Perspectives sur les Politiques Voyages en Europe

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Perspectives sur les Politiques Voyages en Europe"

Transcription

1 Perspectives sur les Politiques Voyages en Europe Synthèse de l étude Réalisé par TRW Travel & Expense Management LLC

2 Synthèse de l étude Egencia, la Fondation NBTA et les consultants de TRW Travel and Expense Management, LLC, se sont associés pour mener une étude visant à expliquer comment les sociétés, en Europe et en Amérique du Nord, optimisent leurs déplacements grâce à la politique voyage, La première partie de cette étude présente les résultats européens d un questionnaire envoyé à 2856 personnes (1600 contacts NBTA / 1256 contacts Egencia). Au total, ce sont 383 personnes, issues de plus de 20 pays européens, qui ont répondu à cette enquête, soit un taux de réponse de 13,4%. La seconde partie de cette étude compare les résultats européens à ceux de la même étude, menée aux États-Unis et au Canada, en avril 2010, auprès de plus de 2000 sociétés Synthèse des résultats de l enquête européenne 1. Le suivi et l application de la politique voyage Dans le contexte actuel de crise, les entreprises européennes ont revu et mis à jour régulièrement leurs politiques voyage en réponse aux changements économiques. 87% ont récemment revu ou sont en train de revoir leur politique voyage. Parmi les entreprises ayant révisé leur politique voyage pendant la crise économique, 70% ont restreint l accès à la classe affaires. En Europe, 90% des sociétés ont une politique voyage. La politique voyage est perçue comme soit informative, soit obligatoire. Les voyageurs nonrespectueux de la politique font le plus souvent l objet de réprimandes verbales uniquement. 51 % des entreprises européennes l assimilent à des règles obligatoires, à la différence de simples lignes directrices. 20% des entreprises interrogées déclarent que le non-respect de la politique voyage dans leur entreprise n entraîne pas de sanctions. 64% indiquent que le non-respect de la politique voyage n entraîne qu un rappel à l ordre verbal. Seulement 14 % des entreprises indiquent que les voyageurs hors politique peuvent ne pas être remboursés pour tout ou partie de leurs dépenses. Seulement 2 % des entreprises sanctionnent sévèrement les voyageurs, allant même jusqu au licenciement. 2

3 2. La politique relative aux agences de voyages (TMC*) et outils de réservations en ligne (SBT**) Les entreprises européennes ont intégré la logique de consolidation des agences de voyage comme élément de base de ce secteur. 70% exigent que tous les déplacements soient réservés via une seule agence de voyages référencée. 17% exigent que les déplacements soient réservés via une des agences de voyages référencées. Les SBT sont bien intégrés dans les programmes de déplacements professionnels. 61% exigent que tout ou partie des voyages soient réservés en ligne. Néanmoins, 24% des sociétés interrogées n ont pas mis en place de SBT. 3. Les moyens de paiement De manière générale, les entreprises européennes paient directement (sur factures ou via cartes logées) les billets d avion. Les dépenses autres qu aériennes, sont payées grâce aux cartes corporate ou personnelles des collaborateurs. 69% des entreprises interrogées paient les billets d avion par cartes logées et 26% reçoivent directement les factures adressées par leur agence de voyages. 4. La classe de transport autorisée et la politique de fournisseurs privilégiés Les entreprises européennes optent pour une politique mixte quand il s agit de la classe de service ; certaines d entre elles permettent la réservation en classe affaires, notamment pour les vols longcourrier, ayant pour destination l Asie, l Amérique du Sud, le Moyen-Orient ou l Amérique du Nord. La mise en place d une politique de fournisseurs privilégiés pour l aérien et l hôtel est un levier d économie incontournable ; cette stratégie se révèle efficace notamment chez les grands comptes. Seulement 8% des entreprises autorisent la réservation en First Class, en avion, dans leur politique voyage. En revanche, 54% autorisent la réservation en Business Class. Seulement 6% autorisent la réservation en Business Class pour des vols au sein de l Europe. Environ 51% des entreprises dépensant 10 M ou plus autorisent la réservation en classe affaires sur certains trajets. Concernant le train, environ 41% autorisent la réservation en 1re classe. 69% exigent la réservation en 2nde classe. 52% des entreprises interrogées exigent que les voyageurs réservent des billets non remboursables s ils sont proposés. *TMC (Travel Management Company) : Agence de Voyage **SBT (Self Booking Tool) : outil de réservation en ligne 3

4 Moins de la moitié des entreprises européennes ayant répondu intègrent d autres éléments de la politique voyage pour définir la notion de tarif recommandé. En moyenne, 43% exigent que leurs collaborateurs acceptent de voyager sur un vol décollant dans un laps de temps proche de leur heure de départ souhaitée (créneau de départ). Une flexibilité horaire de 2 heures est généralement demandée. Parmi les 20% exigeant que leurs collaborateurs optent pour un vol avec escale, quand cela est disponible : 21% ne le demandent que si le temps de vol supplémentaire ne dépasse pas les deux heures. 28% ne le demandent que si l escale permet d économiser au moins 100. Cependant, 20% l exigent si l escale réduit le prix du billet, quel que soit le montant économisé. Les aéroports alternatifs (comme à Londres où il y en a plusieurs) ne sont pas un levier d économie majeur. Cela est principalement dû au nombre de destinations limitées depuis ces aéroports. Seulement 17 % des entreprises indiquent l utilisation d aéroports alternatifs dans leur politique. 5. Les notions de tarif le plus bas (ou Best Buy*) et tarif recommandé Un grand nombre d entreprises européennes exigent que leurs voyageurs optent pour le tarif le plus bas (ou Best Buy*) plutôt que d intégrer le schéma plus complexe de tarif recommandé**. Comparées aux entreprises qui dépensent moins de 1 M, les sociétés ayant un budget voyage de 10 M ou plus sont davantage susceptibles de bénéficier de tarifs négociés et d exiger que leurs collaborateurs réservent auprès de leurs fournisseurs privilégiés, surtout si leurs tarifs sont les plus bas du marché. 56% des personnes interrogées exigent que leurs collaborateurs réservent auprès des companies low-cost quand cela est possible et qu elles proposent les tarifs les plus bas pour le vol recherché. 28% des personnes interrogées exigent que leurs collaborateurs réservent par les compagnies aériennes privilégiées quand cela est possible, et 32% exigent que les voyageurs réservent auprès de la compagnie préférée quand elle offre le tarif le plus bas (le nombre total d entreprises exigeant de passer par le fournisseur privilégié en cas de tarif le plus bas est de 60%). Peu d entreprises (29%) exigent que leurs collaborateurs réservent leurs chambres d hôtel auprès des fournisseurs privilégiés, alors que 60% l imposent pour les compagnies aériennes et 57% pour les loueurs de voitures. La réservation auprès des hôtels privilégiés est un service plus difficile à standardiser ou à exiger car beaucoup de données font varier le choix optimal pour chaque voyage. En comparaison, les locations de voitures sont l un des services les plus faciles à standardiser (par exemple, les voitures de catégorie B, avec boîte automatique, sont disponibles dans l ensemble des destinations de voyages d affaires). *Best Buy : tarif le plus bas (sur l offre Egencia) **Tarif recommandé : tarif intégrant différents éléments (négociations auprès des compagnies préférées, créneau de départ, etc.) 4

