FILIFORME PLAT & AUTRES VERS. Phyla : Acoelomorpha et Platyhelminthae Statut de conservation : Ne figure pas sur la liste rouge.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FILIFORME PLAT & AUTRES VERS. Phyla : Acoelomorpha et Platyhelminthae Statut de conservation : Ne figure pas sur la liste rouge."

Transcription

1 FILIFORME PLAT & AUTRES VERS Phyla : Acoelomorpha et Platyhelminthae Statut de conservation : Ne figure pas sur la liste rouge.

2 Que Job se réjouisse avec le Ver la vie du Seigneur est dans l Humiliation, l Esprit et la vérité. Christopher Smart N «ous sommes tous des vers, disait Churchill, mais je crois que je suis un ver luisant.» Ce bon mot lui aurait valu un zéro pointé en biologie (la plupart des vers luisants sont des sortes de mouches ou de coléoptères), mais un 20/20 en psychologie humaine. Nous savons que nous ne sommes que des fétus de paille dans l univers, pourtant nous ne pouvons pas nous empêcher de penser que nous avons quelque chose de spécial. Et, à l inverse, nous aurons beau nous émerveiller sur nous-mêmes et nous dire extraordinaires nous ne ferons toujours qu un avec le ver. Comme le dit le généticien Steve Jones : «chacun de nous, tout éminent qu il soit, n est qu un tube de dix mètres de long à travers lequel la nourriture circule, la plupart du temps, dans une seule direction». Quoi qu il en soit, au quotidien nous sommes peu nombreux à penser aux vers. Au-delà des univers raffinés de la biologie évolutionniste et de la parasitologie, l attitude générale vis-à-vis des vers a peu changé depuis les bestiaires écrits il y a sept cents ans. Il y a pas mal de choses vermiculaires : pour celles qui se trouvent dans le sol, ça va, mais il vaut mieux éviter les autres Voilà, c est comme ça. Je dirai que c est dommage, car on passe à côté d un tas de choses, les unes remarquables et belles, les autres répugnantes et inquiétantes. Une fois dépassé le «Pouah!», un monde de délices et de terreurs s ouvre. Des vers sagittaires aux vers cuillères, et des vers cacahuètes aux vers pénis, tout humain peut prendre du plaisir à contempler les orgies, les saturnales et autres salmigondis des vers. 84 l incroyable bestiaire de m. henderson

3 Selon une idée largement répandue au XX e siècle, les animaux complexes, c est-à-dire les créatures dotées d organes tels que le cœur, les boyaux, les yeux, et composés de billions ou même de trillions de cellules (comme les humains), sont supposés avoir évolués à partir d organismes unicellulaires depuis environ 542 millions d années. C était l explosion Cambrienne la première fleur lumineuse sortie des ténèbres, explosion que le biologiste de l évolution Bill Hamilton appelle «la vaste entreprise de drogue psychédélique de la nature». Mais comme on l a vu dans le chapitre 2 au sujet des éponges, il est à présent certain que les formes multicellulaires relativement simples existaient déjà depuis cent millions d années (ou plus) avant que le Cambrien ne commence : une longue mèche conditionnait l explosion et durant ce long grésillement, la vie se développa dans diverses directions. L une d elles fut de devenir éponge choix qui, on l a vu, se poursuit de nos jours. Une autre direction fut explorée par les Édiacariens un groupe diversifié allant des Charnia, semblables à des fougères à nombreuses frondes, aux Dickinsonia, ressemblant à des coussins nervurés, en passant par le Tribrachidium à symétrie rayonnante, quelque chose comme un triskèle monté sur une pizza. En vérité, les Édiacariens, dont certains atteignaient un mètre de largeur, dépassent les délires psychédéliques. Comme le héros d Italo Calvino, Qfwfq, le dit dans Cosmicomics : «Quand on est jeune, on a devant soi l évolution tout entière ( ). Si l on se rapporte aux limitations qui sont venues par la suite, si l on pense au fait qu avoir une forme exclut toutes les autres formes, si l on pense au train-train sans imprévu auquel, à un certain stade, on finit par se sentir assujetti, eh bien! je peux le dire, alors c était la belle vie.» Hélas, leur gloire n aura duré qu un temps : de nombreux paléobiologistes pensent que les Édiacariens ont laissé peu de descendants dans le Cambrien, voire aucun. Pour une raison ou une autre, ils furent dépassés par divers embranchements animaux, y compris le nôtre (les chordés), et de nombreux autres phyla vermiformes. D où descendaient exactement ces créatures, on l ignore, mais certains interprètent une énigmatique trace fossile laissée sur un rocher vieux de 600 millions d années comme étant celle d un Vernanimalcula ou «animal printanier». Cette chose probablement Les Édiacariens sont les premiers animaux multicellulaires complexes connus. C étaient pour la plupart des organismes habitant les fonds, ressemblant à des disques, des frondes, des tubes, des sacs remplis de vase ou des matelas capitonnés. Ils sont apparus pendant la période édiacarienne, il y a environ de 635 à 542 millions d années, et leur extinction était presque totale au début du Cambrien. Leurs fossiles ont été trouvés dans le monde entier. «Ce furent ses premiers pas sur une feuille blanche, / Des fourmillements de lettres noires / Comme des traces de vers dans la vase Précambrienne.» (Caspar Hauser, poème de David Constantine) filiforme plat 85

4 vermiforme, si c était un animal, avait l épaisseur d un cheveu. Mais ce ne fut qu après la disparition des Édiacariens que les descendants des Vernanimalcula furent à l origine de tous les animaux complexes que nous connaissons aujourd hui. La grande diversification de la vie au Cambrien résulta d une combinaison de plusieurs facteurs. Le niveau d oxygène dans l océan augmenta, ce qui permit aux animaux de devenir plus grands. L évolution des yeux a pu entraîner une course aux armements entre prédateurs et proies. Et l émergence de nouveaux moyens mieux adaptés à la recherche de nourriture et à la prédation les «terreurs dentées» dotées d un intestin (une petite version primitive du «tube» que nous sommes tous, nous rappelle Steve Jones) relié à un anus capable de traiter ce que ces créatures mangeaient avec plus d efficacité que ses prédécesseurs pourrait avoir été plus importante que l évolution des yeux. Mais peu importe la cause : le résultat a été le rayonnement spectaculaire de (virtuellement) toutes les formes que nous voyons de nos jours. Que toute la philosophie, ou presque, soit ou non une succession de notes de bas de page aux écrits de Platon, la plus grande partie de la vie depuis le Cambrien n est guère plus qu une note de bas de page à l étape franchie par ces créatures dans la capacité de se nourrir, de digérer et d excréter le monde autour d elles. Certains des premiers êtres à acquérir des dents pointues, un intestin et un anus avaient la forme d un ver. La première «terreur dentée» a peut-être été un ver sagittaire ou Chétognathe. L un des fossiles les plus communs trouvés dans les schistes cambriens, observe Martin Brasier, ressemble à un préservatif dernier cri avec un organe à l intérieur. Paraselkirkia avait une tête bulbeuse ornée d un casque épineux. Elle était attachée à un long corps ridé et le tout était protégé par ce qui ressemblait à un fourreau de caoutchouc organique. Paraselkirkia était une sorte de priapulide ou de ver pénis un embranchement d animaux vivant dans la vase et s en nourrissant. Une autre créature apparemment très répandue est Hallucigenia, devenue célèbre après sa découverte, en 1977, à cause de l apparence bizarre qui lui valut son nom. Hallucigenia avait en guise de pattes de longues épines sur lesquelles elle se déplaçait comme sur de multiples échasses, ainsi que de petits tentacules ondulant 86 l incroyable bestiaire de m. henderson

