative (comprendre les données) ou quantitative (quantifier les données pour obtenir un résultat). 28

29 Etape 4 La construction du modèle d analyse Temps 5 Il va également expliquer le mode de raisonnement qu il va utiliser dans son analyse ultérieure: Un mode causal et comparatif: mise en relation d un phénomène social avec un autre. Le mode herméneutique s attache à mettre en relation le phénomène étudié avec une théorie générale qui permet d en comprendre le sens : comparaison d un cas singulier avec une théorie déjà validée. 29

30 ETAPE 5 Enquête /observation Elaboration d un outil de recueil de données Faire une démarche d enquête L observation Les entretiens Les questionnaires 30

31 Etape 5 Le recueil des données Il faut en premier lieu réfléchir au rassemblement des données pertinentes, celles qui vont permettre de confirmer ou infirmer les hypothèses. Il faut délimiter l étendue des données. A cette étape, il faut répondre à trois questions: Observer quoi? Sur qui? Comment? 31

32 Etape 5 Le recueil des données Observer quoi? A cette étape, le chercheur reprend les variables et surtout les indicateurs qui vont lui servir de support à son observation. 32

33 Etape 5 Le recueil des données Sur qui? Cela peut amener à concevoir un échantillon de population sur lequel portera l investigation. Cet échantillon doit être explicité. 33

34 Etape 5 Le recueil des données Comment? Le chercheur doit concevoir son instrument de recueil de données. En sciences sociales, trois outils essentiels: Le questionnaire / statistique L entretien (appelé parfois entrevue ou interview) L observation (directe, armée, participante ). Le choix de l outil doit être justifié et argumenté. 34

35 Etape 6 : L analyse des données Cette étape va permettre au chercheur de traiter l information qu il a recueillie. Il va devoir comparer les résultats observés aux résultats attendus ou supposés. Cette étape comprend trois opérations. 35

36 Etape 6 L analyse des données Temps 1 Cela exige des qualités d ordre, de méthode. Il faudra d abord reconnaître les thèmes émergeants, les données pertinentes: celles qui répondent à son questionnement, ses hypothèses, Puis, les classer, les catégoriser Ex: celles qui permettent de mesurer la corrélation entre les deux variables cohésion sociale / taux de suicide. 36

37 Etape 6 L analyse des données Temps 1 Présentation des données avec mise en évidences des variables de façon organisée. Les indicateurs retenus peuvent servir de trame à la description. 37

38 Etape 6 L analyse des données Temps 2 et 3 Le deuxième temps consiste à mesurer les relations entre les variables. Le temps 3 consiste à comparer les relations observées aux relations théoriquement attendues. Il va falloir ensuite mesurer l écart entre les deux: c est ce qui va permettre de confirmer ou infirmer l hypothèse. Puis rechercher la signification de ces écarts. 38

39 ETAPE 7 CONCLUSIONS Vérification des hypothèses: infirmées ou confirmées Solution à un problème... Nouvelle compréhension... Emergence d une autre question de recherche... 39

40 Etape 7 : La conclusion de la recherche «Toute démarche scientifique vise, sinon la vérité absolue, du moins à des conclusions valides» Il faut alors se poser ces questions: «Les conclusions sont-elles justifiées? Peut-on admettre que ces conclusions sont prouvées par les résultats obtenus?... Il s agit de montrer la validité de la recherche. 40

LA DEMARCHE DE RECHERCHE

LA DEMARCHE DE RECHERCHE LA DEMARCHE DE RECHERCHE I. Différentes méthodes d'acquisition des connaissances... 1 II. Les trois grandes phases d'une démarche de recherche... 2 A. La phase conceptuelle ou théorique... 2 B. Phase méthodologique...

Plus en détail

la Composition (d histoire)

la Composition (d histoire) la Composition (d histoire) Définition : la composition est une démonstration. l'épreuve se décompose en trois temps : 1- l'analyse du sujet. 2- la Construction du plan. 3- la Rédaction du devoir. l'analyse

Plus en détail

Sciences et technologie au cycle 3

Sciences et technologie au cycle 3 PNF du 10-12-15 Lycée Jean ZAY Paris - Accompagnement des nouveaux programmes en sciences et technologie cycle 2, 3, 4 Sciences et technologie au cycle 3 Les programmes Un double défi interdisciplinaire

Plus en détail

- S. AKIR Préparation CRPE Session 2014 Français CRPE. L Analyse de textes. Fiche établie d après l e-learning ForPorf CRPE Master Juin 2013

- S. AKIR Préparation CRPE Session 2014 Français CRPE. L Analyse de textes. Fiche établie d après l e-learning ForPorf CRPE Master Juin 2013 Méthodologie 1/6 Fiche établie d après l e-learning ForPorf CRPE Master Juin 2013 L Analyse suppose de rendre compte de l ensemble du corpus proposé de façon argumentée en référence aux textes et documents

Plus en détail

Le coin sciences. en maternelle

Le coin sciences. en maternelle Le coin sciences en maternelle Sciences en maternelle: découverte du monde Quelle «découverte»? Découvrir un vrai monde grâce à d authentiques objets et phénomènes, à d authentiques activités et démarches

Plus en détail

Qu est-ce qu une dissertation de philosophie?

