FLASH TECHNIQUE : 9/11/2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FLASH TECHNIQUE : 9/11/2010"

Transcription

1 14, quai du canal Vitry le François Fax : FLASH TECHNIQUE : 9/11/2010 DESTRUCTION DES COUVERTS VEGETAUX La destruction de la culture intermédiaire est une étape cruciale, notamment pour la disponibilité en eau et en azote pour la culture suivante. La réglementation interdit dans certains cas la destruction chimique. Cela impose d autres moyens, mécanique ou par gel, dont la faisabilité est variable selon le type de sol et le climat local. Il est possible de détruire une culture intermédiaire par différents moyens : le gel, les herbicides ou des moyens mécaniques (charrue, déchaumeur, broyeur, rouleau ). Chacune de ces méthodes possède ses points forts et ses points faibles. QUAND FAUT-IL DETRUIRE LE COUVERT? Le choix de la date de destruction du couvert varie en fonction de deux objectifs : - laisser le temps au couvert de jouer son rôle c'est-à-dire piégeage des nitrates, protection du sol - éviter un effet dépressif sur la culture suivante (implantation, eau, azote ). La date de destruction du couvert doit être adaptée en fonction de la culture qui suit et du type de sol. De manière générale, la destruction du couvert peut s opérer dès la mi-novembre. A cette date, le piégeage de l azote est effectif. La réglementation autorise généralement la destruction des couverts dès le 15 novembre (attention suivant les départements cette date peut être différente) Si l objectif est de couvrir le sol pour limiter la battance et l érosion dans les sols fragiles, comme c est le cas en non labour, la culture intermédiaire peut être conservée jusqu en décembre, janvier ou février. Culture suivante Type de sol Blé, orge d hiver Betterave, orge, pois et féverole de printemps Maïs, tournesol Limon sain, craie, sable Limon argileux Sol argilo-calcaire Sol argileux Février (au plus tard, début mars) Juste avant le semis Dès le 15 novembre Labour : dès le 15/11 Non labour : entre le 15/11 et le 01/02 selon climat et vitesse de réessuyage Non labour : juste avant le semis Non labour : 15/11 Non labour : 15/11

2 COMMENT DETRUIRE MON COUVERT? Ils existent plusieurs techniques de destruction de couvert. Pour faire votre choix, ces techniques vont dépendre des outils à disposition sur l exploitation, les motivations comme les contraintes de l exploitant ainsi que les espèces à détruire. Suivant votre choix, le cout et le temps de travail vont être très différents selon les moyens utilisés. PRINCIPAUX MODES DE DESTRUCTION DES CULTURES INTERMEDIAIRES : LE GEL : - Pas d intervention nécessaire - Pas d herbicides utilisés - Pas de dégradation de la structure du sol - Peu d espèces très sensibles - Pas d action sur les repousses de blé - Intensité et date du gel très aléatoire Espèce Nyger, Sarrasin, Sorgho Tournesol, Pois développé Moutarde Phacélie Radis Vesce de printemps Avoine d hiver, Ray Grass Colza, Blé, Seigle Gel total de l espèce -1 C -4 C -5 à -7 C -7 à < DESTRUCTION CHIMIQUE : Tenir compte de la réglementation propre à chaque département (date de destruction, utilisation du glyphosate) - Pas d action sur le sol - Choix de la date d intervention - Nombreuses espèces sensibles (dont graminées) - Débit de chantier très élevé - Contraintes réglementaires, voire interdiction dans certains cas - Risque de transferts (eau) dans certains sols - Pulvérisation hors gel à cette époque de l année Débit de chantier : 10 à 50 ha/h Coût d utilisation : 5 à 10 /ha Préconisations traitement : 1 à 2 l/ha avant ou pendant l hiver + Sulfate d ammoniaque à 2% + Mouillant (Li 700 à 0.1%, silwet L77 à 0.01 % ou héliosol à 0.2 %) + Huile 1% Avant une culture d orge de printemps, vous pouvez ajouter 5 à 10 g d allié pour renforcer le Glyphosate notamment pour la destruction des crucifères. Le temps de destruction dépendra des températures : de 3 semaines à 3 mois! L application peut être faites en période de gel, cela fonctionne plutôt très bien. Cependant, attention au gel des buses

3 BROYEUR - Pas d action sur le sol - Choix de la date d intervention - Efficace sur moutarde - Résidus du couvert moins gênant (plus courts) - Nombreux couverts peu sensibles (graminées, repousses, petits couverts ) - Risque de tassement - Risque pour le gibier (modéré à cette époque) Débit de chantier : 2.8 ha/h Coût d utilisation : 25 /ha DECHAUMEUR A DISQUES INDEPENDANTS - Outil polyvalent - Préparation du semis de la culture menée conjointement à la destruction du couvert - Enfouissement superficiel des débris végétaux - Passe bien dans des couverts développés - Débit de chantier - Action limitée sur les repousses - Nécessité un sol parfaitement ressuyé ou gelé - Rouleau de l outil pouvant être limitant - Sol restant nu l hiver Débit de chantier : 4.8 ha/h Coût d utilisation : 16 /ha CULTIVATEUR A 3 RANGEES DE DENTS ET DISQUES DE NIVELEMENT - Outil polyvalent (déchaumage, pseudo-labour) - Préparation du semis de la culture menée conjointement à la destruction du couvert - Enfouissement superficiel des débris végétaux - Destruction facilitée de nombreuses espèces (scalpage, enfouissement) - Choisir des outils à bon dégagement entre rangées de dents et sous bâti - Nécessite un sol parfaitement ressuyé ou gelé - Sol restant nu en hiver - Rouleau de l outil pouvant être limitant Débit de chantier : 1.9 ha/h Coût d utilisation : 20 /ha

