Sommaire Introduction Présentation de Sousse Analyse descriptive Infrastructure Part des routes classées...

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire... 2. Introduction... 4. Présentation de Sousse... 5. Analyse descriptive... 6. 1. Infrastructure... 6. 1.1. Part des routes classées..."

Transcription

1

2 Sommaire Sommaire... 2 Introduction... 4 Présentation de Sousse... 5 Analyse descriptive Infrastructure Part des routes classées Taux de raccordement au réseau d assainissement Taux de raccordement au réseau de l eau potable Distance d accès aux services Distance par rapport au pôle Santé Nombre de médecins par 1000h Nombre de pharmacies par 1000h Nombre de lits par 1000h Social Nombre de familles nécessiteuses par 1000h Taux de pauvreté Taux de dépendance Démographie Croissance moyenne de la population

3 4.2. Solde migratoire Education Part de la population instruite Taux d analphabétisme Taux d admis au bac Activité économique Taux de placement Nombre d entreprises privées par 1000h Marché de l emploi Offres et demandes d emploi par 1000h Taille moyenne des entreprises privées Part de l emploi salarié dans les entreprises privées Taux de chômage Indicateur de développement régional Commodité de la vie Environnement social Activité économique Marché de l emploi Annexe

4 Introduction Le ministère du développement régional et de la planification a recueilli une large base de données au niveau des délégations pour élaborer l indicateur de développement régional. L utilité de cet indicateur est triple : quantifier la réalité de développement dans les gouvernorats en tenant compte des disparités intrinsèques ; orienter les décisions de l état en matière d investissement public et servir d indicateurs de performance pour suivre le progrès dans le futur. La base de données recueillie comporte 129 variables qui sont recueillies auprès de l INS et des ministères concernés. Cette information est par la suite traitée pour être résumée en 26 variables qui ont elle-même fait l objet d une analyse en composantes principales à trois niveaux qui a conduit à un indicateur de développement régional. Les données normalisées servent à classer les délégations par rang et donc à identifier la meilleure délégation qui restera la référence de comparaison tout au long de cette étude. Dans ce travail il s agit donc de visualiser les forces et faiblesses de chaque délégation euégard aux variables qui ont servi à l élaboration de l indicateur. Mais aussi on va comparer les délégations à une moyenne nationale, à la moyenne par gouvernorat et à la meilleure délégation. Pour nous, la meilleure délégation est celle qui a l indicateur de développement régional le plus élevé. Il s agit de la délégation de Bab Bhar. Dans un deuxième temps, nous allons adopter la même méthodologie pour effectuer la comparaison entre les délégations selon les facteurs de l indicateur. Cependant, il convient de signaler que le travail sur cet indicateur requiert un effort d actualisation permanent. Nous avons essayé de collecter les données les plus récentes disponibles. La difficulté réside dans le fait que certaines données ne sont disponibles qu au niveau des gouvernorats ou des communes alors que l analyse est faite ici au niveau des 264 délégations. Malgré tous les efforts déployés, certaines variables sont issues du dernier recensement (2004). D autres sont plus récentes (2008, 2010, 2011). La liste des variables utilisées, l année et la source des statistiques sont disponibles en annexe. 4

5 A notre connaissance, c est la première tentative qui regroupe une large panoplie de variables au niveau des délégations. Mais, pour être efficace, ce travail doit être un projet commun où tous les ministères, organisations et détenteurs d informations coopèrent dans le souci de donner une image qui trace la réalité du développement en Tunisie. Présentation de Sousse Nombre d'habitants en Superficie Densité (habitant/km²) 2010 Sousse Medina , ,15 Sousse Riadh , ,61 Sousse Jawhara , ,40 Sousse Sidi Abdelhamid , ,44 Hammam Sousse , ,03 Akouda ,22 634,10 Kalaâ Kebira ,43 220,83 Sidi Bou Ali ,66 153,92 Hergla ,71 86,38 Enfidha ,33 117,79 Bouficha ,28 93,93 Kondar ,55 62,05 Sidi El Héni ,34 32,40 M saken ,21 269,20 Kalaâ Seghira ,04 301,88 Zaouia - Ksiba - Thrayet ,25 751,06 5

6 Analyse descriptive 1. Infrastructure 1.1. Part des routes classées La part des routes classées est le rapport entre les routes classées en Kms sur le total des routes dans chaque délégation. Autrement dit, la part des routes classées=routes classées/total des routes=(autoroute+route nationale+route régionale)/(route classées+routes non classées et pistes agricoles). Il reflète le niveau d accessibilité de chaque délégation. La part des routes classées à Sousse est très importante. Plusieurs délégations dépassent la meilleure délégation selon l indicateur de développement régional (Bab Bhar). La moyenne du gouvernorat est presque égale au double de la moyenne nationale. Cependant, il convient de noter la disparité entre les délégations. En effet le taux le plus faible se trouve à Kalaa Seghira, il est de 23%. Kalaa Kebira et Sidi Bou Ali sont aussi au dessous de la moyenne nationale. 6

7 1.2. Taux de raccordement au réseau d assainissement En général, il y a un bon taux de raccordement au réseau d assainissement. On continue à voir les disparités. Sidi El Heni et Kondar ne sont pas couvertes par le réseau d assainissement Taux de raccordement au réseau de l eau potable Toutes les délégations sont situées au dessus du niveau national avec un faible écart type. 7

8 1.4. Distance d accès aux services Il s agit de la distance séparant la délégation des pôles les plus proches (port, aéroport). Elle reflète la facilité d échange commercial. Il y a facilité d accès aux services pour toutes les délégations qui sont situées au dessous de la moyenne nationale. La délégation la plus éloignée est Sidi El Héni Distance par rapport au pôle C est la distance qui sépare la délégation du grand pôle le plus proche. Ces pôles sont les centres d une activité économique importante. La proximité entrainerait un dynamisme économique soutenu. 8

