les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir"

Transcription

1 connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations

2 QU EST-CE QU UNE ANALYSE ENVIRONNEMENTALE? L analyse environnementale évalue les impacts environnementaux de scénarios de gestion des déchets. Evaluer les impacts environnementaux Basée sur le bilan global des consommations et émissions dans l environnement (air, eau, sol, déchets), l analyse environnementale évalue les contributions des filières de gestion des déchets à différents impacts sur l environnement, comme : la consommation de ressources naturelles et d énergie, l effet de serre, l acidification de l air et autres rejets atmosphériques, la pollution des eaux, la production de déchets, Tri Recyclage Matières premières secondaires Comparer diverses solutions L analyse environnementale permet de comparer entre elles, et impact par impact, différentes solutions de gestion des déchets. Elle permet ainsi d identifier les améliorations possibles et les marges de progrès associées. S appuyer sur une méthode reconnue La méthode utilisée est la méthode de l Analyse de Cycle de Vie (ACV), normalisée au niveau international (ISO 44 à 443). Elle a été spécialement conçue pour évaluer les effets sur l environnement d un service ou d un produit, depuis l extraction des ressources naturelles jusqu aux filières de traitement en fin de vie. Compostage Apport en matière organique Donner des éléments de référence Incinération Centre de stockage Energie (électricité / vapeur) Combustion ou valorisation du biogaz (Energie) Parce qu un système de gestion des déchets produit de la matière (recyclage, compostage, ) et/ou de l énergie (chaleur, électricité), l analyse environnementale doit comptabiliser à la fois les impacts générés (collecte, transports, procédés de traitements et de recyclage, ) et les impacts évités (économies de matières premières et d énergie grâce aux valorisations matière et énergétique). Accompagnés par un comité constitué des Pouvoirs Publics, de professionnels du traitement des déchets, d associations de protection de l environnement et de représentants des collectivités locales, l ADEME et ECO-EMBALLAGES ont conduit - sur la base de la méthode ACV - une étude comparant du point de vue environnemental différents scénarios multifilières de gestion des déchets*. Ces scénarios sont représentatifs des différents modes de collecte, valorisation et traitements pratiqués aujourd hui pour chaque milieu (rural à urbain). Toutes les opérations, depuis la collecte chez l habitant jusqu à la valorisation et le stockage des déchets ultimes, sont prises en compte. *Étude réalisée par BIO-Intelligence Service et Ecobilan- PricewaterhouseCoopers, à l aide du logiciel de modélisation WISARD TM développé par Ecobilan.

3 QUELS ENSEIGNEMENTS CLÉS RETENIR? L analyse des scénarios situe les enjeux environnementaux et apporte des éléments de références. Des leviers d améliorations identifiés et hiérarchisés Quel que soit le devenir des déchets résiduels* (incinération et/ou stockage), les collectivités locales peuvent mettre en œuvre différentes actions susceptibles d améliorer le bilan environnemental. 3 4 Les leviers d améliorations les plus forts concernent le site de gestion des déchets résiduels * En cas de STOCKAGE La mise en conformité du site, le cas échéant L amélioration du taux de captage du biogaz La valorisation du biogaz capté viennent ensuite la mise en œuvre de la collecte sélective et du recyclage des emballages et journaux magazines En cas de STOCKAGE Le recyclage améliore la plupart des indicateurs d impacts. En cas d INCINERATION La mise en conformité du site, le cas échéant L optimisation de la valorisation énergétique La valorisation des sous-produits En cas d INCINERATION Les leviers d améliorations dépendent beaucoup de la valorisation énergétique pratiquée. puis la valorisation des biodéchets Au delà de la production d un amendement pour le sol, la valorisation des biodéchets (compostage) peut améliorer d autres impacts. enfin les optimisations en terme de logistique (collecte et transport). Pour la collecte des ordures ménagères (OM), diminuer les kilomètres parcourus, utiliser des bennes ou au Gaz Naturel pour Véhicule (GNV) peut améliorer les impacts sur l air, notamment au niveau local. Pour le transport, après centre de transfert ou de tri, les améliorations n influencent que très peu le bilan global. Des enjeux variables Tous les scénarios de gestion des déchets n ont pas les mêmes impacts sur l environnement. Si l on tient compte de tous les indicateurs étudiés, aucun des scénarios n apparaît meilleur que les autres. La gestion des déchets représente un impact plus fort sur certains indicateurs (effet de serre, pollution atmosphérique, consommation de ressources) que sur d autres (consommation et pollution de l eau). *Déchets résiduels : déchets qui ne sont ni recyclés, ni valorisés par compostage ou méthanisation.

