les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir"

Transcription

1 connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations

2 QU EST-CE QU UNE ANALYSE ENVIRONNEMENTALE? L analyse environnementale évalue les impacts environnementaux de scénarios de gestion des déchets. Evaluer les impacts environnementaux Basée sur le bilan global des consommations et émissions dans l environnement (air, eau, sol, déchets), l analyse environnementale évalue les contributions des filières de gestion des déchets à différents impacts sur l environnement, comme : la consommation de ressources naturelles et d énergie, l effet de serre, l acidification de l air et autres rejets atmosphériques, la pollution des eaux, la production de déchets, Tri Recyclage Matières premières secondaires Comparer diverses solutions L analyse environnementale permet de comparer entre elles, et impact par impact, différentes solutions de gestion des déchets. Elle permet ainsi d identifier les améliorations possibles et les marges de progrès associées. S appuyer sur une méthode reconnue La méthode utilisée est la méthode de l Analyse de Cycle de Vie (ACV), normalisée au niveau international (ISO 44 à 443). Elle a été spécialement conçue pour évaluer les effets sur l environnement d un service ou d un produit, depuis l extraction des ressources naturelles jusqu aux filières de traitement en fin de vie. Compostage Apport en matière organique Donner des éléments de référence Incinération Centre de stockage Energie (électricité / vapeur) Combustion ou valorisation du biogaz (Energie) Parce qu un système de gestion des déchets produit de la matière (recyclage, compostage, ) et/ou de l énergie (chaleur, électricité), l analyse environnementale doit comptabiliser à la fois les impacts générés (collecte, transports, procédés de traitements et de recyclage, ) et les impacts évités (économies de matières premières et d énergie grâce aux valorisations matière et énergétique). Accompagnés par un comité constitué des Pouvoirs Publics, de professionnels du traitement des déchets, d associations de protection de l environnement et de représentants des collectivités locales, l ADEME et ECO-EMBALLAGES ont conduit - sur la base de la méthode ACV - une étude comparant du point de vue environnemental différents scénarios multifilières de gestion des déchets*. Ces scénarios sont représentatifs des différents modes de collecte, valorisation et traitements pratiqués aujourd hui pour chaque milieu (rural à urbain). Toutes les opérations, depuis la collecte chez l habitant jusqu à la valorisation et le stockage des déchets ultimes, sont prises en compte. *Étude réalisée par BIO-Intelligence Service et Ecobilan- PricewaterhouseCoopers, à l aide du logiciel de modélisation WISARD TM développé par Ecobilan.

3 QUELS ENSEIGNEMENTS CLÉS RETENIR? L analyse des scénarios situe les enjeux environnementaux et apporte des éléments de références. Des leviers d améliorations identifiés et hiérarchisés Quel que soit le devenir des déchets résiduels* (incinération et/ou stockage), les collectivités locales peuvent mettre en œuvre différentes actions susceptibles d améliorer le bilan environnemental. 3 4 Les leviers d améliorations les plus forts concernent le site de gestion des déchets résiduels * En cas de STOCKAGE La mise en conformité du site, le cas échéant L amélioration du taux de captage du biogaz La valorisation du biogaz capté viennent ensuite la mise en œuvre de la collecte sélective et du recyclage des emballages et journaux magazines En cas de STOCKAGE Le recyclage améliore la plupart des indicateurs d impacts. En cas d INCINERATION La mise en conformité du site, le cas échéant L optimisation de la valorisation énergétique La valorisation des sous-produits En cas d INCINERATION Les leviers d améliorations dépendent beaucoup de la valorisation énergétique pratiquée. puis la valorisation des biodéchets Au delà de la production d un amendement pour le sol, la valorisation des biodéchets (compostage) peut améliorer d autres impacts. enfin les optimisations en terme de logistique (collecte et transport). Pour la collecte des ordures ménagères (OM), diminuer les kilomètres parcourus, utiliser des bennes ou au Gaz Naturel pour Véhicule (GNV) peut améliorer les impacts sur l air, notamment au niveau local. Pour le transport, après centre de transfert ou de tri, les améliorations n influencent que très peu le bilan global. Des enjeux variables Tous les scénarios de gestion des déchets n ont pas les mêmes impacts sur l environnement. Si l on tient compte de tous les indicateurs étudiés, aucun des scénarios n apparaît meilleur que les autres. La gestion des déchets représente un impact plus fort sur certains indicateurs (effet de serre, pollution atmosphérique, consommation de ressources) que sur d autres (consommation et pollution de l eau). *Déchets résiduels : déchets qui ne sont ni recyclés, ni valorisés par compostage ou méthanisation.