5 6. Les bonnes pratiques Bien que l achat anticipé de billet d avion soit une source non négligeable d économies, les voyageurs ne savent pas toujours quand ils vont avoir besoin de se déplacer. Ainsi, la plupart des entreprises interrogées «encouragent» via leur politique voyages l achat anticipé, plus qu elles ne l exigent. 71% exigent systématiquement une approbation préalable au voyage pour tous les déplacements. Les sociétés qui ne requièrent cet accord que dans certains cas, le font plus pour des vols longcourrier et coûteux, que pour des raisons de niveau hiérarchique du voyageur. 62% ont répondu que leurs entreprises ont mis en place un plan d urgence pour localiser et venir en aide à leurs voyageurs en cas de crise. 7. Le reporting Bien que la plupart des agences de voyages puissent fournir des reporting post-déplacements indiquant les collaborateurs qui n optent pas pour les tarifs les plus bas ou qui ne choisissent pas le partenaire privilégié, seulement 67% des sociétés interrogées les reçoivent. Les reportings portant sur la non-sélection du tarif le plus bas sont les plus fréquents, comparés aux rapports traitant des partenaires privilégiés. 84% des sociétés interrogées ont leurs Travel Managers qui reçoivent des rapports postdéplacements sur toutes les exceptions faites à la politique voyages. Seulement 36% d entre eux les communiquent aux cadres dirigeants. 8. La gestion stratégique des séminaires La gestion de façon stratégique des séminaires n est pas encore largement pratiquée en Europe. Seulement 24% des politiques voyage abordent la question des séminaires et des voyages de groupe. Seulement 14% définissent leurs séminaires soit par nombre anticipé de participants ou par budget estimé. Seuls 10% exigent que l enregistrement de séminaires soit centralisé. Seulement 6% imposent que tous les contrats de séminaire soient validés par un avocat ou un expert au niveau central. Les différences et les similitudes entre les zones Europe et Amérique du Nord Similitudes Les facteurs culturels, historiques, géographiques, de même que les particularités liées au secteur d activité, peuvent avoir des conséquences sur le contenu et l élaboration de la politique voyage. Cependant, la comparaison entre les deux études met en avant des similitudes frappantes entre 5

6 les politiques voyages européennes et nord-américaines, notamment pour tout ce qui a trait aux problématiques récurrentes dans la gestion des voyages d affaires et aux réservations. Les entreprises européennes interrogées (51%) ont davantage tendance à considérer la politique voyage comme une obligation, plus que comme de simples lignes directrices, contrairement aux sociétés nord-américaines. Dans les deux zones, plus de 60% des personnes interrogées déclarent ne subir que de très faibles conséquences suite au non-respect de la politique voyage, la sanction par le supérieur hiérarchique étant la plus répandue. 87% des Européens et 84% des Nord-Américains ont mis à jour leur politique voyage ou sont en train de le faire. 70% des Européens et 67% des Nord-Américains qui ont ré-examiné leur politique au cours des deux dernières années ont restreint l accès à la classe affaires. 86% des Américains, et 87% des Européens imposent à leurs voyageurs de réserver avec une ou plusieurs TMC référencés. Dans les deux zones, plus de 90% des sociétés interrogées possédant les budgets voyages importants regroupent leurs TMC grâce à la politique voyage. La réservation en ligne est bien implantée dans les deux régions. En Amérique du Nord, 66% des entreprises interrogées imposent à leurs voyageurs de réserver une partie ou la totalité de leurs voyages via le SBT retenu par la société contre 61% en Europe. Un pourcentage similaire d entreprises européennes et américaines autorisent la Business Class lors de trajets en avion. Entre 40 et 50% autorisent la Business Class sur les vols intercontinentaux. Seulement 6% des entreprises européennes, et seulement 10% des sociétés américaines autorisent la classe affaires sur les vols nationaux. Un pourcentage similaire d entreprises européennes et américaines imposent à leurs voyageurs de réserver auprès des fournisseurs privilégiés pour l avion, l hôtel et la voiture. 61% des sociétés américaines et 50% des entreprises européennes imposent à leurs voyageurs d accepter les vols sur les compagnies préférées lorsque cela est possible ou lorsqu elles proposent les tarifs les plus bas. 55% des entreprises américaines imposent ou encouragent leurs voyageurs à séjourner dans les hôtels préférés de la société ; ce pourcentage est le même pour les entreprises européennes. 71% des entreprises nord-américaines et 57% des entreprises européennes obligent les voyageurs à réserver auprès des loueurs de voitures privilégiés. 71% des entreprises européennes imposent l approbation avant le voyage pour une partie ou la totalité du voyage contre 58% en Amérique du Nord. 67% des sociétés européennes et 68% des entreprises nord-américaines reçoivent des reportings de leurs agences de voyages énumérant les manquements faits à la politique voyage. 6

