Rafraichissement solaire en climat tropical : Installation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rafraichissement solaire en climat tropical : Installation"

Transcription

1 Franck LUCAS 1- LPBS Conférence DERBI 2008 Rafrachssement solare en clmat tropcal : Installaton Franck LUCAS Laboratore de Physque du Bâtment et des Systèmes

2 SOMMAIRE Introducton généraleg Installaton expérmentale RAFSOL Aspect modélsaton Concluson et perspectves

3 INTRODUCTION : contexte énergétque Ratos énergétques des bâtments (kwh/an/m²su) Ile de La Réunon Clmatsaton Autres usages Bâtment unverstare actuel Moyenne Bâtment standard Bâtment Optmsé 2005 PERENE Projet Bâtment à E>0 Objectf 2020 Solutons? Bâtment à blan énergétque postf: Installaton de rafrachssement solare : Projet «Bâtment Ecole d ngd ngéneursneurs» Projet RAFSOL

4 INTRODUCTION : bâtment «nrj>0» Besons : Rato après étude : 50 kwh/an/m² Prévson consommaton : 85 MWh/an Producton ENR : PV : 700 m², m, sot 90 kwc Prévson producton : 126 MWh/an Blan postf de 41 MWh/an Economes sur 20 ans : 3,4 GWh, 340 k, k, 2300 t CO 2 Est-ce du rafrachssement solare?

5 Introducton : rafrachssement solare Méthodologe de l él étude

6 RAFSOL : Objectfs & partenares Pédagoge Démonstraton Recherche Récolte de données expérmentales Valdaton des modèles, d outls d de smulaton Améloraton et adaptaton de la technologe: Valorsaton, dffuson Fnancements : Ademe, Régon R Réunon, R fonds propres, + (?) + Partenarat ndustre / recherche : Tecsol, Shucco, Tunzn, Energe Concept, SORIC, BESM

7 RAFSOL :Prncpe Applcaton à un bâtment d ensegnement : Département Géne Cvl IUT de Sant Perre La Réunon Un tratement préalable de l enveloppe : o Protecton solare des paro et baes o Isolaton renforcée o Réducton charge nterne d éclarage Un fonctonnement «au fl du solel» : o Pas d appont chaud o Pas d appont frod o Producton de frod lorsqu l y a du solel Une concepton globale du confort: o Dérve de température possble o Ventlaton traversante hors pérode de clmatsaton o Brasseurs d ar

8 RAFSOL : descrpton de l nstallaton l 1. Machne frgorfque à absorpton 30kW 2. Champ de capteurs solares 90m² double vtrages 3. Ventlo-convecteurs dans les 4 salles d ensegnement (170m²) 4. Tour de refrodssement 70kW 5. Ballon d eau chaude (1,5m 3 à 80 C) et eau frode (1m 3 à 11 C) 6. Suv et contrôle des données de l nstallaton

9 RAFSOL : Etat des leux Mse en servce : 5 mars 2008 Edton du journal des «ncdents», Ex : dmensonnement fltre à tams, V3V crcut refrodssement HS, futes crcuts hydraulques, Pb de dosage de la soluton, absence de vanne de déconcentraton En cours : Valdaton de la chane d acquston de mesures Evaluaton de la précson des mesures A venr : Levée des réserves Arrêt nstallaton!!

10 RAFSOL : résultats r expérmentaux Evoluton sur 1 jour des températures de producton et du bâtment

11 RAFSOL : résultats r expérmentaux Evoluton sur 1 jour pussances (kw) COP

12 Modélsaton: machne à absorpton Modélsaton de la machne Schucco 30kW sur la base du modèle de J. Castang- Lasvgnote. Premer prncpe de la thermodynamque et prncpe de conservaton de la masse et des espèces pour établr : o le blan énergétque du système : o le blan de masse de la soluton : o le blan de masse de l eau pure : Q & des m& cond m& x des des m& x pompe abs du dt = dm dt dm Q& = H dt 2 O du dt du dt dm dt dm dt Q& Q& ech dés éch sol sol H = α 2 ext + & m m& h = m& x = Q& = Q& O = m& s ech = m& ext = α nt snt des + Q& pompe pompe des + m& m& x pompe 5 des h m& m& ( T ( t) T ( t) ) source ech ( T ( t) T ( t) ) ech sol 5 des m& cond x 6 des h m& 6 cond m& cond h 7

13 Modélsaton: la machne à absorpton Premers résultats : Condtons ntales fxées : : T nt = 30 C, P nt = 17 mbar, X nt = 45 %.) Températures ( C) Presson (Pa) Temps (s) Temps (s) Pussance (W)

14 Modélsaton : l nstallaton l complète Envronnement de smulaton : SPARK ETAPE 1 : modélsaton smplfée des composants de l nstallaton (en cours) Modèles types «courbes de performance» o Modèle smplfé de capteur ; Blan d énerge et rendement lnéarsé du capteur : Sot : dt dt 2,275 S capteur T + T = 0, , 275 m c p E ext E S m c capteur p Températures ( C) 125 Ensolellement (W/m²) T sorte capteur ( C) Text ( C) E ( W/m²) temps (mn) 0

15 Modélsaton : l nstallaton l complète Envronnement de smulaton : SPARK ETAPE 1 : modélsaton smplfée des composants de l nstallaton (en cours) Modèles types «courbes de performance» : o Modèle smplfé de machne à absorpton: T générateur < 65 C (machne à l arrêt) 65 C < T générateur < 90 C : T générateur > 90 C: COP COP thermque Q& COP thermque = 0 générateur thermque = générateur Q& évaporateur = 0,75 = 0,01 T 0,15

16 Modélsaton : l nstallaton l complète ETAPE 2 : couplage des modèles smplfés ETAPE 3 : Modélsaton «affnée» par améloraton des modèles de composants : Mgraton du modèle de machne sous SPARK Couplage avec la boucle solare Couplage avec la boucle de refrodssement Couplage avec le bâtment

17 CONCLUSION & PERSPECTIVES Un projet à objectfs multples: mas recherche avant tout Une «réusste» de partenares Des possbltés s d amd améloraton mportantes Valdaton de l nstallatonl Producton des outls Lancement de la phase 2 «Améloratons» : Recherche de solutons «exotques»

Modélisation et simulation dynamique d une machine frigorifique à absorption : Application solaire.