4 Les graphes ci-dessous illustrent, sur deux des indicateurs d impacts (effet de serre et consommation d énergie) le poids de différents leviers, selon le devenir des déchets résiduels* (stockage ou incinération). Scénarios avec stockage Capter 7% du biogaz au lieu de 5% diminue d un tiers la contribution à l effet de serre. Effet de serre équivalent CO pour ér es Tout stockage 5% de captage du biogaz du biogaz : 7% ès mise en œuvre Apr s ré Le recyclage permet d économiser de l énergie au lieu d en consommer. pour t d Tout stockage 5% du captage du biogaz es en GJ captage du biogaz : 7% optimisation du captage de biogaz sur le site de stockage 3 mise en œuvre du compostage des biodéchets mise en œuvre du recyclage des emballages et journaux magazines (EMB / JM) 4 optimisation de la logistique de collecte en œuvre Apr s ré Impact évité Scénarios avec incinération Une valorisation énergétique moyenne sur l incinérateur divise par 6 la contribution à l effet de serre. La valorisation énergétique et le recyclage permettent d économiser de l énergie au lieu d en consommer. Effet de serre en tonne équivalent CO pour t d OM gérées 4 3 pour t d - -4 es en GJ Impact évité Tout incinération sans valorisation énergétique Aprè cogé é ès mise en œuvre Apr s ré -6 Tout incinération sans valorisation énergétique Après cogénération Après mise Après mise en œuvre en œuvre du recyclage du compostage Apr s réduction et % de bennes mise en œuvre d une valorisation énergétique 3 mise en œuvre du compostage des biodéchets mise en œuvre du recyclage des emballages et journaux magazines (EMB / JM) 4 optimisation de la logistique de collecte Une dizaine de collectivités locales françaises ont déjà réalisé une étude environnementale : les enseignements clés de l étude menée par l ADEME et ECO-EMBALLAGES ont ainsi été confirmés sur le terrain. L état des connaissances doit encore progresser, notamment sur l impact du traitement et de la valorisation des biodéchets, de la gestion domestique, du stockage ainsi que par l élargissement des études à l ensemble des déchets des collectivités.

5 Chaque décision relative à la gestion des déchets intègre aujourd hui des considérations techniques, économiques, sociales mais aussi environnementales. connaître La prise en compte de la dimension environnementale au niveau local est récente. Pour apprécier les conséquences de leurs choix sur l environnement dans le cadre de la gestion des déchets, les collectivités les ont conséquences besoin d éléments de référence et de moyens leur permettant de situer leurs propres impacts. A la suite d un programme d études conjoint mené en, l ADEME et ECO-EMBALLAGES proposent aux collectivités locales et aux bureaux d études, des données de référence et des outils utilisables localement pour analyser les impacts environnementaux de la gestion des déchets ménagers. de ses choix La méthode d analyse environnementale utilisée est la méthode de l Analyse de Cycle de Vie (ACV), qui évite les inconvénients des approches partielles ou trop intuitives et intègre les éventuels transferts sur l environnement de pollution. Chaque collectivité locale peut désormais apprécier les conséquences environnementales des choix qui se présentent pour l évolution de sa gestion des déchets. Pourquoi réaliser localement une analyse environnementale? C est un outil de réflexion et d aide à la décision, qui situe les enjeux et les pistes d améliorations concrètes et quantifiées pour la collectivité locale. Elle permet : d alimenter la réflexion sur la politique à mener en matière de gestion des déchets : choix des filières en fonction des spécificités locales et des débouchés, de définir les priorités d action : optimisation des installations, développement de la valorisation, de communiquer vers les citoyens : bilan des actions entreprises, encouragement aux bonnes pratiques de gestion et de tri des déchets, d animer le débat local : présentation des enjeux environnementaux, mise en perspective des différentes solutions envisageables, appropriation élargie et globale de la politique de gestion des déchets.

6 Pour aller plus loin L ADEME et ECO-EMBALLAGES Mettent gratuitement à disposition la synthèse détaillée de l étude sur les impacts environnementaux. Intitulé Déchets ménagers : leviers d améliorations des impacts environnementaux, ce document de 6 pages (réf. 3989) se veut un outil pratique d accompagnement des collectivités locales et bureaux d études. Accompagnent les collectivités qui souhaitent réaliser une étude locale. Basée sur un cahier des charges disponible auprès de l ADEME et ECO-EMBALLAGES, l application locale consiste à définir, analyser et comparer divers scénarios de gestion des déchets propres à une collectivité, avec les données de la collectivité (caractéristiques des sites, performances de traitement et de recyclage, spécificités éventuelles, projets envisagés, ). Cette étude locale peut être réalisée par différents bureaux d études, à l aide du logiciel WISARD TM et d un guide d interprétation pour la restitution des résultats. L ADEME peut aider financièrement les collectivités jusqu à 5% du montant de l étude (renseignements auprès des Délégations Régionales : adresses disponibles ECO-EMBALLAGES 44, avenue Georges Pompidou BP Levallois-Perret Tél. : Fax : ADEME Direction Déchets Municipaux, square La Fayette - BP Angers cedex Tél. : 4 4 Fax : 4 4 Réf. 45 Septembre Gratuit ex. Photos :ADEME (R. Bourget) et ECO-EMBALLAGES (P. Renault) - Conception et réalisation PONCTUATION - Tél Document imprimé sur papier recyclé.

Si le compte est bon...

