VIROLOGIE SYSTEMATIQUE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VIROLOGIE SYSTEMATIQUE"

Transcription

1 VIROLOGIE SYSTEMATIQUE 1. Herpesviridae 1.1. Structure 1.2. Classification Abréviation Nom complet Transmission Voie d entrée Cellules cibles HSV1 ou HHV1 Herpes Simplex Virus 1 Contact direct Muqueuses, peau Cellules épithéliales HSV2 ou HHV2 Herpes Simplex Virus 2 Contact direct Muqueuses, peau Cellules épithéliales VZV ou HHV3 Varicelle Zona Virus Inhalation Contact direct Appareil respiratoire, muqueuses Cellules épithéliales CMV ou HHV4 Cytomégalovirus Salive, sang Muqueuses, circulation Neutrophiles, sanguine monocytes EBV ou HHV5 Epstein Barr Virus Salive, sang Muqueuses, circulation Lymphocytes B, sanguine glandes salivaires 1.3. Cycle de multiplication

2 1.4. Pathologies Le HSV-1 et le HSV-2 ne se distinguent par quelques différences antigéniques mineures. Le HSV-1 est responsable surtout des lésions oro-faciales, alors que le HSV-2 est responsable de lésions génitales, mais cette distinction est seulement approximative. De plus, les HSV peuvent causer une atteinte oculaire et des lésions du système nerveux central. L infection primaire est rarement diagnostiquée. Après une période de latence de durée variable, des phénomènes de réactivation se produisent avec la réplication virale, associée parfois à des lésions cutanées. La varicelle et le zona constituent deux manifestations cliniques d une infection causée par le VZV. La varicelle est une maladie très contagieuse, causée par une infection primaire avec le VZV. Elle atteint souvent les enfants. Pendant la grossesse l infection peut causer des malformations du fœtus ; si l infection a lieu à la fin de la gestation, elle peut entraîner la mort du nouveau-né. Le zona est une maladie qui touche surtout les adultes. Il est causé par la réactivation du virus. Celui-ci peut rester à l état latent pendant de longues périodes dans les ganglions nerveux à la suite de l infection primaire. Cette infection se manifeste par des éruptions cutanées douloureuses le long des nerfs dorsaux. Lors de l infection à CMV, l'enfant s'infecte au cours de sa vie intra-utérine (à cause d'une primoinfection ou d'une réactivation chez la mère) ou au moment de sa naissance. Il développe une maladie caractérisée par de grandes inclusions dans les glandes salivaires, les poumons, le foie, le pancréas, le rein et occasionnellement le cerveau, ce qui aboutit à des anomalies congénitales graves. La plupart des infections chez l'enfant, l'adolescent ou l'adulte sont inapparentes (sauf chez les immunodéprimés). La réactivation du CMV est possible après la primo-infection : le CMV persiste souvent sous forme latente, dans les neutrophiles et les monocytes. Il peut se réactiver à la suite d'une immunodépression. L EBV est l'agent étiologique de la monocucléose infectieuse. La plupart des infections à EBV sont inapparentes, en particulier avant l'âge de 15 ans. La mononucléose infectieuse est surtout une maladie des adolescents et des jeunes adultes (l EBV est transmis par l'intermédiaire de la salive). Elle se caractérise par de la fièvre, une angine, accompagnées éventuellement d'une splénomégalie. La maladie régresse d'elle-même après 2 à 3 semaines. En France, 85 % de la population adulte présente des anticorps anti-ebv. Après une infection primaire à EBV, le lymphocyte B peut continuer à héberger le génome viral et conduire à une infection latente. La réactivation virale survient chez les patients immunodéprimés, mais aussi parfois chez les femmes enceintes et les personnes âgées. La responsabilité de l'ebv est démontrée pour deux cancers humains, le lymphome de Burkitt et le carcinome nasopharyngé.

3 2. Orthomyxoviridae 2.1. Structure Les virus Influenza appartiennent à la famille des Othomyxoviridae : ce sont des virus à ARN monocaténaire, à capside de symétrie hélicoïdale (la nucléocapside est constituée de 8 fragments d'arn de polarité négative associés à des protéines), enveloppés. La protéine M (protéine de matrice) est la protéine virale la plus abondante. Elle confère la stabilité à l'enveloppe virale Physiopathologie Les agents responsables de la grippe sont les Influenzavirus de type A et de type B (tandis que le syndrome grippal peut être provoqué par différents agents infectieux : bactéries responsables d'infections respiratoires diverses, adénovirus, entérovirus, paramyxovirus, virus respiratoire syncytial...) Les virus Influenza pénètrent dans le tractus respiratoire par les aérosols et persistent au niveau du nasopharynx 24 à 72 heures avant le début des symptômes. Ce sont les cellules épithéliales ciliées qui sont atteintes en premier lieu : la multiplication virale est suivie par la nécrose des cellules infectées et par une desquamation extensive de l'épithélium respiratoire, ce qui est directement responsable de la symptomatologie respiratoire. La période aiguë de la maladie se manifeste par des frissons, de la fièvre, des nausées, des céphalées... Les complications sont possibles : elle se manifestent par des pneumonies virales primaires (provoquées donc par le virus Influenza lui-même) et surtout par des pneumonies secondaires bactériennes (Streptococcus pneumoniae, Staphylococcus aureus, Haemophilus influenzae ). Les complications et la mortalité qui leur est associée surviennent surtout chez une population à risque : personnes âgées, immunodéprimés, insuffisants respiratoires ou cardiaques Au cours d'une épidémie, l'incidence de la grippe varie généralement entre 5 et 20% de la population. Pendant une pandémie, l'incidence de la grippe peut atteindre des valeurs de 80 à 95% de la population. Le virus Influenza A présente des variations antigéniques mineures («glissement» antigénique lié à des mutations) et majeures («cassure» ou «saut» antigénique lié à des recombinaisons entre souches