9 Le gouvernorat de Sousse est lui-même un pôle d où la faible moyenne du gouvernorat concernant la distance par rapport au pôle. Toutes les délégations sont au dessous de la moyenne nationale avec une délégation relativement éloignée (Bouficha plus de 60 km). 2. Santé 2.1. Nombre de médecins par 1000h Cette variable comptabilise le nombre de médecins généralistes du secteur public. 9

10 La moyenne du gouvernorat est élevée et s approche de la meilleure délégation avec un pic à Sousse Medina et Sousse Jawhara. Toutes les délégations se situent au dessus de la moyenne nationale Nombre de pharmacies par 1000h 10

11 Le nombre de pharmacies est variable entre les délégations. Sousse Medina comprend le nombre le plus élevé. La moyenne du gouvernorat est légèrement supérieure à la moyenne nationale Nombre de lits par 1000h L hôpital qui offre la possibilité d hospitalisation la plus importante dans le gouvernorat se trouve à Sousse Jawhara. Certains autres hôpitaux ont une capacité d accueil limitée. 11

12 3. Social 3.1. Nombre de familles nécessiteuses par 1000h Le nombre de familles nécessiteuses le plus important se trouve à Sidi Heni. Il reste très élevé à Kondar aussi dépassant la moyenne nationale dans ces deux délégations. La différence entre les délégations est très marquante pour cette variable Taux de pauvreté 12

13 La moyenne du gouvernorat est inférieure à la moyenne nationale. Zaouia-Ksiba-Thrayet a le nombre de familles nécessiteuses le plus faible et un taux de pauvreté des plus faibles dans le gouvernorat (12.4%). Ce qui nécessite la révision de la base de données concernant les familles nécessiteuses Taux de dépendance Le taux de dépendance est proche du niveau national est varie de 41.1% à Hammam Sousse à 53.7% à Sidi El Héni. 13

14 4. Démographie 4.1. Croissance moyenne de la population La croissance moyenne est positive pour toutes les délégations sauf Sousse Médina. La moyenne du gouvernorat est au dessus de la moyenne nationale. 14

15 4.2. Solde migratoire Il y a un fort potentiel attractif de la région. Le solde négatif à Sousse Médina est du à la vocation touristique et commerciale de la délégation. 5. Education 5.1. Part de la population instruite 15

16 La part de la population instruite est élevée sauf dans les délégations à dominante rurale (Sidi EL Heni, Kondar, Zaouia, Bouficha, Enfidha) Taux d analphabétisme Le taux d analphabétisme désigne la part des habitants ne disposant pas de l ensemble de compétences tangibles, cognitives de la lecture et de l écriture. Le taux d analphabétisme est variable entre les délégations. Il est faible dans le chef lieu et les délégations qui l entourent et fort dans les délégations rurales, agricoles (Sidi El Héni, Kondar, Bouficha). 16

17 5.3. Taux d admis au bac Le taux d admission au bac est supérieur à la moyenne nationale avec deux délégations qui atteignent le niveau de la meilleure délégation (Akouda et Bouficha). 6. Activité économique 6.1. Taux de placement Le taux de placement est le taux de demandes d emploi enregistrées au niveau des bureaux de l emploi de la délégation ayant donné lieu à une insertion dans l entreprise durant l année

18 Le taux de placement le plus élevé se trouve à Sousse Sidi Abdelhamid. Il est très variable entre les délégations Nombre d entreprises privées par 1000h 18

19 Le nombre d entreprises privées est au dessus de la moyenne nationale avec un pic à Sousse Medina grâce à son activité touristique. 7. Marché de l emploi 7.1. Offres et demandes d emploi par 1000h Une forte demande d emploi se trouve à Kondar, en deuxième lieu à Sousse Medina et ensuite à Hergla. L offre la plus importante se trouve à Akouda et à Sousse Sidi Abdelhamid. 19

20 7.2. Taille moyenne des entreprises privées La seule délégation qui se distingue par la taille de ses entreprises est Sousse Sidi Abdelhamid grâce à sa vocation industrielle Part de l emploi salarié dans les entreprises privées La part de l emploi salarié est faible dans les délégations agricoles. Elle est moyenne dans les délégations touristiques et élevée dans les délégations industrielles. 20

21 7.4. Taux de chômage Le taux de chômage est en position intermédiaire entre la meilleure délégation et la moyenne nationale. Il est très élevé à Enfidha et Sidi El Héni. 21

22 Indicateur de développement régional L ensemble des variables étudiées en première partie, en plus des indices de diversification de l activité économique ont fait l objet d une analyse en composantes principales qui a généré 9 facteurs comme le montre la figure suivante. Ces facteurs ont eux-mêmes fait l objet d une analyse en composantes principales qui a résulté en 4 facteurs. L analyse factorielle appliquée à ces derniers facteurs a donné l indicateur de développement régional. Grâce à cet indicateur, on peut classer les délégations. Le tableau suivant donne le rang de chaque délégation au niveau national. 22

23 Indicateur Rang Sousse Medina 0,686 4 Sousse Jawhara 0,679 5 Sousse Sidi Abdelhamid 0,657 6 Hammam Sousse 0,624 9 Akouda 0, M saken 0, Sousse Riadh 0, Kalaâ Kebira 0, Kalaâ Seghira 0, Zaouia - Ksiba - Thrayet 0, Hergla 0, Sidi Bou Ali 0, Enfidha 0, Bouficha 0, Kondar 0, Sidi El Héni 0, Commodité de la vie 23