Si le compte est bon... la gestion des déchets ménagers: Si le compte est bon... 577 Chaque français produit en moyenne de déchets par an d ordures ménagères résiduelles de verre de recyclables de biodéchets & déchets verts d

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Saint-Étienne, le 17 juillet 2012 NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Préambule Le SYDEMER, SYndicat mixte

Plus en détail

Analyse du Cycle de Vie des modes de valorisation de biogaz issu de méthanisation de Fractions Fermentescibles des OM collectées sélectivement

Analyse du Cycle de Vie des modes de valorisation de biogaz issu de méthanisation de Fractions Fermentescibles des OM collectées sélectivement Analyse du Cycle de Vie des modes de valorisation de biogaz issu de méthanisation de Fractions Fermentescibles des OM collectées sélectivement Septembre 2007-6 ème Journée «Bus Propre» à Lille - Sandrine

Plus en détail

Principales conclusions de l Analyse du Cycle de Vie du sac à déchets

Principales conclusions de l Analyse du Cycle de Vie du sac à déchets Principales conclusions de l Analyse du Cycle de Vie du sac à déchets Introduction Investi depuis de nombreuses années dans la réduction de l impact environnemental de ses activités, le groupe SPhere développe

Plus en détail

emballages des Le recyclage, vie ou la deuxième u Je trie mes emballages u Recyclés, ils redeviennent des produits quotidiens

emballages des Le recyclage, vie ou la deuxième u Je trie mes emballages u Recyclés, ils redeviennent des produits quotidiens Crédits photo : Photothèques Eco-Emballages, Tony Stone/Davies and Starr, Stock image, Getty images, Peugeot Document imprimé sur papier recyclé. Août 2006 Le recyclage, vie ou la deuxième des emballages

Plus en détail

Fiscalité des déchets et financement de l économie circulaire Bilan des discussions et propositions issues du groupe de travail du CFE

Fiscalité des déchets et financement de l économie circulaire Bilan des discussions et propositions issues du groupe de travail du CFE Fiscalité des déchets et financement de l économie circulaire Bilan des discussions et propositions issues du groupe de travail du CFE 30 juin 2014 Cette note présente le bilan des discussions du groupe

Plus en détail

Trier préserve l environnement et crée de l emploi

Trier préserve l environnement et crée de l emploi Proposition d articles (3 ème trimestre 2011) Trier préserve l environnement et crée de l emploi Chaque jour, grâce au tri et au recyclage des emballages ménagers, nous participons à la protection de l

Plus en détail

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET?

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Décembre 2010 En 2009, Eco-Emballages, ELIPSO et Valorplast se sont associés pour conduire une étude d évaluation des impacts environnementaux

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL MEUBLES EN BOIS BP X30-323-4. Sommaire. Introduction 1

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL MEUBLES EN BOIS BP X30-323-4. Sommaire. Introduction 1 GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL MEUBLES EN BOIS BP X30-33-4 Sommaire Introduction 1 Contexte 1 Principes de l affichage environnemental Objectif du guide de lecture Présentation du produit concerné par

Plus en détail

La collecte des papiers de bureau

La collecte des papiers de bureau Développement durable La collecte des papiers de bureau 1 LE SIVOM DU BAS-BUGEY Compétences La collecte des ordures ménagères La collecte sélective 3 déchetteries : Belley, Culoz et Virieu le Grand Quai

Plus en détail

ÉTUDE DE PERCEPTION DE L EMBALLAGE ET D IMAGE DU RECYCLÉ

ÉTUDE DE PERCEPTION DE L EMBALLAGE ET D IMAGE DU RECYCLÉ ÉTUDE DE PERCEPTION DE L EMBALLAGE ET D IMAGE DU RECYCLÉ Synthèse des principaux enseignements Une étude réalisée par Ipsos pour Eco-Emballages, avec le soutien technique et financier de l ADEME. SYNTHÈSE

Plus en détail

par L intelligence environnementale au service de la croissance économique durable Plan de Progrès de Performance Economique et Environnementale

par L intelligence environnementale au service de la croissance économique durable Plan de Progrès de Performance Economique et Environnementale Perform-EE par Plan de Progrès de Performance Economique et Environnementale L intelligence environnementale au service de la croissance économique durable PERFORM-EE par Suez Environnement 1 Au XXI siècle,

Plus en détail

Sommaire. Les fondamentaux de l éco-conception des emballages. L accompagnement proposé par Adelphe

Sommaire. Les fondamentaux de l éco-conception des emballages. L accompagnement proposé par Adelphe Sommaire Le dispositif Point Vert et vous Les fondamentaux de l éco-conception des emballages L accompagnement proposé par Adelphe Les pistes d actions et les expériences des entreprises Sommaire Le dispositif

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES Elior Restauration Entreprises Responsable du suivi : Vincent Cossac Fonction : Responsable Développement Durable Adresse : 46/52 rue Albert 75013 Paris : 01

Plus en détail

comme gaz de ville. En effet, un décret de 2004 1 précise que le ministre en charge de l environnement

comme gaz de ville. En effet, un décret de 2004 1 précise que le ministre en charge de l environnement Biogaz : un avenir pour les déchets ménagers? Carole Leroux Biogaz : un avenir pour les déchets ménagers? Carole Leroux est chargée de projet scientifique à la direction de l Évaluation des risques de

Plus en détail

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux?