5 sur le dos. C est ce que l on croyait, mais l analyse montra que l animal avait été imaginé la tête en bas : les tentacules étaient de petites pattes et les épines une protection sur le dos, comme celle que l on voit sur certaines chenilles. Hallucigenia a peut-être fait partie des onychophores, ou vers veloutés. D autres êtres de ce remarquable phylum y compris le Microdictyon ont développé d énormes yeux fictifs, en fait des leurres destinés à éloigner les prédateurs. Les vers veloutés pullulaient au Cambrien, qui a sans doute été leur âge d or. De nos jours, on les trouve surtout sous les rochers ou dans les arbres pourrissants des parties reculées de l hémisphère sud et, sauf ces dernières années, ils ont été négligés ou avaient mauvaise réputation. Dans son ouvrage magistral Life : An Unauthorised Biography (1997), Richard Fortey les a traités de créatures «primitives». Aujourd hui, les vers veloutés sont considérés comme de remarquables bêtes et de nombreux biologistes, y compris Fortey, sont plus sensibles à leurs vertus. Très sociables, ils vivent en groupes clos avec des hiérarchies nettement établies. Ils coopèrent pour chasser et tendent à être hostiles envers les autres groupes. Les rituels d accouplement le mâle a, sur la tête, un organe en forme de pénis qu il tente d insérer dans la femelle et la virtuosité avec laquelle ils projettent une humeur visqueuse à la face de leurs ennemis et de leurs proies les ont rendus populaires au point de devenir des animaux de compagnie. Autre trait remarquable : les variétés vivantes sont très semblables aux fossiles vieux de 540 millions d années. Ces vers ont également des sortes de dents. Tout au fond de la cavité buccale, on trouve des mandibules tranchantes en forme de croissant qui ressemblent aux griffes des pattes, en plus dures. Les mandibules sont divisées en deux rangs, interne et externe, chacun couvert de petites dents. Elles se mettent en mouvement pour déchirer les proies. En dépit de la réussite des onychophores au Cambrien, d autres créatures se sont dotées de moyens d attaque et de défense encore plus redoutables. Les arthropodes, qui partagent un ancêtre commun avec les vers veloutés, ont une carapace et des membres articulés, ce qui leur a procuré un immense avantage sur leurs cousins à la peau plus tendre et plus molle. Les premiers chordés, dérivant Les vers veloutés sont classés parmi les panarthropodes, ce qui signifie que, comme les oursons d eau (voir le chapitre 23), ils sont plus étroitement apparentés aux insectes, aux araignées, aux mites et aux crustacés, que ne le sont les autres créatures. filiforme plat 87

6 Un chétognathe. d un ancêtre commun avec les néréides, ont développé un cerveau relativement sophistiqué, puis se sont dotés d un crâne pour le protéger. Cela a donné un être ressemblant vaguement à une myxine une sorte d être hybride, entre le ver et le poisson. Plus tard, sont apparues d autres créatures, pourvues d épines et d os capables d être le support de muscles plus puissants. Ces premiers vertébrés sont les plus anciens poissons véritables : les ostracodermes du dernier Cambrien et de l Ordovicien, puis, au début du Dévonien, les placodermes, gros animaux avec de puissantes mâchoires montées sur une tête lourdement cuirassée. La cuirasse des placodermes est faite exactement du même matériau que les dents. Mais même avec l apparition d animaux plus imposants vertébrés (comme les poissons), mollusques (escargots et céphalopodes), arthropodes (crustacés et insectes), échinodermes (étoiles de mer), plusieurs phyla de créatures vermiformes continuèrent à évoluer et à proliférer. De très nombreuses espèces devinrent les parasites d autres animaux, de la même façon que leurs ancêtres avaient trouvé refuge dans la vase et le limon des fonds marins au Cambrien. En plus des créatures déjà nommées, les vers à mâchoires 88 l incroyable bestiaire de m. henderson

7 (Gnathostomulides), les vers à langue (Entéropneustes), les vers gordiens (Nématomorphes), les vers à ruban ou à longue trompe (Némertiens), les vers en fer à cheval (Phoronidiens) et les vers cacahuètes (Siponcles) proliférèrent et continuent de proliférer. (Ces créatures sont nommées en fonction de leur apparence et non en fonction de leur habitat. Beaucoup vivent dans les grands fonds.) Si de nombreux genres sont microscopiques (et parasites), quelques-uns atteignent une taille gigantesque. Les vers lacets, apparentés aux vers à ruban, peuvent mesurer trente mètres de long. Avec leur trompe réversible qui ressemble un peu à une trompe d éléphant retournée, ces vers nettoient le fond de la mer en avalant petites éponges, méduses, anémones et poissons. Comme ils font partie des plus grands animaux du monde, on se dit que ce sont de terrifiants prédateurs jusqu à ce que l on apprenne qu ils ont un corps de l épaisseur d un crayon. Les vers à ruban ne sont pas de puissants dragons. Et si vous rencontriez une de ces espèces typiques des fonds marins, vous penseriez plutôt être tombé sur une pile d intestins éparpillés. Mais il y a trois phyla de vers qui, en termes de diversité et d abondance, l emportent sur tout le reste : les vers ronds (Nématodes), les annélides et les vers plats. Avant d en venir à ce dernier embranchement, je souhaite rendre hommage aux deux premiers. Les vers ronds constituent peut-être l embranchement le plus riche en genres et en espèces de tous les phyla vermiformes. Beaucoup sont parasites, et il est donc facile trop facile, peutêtre de les ignorer en frissonnant. Mais d autres réussissent de remarquables exploits sans filet : H. mephisto, au nom splendide, a récemment été découvert dans une mine d or à presque mètres sous la surface du globe, où l on pensait que la vie multicellulaire était impossible. Et une espèce au moins contribuera grandement à accroître le bonheur humain : C. elegans un être transparent à la reproduction facile (c est un hermaphrodite qui se fertilise lui-même et devient en trois jours et demi un adulte d un millimètre de long engendrant environ 300 rejetons, dont quelques-uns sont mâles) a depuis des années été couramment utilisé dans les laboratoires comme organisme modèle de l expression génétique fondamentale et des processus de développement observés dans le règne animal. En 1998, cet organisme est devenu la première créature dont le filiforme plat 89

