3 e Document de suivi du Vade-mecum. relatif à l usage de la langue française dans les organisations internationales

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "3 e Document de suivi du Vade-mecum. relatif à l usage de la langue française dans les organisations internationales"

Transcription

1 3 e Documet de suivi du Vade-mecum relatif à l usage de la lague fraçaise das les orgaisatios iteratioales Octobre 2012

2 Documet réalisé par l Observatoire de la lague fraçaise de la Directio de la lague fraçaise et de la diversité culturelle et liguistique Coordiatio : Alexadre Wolff, resposable de l Observatoire Rédactio : Amiata Aithard, spécialiste de programme ORGANISATION INTERNATIONALE DE LA FRANCOPHONIE 19-21, AVENUE BOSQUET PARIS FRANCE TÉL. : +33 (0) TÉLÉCOPIE : +33 (0)

3 3 e Documet de suivi du Vade-mecum relatif à l usage de la lague fraçaise das les orgaisatios iteratioales Octobre 2012

4

5 5 Sommaire Avat-propos...7 PARTIE I : ACTIONS ET INITIATIVES EN FAVEUR DE LA LANGUE FRANÇAISE ET DU MULTILINGUISME DANS LES ORGANISATIONS INTERNATIONALES...9 Chapitre 1 : Des orgaisatios iteratioales...13 I. Das les textes La résolutio sur le multiliguisme adoptée par l Assemblée géérale des Natios uies Les travaux du Corps commu d ispectio (CCI), orgae subsidiaire permaet de l Assemblée géérale des Natios uies, sur la situatio du multiliguisme à l ONU Les travaux de la 34 e sessio du Comité de l iformatio...15 II. Das la pratique Le Départemet de l iformatio des Natios uies L Orgaisatio Modiale de la Saté (OMS) L Office des Natios Uies à Geève (ONUG) ONUSIDA Le Cetre Europée pour la Recherche Nucléaire (CERN) Le Comité iteratioal de la Croix-Rouge (CICR) Le Haut-Commissariat aux droits de l'homme (HCDH) La Commissio de l Uio africaie (CUA)...19 Chapitre 2 : Le rôle des fracophoes...21 I. Les Groupes des ambassadeurs fracophoes New-York Addis-Abeba Geève Bruxelles...25 II. D autres regroupemets fracophoes L Assemblée des foctioaires fracophoes des Orgaisatios iteratioales (AFFOI) La campage de l Istitut de coopératio avec l Europe Orietale (ICEO) pour le triliguisme das les istaces européees...28

6 6 3. La Commissio de l'éducatio, de la Commuicatio et des Affaires culturelles (CECAC) de l'assemblée parlemetaire de la Fracophoie L Associatio Paris Iteratioal Model Uited Natios (PIMUN)...30 PARTIE II : ACTIONS MENÉES PAR L OIF POUR LE RENFORCEMENT DU FRANÇAIS ET LE SUIVI DU VADE-MECUM RELATIF À L USAGE DE LA LANGUE FRANÇAISE DANS LES ORGANISATIONS INTERNATIONALES...31 Chapitre 1 : Das le cadre des programmes...33 I. «Le fraçais das les orgaisatios iteratioales»...33 II. «Le fraçais das la diplomatie et la foctio publique»...35 III. Autres actios iitiées par la Fracophoie La Jourée de réflexio du 6 juillet 2011 sur le rôle des Groupes des ambassadeurs fracophoes Les tables rodes sur le multiliguisme...39 Chapitre 2 : Das le cadre du suivi du Vade-mecum...41 I. Le Guide pratique de mise e œuvre du Vade-mecum et sa sythèse Cotexte Coteu Sythèse...42 II. Les sémiaires régioaux New-York Addis-Abeba Bila des sémiaires...49 ANNEXES : Vade-mecum relatif à l usage de la lague fraçaise das les orgaisatios iteratioales Résolutio sur le multiliguisme de l Assemblée géérale de l ONU Recommadatios du rapport du Corps commu d ispectio Message du Secrétaire gééral de la Fracophoie lors de l éditio de PIMUN Tableau sythétique des pricipales coclusios de la Jourée du 6 juillet 2011 sur le rôle des Groupes des ambassadeurs fracophoes Modèle de questioaire Ordre du jour du sémiaire de New-York Liste des participats au sémiaire de New-York Liste des participats au sémiaire d Addis-Abeba Ordre du jour du sémiaire d Addis-Abeba...79 Liste des sigles...81

7 7 Avat-propos Six as après l adoptio, à Bucarest, du Vade-mecum relatif à l usage de la lague fraçaise das les orgaisatios iteratioales, il est possible de mesurer l impact de ce texte et aisi apprécier avec le recul écessaire les progrès accomplis, mais aussi les difficultés recotrées das la mise e œuvre de ce documet dot l applicatio fait l objet d u suivi régulier. À cet égard, je veux rappeler que la promotio de la lague fraçaise au sei des orgaisatios iteratioales est idissociable des valeurs qui sous-tedet toute l actio de la Fracophoie. C est pourquoi la mise e œuvre du Vade-mecum fait aussi ue large place à la valorisatio d u usage effectif du multiliguisme au sei de ces orgaisatios. Il est e effet pas souhaitable qu ue lague s impose au détrimet de toutes les autres das les relatios et le dialogue qu etretieet etre eux des États souverais au sei des istitutios et orgaisatios iteratioales. L exigece exprimée vis-à-vis des orgaisatios iteratioales cocerat la place qu elles accordet à leurs lagues officielles et de travail est iscrite das les textes mêmes qui les régisset. Les Fracophoes, et tous ceux qui s exprimet das le ses d ue parité das les usages liguistiques, sot doc fodés à rappeler le écessaire respect du régime liguistique. Le meilleur moye pour les Fracophoes de faire valoir leur expertise et de défedre leurs propositios et leurs idées au sei des orgaisatios iteratioales passe par l usage de la lague fraçaise. C est pourquoi la Fracophoie eted pas abadoer ses ambitios e ce qui a trait aux questios liguistiques et e relâchera pas ses efforts de sesibilisatio et de mobilisatio sur les egagemets pris par ses membres à Bucarest e C est fort de cette covictio et plus détermié que jamais que j ai demadé à otre Observatoire de la lague fraçaise de mettre e place des outils d iformatio destiés aux représetats fracophoes siégeat das les orgaisatios iteratioales afi de faciliter leur compréhesio du Vade-mecum et de ses objectifs. J ai aussi demadé qu o favorise leur mobilisatio, ce qui a été fait grâce à l élaboratio du Guide pratique de mise e œuvre du Vade-mecum et de sa sythèse ititulée «Assurer au quotidie la place du fraçais». Des sémiaires régioaux avec les groupes des Ambassadeurs fracophoes ot aussi été orgaisés à Addis-Abeba et à New-York. Das ce 3 e Documet de suivi, l Observatoire met e exergue les avacées, les progrès et les actios volotaristes etreprises par os États et gouveremets e faveur de la mise e œuvre du Vade-mecum. Il met aussi e évidece les efforts réalisés par les orgaisatios iteratioales elles-mêmes avec les resposables desquelles j etreties d ailleurs u dialogue frac et cordial sur la questio du respect des règles du multiliguisme.

8 8 Avec ce 3 e rapport, o costate que la tâche est pas facile mais o découvre aussi que le travail de sesibilisatio porte peu à peu ses fruits et que les limites d ue tedace qu o croyait irréversible vers u uiliguisme itégral apparaisset de plus e plus. Il y a doc lieu d espérer et, plus que jamais, ous pouvos affirmer que l atteite de os objectifs e ce qui a trait au respect de la place de la lague fraçaise das la vie iteratioale déped d abord et avat tout de otre propre voloté à faire respecter des règles qui existet déjà. Abdou DIOUF Secrétaire gééral de la Fracophoie

9 Partie I Actios et iitiatives e faveur de la lague fraçaise et du multiliguisme das les orgaisatios iteratioales

10

11 11 La difficulté à fixer des règles et à orgaiser le pluriliguisme s est accrue au fil des as au sei des istitutios iteratioales. Cette prise de cosciece iitiale s accompage du costat d ue dégradatio accélérée de la diversité liguistique, aussi bie au sei de l Uio européee (UE), où la situatio s aggrave e raiso d ue forme d iertie collective, qu à l Orgaisatio des Natios uies (ONU) où des pratiques coupables e ce qu elles efreiget les règles que cette orgaisatio s est fixées peuvet être costatées. Ecore récemmet, deux exemples de situatios iacceptables ot été relevés das ces deux istitutios : À Bruxelles, e jui 2012, des jouralistes fracophoes ot maifesté leur mécotetemet à la lecture des recommadatios écoomiques de la Commissio européee pour les 27 États membres, car tous les documets ot été publiés uiquemet e aglais. 1 À Geève, le texte d u projet de loi sesible cocerat u coflit e cours das u pays d Afrique fracophoe a été distribué qu e versio aglaise, y compris à l État coceré. 2 Face à ces difficultés, des réactios s orgaiset et l o peut espérer qu elles serot de ature à corriger au mois les effets les plus éfastes du mooliguisme. D ue part, les orgaisatios elles-mêmes se sot doé les moyes de mesurer la réalité du multiliguisme et, pour certaies, ot teté de corriger les erreurs commises, grâce à différetes iitiatives : créatio de postes de coordiateurs pour le multiliguisme, rapport du corps commu d ispectio de l ONU sur le sujet, résolutios bieales adoptées par l Assemblée géérale de l ONU D autre part, les praticies, foctioaires et représetats, parmi lesquels les fracophoes, isistet das le cadre de leur missio sur le respect des lagues de travail et peuvet, das certais cas, imposer le multiliguisme ou rappeler les règles e vigueur, surtout lorsqu ils agisset de maière cocertée comme au sei des Groupes d ambassadeurs fracophoes. De so côté, l Orgaisatio iteratioale de la fracophoie (OIF) accompage au mieux les efforts des us et des autres pour reforcer la place et l usage du fraçais, y compris par le soutie à des formatios liguistiques, aisi que pour sesibiliser et mobiliser tous les acteurs aux ejeux du multiliguisme. Á cet effet, l Observatoire de la lague fraçaise de l OIF élabore et diffuse des outils d iformatio tels le Guide pratique de mise e œuvre du Vade-mecum relatif à l usage de la lague fraçaise das les orgaisatios iteratioales et sa sythèse Assurer au quotidie la place du fraçais, et met e place des sémiaires au sei des orgaisatios iteratioales (Addis-Abeba, Bruxelles, Geève et New-York), e liaiso avec les Représetatios permaetes de l OIF. 1 La versio fraçaise sera fialemet dispoible quelques heures plus tard. 2 Cf. rapport du Corps commu d ispectio - CCI GE-02120, page 51.