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Qu est-ce qu un Tout le monde produit des déchets dangereux via ses activités quotidiennes

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à projets «Territoires zéro gaspillage zéro déchet»

Cahier des charges de l appel à projets «Territoires zéro gaspillage zéro déchet» Cahier des charges de l appel à projets «Territoires zéro gaspillage zéro déchet» Présentation Le présent cahier des charges précise ce qui est attendu des territoires qui souhaitent être candidats à l

Plus en détail

Les émissions de gaz carbonique (CO2)

Les émissions de gaz carbonique (CO2) Fiche 21 Les émissions de gaz carbonique (CO2) 1. Quelles émissions pour les différentes énergies fossiles? La quantité de CO2 produit par la combustion d une tep de combustible fossile dépend de sa composition

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub Politique Déchets de la CUB Cahier des charges de l appel à contributions - Vous êtes une association, un collectif ou un organisme partenaire des politiques communautaires; - Vous êtes intéressé par la

Plus en détail

Marchés et emplois. quel impact du Grenelle?

Marchés et emplois. quel impact du Grenelle? N 25-9 juillet 21 Stratégie & études Marchés et emplois des activités liées aux déchets en France: quel impact du Grenelle? L ADEME réalise annuellement depuis plus de 15 ans 1 une étude de conjoncture

Plus en détail

Résumé. A. Qu est-ce que la méthanisation?

Résumé. A. Qu est-ce que la méthanisation? Résumé Afin de compléter les travaux réalisés par l'arene, l'ademe, Gaz de France et l'agence de l'eau Seine-Normandie depuis 1999 sur le sujet de la méthanisation, filière de traitement des biodéchets

Plus en détail

APPLICATION E-DD. Notice d utilisation pour. l évaluation des coûts et de l empreinte carbone

APPLICATION E-DD. Notice d utilisation pour. l évaluation des coûts et de l empreinte carbone APPLICATION E-DD Notice d utilisation pour l évaluation des coûts et de l empreinte carbone Juillet 2013 2 Sommaire Préambule... 5 Qu est-ce que e-dd?... 5 E-dd et le Soutien au Développement Durable...

Plus en détail

LA MAÎTRISE DE NOS ENVIRONNEMENTS

LA MAÎTRISE DE NOS ENVIRONNEMENTS LA MAÎTRISE DE NOS ENVIRONNEMENTS Valorisation énergétique du biogaz produit sur le centre de stockage de déchets ménagers de La Vautubière à La Fare-les-Oliviers (Bouches-du-Rhône) www.sma-environnement.com

Plus en détail

Performances environnementales et économiques économiques. Description

Performances environnementales et économiques économiques. Description BREF Industries de traitement des déchets - Doc. de synthèse V 1.0-01/12/08 MTD pour des types spécifiques de traitements de déchets TRAITEMENTS BIOLOGIQUES DES DECHETS - METHANISATION Description 65 -

Plus en détail

Les engagements environnementaux de Legrand

Les engagements environnementaux de Legrand 128 Av. du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny 87045 Limoges Cedex - France Tél. : 05 55 06 87 87 - Fax : 05 55 06 88 88 i Votre Agence Commerciale habituelle Site www.legrand.fr > Profil Environnemental Produit

Plus en détail

Le recyclage du verre. Les bonnes pratiques pour un recyclage réussi

Le recyclage du verre. Les bonnes pratiques pour un recyclage réussi Le recyclage du verre Les bonnes pratiques pour un recyclage réussi Novembre 2012 L INTÉRÊT DU RECYCLAGE DU VERRE Le recyclage des emballages en verre se fait en boucle fermée. Une bouteille redevient

Plus en détail

Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert

Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert Syctom 9 décembre 2010 Jan Le Moux Directeur Prévention Eco Emballages mai 2010 ECO EMBALLAGES

Plus en détail

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse Récapitulatif de l étude Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse réalisé par Dr. Fredy Dinkel Carbotech AG, Bâle par ordre de PRS - PET-Recycling Schweiz Contact PRS - PET-Recycling Schweiz Naglerwiesenstrasse

Plus en détail

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE BILAN GAZ A EFFET DE SERRE DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE Année de référence : 2014 Edition 2015 LE BILAN GES DE L ULCO Dans le cadre de la législation, le Pôle de Recherche et d Enseignement

Plus en détail

l analyse du cycle de vie (ACV)

l analyse du cycle de vie (ACV) OPTIMISATION DE LA GESTION DES DECHETS MUNICIPAUX Comment évaluer les impacts environnementaux au moyen de l analyse du cycle de vie (ACV) Document réalisé par le groupe de travail ACV Animé par AMORCE

Plus en détail

GNV et BioGNV : une alternative performante pour les transports

GNV et BioGNV : une alternative performante pour les transports GNV et BioGNV : une alternative performante pour les transports Gilles DURAND, Secrétaire Général de l AFGNV 26 septembre 2013 1 L Association Française du Gaz Naturel Véhicules fédère les acteurs du GNV

Plus en détail

www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011

www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011 www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011 Les données ci-dessous sont issues de l'enquête ITOM (Installation de Traitement des Ordures Ménagères) réalisée en 2012

Plus en détail

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de ses 18 communes membres. Collecte des déchets ménagers

Plus en détail

Transport & logistique des déchets. vers une logistique plus vertueuse. Professionnels des transports et de la logistique SYNTHÈSE

Transport & logistique des déchets. vers une logistique plus vertueuse. Professionnels des transports et de la logistique SYNTHÈSE Transport & logistique des déchets vers une logistique plus vertueuse Professionnels des transports et de la logistique SYNTHÈSE Maîtriser l impact du transport et de la logistique des déchets dans le