8 «L exposé de Darwin sur le comportement des vers ne faisait pas partie d une campagne générale pour attribuer l intelligence à toutes les créatures ( ). [Il] observa seulement que d autres animaux inférieurs ne montraient pas le même degré d intelligence.» (James Rachels) génome (l un des plus petits) a été séquencé et dont le système nerveux, qui fonctionne parfaitement avec 300 neurones, a été entièrement cartographié. C. elegans est aussi élégant que son nom et il le mérite : faire tant de choses avec presque rien Au moins quatre prix Nobel de physiologie ou de médecine ont, depuis 2000, récompensé la recherche consacrée à ce ver minuscule. Les annélides, ou vers segmentés, forment un grand groupe d une merveilleuse diversité, qui va des vers les plus familiers les vers de terre des jardins ou les vers rouges des pêcheurs au bord de la mer à quelques-unes des espèces les plus bizarres découvertes à ce jour, comme les vers tubulaires, qui atteignent deux mètres de long, les vers de Pompéi, plus petits, qui, dans les profondeurs océaniques, baignent dans les eaux brûlantes des cheminées volcaniques, et les vers arbre de Noël, célèbres depuis leur apparition sur la planète Pandora dans Avatar. Les vers de terre ont été les premiers vers à être sérieusement étudiés d un point de vue scientifique, quand Darwin entreprit d observer leur comportement et leur influence sur l environnement dans son jardin du Kent. Darwin comprit, comme personne auparavant, que c étaient les vers de terre qui faisaient la terre. Il fut également très étonné qu ils puissent faire preuve de pouvoirs rationnels, prenant par exemple des décisions intelligentes pour choisir la forme de feuille qu il convient d utiliser pour boucher leur trou. De même pour le ver plat. Voici un animal qui n a pas de cavité pour loger un cœur, des poumons ou un intestin : il n a pas d intérieur et sa forme plate le contraint à faire passer l oxygène et la nourriture par diffusion. Mais «vers plat» est un terme générique pour plusieurs milliers d espèces qui se séparent en au moins trois groupes, dont les différences n ont d égales que les ressemblances. C est l une des raisons pour lesquelles je les ai choisis pour figurer dans ce bestiaire. Ils nous rappellent que les plus grandes différences et les détails les plus ténus sont souvent dissimulés par un langage et une pensée manquant de nuance. (Tel est mon cas : avant d entreprendre cette recherche, je ne savais pas ce qu étaient les vers plats, et encore moins en quoi ils différaient.) Certains ont les cycles de vie les plus affreux que l on puisse imaginer. D autres sont parmi les membres les plus vivement colorés du règne animal. 90 l incroyable bestiaire de m. henderson

9 D autres encore ont les plus surprenantes pratiques sexuelles de la planète. Tout à la fois sombres et clairs, ces organismes à l étiquette trompeuse et bizarres d aspect sont porteurs de symboles qui invitent à méditer sur la vie et la mort. Les vers plats sont des créatures provenant de deux embranchements différents. On peut également les diviser en trois groupes selon leur style de vie. Le premier comprend plus de la moitié des espèces et correspond à l un des deux phyla, les platyhelminthes, essentiellement des parasites. Les deux autres groupes sont indépendants. L un des deux, les turbellariés, est également composé de platyhelminthes. Mais l autre, qui rassemble les acoelomorphes (ou Acoeles), n est probablement pas plus apparenté aux platyhelminthes qu à nous. Large comme un grain de poivre et aussi plat qu une crêpe, les acœlomates n ont ni cerveau ni ganglions, mais un réseau de nerfs sous la peau légèrement resserré à l extrémité antérieure. Ils ont un organe d équilibre simple, appelé statocyste, qui agit un peu comme le système vestibulaire de l oreille interne chez l homme, et certaines espèces disposent de quelques ocelles pour détecter la présence ou l absence de lumière, à la différence des méduses boîtes qui ont des yeux en grappe (24 en tout) capables de distinguer les points lumineux dans toutes les directions. Les Acoeles franchiraient le seuil assigné par Thomas Browne aux animaux non mythiques avoir un avant et un arrière, une gauche et une droite. Mais une espèce au moins a virtuellement cessé d être animale. Dans sa jeunesse, Convoluta roscoffensis avale des algues vertes avec le même enthousiasme des ados pour les prémix, et elle ne se lasse pas de festoyer, comptant uniquement sur les algues capables de photosynthèse pour se nourrir. Sur ses rives natales, Convoluta sort des sols humides, là où la mer s est retirée, et le sable se parsème de grosses masses vertes «gluantes» composées de milliers de vers qui, par photosynthèse, exploitent la lumière solaire, et disparaissent de nouveau dans le sable quand la mer revient. De manière remarquable, en aquarium ou en laboratoire, ces vers ont le même comportement et cherchent deux fois par jour la lumière du soleil. «Sans cerveau ni rien de ce que nous appelons mémoire, écrit Rachel Carson, ou même sans perception très nette, Convoluta continue à vivre sa vie dans ce lieu étranger, chaque fibre de son petit Il est possible que les acœlomates ressemblent aux premiers animaux à symétrie bilatérale. Telle était du moins l hypothèse dominante jusqu en Les résultats de recherches récentes tendent cependant à prouver que les acœlomates ont hérité de leur forme relativement simple après s être séparés d un ancêtre deutérostome. Voir Amy Maxmen (2011) Convoluta est sensible à l approche des pas de l homme. «Dès que l on marche dessus, note un observateur, la masse gluante disparaît dans le sable. C est un spectacle très étrange.» filiforme plat 91

10 Dugesia, un ver plat aux yeux globuleux. corps vert se souvenant du rythme des marées de la mer lointaine de jadis.» Plusieurs espèces de turbellariés (ou planaires, comme on appelle parfois les platyhelminthes indépendants) ont une paire de petits yeux loufoques, ce qui fait d eux les plus mignons des vers. Comme chez d autres platyhelminthes (c est-à-dire tous les vers plats à l exception des acœlomates), leur absence d intérieur, ou coelum, est une «dérivation secondaire», ce qui signifie qu ils descendent d organismes qui en avaient un, mais l ont abandonné au cours de l évolution comme un bagage inutile, de la même façon que les humains ont perdu leur fourrure et leur queue. Certains turbellariés ont adopté les couleurs étincelantes et variées des nudibranches, des mollusques agiles et très élégants, auxquels ils ne sont pas apparentés. Les nudibranches étant souvent venimeux, les imiter procure de grands avantages. Et si l on combine les deux activités favorites des humains le sexe et le combat, les turbellariés sont imbattables. Ces animaux, Vers plats se livrant un assaut pour tenter de se perforer avec la paire de pénis qu ils ont sur la poitrine. 92 l incroyable bestiaire de m. henderson