12

13 13 Chapitre 1 : Des orgaisatios iteratioales I. DANS LES TEXTES 1. La Résolutio sur le multiliguisme adoptée par l Assemblée géérale des Natios uies Le 19 juillet 2011, l Assemblée géérale des Natios uies a adopté ue résolutio 3 sur le multiliguisme qui marque quelques avacées sigificatives, otammet parce qu elle : Établit u lie etre les coditios de recrutemet et le respect des lagues officielles et de travail ; S itéresse au umérique ; Pose le problème du remplacemet du persoel des services liguistiques ; Ecourage le recours à l utilisatio des services d iterprétariat ; Affirme la écessité absolue de l égalité des six lagues officielles sur le site Iteret de l ONU ; Cofirme la écessité du respect de la parité des deux lagues de travail et l obligatio de metioer, das les avis de vacace de poste, que la coaissace de l ue ou l autre des deux lagues de travail est exigée ; Affirme que tous les documets relatifs à la formatio das le cadre des opératios de maitie de la paix doivet être dispoibles das les six lagues de l orgaisatio afi de s assurer que tous les États membres peuvet pleiemet e bééficier ; Rappelle l obligatio d appliquer das so itégralité la Covetio sur la protectio et la promotio de la diversité des expressios culturelles. 2. Les travaux du Corps commu d ispectio (CCI), orgae subsidiaire permaet de l Assemblée géérale des Natios uies, sur la situatio du multiliguisme Le CCI a publié e 2011 u rapport sur la situatio du multiliguisme das les orgaismes du système des Natios uies couvrat la période allat de mai 2010 à juillet L étude couvre 25 orgaismes des Natios uies aisi que d autres orgaisatios iteratioales permettat aisi de tirer profit d autres expérieces et boes pratiques. L objectif du rapport est l évaluatio de la situatio du multiliguisme «par l exame de différets aspects des services liguistiques et de l utilisatio des lagues, y compris l accès à l iformatio et le développemet de sites web multiligues, e vue d assurer la parité etre les lagues officielles et les lagues de travail des secrétariats des orgaisatios». Le rapport reviet, etre autres, sur le rôle des États membres pour l adoptio d ue positio claire sur le multiliguisme, sur l importace des foctios de coordiatio e faveur du multiliguisme, sur l attetio qui doit être portée à la commuicatio et aux parteariats, sur les problèmes de recrutemet et de plaificatio de la relève du persoel liguistique, sur la formatio liguistique, sur la documetatio des réuios, sur les outils iformatiques propres à améliorer les services liguistiques, et sur l utilisatio des lagues das les activités sur le terrai. 3 Cf. aexe 2

14 14 Sythèse des costatatios du rapport sur la situatio du multiliguisme à l ONU 4 : Malgré les ombreuses résolutios adoptées sur le multiliguisme, les faits attestet que l hégémoie de l aglais par rapport aux autres lagues officielles, mais égalemet par rapport aux lagues de travail, otammet au sei des secrétariats, e faiblit pas ; La distictio etre lagues officielles et lagues de travail ayat pas été suffisammet défiie, i clarifiée, le bo ses et la pratique domiate cosidèret les lagues de travail comme ue sous-catégorie des lagues officielles, bie que la place qui leur est respectivemet assigée varie selo les orgaisatios. Par exemple, à l Orgaisatio Iteratioale du Travail (OIT), l Uio Postale uiverselle (UPU) et l Orgaisatio Modiale de la Propriété Itellectuelle (OMPI), les lagues de travail sot curieusemet plus ombreuses que les lagues officielles, tadis qu à l Orgaisatio des Natios uies pour l Alimetatio et l Agriculture (FAO), l Orgaisatio Météorologique Modiale (OMM) et l Istitut Uiversitaire de Techologie (IUT), il existe aucue distictio, la parité état totale ; Le rôle du coordoateur pour le multiliguisme au sei du secrétariat de l ONU est mal cou tadis que les autres orgaisatios e se sot pas ecore dotées d u coordoateur de plei exercice, mui d u pla d actio stratégique impliquat toutes les etités du secrétariat. Cocerat les référets et /ou poits focaux désigés das des orgaisatios comme l Orgaisatio modiale de la Saté (OMS), l Orgaisatio des Natios uies pour l éducatio, la sciece et la culture (UNESCO), l Orgaisatio des Natios uies pour le Développemet Idustriel (ONUDI), la FAO ou le Haut-Commissariat des Natios uies pour les Réfugiés (HCR), das le cadre de politiques liguistiques dyamiques, force est de relever que, sas doute e raiso de leur modeste iveau hiérarchique, ils e jouet guère de l autorité et de l ifluece souhaitées. La situatio paraît d autat mois satisfaisate que la plupart des chefs de secrétariat e doet pas eux-mêmes l exemple pour assurer le suivi, le cotrôle et le respect effectif des règles sur les lagues et leur traitemet équitable ; La péurie aocée de persoels liguistiques avec le prochai départ à la retraite d ue proportio importate de leurs effectifs permaets (plus de 50% de départs das certaies orgaisatios au cours des ciq prochaies aées), les taux élevés de vacaces de postes liguistiques pour les ciq services de coférece de l ONU (New-York, Geève, Nairobi, Addis-Abeba et Viee) et la plaificatio isuffisate de la relève, sot autat de facteurs rédhibitoires affectat les services d iterprétatio et de traductio, créat ue «trasitio démographique critique», à l échelle du système. Bie que victimes de quelques maquemets das leur applicatio, les accords sectoriels avec l AITC 5 et l AIIC 6 permettet souvet de pallier le maque de persoels permaets pour assurer iterprétatios et traductios ; Au chapitre des difficultés structurelles qui etravet la mise e œuvre du multiliguisme, il faut citer les restrictios budgétaires qui seraiet à la source de la plupart des disparités de traitemet costatés etre la lague dite de référece, l aglais, et les autres. Il e irait de même, s agissat de la faiblesse des moyes d appui écessaires au développemet de sites web multiligues et d autres activités d iformatio et de commuicatio. 4 Cf. déclaratio de l ambassadeur Papa Louis Fall, ispecteur du Corps commu d ispectio, itroduisat le rapport à la table rode ONUG-OIF sur le multiliguisme au sei des orgaisatios iteratioales (Geève 30 avril 2012) 5 Associatio Iteratioale des Traducteurs de Coférece 6 Associatio Iteratioale des Iterprètes de Coférece

15 15 Le rapport cotiet quize recommadatios 7 visat au reforcemet du multiliguisme das le système des Natios uies, dot quatre sot adressées aux orgaes délibérats des orgaisatios et oze à leurs chefs de secrétariats. Il comporte aussi u certai ombre de suggestios que les orgaisatios sot ecouragées à predre e cosidératio. Parmi ces recommadatios, la questio de la prise e compte budgétaire des moyes écessaires à la mise e œuvre effective des règles du multiliguisme, la omiatio d u haut foctioaire e qualité de coordiateur pour le multiliguisme ou l élaboratio de plas d actio stratégiques das le domaie des services liguistiques. 3. Les travaux de la 34 e sessio du Comité de l iformatio Ces travaux se sot déroulés du 23 avril au 4 mai Le rapport de cette sessio du Comité, qui examie les politiques et activités de l ONU das le domaie de l iformatio, sera préseté au cours de la 67 e sessio de l Assemblée géérale qui a débuté le 15 septembre Il cotiet deux projets de résolutios : le premier sur «l iformatio au service de l humaité», le secod sur «politique et activités de l ONU e matière d iformatio» qui revieet à de ombreuses reprises sur le pricipe du multiliguisme et otammet : Demadet istammet au Départemet de l iformatio d ecourager le Groupe de la commuicatio des Natios uies à promouvoir la diversité liguistique das ses travaux et priet ue ouvelle fois le Secrétaire gééral de redre compte au Comité de l iformatio à sa prochaie sessio des progrès accomplis ; Se déclaret ue ouvelle fois préoccupées par le fait que les commuiqués de presse quotidies e sot pas publiés das les six lagues officielles ; Priet de ouveau le Secrétaire gééral de s assurer que le Départemet de l iformatio dispose d effectifs appropriés das toutes les lagues officielles de l Orgaisatio. II. DANS LA PRATIQUE 1. Le Départemet de l iformatio des Natios uies. Le rapport du CCI sigale que parmi les acteurs de premier pla méritat des ecouragemets, il faut citer, outre le départemet de l Assemblée géérale et de la gestio des coféreces, le Départemet de l iformatio, dot les activités, ecadrées par u budget serré, cotribuet activemet au respect et à la promotio du multiliguisme. Si la résolutio sur le multiliguisme revêt ue très grade importace das la mise e place d ue stratégie globale de promotio du multiliguisme aux Natios uies, elle participe égalemet à la mise e place de la stratégie liée à la missio propre du Départemet de l iformatio, à savoir l accès à l iformatio pour tous les citoyes afi de les sesibiliser aux grads ejeux plaétaires. 7 Cf. aexe 3

16 16 Différetes actios 8 ot été mises e place par le Départemet e faveur du multiliguisme otammet e ce qui cocere : La commuicatio extere, dot le rôle reviet essetiellemet au Départemet pour assurer la diffusio des messages et des idéaux des Natios uies auprès du plus grad ombre. Aisi, le Départemet essaye cotiuellemet de trouver des formules créatives pour promouvoir le multiliguisme das tous les domaies de so activité, par exemple e recourat aux techologies umériques. Autat que possible, l iformatio est égalemet redue dispoible localemet das d autres lagues que les six lagues officielles. Quelques exemples : Le site Iteret des Natios uies, auquel accèdet des millios de persoes tous les jours, est dispoible das les six lagues officielles. Les utilisateurs ot aussi accès à différets coteus multimédias, dot des programmes audio et vidéo, das plusieurs lagues ; Pour permettre au public l accès à l iformatio das des lagues locales, le réseau des 63 Cetres d Iformatio des Natios uies (CINU) joue u rôle majeur. E effet, ces cetres produiset des iformatios sur les Natios uies e plus de 100 lagues, travaillet e plus de 40 et gèret des sites Iteret e plus de 30 lagues locales ; U accord a été sigé e 2011 avec u éditeur pour la traductio des publicatios de l ONU e quize lagues ; Le Départemet est bie sûr très axé sur les ouvelles techologies et les réseaux sociaux, mais il reste aussi attaché à la radio. Il produit de faço quotidiee des émissios e huit lagues, les six lagues officielles de l ONU plus le portugais et le kiswahili. Au-delà de ces huit programmes, des émissios sot produites toutes les semaies e créole, bagla et baha idoésie ; Le site Iteret du Cyberschoolbus 9 a développé u certai ombre de pages spécifiques dispoibles das les six lagues officielles, telles que celles destiées aux jeues sur les objectifs du Milléaire pour le développemet. Á l occasio de la Jourée iteratioale de la Fracophoie, la chaîe iteratioale fracophoe TV5 Mode a lacé la diffusio, e fraçais, du magazie de l ONU «21 e siècle» qu elle adaptera chaque mois «avec u regard spécifique» fracophoe. Ce magazie de reportages, jusqu à préset diffusé e aglais sur la BBC, est désormais chaque mois recostruit avec «des agles d attaque différets» à partir du magazie existat, pour l adapter à u public fracophoe. La diffusio de ce magazie e fraçais fait suite à plusieurs autres parteariats avec l ONU. La diffusio de «21 e siècle» a commecé sur le réseau modial de TV5 Mode das la première quizaie de mars avec des reportages sur l Égypte et le chagemet climatique. La télévisio belge, des télévisios africaies fracophoes sot déjà itéressées pour le diffuser, a idiqué la directrice géérale. Le Départemet développe aussi des parteariats avec la société civile afi de diffuser les messages des Natios uies de la faço la plus large possible par l itermédiaire d orgaisatios o gouveremetales, d éducateurs, d étudiats, de célébrités iteratioales. 8 Doées recueillies lors de l itervetio de M. Stéphae Dujarric, Directeur de l iformatio et des médias du Départemet de l Iformatio au sémiaire de sesibilisatio à la mise e œuvre du Vade-mecum orgaisé à New-York le 11 avril 2012 au siège de la représetatio permaete de la Fracophoie. 9 Site d itroductio à l ONU, à so histoire et à so foctioemet spécialemet coçue à l attetio des étudiats :

