Focus de la Lettre de veille du CNCE Période du 15 au 30 avril 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Focus de la Lettre de veille du CNCE Période du 15 au 30 avril 2014"

Transcription

1 Conseil National du Commerce Extérieur Focus de la Lettre de veille du CNCE Période du 15 au 30 avril 2014 Pays couverts par cette lettre de veille Anticiper Partager Agir L Afrique, une nouvelle trajectoire pour la tomate marocaine? Conseil National du Commerce Extérieur Angle Avenue Annakhil et Avenue Mehdi Ben Barka Immeuble «Les patios», Bâtiments II, 5ème étage Hay Ryad BP 1478 (RP) Rabat - Maroc Tél : Fax :

2 Phase de distribution Phase de transformation Phase agricole La tomate est parmi les fruits et légumes les plus consommés et les plus cultivés au monde. Avec une production supérieure à 1 million de tonnes, la filière tomate marocaine jouit de plusieurs atouts. Les conditions climatiques favorables, le faible coût de production et de la main d oeuvre, conjugués aux innovations techniques ont permis d améliorer la production et la porter à un niveau record, lui permettant d augmenter sa part à l exportation. Toutefois, La forte concurrence des pays méditérranéens, les mesures tarifaires et non tarifaires imposées par l Union Européenne sont autont de contraintes affectant la compétitivité. L accés difficile à certains marchés pousserait les opérateurs marocains vers d autres marchés notamment africains. Un continent, particulier certes, où l essentiel de la demande en tomates adressée au reste du monde concerne celles transformées et où la commarcialisation des produits frais se limite au commerce transfrontalier. Au final, l ouverture vers le marché africain s accampagnerait de grands défis notamment ceux de la logistique mais également l industrialisation de la filière tout en élargissant l offre exportable, bien sur en prenant garde à la concurrence imposée par la Chine et nos voisins méditérranéens. Filière de la tomate : 4 tonnes sont produites chaque seconde dans le monde La tomate est, après la pomme de terre, le légume le plus consommé dans le monde. En quelques chiffres : Anticiper Partager - La production mondiale annuelle de tomates est de plus de 161 millions tonnes dont 30 millions sont destinés à la transformation ; - La Chine est le premier producteur dans le monde avec plus de 50 millions de tonnes ; - Il existe entre environ variétés dans le monde dont 500 sont cultivées de façon industrielle ; - Chaque seconde, ce sont kilos de tomates qui sont produits dans le monde. Industrie de Semences Production agricole Tomate Transformation industrielle Tomate importée La filière de la tomate est constituée de différents acteurs: - Firmes de semences : fournissent des produits adaptés sur le plan agronomique et résistants; - Transporteurs routiers ou maritimes : acheminent les tomates en toute sûreté, des zones de production jusque sur les grandes places de marché ; - Distributeurs : la grande distribution alimentaire s impose comme le circuit très largement dominant de la vente des fruits, légumes et produits dérivés au consommateur surtout dans les pays développés. La chaîne traditionnelle de distribution reste plus dominante dans les pays en voie de développement ; - Industrie de transformation: elle dépend de la production, des technologies utilisées et des produits fabriqués. - Consommateurs : Les habitudes de consommation de la tomate diffèrent selon les pays. Généralement très consommée dans son état frais dans les pays producteurs, et transformée dans les pays où son prix peut être inaccessible. La production de Tomate au Maroc : une bonne année 2013 Agir Tomate transformée Pulpe Jus Sauces Concentré Ketchup... Exportation Commerce de gros Grande distribution Chaîne de production et de transformation de la tomate La campagne agricole a connu un démarrage difficile en raison des vagues de chaleur et d'un froid précoce dans le Souss. En dépit de ces conditions climatiques, la qualité de la tomate pour la campagne 2012/2013 par rapport à celle de 2011/2012 est jugée satisfaisante par les 1

3 professionnels. L'augmentation de la superficie a permis de maintenir la production au même niveau et d approvisionner le marché dans de bonnes conditions. Il existe trois types de production de la tomate : Tomate Primeurs : Celle cultivée «sous serre» dans les régions du Souss Massa et Doukkala-Abda est destinée principalement à l exportation. Celle cultivée en «plein champ» dans les régions du Moulouya, Temara-Skhirat et Casablanca est destinée au marché local ; - Tomate de saison : Localisée le long du littoral atlantique de Safi à Temara-Skhirat, elle approvisionne le marché local ; - Tomate industrielle : Produite dans le Gharb et Loukkos, elle est destinée essentiellement à la transformation en concentrés et dérivés. La France, principal client de la tomate marocaine Le Maroc a exporté plus de 434 millions de dollars de tomates fraiches en 2013, en hausse de 8% par rapport à Les produits transformés ne représentent que 1% du total des exportations marocaines des tomates. le marché européen. En plus, son système de production s est fortement modernisé ces dernières années offrant de meilleurs rendements, une large gamme de variétés et une bonne qualité de tomates. Près de 10 millions de dollars des produits de tomate égyptienne vendus sur le marché marocain Les importations marocaines de tomates ne concernent que les produits transformés dont les tomates en conserves entières ou en morceaux (SH4 2002) à raison de 87% et les sauces tomates (SH ) qui n ont représenté que 13% des importations totales de tomates en Les achats marocains des produits de tomates ont enregistré une hausse de 69,4% en passant de 11 millions de dollars en 2012 à 19 millions de dollars en 2013.L Egypte se positionne comme étant le principal fournisseur du marché marocain en produits transformés. En 2013, le pays a vendu 9,8 millions de dollars contre 3 millions de dollars pour les produits espagnoles. Le Maroc est le premier fournisseur du marché français en tomates fraiches. En 2013, il en a exporté plus de 278 millions de dollars vers ce marché, soit 47% des importations totales du pays. La filière des tomates marocaines bénéficie d avantages qui lui ont permis de se positionner favorablement sur le marché français: de faibles coûts de production, des conditions climatiques favorables, la disponibilité de la main d œuvre, ainsi que la proximité géographique avec 2