4 Les graphes ci-dessous illustrent, sur deux des indicateurs d impacts (effet de serre et consommation d énergie) le poids de différents leviers, selon le devenir des déchets résiduels* (stockage ou incinération). Scénarios avec stockage Capter 7% du biogaz au lieu de 5% diminue d un tiers la contribution à l effet de serre. Effet de serre équivalent CO pour ér es Tout stockage 5% de captage du biogaz du biogaz : 7% ès mise en œuvre Apr s ré Le recyclage permet d économiser de l énergie au lieu d en consommer. pour t d Tout stockage 5% du captage du biogaz es en GJ captage du biogaz : 7% optimisation du captage de biogaz sur le site de stockage 3 mise en œuvre du compostage des biodéchets mise en œuvre du recyclage des emballages et journaux magazines (EMB / JM) 4 optimisation de la logistique de collecte en œuvre Apr s ré Impact évité Scénarios avec incinération Une valorisation énergétique moyenne sur l incinérateur divise par 6 la contribution à l effet de serre. La valorisation énergétique et le recyclage permettent d économiser de l énergie au lieu d en consommer. Effet de serre en tonne équivalent CO pour t d OM gérées 4 3 pour t d - -4 es en GJ Impact évité Tout incinération sans valorisation énergétique Aprè cogé é ès mise en œuvre Apr s ré -6 Tout incinération sans valorisation énergétique Après cogénération Après mise Après mise en œuvre en œuvre du recyclage du compostage Apr s réduction et % de bennes mise en œuvre d une valorisation énergétique 3 mise en œuvre du compostage des biodéchets mise en œuvre du recyclage des emballages et journaux magazines (EMB / JM) 4 optimisation de la logistique de collecte Une dizaine de collectivités locales françaises ont déjà réalisé une étude environnementale : les enseignements clés de l étude menée par l ADEME et ECO-EMBALLAGES ont ainsi été confirmés sur le terrain. L état des connaissances doit encore progresser, notamment sur l impact du traitement et de la valorisation des biodéchets, de la gestion domestique, du stockage ainsi que par l élargissement des études à l ensemble des déchets des collectivités.

5 Chaque décision relative à la gestion des déchets intègre aujourd hui des considérations techniques, économiques, sociales mais aussi environnementales. connaître La prise en compte de la dimension environnementale au niveau local est récente. Pour apprécier les conséquences de leurs choix sur l environnement dans le cadre de la gestion des déchets, les collectivités les ont conséquences besoin d éléments de référence et de moyens leur permettant de situer leurs propres impacts. A la suite d un programme d études conjoint mené en, l ADEME et ECO-EMBALLAGES proposent aux collectivités locales et aux bureaux d études, des données de référence et des outils utilisables localement pour analyser les impacts environnementaux de la gestion des déchets ménagers. de ses choix La méthode d analyse environnementale utilisée est la méthode de l Analyse de Cycle de Vie (ACV), qui évite les inconvénients des approches partielles ou trop intuitives et intègre les éventuels transferts sur l environnement de pollution. Chaque collectivité locale peut désormais apprécier les conséquences environnementales des choix qui se présentent pour l évolution de sa gestion des déchets. Pourquoi réaliser localement une analyse environnementale? C est un outil de réflexion et d aide à la décision, qui situe les enjeux et les pistes d améliorations concrètes et quantifiées pour la collectivité locale. Elle permet : d alimenter la réflexion sur la politique à mener en matière de gestion des déchets : choix des filières en fonction des spécificités locales et des débouchés, de définir les priorités d action : optimisation des installations, développement de la valorisation, de communiquer vers les citoyens : bilan des actions entreprises, encouragement aux bonnes pratiques de gestion et de tri des déchets, d animer le débat local : présentation des enjeux environnementaux, mise en perspective des différentes solutions envisageables, appropriation élargie et globale de la politique de gestion des déchets.