Modélisation et simulation dynamique d une machine frigorifique à absorption : Application solaire. Modélsaton et smulaton dynamque d une machne frgorfque à absorpton : Applcaton solare. Jean CASTAING-LASVIGNOTTES *, Floran BROCARD, Stéphane GIBOUT * Laboratore de Thermque, Energétque et Procédés Unversté

Plus en détail

MODELISATION D UN SYSTEME DE CHAUFFAGE PASSIVE PAR LA TECHNIQUE D UN MUR TROMBE

MODELISATION D UN SYSTEME DE CHAUFFAGE PASSIVE PAR LA TECHNIQUE D UN MUR TROMBE Sémnare Internatonal sur le Géne Clmatque et l Energétque, SIGCLE 2010 Khelfa HAMI Belkacem DRAOUI Omar HAMI Département de Technologe, Faculté des Scences et Technologe, Unversté de Béchar, BP 417, 08000

Plus en détail

Table des matières. Outils symboliques pour l'écriture de modèles et l étude de sensibilité des multicorps

Table des matières. Outils symboliques pour l'écriture de modèles et l étude de sensibilité des multicorps 3 Lste des fgures 11 Lste des tableaux 13 Introducton générale 15 Parte 1 Ecrture automatque des équatons du mouvement grâce aux Tenseurs d'inerte Globaux (TIG). Cas des lasons complexes et des pseudo-paramètres.

Plus en détail

Le bâtiment est un tonneau percé. Bilan thermique. Bilan thermique d'un bâtiment. Bilan thermique. Délimitation temporelle. Délimitation du système

Le bâtiment est un tonneau percé. Bilan thermique. Bilan thermique d'un bâtiment. Bilan thermique. Délimitation temporelle. Délimitation du système Le bâtment est un tonneau percé Blan thermque EN 832, EN 13790, SIA 380/1 LESOSAI 5 Nveau de prestatons Blan thermque d'un bâtment Blan thermque Apports d'énerge Déperdtons Transmsson thermque Gans Gans

Plus en détail

Analyse de sensibilité et d incertitude du comportement thermique d'un logement

Analyse de sensibilité et d incertitude du comportement thermique d'un logement Analyse de sensblté et d ncerttude du comportement thermque d'un logement Clara SPITZ 1&2*, Laurent MORA 3, Arnaud JAY 2, Etenne WURTZ 1 1 LOCIE, UMR CNRS, INES-RDI, Unversté de Savoe, 73377 Le Bourget

Plus en détail

Optimisation du conditionnement d'air des locaux de télécommunication par utilisation de produits à changement de phase

Optimisation du conditionnement d'air des locaux de télécommunication par utilisation de produits à changement de phase Optmsaton du condtonnement d'ar des locaux de télécommuncaton par utlsaton de produts à changement de phase Davd NÖRTERSHÄUSER, Stéphane LE MASSON France Telecom R&D, 2 Avenue Perre Marzn, 2 LANNION Résumé

Plus en détail

Pourquoi un stockage d'énergie thermique STL?

Pourquoi un stockage d'énergie thermique STL? Pourquo un stockage d'énerge thermque STL? Pour les nstallatons de producton de frod centralsées sur boucle d eau Une technologe clé pour la maîtrse de la demande en énerge Sans stockage Avec stockage

Plus en détail

SESSION EP 1 B (pratique)

SESSION EP 1 B (pratique) EQUPEMENT TECHNQUEENERGE SESSON 2000 BEPKAP FROD ET CLMATSATON EP 1 B (pratque) REALSATON CABLAGE ET TECHNOLOGE ELECTRQUE CONTENU DU DOSSER Traval demandé 216 Présentaton et fonctonnement 316 Schéma électrque

Plus en détail

1 Réponse d un circuit RC série à un échelon de tension

1 Réponse d un circuit RC série à un échelon de tension Lycée Naval, Sup. Sgnaux Physques.. Crcut lnéare du premer ordre Crcut lnéare du premer ordre 1 éponse d un crcut C sére à un échelon de tenson On s ntéresse à la réponse d une assocaton sére {conducteur

Plus en détail

Répartition Optimale de Différentes Ressources d Energies Renouvelables

Répartition Optimale de Différentes Ressources d Energies Renouvelables 16 èmes Journées Internatonales de Thermque (JITH 2013) Marrakech (Maroc), du 13 au 15 Novembre, 2013 Répartton Optmale de Dfférentes Ressources d nerges Renouvelables Souad BLHOUR (1), Abdelouahab ZAATRI

Plus en détail

Etude d'un chauffage solaire utilisant des radiateurs à basse température

Etude d'un chauffage solaire utilisant des radiateurs à basse température 6 èmes Journées Internatonales de hermque (JIH 3) Marrakech (Maroc), du 3 au 5 Novembre, 3 Etude d'un chauffage solare utlsant des radateurs à basse température I.ZEGHIB, A.CHAKER Laboratore Physque Energétque,Unversté

Plus en détail

Analyses de sensibilité et Recalage de modèles thermiques spatiaux à l aide d algorithmes génétiques.