11 qui sont hermaphrodites, se livrent, en guise d escrime, de spectaculaires assauts de pénis, se servant du double phallus qu ils ont sur la poitrine comme de fleurets pour essayer de percer et de féconder l adversaire. L autre grand groupe de platyhelminthes (plus de la moitié des milliers d espèces connues de ce phylum) est parasite douves, ténias et autres beautés. Certains sont responsables de graves dommages faits aux humains et à d autres animaux. On doit aux trématodes la schistosomiase, la maladie humaine la plus grave causée par des parasites après la malaria (dont les agents sont des protistes du genre Plasmodium). Quand les larves du Taenia solium, le ver solitaire du porc, pénètrent le système nerveux central de l homme, elles provoquent une neurocysticercose, une forme particulièrement grave d épilepsie. Les ténias qui vivent dans les boyaux humains peuvent sembler effrayants, mais ils sont bénins en comparaison. Peu de choses nous répugnent davantage qu un ténia, ce ver qui fait son lit dans l intestin ou le foie, voire le cerveau, et se gorge de sang frais. (Il y a quelques années, le rédacteur en chef du Wall Street Journal voulut affubler Google d une épithète dévastatrice ; eh bien il choisit le ténia, suivant en cela une longue pratique qui veut que l on traite de parasites les choses que l on déteste et que l on craint vraiment.) La crainte et la répugnance envers les parasites sont évidemment adaptives. Mais cette peur est susceptible d évoluer et peut devenir psychopathologique un phénomène attesté à diverses époques et dans différentes cultures. On connaît notamment le syndrome d Ekbom, autrement appelé délire de parasitose, où un individu croit voir des parasites sortir de tous ses orifices. L angoisse et la peur peuvent être également utilisées à des fins politiques. Les nazis ont cultivé l antisémitisme en associant les Juifs et d autres populations à des parasites. Montrer de l enthousiasme pour les vers plats parasites (ou n importe quelle sorte de parasite) n est certes pas facile. Mais, à défaut d enthousiasme, ne pouvons-nous pas au moins essayer de les apprécier et j emploie ici le verbe «apprécier» dans le sens de «mieux comprendre leur importance et leur impact», et non comme synonyme d «aimer»? Tout d abord, les ténias ont été nos fidèles compagnons. Homo ergaster, filiforme plat 93

12 Peter Ackroyd décrit la vision du monde de Blake comme un «exubérant espoir» né d une rage passionnée pour le monde qui l entourait. Mais le parasitisme a également sa propre poésie tordue, comme Blake le reconnaissait : le «sombre amour secret» du «ver invisible» rend malade et détruit la rose. le plus ancien membre du genre humain, Adam, en avait. Quelques-unes des bactéries pathogènes de l intestin ont sans doute une origine très lointaine qu elles partageaient avec des organismes vivant dans les grands fonds marins. «Tout ce qui vit est saint, la vie se délecte de la vie», écrivait William Blake. Mais la vérité est que la vie se délecte souvent de la mort d une autre vie et ce qui est encore plus dérangeant se repaît d autres êtres pendant qu ils sont encore vivants, selon le mode de vie qui règne sur Terre. Presque tous les animaux multicellulaires vivants ont des parasites. Exprimé en termes de biomasse le poids absolu, les parasites, dans certains écosystèmes, ont jusqu à vingt fois le poids des grands prédateurs, des requins aux lions. Au premier abord, cette réalité peut sembler terrifiante, surtout si l on considère les effets produits par certains parasites : maigreur ou déformation du corps, castration chimique, lavage de cerveau et comportement bizarre rendant un animal infecté plus vulnérable et susceptible d être plus facilement dévoré. Le monde entier peut paraître contaminé, comme la vision de la mort dans la vie éprouvée par le vieux marin de Coleridge avant sa rédemption. Ray Lankester, un zoologiste influent de la génération qui suivit celle de Darwin, croyait que les parasites étaient la méprisable conséquence de la dégénérescence évolutive (où un organisme devient dépendant des autres) et tel était, selon lui, le sort réservé à la civilisation occidentale. Dans une perspective évolutionniste plus large, on conçoit les choses autrement. Les parasites sont fréquemment inoffensifs et peuvent même être bénéfiques à une espèce et à l écosystème dont ils font partie. Leur présence en grand nombre peut vraiment être un signe de santé. Et certains d entre eux contrairement au préjugé de Lankester sont extrêmement perfectionnés. Le parasite qui transmet la toxoplasmose, dont un tiers des humains est un jour affecté, «sait» comment accéder à certains circuits spécifiques de l amygdale de son hôte, le rat, ce qui lui fera ne plus craindre l odeur des prédateurs. D une certaine manière, la «toxo» connaît mieux que les neurobiologistes le fonctionnement du cerveau des mammifères. Et de façon encore plus significative, si l hypothèse est exacte, les parasites ont peut-être joué un rôle dans l évolution et la persistance du sexe dans le monde 94 l incroyable bestiaire de m. henderson

13 animal : ce n est qu en donnant naissance à des rejetons non génétiquement semblables que tant d espèces ont trouvé les moyens de combattre leurs perpétuels assauts. Malgré tout, dans l expérience humaine, les parasites sont l un des nombreux hérauts de la mort. La réalité ou ce qui met fin à la réalité est souvent présentée comme la plus grande énigme ou le plus grand défi de l humanité. Mais, de même que nous pouvons élargir la connaissance que nous avons des vers plats au-delà du méchant ver solitaire, de même, nous sommes capables d avoir une vision plus vaste de la mort. L envie de vaincre la mort domine notre comportement depuis que nous sommes humains. D autres animaux sont peut-être aussi conscients que nous de l imminence des dangers, mais aucune autre espèce, semble-t-il, n a la capacité d imaginer de manière aussi vive, et inlassablement, l inverse de la vie. Cette «tragédie de la connaissance», pour reprendre la formule de l anthropologue Scott Atran, nous accompagne depuis environ ans, lorsque les prémices du langage nous ont permis d accéder à une conscience plus claire des absents. La mort a toujours été une présence vague un guetteur silencieux caché derrière une sidérante variété de masques avec laquelle on entretient, en son for intérieur, un dialogue intermittent mais sans fin. Nous avons peut-être besoin de nourrir des pensées différentes sur la mort, comme si l on rejouait l évolution des plus flamboyants vers plats des grands fonds, essayant différentes couleurs en chemin. Qui sait ce qui sera le plus oppressant ou quelles couleurs on portera à l heure de l oubli? Et pour l heure, doit-on vivre comme si la mort n est rien ou faut-il la garder sans cesse présente à l esprit? Peut-on adopter une attitude ou une combinaison d attitudes vaguement adéquate face à la réalité? Le meilleur atout serat-il une sorte d anosognosie, une forme complexe de déni à plusieurs étages? Dans un fragment de Niobé, Eschyle écrit : «L idée de la mort, la crainte qu elle inspire, hante comme rien d autre l animal humain. Elle est la principale source de l activité humaine activité conçue pour ( ) la vaincre en niant en quelque sorte qu elle soit la destinée finale de l homme.» (Ernest Becker, 1973) Seule des divinités, la mort ne se soucie pas d offrandes. Victimes, libations, rien ne peut la fléchir. Point d autel pour elle, pour elle point de péan, Car seule parmi les dieux elle reste inaccessible aux douceurs de la prière. filiforme plat 95