Qu est-ce qu une dissertation de philosophie? Qu est-ce qu une dissertation de philosophie? «La dissertation est l'étude méthodique et progressive des diverses dimensions d'une question donnée. À partir d'une première définition de l'intérêt de cette

Plus en détail

CHERCHER CYCLE 2 CYCLE 3 CYCLE 4 CYCLE 2 CYCLE 3 CYCLE 4. CP CE1 CE2 CM1 CM2 6 ème 5 ème 4 ème 3 ème

CHERCHER CYCLE 2 CYCLE 3 CYCLE 4 CYCLE 2 CYCLE 3 CYCLE 4. CP CE1 CE2 CM1 CM2 6 ème 5 ème 4 ème 3 ème CHERCHER Extraire d un document les informations utiles, les S engager dans une démarche de résolution de Prélever et organiser les informations nécessaires à la résolution de problèmes à partir de supports

Plus en détail

Outils de l él. évaluation

Outils de l él. évaluation Outils de l él évaluation Ordinogramme de l opl opération du recueil d informationsd Informations recueillies Tests Questionnaire Analyse de contenu Observation Le bon usage d un d outil d évaluation sera

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Direction de l éducation des adultes et de l action communautaire Service de l évaluation des apprentissages DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Programme d études Relation avec l environnement de la formation

Plus en détail

Chapitre 9 ANALYSE EN COMPOSANTES PRINCIPALES

Chapitre 9 ANALYSE EN COMPOSANTES PRINCIPALES Chapitre 9 ANALYSE EN COMPOSANTES PRINCIPALES On consultera aussi le document «Introduction numérique à l analyse en composantes principales». 1 NATURE DES DONNÉES ET OBJECTIFS. 1.1 Nature des données.

Plus en détail

Définitions de concepts pédagogiques

Définitions de concepts pédagogiques Définitions de concepts pédagogiques Dans le cadre de 27/11/2006 «l éducation et la formation tout au long de la vie : enjeux et perspectives pour le secteur associatif» Rue de Stalle 67 1180 BRUXELLES

Plus en détail

Mener une action d éducation à la santé individuellement ou collectivement. Recueillir des éléments nécessaires à l élaboration du dossier

Mener une action d éducation à la santé individuellement ou collectivement. Recueillir des éléments nécessaires à l élaboration du dossier Document enseignant UTILISATION DU GUIDE DE TRAVAIL ÉLÈVE Préparation de l ÉPREUVE E33 Conduite d une action d éducation à la santé LE BUT : Ce guide a pour but d accompagner l élève, dans un premier temps,

Plus en détail

Le commentaire structuré en Economie Droit. D après le groupe de travail «innovations modules» - B. CHAUMARD C. HELMER

Le commentaire structuré en Economie Droit. D après le groupe de travail «innovations modules» - B. CHAUMARD C. HELMER Le commentaire structuré en Economie Droit D après le groupe de travail «innovations modules» - B. CHAUMARD C. HELMER Objectif général : Rédiger un commentaire structuré sur un sujet économique et ou juridique

Plus en détail

ERMEL - Géométrie Cycle 3 (2006)

ERMEL - Géométrie Cycle 3 (2006) ERMEL - Géométrie Cycle 3 (2006) Apprentissages géométriques et résolution de problèmes Trouvé sur http://www.reunion.iufm.fr/dep/mathematiques/pe2/resources/ermelgeomtheo.ppt Et légèrement relooké par

Plus en détail

Evaluateur du projet : UMR EFTS, Université de Toulouse

Evaluateur du projet : UMR EFTS, Université de Toulouse Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ÉTAPE SUR L EVALUATION AU 31 DÉCEMBRE 2010 RÉDIGÉE PAR

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE ETUDE SUR LES CONNAISSANCES, ATTITUDES ET PRATIQUES EN MATIERE DE SSR

TERMES DE REFERENCE ETUDE SUR LES CONNAISSANCES, ATTITUDES ET PRATIQUES EN MATIERE DE SSR TERMES DE REFERENCE ETUDE SUR LES CONNAISSANCES, ATTITUDES ET PRATIQUES EN MATIERE DE SSR Cadre général : Cette étude s inscrit dans le cadre du Plan d Action 2014 du Centre de Formation et de Recherche

Plus en détail

Passeport de Biologie septembre 2009 COMPÉTENCE 1 : DÉGAGER LES IDÉES ESSENTIELLES DU TEXTE

Passeport de Biologie septembre 2009 COMPÉTENCE 1 : DÉGAGER LES IDÉES ESSENTIELLES DU TEXTE Passeport de Biologie septembre 2009 COMPÉTENCE 1 : DÉGAGER LES IDÉES ESSENTIELLES DU TEXTE - établir le meilleur résumé - comprendre l organisation d un texte ou d un paragraphe - être capable d appliquer

Plus en détail

SCIENCES ET TECHNOLOGIE

SCIENCES ET TECHNOLOGIE SCIENCES ET TECHNOLOGIE Des activités scientifiques et technologiques pour mettre en place: Une démarche d investigation Le cahier de sciences (expériences, observations) Une sensibilisation au concept