Analyses de sensibilité et Recalage de modèles thermiques spatiaux à l aide d algorithmes génétiques. Analyses de sensblté et Recalage de modèles thermques spataux à l ade d algorthmes génétques. Approches stochastques et Industre 2&3/02/2006 F.JOUFFROY/A.CAPITAINE Plan de la présentaton Contexte Modélsaton

Plus en détail

Système Zone Control DOSSIER DE PRESCRIPTION

Système Zone Control DOSSIER DE PRESCRIPTION Système DOSSIER DE PRESCRIPTION CV CV CV CV CV CV CV CV C EA0 C EA C E0 E C SA0 C EA0 C EA C E0 E C SA0 C EA0 C EA C E0 E C SA0 C EA0 C EA C E0 E C SA0 : un système de régulaton pèce par pèce Une soluton

Plus en détail

PROGRAMME DE CHIMIE DE DEUXIEME ANNEE DE LA VOIE MATHEMATIQUES PHYSIQUE

PROGRAMME DE CHIMIE DE DEUXIEME ANNEE DE LA VOIE MATHEMATIQUES PHYSIQUE PROGRAMME DE CHIMIE DE DEUXIEME ANNEE DE LA VOIE MATHEMATIQUES PHYSIQUE I. THERMODYNAMIQUE DES SYSTEMES CHIMIQUES. Le programme est développé en relaton avec le programme de thermodynamque physque sur

Plus en détail

Refroidissement d un liquide et horloge de température

Refroidissement d un liquide et horloge de température ACTUALITÉS PÉDAGOGIQUES 151 Refrodssement d un lqude et horloge de température LYCÉE Lycée Baudelare - 74960 Cran-Gevrer (Grenoble) PARTICIPANTS Professeurs Glles GALLIN-MARTEL, professeur de physque ;

Plus en détail

Approche Prorammatque en 8 tapes A h Prorammatque: P t Approche Plan Do Check Act Act selon la vson stratque Ar / Rar Rvaluer les objectfs u proramme.

Approche Prorammatque en 8 tapes A h Prorammatque: P t Approche Plan Do Check Act Act selon la vson stratque Ar / Rar Rvaluer les objectfs u proramme. Pourquo otpmser? L nere consomme par les servces eaux et assanssement reprsente souvent le premer poste consommaton lectrque s collectvts locales. Optmsaton Énertque É ans l A l Assanssement Mthooloe:

Plus en détail

Timberhawk Débusqueur à câble. Powered by John Deere

Timberhawk Débusqueur à câble. Powered by John Deere Tmberhawk Débusqueur à câble Powered by John Deere Pas beson de rénventer la roue L dée qu sous-tend le nouveau Tmberhawk de HAAS est l améloraton nnovante et l évoluton du skdder Tmberjack 240, qu a été

Plus en détail

Le choix du niveau d occultation

Le choix du niveau d occultation AVANTAGES UNIQUES Obscurcssant ou opaque Protecton thermque effcace Haute résstance mécanque Léger, durable, 100% recyclable Nouvelles versons blanc bface (B920 - B990) APPLICATIONS Stores de façades (B92,

Plus en détail

ADREAM, volet énergétique

ADREAM, volet énergétique ADREAM, volet énergétique Un bâtiment à énergie positive au service d un projet de recherche Professeur Bruno ESTIBALS LAAS- CNRS Christophe CELLINI BET FERRER ADREAM, volet «Energie» Un bâtiment au service

Plus en détail

Diagnostic des moteurs Diesel marins

Diagnostic des moteurs Diesel marins Laboratore des Scences de l Informaton et des Systèmes Dagnostc des moteurs Desel marns 4 ème Workshop du Groupement d ntérêt Scentfque «Survellance, Sûreté, Sécurté des Grands Systèmes» GIS-3SGS 11 Valencennes,

Plus en détail

Texte Urnes et particules

Texte Urnes et particules Unverstés Rennes I Épreuve de modélsaton - Agrégaton Externe de Mathématques 2009. Page n 1. Texte Urnes et partcules À la fn du 19 ème sècle et au début du suvant, la tempête fat rage autour de la théore

Plus en détail

Nicolas GAYTON Maître de Conférences

Nicolas GAYTON Maître de Conférences Fablté des Matéraux et des Structures 2010 6èmes Journées Natonales de Fablté 24-25-26 Mars 2010 Toulouse Applcaton des méthodes fablstes au tolérancement statstque des Ncolas GAYTON Maître de Conférences

Plus en détail

Cristallisation des thermoplastiques lors de la mise en forme : modélisation des effets de la thermique et de l écoulement

Cristallisation des thermoplastiques lors de la mise en forme : modélisation des effets de la thermique et de l écoulement SFT - Journée Thématque Compostes - 25 Septembre 29 Crstallsaton des thermoplastques lors de la mse en orme : modélsaton des eets de la thermque et de l écoulement Mattheu ZINET, M hamed BOUTAOUS, Patrce

Plus en détail

C 15/03/2017. Cahier Technique E. Tests de conformité 1/7

C 15/03/2017. Cahier Technique E. Tests de conformité 1/7 Indce de Révson Date de mse en applcaton C 15/03/017 Caher Technque E 1/7 Table des matères TABLE DES MATIERES... 1 1 PRICIPE... CRITERES DE COFORMITE DE LA VALEUR THERMIQUE DECLAREE....1 TEST DE COFORMITE

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement

Informations de l'unité d'enseignement Année Académque 2016-2017 (Verson défntve du : 13 Septembre 2016 ) Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton Cursus de Inttulé ECAM Insttut Supéreur Industrel Bacheler en Scences ndustrelles Mécanque

Plus en détail

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe Méthodologe CDC Clmat Recherche puble chaque mos, en collaboraton avec Clmpact Metnext, Tendances Carbone, le bulletn mensuel d nformaton sur le marché européen du carbone (EU ETS). L obectf de cette publcaton

Plus en détail

Énergie électrique et climatique

Énergie électrique et climatique Énerge électrque et clmatque L énerge électrque, et toutes les technologes qu en découlent, sont en plene expanson. Les jeunes dplômés y trouvent faclement leur place. Clmatcen(enne) DIGITAL VISION Spécalste