7 Les irrégularités les plus courantes retracent le non-respect du tarif recommandé ou du tarif le plus bas par les voyageurs. 84% des sociétés européennes et 89% des entreprises nord-américaines envoient ces rapports uniquement aux Travel Managers. Les deux zones pourraient aborder la gestion des séminaires de façon plus efficace à travers leurs politiques voyages. Les différences Malgré le nombre important de points communs entre les politiques voyages des deux côtés de l Atlantique, des différences subsistent : 14% des entreprises européennes déclarent avoir implémenté un SBT sans pour autant imposer son utilisation contre 24% en Amérique du Nord. 24% des sociétés européennes indiquent ne pas avoir implémenté un SBT contre 10% des entreprises nord-américaines. En Amérique du Nord, l utilisation du tarif recommandé est plus largement répandue dans les politiques voyage qu en Europe 83% des Américains et 43% des Européens imposent un créneau de départ flexible. 58% des sociétés américaines et 20% des entreprises européennes imposent aux voyageurs d accepter les vols avec escale(s) qui sont conformes aux limites définies en termes d économies minimum à réaliser et de temps de correspondance maximal. 54% des sociétés nord-américaines contre 17% des entreprises européennes recommandent l extension des recherches de vols à des aéroports alternatifs, dans une même ville. 70% des entreprises nord-américaines contre 52% des sociétés européennes imposent l achat des billets à contraintes (non-remboursables ) lorsque qu ils sont disponibles. Les sociétés européennes exigent le plus souvent que leurs voyageurs acceptent le tarif le plus bas, plutôt que d intégrer le schéma plus complexe de tarif recommandé. Bien que l application de la politique du tarif le plus bas soit plus simple, ce choix offre aux voyageurs une plus grande latitude pour sélectionner leurs options d itinéraire, ce qui se révèle être moins efficace en matière de contrôle des coûts. La moitié des sociétés américaines interrogées imposent l utilisation des cartes de crédit corporate individuelles pour payer les billets d avion. L autre moitié a recours au paiement centralisé. En Europe, 69% des sociétés interrogées paient leurs billets d avion par carte logée. Les autres dépenses sont payées grâce aux cartes corporate ou personnelles des collaborateurs. 7

8 Conclusion Egencia France SAS Tour Franklin La Défense Terrasse Boieldieu Paris La Défense cedex Lorsqu elles sont confrontées aux mêmes problématiques et objectifs, il semble logique que les sociétés des deux côtés de l Atlantique en arrivent à des solutions semblables comme le démontre cette étude. Cette analogie est également justifiée par un contexte économique similaire pour le secteur du voyage d affaires ainsi que par la présence d objectifs stratégiques partagés par les deux zones. De plus, le nombre croissant d acheteurs globaux et la coordination opérée par les agences de voyages ont indéniablement contribué à la généralisation des meilleures pratiques et politiques. Les différences d utilisation d outils de réservation en ligne, de définition de la notion de tarif recommandé ou des moyens de paiements relèvent plus d un choix stratégique que d une gestion du voyage d affaires radicalement opposée. 110 North Royal Street, 4th Floor Alexandria, VA

POLITIQUE VOYAGES PROFESSIONNELS

POLITIQUE VOYAGES PROFESSIONNELS POLITIQUE VOYAGES PROFESSIONNELS CANON Europe, Moyen-Orient & Afrique Canon CBV PERIMETRE ET OBJET DE CETTE POLITIQUE 1.1 Établir des règles standard applicables aux déplacements de tous les collaborateurs

Plus en détail

EVP 2013 Baromètre Européen du Voyage d Affaires

EVP 2013 Baromètre Européen du Voyage d Affaires EVP 2013 Baromètre Européen du Voyage d Affaires Rappel de la méthodologie du Baromètre 2 567 entreprises interrogées + de 1 Md EUR de dépenses voyages 11 pays France Royaume-Uni Allemagne Italie Espagne

Plus en détail

- 1 - DIRECTION RESSOURCES HUMAINES ET QUALITE POLITIQUE VOYAGES

- 1 - DIRECTION RESSOURCES HUMAINES ET QUALITE POLITIQUE VOYAGES - 1 - DIRECTION RESSOURCES HUMAINES ET QUALITE POLITIQUE VOYAGES Avril 2011 Sommaire Remarques préliminaires Trouver l équilibre entre temps professionnel et temps personnel Voyager uniquement en cas de

Plus en détail

Implémentation d une solution voyages et notes de frais chez Leoni

Implémentation d une solution voyages et notes de frais chez Leoni Implémentation d une solution voyages et notes de frais chez Leoni A propos de Leoni Equipementier automobile de rang 1 -parmi les plus gros et les plus internationalisés-, Leoni est une société allemande

Plus en détail

La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises?

La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises? La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises? L industrie du transport aérien est connue pour la volatilité du prix des billets. Ce phénomène peut rendre

Plus en détail

Nous associons technologie et service pour vous guider dans l optimisation de votre budget voyages

Nous associons technologie et service pour vous guider dans l optimisation de votre budget voyages Lauréat des trophées du voyage d affaires 2006 pour «la meilleure conduite du changement»! Nous associons technologie et service pour vous guider dans l optimisation l de votre budget voyages Expertise

Plus en détail

Les tendances 2011 des secteurs aérien et hôtelier et du Travel Management dans le monde

Les tendances 2011 des secteurs aérien et hôtelier et du Travel Management dans le monde Les tendances 2011 des secteurs aérien et hôtelier et du Travel Management dans le monde Au premier trimestre 2011, les entreprises ont commencé à réinvestir dans le voyage d affaires tout en restant vigilantes

Plus en détail

I-RESERVATION ONLINE DEPUIS CHORUS-DT... 3

I-RESERVATION ONLINE DEPUIS CHORUS-DT... 3 Sommaire I-RESERVATION ONLINE DEPUIS CHORUS-DT... 3 Recherche Traveldoo... 6 Sélection des prestations... 7 Confirmation... 9 Finalisation de l OM Chorus-DT... 10 Processus de validation dans Chorus-DT...

Plus en détail

AirPlus Assurances. Comment s y retrouver dans la nébuleuse des assurances et assistances voyages. AIRPLUS. WHAT TRAVEL PAYMENT IS ALL ABOUT.

AirPlus Assurances. Comment s y retrouver dans la nébuleuse des assurances et assistances voyages. AIRPLUS. WHAT TRAVEL PAYMENT IS ALL ABOUT. AirPlus Assurances. Comment s y retrouver dans la nébuleuse des assurances et assistances voyages. AIRPLUS. WHAT TRAVEL PAYMENT IS ALL ABOUT. Contexte L attentat de Karachi survenu en 2002 a eu des conséquences

Plus en détail

HRS a présenté une étude complète sur l hôtellerie et le tourisme d affaires à l occasion du salon IFTM Top Resa!