17 17 La commuicatio itere, il faut oter l accès biligue - fraçais et aglais - au site de commuicatio itere, iseek, pour l esemble des persoels du Secrétariat, qu ils soiet à New York, à Geève, das d autres lieux d affectatio das les Commissios régioales, ou ecore sur le terrai das des missios de maitie de la paix das le mode etier. 2. L Orgaisatio Modiale de la Saté (OMS) Lors de la 65 e Assemblée modiale de la saté, qui s est déroulée du 21 au 26 mai 2012, u rapport de situatio cosacré au multiliguisme préseté par le Secrétariat de l OMS a été examié, mettat e relief les objectifs atteits das le cadre de la mise e œuvre du Pla d actio stratégique sur le multiliguisme pour la période approuvé par les Résolutios WHA60.11 et WHA Sur la base d u projet de Déclaratio élaborée par la Représetatio permaete de l OIF à Geève e cocertatio avec d autres groupes régioaux, plusieurs délégatios membres du Groupe des ambassadeurs fracophoes sot iterveues pour réitérer l importace qu elles accordaiet à la problématique du multiliguisme et de s exprimer e faveur d u meilleur dialogue avec les États membres afi d évaluer les besois des utilisateurs et de formuler des stratégies de reforcemet du multiliguisme au sei de l OMS, otammet à travers ue politique de recrutemet preat e compte la diversité culturelle et liguistique. Lors de la table rode sur le multiliguisme orgaisée par la Représetatio permaete de l OIF à Geève e avril 2012, M. Hooma Mome, Coordiateur spécial pour le multiliguisme à l Orgaisatio modiale de la saté, a préseté la situatio à l OMS. Il a rappelé, qu outre les lagues officielles de l ONU, l orgaisatio travaille das plusieurs autres lagues. Il a otammet attiré l attetio sur le site Iteret multiligue de l OMS dispoible, pour ce qui cocere les pages relatives aux orgaes directeurs, das les six lagues officielles. Il a expliqué que le site est ue immese source d iformatio costammet alimetée, ce qui red difficile la traductio itégrale das les six lagues officielles ; des choix sot doc opérés, par exemple e foctio des régios cocerées. Les statistiques cocerat l origie des iterautes sot cepedat examiées pour cibler les publics e foctio des thèmes les plus cosultés. L orgaisatio fait aussi des efforts pour sesibiliser le persoel au multiliguisme et pour trouver des ressources fiacières (otammet par des parteariats) pour des publicatios e 77 lagues. 3. L Office des Natios uies à Geève Le Directeur gééral M. Kassym-Jomart Tokayev, reçu e février 2012 par le Groupe des ambassadeurs fracophoes, a rappelé que le respect et la promotio du multiliguisme costituaiet l ue des six priorités que l ONUG s était fixées pour le bieum e cours. Lors de la table rode sur le multiliguisme, il a déclaré que les systèmes de gouverace démocratiques sot fodés sur la liberté d expressio, ce qui iclut le droit pour les persoes à s exprimer das la lague de leur choix. Il existe das le mode plus de 6000 lagues, dot 50% sot meacées de disparitio et 90% e sot pas présetes sur Iteret. Le Directeur gééral a souligé qu il y a doc urgece à agir pour la survie de la diversité liguistique, qui est u élémet fodametal de la diversité culturelle. Le multiliguisme est u moye de défedre et de préserver la diversité des lagues et des cultures das le mode. Il favorise l uité das la diversité et l etete iteratioale et c est e cela qu il revêt ue importace cruciale ; le multiliguisme doit être o seulemet protégé, mais promu, a-t-il coclu. Toujours au registre des iitiatives, l ONUG orgaise périodiquemet des réuios d évaluatio de la qualité des services liguistiques mis e place par les services de coféreces sur l évaluatio des prestatios liguistiques pour ce qui cocere la lague fraçaise. La Représetatio permaete de l OIF à Geève participe systématiquemet à ces réuios, et ivite les membres du Groupe des ambassadeurs fracophoes à y collaborer égalemet.

18 18 Ces réuios orgaisées deux fois par a, das le cadre de la résolutio de l Assemblée géérale 59/265, ot pour objectif de recueillir auprès des États membres «leurs vues sur l amélioratio des services liguistiques ( ) l idée est d ouvrir d autres voies de cocertatio au sujet de la termiologie et de la qualité des prestatios». Aisi, la derière réuio orgaisée e mai 2012 a permis de souliger, etre autres, la écessité d harmoiser les termiologies e usage au sei de l ONU afi d éviter des problèmes de compréhesio et, le cas échéat, d iterprétatio juridique aisi que l utilité de désiger u cotact référet au sei du service coceré auquel les missios fracophoes pourraiet s adresser. 4. ONUSIDA Pour l ONUSIDA 10, il est essetiel de trouver les mots justes lorsqu il s agit de commuiquer et d iformer sur des sujets sesibles. E effet, à travers le sida, sot abordées des questios sociales et politiques difficiles qui se poset das le mode d aujourd hui - sexe, drogue, droits de l homme et égalité des sexes. Dès lors, e pas trouver les mots justes, peut avoir des effets dévastateurs : stigmatisatio, discrimiatio, victimisatio, et même violece. Das ce cotexte, l ONUSIDA s efforce d être aussi précis et aussi accessible que possible par le choix des mots et les messages utilisés. Aisi, l orgaisatio travaille e plusieurs lagues et avec de ombreux parteaires, dot l Orgaisatio iteratioale de la Fracophoie sigataire d u accord depuis décembre 2009 qui a permis, etre autres, l ouverture d u portail fracophoe sur le site Iteret de l ONUSIDA. U autre accord a été sigé avec l Assemblée parlemetaire de la Fracophoie e juillet 2010 qui favorisera les politiques de prévetio das les pays fracophoes. Comme pour la plupart des orgaisatios, des problèmes de coût et de fiacemet se poset pour assurer des traductios de qualité et répodre aux besois d iterprétatio. Parmi les solutios evisageables, figuret, le partage des coûts au sei du système des Natios uies et des parteariats avec des acteurs régioaux et atioaux. 5. Le Cetre Europée pour la Recherche Nucléaire (CERN) Le CERN est ue orgaisatio scietifique européee comptat 20 États membres, mais des scietifiques de plus d ue cetaie de atioalités utiliset ses istallatios 11. Le CERN a deux lagues officielles, le fraçais et l aglais, et tous les documets officiels sot traduits das ces deux lagues, aisi que les brochures, les livres, le joural itere et le site Iteret qui est cosulté à 90% e aglais et 10% e fraçais. Les pratiques liguistiques iteres sot plus équilibrées puisque la commuauté fracophoe est la première e ombre das le persoel du CERN. Néamois, l aglais s impose de plus e plus comme lague de la sciece. Par coséquet, même si toutes les pages publiques du site Iteret sot e pricipe das les deux lagues, les pages des publicatios scietifiques sot gééralemet e aglais. D où la difficulté de maiteir le multiliguisme das toutes les publicatios adressées à la commuauté scietifique. Aisi, la publicatio du CERN Courrier e fraçais a été iterrompue e 2005 par le Directeur gééral, pourtat fraçais à l époque. Ue autre difficulté à laquelle est cofrotée l orgaisatio est que la majorité des scietifiques rédiget e aglais y compris les fracophoes, pour s assurer plus de lecteurs potetiels. Le CERN mèe égalemet ue politique vis-à-vis des autres lagues de ses 20 États membres e essayat d assurer la promotio des autres lagues au travers d u réseau d istituts parteaires. 10 Propos recueillis lors de l itervetio de Mme Ae Marie Hou, Directrice de la commuicatio au Programme commu des Natios Uies sur le VIH/sida (ONUSIDA), lors de la table rode sur le multiliguisme orgaisée e avril 2012 à Geève. 11 Déclaratio de Mme Corie Pralavorio, Resposable adjoite du groupe de la commuicatio du Cetre europée pour la recherche ucléaire (CERN) lors de la table rode sur le multiliguisme orgaisée e avril 2012 à Geève.