4 CHARUE 5 CORPS - Préparation du semis de la culture menée conjointement à la destruction du couvert - Efficace sur toutes les espèces - Enfouissement total des débrits végétaux - Intervention lente et coût élevé - Difficulté d enfouissement de couverts hauts (ex : moutarde développée) - Destruction tardive du couvert si labour printemps - Sol restant totalement nu en hiver (si labour d hiver) Débit de chantier : 0.9 à 1.3 ha/h Coût d utilisation : 39 à 51 /ha ROULEAU CAMBRIDGE - Action limitée sur le sol - Outil existant sur l exploitation - Outil de grande largeur et peu tirant - Possibilités d intervention limitées (heure avec gel) - Risque de tassement (sol non gelé sous le couvert) - Pas d action sur les repousses - Destruction souvent tardive (janvier) Débit de chantier : 5 ha/h Coût d utilisation : 12 /ha ROULEAU «COUTEAU» - Action limitée sur le sol - Rouleau pouvant être utilisé sur des couverts très développés aussi en l absence de gel - Nécessité de sols plats - Investissement dans un outil spécifique - Possibilités d intervention limitées (heures avec gel) - Risque de tassement (sol non gelé sous le couvert) - Action limitée sur les repousses ou petits couverts Débit de chantier : 1.9 ha/h Coût d utilisation : 12 /ha Toutes ces techniques de destructions ne sont pas adaptées à tous les couverts. Il faut adapter le mode de destruction aux espèces semées ou choisir des espèces semées en fonction de la destruction envisagée. Le développement du couvert est également un point important à prendre en compte lors de sa destruction. Un couvert fort développé sera plus facile à détruire, un gel + roulage peu parfois suffir.

5 Par contre avec un couvert faiblement développé, les repousses de céréales sont moins bien contrôlées et peuvent résister à la destruction. Sensibilité des principales espèces de cultures intermédiaires à différents modes de destruction (source Arvalis) A RETENIR : Il est inutile de laisser la culture intermédiaire en place tout l hiver. Une fois le froid installé, la CIPAN végète et ne capte plus d azote supplémentaire. Une destruction trop tardive peut également être préjudiciable pour le travail d implantation de la culture suivante. Un objectif de 2 à 2.5 T de MS/ha semble suffisant (15% de matière sèche dans la matière verte), soit environ 15 T de matière verte. En TCS, il est particulièrement important de détruire le couvert autour de 2.5T de MS/ha et de laisser cette matière organique fraiche évoluer au sol avant de l incorporer ou de la mulcher. Il sera ainsi éviter d introduire dans le sol une quantité de matière verte très riche en sucre et en cellulose, qui augmenterait trop violemment l activité biologique du sol.

Optimiser leur destruction

Optimiser leur destruction 14 Cultures intermédiaires Optimiser leur destruction Les techniques de destruction des couverts sont nombreuses : gel, labour, herbicide total, broyage, roulage Elles n ont pas toutes la même efficacité

Plus en détail

Destruction des couverts végétaux

Destruction des couverts végétaux Destruction des couverts végétaux Réunion agriculteur Arvalis 4 décembre 2014 Programme d'actions régional ŁArrêté régional du 24/06/2014 Pourquoi? Pour la protection des eaux contre la pollution par les

Plus en détail

Itinéraire technique du couvert

Itinéraire technique du couvert Itinéraire technique du couvert Comment conduire mon couvert? La dose de semis L'implantation La fertilisation La destruction Le coût La dose de semis Choisir son mélange à semer Raisonner les doses La

Plus en détail

Détruire mon couvert avec le matériel de la Cuma, c est facile! destruction mécanique des couverts végétaux

Détruire mon couvert avec le matériel de la Cuma, c est facile! destruction mécanique des couverts végétaux Détruire mon couvert avec le matériel de la Cuma, c est facile! Guide sur la destruction mécanique des couverts végétaux Guide sur la destruction mécanique des couverts végétaux Sommaire La destruction

Plus en détail

SYNTHESE EXPERIMENTATION Chambre d Agriculture 2009

SYNTHESE EXPERIMENTATION Chambre d Agriculture 2009 SYNTHESE EXPERIMENTATION Chambre d Agriculture 2009 Dossier réalisé par : Sylvain JONETTE Mars 2010 Document réalisé et imprimé par la Chambre d Agriculture de la Charente 1 ère Action : essais de comparaison

Plus en détail

Les couverts végétaux en interculture entre céréale et tournesol. Vincent LECOMTE - CETIOM

Les couverts végétaux en interculture entre céréale et tournesol. Vincent LECOMTE - CETIOM Les couverts végétaux en interculture entre céréale et tournesol Vincent LECOMTE - CETIOM Sommaire Couverts végétaux et réglementation état des lieux régional Spécificité des sols argileux Effet des couverts

Plus en détail

Les Cultures Intermédiaires

Les Cultures Intermédiaires Mieux gérer l interculture pour un bénéfice agronomique et environnemental Les Cultures Intermédiaires DEFINITION Culture intermédiaire : couvert (repousses ou espèce implantée) présent pendant la période

Plus en détail

Réussir son couvert végétal

Réussir son couvert végétal Réussir son couvert végétal La gestion des résidus de récolte Broyer dès la récolte afin de réduire la taille des pailles et surtout homogénéiser la répartition des résidus pour : - améliorer la décomposition

Plus en détail

couverts végétaux - choix des espèces 15.15

couverts végétaux - choix des espèces 15.15 couverts végétaux - choix des espèces 15.15 Choisir les espèces en fonction des objectifs et services attendus Raisonner le choix des espèces Avant cultures d'automne (couvert court) Avant cultures de

Plus en détail

Guide des couverts végétaux 2011.