14 Ayant à peine atteint la trentaine, Montaigne faillit mourir d une chute de cheval. Sarah Bakewell décrit ainsi son état : «Montaigne et la vie étaient sur le point de se séparer sans regrets ni adieux officiels, comme deux invités ivres quittant une fête, trop titubants pour se dire au revoir.» Sur le stoïcisme dans le monde moderne, voir William B. Irvine (2009) Les trois lois ont été ainsi reformulées avec humour : (1) On ne peut pas gagner. (2) On ne peut même pas espérer une partie équilibrée. (3) On ne peut pas se retirer du jeu. Après avoir tourné sept fois sa langue dans sa bouche, le physicien Vlatko Vedral (2010) a déclaré que l idée d entropie est si décourageante, qu elle a eu raison de quelques-uns des plus brillants esprits de la fin du XIX e siècle : les physiciens Ludwig Boltzmann, Paul Ehrenfest, Robert Mayer, et le philosophe Friedrich Nietzsche. Et Vedral d enfoncer le clou : «Il faut ici prévenir que tout lecteur désireux de poursuivre la lecture de la deuxième loi le fera à ses risques et périls, et je décline toute responsabilité.» Même chez ceux qui se considèrent comme éminemment rationnels et pour lesquels la mort ne détient aucun mystère, demeure quelque chose qui échappe au contrôle de la raison. On peut accepter facilement sa propre mort, mais la disparition d un être aimé (ou de son plus grand espoir) peut être insupportable. Après avoir perdu sa fille Tullia à la naissance, Cicéron se tourna vers le stoïcisme, qui enseigne l indifférence aux choses qui ne dépendant pas de nous. Mais cette doctrine était pour lui totalement inadaptée à la réalité des émotions. «Il n est pas en notre pouvoir, quand nous sommes tenaillés par des choses qui nous font l impression d être des maux, de dissimuler ou d oublier.» Montaigne affronta le risque de mourir assez sereinement, mais il fut anéanti par le décès de son ami Étienne de La Boétie. Selon la deuxième loi de la thermodynamique, tout système tend vers un maximum de désordre. La vie n est qu un système, et même la vie tend vers sa fin. L éternité n existe pas. Tout deviendra très sombre et glacial presque aussi maussade que l Angleterre en hiver. Certains des esprits les plus éclairés du XIX e siècle trouvèrent cette âpre vérité, inscrite au cœur de la physique, très dure à admettre. (En ce domaine, la physique démontre le contraire de ce que Marx a dit à propos de la religion : «le cœur d un monde sans cœur».) Au début du XX e siècle, Bertrand Russell, un Anglais têtu s il en fût, se fit l avocat d un défi héroïque : tous les travaux des âges, toute la dévotion, toute l inspiration, tout l éclat de midi du génie humain sont voués à disparaître dans la vaste mort du système solaire, et le temple des hauts faits de l Homme sera inévitablement enfoui sous les débris d un univers en ruine toutes ces choses, même si elles sont encore discutées, sont à peu près si certaines qu aucune philosophie les rejetant ne peut espérer tenir. Ce n est que sur l échafaudage de ces vérités, sur la fondation solide d un inflexible désespoir que la demeure de l âme peut être sainement bâtie. Pour Russell, ce fondement suffisait pour vivre une vie bonne. Cinquante ans tard, il était toujours le dynamique meneur de ce qui deviendra le Manifeste Russell-Einstein, un défi lancé à la politique de destruction massive adoptée par les superpuissances pendant la guerre froide et l une des grandes 96 l incroyable bestiaire de m. henderson

Calopteryx vierge Mâle et femelle ne se ressemblent pas. Le mâle du Calopteryx vierge a des ailes brun noir foncé veinées de bleu. Ce redoutable prédateur reste perché sur des plantes de la berge ou sur

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ?

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? à propos de : D Aristote à Darwin et retour. Essai sur quelques constantes de la biophilosophie. par Étienne GILSON Vrin (Essais d art et de philosophie), 1971.

Plus en détail

Les vers marins. Deux embranchements représentent les vers marins de nos côtes littorales: les vers plats (plathelminthes) et les vers segmentés

Les vers marins. Deux embranchements représentent les vers marins de nos côtes littorales: les vers plats (plathelminthes) et les vers segmentés Les vers marins A partir des vers marins, les animaux se complexifient dans l organisation de leur tissus. Nous avons vu qu avec les coraux, les organismes possédaient deux feuillets séparés d une gelée.

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce

Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce Sommaire Tu viens de voir que la reproduction sexuée est un phénomène que l on retrouve dans la majeure partie du monde vivant. Cette reproduction a pour but de permettre aux espèces de se maintenir et

Plus en détail

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière Loin de mes yeux Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière expérience une dimension unique. Voici un guide tout simple, une carte routière pour vous montrer les chemins

Plus en détail

GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES

GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES CRIME EN EAUX PROFONDES LE MOBILE DU CRIME ET LE COMPLICE Parce qu on pêche trop, trop loin, trop profond, nos océans sont en train de mourir, tout spécialement

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Introduction. «Les Dossiers de l Étrange» renferme nombre d énigmes,

Introduction. «Les Dossiers de l Étrange» renferme nombre d énigmes, Introduction «Les Dossiers de l Étrange» renferme nombre d énigmes, d histoires insolites et de mystères inexplicables. Elle vous entrainera dans un chaos thématique prédéterminé afin de vous plonger dans

Plus en détail

Antony Subaquatique Commission Bio Vidéo. Les Vers

Antony Subaquatique Commission Bio Vidéo. Les Vers Antony Subaquatique Commission Bio Vidéo Les Vers C est quoi un vers? La notion de vers est dénuée de sens pour les puristes de la classification des espèces. Mais pour nous, plongeurs, on range dans ce

Plus en détail

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR?

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? Source: DUMONT, Nicole. Femmes d aujourd hui, Vol. 1 No. 8., janvier 1996. On dit de certaines personnes qu elles n ont pas de tête ou qu elles n ont pas de

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Annie Claude Sortant-Delanoë. L angoisse, nécessité logique entre jouissance et désir

Annie Claude Sortant-Delanoë. L angoisse, nécessité logique entre jouissance et désir Annie Claude Sortant-Delanoë L angoisse, nécessité logique entre jouissance et désir À sa naissance, l enfant est un organisme dont le cri exprime un besoin. Ce cri n a aucune intention de signification.

Plus en détail

Les frelons. De la même famille que les guêpes

Les frelons. De la même famille que les guêpes Les frelons De la même famille que les guêpes Les frelons font partie de la même famille d'insectes que les guêpes et les abeilles, les Hyménoptères. Ils sont les plus grands insectes de cette famille,

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution.

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution. Trait et ligne I La ligne me fascine. Le trait qui relie ou qui sépare Qui déchire le néant et marque une trace Qui me fait entrer dans l univers des signes. La ligne avance, Elle indique une direction,

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

Les 100 plus belles façons. François Gagol

Les 100 plus belles façons. François Gagol Les 100 plus belles façons d'aimer François Gagol Les 100 plus belles façons d Aimer François Gagol François Gagol, 2003. Toute reproduction ou publication, même partielle, de cet ouvrage est interdite

Plus en détail

Camus l a joliment formulé : le seul. introduction

Camus l a joliment formulé : le seul. introduction introduction Camus l a joliment formulé : le seul choix qui s offre à nous, aujourd hui, est d être soit un pessimiste qui rit, soit un optimiste qui pleure. L optimiste croit que tout va bien. Dans La

Plus en détail

Chapitre 8. Le bestiaire. «Où donc avons-nous fait fausse route?» Maelle, Complainte des Corbeaux, 823

Chapitre 8. Le bestiaire. «Où donc avons-nous fait fausse route?» Maelle, Complainte des Corbeaux, 823 Chapitre 8 Le bestiaire «Où donc avons-nous fait fausse route?» Maelle, Complainte des Corbeaux, 823 Table des matières Table des matières... 2 Le bestiaire... 3 Fiche de créature... 4 Styles de combat...

