La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail"

Transcription

1 Le point sur ALLER PLUS LOIN DANS VOTRE ACTUALITÉ SOCIALE SOCIAL Juillet 2008 La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Les partenaires sociaux ont signé un accord national interprofessionnel (ANI) le vendredi 11 janvier 2008 dernier sur la modernisation du marché du travail. Il a été signé par trois organisations patronales (Medef, CGPME, UPA) et quatre organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC, CFTC, FO) le 21 janvier Cet accord interprofessionnel a été transposé au niveau législatif par la loi n du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail, publiée au Journal officiel du 26 juin, complétée par deux décrets et un arrêté du 18 juillet 2008 publiés au Journal Officiel du 19 juillet. Vous retrouverez ci-dessous les dispositions légales ainsi que les conséquences de l adoption de cette loi sur les conventions collectives des commerces de gros (n 3044) et de l import-export (n 3100). SOMMAIRE : - Contrat de travail à durée déterminée page 1 - Période d essai page 2 - Maintien de salaire en cas de maladie page 4 - Licenciement page 5 - Rupture conventionnelle page 6 - CDD pour la réalisation de l objet défini page 8 - Modèles de formulaire d homologation de la convention page 10 CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE Contrat de travail Le contrat de travail à durée indéterminée est la forme normale et générale du contrat du travail (Article L du code du travail). Information aux représentants du personnel L employeur informe le comité d entreprise (CE), à défaut, les délégués du personnel, (Articles L , L et L du Code du travail), des éléments qui l ont conduit à faire appel, au titre de la période écoulée, et qui pourraient le conduire à faire appel, à l avenir, à : - des contrats de travail à durée déterminée, - des contrats de mission conclus avec une entreprise de travail temporaire,

2 - des contrats conclus avec une entreprise de portage salarial. La périodicité de l information au CE varie selon la taille de l entreprise. Elle a lieu : - une fois par trimestre dans les entreprises de 300 salariés et plus, - une fois par an dans les entreprises de moins de 300 salariés. Contrat «nouvelles embauches» Par ailleurs, le contrat «nouvelles embauches» qui, s il était en principe conclu pour une durée indéterminée, était assorti d une période de deux ans pendant laquelle les règles de rupture de droit commun étaient écartées est abrogé. Les contrats en cours à la date de publication de la loi sont requalifiés en contrats à durée indéterminée de droit commun. PERIODE D ESSAI Objet La période d essai permet à l employeur d évaluer les compétences du salarié dans son travail, notamment au regard de son expérience, et au salarié d apprécier si les fonctions occupées lui conviennent (Article L du Code du travail). Existence La période d essai et la possibilité de la renouveler ne se présument pas. Elles sont expressément prévues dans la lettre d engagement ou le contrat de travail (Article L du Code du travail). Durée Le contrat de travail à durée indéterminée peut comporter une période d essai dont la durée initiale maximale est (Article L du Code du travail) : - pour les ouvriers et employés, de deux mois, - pour les agents de maîtrise et les techniciens, de trois mois, - pour les cadres, de quatre mois. La période d essai peut être renouvelée une fois si un accord de branche étendu le prévoit. Cet accord fixe les conditions et les durées du renouvellement (Article L du Code du travail). La durée de la période d essai, renouvellement compris, ne peut pas dépasser : - quatre mois pour les ouvriers et employés, - six mois pour les agents de maîtrise et techniciens, - huit mois pour les cadres. Ces durées de période d essai ont un caractère impératif, à l exception : - de durées plus longues fixées par accords de branche conclus avant la date de publication de la loi portant modernisation du marché du travail, - de durées plus courtes fixées par des accords collectifs conclus après la date de publication de la loi portant modernisation du marché du travail, - de durées plus courtes fixées dans la lettre d engagement ou le contrat de travail. Les stipulations des accords de branche conclus avant la publication de la loi et fixant des durées d essai plus courtes que celles fixées par l article L du Code du travail restent en vigueur jusqu au 30 juin En cas d embauche dans l entreprise à l issue du stage intégré à un cursus pédagogique réalisé lors de la dernière année d études, la durée de ce stage est déduite de la période d essai, sans que cela ait pour effet de réduire cette dernière de plus de la moitié, sauf accord collectif prévoyant des stipulations plus favorables (Article L du Code du travail). Le point sur La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Juillet