HRS a présenté une étude complète sur l hôtellerie et le tourisme d affaires à l occasion du salon IFTM Top Resa! COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 27 septembre 2013 HRS a présenté une étude complète sur l hôtellerie et le tourisme d affaires à l occasion du salon IFTM Top Resa! HRS, leader mondial de la réservation

Plus en détail

DIRECTIVE 2600-013. Directive relative au remboursement des frais de déplacement TITRE :

DIRECTIVE 2600-013. Directive relative au remboursement des frais de déplacement TITRE : DIRECTIVE 2600-013 TITRE : APPROBATION : Comité de direction Résolution : CD-96-21-20 (1996-11-04) ENTRÉE EN VIGUEUR : 4 novembre 1996 MODIFICATION : Comité de direction Résolution : CD-99-26-8 (1999-12-20)

Plus en détail

Ligne directrice relative au remboursement des dépenses encourues par les bénévoles de l Ordre

Ligne directrice relative au remboursement des dépenses encourues par les bénévoles de l Ordre 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Ligne directrice relative au remboursement des dépenses encourues par les

Plus en détail

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR DOSSIER DE PRESSE LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR PROXIMITE, SERVICE, TECHNOLOGIE Contacts Presse : Sophie ORIVEL : 06 32 10 69 71 Julie SORIEUL : 06 32 14 53 37 presse@asvoyages.fr

Plus en détail

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise?

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1.1 - Quels passagers dans les aéroports français? Elisabeth Bouffard-Savary (Chef de Bureau Direction du Transport Aérien DGAC) Chaque acteur

Plus en détail

PROVOYAGES PRESENTATION DE L OUTIL DE RESERVATION EN LIGNE SELF BOOKING TOOL

PROVOYAGES PRESENTATION DE L OUTIL DE RESERVATION EN LIGNE SELF BOOKING TOOL PROVOYAGES PRESENTATION DE L OUTIL DE RESERVATION EN LIGNE SELF BOOKING TOOL SELECTOUR PROVOYAGES DEPARTEMENT AFFAIRES 66, ROUTE DE SARTROUVILLE - PARC LES ERABLES III 78230 LE PECQ S.A. au capital de

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières Agence de voyages

Cahier des clauses techniques particulières Agence de voyages Fourniture d un service d agence de voyages pour les transports aériens et ferroviaires et les prestations associées des personnes dont les frais de déplacements professionnels sont pris en charge par

Plus en détail

Programmes de cartes commerciales Visa pour les services professionnels. Prenez le contrôle. Économisez davantage. Gardez l équilibre.

Programmes de cartes commerciales Visa pour les services professionnels. Prenez le contrôle. Économisez davantage. Gardez l équilibre. Programmes de cartes pour les services professionnels Prenez le contrôle. Économisez davantage. Gardez l équilibre. Programmes de cartes pour les services professionnels professionnels : la gestion de

Plus en détail

TRAVEL MANAGEMENT SURVEY 2012 PRINCIPAUX RESULTATS. Profil du chargé de voyages en entreprise

TRAVEL MANAGEMENT SURVEY 2012 PRINCIPAUX RESULTATS. Profil du chargé de voyages en entreprise TRAVEL MANAGEMENT SURVEY 2012 PRINCIPAUX RESULTATS Profil du chargé de voyages en entreprise Par nombre d années d activités dans la gestion des voyages Plus de 15 ans 21% 25% 10-15 ans 17% 11% 5-10 ans

Plus en détail

DSG-DRH Juillet 2013. POLITIQUE VOYAGES & Notes de frais

DSG-DRH Juillet 2013. POLITIQUE VOYAGES & Notes de frais DSG-DRH Juillet 2013 POLITIQUE VOYAGES & Notes de frais Mise à jour juin 2013 DSG-DRH Juillet 2013 La présente note a pour objet d informer des règles en vigueur applicables aux Collaborateurs du Groupe

Plus en détail

Corporate Cards. Embarquement immédiat pour l Europe

Corporate Cards. Embarquement immédiat pour l Europe Corporate Cards Embarquement immédiat pour l Europe Oliver Lauterwein - Principle Cash Management Consultant ING Commercial Banking Paris, March 2015 Agenda 1 2 3 Le marché des Cartes en Europe: Panorama

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

Voyages & frais professionnels

Voyages & frais professionnels Voyages & frais professionnels Un gisement d'économie à ne pas ignorer, une satisfaction des équipes à reconquérir Bruno Sireyjol bruno.sireyjol@concur.com Emmanuel Vergé emmanuel.verge@concur.com Financium

Plus en détail

Séjour journalistes CHAMPIONNATS DU MONDE. Du 14 mars au 03 avril 2007. Du 21 mars au 03 avril 2007 MELBOURNE AUSTRALIE

Séjour journalistes CHAMPIONNATS DU MONDE. Du 14 mars au 03 avril 2007. Du 21 mars au 03 avril 2007 MELBOURNE AUSTRALIE Séjour journalistes Du 14 mars au 03 avril 2007 Du 21 mars au 03 avril 2007 VOL, TRANSFERT, ASSISTANCE Vol Paris-Melbourne avec escale Départ le 14 ou 21 mars (Emirates) Départ le 15 ou 22 (Singapore Airlines

Plus en détail

PG-10 DÉPENSES DU CONSEIL, DES COMITÉS ET D AUTRES BÉNÉVOLES

PG-10 DÉPENSES DU CONSEIL, DES COMITÉS ET D AUTRES BÉNÉVOLES PG-10 DÉPENSES DU CONSEIL, DES COMITÉS ET D AUTRES BÉNÉVOLES Type de politique : Processus de gouvernance Les membres du conseil et des comités, ainsi que d autres bénévoles, sont autorisés à engager des

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

Politique de remboursement pour la conférence annuelle du CATON Concernant les DÉPENSES DE VOYAGE DES PARTICIPANTS

Politique de remboursement pour la conférence annuelle du CATON Concernant les DÉPENSES DE VOYAGE DES PARTICIPANTS Politique de remboursement pour la conférence annuelle du CATON Concernant les DÉPENSES DE VOYAGE DES PARTICIPANTS Le CATON maintient son engagement à offrir des possibilités de perfectionnement professionnel

Plus en détail

Comment effectuer une réservation de train ou d avion en tant que voyageur?

Comment effectuer une réservation de train ou d avion en tant que voyageur? Comment effectuer une réservation de train ou d avion en tant que voyageur? 1/ Page d accueil Accès au portail Simbad page 2 2/ L outil de réservation en ligne Simbad page 2 3/ Comment effectuer une réservation

Plus en détail

Directives de la Direction. Directive de la Direction 1.26. Dépenses de service. Préambule

Directives de la Direction. Directive de la Direction 1.26. Dépenses de service. Préambule Directives de la Direction Directive de la Direction 1.26. Dépenses de service Préambule La Loi sur le personnel de l Etat de Vaud du 12 novembre 2001 s appliquant aux collaborateurs de l UNIL, de même

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Carte de crédit : 37% des Suisses détiennent deux cartes de crédit

Carte de crédit : 37% des Suisses détiennent deux cartes de crédit Carte de crédit : 37% des Suisses détiennent deux cartes de crédit En Suisse, la majorité des détenteurs de cartes de crédit utilise au moins une fois par semaine ce moyen de paiement. Comment les consommateurs

Plus en détail

PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS

PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS PRÉAMBULE La Fondation juge que les déplacements des membres de sa communauté sont nécessaires et souhaitables dans une optique de recherche, d apprentissage, de dissémination

Plus en détail

Le programme de la carte Visa Enterprise

Le programme de la carte Visa Enterprise Le programme de la carte Visa Enterprise LA CARTE VISA ENTREPRISE EST IDÉALE POUR LES ENTREPRISES AYANT : des ventes annuelles de plus de 10 millions de dollars plus de 50 employés des employés qui voyagent

Plus en détail

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT http://www.actuaires.ca/members/agreements/expense_claim_form_f.pdf Document 206024 1. Généralités L Institut encourage les présidents

Plus en détail

Politique voyages du Groupe Casino Responsable voyages - JC DOLMAIRE Mise à jour du 03 Juillet 2012 POLITIQUE VOYAGES

Politique voyages du Groupe Casino Responsable voyages - JC DOLMAIRE Mise à jour du 03 Juillet 2012 POLITIQUE VOYAGES Politique voyages du Groupe Casino Responsable voyages - JC DOLMAIRE Mise à jour du 03 Juillet 2012 POLITIQUE VOYAGES 1. INTRODUCTION 3 1.1. OBJECTIF 3 1.2. PERIMETRE 3 1.3. RESPONSABILITES 3 1.3.1. LES

Plus en détail

Qui sont, en 2008, les voyageurs d affaires? Étude menée en partenariat avec Voyages et Business

Qui sont, en 2008, les voyageurs d affaires? Étude menée en partenariat avec Voyages et Business Qui sont, en 2008, les voyageurs d affaires? Étude menée en partenariat avec Voyages et Business Des données sur l étude 2008 Fiche Technique Étude réalisée du 9 au 27 juillet sur un échantillon final

Plus en détail

Programme de la carte Visa Commerciale

Programme de la carte Visa Commerciale Programme de la carte Visa Commerciale LA CARTE VISA COMMERCIALE EST IDÉALE POUR LES ENTREPRISES AYANT : des ventes annuelles de plus de 10 millions de dollars plus de 50 employés des employés qui ont

Plus en détail

Amadeus Onliner pour entreprises

Amadeus Onliner pour entreprises Onliner pour Entrerprises Amadeus Onliner pour entreprises 20 ans déjà 20 ans qu Amadeus accompagne les acteurs du voyage et leur offre les outils technologiques les plus performants et les plus adaptés

Plus en détail

& comportements d achat. Voyageurs. En quoi le marketing à la performance influence-t-il le choix des consommateurs dans le secteur du tourisme?

& comportements d achat. Voyageurs. En quoi le marketing à la performance influence-t-il le choix des consommateurs dans le secteur du tourisme? Voyageurs & comportements d achat En quoi le marketing à la performance influence-t-il le choix des consommateurs dans le secteur du tourisme? tradedoubler.com Les Européens préfèrent choisir leurs hôtels,

Plus en détail

Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance

Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance Liberté, flexibilité, rapport qualité-prix Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance CONTENU 2 Introduction 2 La plus-value d un collaborateur free-lance 5 Conclusion Introduction En

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant.

Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant. Communiqué de presse 9 octobre 2012 bsw leading swiss agencies Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant. Les agences

Plus en détail

SOLUTIONS E-PROCUREMENT : PRIORITES ET LEVIERS D ACTION DES DIRECTIONS ACHATS

SOLUTIONS E-PROCUREMENT : PRIORITES ET LEVIERS D ACTION DES DIRECTIONS ACHATS SOLUTIONS E-PROCUREMENT : PRIORITES ET LEVIERS D ACTION DES DIRECTIONS ACHATS «L e-procurement est un outil au service de la stratégie achats des grandes entreprises. Automatiser intégralement le processus

Plus en détail

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS REGARDS CROISÉS DES ACTEURS DE LA GOUVERNANCE Administrateurs Présidents de conseil d administration/surveillance

Plus en détail

- des frais peuvent être facturés pour les bagages en soute.

- des frais peuvent être facturés pour les bagages en soute. Les fiches pratiques de la concurrence et de la consommation Voyager en avion Le Règlement européen n 261/2004 définit les droits des passagers aériens victimes d une annulation, d un retard ou d un surbooking.

Plus en détail

Manuel du tarif et de la facturation. 5. Tarif pour déplacements

Manuel du tarif et de la facturation. 5. Tarif pour déplacements Manuel du tarif et de la facturation 5. Tarif pour déplacements Aide juridique Ontario Titre : Manuel de tarif et de la facturation Auteur : Les services aux avocats et paiements Dernière mise à jour :

Plus en détail

Observatoire du voyage : Comment voyagent les Français en arrière saison?

Observatoire du voyage : Comment voyagent les Français en arrière saison? Communiqué de presse Paris, le 14 septembre 2010 Observatoire du voyage : Comment voyagent les Français en arrière saison? Liligo.com bénéficie d un regard privilégié sur les recherches et les comportements

Plus en détail

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS DE PAIEMENT DES ENTREPRISES RESULTATS DE LA 12 EME EDITION L Association Française des Credit Managers et Conseils présente la 12 ème édition de son enquête annuelle.

Plus en détail

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE OBSERVATOIRE ENQUÊTE ANALYSE ENTREPRISE CADRE EMPLOYéS PME ACTIVITé FORMATION EMPLOI CHEF D ENTREPRISE QUESTION SATISFACTION INTERROGATION SUJET DéVELOPPEMENT SENIOR VIE D ENTREPRISE évolution ACTIon FEMMES

Plus en détail

29 et 30 avril 2009 Hôtel ST James & Albany**** - Paris 1er. Moderniser la gestion complète des déplacements professionnels & des notes de frais

29 et 30 avril 2009 Hôtel ST James & Albany**** - Paris 1er. Moderniser la gestion complète des déplacements professionnels & des notes de frais 29 et 30 avril 2009 Hôtel ST James & Albany**** - Paris 1er Moderniser la gestion complète des déplacements professionnels & des notes de frais Ordres de mission, Self Booking Tools (SBT), achats de voyages,

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

Le remboursement des titres de transport par les employeurs en Ile-de-France

Le remboursement des titres de transport par les employeurs en Ile-de-France Le remboursement des titres de transport par les employeurs en Ile-de-France Jusqu en 2009, le code du travail stipulait qu en Ile de France, les employeurs publics et privés ont obligation de rembourser

Plus en détail

Votre guide Compte Carte Voyages d Affaires AIR FRANCE - AMERICAN EXPRESS

Votre guide Compte Carte Voyages d Affaires AIR FRANCE - AMERICAN EXPRESS Votre guide Compte Carte Voyages d Affaires AIR FRANCE - AMERICAN EXPRESS AMERICAN EXPRESS CARTE - FRANCE Société Anonyme au capital de 77.873.000 Euros. Siège social : 4, rue Louis Blériot 92561 Rueil-Malmaison

Plus en détail

Récapitulatif: Du 30 Mars au 10 Avril 2015. Rapports de l OICV sur les plans de continuité d activité.

Récapitulatif: Du 30 Mars au 10 Avril 2015. Rapports de l OICV sur les plans de continuité d activité. Du 30 Mars au 10 Avril 2015 Récapitulatif: Rapports de l OICV sur les plans de continuité d activité. Mise à jour de la liste des Contreparties Centrales autorisées en Europe. Lancement d un projet conjoint

Plus en détail

Règles d'autorisation et de remboursement des frais de voyage et de représentation

Règles d'autorisation et de remboursement des frais de voyage et de représentation Règles d'autorisation et de remboursement des frais de voyage et de représentation Mise à jour le : 29 mai 2006 Table des matières 1. Portée... 1 2. Entrée en vigueur... 1 3. Dispositions générales...

Plus en détail

DATE D'ENTRÉE EN VIGUEUR : 2013-12-27 TARIF INTERNATIONAL RÈGLE AC : 0090

DATE D'ENTRÉE EN VIGUEUR : 2013-12-27 TARIF INTERNATIONAL RÈGLE AC : 0090 DATE D'ENTRÉE EN VIGUEUR : 2013-12-27 TARIF INTERNATIONAL RÈGLE AC : 0090 TITRE/APPLICATION 70 REFUS D EMBARQUEMENT A) LORSQUE AIR CANADA EST DANS L IMPOSSIBILITÉ DE FOURNIR DES PLACES ANTÉRIEUREMENT CONFIRMÉES

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE Janvier 2012 Créateur de performance économique 1 Sommaire CONTEXTE page 3 OPPORTUNITES page 4 METHODOLOGIE page 6 COMPETENCES page 7 TEMOIGNAGES page 8 A PROPOS

Plus en détail

Cahier des charges. Prestations Agence de voyage

Cahier des charges. Prestations Agence de voyage Cahier des charges Prestations Agence de voyage 1 1. Préambule... 3 2. Contractants... 3 2.1. Pour l AUF... 3 2.2. Pour le candidat... 3 3. Objet du contrat... 3 4. Durée du contrat... 3 5. Définition

Plus en détail

Crise de la dette et volatilité des marchés boursiers. L'appréciation des Conseillers en Gestion de Patrimoine Indépendants

Crise de la dette et volatilité des marchés boursiers. L'appréciation des Conseillers en Gestion de Patrimoine Indépendants Gestion de patrimoine Les conseillers indépendants Crise de la dette et volatilité des marchés boursiers. L'appréciation des Conseillers en Gestion de Patrimoine Indépendants Enquête réalisée entre le

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 21 Avril 215 La mobilité en Île-de-France Le stationnement, un levier majeur des politiques de déplacements Les voitures à disposition des ménages franciliens ne circulent en

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX DÉPLACEMENTS DES BÉNÉVOLES ET DU PERSONNEL DE

POLITIQUE RELATIVE AUX DÉPLACEMENTS DES BÉNÉVOLES ET DU PERSONNEL DE POLITIQUE RELATIVE AUX DÉPLACEMENTS DES BÉNÉVOLES ET DU PERSONNEL DE L ICA (Approuvée par le Conseil d administration le 21 septembre 2011) Document 213088 GÉNÉRALITÉS Traditionnellement, les employeurs

Plus en détail

Travelport, un monde de solutions pour l industrie du voyage en Tunisie

Travelport, un monde de solutions pour l industrie du voyage en Tunisie Dossier de Presse Travelport, un monde de solutions pour l industrie du voyage en Tunisie Notre histoire : C est en 1971 que Travelport prenait ses racines lors de l introduction par la compagnie United

Plus en détail

Services de voyage partagés

Services de voyage partagés Services de voyage partagés Exposé présenté à l Institut de la gestion financière à l'occasion de la Semaine du perfectionnement professionnel de 2012 David Clapin Directeur principal, Services de voyage

Plus en détail

Carte Visa Affaires RBC Banque Royale. Un outil plus performant pour faire des affaires

Carte Visa Affaires RBC Banque Royale. Un outil plus performant pour faire des affaires Carte Visa Affaires RBC Banque Royale Un outil plus performant pour faire des affaires Une gestion des dépenses simplifiée Nous sommes heureux de vous présenter la carte Visa Affaires RBC Banque Royale

Plus en détail

Dématérialisation de la gestion des notes de frais. avec Ticket Travel Pro

Dématérialisation de la gestion des notes de frais. avec Ticket Travel Pro Dématérialisation de la gestion des notes de frais avec Ticket Travel Pro 1 CONTEXTE Les problématiques fréquentes La gestion des notes de frais : un véritable enjeu pour les Experts-Comptables par rapport

Plus en détail

Prenez le contrôle. Économisez davantage. Gardez l équilibre.