6 Pour aller plus loin L ADEME et ECO-EMBALLAGES Mettent gratuitement à disposition la synthèse détaillée de l étude sur les impacts environnementaux. Intitulé Déchets ménagers : leviers d améliorations des impacts environnementaux, ce document de 6 pages (réf. 3989) se veut un outil pratique d accompagnement des collectivités locales et bureaux d études. Accompagnent les collectivités qui souhaitent réaliser une étude locale. Basée sur un cahier des charges disponible auprès de l ADEME et ECO-EMBALLAGES, l application locale consiste à définir, analyser et comparer divers scénarios de gestion des déchets propres à une collectivité, avec les données de la collectivité (caractéristiques des sites, performances de traitement et de recyclage, spécificités éventuelles, projets envisagés, ). Cette étude locale peut être réalisée par différents bureaux d études, à l aide du logiciel WISARD TM et d un guide d interprétation pour la restitution des résultats. L ADEME peut aider financièrement les collectivités jusqu à 5% du montant de l étude (renseignements auprès des Délégations Régionales : adresses disponibles ECO-EMBALLAGES 44, avenue Georges Pompidou BP Levallois-Perret Tél. : Fax : ADEME Direction Déchets Municipaux, square La Fayette - BP Angers cedex Tél. : 4 4 Fax : 4 4 Réf. 45 Septembre Gratuit ex. Photos :ADEME (R. Bourget) et ECO-EMBALLAGES (P. Renault) - Conception et réalisation PONCTUATION - Tél Document imprimé sur papier recyclé.

Si le compte est bon...

Si le compte est bon... la gestion des déchets ménagers: Si le compte est bon... 577 Chaque français produit en moyenne de déchets par an d ordures ménagères résiduelles de verre de recyclables de biodéchets & déchets verts d

Plus en détail

Analyse du Cycle de Vie des modes de valorisation de biogaz issu de méthanisation de Fractions Fermentescibles des OM collectées sélectivement

Analyse du Cycle de Vie des modes de valorisation de biogaz issu de méthanisation de Fractions Fermentescibles des OM collectées sélectivement Analyse du Cycle de Vie des modes de valorisation de biogaz issu de méthanisation de Fractions Fermentescibles des OM collectées sélectivement Septembre 2007-6 ème Journée «Bus Propre» à Lille - Sandrine

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Saint-Étienne, le 17 juillet 2012 NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Préambule Le SYDEMER, SYndicat mixte

Plus en détail

Sommaire. Les fondamentaux de l éco-conception des emballages. L accompagnement proposé par Adelphe

Sommaire. Les fondamentaux de l éco-conception des emballages. L accompagnement proposé par Adelphe Sommaire Le dispositif Point Vert et vous Les fondamentaux de l éco-conception des emballages L accompagnement proposé par Adelphe Les pistes d actions et les expériences des entreprises Sommaire Le dispositif

Plus en détail

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse Récapitulatif de l étude Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse réalisé par Dr. Fredy Dinkel Carbotech AG, Bâle par ordre de PRS - PET-Recycling Schweiz Contact PRS - PET-Recycling Schweiz Naglerwiesenstrasse

Plus en détail

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050.

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. OBJECTIF FACTEUR /4 Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. Transition énergétique Le scénario GrDF GrDF exploite le réseau de distribution de

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

Principales conclusions de l Analyse du Cycle de Vie du sac à déchets

Principales conclusions de l Analyse du Cycle de Vie du sac à déchets Principales conclusions de l Analyse du Cycle de Vie du sac à déchets Introduction Investi depuis de nombreuses années dans la réduction de l impact environnemental de ses activités, le groupe SPhere développe

Plus en détail

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02 JECO ATELIER AT02 L éco-conception expliquée journée des éco-entreprises Présentation de l événement PRESENTATION Définition et principes de l écoconception (Stéphanie CAPDEVILLE - EcoConcevoir) Définition

Plus en détail

Trier préserve l environnement et crée de l emploi

Trier préserve l environnement et crée de l emploi Proposition d articles (3 ème trimestre 2011) Trier préserve l environnement et crée de l emploi Chaque jour, grâce au tri et au recyclage des emballages ménagers, nous participons à la protection de l

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Service Développement Local et Appui aux Entreprises Industrielles 1 Chambre de Commerce et d Industrie de Moulins-Vichy Service Développement Local et

Plus en détail

Recycler mes lampes? Une idée lumineuse. En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent!