3 Pour la convention collective des Commerces de gros (n 3044) : Jusqu au 30 juin 2009, la durée des périodes d essai initiales sont fixées par la convention collective des commerces de gros (n 3044) comme suit : - un mois pour les employés et ouvriers, - deux mois pour les techniciens et agents de maîtrise, - trois mois pour les ingénieurs et cadres. Le renouvellement de la période d essai n est pas prévu dans la convention collective des commerces de gros (n 3044), il n est donc pas possible en l état de renouveler la période d essai. A partir du 1 er juillet 2009, la durée des périodes d essai initiales seront fixées par la loi (article L du code du travail) : - deux mois pour les employés et ouvriers, - trois mois pour les techniciens et agents de maîtrise, - quatre mois pour les ingénieurs et cadres. Le renouvellement de la période d essai n est pas prévu dans la convention collective des commerces de gros (n 3044), il ne sera donc pas possible en l état de renouveler la période d essai. Pour la convention collective de l Import-Export (n 3100) : Jusqu au 30 juin 2009, la durée des périodes d essai initiales sont fixées par la convention collective de l import-export (n 3100) comme suit : - un mois pour les employés, techniciens et agents de maîtrise, - trois mois pour les ingénieurs et cadres. L article 2, II de la loi sur la modernisation du marché du travail, ne prévoyant la sauvegarde jusqu au 31 juin 2009 que des durées de période initiale d essai et non des renouvellements, il semble qu en l état, depuis le lendemain de la publication de la loi (soit le 27 juin 2008), la période d essai ne soit plus renouvelable. A partir du 1 er juillet 2009, la durée des périodes d essai initiales seront fixées par la loi (article L du code du travail) : - deux mois pour les employés et ouvriers, - trois mois pour les techniciens et agents de maîtrise, - quatre mois pour les ingénieurs et cadres. L article L du Code du travail, ne prévoyant pas le caractère impératif des périodes d essai plus courtes avec renouvellement fixées par accord collectif conclu antérieurement à la publication de la loi portant modernisation du marché du travail, il semble donc qu en l état, les périodes d essai ne soient plus renouvelables. Cette interprétation nous semble la plus conforme aux dispositions conventionnelles et à l esprit du texte légal. Toutefois nous ne pouvons, bien entendu, préjuger de l interprétation qui pourrait être donnée par les tribunaux dans l hypothèse où ils seraient saisis de cette question. Rupture Lorsqu il est mis fin, par l employeur, au contrat en cours ou au terme de la période d essai, le salarié est prévenu dans un délai qui ne peut être inférieur à (Article L du Code du travail) : - 24 heures en deçà de huit jours de présence, - 48 heures entre huit jours et un mois de présence, - deux semaines après un mois de présence, - un mois après trois mois de présence. La période d essai, renouvellement inclus, ne peut être prolongée du fait de la durée du délai de prévenance (Article L du code du travail). Le point sur La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Juillet

4 Lorsqu il est mis fin à la période d essai par le salarié, celui-ci respecte un délai de prévenance de 48 heures. Ce délai est ramené à 24 heures si la durée de présence du salarié dans l entreprise est inférieure à huit jours (Article L du code du travail). Pour la convention collective des Commerces de gros (n 3044) : Dans la convention collective des commerces de gros (n 3044), depuis le lendemain de la publication de la loi portant modernisation du marché du travail (27 juin 2008), lorsqu il est mis fin, par l employeur, au contrat en cours ou au terme de la période d essai, le salarié est prévenu dans un délai qui ne peut être inférieur à (Article L du Code du travail) : - 24 heures en deçà de huit jours de présence, - 48 heures entre huit jours et un mois de présence, - deux semaines après un mois de présence, - un mois après trois mois de présence. Lorsqu il est mis fin à la période d essai par le salarié, celui-ci respecte un délai de prévenance de 48 heures. Ce délai est ramené à 24 heures si la durée de présence du salarié dans l entreprise est inférieure à huit jours (Article L du code du travail). Cette interprétation nous semble la plus conforme aux dispositions conventionnelles et à l esprit du texte légal. Toutefois nous ne pouvons, bien entendu, préjuger de l interprétation qui pourrait être donnée par les tribunaux dans l hypothèse où ils seraient saisis de cette question. Pour la convention collective de l Import-Export (n 3100) : Dans la convention collective de l Import-export (n 3100), depuis le lendemain de la publication de la loi portant modernisation du marché du travail (27 juin 2008), lorsqu il est mis fin, par l employeur, au contrat en cours ou au terme de la période d essai, le salarié est prévenu dans un délai qui ne peut être inférieur à (Article L du Code du travail) : - 24 heures en deçà de huit jours de présence, - 48 heures entre huit jours et un mois de présence, - deux semaines après un mois de présence, - un mois après trois mois de présence. Lorsqu il est mis fin à la période d essai par le salarié, celui-ci respecte un délai de prévenance de 48 heures. Ce délai est ramené à 24 heures si la durée de présence du salarié dans l entreprise est inférieure à huit jours (Article L du code du travail). Cette interprétation nous semble la plus conforme aux dispositions conventionnelles et à l esprit du texte légal. Toutefois nous ne pouvons, bien entendu, préjuger de l interprétation qui pourrait être donnée par les tribunaux dans l hypothèse où ils seraient saisis de cette question. MAINTIEN DU SALAIRE EN CAS DE MALADIE La condition d ancienneté de trois ans, pour bénéficier de l indemnisation conventionnelle de la maladie, prévue à l article 7 de l accord national interprofessionnel sur la mensualisation du 10 décembre 1977 (complément de salaire versé par l employeur) est ramenée à un an (Article L du Code du travail). Pour faciliter l accès à certains droits subordonnés à une condition d ancienneté, l ANI prévoit que toutes les périodes de travail accomplies dans la même entreprise dans le cadre d un contrat de travail sont prises en compte pour l appréciation de l ancienneté requise pour bénéficier des indemnités conventionnelles de maladie prévues par les accords de mensualisation. Le décret du 18 juillet 2008 ramène à 7 jours (au lieu de 10) le délai de carence pour accéder aux indemnités complémentaires en cas de maladie dans le cadre de la loi de mensualisation, hors maladie professionnelle et accident du travail, sauf disposition conventionnelle plus favorable (Article D du Code du travail). Le point sur La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Juillet