Plus en détail

Projet de Plan Départemental de Prévention et Gestion des Déchets Non Dangereux (PDPGDND) - 2015-2027

Projet de Plan Départemental de Prévention et Gestion des Déchets Non Dangereux (PDPGDND) - 2015-2027 Projet de Plan Départemental de Prévention et Gestion des Déchets Non Dangereux (PDPGDND) - 2015-2027 SOMMAIRE Le contexte Organisation de la gestion des déchets / Contexte juridique Contexte local / Définition

Plus en détail

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Résumé : La cartographie des impacts économiques, sociaux et environnementaux

Plus en détail

«Oum Azza de l enfouissement à la valorisation»

«Oum Azza de l enfouissement à la valorisation» (CET) d Oum Azza «Oum Azza de l enfouissement à la valorisation» 24 Décembre 2013 Programme National de traitement des Déchets Ménagers (PNDM) 2012-2016 Quantités réceptionnées 2007-2012 Le PNDM, s inscrit

Plus en détail

Quand les pelures d oignons donnent plein gaz. C est ainsi que des communes développent de manière ciblée la collecte des biodéchets

Quand les pelures d oignons donnent plein gaz. C est ainsi que des communes développent de manière ciblée la collecte des biodéchets Quand les pelures d oignons donnent plein gaz C est ainsi que des communes développent de manière ciblée la collecte des biodéchets EST-CE QUE VOTRE COMMUNE COLLECTE CORRECTEMENT LES BIODÉCHETS? Est-ce

Plus en détail

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE Le BILAN CARBONE Toute activité industrielle, tertiaire et agricole émet, directement ou indirectement, des gaz à effet de serre ayant pour conséquence de contribuer

Plus en détail

Le Centre de Tri. - Un séparateur des petits éléments (3) ne pouvant être triés manuellement, - Un séparateur magnétique (6) qui capte l acier.

Le Centre de Tri. - Un séparateur des petits éléments (3) ne pouvant être triés manuellement, - Un séparateur magnétique (6) qui capte l acier. Le Centre de Tri Le Centre de Tri a pour but de trier les emballages par types de matériaux (acier, aluminium, plastique, carton et papier) avant leur reprise par des industriels qui en assurent le recyclage.

Plus en détail

Présentation du site Valréna

Présentation du site Valréna SITOM SUD GARD Présentation du site Valréna Présentation du SITOM Sud Gard Créé en 1997 et comptant actuellement 81 communes, le syndicat prend en charge le traitement et la valorisation des déchets ménagers.

Plus en détail

Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique

Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique 1 Le gaz et les réseaux gaziers : des solutions pour => Réduire les émissions de CO 2 liées à la production électrique et thermique -30 %par

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

Amman, 13-15 mai 2014

Amman, 13-15 mai 2014 Quatrième Forum SWEEP-Net Cout de dégradation de l Environnement et la Gouvernance Locale Amman, 13-15 mai 2014 Exposé présenté Par : Mustapha Benbouya Chef de la Division de l Environnement et de l Amélioration

Plus en détail

COMMISSION TRANSPORTS, DÉPLACEMENTS

COMMISSION TRANSPORTS, DÉPLACEMENTS COMMISSION TRANSPORTS, DÉPLACEMENTS ET NOUVELLES MOBILITÉS Séance du 9 octobre 2014 Ordre du jour ü Affaire n 1 Volet Transports du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance

Plus en détail

Le Centre de traitement des Battées, à Sauvigny-le-Bois

Le Centre de traitement des Battées, à Sauvigny-le-Bois CARTE DE VISITE Le Centre de traitement des Battées, à Sauvigny-le-Bois Contacts SITA Centre Est : Florent MAILLY Directeur de l agence traitement Tél : 06 87 76 29 74 / florent.mailly@sita.fr Nicolas

Plus en détail

Consortium de fabricants de systèmes et solutions d impression

Consortium de fabricants de systèmes et solutions d impression Consortium de fabricants de systèmes et solutions d impression 1 sommaire P 3 P 4 P 5 & 6 EDITO D AGNÈS BRAVO «Pourquoi notre système industriel ne se comporterait-il pas comme un écosystème où les déchets

Plus en détail

le recyclage, ou la deuxième vie des emballages Je trie mes emballages Recyclés, ils redeviennent des produits quotidiens

le recyclage, ou la deuxième vie des emballages Je trie mes emballages Recyclés, ils redeviennent des produits quotidiens Je trie mes emballages Recyclés, ils redeviennent des produits quotidiens 1 2 le recyclage, vie des ou la deuxième emballages Janvier 2001 SOMMAIRE Je trie, donc je suis Vraies et fausses idées sur le

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX POUR L AFFICHAGE ENVIRONNEMENTAL DES PRODUITS DE CONSOMMATION METHODOLOGIE D'EVALUATION DES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX DES LESSIVES

PRINCIPES GENERAUX POUR L AFFICHAGE ENVIRONNEMENTAL DES PRODUITS DE CONSOMMATION METHODOLOGIE D'EVALUATION DES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX DES LESSIVES PRINCIPES GENERAUX POUR L AFFICHAGE ENVIRONNEMENTAL DES PRODUITS DE CONSOMMATION METHODOLOGIE D'EVALUATION DES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX DES LESSIVES BP X30-323-2 publié en décembre 2012 Coordination technique