4 virales). 3. Virus des hépatites 3.1. Classification Hépatite Famille Génome Enveloppe Transmission Chronicité A Picornaviridae ARN sb + non Féco-orale, sexuelle B Hepadnaviridae ADN db oui Multiple cirrhose C Flaviviridae ARN sb + oui Multiple cirrhose D (delta) Viroïde? ARN sb oui Parentérale E proche des Calicivirus ARN sb + non Féco-orale 3.2. Physiopathologie Le virus de l'hépatite A (HAV) Il est à l'origine d'hépatites aiguës qui sont souvent asymptomatiques. L'évolution ne se fait jamais vers la chronicité, mais des épisodes de rechute ne sont pas exceptionnels. La gravité de l'hépatite A croît avec l'âge. Le mode majeur de transmission est fécal-oral ; les concentrations virales peuvent atteindre 10 9 particules par gramme de selles et l'excrétion fécale dure plusieurs semaines. Il existe une vaccination par virus inactivé. Le virus de l'hépatite B (HBV) Il existe différentes formes cliniques de l'hépatite B : - formes inapparentes (les plus fréquentes mais qui peuvent aussi aboutir à l'état de chronicité) ; - hépatite aiguë (atteinte rapide du foie) ; - hépatite chronique (la maladie dure plus de 6 mois) ; - cirrhose (transformation du foie en un organe dur, et dont le volume augmente) ; - cancer du foie (intégration de l ADN viral dans le génome des hépatocytes). Le virus de l'hépatite B (VHB) est transmissible essentiellement par le sang (toxicomanie intraveineuse) et les sécrétions sexuelles. La transmission de la mère à l'enfant est possible (le dépistage de l'infection par le HBV est systématique chez la femme enceinte au troisième trimestre de la grossesse). Le risque de transmission par transfusion est exceptionnel, mais non nul. Ce risque a encore été réduit par le dépistage systématique du génome viral chez les donneurs de sang. Un vaccin contre l'hépatite B est produit par génie génétique. Dans le sang des malades infectés par le HBV, on trouve plusieurs types de particules : - le virion complet ou particule de Dane (taille d'environ 40 nm, capside icosaédrique) dont l enveloppe est porteuse de l'antigène de surface Ag-HBs ; - des particules incomplètes de 22 nm de diamètre présentes en grande quantité, correspondant à l'enveloppe (sans nucléocapside, donc sans ADN), produites en excès, et portant les mêmes antigènes HBs.

5 La multiplication du HBV est particulière par rapport aux autres virus à ADN : - Le virus se lie à un récepteur de l'hépatocyte par la glycoprotéine Hbs. - Il pénètre dans le cytoplasme. - Le génome (ADN) est transporté dans le noyau. - Une ARN polymérase cellulaire transcrit la chaîne (-) en un ARN (+) et en des transcrits plus courts. - Ces ARN sortent du noyau et les plus courts serviront à la synthèse des glycoprotéine HBs. - L ARN est traduit pour synthétiser la polymérase virale (qui possède une activité de rétrotranscriptase) et la protéine capsidique. - La polymérase virale synthétise la chaîne d ADN (-) par copie de la matrice d ARN (+) puis la chaîne d ADN (+). - Maturation (encapsidation) et relâchement des particules virales infectieuses.

6 Le virus de l'hépatite C (HCV) L'hépatite C est une maladie fréquente dont la prévalence mondiale (pourcentage de la population infectée) est d'environ 3 % (1 % en France). Environ un tiers des porteurs ne sont pas dépistées et ne sont donc pas informées de leur affection. Le VHC a été identifié en Les anticorps dirigés contre le virus de l'hépatite C sont utilisés comme moyen de dépistage chez les sujets à risques. La contamination se fait par voie sanguine du fait du contact entre le sang d'un sujet contaminé et le sang d'un sujet indemne. On identifie 2 grands groupes d'individus à risques justifiant d'un dépistage systématique (malades transfusés avant 1991, et toxicomanes). La transmission par voie sexuelle est très rare.ceci oppose le VHC au VHB où la transmission sexuelle est très fréquente parce que la charge virale B est beaucoup plus importante. La transmission de la mère à l'enfant est inférieure à 5 %. Le virus de l'hépatite D (HDV) Le virus de l'hépatite D (ou delta), n'infecte que les personnes porteuses du virus de l'hépatite B. L'infection par le VHD est rare en France. Elle touche essentiellement les usagers de drogues intraveineuses. Le passage à la chronicité est élevé, et l'évolution vers la cirrhose est fréquente. Le traitement de l'hépatite chronique D est difficile et repose sur l'utilisation de l'interféron de façon prolongée, sur plusieurs mois à plusieurs années.

7 4. Enterovirus Les Enterovirus appartiennent à la famille des Picornaviridae, petits virus (20-30 nm), à symétrie icosaédrique, sans enveloppe, à ARN monocaténaire de polarité positive. Les Enterovirus sont des virus relativement stables : ils restent longtemps infectieux dans l'eau, le lait et d'autres aliments. Ils sont cependant inactivés par la pasteurisation. Le seul réservoir naturel connu pour le Poliovirus est l'homme. La poliomyélite est une infection systémique qui affecte principalement le système nerveux central et dont la sévérité est très variable. La période d'incubation varie en moyenne de 9 à 12 jours (11 à 17 jours pour l'apparition de la paralysie). Les manifestations cliniques vont de l'infection inapparente aux manifestations paralytiques et à la mort. L'incidence et la sévérité des complications neurologiques augmentent avec l'âge.

8 5. Retroviridae 5.1. Classification 5.2. Structure 5.3. Physiopathologie Après l infection des cellules CD4+ par le HIV, les symptômes sont souvent absents (fatigue, fièvre, céphalées et gonflement des ganglions lymphatiques sont parfois observés). Entre 3 semaines et 6 mois après l infection, des anticorps anti-hiv sont synthétisés par le sujet, qui devient séropositif. Une période sans symptômes peut durer plusieurs années avant l apparition de la seconde phase de la maladie, révélée par les signes suivants : gonflement des ganglions lymphatiques, perte de poids, fièvres et sueurs, candidoses buccales et infections herpétiques La production d anticorps est alors insuffisante pour combattre la multiplication virale. Les lymphocytes T auxiliaires prolifèrent anormalement dans les ganglions lymphatiques puis leur nombre chute jusqu à un seuil critique (perte sélective de la sous-population CD4+). La production d interleukine 2 (IL2) diminue également. Comme l IL2 stimule la production générale des lymphocytes T, la population entière de ces cellules va diminuer. L individu infecté devient sensible aux infections opportunistes.

Pathologies virales. Généralités. Pathogénicité virale

Pathologies virales. Généralités. Pathogénicité virale Pathogénicité virale APTITUTE A PRODUIRE UNE MALADIE Procaryotes: lyse, transformation (lysogénie) ou parasitisme permanent de la cellule (phages Ff) Plantes: Apparition de symptômes plus ou moins prononcés

Plus en détail

Infection. transformante. Infection aiguë lytique. Infection persistante. Infection. Cellule infectée par le virus. latente.

Infection. transformante. Infection aiguë lytique. Infection persistante. Infection. Cellule infectée par le virus. latente. DIVERSITE DES INFECTIONS VIRALES Dr Rafik HARRATH Laboratoire de Virologie, Faculté de Pharmacie de Monastir Les infections virales Infection transformante Infection aiguë lytique Infection latente Cellule

Plus en détail

Les virus : morphologie, taxonomie, physiopathologie

Les virus : morphologie, taxonomie, physiopathologie 05/02/2014 DE WAARD Aurianne L2 Agents infectieux, hygiène Pr. X. de Lamballerie Relecteur 6 6 pages Plan : A. Définition, structure I. Le génome II. La capside III. L'enveloppe IV. La classification Agents

Plus en détail

Virologie. Dr. Florence ABRAVANEL, MCU-PH Laboratoire de Virologie, CHU de Toulouse

Virologie. Dr. Florence ABRAVANEL, MCU-PH Laboratoire de Virologie, CHU de Toulouse Virologie Dr. Florence ABRAVANEL, MCU-PH Laboratoire de Virologie, CHU de Toulouse 06/09/2006 Qu est-ce qu un virus? Aspect fonctionnel : entité qui se caractérise par : un seul type d acide nucléique

Plus en détail

Virus Respiratoires. M. Segondy

Virus Respiratoires. M. Segondy Virus Respiratoires M. Segondy Infections respiratoires virales Très fréquentes (jeune enfant +++) Diffusion souvent épidémique et saisonnière (hiver) Le plus souvent bénignes (mais possibilité de formes

Plus en détail

Fiche cours 17 : Les infections à Herpes Virus

Fiche cours 17 : Les infections à Herpes Virus Fiche cours 17 : Les infections à Herpes Virus I.Généralités: Il existe 3 sous familles d herpès virus : Sous famille Espèce Alpha-herpesvirinae Herpès simplex type 1 HHV1 Herpès simplex type 2 Varicelle-Zona

Plus en détail

LA REPLICATION VIRALE

LA REPLICATION VIRALE LA REPLICATION VIRALE I Généralités! Virus = parasite intracellulaire obligatoire!virus détourne le métabolisme et la machinerie de la cellule pour se multiplier 1 Virus «n» Virions Infection = rencontre

Plus en détail

Hépatites virales aigües

Hépatites virales aigües 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module de Gastro-Entéro-Hépatologie Hépatites virales aigües Virus hépatotropes Virus A : Picornavirus Virémie : 10 à 20 jours après la contamination Disparition

Plus en détail

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI 1. Quels sont les agents responsables? 2. Quand suspecter une hépatite virale aigue? 3. Comment faire le diagnostic d une hépatite aigue virale? 4. Comment surveiller

Plus en détail

Incidence des maladies

Incidence des maladies Incidence des maladies Les vaccins ont contribué à la réduction spectaculaire du nombre de personnes malades et de décès provoqués par ces microbes ou virus. L effort vaccinal doit être maintenu afin d

Plus en détail

LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH

LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH LE SIDA, une maladie causée par un rétrovirus : le VIH On sait aujourd hui que le VIH est transmis par voie sexuelle, sanguine et de la mère à l enfant au cours de la grossesse : il se propage donc par

Plus en détail

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise)

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise) Immunologie = partie de la médecine et de la biologie qui étudie l immunité. Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent

Plus en détail

Les HERPES VIRIDAE. Elina TEICHER Médecine Interne Hôpital Kremlin Bicêtre

Les HERPES VIRIDAE. Elina TEICHER Médecine Interne Hôpital Kremlin Bicêtre Les HERPES VIRIDAE Elina TEICHER Médecine Interne Hôpital Kremlin Bicêtre CLASSIFICATION Virus à ADN, bicaténaire Alpha herpes virus, réplication rapide et affinité pour le système nerveux : HSV1 & HSV2

Plus en détail

GENERALITES SUR LES VIRUS

GENERALITES SUR LES VIRUS GENERALITES SUR LES VIRUS Les maladies d origine virale ont engendré de grandes épidémies aux cours de l histoire humaine (rage, variole, grippes ). Pourtant, les agents infectieux responsables des ces

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialités : - Biotechnologies - Sciences physiques et chimiques en laboratoire SESSION 2017 Sous-épreuve écrite de Chimie Biochimie

Plus en détail

Structure des virus, cycle viral, physiopathologie des infections virales

Structure des virus, cycle viral, physiopathologie des infections virales 24/02/16 (11-12h) ROUX Alexandra L2 CR : BOUÉ Kévin AIH Pr Xavier de LAMBALLERIE 8 pages AIH - Structure des virus, cycle viral, physiopathologie des infections virales Structure des virus, cycle viral,

Plus en détail

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 1 Diagnostic & suivi des infections virales - Définitions Identifier la nature et la cause d une infection Est-ce une infection virale? Quel