5 Pour la convention collective des Commerces de gros (n 3044) : Dans la convention collective des commerces de gros (n 3044), depuis le lendemain de la publication de la loi (le 27 juin 2008) l indemnisation au titre de la maladie se fait à compter d un an d ancienneté de la façon suivante : - pendant 30 jours, 90% de la rémunération brute que le salarié aurait gagnée s il avait continué à travailler, - pendant les 30 jours suivants, 2/3 de cette même rémunération. Ces temps d indemnisation seront augmentés de 10 jours par période entière de 5 ans d ancienneté en sus du minimum de 1 an, sans que chacun d eux puisse dépasser 90 jours. Depuis le lendemain de la publication du décret (soit le 20 juillet 2008) le délai de carence en cas de maladie (hors AT/MP et hospitalisation) passe quant à lui de 10 jours à 7 jours. Pour la convention collective de l Import-Export (n 3100) : Les dispositions conventionnelles concernant la maladie dans la convention collective de l import-export (n 3100) semblent ne pas être modifiées par la loi (article 17 de la CCNIE et accord sur la prévoyance). Cette interprétation nous semble la plus conforme aux dispositions conventionnelles et à l esprit du texte légal. Toutefois nous ne pouvons, bien entendu, préjuger de l interprétation qui pourrait être donnée par les tribunaux dans l hypothèse où ils seraient saisis de cette question. Motivation des licenciements LICENCIEMENT Tout licenciement, qu il soit pour motif économique ou pour motif personnel, doit être motivé dans les conditions définies par les dispositions des deux chapitres du code du travail relatifs aux procédures applicables au licenciement. En outre, le licenciement doit être justifié par une cause réelle et sérieuse (Articles L et L du Code du travail). Indemnité légale de licenciement La durée d ancienneté nécessaire pour bénéficier de l indemnité de licenciement est réduite de deux à un an (Article L du code du travail). Par ailleurs, le montant de l indemnité est désormais identique quel que soit le motif de licenciement, personnel ou économique, l article L du code du travail est modifié en conséquence. Le décret du 18 juillet 2008 dispose que l indemnité légale de licenciement est, en toutes circonstances, égale à 1/5 de mois de salaire par année d ancienneté, plus 2/15 de mois de salaire par année d ancienneté pour les années au-delà de 10 ans (Article R du Code du travail). Il convient de noter que cette indemnité sera doublée en cas de licenciement pour inaptitude suite à un accident du travail ou une maladie professionnelle. Pour la convention collective des Commerces de gros (n 3044) : A compter du lendemain de la publication de la loi (le 27 juin 2008), la condition d ancienneté nécessaire pour bénéficier de l indemnité de licenciement passe de deux à un an. A compter du lendemain de la publication du décret du 18 juillet 2008 (le 20 juillet 2008), le montant de l indemnité de licenciement pour motif personnel ou économique pour les employés et ouvriers, les techniciens et agents de maîtrise et les cadres ayant moins de 10 ans d ancienneté est égal à : 2/10 de mois de salaire par année de présence plus 2/15 de mois de salaire par année de présence pour les années au-delà de 10 ans. Pour les cadres ayant plus de 5 ans d ancienneté, l indemnité conventionnelle reste applicable car elle est plus favorable (Article 4 de l avenant 1 sur les cadres). Le point sur La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Juillet