Plus en détail

Les verbes de consignes

Les verbes de consignes Les verbes de consignes Comprendre les consignes : les verbes dans la formulation des questions. Compétences visées : savoir lire un énoncé et une consigne dans un, sujet d examen et savoir développer

Plus en détail

Questions pratiques 2: l inférence causale

Questions pratiques 2: l inférence causale Questions pratiques 2: l inférence causale 1 I. Possibilités et limites des modèles statistiques Nous avons précédemment défini et décrit la régression comme une méthode statistique visant à décrire la

Plus en détail

Nombres et calculs Des résolutions de problèmes contextualisés : L étude de relations internes aux nombres :

Nombres et calculs Des résolutions de problèmes contextualisés : L étude de relations internes aux nombres : Nombres et calculs La connaissance des nombres entiers et du calcul est un objectif majeur du cycle 2. Elle se développe en appui sur les quantités et les grandeurs, en travaillant selon plusieurs axes

Plus en détail

Problématique 1: Fanny sera-t-elle sélectionnée? Une reformulation de la situation et l émission d une hypothèse : ...

Problématique 1: Fanny sera-t-elle sélectionnée? Une reformulation de la situation et l émission d une hypothèse : ... La partie du programme traitée, les connaissances et les capacités visées : On reprend une partie du programme : 1.1 Statistique à une variable partie 1 Capacités Interpréter des indicateurs de tendance

Plus en détail

UN PROGRAMME D ÉTUDES EN FORMATION PROFESSIONNELLE

UN PROGRAMME D ÉTUDES EN FORMATION PROFESSIONNELLE UN PROGRAMME D ÉTUDES EN FORMATION PROFESSIONNELLE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Travailler dans le domaine de la formation professionnelle exige d avoir une vision juste, ainsi qu une bonne compréhension

Plus en détail

Manuel de recherche en sciences sociales

Manuel de recherche en sciences sociales Résumé de QUIVY R; VAN CAMPENHOUDT L. 95, "Manuel de recherches en sciences sociales", Dunod Cours de TC5 du DEA GSI de l intergroupe des écoles Centrales 11/2002 Manuel de recherche en sciences sociales

Plus en détail

Examen professionnel de courtière / courtier en immeubles Guide pour l établissement du travail de projet

Examen professionnel de courtière / courtier en immeubles Guide pour l établissement du travail de projet Examen professionnel de courtière / courtier en immeubles Guide pour l établissement du travail de projet Basé sur les directives concernant l examen professionnel de courtière / courtier en immeubles

Plus en détail

Max Weber et la naissance de la sociologie allemande. Pierre FRANCOIS Le 23 septembre 2010

Max Weber et la naissance de la sociologie allemande. Pierre FRANCOIS Le 23 septembre 2010 Max Weber et la naissance de la sociologie allemande Pierre FRANCOIS Le 23 septembre 2010 Weber (1864-1920) : quelques étapes Un juriste, professeur d économie, et fondateur de la sociologie ; L interrogation

Plus en détail

Les études marketing. Yohan Bernard. Chapitre 2. Marketing (LA2 AGE)

Les études marketing. Yohan Bernard. Chapitre 2. Marketing (LA2 AGE) Les études marketing Chapitre 2 Yohan Bernard Le rôle d une étude marketing Outil d aide à la décision Obtenir Analyser des données Interpréter Les finalités de l étude marketing Exemples en grande consommation

Plus en détail

L entrevue axée sur le comportement. Ministère des Finances

L entrevue axée sur le comportement. Ministère des Finances L entrevue axée sur le comportement Ministère des Finances Table des matières Introduction 2 L entrevue axée sur le comportement et l entrevue traditionnelle 2 Avant l entrevue 3 Après l entrevue 5 Conseils

Plus en détail

Mission Sciences. Les sciences expérimentales et la technologie au cycle 3

Mission Sciences. Les sciences expérimentales et la technologie au cycle 3 Les sciences expérimentales et la technologie au cycle 3 Mai 2011 film : l air (DVD Apprendre les sciences et la technologie à l école) Les programmes de sciences Les sciences expérimentales et les technologies

Plus en détail

Méthodologie d élaboration du manuel des procédures

Méthodologie d élaboration du manuel des procédures Méthodologie d élaboration du manuel des procédures Les manuels des procédures sont censés répondre à des besoins divers : ils peuvent contenir des dispositions réglementaires, servir de guide d apprentissage,

Plus en détail

Recherche Qualitative

Recherche Qualitative Recherche Qualitative Définition: recherche utilisant des méthodes qualitatives pour le recueil de données et pour l analyse (vécu, expériences, représentations, attitudes, comportement, opinions, réactions,

Plus en détail

Raisonnement et démonstration au collège. Académie de Toulouse Avril 2009

Raisonnement et démonstration au collège. Académie de Toulouse Avril 2009 Raisonnement et démonstration au collège Académie de Toulouse Avril 2009 1 Dans le Petit Larousse Raisonnement: suite de propositions déduites les unes des autres, argumentation. Preuve: ce qui démontre,

Plus en détail

Stratégies d'échantillonnages des peuplements

Stratégies d'échantillonnages des peuplements Stratégies d'échantillonnages des peuplements Professeur Djamel Fadel Docteur Meddad-Hamza Amel Editions Al-Djazair FADEL Djamel MEDDAD-HAMZA Amel STRATEGIES D ECHANTILLONNAGE DES PEUPLEUMENTS Cours Licence

Plus en détail

«Compétences vente» Séminaire «Augmenter son impact commercial»

«Compétences vente» Séminaire «Augmenter son impact commercial» «Compétences vente» Séminaire «Augmenter son impact commercial» Pour qui? Pour quoi? Objectifs Avec certains de vos interlocuteurs, le courant passe bien ; vous avez en revanche plus de difficultés avec

Plus en détail

Chaque groupe propose quatre à sept activités. Chaque activité comporte dix exercices classés par niveau du plus facile au plus difficile..