Guide des couverts végétaux 2011. Guide des couverts végétaux 2011. Ce document a pour but de vous aider dans le choix de la gestion de l interculture et tout particulièrement dans la mise en place des couverts végétaux. De nombreuses

Plus en détail

Les cultures intermédiaires

Les cultures intermédiaires Les cultures intermédiaires DEFINITION Culture intermédiaire : couvert (repousses ou espèce implantée) présent pendant la période d interculture. Selon les objectifs de cette couverture du sol, elle s

Plus en détail

Pratique de Couverts : Réalisé avec le soutien financier de :

Pratique de Couverts : Réalisé avec le soutien financier de : Réalisé avec le soutien financier de : Rencontre bout de champ levée de culture après couverts végétaux trèfles et luzerne - 18 juin 2014 Couverts de trèfles et luzerne Comparaison de sarrasins (semis

Plus en détail

Pour ne pas pénaliser les semis de printemps

Pour ne pas pénaliser les semis de printemps 4 Pour ne pas pénaliser les semis de printemps Soigner la gestion du couvert végétal La mise en place d un couvert végétal à l interculture modifie le comportement du sol, et décale les interventions habituelles

Plus en détail

METHODE D ESTIMATION DE L AZOTE RESTITUE PAR LES COUVERTS D INTERCULTURE. Références pour la région Poitou-Charentes et le département de l Indre

METHODE D ESTIMATION DE L AZOTE RESTITUE PAR LES COUVERTS D INTERCULTURE. Références pour la région Poitou-Charentes et le département de l Indre METHODE D ESTIMATION DE L AZOTE RESTITUE PAR LES COUVERTS D INTERCULTURE Références pour la région Poitou-Charentes et le département de l Indre Grégory Véricel S. Minette Septembre 2009 Quelle quantité

Plus en détail

Les couverts végétaux

Les couverts végétaux Les couverts végétaux Choix, intérêts, freins agronomiques et économiques BP REA 2015-2016 Agronomie Tiphaine Audic Plan Partie 1 : «Les couverts : vue d ensemble» o Quelques définitions o Objectifs o

Plus en détail

ICultivons nos. couverts végétaux

ICultivons nos. couverts végétaux ICultivons nos couverts végétaux Pôle Productions Equipe Agronomie Contact : 04 73 44 45 95 Les couverts végétaux, implantés en interculture, offrent de nombreux avantages à nos systèmes de culture. En

Plus en détail

AGRIFAUNE moutarde, avoine rude, phacélie 10%moutarde AN 80%avoine rude 10%phacélie sacherie 25 kg

AGRIFAUNE moutarde, avoine rude, phacélie 10%moutarde AN 80%avoine rude 10%phacélie sacherie 25 kg AGRIFAUNE moutarde, avoine rude, phacélie 10%moutarde AN 80%avoine rude 10%phacélie sacherie 25 kg s agronomiques : Couverture rapide du sol Restitution d azote à la culture suivante Production de biomasse

Plus en détail

Étude de couverts hivernaux Implantés en Post-récolte de maïs

Étude de couverts hivernaux Implantés en Post-récolte de maïs Étude de couverts hivernaux Implantés en Post-récolte de maïs Campagne 2009-2010 Collaboration: Chambre d Agriculture 64 FD CUMA 64 Arvalis Institut du Végétal 1 Christian DEBEZE Gilles ESPAGNOL 2 Zones

Plus en détail

La conduite d une culture intermédiaire piège à nitrate (CIPAN)... 7

La conduite d une culture intermédiaire piège à nitrate (CIPAN)... 7 Février 2015 Sommaire Introduction... 5 La gestion de l interculture en zones vulnérables... 6 Qu est-ce qu une CIPAN (Culture intermédiaire piège à nitrates)?... 6 Qu est-ce qu une culture dérobée?...

Plus en détail

Cultures intermédiaires

Cultures intermédiaires Pourquoi implanter un couvert? Couverts, intercultures, dérobées, engrais verts, CIPAN Tous ces termes sont proches et se distinguent par la finalité de la couverture végétale mise en place sur la parcelle.

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Expérimentations conduites en 1993 et 1994 par l ACTA et Arvalis : Sites : Courseulles en limon (14) et Nangeville en limon argileux (45) Diminution du nombre de limaces par l effet de 2 déchaumages. Par

Plus en détail

Cultures intermédiaires

Cultures intermédiaires PRATIQUES N 2 Cultures intermédiaires Définition générale de la pratique Les «Cultures Intermédiaires Pièges à Nitrates» (CIPAN) constituent l une des familles de couverts végétaux permettant d éviter

Plus en détail

Couverts végétaux et valorisation par les bovins : les dernières références

Couverts végétaux et valorisation par les bovins : les dernières références Couverts végétaux et valorisation par les bovins : les dernières références Rennes, 16 décembre 2014 Sabine BATTEGAY s.battegay@arvalisinstitutduvegetal.fr ENJEUX AGRONOMIQUES - Effet / structure du sol

Plus en détail

Couverts végétaux : dossier thématique

Couverts végétaux : dossier thématique Couverts végétaux : dossier thématique La pratique des couverts végétaux s étend actuellement, notamment suite à l obligation récente de couverture hivernale des sols en zone vulnérable. Cette fiche technique

Plus en détail

Agronomie. La Lettre Agronomique. Innovation variétale en blé tendre : un 1 er blé «waxy» au catalogue français. n 32

Agronomie. La Lettre Agronomique. Innovation variétale en blé tendre : un 1 er blé «waxy» au catalogue français. n 32 La lettre d information Lettre de SULKY Agronomique La lettre d information de SULKY Avril- Mai 2012 Innovation variétale en blé tendre : un 1 er blé «waxy» au catalogue français L obtenteur Secobra (Maule,