Plus en détail

Evaluation environnementale

Evaluation environnementale Evaluation environnementale Cycle «Les ateliers de l écoconception» Session 2/3 Programme de la session Dossier participant 1 Introduction Principes clefs de l éco-conception Mise en pratique Comment évaluer

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à projets «Territoires zéro déchet zéro gaspillage» Deuxième vague de candidatures (été 2015)

Cahier des charges de l appel à projets «Territoires zéro déchet zéro gaspillage» Deuxième vague de candidatures (été 2015) Cahier des charges de l appel à projets «Territoires zéro déchet zéro gaspillage» Deuxième vague de candidatures (été 2015) Présentation Le présent cahier des charges précise ce qui est attendu des territoires

Plus en détail

NOTE. Indicateurs de suivi d'une installation de méthanisation de déchets ménagers. Série Technique DT 59. Octobre 2013

NOTE. Indicateurs de suivi d'une installation de méthanisation de déchets ménagers. Série Technique DT 59. Octobre 2013 NOTE Indicateurs de suivi d'une installation de méthanisation de déchets ménagers Série Technique Réalisé avec le soutien technique et financier de DT 59 Octobre 2013 AMORCE / ADEME DT 59 - Indicateurs

Plus en détail

1 Description de la personne morale concernée

1 Description de la personne morale concernée BILAN D EMISSIONS DE GES ARTICLE 75 GDF SUEZ ÉNERGIE SERVICES 1 1 Description de la personne morale concernée Raison sociale : GDF SUEZ Energie Services S.A. Code NAF : 3530 Z Code SIREN : 552 046 955

Plus en détail

Analyse du cycle de vie. pour 9 voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables

Analyse du cycle de vie. pour 9 voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables Analyse du cycle de vie pour 9 voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables Objectifs de l étude L Analyse du Cycle de Vie des PUNR* revêt trois objectifs principaux Apprécier l intérêt environnemental

Plus en détail

Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole. Comparaison France et Allemagne

Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole. Comparaison France et Allemagne Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole Comparaison France et Allemagne Février 2013 1 Le développement de la méthanisation en Bourgogne dans le Programme Energie Climat Bourgogne

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Service Développement Local et Appui aux Entreprises Industrielles 1 Chambre de Commerce et d Industrie de Moulins-Vichy Service Développement Local et

Plus en détail

MASTER 2 MENTION «INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT DURABLE» SPECIALITE «INGENIERIE DURABLE DE L ENVIRONNEMENT»

MASTER 2 MENTION «INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT DURABLE» SPECIALITE «INGENIERIE DURABLE DE L ENVIRONNEMENT» MASTER 2 MENTION «INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT DURABLE» SPECIALITE «INGENIERIE DURABLE DE L ENVIRONNEMENT» Le Master Mention «Ingénierie du Développement Durable» (I.D.D.) est destiné à former des spécialistes

Plus en détail

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050.

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. OBJECTIF FACTEUR /4 Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. Transition énergétique Le scénario GrDF GrDF exploite le réseau de distribution de

Plus en détail

La carte «Biomethane»

La carte «Biomethane» Dans la semaine du développement durable: "jouons cartes sur tables " Atelier-Débat sur «l énergie à la carte» La carte «Biomethane» Arancha BODEN, Directeur Territoriale Régional Aquitaine Cadaujac, Mercredi

Plus en détail

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats porté par la communauté de communes du pays de Saint- Flour, le 6 juin

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 JCDecaux France Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Novembre 2015 PRESENTATION DU CADRE DU REPORTING 1 Description de la

Plus en détail

PREFECTURE DE L ISERE

PREFECTURE DE L ISERE PREFECTURE DE L ISERE DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA PROTECTION DES POPULATIONS DEMANDE D AUTORISATION AU TITRE DES INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT CONCERNANT L EXPLOITATION

Plus en détail

LE GAZ NATUREL COMME CARBURANT :

LE GAZ NATUREL COMME CARBURANT : LE GAZ NATUREL COMME CARBURANT : LA FRANCE PEUT-ELLE RATTRAPER SON RETARD? Corinne BERTHELOT Amsterdam, 25 November 1 La Filière du GNV est organisée en France L Association Française du Gaz Naturel Véhicules

Plus en détail

Les déchets de Ste-Sévère produisent de l énergie. Dossier de presse

Les déchets de Ste-Sévère produisent de l énergie. Dossier de presse Dossier de presse Contact : Alexa BADIN - Responsable communication - Tél : 05 45 05 22 52 - abadin@calitom.com ZE La Braconne - 16600 MORNAC / Tel 05 45 65 82 50 / Fax 05 45 65 82 55 / Numéro vert : 0

Plus en détail

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02 JECO ATELIER AT02 L éco-conception expliquée journée des éco-entreprises Présentation de l événement PRESENTATION Définition et principes de l écoconception (Stéphanie CAPDEVILLE - EcoConcevoir) Définition

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

Valorisation du potentiel des déchets ménagers et assimilés et des déchets d activité économique

