Lexique. -- Lycée GABRIEL -- Architecture et habitat - Argentan - Orne - L Y C É E POLYVALENT GABRIEL ARGENTAN MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lexique. -- Lycée GABRIEL -- Architecture et habitat - Argentan - Orne - L Y C É E POLYVALENT GABRIEL ARGENTAN MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE"

Transcription

1 MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE ACADÉMIE DE CAEN L Y C É E POLYVALENT GABRIEL ARGENTAN Lexique

2 Abside Extrémité d'une église, en demi-cercle ou polygonale, entourant le chœur, où se plaçait le clergé. Aplomb Verticalité, déterminée par la position d'équilibre du fil à plomb. Par extension, l'expression d'aplomb évoque une construction stable, qui ne penche ni d'un côté ni de l'autre. Arase Désigne le niveau choisi pour araser plusieurs éléments. Araser Mettre à un même niveau horizontal une série d'éléments d'une construction. Désigne aussi le fait de supprimer, par des apports ou par des suppressions de matière, les saillies, les aspérités, les trous et les creux d'une surface pour la rendre plane. Arc Dispositif en pierres, en briques, ou en tuileaux qui permet de franchir de grandes portées avec des éléments de petite dimension Arc-boutant Demi-arc placé à l'extérieur d'un édifice. Il transmet la poussée de la voûte jusqu'au sol ou, plus souvent, jusqu'à une pile dont la masse contribue à ramener la poussée au sol. Cathédrale de Sées

3 Arc brisé Arc formé de deux demi-arcs symétriques s'appuyant l'un sur l'autre. Anglais et Italiens l'appellent arc "pointu". L'arc brisé possède deux centres, symétriques par rapport à l'axe. Arc en plein cintre Arc dont la courbure est un demi-cercle. Arpentage Opération par laquelle un géomètre mesure la superficie d'un terrain. Un arpent représentait, selon les régions, 34 à 50 ares. Bandeau Assise ou moulure, en saillie sur le parement d'un mur, généralement au niveau d'un plancher. Le bandeau, au-delà de son aspect décoratif, sert, à l'extérieur, lorsqu'il est en pente, à écarter les eaux de ruissellement. Bas-côtés Succession de voûtes ou nef secondaire le long d'une nef principale et de hauteur moindre que celle-ci, ce qui permet d'éclairer la nef par-dessus la toiture de ce bas-côté (appelé aussi "collatéral"). Béton Matériau constitué de gravier, sable et ciment

4 Béton armé le béton offre, par lui-même, une haute résistanc e à la compression, mais pas à la traction. L acier, par contre offre une haute résistance à la traction. Le concept du béton armé consiste à associer béton et acier pour obtenir un matériau résistant à la fois à la compression et à la traction. Béton précontraint On fait subir une tension permanente interne au béton pour lui permettre de mieux résister. La précontrainte sera assurée par la tension des armatures en acier. Chapiteau Partie supérieure d'une colonne formant un motif décoratif et disposée pour supporter les poutres d'une charpente ou les retombées des arcs sous-tendant une voûte. Chœur Partie de l'église où se déroulent les cérémonies autour de l'autel Cintre Ouvrage provisoire courbe, en bois, destiné à supporter un arc ou le coffrage d'une voûte avant qu'ils ne soient en mesure de tenir sans ce secours. Claveau Les claveaux sont des pierres taillées présentant deux faces sur des plans convergents, avec lesquelles on construit un arc. Nous appelons soit voussoir (dans une voûte), soit claveau (dans un arc).

5 Clef Claveau du sommet d'un arc ou voussoir central d'une voûte. Généralement, seuls les arcs en plein cintre ont des clefs. Les arcs brisés ont deux demiclefs accolées par un joint central. Les clefs de voûte, situées dans une voûte d'ogives à la croisée des nervures, sont souvent ornées de motifs sculptés. Clef de voûte La clef de voûte est la clef commune à plusieurs arcs qui s'y réunissent, ou le voussoir central d'une coupole Cloître Dans les églises cathédrales, collégiales et monastiques, cour rectangulaire, généralement gazonnée, entourée d'une galerie couverte. Mont Saint-michel Compression Action de comprimer. Contraire de traction. Consoles/ Corbeaux Les consoles sont des éléments en bois, en pierre ou en métal, faisant saillie sur un mur, et destinés à porter une charge telle que celle d'un about de poutre, d'une naissance d'arc, d'un balcon. Le terme corbeaux, équivalent à "console", s'applique surtout à des éléments en pierre. Contrefiche Pièce de soutien, placée obliquement dans un pan de bois, ou une ferme, ou contre une poutre. Contre-flèche Contre-flèche Hauteur de la légère courbure donnée à une poutre par rapport au niveau de ses appuis ( à l inverse de la flèche)

6 Contrefort Pilier de maçonnerie, élevé perpendiculairement à un mur et lié à celui-ci pour s'opposer à son renversement, qu'il s'agisse de la poussée des terres, pour un mur de soutènement, ou de la poussée de voûtes ou d'arcs dans le cas de murs de bâtiments. Abbatiale de St-Wandrille (76) Contreventement Pièce disposée en biais, par rapport à des éléments formant un angle droit, et servant à empêcher la déformation d'une charpente. Croisée d'ogives Voûte d'arêtes dont les intersections entre les différents compartiments convergent dans une clef commune et prennent naissance sur les points d'appui. Cathédrale de Sées Déambulatoire Galerie de circulation entourant le chœur d'une église, à la suite des bas-côtés. Entrait Pièce horizontale de charpente ( dessinée en noire) qui agit comme un tirant. Fenestrage Élément composant et subdivisant une fenêtre. Ce terme peut aussi désigner l'ensemble et la disposition des fenêtres d'un bâtiment ou d'une partie de bâtiment.

7 Flambement Déformation d une mur trop mince ou d un poteau de section trop faible. Flèche Ferme Élément structurel essentiel d'une charpente, qui permet de franchir une portée et reçoit le poids de la couverture par l'intermédiaire d'éléments de support secondaires. Flèche => Toiture en forme de pointe aiguë, coiffant une tour. => Distance de l arc d une courbe à la corde qui le sous-tend Linteau Bloc de pierre ou pièce de bois horizontale qui forme la partie supérieure d'une baie. Nef Volume principal d'une église. Désigne aussi un grand volume couvert (qu'on appelle aussi "vaisseau"). Mot utilisé par analogie avec la structure d'un navire, un long volume voûté ou charpenté évoquant un vaisseau retourné. Cathédrale de Troyes Ogive Ce terme s'applique aux arcs ou nervures saillantes des voûtes. Pilastre Pilier adossé ou engagé dans une paroi.

8 Pinacle Clocheton érigé sur un contrefort Portée En matière de construction, largeur entre les points d'appui d'un linteau, d'une ferme, d'un arc, d'une poutre ou d'une voûte. Porteur Qualifie un élément de structure (un mur ou un poteau) sur lequel prennent appui des charges. Poussée Composante horizontale de l'effort exercé sur ses supports par un arc ou une voûte. Rosace Motif décoratif circulaire, en forme de rose ou d'étoile à plusieurs branches, en général sculpté, en relief, sur une paroi. Ce motif généralement ajouré qui assure l'éclairement. Notre Dame de Paris Solive Pièce de charpente horizontale supportant un plancher et reposant sur des poutres ou appuyée sur des saillies dans les murs. Traction Action de tirer. Contraire de compression

9 Transept Dans une église en croix latine, vaisseau transversal qui sépare le chœur de la nef et forme les bras (croisillons) de la croix. Le transept fut longtemps réservé aux religieux, les fidèles se massant dans la nef. Plus tard, ceux-ci occupèrent les bras du transept, le clergé s'installant dans le chœur agrandi. Travée Espace compris entre deux points d'appui d'une construction. On parle aussi de travée de plancher, travée de pont, travée de combles. Trumeau Portion de mur entre deux baies, fenêtres ou portes. En particulier, on désigne notamment ainsi le pilier, souvent sculpté, qui, dans un grand portail d'église, supporte en son milieu le linteau. Tympan Partie d'un portail d'église située entre le linteau qui surplombe la porte et l'arc qui supporte le poids du mur. C'est la place de choix pour les grandes compositions iconographiques. Cathédrale de Bayeux Voussoir Pierre taillée en forme pour constituer une voûte. Dans le cas d'un arc on utilise plutôt le terme "claveau". Voûte Ouvrage de maçonnerie, permettant de franchir un espace, avec des éléments beaucoup plus petits que la portée, grâce à la forme des pierres taillées (inclinaison progressive des joints) Voûte en berceau Voûte dont la forme est un demi cylindre continu.

Les arc-boutant Un peu de vocabulaire

Les arc-boutant Un peu de vocabulaire La cathédrale d Amiens Classée au patrimoine mondial de l'unesco depuis 1981, la cathédrale gothique d'amiens s'élève en plein centre de la ville. Sa flèche s'élève à 112 mètres du sol. Pour une longueur

Plus en détail

LEXIQUE D ARCHITECTURE ROMANE

LEXIQUE D ARCHITECTURE ROMANE LEXIQUE D ARCHITECTURE ROMANE Plan Plan basilical Définitions Dessin en projection horizontale, au sol, d'un édifice. Plan en croix latine. Plan centré Nef centrale Vaisseau Plan en croix grecque. Partie

Plus en détail

LA CHARPENTE. Les principales pièces des charpentes traditionnelles

LA CHARPENTE. Les principales pièces des charpentes traditionnelles Les principales pièces des charpentes traditionnelles La charpente (fig. 5.1 et 5.2) : ensemble de pièces en bois qui portent la couverture. Les charpentes présentent diverses formes et différentes pentes

Plus en détail

LA CATHEDRALE DE METZ

LA CATHEDRALE DE METZ LA CATHEDRALE DE METZ UNE VUE GENERALE DEPUIS LA PLACE DE LA COMEDIE 1) Complétez le croquis ci-dessous en dessinant la silhouette de la cathédrale : 2) Répondez aux questions : a) Combien de tours peut-on

Plus en détail

L ART GOTHIQUE, exemple de l église de Louviers par Nathalie Lobbé (P.A., H/G, responsable du service éducatif du Musée de Louviers)

L ART GOTHIQUE, exemple de l église de Louviers par Nathalie Lobbé (P.A., H/G, responsable du service éducatif du Musée de Louviers) L ART GOTHIQUE, exemple de l église de Louviers par Nathalie Lobbé (P.A., H/G, responsable du service éducatif du Musée de Louviers) Cathedral (sic) at Louviers, dessiné par Lewis John Wood, peintre dessinateur

Plus en détail

Ville de Rosny-sous-Bois ATELIER 2 : PATRIMOINE

Ville de Rosny-sous-Bois ATELIER 2 : PATRIMOINE 16 juin Ville de Rosny-sous-Bois ATELIER 2 : PATRIMOINE GLOSSAIRE Acrotère Dans l architecture classique, un acrotère est un ornement sculpté disposé au sommet d un fronton ou sur un pignon. Dans l architecture

Plus en détail

Abbaye Ste Foy de Conques : Art roman Cathédrale de Rouen : Art Gothique

Abbaye Ste Foy de Conques : Art roman Cathédrale de Rouen : Art Gothique GOTHIQUE Abbaye Ste Foy de Conques : Art roman Cathédrale de Rouen : Art Gothique Les deux arts : naissance et diffusion Art Roman : Xème au XIIème siècles Art Gothique : XIIème au XIVème siècles Expansion

Plus en détail

Proportion : pleins/vides

Proportion : pleins/vides Proportion : pleins/vides Plein : qualifie un matériau massif et homogène : bois plein, dalle pleine de béton, brique pleine, etc. Vide : tout espace qui, dans un ensemble architectural, n est pas occupé

Plus en détail

2.1. SEMELLES DE FONDATION

2.1. SEMELLES DE FONDATION 2.1.1. DESCRIPTION 2.1. SEMELLES DE FONDATION Les semelles de fondations préfabriquées sont de trois types : - avec fût pour pose des colonnes sans étais, - avec fourreaux destinés à recevoir les barres

Plus en détail

Abbaye de Sénanque. Raymond Balestra Conseiller Pédagogique Départemental en Arts Visuels

Abbaye de Sénanque. Raymond Balestra Conseiller Pédagogique Départemental en Arts Visuels Abbaye de Sénanque Localisation L abbaye de Sénanque a été fondée dans un vallon du massif du Luberon, dans un lieu isolé conformément à la règle de l ordre cistercien. Elle réunit un ensemble de bâtiments

Plus en détail

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs Regards sur l habitat 5 Regards sur l habitat LA MAISON RURALE, Situées dans les villages, les hameaux, et à la périphérie des bourgs, les maisons rurales de la Haute Vallée de Chevreuse s affilient par

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 01 13 Le maçon à son poste de travail Partie 5 : Stabilisation des murs maçonnés en phase de construction La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les

Plus en détail

de construction métallique

de construction métallique sous la direction de Jean-Pierre Muzeau Manuel de construction métallique Extraits des Eurocodes à l usage des étudiants Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465370-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13469-8

Plus en détail

LES OUVRAGES EN PIERRE SÈCHE À L ÉPIRE

LES OUVRAGES EN PIERRE SÈCHE À L ÉPIRE LES OUVRAGES EN PIERRE SÈCHE À L ÉPIRE NOM: Définition TRAVAIL: OUVRAGE MUR DE CLOTURE A DOUBLE PAREMENT (NON PORTEUR) Il s agit d un simple mur en pierre sèche à double parement généralement construit

Plus en détail

DESSIN TECHNIQUE ET LECTURE DE PLAN

DESSIN TECHNIQUE ET LECTURE DE PLAN Jean-Pierre GOUSSET Série Technique des dessins du bâtiment DESSIN TECHNIQUE ET LECTURE DE PLAN 2e édition enrichie ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL FORMATION CONTINUE Principes Exercices Groupe Eyrolles, 2011,

Plus en détail

2ème OPERATION Travaux d'urgence de l'eglise paroissiale et intégration architecturale de la porte des morts

2ème OPERATION Travaux d'urgence de l'eglise paroissiale et intégration architecturale de la porte des morts 2ème OPERATION Travaux d'urgence de l'eglise paroissiale et intégration architecturale de la porte des morts DESCRIPTION ET PLAN L église paroissiale de Cernay- La- Ville inscrite à l inventaire des Monuments

Plus en détail

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R+1

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R+1 Parcelle : AZ 275 9 rue Collet Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R+1 Epoque supposée : Fin 19 ème -début 20 ème siècle Surface bâtie (approx.) : 78 m² Meulière jointoyée Maison

Plus en détail

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R + 2+ combles

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R + 2+ combles Parcelle : AR 11 5 boulevard Bara Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R + 2+ combles Epoque supposée : Fin 19 ème -début 20 ème siècle Surface bâtie (approx.) : m² Meulière, rocaille,

Plus en détail

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti .0 RISQUES GEOLOGIQUES DU SITE NOTES. LIQUÉFACTION : On ne doit pas trouver de sols granulaires liquéfiables, lâches, saturés, ou qui pourraient compromettre la performance sismique du bâtiment, dans des

Plus en détail

Art roman et art gothique. Art roman et art gothique. Art roman et art gothique

Art roman et art gothique. Art roman et art gothique. Art roman et art gothique 1 : Rouge ou orange 2 : jaune 3 : vert noms verbes adjectifs Mots invariables Une église Le plafond Une voûte Un berceau Une série Une colonne Un chapiteau Un personnage Un entrelacs Le poids Un support

Plus en détail

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale.

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale. Pièces constitutives d une charpente Charpente traditionnelle Structure principale Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire 2 1 5 4 3 1 - Panne 2 - Panne faitière 3 - Sablière 4 - Chevron

Plus en détail

NOTICE DE PRÉSENTATION

NOTICE DE PRÉSENTATION DOUBS SAINTE-ANNE ÉGLISE SAINT-THIÉBAUD CONSOLIDATION DE L ÉGLISE ET RESTAURATION DES TOITURES ET DES FAÇADES NOTICE DE PRÉSENTATION Juillet 2013 Olivier CHANU Architecte D.P.L.G. Architecte du Patrimoine

Plus en détail

LINTEAU COUVERTURE. . La flèche f est proportionnelle aux forces F exercées sur l élément cad proportionnelle à Mf dans chaque section.

LINTEAU COUVERTURE. . La flèche f est proportionnelle aux forces F exercées sur l élément cad proportionnelle à Mf dans chaque section. POUTRE SIMPLE LINTEAU COUVERTURE 3.1 Introduction - considérations générales. On définit la flèche f comme la déformation maximale d un élément de structure soumis à une flexion simple (Mf). La flèche

Plus en détail

GLOSSAIRE DU BÉTON ARMÉ

GLOSSAIRE DU BÉTON ARMÉ GLOSSAIRE DU BÉTON ARMÉ Accessoires Articles, à l'exception des barres d'armature; par exemple, les supports de barre. Adhérence Force de liaison entre l'acier d'armature et le béton. Armature en cisaillement

Plus en détail

LE TOIT. Les formes de toits

LE TOIT. Les formes de toits Les formes de toits Le toit ou la toiture : ensemble des parois inclinées et/ou horizontales (dans le cas d une toiture-terrasse) qui couvrent une construction. Le toit comprend les éléments qui composent

Plus en détail

MACONNERIE/GROS OEUVRE

MACONNERIE/GROS OEUVRE GIDE AVANT METRE MACONNERIE/GROS OEVRE MET 2 ORDRE D EXECTION Infrastructure Maçonnerie soubassement : murs, poteaux, poutres, chaînages, enduit d étanchéité, escaliers Maçonnerie superstructure : Dallage

Plus en détail

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 L objectif est de préserver l intégrité des caractéristiques architecturales de la typologie maison cité-jardin qui se trouve dans les secteurs de la phase 1. La

Plus en détail

Règlement Glossaire GLOSSAIRE. Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133

Règlement Glossaire GLOSSAIRE. Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133 GLOSSAIRE Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133 Abri de jardin Accès Alignement Alignement spécifique Annexe Attique Baie Bardage Bateau d'accès Chien assis Coefficient d occupation du

Plus en détail

Lecture de plan bâtiment. Mai 2010

Lecture de plan bâtiment. Mai 2010 Lecture de plan bâtiment Mai 2010 Représentation des volumes Du volume au plan... Plusieurs vues sont nécessaires pour comprendre et représenter une construction! Introduction La lecture de plan de bâtiment,

Plus en détail

21.1 NORMES GÉNÉRALES ET DISPOSITIONS INTERPRÉTATIVES. 21.1.2 Classification fonctionnelle des bâtiments d'intérêt patrimonial par type et sous-type

21.1 NORMES GÉNÉRALES ET DISPOSITIONS INTERPRÉTATIVES. 21.1.2 Classification fonctionnelle des bâtiments d'intérêt patrimonial par type et sous-type CHAPITRE 21 DISPOSITIONS VISANT LA PROTECTION DES BÂTIMENTS D'INTÉRÊT PATRIMONIAL 21.1 NORMES GÉNÉRALES ET DISPOSITIONS INTERPRÉTATIVES 21.1.1 Champ d'application Les dispositions de la présente section

Plus en détail

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 57 P.2.0.8 Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont

Plus en détail

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier Les mots de l escalier L escalier :ouvrage constitué d une suite régulière de plans horizontaux (marches et paliers) permettant, dans une construction, de passer à pied d un étage à un autre. L emmarchement

Plus en détail

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle!

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! Dalles alvéolées en béton précontraint Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! 1. Généralités Les planchers en béton, appelés hourdis, sont aujourd hui devenus des

Plus en détail

5 ème. L Art roman DOSSIER TECHNIQUE. Habitat & Ouvrages

5 ème. L Art roman DOSSIER TECHNIQUE. Habitat & Ouvrages DOSSIER TECHNIQUE L Art roman 5 ème Habitat & Ouvrages En histoire de l art, l art roman est la période qui s étend du début du X ème siècle jusqu à la seconde moitié du XII ème siècle, entre l art préroman

Plus en détail

GÉOTECHNIQUE ET CATHÉDRALES

GÉOTECHNIQUE ET CATHÉDRALES Jean-Pierre MAGNAN - IFSTTAR Page 1 PRÉAMBULE La géotechnique a toujours été la partie cachée de la construction. Il n y a nulle trace des fondations dans les représentations de ponts, de maisons, de monuments

Plus en détail

CONFIGURATION TYPIQUE D UN SYSTÈME (EIFS)

CONFIGURATION TYPIQUE D UN SYSTÈME (EIFS) CONFIGURATION TYPIQUE D UN SYSTÈME (EIFS) Structure d acier ou de bois 1-a Structure d acier ou de bois Le système peut être fixé avec des attaches mécaniques (tel qu illustré) ou avec un adhésif (tel

Plus en détail

COMPOSITION D UN MONUMENT FUNÉRAIRE. est faite pour durer. Terminologie générale

COMPOSITION D UN MONUMENT FUNÉRAIRE. est faite pour durer. Terminologie générale COMPOSITION D UN MONUMENT FUNÉRAIRE La pierre naturelle est faite pour durer au-delà des hommes Terminologie générale AVERTISSEMENTS Les illustrations présentées dans ce document le sont uniquement à titre

Plus en détail

DESSINS D ARCHITECTURE

DESSINS D ARCHITECTURE Les dessins d architecture Page 1 DESSINS D ARCHITECTURE Objectifs : - Connaitre à partir d une application les différents plans réalisés dans le domaine de la construction, et plus particulièrement les

Plus en détail

Pathologie des constructions

Pathologie des constructions CENTRE UNIVERSITAIRE D AIN-TEMOUCHENT BP N 284 RP AIN-TEMOUCHENT, 46000- ALGERIE Institut des Sciences et de la technologie Département des Sciences fondamentales, appliquées et de la technologie Pathologie

Plus en détail

Architecture et cultures constructives

Architecture et cultures constructives Architecture et cultures constructives Exercice court de projet : Faire le plus avec le moins Ce projet est un manifeste des possibilités offertes par la terre comme matériau de construction dans le cadre

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES

2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES 2.4.1. DESCRIPTION 2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES RONVODAL fabrique 3 types de planchers en béton précontraint : - la dalle alvéolaire classique ou dalle RC utilisée en plancher et éventuellement

Plus en détail

Compétences-seuils et compétences à rencontrer

Compétences-seuils et compétences à rencontrer MINISTÈRE DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Service général des Affaires pédagogiques, de la Recherche en Pédagogie et du Pilotage de

Plus en détail

LOT 1 travaux de sécurisation et de consolidation

LOT 1 travaux de sécurisation et de consolidation LOT 1 travaux de sécurisation et de consolidation ARTICLE DÉSIGNATION DU POSTE Annexes remarques complémentaires Type de marché unité Tot. Part. Prix unitaire HTVA Prix total HTVA LOT 1 VOLET A ARCHITECTURE

Plus en détail

CHARPENTE - COUVERTURE

CHARPENTE - COUVERTURE CHARPENTE - COUVERTURE TERMINOLOGIE GÉNÉRALE TERMINOLOGIE GÉNÉRALE CHARPENTE COUVERTURE CHARPENTE - COUVERTURE TERMINOLOGIE : LES TOITURES... 1.Rampant (ou versant, ou long pan) 2.Longueur ou rampant 3.Projection

Plus en détail

C0nstruire une mais0n. Sommaire

C0nstruire une mais0n. Sommaire Sommaire Page 2 : Le terrain Page 3 : Les raccordements Page 4 : Les fondations Page 5 : La chape Page 6 : Les murs Page 8 : Les planchers Page 9 : Le toit Page 10 : La charpente Page 12 : Les tuiles C0nstruire

Plus en détail

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme.

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme. LES PLANCHERS Introduction - Charges supportées par les planchers -Poids propre -Revêtement -Cloisons -Exploitation Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le

Plus en détail

PATHOLOGIE DES CONSTRUCTIONS

PATHOLOGIE DES CONSTRUCTIONS UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL PATHOLOGIE DES CONSTRUCTIONS GCL 566 Responsable: Dr. GHOMARI Fouad 1 Chap. 6. PATHOLOGIE DES MACONNERIES. 6.1.

Plus en détail

CAHIER DE PRECONISATIONS

CAHIER DE PRECONISATIONS CAHIER DE PRECONISATIONS Le caractère du centre ancien de Caudiès-de- Fenouillèdes ainsi que celui des extensions du 19 ème siècle sont à préserver au titre d un patrimoine commun à transmettre aux générations

Plus en détail

LES MURS ET LES FONDATIONS

LES MURS ET LES FONDATIONS LES MURS ET LES FONDATIONS Les éléments de construction fig. 3.1 bloc creux en béton de granulats fig. 3.2 bloc d angle fig. 3.3 mise en place des blocs d'angle fig. 3.4 bloc chaînage fig. 3.4 bloc chaînage

Plus en détail

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2 CHAPITRE OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2.1. CAS GÉNÉRAL L installation d un garde-corps est obligatoire lorsque la hauteur de chute comptée à partir de la zone de stationnement normal (ZSN)

Plus en détail

LES MATÉRIAUX EN PIERRE SÈCHE À L ÉPIRE

LES MATÉRIAUX EN PIERRE SÈCHE À L ÉPIRE LES MATÉRIAUX EN PIERRE SÈCHE À L ÉPIRE Nom commun Pierre blanche MATIÈRE PREMIÈRE (matériau) Calcaire Type de matériau de construction : Pierre de revêtement des sols Epire, Albanie Pierre de faible épaisseur

Plus en détail

Tekla Structures Guide de référence des composants en béton. Version du produit 21.0 mars 2015. 2015 Tekla Corporation

Tekla Structures Guide de référence des composants en béton. Version du produit 21.0 mars 2015. 2015 Tekla Corporation Tekla Structures Guide de référence des composants en béton Version du produit 21.0 mars 2015 2015 Tekla Corporation Table des matières 1 Composants en béton... 9 1.1 Composants d appui...9 Assise (75)...10

Plus en détail

oau pied MUR Construction, diagnostic, interventions Jean Coignet architecte urbaniste Laurent Coignet urbaniste

oau pied MUR Construction, diagnostic, interventions Jean Coignet architecte urbaniste Laurent Coignet urbaniste oau pied du MUR La maison ancienne Construction, diagnostic, interventions Jean Coignet architecte urbaniste Laurent Coignet urbaniste Groupe Eyrolles, 2003-2006 Groupe Eyrolles, 2012, pour la nouvelle

Plus en détail

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS Les terrassements Le terrassement : désigne l ensemble des opérations de mise en forme d un terrain liées à l édification d une construction (nivellement du sol, fouille pour l exécution des fondations,

Plus en détail

1. Typologies structurelles: matériaux et éléments

1. Typologies structurelles: matériaux et éléments SÉMINAIRE REHABIMED REHABILITATION ET ACTION SOCIALE Diagnostique et traitement des pathologies structurelles du bâtiments César Díaz Gómez Dr. Architecte Universitat Politècnica de Catalunya 1. Typologies

Plus en détail

4 - Dessins de fondations

4 - Dessins de fondations 1 ère STI Génie Civil Dessins de bâtiment 4-Dessins de fondations 4 - Dessins de fondations Les dessins de fondations précisent la forme et la disposition des ouvrages enterrés supportant la construction

Plus en détail

L OSSATURE METALLIQUE

L OSSATURE METALLIQUE Communauté d Agglomération Saint Etienne Métropole ZENITH SAINT ETIENNE L OSSATURE METALLIQUE Le 21 mai 2008 Joseph NOC L ossature métallique du ZENITH de SAINT ETIENNE a été créée en 4 parties différentes

Plus en détail

Réalisation d une maquette

Réalisation d une maquette Dossier HABITAT - Réaliser l objet technique d une maquette 2010-2011 La réalisation d une maquette Situation de départ : Nous devons,à travers une exposition, présenter notre maison témoin au personnel

Plus en détail

Formations courtes et modulaires

Formations courtes et modulaires Noria et Compagnie Centre de formation professionnelle à l'éco-construction n 7 rue de la Vilaine 44460 St Nicolas de Redon www.noria-cie.com Coordinateur : Samuel Dugelay 06 30 41 33 21 / makjo@makjo.com

Plus en détail

générale à la mise en œuvre Introduction générale à la mise en œuvre

générale à la mise en œuvre Introduction générale à la mise en œuvre Béton cellulaire Ytong Béton cellulaire Ytong Introduction générale à la mise en œuvre Remarque : Ces données ont été publiées par. Nous donnons des conseils et informations au mieux de nos connaissances

Plus en détail

Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC) Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES

Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC) Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES (MTPTC) Validation Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES où peut-on construire une maison? 2 NON NON NON ne pas construire sous une falaise ne pas construire

Plus en détail

ESCALIERS. passer des dénivellations supérieures à 7%

ESCALIERS. passer des dénivellations supérieures à 7% ESCALIERS passer des dénivellations supérieures à 7% 2 définitions essentielles : Contremarche et giron Le rapport H/G donne la pente d une volée de marches ex : 16 cm / 32 cm = 50% Emmarchement, emprise,

Plus en détail

LA VERRERIE DE TRINQUETAILLE :

LA VERRERIE DE TRINQUETAILLE : LA VERRERIE DE TRINQUETAILLE : ETAT DE CONSERVATION 1- Situation Vue aérienne de l'est du quartier de Trinquetaille avec localisation du site L'ancienne verrerie est inscrite dans un enclos irrégulier

Plus en détail

Murs poutres & planchers

Murs poutres & planchers Murs poutres & planchers Henri RENAUD Deuxième édition Groupe Eyrolles, 2002, 2005, ISBN 2-212-11661-6 8. Structure porteuse : murs, planchers, charpente Eléments porteurs ou de liaisons qui contribuent

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

inventaire topographique établi en 1986 par Poinsot Gilbert

inventaire topographique établi en 1986 par Poinsot Gilbert Commune : Rosheim 67 (aire d étude : Rosheim) Référence : IA00075663 Adresse : Lion (rue du) 20 Titre de l œuvre : Entrepôt commercial, caves Hubster Cartographie : Lambertl ; 0979120 ; 1101450 Cadastre

Plus en détail

Cours 2. La structure porteuse d un bâtiment. 1 - Les fondations. 2 - Les porteurs verticaux. 3 - Les porteurs horizontaux

Cours 2. La structure porteuse d un bâtiment. 1 - Les fondations. 2 - Les porteurs verticaux. 3 - Les porteurs horizontaux La structure porteuse d un bâtiment 1 - Les fondations 2 - Les porteurs verticaux 3 - Les porteurs horizontaux 1) Les Fondations 1-1) Fonctions, définitions Les fondations d un ouvrage sont les éléments

Plus en détail

Maison dite château des Prés-Mignons ou villa Bellejouanne

Maison dite château des Prés-Mignons ou villa Bellejouanne Maison dite château des Prés-Mignons ou villa Bellejouanne 123 rue Blaise Pascal Poitiers Dossier IA86007075 réalisé en 2009 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine

Plus en détail

Une vaste tente céleste sur Berlin

Une vaste tente céleste sur Berlin Stade Olympique de Berlin Une vaste tente céleste sur Berlin Maître de l ouvrage Land de Berlin, représenté par l Administration du Sénat pour le développement urbain Architectes gmp architectes : von

Plus en détail

ACADÉMIE BOURGET 094 / 094 1914 G. A. Monette Université Concordia, Maîtrise en Beaux-Arts 1230, rue de la Montagne Montréal, H3G 1Z2 (514) 848-4608

ACADÉMIE BOURGET 094 / 094 1914 G. A. Monette Université Concordia, Maîtrise en Beaux-Arts 1230, rue de la Montagne Montréal, H3G 1Z2 (514) 848-4608 A IDENTIFICATION 1. APPELLATION actuelle IGNACE-BOURGET Autre(s) appellation(s) ACADÉMIE BOURGET 2. No. dossier 13 3. No. réf. Archives CSDM 094 / 094 4. ANNÉE de construction 1914 5. ARCHITECTE concepteur

Plus en détail

LEXIQUE VISUEL OWEN HOPKINS

LEXIQUE VISUEL OWEN HOPKINS LEXIQUE VISUEL OWEN HOPKINS Fondamentalement, tout bâtiment est une structure conçue pour enclore un espace. Le fait même de construire un édifice, si modeste soit-il, crée un espace intérieur, séparé

Plus en détail

Dominicains (rue des) 9, 11 M aison de vigneron. Lambert2 ; 0964540 ; 2334470 1963 5 90. inventaire fondamental établi en 1965 par

Dominicains (rue des) 9, 11 M aison de vigneron. Lambert2 ; 0964540 ; 2334470 1963 5 90. inventaire fondamental établi en 1965 par Commune Guebwiller 6 8 (aire d étude : Guebwiller) Référence : IA00054860 Adresse : Titre de l œuvre : Dominicains (rue des) 9, 11 M aison de vigneron Cartographie : Cadastre : Dossier : Inventaire général

Plus en détail

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015 RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 Sommaire Données générales et contraintes Caractéristiques de l'ouvrage Les études de projet Quelques photos du chantier 2 Données générales et contraintes

Plus en détail

Un projet de construction est une maison individuelle, un bâtiment administratif, un immeuble, une rénovation,

Un projet de construction est une maison individuelle, un bâtiment administratif, un immeuble, une rénovation, SYNTHESE PLANS DE BATIMENTS Feuille 1/12 I. INTRODUCTION Un projet de construction est une maison individuelle, un bâtiment administratif, un immeuble, une rénovation, une usine, un bâtiment agricole ou

Plus en détail

PROTECTION PARASISMIQUE

PROTECTION PARASISMIQUE POUR SE PRÉMUNIR CONTRE LE RISQUE SISMIQUE En cas de séisme, 90 % des pertes en vie humaines sont dues à l effondrement des constructions. La prévention constitue le meilleur moyen de se prémunir contre

Plus en détail

BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON

BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON c e s t é l é m e n T E R R E Savoir-faire et innovation SOMMAIRE B RIQUES DE STRUCTURE Réglementation Briques C Briques C à barrettes 3 ACCESSOIRES DES BRIQUES DE STRUCTURE

Plus en détail

SEZANNE EGLISE SAINT-DENIS

SEZANNE EGLISE SAINT-DENIS SEZANNE EGLISE SAINT-DENIS CONSOLIDATION DES VOÛTES PATRIMOINE Longueur : 34m Largeur : 23m hors oeuvre. En oeuvre, nef centrale : 4,95m, bas-côté Nord : 4,50m avec la chapelle de 1,94m, bas-côté Sud :

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

Eglise romane / église gothique

Eglise romane / église gothique OUTIL D EXPLOITATION 1. L ABBAYE DU THORONET : UNE ARCHITECTURE ROMANE C est en 1160 qu est fondée l abbaye du Thoronet. Les moines choisissent de s installer à l écart du monde, dans un vallon où ils

Plus en détail

EMPRISE AU SOL CALCUL DE L OCCUPATION AU SOL DE LA CONSTRUCTION QUELS SONT LES ELEMENTS DE SURPLOMB OU DE DEBORD A PRENDRE EN COMPTE?

EMPRISE AU SOL CALCUL DE L OCCUPATION AU SOL DE LA CONSTRUCTION QUELS SONT LES ELEMENTS DE SURPLOMB OU DE DEBORD A PRENDRE EN COMPTE? EMPRISE AU SOL L'emprise au sol correspond à l aire formée par : - l occupation au sol de la construction, - les éléments d architecture en saillie de l ouvrage : avancées en façade, loggias, coursives,

Plus en détail

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'azur - Inventaire général

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'azur - Inventaire général entrepôts agricoles Dossier IA04000610 réalisé en 2006 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Provence-Alpes-Côte d'azur - Inventaire général Laurent Alexeï Désignation Dénominations Aires d'études Localisations

Plus en détail

TYPOLOGIE DE L AGGLOMERATION GRENOBLOISE

TYPOLOGIE DE L AGGLOMERATION GRENOBLOISE PROGRAMME THEMATIQUES PRIORITAIRES REGION RHONE-ALPES THEMATIQUE DEVELOPPEMENT DURABLE EVALUATION DE LA VULNERABILITE SISMIQUE A L ECHELLE D UNE VILLE RHONE-ALPINE APPLICATION A GRENOBLE réf : 03 104687

Plus en détail

L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs

L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs Opération de mise en valeur des façades 1 L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs Sommaire Les immeubles ci-après présentés, sont donnés

Plus en détail

LA MAISON DE BOURG. Les bourgs du Parc naturel ont. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs

LA MAISON DE BOURG. Les bourgs du Parc naturel ont. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs LA MAISON DE BOURG Un bourg est un gros village dense généralement situé à un carrefour de voies principales. La maison de bourg appartient à cet ensemble de maisons accolées et groupées le long des rues

Plus en détail

Récapitulation: Date de construction 1980 / conjointement avec A&S Écoles construites en 1980 et avant = feront partie de l évaluation.

Récapitulation: Date de construction 1980 / conjointement avec A&S Écoles construites en 1980 et avant = feront partie de l évaluation. Décembre 2011 Récapitulation: Moncton High Moncton / Roland Pépin - Campbellton Fermeture de deux écoles, qui a nécessité le transfert des élèves et des employés questionnement de la population. 3 février

Plus en détail

Venerque Eglise Saint-Pierre

Venerque Eglise Saint-Pierre Venerque Eglise Saint-Pierre Observations faites à l occasion d un nettoyage partiel sur l extrados de la voûte de l abside Mars 2010 Diane Joy Maurice Scellès Service de la connaissance du patrimoine

Plus en détail

PROTOCOLE Enveloppe du bâtiment

PROTOCOLE Enveloppe du bâtiment CERTIFICAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE POUR LES HABITATIONS INDIVIDUELLES PROTOCOLE Enveloppe du bâtiment Partie III : Méthode de détermination et de mesure des superficies de déperdition Table des matières

Plus en détail

La maison dite Le Pigeonnier

La maison dite Le Pigeonnier Patrimoine architectural CONSEIL GÉNÉRAL DU LOT Inventaire de l architecture médiévale du Lot SAINT- PIERRE-TOIRAC La maison dite Le Pigeonnier Étude monumentale GILLES SÉRAPHIN - MARS 2008 SAINT-PIERRE-TOIRAC

Plus en détail

Protection / Statut juridique. Notes, accessibilité, personnes ressources. Restaurations. Documentation. Renseignements fiche

Protection / Statut juridique. Notes, accessibilité, personnes ressources. Restaurations. Documentation. Renseignements fiche Nom : Maison H rue de l'égalité Typologie architecturale secondaire : Dénomination : édifice domestique / maison Dénomination secondaire : Typologie régionale : Localisation Canton : Bourg de Péage / Pays

Plus en détail

NANTES - LES COMBLEMENTS LE DETOURNEMENT DE L ERDRE SOUS LES COURS : LA CONSTRUCTION DU TUNNEL

NANTES - LES COMBLEMENTS LE DETOURNEMENT DE L ERDRE SOUS LES COURS : LA CONSTRUCTION DU TUNNEL LE DETOURNEMENT DE L ERDRE SOUS LES COURS : LA CONSTRUCTION DU TUNNEL Archives municipales de Nantes 1) Les 2 extrémités du tunnel ont-elles la même forme?... 2) Quelle est la forme de chacune d elles?

Plus en détail

Double mur: détails de construction

Double mur: détails de construction Les détails de construction présentés ci-après montrent comment le mur composé s associe aux ouvrages contigus. Il s agit évidemment d un choix d exemples pris parmi les innombrables combinaisons possibles.

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Château de la Bertholière

Château de la Bertholière Château de la Bertholière la Bertholière La Bussière Dossier IA00045772 réalisé en 2012 Copyrights Copyrights (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel Auteurs Ourry Yann Désignation

Plus en détail

LES COUPES VERTICALES

LES COUPES VERTICALES LES COUPES VERTICALES 1- GENERALITES : La coupe verticale est effectuée sur la totalité de la construction. Elle peut être droite ou brisée à plans parallèles. Le repérage de la coupe doit figurer sur

Plus en détail

ETAT DES LIEUX RAPPEL DE L ETAT DES LIEUX EFFECTUE EN JANVIER 1993

ETAT DES LIEUX RAPPEL DE L ETAT DES LIEUX EFFECTUE EN JANVIER 1993 ETAT DES LIEUX RAPPEL DE L ETAT DES LIEUX EFFECTUE EN JANVIER 1993 1 ETAT DES LIEUX AU PRINTEMPS 2010 Végétation Souche effondrée Végétation Parties hautes des murs effondrées Cheminées effondrées Ouverture

Plus en détail

INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES

INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES De façon non exhaustive, chaque dossier étant examiné de manière spécifique, les principaux critères de mise en œuvre sont ainsi définis : NETTOYAGE

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE 1 NOTICE DE POSE BLOCS A BANCHER «ISOLASUP SYSTEME» A) Préambule : 1) Le fabricant et l entrepreneur doivent rappeler aux architectes et aux Maîtres d ouvrages les spécificités

Plus en détail

Ouvrages en maçonnerie :

Ouvrages en maçonnerie : Club Ouvrages d Art du 5 février 2009 à Berre l'etang Ouvrages en maçonnerie : investigations préalables et recalculs Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr Sommaire

Plus en détail

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople Considérée comme la huitième merveille du monde, la Basilique Sainte-Sophie se trouve à Istanbul en Turquie. Elle a servi de basilique pendant 916 ans et de

Plus en détail