4 Source : Trade Map Source : Trade Map Opérateurs marocains du secteur des tomates Conserves de Meknès (Marque Aïcha), Meknès Production et commercialisation des conserves de fruits et de légumes dont les concentrés de tomate. Certification ISO 9001/2000 (2003), ISO (2003), Haccp (en cours). VMM (Vinaigrerie et Moutarderie du Maroc) VMM s inscrit parmi les leaders dans la production et L export de condiments, de sauces (Ketchup), de conserves et de confitures avec des marques comme Star, El Baraka et National. VMM fait parti du groupe EL EULJ. Continental Development, Rabat Exportateur de fruits et légumes dont les tomates. seront les plus pénalisées dès lors que la valeur forfaitaire à l importation sera inférieure au prix d entrée. La région de Souss, grande zone productrice des tomates, sera la plus touchée et à peu près postes d emploi sont menacés. Cette mesure risque d impacter toute la chaîne de valeur du secteur (producteurs, logisticiens, transporteurs, distributeurs, etc.). Elle risque, également d avoir des retombées négatives sur les négociations de l Accord de libreéchange complet et approfondi (ALECA). Répartition des produits de tomates importées en 2013 Pikamore, marque du groupe UNIMER Production et commercialisation des produits alimentaires dont ceux à base de tomates tels que les sauces pizza, les sauces barbecue et le ketchup. Tomates préparées ou conservées Tomato-ketchup DOHA (marque: Delicia, Joly, Origine) Les conserves marocaines DOHA est un groupe spécialisé dans la production et l exportation des conserves de poisson, les conserves végétales dont les doubles concentrées de tomates et la surgélation des fruits et légumes. Relation Maroc Union Européenne Le Maroc et l Union Européenne (UE) ont conclu un accord d association en Le volet agricole de cette entente a prévu un traitement spécifique pour les produits relevant des chapitres 1 à 24. Les exportations marocaines de ces produits bénéficient des exonérations des droits de douane avec ou sans limite contingentaire. Cet accord est entré en vigueur en Ensuite, en 2012, les deux parties ont conclu un accord agricole qui permet une libéralisation plus importante des échanges. En effet, 98% des produits agricoles marocains, potentiellement exportables avec un droit d accès immédiat et avec un droit de douane nul. Le parlement européen a adopté, le 7 avril, l acte délégué relatif à la nouvelle politique agricole commune (PAC) pour la période La nouvelle PAC comporte une modification du régime des prix d'accès au marché européen des produits agricoles importés en provenance des pays tiers, y compris le Maroc.La modification apportée concerne les règles de dédouanement. La nouvelle mesure stipule à ce que les importations des produits agricoles ne peuvent plus être dédouanées sur la base de leur prix réel de vente, mais seulement sur la base d'une valeur forfaitaire à l'importation définies par l'ue. L adoption de cette mesure engendrerait des retombées négatives sur les exportateurs de fruits et légumes marocains, notamment des tomates. En effet, entre 30 % et 60% des exportations de tomates vers l UE pourraient être affectées par cette mesure. Les tomates cerises 30% Les exportations du Maroc vers l UE - Tomates fraiches et réfrigérées : 70% Répartition des produits de tomates exportées en 2013 Tomates préparées ou conservées 1% 99% Tomates, fraiches ou refrigerees Le Maroc a exporté tonnes en 2013 contre tonnes en 2010, soit une hausse de 12 %. Cette augmentation est due à la bonne pluviométrie de l année

5 Source: FAO, traitement CNCE - Tomates préparées et conservées Le marché de la tomate en Afrique : oui mais transfomé s il vous plait! Les exportations ont considérablement baissé les deux dernières années atteignant 905 tonnes. Le Maroc a pu exporter une quantité record de tonnes en Les importations du Maroc en provenance de l UE - Tomates préparées et conservées Au titre de l année 2012, les pays africains ont produit plus de 18 millions de tonnes de tomates soit une progression de 4 % par rapport à Le trois quart de la production africaine est concentré autour de cinq pays. L Egypte est le principal pays producteur avec plus de 8,6 millions de tonnes soit près de la moitié de la production africaine. En deuxième position, on retrouve le Nigéria avec 1,6 million de tonnes suivi du Maroc avec 1,2 million de tonnes et de la Tunisie avec 1,1 million de tonnes. Mise à part les pays producteurs, la consommation des tomates fraîches reste très limitée. Les coûts de la logistique, la nature périssable du produit ont contribué à orienter la consommation africaine vers d autres segments de commercialisation et vers le commerce transfrontalier. Géographie de la production de la tomate en Afrique Les importations du produit ont connu des baisses importantes dans les années 2011 et 2012 pour rebondir en année 2013 et atteindre tonnes contre à l année qui précède, représentant une hausse de 86 %. - Tomato-Ketchup Le ketchup représente le deuxième produit de tomate importé de l Union Européenne. La quantité importée en 2013 a été de tonnes. Entre 2009 et 2012, le commerce international de la tomate à destination de l Afrique a connu un dynamisme important, sur les principaux segments de marché, et dépassant ainsi la tendance mondiale. Les importations africaines de la tomate sont constituées principalement de la tomate préparée et en conserves. En 2012, l Afrique a dépensé plus de 547 millions de dollars, pour l importation de ce produit, correspondant à un volume de l ordre de 633 milles tonnes. Ce segment de marché a représenté 86 % du total des importations africaines de produits à base de tomate. Le deuxième produit le plus importé en Afrique en termes de volume est la tomate fraîche. Le continent s est approvisionné à hauteur de 65 4