19 19 E ce qui cocere la traductio de certaies parties du site et des commuiqués de presse, le CERN s efforce de traduire, selo les sujets, das les lagues des pays plus particulièremet cocerés. 6. Le Comité iteratioal de la Croix-Rouge (CICR) Le multiliguisme est u élémet essetiel de la stratégie du CICR 12 pour atteidre les persoes ayat besoi d assistace mais aussi pour se faire coaître du grad public. Pour le CICR, le multiliguisme est plus qu u simple outil. Il peut costituer ue réelle valeur ajoutée s il est utilisé pour aider à établir et développer des relatios et des réseaux sur le terrai. E tat qu orgaisatio eutre, idépedate et impartiale à caractère humaitaire visat à aider et à protéger les persoes touchées par les coflits armés et par d autres situatios de violece, l orgaisatio a besoi de mettre e place u soutie pour ses opératios, e particulier pour ifluecer les décideurs et favoriser le respect des pricipes et du droit humaitaires. La commuicatio multiligue peut grademet améliorer l acceptatio et la compréhesio de ce qu est le CICR et peut l aider à se rapprocher de ceux dot il vise à soulager les souffraces et à mieux compredre les besois. E effet, s adresser aux ges das leur propre lague, au plus près de leurs origies et de leur culture, cotribue à créer u lie émotioel, ue proximité et ue empathie essetielle pour permettre à l orgaisatio d acrer fermemet sa présece régioale et locale. D importats efforts sot meés par le CICR das le cadre de ses activités de commuicatio multiligue. Le succès de ces efforts est fodé sur l adaptatio de l outil et de la lague aux cotextes afi e pas apporter ue solutio uique à toutes les situatios ; sur des parteariats avec les médias régioaux et iteratioaux ayat ue ifluece modiale, aisi qu avec les médias locaux qui peuvet ifluecer la situatio sur le terrai ; sur la rapidité et la souplesse das les commuicatios e temps réel e s appuyat sur u persoel multiligue et spécialisé ; sur ue gestio décetralisée des services de commuicatio au iveau régioal. 7. Le Haut-Commissariat aux Droits de l Homme (HCDH) Pour le HCDH 13, le multiliguisme est ue questio de survie, compte teu du caractère uiversel des droits de l Homme. Sas le multiliguisme, il serait impossible de diffuser les droits de l Homme auprès des populatios qui e ot besoi comme d etreteir u dialogue iterculturel. Le HCDH est par ailleurs le dépositaire de toutes les versios de la Déclaratio uiverselle des droits de l Homme, actuellemet traduite e 375 lagues. La traductio du site Iteret das les six lagues des Natios uies est actuellemet e projet, mais la difficulté à cet égard tiet, comme toujours, aux coûts de traductio. E revache, le HCDH s est d ores et déjà ivesti das les médias sociaux das les lagues des Natios Uies. U dialogue e six lagues a été orgaisé avec la Haut-commissaire, Mme Navi Pillay sur Twitter et Facebook, atteigat 27 millios de persoes das le mode. 8. La Commissio de l Uio africaie (CUA) 14 Il y a pas eu à propremet parler de décisio au sei de la Commissio de l Uio africaie depuis le sommet de Motreux cocerat la promotio du multiliguisme au sei de l istitutio. Des iitiatives ot cepedat été prises par l admiistratio e vue d assurer u meilleur équilibre liguistique au sei de l istitutio, comme l ouverture d u cetre de formatio liguistique e 2011, permettat de développer l eseigemet des lagues et particulièremet du fraçais, pour les foctioaires de la Commissio. La 12 Déclaratio de Mme Dorothéa Krimitsas, Chef adjoite de l Uité média et relatios publiques lors de la table rode sur le multiliguisme, orgaisée e avril 2012 à Geève. 13 Propos recueillis lors de l itervetio de Mme Myriam dessables Chef de la sectio commuicatio du HCDH lors de la table rode sur le multiliguisme, orgaisée e avril 2012 à Geève. 14 Voir sémiaire d Addis-Abeba page 46

20 20 demade dépasse cepedat toujours l offre, mais l emméagemet très récet das le ouveau complexe, avec plus de salles de cours dispoibles, devrait permettre, avec l appui du programme de l OIF, de mieux y répodre. L objectif de l admiistratio de la CUA est d exiger à terme le biliguisme de l esemble des persoels de la Commissio, e leur fourissat les moyes d y parveir et e valorisat cet aspect das la otatio auelle des agets, avec ue icidece sur le salaire. Notos cepedat que cette politique est pas ecore opératioelle et qu au iveau du recrutemet lui-même, la dimesio multiligue est pas suffisammet prise e compte, l équipe des ressources humaies état elle-même e grade majorité exclusivemet aglophoe. E ce qui cocere la traductio des documets officiels, u effort certai a été fait par le Service des coféreces de la CUA pour que ces documets soiet dispoibles das les ciq lagues de travail de la Commissio (aglais, arabe, espagol, fraçais, portugais) e temps et e heure. E revache, cocerat la commuicatio extere, les commuiqués de presse sot ecore le plus souvet publiés e aglais exclusivemet, comme e atteste le site Iteret de la Commissio, au poit que les persoels fracophoes de la Directio de l iformatio et de la commuicatio tedet eux-mêmes à rédiger leurs commuiqués e aglais sous la pressio eviroate.

21 21 Chapitre 2 : Le rôle des fracophoes 15 Les actios du Groupe des ambassadeurs fracophoes sot meées e étroite collaboratio avec les représetatios permaetes de l OIF. I. LES GROUPES DES AMBASSADEURS FRANCOPHONES Les actios du Groupe des ambassadeurs fracophoes sot meées e étroite collaboratio avec les représetatios permaetes de l OIF. 1. New-York Pour rappel, le Groupe des ambassadeurs fracophoes de New-York couvre l esemble des orgaes pricipaux des Natios uies. E so sei, le Réseau de veille : «Multiliguisme et reforcemet du fait fracophoe» assure tout particulièremet le suivi de la mise e œuvre de l ageda de la Fracophoie aux Natios uies. Les objectifs des activités du Réseau : Cotribuer au reforcemet du statut et de l usage de la lague fraçaise au sei des Natios Uies (au titre de so double statut de lague de travail du secrétariat et de lague officielle de l ONU) ; Mettre e place et diriger les égociatios visat à l adoptio de la résolutio sur le multiliguisme, et assurer le suivi des précédetes résolutios e relatio avec le Secrétariat et le Coordoateur pour les questios de multiliguisme aux Natios uies ; Veiller au respect des critères liguistiques das le recrutemet aux Natios uies et à la mise e œuvre du Vade-mecum 16 relatif à l usage de la lague fraçaise das les orgaisatios iteratioales. E 2011, le Réseau a teu, au siège de la Représetatio Permaete de la Fracophoie à New-York, ue douzaie de réuios portat sur le projet de résolutio de l Assemblée géérale de l ONU sur le multiliguisme. Le réseau, sous l impulsio de so coordoateur - la Missio permaete du Séégal - a joué u rôle majeur das l adoptio, le 19 juillet 2011, de cette résolutio qui est traditioellemet présetée par le groupe fracophoe. Le texte soulige e particulier l importace d utiliser toute les lagues officielles de l Orgaisatio das l esemble des activités du Départemet de l iformatio de maière à élimier l écart etre l emploi de l aglais et celui des ciq autres lagues officielles, aisi qu à assurer à toutes les lagues officielles u traitemet équitable das les activités du même Départemet. 15 Bie que e relevat pas de l applicatio du Vade-mecum car cocerat des orgaisatios das lesquelles le fraçais a pas le statut de lague officielle, il ous faut metioer les efforts du Burudi pour lui faire coférer ce statut au sei de la Commuauté de l Afrique de l Est (CAE) et ceux d Haïti qui a la même ambitio pour la Commuauté des États de la Caraïbe (CARICOM). 16 Cf. aexe 1

22 22 A oter égalemet, des correspodaces co-sigées par le présidet du Groupe des ambassadeurs fracophoes et le Représetat permaet de l OIF au titre de la veille et de l alerte. Parmi les plus récetes, il coviet de metioer : La correspodace du 25 mai 2012 adressée à M. Sha Zukag, Secrétaire géérale aux affaires écoomiques et sociales des Natios uies, secrétaire géérale de la coférece Rio +20, au sujet de la o dispoibilité e fraçais du texte égocié das la perspective du sommet de Rio+20 ; La correspodace du 19 avril 2012 adressée à M. Hervé Ladsous, Secrétaire géérale adjoit aux opératios de maitie de la paix de l ONU, relative aux avis de vacace de poste publiés e aglais pour le recrutemet de policiers au sei de la Missio de l Orgaisatio des Natios uies pour la stabilisatio e République Démocratique du Cogo (MONUSCO) et plus gééralemet aux choix des compéteces liguistiques requises figurat das les avis de vacace de postes du Départemet des opératios de maitie de la Paix. La correspodace du 18 avril 2012 adressée à M. Shaaba Shaaba, Secrétaire gééral adjoit chargé de l Assemblée géérale et de la gestio des coféreces de l ONU cocerat la traductio des documets des coseils d admiistratio des fods et programmes basés à New-York. 2. Addis-Abeba Créé le 20 ovembre 1999, le «Groupe cosultatif des ambassadeurs fracophoes à Addis-Abeba» compte 42 pays membres et observateurs de la Fracophoie. Le Comité de coordiatio du Groupe s est doté d u programme de travail détaillé afi d orgaiser au mieux ses activités tout au log de l aée. Les travaux mis e exergue ci-après sot e cours. Le type d activités, e ce qui cocere le multiliguisme, fixé par le comité peut être déclié e deux grads groupes : les actios directes meées e directio de l Uio africaie et de la Commissio écoomique des Natios uies pour l Afrique (CEA) et les relatios avec les Commuautés fracophoes et fracophiles éthiopiees. Actios directes meées e directio de l Uio africaie et de la Commissio écoomique des Natios Uies pour l Afrique : Démarches régulières auprès des directios des coféreces, de la commuicatio et de l admiistratio pour ue meilleure prise e compte de la lague fraçaise das leurs programmes respectifs. Ces démarches cosistet e particulier à demader aux services cocerés d être vigilats sur : la traductio systématique des documets de travail e temps réel ; lla qualité de l iterprétatio simultaée ; lla diffusio du joural fracophoe télévisé e cotiu das les locaux du ouveau cetre ; la sigalétique e fraçais das les locaux du ouveau Cetre de Coféreces de l Uio africaie. Orgaisatio d u sémiaire sur le thème : «La promotio de la lague fraçaise et du multiliguisme das les orgaisatios iteratioales» le 7 jui 2012, e collaboratio avec la Directio de la Lague fraçaise et de la Diversité culturelle et liguistique et l Observatoire de la Lague fraçaise de l OIF. Ce sémiaire a réui les resposables des départemets des Coféreces de l Uio africaie et de la CEA et a permis de mettre e relief l état du multiliguisme et les défis pour la mise e place effective du Vademecum ; Projet de mise e place d u système de veille et d alerte sur l utilisatio de la lague fraçaise : le Comité de coordiatio réfléchit aux modalités de mise e place d u système de veille et d alerte sur l utilisatio de la lague fraçaise qui permettrait, au sei de chaque départemet de l Uio africaie et de la CEA, de repérer et d idetifier les maquemets au pricipe du multiliguisme. Il s agirait de désiger des poits focaux e