Plus en détail

Virus des Hépatites à ARN VHA et VHE VHC et VHD

Virus des Hépatites à ARN VHA et VHE VHC et VHD FACULTE DE MEDECINE D ALGER Virus des Hépatites à ARN VHA et VHE VHC et VHD Dr A. BENSALEM Année universitaire 2015-2016 Généralités VIRUS DES HEPATITES Deux modes de transmission préférentiels Parentéral

Plus en détail

LA GRIPPE. Épidémiologie Clinique Complications Traitement prophylaxie

LA GRIPPE. Épidémiologie Clinique Complications Traitement prophylaxie LA GRIPPE Épidémiologie Clinique Complications Traitement prophylaxie La grippe : une maladie contagieuse Réplication virale Voies aériennes supérieures ET Voies respiratoires inférieures Incubation :

Plus en détail

Mesures préventions. Avant. Pendant. Après

Mesures préventions. Avant. Pendant. Après Module 3 Mesures préventions Avant Pendant Après AVANT: Vaccination Immunité acquise soit soit Active Passive est De longue durée S effectue Par intervention du système immunitaire C est à dire que Lymphocyte

Plus en détail

Infection par le Papillomavirus Humain. A. Épidémiologie et histoire naturelle de l'infection génitale à papillomavirus humain (HPV)

Infection par le Papillomavirus Humain. A. Épidémiologie et histoire naturelle de l'infection génitale à papillomavirus humain (HPV) 26/02/2014 BATTISTA Jennifer L2 AIH Dr CHARREL Relecteur 6 6 pages Plan Agent infectieux et hygiène Infection par le Papillomavirus Humain Infection par le Papillomavirus Humain A. Épidémiologie et histoire

Plus en détail

Le virus de l Hépatite B

Le virus de l Hépatite B Cours : Biochimie N 11 Professeur Tiollais Le 05/11/2007 à 10h30 Ronéotypeur : Julien GANEM Le virus de l Hépatite B Cette ronéo sera en ligne sur http://clement.ad.free.fr/fac/fac.html. Merci à Clément!

Plus en détail

Virus à hépatites et hépatocarcinome

Virus à hépatites et hépatocarcinome Cancers et agents infectieux en Asie du Sud-Est Virus à hépatites et hépatocarcinome Jean Edouard GAIRIN, Pharma-Dev UMR152 IRD UPS, Toulouse Vientiane, Laos : 30 juin 1 er juillet 2011 Hépatocarcinome

Plus en détail

Les virus des hépatites

Les virus des hépatites Les virus des hépatites Virus de l hépatite B Principale cible = foie Les virus des hépatites Hépatite A (HAV) Hépatite B (HBV) Hépatite C (HCV) Hépatite D (HDV, agent delta) Hépatite E (HEV) Hépatite

Plus en détail

LES HÉPATITES VIRALES. Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes

LES HÉPATITES VIRALES. Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes LES HÉPATITES VIRALES Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes Plan 1. Généralités 2. Hépatite A 3. Hépatite E 4. Hépatite B 5. Hépatite delta 6. Hépatite C Définition Groupe

Plus en détail

DIAGNOSTIC DES INFECTIONS VIRALES CHEZ LE SUJET VIH(+)

DIAGNOSTIC DES INFECTIONS VIRALES CHEZ LE SUJET VIH(+) DIAGNOSTIC DES INFECTIONS VIRALES CHEZ LE SUJET VIH(+) Dr O. BAHRI Laboratoire de Microbiologie Biochimie Hôpital Aziza Othmana Infection à VIH INTRODUCTION État d immunodépression cellulaire Terrain favorable

Plus en détail

Hépatites virales. Hépatite virale A. Pr. M. Messast. Introduction. Problème de santé mondial HVB, HVC. Virus A, B, C, D, E

Hépatites virales. Hépatite virale A. Pr. M. Messast. Introduction. Problème de santé mondial HVB, HVC. Virus A, B, C, D, E Hépatites virales Pr. M. Messast Introduction Problème de santé mondial 350.000.000 HVB, 170.000.000 HVC Virus A, B, C, D, E Hépatite aiguë (tous) Hépatite chronique (B, C, D) Cirrhose Carcinome hépatocellulaire

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2017

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2017 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2017 Durée : 3 heures Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

Physiopathologie des infections virales

Physiopathologie des infections virales Dr.Seladji.S Assistante en Microbiologie Module : Bactériologie 3 ème année médecine 2016-2017 1. Introduction : Physiopathologie des infections virales L infection virale est le résultat de la transmission

Plus en détail

L Infection à VIH (1)

L Infection à VIH (1) L Infection à VIH (1) Epidémiologie-Virologie-Histoire Naturelle. Docteur Patrick Miailhes Service d Infectiologie du Pr. Peyramond, Hôpital Croix-Rousse, Lyon VIH/Sida 2011 1 Epidemiologie mondiale :

Plus en détail

Hépatite B : je comprends sa. dépistage et de la prévention

Hépatite B : je comprends sa. dépistage et de la prévention Hépatite B : je comprends sa gravité, l'importance du dépistage et de la prévention L hépatite B est une maladie du foie, due à un virus. On estime à près de 300 000 le nombre de porteurs chroniques de

Plus en détail

Les virus des hépatites virales

Les virus des hépatites virales Les virus des hépatites virales Pr.Khelifa - Hépatites primitives : Hépatite A (HAV) Hépatite B (HBV) Hépatite C (HCV) Hépatite D (HDV, agent delta) Hépatite E (HEV) Hépatite G (HGV) - Atteintes hépatiques

Plus en détail

Morphologie et structure du HBV

Morphologie et structure du HBV Morphologie et structure du HBV Histoire naturelle Infection primaire 95 % 5 % Guérison Persistance Hépatite chronique Porteur inactif Cirrhose Hépatocarcinome Evolution des marqueurs dans l hépatite B

Plus en détail

Syndrome d'immunodéficience Acquise

Syndrome d'immunodéficience Acquise Syndrome d'immunodéficience Acquise Sommaire Qu'est ce que le SIDA? Qu'elles sont les particularités structurelles d'un tel virus? Comment le VIH infecte t-il l'organisme? Comment ces cellules se multiplient-elles?