6 Source : Trademap, traitement CNCE Source: Trademap, traitement CNCE Source : Trademap, traitement CNCE Source : Trademap, traitement CNCE milles tonnes de tomates auprès du marché international pour une valeur de 33 millions de dollars. Ce segment a connu une progression importante des importations au cours de la période , elle est évaluée par un taux de croissance annuel moyen (TCAM) de l ordre de 50%.Le troisième segment constitué par la sauce tomate, le Ketchup, a enregistré un TCAM des importations de l ordre de 3 %. L Afrique a dépensé 50 millions de dollars pour l achat de plus de 39 milles tonnes de sauce tomate auprès de fournisseurs étrangers Evolution des importations africaines de produits à base de tomate (en tonnes) Italie 2012 Frais Préparé Sauce (ketchup) Chine L importation des produits à base de tomates fait appel à plusieurs fournisseurs mondiaux. La tomate fraîche est exportée essentiellement par des pays africains vers leurs homologues. Le premier exportateur de la tomate fraîche vers l Afrique est l Egypte avec des recettes à l export de plus de 11,8 millions dollars en Il est suivi par l Afrique du Sud et de l Ethiopie avec respectivement 8,5 et 7,6 millions de dollars. Les pays européens et la Chine ne compte à leurs actifs que de très faible exportations vers l Afrique. En revanche, la configuration des des tomates préparées et en conserves est complétement différente.ces derniers se sont approvisionnées auprès du principal fournisseur du continent de ce produit, à savoir la Chine, à hauteur de 339 millions de dollars soit 62 % du total des dépenses africaines. En deuxième position, on retrouve, l Italie avec des importations africaines en valeur de plus de 155 millions de dollars. Espagne Afrique du Sud Egypte USA Italie Chine Principaux fournisseurs du marché africain par segment de marché (en tonnes) - L'Afrique s'approvisionne en tomate fraîche auprès de fournisseur africain Principaux fournisseurs du marché africain par segment de marché (en tonnes) Espagne Afrique du Sud Egypte USA - L'Afrique s'approvisionne en tomate fraîche auprès de fournisseur africain - Le marché africain est dominé par deux acteurs : la Chine et l'italie - L'importation de la tomate en Afrique se concentre sur le segment préparé Tomate Fraîches Tomates préaprées Sauce tomate Du côté des clients, le Ghana et l Algérie demeurent les principaux importateurs de la tomate. En 2012, le Ghana et l Algérie se sont respectivement approvisionnés à hauteur de 97 milles tonnes et 77 milles tonnes de tomates constituées pour la quasitotalité par le segment de la tomate en conserves. Ce dernier est largement dominé par les produits chinois qui détiennent plus de 60 % de part de - Le marché africain est dominé par deux acteurs : la Chine et l'italie marché. Pour le segment frais la Somalie et la Libye - L'importation de la tomate en Afrique se concentre sur segment préparé sont les principaux importateurs, avec respectivement plus de 16 milles et de 9,6 milles tonnes en L Ethiopie est le principal fournisseur de la Somalie. Le marché libyen quant à lui est alimenté par la Tunisie Tomate Fraîches Tomates préaprées Sauce tomate RDC Somalie Libye Angola Côte d'ivoire Algerie Ghana Principaux importateurs du marché africain par segment de marché (en tonnes) Principaux marchés africains Tomate fraîche Tomate préparée Sauce tomate (Ketchup) Le commerce international de la tomate, tous segments confondus, connaît un dynamisme important et cela pour plusieurs pays.. Pour le segment du frais, trois pays ont enregistré les plus forts taux de croissance entre 2009 et Il s agit des Seychelles (+82 %), du Mozambique (+78 %) et la RDC (+58 %). A l inverse d autres marchés sont en déclin comme le Libéria (-40 %) et le Congo (-13 %). Pour le segment de la tomate préparée et en conserves, trois pays ont considérablement améliorés leurs importations au cours de la période précitée, comme le Kenya (+58 %), le Congo (+39 5

7 Source : TradeMap, traitement CNCE %) et le Niger (+ 35 %). Du côté des importations de la sauce tomate (Ketchup), trois pays se sont distingués par leurs engouements pour ce produit à savoir le Mozambique (+128 %), la RDC (+95 %) et les Seychelles (+49 %). 140% 120% 100% 80% 60% 40% 20% 0% -20% -40% Conclusion TCAM* des importations des principaux produits à base de tomate en volume Marché en pleine croissance * TCAM= taux de croissance annuel moyen Marché en pleine croissance Marché en déclin Tomates fraîches Tomate préparée Sauce tomate (Ketchup) Le continent africain est un fervant consommateur de la tomate préparée. Pour répondre aux besoins croissant de ce fruit-légumes tout en s affranchissant des contraintes liées à la commercialisation de ce produit à l état frais, plusieurs groupes ont montré leurs intérêts pour l Afrique. C est le cas par exemple du géant nigérian Dangote qui a engagé un investissement de 25 millions de dollars pour doter le pays d une unité de transformation. Aujourd hui, la conquête du marché africain de la tomate ne pourrait s effectuer que par une industrialsation de l appareil de production et un positionnement sur le segment de la transformation. Le Ketchup Heinz : une idée en or H. J. Heinz est une société américaine de produits alimentaires fondée en 1869 par Henry John Heinz à Pittsburg en Pennsylvanie (Etats- Unis). L entreprise a commencé par livrer des cornichons, de la choucroute et du vinaigre aux épiciers de la région de Pittsburgh. Elle a entamé sa ruée vers le succès grâce au commerce international du ketchup. Une recette au gout unique que le fondateur a créée en ajoutant des tomates mûries à point et en augmentant la quantité de vinaigre. En plus du ketchup, Heinz commercialise des sauces, des plats préparés, des snacks et de l alimentation pour bébé. Tous ses produits sont connus d être sains et pratiques. H.J. Heinz emploie personnes et vend 650 millions de bouteilles de ketchup tous les ans dans plus de 200 pays. La marque est leader ou n 2 du marché dans plus de 50 de ces pays. Parmi ses autres marques les plus connues on compte Ore-Ida, leader des frites surgelées, Weight Watchers, géant des plats cuisinés pour personnes au régime, Classico, grand nom des sauces pour accompagner les pâtes. Son chiffre d affaires a grimpé chaque année depuis En 2013, Heinz devient propriété du riche et célèbre homme d affaires américain Warren Buffett, connu d investir dans des domaines relativement protégés des aléas de la conjoncture, qui s est associé au fonds brésilien 3G Capital Management. Ce rachat fait aussi de lui un partenaire de Teresa Heinz Kerry, l épouse de John Kerry, Secrétaire d État américain. Madame Kerry, ancienne épouse du sénateur républicain John Heinz, se trouve être l héritière de la fortune des Heinz. 6