23 23 ombre suffisat au sei du groupe fracophoe, qui seraiet esuite chargés de relayer les dysfoctioemets directemet auprès du Comité et de so présidet, afi que des actios ciblées (lettre, demade de redez-vous ) puisset être esuite evisagées. La réflexio sur la mise e place de ce système va se poursuivre au derier trimestre 2012 avec les ouveaux membres du Comité désigés. Les relatios avec les Commuautés fracophoes et fracophiles éthiopiees : Sur ce deuxième type d activités, le Comité de coordiatio a souhaité poursuivre des cotacts réguliers tout au log de l aée, avec les parteaires déjà cités, à savoir : les alliaces Éthio-fraçaises d Addis-Abeba et de Dire Dawa, le Lycée fraçais, le Cetre fraçais des études éthiopiees, le Départemet de fraçais de l Uiversité d Addis-Abeba et les écoles d eseigemet du fraçais. Ces cotacts réguliers viset à souder la commuauté fracophoe, à orgaiser des évéemets e commu et à mettre e place des parteariats. Globalemet, ces istitutios costituet u socle solide pour l actio et le rayoemet de la Fracophoie. 3. Geève Le Groupe des ambassadeurs fracophoes à Geève, créé e 1986, réuit 67 membres, soit plus d u tiers des pays membres de l Orgaisatio des Natios Uies. Á l image de la Fracophoie istitutioelle, le GAF est riche de la diversité culturelle et liguistique de ses membres ayat le fraçais e partage et fort de sa compositio trasrégioale. Á la fois groupe d ifluece et vecteur actif de l actio multilatérale de la Fracophoie, le Groupe se réuit sur ue base régulière pour échager les iformatios et les poits de vue sur des sujets d itérêt commu, souvet e lie avec le caledrier des coféreces iteratioales qui se tieet à Geève. Afi d alimeter so actio, le Groupe ivite des persoalités, des Chefs d Agece et des experts de haut iveau afi de débattre d u certai ombre de questios présetat u itérêt majeur, dot celles relatives au respect du multiliguisme das les orgaisatios iteratioales. E effet, depuis sa créatio, le Groupe s est egagé das ue réflexio et ue série d actios destiées à préserver le statut du fraçais comme lague de travail aisi qu à faire respecter et promouvoir le multiliguisme au sei de l Office des Natios uies et des Istitutios spécialisées à Geève. Il est utile de rappeler que, depuis 2009, date de l adoptio d u «Pla d actio» et d u règlemet itérieur, le Groupe fracophoe a iscrit la questio du multiliguisme comme u poit quasi permaet de so ordre du jour afi : d iciter ses membres à cotribuer activemet à u réseau de veille et d alerte e matière de maquemet au respect du multiliguisme ; de systématiser l actio du Groupe à l edroit des Secrétariats des orgaisatios dérogeat aux règles régissat le régime multiligue ; d ecourager ue mobilisatio collective e faveur des cadidatures fracophoes. Dialogue régulier avec les Chefs d ageces et resposables des orgaisatios iteratioale E 2011 et 2012, outre le Directeur gééral de l ONUG, le Groupe a reçu les hauts resposables et Chefs d ageces de plus d ue dizaie d Orgaisatios iteratioales dot la CNUCED, l Uio iteratioale des Télécommuicatios (UIT), l Orgaisatio modiale de la Météorologie (OMM), l Orgaisatio modiale de la Saté (OMS), l Orgaisatio modiale du Commerce (OMC), le Haut-Commissariat aux droits de l Homme (OHCDH),

24 24 l Orgaisatio iteratioale pour les Migratios (OIM), le Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR), le Programme commu des Natios Uies sur le VIH/Sida (ONUSIDA), l Orgaisatio modiale de la Propriété itellectuelle (OMPI), l Orgaisatio iteratioale du Travail (OIT), le Fods modial de lutte cotre le sida, la tuberculose et le paludisme, et l Uio postale uiverselle (UPU). Au cours de ces recotres orgaisées selo u rythme mesuel, et durat les échages qui ot prévalu etre les ambassadeurs fracophoes et la persoalité ivitée sur des sujets d itérêt commu, la questio du multiliguisme a été systématiquemet abordée afi de sesibiliser les hauts resposables des Istitutios cocerées sur les ejeux liés au respect et à la promotio de l usage du fraçais, comme lague de travail des Natios uies, et à l importace que les délégués fracophoes y attachet. Groupe de travail sur le multiliguisme Par ailleurs, e 2011, afi de mieux structurer et reforcer so actio, otammet sur les questios liées au respect et à la promotio du multiliguisme, les ambassadeurs fracophoes, sous l impulsio de la Représetatio permaete, ot décidé de créer u «Groupe de travail sur le multiliguisme» dot la coprésidece est assurée par les Ambassadeurs, Représetats permaets de la Frace, du Séégal et de la Suisse. Le madat de ce Groupe dot la missio est de veiller à reforcer le mécaisme de veille, d alerte et d itervetio sur la questio du multiliguisme s articule autour de deux pôles : Respect et promotio du multiliguisme autour des foctios d alerte, d actios cocertées auprès des Secrétariats, de suivi et d iformatio de l esemble du Groupe ; Soutie aux cadidatures fracophoes e assurat la compilatio de l esemble des cadidatures portées à so attetio et e élaborat ue stratégie cocertée de soutie selo des modalités à défiir e foctio de la ature du poste ou du siège visés. Afi de remplir au mieux so madat, le Groupe de travail sur le multiliguisme s appuie sur u réseau de poits focaux, qui couvre ue dizaie d istitutios et qui a permis de dresser ue cartographie des dysfoctioemets sigalés pour chaque orgaisatio, accompagée de propositios d actio à court, moye et log termes, e mettat u accet particulier sur les mesures et solutios qui e écessiteraiet pas de ressources humaies ou fiacières supplémetaires. Iitiatives cocertées sur le multiliguisme Aisi, e 2012, l actio du Groupe fracophoe a été marquée par diverses iitiatives cocertées et ciblées sur la questio du multiliguisme e particulier das le cadre du Coseil des droits de l Homme (CDH), orgae subsidiaire de l Assemblée géérale et seul orgae itergouveremetal de l ONU e charge de la promotio et de la protectio des droits de l Homme. Il s agit : D u projet de Déclaratio commue proocée par l Ambassadeur de Djibouti, Présidet du Groupe des ambassadeurs fracophoes, lors de la sessio pricipale du Coseil de droits de l Homme, e mars 2012, visat à réitérer l attachemet du Groupe au respect et à la promotio du multiliguisme das les travaux du Coseil des droits de l Homme, y compris das ses orgaes subsidiaires. Cette Déclaratio appelle à la poursuite du reforcemet des moyes dot disposet les services compétets e matière de traductio et d iterprétatio «afi que la parité etre les lagues deviee ue réalité pour otre Coseil ( ) coditio sie qua o pour reforcer la participatio de tous à ses délibératios, pour favoriser l appropriatio de ses travaux et pour erichir i fie la qualité de ses travaux d ue diversité d idées et d opiios.» ; D ue lettre cosigée par les co-présidets du Groupe de travail sur le multiliguisme aisi que par les Ambassadeurs du Caada et du Maroc, co-présidets du Groupe de travail sur les droits de l Homme,

25 25 adressée à la Présidete du Coseil des droits de l Homme se félicitat de la suite favorable accordée à la requête de traductio e fraçais du programme de travail de ce coseil et appelat à ce que cette iitiative soit désormais reproduite à chaque Coseil, et qu elle s applique égalemet au programme de travail auel aisi qu à d autres documets fodametaux. 4. Bruxelles Les priorités du Groupe des ambassadeurs fracophoes de Bruxelles : Reforcemet du dialogue et des syergies etre les membres du Groupe des ambassadeurs fracophoes, mettat à profit l origialité et la spécificité du Groupe de Bruxelles, qui relie plusieurs cercles d ifluece politique, à travers des recotres thématiques etre ses différetes composates. E effet, les pays membres et observateurs de l OIF représetés à Bruxelles formet ue architecture diplomatique complexe, compreat : 16 Représetatios permaetes, 12 Missios et deux Délégatios (Walloie-Bruxelles et Québec) auprès de l UE ; 69 ambassades accréditées auprès de la Belgique, mais qui disposet d ue accréditatio multiple (UE, groupe des ACP, OTAN, BÉNÉLUX, autres États de la régio et autres orgaisatios iteratioales) aisi que 17 Représetatios permaetes auprès de l OTAN. Les représetats des États et des Gouveremets membres de l OIF participet à l activité du Groupe des ambassadeurs fracophoes avec cette grade diversité de «profils diplomatiques». Mobilisatio du Groupe des ambassadeurs fracophoes au sujet de la présece du fraçais et du respect du multiliguisme das les istitutios européees, à travers la sesibilisatio des décideurs, l accompagemet des pays membres et observateurs de l OIF appelés à assurer la présidece de l UE et le soutie à des actios ciblées. Le programme de l OIF «Le fraçais das la diplomatie et la foctio publique», qui permet de former au et e fraçais de ombreux diplomates à Bruxelles et das les capitales des pays parteaires, gagerait à bééficier de l accompagemet stratégique du Groupe des ambassadeurs fracophoes afi de mieux mesurer et valoriser les résultats obteus, tout e preat e cosidératio le rôle des divers maillos de la chaîe de réflexio et de décisio diplomatique das le choix de la lague qui portera la positio d u État lors des istaces européees. Recotre avec les diplomates appreat le fraçais das le cadre du programme de l OIF «Le fraçais das diplomatie et la foctio publique» La Représetatio permaete de l OIF auprès de l UE (RPUE) a orgaisé, le 12 décembre 2011, ue recotre avec les diplomates accrédités a Bruxelles, appreat le fraçais das le cadre du programme de l OIF «Le fraçais das la diplomatie et la foctio publique». Cette recotre fut l occasio de les iformer sur les pricipales activités fracophoes réalisées au cours de l aée 2011, aisi que les perspectives pour Les échages ot aussi permis de recueillir des avis très positifs quat a la mise e place de ce programme de l OIF a Bruxelles, lequel est u révélateur de l ifluece fracophoe auprès des pays europées. Célébratio de la Jourée Iteratioale de la Fracophoie à Bruxelles : Débat «Imagier so aveir e fraçais s ouvrir de ouveaux horizos» Das le cadre des célébratios de la Jourée iteratioale de la Fracophoie à Bruxelles, la Représetatio permaete de l OIF auprès de l UE, e collaboratio avec la Fédératio Walloie-Bruxelles, la Missio du Caada auprès de l Uio européee, l Ambassade du Caada e Belgique et la Délégatio géérale du Québec, a orgaisé, le 19 mars 2012, u débat, sur le thème «Imagier so aveir e fraçais s ouvrir de ouveaux horizos».