Plus en détail

Essais des couverts végétaux 2012 à Grangeneuve

Essais des couverts végétaux 2012 à Grangeneuve Landwirtschaftliches Institut des Kantons Freiburg LIG Essais des couverts végétaux 2012 à Résultats Direction des institutions, de l agriculture et des forêts DIAF Direktion der Institutionen und der

Plus en détail

ENGRAIS VERTS en agriculture biologique

ENGRAIS VERTS en agriculture biologique ENGRAIS VERTS en agriculture biologique L engrais vert est une culture qui n est pas destinée à être récoltée, mais à être laissée sur place et enfouie de manière à améliorer la fertilité du sol. Il existe

Plus en détail

Limaces : Pourquoi sont-elles si présentes? ARVALIS-INSTITUT DU VEGETAL

Limaces : Pourquoi sont-elles si présentes? ARVALIS-INSTITUT DU VEGETAL Limaces : Pourquoi sont-elles si présentes? Pour commencer 2 espèces principales La limace grise ou loche Deroceras reticulatum Müller La limace noire ou horticole Arion hortensis de Ferussac Dégâts engendrés

Plus en détail

Système dʼéchange rapide avec. adaptateur Speed-Loc, socs de 5, 15 et 36 cm, bouclier mélangeur et clef de démontage

Système dʼéchange rapide avec. adaptateur Speed-Loc, socs de 5, 15 et 36 cm, bouclier mélangeur et clef de démontage Eco-Dyn techniques et outils pour mieux cultiver la terre Outil de travail du sol : configuration 3m avec 4 poutres de 100 x 100, 10 attaches dent, Outil 10 dents Wenz/Eco-Dyn forgées, 4 roues : configuration

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Damien BRUN ARVALIS - Institut de Végétal La Technique Strip till ARVALIS - Institut du végétal Définition de la technique Strip : la bande, Tillage: le travail du sol Strip till : travail du sol limité

Plus en détail

Assolement, valorisation et besoins de la CORAB :

Assolement, valorisation et besoins de la CORAB : 15 juillet 2011 Assolement, valorisation et besoins de la CORAB : Nous donnons rendez-vous à tous les adhérents le 6 septembre à St Jean d Angely pour notre réunion annuelle sur les emblavements 2011-2012.

Plus en détail

Essais de couverts végétaux Journée technique à Arbonne

Essais de couverts végétaux Journée technique à Arbonne Essais de couverts végétaux 2013-2014 Journée technique à Arbonne 1. Rôle des couverts Recyclent les éléments Protègent le sol contre l'érosion Intérêts des couverts hivernaux Réduisent le salissement

Plus en détail

Destruction mécanique des couverts végétaux hivernaux Synthèse des rencontres bouts de champ 2013

Destruction mécanique des couverts végétaux hivernaux Synthèse des rencontres bouts de champ 2013 Réalisé avec le soutien financier de : Destruction mécanique des couverts végétaux hivernaux Synthèse des rencontres bouts de champ 2013 Deux rencontres bouts de champ «destruction de couverts» ont été

Plus en détail

étranger Semis direct ou TCS L AGRICULTURE DE CONSERVATION À GENÈVE avec localisation d engrais Le choix des professionnels

étranger Semis direct ou TCS L AGRICULTURE DE CONSERVATION À GENÈVE avec localisation d engrais Le choix des professionnels L AGRICULTURE DE CONSERVATION À GENÈVE UN PREMIER BILAN POSITIF APRÈS TROIS ANS DE TRAVAIL SUR LA MISE EN ŒUVRE STRICTE DES PILIERS DE L AC Les agriculteurs genevois étant de plus en plus demandeurs de

Plus en détail

Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine

Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine GUIDE PRATIQUE POUR LES AGRICULTEURS JUIN 2012 Couverture du sol en interculture : Choisir un couvert adapté à ses besoins Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine Pourquoi implanter un couvert?

Plus en détail

Pesée matière sèche couvert

Pesée matière sèche couvert Vesce + Avoine chez Jean-Christophe Bady (Ansan) mai 2013 Espèce(s) semée(s) et densité de semis : avoine hiver 30 kg/ha + vesce 19 kg /ha + pois fourrager 19 kg/ha + moutarde blanche 1 kg/ha + phacélie

Plus en détail

Fiches techniques #12

Fiches techniques #12 Grandes cultures bio Fiches techniques #12 engrais verts en grandes cultures biologiques 1. choix et implantation des engrais verts a. trouver des engrais verts adaptés a son système technique et aux contraintes

Plus en détail

Fourragères porte-graine : Implantation sous couverts ou en associations Intérêt et contraintes. Christian Etourneau Vendôme, le 3/12/10

Fourragères porte-graine : Implantation sous couverts ou en associations Intérêt et contraintes. Christian Etourneau Vendôme, le 3/12/10 Fourragères porte-graine : Implantation sous couverts ou en associations Intérêt et contraintes Christian Etourneau Vendôme, le 3/12/10 Contexte actuel en production de semences fourragères Une agriculture

Plus en détail

L agroécologie : une opportunité pour produire et protéger les ressources naturelles

L agroécologie : une opportunité pour produire et protéger les ressources naturelles Thierry CAVAILLE Anthé (Lot et Garonne) L agroécologie : une opportunité pour produire et protéger les ressources naturelles Petite région naturelle : Pays de Serres Statut juridique : GAEC Elevage : Non

Plus en détail

ENGRAIS VERTS : POURQUOI ET COMMENT FAIRE

ENGRAIS VERTS : POURQUOI ET COMMENT FAIRE ENGRAIS VERTS : POURQUOI ET COMMENT FAIRE SYLVIE THIBAUDEAU, A GRONOME CLUB AGROENVIRONNEMENTAL DU BASSIN LA GUERRE ST-ANICET RACINES ET RHIZOSPHÈRE Rhizosphère : zone qui entoure les racines des plantes

Plus en détail

Le semis direct sur couverture végétale permanente Jérôme LABREUCHE ARVALIS - Institut du végétal

Le semis direct sur couverture végétale permanente Jérôme LABREUCHE ARVALIS - Institut du végétal Le semis direct sur couverture végétale permanente Jérôme LABREUCHE SCV, c est quoi? Diversité des cultures Couverture végétale permanente Morte (mulch) Vivante Absence de travail du sol Semis direct (SD)

Plus en détail

Il ne dépasse pas 15 cm de haut et est totalement dépassé par les repousses d'orge, vulpin et ray-grass.