8 Sources : H.J. Heinz Group Création 1869 Siège social Direction Activités Etats-Unis Pittsburgh, en Pennsylvanie William R. Johnson Produits alimentaires Effectif Principaux actionnaires Chiffre d Affaires Berkshire Hathaway (Etats-Unis) 3G Capital Management (Brésil) 11,6 Milliards $ (2012) Activités et présence H. J. Heinz est une société américaine de produits alimentaires. Heinz propose ses produits de marques iconique dans environ 200 pays dans le monde. Ses produits sont connus d être sains et pratique. La marque est présente dans environ 200 pays et elle est leader ou n 2 du marché dans plus de 50 de ces pays. En plus du ketchup, Heinz commercialise des sauces, des plats préparés, des snacks et de l alimentation pour bébé. Heinz vend 650 millions de bouteilles de son emblématique ketchup chaque année. Historique Création: Henry John Heinz crée son premier commerce de produits alimentaires. Il commence avec du raifort (condiment alimentaire, substitut de la moutarde), vendu dans des bouteilles en verre pour prôner la qualité du produit aux clients. Lancement du ketchup sur le marché: En ajoutant des tomates mûries à point et en augmentant la quantité de vinaigre, Heinz produit un ketchup plus pur et au goût meilleur. Encore aujourd hui, cette recette reste la même, Marque du groupe Implantation du groupe en Afrique Internationalisation de Heinz: développement à l étranger, notamment à Londres, où les produits Heinz rencontrent un franc succès. 57 variétés: Henry J. Heinz décide de produire 57 variété, son numéro portebonheur Aujourd hui encore, on retrouve ce numéro sur tous les produits Heinz. Le lancement de nouveaux produits: ajout de nouveaux produits hors du scope ketchup (haricots ) Design de la bouteille en verre connue aujourd hui. Lancement de la bouteille en plastique légère et pratique, Warren Buffet (2ème riche américain) et le fonds brésilien 3G Capital Management) s offrent Heinz pour plus de 23 milliards de dollars. 7

9 Vos idées et commentaires seront les bienvenus. N hésitez pas à nous contacter : 8

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

FRUITS ET LEGUMES FRAIS DONNEES REGLEMENTAIRES UE

FRUITS ET LEGUMES FRAIS DONNEES REGLEMENTAIRES UE FRUITS ET LEGUMES FRAIS DONNEES REGLEMENTAIRES UE I. AGRUMES 1. Oranges - Du 1 er décembre au 31 mai Les oranges bénéficient d un contingent en exonération des droits de douane advalorem et à prix d entrée

Plus en détail

ATELIER DE RESTITUTION DU 27 NOVEMBRE 2014 ETUDE SECTEUR AGROALIMENTAIRE PROGRAMME EDEC

ATELIER DE RESTITUTION DU 27 NOVEMBRE 2014 ETUDE SECTEUR AGROALIMENTAIRE PROGRAMME EDEC Ministère Chargé du Commerce Extérieur ATELIER DE RESTITUTION DU 27 NOVEMBRE 2014 ETUDE SECTEUR AGROALIMENTAIRE PROGRAMME EDEC Présentation du secteur agroalimentaire (IAA) Le secteur des industries agroalimentaires

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

ETUDES DEPF. Performances et compétitivité des exportations des filières phares du secteur agroalimentaire marocain.

ETUDES DEPF. Performances et compétitivité des exportations des filières phares du secteur agroalimentaire marocain. ETUDES DEPF 1 Performances et compétitivité des exportations des filières phares du secteur agroalimentaire marocain Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions Financières Performances et

Plus en détail

Analyse des Gaps techniques et juridiques. relatifs aux échanges électroniques

Analyse des Gaps techniques et juridiques. relatifs aux échanges électroniques UNECA Analyse des Gaps techniques et juridiques relatifs aux échanges électroniques entre les douanes de deux pays (C2C Transit) Lotfi AYADI Noureddine SELLAMI Décembre 2014 Plan Résumé Méthodologie Cadre

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE African Centre of Meteorological Application for Development Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement N 5, Mai 2015 FAITS SAILLANTS : Les zones favorables à une vigilance

Plus en détail

Le secteur agroalimentaire en Provence-Alpes-Côte d Azur

Le secteur agroalimentaire en Provence-Alpes-Côte d Azur Le secteur agroalimentaire en Provence-Alpes-Côte d Azur Panorama élaboré à partir d une étude Ernst & Young pour la MDER mai 2004 Sommaire Organisation de la filière en PACA p. 3 Chiffres clés p. 4 Productions

Plus en détail

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA Global Consulting est une société de consultation internationale, constituée à Tunis. Cette

Plus en détail

Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance

Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance En bref : Président Directeur Général: Mohamed EL KETTANI Siège Social : 2. Bd Moulay Youssef - BP: 11141 20000 Casablanca - Maroc Capital:

Plus en détail

ANALYSE DES GAPS TECHNIQUES ET JURIDIQUES RELATIFS AUX ÉCHANGES ÉLECTRONIQUES ENTRE LES DOUANES DE DEUX PAYS (C2C TRANSIT)

ANALYSE DES GAPS TECHNIQUES ET JURIDIQUES RELATIFS AUX ÉCHANGES ÉLECTRONIQUES ENTRE LES DOUANES DE DEUX PAYS (C2C TRANSIT) UNESCWA ANALYSE DES GAPS TECHNIQUES ET JURIDIQUES RELATIFS AUX ÉCHANGES ÉLECTRONIQUES ENTRE LES DOUANES DE DEUX PAYS (C2C TRANSIT) AYADI Lotfi SELLLAMI Noureddine Décembre 2014 PLAN Résumé Méthodologie

Plus en détail

L'Afrique peut-elle devenir le nouvel atelier du monde à l'horizon 2050? Quelques conditions préalables

L'Afrique peut-elle devenir le nouvel atelier du monde à l'horizon 2050? Quelques conditions préalables La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvé dans le fichier. L'Afrique peut-elle devenir le nouvel atelier du monde à l'horizon 2050? Quelques conditions préalables Contribution

Plus en détail

L affacturage en Afrique : Opportunités et défis

L affacturage en Afrique : Opportunités et défis L affacturage en Afrique : Opportunités et défis Par B.O. Oramah Vice président (développement commercial et financement de projet d'entreprise) Banque Africaine d'import-export Présenté au séminaire 2014

