arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor."

Transcription

1 arnaud de baynast Jacques lendrevie publi citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon 8 e édition publicitor.fr

2 Les liens hypertextes permettant d accéder aux sites internet proposés dans cet ouvrage n engagent pas la responsabilité de DUNOD EDITEUR, notamment quant au contenu de ces sites, à leur éventuel dysfonctionnement ou à leur indisponibilité d accès. DUNOD EDITEUR ne gère ni ne contrôle en aucune façon les informations, produits ou services contenus dans ces sites tiers. Dunod, Paris, 2014 ISBN

3 La complé men ta rité online / offline pour les e-commer çants Chapitre 16 naviguent sur ce site Inter net qui res semble for te ment à une bou tique en ligne, mais qui n est qu une pla te forme publi ci taire. Au clic, les internautes sont re dirigés vers le site Inter net de l e- commerçant. Afin d être réfé rencé sur ce moteur de recherche spé cia lisé, il faut que le pro duit soit inté res sant pour l audience de shopstyle.fr (marque(s) et/ou pro duit(s) recher - chés par la commu nauté des internautes). Il y a donc une sélec tion des bou tiques éli gibles en fonc tion de la qua lité de leur offre, un peu comme dans une gale rie mar chande. Les annon ceurs paient une commis sion sur les ventes. Recherche d une paire de chaus sures sur Shopstyle.fr FOCUS L impor tance du pull pour les e- commerçants Pour les e- commerçants, l effi ca cité de la publi cité online tient sur tout à l effi ca cité des tech niques pull, alors que celles- ci n existent pas dans les médias tra di tion nels, qui ne véhi culent que des mes sages publi ci taires push. Sur Inter net, les tech niques pull sont effi caces car l internaute est, a minima, en situa tion de recherche d infor - ma tion et au mieux, dis posé à réa li ser un achat immé diat. Ces tech niques pull sont puis santes car les oppor tu ni tés de commu ni ca tion sont innom brables. L inven taire de requêtes commercialisables est consi dé rable et couvre tous les sec teurs d acti - vité. À lui seul, Google commer cia lise un inven taire d envi ron 4,6 milliards de requêtes par mois en France et per met d atteindre presque 100 % des internautes fran çais! b) Les solu tions pull qui s offrent aux e- commerçants Dans le tableau 16.1, on a recensé les modes de commu ni ca tion pull les plus cou - rants qui peuvent être uti li sés par les e- commerçants. 443

4 Chapitre 16 La complé men ta rité online / offline pour les e-commer çants c) Les prin cipes à suivre dans les cam pagnes pull Ces prin cipes ras sem blés dans le «focus» sui vant, sont ensuite déve lop pés. FOCUS Bonnes pra tiques pour les cam pagnes pull Prin cipe 1 : défi nir un modèle d attri bu tion cohé rent avec sa stra té gie. Prin cipe 2 : pilo ter son coût d acqui si tion en fonc tion de sa marge nette. Prin cipe 3 : être très vigi lant sur la cannibalisation du tra fic gra tuit par le trafic payant. Prin cipe 4 : se doter des moyens tech niques per met tant de réa li ser des arbi trages au sein de chaque levier, et entre les leviers. Prin cipe 5 : ne pas faire confiance aux «solu tions miracles». 1 Prin cipe 1 : dé finir un modèle d attri bu tion cohé rent avec sa stra té gie Dans le cadre du pilo tage des leviers pull, on choi sit un modèle «post clic» 1 et on écarte d emblée les modèles «post view». En e- commerce, un modèle d attri bu tion est la règle qu on adopte pour affec ter une vente à un ou plu sieurs leviers d acqui si tion de tra fic. Il est rela ti ve ment rare qu un internaute effec tue un achat lors de sa pre mière visite sur une bou tique en ligne. Il peut par exemple, lors de sa pre mière visite, avoir cliqué sur un lien spon so risé. Lors de sa deuxième visite, il peut avoir tapé direc te ment le nom de l enseigne dans son moteur de recherche, et être entré dans la bou tique en ligne en cliquant sur un lien gra tuit dans Google. Il est alors assez logique d attri buer la vente au clic sur le lien spon so risé. Ce cas de figure est le plus simple. En réa lité, un internaute fait sou vent de nom breuses visites sur un site avant d ache ter, et plu sieurs de ces visites peuvent pro ve nir de dif fé rents leviers pull. On dis tingue les sources de tra fic «amont» dites «sources contributrices» et les sources de tra fic «aval» ou «sources déci sives». Il s agit d attri buer la vente à u ne ou plu sie u r s s ou r c e s de t ra fic, e n le u r a f fe c t a nt u n co e f fi c ie nt de p o n dé ra t io n. C est ce que l on appelle un «mo dè le d at t r i bu t io n». Les plus cou rants sont : Le modèle «Der nier clic payant». Seule la der nière source de tra fic payante est prise en compte. Ce modèle est impré cis car il ne tient pas suf fi sam ment 1. Comme on l a vu dans la par tie 3, cha pitre 15, sec tion 3, les modèles «post clic» sont des modèles qui ne tiennent compte que des clics. Les modèles «post clic et post view» tiennent compte de l ensemble des expo si tions aux mes sages publi ci taires, qu ils aient généré un clic (c est- à-dire une visite) ou non. 446