Il ne dépasse pas 15 cm de haut et est totalement dépassé par les repousses d'orge, vulpin et ray-grass. Il ne dépasse pas 15 cm de haut et est totalement dépassé par les repousses d'orge, vulpin et ray-grass. Trèfle d'alexandrie 25 cm de haut. Très très bonne concurrence sur les repousses de céréales. De

Plus en détail

Les CIPAN fourragers, que semer et comment s y prendre?

Les CIPAN fourragers, que semer et comment s y prendre? Juin 2017 Les CIPAN fourragers, que semer et comment s y prendre? PROTECT eau L implantation d un couvert fourrager en interculture est intéressante car elle permet de disposer d un complément de fourrage,

Plus en détail

Les couverts végétaux, ce n est pas que réglementaire! GVA de Barenton, Mortain et Le Teilleul

Les couverts végétaux, ce n est pas que réglementaire! GVA de Barenton, Mortain et Le Teilleul Les couverts végétaux, ce n est pas que réglementaire! GVA de Barenton, Mortain et Le Teilleul Le 24/02/11 à ND du Touchet et Ferrières (Sud Manche) A l initiative des Groupements de Vulgarisation Agricole

Plus en détail

Peut-on améliorer les performances techniques, économiques et environnementales des rotations en Lorraine? ARVALIS - Institut de végétal

Peut-on améliorer les performances techniques, économiques et environnementales des rotations en Lorraine? ARVALIS - Institut de végétal Peut-on améliorer les performances techniques, économiques et environnementales des rotations en Lorraine? Préambule Une rotation est la succession de cultures sur une même parcelle Un assolement est l

Plus en détail

Sol limoneux et sableux

Sol limoneux et sableux Différents modes d implantation Sol limoneux et sableux Labour Tout est possible ou presque Avec un avantage pour la combinaison Labour-Semis Compaction superficielle lors de la reprise du labour Techniques

Plus en détail

GUIDE CULTURE INFO.PLAINE - Interventions d automne 2016

GUIDE CULTURE INFO.PLAINE - Interventions d automne 2016 Betterave : Numéro 64 6 juillet 2016 / Pois : Maïs : Intercultures GUIDE CULTURE INFO.PLAINE - Interventions d automne 2016 Pour vos interventions d été et d automne, retrouvez toutes nos préconisations

Plus en détail

Les couverts sont réalisés dans un objectif principal d apport d azote, et également de matière organique

Les couverts sont réalisés dans un objectif principal d apport d azote, et également de matière organique Réalisé avec le soutien financier de : Rencontre bout de champ «Couverts Végétaux» - 12 août 2013 Couverts de trèfle violet, trèfle d Alexandrie et de luzerne Présentation de la ferme et Compte-rendu de

Plus en détail

Intercultures et production de fourrages

Intercultures et production de fourrages Mini-conférence Sommet de l Elevage 5 octobre 2012 Intercultures et production de fourrages Cultures dérobées ou «soudure» : les espèces les plus utilisées périodes de croissance exploitations fourrages

Plus en détail

Gestion intégrée des adventices dans les systèmes de culture

Gestion intégrée des adventices dans les systèmes de culture Gestion intégrée des adventices dans les systèmes de culture Enjeux résoudre les problèmes de flore «difficile» limiter les risques de sélection de résistance résoudre les problèmes induits par les changements

Plus en détail

Faisabilité du semis direct de printemps sous couvert végétal

Faisabilité du semis direct de printemps sous couvert végétal Faisabilité du semis direct de printemps sous couvert végétal Marie-José BLAZIAN AGRO D OC UNION DES CETA D OC 1 Colloque de restitution 28 septembre 2012 - Ondes Faisabilité du semis direct de printemps

Plus en détail

GROUPE sur les TECHNIQUES de CONSERVATION des SOLS du Finistère. SEMIS DIRECT sous couvert permanent

GROUPE sur les TECHNIQUES de CONSERVATION des SOLS du Finistère. SEMIS DIRECT sous couvert permanent GROUPE sur les TECHNIQUES de CONSERVATION des SOLS du Finistère SEMIS DIRECT sous couvert permanent Date: 12 janvier 2016 PRESENTATION Contexte breton & Histoire du groupe Agriculture de conservation Résultats

Plus en détail

Compte rendu rencontres bout de champ : Semis direct de soja dans couverts végétaux

Compte rendu rencontres bout de champ : Semis direct de soja dans couverts végétaux Compte rendu rencontres bout de champ : Semis direct de soja dans couverts végétaux Date : 22 juin et 7 septembre 2015 - Lieu : Lectoure (32) Paul Andrieu est agriculteur bio à Lectoure. Il ne laboure

Plus en détail

GESTION DES ADVENTICES EN INTERCULTURE

GESTION DES ADVENTICES EN INTERCULTURE GESTION DES ADVENTICES EN INTERCULTURE Repérage des adventices ELABORER UNE STRATEGIE Les échecs de désherbage ne se limitent pas seulement à des phénomènes de résistance. D autres facteurs sont souvent

Plus en détail

Adapter les techniques d implantation à chaque situation

Adapter les techniques d implantation à chaque situation Adapter les techniques d implantation à chaque situation Jérôme LABREUCHE Damien BRUN Pôle Agro-équipement Les techniques d implantation ont souvent un impact limité sur le rendement Les techniques d implantation

Plus en détail

Une couverture pour l hiver

Une couverture pour l hiver Un dossier de David Laisney et Aurélien Groult Une couverture pour l hiver Le quatrième programme de la directive Nitrates, entré en vigueur le 1 er juillet 2009, prévoit une couverture végétale à 100

Plus en détail

Sorgo sous tunnel.