Réf. : 126-114015-DE. Nouvelle agence nationale de santé publique

Réf. : 126-114015-DE. Nouvelle agence nationale de santé publique Réf. : 126-114015-DE 2016 Nouvelle agece atioale de saté publique Le 25 septembre 2014, la miistre chargée de la Saté m a cofié ue missio de préfiguratio e vue de la créatio d ue agece atioale de saté

Plus en détail

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée Commissariat à la protectio de la vie privée du Caada LPRPDE Guide pour la petite etreprise : Rudimets de la protectio de la vie privée Miser sur la protectio de la vie privée Ue gestio adéquate des préoccupatios

Plus en détail

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER 24 Adjoit de directio F/H Votre formatio BTS Hôtellerie-restauratio BTS Maagemet des uités commerciales BTS Assistat de gestio PME-PMI Licece Maagemet d uités de restauratio Vos missios Vous aimez, formez

Plus en détail

CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE. «Sport & Entreprises : un enjeu de performance économique et sociale»

CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE. «Sport & Entreprises : un enjeu de performance économique et sociale» CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE «Sport Etreprises : u ejeu de performace écoomique et sociale» LE COMITÉ NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS, ACTEUR RÉFÉRENT ET D AVANT-GARDE Le Comité Natioal Olympique

Plus en détail

Les salaires équitables et la responsabilité sociale des entreprises

Les salaires équitables et la responsabilité sociale des entreprises C y c l e d e 7 c o f é r e c e s Les salaires équitables et la resposabilité sociale des etreprises 18 avril 20 jui 2012 Faculté des scieces écoomiques et sociales Départemets d écoomie de sociologie

Plus en détail

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles Été 2007 l Numéro 1 Divisio des equêtes spéciales U mot de la rédactrice... 2 ELNEJ dispoible e lige!... 2 Coup d oeil sur les cycles.. Cycle 6...3.. Cycle 7...3.. Cycle 8... 3 Faits saillats.. La dispositio

Plus en détail

G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES. www.hepvs.ch. e a p. r e nd. n e.

G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES. www.hepvs.ch. e a p. r e nd. n e. t e x t e a p s b p z f y l r e d e r e FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 u r r e c d i d m La Haute Ecole Pédagogique du Valais

Plus en détail

ArcGIS. Le Système d Information Géographique universel

ArcGIS. Le Système d Information Géographique universel Le Système d Iformatio Géographique uiversel Le Système d Iformatio Géographique uiversel d Esri est u système destié aux persoes qui veulet s appuyer sur ue iformatio géographique précise pour predre

Plus en détail

LES RÉSEAUX INSTITUTIONNELS DE LA FRANCOPHONIE

LES RÉSEAUX INSTITUTIONNELS DE LA FRANCOPHONIE DIRECTION DE LA PAIX, DE LA DÉMOCRATIE ET DES DROITS DE L HOMME LES RÉSEAUX INSTITUTIONNELS DE LA FRANCOPHONIE Vigies, leviers, viviers de la démocratie Produit par la Directio de la paix de la démocratie

Plus en détail

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002 Auaire Professioel des NTIC Présetatio aux Membres du Club.Séat.fr Octobre 2002 NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DEVENEZ RESPONSABLE DE THEME OU SPECIALISTE DE LA PREMIERE

Plus en détail

GUIDE DE RÉFÉRENCE POUR UNE MEILLEURE GOUVERNANCE DES SOCIÉTÉS D ÉTAT. Les devoirs et les responsabilités d un conseil d administration

GUIDE DE RÉFÉRENCE POUR UNE MEILLEURE GOUVERNANCE DES SOCIÉTÉS D ÉTAT. Les devoirs et les responsabilités d un conseil d administration GUIDE DE RÉFÉRENCE POUR UNE MEILLEURE GOUVERNANCE DES SOCIÉTÉS D ÉTAT Les devoirs et les resposabilités d u coseil d admiistratio RÉALISATION École atioale d admiistratio publique Jea Asseli, professeur

Plus en détail

CAS. Santé et diversités: comprendre et pratiquer les approches transculturelles. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i

CAS. Santé et diversités: comprendre et pratiquer les approches transculturelles. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i CAS Certificate of Advaced Studies Certificat de formatio cotiue Saté et diversités: compredre et pratiquer les approches trasculturelles octobre 2016 > jui 2017 f o r m a t i o e c o u r s d e m p l o

Plus en détail

Orange Cyberdefense Information presse janvier 2016

Orange Cyberdefense Information presse janvier 2016 Orage Cyberdefese Iformatio presse javier 2016 Sommaire p5 p7 p10 p13 Itroductio Cotexte Orage Cyberdefese protège les actifs des etreprises La répose d Orage : ue gamme de solutios pour sécuriser les

Plus en détail

Point presse. Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS

Point presse. Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS Poit presse Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS Sommaire 2015 : du PNRU au NPNRU, d ue aveture à l autre Ue ouvelle ambitio au service des quartiers Objectifs icotourables Chiffres clés Top départ Des

Plus en détail

CAS. Management de l énergie. janvier septembre 2016. Avec le soutien de FACULTE DES SCIENCES INSTITUT DES SCIENCES DE L ENVIRONNEMENT

CAS. Management de l énergie. janvier septembre 2016. Avec le soutien de FACULTE DES SCIENCES INSTITUT DES SCIENCES DE L ENVIRONNEMENT CAS Certificat de formatio cotiue Certificate of Advaced Studies Maagemet de l éergie javier septembre 2016 f o r m a t i o m o d u l a i r e e c o u r s d e m p l o i Avec le soutie de Office fédéral

Plus en détail

Accor recrute chaque année plusieurs milliers de collaborateurs dans le monde. É v o l u t i o. t é. C o n v i v i

Accor recrute chaque année plusieurs milliers de collaborateurs dans le monde. É v o l u t i o. t é. C o n v i v i Votre sourire a de l aveir 38 Accor est préset das près de 100 pays avec 160 000 collaborateurs. Il met au service de ses cliets, particuliers et etreprises, le savoir-faire acquis depuis près de quarate

Plus en détail

Accueil chez l assistante maternelle

Accueil chez l assistante maternelle Accueil chez l assistate materelle 2 Ce livret a été réalisé par u groupe d assistates materelles idépedates qui se réuisset régulièremet pour réfléchir à leurs pratiques professioelles. Ce groupe est

Plus en détail

SIDEX, soutien individualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE

SIDEX, soutien individualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE SIDEX, soutie idividualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE SIDEX est ue aide spécifiquemet destiée aux PME et TPE fraçaises. Souple et très simple d accès, elle leur permet de fialiser u projet

Plus en détail

Orange Graduate Programme. Edition 2016

Orange Graduate Programme. Edition 2016 Orage Graduate Programme Editio 2016 Commet Orage vous rapproche de l essetiel? Editorial Vous êtes passioé(e) par les progrès rapides et multiples du umérique? L Orage Graduate programme, c est pour vous!

Plus en détail

1 ère année > Programme

1 ère année > Programme Istitut Supérieur de Plasturgie d Aleço 1 ère aée > Programme Igéieur Polymères & Composites L igéieur ISPA est u expert e Polymères et Composites ayat ue visio globale de l etreprise lui permettat de

Plus en détail

Quel métier pour demain Avec un BTS

Quel métier pour demain Avec un BTS Quel métier pour demai Avec u BTS Dessiateur-projeteur CAO-DAO (e bureau d'études ou bureau des méthodes). Techico-commercial à haut iveau de techicité. Cotrôle-sécurité (orgaismes de certificatio). Services

Plus en détail

Catalogue de Formation 2012-2014

Catalogue de Formation 2012-2014 Catalogue de Formatio 2012-2014 512, Coriche al Nahr B.P.: 16-5870 Beyrouth, Liba Tél: 01-425147/9. Fax: 01-426860 cotact@if.org.lb www.istitutdesfiaces.gov.lb Catalogue rédigé par l'équipe de l'istitut

Plus en détail

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l Écoomie sociale et solidaire? Coopératives Etreprises sociales Scop Fiaceurs sociaux Scic CAE Mutuelles Coopératives d etreprises

Plus en détail

AUX PROJETS. Soutenue par la Ville d'illkirch-graffenstaden. Service Jeunesse

AUX PROJETS. Soutenue par la Ville d'illkirch-graffenstaden. Service Jeunesse BOURSE Illkirch-Graffestade AUX PROJETS JEUNES Souteue par la Ville d'illkirch-graffestade Service Jeuesse 2 rue des Soeurs 67400 Illkirch-Graffestade Tél. 03 88 66 80 18 / 06 99 07 64 18 Cadre réservé

Plus en détail

La gouvernance décentralisée des ressources naturelles. Deuxième Partie. Expériences et leçons apprises. Première édition

La gouvernance décentralisée des ressources naturelles. Deuxième Partie. Expériences et leçons apprises. Première édition Programme des Natios Uies pour le Développemet La gouverace décetralisée des ressources aturelles Deuxième Partie Expérieces et leços apprises Première éditio Préparé par le PNUD Cetre pour le Developpemet

Plus en détail

Diplôme de formation continue diploma of Advanced Studies. Qualité et sécurité des soins: dimensions managériales

Diplôme de formation continue diploma of Advanced Studies. Qualité et sécurité des soins: dimensions managériales DAS-qualite-sois16-17.qxp_Mise e page 1 01/02/2016 09:37 Page1 DAS Diplôme de formatio cotiue diploma of Advaced Studies Qualité et sécurité des sois: dimesios maagériales septembre 2016 > octobre 2017

Plus en détail

É C O L E N A T I O N A L E D A D M I N I S T R A T I O N RAPPORT ANNUEL 2014

É C O L E N A T I O N A L E D A D M I N I S T R A T I O N RAPPORT ANNUEL 2014 É C O L E N A T I O N A L E D A D M I N I S T R A T I O N RAPPORT ANNUEL 2014 Documet édité par l École atioale d admiistratio Directrice de la publicatio : Nathalie Loiseau Coordiatio : Service commuicatio

Plus en détail

Création et développement d une fonction audit interne*

Création et développement d une fonction audit interne* Créatio et développemet d ue foctio audit itere* Ue démarche e 10 étapes [ Sommaire] Dix étapes pour réussir... 7 Étapes 1 à 4 Défiitio du cadre d itervetio... 9 1 Idetifier les attetes des parties preates...

Plus en détail

Formation intensive à temps plein - Titre certifié par l Etat de niveau I

Formation intensive à temps plein - Titre certifié par l Etat de niveau I DRH DE BUSINESS UNIT Formatio itesive à temps plei - Titre certifié par l Etat de iveau I Resposable e Maagemet et Directio des Ressources Humaies Arrêté du 31/08/2011 publié au JO du 07/09/2011 BIENVENUE

Plus en détail

6. r e n f o r c e m e n t P o s i t i f

6. r e n f o r c e m e n t P o s i t i f 6. r e f o r c e m e t P o s i t i f La faço dot o offre u reforcemet positif est plus importate que la quatité. (traductio libre) B.F. Skier Nous avos tous besoi de reforcemet positif. Que ous e soyos

Plus en détail

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers.