Valorisation du potentiel des déchets ménagers et assimilés et des déchets d activité économique Valorisation du potentiel des déchets ménagers et assimilés et des déchets d activité économique Séminaire anniversaire Caen, le 22 novembre 2013. Présentée par Dominique Plumail, Hier voués à l élimination,

Plus en détail

INDUSTRIELS, DES ÉTUDES AUX INVESTISSEMENTS L ADEME FINANCE VOS PROJETS DE MAÎTRISE DE L ÉNERGIE

INDUSTRIELS, DES ÉTUDES AUX INVESTISSEMENTS L ADEME FINANCE VOS PROJETS DE MAÎTRISE DE L ÉNERGIE INDUSTRIELS, DES ÉTUDES AUX INVESTISSEMENTS L ADEME FINANCE VOS PROJETS DE MAÎTRISE DE L ÉNERGIE principales modalités l ademe finance vos projets de maîtrise de l énergie PASSEZ À L ACTION : MANAGEZ L

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2014 :

APPEL A PROJETS 2014 : APPEL A PROJETS 2014 : ASSAINISSEMENT ET ENERGIE REDUIRE L IMPACT ENERGETIQUE DES SYSTEMES D ASSAINISSEMENT DOMESTIQUES RÈGLEMENT Date d ouverture de l appel à projet : 20 janvier 2014 Date limite d envoi

Plus en détail

Présentation PROJET METAL. Synthèse du projet à destination des collectivités locales

Présentation PROJET METAL. Synthèse du projet à destination des collectivités locales Présentation PROJET METAL Synthèse du projet à destination des collectivités locales SOMMAIRE 1. Mieux recycler l aluminium, une nécessité 2. Pourquoi le projet métal? - Des taux de recyclage de l aluminium

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre SOGECAP

Bilan d émissions de gaz à effet de serre SOGECAP Bilan d émissions de gaz à effet de serre SOGECAP A Description de la personne morale concernée : Raison sociale : SOGECAP Sigle : Code NAF/APE : 6511Z Code SIREN : 086380730 Code SIRET : 08638073000084

Plus en détail

Liste des douze établissements pilotes... 2 Quelques logos et pictogrammes à connaître... 3 Quelques chiffres... 4

Liste des douze établissements pilotes... 2 Quelques logos et pictogrammes à connaître... 3 Quelques chiffres... 4 Gestion éco-responsable des déchets dans les collèges des Bouches-du-Rhône Annexes Liste des douze établissements pilotes............................... 2 Quelques logos et pictogrammes à connaître..........................

Plus en détail

Prendre en compte les enjeux de développement durable

Prendre en compte les enjeux de développement durable Contrat de territoire2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires. Prendre en compte les enjeux de développement durable FICHE ACTION

Plus en détail

Application des méthodologies d évaluation environnementale au développement de procédés

Application des méthodologies d évaluation environnementale au développement de procédés Application des méthodologies d évaluation environnementale au développement de procédés Élodie Cesbron Ateliers thématiques Gen2Bio Lorient, le 29 Mars 2012 IFREMER Nantes Laboratoire STBM Rue de l Île

Plus en détail

Bilan carbone réglementaire [Version n 1-2012]

Bilan carbone réglementaire [Version n 1-2012] bilan-ges-idf@developpement-durable.gouv.fr Bilan carbone réglementaire [Version n 1-2012] Secrétariat général Le 20 décembre 2012 Annexe 1 : Carte périmètre OSICA Annexe 2 : Tableau des volumes de GES

Plus en détail

* * * Pour la promotion du véhicule électrique, Monaco organise désormais chaque année le rendez-vous des véhicules électriques.

* * * Pour la promotion du véhicule électrique, Monaco organise désormais chaque année le rendez-vous des véhicules électriques. La Principauté de Monaco a signé, à Rio de Janeiro, la Convention Cadre sur les Changements Climatiques ; cette Convention est entrée en vigueur par la publication de l Ordonnance Souveraine n 11.260 du

Plus en détail

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Rappel des enjeux du changement climatique, résultats du Bilan Carbone et pistes d action de réduction Quels enjeux en termes de climat et d énergie? Un

Plus en détail

COLLECTION COMPRENDRE LE CIMENT. Quoi de neuf? RÉDUCTION DES ÉMISSIONS DE CO 2 LA CONTRIBUTION DE L INDUSTRIE CIMENTIÈRE

COLLECTION COMPRENDRE LE CIMENT. Quoi de neuf? RÉDUCTION DES ÉMISSIONS DE CO 2 LA CONTRIBUTION DE L INDUSTRIE CIMENTIÈRE COLLECTION COMPRENDRE LE CIMENT Quoi de neuf? RÉDUCTION DES ÉMISSIONS DE CO 2 LA CONTRIBUTION DE L INDUSTRIE CIMENTIÈRE Le matériau de construction le plus utilisé au monde Dès 1990, l industrie cimentière

Plus en détail

Systématiser et mesurer. Bilan Environnemental. Formation analyse environnementale (BEE)

Systématiser et mesurer. Bilan Environnemental. Formation analyse environnementale (BEE) Prévention et Sensibilisation : Adelphe vous accompagne à chaque étape Adelphe a conçu un parcours composé d outils, de formations et de services pour vous accompagner dans la mise en œuvre d actions dans

Plus en détail

GEOGRAPHIE Activités économiques CE2 N 5 : Les déchets : réduction et recyclage au Liban et en France

GEOGRAPHIE Activités économiques CE2 N 5 : Les déchets : réduction et recyclage au Liban et en France Suggestions de documents à Repères Vocabulaire à Compétences Idées directrices utiliser géographiques retenir spécifiques Ctrl+clic Dans cette séquence, l élève apprend comment les déchets que produisent

Plus en détail

Le recyclage, ou la. deuxième vie des emballages.