Sorgo sous tunnel. Engrais verts et Sorgo sous tunnel Engrais verts et Sommaire : 1. Qu est-ce que c est? 2. Intérêt des engrais verts en agro écologie? 3. Quels engrais verts? 4. Quels itinéraires techniques? Engrais verts

Plus en détail

Conduite des couverts

Conduite des couverts INTERCULTURE 3 Conduite des couverts Choix des espèces et des variétés Eviter strictement la navette et toute crucifère qui ne soit pas anti-nématode, quelle que soit la situation de la parcelle vis-à-vis

Plus en détail

Cultures Intermédiaires

Cultures Intermédiaires Cultures Intermédiaires 2012 L'implantation de cultures intermédiaires pendant la période d'interculture est désormais d'actualité. Cette technique représente un coût et des travaux supplémentaires, mais

Plus en détail

Dérobées. Pourquoi, comment et à quels coûts conforter les stocks fourragers. Mai Document réalisé par : Avec le soutien financier de :

Dérobées. Pourquoi, comment et à quels coûts conforter les stocks fourragers. Mai Document réalisé par : Avec le soutien financier de : G e s t i o n d e l h e r b e L e t e m p s d e l a u t o n o m i e Dérobées après une céréale Pourquoi, comment et à quels coûts conforter les stocks fourragers Document réalisé par : Mai 2011 Avec le

Plus en détail

SOMMAIRE Couverts végétaux : une nouvelle approche

SOMMAIRE Couverts végétaux : une nouvelle approche Avec des variétés certifiées d avoine nue de printemps, de pois fourrager et de vesce SOMMAIRE Page 2 Pages 3 et 4 Pages 5 et 6 Pages 7 et 8 Pages 9 et 10 Pages 11 et 12 Pages 13 et 14 Pages 15 et 16 Couverts

Plus en détail

12/06/2015 ARVALIS Institut du végétal 1

12/06/2015 ARVALIS Institut du végétal 1 12/06/2015 ARVALIS Institut du végétal 1 Jean-Louis Moynier Réussir ses couverts végétaux Réunion Syndicat des Eaux du Centre Ouest 12/06/2015 12/06/2015 ARVALIS Institut du végétal 3 Fertilisation azotée

Plus en détail

Associer son colza à un couvert gélif : une technique à manier avec précaution

Associer son colza à un couvert gélif : une technique à manier avec précaution 54 Innovation Associer son colza à un couvert gélif : une technique à manier avec précaution Depuis trois ans, le CETIOM mène dans le Berry des essais de colza conduit en association avec des couverts

Plus en détail

MISE EN PLACE DES COUVERTS VEGETAUX A

MISE EN PLACE DES COUVERTS VEGETAUX A MISE EN PLACE DES COUVERTS VEGETAUX A COULONGES-LES LES-SABLONS SABLONS (61) Vue du champ d'essai Personnes suivies : Jean-Claude LEROYER Noël et Raphaël DECRAEMERE Gérard JAHANDIER Avec la participation

Plus en détail

Le nombre d exploitations betteravières

Le nombre d exploitations betteravières Betteraves & colzas dans la même rotation La complémentarité de ces cultures et la forte mobilisation agricole pour les biocarburants orientent de plus en plus de betteraviers vers la culture de colza.

Plus en détail

Betteraves & colzas dans la même rotation

Betteraves & colzas dans la même rotation Betteraves & colzas dans la même rotation La complémentarité de ces cultures et la forte mobilisation agricole pour les biocarburants orientent de plus en plus de betteraviers vers la culture de colza.

Plus en détail

Conduite des couverts INTERCULTURE

Conduite des couverts INTERCULTURE INTERCULTURE Conduite des couverts 3 Choix des espèces et des variétés Lorsque l objectif du couvert est de piéger l azote, les repousses de céréales n ont généralement qu une efficacité limitée. Les repousses

Plus en détail

Engrais verts en interculture d automne-hiver en plein champ

Engrais verts en interculture d automne-hiver en plein champ MARAICHAGE 2005 Fiche action 3 02 02 08 AB L05 PACA/01 Engrais verts en interculture d automne-hiver en plein champ 1- CONTEXTE ET OBJECTIFS DE L ESSAI : Hélène VEDIE Annick TAULET Analyses réalisées par

Plus en détail

Gestion de la flore adventice. Jérôme LABREUCHE ARVALIS-Institut du végétal

Gestion de la flore adventice. Jérôme LABREUCHE ARVALIS-Institut du végétal Gestion de la flore adventice Jérôme LABREUCHE ARVALISInstitut du végétal Conséquences sur la flore d après Debaecke, INRA 1990 Renouée oiseaux Renouée liseron Coquelicot Mouron Labour Chénopode Morelle

Plus en détail

Betterave. Au sommaire. N août Cercosporiose : ralentir sa progression

Betterave. Au sommaire. N août Cercosporiose : ralentir sa progression N 26 01 août 2017 Au sommaire Betterave... 1 Cercosporiose : ralentir sa progression... 1 Charançon Lixus Junci... 3 Teignes... 3 Eliminer les betteraves montées à graine... 3 Ambroisie... 3 Vulpins- Ray

Plus en détail

Institut Technique de la Betterave. Semoirs : Nouveautés et vitesse de semis

Institut Technique de la Betterave. Semoirs : Nouveautés et vitesse de semis Institut Technique de la Betterave Semoirs : Nouveautés et vitesse de semis 1 Enjeux du semis : Assurer une levée rapide et homogène Quels sont les risques? - Levée lente : Potentiel rendement, Accident

Plus en détail

Systèmes de grandes cultures 40 ans d essais de travail du sol

Systèmes de grandes cultures 40 ans d essais de travail du sol Département fédéral de l'économie DFE Station de recherche Agroscope Changins-Wädenswil ACW Systèmes de grandes cultures 40 ans d essais de travail du sol Nouvelles perspectives par les couverts végétaux

Plus en détail

Tests d engrais verts en agriculture biologique dans le département du Gers :

Tests d engrais verts en agriculture biologique dans le département du Gers : Tests d engrais verts en agriculture biologique dans le département du Gers : rappel des résultats 2002-2003 et 2005 Chambre d agriculture du Gers avec la participation des ETS JOUFFRAY DRILLAUD et des

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Travail du sol et implantation des cultures Jérôme LABREUCHE Avec la collaboration de Jean ROGER-ESTRADE, Vincent LECOMTE, Remy DUVAL, Nathael LECLECH, Christian LONGUEVAL, Gilles ESCHENBRENNER Impacts

Plus en détail

Comment réussir l implantation du tournesol en limitant le travail du sol?

Comment réussir l implantation du tournesol en limitant le travail du sol? Comment réussir l implantation du tournesol en limitant le travail du sol? Franck Duroueix CETIOM Le tournesol est une culture très exigeante à l implantation tant au niveau du peuplement levé (densité,

Plus en détail

Séquence Implantation. Partie 1 : Préparation du sol Partie 2 : Qualité du semis Partie 3 : Notion de précocité et choix variétal

Séquence Implantation. Partie 1 : Préparation du sol Partie 2 : Qualité du semis Partie 3 : Notion de précocité et choix variétal Séquence Implantation Partie 1 : Préparation du sol Partie 2 : Qualité du semis Partie 3 : Notion de précocité et choix variétal Partie 1 : Préparation du sol BP REA Agronomie Janvier 2016 Plan 1. Pourquoi

Plus en détail

Introduction de couverts : La recherche de nouvelles interactions

Introduction de couverts : La recherche de nouvelles interactions Introduction de couverts : La recherche de nouvelles interactions Gilles Sauzet CETIOM L introduction de couverts végétaux dans les cultures et en interculture doit être une véritable opportunité agro

Plus en détail

METEO. Le 26/02/2014,

METEO. Le 26/02/2014, Le 26/02/2014, METEO Mercredi 26 février : Les averses resteront rares et dispersées dans l'ensemble, avec une amélioration entre le Roussillon et le Var où mistral et tramontane se renforceront. A noter

Plus en détail

Rotation et Assolement

Rotation et Assolement Cas type grandes cultures biologiques TERRES E GROIES SUPERFICIEES AEC UZERNE Orge de printemps Rotation et Assolement MAIN d oeuvre uth Pois de printemps Tournesol Triticale SAU ha SO Terres de groies

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Les couverts en interculture Résultats de 10 ans de suivi (2003 2013) 10/12/13 Pourquoi pratiquer les intercultures? Pour répondre aux obligations de la Zone Vulnérable : pour les intercultures longues,

Plus en détail

Les engrais verts pour réduire l incidence des maladies?!... Nadia Surdek agr.

Les engrais verts pour réduire l incidence des maladies?!... Nadia Surdek agr. Les engrais verts pour réduire l incidence des maladies?!... Nadia Surdek agr. Les journées horticoles Saint-Rémi - 4 décembre 2014 Engrais verts leurs utilités Améliore la structure de sol Augmente la

Plus en détail

L appropriation sur le terrain d un nouvel outil d aide à la décision. L exemple d AzoFert en Champagne-Ardenne et Picardie

L appropriation sur le terrain d un nouvel outil d aide à la décision. L exemple d AzoFert en Champagne-Ardenne et Picardie L appropriation sur le terrain d un nouvel outil d aide à la décision L exemple d AzoFert en Champagne-Ardenne et Picardie Nathalie Damay, LDAR / GEMAS Jean Collard, CAMA / GEMAS Introduction 10 èmes rencontres

Plus en détail

Techniques innovantes d implantation

Techniques innovantes d implantation www.cetiom.fr 21 Techniques innovantes d implantation DISPOSITIF L implantation du colza et de son couvert, sur le même rang, a été réalisée le même jour en semis direct. Le semoir utilisé est un SD3 HUARD.

Plus en détail

Implantation de Couverts Végétaux en Interculture. Cahier technique 2003

Implantation de Couverts Végétaux en Interculture. Cahier technique 2003 I INSTITUT TECHNIQUE DE LA ETTERAVE Implantation de Couverts Végétaux en Interculture Cahier technique 2003 INSTITUT TECHNIQUE DE LA ETTERAVE SOMMAIRE RÔLE DES COUVERTS VÉGÉTAUX IMPLANTATION DE LA CULTURE

Plus en détail

Essais sur les. techniques culturales simplifiées et semis direct en Dordogne

Essais sur les. techniques culturales simplifiées et semis direct en Dordogne Essais sur les techniques culturales simplifiées et semis direct en Dordogne Présentation d AgroBio Périgord AgroBio Périgord œuvre depuis sa création, fin 1989, au développement de l agriculture biologique

Plus en détail

Pulvérisation à bas volume : résultats d essais et premiers enseignements en désherbage grandes cultures

Pulvérisation à bas volume : résultats d essais et premiers enseignements en désherbage grandes cultures Pulvérisation à bas volume : résultats d essais et premiers enseignements en désherbage grandes cultures ARVALIS-Institut du végétal Benjamin PERRIOT, Pierre-Yves YEME, Camille FLEURY et Damien GAUDILLAT

Plus en détail

INTERCULTURE COUVERTS VEGETAUX GESTION DES ADVENTICES EN INTERCULTURE

INTERCULTURE COUVERTS VEGETAUX GESTION DES ADVENTICES EN INTERCULTURE INTERCULTURE COUVERTS VEGETAUX GESTION DES ADVENTICES EN INTERCULTURE 25 LES COUVERTS VEGETAUX (Rédaction en commun avec les Chambres d agriculture de l Eure, du Calvados, de la Seine-Maritime, de l Orne,

Plus en détail

Caractéristiques des principales cultures intermédiaires

Caractéristiques des principales cultures intermédiaires Caractéristiques des principales cultures intermédiaires Références disponibles pour la région Poitou-Charentes Réalisé à partir : - des essais conduits en Poitou-Charentes 2000-2010 - résultats de simulation

Plus en détail

Forces et faiblesses des intercultures fourragères. Le Centre pilote Fourrages Mieux

Forces et faiblesses des intercultures fourragères. Le Centre pilote Fourrages Mieux Forces et faiblesses des intercultures fourragères Toernich, le 12 novembre 2015 Sébastien Crémer, Fourrages Mieux asbl Le Centre pilote Fourrages Mieux Assure la promotion de la conduite optimale des

Plus en détail

Description de l exploitation SAU : 82 ha UTH : 1,15 Ateliers : Grande culture en AB. Atouts / Contraintes RU de 60 à 100 mm /

Description de l exploitation SAU : 82 ha UTH : 1,15 Ateliers : Grande culture en AB. Atouts / Contraintes RU de 60 à 100 mm / PE-PO-86-A-6 Rotation Luzerne (3 ans) Blé Orge Maïs grain Féverole Blé Tournesol Orge de printemps en agriculture biologique sur sols moyens de la Vienne Sols Argilo-calcaire moyen à profond Potentiel

Plus en détail

Techniques complémentaires et alternatives aux herbicides

Techniques complémentaires et alternatives aux herbicides Techniques complémentaires et alternatives aux herbicides Interêts Gérer les flores difficiles et coûteuses Limiter l impact des herbicides sur l environnement Diminuer le coût des programmes Retour de

Plus en détail

LE GAEC POILLION 44 rue Principale HERICOURT FRANCE

LE GAEC POILLION 44 rue Principale HERICOURT FRANCE LE GAEC POILLION 44 rue Principale - 62130 HERICOURT FRANCE 2 associés, une conjointe salariée et 1,3 ETP en groupement d'employeurs «Allier productivité, valeur ajoutée, emploi et préservation des ressources

Plus en détail

ANNEXE N 3 : RAISONNEMENT DE LA FERTILISATION AZOTEE

ANNEXE N 3 : RAISONNEMENT DE LA FERTILISATION AZOTEE ANNEXE N 3 : RAISONNEMENT DE LA FERTILISATION AZOTEE Le 4 ème programme d actions au titre de la directive «nitrates» comporte, en zones vulnérables, des mesures destinées à protéger les eaux contre la

Plus en détail

Couverts associés au colza : Premiers résultats

Couverts associés au colza : Premiers résultats Oléotech n 2 - Juillet 21 Couverts associés au colza : Premiers résultats Votre contact : Jean RAIMBAULT Ingénieur régional de développement CETIOM Maison de l Agriculture ZAC Atalante Champeaux Rd Point

Plus en détail

Animation d un groupe d agriculteurs innovants :

Animation d un groupe d agriculteurs innovants : Animation d un groupe d agriculteurs innovants : Exemple de l agriculture de conservation Franck Baechler CA41 Les Chambres d agriculture en action pour la biodiversité dans les territoires Déroulement

Plus en détail

Des couverts au service de l agriculture de conservation

Des couverts au service de l agriculture de conservation Des couverts au service de l agriculture de conservation Nathael LECLECH Journée agriculture de conservation 26 janvier 2017 Couverts d interculture : adapter mon couvert à mes besoins Quels objectifs

Plus en détail

Couvert végétaux en maraîchage. SCEA le jardin des Peltier, Mulet Daniel & François, 13 chemin des Peltier, Breteuil sur Iton.

Couvert végétaux en maraîchage. SCEA le jardin des Peltier, Mulet Daniel & François, 13 chemin des Peltier, Breteuil sur Iton. Couvert végétaux en maraîchage SCEA le jardin des Peltier, Mulet Daniel & François, 13 chemin des Peltier, 27160 Breteuil sur Iton. Problématique Comment intégrer les couverts en maraîchage? -Pourquoi

Plus en détail

Fumure P K. ARVALIS - Institut du végétal

Fumure P K. ARVALIS - Institut du végétal ª 150 CHOISIR et décider 2013 ª 151 CHOISIR et décider 2013 Fumure P K : une approche plus adaptée La méthode Comifer de calcul des doses d engrais de fond a été stabilisée au milieu des années 90. Elle

Plus en détail

Mutualiser pour une meilleure gestion des adventices

Mutualiser pour une meilleure gestion des adventices CUMA Agrobio (Nièvre) Expérience : GAEC de Priez Adhérents fondateurs de la CUMA Agrobio, les deux associés de ce GAEC, Frédéric RIEB et Philippe CABARAT pratiquent l Agriculture Biologique depuis 1983.

Plus en détail