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers. Reseigemets et moitorig. Reseigemets commerciaux et de solvabilité sur les etreprises et les particuliers. ENSEMBLE CONTRE LES PERTES. Reseigemets Creditreform. Pour plus de trasparece. Etreteir des rapports

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

Guide du suivi et de l évaluation axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION

Guide du suivi et de l évaluation axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION Guide du suivi et de l évaluatio axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX DU PATRIMOINE DES INSTITUTIONS MUSÉALES ET DES ARCHIVES. Les archives au Québec, des ressources documentaires à découvrir

ÉTAT DES LIEUX DU PATRIMOINE DES INSTITUTIONS MUSÉALES ET DES ARCHIVES. Les archives au Québec, des ressources documentaires à découvrir ÉTAT DES LIEUX DU PATRIMOINE DES INSTITUTIONS MUSÉALES ET DES ARCHIVES cahier 6 Les archives au Québec, des ressources documetaires à découvrir Pour tout reseigemet cocerat l'isq et les doées statistiques

Plus en détail

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone Règlemet Télé-Equity relatif à la trasmissio d ordres par fax et téléphoe (Cliets de détail) 02541 Pour des raisos d efficacité et de rapidité, le Cliet peut trasmettre ses ordres par fax et/ou téléphoe

Plus en détail

Solution pour gérer votre éclairage de sécurité. Mobilisez vos données n importe où, n importe quand

Solution pour gérer votre éclairage de sécurité. Mobilisez vos données n importe où, n importe quand Solutio pour gérer votre éclairage de sécurité Mobilisez vos doées importe où, importe quad Mobilisez vos doées importe où, importe quad Votre solutio e-lige pour la gestio et la maiteace de votre éclairage

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

REVISION EXPERTISE COMPTABLE GESTION ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE GESTION D ENTREPRISES FISCALITE DROIT

REVISION EXPERTISE COMPTABLE GESTION ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE GESTION D ENTREPRISES FISCALITE DROIT REVISION EXPERTISE COMPTABLE GESTION ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE GESTION D ENTREPRISES FISCALITE DROIT Créée e 1934, das le quartier de Sait-Gervais au cœur de la ville de Geève, la société

Plus en détail

B) CHAÎNES DE SOLIDES

B) CHAÎNES DE SOLIDES Chaîes de solides B) CHAÎNES DE SOLIDES Objectifs Cette théorie a pour but d'aalyser les comportemets statique et ciématique d'u mécaisme à partir d'u modèle défii par le schéma ciématique du mécaisme.

Plus en détail

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation Solutios Retraite collectives Liges directrices applicables aux régimes de capitalisatio RÉPONDEZ AUX EXIGENCES ÉNONCÉES DANS LES LIGNES DIRECTRICES GRÂCE AUX EXCELLENTS OUTILS DE LA FINANCIÈRE MANUVIE

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

Réformes des Ratios Prudentiels 2010

Réformes des Ratios Prudentiels 2010 Coférece Auelle Réformes des Ratios Prudetiels 2010 CRD, Bâle II, IAS, provisioemet dyamique : avacées des travaux des régulateurs e matière de fods propres Le 26 mai 2010, Hôtel Regia, Paris Coférece

Plus en détail

La coopération Sud-Sud et tripartite dans l espace francophone

La coopération Sud-Sud et tripartite dans l espace francophone La coopératio Sud-Sud et tripartite das l espace fracophoe ÉTAT DES LIEUX Jui 2014 Cetre du Commerce Iteratioal Produit par la Directio de la Fracophoie écoomique Directeur : Étiee Aligué Spécialiste de

Plus en détail

Chat-fou du Nord. Déclaration du gouvernement en réponse au programme de rétablissement. Ministère des Richesses naturelles et des Forêts

Chat-fou du Nord. Déclaration du gouvernement en réponse au programme de rétablissement. Ministère des Richesses naturelles et des Forêts Miistère des Richesses aturelles et des Forêts Chat-fou du Nord Déclaratio du gouveremet e répose au programme de rétablissemet Photo : Joseph R. Tomelleri LA PROTECTION ET LE RÉTABLISSEMENT DES ESPÈCES

Plus en détail

Économie sociale Pour des communautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF

Économie sociale Pour des communautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF Écoomie sociale Pour des commuautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF Ce documet a été réalisé par le miistère des Affaires muicipales et des Régios (MAMR) e

Plus en détail

- Identification du parcours Domaine de formation

- Identification du parcours Domaine de formation Uiversité : Sousse Etablissem : Istitut des Hautes Etudes Commerciales de Sousse Master Professioel Etrepreeuriat & développem iteratioal - Idificatio du parcours Domaie de formatio Ecoomie Gestio Mio

Plus en détail

session S initier à la simulation avec patient simulé/standardisé 14, 15 et 28 avril 2016 F o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i

session S initier à la simulation avec patient simulé/standardisé 14, 15 et 28 avril 2016 F o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i sessio fo r m a t i o co t i u e u i ve r s i t a i re S iitier à la simulatio avec patiet simulé/stadardisé 14, 15 et 28 avril 2016 F o r m a t i o e c o u r s d e m p l o i Directio Dresse Elisabeth

Plus en détail

MODÉ L I S A T I O N. Avec le soutien de

MODÉ L I S A T I O N. Avec le soutien de INNOVATION & EXPÉRIMENTATION 3 MODÉ L I S A T I O N Avec le soutie de SOMMAIRE I. GENÈSE DU PROJET... 2. FONCTIONNEMENT DU DISPOSITIF... 3. ACTEURS DU PROJET ET GOUVERNANCE... 4. PUBLIC CIBLE... 5. MOYENS

Plus en détail

Suggestions d activités d animation de la lecture du magazine

Suggestions d activités d animation de la lecture du magazine Suggestios d activités d aimatio de la lecture du magazie 7A D epuis 2005, le Cetre fraco-otarie de ressources pédagogiques élabore et produit ue ressource qui répod aux besois et aux champs d itérêt des

Plus en détail

La Participation accrue des Personnes Vivant avec le VIH (GIPA)

La Participation accrue des Personnes Vivant avec le VIH (GIPA) Soutiet l actio des commuautés das les pays e voie de développemet La Participatio accrue des Persoes Vivat avec le VIH (GIPA) itroductio 1 Les guides de boe pratique Ce guide fait partie d ue série de

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE. n r e. a u t r e. s p. d i m. t u d. n V o. s é. s i o n

INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE. n r e. a u t r e. s p. d i m. t u d. n V o. s é. s i o n e INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE e s p r e e t u e a u t r e t u d d i m s é V o s i o La puissace de l Uiversité, la force de 7 Grades Écoles. Uiversité origiale das le paysage de l'eseigemet

Plus en détail

Orientation professionnelle

Orientation professionnelle Orietatio professioelle Mauel didactique à l itetio des pays à reveu faible ou moye Elle Hase Départemet des compéteces et de l employabilité Orietatio professioelle Mauel didactique à l itetio des pays

Plus en détail

PLAN D ORGANISATION RÉGIONALE DE SÉCURITÉ CIVILE du SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MISSION SANTÉ

PLAN D ORGANISATION RÉGIONALE DE SÉCURITÉ CIVILE du SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MISSION SANTÉ PLAN D ORGANISATION RÉGIONALE DE SÉCURITÉ CIVILE du SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MISSION SANTÉ Adopté par le coseil d admiistratio le jr/ms/2004 AVANT-PROPOS Pour le réseau de la saté et des services sociaux

Plus en détail

Deuxième partie: Les évolutions des dispositifs de recherche agricole

Deuxième partie: Les évolutions des dispositifs de recherche agricole Deuxième partie: Les évolutios des dispositifs de recherche agricole 2 frace ad the cgiar: parterig i agricultural research ad developmet 119 Itroductio La recherche agricole s isère das des systèmes de

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

Ce que les Afro-Américains atteints de diabète ou d hypertension artérielle doivent savoir

Ce que les Afro-Américains atteints de diabète ou d hypertension artérielle doivent savoir Ce que les Afro-Américais atteits de diabète ou d hypertesio artérielle doivet savoir Faites-vous examier pour les maladies réales Natioal Kidey Disease Educatio Program Que puis-je faire pour garder mes

Plus en détail

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en Le chef d etreprise développe les services fuéraires de l etreprise, e assurat lui-même tout ou partie des activités de vete et e ecadrat directemet le persoel techique et commercial et d exploitatio.

Plus en détail

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée Nous ous occupos d accroître votre clietèle avec le compte Avatage d etreprise Pour trouver des cliets potetiels grâce à u simple compte bacaire Vous cherchez des idées

Plus en détail

Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 2. Afrique subsaharienne : Enseignements tirés de quatre secteurs

Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 2. Afrique subsaharienne : Enseignements tirés de quatre secteurs Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 2 Afrique subsahariee : Eseigemets tirés de quatre secteurs NTRE 1992 ET 1997, LA BANQUE A MENÉ À BIEN EN Afrique subsahariee

Plus en détail

ACTUalités. Agenda 10/02 Paris Les infirmiers et la recherche face au défi de la qualité www.ehesp.fr - www.anfh.fr

ACTUalités. Agenda 10/02 Paris Les infirmiers et la recherche face au défi de la qualité www.ehesp.fr - www.anfh.fr cotact : c.bohomme@fhf.fr Das u service hospitalier de éoatalogie, au Vietam. Ageda 10/02 Paris Les ifirmiers et la recherche face au défi de la qualité www.ehesp.fr - www.afh.fr 26-27/03 La Rochelle Le

Plus en détail

Questions pour un champion en ligne

Questions pour un champion en ligne Questios pour u champio e lige Le jeu télévisé QPUC préseté sur FR3 et aimé par Julie Lepers existe aussi e variate «e lige». U jeu «e lige» se déroule aisi : Six iterautes disputet ue première mache dite

Plus en détail

Votre convention de compte

Votre convention de compte FONDS D INVESTISSEMENT ROYAL INC. Votre covetio de compte Table des matières Itroductio......................................1 Au sujet de la présete covetio.......................1 Au sujet de votre compte.............................2

Plus en détail

Thérapies basées sur la mentalisation (TBM) Session d initiation et ateliers pratiques

Thérapies basées sur la mentalisation (TBM) Session d initiation et ateliers pratiques F O R M AT I O N C O N T I N U E U N I V E R S I TA I R E Thérapies basées sur la metalisatio (TBM) Sessio d iitiatio et ateliers pratiques PARIS mercredi 11 > samedi 14 javier 2017 f o r m a t i o e c

Plus en détail

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met ,QIRUPDWLTXHQRUPHHWWHPSV,VDEHOOH%R\GHQV Présetatio par Marie-Ae Chabi Réuio PIN 15 javier 2004 /HVEDVHVGHGRQQpHVHPSLULTXHV Collectio fiie et structurée de doées codifiées, textuelles ou multimédia, destiées

Plus en détail

Kaizen & Kanban. Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club industrielle AIAC

Kaizen & Kanban. Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club industrielle AIAC Kaize & Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club idustrielle AIAC Itroducti o Itroductio: vidéo Kai ze coclusio 1 Itroducti o Kai ze La méthode du coclusio 2 Itroducti o Kai ze A- Les types d étiquettes