Plus en détail

vice cash sere h service cash Servic Servic Cash Servic Appelez c est livré Service vous livre simple appel téléphonique 7j/7. Cash Service vous livre

vice cash sere h service cash Servic Servic Cash Servic Appelez c est livré Service vous livre simple appel téléphonique 7j/7. Cash Service vous livre Servic Nos tarifsser C vice cash sere cash service Cash Servic h service cash Cash Servic vice cash ser-couleurs: C: 2 % e cash service M: 30 % J: 100 % N: 0 % Cash Service vous livre imple appel téléphonique

Plus en détail

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES I. SECTEURS D ACTIVITES - Aéronautique - Agriculture - Assurances - Banques (épargne, office des chèques postaux) - Bâtiment et génie civil - Communications - Postes - Télécommunications

Plus en détail

L Assurance agricole au Sénégal

L Assurance agricole au Sénégal COLLOQUE FARM - Pluriagri : Assurer la production agricole Comment faire des systèmes assurantiels des outils de développement? 1 Paris, le 18 décembre 2012 Thème L Assurance agricole au Sénégal Un système

Plus en détail

PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON

PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON Pe s t i c i d e A c t i o n N e t w o r k U K PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON Résumé exécutif et Recommendations 5 St Peter s St London N1 8JD Royaume Uni t: +44 (0)20 7359 0440 f: +44 (0)20

Plus en détail

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino Septembre 2012 / TBI&LMO / BPE 2ENT18 Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino 40 000 34 361 NAF rév.2, 2008 : Chiffres clés 2011 47.11CDEF 47.91B 30 000 20 000 20 390 22

Plus en détail

UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ

UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Géographie UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ Le café est l un des biens les plus échangés dans le monde. Certains affirment qu il arrive juste après le pétrole, mais

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE

HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE LPA UNE PRESENCE FORTE EN CHINE Shanghai Francfort PARIS Guangzhou Hong Kong AlgER CASABLANCA Créé il y a 25 ans, Lefèvre Pelletier & associés (LPA)

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

DUXTON ASSET MANAGEMENT

DUXTON ASSET MANAGEMENT DUXTON ASSET MANAGEMENT Afrique : Un élément clef dans un (ou environnement) agricole global et diversifié Point de vue des investisseurs sur les potentialités de l agriculture africaine et problèmes à

Plus en détail

«Les Potagers de Marcoussis»

«Les Potagers de Marcoussis» «Les Potagers de Marcoussis» Chantier d insertion par le maraîchage biologique Le «Projet conserverie» : Création d une unité de transformation de fruits et légumes locaux, sous forme de structure d insertion

Plus en détail

Note relative à l investissement direct étranger dans le monde et au Maroc

Note relative à l investissement direct étranger dans le monde et au Maroc Royaume du Maroc Département de l Economie, des Finances et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Générale Note relative à l investissement direct étranger dans le monde et au Maroc

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

Logistique de la filière marocaine d exportation de tomates fraîches : des enjeux économiques et environnementaux

Logistique de la filière marocaine d exportation de tomates fraîches : des enjeux économiques et environnementaux L e s n o t e s d a l e r t e d u C I H E AM N 8 0 M a i 2 0 1 2 Logistique de la filière marocaine d exportation de tomates fraîches : des enjeux économiques et environnementaux Imene KELLOU Diplômée

Plus en détail

Fiche 23 D où viennent les produits de mon petit déjeuner?

Fiche 23 D où viennent les produits de mon petit déjeuner? Fiche 23 D où viennent les produits de mon petit déjeuner? Au fur et à mesure de l histoire de l alimentation, la provenance des produits que nous mangeons s est diversifiée. Aujourd hui, nous mangeons

Plus en détail

L histoire de l assurance en Algérie

L histoire de l assurance en Algérie POINT DE VUE POINT OF VIEW Assurances et gestion des risques, vol. 81(3-4), octobre-décembre 2013, 285-290 Insurance and Risk Management, vol. 81(3-4), October-December 2013, 285-290 L histoire de l assurance

Plus en détail

Demande de Soumission - Transformateur

Demande de Soumission - Transformateur Demande de Soumission - Transformateur Nom de l entreprise : Prénom : Nom : Titre : Adresse : Ville : Code postal : Région : Téléphone : Télécopieur : Courriel : Site Web : Domaine d activités : *** possibilité

Plus en détail

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional Avril 2013 En 2011, pour la première fois, la Commission européenne parle d une

Plus en détail

L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France. Atelier Solution

L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France. Atelier Solution L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France Intervenants : Régis BIZIEN, EC et CAC Cabinet MBV, Paris Christophe BERNARD, Consultant NSG Phase 2 Brice BLAZY, Directeur

Plus en détail

LE CANNABIS EN AFRIQUE. Synthèse

LE CANNABIS EN AFRIQUE. Synthèse LE CANNABIS EN AFRIQUE Synthèse Novembre 2007 Cette synthèse sur la situation du cannabis en Afrique a été préparée par Denis Destrebecq dans le cadre du programme des données pour l Afrique, le segment

Plus en détail

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E Conclusion d un accord de partenariat pour l implantation d une usine au sein d Atlantic Free Zone à Kénitra De gauche à droite : M. Abdellatif Hadj Hamou, Président du Directoire de MEDZ, M. Alexandre

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EN

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EN CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE COMMERCE ET LE DÉVELOPPEMENT EMBARGO Le présent document ne doit pas être cité ou résumé par la presse, la radio, la télévision ou des médias électroniques avant le

Plus en détail

Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays

Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays Octobre 2012 RESULTATS DE L ANALYSE DES COUPLES PAYS/SECTEURS PORTEURS EN FAVEUR DU COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE SOMMAIRE Résumé 2

Plus en détail

VENDREDI 11 MARS 2011. Bienvenue. à la Journée portes ouvertes à la Cuisine centrale de la Ville de Fort-de-France 11/03/11 1

VENDREDI 11 MARS 2011. Bienvenue. à la Journée portes ouvertes à la Cuisine centrale de la Ville de Fort-de-France 11/03/11 1 VENDREDI 11 MARS 2011 Bienvenue à la Journée portes ouvertes à la Cuisine centrale de la Ville de Fort-de-France 11/03/11 1 PRESENTATION DE LA CUISINE CENTRALE 2 Direction Générale des Services Jean-Pierre

