les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir"

Transcription

1 connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations

2 QU EST-CE QU UNE ANALYSE ENVIRONNEMENTALE? L analyse environnementale évalue les impacts environnementaux de scénarios de gestion des déchets. Evaluer les impacts environnementaux Basée sur le bilan global des consommations et émissions dans l environnement (air, eau, sol, déchets), l analyse environnementale évalue les contributions des filières de gestion des déchets à différents impacts sur l environnement, comme : la consommation de ressources naturelles et d énergie, l effet de serre, l acidification de l air et autres rejets atmosphériques, la pollution des eaux, la production de déchets, Tri Recyclage Matières premières secondaires Comparer diverses solutions L analyse environnementale permet de comparer entre elles, et impact par impact, différentes solutions de gestion des déchets. Elle permet ainsi d identifier les améliorations possibles et les marges de progrès associées. S appuyer sur une méthode reconnue La méthode utilisée est la méthode de l Analyse de Cycle de Vie (ACV), normalisée au niveau international (ISO 44 à 443). Elle a été spécialement conçue pour évaluer les effets sur l environnement d un service ou d un produit, depuis l extraction des ressources naturelles jusqu aux filières de traitement en fin de vie. Compostage Apport en matière organique Donner des éléments de référence Incinération Centre de stockage Energie (électricité / vapeur) Combustion ou valorisation du biogaz (Energie) Parce qu un système de gestion des déchets produit de la matière (recyclage, compostage, ) et/ou de l énergie (chaleur, électricité), l analyse environnementale doit comptabiliser à la fois les impacts générés (collecte, transports, procédés de traitements et de recyclage, ) et les impacts évités (économies de matières premières et d énergie grâce aux valorisations matière et énergétique). Accompagnés par un comité constitué des Pouvoirs Publics, de professionnels du traitement des déchets, d associations de protection de l environnement et de représentants des collectivités locales, l ADEME et ECO-EMBALLAGES ont conduit - sur la base de la méthode ACV - une étude comparant du point de vue environnemental différents scénarios multifilières de gestion des déchets*. Ces scénarios sont représentatifs des différents modes de collecte, valorisation et traitements pratiqués aujourd hui pour chaque milieu (rural à urbain). Toutes les opérations, depuis la collecte chez l habitant jusqu à la valorisation et le stockage des déchets ultimes, sont prises en compte. *Étude réalisée par BIO-Intelligence Service et Ecobilan- PricewaterhouseCoopers, à l aide du logiciel de modélisation WISARD TM développé par Ecobilan.

3 QUELS ENSEIGNEMENTS CLÉS RETENIR? L analyse des scénarios situe les enjeux environnementaux et apporte des éléments de références. Des leviers d améliorations identifiés et hiérarchisés Quel que soit le devenir des déchets résiduels* (incinération et/ou stockage), les collectivités locales peuvent mettre en œuvre différentes actions susceptibles d améliorer le bilan environnemental. 3 4 Les leviers d améliorations les plus forts concernent le site de gestion des déchets résiduels * En cas de STOCKAGE La mise en conformité du site, le cas échéant L amélioration du taux de captage du biogaz La valorisation du biogaz capté viennent ensuite la mise en œuvre de la collecte sélective et du recyclage des emballages et journaux magazines En cas de STOCKAGE Le recyclage améliore la plupart des indicateurs d impacts. En cas d INCINERATION La mise en conformité du site, le cas échéant L optimisation de la valorisation énergétique La valorisation des sous-produits En cas d INCINERATION Les leviers d améliorations dépendent beaucoup de la valorisation énergétique pratiquée. puis la valorisation des biodéchets Au delà de la production d un amendement pour le sol, la valorisation des biodéchets (compostage) peut améliorer d autres impacts. enfin les optimisations en terme de logistique (collecte et transport). Pour la collecte des ordures ménagères (OM), diminuer les kilomètres parcourus, utiliser des bennes ou au Gaz Naturel pour Véhicule (GNV) peut améliorer les impacts sur l air, notamment au niveau local. Pour le transport, après centre de transfert ou de tri, les améliorations n influencent que très peu le bilan global. Des enjeux variables Tous les scénarios de gestion des déchets n ont pas les mêmes impacts sur l environnement. Si l on tient compte de tous les indicateurs étudiés, aucun des scénarios n apparaît meilleur que les autres. La gestion des déchets représente un impact plus fort sur certains indicateurs (effet de serre, pollution atmosphérique, consommation de ressources) que sur d autres (consommation et pollution de l eau). *Déchets résiduels : déchets qui ne sont ni recyclés, ni valorisés par compostage ou méthanisation.

4 Les graphes ci-dessous illustrent, sur deux des indicateurs d impacts (effet de serre et consommation d énergie) le poids de différents leviers, selon le devenir des déchets résiduels* (stockage ou incinération). Scénarios avec stockage Capter 7% du biogaz au lieu de 5% diminue d un tiers la contribution à l effet de serre. Effet de serre équivalent CO pour ér es Tout stockage 5% de captage du biogaz du biogaz : 7% ès mise en œuvre Apr s ré Le recyclage permet d économiser de l énergie au lieu d en consommer. pour t d Tout stockage 5% du captage du biogaz es en GJ captage du biogaz : 7% optimisation du captage de biogaz sur le site de stockage 3 mise en œuvre du compostage des biodéchets mise en œuvre du recyclage des emballages et journaux magazines (EMB / JM) 4 optimisation de la logistique de collecte en œuvre Apr s ré Impact évité Scénarios avec incinération Une valorisation énergétique moyenne sur l incinérateur divise par 6 la contribution à l effet de serre. La valorisation énergétique et le recyclage permettent d économiser de l énergie au lieu d en consommer. Effet de serre en tonne équivalent CO pour t d OM gérées 4 3 pour t d - -4 es en GJ Impact évité Tout incinération sans valorisation énergétique Aprè cogé é ès mise en œuvre Apr s ré -6 Tout incinération sans valorisation énergétique Après cogénération Après mise Après mise en œuvre en œuvre du recyclage du compostage Apr s réduction et % de bennes mise en œuvre d une valorisation énergétique 3 mise en œuvre du compostage des biodéchets mise en œuvre du recyclage des emballages et journaux magazines (EMB / JM) 4 optimisation de la logistique de collecte Une dizaine de collectivités locales françaises ont déjà réalisé une étude environnementale : les enseignements clés de l étude menée par l ADEME et ECO-EMBALLAGES ont ainsi été confirmés sur le terrain. L état des connaissances doit encore progresser, notamment sur l impact du traitement et de la valorisation des biodéchets, de la gestion domestique, du stockage ainsi que par l élargissement des études à l ensemble des déchets des collectivités.

5 Chaque décision relative à la gestion des déchets intègre aujourd hui des considérations techniques, économiques, sociales mais aussi environnementales. connaître La prise en compte de la dimension environnementale au niveau local est récente. Pour apprécier les conséquences de leurs choix sur l environnement dans le cadre de la gestion des déchets, les collectivités les ont conséquences besoin d éléments de référence et de moyens leur permettant de situer leurs propres impacts. A la suite d un programme d études conjoint mené en, l ADEME et ECO-EMBALLAGES proposent aux collectivités locales et aux bureaux d études, des données de référence et des outils utilisables localement pour analyser les impacts environnementaux de la gestion des déchets ménagers. de ses choix La méthode d analyse environnementale utilisée est la méthode de l Analyse de Cycle de Vie (ACV), qui évite les inconvénients des approches partielles ou trop intuitives et intègre les éventuels transferts sur l environnement de pollution. Chaque collectivité locale peut désormais apprécier les conséquences environnementales des choix qui se présentent pour l évolution de sa gestion des déchets. Pourquoi réaliser localement une analyse environnementale? C est un outil de réflexion et d aide à la décision, qui situe les enjeux et les pistes d améliorations concrètes et quantifiées pour la collectivité locale. Elle permet : d alimenter la réflexion sur la politique à mener en matière de gestion des déchets : choix des filières en fonction des spécificités locales et des débouchés, de définir les priorités d action : optimisation des installations, développement de la valorisation, de communiquer vers les citoyens : bilan des actions entreprises, encouragement aux bonnes pratiques de gestion et de tri des déchets, d animer le débat local : présentation des enjeux environnementaux, mise en perspective des différentes solutions envisageables, appropriation élargie et globale de la politique de gestion des déchets.

6 Pour aller plus loin L ADEME et ECO-EMBALLAGES Mettent gratuitement à disposition la synthèse détaillée de l étude sur les impacts environnementaux. Intitulé Déchets ménagers : leviers d améliorations des impacts environnementaux, ce document de 6 pages (réf. 3989) se veut un outil pratique d accompagnement des collectivités locales et bureaux d études. Accompagnent les collectivités qui souhaitent réaliser une étude locale. Basée sur un cahier des charges disponible auprès de l ADEME et ECO-EMBALLAGES, l application locale consiste à définir, analyser et comparer divers scénarios de gestion des déchets propres à une collectivité, avec les données de la collectivité (caractéristiques des sites, performances de traitement et de recyclage, spécificités éventuelles, projets envisagés, ). Cette étude locale peut être réalisée par différents bureaux d études, à l aide du logiciel WISARD TM et d un guide d interprétation pour la restitution des résultats. L ADEME peut aider financièrement les collectivités jusqu à 5% du montant de l étude (renseignements auprès des Délégations Régionales : adresses disponibles ECO-EMBALLAGES 44, avenue Georges Pompidou BP Levallois-Perret Tél. : Fax : ADEME Direction Déchets Municipaux, square La Fayette - BP Angers cedex Tél. : 4 4 Fax : 4 4 Réf. 45 Septembre Gratuit ex. Photos :ADEME (R. Bourget) et ECO-EMBALLAGES (P. Renault) - Conception et réalisation PONCTUATION - Tél Document imprimé sur papier recyclé.

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET?

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Décembre 2010 En 2009, Eco-Emballages, ELIPSO et Valorplast se sont associés pour conduire une étude d évaluation des impacts environnementaux

Plus en détail

La collecte des papiers de bureau

La collecte des papiers de bureau Développement durable La collecte des papiers de bureau 1 LE SIVOM DU BAS-BUGEY Compétences La collecte des ordures ménagères La collecte sélective 3 déchetteries : Belley, Culoz et Virieu le Grand Quai

Plus en détail

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux?

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Qu est-ce qu un Tout le monde produit des déchets dangereux via ses activités quotidiennes

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

Transport & logistique des déchets. vers une logistique plus vertueuse. Professionnels des transports et de la logistique SYNTHÈSE

Transport & logistique des déchets. vers une logistique plus vertueuse. Professionnels des transports et de la logistique SYNTHÈSE Transport & logistique des déchets vers une logistique plus vertueuse Professionnels des transports et de la logistique SYNTHÈSE Maîtriser l impact du transport et de la logistique des déchets dans le

Plus en détail

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse Récapitulatif de l étude Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse réalisé par Dr. Fredy Dinkel Carbotech AG, Bâle par ordre de PRS - PET-Recycling Schweiz Contact PRS - PET-Recycling Schweiz Naglerwiesenstrasse

Plus en détail

Analyse du cycle de vie. pour 9 voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables

Analyse du cycle de vie. pour 9 voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables Analyse du cycle de vie pour 9 voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables Objectifs de l étude L Analyse du Cycle de Vie des PUNR* revêt trois objectifs principaux Apprécier l intérêt environnemental

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub Politique Déchets de la CUB Cahier des charges de l appel à contributions - Vous êtes une association, un collectif ou un organisme partenaire des politiques communautaires; - Vous êtes intéressé par la

Plus en détail

Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole. Comparaison France et Allemagne

Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole. Comparaison France et Allemagne Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole Comparaison France et Allemagne Février 2013 1 Le développement de la méthanisation en Bourgogne dans le Programme Energie Climat Bourgogne

Plus en détail

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Résumé : La cartographie des impacts économiques, sociaux et environnementaux

Plus en détail

Que faire de nos déchets?

Que faire de nos déchets? Collège Que faire de nos déchets? Problématique L utilisation dans la vie quotidienne d une très grande variété d objets fabriqués dans des matériaux divers entraîne une production importante de déchets

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS,

INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, les choix gagnants INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS UNE STRATÉGIE TRIPLEMENT RENTABLE

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Bilan d émissions de gaz à effet de serre Rapport de restitution et synthèse d action Décembre 2012 édito La réduction des GES est un levier essentiel de la croissance durable Acteur majeur de l économie

Plus en détail

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel Claire BRECQ GrDF - Délégation Stratégie- Régulation 10 ème Conférence sur le biogaz et le biométhane Montréal, le 24 mai 2012 Présentation de GrDF

Plus en détail

Analyse du Cycle de Vie

Analyse du Cycle de Vie Cluster de recherche Excellence en éco-conception & recyclage Analyse du Cycle de Vie Un outil de quantification environnementale au service de votre stratégie 2015-2 e Edition Sommaire LE CLUSTER CRÉER

Plus en détail

EMBALLAGES INDUSTRIELS : EVALUATION ENVIRONNEMENTALE, ECONOMIQUE ET SOCIALE DE L INTERET COMPARE ENTRE REUTILISATION ET USAGE UNIQUE

EMBALLAGES INDUSTRIELS : EVALUATION ENVIRONNEMENTALE, ECONOMIQUE ET SOCIALE DE L INTERET COMPARE ENTRE REUTILISATION ET USAGE UNIQUE EMBALLAGES INDUSTRIELS : EVALUATION ENVIRONNEMENTALE, ECONOMIQUE ET SOCIALE DE L INTERET COMPARE ENTRE REUTILISATION ET USAGE UNIQUE EMBALLAGES CONSIGNES EN CAFES HOTELS ET RESTAURANTS Synthèse Juin 2010

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL NATIONAL DES COÛTS DU SERVICE PUBLIC DE GESTION DES DÉCHETS EN 2012

RÉFÉRENTIEL NATIONAL DES COÛTS DU SERVICE PUBLIC DE GESTION DES DÉCHETS EN 2012 RÉFÉRENTIEL NATIONAL DES COÛTS DU SERVICE PUBLIC DE GESTION DES DÉCHETS EN 2012 Étude réalisée pour le compte de l ADEME par Awiplan SARL Contrat n 1379C0033 Coordination technique : Aude ANDRUP Service

Plus en détail

Charte Développement Durable. Les 15 engagements du réseau C10

Charte Développement Durable. Les 15 engagements du réseau C10 Charte Développement Durable Les 15 engagements du réseau C10 2014 Charte Développement Durable Les 15 engagements du réseau C10 Né en 1996 de la volonté d entrepreneurs indépendants, le réseau C10 est

Plus en détail

Comment développer Ecoville : le cahier des charges

Comment développer Ecoville : le cahier des charges Comment développer Ecoville : le cahier des charges Les élus d Ecoville ont besoin de vous pour décider du futur de la commune. Ce document vous explique les objectifs principaux et les phases de développement

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

1S20 Classe énergétique d un véhicule

1S20 Classe énergétique d un véhicule FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S20 Classe énergétique d un véhicule Type d'activité Exercice/évaluation Notions et contenus Énergie libérée lors de la combustion d un hydrocarbure ou d un

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

Recycler mes lampes? Une idée lumineuse. En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent!

Recycler mes lampes? Une idée lumineuse. En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent! Recycler mes lampes? Une idée lumineuse En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent! Prévu par deux règlements européens relatifs à l éco-conception des lampes, le retrait progressif

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES?

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES? POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES? 1. CONSOMMATION DE PAPIER Les écoles primaires et secondaires bruxelloises consomment chaque année 250 millions de feuilles A4, soit environ

Plus en détail

Rapport Bilan Carbone Groupe GMBA Baker Tilly (exercice 2012)

Rapport Bilan Carbone Groupe GMBA Baker Tilly (exercice 2012) Rapport Bilan Carbone Groupe GMBA Baker Tilly (exercice 2012) Introduction : GMBA est un cabinet d audit, d expertise comptable et de conseil situé sur 3 sites géographiques différents : deux à Paris et

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011 BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011 POUR LE GROUPE MONOPRIX Ce bilan d émission gaz à effet de serre a été réalisé en réponse à l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 portant

Plus en détail

LES REPONSES DES CANDIDATS

LES REPONSES DES CANDIDATS Lyon - 22 mars 2007 DECHETS ET ENERGIE LES REPONSES DES CANDIDATS AUX COLLECTIVITES TERRITORIALES AMORCE, association nationale des collectivités et des professionnels pour la gestion des déchets et de

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages PACK ÉCO-CONCEPTION Participants : Directeurs, responsables ou chef de projets marketing Service achat, qualité Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2012, toutes options Séries détaillées 2006 à 2013, Option Filières

Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2012, toutes options Séries détaillées 2006 à 2013, Option Filières Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2012, toutes options Séries détaillées 2006 à 2013, Option Filières Présentation des prix de la reprise Page 1 Contenu du document La «Reprise des Matériaux»

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION Projet de règlement no. 3 : Règlement sur la responsabilisation environnementale PRÉSENTATION Présenté par Monsieur Maxime Maheu-Moisan, membre du comité exécutif,

Plus en détail

La production de biogaz : La solution de valorisation énergétique des boues

La production de biogaz : La solution de valorisation énergétique des boues La production de biogaz : La solution de valorisation énergétique des boues Sommaire 1. Etat des lieux 2. Un contexte favorable à une optimisation énergétique 3. Maximiser la production de biogaz 4. Quelques

Plus en détail

UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT MISE EN DÉCHARGE, RECYCLAGE, TECHNIQUE INCINÉRATION- DES DÉCHETS ÉPURATION DES EAUX USÉES

UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT MISE EN DÉCHARGE, RECYCLAGE, TECHNIQUE INCINÉRATION- DES DÉCHETS ÉPURATION DES EAUX USÉES MISE EN DÉCHARGE, RECYCLAGE, TECHNIQUE INCINÉRATION- DES DÉCHETS ÉPURATION DES EAUX USÉES UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT Une entreprise de Bayer et LANXESS UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

Normes, Pictogrammes, Panneaux

Normes, Pictogrammes, Panneaux Normes, Pictogrammes, Panneaux Mise à jour mai 2013 1 - NORMES D UTILISATION ET GRAPHISME de la marque déchèterie 2 - CARACTÈRES D ACCOMPAGNEMENT de la marque déchèterie et caractères de signalisation

Plus en détail

I.1. OBJECTIF DE L ETUDE I.2. CHAMP DE L'ETUDE

I.1. OBJECTIF DE L ETUDE I.2. CHAMP DE L'ETUDE "Bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie du gaz naturel et du mazout comme combustible pour le chauffage domestique" Synthèse I.1. OBJECTIF DE L ETUDE Il

Plus en détail

VAL ESTUAIRE UNE PLATE-FORME UNIQUE POUR LA VALORISATION DES DÉCHETS EN NORMANDIE

VAL ESTUAIRE UNE PLATE-FORME UNIQUE POUR LA VALORISATION DES DÉCHETS EN NORMANDIE VAL ESTUAIRE UNE PLATE-FORME UNIQUE POUR LA VALORISATION DES DÉCHETS EN NORMANDIE SITA, LEADER DE LA VALORISATION DES DÉCHETS SEPTEMBRE 2014 DOSSIERDEPRESSE contact PRESSE Caroline QUILLERÉ Directrice

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Le bois énergie : Economie

Le bois énergie : Economie Le bois énergie Le bois énergie : Economie Pour les maîtres d ouvrages: Une décote d au moins 5% du coût de la chaleur Une facture plus stable Des projets bientôt rentabilisés : Vendresse, Sécheval, Atelier

Plus en détail

Bilan d émissions de GES Banque Courtois 21/11/12 1

Bilan d émissions de GES Banque Courtois 21/11/12 1 Bilan d émissions de GES Banque Courtois 21/11/12 1 Bilan d émissions de gaz à effet de serre Banque Courtois A Description de la personne morale concernée : Raison sociale : BANQUE COURTOIS Sigle : BANQUE

Plus en détail

Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2014, toutes options Séries détaillées 2006 à 2015, Option Filières

Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2014, toutes options Séries détaillées 2006 à 2015, Option Filières Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2014, toutes options Séries détaillées 2006 à 2015, Option Filières Présentation des prix de la reprise Page 1 Contenu du document La «Reprise des Matériaux»

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll

LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll Le projet de loi de programmation pour la transition énergétique, dont les grands axes ont été présentés mercredi 18 juin

Plus en détail

LILLE METROPOLE : «Minidéchets»

LILLE METROPOLE : «Minidéchets» LILLE METROPOLE : «Minidéchets» Le programme transfrontalier franco-belge «minidéchets» s inscrit dans le cadre du programme européen INTERREG III. Il a démarré en octobre 00 et s étend sur 5 ans (00-007.

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

RAPPORT 25/09/2013. Direction générale de l Aviation civile. Secrétariat général. Mission Plan d Administration Exemplaire - PAE

RAPPORT 25/09/2013. Direction générale de l Aviation civile. Secrétariat général. Mission Plan d Administration Exemplaire - PAE RAPPORT Direction générale de l Aviation civile Secrétariat général Mission Plan d Administration Exemplaire - PAE 25/09/2013 Historique du document : Version : Date : Commentaire : 1 22/02/2013 Rédaction

Plus en détail

Valoriser les déchets organiques en énergie et engrais dans les pays en développement

Valoriser les déchets organiques en énergie et engrais dans les pays en développement Association loi 1901 Valoriser les déchets organiques en énergie et engrais dans les pays en développement Sensibilisation des élèves du 93 Développement durable Aide au développement économique Conseil,

Plus en détail

Synthèse OBJECTIF DE L ÉTUDE

Synthèse OBJECTIF DE L ÉTUDE "Bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie du gaz naturel et du mazout comme combustible pour le chauffage domestique" Synthèse I.1. OBJECTIF DE L ÉTUDE Il

Plus en détail

BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE 2011 DU SIAAP

BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE 2011 DU SIAAP BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE 2011 DU SIAAP Sommaire 1/ DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE CONCERNÉE 2 2/ ANNÉE DE REPORTING DE L EXERCICE ET L ANNÉE DE RÉFÉRENCE 3 Utilisation d énergie sur

Plus en détail

RÉDUIRE LES EFFETS DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES SUR L ENVIRONNEMENT

RÉDUIRE LES EFFETS DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES SUR L ENVIRONNEMENT DIRCTION D LA COMMUNICATION CORPORAT D O S S I R D PRSS Lyon / Mars 2013 RÉDUIR LS FFTS DU TRANSPORT ROUTIR D MARCHANDISS SUR L NVIRONNMNT Pour réduire les effets sur l environnement tout au long du cycle

Plus en détail

Guide pratique pour la mise en place du TRI des biodéchets en restauration collective

Guide pratique pour la mise en place du TRI des biodéchets en restauration collective Guide pratique pour la mise en place du TRI des biodéchets en restauration collective Pourquoi ce guide? Ce document va vous permettre de quantifier les déchets alimentaires au sein de votre structure,

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

APPEL A PROJETS R&D 2015

APPEL A PROJETS R&D 2015 APPEL A PROJETS R&D 2015 CONTEXTE ET PRESENTATION L agrément de l éco organisme Eco TLC a été renouvelé pour six ans par l arrêté ministériel des ministères de l écologie et du redressement productif du

Plus en détail

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion des déchets Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE EN STATION SAINT MARTIN DE BELLEVILLE (LES MENUIRES, VAL THORENS)

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE EN STATION SAINT MARTIN DE BELLEVILLE (LES MENUIRES, VAL THORENS) BILAN GAZ A EFFET DE SERRE EN STATION SAINT MARTIN DE BELLEVILLE (LES MENUIRES, VAL THORENS) Étude menée en partenariat avec : Agence De l Environnement et de la Maîtrise de l Energie (ADEME) Commune de

Plus en détail

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée Pour la réduction dans vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles sont organisées chaque année en.

Plus en détail

Dossier de presse PRESENTATION DE L INDICE ECOLOGIQUE DES MAGAZINES. Mercredi 20 juin 2012

Dossier de presse PRESENTATION DE L INDICE ECOLOGIQUE DES MAGAZINES. Mercredi 20 juin 2012 Dossier de presse PRESENTATION DE L INDICE ECOLOGIQUE DES MAGAZINES Mercredi 20 juin 2012 Naissance du projet Les points de départ Un questionnement grandissant des consommateurs et des acheteurs media

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation

CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation Page 1 EXPO BIOGAZ 2013 1 LE CREDIT AGRICOLE ET LA METHANISATION 2 RETOUR D EXPERIENCE: UN PROJET DE METHANISATION A LA FERME Page 2 EXPO BIOGAZ

Plus en détail

Exemplarité environnementale dans la grande distribution en Bretagne. DOSSIeR De PReSSe

Exemplarité environnementale dans la grande distribution en Bretagne. DOSSIeR De PReSSe E N G A G E O N S - N O U S P O U R N O T R E E N V I R O N N E M E N T Exemplarité environnementale dans la grande distribution en Bretagne DOSSIeR De PReSSe 2014 DOSSIeR DE PReSSe " exemplarité environnementale

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE 07.07.11

COMMUNIQUE DE PRESSE 07.07.11 COMMUNIQUE DE PRESSE 07.07.11 Analyses de Cycles de Vies des Technologies de l Information et de la Communication Courriers électroniques, requête Web, clé USB : quels impacts environnementaux? L ADEME

Plus en détail

La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone

La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone Jessica François, Mathieu Fortin et Anthony Dufour Journées CAQI les 8 et 9 avril 2014, Gembloux,

Plus en détail

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi?

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi? Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie Les chiffres clés Et moi? Bilan Green IT mars 2011 Bilan Green IT mars 2011 Pourquoi un bilan Green IT? > CONTEXTE En France, la loi sur la Responsabilité

Plus en détail

Les chaudières au gaz naturel

Les chaudières au gaz naturel Les chaudières au gaz naturel Sommaire Les chaudières au gaz naturel avec Gaz de France DolceVita P.4 P.6 P.8 P.10 P.14 P.16 P.18 P.20 P.22 P.23 Comment ça fonctionne? Les chaudières à condensation Les

Plus en détail

Fiscalité environnementale

Fiscalité environnementale Secrétariat général Fiscalité environnementale Février 2009 La réforme de la fiscalité environnementale, adoptée dans la loi de finances pour 2009 et la loi de finances rectificative pour 2008, concrétise

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre. Année 2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre. Année 2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre Année 2011 P a g e 2 Sommaire 1. Description de la personne morale concernée... 3 2. Année de reporting et année de référence... 5 3. Résultats consolidés...

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER AU BUREAU

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER AU BUREAU POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER AU BUREAU 1. CONSOMMATION DE PAPIER La consommation mondiale de papier augmente de 20% chaque année! En Région de Bruxelles- Capitale (RBC), quelques 60 000

Plus en détail

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014 DE TABLEAU de bord l énergie en île-de-france Énergies renouvelables Superficie Produits pétroliers Habitat 78-yvelines 95-val-d oise Électricité 92-hauts-de-seine m 2 93-seine-saint-denis Tep 75-paris

Plus en détail

Cdiscount. Restitution pour la publication du bilan d émissions de GES. Page 1 sur 9. destinataires

Cdiscount. Restitution pour la publication du bilan d émissions de GES. Page 1 sur 9. destinataires Cdiscount Restitution pour la publication du bilan d émissions de GES destinataires Préfecture de la région Aquitaine 2 Esplanade Charles de Gaulle CS 41397 33077 Bordeaux Cedex La DREAL Aquitaine Direction

Plus en détail

Synthèse du bilan carbone

Synthèse du bilan carbone Synthèse du bilan carbone patrimoine et services ville de CANNES Ce projet est co-financé par l Union europénne. Projet sélectionné dans le cadre du programme opérationnel FEDER PACA 27-213. Année de référence

Plus en détail

Domaines clés d expertise

Domaines clés d expertise Domaines clés d expertise Évaluation de l'impact sur l'environnement Évaluation de site Échantillonnage environnemental et travail analytique Durabilité Communications et gestion des liaisons avec des

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre : Hypothèses et Résultats

Bilan des émissions de gaz à effet de serre : Hypothèses et Résultats Bilan des émissions de gaz à effet de serre : Hypothèses et Résultats Année de référence : 2011 Alpha Santé Document {auxilia} Novembre 2012 SOMMAIRE 1. Contexte et objectif du rapport 3 2. Méthodologie

Plus en détail

Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z

Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z Bilan Carbone de la Communauté d agglomération Loire Forez Patrimoine et Services 2009 Contexte de l étude Afin de lutter contre

Plus en détail

Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons?

Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons? LYCEE FENELON : démarche Qualycée en cours Quels sont les efforts réalisés à Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons? 16/03/2015 tri sélectif à Fénelon

Plus en détail

Les défis de la mobilité durable. La contribution de Renault Trucks ORT PACA. Edouard HERVE. 02 décembre 2008

Les défis de la mobilité durable. La contribution de Renault Trucks ORT PACA. Edouard HERVE. 02 décembre 2008 Les défis de la mobilité durable La contribution de Renault Trucks ORT PACA Edouard HERVE 02 décembre 2008 Défis des V.I. du futur Système de transport Route communicante Route intelligente Inter modalité

Plus en détail

GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE. pour économiser les fournitures et les ressources

GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE. pour économiser les fournitures et les ressources GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE pour économiser les fournitures et les ressources En route vers une administration écoresponsable Aujourd hui notre planète est en danger : sa biodiversité est menacée.

Plus en détail

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com CARNET de la construction durable en béton Preuves à l appui 1 2 La maison en béton : un impact maîtrisé sur l environnement, page 5 La maison en béton

Plus en détail

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014 Emetteur : CRMA Limousin Page 1 sur 6 1. Quelle réglementation s applique à mon entreprise? Emis le : 5/08/2011 Toute entreprise artisanale ou industrielle est soumise au règlement sanitaire départemental.

Plus en détail

Guide d utilisation du jeu et des ressources pédagogiques

Guide d utilisation du jeu et des ressources pédagogiques Guide d utilisation du jeu et des ressources pédagogiques Le jeu Ecoville... p2 Les ressources pédagogiques... p4 Monter un projet pédagogique avec Ecoville... p6 Le jeu Ecoville Le jeu Ecoville est un

Plus en détail

L hydrogène, nouvelle énergie propre au service de l environnement. Dossier de presse - Juin 2013

L hydrogène, nouvelle énergie propre au service de l environnement. Dossier de presse - Juin 2013 L hydrogène, nouvelle énergie propre au service de l environnement Dossier de presse - Juin 2013 Sommaire L hydrogène, Énergie propre de demain...3 Blue Hydrogen : l engagement d Air Liquide 4 Hydrogène

Plus en détail

ACTION 2 : Optimisation des processus d extraction et valorisation énergétique

ACTION 2 : Optimisation des processus d extraction et valorisation énergétique ACTION 2 : Optimisation des processus d extraction et valorisation énergétique Action 2.6. : Analyse environnementale de la filière microalgues-biodiesel Séminaire Final, Vitoria, 27 Mars 2014 Objectifs

Plus en détail

Evaluation des émissions

Evaluation des émissions Evaluation des émissions de gaz à effet de serre générées par les activités de la Bourse de l Immobilier 28 Avenue thiers 33100 BORDEAUX Tél : 05 57 77 17 77 - Fax : 05 56 40 58 63 www.bourse-immobilier.fr

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA MARTINIQUE

DEPARTEMENT DE LA MARTINIQUE DEPARTEMENT DE LA MARTINIQUE Projet de Plan Départemental de Prévention et de Gestion des Déchets non Dangereux de la Martinique Résumé non technique du rapport d évaluation environnementale Juin 2015

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN QU EST-CE QUE LE CHAUFFAGE URBAIN? Tout simplement un chauffage central, mais à l échelle d un quartier! La chaufferie urbaine de Nemours assure la production et la

Plus en détail

Internet, courriels : réduire les impacts

Internet, courriels : réduire les impacts Au bureau AGIR! Internet, courriels : réduire les impacts Limiter nos consommations d énergie et de matières premières Édition : février 2014 sommaire glossaire introduction En savoir plus sur les TIC....3

Plus en détail

3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC

3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC 3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC Principe des 3RV Privilégier dans l ordre : La réduction à la source Le réemploi Le recyclage La valorisation (biologique

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations,

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations, DE : Hervé BALEN LE janvier 2014 Troisième Révolution Industrielle La dynamique de l économie verte. Ateliers prospectifs de l emploi 16 janvier 2014 Les impacts en termes de métiers, de formations, Ne

Plus en détail

Internet, courriel : réduire les impacts

Internet, courriel : réduire les impacts Au bureau AGIR! Internet, courriel : réduire les impacts Limiter nos consommations d énergie et de matières premières Édition : avril 2012 sommaire glossaire introduction En savoir plus sur les TIC....

Plus en détail

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec :

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? UN OUTIL pour la maîtrise des charges locatives

Plus en détail

Gamme de produits écologiques certifiés, distribuée par Multifonction. produits certifiés

Gamme de produits écologiques certifiés, distribuée par Multifonction. produits certifiés Gamme de produits écologiques certifiés, distribuée par Multifonction produits certifiés Une nouvelle marque de produits éco-conçus et responsables Fabrication 100% française Une vraie fabrication française

Plus en détail

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Programme 1. PCI : la présentation 2. Green IT : la définition 3. GEPI : la boîte

Plus en détail

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Actualités Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Avril 2012 - Fiche n 1 Rédigée par Margot Liatard CCIR Champagne-Ardenne Qu est ce qu un déchet dangereux? Les déchets dangereux sont des déchets

Plus en détail

ETUDE DE LA SECONDE VIE DES BATTERIES DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES

ETUDE DE LA SECONDE VIE DES BATTERIES DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES ETUDE DE LA SECONDE VIE DES BATTERIES DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES Juin 2011 Étude réalisée pour le compte de l'ademe par Schwartz and Co et AJI Europe Coordination technique : Patrick

Plus en détail

Cette étude utilise les modèles de l outil d éco-conception Toolbox développé par l ECI.

Cette étude utilise les modèles de l outil d éco-conception Toolbox développé par l ECI. ECO-PROFIL http://fr.leonardo-energy.org/ Chauffage gaz contre chauffage électrique selon différents types de production électrique Septembre 2007 Par Sergio Ferreira 1 Email : saf@eurocopper.org Cet éco-profil

Plus en détail