6 Lorsque l agent de maîtrise est licencié par suite fusion, concentration ou réduction d emploi résultant de la modernisation, est âgé de 55 ans révolus et compte au moins 15 ans d ancienneté dans l entreprise, l indemnité conventionnelle est majorée de 20%. Dans ce cas, il convient de calculer l indemnité conventionnelle de licenciement (Article 4 de l avenant 2 sur les agents de maîtrise, techniciens et assimilés), l indemnité légale et de retenir la plus avantageuse pour le salarié. Cette interprétation nous semble la plus conforme aux dispositions conventionnelles et à l esprit du texte légal. Toutefois nous ne pouvons, bien entendu, préjuger de l interprétation qui pourrait être donnée par les tribunaux dans l hypothèse où ils seraient saisis de cette question. Pour la convention collective de l Import-Export (n 3100) : Les dispositions conventionnelles concernant les indemnités de licenciement dans la convention collective de l import export (n 3100) ne sont pas modifiées par la loi, car elles sont plus favorables (article 15 de la CCNIE). Reçu pour solde de tout compte Le reçu pour solde de tout compte, établi par l employeur et dont le salarié lui donne reçu, fait l inventaire des sommes reçues par le salarié lors de la rupture du contrat de travail. Il peut être dénoncé dans les 6 mois qui suivent sa signature. Au-delà de ce délai, il devient libératoire pour l employeur pour les sommes qui y sont mentionnées (Article L du Code du travail). Conciliation prud homale Si malgré l obligation légale de comparution personnelle des parties, l une d elles ne peut être présente à l audience, elle est tenue de fournir à son mandataire qu il soit ou non son avocat, un écrit formalisant : - son autorisation à se concilier en son nom, - sa connaissance de ce, qu en son absence, le bureau de conciliation peut déclarer sa demande caduque. (Article R du Code du travail) Lorsque la défaillance vient du défendeur, l audience de conciliation a lieu tout de même, sans renvoi à une date ultérieure, si le défendeur a autorisé par écrit son mandataire à concilier en son nom et pour son compte (Article R du code du travail). Licenciement pour inaptitude d origine non professionnelle En cas de rupture du contrat de travail due à la survenance d une inaptitude d origine non professionnelle et en cas d impossibilité de reclassement dans l entreprise, les indemnités de rupture dues aux salariés sont prises en charge soit par l entreprise, soit par un fonds de mutualisation auquel l employeur a souscrit (article L du code du travail). Ce fonds est géré par l association pour la gestion du régime d assurance des créances de salariés (Article L du code du travail). Définition et champ d application RUPTURE CONVENTIONNELLE L employeur et le salarié peuvent convenir en commun des conditions de la rupture du contrat de travail qui les lie (Article L du code du travail). La rupture conventionnelle, exclusive du licenciement ou de la démission, ne peut être imposée par l une ou l autre des parties. Elle résulte d une convention signée par les parties au contrat qui est homologuée par le directeur départemental du travail. Elle est soumise à une procédure visant à garantir la liberté de consentement des parties (Article L du code du travail). Tous les employeurs et tous les salariés peuvent conclure une rupture conventionnelle, y compris les salariés protégés en raison du mandat qu ils exercent. Toutefois, dans ce dernier cas, la rupture conventionnelle est soumise non pas à l homologation mais à l autorisation de l inspecteur du travail, comme pour un licenciement. La rupture du contrat de travail ne peut alors intervenir que le lendemain du jour de l autorisation (Article L du code du travail). Le point sur La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Juillet

7 La rupture conventionnelle n est pas applicable aux ruptures de contrats résultant (article L du code du travail) : - des accords collectifs de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, - des plans de sauvegarde de l emploi. Une rupture en trois étape : entretiens, signature de la convention, homologation - Entretiens entre l employeur et le salarié La première étape de la procédure se matérialise par un ou plusieurs entretiens entre l employeur et le salarié, pour convenir du principe et des modalités de la rupture conventionnelle (Article L du code du travail). La loi n impose aucune forme particulière concernant la tenue de ces entretiens, ni même sur la manière dont le salarié pourrait être avisé qu il a le droit de se faire assister pendant ces entretiens. - Assistance pendant les entretiens Au cours de cet ou de ces entretiens, le salarié peut, s il le souhaite, se faire assister (Article L du code du travail) : - soit par une personne de son choix appartenant au personnel de l entreprise (titulaire d un mandat syndical, membre d une institution représentative du personnel ou n importe quel autre salarié), - soit, en l absence de représentant du personnel dans l entreprise, par un conseiller choisi sur une liste dressée par l autorité administrative. Le salarié qui souhaite user de la faculté qui lui est ainsi offerte en informe l employeur (Article L al 4 du code du travail). Si le salarié use de son droit à être assisté, l employeur peut également se faire assister par une personne de son choix appartenant au personnel de l entreprise. Toutefois, dans les entreprises de moins de 50 salariés, celui-ci pourra aussi choisir de se faire assister par une personne appartenant à son organisation syndicale d employeurs ou par un autre employeur relevant de la même branche (Article L al 5 du code du travail). L employeur doit alors également informer le salarié s il fait usage de ce droit. - Signature d une convention et date de la rupture du contrat La deuxième étape est formalisée par la signature de la convention, les parties disposant d un droit de se rétracter. La convention doit définir les conditions de la rupture. Elle doit notamment : - indiquer le montant de l indemnité spécifique de rupture conventionnelle dont bénéficie le salarié et qui ne peut être inférieur à l indemnité légale de licenciement (égale à 1/5 de mois de salaire par année d ancienneté, plus 2/15 de mois de salaire par année d ancienneté pour les années au-delà de 10 ans). Si l indemnité est versée à un salarié n étant pas en droit de bénéficier d une pension de vieillesse, elle est exonérée de cotisations de sécurité sociale et d impôt sur le revenu dans les mêmes conditions et limites que les indemnités de licenciement versées en dehors du plan de sauvegarde de l emploi. - fixer la date de la rupture du contrat de travail qui peut intervenir au plus tôt le lendemain du jour de l homologation ou de l autorisation de l inspecteur du travail pour les salariés protégés. - Droit de rétractation A compter de la date de signature de la convention, l employeur et le salarié disposent chacun d un délai de 15 jours calendaires pour se rétracter. Si l une des parties décide d user de ce droit, elle doit adresser un courrier en se sens à l autre partie, ce droit est exercé sous la forme d une lettre adressée par tout moyen attestant de sa date de réception par l autre partie (Article L al 3 du code du travail). - Homologation administrative La dernière étape consiste en une homologation de la convention, à l issue du délai de rétractation accordé aux parties, dont l objet est d attester du respect et des conditions de forme et de la liberté de consentement des parties (Article L du code du travail). Le directeur départemental du travail, de l emploi et de la formation professionnelle du lieu où est établi l employeur est l autorité administrative chargée d effectuer cette homologation (Article R du code du travail). A l issue du délai de rétractation, l une des parties, la plus diligente, adresse une demande d homologation et un exemplaire de la convention au directeur départemental du travail pour qu il homologue la rupture. La directeur département du travail a ensuite 15 jours ouvrables pour se prononcer, à compter de la réception de la demande d homologation. En l absence de décision explicite de sa part passé ce délai d instruction, l homologation est réputée acquise (Article L al 2 du code du travail). Le point sur La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Juillet