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

Le ver luisant. Antonin

Le ver luisant. Antonin L'éphémère Amélie L'éphémère est un petit insecte qui a de courtes antennes et un corps très fin. Il possède deux ailes transparentes et ne peut vivre que quelques heures. Le ver luisant Le ver luisant

Plus en détail

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP»

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP» «LEADERSHIP» Est-il possible de DÉVELOPPER LES COMPÉTENCES DE LEADERSHIP? PROGRAMME DU COURS 1. Introduction 2. Les fondamentaux du Leadership 3. Valeurs, attitudes et comportements 4. Les 10 devoirs du

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE...

SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE... SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE... Éditions Mariko Francoeur Miguel Hortega IL Y A DES ANIMAUX? 1 Mon école est à Montréal, rue Berri. C est une belle école primaire toute faite de briques. En temps

Plus en détail

Chapitre 7 : diversification des êtres vivants et évolution de la biodiversité

Chapitre 7 : diversification des êtres vivants et évolution de la biodiversité Chapitre 7 : diversification des êtres vivants et évolution de la biodiversité Au sein d une espèce, la diversité entre les individus a pour origine les mutations, sources de création de nouveaux allèles,

Plus en détail

Marie Lébely. Le large dans les poubelles

Marie Lébely. Le large dans les poubelles Marie Lébely Le large dans les poubelles Prologue «La vitesse de conduction des fibres postganglionnaires est-elle du même ordre que celle des fibres nerveuses motrices du système nerveux somatique?» C

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

Auxiliaires. du jardin. la petite faune utile au jardin. Les. Quelques conseils pour accueillir

Auxiliaires. du jardin. la petite faune utile au jardin. Les. Quelques conseils pour accueillir Auxiliaires Les du jardin Quelques conseils pour accueillir la petite faune utile au jardin Dour ha Stêroù Breizh Centre Régional d Initiation à la Rivière - 22810 Belle-Isle-en-Terre - Tél : 02 96 43

Plus en détail

Tout au long de l année

Tout au long de l année Objectifs Familiariser les élèves avec le relevé d informations sur un journal de bord. Apprendre aux élèves à utiliser des instruments d observation scientifiques. Réaliser des dessins d observations

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

La structure du texte explicatif (sec. 3)

La structure du texte explicatif (sec. 3) Phase de questionnement (Pourquoi?) : (environ 40 à 50 mots) prépare le lecteur et elle fournit une vision globale de ce dont il va être question dans le texte. Sujet amené Historique Actuelle L idée générale

Plus en détail

Paye Bah. Ibrahim Touré

Paye Bah. Ibrahim Touré Mon pays est immense comme un continent A cause de la guerre, les gens sont mécontents. La guerre a tout détruit au nord Personne n ose sortir dehors Même les ampoules la nuit ne s allument plus Le jour

Plus en détail

Le côté physique des ténèbres spirituelles La médication et le combat pour la joie

Le côté physique des ténèbres spirituelles La médication et le combat pour la joie TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION : LA FOI SEULE ET LE COMBAT POUR LA JOIE 11 Aider ceux pour qui la joie est hors de portée Le fondement de la culpabilité audacieuse L œuvre grandiose de Christ, distincte

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo

Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo Résumé du livre Marjo a toujours rêvé d avoir une grande maison avec des animaux. Après avoir épousé Daniel, elle réalise son rêve et devient fermière.

Plus en détail

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions.

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant Ils (les élèves) découvrent les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. Le goût Objectifs : Reconnaitre les

Plus en détail

LE PROCÈS DE MACHIAVEL

LE PROCÈS DE MACHIAVEL LE PROCÈS DE MACHIAVEL II. L INTENTION POLITIQUE DE BOCCALINI Boccalini était-il antimonarchiste et républicain ou n était-il qu un observateur résigné, sarcastique, sceptique? Deux raisons principales

Plus en détail

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Ngoc-hoang, l empereur de Jade, le dieu suprême des cieux, vivait dans son royaume céleste où il possédait un palais

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

PLAN. 1. Description d une dent 2. Nombre de dents 3. Sortes de dents 4. Les caries 5. L hygiène dentaire 6. Lexique 7. Questionnaire 8.

PLAN. 1. Description d une dent 2. Nombre de dents 3. Sortes de dents 4. Les caries 5. L hygiène dentaire 6. Lexique 7. Questionnaire 8. LES DENTS PLAN 1. Description d une dent 2. Nombre de dents 3. Sortes de dents 4. Les caries 5. L hygiène dentaire 6. Lexique 7. Questionnaire 8. Bibliographie Voici tous les secrets pour garder de belles

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Les Allemands sont entrés en Moravie. Ils y sont arrivés à cheval, à moto, en voiture, en camion mais aussi en calèche, suivis d unités d infanterie

Les Allemands sont entrés en Moravie. Ils y sont arrivés à cheval, à moto, en voiture, en camion mais aussi en calèche, suivis d unités d infanterie 1 Les Allemands sont entrés en Moravie. Ils y sont arrivés à cheval, à moto, en voiture, en camion mais aussi en calèche, suivis d unités d infanterie et de colonnes de ravitaillement, puis de quelques

Plus en détail

Comment Réussir sa vie par la PNL

Comment Réussir sa vie par la PNL 1 Comment Réussir sa vie par la PNL Condensé de la conférence de Didier Pénissard 1 Ce compte-rendu à été réalisé par Françoise (membre du club) et au nom du groupe, je la remercie chaleureusement Nous

Plus en détail

Le téléphone public, cent ans d usages et de techniques de Fanny CARMAGNAT

Le téléphone public, cent ans d usages et de techniques de Fanny CARMAGNAT NOTE DE LECTURE Le téléphone public, cent ans d usages et de techniques de Fanny CARMAGNAT par André TURCOTTE «Pourquoi s intéresser au téléphone public?» En posant cette question dès le début de son livre,

Plus en détail

Une pseudo-science : 1. Pourquoi l astrologie n est pas une science reconnue?