Chaque groupe propose quatre à sept activités. Chaque activité comporte dix exercices classés par niveau du plus facile au plus difficile.. Comprendre les exercices Les vingt huit exercices proposés sur le cédérom Ateliers de lecture se répartissent dans cinq groupes : 1) Visualiser : l habileté visuelle, mémoire visuelle. 2) Reconnaître :

Plus en détail

Le programme de seconde

Le programme de seconde Le programme de seconde Inspection Pédagogique Régionale. Novembre 2009 OBJECTIFS Introduction La seconde est une classe de détermination. Le programme de mathématiques y a pour fonction : de conforter

Plus en détail

PARTIE A - VOTRE PARCOURS PERSONNEL ET PROFESSIONNEL

PARTIE A - VOTRE PARCOURS PERSONNEL ET PROFESSIONNEL U.C.L. - Faculté de santé publique COMPLEMENT AU DOSSIER DE CANDIDATURE Au master en sciences de la santé publique ou à l année préparatoire Valorisation des acquis de l expérience (V.A.E.) Année académique

Plus en détail

PROGRAMME DE PERFECTIONNEMENT EN BIOPHARMACEUTIQUE. Rendu possible grâce à la contribution financière de

PROGRAMME DE PERFECTIONNEMENT EN BIOPHARMACEUTIQUE. Rendu possible grâce à la contribution financière de PROGRAMME DE PERFECTIONNEMENT EN BIOPHARMACEUTIQUE Rendu possible grâce à la contribution financière de Objectifs de la formation Actualiser et augmenter, les compétences et les connaissances de vos employés

Plus en détail

Nous pouvons réaliser avec vous votre évaluation jusqu au rapport d évaluation en tant que référent évaluation.

Nous pouvons réaliser avec vous votre évaluation jusqu au rapport d évaluation en tant que référent évaluation. Problématique Nous pouvons réaliser avec vous votre évaluation jusqu au rapport d évaluation en tant que référent évaluation. Ou vous accompagner dans votre démarche par des formations-actions. Ces formations

Plus en détail

INTRODUCTION (env. 1p A4)

INTRODUCTION (env. 1p A4) INTRODUCTION (env. 1p A4) 1. Contextualiser le sujet en démontrant son intérêt : l actualité d un tel sujet et/ou le rapport avec la profession envisagée. 2. Problématique : Poser la problématique initiale

Plus en détail

LA GRILLE D APPRECIATION DE LA QUALITE DU PROGRAMME. 1. La cohérence interne est le lien formel entre les différentes composantes du programme

LA GRILLE D APPRECIATION DE LA QUALITE DU PROGRAMME. 1. La cohérence interne est le lien formel entre les différentes composantes du programme LA GRILLE D APPRECIATION DE LA QUALITE DU PROGRAMME La grille d appréciation de la qualité reprend les critères énumérés dans le canevas de rédaction en les structurant suivant cinq dimensions. Cette grille

Plus en détail

LA NOTION DE COMPETENCE PROFESSIONNELLE : ETAT DE LA RECHERCHE ET PERSPECTIVES

LA NOTION DE COMPETENCE PROFESSIONNELLE : ETAT DE LA RECHERCHE ET PERSPECTIVES Séminaire organisé par l Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les hommes et les femmes dans la banque Paris 4 mai 2010 LA NOTION DE COMPETENCE PROFESSIONNELLE

Plus en détail

FICHES ENSEIGNANT. Introduction

FICHES ENSEIGNANT. Introduction Introduction L enseignement des sciences à l école primaire est en complète refondation depuis plusieurs années. En particulier au cycle 3 une démarche d investigation est proposée aux élèves dans le but

Plus en détail

La lettre de motivation

La lettre de motivation La lettre de motivation 1) A quoi sert la lettre de motivation? But du CV + Lettre : obtenir un entretien Exprimer votre motivation : dire pourquoi vous êtes intéressé par l offre à laquelle vous répondez

Plus en détail

Catalogue 2016 : Marketing - Communication

Catalogue 2016 : Marketing - Communication Catalogue 2016 : Marketing - Communication Méthodologie de la communication évènementielle : comment réussir une manifestation Durée de la formation : 2 jours. Maitriser les techniques d un projet de communication

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.9

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.9 TP O.9 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.9 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l'examinateur : Page 2/5 - une fiche

Plus en détail

la note de synthèse Ecu F.S.S.E.P LILLE 2 L.MICHEL-connaissances des milieux E.M FSSEP Université Lille 2 1

la note de synthèse Ecu F.S.S.E.P LILLE 2 L.MICHEL-connaissances des milieux E.M FSSEP Université Lille 2 1 Aide relative à la note de synthèse CONNAISSANCE DU MILIEU SCOLAIRE Ecu 1.2.3.4 F.S.S.E.P LILLE 2 FSSEP Université Lille 2 1 La Note de Synthèse La note de synthèse Ctt Cette documentation ti se consiste

Plus en détail

Construction de séquences séances

Construction de séquences séances Construction de séquences séances Formation stagiaires 2015 N. JORET- V. PRADET- L.REBIH Séquence pédagogique Méthodologie et fiche didactique Méthodologie Le référentiel n'organise pas les séquences de

Plus en détail

ANNEXE 1 ACTIVATION DU DÉVELOPPEMENT VOCATIONNEL ET PERSONNEL (ADVP)

ANNEXE 1 ACTIVATION DU DÉVELOPPEMENT VOCATIONNEL ET PERSONNEL (ADVP) ANNEXE 1 ACTIVATION DU DÉVELOPPEMENT VOCATIONNEL ET PERSONNEL (ADVP) Approche orientante Service des ressources éducatives 1 L Activation du développement vocationnel et personnel (ADVP) Cette méthode

Plus en détail

Séquence 3 : Quelles solutions choisir pour répondre au cahier des charges?

Séquence 3 : Quelles solutions choisir pour répondre au cahier des charges? La cuisson CI2 : recherche de solutions techniques solaire des aliments Séquence : Quelles solutions choisir pour répondre au cahier des charges? Troisième Problématique générale : Comment utiliser l énergie

Plus en détail

LES APPROCHES QUALITATIVES

LES APPROCHES QUALITATIVES LES APPROCHES QUALITATIVES L objectif est d interviewer et d analyser les personnes prises séparément ou en groupe afin de dégager des hypothèses explicatives. Ces dernières seront ensuite vérifiées a

Plus en détail

Projets et Formations

Projets et Formations Management pour cadres de santé et dirigeants Projets et Formations Spécialiste Santé Projets & Formations Propose des formations concrètes, parfaitement adaptées au contexte de l institution et en adéquation

Plus en détail

Activité de recherche. Tests d hypothèses sur une pièce truquée

Activité de recherche. Tests d hypothèses sur une pièce truquée Fiche Résumé 1 Arnaud Lathelize, Denys Pommeret IREM Aix-Marseille TITRE: NIVEAU: DOMAINE: DURÉE: Introduction aux tests d hypothèses Construction de tests d hypothèses pour décider Terminale S ou ES Probabilités

Plus en détail

Plan de formation. Préparation à l insertion professionnelle des étudiants de l Université Jean Monnet

Plan de formation. Préparation à l insertion professionnelle des étudiants de l Université Jean Monnet L3 M1 M2 Plan de formation Préparation à l insertion professionnelle des étudiants de l Université Jean Monnet Présentation de l offre de formation Contexte : Depuis plusieurs années, l Université Jean

Plus en détail

L EPREUVE ORALE D EAT N 11 en BAC S à partir de la. session Quelle préparation des élèves? Quelle évaluation?

L EPREUVE ORALE D EAT N 11 en BAC S à partir de la. session Quelle préparation des élèves? Quelle évaluation? L EPREUVE ORALE D EAT N 11 en BAC S à partir de la session 2017 Quelle préparation des élèves? Quelle évaluation? Ressource produite en lien avec la formation régionale DRAAF Orléans, du 18 mai 2016 Magali

Plus en détail

1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN

1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN 1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN 1.LEGISLATION n Dans le cadre du rôle propre infirmier n Dans le domaine

Plus en détail

CHAPITRE 2 : LA DEMARCHE D ETUDE

CHAPITRE 2 : LA DEMARCHE D ETUDE CHAPITRE 2 : LA DEMARCHE D ETUDE RAPPEL : POURQUOI CE CHAPITRE? Les études à caractère sanitaire et/ou social contribuent à la connaissance de l état de santé et de bien-être social des populations. La

Plus en détail

Projet peinture! Un professeur de mathématiques souhaiterait repeindre les murs de sa salle de classe pendant les vacances.

Projet peinture! Un professeur de mathématiques souhaiterait repeindre les murs de sa salle de classe pendant les vacances. Projet peinture! Un professeur de mathématiques souhaiterait repeindre les murs de sa salle de classe pendant les vacances. L'étiquette suivante est collée sur les pots de la peinture choisie. Peinture

Plus en détail

6. Choix de problématique

6. Choix de problématique 6. Choix de problématique Qu est-ce que la problématique? «Elle constitue l approche ou la perspective que l on décide d adopter pour traiter le problème posé par la question de départ. Elle est une manière

Plus en détail

PLAN DE COURS Département de sociologie Université du Québec à Montréal

PLAN DE COURS Département de sociologie Université du Québec à Montréal PLAN DE COURS Département de sociologie Université du Québec à Montréal Sigle : SOC 6280 Titre : Ateliers de méthodologie II Session : Hiver 2016 Enseignante : Isabelle Courcy Téléphone : (514) 987-3000

Plus en détail

Mise en œuvre de modules transversaux dans les formations en travail social :

Mise en œuvre de modules transversaux dans les formations en travail social : Mise en œuvre de modules transversaux dans les formations en travail social : quels impacts sur le processus de construction des compétences et de l identité professionnelle des apprenants? Claire JONDEAU

Plus en détail

Identités et relations

Identités et relations Identités et relations Qui suis-je? Qui sommes-nous? L élève explore l identité, les valeurs et les croyances, la santé personnelle, physique, mentale, sociale et spirituelle. Il étudie la valeur du «moi».