Recycler mes lampes? Une idée lumineuse. En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent! Recycler mes lampes? Une idée lumineuse En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent! Prévu par deux règlements européens relatifs à l éco-conception des lampes, le retrait progressif

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2014 :

APPEL A PROJETS 2014 : APPEL A PROJETS 2014 : ASSAINISSEMENT ET ENERGIE REDUIRE L IMPACT ENERGETIQUE DES SYSTEMES D ASSAINISSEMENT DOMESTIQUES RÈGLEMENT Date d ouverture de l appel à projet : 20 janvier 2014 Date limite d envoi

Plus en détail

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages PACK ÉCO-CONCEPTION Participants : Directeurs, responsables ou chef de projets marketing Service achat, qualité Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets 28.09.11 : Signature des conventions avec l ADEME Le meilleur déchet

Plus en détail

Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura

Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura 19-06-2015 Approche Bilan Carbone Réf Date Auteur V1 04/06/15 ELAN V2 15/06/15 ELAN V3 19/06/15 ELAN ELAN 1, avenue Eugène Freyssinet 78061 SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

Formations en. éco-conception Catalogue 2014

Formations en. éco-conception Catalogue 2014 Formations en Catalogue formations éco-conception 2013 éco-conception Catalogue 2014 1 Présentation d ENVOLEA ENVOLEA est une société de conseil industriel, d études et de formation en écoconception et

Plus en détail

Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie

Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie date Améliorer du jour votre Libellé performance énergétique : les dispositifs d accompagnement 4 novembre 2014 Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie Aline PIERRE

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Ce bilan est une démarche volontaire, étant

Plus en détail

Les émissions de gaz carbonique (CO2)

Les émissions de gaz carbonique (CO2) Fiche 21 Les émissions de gaz carbonique (CO2) 1. Quelles émissions pour les différentes énergies fossiles? La quantité de CO2 produit par la combustion d une tep de combustible fossile dépend de sa composition

Plus en détail

GNV et BioGNV : une alternative performante pour les transports

GNV et BioGNV : une alternative performante pour les transports GNV et BioGNV : une alternative performante pour les transports Gilles DURAND, Secrétaire Général de l AFGNV 26 septembre 2013 1 L Association Française du Gaz Naturel Véhicules fédère les acteurs du GNV

Plus en détail

Le recyclage du verre. Les bonnes pratiques pour un recyclage réussi

Le recyclage du verre. Les bonnes pratiques pour un recyclage réussi Le recyclage du verre Les bonnes pratiques pour un recyclage réussi Novembre 2012 L INTÉRÊT DU RECYCLAGE DU VERRE Le recyclage des emballages en verre se fait en boucle fermée. Une bouteille redevient

Plus en détail

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux?

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Qu est-ce qu un Tout le monde produit des déchets dangereux via ses activités quotidiennes

Plus en détail

ENGAGEMENT ENVIRONNEMENTAL DE l ENSAT. Vers la certification ISO 14001

ENGAGEMENT ENVIRONNEMENTAL DE l ENSAT. Vers la certification ISO 14001 ENGAGEMENT ENVIRONNEMENTAL DE l ENSAT Vers la certification ISO 14001 20 NOVEMBRE 2013 Démarche ISO 14001 à l ENSAT Qu est ce que l ISO 14001? La norme iso14001 concerne le management environnemental.

Plus en détail

La carte «Biomethane»

La carte «Biomethane» Dans la semaine du développement durable: "jouons cartes sur tables " Atelier-Débat sur «l énergie à la carte» La carte «Biomethane» Arancha BODEN, Directeur Territoriale Régional Aquitaine Cadaujac, Mercredi

Plus en détail

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE Le BILAN CARBONE Toute activité industrielle, tertiaire et agricole émet, directement ou indirectement, des gaz à effet de serre ayant pour conséquence de contribuer

Plus en détail

Eco-conception et Évaluation des performances environnementales des bâtiments

Eco-conception et Évaluation des performances environnementales des bâtiments Eco-conception et Évaluation des performances environnementales des bâtiments Contexte, Généralités et Outil d ACV bâtiment ELODIE Galdric SIBIUDE Ingénieur d Etude et de Recherche Direction Energie Environnement

Plus en détail

méthode Green Forward éco-conception et achats responsables accélérez le changement

méthode Green Forward éco-conception et achats responsables accélérez le changement méthode Green Forward éco-conception et achats responsables accélérez le changement au-delà de l analyse du cycle de vie... L offre responsable, un levier de compétitivité Vous en êtes convaincus : une