Une pseudo-science : 1. Pourquoi l astrologie n est pas une science reconnue? Une pseudo-science : 1 Pourquoi l astrologie n est pas une science reconnue? Les revendications des astrologues sont rejetées par la communauté scientifique. Néanmoins, l astrologie est populaire. Même

Plus en détail

LA BEAUTÉ SELON...LÉANE LABRÈCHE- DOR OLIVIA LÉVY LA PRESSE Léane Labrèche- Dor craque pour le popcorn au cheddar, adore marcher et nager l été, admire les femmes élégantes comme Meryl Streep ou Diane

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

L univers vivant De la cellule à l être humain

L univers vivant De la cellule à l être humain L univers vivant De la cellule à l être humain La cellule humaine Voir : http://www.biologieenflash.net/sommaire.html Voir : http://fr.wikipedia.org/ La cellule humaine Unité de base de tous les êtres

Plus en détail

Quand la peur nous prend, qu est-ce qu elle nous prend? Vivre la crainte, l inquiétude, la panique, l affolement ou la terreur; la peur est

Quand la peur nous prend, qu est-ce qu elle nous prend? Vivre la crainte, l inquiétude, la panique, l affolement ou la terreur; la peur est Quand la peur nous prend, qu est-ce qu elle nous prend? Vivre la crainte, l inquiétude, la panique, l affolement ou la terreur; la peur est une émotion à la fois si commune et si unique que la langue française

Plus en détail

«Qu est-ce qui fait courir les gens aisés?» Aspirations, valeurs et styles de vie Etude HSBC Premier / CSA

«Qu est-ce qui fait courir les gens aisés?» Aspirations, valeurs et styles de vie Etude HSBC Premier / CSA «Qu est-ce qui fait courir les gens aisés?» Aspirations, valeurs et styles de vie Etude HSBC Premier / CSA Une enquête online auprès de 507 Françaises et Français détenant plus de 75000 euros d avoirs

Plus en détail

ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule-

ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule- ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule- J vard Chanzy; vers midi, quelques grands personnages pleins de recueillemeiit, le procureur Lanata, le président

Plus en détail

Petite histoire de la Nouvelle-France Activités de compréhension de texte / 2 e et 3 e cycles du primaire

Petite histoire de la Nouvelle-France Activités de compréhension de texte / 2 e et 3 e cycles du primaire Texte «Plus le bouc pue; plus la chèvre l aime.» Proverbe de l Ancien Régime Tous les historiens s entendent à dire que les 17 e et 18 e siècles sont parmi les pires époques en terme d hygiène corporelle.

Plus en détail

Le magazine virtuel de l association

Le magazine virtuel de l association USEPmag Le magazine virtuel de l association Pour le lancement de ce premier numéro, notre équipe de rédaction était composée de : l équipe p 1 et 3 Wilfrid, Paul L édito p 2 Environnement p 4, 5, 6, 7

Plus en détail

Suis-je toujours le même?

Suis-je toujours le même? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN Suis-je toujours le même? Introduction Avant de répondre à la question, il faut comme toujours en philosophie bien en comprendre le problème. Le " je suis " fait

Plus en détail

VIH : Parlons-en franchement!

VIH : Parlons-en franchement! VihCouv_vert(2011_02) 08/02/11 13:27 Page1 DESSINS PHILIPPE DELESTRE VIH : Parlons-en franchement! VIH : Parlons-en franchement! LE VIH C EST QUOI? Le VIH est un virus. C est le virus du Sida. VIH ÇA VEUT

Plus en détail

Principales causes de décès selon le groupe d âge. 0 24 25 44 45 64 65 84 85 et plus

Principales causes de décès selon le groupe d âge. 0 24 25 44 45 64 65 84 85 et plus Module 2 Exercice 1: Cellules souches hématopoïétiques 1. Causes de décès en Suisse (2010) La figure suivante montre les causes de décès les plus fréquentes en Suisse en 2010, telles qu elles ont été relevées

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

Projet mare. La faune des mares

Projet mare. La faune des mares Projet mare La faune des mares CET EXPOSE VOUS EST PRESENTE PAR: Aurélie F. Kelly C. Charly G. Les larves de moustiques Les larves de moustiques sont très nombreuses dans les mares car il y a peu de prédateurs

Plus en détail

Tous semblables et tous différents

Tous semblables et tous différents Chap. 1 Tous semblables et tous différents I. Caractères communs et caractères propres Caractère commun : Caractère normalement possédé par tous les êtres humains. On parle aussi d'attribut humain. Caractère

Plus en détail

Questionnaire pour les enseignant(e)s

Questionnaire pour les enseignant(e)s info@educatout123.fr www.educatout123.fr +31 614303399 L enfant qui bouge beaucoup! C est un fait, un enfant bouge beaucoup, il a besoin de se dépenser. Il arrive même parfois qu on n arrive plus à tenir

Plus en détail

Comment se protéger des frelons asiatiques?

Comment se protéger des frelons asiatiques? PREFET de l AUDE Comment se protéger des frelons asiatiques? Vous trouverez ci-dessous des conseils pour vous protéger du frelon asiatique, que vous soyez particulier, maire ou apiculteur ainsi que des

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Vivre avec le VIH. Point de départ

Vivre avec le VIH. Point de départ Vivre avec le VIH Point de départ Vous venez d apprendre que vous avez le VIH et vous cherchez des repères? Nous pouvons vous aider. Voici quelques questions auxquelles vous trouverez réponse dans ce livret

Plus en détail

Qui mange quoi? Filtrer avec des fanons

Qui mange quoi? Filtrer avec des fanons Filtrer avec des fanons Malgré leur taille gigantesque, les baleines se nourrissent de petites proies : du krill ou des petits poissons qu elles piègent à travers leurs fanons. Ces «peignes» peuvent faire

Plus en détail

La Période romantique (1800-1850)

La Période romantique (1800-1850) La Période romantique (1800-1850) D abord courant littéraire et musical, le romantisme apparaît en peinture comme mode d expression de sentiments intérieurs, ceux-là même que le rococo s appliquait tant

Plus en détail

Qu est-ce que la maladie de Huntington?

Qu est-ce que la maladie de Huntington? Qu est-ce que la maladie de Huntington? Description sommaire Qu est-ce que la maladie de Huntington? La maladie de Huntington (MH) est une maladie neurodégénérative longtemps connue sous le nom de Chorée

Plus en détail

Les investissements internationaux

Les investissements internationaux Conclusion : Doit-on réguler les IDE? Les investissements internationaux Introduction : Qu est ce qu un investissement direct à l étranger (IDE)? I) L évolution des IDE 1 Les IDE : une affaire entre riches

Plus en détail

Variante pour Anima. Pierre Borgnat & Jean-Yves Moyen BAMgames

Variante pour Anima. Pierre Borgnat & Jean-Yves Moyen BAMgames Variante pour Anima Pierre Borgnat & Jean-Yves Moyen BAMgames Août 2009 1 Introduction Ceci est une variante pour le jeu de cartes Anima (http://www.edgeent.com/v2_fr/edge_tienda_ lista.asp?etid=6430)

Plus en détail

TESTS D HYPOTHÈSE FONDÉS SUR LE χ². http://fr.wikipedia.org/wiki/eugénisme

TESTS D HYPOTHÈSE FONDÉS SUR LE χ². http://fr.wikipedia.org/wiki/eugénisme TESTS D HYPOTHÈSE FONDÉS SUR LE χ² http://fr.wikipedia.org/wiki/eugénisme Logo du Second International Congress of Eugenics 1921. «Comme un arbre, l eugénisme tire ses constituants de nombreuses sources

Plus en détail

L ouvrage que vous avez entre les mains n est pas un manuel de vente. Ce que nous vous proposons plutôt est une aventure au pays de l excellence