Le recyclage, ou la. deuxième vie des emballages. Le recyclage, ou la deuxième vie des emballages. 19 avenue Joseph Reinach 04 000 DIGNE LES BAINS sydevom-com@wanadoo.fr Tel : 04 92 36 08 52 Fax : 04 92 36 07 03 www.sydevom04.fr Sommaire Je trie, donc

Plus en détail

Eco-conception et Évaluation des performances environnementales des bâtiments

Eco-conception et Évaluation des performances environnementales des bâtiments Eco-conception et Évaluation des performances environnementales des bâtiments Contexte, Généralités et Outil d ACV bâtiment ELODIE Galdric SIBIUDE Ingénieur d Etude et de Recherche Direction Energie Environnement

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1

DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1 DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1 PRÉSENTATION DU TERRITOIRE Territoire: La Communauté d Agglomération de Montauban Trois Rivières

Plus en détail

Etude cofinancée par la FNB, l ADEME et Adelphe, filiale d Eco-Emballages

Etude cofinancée par la FNB, l ADEME et Adelphe, filiale d Eco-Emballages IMPACT DE LA LOGISTIQUE RETOUR SUR LA COLLECTE DES EMBALLAGES PERDUS EN CHD Publication octobre 2013 Etude cofinancée par la FNB, l ADEME et Adelphe, filiale d Eco-Emballages 2 Synthèse La mise en place

Plus en détail

Suppression de deux modulations de la TGAP sur le traitement des déchets

Suppression de deux modulations de la TGAP sur le traitement des déchets Suppression de deux modulations de la TGAP sur le traitement des déchets En cause : - la modulation de Taxe générale sur les activités polluantes (TGAP) pour les installations de stockage de déchets exploitées

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Ce bilan est une démarche volontaire, étant

Plus en détail

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel Claire BRECQ GrDF - Délégation Stratégie- Régulation 10 ème Conférence sur le biogaz et le biométhane Montréal, le 24 mai 2012 Présentation de GrDF

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

TRAITEMENT DES BIOGAZ ET DES LIXIVIATS

TRAITEMENT DES BIOGAZ ET DES LIXIVIATS Protéger l environnement et valoriser le biogaz TRAITEMENT DES BIOGAZ ET DES LIXIVIATS 1 2 Édito Organisation La puissance et l appui d un grand groupe, la proximité d une PME Être pionnier et rester à

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

LE CYCLE DE VIE DU VERRE D EMBALLAGES ISSUS DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES. Jonathan DECOTTIGNIES

LE CYCLE DE VIE DU VERRE D EMBALLAGES ISSUS DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES. Jonathan DECOTTIGNIES LE CYCLE DE VIE DU VERRE D EMBALLAGES ISSUS DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES Jonathan DECOTTIGNIES Le Cercle National du Recyclage La nature association loi 1901 née en juin 1995 Paul DEFFONTAINE (Vice

Plus en détail

VALEO SYSTEME THERMIQUE. Bilan des émissions de GES et synthèse des actions

VALEO SYSTEME THERMIQUE. Bilan des émissions de GES et synthèse des actions Bilan des émissions de GES et synthèse des actions Planning d intervention Du 10/07/2012 VALEO Système thermique 9, rue du colonel charbonneaux 51057 Reims Votre interlocuteur CONSULTANT MEUNIER Damien

Plus en détail

Que faire de nos déchets?

Que faire de nos déchets? Collège Que faire de nos déchets? Problématique L utilisation dans la vie quotidienne d une très grande variété d objets fabriqués dans des matériaux divers entraîne une production importante de déchets

Plus en détail

Paris, une ville qui accueille un public nombreux et varié

Paris, une ville qui accueille un public nombreux et varié PARIS ET LA COP 21 Paris, une ville qui accueille un public nombreux et varié 2 274 880 habitants 3 000 000 déplacements pendulaires par jour 32 000 000 de touristes par an ILE DE FRANCE 12.000.000 habitants

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

Intégration des impacts environnementaux dans la gestion des SSP Evaluation de l empreinte carbone d une solution de réhabilitation

Intégration des impacts environnementaux dans la gestion des SSP Evaluation de l empreinte carbone d une solution de réhabilitation Intégration des impacts environnementaux dans la gestion des SSP Evaluation de l empreinte carbone d une solution de réhabilitation Franck LECLERC CONTEXTE La politique Française des SSP prévoit l élaboration

Plus en détail

L APPROCHE EN CYCLE DE VIE

L APPROCHE EN CYCLE DE VIE Énergie, rejets, déchets, etc. L APPROCHE EN CYCLE DE VIE Introduction : la genèse de l approche en cycle de vie L évolution de l approche «site» à l approche «produit» Dans un premier temps, la prise

Plus en détail