Plus en détail

Les engagements environnementaux de Legrand

Les engagements environnementaux de Legrand 128 Av. du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny 87045 Limoges Cedex - France Tél. : 05 55 06 87 87 - Fax : 05 55 06 88 88 i Votre Agence Commerciale habituelle Site www.legrand.fr > Profil Environnemental Produit

Plus en détail

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 INDUSTRIE TERTIAIRE Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 *Avançons en confiance Move Forward with Confidence* Faire de la maîtrise

Plus en détail

Écoconception d une PLV Fiche pratique

Écoconception d une PLV Fiche pratique Lorsqu une Mise en place PLV d un outil est de veille conçue, basé sur des les mots différents clés à sélectionner acteurs Eco-conception du : circuit doivent prendre en compte Rédaction plusieurs de recommandations

Plus en détail

"Notre plus belle réussite, construire un groupe de dimension internationale qui place l homme au cœur de son action"

Notre plus belle réussite, construire un groupe de dimension internationale qui place l homme au cœur de son action "Notre plus belle réussite, construire un groupe de dimension internationale qui place l homme au cœur de son action" Francis Pizzorno, Président fondateur de PIZZORNO Environnement Depuis sa création

Plus en détail

www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011

www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011 www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011 Les données ci-dessous sont issues de l'enquête ITOM (Installation de Traitement des Ordures Ménagères) réalisée en 2012

Plus en détail

Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert

Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert Syctom 9 décembre 2010 Jan Le Moux Directeur Prévention Eco Emballages mai 2010 ECO EMBALLAGES

Plus en détail

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 JCDecaux France Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Novembre 2015 PRESENTATION DU CADRE DU REPORTING 1 Description de la

Plus en détail

Intégration des impacts environnementaux dans la gestion des SSP Evaluation de l empreinte carbone d une solution de réhabilitation

Intégration des impacts environnementaux dans la gestion des SSP Evaluation de l empreinte carbone d une solution de réhabilitation Intégration des impacts environnementaux dans la gestion des SSP Evaluation de l empreinte carbone d une solution de réhabilitation Franck LECLERC CONTEXTE La politique Française des SSP prévoit l élaboration

Plus en détail

Analyse du cycle de vie. pour 9 voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables

Analyse du cycle de vie. pour 9 voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables Analyse du cycle de vie pour 9 voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables Objectifs de l étude L Analyse du Cycle de Vie des PUNR* revêt trois objectifs principaux Apprécier l intérêt environnemental

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

Contexte européen en et national

Contexte européen en et national Contexte européen en et national La gestion des déchets d ménagersm : Politique européenne et nationale Comparaison internationale Enjeux de la gestion des déchets Etat des lieux & perspectives Laure Fontaine

Plus en détail

Étiquetage environnemental Secteur textile

Étiquetage environnemental Secteur textile Étiquetage Secteur textile Sandrine Pesnel Equipe de recherche GEMTEX (ENSAIT) du projet ACVTEX 28/04/2010 1 Le projet ACVTex Le projet : Partenaires : Débuté en 2008 projet de 4 ans Programme transfrontalier

Plus en détail

Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets

Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. e n v i r o n n e m e n t IKOS Environnement, faire du déchet d aujourd hui l énergie et la

Plus en détail

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats porté par la communauté de communes du pays de Saint- Flour, le 6 juin

Plus en détail

Métallerie. Construction Durable

Métallerie. Construction Durable Métallerie & Construction Durable Les Métalliers s informent Les Métalliers se forment Les Métalliers s engagent Aujourd hui, les préoccupations de construction durable se font de plus en plus ressentir

Plus en détail

Fiscalité des déchets et financement de l économie circulaire Bilan des discussions et propositions issues du groupe de travail du CFE

Fiscalité des déchets et financement de l économie circulaire Bilan des discussions et propositions issues du groupe de travail du CFE Fiscalité des déchets et financement de l économie circulaire Bilan des discussions et propositions issues du groupe de travail du CFE 30 juin 2014 Cette note présente le bilan des discussions du groupe

Plus en détail

1 Description de la personne morale concernée

1 Description de la personne morale concernée BILAN D EMISSIONS DE GES ARTICLE 75 GDF SUEZ ÉNERGIE SERVICES 1 1 Description de la personne morale concernée Raison sociale : GDF SUEZ Energie Services S.A. Code NAF : 3530 Z Code SIREN : 552 046 955