Plus en détail

M3 ÉNERGIE(S) D UN POINT

M3 ÉNERGIE(S) D UN POINT M3 ÉNERGIE(S) D UN POINT MATÉRIEL OBJECTIFS Les prncpes fondamentaux de la dynamque ou los de Newton ( Cf. Cours M2) permettent d établr les équatons dfférentelles du mouvement, leur résoluton fournt l

Plus en détail

Chapitre 10 Les systèmes de particules

Chapitre 10 Les systèmes de particules 0.0 Introducton. Chaptre 0 Les systèmes de partcules Dans l expérence sur les collsons vous avez constaté que le centre de masse du système se déplace en lgne drote à vtesse constante. Pourquo? Parce que

Plus en détail

TP C3 : SPECTROPHOTOMETRIE

TP C3 : SPECTROPHOTOMETRIE TP C3 : SPECTROPHOTOMETRIE Capactés exgbles : Etalonner et utlser un spectrophotomètre en s adant d une notce. Mettre en œuvre une démarche expérmentale pour détermner la valeur d une constante d équlbre

Plus en détail

Application du premier principe à la réaction chimique

Application du premier principe à la réaction chimique Applcaton du premer prncpe à la réacton chmque Le premer prncpe de la thermodynamque étude les transferts d énerge (transfert de chaleur d un corps à un autre), les transformatons d un type d énerge en

Plus en détail

Enseignement secondaire. PHYSI Physique Programme

Enseignement secondaire. PHYSI Physique Programme Ensegnement secondare Dvson supéreure PHYSI Physque Programme 3CB_3CC_3CF_3MB_3MC_3MF Langue véhculare : franças Nombre mnmal de devors par trmestre : 1 PHYSI_3CB_3CC_3CF_3MB_3MC_3MF_PROG_10-11 Page 1

Plus en détail

COMMANDE D ASCENSEUR

COMMANDE D ASCENSEUR CPGE / Scences Industrelles pour l Ingéneur TD6_3 COMMANDE D ASCENSEUR 1- Descrpton succncte du fonctonnement de l nstallaton étudée : L ascenseur dessert les 6 nveaux ( de à ) d un mmeuble d habtaton.

Plus en détail

Enseignement secondaire. PHYSI Physique Programme

Enseignement secondaire. PHYSI Physique Programme Ensegnement secondare Dvson supéreure PHYSI Physque Programme 3CB_3CC_3CF_3MB_3MC_3MF Langue véhculare : franças Nombre mnmal de devors par trmestre : 1 PHYSI_3CB_3CC_3CF_3MB_3MC_3MF_PROG_2016_2017.docx

Plus en détail

Estimateurs MCD de localisation et de dispersion: définition et calcul. Fauconnier Cécile Université de Liège

Estimateurs MCD de localisation et de dispersion: définition et calcul. Fauconnier Cécile Université de Liège Estmateurs MCD de localsaton et de dsperson: défnton et calcul Fauconner Cécle Unversté de Lège Plan de l eposé 2 Introducton: Pourquo les estmateurs robustes? Estmateur MCD : défnton Algorthmes appromatfs

Plus en détail

ALGORITHME D INTERPRETATION DES DATES D ENTRÉE DANS UN ECHANGEUR DE CHALEUR À PLAQUES

ALGORITHME D INTERPRETATION DES DATES D ENTRÉE DANS UN ECHANGEUR DE CHALEUR À PLAQUES 77 COFRET 0, BUCAREST, 5-7 Avrl 00 Energe Envronnement Econome et Thermodynamque Colloque Franco - Rouman ALGORITHME D INTERPRETATION DES DATES D ENTRÉE DANS UN ECHANGEUR DE CHALEUR À PLAUES PLESA ANGELA,

Plus en détail

Cours 2. Méthode des différences finies Approche stationnaire

Cours 2. Méthode des différences finies Approche stationnaire Cours Méthode des dfférences fnes Approche statonnare Technque de dscrétsaton en D Constructon du système Prse en compte des condtons aux lmtes Noton de convergence Extenson au D Verson 09/006 (E.L.) NF04

Plus en détail

Modélisation énergétique du système Parabole/Stirling EURODISH de production d électricité

Modélisation énergétique du système Parabole/Stirling EURODISH de production d électricité Congrès Franças de Thermque, SFT 2007, Île des Embez, 29 ma - 1 jun 2007 Modélsaton énergétque du système Parabole/Strlng EURODISH de producton d électrcté Franços NEPVEU 1*, Alan FERRIERE 1, Françose

Plus en détail

Méthode des résidus pondérés

Méthode des résidus pondérés Produt propre d un opérateur Méthode des résdus pondérés Ecrture d un opérateur u avec Ω les coordonnées spatales x, y, z p dans Ω Pour un opérateur lnéare u u u u avec α, β des nombres quelconques Pour

Plus en détail

Equilibres chimiques et loi d action des masses

Equilibres chimiques et loi d action des masses Cnétque et thermodynamque chmques CHI305 Chaptre 8 Equlbres chmques et lo d acton des masses CHI305 Chaptre 9 : Equlbres chmques et lo d acton des masses I. Equlbres chmques II. Affnté chmque, monôme des

Plus en détail

INDICE de RÉFRACTION et DEPENDANCE THERMIQUE: CTON, FORMALISME VECTORIEL et MÉTHODOLOGIE d ÉTUDE

INDICE de RÉFRACTION et DEPENDANCE THERMIQUE: CTON, FORMALISME VECTORIEL et MÉTHODOLOGIE d ÉTUDE INDICE de RÉFRACTION et DEPENDANCE THERMIQUE: CTON, FORMALISME VECTORIEL et MÉTHODOLOGIE d ÉTUDE Jacques MANGIN, Grégory GADRET Insttut Carnot de Bourgogne, UMR 509 CNRS-Unversté de Bourgogne, 9 Av. A.