24 Toutes les délégations sont situées au dessus de la moyenne nationale quant aux commodités de vie avec un milieu plus favorable à Sousse Jawhara et Sousse Medina qui dépassent la meilleure délégation sur ce facteur. 2. Environnement social La moyenne du gouvernorat est supérieure à la moyenne nationale. Deux délégations se situent au dessous de celle-si (Kondar et Sidi El Héni). Trois délégations dépassent Bab Bhar (Sousse Riadh, Sousse Jawhara et Hammam Sousse. 24

25 3. Activité économique L activité économique est variable entre les délégations. La meilleure délégation (Bab Bhar) est très éloignée par rapport à toutes les délégations de Sousse. 25

26 4. Marché de l emploi Le marché de l emploi quoique variable entre les délégations montre une moyenne du gouvernorat supérieure à la moyenne nationale. Sousse Sidi Abdelhamid grâce à son activité industrielle dépasse la meilleure délégation. 26

27 Annexe Variable Année Source Part des routes classées 2010 Direction générale d infrastructure Distance par rapport aux pôles Direction générale d infrastructure Distance d accès aux services Direction générale d infrastructure Taux de raccordement au réseau 2004 INS d assainissement Taux de raccordement au réseau de l eau 2004 INS potable Nombre de médecins du secteur public par 2010 Commissariat et offices 1000h Nombre de pharmacies par 1000h 2010 Commissariat et offices Nombre de lits par 1000h 2010 Commissariat et offices Nombre de familles nécessiteuses par 1000h 2011 Commissariat et offices Taux de pauvreté 2005 INS Taux de dépendance 2004 Estimation INS Taille de la population 2010 INS Croissance moyenne de la population INS Solde migratoire 2004 INS Part de la population instruite 2004 Estimation INS Taux d analphabétisme 2004 Estimation INS Taux d admis au bac (2010) 2010 Commissariat et offices Offre d emploi par 1000h 2012 Direction générale des ressources humaines Demande d emploi par 1000h 2012 Direction générale des ressources humaines Taux de placement 2012 Direction générale des ressources humaines Nombre d entreprises privées par 1000h 2010 INS Indice de Herfundhal de concentration 2010 Calculé à partir des données de économique l INS 27

28 Taille moyenne de l entreprise 2010 INS Part de l emploi salarié 2010 INS Taux de chômage 2004 INS 28

Sommaire. Sommaire... 2. Introduction... 4. Présentation de Kasserine... 5. Analyse descriptive... 5. 1. Infrastructure... 5

Sommaire. Sommaire... 2. Introduction... 4. Présentation de Kasserine... 5. Analyse descriptive... 5. 1. Infrastructure... 5 Sommaire Sommaire... 2 Introduction... 4 Présentation de Kasserine... 5 Analyse descriptive... 5 1. Infrastructure... 5 1.1. Part des routes classées... 5 1.2. Taux de raccordement au réseau d assainissement...

Plus en détail

Programme Opérationnel Italie Tunisie 2007-2013, instrument de Voisinage et Partenariat transfrontalier COURAGE

Programme Opérationnel Italie Tunisie 2007-2013, instrument de Voisinage et Partenariat transfrontalier COURAGE Programme Opérationnel Italie Tunisie 2007-2013, instrument de Voisinage et Partenariat transfrontalier COURAGE MODELES INNOVANTS POUR LES POLITIQUES SOCIO-SANITAIRES ANALYSE AFOM Nabeul - Bizerte - Beja

Plus en détail

SYNTHESE ET ACTUALISATION DES DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE

SYNTHESE ET ACTUALISATION DES DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE LIVRET I SYNTHESE ET ACTUALISATION DES DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE 5 Sommaire I SYNTHESE page 5 II REACTUALISATION FEVRIER 2006 : DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE page 18 III DIAGNOSTIC

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

LES INEGALITES REGIONALES ET SOCIALES DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

LES INEGALITES REGIONALES ET SOCIALES DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR LES INEGALITES REGIONALES ET SOCIALES DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Comment l école est passée d ascenseur social à un lieu privilégié de reproduction des inégalités Mohamed Hedi ZAIEM (*) «L'éducation

Plus en détail

POLITIQUE D INTERVENTION DANS LES TISSUS URBAINS TRADITIONNELS EN TUNISIE Raja Aouali, architecte expert de la réhabilitation à l A.R.R.U.

POLITIQUE D INTERVENTION DANS LES TISSUS URBAINS TRADITIONNELS EN TUNISIE Raja Aouali, architecte expert de la réhabilitation à l A.R.R.U. POLITIQUE D INTERVENTION DANS LES TISSUS URBAINS TRADITIONNELS EN TUNISIE Raja Aouali, architecte expert de la réhabilitation à l A.R.R.U. La préoccupation du gouvernement Tunisien a été longtemps axée

Plus en détail

Conférence Tunisie : Une nouvelle dynamique industrielle

Conférence Tunisie : Une nouvelle dynamique industrielle CHAMBRE TUNISO-FRANCAISE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE Conférence Tunisie : Une nouvelle dynamique industrielle CCI de Paris 8 Octobre2009 SOMMAIRE Secteurs porteurs & grands projets Approche du marché tunisien

Plus en détail

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique 1 La ville connaît, depuis les années 1980, un dynamisme démographique qui ne semble pas près de faiblir : le solde naturel, croissant, compense nettement le solde migratoire négatif. L accroissement rapide

Plus en détail

Un DROM : La Martinique

Un DROM : La Martinique Un DROM : La Martinique A Quelle est l identité de ma région? Quelles sont ses activités? 1 La Martinique Histoire-Géographie 3 e 1 2 Les chiffres-clés de la Martinique Martinique France Superficie 1 128

Plus en détail

L'offre de soins en dialyse dans

L'offre de soins en dialyse dans L'offre de soins en dialyse dans la région Languedoc Roussillon Remerciements à la coordination : François DE CORNELISSEN, Jean-Pierre DAURES, Yann DUNY, Luc MARTY Document préparé par Florian BAYER, Malthilde