Plus en détail

Traitement de l information et processus de mémorisation

Traitement de l information et processus de mémorisation Traitement de l information et processus de mémorisation Dans traitement de l information on entend ; mémorisation, raisonnement, conceptualisation, imagination. Le traitement de l info est connu sous

Plus en détail

Méthode pédagogiques innovantes. Photolangage

Méthode pédagogiques innovantes. Photolangage Méthode pédagogiques innovantes Photolangage Nathalie LOURDEL AUTREMEN 1 Origine Photolangage marque déposée par Alain Baptiste et Claire Belisle Faciliter le travail en groupes Activités de communication

Plus en détail

Être étudiant/enseignant dans LA SPECIALISATION EN PSYCHOPATHOLOGIE

Être étudiant/enseignant dans LA SPECIALISATION EN PSYCHOPATHOLOGIE Centre d Enseignement Supérieur pour Adultes Rue de Courcelles, 10 à 6044 ROUX Tél : 071/45.11.08 Fax : 071/45.53.63 mail : cesa@cesa.be Matricule : 5.355.007 Être étudiant/enseignant dans LA SPECIALISATION

Plus en détail

COMMENT ÉLABORER VOTRE PROJET PROFESSIONNEL

COMMENT ÉLABORER VOTRE PROJET PROFESSIONNEL COMMENT ÉLABORER VOTRE PROJET PROFESSIONNEL Ce guide VOUS PROPOSE : - Une méthode de construction de projet, - Des conseils pour réaliser les différentes étapes proposées. Suivez ce guide page à page.

Plus en détail

aptitudes fondamentales, lesquelles traversent à la fois les domaines d apprentissage et l ensemble de la scolarité» (p. 6). Catégoriser permet de

aptitudes fondamentales, lesquelles traversent à la fois les domaines d apprentissage et l ensemble de la scolarité» (p. 6). Catégoriser permet de Introduction Enseigner c est «faire apprendre une science, un art, une discipline à quelqu un, à un groupe, le lui expliquer en lui donnant des cours, des leçons» ( Enseigner, s.d.). Apprendre, toujours

Plus en détail

Conception des SIG. opérationnelle

Conception des SIG. opérationnelle Conception des SIG Entre construction théorique et mise en œuvre Entre construction théorique et mise en œuvre opérationnelle Démarche d'élaboration d un SIG Les SGBD Les SGBD hiérarchiques SGBD réseau

Plus en détail

L évaluation des postes

L évaluation des postes L évaluation des postes Plan L évaluation des postes : Définition Les principaux objectif d une évaluation des postes Le processus d évaluation Les finalités d une évaluation des postes Les méthodes d

Plus en détail

Favoriser la «construction» d images mentales relatives aux nombres et au calcul

Favoriser la «construction» d images mentales relatives aux nombres et au calcul Favoriser la «construction» d images mentales relatives aux nombres et au calcul Travail effectué dans le cadre du stage TFLR et TFM durant l année scolaire 2009/2010 par : Nathalie LOGMO et Béatrice LEBON

Plus en détail

Les 5 étapes de la recherche documentaire

Les 5 étapes de la recherche documentaire Fiche CDI n 1 Les 5 étapes de la recherche documentaire 1/ CERNER LE SUJET : Mobiliser ses connaissances 1.1 Approche lexicale du sujet (schéma heuristique) 1.2 Approche conceptuelle du sujet 1.3 Approche

Plus en détail

Orthographe (singulier/pluriel, conjugaisons...).

Orthographe (singulier/pluriel, conjugaisons...). Construire une réponse argumentée. Cette ceinture fait référence, entre autre, à la capacité 1. Réaliser un croquis d observation. Vous trouverez des informations pour progresser sur cette ceinture dans

Plus en détail

- La mesure et la réduction des délais de développement des produits nouveaux. Gilles Garel.

- La mesure et la réduction des délais de développement des produits nouveaux. Gilles Garel. Volume 14 N 2 RECHERCHE - Contribution méthodologique à l étude des relations d implication entre variables : application à l analyse des déterminants de la performance de la force de vente. Mouloud Tensaout

Plus en détail

Région(s) d expérimentation : Département de la Haute Loire (Région Auvergne)

Région(s) d expérimentation : Département de la Haute Loire (Région Auvergne) Directiondelajeunesse, del éducationpopulaireetdelavieassociative Missiond animation dufondsd expérimentationspourlajeunesse NOTED ETAPESURL EVALUATIONAU31DECEMBRE2010 REDIGEEPARLELERFAS DOSSIER:AP1_n