Plus en détail

Optimisation du Rendement d une Cellule Solaire N + P au Silicium Monocristallin

Optimisation du Rendement d une Cellule Solaire N + P au Silicium Monocristallin Rev. Energ. Ren. : Physque Energétque (1998) 95-100 Optmsaton du Rendement d une Cellule Solare N + P au Slcum Monocrstalln A. Zerga, F. Benyarou et B. Benyoucef Insttut de Physque - Laboratore de Physque

Plus en détail

Calcul linéaire de toutes les périodes locales d un mot. Thierry Lecroq

Calcul linéaire de toutes les périodes locales d un mot. Thierry Lecroq Calcul lnéare de toutes les pérodes locales d un mot Therry Lecroq ABISS Unversté de Rouen - France Therry.Lecroq@unv-rouen.fr http://www-gm.unv-mlv.fr/~lecroq traval commun avec Jean-Perre Duval (Rouen),

Plus en détail

Développement d'une méthodologie pour tenir compte de l'impact environnemental d'un procédé lors de sa conception. Application aux bilans CO 2

Développement d'une méthodologie pour tenir compte de l'impact environnemental d'un procédé lors de sa conception. Application aux bilans CO 2 CO 2 maîtrsé Carburants dversfés Véhcules économes Raffnage propre Réserves prolongées Développement d'une méthodologe pour tenr compte de l'mpact envronnemental d'un procédé lors de sa concepton. Applcaton

Plus en détail

Détection et suivi de visages par Support Vector Machine robustes aux changements d échelle

Détection et suivi de visages par Support Vector Machine robustes aux changements d échelle Détecton et suv de vsages par Support Vector Machne robustes au changements d échelle Lonel CARMINATI Drectrce de Thèse : Jenny Benos-Pneau Projet Analyse et Indeaton Vdéo lcarmna@labr.fr http://www.labr.fr/recherche/imageson/aiv/

Plus en détail

Circuits linéaires du premier ordre

Circuits linéaires du premier ordre Électrcté - haptre 2 rcuts lnéares du premer ordre Introducton... 2 I Étude d un dpôle sére...3 1 omportements lmtes d un condensateur...3 2 harge d un condensateur : réponse d un dpôle à un échelon de

Plus en détail

CALIDOM GQSM 50 CALIDOM GQVM 50 PA

CALIDOM GQSM 50 CALIDOM GQVM 50 PA CALIDOM GQSM 0 CALIDOM GQVM 0 PA EN 00- Postes de relevage sorte d habtaton pour eaux chargées S Sorte d abtaton SMS Sorte de Mcro-Staton GARANTIE SFO Sorte de Fosse EP Eaux Pluvales ANS GARANTIE SFI Sorte

Plus en détail

Développement d'une Méthode MPPT pour un Système Photovoltaïque

Développement d'une Méthode MPPT pour un Système Photovoltaïque Développement d'une Méthode MPPT pour un Système Photovoltaïque Abdelazz Talha, Sada Boukhalfa, aboratore d nstrumentaton, Faculté d Electronque et d nformatque, Unversté des Scences et de la Technologe

Plus en détail

Offre de stage ingénieur

Offre de stage ingénieur 1 Offre de stage ngéneur CAHIER DES CHARGES ETUDE ET REALISATION D'UNE SOLUTION CRM DANS LE CADRE D UN STAGE INGENIEUR DE FIN D ETUDES Date et leu du stage : à partr de Janver 2016 à La Rochelle Durée

Plus en détail

Capteur de pression et de température PTM C4 / R / MD

Capteur de pression et de température PTM C4 / R / MD Capteur de presson et de température PTM C / R / MD Plage de mesure de presson 0 10 bar Plage de mesure de température -10 100 C Almentaton en tenson 18 30 V CC Caractérstques Capteur de presson et de

Plus en détail

Méthodologie Version 3, septembre 2007

Méthodologie Version 3, septembre 2007 Méthodologe Verson 3, septembre 2007 Le bulletn Tendances Carbone présente chaque mos sx groupes d ndcateurs : - Synthèse du mos 2 Météo 3 - Actvté économque Energe 5 - Envronnement nsttutonnel 6 - Tableau

Plus en détail

( ), dans les conditions standards, va

( ), dans les conditions standards, va THERMOCHIMIE R. Duperray Lycée F.BUISSON PTSI U T I L I S A T I O N D E S T A B L E S D E S G R A N D E U R S T H E R M O D Y N A M I Q U E S S T A N D A R D Dans le chaptre précédent, nous avons vu l

Plus en détail

SOL HUMIDE CONFORT ACOUSTIQUE. tarkosolutions PRESERVATION DU SUPPORT PROTECTION DU SOL

SOL HUMIDE CONFORT ACOUSTIQUE. tarkosolutions PRESERVATION DU SUPPORT PROTECTION DU SOL tarkosolutons SOUSCOUCHES & SURCOUCHES Comment Type de revêtement Tarkosolutons Solutonner un problème de remontée d humdté? Vnyles Hétérogènes (Rouleaux) Vnyles Homogènes (Rouleaux) Tarkolay Amélorer

Plus en détail

Détermination du champ de coefficients d'échange convectif sur une plaque mince par thermographie infrarouge

Détermination du champ de coefficients d'échange convectif sur une plaque mince par thermographie infrarouge Journée e d éd étude SF 6/03/007 Problèmes Inverses de Champs : Apports et lmtatons de la hermographe he Infrarouge Détermnaton du champ de coeffcents d'échange convectf sur une plaque mnce par thermographe

Plus en détail

I. Comment caractériser un phénomène périodique? I.1. Phénomène périodique

I. Comment caractériser un phénomène périodique? I.1. Phénomène périodique Chaptre 2 : Les ondes au servce du dagnostc médcal (Physque SANTÉ) Objectfs : Connaître et utlser les défntons de pérode et de fréquence d un sgnal pérodque ; Extrare et exploter des nformatons concernant