Plus en détail

Office National des Produits Pétroliers ******** NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD APPROVISIONNEMENT ET DISTRIBUTION DES PRODUITS PETROLIERS AU MALI

Office National des Produits Pétroliers ******** NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD APPROVISIONNEMENT ET DISTRIBUTION DES PRODUITS PETROLIERS AU MALI Email : onapmali@afribone.net.ml Site Web : www.onapmali.co napmali.com Ministère de l Economie, de l Industrie et du Commerce ******** Office National des Produits Pétroliers ******** NOT AN OFFICIAL

Plus en détail

Sommaire INVESTIR AU MAROC

Sommaire INVESTIR AU MAROC INVESTIR AU MAROC Sommaire Profil du pays 3 Économie du Maroc 3 Infrastructures 4 Axes de développement majeurs du Maroc 6 Avantages comparatifs du Maroc 6 Incitations pour les investisseurs étrangers

Plus en détail

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39.

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39. postes de haut-fonctionnaires sont détenus par des femmes 38. Mais dans l ensemble, les avancées enregistrées par les pays africains dans leur progression vers la réalisation d une meilleure parité entre

Plus en détail

Offre et demande potentielle ECOWAS STDF 13/ OIE/ FAO/ CIRAD

Offre et demande potentielle ECOWAS STDF 13/ OIE/ FAO/ CIRAD Offre et demande potentielle ECOWAS STDF 13/ OIE/ FAO/ CIRAD Plan 1. Offre et demande potentielle dans la zone ECOWAS 2. Offre potentielle au Mali 3. Marché au nord du Mali (Gao Algérie) 4. Estimation

Plus en détail

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 [Include National Partner logo] www.afrobarometer.org www.crop-africa.org 1 [Include National Partner logo] Afrobaromètre:

Plus en détail

Réunion d experts Financement du développement en Afrique du Nord Rabat, Maroc, 19-21 octobre 2010

Réunion d experts Financement du développement en Afrique du Nord Rabat, Maroc, 19-21 octobre 2010 CEA-AN/AH/FD/10/3 Nations Unies Commission économique pour l Afrique Bureau pour l Afrique du Nord Réunion d experts Financement du développement en Afrique du Nord Rabat, Maroc, 19-21 octobre 2010 LE

Plus en détail

Trading our health away. Prêts à échanger votre santé?

Trading our health away. Prêts à échanger votre santé? Trading our health away Prêts à échanger votre santé? Plan I. Est-ce grave docteur? 1. Tensiomètre : définir les concepts 2. Documentaire : une pêche d'enfer 3. Quiz : les raisons du libre-échange 4. Photo-langage

Plus en détail

LE COMMERCE ELECTRONIQUE OPPORTUNITES ECONOMIQUES ET SOCIALES

LE COMMERCE ELECTRONIQUE OPPORTUNITES ECONOMIQUES ET SOCIALES LE COMMERCE ELECTRONIQUE OPPORTUNITES ECONOMIQUES ET SOCIALES François Ossama Prix RFI NET AFRIQUE 2006 du Meilleur site Internet Africain Chef de la Cellule Informatique du MINDUH Président du Réseau

Plus en détail

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 Synthèse Juin 2015 Sommaire Analyse globale 4 1. Prévision de consommation 5 2. Disponibilité du parc de production 7 3. Étude du risque

Plus en détail

Récapitulatif: Du 04 au 15 Mai 2015. Rapport 2014 de l ECSDA. Développements du CSD du Ghana. Rapport de l OICV sur la fraude d investissement.

Récapitulatif: Du 04 au 15 Mai 2015. Rapport 2014 de l ECSDA. Développements du CSD du Ghana. Rapport de l OICV sur la fraude d investissement. Du 04 au 15 Mai 2015 Récapitulatif: Rapport 2014 de l ECSDA. Développements du CSD du Ghana. Rapport de l OICV sur la fraude d investissement. Report du lancement de la plateforme T2S. Agrément de 10 CCP

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité.

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité. Pedro Tamacha 9 Normalement, Pedro devrait consommer 3 100 kcal/jour pour être en bonne santé et avoir une activité normale, il lui manque 800 calories. 9 Son régime alimentaire est composé de riz, pommes

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

L INVESTISSEMENT DES CABINETS D AVOCATS EN AFRIQUE

L INVESTISSEMENT DES CABINETS D AVOCATS EN AFRIQUE L INVESTISSEMENT DES CABINETS D AVOCATS EN AFRIQUE Dans un contexte de plus en plus mondialisé où la stratégie internationale prend une importance grandissante, l implantation sur le continent africain

Plus en détail

BRIEFING NOTE 1 ETATS DES LIEUX DE LA MICRO-ASSURANCE EN AFRIQUE. 1. Dénombrer les bénéficiaires de la micro-assurance sur le continent africain

BRIEFING NOTE 1 ETATS DES LIEUX DE LA MICRO-ASSURANCE EN AFRIQUE. 1. Dénombrer les bénéficiaires de la micro-assurance sur le continent africain BRIEFING NOTE 1 Microinsurance Innovation Facility ETATS DES LIEUX DE LA MICRO-ASSURANCE EN AFRIQUE 1. Dénombrer les bénéficiaires de la micro-assurance sur le continent africain En Afrique, la micro-assurance

Plus en détail

Enquête industrie Agroalimentaire

Enquête industrie Agroalimentaire [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces

Plus en détail

Les facteurs de compétitivité sur le marché mondial du vin Veille concurrentielle 2012. 18 juin 2013 Vinexpo 2013, Bordeaux

Les facteurs de compétitivité sur le marché mondial du vin Veille concurrentielle 2012. 18 juin 2013 Vinexpo 2013, Bordeaux Les facteurs de compétitivité sur le marché mondial du vin Veille concurrentielle 2012 18 juin 2013 Vinexpo 2013, Bordeaux 1 Les facteurs de compétitivit titivité sur le marché mondial du vin Veille concurrentielle

Plus en détail

L implantation des banques marocaines en Afrique

L implantation des banques marocaines en Afrique L implantation des banques marocaines en Afrique L intégration de l économie marocaine à l économie mondiale est désormais une évidence qui fait l unanimité, le dynamisme de cette intégration a été rendu

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION On constate trois grandes phases depuis la fin de la 2 ème guerre mondiale: 1945-fin 50: Deux blocs économiques et

Plus en détail

Rabat, le 30 décembre 2005 CIRCULAIRE 4976/222

Rabat, le 30 décembre 2005 CIRCULAIRE 4976/222 Rabat, le 30 décembre 2005 CIRCULAIRE 4976/222 OBJET : - Entrée en vigueur de l'accord de Libre Echange conclu entre le Royaume du Maroc et la République de Turquie. REFER : - Correspondance n 18094/003008

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012.

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012. Communiqué de presse Lille, le 29 juin 2012 Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014 Pour le semestre clos au 31 mars 2012. L Entreprise organise une conférence téléphonique

Plus en détail

Deuxième production mondiale derrière le pétrole, le café est un produit de consommation

Deuxième production mondiale derrière le pétrole, le café est un produit de consommation Deuxième production mondiale derrière le pétrole, le café est un produit de consommation de masse depuis 50 ans. Actuellement, il représente 20% de la consommation en boissons, pour une consommation annuelle

Plus en détail

Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact

Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact Niveau / âge des participants Enfants (à partir de 12 ans), adolescents et adultes. Temps/durée d animation Environ ¼ d heure. Nombre d animateurs

Plus en détail

«Cette femme réduit le grain en farine grâce à une pierre à moudre (metate) et un broyeur cylindrique (mano)». 1 LA PROBLEMATIQUE

«Cette femme réduit le grain en farine grâce à une pierre à moudre (metate) et un broyeur cylindrique (mano)». 1 LA PROBLEMATIQUE Proposition de réglementation spécifique de la production et de la commercialisation de produits agricoles et alimentaires traditionnels en Amérique latine ( ) - Propositions «Metate» - Marlen LEON GUZMAN

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014

BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014 BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014 INTERVENANTS Daniel Wertel, Président de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin François-Marie Grau, Secrétaire Général de la Fédération

Plus en détail

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre WP Board No. 934/03 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 7 mai 2003 Original : anglais Comité exécutif

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES www.oc.gov.ma 2007 La reproduction des informations contenues dans la présente publication est autorisée sous réserve d en mentionner expressément la source. 1 TABLE

Plus en détail

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination

Plus en détail

Restrictions et Libéralisation des I.D.E Au Maroc. Mr. Marwane MANSOURI

Restrictions et Libéralisation des I.D.E Au Maroc. Mr. Marwane MANSOURI Restrictions et Libéralisation des I.D.E Au Maroc Mr. Marwane MANSOURI Chef de la Division des Etudes et de l Information Direction des Investissements Amman, Jordanie 4 septembre 2007 Direction des Investissements,

Plus en détail

LES DÉFIS DE L EXPANSION

LES DÉFIS DE L EXPANSION LES DÉFIS DE L EXPANSION DU MONDE 49 e ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES ÉLEVEURS DE PORCS DU QUÉBEC JEAN-LOUIS ROY, 28 MAI 2015 L ESPACE AGRICOLE GLOBAL JEAN-LOUIS ROY, MAI 2015 Tous les pays du monde 1,35 milliards

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juin 2014 Page 1 898 SYNTHESE En 2013, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la Bourse de Casablanca a enregistré une hausse ; il est

Plus en détail

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE I- Champ de l étude L industrie agroalimentaire (IAA) regroupe l ensemble des industries de transformation de matières premières, d origine végétale ou animale, destinées à

Plus en détail

Délégation Asie-Pacifique du Groupe Crédit Agricole à Hong Kong et à Shanghai. Le RMB s internationalise: Un simple filet d eau ou le déluge?

Délégation Asie-Pacifique du Groupe Crédit Agricole à Hong Kong et à Shanghai. Le RMB s internationalise: Un simple filet d eau ou le déluge? Délégation Asie-Pacifique du Groupe Crédit Agricole à Hong Kong et à Shanghai Le RMB s internationalise: Un simple filet d eau ou le déluge? Le Tour du Monde en 8 heures Poitiers, le 21 juin 2011 Agenda

Plus en détail

Réunion d actionnaires Investir. Paris, 02 juillet 2015

Réunion d actionnaires Investir. Paris, 02 juillet 2015 Réunion d actionnaires Investir Paris, 02 juillet 2015 CHIFFRES CLÉS DU GROUPE BIC 1 979,1 M de chiffre d affaires en 2014 Plus de 10 milliards d unités vendues en 2014 17 438 employés* Plus de 4 millions

Plus en détail

> ÉDITION mars 2015 DONNÉES 2014. Achats de fruits et légumes frais par les ménages français

> ÉDITION mars 2015 DONNÉES 2014. Achats de fruits et légumes frais par les ménages français > ÉDITION mars 2015 DONNÉES Achats de fruits et légumes frais par les ménages français Rappel Méthodologique Le panel Kantar Worldpanel mesure les achats de 12 000 ménages représentatifs de la population

Plus en détail

Le cadre juridique et fiscal des relations d affaires franco-africaines: un atout pour les entrepreneurs?

Le cadre juridique et fiscal des relations d affaires franco-africaines: un atout pour les entrepreneurs? Le cadre juridique et fiscal des relations d affaires franco-africaines: un atout pour les entrepreneurs? Me Pierre MARLY Avocat CMS Bureau Francis Lefebvre E-mail : pierre.marly@cms-bfl.com 1 - Le cadre

Plus en détail

NOVEMBRE 2013. Dossier de presse. Société Générale, 1 er réseau de banque universelle. en Afrique au service des Entreprises

NOVEMBRE 2013. Dossier de presse. Société Générale, 1 er réseau de banque universelle. en Afrique au service des Entreprises NOVEMBRE 2013 Dossier de presse Société Générale, COMMUNIQUÉ DE PRESSE Casablanca, le 21 novembre 2013 Présent dans 16 pays africains, le groupe Société Générale présente un positionnement unique, qui

Plus en détail

AMAZON FRESH AUX ETATS-UNIS

AMAZON FRESH AUX ETATS-UNIS AMAZON FRESH AUX ETATS-UNIS AMAZON FRESH AUX ETATS-UNIS Amazon Fresh, service de livraison alimentaire à domicile, a été lancé à Seattle et a ensuite été étendu à Los Angeles. Il va être étendu à d autres

Plus en détail

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un

Plus en détail

Revue de presse du lundi 26 février 2007

Revue de presse du lundi 26 février 2007 Revue de presse du lundi 26 février 2007 Journal : EL MOUDJAHID Titre : La solution BlackBerry de Djezzy consacrée à Barcelone Journal : LE SOIR Titre : Djezzy lance le Web SMS : 10 textos gratuits par

Plus en détail

Ak k a Ai t El Mekki. E c o l e n a t i o n a l e d A g r i c u l t u r e d e M e k n e s

Ak k a Ai t El Mekki. E c o l e n a t i o n a l e d A g r i c u l t u r e d e M e k n e s Les Monographies du CIHEAM Edition 2008 L agriculture, l agro-alimentaire, la pêche et le développement rural Ak k a Ai t El Mekki E c o l e n a t i o n a l e d A g r i c u l t u r e d e M e k n e s Cette

Plus en détail

GUILLAUME GILKES PRINCIPALES QUALIFICATIONS

GUILLAUME GILKES PRINCIPALES QUALIFICATIONS GUILLAUME GILKES ESSEC MBA, Actuaire 10 ans d expérience dans le conseil, la formation et la gestion de projet à l international : Actuariat : protection sociale, assurance, finance Stratégie : étude de

Plus en détail

Stratégie commerciale

Stratégie commerciale Stratégie commerciale Plan Le groupe Ferrero Présentation du produit Le marché de la pâte à tartiner Segmentation Cible Positionnement Marketing Mix : les 4P Conclusion Historique Ferrero 1946 : élaboration

Plus en détail

Avis et communications de la. Direction générale des douanes et droits indirects

Avis et communications de la. Direction générale des douanes et droits indirects Avis et communications de la Direction générale des douanes et droits indirects Avis aux importateurs de certains produits agricole et agricoles transformés originaires d Israël L attention des importateurs

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

REUNION PRESSE JEUDI 13 FEVRIER 2014. Contact presse CAPmedias / Anne COPEY 01 83 62 55 49 / 06 80 48 57 04 anne.copey@capmedias.

REUNION PRESSE JEUDI 13 FEVRIER 2014. Contact presse CAPmedias / Anne COPEY 01 83 62 55 49 / 06 80 48 57 04 anne.copey@capmedias. REUNION PRESSE JEUDI 13 FEVRIER 2014 Contact presse CAPmedias / Anne COPEY 01 83 62 55 49 / 06 80 48 57 04 anne.copey@capmedias.fr SOMMAIRE LE MARCHE DU PNEUMATIQUE EN FRANCE EN 2013 (Sources : ventes

Plus en détail

Les mesures en faveur de

Les mesures en faveur de Les mesures en faveur de l attractivité Invest in France La France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Elle accueille sur son sol plus de 0 000 entreprises

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008 Fiche Technique Production Peu Développée en Languedoc-Roussillon Filière Maraichage Mais doux Septembre 2008 Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon Potentiel

Plus en détail

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre!

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Juin 2012 Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Contexte et historique de la démarche La Réunion a connu au mois de février des tensions sociales dont la cause la plus immédiate résultait

Plus en détail

Société MARITA Immobilière

Société MARITA Immobilière Société MARITA Immobilière Présentation & Références Agenda 1 Présentation de la SMI 2 Projets finalisés 3 Projet en cours Innovation Qualité Elégance Page 2 Société MARITA Immobilière Chiffres clés DOMAINES

Plus en détail

Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner!

Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Le grand livre des petits chefs : un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Le grand livre

Plus en détail

eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre

eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre Le soutien à la culture dans les pays où elle opère et le lien avec les traditions et les communautés locales sont un trait distinctif d eni : l importance du

Plus en détail

Auriol : le service public de la Restauration scolaire

Auriol : le service public de la Restauration scolaire Auriol : le service public de la Restauration scolaire Au titre de nos valeurs communes, nous avons voulu décliner l offre de restauration en mettant l accent au plus près des enfants. Plus de 80% des

Plus en détail

Quelques applications pour réviser

Quelques applications pour réviser Quelques applications pour réviser Cas Coca Cola En mai 1886, John Pemberton mettait au point la formule du «Coca Cola». Le sirop n était alors disponible qu à la fontaine à soda d une pharmacie d Atlanta.

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EN RAPPORT 2013 COMMERCE INTRA-AFRICAIN: LIBÉRER LE DYNAMISME DU SECTEUR PRIVÉ

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EN RAPPORT 2013 COMMERCE INTRA-AFRICAIN: LIBÉRER LE DYNAMISME DU SECTEUR PRIVÉ C O N F É R E N C E D E S N AT I O N S U N I E S S U R L E C O M M E R C E E T L E D É V E L O P P E M E N T LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EN AFRIQUE RAPPORT 2013 COMMERCE INTRA-AFRICAIN: LIBÉRER LE DYNAMISME

Plus en détail

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005.

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005. Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005 Summary in French Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005 Résumé Le soutien accordé aux producteurs

Plus en détail

Décryptage des pouvoirs économiques et politiques du continent africain à travers 5 titres de référence

Décryptage des pouvoirs économiques et politiques du continent africain à travers 5 titres de référence BROCHURE TARIFAIRE 2015 AFRICA Africa Intelligence Décryptage des pouvoirs économiques et politiques du continent africain à travers 5 titres de référence L abonnement à Africa Intelligence comprend l

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURE ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE DESTINES AU SERVICE DE LA RESTAURATION SCOLAIRE DE LA COMMUNE DE SEMBLANÇAY N MARCHE : CANT.2009 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Personne

Plus en détail

Service Economie du SNE. Economie du livre. Repères statistiques 2011 et tendances 2012. Mars 2013

Service Economie du SNE. Economie du livre. Repères statistiques 2011 et tendances 2012. Mars 2013 Economie du livre Repères statistiques 2011 et tendances 2012 Mars 2013 0 Sommaire 1 Marché de l'édition en 2011 Un marché de l'édition stable Dynamisme de la production éditoriale Des relais de croissance

Plus en détail