5 La complé men ta rité online / offline pour les e-commer çants Chapitre 16 Dunod Toute reproduction non autorisée est un délit. compte les sources contributrices, si l internaute est passé par plu sieurs leviers payants. Ce modèle a un avan tage consi dé rable qui est sa sim pli cité de mise en œuvre. Il est bien suf fi sant pour les e- commerçants débu tants. Le modèle «First click». Seule la pre mière source de tra fic est prise en compte. Ce modèle n a que peu d adeptes, sauf pour les enseignes qui n ont aucune noto riété, pour les quelles la pre mière visite sur le site est un pre mier contact avec la marque. Le modèle «Linéaire». Chaque source de tra fic a le même poids. C est un modèle plus équi li bré que le modèle «der nier clic payant», mais il est beau coup plus complexe à opé rer si l on sou haite pilo ter fine ment les coûts d acq u isit io n. Le modèle en «U». La pre mière et la der nière source de tra fic sont surpondé rées (vs. les sources inter mé diaires). Le modèle «Expo nen tiel». Les der nières sources de tra fic sont sur pondé - rées. Le modèle «Time decay». Les pre mières sources de tra fic sont sur pondé - rées. Le modèle «Per son na lisé». L annon ceur affecte les coef fi cients de pon dé - ration qu il sou haite à chaque source de tra fic. Ces coef fi cients de pon dé ra - tion peuvent tenir compte de la qua lité de chaque visite (durée et taux de rebond). Nous n avons pré senté ici que des modèles qui ne tiennent compte que des visites, et non des simples expo si tions aux mes sages publi ci taires. Comme nous l avons vu pré cé dem ment, on les appelle «post clic» par oppo si tion aux modèles «post clic / post view» qui tiennent compte de l ensemble des expo si tions aux mes - sages publi ci taires, qu ils aient généré un clic (c est- à-dire une visite) ou non. D une manière géné rale, les régies et autres ven deurs d espaces publi ci taires sont friands des modèles «post view» qui leur per mettent d affec ter des ventes à des ban nières publi ci taires qui n ont sou vent même pas été remar quées! Les grands annon ceurs novices, qui ont les poches pro fondes, tombent sou vent dans ce piège fort rému né - rat e u r p ou r le s i nt e r mé d i a i r e s. L e s mo dè le s d at t r i bu t io n s o nt s p é c i fiq ue s à c h aq ue a n no n c e u r. Pou r défi n i r u n modèle d attribution, il faut tenir compte des élé ments sui vants : n otor i é té : le s a n no n c e u r s b é né fi c i a nt d u ne noto r ié t é i mp or t a nt e o nt plu tôt inté rêt à sous- pondérer les pre miers points de contact. À l inverse, pour un annon ceur ayant une noto riété faible, le pre mier point de contact est essen - tiel. cycle d achat : quand le cycle d achat est court (ex : achat impul sif), la der nière source de tra fic est impor tante. À l inverse, quand le cycle d achat est plus long, il faut éga le ment tenir compte de la pre mière source de tra fic. st ratég i e d e l ann o n c e ur : si l on a peu de moyens et que l on est dans une logique très «Roiste», c est- à-dire quand on se foca lise sur le retour sur inves tis se - ment, il vaut mieux choi sir le modèle «der nier clic payant» en cas d achat d impul sion, ou un modèle en U, en cas de cycle d achat long. Afin de mettre en place ces modèles d attri bu tion, il est néces saire d avoir mis en place un sys tème fiable de tracking des don nées, ce qui n est pas tou jours le cas. 447

6 Chapitre 16 La complé men ta rité online / offline pour les e-commer çants Ce s a n a ly s e s dev ra ie nt idé a le me nt do n ne r l ie u à de s a rbi t rage s auto m a t iq ue s su r le s ac h at s de t ra fic. À c e j ou r, le s s olut io n s p e r me t t a nt l i nt é g ra t io n auto m a t iq ue des arbi trages dans les outils de ges tion des cam pagnes (les Anglo- Saxons parlent d outils de bidding) ne sont pas par fai te ment au point. 2 Prin cipe 2 : pilo ter son coût d acqui si tion en fonc tion de sa marge nette Dans le cadre du pilo tage des leviers pull, il faut se don ner un objec tif de marge nette par rayon ou seg ment d offre et s y tenir. Le niveau de marge nette 1 at t e n due par rayon doit être cali bré sur la stra té gie commer ciale. Comme dans la dis tri bu - tion tra di tion nelle, on peut avoir des rayons «vache à lait», des rayons «star», des rayons «dilemme» ou des rayons «poids mort», comme le pro pose la célèbre matrice du Bos ton Consulting Group. Figure 16.2 Pilo tage de la marge nette d un rayon Exemple : rayon «star» 80 Exemple : rayon «vache à lait» M1 M2 M3 M4 M5 M6 M7 M8 M9 M10 M11M12 0 M1 M2 M3 M4 M5 M6 M7 M8 M9 M10M11M12 Légende : chiffre d affaires Marge nette Coût du trafic payant Coûts logistiques Coûts d achat. Source : Digital Value, reproduction interdite sans autorisation de l auteur On constate que la marge nette du rayon «star» est faible. Les coûts d achat de t ra fic s o nt i mp or t a nt s e t l i nt e n sit é co nc u r r e n t ie l le ne p e r me t pa s de déga ge r u n niveau élevé de marge brute. À l inverse, on constate que la marge nette du rayon «vache à lait» est éle vée. Les coûts d achat du tra fic sont plus faibles et la marge brute est plus impor tante. 1. Marge nette = prix de vente prix d achat coût logis tique coût du tra fic payant. 448

7 La complé men ta rité online / offline pour les e-commer çants Chapitre 16 3 Prin cipe 3 : être très vigi lant sur la cannibalisation du trafic gra tuit par le tra fic payant En e- commerce, l erreur du débu tant consiste à ache ter des visi teurs qu il aurait eu de toute façon, car ils font par tie de l audience dite «cap tive» de la marque ou de l enseigne. Les e- commerçants expé ri men tés veillent tou jours à ne pas cannibaliser le référencement natu rel par le référencement payant. D une manière géné rale, il est inutile d ache ter un mot-clé, si on arrive en pre mière ou deuxième posi tion en référencement natu rel sauf si votre concur rent l achète! La matrice c i -de s s o u s p e r m e t de s t a t u e r s u r l a n é c e s s it é d ac h e t e r u n mo t- c l é e n f o n c t io n de la posi tion de la marque en référencement natu rel, et de l agres si vité des c o n c u rr e nt s. Figure 16.3 Le cas d un dis tri bu teur de lave- vaisselle Position en SEO > 10 (au-delà) 1 ou 2 3 à 10 posable 12 intégrable Miele posable compact intégrable plus de 12 Nulle Moyenne Forte (1 à 3 concurrents) Pression concurrentielle en SEA La taille des bulles est proportionnelle au nombre de requêtes Source : Digital Value, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Dunod Toute reproduction non autorisée est un délit. Ce e- commerçant a tout inté rêt à ache ter le groupe de mots-clés «Lavevaisselle posable 12 cou verts» (en bleu) : le volume de requête est impor tant, son site Inter net est mal réfé rencé en natu rel, et aucun concur rent ne s est mani - festé en référencement payant! En revanche, il paraît peu pertinent d ache - ter le groupe de mots-clés «Lave- vaisselle intégrable Miele» (en rouge) pour lequel son site Inter net est bien réfé rencé en natu rel et pour lequel les concur - rents n achètent pas de liens spon so ri sés. La ques tion est plus complexe pour les groupes de mots- clés «Lave- vaisselle intégrable plus de 12 cou verts» (en vert), et «Lave- vaisselle posable compact» (en rose). Le site Inter net est mal réfé rencé en natu rel mais le volume de requêtes est faible et la concur rence bien pré sente. Il est alors néces saire de réa li ser des tests pour voir si les achats de ces groupes de mots-clés sont compa tibles avec les objec tifs de marge nette sur le rayon «Lavevaisselles». 449