Prenez le contrôle. Économisez davantage. Gardez l équilibre. Programmes de cartes pour les hôpitaux Prenez le contrôle. Économisez davantage. Gardez l équilibre. Programmes de cartes pour les hôpitaux pour une meilleure Les contraintes budgétaires et les demandes

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

FRAIS DE VOYAGE ET DE REPRÉSENTATION Numéro : 4 Date : 2014-11-24 Page : 1 de 6

FRAIS DE VOYAGE ET DE REPRÉSENTATION Numéro : 4 Date : 2014-11-24 Page : 1 de 6 Page : 1 de 6 BUT PORTÉE DÉFINITIONS Déterminer les normes et la marche à suivre pour l obtention d une avance de voyage et/ou le remboursement des frais de voyage et/ou de représentation. Cette procédure

Plus en détail

À votre service...? Let s drive business

À votre service...? Let s drive business À votre service...? Analyse du marché : L entreprise satisfaitelle les attentes des consommateurs européens en ce qui concerne la prise de rendez-vous et les délais de livraison? Étude de marché : Prestation

Plus en détail

Areva, un groupe industriel intégré

Areva, un groupe industriel intégré Areva, un groupe industriel intégré Areva est un groupe industriel à l'histoire très récente : né en septembre 2001 de la fusion des entreprises Cogema, Framatome, CEA-Industrie et Technicatome, il est

Plus en détail

La centrale de réservation hôtelière pour les entreprises

La centrale de réservation hôtelière pour les entreprises La centrale de réservation hôtelière pour les entreprises B.B.A - 54 rue des Entrepôts 93400 Saint-Ouen +33 (0) 1 49 21 55 90 www.netbba.com reservation@netbba.com Notre engagement Vous faire gagner du

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

RÈGLE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE LOGEMENT, DE SUBSISTANCE ET DE REPRÉSENTATION DES MEMBRES DU CONSEIL DES COMMISSAIRES

RÈGLE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE LOGEMENT, DE SUBSISTANCE ET DE REPRÉSENTATION DES MEMBRES DU CONSEIL DES COMMISSAIRES RÈGLE RÈGLE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE LOGEMENT, DE SUBSISTANCE ET DE REPRÉSENTATION DES MEMBRES DU CONSEIL DES COMMISSAIRES # 73-02 Mise en vigueur le 1 er novembre 2010 Amendement le 11 novembre

Plus en détail

Faites des affaires en toute sécurité Nous vous couvrons.

Faites des affaires en toute sécurité Nous vous couvrons. Faites des affaires en toute sécurité Nous vous couvrons. Le progrès implique toujours des risques Frederick B. Wilcox Qu est-ce qui vous empêche de dormir? La peur de ne pas être payé? L accès au financement

Plus en détail

La séance photo à 8,50 Euros? Analyse du marché des séances photo des photographes professionnels

La séance photo à 8,50 Euros? Analyse du marché des séances photo des photographes professionnels La séance photo à 8,50 Euros? Analyse du marché des séances photo des photographes professionnels XXLPIX Mars 2013 Une séance photo à 8,50 Euro? À propos de cette étude de marché XXLPIX GmbH teste régulièrement

Plus en détail

Comment bien gérer son projet européen?

Comment bien gérer son projet européen? Comment bien gérer son projet européen? Janvier - Février 2009 Par Pauline Boudant et Emilie Dubreuil Les projets de recherche financés par la Commission européenne (CE) ont la réputation d être difficiles

Plus en détail

Livre blanc. Self booking tools : Usages et pratiques des entreprises pour l animation et l administration de leurs accords commerciaux

Livre blanc. Self booking tools : Usages et pratiques des entreprises pour l animation et l administration de leurs accords commerciaux Livre blanc Self booking tools : Usages et pratiques des entreprises pour l animation et l administration de leurs accords commerciaux This report is protected by copy Réalisé right - any par full le or

Plus en détail

UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE. CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a. Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE

UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE. CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a. Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE Commission mixte 2 (Développement et coopération) Equipe de projet «Développement

Plus en détail

TRAVEL. La solution de gestion de vos déplacements professionnels

TRAVEL. La solution de gestion de vos déplacements professionnels TRAVEL La solution de gestion de vos déplacements professionnels 1 Acteur de la transformation numérique des entreprises, Cegid répond aux besoins des entreprises et organisations de toutes tailles, dans

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

TABLE TENNIS CANADA TENNIS DE TABLE POLITIQUE DE SÉLECTION POUR LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX

TABLE TENNIS CANADA TENNIS DE TABLE POLITIQUE DE SÉLECTION POUR LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX TABLE TENNIS CANADA TENNIS DE TABLE Tel: 613-733-6272 www.ttcan.ca Fax: 613-733-7279 230-18 rue Louisa St. Ottawa, ON K1R 6Y6 POLITIQUE DE SÉLECTION POUR LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX Le présent document

Plus en détail

RUIG/CF - Règlement général sur les allocations, indemnisations, etc. 1/5

RUIG/CF - Règlement général sur les allocations, indemnisations, etc. 1/5 RUIG/CF - Règlement général sur les allocations, indemnisations, etc. 1/5 Règlement général sur les allocations, indemnisations, et frais de déplacement 2. Frais de déplacement 2.1. Principe Lorsque les

Plus en détail

Les Salles Art et Essai

Les Salles Art et Essai Les Salles Art et Essai octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784 Paris cedex 16 Tél : 01.44.34.38.26 Fax : 01.44.34.34.55

Plus en détail

A partir de * A partir de * Pour obtenir un devis ajusté, nous consulter.