Plus en détail

THESE MODELISATION D UNE MACHINE FRIGORIFIQUE A ABSORPTION : APPLICATION DES EQUILIBRES DE PHASES

THESE MODELISATION D UNE MACHINE FRIGORIFIQUE A ABSORPTION : APPLICATION DES EQUILIBRES DE PHASES REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE MENTOURI DE CONSTANTINE FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT

Plus en détail

Modélisation du Comportement Thermique d une Maison Bois à l Aide de Micromodèles Chaleur-Masse Distribués

Modélisation du Comportement Thermique d une Maison Bois à l Aide de Micromodèles Chaleur-Masse Distribués Modélsaton du Comportement Thermque d une Mason Bos à l Ade de Mcromodèles Chaleur-Masse Dstrbués Roman Rémond, Patrck Perré AgroParsTech, UMR1093 (LERMAB), Engref, 14, Rue Grardet, 54000 Nancy. remond@nancy-engref.nra.fr

Plus en détail

Régulation PID par les méthodes empiriques

Régulation PID par les méthodes empiriques Régulaton PID par les méthodes emprques. Introducton à la synthèse des régulateurs PID et objectf du TP Les systèmes asservs peuvent présenter quelques contre performances : une précson permanente nsuffsante,

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE CHIMIQUE

THERMODYNAMIQUE CHIMIQUE Unversté Chouab Doukkal Faculté des Scences El Jadda FILIÈRE: SMC4 THERMODYNAMIQUE CHIMIQUE Chaptre 5: Thermodynamque des mélanges gaz Pr. Jlal EL HAJRI Année Unverstare 2015-2016 jelhajr@yahoo.fr 1. Approxmatons:

Plus en détail

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER 24 Adjont de drecton F/H Votre formaton BTS Hôtellere-restauraton BTS Management des untés commercales BTS Assstant de geston PME-PMI Lcence Management d untés de restauraton Vos mssons Vous anmez, formez

Plus en détail

Chapitre II : Introduction Thermodynamique des machines de compression (compresseurs) et de détente (turbines).

Chapitre II : Introduction Thermodynamique des machines de compression (compresseurs) et de détente (turbines). Chaptre II Introducton thermodynamque des machnes de compresson et de détente Chaptre II : Introducton hermodynamque des machnes de compresson (compresseurs) et de détente (turbnes) II : Introducton On

Plus en détail

CALIDOM GQSM 50 - GQVM 50-PA

CALIDOM GQSM 50 - GQVM 50-PA www.motralec.com / servce-commercal@motralec.com / 0...65. CALIDOM GQSM 50 - GQVM 50-PA Postes de relevage sorte d habtaton pour eaux chargées (E.U. / E.V. / E.P.) www.motralec.com / servce-commercal@motralec.com

Plus en détail

IND 05 Conversion de puissance électrique-mécanique

IND 05 Conversion de puissance électrique-mécanique PCSI 2016 2017 Nous avons vu en cours de Thermodynamque (T 5 et T 6 ) le prncpe utlsé dans les centrales électrques pour récupérer l énerge thermques sous forme d énerge mécanque (traval). Nous avons vu

Plus en détail

Développement d une méthode rapide pour la conception des maisons individuelles à basse consommation énergétique au Maroc

Développement d une méthode rapide pour la conception des maisons individuelles à basse consommation énergétique au Maroc Développement d une méthode rapde pour la concepton des masons ndvduelles à basse consommaton énergétque au Maroc Zad Roman* 1,2, Abdeslam Draou 1, Francs Allard 2 1 Equpe de recherche en Transferts Thermques

Plus en détail

Etude des transferts conductifs en régime variable de parois contenant des matériaux à changement de phase (MCP).

Etude des transferts conductifs en régime variable de parois contenant des matériaux à changement de phase (MCP). Congrès Franças de Thermque, SFT 26, Île de Ré, 16-19 ma 26 Etude des transferts conductfs en régme varable de paros contenant des matéraux à changement de phase (MCP). Joseph VIRGONE 1*, Raymond REISDORF

Plus en détail

Identifie les données des situations (problèmes ou besoins) rencontrés en vue de leur traitement.

Identifie les données des situations (problèmes ou besoins) rencontrés en vue de leur traitement. Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton Cursus de ECAM Bacheler en Scences ndustrelles Pont vers le supéreur: Scences B1010 Cycle 1 Bloc 1 Quadrmestre 1 Pondératon 5 Nombre de crédts 5 Nombre d

Plus en détail

THESE DOCTORAT EN SCIENCES

THESE DOCTORAT EN SCIENCES REPUBIQUE AGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPUAIRE MINISTERE DE ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE A RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIERSITE FERHAT ABBAS - SETIF 1 UFAS(AGERIE) THESE Présentée à la Faculté de Technologe

Plus en détail

Performance des échangeurs de chaleur à plaques

Performance des échangeurs de chaleur à plaques Performance des échangeurs de chaleur à plaques Iulan GHERASIM 1, Ncolas GALANIS 1*, Cong Tam NGUYEN 2 1 Géne mécanque, Unversté de Sherbrooke, Sherbrooke (Québec) Canada J1K 2R1 2 Géne mécanque, Unversté

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 3

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 3 UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV Lcence 3 ère année Econome - Geston Année unverstare 2006-2007 Semestre 2 Prévsons Fnancères Travaux Drgés - Séances n 3 «Les Crtères Fondamentaux des Chox d Investssement»

Plus en détail

Utilisation du solveur d Excel

Utilisation du solveur d Excel Cycle ICM : 1A Pôle nformatque Cours applcatons nformatques Auteur : Bertrand Jullen 22/12/04 Utlsaton du solveur d Excel Le but de ce TP est de famlarser les élèves avec la foncton Solveur d Excel, dans

Plus en détail

Etude comparative de schémas numériques pour le modèle de Baer-Nunziato

Etude comparative de schémas numériques pour le modèle de Baer-Nunziato Etude comparatve de schémas numérques pour le modèle de Baer-Nunzato Sophe Dallet () () () EDF R & D, MFEE, Chatou () IM Insttut de Mathématques de Marselle Ateler de vérfcaton de schémas pour les modèles

Plus en détail

( ) ou en Ampère par seconde ( A.s ) -1.