8 Chapitre 16 La complé men ta rité online / offline pour les e-commer çants 4 Principe 4 : se doter des moyens tech niques per met tant de réa li ser des arbi trages au sein de chaque levier, et entre les leviers Les leviers pull doivent être arbi trés entre eux, au même titre que les leviers push. Il faut non seule ment réa li ser des arbi trages au sein d un levier (ré allouer les inves tis - se ments entre les dif fé rents groupes de mots-clés sur Adwords par exemple) mais aussi entre les leviers pull. Par exemple, compa rer le coût d acqui si tion d un client sur un compa ra teur avec le coût d acqui si tion d un client sur Google shop ping ou G o og le Adword s. L ut i l i s at io n de s m at r ic e s c i- de s s ou s p e r me t de r é a l i s e r c e t y p e d a rbi t rage s. Figure 16.4 Exemples de matrices d arbi trage Campagnes SEA Comparateurs Google shopping ads Taux de conversion 12 % 10 % 8 % 6 % 4 % 2 % 0 % , , , ,5 4 ROI posable 12 Taux de conversion 12 % 10 % 8 % % 4 % 2 % posable 12 0 % 0 0, , , ,5 4 ROI Taux de conversion 12 % 10 % 8 % 6 % 4 % 2 % % 0 0, , , ,5 4 ROI posable 12 La taille des bulles est proportionnelle à la marge nette frais de port générée (K ). Légende : Groupe de mots-clés #1 Groupe mots-clés #2 Groupe mots-clés #3 -- Objectifs de la période, toutes campagnes confondues -- Moyenne de la période, toutes campagnes confondues Campagnes à maintenir Campagnes à optimiser Campagnes à désactiver Source : Digital Value, reproduction interdite sans autorisation de l'auteur Dans cet exemple, les per for mances du groupe de mots-clés «Lave- vaisselle posable 12 cou verts» (en bleu) sont bonnes en SEA et sur Google shop ping mais i n f é r ie u r e s à l o b j e c t i f su r le s compa ra t e u r s. O n r é du i ra do nc le s i nve s t i s s e me nt s sur les compa ra teurs afin de les ré allouer à Adwords et/ou Google Shop ping. 5 Prin cipe 5 : ne pas faire con fian ce aux «solu tions miracles» Ce r t a i ne s age nc e s mé d i a s ou op é ra t e u r s e - com me r c e pr o p o s e nt de s pr é t e n due s s olu t io n s m i ra c u le u s e s q u i p e r me t t ra ie nt d opt i m i s e r de faço n e xc e p t io n ne l le le s i nve s t i s s e me nt s su r le s lev ie r s pull. Ce s s olu t io n s, do nt le b é né fic e pr i n c i pa l p ou r c e u x q u i le s pr o p o s e nt e st de c ap t e r l e n s e m ble de s i nve s t i s s e me nt s e n acq u i si t io n de tra fic de leurs clients, pré sentent des risques très impor tants. En pre mier lieu, elles s apparentent à des «boîtes noires» qui conduisent inva ria ble ment à la cannibalisation du tra fic gra tuit par le tra fic payant. En second lieu, elles impliquent la mise en place de cookies qui pré sentent des risques impor tants pour les annon - ceurs qui ne comprennent pas très pré ci sé ment leur uti li sation. Il faut savoir que 450

9 La complé men ta rité online / offline pour les e-commer çants Chapitre 16 c e rt a i n s op érat e u r s com me r c i a l i s e nt aupr è s de l e n s e m ble du m a r c hé de s do n né e s qu ils ont acquises grâce à leurs clients. Dans cer tains cas, ils remettent chaque année sur le mar ché, des pros pects «ven dus» l année pré cé dente. Essayez de sous - crire à une mutuelle santé en pas sant par un compa ra teur. Il y a fort à parier que vous serez sol li cité par la concur rence, juste avant la date anni ver saire de votre contrat par hasard, évi dem ment! Les e- commerçants qui appliquent les prin cipes de bon sens qui viennent d être énonçés, par viennent à tirer le meilleur parti de la demande online, qu elle soit expri mée dans les moteurs de recherche, les annuaires, les compa ra teurs, les forums ou autres agrégateurs sec to riels. C est la rai son pour laquelle les leviers pull co nc e nt r e nt l e s s e n t ie l de s i nve s t i s s e me nt s, com me le mo nt r e le g ra ph iq ue ci-dessous. Figure 16.5 Ven ti lation des dépenses en publi cité en ligne, par caté go rie de leviers, en % 29 % 51 % 10 % 6 % Leviers pull : search comparateur Leviers push : affiliation display ing Source : Obser va toire de l e- pub, 9 e édi tion. Bilan 2012 et pro jec tions 2013, par SRI et Capgemini. Remarque : Ces sta tistiques portent sur l ensemble des dépenses de publi cité en ligne. Si on ne tenait compte que des dépenses de publi cité des e- commerçants, la part des leviers pull serait pro ba ble ment beau coup plus impor tante. 2 La c o m b i n a i s o n d e s t e c h n i q u e s d e c i b l a g e c o n t e x t u e l et c o m p o r t e m e n ta l o u v r e d e s p o s si b i li tés p r e s q u e i n f i n i e s p o u r les e- c o m m e r ç a n t s En pré am bule de ce bref exposé sur l uti li sation des tech niques de ciblage contex - tuel et comporte men tal par les e - commerçants, on rap pelle que ces tech niques s ap - pliquent aux leviers pull comme aux leviers push. 451

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor.

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor. arnaud de baynast Jacques lendrevie publi citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon 8 e édition publicitor.fr Les liens hypertextes permettant d accéder aux sites

Plus en détail

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor.

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor. arnaud de baynast Jacques lendrevie publi citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon 8 e édition publicitor.fr Les liens hypertextes permettant d accéder aux sites

Plus en détail

La vente : votre nouvelle compétence. Viroune Pholsena

La vente : votre nouvelle compétence. Viroune Pholsena La vente : votre nouvelle compétence Viroune Pholsena Conseillère éditoriale : Michelle Fayet La méthode PACTERA est une méthode déposée. Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-070567-2 Introduction Vendre son

Plus en détail

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor.

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor. arnaud de baynast Jacques lendrevie publi citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon 8 e édition publicitor.fr Les liens hypertextes permettant d accéder aux sites

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés...7

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés...7 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1 PARTIE 1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés....7 Chapitre 1. L impératif de sécurité informatique....11 Sec tion 1. La néces saire

Plus en détail

I n f o r m a t i o n g é n é r a l e M a r c h e à s u i v r e

I n f o r m a t i o n g é n é r a l e M a r c h e à s u i v r e Dossier pour ANT HANDICAPÉ DE L INTÉGRATION D UN ENFEN SERV ICE DE GAR information générale et marche à suivre Document de travail à conser ver au ser vice de garde Le dossier pour l inté gra tion d un

Plus en détail

I nt rod u ct io n. 1. Les dif fé rents types de pro jet informatique. Le pro jet à réa li ser pourra être un site Inter net (sous dif fé rentes

I nt rod u ct io n. 1. Les dif fé rents types de pro jet informatique. Le pro jet à réa li ser pourra être un site Inter net (sous dif fé rentes I nt rod u ct io n 1. Les dif fé rents types de pro jet informatique Le pro jet à réa li ser pourra être un site Inter net (sous dif fé rentes formes), le déve lop pe ment d une appli ca tion spé ci fique

Plus en détail

Cor rigé. 1) Réalisez un diagnostic interne de l entre prise. La Grande Récré Cas 6. Matrice SWOT

Cor rigé. 1) Réalisez un diagnostic interne de l entre prise. La Grande Récré Cas 6. Matrice SWOT La Grande Récré Cas 6 Cor rigé 1) Réalisez un diagnostic interne de l entre prise. Forces Matrice SWOT Fai blesses Posi tion ne ment : La Grande Récré a mis en place un réseau de conseillers dans les maga

Plus en détail

Conception et rédac tion André Dolbec, pré si dent Hélène Monfet, secré tai re coor don na tri ce

Conception et rédac tion André Dolbec, pré si dent Hélène Monfet, secré tai re coor don na tri ce Pour tout ren sei gne ment rela tif au pré sent document, priè re de s adres ser au : Comité d agré ment des pro gram mes de for ma tion à l ensei gne ment 1035, rue De La Chevrotière, 28 e étage Québec

Plus en détail

EN SER VIC E DE GA RD. r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l

EN SER VIC E DE GA RD. r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l Dossier pour T HANDICAPÉ E L INTÉGRATION D UN ENFAN EN SER VIC E DE GA RD r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l Document à conserver au service de garde I D E N T I F I C A T I O N D U S E R V I

Plus en détail

Table des matières. Pré face. Intro duc tion 1. 1 La vision client 7

Table des matières. Pré face. Intro duc tion 1. 1 La vision client 7 Pré face V Intro duc tion 1 Quel est le pro blème? 1 De quoi parle- t-on? 2 Les leviers d effi ca cité mar ke ting 3 La place du digi tal dans ce livre 4 À qui s adresse ce livre 4 Chaque cha pitre aborde

Plus en détail

Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-070510-8

Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-070510-8 Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-070510-8 7 La néces sité de réguler la sûreté nucléaire Q uel sujet incongru! La néces sité de réguler la sûreté nucléaire n estelle pas évi dente aux yeux de tous? Il

Plus en détail

INTRODUCTION. Ces trois aspects sont : 1. Animer un projet 2. S intéresser à son ter rain 3. Adapter sa posture

INTRODUCTION. Ces trois aspects sont : 1. Animer un projet 2. S intéresser à son ter rain 3. Adapter sa posture INTRODUCTION L environnement de l entreprise se complexifie et les attentes des sala riés changent : mon dia li - sation des marchés, éloignement des centres de décision, médiatisation des problèmes, perte

Plus en détail

l a b o î t e à o u t i l s de la Comptabilité

l a b o î t e à o u t i l s de la Comptabilité l a b o î t e à o u t i l s de la Comptabilité l a b o î t e à o u t i l s de la Comptabilité Bruno Bachy La tra duc tion en anglais des résu més a été réa li sée par Jennifer Weinberg. Les QR codes et

Plus en détail

Dunod, Paris, 2014 ISBN 978-2-10-070583-2

Dunod, Paris, 2014 ISBN 978-2-10-070583-2 Les liens hypertextes permettant d accéder aux sites internet proposés dans cet ouvrage n engagent pas la responsabilité de DUNOD EDITEUR, notamment quant au contenu de ces sites, à leur éventuel dysfonctionnement

Plus en détail

1 Qu est- ce que. la prépa? Qu est-ce que la prépa? Est- ce que c est dur d y ren trer?

1 Qu est- ce que. la prépa? Qu est-ce que la prépa? Est- ce que c est dur d y ren trer? 1 Qu est- ce que la prépa? C est la ques tion que de nom breux lycéens ou parents d élèves se posent. Est- ce qu il faut beau coup tra vailler? Est- ce si dur qu on le dit? Est- ce que c est fait pour

Plus en détail

Je construis mon véhicule électrique

Je construis mon véhicule électrique Je construis mon véhicule électrique Retrouvez aussi : Électrotechnique et énergie électrique 2 e édition Luc Lasne 304 pages Dunod, 2013 Aide-mémoire d électrotechnique Pierre Mayé 320 pages Dunod/L Usine

Plus en détail

Cloud. Personnel. Tout sur le. Travaillez, stockez, jouez et échangez dans le nuage

Cloud. Personnel. Tout sur le. Travaillez, stockez, jouez et échangez dans le nuage Cloud Tout sur le Personnel Travaillez, stockez, jouez et échangez dans le nuage Couverture : Rachid Maraï Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-100-59009-4 Sommaire Avant- propos...vii 1. Qu est- ce que le Cloud?...1

Plus en détail

office national de sécurité sociale

office national de sécurité sociale office national de sécurité sociale Cotisations sociales déclarées à l O.N.S.S. pour 2009 office national de sécurité sociale Institution publique de sécurité sociale Cotisations sociales déclarées à l

Plus en détail

office national de sécurité sociale

office national de sécurité sociale office national de sécurité sociale Périodes assimilées des travailleurs assujettis à la sécurité sociale pour les quatres trimestres de 2011 (O.N.S.S.) office national de sécurité sociale Institution

Plus en détail

EN SER VIC E DE GA RD

EN SER VIC E DE GA RD Dossier pour T HANDICAPÉ E L INTÉGRATION D UN ENFAN EN SER VIC E DE GA RD p l a n d i n t é g r a t i o n Document à conserver au service de garde L éla bo ra tion du plan d inté gra tion a pour but d

Plus en détail

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor.

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor. arnaud de baynast Jacques lendrevie publi citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon 8 e édition publicitor.fr Les liens hypertextes permettant d accéder aux sites

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

AMPLIFICATEUR // 24V 2A AMPLIFIER 24V 2A

AMPLIFICATEUR // 24V 2A AMPLIFIER 24V 2A AMPLIFICATEUR // 24V 2A AMPLIFIER 24V 2A AMPLI 24 AL. RESET AL. B.P. 1 49340 TREMENTINES FRANCE Tél.: 02 41 71 72 00 EXPORT : (33) 2 41 71 72 32 Fax : 02 41 71 72 01 FAX : (33) 2 41 71 72 02 Réf. : 604898

Plus en détail

Sophie Calli es François Laurent

Sophie Calli es François Laurent Sophie Calli es François Laurent Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-060007-6 Pré face Le mar ke ting digi tal et le CRM, une vraie oppor tunité pour les TPE/PME Pour une petite ou moyenne entre prise, il

Plus en détail

In t r od u ct i o n. à la r e c h e r c h e o p ér at i o nnelle

In t r od u ct i o n. à la r e c h e r c h e o p ér at i o nnelle In t r od u ct i o n à la r e c h e r c h e o p ér at i o nnelle À pre mière vue, la recherche opé ra tion nelle est un ensemble de tech niques récentes, datant tout au plus de la seconde guerre mon diale.

Plus en détail

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor.

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor. arnaud de baynast Jacques lendrevie publi citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon 8 e édition publicitor.fr Les liens hypertextes permettant d accéder aux sites

Plus en détail

Les. Techniques. immobilières. en 40 fiches. Pra tiques Appli ca tions cor ri gées. 2 e édition. Serge Bettini Sophie Bettini

Les. Techniques. immobilières. en 40 fiches. Pra tiques Appli ca tions cor ri gées. 2 e édition. Serge Bettini Sophie Bettini Les Techniques immobilières en 40 fiches Pra tiques Appli ca tions cor ri gées 2 e édition Serge Bettini Sophie Bettini Des mêmes auteurs Acheter, vendre, louer, éditions Chiron, 2012/2013 Droit de l immobilier,

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Les ad mis sions à l aide ju ri dic tion nelle. Source : Ré per toire de l Aide Ju ri dic tion nelle

Les ad mis sions à l aide ju ri dic tion nelle. Source : Ré per toire de l Aide Ju ri dic tion nelle INFOSTAT JUSTICE Bulletin d information statistique de la direction de l Administration générale et de l Équipement La diffusion de l aide juridictionnelle dans les pro cé du res ju di ciai res Septembre

Plus en détail

LENDREVIE - LÉVY E D I T I O N

LENDREVIE - LÉVY E D I T I O N MERCATOR THÉORIES ET NOUVELLES PRATIQUES DU MARKETING LENDREVIE - LÉVY E D I T I O N e-book mercator.fr Sommaire Intro duc tion Le rôle du mar ke ting est de créer de la valeur...................... 1

Plus en détail

Vendre du conseil... efficacement

Vendre du conseil... efficacement Vendre du conseil... efficacement Conseiller éditorial : Catherine LÉGER-JARNIOU Maître de conférences à l université Paris-Dauphine, Responsable du Pôle Entrepreneuriat et Création d Entreprise de l université

Plus en détail

office national de sécurité sociale

office national de sécurité sociale office national de sécurité sociale Rémunérations et périodes rémunérées déclarées pour 2010 office national de sécurité sociale Institution publique de sécurité sociale Rémunérations et périodes rémunérées

Plus en détail

TOUTELAFONCTION. Ressources. Commerciale. Humaines. Marie-Paule Le Gall. 2 e édition

TOUTELAFONCTION. Ressources. Commerciale. Humaines. Marie-Paule Le Gall. 2 e édition TOUTELAFONCTION Ressources Commerciale Humaines Annick Marie-Agnès Cohen-Haegel Blanc Marie-Paule Le Gall 2 e édition Merci À Jean- Christophe, Jean- Romain, Nicolas et Oriane, qui m accompagnent tous

Plus en détail

BT-887 BT-436. Manuel UTILISATEUR. BT-436 Soft ware Ver. 1.0.0 BT-887 Soft ware Ver. 1.1.3 Ma nuel n 17499 Rev. - spa

BT-887 BT-436. Manuel UTILISATEUR. BT-436 Soft ware Ver. 1.0.0 BT-887 Soft ware Ver. 1.1.3 Ma nuel n 17499 Rev. - spa BT-887 BT-436 Manuel UTILISATEUR BT-436 Soft ware Ver. 1.0.0 BT-887 Soft ware Ver. 1.1.3 Ma nuel n 17499 Rev. - spa Les in for ma tions de ce ma nuel rem pla cent les in for ma tions pu bliées an té rieu

Plus en détail

LES MÉTIERS DE LA LOGISTIQUE : APPROCHE FONCTION / MÉTIER

LES MÉTIERS DE LA LOGISTIQUE : APPROCHE FONCTION / MÉTIER LES MÉTIERS DE LA LOGISTIQUE : APPROCHE FONCTION / MÉTIER L'activité logistique, une fonction transversale dans les entreprises Au-delà de la " fi lière " lo gis tique pré cé dem ment dé crite, l'ac ti

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

Contrôle Contrôle de d e g e g s e t s iton o

Contrôle Contrôle de d e g e g s e t s iton o Contrôle de gestion management sup Contrôle de gestion D e s o u t i l s d e g e s t i o n aux pratiques organisationnelles 4 e édition Hélène Löning, Véronique Malleret, Jérôme Méric, Yvon Pesqueux Avec

Plus en détail

EN SER VIC E DE GA RD. é v a l u a t i o n a n n u e l l e

EN SER VIC E DE GA RD. é v a l u a t i o n a n n u e l l e Dossier pour T HANDICAPÉ E L INTÉGRATION D UN ENFAN EN SER VIC E DE GA RD é v a l u a t i o n Document de travail à conser ver au ser vice de garde P A R T I E A R E N S E I G N E M E N T S G É N É R A

Plus en détail

Pratique de l éco-conception

Pratique de l éco-conception Pratique de l éco-conception Retrouvez également : Pratique de l éco-conception en 53 outils Philippe SCHIESSER Graphisme de couverture : Maud Warg Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-056518-4 Remer ciements

Plus en détail

l a b o î t e à o u t i l s Chef de projet Avec 6 vidéos d approfondissement Jérôme MAES François debois

l a b o î t e à o u t i l s Chef de projet Avec 6 vidéos d approfondissement Jérôme MAES François debois l a b o î t e à o u t i l s du Chef de projet Avec 6 vidéos d approfondissement Jérôme MAES François debois Nous remercions l ensemble de nos clients, qui ont alimenté cette Boîte à Outils par leur exigence

Plus en détail

Aide-mémoire de. réseaux ET TÉLÉCOMS

Aide-mémoire de. réseaux ET TÉLÉCOMS Aide-mémoire de réseaux ET TÉLÉCOMS Claude Servin Aide-mémoire de réseaux ET TÉLÉCOMS Photo de couverture : Vincent TT - fotolia.com Mise en page : Belle Page Dunod, 2012, tirage corrigé 5, rue Laromiguière,

Plus en détail

Précis. opérationnelle. de recherche. Méthodes et exercices d application

Précis. opérationnelle. de recherche. Méthodes et exercices d application Précis de recherche opérationnelle Méthodes et exercices d application Robert Faure était professeur de la chaire de recherche opérationnelle au CNAM Bernard Lemaire est professeur émérite de la chaire

Plus en détail

Cookbook Référencement Google. 80 recettes de pros

Cookbook Référencement Google. 80 recettes de pros Cookbook Référencement Google 80 recettes de pros Dans la même collection : Cookbook développement Android 4, 60 recettes de pros D. Gosset, F. Impérial, M. Pybourdin,, 216 pages, Dunod, 2013. Cookbook

Plus en détail

Maîtrisez l exposition en photographie

Maîtrisez l exposition en photographie JÉRÔME GEOFFROY Maîtrisez l exposition en photographie Techniques, savoir-faire et astuces de pro Photos de couverture : Jérôme Geoffroy, Patrice Dorizon (en haut à gauche), Céline Montibus (en haut au

Plus en détail

LES PUBLICATIONS DU QUÉBEC 1000, route de l Église, bureau 500, Québec (Québec) G1V 3V9

LES PUBLICATIONS DU QUÉBEC 1000, route de l Église, bureau 500, Québec (Québec) G1V 3V9 LES PUBLICATIONS DU QUÉBEC 1000, route de l Église, bureau 500, Québec (Québec) G1V 3V9 VENTE ET DISTRIBUTION Case postale 1005, Québec (Québec) G1K 7B5 Téléphone : 418 643-5150 ou, sans frais, 1 800 463-2100

Plus en détail

Comptabilité et audit bancaire

Comptabilité et audit bancaire management sup GESTION - FINANCE Comptabilité et audit bancaire Normes fran çaises et IFRS 4 e édition Dov Ogien Dunod, Paris, 2014 ISBN 978-2-10-070581-8 1 Table des matières Partie 1 L envi ron ne ment

Plus en détail

ÉVALUATION DU PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DU FRANÇAIS. Le rapport à la lecture et à l écriture à l école (2010) Rapport d évaluation abrégé

ÉVALUATION DU PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DU FRANÇAIS. Le rapport à la lecture et à l écriture à l école (2010) Rapport d évaluation abrégé ÉVALUATION DU PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DU FRANÇAIS Le rapport à la lecture et à l écriture à l école () Rapport d évaluation abrégé Responsable de l éva lua tion Valérie Saysset Direction de la

Plus en détail

Comment res ter dans le Top 5 de la dis tri bu tion du jouet?

Comment res ter dans le Top 5 de la dis tri bu tion du jouet? 6 Cas La Grande Récré Présentation Problématique Comment res ter dans le Top 5 de la dis tri bu tion du jouet? Synthèse Cette étude de cas per met de s inté res ser à l indus trie française du jeu et du

Plus en détail

Responsable marketing

Responsable marketing l a b o î t e à o u t i l s du Responsable marketing Nathalie VAN LAETHEM Yvelise LEBON Béatrice Durand-MÉGRET Les QR codes et liens hypertexte permettant d accéder aux sites Internet proposés dans cet

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

Marketing. l immobilier. Fabrice LARCENEUX n Hervé PARENT Préface de Laurent Batsch

Marketing. l immobilier. Fabrice LARCENEUX n Hervé PARENT Préface de Laurent Batsch Marketing de l immobilier Fabrice LARCENEUX n Hervé PARENT Préface de Laurent Batsch Conseiller éditorial: Christian Pinson, professeur à l Insead Maquette de couverture : Chloé Lerebours http://graphi-chlo.blogspot.com/

Plus en détail

MANAGEMENT SUP. Coordonné par François Ewald Patrick Thourot

MANAGEMENT SUP. Coordonné par François Ewald Patrick Thourot MANAGEMENT SUP Coordonné par François Ewald Patrick Thourot Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-059056-8 Les auteurs Avant-propos Préface Introduction Le sec teur assurantiel fran çais La réglementation de

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Chapitre 4. Une inscription européenne de la filière automobile nordiste. Insee Nord-Pas-de-Ca lais - Dossiers de Profils n 103 - Octobre 2011-39

Chapitre 4. Une inscription européenne de la filière automobile nordiste. Insee Nord-Pas-de-Ca lais - Dossiers de Profils n 103 - Octobre 2011-39 Chapitre 4 Une inscription européenne de la filière automobile nordiste Insee Nord-Pas-de-Ca lais - Dossiers de Profils n 103 - Octobre 2011-39 Une inscription européenne de la filière automobile nordiste

Plus en détail

Gilles VER RIER. Stratégie et RH. Du dis cours à l action

Gilles VER RIER. Stratégie et RH. Du dis cours à l action Stratégie et RH Gilles VER RIER Stratégie et RH Du dis cours à l action Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-058163-4 À Robin, avec sa sen si bi lité, son sens de l humour et sa pudeur. À Bastien, avec son

Plus en détail

Cookbook Développement Android 4. 60 recettes de pros

Cookbook Développement Android 4. 60 recettes de pros Cookbook Développement Android 4 60 recettes de pros Dans la même collection : Cookbook référencement Google, 80 recettes de pros N. Ghouti-Terki, 216 pages, Dunod, 2013. Cookbook développement ios7, 60

Plus en détail

Kaizen Marketing Group Web Agency. Kaizen Marketing. - Stéphanie Héline-

Kaizen Marketing Group Web Agency. Kaizen Marketing. - Stéphanie Héline- Kaizen Marketing - Stéphanie Héline- 1 Référencement Web Paris 26 Juin 2013 Faire de la pub c est bien 12 Répondre à une requête c est mieux! 3 Comment recherchez-vous? Source : Google - 2012 Importance

Plus en détail

KARBU KIT. Kit d affichage des prix des carburants. Notice d utilisation et d installation

KARBU KIT. Kit d affichage des prix des carburants. Notice d utilisation et d installation KARBU KIT Kit d affichage des prix des carburants Notice d utilisation et d installation B.P. 1 49340 TRÉMENTINES FRANCE Tél. : 02 41 71 72 00 Fax : 02 41 71 72 01 www.bodet.fr Réf. 605746 L S as su rer

Plus en détail

Études de cas d entreprises avec corrigés détaillés

Études de cas d entreprises avec corrigés détaillés MANAGEMENT SUP MARKETING - COMMUNICATION Études de cas d entreprises avec corrigés détaillés Claire Garcia Jean-Louis Martinez Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-058816-9 Sommaire Avant-propos V Cas 1 MPO

Plus en détail

www.breizhconsulting.fr Centre de formation digital et communication : www. Komelya.fr

www.breizhconsulting.fr Centre de formation digital et communication : www. Komelya.fr «Optimiser une campagne google adwords» Merci de mettre votre portable en mode silencieux Mais vous pouvez twitter C est au programme Comment ça fonctionne? À quoi devez-vous faire attention? Comment trouver

Plus en détail

NATHALIE Ï Ï. La la la la la la la la la la la la Ï Ï. La la la la la la la la la la la la. la la la la la la la la la la la la

NATHALIE Ï Ï. La la la la la la la la la la la la Ï Ï. La la la la la la la la la la la la. la la la la la la la la la la la la Paroles : Pierre Denoe Musique : Gilbert Bécaud Harmonisation : D. Vadot Sopranes Altos NATHALIE cî J JÎ Jä Î J JÎ Jä Î jjî jä Î jjî jä cî jjî jä Î jjî jä Î jjî jä Î jjî jä La Ténors bcî jjî jä Î jjî jä

Plus en détail

Aurélie Leclercq-Vandelannoitte

Aurélie Leclercq-Vandelannoitte MANAGEMENT SUP MANAGEMENT RESSOURCES HUMAINES Travail à distance et e-management Organisation et contrôle en entreprise Aurélie Leclercq-Vandelannoitte En collaboration avec Henri Isaac et Michel Kalika

Plus en détail

TOUTELAFONCTION Consulting

TOUTELAFONCTION Consulting TOUTEL AFONCTION Consulting TOUTEL AFONCTION Consulting Yves Labat Jean- Marc Schoettl III Crédit pictogrammes : Sharpnose Fotolia.com Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-058243-3 Table des matières Préface

Plus en détail

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur Des syllables avec r ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ra re ri ro ru ré rê rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ru ar ro ir Des syllables

Plus en détail

Des par cours scolaires

Des par cours scolaires L en sei gne ment se con daire Des par cours scolaires La source L étude de la cohorte des élè ves de 6 e qui étaient présents à la rentrée sco laire 19941995 dans les col lè ges pu blics a été réalisée

Plus en détail

Le Développement ios 7. 60 recettes de pros

Le Développement ios 7. 60 recettes de pros Le Développement ios 7 60 recettes de pros Dans la même collection : Cookbook référencement Google, 80 recettes de pros S. Ghouti-Terki, 216 pages, Dunod, 2013. Cookbook développement Android 4, 60 recettes

Plus en détail

SharePoint 2013. 40 recettes de pros

SharePoint 2013. 40 recettes de pros SharePoint 2013 40 recettes de pros Dans la même collection : Cookbook référencement Google, 80 recettes de pros N. Ghouti-Terki, 216 pages, Dunod, 2013. Cookbook développement ios7, 60 recettes de pros

Plus en détail

Addendum Multi-Sociétés

Addendum Multi-Sociétés Addendum Multi-Sociétés Ce manuel a été rédigé par Alain Bellebouche et Jérôme Guyon consultants-formateurs sur le logiciel spaiectacle. spaiectacle est un logiciel développé et édité par Addendum multi-sociétés

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER MA VISIBILITÉ SUR LE WEB? AMÉLIORER MON RÉFÉRENCEMENT

COMMENT OPTIMISER MA VISIBILITÉ SUR LE WEB? AMÉLIORER MON RÉFÉRENCEMENT COMMENT OPTIMISER MA VISIBILITÉ SUR LE WEB? AMÉLIORER MON RÉFÉRENCEMENT TOUR DE TABLE FAISONS CONNAISSANCE Qui êtes-vous? Quelles sont vos attentes? Aperçu de l'atelier Le référencement, c'est quoi? Comment

Plus en détail

Guide pratique des réseaux sociaux

Guide pratique des réseaux sociaux Guide pratique des réseaux sociaux Guide pratique des réseaux sociaux Twitter, Facebook des outils pour communiquer Marc Fanelli-Isla 2 e édition Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057858-0 Table des matières

Plus en détail

Réussir l exposé et l entretien de motivation au concours AS-AP. Corinne Pelletier Nadège Aït-Kaci Jean-Michel Texier

Réussir l exposé et l entretien de motivation au concours AS-AP. Corinne Pelletier Nadège Aït-Kaci Jean-Michel Texier Réussir l exposé et l entretien de motivation au concours AS-AP Corinne Pelletier Nadège Aït-Kaci Jean-Michel Texier Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-070505-4 Table des matières Préambule IV Partie 1 L

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

L Autorité expliquée aux parents

L Autorité expliquée aux parents CLAUDE HALMOS L Autorité expliquée aux parents Entre tiens avec Hélène Mathieu NIL Savoir dire «non» à ses enfants. Apprendre à leur dire «non». Leur mettre des limites. Pour quoi? Comment? L auto rité

Plus en détail

programmez un raspberry pi

programmez un raspberry pi programmez un raspberry pi Retrouvez aussi : La Boîte à outils Arduino 105 techniques pour réussir vos projets Michael Margolis 416 pages Dunod, 2013 Raspberry Pi Prise en main et premières réalisations

Plus en détail

Fiche pratique : REPORTING SEARCH

Fiche pratique : REPORTING SEARCH Fiche pratique : REPORTING SEARCH Notre module Search est accompagné d un outil d aide au pilotage de vos investissements en temps réel. Restitué sous forme de tableaux et de graphiques, le reporting offre

Plus en détail

L inno va tion managériale

L inno va tion managériale L inno va tion managériale management sup L inno va tion managériale Comptabilité Finance Marketing Contrôle de gestion Stratégie Management Systèmes d information Production Entrepreneuriat RSE Coordonné

Plus en détail

Le Search Analytics Comment optimiser votre stratégie Search grâce au Multitouch Analytics?

Le Search Analytics Comment optimiser votre stratégie Search grâce au Multitouch Analytics? Livre blanc Le Search Analytics Comment optimiser votre stratégie Search grâce au Multitouch Analytics? Nos partenaires: Sommaire Présentation de Mazeberry Introduction au Search Analytics Le Search Engine

Plus en détail

management sup Gestion internationale des ressources humaines 3 e édition Michel Barabel Olivier Meier

management sup Gestion internationale des ressources humaines 3 e édition Michel Barabel Olivier Meier management sup Gestion internationale des ressources humaines 3 e édition Michel Barabel Olivier Meier Dunod, Paris, 2014 ISBN 978-2-10-070942-7 Table des matières Pré face VII Avant- propos 1 L inter

Plus en détail

Cycle : MANAGEMENT DE PROJET

Cycle : MANAGEMENT DE PROJET Cycle : MANAGEMENT DE PROJET Thème I : Gestion de projet Etre capable d'identifier les tâches de la gestion de projet et les méthodes correspondantes. Former les participants aux méthodes et outils de

Plus en détail

Observatoire de l e-pub 2008 16 janvier 2009. Telecom, Media, Entertainment

Observatoire de l e-pub 2008 16 janvier 2009. Telecom, Media, Entertainment Observatoire de l e-pub 2008 16 janvier 2009 Telecom, Media, Entertainment Syndicat des Régies Internet Le SRI en 2009, c est 13 membres qui adhèrent à une charte qualité et défendent l Internet d une

Plus en détail

Frédéric PERES - CCI Bayonne Pays Basque

Frédéric PERES - CCI Bayonne Pays Basque Frédéric PERES - CCI Bayonne Pays Basque Mardi 05 mars 2013 - Conférence "CREER DU TRAFIC SUR SON SITE INTERNET..." Mardi 05 mars 2013 - Conférence "CREER DU TRAFIC SUR SON SITE INTERNET..." Mardi 05 mars

Plus en détail

Déduction pour investissement

Déduction pour investissement L UNION FAIT LA FORCE - EENDRACHT MAAKT MACHT Service Public Fédéral FINANCES Déduction pour investissement - 2011 - Contenu 1. Qui peut bénéfi cier de la déduction? 2. Pour quels investissements? 3. Quelles

Plus en détail

la santé au menu Recettes faibles en gras et riches en bres Karen Graham, diététiste

la santé au menu Recettes faibles en gras et riches en bres Karen Graham, diététiste Karen Graham, diététiste la santé au menu Recettes faibles en gras et riches en bres Trucs faciles pour : Perdre du poids Traiter son diabète Garder son cœur en bonne santé Réduire les risques de cancer

Plus en détail

STRA TÉ GIE 3 Éta blir le pro fil de votre client idéal

STRA TÉ GIE 3 Éta blir le pro fil de votre client idéal Bâtir votre ave nir 21 STRA TÉ GIE 3 Éta blir le pro fil de votre client idéal Qui sont vos clients idéaux? Imaginez à quoi ressemblerait votre entreprise si votre carnet d adresses était uniquement rempli

Plus en détail

l a b o î t e à o u t i l s de la Relation client Avec 5 vidéos d approfondissement Laurence CHABRY Florence GILLET-GOINARD Raphaëlle JOURDAN

l a b o î t e à o u t i l s de la Relation client Avec 5 vidéos d approfondissement Laurence CHABRY Florence GILLET-GOINARD Raphaëlle JOURDAN l a b o î t e à o u t i l s de la Relation client Avec 5 vidéos d approfondissement Laurence CHABRY Florence GILLET-GOINARD Raphaëlle JOURDAN Les QR codes et liens hypertexte permettant d'accéder aux sites

Plus en détail

Sous la direction de Lucile Salesses. Management. Marketing de la. Mode

Sous la direction de Lucile Salesses. Management. Marketing de la. Mode Sous la direction de Lucile Salesses Management et Marketing de la Mode À Alexandre Maquette de couverture : Chloé Lerebours http://graphi-chlo.blogspot.com Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-059120-6 P

Plus en détail

ÉVALUATION DU PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DU FRANÇAIS

ÉVALUATION DU PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DU FRANÇAIS ÉVALUATION DU PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DU FRANÇAIS Résultats aux épreuves ministérielles d écriture de juin 2009 et 2010 Rapport d évaluation abrégé Responsable de l éva lua tion Valérie Saysset

Plus en détail

Le jeu de l'oie des sons

Le jeu de l'oie des sons Le jeu de l'oie des sons b Départ bè B b bi Arrivée ba B bo bu bé bê bou sanleane.eklablog.com Jeu de l oie des sons : Matériel : des pions, 1 dé. Règle : - le joueur tombe sur une lettre ou une syllabe

Plus en détail

Optimisez les profits de vos sites web. Intégrez la performance à votre projet de création

Optimisez les profits de vos sites web. Intégrez la performance à votre projet de création Optimisez les profits de vos sites web Intégrez la performance à votre projet de création Consultant web spécialisée dans le référencement, mon objectif est d augmenter les profits de vos sites web par

Plus en détail

Trafic partie 1. 80% de votre temps doit être dédié à attirer du trafic, ou en tout cas à créer des systèmes permettant d attirer ce trafic.

Trafic partie 1. 80% de votre temps doit être dédié à attirer du trafic, ou en tout cas à créer des systèmes permettant d attirer ce trafic. Trafic partie 1 Introduction Dans cette session nous parlerons essentiellement de trafic, de comment attirer des visiteurs sur votre page de capture et sur votre page de vente. L une des erreurs faites

Plus en détail

E-Commerce à Orthez E-Commerce : Se lancer - Générer des commandes - Se positionner : Explications et témoignages Orthez 15 mai 2008

E-Commerce à Orthez E-Commerce : Se lancer - Générer des commandes - Se positionner : Explications et témoignages Orthez 15 mai 2008 E-Commerce à Orthez Enjeux de la visibilité de votre commerce Répartition générale des sources de trafic Principe de fonctionnement des moteurs de recherche Référencement naturel, les bonnes pratiques

Plus en détail

La vie en communauté est un mode de vie séculaire : les

La vie en communauté est un mode de vie séculaire : les La vie en communauté est un mode de vie séculaire : les communautés religieuses, casernes, internats, maisons de retraite et prisons existent sous différentes formes, depuis longtemps. Néanmoins, les transformations

Plus en détail

-Publicité- Les fondamentaux. Jean-Marc DÉCAUDIN Jacques DIGOUT. Préface de Jacques LENDREVIE

-Publicité- Les fondamentaux. Jean-Marc DÉCAUDIN Jacques DIGOUT. Préface de Jacques LENDREVIE -Publicité- Les fondamentaux Jean-Marc DÉCAUDIN Jacques DIGOUT Préface de Jacques LENDREVIE Table des matières Remerciements VI Préface XII Dunod. La photocopie non autorisée est un délit. 1 Panorama

Plus en détail

Compression Compression par dictionnaires

Compression Compression par dictionnaires Compression Compression par dictionnaires E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CompressionCompression par dictionnaires 1/25 Compression par dictionnaire Principe : Avoir une

Plus en détail

Que Freud me pardonne, récit autobiographique, Jacques Voyer, Libre Expression 2002, 174 p.

Que Freud me pardonne, récit autobiographique, Jacques Voyer, Libre Expression 2002, 174 p. Compte rendu Ouvrage recensé : Que Freud me pardonne, récit autobiographique, Jacques Voyer, Libre Expression 2002, 174 p. par Hubert Wallot Santé mentale au Québec, vol. 27, n 2, 2002, p. 302-306. Pour

Plus en détail

Howard M. Halpern. qui on aime. De la dépendance à l autonomie CHOISIR

Howard M. Halpern. qui on aime. De la dépendance à l autonomie CHOISIR Howard M. Halpern CHOISIR qui on aime De la dépendance à l autonomie TABLE DES MATIÈRES Introduction............................................. 7 Chapitre premier Vous pouvez y arriver à partir de maintenant............

Plus en détail

LE PETIT BANQUE DE LA. Les données clés en 21 fiches. Philippe Monnier

LE PETIT BANQUE DE LA. Les données clés en 21 fiches. Philippe Monnier LE PETIT DE LA 2016 BANQUE Les données clés en 21 fiches Philippe Monnier Dunod, Paris, 2016 5, rue Laromiguière 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-074290-5 Table des matières Le compte bancaire Fiche

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

lendrevie levy ca tor 11 e édition à l ère numérique accédez aux compléments en ligne testez vos connaissances en ligne

lendrevie levy ca tor 11 e édition à l ère numérique accédez aux compléments en ligne testez vos connaissances en ligne mer lendrevie levy 11 e édition ca tor tout le marketing Tout à l ère le marketing numérique à l ère numérique accédez aux compléments en ligne testez vos connaissances en ligne Réalisation de la couverture

Plus en détail