Plus en détail

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Programme 1. PCI : la présentation 2. Green IT : la définition 3. GEPI : la boîte

Plus en détail

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE BILAN GAZ A EFFET DE SERRE DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE Année de référence : 2014 Edition 2015 LE BILAN GES DE L ULCO Dans le cadre de la législation, le Pôle de Recherche et d Enseignement

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub Politique Déchets de la CUB Cahier des charges de l appel à contributions - Vous êtes une association, un collectif ou un organisme partenaire des politiques communautaires; - Vous êtes intéressé par la

Plus en détail

Présentation du site Valréna

Présentation du site Valréna SITOM SUD GARD Présentation du site Valréna Présentation du SITOM Sud Gard Créé en 1997 et comptant actuellement 81 communes, le syndicat prend en charge le traitement et la valorisation des déchets ménagers.

Plus en détail

Enseigner le développement durable

Enseigner le développement durable Les enjeux Enseigner le développement durable Catalogue de nos outils pédagogiques Édition : octobre 2014 DES RESSOURCES PÉDAGOGIQUES pour les enseignants, animateurs de centres de loisirs et associations.

Plus en détail

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 COLLECTIVITÉS Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 *Avançons en confiance Move Forward with Confidence* Faire de la maîtrise

Plus en détail

Programme de développement durable 2013-2017

Programme de développement durable 2013-2017 Programme de développement durable 2013-2017 SOMMAIRE 1. Engagement de la direction de Helvetia Environnement en faveur du développement durable 2. Introduction et cadre de la démarche 3. Code de conduite

Plus en détail

Développement Durable Approche d une Maison de Champagne. Viticulture Durable : Approche et Solutions Pratiques

Développement Durable Approche d une Maison de Champagne. Viticulture Durable : Approche et Solutions Pratiques Développement Durable Approche d une Maison de Champagne Viticulture Durable : Approche et Solutions Pratiques 2 Notre Vision Un engagement de longue date dans l environnement La volonté d aller plus loin

Plus en détail

Expérimentation de l extension des consignes de tri des emballages ménagers en plastique

Expérimentation de l extension des consignes de tri des emballages ménagers en plastique DOSSIER DE PRESSE Expérimentation de l extension des consignes de tri des emballages ménagers en plastique Contact presse Corine BUSSON BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers

Plus en détail

injection de biogaz épuré dans Le réseau de gaz naturel

injection de biogaz épuré dans Le réseau de gaz naturel injection de biogaz épuré dans Le réseau de gaz naturel Financé par Le groupe de travail sur l injection de biométhane dans les réseaux de gaz naturel www.injectionbiomethane.fr réuni sous l égide de L

Plus en détail

Quels emplois verts en Indre et Loire?

Quels emplois verts en Indre et Loire? Un réseau de partenaires publics pour une information territoriale partagée Forum Développement Durable et RSE Quels emplois verts en Indre et oire? e 11 avril 2011 ESCEM - Tours aure HUGUENIN 1 Economie

Plus en détail

MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR)

MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR) MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR) MÉMOIRE DÉPOSÉ À LA CONSULTATION DE LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL 1 MÉMOIRE DE LA VILLE

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Raison sociale : MAAF ASSURANCES SA Code NAF

Plus en détail

BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE Année 2011

BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE Année 2011 BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE Année 2011 PRÉAMBULE Le Bilan d Émissions de Gaz à Effet de Serre est un outil permettant d informer nos clients et la collectivité de notre empreinte environnementale.

Plus en détail

VALEO SYSTEME THERMIQUE. Bilan des émissions de GES et synthèse des actions

VALEO SYSTEME THERMIQUE. Bilan des émissions de GES et synthèse des actions Bilan des émissions de GES et synthèse des actions Planning d intervention Du 10/07/2012 VALEO Système thermique 9, rue du colonel charbonneaux 51057 Reims Votre interlocuteur CONSULTANT MEUNIER Damien

Plus en détail

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES Elior Restauration Entreprises Responsable du suivi : Vincent Cossac Fonction : Responsable Développement Durable Adresse : 46/52 rue Albert 75013 Paris : 01

Plus en détail

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Cahier des charges «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Avertissement : les méthodes et ratios utilisés dans ce cahier des charges

Plus en détail

La collecte des papiers de bureau

La collecte des papiers de bureau Développement durable La collecte des papiers de bureau 1 LE SIVOM DU BAS-BUGEY Compétences La collecte des ordures ménagères La collecte sélective 3 déchetteries : Belley, Culoz et Virieu le Grand Quai

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL MEUBLES EN BOIS BP X30-323-4. Sommaire. Introduction 1

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL MEUBLES EN BOIS BP X30-323-4. Sommaire. Introduction 1 GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL MEUBLES EN BOIS BP X30-33-4 Sommaire Introduction 1 Contexte 1 Principes de l affichage environnemental Objectif du guide de lecture Présentation du produit concerné par

Plus en détail

Apave Nord-Ouest 51 avenue de l Architecte Cordonnier 59 000 Lille

Apave Nord-Ouest 51 avenue de l Architecte Cordonnier 59 000 Lille Apave Nord-Ouest 51 avenue de l Architecte Cordonnier 59 000 Lille BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE «scope 1 et 2» ANNEE 2011 1. CONTEXTE Ce bilan des émissions de gaz à effet de serre fournit

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

par L intelligence environnementale au service de la croissance économique durable Plan de Progrès de Performance Economique et Environnementale

par L intelligence environnementale au service de la croissance économique durable Plan de Progrès de Performance Economique et Environnementale Perform-EE par Plan de Progrès de Performance Economique et Environnementale L intelligence environnementale au service de la croissance économique durable PERFORM-EE par Suez Environnement 1 Au XXI siècle,

Plus en détail

Valorisation du potentiel des déchets ménagers et assimilés et des déchets d activité économique

Valorisation du potentiel des déchets ménagers et assimilés et des déchets d activité économique Valorisation du potentiel des déchets ménagers et assimilés et des déchets d activité économique Séminaire anniversaire Caen, le 22 novembre 2013. Présentée par Dominique Plumail, Hier voués à l élimination,

Plus en détail

Opération collective 2014 123 M Energie

Opération collective 2014 123 M Energie Opération collective 2014 123 M Energie Candidature pour accompagner en collectif les entreprises du Limousin s engageant dans la mise en place par étapes d une démarche de management de l énergie ISO

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à projets «Territoires zéro gaspillage zéro déchet»

Cahier des charges de l appel à projets «Territoires zéro gaspillage zéro déchet» Cahier des charges de l appel à projets «Territoires zéro gaspillage zéro déchet» Présentation Le présent cahier des charges précise ce qui est attendu des territoires qui souhaitent être candidats à l

Plus en détail

«Oum Azza de l enfouissement à la valorisation»

«Oum Azza de l enfouissement à la valorisation» (CET) d Oum Azza «Oum Azza de l enfouissement à la valorisation» 24 Décembre 2013 Programme National de traitement des Déchets Ménagers (PNDM) 2012-2016 Quantités réceptionnées 2007-2012 Le PNDM, s inscrit

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

MATINEE REGIONALE PREVENTION DES DECHETS ECO-CONCEPTION Bilan des pratiques et perspectives pour les emballages. 9 décembre 2010 - ISSEANE

MATINEE REGIONALE PREVENTION DES DECHETS ECO-CONCEPTION Bilan des pratiques et perspectives pour les emballages. 9 décembre 2010 - ISSEANE MATINEE REGIONALE PREVENTION DES DECHETS ECO-CONCEPTION Bilan des pratiques et perspectives pour les emballages 9 décembre 2010 - ISSEANE Accueil - Introduction Hervé PERNIN ADEME IdF Anne-Sophie de KERANGAL

Plus en détail

Développement de l outil

Développement de l outil Développement de l outil d empreinte carbone de DALKIA 19/10/2010 ) Marie Laure GUILBERT M2 Gestion de l Environnement Sommaire 1. Présentation de la mission 1.1 Contexte 1.2 Objectifs et caractéristiques

Plus en détail

Deux unités fonctionnelles ont été retenues dans ce document en fonction du type de produit étudié. Ces unités fonctionnelles sont :

Deux unités fonctionnelles ont été retenues dans ce document en fonction du type de produit étudié. Ces unités fonctionnelles sont : Contexte et objectifs Le Syndicat National de l Extrusion Plastique (SNEP) rassemble plus d une trentaine d entreprises adhérentes, spécialisées dans la transformation de profilés par l extrusion et dans

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

Domaines clés d expertise

Domaines clés d expertise Domaines clés d expertise Évaluation de l'impact sur l'environnement Évaluation de site Échantillonnage environnemental et travail analytique Durabilité Communications et gestion des liaisons avec des