Plus en détail

Éléments du programme de rémunération

Éléments du programme de rémunération 1. Description de tâches / profil des compétences La description de tâches / le profil des compétences est un élément essentiel du programme de rémunération et de sélection qui détermine par écrit les

Plus en détail

LECTURES NON LINÉAIRES. Lectures documentaires Lectures d hypertextes Production d écrits documentaires

LECTURES NON LINÉAIRES. Lectures documentaires Lectures d hypertextes Production d écrits documentaires LECTURES NON LINÉAIRES Lectures documentaires Lectures d hypertextes Production d écrits documentaires ORGANISATION DE LA MATINÉE Partie théorique : Définitions des termes employés. Lectures documentaires

Plus en détail

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTROLE DE GESTION. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Evolution des modèles d organisation (15 heures)

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTROLE DE GESTION. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Evolution des modèles d organisation (15 heures) UE 3 - MANAGEMENT ET CONTROLE DE GESTION Niveau M : 180 heures 20 ECTS NB : les deux sous-parties de ce programme sont présentées séparément mais la compétence à acquérir doit permettre de réaliser une

Plus en détail

PETRIS. Perception des risques dans les moyens de transport en France et en Norvège.

PETRIS. Perception des risques dans les moyens de transport en France et en Norvège. Séminaire de valorisation GO 2 «Gouvernance et transports en commun» 3 et 4 décembre 2009 - Paris PETRIS. Perception des risques dans les moyens de transport en France et en Norvège. Intervenant :Pierre-Emmanuel

Plus en détail

Le SCOT - Diagnostics thématiques : hypothèses stratégiques à vérifier SCOT - Méthodologie - Note N 2

Le SCOT - Diagnostics thématiques : hypothèses stratégiques à vérifier SCOT - Méthodologie - Note N 2 Le SCOT - Diagnostics thématiques : hypothèses stratégiques à vérifier SCOT - Méthodologie - Note N 2 19 mai 2004 Mission 1 du programme partenarial 2004 83 190 OLLIOULES Page 1/6 SOMMAIRE 1 - Un diagnostic

Plus en détail

COMMENT EXPLOITER LE KIOSQUE

COMMENT EXPLOITER LE KIOSQUE Le système de classement documentaire de l ONISEP UN CONCEPT POUR FACILITER L ACCES A L INFORMATION UN ESPACE DEDIE A L INFORMATION EN ORIENTATION UN SYSTEME DE CLASSEMENT EN 19 THEMATIQUES IDENTIFIEES

Plus en détail

Séance 1.3 : LE LANGAGE SYSML

Séance 1.3 : LE LANGAGE SYSML 1. INTRODUCTION Un système peut être décrit suivant plusieurs représentations et selon différents points de vue indépendamment des objectifs visés : - la représentation schématique (schéma de principe,

Plus en détail

LE PLUS POSSIBLE DE MAISONS EN GS (classe de B. Risbec, école Montgolfier)

LE PLUS POSSIBLE DE MAISONS EN GS (classe de B. Risbec, école Montgolfier) LE PLUS POSSIBLE DE MAISONS EN GS (classe de B. Risbec, école Montgolfier) LE PROBLEME A RESOUDRE : On fabrique une «maison» en associant un triangle de couleur (le «toit») et un carré de couleur «le mur»).

Plus en détail

10 avril Survol des domaines d expertise nécessaires à la mise en œuvre des projets en analytique

10 avril Survol des domaines d expertise nécessaires à la mise en œuvre des projets en analytique 10 avril 2013 Survol des domaines d expertise nécessaires à la mise en œuvre des projets en analytique Plan de la présentation Qu entend-on par «Data Analytics»? Feuille de route de l analytique Visualisation

Plus en détail

Les grilles d évaluation des épreuves d histoire géographie pour les différents baccalauréats.

Les grilles d évaluation des épreuves d histoire géographie pour les différents baccalauréats. Les grilles d évaluation des épreuves d histoire géographie pour les différents baccalauréats. Document produit par les IA-IPR d histoire géographie de l académie de Nantes. Septembre 2015 Grille d évaluation

Plus en détail

MATHÉMATIQUES. MAT (GSM 132) Géométrie II DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN

MATHÉMATIQUES. MAT (GSM 132) Géométrie II DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN MATHÉMATIQUES MAT-3002-3 (GSM 132) Géométrie II DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN MATHÉMATIQUES MAT-3002-3 (GSM 132) Géométrie II DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN Direction de la formation générale des adultes

Plus en détail

REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DU PROFESSEUR DES ECOLES STAGIAIRE EN FIN DE FORMATION INITIALE

REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DU PROFESSEUR DES ECOLES STAGIAIRE EN FIN DE FORMATION INITIALE Bulletin Officiel de l Education Nationale (BOEN) n 43 - p. 3126 du 24/11/1994 REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DU PROFESSEUR DES ECOLES STAGIAIRE EN FIN DE FORMATION INITIALE Extrait de la

Plus en détail

Les propriétés du rectangle (côtés parallèles, diagonales)

Les propriétés du rectangle (côtés parallèles, diagonales) 1 Fiche d accompagnement pédagogique Le rectangle Les propriétés du rectangle (côtés parallèles, diagonales) æ PLACE DE L ÉPISODE DANS LA SÉRIE Épisode 3 d une série de 4 épisodes. Épisode précédent :

Plus en détail

Le bac ES et les SES. Une présentation de la filière ES et de la discipline SES pour vous aider dans vos choix d orientation

Le bac ES et les SES. Une présentation de la filière ES et de la discipline SES pour vous aider dans vos choix d orientation Le bac ES et les SES Une présentation de la filière ES et de la discipline SES pour vous aider dans vos choix d orientation Sommaire : Profil requis pour réussir Les enseignements en série ES Les SES en

Plus en détail

L'oral se déroule en deux temps : un exposé (5 minutes) suivi d'un entretien d'une dizaine de minutes avec le jury

L'oral se déroule en deux temps : un exposé (5 minutes) suivi d'un entretien d'une dizaine de minutes avec le jury PENDANT L ÉPREUVE Le jury choisit, parmi la liste proposée par le candidat, l'objet d'étude sur lequel porte son exposé. Un tirage au sort de l un des objets d étude préparé par l élève est effectué. L'oral

Plus en détail

MATHÉMATIQUES. MAT (GSM 122) Géométrie I DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN

MATHÉMATIQUES. MAT (GSM 122) Géométrie I DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN MATHÉMATIQUES MAT-2007-3 (GSM 122) Géométrie I DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN MATHÉMATIQUES MAT-2007-3 (GSM 122) Géométrie I DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN Direction de la formation générale des adultes

Plus en détail

MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN INITIATION AU MICRO-ORDINATEUR ET À SES PÉRIPHÉRIQUES INF

MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN INITIATION AU MICRO-ORDINATEUR ET À SES PÉRIPHÉRIQUES INF MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN INITIATION AU MICRO-ORDINATEUR ET À SES PÉRIPHÉRIQUES INF-2002-1 OCTOBRE 1996 MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN INITIATION AU MICRO-ORDINATEUR

Plus en détail

Propriétés psychométriques des tests

Propriétés psychométriques des tests Propriétés psychométriques des tests L évaluation périodique de la validité et l ajustement des tests sont des critères essentiels pour justifier de leur l'efficacité et de leur utilité. Central Test apporte

Plus en détail

Thème investigation policière JMB Productions envisagées : Lycée Flaubert Rouen Jean Marc Bellamy

Thème investigation policière JMB Productions envisagées : Lycée Flaubert Rouen Jean Marc Bellamy Thème investigation policière JMB Productions envisagées : Lycée Flaubert Rouen Jean Marc Bellamy jean-marc.bellamy@ac-rouen.fr Les élèves travaillent sur les 3 domaines et globalement les mêmes supports

Plus en détail

Généralités. Evaluation. Définitions. Définition Chastrette. Définition De Ketele. Quelles décisions? Sylvie Coppé

Généralités. Evaluation. Définitions. Définition Chastrette. Définition De Ketele. Quelles décisions? Sylvie Coppé Evaluation Généralités Sylvie Coppé Définitions Petit Robert 1. Porter un jugement sur la valeur de.. Estimer, calculer, chiffrer, déterminer par le calcul 2. Fixer approximativement, apprécier, estimer,

Plus en détail

Mathématiques Équations et inéquations II

Mathématiques Équations et inéquations II Définition du domaine d'examen MAT-4101-2 Mathématiques Équations et inéquations II Systèmes du premier degré Définition du domaine d'examen MAT-4101-2 Mathématiques Équations et inéquations II Systèmes

Plus en détail

Ma Mairie et Moi. Objectifs opérationnels. Une démarche globale qui peut être séquencée. Moyens pédagogiques. Les effets attendus

Ma Mairie et Moi. Objectifs opérationnels. Une démarche globale qui peut être séquencée. Moyens pédagogiques. Les effets attendus Ma Mairie et Moi Intervenante(s) : Un intervenant d ANI et un animateur de la structure d accueil Connaître la mairie et son fonctionnement Identifier les acteurs institutionnels de la mairie Identifier

Plus en détail

Circonscription de Moulins 1

Circonscription de Moulins 1 RALLYE MATHÉMATIQUE CP 2015-2016 Circonscription de Moulins 1 Mardi 10 Novembre Principes généraux Construire des apprentissages en liaison étroite avec les programmes de l école élémentaire et le socle

Plus en détail

08/10/2014. Sources. Plan de cours

08/10/2014. Sources. Plan de cours Ces supports de cours ont été construits dans le cadre d'un enseignement d'analyse de données et représentation cartographique à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Sources Sources ayant servi à la

Plus en détail

Pays développés et pays en voie de développement

Pays développés et pays en voie de développement Pays développés et pays en voie de développement Aperçu général Les élèves analyseront le concept de développement international et de la répartition géographique des pays développés et en voie de développement

Plus en détail

Organisation de Coopération et de Développement Économiques Organisation for Economic Co-operation and Development

Organisation de Coopération et de Développement Économiques Organisation for Economic Co-operation and Development A usage officiel COM/DELSA/EDU/PIAAC(2009)3 COM/DELSA/EDU/PIAAC(2009)3 A usage officiel Organisation de Coopération et de Développement Économiques Organisation for Economic Co-operation and Development

Plus en détail