L ouvrage que vous avez entre les mains n est pas un manuel de vente. Ce que nous vous proposons plutôt est une aventure au pays de l excellence «Vivre c est vendre. Parce que vendre c est vivre intensément. Nous sommes tous des vendeurs, car nous passons notre temps à vendre quelque chose : à nous-mêmes d abord, à nos proches, à nos clients. Vendre

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

Dossier pédagogique Sentier pieds nus

Dossier pédagogique Sentier pieds nus Dossier pédagogique Sentier pieds nus Forêt vasion Sentier pieds nus Dossier pédagogique cycle 3 1 Cycle 3 CE2 CM1 CM2 Forêt vasion Sentier pieds nus Dossier pédagogique cycle 3 2 Partie 1 : Les cinq sens

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Se libérer de la drogue

Se libérer de la drogue Chacun doit savoir qu il peut se libérer de la drogue à tout moment. Se libérer de la drogue Je ne maîtrise plus la situation Longtemps encore après la première prise de drogue, le toxicomane croit pouvoir

Plus en détail

LIVRE D ACTIVITÉS P O U R N E P A S P R É P A R E R S D E I T S U F F S E A F F O L E R I L POUR LES JEUNES CRIS DE LA NATION DES MOSKÉGONS

LIVRE D ACTIVITÉS P O U R N E P A S P R É P A R E R S D E I T S U F F S E A F F O L E R I L POUR LES JEUNES CRIS DE LA NATION DES MOSKÉGONS LIVRE D ACTIVITÉS POUR LES JEUNES CRIS DE LA NATION DES MOSKÉGONS P R É P A R E R. P O U R N E P A S S E S D E I T S U F F A F F O L E R I L, Pour obtenir de plus amples renseignements sur la façon de

Plus en détail

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE Le tout petit œuf. La toute petite chenille Le tout petit œuf vu à la loupe Il était une fois un tout petit œuf, pondu là. Un tout petit œuf, petit comme un grain de poussière.

Plus en détail

Réussir sa vie ce n est pas toujours réussir dans la vie.

Réussir sa vie ce n est pas toujours réussir dans la vie. Réussir sa vie 1. Réussir sa vie ce n est pas toujours réussir dans la vie. 2. Pour certaines personnes avoir une fonction importante, un poste à responsabilités, c est le signe de la réussite. 3. Pour

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

Séquence 6. Mais ces espèces pour autant ne sont pas identiques et parfois d ailleurs ne se ressemblent pas vraiment.

Séquence 6. Mais ces espèces pour autant ne sont pas identiques et parfois d ailleurs ne se ressemblent pas vraiment. Sommaire Séquence 6 Nous avons vu dans les séances précédentes qu au cours des temps géologiques des espèces différentes se sont succédé, leur apparition et leur disparition étant le résultat de modifications

Plus en détail

Et en 2 e et 3 e, on pourrait mettre d autres questions éternellement débattues comme celle de la conscience ou du rapport nature/culture

Et en 2 e et 3 e, on pourrait mettre d autres questions éternellement débattues comme celle de la conscience ou du rapport nature/culture La question qui va nous intéresser aujourd hui figure parmi ce qu on pourrait appeler les débats vieux comme le monde. Je dirais même qu elle figure dans les premières places, si ce n est pas la première!

Plus en détail

Debout sur le Pavé Mosaïque

Debout sur le Pavé Mosaïque 1 Debout sur le Pavé Mosaïque A la Gloire du Grand Architecte De L Univers, Au nom de la Franc-maçonnerie Universelle et sous les hospices de la Grande Loge de France, Francs-maçons sous le Rite Ecossais

Plus en détail

L Illusion comique. De Corneille. L œuvre à l examen oral. Par Alain Migé. Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille

L Illusion comique. De Corneille. L œuvre à l examen oral. Par Alain Migé. Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille L Illusion comique De Corneille L œuvre à l examen oral Par Alain Migé Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille PREMIÈRE QUESTION : L ÊTRE ET LE PARAÎTRE Le titre même de L illusion

Plus en détail

- Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants - Lecture de textes documentaires

- Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants - Lecture de textes documentaires Titre de l atelier : Les vers de terre Domaines d activité Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants Lecture de textes documentaires Motsclés Vers de terre Vie du sol Compétences

Plus en détail

Dents et Hygiène dentaire

Dents et Hygiène dentaire Dents et Hygiène dentaire Compétences : - Connaître les fondements d une hygiène dentaire. - Savoir qu il y a succession de deux dentitions. - Avoir compris et retenu quelques caractéristiques du fonctionnement

Plus en détail

Une fois défini le concept, le produit, le besoin et le budget, n oubliez pas l un des paramètres trop souvent négligé dans le choix d un objet

Une fois défini le concept, le produit, le besoin et le budget, n oubliez pas l un des paramètres trop souvent négligé dans le choix d un objet Tri Indri Hardini Une fois défini le concept, le produit, le besoin et le budget, n oubliez pas l un des paramètres trop souvent négligé dans le choix d un objet publicitaire : sa couleur! Quelle couleur

Plus en détail

Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage»

Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage» Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage» Public cible Toute personne impliquée dans un projet de mise en œuvre, que ce soit en tant que conseiller professionnel et

Plus en détail

PROTECTION TOTALE CONTRE LES INSECTES

PROTECTION TOTALE CONTRE LES INSECTES PROTECTION TOTALE CONTRE LES INSECTES SOMMEIL SANS INSECTES, SOMMEIL PROFOND Personne n aime l idée de partager son lit avec des invités indésirables, encore moins avec un parasite hautement prolifique

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite Cahier d enquête Suspect N 5 Reproduction interdite 1ère étape : dé découvrez votre suspect Le Gypaè Gypaète barbu À l aide du plan, trouvez le Gypaète barbu dans les expositions. Le Gypaète barbu est

Plus en détail

Le monde du vivant : les dents

Le monde du vivant : les dents SEANCE 6 Evaluation SEANCE 5 L hygiène dentaire Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com SEANCE 4 Le différent rôle des dents SEANCE 3 Nos dents sontelles identiques? EANCE 2 Combien avonsnous

Plus en détail

Toronto (Ontario) Le vendredi 26 octobre 2007 L ÉNONCÉ FAIT FOI. Pour de plus amples renseignements, s adresser à :

Toronto (Ontario) Le vendredi 26 octobre 2007 L ÉNONCÉ FAIT FOI. Pour de plus amples renseignements, s adresser à : Allocution présentée par la surintendante Julie Dickson Bureau du surintendant des institutions financières Canada (BSIF) dans le cadre du Colloque des affaires réglementaires du Bureau d assurance du

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : Es-tu plutôt roman, BD, conte ou poésie? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici

Plus en détail

La question suivante était bien sur comment créer un groupe d étude avec des compagnons distants de plusieurs milliers de km? La réponse fût: Skype.

La question suivante était bien sur comment créer un groupe d étude avec des compagnons distants de plusieurs milliers de km? La réponse fût: Skype. Je voudrais partager avec vous l expérience de notre groupe d étude avec la technologie Skype. Pour autant que je sache c est le premier groupe d étude à utiliser Skype hebdomadairement et d une manière

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail