PROFIL DE VULNERABILITE DES EAUX DE BAIGNADE Plage Boulevard de la Plage à VER-sur-MER RAPPORT DE SYNTHESE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROFIL DE VULNERABILITE DES EAUX DE BAIGNADE Plage Boulevard de la Plage à VER-sur-MER RAPPORT DE SYNTHESE"

Transcription

1 Département Calvados Institution Interdépartementale du Bassin de l Orne PROFIL DE VULNERABILITE DES EAUX DE BAIGNADE Plage Boulevard de la Plage à VER-sur-MER RAPPORT DE SYNTHESE RT DSD 10015EZ phase MLU rév2 A : Gennevilliers Le : 09/05/2011 Agence Seine Normandie Siège Social 11 bis, rue Gabriel Péri CS Vandoeuvre-lès-Nancy cedex Fax Antenne Normandie Ile-de-France 1690 rue A.Briand BP rue Alexandre Bât.E Petit-Couronne Gennevilliers cedex : : Fax Fax : :

2 FICHE SIGNALETIQUE CLIENT Raison sociale Institution Interdépartementale du Bassin de l Orne (IIBO) Coordonnées 23, Bd Bertrand BP CAEN CEDEX Destinataire Monsieur E HENAFF Nombre d exemplaires remis 1 Pièces jointes - Date de remise du document Mars 2012 Lieu d intervention et département Ver-sur-Mer (14) Famille d activité Collectivité Milieu Environnement DOCUMENT Nature du document Rapport Nomenclature du document RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU Révision 2 CONTROLE QUALITE Nom : Fonction : Date : Signature : Rédigé Marc LOUVRIER Chargé d affaires Vérifié Sylvie CARDINAUD Responsable Délégation IRH Ingénieur Conseil RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU -rév.2 Page 2/22

3 S O M M A I R E I. Contexte 4 II. Descriptif de la zone de baignade 5 II.1. La zone de baignade et son environnement 5 II.2. Historique 7 II.3. Contexte météorologique 8 III. Inventaire des sources de pollution 10 IV. Diagnostic 11 IV.1. Eaux usées domestiques 11 IV.2. Eaux pluviales 14 IV.3. Cours d eau 15 IV.4. Pollution diffuse sur site 16 V. Gestion de court terme actions de long terme 18 V.1. Mesures de gestion des pollutions à court terme 18 V.2. Plan d action 21 IRH Ingénieur Conseil RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU -rév.2 Page 3/22

4 I. CONTEXTE La directive européenne n 2006/7/CE, concernant la gestion de la qualité des eaux de baignades, transposée en droit français, impose la réalisation par les gestionnaires de «profils de vulnérabilité des eaux de baignade». Cette directive modifie également la définition des classes de qualité des eaux de baignade, introduisant un mode de calcul prenant en compte l historique de la plage sur 5 ans. Le code de la santé publique définit le cadre réglementaire des profils, et la circulaire n DGS/EA4/2009/389 en présente le contenu et les modalités d élaboration. Toutes les eaux de baignades doivent être dotées d un profil, mais on constate que selon le nouveau mode de calcul, appliqué aux données , certaines plages situées entre Ouistreham et Tracy-sur-Mer dans le Calvados sont susceptibles d être classée en qualité «insuffisantes». Ce risque implique la réalisation d une étude approfondie sur l ensemble du littoral concerné, étude qui a pu être réalisée grâce à la mutualisation des moyens des communes concernées et le pilotage de l Institution Interdépartementale du Bassin de l Orne. Une étude globale des sources et des transferts de pollution sur l ensemble du territoire concerné a ainsi été menée, qui fait l objet d un rapport séparé. La zone d étude générale a ainsi été étendue à l ensemble de la zone couverte par le SAGE Orne aval Seulles. L ensemble des communes littorales a été étudié de manière plus approfondie. Le présent document détaille les résultats de l étude concernant la baignade : Boulevard de la Plage à Ver-sur-Mer La description des méthodologies employées ainsi que les résultats complets de l étude sont disponible dans le document «Rapport de phase 1» IRH Ingénieur Conseil RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU -rév.2 Page 4/22

5 II. DESCRIPTIF DE LA ZONE DE BAIGNADE II.1. LA ZONE DE BAIGNADE ET SON ENVIRONNEMENT Boulevard de la Plage à Ver-sur-Mer Ouverture (surveillance de la baignade) juillet-août, de 10h30 à 12h30 et de 14h00 à 18h30. Dimensions : Longueur 200m ; Largeur 150m ; Pente variable : subhorizontale (zone basse) et 2-5% (zone haute). Nature de la plage : plage sableuse, digue circulable en arrière de la plage. Equipements : Poste de secours, toilettes, douches. Absence de végétation aquatique permanente Plage située en zone urbaine. L accès des chiens et chevaux est autorisé hors période de baignade. Des parcs de stationnement sont disponibles à proximité de la zone de baignade. IRH Ingénieur Conseil RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU -rév.2 Page 5/22

6 Localisation de la plage (point de suivi) IRH Ingénieur Conseil RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU -rév.2 Page 6/22

7 II.2. HISTORIQUE L Agence Régionale de Santé ARS (ex DRASS) assure un suivi de la qualité bactériologique des eaux de baignade, dont les résultats sont présentés ci-dessous : intestinaux La qualité de la baignade est remarquablement stable depuis 2006 (qualité B), avec des résultats 2010 améliorés, se traduisant par un passage à la classe de qualité A. IRH Ingénieur Conseil RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU -rév.2 Page 7/22

8 L application de la méthode de calcul de la nouvelle directive européenne aurait abouti aux résultats suivants : De qualité «suffisante» jusqu en 2007 en raison de résultats moyens en particulier sur E Coli, la qualité s est améliorée depuis avec un passage en qualité «bonne». Cette qualité devrait être conservée en 2011, sauf mauvais résultats sur les entérocoques. Le passage en qualité «excellente» nécessiterait une amélioration franche et durable des résultats. Remarque : les classements pour la saison 2011 sont donnés au paragraphe 1.2. du rapport de phase 2 de l étude des profils. II.3. CONTEXTE METEOROLOGIQUE Les données météorologiques de pluie issues des radars MétéoFrance ont été exploitées sur la période , pour les périodes estivales (11/06 au 10/09) : Les fréquences d apparition de précipitations journalières sont les suivantes : Fréquence d apparition de précipitations journalières : Hauteur de précipitation en mm/24h Fréquence d apparition 1 mm 30 % 5 mm 10 % 10 mm 5 % 15 mm 2,2 % La fréquence d apparition mensuelle d événements pluvieux sur des durées de 3h (pluies orageuses) a également été calculée (fréquences calculées sur 5 saisons, la valeur statistique de ces données doit donc être prise avec précaution) Fréquence d apparition de précipitations de durée 3h : Hauteur de précipitation en mm/3h Nombre moyen d événements par mois 5 mm 2 10 mm 0,5 15 mm 0,2 IRH Ingénieur Conseil RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU -rév.2 Page 8/22

9 Enfin, la fréquence d apparition des vents, par direction et par force, a été calculée sur les mois d été (période 11/06 au 10/09, années ) : Rose des vents à Caen Carpiquet, période estivale, années ; Fréquence d'apparition en pourcentage \ 0 14, ,0 10, ,0 6,0 60 Vitesse en m/s 4,0 Sup ,0 0,0 80 Entre 3 et 6 Entre 0.5 et Cette rose des vents en conditions estivales montre bien la prédominance de deux types de vents : des vents de régime d Ouest (Sud-Ouest à Nord-Ouest) liés au passage de perturbations, et brises solaires (vents de Sud-Ouest et de Nord-Est). La forte présence de vents de Sud-Ouest, généralement accompagnés de pluies continues (front chaud de la perturbation océanique), étant liée à leur apparition dans les deux cas de figure. Elle montre également la rareté des vents de Sud-est. IRH Ingénieur Conseil RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU -rév.2 Page 9/22

10 III. INVENTAIRE DES SOURCES DE POLLUTION Le profil doit recenser et évaluer toutes les sources de pollution potentielles des eaux de baignade. Un état des lieux a donc été réalisé sur l ensemble des communes littorales. Ce recensement complet est présenté dans le document général, commun à toutes les baignades de Ouistreham à Tracy-sur-Mer. Les sources de pollutions potentielles concernées sont : Eaux usées domestiques : o Rejets de station d épuration ; o Mauvais branchements avec rejets directs au réseau pluvial et/ou au milieu ; o Assainissement non collectif ; o Rejets accidentels ou épisodiques liés aux surverses de postes de refoulement ; Eaux pluviales : o Rejets liés au ruissellement de l eau de pluie sur les surfaces imperméabilisées urbaines ; Pollution issue des cours d eau / bassin versant amont o Pollution issue du drainage des surfaces agricoles et urbaines, des élevages et des industries agro-alimentaires situés dans la zone d influence rapprochée à l amont de la zone littorale ; Les deux sources de pollution précédentes sont directement liées à la pluviométrie. Les niveaux de rejets ont été déterminés par modélisation sur la saison De manière qualitative, on peut distinguer différentes intensités de pluies en fonction de la hauteur de précipitation journalière : - Faible pluviométrie : jusqu à 10 mm - Pluviométrie moyenne : 15 à 25 mm - Forte pluviométrie : supérieur à 30 mm Pollution diffuse sur site o Fréquentation par les baigneurs ; o Chiens, chevaux, faune sauvage (oiseaux, ). Dans le chapitre IV ci-après ne sont reprises que les sources de pollution identifiée comme susceptibles de dégrader la qualité des eaux de baignade. IRH Ingénieur Conseil RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU -rév.2 Page 10/22

11 IV. DIAGNOSTIC Les sources de pollution potentielles listées ci-avant ont fait l objet d une évaluation impliquant notamment des modélisations. Ces études ont permis de préciser leur réel impact sur les zones de baignade. Les méthodologies employées et les résultats sont détaillés dans le rapport général commun à toutes les zones de baignade. Dans le cas de la plage : Boulevard de la Plage à Ver-sur-Mer, Ces études ont montré les impacts potentiels suivants, en fonction des conditions : (pour mémoire, une situation de pollution de court terme correspond à une concentration en E Coli dans les eaux de baignade supérieure à UFC / 100 ml, ou 370 UFC / 100 ml pour les entérocoques intestinaux). NOTA : Les cartes des pages suivantes illustrent les situations de pollution en représentant l étendue probable du panache des rejets. Précision sur les flux : Les flux de d Escherichia coli correspondent à la quantité de ces bactéries qui sont rejetées en mer pendant une heure. Ils sont exprimés en puissances de 10 (voire en unités log) : Ecoli/h égale 10 3 E coli/h (ou encore 3 unités log/h) Pour information, un être humain rejette environ 10 9 E coli/jour. IV.1. EAUX USEES DOMESTIQUES Les rejets d eaux usées domestiques suivants ont un impact potentiel sur la qualité des eaux de baignade : Rejets de la station d épuration de Graye (rejet en mer via l émissaire du marais de Graye) : - en fonctionnement normal, l impact du rejet est négligeable ; - en cas de dysfonctionnement très grave (rejet direct des effluents bruts pendant 12h), impact pouvant atteindre 500 E Coli / 100 ml, par vent de sud-est uniquement. IRH Ingénieur Conseil RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU -rév.2 Page 11/22

12 Débordement ponctuel d un poste de refoulement à Ver sur Mer (10 m 3 d eaux usées brutes) avec rejet par l exutoire de la Provence : - dégradation de la qualité de l ordre de à E Coli / 100 ml, selon le vent, les vents d ouest réduisant légèrement ce niveau (500 à E Coli / 100 ml) ; (résultat pour un flux horaire proche de E Coli / h, soit 2 fois supérieur à l illustration cidessous) Impact d un débordement limité de poste Rejets de la station d épuration de Ver : - en fonctionnement normal, l impact du rejet est négligeable ; - en cas de dysfonctionnement très grave (rejet direct des effluents bruts pendant 12h), impact pouvant atteindre à E Coli / 100 ml, selon les conditions de vent IRH Ingénieur Conseil RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU -rév.2 Page 12/22

13 Remobilisation de mauvais branchements du secteur ouest avec rejet à l émissaire du Paisty Vert : - en cas d apports importants (gestion des vannages de la Provence) d eau de la Provence vers le Paisty Vert, la remobilisation des pollutions des installations non conformes débouchant dans le marais, l impact peut atteindre 200 à 300 E Coli / 100 ml, par vent nul ou d ouest (limité à 100 E Coli / 100 ml dans les autres cas) ; 230 Boulevard de la plage Impact du rejet du Paisty Vert (valeurs à diviser par 10 pour déterminer l impact des mauvais branchements) IRH Ingénieur Conseil RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU -rév.2 Page 13/22

14 IV.2. EAUX PLUVIALES Réseau pluvial de Ver sur Mer exutoire de la Provence : la modélisation de l impact des rejets pluviaux à l exutoire de la Provence montre un impact potentiel sur la qualité des eaux de baignade, significatif en cas de pluie de longue durée (>12h) et quel que soit le vent : dégradation de l ordre de 150 à 300 E Coli / 100 ml selon le vent. (faible pour une pluie de courte durée). Impact du rejet des eaux pluviales par la Provence (cas d une pluie importante de longue durée) Réseau pluvial de Ver sur Mer exutoire du Paisty Vert : le bassin versant réduit et la stagnation dans le marais limitent fortement l impact sur la qualité des eaux de baignade. IRH Ingénieur Conseil RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU -rév.2 Page 14/22

15 IV.3. COURS D EAU La Seulles : - La modélisation des flux de la Seulles et de leur diffusion en mer montre une absence d impact à cette distance de l estuaire. La Provence : - La modélisation des flux de la Provence et de leur diffusion en mer montre un impact limité, équivalent à celui des réseaux pluviaux se jetant dans la Provence : dégradation de la qualité de l ordre de 150 à 300 E Coli / 100 ml selon le vent, et dans des conditions de pluviométrie très importantes (40 à 50 mm sur le bassin versant, dans les 48h précédentes). - Dans des conditions de pluviométrie moins exceptionnelles (10 à 20 mm sur le bassin versant, dans les 48h précédentes), l impact est très limité, 30 à 60 E Coli / 100 ml selon le vent. Impact de la Provence lors d un événement pluviométrique très important IRH Ingénieur Conseil RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU -rév.2 Page 15/22

16 IV.4. POLLUTION DIFFUSE SUR SITE L estimation des apports de pollution sur site montre les potentiels de pollution suivants (valeurs hautes) : Origine de la pollution Potentiel de pollution, en E Coli / 100ml (valeurs approchées) Baigneurs 10 Chevaux 5 Chiens 5 Total 20 IRH Ingénieur Conseil RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU -rév.2 Page 16/22

17 Sources de pollution susceptibles de dégrader la qualité bactériologique de la plage de Ver sur mer (Boulevard de la plage) : Marais Zone de baignade Rouge : Impact potentiel sur la plage très important Orange : Impact potentiel sur la plage assez important Jaune : Impact potentiel sur la plage moyen Vert : Rejet permanent à impact minimal sur la plage STEP : Station d épuration des eaux usées DO : Déversoir d Orage (ouvrage permettant de délester les réseaux d assainissement par temps de pluie vers le milieu naturel) R1, R2 : Numérotation des rejets en mer (Numérotation de l ARS par commune) IRH Ingénieur Conseil RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU -rév.2 Page 17/22

18 V. GESTION DE COURT TERME ACTIONS DE LONG TERME V.1. MESURES DE GESTION DES POLLUTIONS A COURT TERME Une pollution à court terme est définie à l article D du code de la santé publique comme étant une contamination microbiologique affectant la qualité de l eau de la baignade pendant moins de 72 heures, non «exceptionnelle» (risque de retour >5 ans) et dont les causes sont aisément identifiables. Les risques de pollution à court terme correspondent à des événements susceptibles d entraîner une pollution microbiologique dépassant une des valeurs seuils proposées par l agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (AFSSET devenue ANSES) sur les indicateurs Escherichia coli et entérocoques intestinaux. Ces seuils sont pour les eaux de mer : 370 UFC / 100mL (entérocoques intestinaux) et UFC / 100mL (Escherichia coli). Les mesures de gestion contre les pollutions à court termes identifiées au chapitre IV découlent directement des conditions d apparition de ces risques de pollution : Elles font l objet de procédures de gestion proposées dans le modèle de fiche page suivante. NOTA : Un groupe de travail constitué des services de l Etat, de l Agence de l Eau et de représentants des services techniques des communes sera formé afin de mettre en place les procédures découlant des profils, sur la base du modèle de fiche de gestion page suivante, qui sera adapté. IRH Ingénieur Conseil RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU -rév.2 Page 18/22

19 source de pollution potentielle Evènement : Situation : Point de rejet : Ouvrage : Mesures de gestion des risques de pollution à court terme Littoral Orne Aval - Seulles Fiche n A 12 version 1 Débordement du réseau d'eaux usées de Graye dans la Seulles Graye Exutoire de la Seulles réseau eaux usées de Graye Ouvrage concerné Maître d'ouvrage Nom : Commune de Graye Nom : Adresse : Adresse : CP : CP : Commune : Commune : Téléphone : Téléphone : Exploitant de l'ouvrage Teléphone astreinte : Mesures de gestion et d'information Levée de l'alerte Indicateur de pollution (1) : Volume d'eaux usées déversées Responsable du suivi de l'indicateur : Exploitant de l'ouvrage Mesure de gestion en cas d'alerte Contact Téléphone Plage concernée Commune Seuil de Vigilance (2) Seuil d'alerte (3) Conditions pénalisantes vent de nord Devant la piscine Courseulles déversement 10 m3 à nord-ouest Interdiction de Ile de Plaisance Courseulles déversement 10 m3 vent d'est la baignade sauf vent Brèche de Graye Graye déversement 15 m3 d'ouest FICHE Autres organismes à informer Nom : ARS Téléphone : PROVISOIRE DDTM Mode d'information du public : Indicateur de suivi de la pollution (4) : Durée écoulée depuis la fin du déversement Responsable du suivi de l'indicateur : Plage concernée Commune Devant la piscine Courseulles Ile de Plaisance Courseulles Brèche de Graye Graye Critère de levée de l'alerte pour un déversement de 100m3 32h 32h 24h Attention : la durée de la pollution est donnée pour un volume de déversement de 100m3 (sur la base d'un T90 de 24h) -> si le volume réellement déversé est supérieur, la durée de la pollution sera d'autant plus longue. De plus cette durée est dépendante des conditions climatiques. Informations complémentaires Source d'informations complémentaires : Rapport de synthèse du profil de vulnérabilité des eaux de baignade (par plage) Lexique : (1) Indicateur de pollution : grandeur mesurable représentative de la pollution bactériologique apportée aux eaux de baignade (2) Seuil de Vigilance : valeur de l'indicateur à partir de laquelle les communes concernées doivent être averties d'une possibile pollution à venir (3) Seuil d'alerte : valeur de l'indicateur à partir de laquelle il y a un risque avéré de pollution de la baignade. Les communes concernées sont informées. (4) Indicateur de suivi de la pollution : grandeur mesurable représentative de la pollution bactériologique des eaux de baignade Rappel des seuils AFSSET (pollution à court terme) : > E Coli/100ml ou > 370 Etérocoques intestinaux/100ml dans l'eau de baignade IRH Ingénieur Conseil RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU -rév.2 Page 19/22

20 IRH Ingénieur Conseil RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU -rév.2 Page 20/22

21 V.2. PLAN D ACTION Un plan d action a été élaboré afin de réduire les sources de pollutions à moyen et long terme. Les actions proposées sont hiérarchisées (cf. rapport de phase 2 des profils de baignade) : Type d'actions Priorité Sécurisation des Postes de refoulement 1 Diagnostic et mise en conformité de l'assainissement non collectif 2 Sécurisation des Stations d'épuration 3 Poursuite des contrôles de conformité des branchements 4 Mise en conformité des branchements 4 bis Etudes complémentaires sur les réseaux d'eaux usées 5 Etudes de gestion des eaux pluviales 6 Mise en place de points de mesures pour le suivi de la pollution bactériologique 7 IRH Ingénieur Conseil RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU -rév.2 Page 21/22

22 IRH Ingénieur Conseil RT-DSD10015EZ-phase1-017-MLU -rév.2 Page 22/22

ETABLISSEMENT DES PROFILS DE VULNERABILITE DES EAUX DE BAIGNADE POUR LES COMMUNES LITTORALES DU SAGE ORNE AVAL-SEULLES RAPPORT DE PHASE 2

ETABLISSEMENT DES PROFILS DE VULNERABILITE DES EAUX DE BAIGNADE POUR LES COMMUNES LITTORALES DU SAGE ORNE AVAL-SEULLES RAPPORT DE PHASE 2 Département Calvados Institution Interdépartementale du Bassin de l Orne ETABLISSEMENT DES PROFILS DE VULNERABILITE DES EAUX DE BAIGNADE POUR LES COMMUNES LITTORALES DU SAGE ORNE AVAL-SEULLES RAPPORT DE

Plus en détail

Forum radar hydrométéorologique 2011

Forum radar hydrométéorologique 2011 Forum radar hydrométéorologique 2011 Système d aide à la décision pour la gestion des réseaux d assainissement 24 novembre 2011 Contexte : le ruissellement urbain Les fonctions du système d assainissement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Qualité des eaux de baignade en mer et en eau douce en Languedoc-Roussillon. 03 juillet 2014

DOSSIER DE PRESSE. Qualité des eaux de baignade en mer et en eau douce en Languedoc-Roussillon. 03 juillet 2014 DOSSIER DE PRESSE des eaux de baignade en mer et en eau douce en Languedoc-Roussillon 03 juillet 2014 Contact presse ARS - Sébastien PAGEAU : 04 67 07 20 14 ; sebastien.pageau@ars.sante.fr Sommaire Présentation

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de la Santé Sous-direction Prévention des risques liés à l environnement et à l alimentation Bureau Qualité des eaux Personne chargée du

Plus en détail

Le rejet des eaux usées

Le rejet des eaux usées 13 Eaux usées, contexte légal et réglementaire Les eaux usées, si elles étaient rejetées dans le milieu sans traitement, pollueraient gravement l environnement et la ressource en eau. En effet, certaines

Plus en détail

DURAND Audrey Année 2006-2007. Master II Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Université Montesquieu Bordeaux IV

DURAND Audrey Année 2006-2007. Master II Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Université Montesquieu Bordeaux IV DURAND Audrey Année 2006-2007 Master II Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Université Montesquieu Bordeaux IV Rapport de Stage Mission de maîtrise d œuvre en matière d assainissement

Plus en détail

SAGE Ellé Isole Laïta. De l élaboration du SAGE vers sa mise en œuvre :

SAGE Ellé Isole Laïta. De l élaboration du SAGE vers sa mise en œuvre : SAGE Ellé Isole Laïta De l élaboration du SAGE vers sa mise en œuvre : Plouëc du Trieux Le 7 octobre 2009 917 km 2 Le bassin versant Ellé-Isole-Laïta 38 communes 3 départements Initiation de la démarche

Plus en détail

ANNEXE du PLU. Gestion de l eau ASSAINISSEMENT

ANNEXE du PLU. Gestion de l eau ASSAINISSEMENT ANNEXE du PLU Gestion de l eau ASSAINISSEMENT 1. CONTEXTE La prise en compte de la loi sur l eau n 92-3 du 3 janvier 1992, modifiée en 1995, imposait d assurer la cohérence des démarches eau et urbanisme

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA SAVOIE SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT DE LA REGION D ALBERTVILLE (SIARA)

DEPARTEMENT DE LA SAVOIE SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT DE LA REGION D ALBERTVILLE (SIARA) DEPARTEMENT DE LA SAVOIE SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT DE LA REGION D ALBERTVILLE (SIARA) ---ooooooooo--- SCHEMA DIRECTEUR D ASSAINISSEMENT Ville d ALBERTVILLE Document d Enquête Publique Note

Plus en détail

16- L EAU. Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 231

16- L EAU. Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 231 16- L EAU Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 231 16.1 LE RESEAU HYDROGRAPHIQUE La commune est située en bordure de Seine dans sa limite nord. Le risque d inondation existe sur

Plus en détail

Rapport de stage. «Travail préparatoire à l estimation du coût d une bonne qualité des eaux de baignade sur le littoral Aquitain»

Rapport de stage. «Travail préparatoire à l estimation du coût d une bonne qualité des eaux de baignade sur le littoral Aquitain» GRAPE-CEEP Rapport de stage «Travail préparatoire à l estimation du coût d une bonne qualité des eaux de baignade sur le littoral Aquitain» Vallette Jean-Vincent Master II Gestion des Ressources Naturelles

Plus en détail

Note de synthèse environnementale et juridique

Note de synthèse environnementale et juridique Angers Loire Métropole Note de synthèse Règlement de zonage des Eaux Pluviales Juillet 2015 HYN16836X Informations qualité Informations qualité Titre du projet Titre du document Note de synthèse Règlement

Plus en détail

Qualité de l eau de la rivière Lorette

Qualité de l eau de la rivière Lorette 2009 Qualité de l eau de la rivière Lorette Table des matières Liste des tableaux... 3 Liste des figures... 3 Liste des photos... 3 Liste des annexes... 3 Description du bassin versant... 4 Données historiques

Plus en détail

Gestion de l assainissement et qualité des eaux de baignade à Marseille

Gestion de l assainissement et qualité des eaux de baignade à Marseille Gestion de l assainissement et qualité des eaux de baignade à Marseille Sewer network management and the quality of bathing water in Marseille Laplace D.* Garro Y.* Rovera A.* Jiannetti S. ** Guivarch

Plus en détail

MARECLEAN. Gestion opérationnelle et patrimoniale des postes de relevage Maitrise des risques appliquée à la côte des Havres. Granville 30/09/2009

MARECLEAN. Gestion opérationnelle et patrimoniale des postes de relevage Maitrise des risques appliquée à la côte des Havres. Granville 30/09/2009 MARECLEAN Gestion opérationnelle et patrimoniale des postes de relevage Maitrise des risques appliquée à la côte des Havres Granville 30/09/2009 1 Enjeu et démarche L'impact des postes de relevage Le déversement

Plus en détail

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION Opérations de superficie supérieure ou égale à 1 ha et opérations de superficie inférieure à 1 ha mais comprenant au moins 3 lots Dossiers

Plus en détail

Signature du Contrat de rivière

Signature du Contrat de rivière Signature du Contrat de rivière Soutien financier : Soutien technique : Cérémonie de signature du Contrat de rivière 18 juin 2010 Qu est-ce-qu un Contrat de rivière? Un programme de reconquête de la qualité

Plus en détail

Le Responsable Voirie Plaisance Agnès GUILLAUME Mise à jour le 3/11/2015. Page 1/28

Le Responsable Voirie Plaisance Agnès GUILLAUME Mise à jour le 3/11/2015. Page 1/28 Le Responsable Voirie Plaisance Agnès GUILLAUME Mise à jour le 3/11/2015 Page 1/28 Sommaire 1) Introduction... 3 2) Analyses réglementaires - Agence Régionale de Santé... 3 3) Résultat des analyses - Agence

Plus en détail

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Depuis la parution de la Directive cadre sur l eau en octobre 2000, une politique européenne de l eau a vu le jour avec un objectif principal : atteindre le

Plus en détail

Fiche HYDRAULIQUE. Pourquoi un caniveau. Pour évacuer rapidement l eau de pluie

Fiche HYDRAULIQUE. Pourquoi un caniveau. Pour évacuer rapidement l eau de pluie Fiche HYDRAULIQUE Pourquoi un caniveau Pour évacuer rapidement l eau de pluie Lors de la réalisation de grands espaces imperméabilisés, les maîtres d œuvre sont confrontés aux problèmes de l évacuation

Plus en détail

La qualité des eaux de baignade. sur le littoral des Pyrénées Atlantiques

La qualité des eaux de baignade. sur le littoral des Pyrénées Atlantiques La qualité des eaux de baignade sur le littoral des Pyrénées Atlantiques La problématique de la qualité des eaux de baignade est principalement abordée sous l aspect bactériologique. Pour garantir une

Plus en détail

brgm Avis sur les apports en eau extérieurs au réseau d'assainissement de Ploubalay-Lancieux (22) BRGM/RP-56239-FR U- A.CARN-DHEILLY Vérificateur :

brgm Avis sur les apports en eau extérieurs au réseau d'assainissement de Ploubalay-Lancieux (22) BRGM/RP-56239-FR U- A.CARN-DHEILLY Vérificateur : Avis sur les apports en eau extérieurs au réseau d'assainissement de Ploubalay-Lancieux (22) BRGM/RP-56239-FR ua o Étude réalisée dans le cadre des projets de Service public du B R G M 8EAUG6 U- A.CARN-DHEILLY

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 23 janvier 2014

DOSSIER DE PRESSE 23 janvier 2014 DOSSIER DE PRESSE 23 janvier 2014 Contact Presse : Cybèle FOOLCHAND - Tél : 02 62 93 94 13 - Port : 06 92 78 33 56 - Courriel : cybele.foolchand@ars.sante.fr COMMUNIQUÉ DE PRESSE Qualité des eaux de baignade

Plus en détail

RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE

RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE Diagnostic réalisé sur la commune de : SECHILIENNE Contrôle pour transaction N de dossier : 38478 E031501 Date de la visite

Plus en détail

Eau et Assainissement pour l Afrique TERMES DE REFERENCE

Eau et Assainissement pour l Afrique TERMES DE REFERENCE Eau et Assainissement pour l Afrique 01 BP : 4392 Cotonou Benin; Tel : + 229 21311093 ; Email: wsabenin@wsafrica.org; TERMES DE REFERENCE Services de consultants pour une étude d état des lieux dans le

Plus en détail

RÉDUIRE LES POLLUTIONS PONCTUELLES DOMESTIQUES ET INDUSTRIELLES VERS LES MILIEUX AQUATIQUES

RÉDUIRE LES POLLUTIONS PONCTUELLES DOMESTIQUES ET INDUSTRIELLES VERS LES MILIEUX AQUATIQUES PROGRAMME 2013/2018 RÉDUIRE LES POLLUTIONS PONCTUELLES DOMESTIQUES ET INDUSTRIELLES VERS LES MILIEUX AQUATIQUES Réduire l impact des activités humaines sur les milieux aquatiques en vue d atteindre le

Plus en détail

Etude prospective sur le marché de l eau et de l assainissement

Etude prospective sur le marché de l eau et de l assainissement Etude prospective sur le marché de l eau et de l assainissement 3 ème édition Décembre 2004 Une photographie des projets susceptibles d être réalisés dans les 5 prochaines années. Cette étude, réalisée

Plus en détail

Etude sur la qualité des eaux de baignade Rapport de synthèse

Etude sur la qualité des eaux de baignade Rapport de synthèse Etude sur la qualité des eaux de baignade Rapport de synthèse Ville de Dunkerque Le 10 avril 2006 9810692 HASKONING-FRANCE EAU 2, Rue Jacques Prévert 59650 Villeneuve d'ascq France 03 20 19 02 40 Téléphone

Plus en détail

BEAUCHAMP PLAN LOCAL D URBANISME. 6 a. Commune de. APPROBATION Vu pour être annexé à la délibération en date du : NOTICE SANITAIRE URBA-SERVICES

BEAUCHAMP PLAN LOCAL D URBANISME. 6 a. Commune de. APPROBATION Vu pour être annexé à la délibération en date du : NOTICE SANITAIRE URBA-SERVICES URBA-SERVICES CABINET DE CONSEILS EN URBANISME 83, rue de Tilloy, BP 401-60004 BEAUVAIS CEDEX Téléphone : 03.44.45.17.57 Fax : 03.44.45.04.25 Commune de BEAUCHAMP PLAN LOCAL D URBANISME APPROBATION Vu

Plus en détail

Conception et gestion des bassins tampons Ville de Saint Malo

Conception et gestion des bassins tampons Ville de Saint Malo Conception et gestion des bassins tampons Ville de Saint Malo Sommaire : A. Présentation générale des enjeux liés à l assainissement B. Les outils pour la conception et la gestion des bassins tampons à

Plus en détail

Les rejets des eaux de débordement dans la région montréalaise

Les rejets des eaux de débordement dans la région montréalaise Lac Saint-Louis, rapides de Lachine, bassins de La Prairie Les rejets des eaux de débordement dans la région montréalaise Document de présentation des réflexions et recommandations faites à la Commission

Plus en détail

Bienvenue à Recycl eau, Le réseau d assainissement de Ressons le Long c est :

Bienvenue à Recycl eau, Le réseau d assainissement de Ressons le Long c est : 1 Bienvenue à Recycl eau, Le réseau d assainissement de Ressons le Long c est : POSTE DE REFOULEMENT RESEAU D ASSAINISSEMENT - 6150 mètres de tuyau gravitaire en grès - 1600 mètres de tuyau de refoulement

Plus en détail

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne 10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne Bassin Loire-Bretagne : 155 000 km² (28% du territoire national métropolitain) Population concernée : 12,4 millions d habitants Les grands axes

Plus en détail

LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX

LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX SMART WATER NETWORKS LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX Les défis posés au gestionnaire du système d assainissement La sécurité des biens et des personnes Anticiper et limiter les risques de débordements

Plus en détail

Carte IN.1. Zones d'aléa inondation. Délimitations : Zones d'aléas inondation issues : SAGE. des plus hautes eaux connues

Carte IN.1. Zones d'aléa inondation. Délimitations : Zones d'aléas inondation issues : SAGE. des plus hautes eaux connues Carte I.1 1195A2.2_Zones humides.mxdjuin211 échelle : 14 ème sce21 sce octobre 212 Page 131 sur 138 Carte I.1 1195A2.2_Zones humides.mxdjuin211 échelle : 14 ème sce21 sce octobre 212 Page 132 sur 138 Carte

Plus en détail

APPEL A PROJETS : «Gestion durable des eaux de pluie dans les projets d aménagements urbains» CAHIER DES CHARGES

APPEL A PROJETS : «Gestion durable des eaux de pluie dans les projets d aménagements urbains» CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS : «Gestion durable des eaux de pluie dans les projets d aménagements urbains» CAHIER DES CHARGES Date de lancement de l appel à projets : 9 janvier 2015 Date limite d envoi des dossiers

Plus en détail

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités SAGE DVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités BOCAGE RIVIERE ZONES HUMIDES TRAIT DE CÔTE D66 Réaliser des diagnostics partagés du fonctionnement hydraulique D67 Mettre

Plus en détail

Forum national de la qualité des eaux de baignade

Forum national de la qualité des eaux de baignade Cassis 7 juin 2011 Forum national de la qualité des eaux de baignade L apport des profils de vulnérabilité dans les modes de gestion L'expérience d Ensuès-la-Redonne Michel ILLAC Maire et Vice-Président

Plus en détail

NOTES TECHNIQUES EXPLICATIVES PIECE N 5.2.5

NOTES TECHNIQUES EXPLICATIVES PIECE N 5.2.5 COMMUNE DE L HOUMEAU PLAN LOCAL D'URBANISME Modification évolution réglementaire PROJET APPROUVE LE 29 Janvier 2010 ANNEXES NOTES TECHNIQUES EXPLICATIVES PIECE N 5.2.5 COMMUNE DE L HOUMEAU PLAN LOCAL D'URBANISME

Plus en détail

Pollution des eaux du Lez et des plages de Palavas lors des intempéries de novembre 2011

Pollution des eaux du Lez et des plages de Palavas lors des intempéries de novembre 2011 Pollution des eaux du Lez et des plages de Palavas lors des intempéries de novembre 2011 Rapport finalisé le 12 janvier 2012 Collectif d Associations de Protection de la Nature et des Usagers de la Baie

Plus en détail

Devoirs et obligations des exploitants d ouvrages d assainissement

Devoirs et obligations des exploitants d ouvrages d assainissement Devoirs et obligations des exploitants d ouvrages d assainissement Charles BALTZER Conseil Général du Bas-Rhin Jean-Sébastien CHLOSTA Communauté de Communes de Cattenom et Environs La finalité de l assainissement

Plus en détail

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 ETABLI EN APPLICATION : - DE LA LOI DU 2 FEVRIER 1995 RELATIVE AU RENFORCEMENT

Plus en détail

1. Présentation générale : les inondations à Nîmes. 2. Le Programme CADEREAU. 3. Le système d alerte ESPADA. 4. ESPADA en pleine modernisation

1. Présentation générale : les inondations à Nîmes. 2. Le Programme CADEREAU. 3. Le système d alerte ESPADA. 4. ESPADA en pleine modernisation 1. Présentation générale : les inondations à Nîmes 2. Le Programme CADEREAU 3. Le système d alerte ESPADA 4. ESPADA en pleine modernisation 1. Présentation générale Les inondations à Nîmes Un réseau hydrographique

Plus en détail

FICHE SYNTHETIQUE EAUX PLUVIALES

FICHE SYNTHETIQUE EAUX PLUVIALES - 1 - DDT de l'essonne Service de l'environnement Bureau de l'eau Boulevard de France 91010 EVRY CEDEX Sept 2010 FICHE SYNTHETIQUE EAUX PLUVIALES Rappel de la réglementation Les ouvrages, installations,

Plus en détail

De l état de référence à un cadre opérationnel pour la gestion des pollutions marines en Basse-Normandie

De l état de référence à un cadre opérationnel pour la gestion des pollutions marines en Basse-Normandie Projet ATRACTIV Vulnérabilité des espaces naturels littoraux aux pollutions marines De l état de référence à un cadre opérationnel pour la gestion des pollutions marines en Basse-Normandie Atelier GdR-Amure

Plus en détail

NOTE DE CALCUL ASSAINISSEMENT LOTISSEMENT «LE DOMAINE D'ADDIE» Commune de SAINT-MAIXANT

NOTE DE CALCUL ASSAINISSEMENT LOTISSEMENT «LE DOMAINE D'ADDIE» Commune de SAINT-MAIXANT NOTE DE CALCUL ASSAINISSEMENT LOTISSEMENT «LE DOMAINE D'ADDIE» Maître d'ouvrage : 57 avenue Léon Blum - 33700 MERIGNAC Maître d'œuvre : SELARL ABAC Géomètres-Experts BP 30253 - ZI DUMES 33 212 LANGON CEDEX

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ. Santé environnementale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ. Santé environnementale MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction générale de la santé _ Sous-direction de la prévention des risques liés à l environnement et à l alimentation _ Bureau de la qualité des eaux

Plus en détail

ALERTE ET GESTION DES CRUES ÉCLAIRS SUR LES PETITS BASSINS VERSANTS URBAINS

ALERTE ET GESTION DES CRUES ÉCLAIRS SUR LES PETITS BASSINS VERSANTS URBAINS ALERTE ET GESTION DES CRUES ÉCLAIRS SUR LES PETITS BASSINS VERSANTS URBAINS Utilisation du radar HYDRIX et de la plateforme RAINPOL sur la commune d ANTIBES JUAN-LES-PINS European Local Authorities Rencontres

Plus en détail

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date Séminaire Arceau Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective Intervenant le Grand Paris Service Date Direction Régionale et Interdépartementale de l'environnement et de l'énergie d'île-de-france

Plus en détail

Réalisation d un pré diagnostic de la vulnérabilité des sites conchylicoles de la baie de Bourgneuf

Réalisation d un pré diagnostic de la vulnérabilité des sites conchylicoles de la baie de Bourgneuf CAHIER DES CHARGES Réalisation d un pré diagnostic de la vulnérabilité des sites conchylicoles de la baie de Bourgneuf Date limite de réception des offres : Jeudi 27 novembre 2014 Sommaire I. PRESENTATION

Plus en détail

Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11

Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11 Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11 Points proposés : Le Contrat de rivière: avancement, objectifs Etat des lieux du bassin du Doron Enjeux et objectifs, propositions d actions Vers une mise

Plus en détail

Le Plan Départemental de l Eau

Le Plan Départemental de l Eau de l Eau CG1/PIADDT/DAE/MD-LS-9/05/009 de l Eau Son organisation schématique va s appuyer sur : 1. Les infrastructures existantes d intérêt départemental,. Les schémas directeurs territoriaux, 3. Des maillages

Plus en détail

Qualité de pose des réseaux d assainissement et financements de l agence de l eau Adour Garonne. Journée FSTT du 5 novembre 2015 Sophie OLIVIER

Qualité de pose des réseaux d assainissement et financements de l agence de l eau Adour Garonne. Journée FSTT du 5 novembre 2015 Sophie OLIVIER Qualité de pose des réseaux d assainissement et financements de l agence de l eau Adour Garonne Journée FSTT du 5 novembre 2015 Sophie OLIVIER 10 ème programme d intervention Une politique au service de

Plus en détail

SAGE Argoat Trégor Goëlo

SAGE Argoat Trégor Goëlo GIP / ADT PAYS DE - Appui à la réalisation de l état des lieux et des usages - Détermination des manques et Diagnostic Commission Locale de l Eau Réunion du 9 Septembre Sommaire de la présentation SCE

Plus en détail

CAHIER B Méthodologie pour l exécution des opérations de curage des réseaux d assainissement.

CAHIER B Méthodologie pour l exécution des opérations de curage des réseaux d assainissement. CAHIER B Méthodologie pour l exécution des opérations de curage des réseaux d assainissement. III - Annexe 2 - Cahier B.doc 1. Généralités.... 3 1.1. Localisation.... 3 1.2. Méthode d exécution.... 3 1.3.

Plus en détail

Gestion active de la qualité des eaux de baignade Bathing Water Quality Forecasting and Management System

Gestion active de la qualité des eaux de baignade Bathing Water Quality Forecasting and Management System NOVATECH 2010 Gestion active de la qualité des eaux de baignade Bathing Water Quality Forecasting and Management System Olivier RAILLARD (SAFEGE), Christine GANDOUIN (SAFEGE), Hugo BOURGEOIS (Lyonnaise

Plus en détail

PLU Les Loges-en-Josas

PLU Les Loges-en-Josas DEPARTEMENT DES YVELINES PLU Les Loges-en-Josas Dossier approuvé par délibération du Conseil Municipal du 16.12.2009 Mairie des Loges-en-Josas 2 Grande Rue 78350 LES LOGES-EN-JOSAS Tél. : 01.39.07.16.70

Plus en détail

Les GUIDE PRATIQUE POUR LA CONCEPTION DE VOS PROJETS

Les GUIDE PRATIQUE POUR LA CONCEPTION DE VOS PROJETS Les GUIDE PRATIQUE POUR LA CONCEPTION DE VOS PROJETS édito sommaire Les évènements climatiques violents et difficilement prévisibles ainsi que l augmentation de la fréquence des inondations, ont amené

Plus en détail

Projet de dossier de création Mai 2012 6. DOSSIER LOI SUR L EAU VILLE DE GUIDEL / EADM AMENAGEMENT DE LA ZAC MULTI-SITES CENTRE ET DE LA SAUDRAYE

Projet de dossier de création Mai 2012 6. DOSSIER LOI SUR L EAU VILLE DE GUIDEL / EADM AMENAGEMENT DE LA ZAC MULTI-SITES CENTRE ET DE LA SAUDRAYE VILLE DE GUIDEL / EADM AMENAGEMENT DE LA ZAC MULTI-SITES CENTRE ET DE LA SAUDRAYE Projet de dossier de création Mai 2012 6. DOSSIER LOI SUR L EAU 4.6 équipe de maîtrise d oeuvre : FORMA 6 (NANTES) URBANISME,

Plus en détail

Risques à la santé associés à la présence de coliformes fécaux dans l eau du ruisseau St James

Risques à la santé associés à la présence de coliformes fécaux dans l eau du ruisseau St James Direction de santé publique Risques à la santé associés à la présence de coliformes fécaux dans l eau du ruisseau St James Monique Beausoleil, M.Sc., toxicologue 12 novembre 2014 MISE EN CONTEXTE Le 10

Plus en détail

Autorisation et Convention

Autorisation et Convention Autorisation et Convention Déversement d eaux usées non domestiques dans les réseaux publics de collecte Entreprises et Collectivités : procédures pour être en conformité avec la loi Crédit photo CA Évry

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service. Service de l assainissement. Exercice 2014. Commune de Lapoutroie

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service. Service de l assainissement. Exercice 2014. Commune de Lapoutroie Commune de Lapoutroie Service de l assainissement Rapport annuel sur le prix et la qualité du service Exercice 2014 Rapport relatif au prix et à la qualité du service public d assainissement pour l exercice

Plus en détail

Règlement du Service de L Assainissement Collectif

Règlement du Service de L Assainissement Collectif Règlement du Service de L Assainissement Collectif Préambule La commune de Saint Lyé La Forêt assure, outre l approvisionnement de son territoire en eau potable, la collecte des eaux usées et leur traitement

Plus en détail

Rencontre avec les associations de protection de l environnement - 4 décembre 2013 - Présentation des projets de notes de «cadrage»

Rencontre avec les associations de protection de l environnement - 4 décembre 2013 - Présentation des projets de notes de «cadrage» Rencontre avec les associations de protection de l environnement - 4 décembre 2013 - Présentation des projets de notes de «cadrage» zones de mouillage et d équipements légers (ZMEL) implantation de serres

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX de la Baie de Bourgneuf, NOTICE DE PRESENTATION Annexe n 6 Synthèse des hypothèses des scénarios de référence Enquête Publique Enquête publique

Plus en détail

La toiture végétalisée: Une réponse adaptée au projet de zonage pluvial de Paris

La toiture végétalisée: Une réponse adaptée au projet de zonage pluvial de Paris La toiture végétalisée: Une réponse adaptée au projet de zonage pluvial de Paris 20 novembre 2012 L assainissement par temps sec Station d épuration Seine Le réseau et les stations d épuration sont correctement

Plus en détail

Sources des données et méthodes pour l'indicateur de la qualité des zones de croissance des mollusques

Sources des données et méthodes pour l'indicateur de la qualité des zones de croissance des mollusques Sources des données et méthodes pour l'indicateur de la qualité des zones de croissance des mollusques décembre 2011 Cat.# : En4-144/31-2011F-PDF ISBN : 978-1-100-98402-5 1 Introduction L indicateur de

Plus en détail

Gestion de l eau dans les ateliers de transformation de l enseignement agricole. Quels enjeux?

Gestion de l eau dans les ateliers de transformation de l enseignement agricole. Quels enjeux? Gestion de l eau dans les ateliers de transformation de l enseignement agricole Quels enjeux? L eau est un patrimoine commun dont la valeur est reconnue par tous. Charte européenne de l eau, 1967 Atteindre

Plus en détail

Opérations collectives vers les entreprises, PME/PMI et artisans :

Opérations collectives vers les entreprises, PME/PMI et artisans : Opérations collectives vers les entreprises, PME/PMI et artisans : Quels intérêts? Stéphanie BOULAY Direction des Rivières Ile-de-France Service Investissements Industries Ile-de-France SIARH - 3 décembre

Plus en détail

MASTER IASIG. Les Egouts. Réseau d'assainissement. Année 2005 2006

MASTER IASIG. Les Egouts. Réseau d'assainissement. Année 2005 2006 MASTER IASIG 1 Les Egouts Réseau d'assainissement Année 2005 2006 2 Sommaire Introduction I- Les différents systèmes d'assainissement II- Les composants des réseaux III- Gestion et Entretien Conclusion

Plus en détail

Analyse de la directive baignade et de ses implications pour les collectivités locales

Analyse de la directive baignade et de ses implications pour les collectivités locales Analyse de la directive baignade et de ses implications pour les collectivités locales Karine MADARASSOU Projet tuteuré Promotion 2008/2009 Référent professionnel : Nathalie Bardin REMERCIEMENTS Je tiens

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DES REJETS D'EAU PLUVIALES

PRISE EN COMPTE DES REJETS D'EAU PLUVIALES Commune de GEX 77 rue de l'horloge 01 110 GEX Tél : 04.50.42.63.00 Bureau d'études : HYDRETUDES 815 route de champs Farçon 74370 ARGONAY Tél : 04.50.27.17.26 PRISE EN COMPTE DES REJETS D'EAU PLUVIALES

Plus en détail

ASSAINISSEMENT PLAN LOCAL D URBANISME

ASSAINISSEMENT PLAN LOCAL D URBANISME ASSAINISSEMENT PLAN LOCAL D URBANISME I SITUATION ADMINISTRATIVE La station d épuration et les réseaux d assainissement de la Ville de MEAUX appartiennent à la ville et sont exploités en régie communale

Plus en détail

Le 10 ème programme (2013-2018) de l Agence de l eau Seine-Normandie

Le 10 ème programme (2013-2018) de l Agence de l eau Seine-Normandie Le 10 ème programme (2013-2018) de l Agence de l eau Seine-Normandie Les aides aux activités économiques Franck LEROY Responsable du Service Investissements Collectivités et Industrie Direction Seine Aval

Plus en détail

Projet de SDAGE 2016-2021 Préserver le littoral

Projet de SDAGE 2016-2021 Préserver le littoral Projet de SDAGE 2016-2021 Préserver le littoral Code l orientation de Intitulé dans le Sdage 2010-2015 Intitulé dans le Sdage 2016-2021 10A Réduire significativement l eutrophisation des eaux côtières

Plus en détail

Étude de définition de filière

Étude de définition de filière AMÉNAGEMENT CÔTES D ARMOR A Assainissement non collectif Étude de définition de filière Cahier des charges pour l habitat individuel ( 20 eh) DIRECTION ENVIRONNEMENT Votre Conseil général l aménagement,

Plus en détail

Communauté de Communes Sud Pays Basque - Rue Leku-Eder BP 10350 64703 HENDAYE Cedex Tél : 05 59 48 30 85 Fax : 05 59 48 34 0 N SIRET 200 000 990 000

Communauté de Communes Sud Pays Basque - Rue Leku-Eder BP 10350 64703 HENDAYE Cedex Tél : 05 59 48 30 85 Fax : 05 59 48 34 0 N SIRET 200 000 990 000 Communauté de Communes Sud Pays Basque - Rue Leku-Eder BP 10350 64703 HENDAYE Cedex Tél : 05 59 48 30 85 Fax : 05 59 48 34 0 N SIRET 200 000 990 000 16 N SIREN 200 000 990 Code APE 751 Administration publique

Plus en détail

Délibération no 01.26 du 15 novembre 2001

Délibération no 01.26 du 15 novembre 2001 AGENCE DE L'EAU SEINE NORMANDIE CONSEIL D'ADMINISTRATION Réunion du 15 novembre 2001 Délibération no 01.26 du 15 novembre 2001 PORTANT APPROBATION DU VII ème PROGRAMME ETENDU A L'ANNEE 2002 Le Conseil

Plus en détail

Révision de la norme européenne : Quels apports pour les maîtres d ouvrage et professionnels de l entretien des réseaux?

Révision de la norme européenne : Quels apports pour les maîtres d ouvrage et professionnels de l entretien des réseaux? Norme NF EN 14654-1 «Gestion et contrôle des opérations d'exploitation dans les réseaux d'évacuation et d'assainissement à l'extérieur des bâtiments Partie 1 : nettoyage» Révision de la norme européenne

Plus en détail

Guide d élaboration d un schéma de gestion des eaux pluviales

Guide d élaboration d un schéma de gestion des eaux pluviales Département de Seine-Maritime Association Régionale pour l Etude et l Amélioration des Sols Guide d élaboration d un schéma de gestion des eaux pluviales MAI 2006 SOMMAIRE 1) Présentation de l opération...3

Plus en détail

Marie-Hélène FABRY DREAL Rhône-Alpes SPR/HPC/Cellule Hydrométrie 05/07/2011

Marie-Hélène FABRY DREAL Rhône-Alpes SPR/HPC/Cellule Hydrométrie 05/07/2011 Association Rivière Rhône- Alpes Journée Technique «Réseaux de mesure» Marie-Hélène FABRY DREAL Rhône-Alpes SPR/HPC/Cellule Hydrométrie 05/07/2011 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

ZONAGE D ASSAINISSEMENT

ZONAGE D ASSAINISSEMENT Commune de VAUD HERLAND (95) ZONAGE D ASSAINISSEMENT Commune de Vaud herland Zonage d Assainissement Sommaire PIECE 1 : Rappel de l objet du dossier d enquête publique PIECE 2 : Justificatif des attributions

Plus en détail

Modification du zonage d assainissement des eaux usées

Modification du zonage d assainissement des eaux usées Zonage d assainissement Ville de Vendôme Département de Loir-et-Cher DOSSIER D APPROBATION Modification du zonage d assainissement des eaux usées BORDEREAU DES PIECES Vu, pour être annexé à la délibération

Plus en détail

VADE MECUM DU RESEAU EAU USEE ET EAU PLUVIALE

VADE MECUM DU RESEAU EAU USEE ET EAU PLUVIALE VADE MECUM DU RESEAU EAU USEE ET EAU PLUVIALE LE RACCORDEMENT AU RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT : UNE OBLIGATION LEGALE L étanchéité parfaite est la qualité principale d un réseau d assainissement. Elle

Plus en détail

MISSION INTERSERVICES DE L'EAU

MISSION INTERSERVICES DE L'EAU DDAF 70 SPEMAP 27/08/2007 MISSION INTERSERVICES DE L'EAU D 2.1- Doctrine relative aux recommandations techniques applicables aux rejets d'eaux pluviales dans le milieu naturel suite à l'imperméabilisation

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif AMÉNAGEMENT Assainissement Non Collectif Étude de définition de filière DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT SERVICE EAU ET ASSAINISSEMENT 2 3 B IDENTIFICATION DE LA PARCELLE. ÉTUDE DE DEFINITION DE FILIERE D

Plus en détail

Enseignement et Recherche dans le domaine de l eau à Polytechnique - Montréal

Enseignement et Recherche dans le domaine de l eau à Polytechnique - Montréal et dans le domaine de l eau à Polytechnique - Montréal Professeurs Guy LECLERC et Musandji FUAMBA RESCIF Écoled étéindien 12 14 octobre 2011, Rabat, MAROC École d ingénieurs 12 programmes au premier cycle

Plus en détail

THORENS GLIERES GUIDE POUR LA REALISATION

THORENS GLIERES GUIDE POUR LA REALISATION Localisation : Département : Commune : Département de Haute Savoie Commanditaire : Commune de THORENS GLIÈRES THORENS GLIERES GUIDE POUR LA REALISATION DE VOTRE BRANCHEMENT AU RESEAU ET LA MISE EN PLACE

Plus en détail

Commune de Senonches CURAGE ET INSPECTIONS TELEVISEES DU RESEAU D ASSAINISSEMENT. Marché public à procédure adaptée

Commune de Senonches CURAGE ET INSPECTIONS TELEVISEES DU RESEAU D ASSAINISSEMENT. Marché public à procédure adaptée Commune de Senonches Curage et inspection télévisée du réseau d assainissement de Senonches - CCTP 1 Commune de Senonches CURAGE ET INSPECTIONS TELEVISEES DU RESEAU D ASSAINISSEMENT Marché public à procédure

Plus en détail

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n P r é s e n t a t i o n Séminaire RDI 2015 Séminaire RDI2015 La politique RDI au service de la gestion de l eau et des milieux aquatiques : point d étape et perspectives Les finalités opérationnelles des

Plus en détail

VILLE DE NICOLET REFOULEMENTS DES 5 ET 11 AOÛT 2011: SECTEUR DE LA RUE PIERRE-LAVIOLETTE NOTE TECHNIQUE. N/Réf. : 16229. 8 mai 2013 Révision 1

VILLE DE NICOLET REFOULEMENTS DES 5 ET 11 AOÛT 2011: SECTEUR DE LA RUE PIERRE-LAVIOLETTE NOTE TECHNIQUE. N/Réf. : 16229. 8 mai 2013 Révision 1 VILLE DE NICOLET REFOULEMENTS DES 5 ET 11 AOÛT 2011: SECTEUR DE LA RUE PIERRE-LAVIOLETTE NOTE TECHNIQUE N/Réf. : 16229 8 mai 2013 Révision 1 Page : 1 TABLE DES MATIÈRES 1. MISE EN SITUATION... 1 2. ANALYSE

Plus en détail

Les Crastes. et Fossés. Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques

Les Crastes. et Fossés. Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques Les Crastes et Fossés Guide d entretien 2013/2014 Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques L entretien par les services municipaux LA TESTE CENTRE CAZAUX

Plus en détail

Eau - Assainissement

Eau - Assainissement PRÉSERVER LA BIODIVERSITÉ ET LES RESSOURCES NATURELLES La préservation des milieux humides est l un des points clefs d une politique de développement durable ; tant en raison des intérêts biologiques que

Plus en détail

Enjeu 5 : Estuaire. Tableau de bord 2013-2014 SAGE Ellé Isole Laïta

Enjeu 5 : Estuaire. Tableau de bord 2013-2014 SAGE Ellé Isole Laïta Enjeu 5 : Estuaire L estuaire de la Laïta, soumis à différentes pollutions, notamment bactériologique, ne permet pas d y initier une filière conchylicole viable malgré la présence d anciennes concessions.

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU ET L ASSAINISSEMENT AU TITRE DE L ANNEE 2010

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU ET L ASSAINISSEMENT AU TITRE DE L ANNEE 2010 RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU ET L ASSAINISSEMENT AU TITRE DE L ANNEE 2010 La SEVESC assure les services de l eau et de l assainissement de collectivités des départements

Plus en détail

Séminaire Eau et sécurité alimentaire en Méditerranée

Séminaire Eau et sécurité alimentaire en Méditerranée Séminaire Eau et sécurité alimentaire en Méditerranée Les approches développées par VEOLIA, opérateur privé, pour une gestion durable des ressources en eau. Rappel Contexte réglementaire France Malgré

Plus en détail

Pierre Bousseau. assainissement individuel. les contrôles. Recueil à l usage des propriétaires ACE ARCONCE

Pierre Bousseau. assainissement individuel. les contrôles. Recueil à l usage des propriétaires ACE ARCONCE Pierre Bousseau assainissement individuel les contrôles Recueil à l usage des propriétaires ACE ARCONCE 1 PREAMBULE L assainissement collectif n'est pas adapté aux zones rurales et périurbaines où l'habitat

Plus en détail

ATELIER MEDITERRANEEN SUR LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE RECYCLAGE DES EAUX NON CONVENTIONNELLES DANS LES CULTURES PROTEGEES

ATELIER MEDITERRANEEN SUR LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE RECYCLAGE DES EAUX NON CONVENTIONNELLES DANS LES CULTURES PROTEGEES ATELIER MEDITERRANEEN SUR LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE RECYCLAGE DES EAUX NON CONVENTIONNELLES DANS LES CULTURES PROTEGEES AGADIR DU 28 AVRIL AU 01 MAI 2008 TRAITEMENT DES EAUX USEES ET POSSIBILITES DE

Plus en détail

Cadre réservé au service Déposé le :

Cadre réservé au service Déposé le : Formulaire de demande D installation d un dispositif d assainissement non collectif Cadre réservé au service Déposé le : N du dossier :. Service Public d Assainissement non Collectif Communauté d Agglomération

Plus en détail

Commune de Saint Chamond. 7.1.2 Annexes sanitaires Assainissement

Commune de Saint Chamond. 7.1.2 Annexes sanitaires Assainissement Commune de Saint Chamond 7.1.2 Annexes sanitaires Assainissement 1 Le service assainissement collectif concerne la collecte des eaux usées et pluviales de la commune de SAINT CHAMOND et la dépollution

Plus en détail