( ) ou en Ampère par seconde ( A.s ) -1. ELECTROCINETIQUE R.Duperray Lycée F.BUISSON PTSI E L E C T R O C I N E T I Q U E : C O N C E P T S D E B A S E La scence des crcuts électrques est une scence jeune qu s appue fondamentalement sur les los

Plus en détail

PHQ606 Physique Nucléaire 2

PHQ606 Physique Nucléaire 2 PHQ606 Physque Nucléare 3 décembre 008 Autwa TABLE DES MATIÈRES Table des matères 1 Proprétés générales des collsons 3 1.1 Los de conservaton....................................... 3 1.1.1 Conservaton

Plus en détail

Les Codes Convolutionnels

Les Codes Convolutionnels Les Codes Convolutonnels Code Convolutíonnel : codage à partr des bts d'nformaton de pluseurs blocs Plus smples à coder et à décoder que les codes de blocs lorsque n est élevé m m m m Codes pour applcatons

Plus en détail

Analyse du risque et et couverture des tranches de CDO synthétiques

Analyse du risque et et couverture des tranches de CDO synthétiques Analyse du rsque et et couverture des tranches de CDO synthétques Aresk COUSIN ISFA Mémore d Actuare Pars, Insttut des Actuares, 13 Févrer 29 Traval encadré par Jean-Paul LAURENT Introducton La crse a

Plus en détail

Chapitre 6. Economie ouverte :

Chapitre 6. Economie ouverte : 06/2/202 Chaptre 6. Econome ouverte : le modèle Mundell Flemng Elsabeth Cudevlle Le développement des échanges nternatonaux (bens et servces et flux fnancers) a rendu fortement nterdépendantes les conjonctures

Plus en détail

Développement d un code de propagation des incertitudes des données nucléaires sur la puissance résiduelle dans les réacteurs à neutrons rapides

Développement d un code de propagation des incertitudes des données nucléaires sur la puissance résiduelle dans les réacteurs à neutrons rapides Développement d un code de propagaton des ncerttudes des données nucléares sur la pussance résduelle dans les réacteurs à neutrons rapdes Jean-Chrstophe Benot To cte ths verson: Jean-Chrstophe Benot. Développement

Plus en détail

8.5 Conservation de l énergie mécanique

8.5 Conservation de l énergie mécanique Prédcton du mouvement d un pendule Un pendule est consttué d une sphère de masse m relée à une corde de longueur L. S ntalement, la corde at un angle θ o avec la vertcale, A) détermnez la vtesse de la

Plus en détail

Résumé. Sommaire. «Toute théorie n est bonne qu à condition de s en servir pour passer outre». André Gide in «Journal».

Résumé. Sommaire. «Toute théorie n est bonne qu à condition de s en servir pour passer outre». André Gide in «Journal». «Toute théore n est bonne qu à condton de s en servr pour passer outre». ndré Gde n «Journal». Résumé L usage des los de Krchhoff permet de toujours trouver les tensons et courants dans un réseau électrque

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Contact SCD INPL : scdinpl@inpl-nancy.fr LIENS

AVERTISSEMENT. Contact SCD INPL : scdinpl@inpl-nancy.fr LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le frut d un long traval approuvé par le jury de soutenance et ms à dsposton de l ensemble de la communauté unverstare élarge. Il est soums à la proprété ntellectuelle de

Plus en détail

TP chimie physique I Page 1 Semestre d automne Elliott Croset Alexandre Dumoulin (Groupe E) CINÉTIQUE

TP chimie physique I Page 1 Semestre d automne Elliott Croset Alexandre Dumoulin (Groupe E) CINÉTIQUE TP chme physque I Page 1 Ellott Croset Alexandre Dumouln (Groupe E) CINÉTIQUE I. But de l expérence Etude de la cnétque d une réacton catalysée par la trypsne, une enzyme dgestve du suc pancréatque. II.

Plus en détail

Guide d utilisation. Panneaux lumineux

Guide d utilisation. Panneaux lumineux Gude d utlsaton Panneaux lumneux LES PANNEAUX LUMINEUX DE WITRY-LÈS-REIMS Afn de répondre à des besons d nformaton toujours plus mportants, la commune de Wtry-Lès-Rems a acqus en janver 2016 quatre panneaux

Plus en détail

écrans de sous-toiture

écrans de sous-toiture écrans de sous-toture Les règles de bonne pratque # défnton Un écran souple de sous-toture est une feulle déroulée sur la charpente, sur un solant thermque ou sur un support contnu ventlé, avant la mse

Plus en détail

Chapitre III : Approche de la cinétique en réacteur ouvert I- LES DIFFERENTS TYPES DE REACTEURS Types d opération... 2

Chapitre III : Approche de la cinétique en réacteur ouvert I- LES DIFFERENTS TYPES DE REACTEURS Types d opération... 2 Cours V : Cnétque Chaptre III : Approche de la cnétque en réacteur ouvert Plan : ********************** I- LES DIFFERENTS TYPES DE REACTEURS...2 1- Types d opératon... 2 2- Types de réacteurs chmques...

Plus en détail

Chap.4 Application du 2 e principe aux réactions chimiques Evolution et équilibre d un système chimique

Chap.4 Application du 2 e principe aux réactions chimiques Evolution et équilibre d un système chimique Chap.4 Applcaton du e prncpe aux réactons chmques Evoluton et équlbre d un système chmque 1. Entrope standard de réacton 1.1. (Rappels) e prncpe de la thermodynamque 1.. Défnton et méthodes de calcul de

Plus en détail

TR TR ,7 x 4 ± 0, OUI x. TR TR x 6 ± 0, OUI x

TR TR ,7 x 4 ± 0, OUI x. TR TR x 6 ± 0, OUI x Tube Polyamde Excellente résstance au choc et à l'entalle même à basse température. Bonne tenue en dépresson. Léger, mperméable, et mputrescble. Excellente mémore élastque et bonne résstance à l'abrason.

Plus en détail

Ententes et collusions : l apport de la théorie des jeux répétés

Ententes et collusions : l apport de la théorie des jeux répétés Ententes et collusons : l apport de la théore des jeux répétés Therry PENARD CREREG - Unversté de Rennes 1 La lutte contre les cartels et collusons La prorté des autortés de la concurrence Un des prncpaux

Plus en détail

Compression d images par SVD et surapproximation

Compression d images par SVD et surapproximation Sgnal, mage et multméda Compresson d mages par SVD et surapproxmaton des composantes de chromnance Henr Bruno Razafndradna, Ncolas Raft Razafndraoto L.I.I.S..A. (Laboratore d Informatque applquée, d Images,

Plus en détail

Comparaison de méthodes d ajustement d une distribution de Weibull à 3 paramètres sur une base de données de mesures de ténacité

Comparaison de méthodes d ajustement d une distribution de Weibull à 3 paramètres sur une base de données de mesures de ténacité Comparason de méthodes d ajustement d une dstrbuton de Webull à 3 paramètres sur une base de données de mesures de ténacté M. Marquès, N. Pérot, N. Devctor Laboratore de Condute et Fablté des Réacteurs

Plus en détail

Modélisation d un accident vasculaire cérébral ischémique

Modélisation d un accident vasculaire cérébral ischémique UNIVERSITE CLAUDE BERNARD LYON 1 Sémnare de la SMAI : Calcul scentfque pour la médecne 04/06/2007 Modélsaton d un accdent vasculare cérébral schémque Mare-Amée Dronne 1, Therry Dumont 2 1 Equpe «Evaluaton

Plus en détail

Thèse RESEAU POUR L ÉTUDE DU CHANGEMENT DE PHASE EN PRESENCE DE CONVECTION NATURELLE ET DE RAYONNEMENT

Thèse RESEAU POUR L ÉTUDE DU CHANGEMENT DE PHASE EN PRESENCE DE CONVECTION NATURELLE ET DE RAYONNEMENT N d ordre : Année 213 Thèse DÉVELOPPEMENT D UN MODELE DE BOLTZMANN SUR GAZ RESEAU POUR L ÉTUDE DU CHANGEMENT DE PHASE EN PRESENCE DE CONVECTION NATURELLE ET DE RAYONNEMENT Présentée devant L Insttut Natonal

Plus en détail

Exercices d arithmétique

Exercices d arithmétique DOMAINE : Arthmétque NIVEAU : Intermédare CONTENU : Exercces AUTEUR : Noé DE RANCOURT STAGE : Cachan 011 (junor) Exercces d arthmétque Exercce 1 - Énoncés - a) Trouver tous les enters n N qu possèdent

Plus en détail

République Algérienne Démocratique & Populaire. Université Hassiba Ben Bouali de Chlef. Faculté des Sciences & Sciences de l Ingénieur

République Algérienne Démocratique & Populaire. Université Hassiba Ben Bouali de Chlef. Faculté des Sciences & Sciences de l Ingénieur Républque Algérenne Démocratque & Populare Mnstère de l Ensegnement Supéreur & de la Recherche Scentfque Unversté Hassba Ben Boual de Chlef Faculté des Scences & Scences de l Ingéneur Département Géne

Plus en détail

Amélioration du transfert de chaleur à l interface aluminium moule en travaillant sous hélium.

Amélioration du transfert de chaleur à l interface aluminium moule en travaillant sous hélium. Améloraton du transfert de chaleur à l nterface alumnum moule en travallant sous hélum. Sébasten ROUQUETTE 1, Narayan PRABHU 3, Wllam GRIFFITHS 2. 1 Laboratore de Mécanque et Géne Cvl - UMR 5508 CNRS,

Plus en détail

Electromagnétisme chapitre 5 : Milieux ferromagnétiques

Electromagnétisme chapitre 5 : Milieux ferromagnétiques Electromagnétsme chaptre 5 : Mleux ferromagnétques Notons et contenus Capactés exgbles 6. Mleux ferromagnétques Amant permanent, champ magnétque créé dans son envronnement. Actons subes par un dpôle magnétque

Plus en détail

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques Revue des Energes Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (007) 109 114 Système solare combné Estmaton des besons énergétques R. Kharch 1, B. Benyoucef et M. Belhamel 1 1 Centre de Développement des Energes Renouvelables

Plus en détail

CFE-AEE. Problématiques soulevées par la question de l'allocation des émissions du raffinage pétrolier

CFE-AEE. Problématiques soulevées par la question de l'allocation des émissions du raffinage pétrolier CFE-AEE 11 ème sémnare d'économe de l'énerge Problématques soulevées par la queston de l'allocaton des émssons du raffnage pétroler Axel Perru IFP Le raffnage pétroler: une ndustre à produts lés Une raffnere

Plus en détail

TP Programmation de protocoles de communication Basé sur un TP de M1- Master IST, Université Paris-Sud

TP Programmation de protocoles de communication Basé sur un TP de M1- Master IST, Université Paris-Sud IUT Bordeaux 1 2008-2009 Département Informatque ASR2-Réseaux TP Programmaton de protocoles de communcaton Basé sur un TP de M1- Master IST, Unversté Pars-Sud Ce TP a pour objectf d'nter à la programmaton

Plus en détail

Une approche heuristique pour l'utilisation et la transformation de bouchons en liège

Une approche heuristique pour l'utilisation et la transformation de bouchons en liège 3 e Conférence Francophone de MOdélsaton et SIMulaton Concepton, Analyse et Geston des Systèmes Industrels MOSIM 01 du 25 au 27 avrl 2001 - Troyes (France) Une approche heurstque pour l'utlsaton et la

Plus en détail