Plus en détail

Outaouais. Portrait régional

Outaouais. Portrait régional Outaouais Portrait régional Été 2013 2 Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie p. 9 Dernières

Plus en détail

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population Description des variables de la base de données a. Attractivité démographique pour les différents types de population Sources : Recensements de 1962 à 2006 et Clap 2007 - a01_popmoy62, a01_popmoy68, a01_popmoy75,

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITE GAZIÈRE EN TUNISIE

DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITE GAZIÈRE EN TUNISIE DIRECTION DE LA PRODUCTION ET DU TRANSPORT DU GAZ DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITE GAZIÈRE EN TUNISIE Abdelmajid SAHBANI Directeur Exploitation Gaz Mohamed GHORBEL Chef Département Planification Gaz CONTEXTE

Plus en détail

Principaux Indicateurs du Développement Social En Tunisie

Principaux Indicateurs du Développement Social En Tunisie République Tunisienne Ministère des Affaires Sociales Bureau des Etudes, de la Planification et de la Programmation Principaux Indicateurs du Développement Social En Tunisie Novembre 2012 1 Indicateurs

Plus en détail

La situation du Rwanda

La situation du Rwanda L ASSURANCE - MALADIE OBLIGATOIRE La situation du Rwanda Par : Dr Innocent GAKWAYA : RAMA Mme Gisèle GATARIKI : Ministère des Finances et de la Planification Economique Mr Hertilan INYARUBUGA : Ministère

Plus en détail

Poids croissant de l assainissement dans le prix de l eau

Poids croissant de l assainissement dans le prix de l eau Agreste Champagne-Ardenne n 5 - Juillet 2011 Enquête eau et assainissement 2008 Poids croissant de l assainissement dans le prix de l eau La consommation domestique d eau des champardennais s élève à 147

Plus en détail

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 DREAL Champagne- Ardenne Juin 2014 OBSERVATION ET STATISTIQUES Le logement en chiffres La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 En 2012, 2 191 permis ont été délivrés en Champagne-Ardenne

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DU DEVELOPPEMENT REGIONAL ET DE LA PLANIFICATION. Indicateurs de Développement Régional

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DU DEVELOPPEMENT REGIONAL ET DE LA PLANIFICATION. Indicateurs de Développement Régional REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DU DEVELOPPEMENT REGIONAL ET DE LA PLANIFICATION Indicateurs de Développement Régional Novembre 2012 1 Introduction Les enseignements tirés des anciens modèles de développement

Plus en détail

Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau

Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau Dans le cadre du diagnostic réalisé par les services du Conseil départemental sur le territoire médocain, la commune

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

LA VALEUR DE LA FORÊT: INDICATIONS FOURNIES PAR L IPV

LA VALEUR DE LA FORÊT: INDICATIONS FOURNIES PAR L IPV LA VALEUR DE LA FORÊT: INDICATIONS FOURNIES PAR L IPV PRÉSENTATION LORS D UN ATELIER DE L ORDRE DES INGÉNIEURS FORESTIERS DU QUÉBEC QUÉBEC LE 20 MARS 2013 HARVEY L. MEAD harveymead.org La forêt, pour construire

Plus en détail

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 décembre 2014 à 14 h 30 «Actualisation des projections» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil Tests de sensibilité des projections

Plus en détail

PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE RÉGIONAL DE L ESTRIE

PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE RÉGIONAL DE L ESTRIE PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE RÉGIONAL DE L ESTRIE MAI 2009 Portrait socio-économique régional de l Coordination de l édition Fréchette, conseiller en développement Recherche et rédaction Prisca Marcotte,

Plus en détail

LA SEINE-ET-MARNE, Des enjeux et des actions. Congrès des Maires vendredi 12 octobre 2012 Disneyland Paris, Hôtel New York

LA SEINE-ET-MARNE, Des enjeux et des actions. Congrès des Maires vendredi 12 octobre 2012 Disneyland Paris, Hôtel New York LA SEINE-ET-MARNE, Des enjeux et des actions Le territoire de la Seine-et-Marne 85 km Le plus grand département francilien : 5 915 km² Des infrastructures développées : 4 autoroutes (A4, A5, A6, A104)

Plus en détail

Décentralisation, gouvernance locale et lutte contre la pauvreté. Cas de la Tunisie

Décentralisation, gouvernance locale et lutte contre la pauvreté. Cas de la Tunisie Séminaire sur la décentralisation, la gouvernance locale et la lutte contre la pauvreté Décentralisation, gouvernance locale et lutte contre la pauvreté Cas de la Tunisie Mokhtar Hammami Tanger, 27 septembre

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

Ho Chi Minh Ville, Vietnam: Environnement et société urbaine

Ho Chi Minh Ville, Vietnam: Environnement et société urbaine Croissance démographique et urbanisation au Vietnam: 86 millions d habitants (2008) Croissance démographique de 0,99% Population urbaine : 27,8% Croissance urbaine annuelle de 3,1% Bipolarisation entre

Plus en détail

ASSURANCE MALADIE ET STRATEGIES DE PROTECTION SOCIALE EN AFRIQUE FRANCOPHONE (Cas du RWANDA) Kigali novembre décembre 2005

ASSURANCE MALADIE ET STRATEGIES DE PROTECTION SOCIALE EN AFRIQUE FRANCOPHONE (Cas du RWANDA) Kigali novembre décembre 2005 ASSURANCE MALADIE ET STRATEGIES DE PROTECTION SOCIALE EN AFRIQUE FRANCOPHONE (Cas du RWANDA) Kigali novembre décembre 2005 1 Travail réalisé par : 1. Dr Innocent GAKWAYA : RAMA 2. Dr Charles RUDAKUBANA

Plus en détail

LES CAHIERS PÉDAGOGIQUES Des outils et des idées pour enrichir vos cours de géographie

LES CAHIERS PÉDAGOGIQUES Des outils et des idées pour enrichir vos cours de géographie LES CAHIERS PÉDAGOGIQUES Des outils et des idées pour enrichir vos cours de géographie Académie de Corse Ajaccio et sa périphérie Reconnu d Intérêt Pédagogique Introduction générale L apprentissage des

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE D ITANCOURT.

ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE D ITANCOURT. ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE D ITANCOURT. -=-=-=- L étude porte sur la situation à la clôture de l exercice 2 (se reporter au compte administratif de 2). Il n est pas tenu compte du budget annexe du

Plus en détail

La Communauté de Communes du Pays Fouesnantais investit pour le développement de votre activité

La Communauté de Communes du Pays Fouesnantais investit pour le développement de votre activité La Communauté de Communes du Pays Fouesnantais investit pour le développement de votre activité Sommaire : Le Pays Fouesnantais... 3 Le dynamisme démographique... 3 L accessibilité du territoire... 4 Les

Plus en détail

Le taux de création et de survie des entreprises par zone d emploi

Le taux de création et de survie des entreprises par zone d emploi Thème : Société de la connaissance et développement socio-économique Orientation : S adapter aux changements structurels de l économie et répondre aux défis de la mondialisation Le taux de création et

Plus en détail

Diagnostic sanitaire et social du Lot

Diagnostic sanitaire et social du Lot Diagnostic sanitaire et social du Lot Présentation du diagnostic territorial 2014 Ce document est un support de présentation, pour des informations plus complètes, vous pouvez vous référer au diagnostic

Plus en détail

Vers la régionalisation des OMD en Tunisie

Vers la régionalisation des OMD en Tunisie Vers la régionalisation des OMD en ie INTRODUCTION Background de la consultation Le rapport national sur les objectifs du millénaire pour le développement publié en 2004, a mis en exergue les performances

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER 2013

RAPPORT FINANCIER 2013 RAPPORT FINANCIER 2013 RAPPORT FINANCIER 2013 UN CADRE MACRO- ECONOMIQUE PROPICE Au cours de l année 2013, l activité ferroviaire s est développée dans un environnement macroéconomique sous le signe d

Plus en détail

2.1. hospitaliers. Les équipements. La santé observée dans les régions de France

2.1. hospitaliers. Les équipements. La santé observée dans les régions de France Les équipements hospitaliers 2.1 Le contexte En France, les équipements hospitaliers ont beaucoup évolué depuis une dizaine d'années sous l effet de différents facteurs souvent liés entre eux : les progrès

Plus en détail

Les personnes âgées en Ile de France : évolutions et perspectives de la prise en charge de la dépendance.

Les personnes âgées en Ile de France : évolutions et perspectives de la prise en charge de la dépendance. 1 Les personnes âgées en Ile de France : évolutions et perspectives de la prise en charge de la dépendance. Source : INSEE et Etude de l ORS ( Observatoire régional de santé en Ile-de-France) - janvier

Plus en détail

L'amélioration des performances économiques des territoires : méthodologie des cartes de performance. Application à la liaison Grenoble Sisteron

L'amélioration des performances économiques des territoires : méthodologie des cartes de performance. Application à la liaison Grenoble Sisteron L'amélioration des performances économiques des territoires : méthodologie des cartes de performance Application à la liaison Grenoble Sisteron **** 1 Sommaire Introduction : les facteurs de développement

Plus en détail

Indicateur n 22 : Structure de financement des principaux régimes de retraite

Indicateur n 22 : Structure de financement des principaux régimes de retraite 68 Indicateur n 22 : Structure de financement des principaux régimes de retraite L indicateur retenu vise à apprécier la structure de financement des principaux régimes de retraites. Il se décline en quatre

Plus en détail

L'offre de soins en dialyse

L'offre de soins en dialyse L'offre de soins en dialyse en Corse Remerciements à la coordination : M. BASTERI, J.C. DELAROZIERE, A.C. DURAND, G. IZAARYENE, S. PARRON Document préparé par Florian BAYER, Malthilde LASSALLE, Christian

Plus en détail

Elaboration participative des programmes communaux

Elaboration participative des programmes communaux Séminaire Elaboration participative des programmes communaux 29-29 Mars 2014 à Ain Draham Hôtel «Nour El Ain» Première journée : Vendredi 28 Mars Ain Draham Contexte général et objectifs : L Association

Plus en détail

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 1 LES CHANGEMENTS SOCIODÉMOGRAPHIQUES DE MONTRÉAL Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal Au cours des dernières décennies, la population montréalaise a subi d importantes transformations.

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

La région du Centre-Sud en chiffres

La région du Centre-Sud en chiffres MINISTĖRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES BURKINA FASO Unité - Progrès - Justice La région du Centre-Sud en chiffres Edition 2014 Géographie GÉOGRAPHIE ET ORGANISATION ADMINISTRATIVE 0rganisation administrative

Plus en détail

Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation

Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation Plusieurs tentatives visant la mise à niveau et la refonte du secteur des assurances en Tunisie ont déjà

Plus en détail

GEOGRAPHIE Thème 4 La France et l Europe dans le monde Question 2 La France dans la mondialisation

GEOGRAPHIE Thème 4 La France et l Europe dans le monde Question 2 La France dans la mondialisation GEOGRAPHIE Thème 4 La France et l Europe dans le monde Question 2 La France dans la mondialisation Cours 3 Paris, ville mondiale I. Un rayonnement planétaire 1. Une mégapole de rang mondial Par sa population,

Plus en détail

Aide à la réduction de la Mortalité Maternelle et Néonatale: Participation Communautaire Cas de «Dar Al Oumouma»

Aide à la réduction de la Mortalité Maternelle et Néonatale: Participation Communautaire Cas de «Dar Al Oumouma» Royaume du Maroc Ministère de la santé Direction de la Population المملكة المغربية وزارة الصحة مديرية السكان Aide à la réduction de la Mortalité Maternelle et Néonatale: Participation Communautaire Cas

Plus en détail

Un prix de l eau élevé en Île-de-France, sauf à Paris

Un prix de l eau élevé en Île-de-France, sauf à Paris Agreste N 109 - Mai 2011 Île-de- Enquête sur les services publics de l eau potable et de l assainissement en 2008. Un prix de l eau élevé en Île-de-, sauf à Paris A 3,69 /m³, le prix moyen de l eau potable

Plus en détail

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

Laurentides. Portrait régional

Laurentides. Portrait régional Laurentides Portrait régional Été 2013 2 Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie p. 9 Dernières

Plus en détail

Paris, ville mondiale

Paris, ville mondiale Première S, géographie LMA, 2011-2012 Thème 4 La France et l Europe dans le monde Question 2 La France dans la mondialisation Paris, ville mondiale Cours 3 I Un rayonnement planétaire 1. Une mégapole de

Plus en détail

INTRODUCTION. Cadre d évaluation de la qualité des données (CEQD) (juillet 2003)

INTRODUCTION. Cadre d évaluation de la qualité des données (CEQD) (juillet 2003) INTRODUCTION Cadre d évaluation de la qualité des données (CEQD) (juillet 2003) Le cadre d évaluation des données (CEQD) propose une structure qui permet d évaluer la qualité des données en comparant les

Plus en détail

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Agence d Urbanisme et d Aménagement du Territoire Toulouse Aire Urbaine OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Décembre 2003

Plus en détail

Suivi des recommandations du Comité des commissaires aux comptes sur les états financiers des années antérieures

Suivi des recommandations du Comité des commissaires aux comptes sur les états financiers des années antérieures Comité exécutif du Programme du Haut Commissaire Comité permanent 59 e réunion Distr. : restreinte 11 février 2014 Français Original : anglais et français Suivi des recommandations du Comité des commissaires

Plus en détail

Diagnostic sanitaire et social de la Haute-Garonne (hors territoire du Comminges)

Diagnostic sanitaire et social de la Haute-Garonne (hors territoire du Comminges) Diagnostic sanitaire et social de la Haute-Garonne (hors territoire du Comminges) Présentation du diagnostic territorial 2014 Ce document est un support de présentation, pour des informations plus complètes,

Plus en détail

Une typologie des paysages socio-sanitaires en France

Une typologie des paysages socio-sanitaires en France notes et documents n 1 - avril 1998 Une typologie des paysages socio-sanitaires en France Présentation synthétique des résultats concernant la Bourgogne Source : Étude CREDES n 1220 avril 1998 U notes

Plus en détail

Vous avez le produit, Nous avons la force de Vente... MA SALLE DE BAIN. N 122 Du 15 Juillet Au 15 Août 2015. Distribution gratuite

Vous avez le produit, Nous avons la force de Vente... MA SALLE DE BAIN. N 122 Du 15 Juillet Au 15 Août 2015. Distribution gratuite Vous avez le produit, Nous avons la force de Vente... القناة العقارية الا ولى MA SALLE DE BAIN N 122 Du 15 Juillet Au 15 Août 2015 Distribution gratuite www.tunisieimmob.net Tunis : Tél : 71 908 165 /

Plus en détail

Fédération Régionale de l Hôtellerie Djerba Zarzis

Fédération Régionale de l Hôtellerie Djerba Zarzis Fédération Régionale de l Hôtellerie Djerba Zarzis 1 Présentation de l Ile de Djerba DjerbaestuneIlede514km2desuperficieetde140 kms de littoral, elle représente la porte au Sahara étant sa proximité du

Plus en détail

lié au tourisme en Poitou-Charentes tourisme 29 000 emplois salariés liés à la fréquentation touristique

lié au tourisme en Poitou-Charentes tourisme 29 000 emplois salariés liés à la fréquentation touristique tourisme tourisme L emploi lié au en Poitou-Charentes 29 000 emplois salariés liés à la fréquentation touristique En Poitou-Charentes, le tourisme génère un peu plus de 29 000 emplois salariés au plus

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS RÉGION CORSE

LES CHIFFRES CLÉS RÉGION CORSE LES CHIFFRES CLÉS RÉGION CORSE ÉDITION 2012 ACTUALISÉE Économie LA PROPRETÉ EN CORSE Données économiques générales de la région > Les données Pôle Emploi présentent des établissements, c est-à-dire des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 21 Novembre 2011. Les prix de l eau sur le bassin Adour-Garonne : Composantes et disparités

DOSSIER DE PRESSE 21 Novembre 2011. Les prix de l eau sur le bassin Adour-Garonne : Composantes et disparités DOSSIER DE PRESSE 21 Novembre 2011 Les prix de l eau sur le bassin Adour-Garonne : Composantes et disparités Contacts presse : Agence de l eau Adour-Garonne Catherine Belaval- 05 61 36 36 44- catherine.belaval@eau-adour-garonne.fr

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE --00-- MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES --ooo--

REPUBLIQUE TUNISIENNE --00-- MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES --ooo-- REPUBLIQUE TUNISIENNE --00-- MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES --ooo-- REPONSE DU GOUVERNEMENT TUNISIEN AU QUESTIONNAIRE ELABORE PAR LE HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME EN VUE

Plus en détail

PLATEAU MONT-ROYAL À LA LOUPE

PLATEAU MONT-ROYAL À LA LOUPE PLATEAU MONT-ROYAL À LA LOUPE PROFIL SOCIO-DÉMOGRAPHIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. CONTEXTE GÉNÉRAL : Situé

Plus en détail

ArtFiMed est un projet coordonné par CopeMed II sous la responsabilité du département des pêches et d aquaculture de la FAO. Ce document ainsi que

ArtFiMed est un projet coordonné par CopeMed II sous la responsabilité du département des pêches et d aquaculture de la FAO. Ce document ainsi que ArtFiMed est un projet coordonné par CopeMed II sous la responsabilité du département des pêches et d aquaculture de la FAO. Ce document ainsi que les autres publications de la série du Projet de Développement

Plus en détail

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Revenu fiscal des Ménages dans les métropolitains Les risques A RETENIR Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. S installer en Lozère. Mardi 6 mars 2012-11h30 Maison de la Lozère à Paris

DOSSIER DE PRESSE. S installer en Lozère. Mardi 6 mars 2012-11h30 Maison de la Lozère à Paris DOSSIER DE PRESSE Mardi 6 mars 2012-11h30 Maison de la Lozère à Paris S installer en Lozère Campagne de communication à destination des futurs chirurgiens dentistes Contact presse : Elodie LEHNEBACH Attachée

Plus en détail

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES Diagnostic Arrondissement de BORDEAUX CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES POPULATION (SOURCE INSEE RP 2006) Les cantons et pseudo-cantons Population 2006 Bègles 24 417 Blanquefort 53 744 232 260 Carbon-Blanc

Plus en détail

Forum territorial de santé Grand Creillois 17 novembre 2009

Forum territorial de santé Grand Creillois 17 novembre 2009 Forum territorial de santé Grand Creillois 17 novembre 2009 Synthèse du diagnostic territorial Points positifs Élément de dynamisme, la population du Grand Creillois est jeune : 36,7 % des habitants ont

Plus en détail

MAI 2009 (Révisé - novembre 2009)

MAI 2009 (Révisé - novembre 2009) PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE DE LA MRC DE MEMPHRÉMAGOG MAI 2009 (Révisé - novembre 2009) Portrait socio-économique de la Coordination de l édition François Fréchette, conseiller en développement Recherche

Plus en détail

POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES?

POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES? Mai 2010 POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES? Direction Générale des Statistiques Ministère de l Economie, du Commerce, de l Industrie et du Tourisme Pourquoi le Gabon a-t-il besoin

Plus en détail

Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007

Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007 Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007 Des tendances stables En 2007, le périmètre de la presse tel que défini par l Observatoire comprenait 2 066 entreprises, soit 321

Plus en détail

Stratégie du Développement du Gouvernorat de Béja

Stratégie du Développement du Gouvernorat de Béja et de la Planification Stratégie du Développement du Gouvernorat de Béja Entrer 1 Sommaire I - Ressources II - Opportunités III - Filières Economiques 2 I - Ressources oressources naturelles: Des terres

Plus en détail

Le service d assainissement en France : principales données 2008

Le service d assainissement en France : principales données 2008 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 210 Avril 2011 Le service d assainissement en France : principales données 2008 OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT La quatrième enquête sur les services

Plus en détail

LES FRANÇAIS VOYAGENT DE PLUS EN PLUS

LES FRANÇAIS VOYAGENT DE PLUS EN PLUS LES FRANÇAIS VOYAGENT DE PLUS EN PLUS Nelly GOUIDER En, chaque personne résidant sur le territoire métropolitain a effectué en moyenne près de six voyages à plus de kilomètres de son domicile au cours

Plus en détail

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Laurence Bloch Directrice Régionale, Insee Champagne-Ardenne La pauvreté : mieux la comprendre pour mieux agir Le prix

Plus en détail

RÉDUCTION DE L ATTENTE AUX URGENCES : OÙ EN EST-ON? Dossier de presse 30 octobre 2015

RÉDUCTION DE L ATTENTE AUX URGENCES : OÙ EN EST-ON? Dossier de presse 30 octobre 2015 RÉDUCTION DE L ATTENTE AUX URGENCES : OÙ EN EST-ON? Dossier de presse 30 octobre 2015 Table des matières L engagement des HUG : réduire par deux le délai de prise en charge aux urgences... 3 Contexte général

Plus en détail

Pour le Conseil du Marché Financier Département des Informations Financières

Pour le Conseil du Marché Financier Département des Informations Financières Pour le Conseil du Marché Financier Département des Informations Financières Objet : d activité Troisième trimestre de POULINA GROUP HOLDING Suite à la lettre de référence 08-1171 DOF adressée à l intermédiaire

Plus en détail

Focus. Premier tour d horizon de la santé en Brabant wallon

Focus. Premier tour d horizon de la santé en Brabant wallon Focus Un baromètre de la santé en Brabant wallon, une initiative de la Mutualité chrétienne Premier tour d horizon de la santé en Brabant wallon Nous ne pouvons commencer sans une présentation sommaire

Plus en détail

Diagnostic démographique d socio-économique

Diagnostic démographique d socio-économique Diagnostic démographique d et socio-économique conomique Plan Local d d Urbanisme de Guengat Les habitants L habitat Les activités économiques et l emploi Les équipements et services Les transports Conception

Plus en détail

Chiffres clés de l'europe

Chiffres clés de l'europe Sommaire 1 L économie et les finances... 1 1.1 Le PIB... 1 1.2 La production économique... 3 1.3 Les dépenses du PIB et les investissements... 5 1.4 La productivité de la main-d œuvre... 6 2 La population

Plus en détail

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Contact : Fabien LALLEMENT - 05 57 14 27 13 Avril 2012 Sommaire 1. Périmètre de l analyse... Page 1 2. Définition des termes utilisés...

Plus en détail

I) Dénomination, siège, durée objet, de la Communauté de Communes :

I) Dénomination, siège, durée objet, de la Communauté de Communes : STATUTS COMMUNAUTE DE COMMUNES CEVENNES-GARRIGUE PREAMBULE Les communes de : COLOGNAC, CONQUEYRAC, CROS, DURFORT ET SAINT MARTIN DE SOSSENAC, FRESSAC, LA CADIERE ET CAMBO, LASALLE, MONOBLET, POMPIGNAN,

Plus en détail

Evaluation des performances sociales

Evaluation des performances sociales Evaluation des performances sociales Evaluation SPI 3.0/CERISE pour Taanadi (Août 2008) Historique de l institution La coopérative de services Taanadi a été créée en Avril 2003 à la suite de l institutionnalisation

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

Démographie des masseurs-kinésithérapeutes

Démographie des masseurs-kinésithérapeutes Démographie des masseurs-kinésithérapeutes AQUITAINE 24 33 47 40 64 24 33 40 47 64 - Conseil national de l Ordre des masseurs-kinésithérapeutes Dordogne Gironde Landes Lot-et-Garonne Pyrénées-Atlantiques

Plus en détail

La Situation de la Zone Ouverte à l Urbanisation dans la ville de safi:

La Situation de la Zone Ouverte à l Urbanisation dans la ville de safi: FICHE RELATIVE AU PLAN D AMENAGEMENT DE LA VILLE de safi Agence urbaine de Safi Département des études La Situation de la Zone Ouverte à l Urbanisation dans la ville de safi: FICHE RELATIVE AU PLAN D

Plus en détail

Evaluation du SCoT. Coût résidentiel : pouvoir d achat des. ménages pour se loger et se déplacer

Evaluation du SCoT. Coût résidentiel : pouvoir d achat des. ménages pour se loger et se déplacer Evaluation du SCoT Coût résidentiel : pouvoir d achat des ménages pour se loger et se déplacer Présentation aux partenaires et aux membres du groupe de travail de l action n 5 du PLH 24/11/2014 Contexte

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS RÉGION RHÔNE-ALPES

LES CHIFFRES CLÉS RÉGION RHÔNE-ALPES LES CHIFFRES CLÉS RÉGION RHÔNE-ALPES ÉDITION 2012 ACTUALISÉE Économie LA PROPRETÉ EN RHÔNE-ALPES Données économiques générales de la région > Les données Pôle Emploi présentent des établissements, c est-à-dire

Plus en détail

Recommandation n 195 sur la mise en valeur des ressources humaines, 2004

Recommandation n 195 sur la mise en valeur des ressources humaines, 2004 Recommandation n 195 sur la mise en valeur des ressources humaines, 2004 Annexe La Conférence générale de l Organisation internationale du Travail, convoquée à Genève par le Conseil d administration du

Plus en détail

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS . - SITUATION DU LOGEMENT COMARAISON AVEC LA CROISSANCE DÉMOGRAHIQUE EVOLUTION DU ARC DE LOGEMENTS L analyse du parc de logements et de son évolution permet de connaître la manière dont celui-ci répond

Plus en détail

CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A

CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A 105 CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A SECTION I - NATURE DE L OCCUPATION ET DE L UTILISATION DU SOL Article 1 A - Occupations et utilisations du sol interdites 1. Les bâtiments à usage d habitation,

Plus en détail

Une étude de différentes analyses réalisées par le BIT

Une étude de différentes analyses réalisées par le BIT Association internationale de la sécurité sociale Quinzième Conférence internationale des actuaires et statisticiens de la sécurité sociale Helsinki, Finlande, 23-25 mai 2007 Comparaison des hypothèses

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

INTERPRETER UN RAPPORT ACTUARIEL Sélection des hypothèses actuarielles dans le contexte africain Par Papa Babou NDIAYE, Directeur des Etudes

INTERPRETER UN RAPPORT ACTUARIEL Sélection des hypothèses actuarielles dans le contexte africain Par Papa Babou NDIAYE, Directeur des Etudes INTERPRETER UN RAPPORT ACTUARIEL Sélection des hypothèses actuarielles dans le contexte africain Par Papa Babou NDIAYE, Directeur des Etudes IPRES_SENEGAL Responsabilité d un administrateur Les évaluations

Plus en détail

Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda

Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda Alexandra Panis, BIT / STEP. Kigali, Janvier 2008 1) Contexte historique des mutuelles de santé au Rwanda En 1999, le gouvernement rwandais

Plus en détail

La qualité des services mobiles en France métropolitaine

La qualité des services mobiles en France métropolitaine Juin 2014 La qualité des services mobiles en France métropolitaine Synthèse de l enquête 2014 ISSN : 2258-3106 Synthèse des résultats de l enquête 2014 de l ARCEP sur la qualité des services mobiles Ce

Plus en détail

Sources et méthodes. Taux de chômage localisés. (régions, départements et zones d emploi)

Sources et méthodes. Taux de chômage localisés. (régions, départements et zones d emploi) Sources et méthodes (régions, départements et zones d emploi) L Insee produit des estimations de taux de chômage localisés, en moyennes trimestrielles et annuelles pour la France métropolitaine, et une

Plus en détail

ANALYSE GLOBALE DES PROGRAMMES DE LA SHQ. SQEP 18 novembre 2011

ANALYSE GLOBALE DES PROGRAMMES DE LA SHQ. SQEP 18 novembre 2011 ANALYSE GLOBALE DES PROGRAMMES DE LA SHQ SQEP 18 novembre 2011 Contexte Problématiques Objectifs Cadre conceptuel Étude comparative des programmes - Modèle matriciel de comparaison (indice ICP) - Grille

Plus en détail

INFRASTRUCTURES DE TELECOMMUNICATION

INFRASTRUCTURES DE TELECOMMUNICATION INFRASTRUCTURES DE TELECOMMUNICATION -Eléments dans le cadre de la GTEC du Pays de Figeac - Contenu de l analyse Cette fiche étudie l accessibilité et la qualité du réseau numérique sur le département

Plus en détail