Plus en détail

territoire d innovation en énergétique 13 juin 2013

territoire d innovation en énergétique 13 juin 2013 Angers Loire Métropole : territoire d innovation en matière de transition énergétique Présentation générale Présentation générale 13 juin 2013 Sommaire 1 Historique de l engagement gg d Angers en faveur

Plus en détail

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Roche Diagnostics France Manuel Qualité Sécurité Environnement «Notre stratégie place le patient au cœur de nos préoccupations, avec l ambition d améliorer sa santé et sa qualité de vie. Inscrite dans

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Stéphane COUSIN CIBE 5 mars 2015 Salon ENR / Be Positive Lyon Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire I. Atouts

Plus en détail

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Rappel des enjeux du changement climatique, résultats du Bilan Carbone et pistes d action de réduction Quels enjeux en termes de climat et d énergie? Un

Plus en détail

Document d introduction Certification Norme ISO 50001

Document d introduction Certification Norme ISO 50001 Document d introduction Certification Norme ISO 50001 28 septembre 2012 Alix JOUENNE CEC - Courtois Energies Conseil 255 Avenue Galilée Parc de la Duranne 13857 Aix-en-Provence Cedex 3 Tel : 04.42.16.60.15

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR Décembre 2012 Réalisé pour le compte du Groupe SFR par Biens Communs et Factea Durable Sommaire I PRÉSENTATION... 1 I.1 DESCRIPTION DE LA PERSONNE

Plus en détail

PROJET: Collecte et recyclage des papiers de bureaux des entreprises et administrations

PROJET: Collecte et recyclage des papiers de bureaux des entreprises et administrations PROJET: Collecte et recyclage des papiers de bureaux des entreprises et administrations 1 Développement Durable En 1987, Madame Gro Harlem Brundtland, présidente de la Commission mondiale sur l environnement

Plus en détail

BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2012

BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2012 BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2012 BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE Partie 1 : Bilan d émissions de gaz à effet de serre 1. Description de la personne morale concernée 1.1. Informations

Plus en détail

Réunion d information 2 décembre 2015

Réunion d information 2 décembre 2015 Réunion d information 2 décembre 2015 Séché Environnement : acteur de référence des métiers du déchet Une «success story» entrepreneuriale Un Groupe familial né en 1985 de la vision d un entrepreneur,

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

bilan Gaz à Effet faveur du climat Qualit air

bilan Gaz à Effet faveur du climat Qualit air bilan Gaz à Effet de Serre Votre outil pour calculer vos émissions de gaz à effet de serre Engagez votre territoire en faveur du climat bilan Gaz à Effet de Serre Une approche globale L outil Bilan GES

Plus en détail

Présentation PROJET METAL. Synthèse du projet à destination des collectivités locales

Présentation PROJET METAL. Synthèse du projet à destination des collectivités locales Présentation PROJET METAL Synthèse du projet à destination des collectivités locales SOMMAIRE 1. Mieux recycler l aluminium, une nécessité 2. Pourquoi le projet métal? - Des taux de recyclage de l aluminium

Plus en détail

Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique

Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique 1 Le gaz et les réseaux gaziers : des solutions pour => Réduire les émissions de CO 2 liées à la production électrique et thermique -30 %par

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

Colloque FIL IDF CANADA / STELA

Colloque FIL IDF CANADA / STELA Colloque FIL IDF CANADA / STELA 13-16 mai 2013 Session 2: Développement durable de l industrie laitière Initiatives de développement durable Point de vue d un transformateur Présenté par : Martin Scuccimarri,

Plus en détail

Bilan 2012. des émissions de gaz à effet de serre. de l Institut Pasteur. Données 2011

Bilan 2012. des émissions de gaz à effet de serre. de l Institut Pasteur. Données 2011 Bilan 2012 des émissions de gaz à effet de serre de l Institut Pasteur Données 2011 Décembre 2012 SOMMAIRE 1. Description de la personne morale concernée... 3 2. Périmètres organisationnel et opérationnel...

Plus en détail

Expérimentation collecte du carton en centre-ville d Agen

Expérimentation collecte du carton en centre-ville d Agen Expérimentation collecte du carton en centre-ville d Agen Conférence de presse 4 ma1 2015-11h30 Place Wilson 1ères Explication chez les commerçants du Centre Ville Rappel du contexte Un nouveau mode de

Plus en détail