Plus en détail

Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle. RRH 2012 Dr DELHOMME

Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle. RRH 2012 Dr DELHOMME Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle RRH 2012 Dr DELHOMME Agent responsable : Virus Varicelle Zona (ou Varicelle Zoster Virus) Virus à ADN de la Famille Herpesviridae Réservoir

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2016

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2016 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2016 Durée : 3 heures Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

CHLAMYDIA Infection bactérienne causée par Chlamydia trachomatis

CHLAMYDIA Infection bactérienne causée par Chlamydia trachomatis CHLAMYDIA Infection bactérienne causée par Chlamydia trachomatis écoulement de l'urètre avec prurit ou douleur urinaire qui apparaît de 2 à 14 jours après le contact infectant. Un important pourcentage

Plus en détail

Cours de Virologie. Qu est-ce qu un virus? Rafik HARRATH. Laboratoire de Virologie, LR99-ES27; Faculté de Pharmacie de Monastir

Cours de Virologie. Qu est-ce qu un virus? Rafik HARRATH. Laboratoire de Virologie, LR99-ES27; Faculté de Pharmacie de Monastir Cours de Virologie Qu est-ce qu un virus? Propriétés générales des virus Rafik HARRATH Laboratoire de Virologie, LR99-ES27; Faculté de Pharmacie de Monastir Virus? Particule infectieuse: Structure acellulaire:

Plus en détail

Diagnostic Biologique des Infections Virales. A. Allardet-Servent A. Dubois

Diagnostic Biologique des Infections Virales. A. Allardet-Servent A. Dubois Diagnostic Biologique des Infections Virales A. Allardet-Servent A. Dubois Constitution d un virus 2 ou 3 éléments 1) génome = ARN ou ADN 2) capside Virus nus 3) + ou - enveloppe Virus enveloppés 2 Diagnostic

Plus en détail

Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline

Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline Fiche technique n 14 2 ème édition Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline Le syndrome de l'immunodéficience féline est communément appelé le «SIDA du chat». Il se transmet entre

Plus en détail

Les infections. Schéma de mécanisme des infections de manière générale : TRANSMISSION CONTAMINATION

Les infections. Schéma de mécanisme des infections de manière générale : TRANSMISSION CONTAMINATION Les infections. I : MECANISME DES S Les infections sont les compagnes constantes et parfois fatales de notre vie ;leur importance vient du fait qu elles sont fréquentes, parfois graves ou épidémiques avec

Plus en détail

Pharmacologie des principaux anti-herpétiques et pharmacothérapie des infections à virus herpes

Pharmacologie des principaux anti-herpétiques et pharmacothérapie des infections à virus herpes Pharmacologie des principaux anti-herpétiques et pharmacothérapie des infections à virus herpes préparé par F. Van Bambeke Antiherpétiques - année 2006 1 Propriétes du foscarnet inhibiteur de l AD polymérase

Plus en détail

Virologie cours n 1 Structure des Virus Animaux

Virologie cours n 1 Structure des Virus Animaux Virologie cours n 1 Structure des Virus Animaux Ouvrage de référence: Traité de Virologie Médicale, Ester 2003 Introduction: Virus: taille entre 20 et 100 nm. Les virus peuvent donc infecter des cellules

Plus en détail

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique.

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique. Méthodes et stratégies de diagnostic virologique marie-edith.lafon@u-bordeaux.fr 2014-2015 Méthodes virologiques courantes Méthodes directes : détecter l agent infectieux ou l un de ses composants - infectiosité

Plus en détail

Le SIDA : une affection. du système immunitaire

Le SIDA : une affection. du système immunitaire Le SIDA : une affection du système immunitaire Particularités structurales du VIH Le VIH a une enveloppe virale formée de protéines gp 120 et gp 41. D autres protéines forment les capsides : p17 et p24.

Plus en détail

Hépatites virales Hépatites virales Hépatite A Hépatite A Hépatite E Hépatite G Hépatite D ou agent delta VHB Généralités - Virus de l hépatite B. Famille des Hepadnaviridae. Genre des Othohepadnavirus

Plus en détail

Hépatites. a. Généralités et modes de transmission Présence du virus dans les selles dès la période d incubation Transmission oro-fécale

Hépatites. a. Généralités et modes de transmission Présence du virus dans les selles dès la période d incubation Transmission oro-fécale Hépatites I. Hépatites virales 1. Hépatite A Présence du virus dans les selles dès la période d incubation Transmission oro-fécale Icubation : 2 à 6 semaines Symptômes : asymptomatique dans 90% des cas.

Plus en détail

Pathogenèse virale. Équilibre entre l hôte et le virus

Pathogenèse virale. Équilibre entre l hôte et le virus Pathogenèse virale Pathogenèse virale * Porte d entrée * Diffusion chez l hôte * Tropisme * Déterminants de la virulence * Transmission * Persistance virale * Oncogénèse virale Équilibre entre l hôte et

Plus en détail

Le virus. Les virus(acaryotes)

Le virus. Les virus(acaryotes) . Les virus(acaryotes) Le virus I-Généralités : Le virus (cellule acaryote) est une entité biologique incapable de se reproduire de façon autonome, nécessitant une cellule hôte, dont il utilise les constituants

Plus en détail

Vaccination des professionnels de soins Plan pour les étudiants de BMed 2

Vaccination des professionnels de soins Plan pour les étudiants de BMed 2 Vaccination des professionnels de soins Plan pour les étudiants de BMed 2 Information du 25.09.2015 Catherine Lazor-Blanchet Giorgio Zanetti Service de Médecine Préventive Hospitalière Pourquoi un plan

Plus en détail

M B, 25 ans, fièvre à 38 C Éruption maculeuse Adénopathies cervicales et axillaires Syndrome méningé Juin. Diagnostic évoqué?

M B, 25 ans, fièvre à 38 C Éruption maculeuse Adénopathies cervicales et axillaires Syndrome méningé Juin. Diagnostic évoqué? M B, 25 ans, fièvre à 38 C Éruption maculeuse Adénopathies cervicales et axillaires Syndrome méningé Juin Diagnostic évoqué? PL : albuminorachie 0,5g/L 70 cellules / µl 90% lympho-monocytes Diagnostic

Plus en détail

CARACTERES GENERAUX DES VIRUS

CARACTERES GENERAUX DES VIRUS CARACTERES GENERAUX DES VIRUS Dr NAILA HANNACHI BEN SAYAH Laboratoire de Microbiologie CHU F.HACHED Sousse 2 année de Médecine Enseignement de Microbiologie Générale 2012 OBJECTIF Qu est ce qu un VIRUS?

Plus en détail

Le SIDA. Activité proposée :

Le SIDA. Activité proposée : Le SIDA Le syndrome d immunodéficience acquise (SIDA) est une maladie due à un rétrovirus, le VIH (virus de l immunodéficience humaine). Celui-ci infecte aujourd hui plus de 35 millions de personnes dans

Plus en détail

Les particularites des affections respiratoires aigues des enfents immunodeprimes,la. herpetiques

Les particularites des affections respiratoires aigues des enfents immunodeprimes,la. herpetiques Les particularites des affections respiratoires aigues des enfents immunodeprimes,la base des infections herpetiques Tamara Turcanu, chef de la Section Maladies Respiratoires Aiguës, l Hôpital Clinique

Plus en détail

Définitions. L infection = tous les processus biologiques qui

Définitions. L infection = tous les processus biologiques qui L infection 1 Définitions L infection = tous les processus biologiques qui caractérisent l'interaction entre l'hôte et le microorganisme agresseur (les microorganismes entrent et se multiplient dans les

Plus en détail

Les hépatites virales

Les hépatites virales Les hépatites virales Dr Karine LACOMBE ---- Année 2013 2014 Vendredi 20 septembre 2013 SOMMAIRE Classification des hépatites Elément d anamnèse et de sémiologie générale Epidémiologie et clinique des

Plus en détail

Le virus de l'hépatite Delta: Mise au point 40 ans après sa découverte

Le virus de l'hépatite Delta: Mise au point 40 ans après sa découverte Le virus de l'hépatite Delta: Mise au point 40 ans après sa découverte Richard Njouom, PhD/HDR Directeur de Recherche Chef du Service de Virologie Centre Pasteur du Cameroun Sommaire 1. Le Virus de l hépatite

Plus en détail

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique.

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique. Méthodes et stratégies de diagnostic virologique marie-edith.lafon@u-bordeaux.fr 2016-2017 - Principales méthodes de diagnostic virologique prélèvements, sérologies, biologie moléculaire, - Exemples par

Plus en détail

Atelier vaccin Vaccin zona

Atelier vaccin Vaccin zona Atelier vaccin Vaccin zona Emmanuel Grimprel Odile Launay 17 es JNI, Lille, du 7 au 9 juin 2016 1 Déclaration de liens d intérêt avec les industries de santé en rapport avec le thème de la présentation

Plus en détail

VACCINATIONS. Amboise, le 10 septembre Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours

VACCINATIONS. Amboise, le 10 septembre Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours VACCINATIONS Amboise, le 10 septembre 2012 Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours Historique Première vaccination humaine avec un virus atténué : contre la rage en juillet 1885

Plus en détail

Infections à Virus Herpès (herpès, varicelle, zona) Dr Patrick Miailhes

Infections à Virus Herpès (herpès, varicelle, zona) Dr Patrick Miailhes Infections à Virus Herpès (herpès, varicelle, zona) Dr Patrick Miailhes Service de Maladies Infectieuses et tropicales, Hôpital de la Croix-Rousse, Lyon Généralités Caractères res communs à tous les virus

Plus en détail

II/ Actualité et intérêt des maladies infectieuses

II/ Actualité et intérêt des maladies infectieuses GENERALITES Reconnaître, comprendre, pour traiter! I/ Définitions Infection = manifestations cliniques et biologiques consécutives à la pénétration dans l'organisme d'agents pathogènes microscopiques et

Plus en détail

Herpesviridae : CMV. DEBRUYNE Monique Laboratoire Pasteur Cerba. Prolonger votre offre de soins, jour après jour

Herpesviridae : CMV. DEBRUYNE Monique Laboratoire Pasteur Cerba. Prolonger votre offre de soins, jour après jour Herpesviridae : CMV DEBRUYNE Monique Laboratoire Pasteur Cerba Prolonger votre offre de soins, jour après jour HERPESVIRIDAE Alphaherpesvirinae : HSV1et HSV2 VZV Betaherpesvirinae : CMV HHV6 Gammaherpesvirinae

Plus en détail

Les hépatites virales, une menace pour la santé publique en République Centrafricaine

Les hépatites virales, une menace pour la santé publique en République Centrafricaine Les hépatites virales, une menace pour la santé publique en République Centrafricaine Narcisse P KOMAS Laboratoire des Hépatites virales Institut Pasteur de Bangui 1 INTRODUCTION (1) Inflammation du foie

Plus en détail

Le 10/07. Stéphanie.BRAVETTI (IHN)

Le 10/07. Stéphanie.BRAVETTI (IHN) Patiente de 41 ans à J d une greffe rein-pancréas, complications vasculaires : thrombose de l'artère puis de la veine du transplant, syndrome fébrile à 39, confusion et agitation Le 10/07 quels items radiologiques

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE Intervention CORE VIH Guyane

NOTE DE SYNTHESE Intervention CORE VIH Guyane NOTE DE SYNTHESE Intervention CORE VIH Guyane Intervention du Docteur Leïla ADRIOUCH PRESENTATION du CORE VIH Guyane Le CORE VIH (Coordination Régionale de lutte face au Virus de l Immunodéficience Humaine)

Plus en détail

Méningites et Méningo-encéphalites virales physiopathologie et pathogénie

Méningites et Méningo-encéphalites virales physiopathologie et pathogénie Méningites et Méningo-encéphalites virales physiopathologie et pathogénie H. Karray-Hakim Laboratoire Microbiologie - Sfax Congrès de la STPI. Tunis le 22-24 avril 2010 Méningo-encéphalite Encéphalite

Plus en détail

S. FOURNIER-FAVRE Département de Pédiatrie CHRU Montpellier.

S. FOURNIER-FAVRE Département de Pédiatrie CHRU Montpellier. S. FOURNIER-FAVRE Département de Pédiatrie CHRU Montpellier. La coqueluche. Haemophilus Influenzae B. Le Papilloma Virus. L hépatite B. La grippe. LA COQUELUCHE Bacille gram (bacille de Bordet et Gengou)

Plus en détail

Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an

Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an Hépatite B Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an zone de forte endémie (8-20%): Asie SE, Afrique zone d endémie moyenne

Plus en détail

Les hépatites virales. Hépatite A 05/10/2016 GENERALITES. Caractères généraux des hépatites virales aiguës. Virus de l hépatite A (VHA)

Les hépatites virales. Hépatite A 05/10/2016 GENERALITES. Caractères généraux des hépatites virales aiguës. Virus de l hépatite A (VHA) GENERALITES Les hépatites virales Dr LAMBERT Virus des hépatites A, B, C, D, E Impossibilité ou grande difficulté d isolement en culture, intérêt de la biologie moléculaire dans leur étude Virus A et E

Plus en détail

Multiplication des virus

Multiplication des virus Dr Bousselham.A ép. Aîssani Maître assistante en Microbiologie Faculté de médecine de Tlemcen Module : Bactériologie médicale Introduction : Multiplication des virus Les Virus sont des parasites intracellulaires

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT

CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT Le risque biologique : Il est lié à une exposition à des micro-organismes susceptibles de provoquer une infection, une allergie ou une intoxication. Il repose essentiellement

Plus en détail

Liste d exercices pour le TP 4

Liste d exercices pour le TP 4 Liste d exercices pour le TP 4 MBIOB131 (partie J. Jamart): chapitres I, II et III Avril 2016 La grippe Selon l Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la grippe se définit comme une infection virale

Plus en détail

Virus de l'hépatite B

Virus de l'hépatite B Virus de l'hépatite B 5A Internat Anne Goffard Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille 2014 2.1 Table des matières I - Taxonomie et Structure 3 II

Plus en détail

Les hépatites virales. Dr Karine LACOMBE ---- Année

Les hépatites virales. Dr Karine LACOMBE ---- Année Les hépatites virales Dr Karine LACOMBE ---- Année 2016 2017 SOMMAIRE Classification des hépatites Elément d anamnèse et de sémiologie générale Epidémiologie et clinique des hépatites HEPATITES VIRALES

Plus en détail

Mononucleose infectieuse

Mononucleose infectieuse Mononucleose infectieuse Source de contamination Durée de la Population particulièrement Populations présentant un risque de gravité Mesures à prendre dans la Virus Epstein-Barr L'homme malade!la salive

Plus en détail

Immunité et virus A) Présentation générale de l'immunité antivirale B) Échappement des virus à l'immunité de l'hôte

Immunité et virus A) Présentation générale de l'immunité antivirale B) Échappement des virus à l'immunité de l'hôte Pathogenèse des infections virales et immunité antivirale UEI: Virologie Semaine: n 3 (du 19/09/16 au 23/09/16) Date: 20/09/2016 Polys disponible sur moodle Heure: de 10h15 à 11h15 Professeur: Pr. Goffard

Plus en détail

AGENDA. Introduction. Bactériophage. Prion. Nouvelles thérapies

AGENDA. Introduction. Bactériophage. Prion. Nouvelles thérapies AGENDA Introduction Bactériophage Prion Nouvelles thérapies LES VIRUS Le Bactériophage VIRUS II Cours de Cytologie VIRUS II Cours de Cytologie VIRUS II Cours de Cytologie Où trouve t-on les bactériophages?..

Plus en détail

INFECTION A VIH. Pr BOULAKEHAL Service des maladies infectieuses CHUC

INFECTION A VIH. Pr BOULAKEHAL Service des maladies infectieuses CHUC INFECTION A VIH Pr BOULAKEHAL Service des maladies infectieuses CHUC STATISTIQUES MONDIALES 36.7 millions de personnes [34.0 millions 39.8 millions] vivaient avec le VIH dans le monde (fin 2015) 18.2 millions

Plus en détail

HENRIOT Solenne Virologie 10 RB CALIEZ Olivier 04/11/11 VIRUS RESPIRATOIRES. - Virus respiratoire syncytial (RSV)

HENRIOT Solenne Virologie 10 RB CALIEZ Olivier 04/11/11 VIRUS RESPIRATOIRES. - Virus respiratoire syncytial (RSV) HENRIOT Solenne Virologie 10 RB CALIEZ Olivier 04/11/11 VIRUS RESPIRATOIRES Introduction I. Famille des Paramyxoviridae 1) Présentation 2) Virus respiratoire syncytial (VRS) 3) Le virus para-influenza

Plus en détail

INFECTION HIV, MANIFESTATIONS CLINIQUES ET ASPECTS THERAPEUTIQUES Présenté par: DR K.CHARAOUI 1. Introduction: Problème majeur de santé publique 33

INFECTION HIV, MANIFESTATIONS CLINIQUES ET ASPECTS THERAPEUTIQUES Présenté par: DR K.CHARAOUI 1. Introduction: Problème majeur de santé publique 33 1 INFECTION HIV, MANIFESTATIONS CLINIQUES ET ASPECTS THERAPEUTIQUES Présenté par: DR K.CHARAOUI 1. Introduction: Problème majeur de santé publique 33 millions de personnes infectées dans le monde /25 millions

Plus en détail

Le virus. Le virus de l immunodéficience humaine (VIH) a été découvert en Il appartient à la famille des rétrovirus.

Le virus. Le virus de l immunodéficience humaine (VIH) a été découvert en Il appartient à la famille des rétrovirus. Le virus Le virus de l immunodéficience humaine (VIH) a été découvert en 1983. Il appartient à la famille des rétrovirus. On distingue le VIH de type 1 dont la répartition est mondiale et le VIH2 plus

Plus en détail

Dr Jalel Boukadida - Dr Naila Hannachi Laboratoire de Microbiologie CHU F.Hached Sousse

Dr Jalel Boukadida - Dr Naila Hannachi Laboratoire de Microbiologie CHU F.Hached Sousse Journée de formation pour les résidents en Microbiologie et Maladies Infectieuses 23 Septembre 2011 Dr Jalel Boukadida - Dr Naila Hannachi Laboratoire de Microbiologie CHU F.Hached Sousse Virus : principaux

Plus en détail

La grippe. Philippe Brouqui, Elisabeth Bothélo

La grippe. Philippe Brouqui, Elisabeth Bothélo La grippe Philippe Brouqui, Elisabeth Bothélo lo-nevers & Rémi R Charrel Pôle des Maladies Infectieuses et Tropicales Assistance Publique Hôpitaux de Marseille Université de la MéditerranM diterranée URMITE

Plus en détail

VHB : pas directement cytopathogène!

VHB : pas directement cytopathogène! Hépatite B VHB : pas directement cytopathogène! Réactions immunologiques > effet cytopathogène L intensité du conflit entre le VHB et les défenses immunitaires de l hôte détermine la gravité de l infection

Plus en détail

ROUGEOLE. Entre 2008 et 2012, une importante épidémie de rougeole a atteint près de personnes en France.

ROUGEOLE. Entre 2008 et 2012, une importante épidémie de rougeole a atteint près de personnes en France. ROUGEOLE Entre 2008 et 2012, une importante épidémie de rougeole a atteint près de 24 000 personnes en France. Zones à risque, cas de rougeole pour 100 000 habitants OMS, 2011 50 10-50 5-10 1-5 < 1 Pas

Plus en détail

LA RHINOPNEUMONIE. Dr HAMON Muriel Clinique équine de Méheudin

LA RHINOPNEUMONIE. Dr HAMON Muriel Clinique équine de Méheudin LA RHINOPNEUMONIE Dr HAMON Muriel Clinique équine de Méheudin mhamon@cvem.fr LES HERPESVIRUS Famille de virus provoquant des maladies chez l homme et l animal (varicelle et zona, mononucléose, IBR, Maladie

Plus en détail

Les hépatites virales

Les hépatites virales Les hépatites virales Tiré du site : http://www.pasteur.fr Sommaire 1 Hépatite B... 2 1.1 Epidémiologie...2 1.2 Transmission...3 1.3 La maladie...3 1.4 Le traitement...3 1.5 Le vaccin...3 1.6 A l'institut

Plus en détail

Infections par le virus de l'hépatite B

Infections par le virus de l'hépatite B CBP Infections par le virus de l'hépatite B 1.0 ANNE GOFFARD UNIVERSITÉ LILLE 2 DROIT ET SANTÉ FACULTÉ DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES DE LILLE ANNE.GOFFARD@UNIV-LILLE2.FR 2012 Table des matières

Plus en détail

Infection maternofoetales et néonatales à Herpes simplex (HSV)

Infection maternofoetales et néonatales à Herpes simplex (HSV) Surveillance des cas d herpès néonatal enquête 2011-2015 auprès des services de Pédiatrie et Laboratoires Epidémiologie : Les virus herpès simplex de type 1 et 2 (HSV1 et HSV2) sont surtout responsables

Plus en détail

17 novembre 2010 DCEM III LA GRIPPE. DERMG Université de Nice Sophia Antipolis. Docteur Nicolas HOGU Docteur Sébastien PILLET

17 novembre 2010 DCEM III LA GRIPPE. DERMG Université de Nice Sophia Antipolis. Docteur Nicolas HOGU Docteur Sébastien PILLET 17 novembre 2010 DCEM III LA GRIPPE Docteur Nicolas HOGU Docteur Sébastien PILLET DERMG Université de Nice Sophia Antipolis Cas Clinique M. Sceptique, 66 ans, vient vous voir au cabinet car il vient de

Plus en détail

VIH : Virus de l'immunodéficience Humaine

VIH : Virus de l'immunodéficience Humaine Fiche technique: Epidémiologie : Monde : VIH : Virus de l'immunodéficience Humaine Famille : Retroviridae, sous-famille : Orthoretrovirinae, genre : Lentivirus Mode de transmission: Voie sexuelle : liquide

Plus en détail

Les virus à la limite du vivant

Les virus à la limite du vivant Les virus à la limite du vivant 1 PRÉSENTATION virus (biologie), micro-organisme constitué essentiellement d un acide nucléique entouré d une coque protéique, parasite intracellulaire obligatoire, souvent

Plus en détail

Virus Herpes Simplex

Virus Herpes Simplex Virus Herpes Simplex 5A Internat Anne Goffard Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille 2014 2.1 Table des matières I - Taxonomie et structure 4 1.

Plus en détail

Société Tunisienne Biologie Clinique Diagnostic des infections materno-fœtales virales

Société Tunisienne Biologie Clinique Diagnostic des infections materno-fœtales virales Société Tunisienne Biologie Clinique Diagnostic des infections materno-fœtales virales Elargoubi Aida 15/04/2016 Virus et Grossesse Passage transpalcentaire Conséquences sur la maman et le bébé VIRUS

Plus en détail

INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS DE LA SANTÉ. Développé par la Direction de santé publique

INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS DE LA SANTÉ. Développé par la Direction de santé publique Juin 2008 EN MILIEU AMBULATOIRE INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS DE LA SANTÉ Développé par la Direction de santé publique Index Coqueluche 2 Érythème infectieux ou 5 e maladie 3 Hépatite A 4 Hépatite

Plus en détail