Plus en détail

à l intention du personnel enseignant aux élèves de maternelle (4-5 ans)

à l intention du personnel enseignant aux élèves de maternelle (4-5 ans) Guide pédagogique sur le thème de la prévetio des icedies à l itetio du persoel eseigat aux élèves de materelle (4-5 as) Service de sécurité icedie de Motréal 2010 Illustratios : Roxae Fourier, Lise Moette

Plus en détail

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Votre compte Mauvie U peut cotiuer à travailler... même lorsque vous e le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Sas reveu, auriez-vous ecore ue maiso? Si vous avez des dettes à rembourser, ue blessure

Plus en détail

U NITÉ 1: GESTION PERSONNELLE

U NITÉ 1: GESTION PERSONNELLE U NIT 1: GESTION PERSONNELLE Pla d évaluatio RAG A : Bâtir et maiteir ue image de soi positive 39 RAG B : Iteragir de faço efficace et positive avec autrui 39 RAG C : voluer et croître tout au log de sa

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.communaute-urbaine-alencon.fr

GUIDE PRATIQUE. www.communaute-urbaine-alencon.fr GUIDE PRATIQUE XEDE SÉJOU TA R s r u e g r e b é h s e d à l attetio www.commuaute-urbaie-aleco.fr sommaire 1. Qu est-ce que la taxe de séjour? 3 2. Qui peut istaurer la taxe de séjour? 3 3. Quelle peut

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

Retraite vers une troisième étape de votre vie libérée de tout souci

Retraite vers une troisième étape de votre vie libérée de tout souci U coseil persoalisé et complet, à votre service Retraite vers ue troisième étape de votre vie libérée de tout souci Ouvros la voie 1 Itroductio 2 Modèle de coseil Raiffeise Vos besois 4 Plaificatio de

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS Les logiciels utilisés pour la gestio des stocks itègret de ombreuses foctios de calcul. L ue des plus importates est l exécutio des prévisios des cosommatios futures d

Plus en détail

Plan éducatif personnalisé. Guide d élaboration et de mise en œuvre d un PEP

Plan éducatif personnalisé. Guide d élaboration et de mise en œuvre d un PEP Pla éducatif persoalisé Guide d élaboratio et de mise e œuvre d u PEP P la éducatif Persoalisé Guide d élaboratio et de mise e œuvre d u PeP 2010 éducatio Maitoba Doées de catalogage avat publicatio Éducatio

Plus en détail

Le Manuel de Gouvernance d Entreprise et de Gestion des Risques pour les Institutions de Microfinance dans le Monde Arabe

Le Manuel de Gouvernance d Entreprise et de Gestion des Risques pour les Institutions de Microfinance dans le Monde Arabe GJ_userMaual_Frech_Layout 1 4/6/11 10:05 PM Page 1 Le Mauel de Gouverace d Etreprise et de Gestio des Risques pour les Istitutios de Microfiace das le Mode Arabe GJ_userMaual_Frech_Layout 1 4/6/11 10:06

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES Juin 1997

COMMUNIQUÉ DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES Juin 1997 COMMUNIQUÉ DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES Jui 1997 RÉFORME MAJEURE DANS LE DOMAINE DE LA FIXATION ET DU TRAITEMENT FISCAL DES PENSIONS ALIMENTAIRES Le mode de fixatio et la fiscalité des pesios alimetaires

Plus en détail

Faire avancer la justice pour les femmes Le temps d agir

Faire avancer la justice pour les femmes Le temps d agir La Coférece de révisio de la CPI 31 Mai 11 Jui 2010 Wome s Iitiatives for Geder Justice Faire avacer la justice Cotexte politique Sommaire 1 Cotexte politique 2 La justice pour les femmes et la CPI 2 La

Plus en détail

Définir sa problématique, son besoin. Présélectionner son agence conseil en communication. Organiser une compétition

Définir sa problématique, son besoin. Présélectionner son agence conseil en communication. Organiser une compétition sommaire Défiir sa problématique, so besoi Pourquoi faire u brief (cahier des charges)? Présélectioer so agece coseil e commuicatio Quel type d agece coseil recherchez-vous? Vous avez trouvé l agece coseil

Plus en détail

Pourquoi une réforme de la protection des données dans l Union est-elle nécessaire?

Pourquoi une réforme de la protection des données dans l Union est-elle nécessaire? Pourquoi ue réforme de la protectio des doées das l Uio est-elle écessaire? La directive européee de 1995 relative à la protectio des doées a marqué u jalo das l histoire de la protectio des doées à caractère

Plus en détail

Catalogue Formations 2016

Catalogue Formations 2016 Catalogue Formatios 2016 3 ÉDITO Depuis plus de 20 as, Microsept commercialise ue offre complète e matière d aalyses, formatios et coseils, afi de garatir la qualité de vos produits das les domaies alimetaires,

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

AU cœur de l innovation

AU cœur de l innovation Vos bureaux AU cœur de l iovatio 91 ESSONNE 13 000 m 2 das la première techopole européee cosacrée à la Simulatio et au Calcul Haute Performace Ue grade souplesse d implatatio Immeuble de 13 000 m², le

Plus en détail

École de technologie supérieure

École de technologie supérieure École de techologie supérieure Mat 165-04 Algèbre liéaire et aalyse vectorielle A-015 Michel Beaudi michel.beaudi@etsmtl.ca Liste d exercices à faire e T.P./Caledrier des évaluatios Itroductio au cours

Plus en détail

le billet vert Autocall EUR/USD investir n Profiter d une possible appréciation du dollar américain

le billet vert Autocall EUR/USD investir n Profiter d une possible appréciation du dollar américain ivestir Autocall EUR/USD Feu vert pour le billet vert Profiter d ue possible appréciatio du dollar américai U coupo uique évetuel de 8% brut la 1 re aée à 40% brut la 5 e aée U capital garati à 100% à

Plus en détail

Maintien et insertion dans l emploi de travailleurs en situation de handicap dans les entreprises de Travaux Publics

Maintien et insertion dans l emploi de travailleurs en situation de handicap dans les entreprises de Travaux Publics Maitie et isertio das l emploi de travailleurs e situatio de hadicap das les etreprises de Travaux Publics Guide de boes pratiques 2012 Maitie et isertio das l emploi de travailleurs e situatio de hadicap

Plus en détail

Divorce et séparation

Divorce et séparation Coup d oeil sur Divorce et séparatio Être attetif aux besois de votre efat Divorce et séparatio «Les premiers mois suivat u divorce ou ue séparatio sot très stressats. Votre patiece, votre cohérece et

Plus en détail

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO UN APPROCH D LA COMPÉTITIVITÉ D LA ZON URO : L TAU D CHANG FFCTIF D L URO Le taux de chage effectif d ue moaie omial et réel costitue u idicateur privilégié pour apprécier la compétitivité d ue écoomie

Plus en détail

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement Fiche stadardisée pour pla tarifaire mobile à prépayemet Opérateur Mobile Vikigs Pla tarifaire 10 Date de derière mise à jour 27/05/2015 Date de limite de validité Ne s applique pas Valeur de recharge

Plus en détail

Extrait du Guide Pratique des Représentants du Personnel

Extrait du Guide Pratique des Représentants du Personnel Extrait du Guide Pratique des Représetats du Persoel Partie 5 - Moyes mis à dispositio des ititutios représetatives du persoel 5-4 Les heures de délégatio et la liberté de déplacemet A) Les heures de délégatio

Plus en détail

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS PERFORMANCE CONTACT vous présete so LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS OBTENEZ sas effort LES RENDEZ-VOUS que vous SOUHAITEZ SIMPLICITÉ ET EFFICACITÉ Spécialisée das la prise de redez-vous depuis de ombreuses

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

Un système d enseignement supérieur de renommée internationale

Un système d enseignement supérieur de renommée internationale 1/6 Des uiversités et ue recherche plus fortes et plus attractives pour les étudiats et chercheurs étragers Attirer les compéteces et les talets étragers das os uiversités et os cetres de recherche costitue

Plus en détail

ié=éçáåí=éå=êéåüéêåüé

ié=éçáåí=éå=êéåüéêåüé ié=éçáåí=éå=êéåüéêåüé Décembre 2007 Série techique 07-116 Essais de performace de récupérateurs de chaleur des eaux domestiques au CCTR fåíêççìåíáçå La récupératio de la chaleur des eaux domestiques est

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES

GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES SOMMAIRE Les visites d etreprises : pourquoi ouvrir ses portes?.... 8 1.1 Des motivatios variées pour les etreprises... 8 1.2 Les freis à l ouverture

Plus en détail

Gérer les applications

Gérer les applications Gérer les applicatios E parcourat les rayos du Widows Phoe Store, vous serez e mesure de compléter les services de base de votre smartphoe à travers plus de 10 000 applicatios. Gratuites ou payates, ces

Plus en détail

ACTUalités. Comment transformer notre modèle? 29-30/08 Lille Comment réussir la mobilisation des professionnels? www.anap.fr

ACTUalités. Comment transformer notre modèle? 29-30/08 Lille Comment réussir la mobilisation des professionnels? www.anap.fr cotact : c.bohomme@fhf.fr Jourée d étude Ue stratégie de groupe pour la chirurgie ambulatoire La chirurgie ambulatoire progresse das les hôpitaux publics (cf. os précédetes éditios). Elle est aussi très

Plus en détail

Guide pour les services de fauteuils roulants manuels. dans les régions à faibles revenus

Guide pour les services de fauteuils roulants manuels. dans les régions à faibles revenus Guide pour les services de fauteuils roulats mauels das les régios à faibles reveus Guide pour les services de fauteuils roulats mauels das les régios à faibles reveus Catalogage à la source : Bibliothèque

Plus en détail

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant GUIDE DU DÉBUTANT Compte Sélect Baque Mauvie Guide du débutat Besoi d aide? Preez quelques miutes pour lire attetivemet votre Guide du cliet. Le préset Guide du débutat vous facilitera l utilisatio de

Plus en détail

Chèque Isolation. Le Petit Guide Pratique du. Des questions? Contacter l Espace Info Energie du Conseil Général des Pyrénées-Orientales 04.68.85.82.

Chèque Isolation. Le Petit Guide Pratique du. Des questions? Contacter l Espace Info Energie du Conseil Général des Pyrénées-Orientales 04.68.85.82. Le Petit Guide Pratique du Chèque Isolatio Des questios? Cotacter l Espace Ifo Eergie du Coseil Gééral des Pyréées-Orietales 04.68.85.82.18 www.cg66.fr > L Accet Catala de la République Fraçaise Le mot

Plus en détail

Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise

Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise ductio et la distributio d éergie. Ils assuret ue mise e relatio plus précise de l offre et la demade etre les producteurs et les cosommateurs. Ce choixrésulte du comité cosultatifteu par l ILNAS e javier

Plus en détail