A partir de * A partir de * Pour obtenir un devis ajusté, nous consulter. A partir de * A partir de * * Tarif sous réserve de disponibilité dans les hôtels mentionnés et selon la période de voyage. Pour obtenir un devis ajusté, nous consulter. Les itinéraires et dates du voyage

Plus en détail

CWT Meetings & Events L agence internationale d événements

CWT Meetings & Events L agence internationale d événements CWT Meetings & Events L agence internationale d événements Amérique du Nord 2 pays 500 staff 4 750 events 375 000 participants CWT Meetings & Events Paris, HQ Amérique du Sud 6 pays 95 staff 900 events

Plus en détail

Pour bénéficier d un service de gestion des dépenses d envergure internationale, Airbus s est tourné vers Expenseflo.

Pour bénéficier d un service de gestion des dépenses d envergure internationale, Airbus s est tourné vers Expenseflo. Pour bénéficier d un service de gestion des dépenses d envergure internationale, Airbus s est tourné vers Expenseflo. Etude de cas En bref Le défi à relever Gérer, de manière efficace, les processus back

Plus en détail

L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application

L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application NB : Le schéma ci-après présente de manière synthétique la répartition des activités par type de prestation

Plus en détail

ASSURANCE VOYAGES CHARTIS Informations

ASSURANCE VOYAGES CHARTIS Informations ASSURANCE VOYAGES CHARTIS Informations Objet : Information concernant l assurance «voyages officiels» des agents, experts et autres personnes voyageant à la charge des budgets de l Organisation PREAMBULE

Plus en détail

Mission exploratoire / BizDev COMMERCE CONNECTE CHINE

Mission exploratoire / BizDev COMMERCE CONNECTE CHINE Mission exploratoire / BizDev COMMERCE CONNECTE CHINE 15 au 21 Février 2014 B.D.C (Business Development Consultants) 45/1 avenue de Flandre F-59290 Wasquehal RCS Roubaix-Tourcoing 534 851 514 www.bd-consultants.com

Plus en détail

Les cartes d entreprise Credit Suisse.

Les cartes d entreprise Credit Suisse. Issued by Swisscard AECS GmbH Les cartes d entreprise Credit Suisse. Des solutions qui font gagner du temps et de l argent. Ce qu il faut savoir sur les cartes d entreprise Credit Suisse. Les cartes d

Plus en détail

10 ans. Petit déjeuner de la performance EPSA : Quel intérêt de mettre en place un programme hôtels? Mardi 5 Juillet 2011

10 ans. Petit déjeuner de la performance EPSA : Quel intérêt de mettre en place un programme hôtels? Mardi 5 Juillet 2011 1 47 Rue de la Chaussée d Antin 75009 PARIS Matthieu GUFFLET Tél : 01 73 54 03 10 Mobile : 06 85 06 43 37 E-mail: mgufflet@epsagroupe.com Web : http://www.epsagroupe.com/ 10 ans 2001-2011 Petit déjeuner

Plus en détail

Visites commerciales temporaires, mutations de cadres et déménagements permanents

Visites commerciales temporaires, mutations de cadres et déménagements permanents Visites commerciales temporaires, mutations de cadres et déménagements permanents Les accords de libre-échange auxquels participe le Canada et la Loi sur l immigration et la protection des réfugiés (Canada)

Plus en détail

LA PUISSANCE DE NÉGOCIATION COMMERCIALE D UN GRAND RÉSEAU

LA PUISSANCE DE NÉGOCIATION COMMERCIALE D UN GRAND RÉSEAU Depuis 2004, Mondial Evasion est affilié au réseau TOURCOM. Ce groupement d agences de voyages est le seul à proposer à ses membres de bénéficier des avantages d un grand réseau tout en conservant une

Plus en détail

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise?

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1. 4 - Le Haut de gamme survira-t-il à la crise? Jean-Marc Bellaiche (Boston Consulting Groupe) «Le secteur du luxe, de taille modeste au début

Plus en détail

MasterCard Corporate Card Régler efficacement les dépenses commerciales

MasterCard Corporate Card Régler efficacement les dépenses commerciales MasterCard Corporate Card Régler efficacement les dépenses commerciales Une entreprise du Groupe Aduno www.aduno-gruppe.ch Gain de temps et économies dans la gestion des frais Courir après les notes de

Plus en détail

POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT

POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT Page 1 de 7 POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT 1.0 CONTEXTE La présente politique est établie conformément au principe 16 b) de la Charte du conseil d administration.

Plus en détail

ET SI VOTRE ENTREPRISE ÉTAIT TOUJOURS GAGNANTE EN SE LAISSANT GUIDER PAR NOS EXPERTS?

ET SI VOTRE ENTREPRISE ÉTAIT TOUJOURS GAGNANTE EN SE LAISSANT GUIDER PAR NOS EXPERTS? ET SI VOTRE ENTREPRISE ÉTAIT TOUJOURS GAGNANTE EN SE LAISSANT GUIDER PAR NOS EXPERTS? Nos Services : Récupération de la TVA étrangère Automatisation du processus avec T&E-VAT RETRIEVER Aide à la déduction

Plus en détail

Programmes de cartes commerciales Visa pour l industrie de la construction. Prenez le contrôle. Économisez davantage. Gardez l équilibre.

Programmes de cartes commerciales Visa pour l industrie de la construction. Prenez le contrôle. Économisez davantage. Gardez l équilibre. Programmes de cartes pour l industrie de la construction Prenez le contrôle. Économisez davantage. Gardez l équilibre. Programmes de cartes pour l industrie de la construction construction : pour des Les

Plus en détail

La Gestion d information de soins communautaires (GISC) Directives de frais de déplacement

La Gestion d information de soins communautaires (GISC) Directives de frais de déplacement La Gestion d information de soins communautaires (GISC) Directives de frais de déplacement Ce document fourni les directives de frais, repas, et déplacement effective le 18 juin, 2012 pour les intervenants

Plus en détail

Aide-mémoire pour remboursements de frais. Septembre 2013

Aide-mémoire pour remboursements de frais. Septembre 2013 Aide-mémoire pour remboursements de frais Septembre 2013 Madame, Monsieur, Voulue comme un aide-mémoire, cette brochure résume les points essentiels des procédures de remboursement des frais de déplacement,

Plus en détail