8 L arrêté du 18 juillet 2008 fixe le modèle de cette demande d homologation de la rupture conventionnelle. Le formulaire relatif à la rupture conventionnelle du CDI d un salarié non protégé comprend quatre parties : - une relative aux parties à la convention (nom, prénom, emploi ), - une relative aux étapes pour convenir des modalités de la rupture (dates des entretiens, personnes assistant les parties ), - une contenant des informations sur le contenu de la convention (date de rupture, montant de l indemnité ), - une indiquant la décision du directeur départemental. Le second formulaire, relatif à la rupture d un CDI d un salarié protégé, ne comprend pas la dernière partie relative à l homologation car l autorisation d une telle rupture relève de l inspecteur du travail. - Cf annexe 1, modèle de formulaire d homologation de la rupture conventionnelle page10 - Contentieux Tout litige concernant la convention, l homologation ou le refus d homologation relève de la compétence du conseil des prud hommes, à l exclusion de tout autre recours contentieux ou administratif (Article L al 4 du Code du travail). Le recours juridictionnel doit être formé, à peine d irrecevabilité, avant l expiration d un délai de douze mois à compter de la date d homologation de la convention (Article L al 4 du code du travail). Les décisions prud homales relatives à la rupture conventionnelle du contrat de travail sont susceptibles d être contestées par la voie de l appel et du pourvoi en cassation dans les conditions de droit commun. Un CDD à expérimenter CDD POUR LA REALISATION DE L OBJET DEFINI La loi prévoit d expérimenter, pendant 5 ans, une nouvelle forme de contrat à durée déterminée (CDD) conclu avec des ingénieurs et des cadres dans le but de réaliser un objet défini. A l issue de cette période, qui débute à la publication de la loi, le gouvernement présentera au Parlement un rapport, établi après concertation avec les partenaires sociaux et avis de la commission nationale de la négociation collective, pour décider des conditions d application de ce contrat et de son éventuelle pérennisation. Recours soumis à la conclusion d un accord collectif Le recours à un tel CDD est subordonné à la conclusion d un accord collectif de branche étendu ou, à défaut, d un accord d entreprise. Cet accord devra définir : - les nécessités économiques auxquelles ces contrats sont susceptibles d apporter une réponse adaptée, - les garanties offertes aux salariés : aide au reclassement, validation des acquis de l expérience, priorité de réembauchage, accès à la formation professionnelle continue, moyens disponibles pour organiser la suite de leur parcours professionnel au cours du délai de prévenance, - les conditions dans lesquelles les salariés ont une priorité d accès aux emplois en contrat à durée indéterminée dans l entreprise. Durée du contrat Les employeurs peuvent conclure ce CDD pour une durée allant de 18 à 36 mois maximum. En revanche, ce contrat ne peut pas être renouvelé. Formalisme Le point sur La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Juillet

9 Ce contrat doit être établi par écrit et comporter les clauses obligatoires prévues pour les CDD avec en plus, notamment les mentions spécifiques suivantes : - la mention de «contrat à durée déterminée à objet défini», - l intitulé et les références de l accord collectif en application duquel il est signé, - un descriptif du projet et de sa durée prévisible, - la définition des tâches pour lesquelles il est conclu, - l évènement ou le résultat objectif déterminant la fin de la relation contractuelle, - le délai de prévenance de son arrivée à terme et, le cas échéant, de la proposition de poursuivre le contrat en CDI, - le rappel de la possibilité de la rompre à la date anniversaire, ainsi que le droit, en cas de rupture par l employeur à cette date, à une indemnité de rupture égale à 10% de la rémunération totale brute du salarié. Terme du contrat Ce contrat prend fin : - soit lors de la réalisation de son objet, après un délai de prévenance au moins égal à deux mois, - soit en cas de rupture par l employeur ou le salarié pour un motif réel et sérieux, au bout de 18 mois, puis à a date anniversaire de sa conclusion, c'est-à-dire au bout de 24 mois. Indemnité de rupture Lorsque le contrat ne se poursuit pas en CDI (du fait de l employeur qui n en propose pas ou du salarié qui refuse une telle offre) ou est rompu par l employeur à la date anniversaire, le salarié perçoit une indemnité de rupture égale à 10% de sa rémunération totale brute. Le point sur La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Juillet

10 Le point sur La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Juillet

11 Le point sur La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Juillet

12 Le point sur La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Juillet

13 Le point sur La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Juillet

PROJET DE LOI ------ Article 1 er. I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié :

PROJET DE LOI ------ Article 1 er. I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité NOR : MTSX0805954L/Bleue-1 PROJET DE LOI portant modernisation du marché du travail ------ Article 1

Plus en détail

- 29 - TABLEAU COMPARATIF

- 29 - TABLEAU COMPARATIF - 29 - TABLEAU COMPARATIF Projet de loi portant modernisation du marché du travail Article 1 er I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié : 1 Le premier alinéa est ainsi rédigé : «Le

Plus en détail

Juin. Modernisation du Marché du Travail

Juin. Modernisation du Marché du Travail Juin Modernisation du Marché du Travail 2008 les fiches argumentaires du medef Les dispositions de l accord national interprofessionnel du 11 janvier 2008, dont la mise en œuvre requiert un support législatif,

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081

LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081 Montreuil, le 16/10/2008 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081 OBJET : Loi n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du

Plus en détail

JORF n 0148 du 26 juin 2008. Texte n 2. LOI LOI n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail (1) NOR: MTSX0805954L

JORF n 0148 du 26 juin 2008. Texte n 2. LOI LOI n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail (1) NOR: MTSX0805954L Le 20 janvier 2011 JORF n 0148 du 26 juin 2008 Texte n 2 LOI LOI n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail (1) NOR: MTSX0805954L L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté,

Plus en détail

Modernisation du marché du travail. Réunion UIMM Touraine du 25 septembre 2008

Modernisation du marché du travail. Réunion UIMM Touraine du 25 septembre 2008 Modernisation du marché du travail Réunion UIMM Touraine du 25 septembre 2008 Accord national interprofessionnel du 11 janvier 2008 sur la modernisation du marché du travail étendu par arrêté du 23 juillet

Plus en détail

LA RUPTURE CONVENTIONNELLE. Analyse détaillée. Direction des Relations Sociales. Décembre 2008

LA RUPTURE CONVENTIONNELLE. Analyse détaillée. Direction des Relations Sociales. Décembre 2008 LA RUPTURE CONVENTIONNELLE Analyse détaillée Direction des Relations Sociales Décembre 2008 LA RUPTURE CONVENTIONNELLE : UNE INNOVATION Ni un licenciement, ni une démission C est un nouveau mode spécifique

Plus en détail

Cet accord est la première illustration de l application de la loi du 31 janvier 2007 de modernisation du dialogue social.

Cet accord est la première illustration de l application de la loi du 31 janvier 2007 de modernisation du dialogue social. Ministère du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville Direction générale du travail Sous-direction des relations individuelles du travail Bureau des relations individuelles

Plus en détail

RUPTURE CONVENTIONNELLE DU CONTRAT DE TRAVAIL

RUPTURE CONVENTIONNELLE DU CONTRAT DE TRAVAIL RUPTURE CONVENTIONNELLE DU CONTRAT DE TRAVAIL 23/09/2013 La Loi de Modernisation du Marché du Travail, du 25 juin 2008, a créé une nouvelle forme de rupture du contrat de travail : la rupture conventionnelle.

Plus en détail

AVENANTS A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES INGENIEURS ET CADRES ET A L ACCORD NATIONAL SUR LA MENSUALISATION (non-cadres) UIMM 26-07

AVENANTS A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES INGENIEURS ET CADRES ET A L ACCORD NATIONAL SUR LA MENSUALISATION (non-cadres) UIMM 26-07 21 septembre 2010 Période d essai, indemnité de licenciement, indemnité départ à la retraite, GPEC, dialogue social, DIF et chômage partiel, harcèlement moral AVENANTS A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE

Plus en détail

>> Indemnité de licenciement des Mensuels

>> Indemnité de licenciement des Mensuels N d info 1454-10 Informations ASJ 04-03 Pôle Relations Sociales et Juridiques Mise à jour juin 2011 >> Indemnité de licenciement des Mensuels L avenant du 21 juin 2010 à l accord national sur la mensualisation

Plus en détail

Comparer le licenciement et la rupture conventionnelle

Comparer le licenciement et la rupture conventionnelle Indemnités négociées ou facultatives Comparer le licenciement et la rupture conventionnelle Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr

Plus en détail

LA RUPTURE CONVENTIONNELLE DU CDI

LA RUPTURE CONVENTIONNELLE DU CDI LA RUPTURE CONVENTIONNELLE DU CDI Elle obéit à une procédure spécifique (entretien(s) entre les parties, homologation de la convention.), elle est entourée d un certain nombre de garanties pour le salarié

Plus en détail

Période d essai, rupture

Période d essai, rupture - N 164/2008 LSQ n 15161 DROIT DU TRAVAIL 02/08 LÉGISLATION SOCIALE Modernisation du marché du travail Période d essai, rupture conventionnelle, CDD à objet défini, indemnités de licenciement, indemnisation

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3115 Convention collective nationale IDCC : 2335. PERSONNELS DES AGENCES

Plus en détail

Généralisation des mutuelles santé

Généralisation des mutuelles santé Date de mise à jour : juin 2013 Généralisation des mutuelles santé La loi instaure une couverture complémentaire santé minimale obligatoire pour tous les salariés du secteur privé d ici au 1 janvier 2016.

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE COMMENTEE SUR L ACCORD DU 11 JANVIER 2008 RELATIF A LA MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL

NOTE DE SYNTHESE COMMENTEE SUR L ACCORD DU 11 JANVIER 2008 RELATIF A LA MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL Le 14 Janvier 2008 NOTE DE SYNTHESE COMMENTEE SUR L ACCORD DU 11 JANVIER 2008 RELATIF A LA MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL Comme souvent dans ce type de négociation, il s agit surtout pour les organisations

Plus en détail

LA RUPTURE CONVENTIONNELLE

LA RUPTURE CONVENTIONNELLE LA RUPTURE CONVENTIONNELLE Maître Nicole BIOLET, Avocat au Barreau de Grasse Le 14/05/09 La rupture amiable (ou départ négocié) a toujours été admise par la jurisprudence sur le fondement de l article

Plus en détail

-L employeur et le salarié signent une convention qui fixe, notamment, la date de rupture du contrat.

-L employeur et le salarié signent une convention qui fixe, notamment, la date de rupture du contrat. LA RUPTURE CONVENTIONNELLE 1-LE PRINCIPE La rupture conventionnelle a été instaurée dans le cadre de la loi du 25 juin 2008. Elle constitue un mode de rupture amiable spécifique au contrat de travail à

Plus en détail

LA LOI PORTANT MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL. Loi n 2008-596 du 25 Juin 2008

LA LOI PORTANT MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL. Loi n 2008-596 du 25 Juin 2008 LA LOI PORTANT MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL Loi n 2008-596 du 25 Juin 2008 Textes applicables Accord national Interprofessionnel du 11 Janvier 2008, Etendu par arrêté du 23 Juillet 2008. Loi n 2008-596

Plus en détail

Période d essai. Période d essai. Définition

Période d essai. Période d essai. Définition La société Gedimat Farel est condamnée aux dépens, c est-à-dire au paiement des frais liés à l instance (frais d huissier ; indemnités de témoins éventuellement avancées ; rémunérations des experts désignés,

Plus en détail

ANIM INFOS. Dossier sur les négociations salariales dans l Animation. Numéro 1. L information conventionnelle de l Animation.

ANIM INFOS. Dossier sur les négociations salariales dans l Animation. Numéro 1. L information conventionnelle de l Animation. ANIM INFOS L information conventionnelle de l Animation Juin 2011 votre équipe pour gagner! Dossier sur les négociations salariales dans l Animation Accord salarial arraché dans un contexte de plus en

Plus en détail

LOI LOI n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail (1) NOR: MTSX0805954L. Version consolidée au 27 juin 2008

LOI LOI n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail (1) NOR: MTSX0805954L. Version consolidée au 27 juin 2008 Le 31 août 2009 LOI LOI n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail (1) NOR: MTSX0805954L Version consolidée au 27 juin 2008 L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, Le Président

Plus en détail

Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 1 Obligation de négocier au niveau des branches... 3 2 Durée minimale de travail... 3 2.1 Dérogations...

Plus en détail

C est le cas notamment en ce qui concerne des articles de l Accord qui avaient été «inspirés» par la CGPME :

C est le cas notamment en ce qui concerne des articles de l Accord qui avaient été «inspirés» par la CGPME : 10 Avril 2013 SYNTHESE SUR LA «CORRESPONDANCE» ENTRE L ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 11 JANVIER 2013 SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI ET LA VERSION DU PROJET DE LOI ADOPTEE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3314 Convention collective nationale IDCC : 2412. PRODUCTION DE FILMS D ANIMATION

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3110 Convention collective nationale IDCC : 2247. ENTREPRISES DE COURTAGE

Plus en détail

MODELE TYPE CONTRAT A DUREE INDETERMINEE

MODELE TYPE CONTRAT A DUREE INDETERMINEE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE MODELE TYPE CONTRAT A DUREE INDETERMINEE Entre les soussignés Le club (nom du club) (association loi 1901/SASP/SAOS/EURSL ) Numéro

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique CSFV COMMENT CALCULER LE MONTANT DE L INDEMNITE DE LICENCIEMENT? La loi de modernisation du marché du travail du 25 juin 2008, reprenant les dispositions de l ANI du 11 janvier 2008,

Plus en détail

ACCORD DU 7 JUILLET 2010. Champ d application. Le champ conventionnel couvre l ensemble du territoire national y compris les DOM.»

ACCORD DU 7 JUILLET 2010. Champ d application. Le champ conventionnel couvre l ensemble du territoire national y compris les DOM.» MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel ATELIERS ET CHANTIERS D INSERTION ACCORD DU 7 JUILLET 2010 RELATIF AU CONTRAT DE TRAVAIL NOR

Plus en détail

LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC

LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC Les fiches consacrées aux agents non titulaires de droit public ne concernent que les actes de recrutement (contrats

Plus en détail

Panorama des CONTRATS de travail

Panorama des CONTRATS de travail Janvier 2010 Panorama des CONTRATS de travail L essentiel contrat par contrat Choisir un contrat selon vos besoins Éléments clés pour gérer vos contrats L essentiel contrat par contrat Signes particuliers

Plus en détail

Mieux connaître le licenciement économique. 2 ème partie : Les principes du licenciement pour motif économique

Mieux connaître le licenciement économique. 2 ème partie : Les principes du licenciement pour motif économique Mieux connaître le licenciement économique 2 ème partie : Les principes du licenciement pour motif économique I. L obligation préalable d adaptation et de reclassement «Le licenciement pour motif économique

Plus en détail

Loi relative à la Sécurisation de l emploi

Loi relative à la Sécurisation de l emploi Synthèse Loi relative à la Sécurisation de l emploi 1 Santé et prévoyance (incapacité de travail, invalidité, décès) => Généralisation de la couverture complémentaire santé => Généralisation de la couverture

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 137 DU 26 SEPTEMBRE 2011 RELATIF AU TEMPS PARTIEL

Plus en détail

Réforme des règles du contentieux prud homal

Réforme des règles du contentieux prud homal Loi de sécurisation de l emploi n 2013-504 du 14 juin 2013 5 e avertissement sur la loi entrant en vigueur au 1 er juillet Réforme des règles du contentieux prud homal Si les dispositions relatives au

Plus en détail

LES HEURES SUPPLEMENTAIRES

LES HEURES SUPPLEMENTAIRES LES HEURES SUPPLEMENTAIRES Définition Les heures supplémentaires sont toujours celles effectuées au-delà de la durée légale hebdomadaire de 35 heures ou d une durée considérée comme équivalente dans certaines

Plus en détail

GOLF BROCHURE JO 3283 Convention Collective Nationale du 13 juillet 1998

GOLF BROCHURE JO 3283 Convention Collective Nationale du 13 juillet 1998 GOLF BROCHURE JO 3283 Convention Collective Nationale du 13 juillet 1998 Avenant Numéro 45 du 16 Septembre 2009 portant modification de la Convention Collective Nationale du Golf du 13 juillet 1998 PREAMBULE

Plus en détail

E 15 LA RUPTURE CONVENTIONNELLE HOMOLOGUEE. Juin 2013

E 15 LA RUPTURE CONVENTIONNELLE HOMOLOGUEE. Juin 2013 E 15 LA RUPTURE CONVENTIONNELLE HOMOLOGUEE Juin 2013 Pour toute précision concernant le contenu de ce document, vous pouvez contacter le service juridique à l adresse suivante : cma.juridique@cm-alsace.fr

Plus en détail

Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires

Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires 3 Conciliation prud homale Conciliation devant le bureau de conciliation Pour les contestations relatives au licenciement (et non sur la rupture

Plus en détail

VERSEMENT À TORT DES CONTRIBUTIONS AUX URSSAF DÉPASSEMENT DU FORFAIT JOURS : QUELLE RÉMUNÉRATION?

VERSEMENT À TORT DES CONTRIBUTIONS AUX URSSAF DÉPASSEMENT DU FORFAIT JOURS : QUELLE RÉMUNÉRATION? N-Nour VERSEMENT À TORT DES CONTRIBUTIONS AUX URSSAF MARS 2011 Depuis le 1 er janvier 2011, les contributions d assurance chômage sont versées aux Urssaf (voir Infos d Experts janvier 2011). Certaines

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511.

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3328 Convention collective nationale IDCC : 2511. SPORT AVENANT N 87 DU 15 MAI 2014 RELATIF AU CONTRAT DE TRAVAIL

Plus en détail

LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI Août 2013

LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI Août 2013 Nous nous proposons de vous présenter les principales évolutions apportées par la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013, parue au Journal Officiel le 16 juin 2013 sous la forme de flashs spéciaux.

Plus en détail

La portabilité des couvertures prévoyance et santé en faveur des anciens salariés

La portabilité des couvertures prévoyance et santé en faveur des anciens salariés La portabilité des couvertures prévoyance et santé en faveur des anciens salariés Par l article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008, les partenaires sociaux ont mis en place

Plus en détail

Ce guide a été élaboré conjointement par les Relais Assistantes Maternelles de Seine-et-Marne et par le Conseil général de Seine-et-Marne.

Ce guide a été élaboré conjointement par les Relais Assistantes Maternelles de Seine-et-Marne et par le Conseil général de Seine-et-Marne. Préambule Depuis le 1 er janvier 2005, la Convention Collective Nationale des assistants maternels du particulier employeur 1 est applicable. Cette convention détermine les conditions d emploi de l assistant(e)

Plus en détail

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 CDD : COTISATIONS SUPPLEMENTAIRES POUR LES CDD DE COURTE DUREE À partir du 1er juillet 2013, la cotisation patronale d assurance

Plus en détail

Le contrat de travail à temps partiel

Le contrat de travail à temps partiel Le contrat de travail à temps partiel 1) Travail à temps partiel : de quoi s agit-il? Est considéré comme salarié à temps partiel le salarié dont la durée du travail est inférieure : - à la durée légale

Plus en détail

Le contrat en CDD. Dans quels cas peut-on embaucher sous contrat à durée déterminée?

Le contrat en CDD. Dans quels cas peut-on embaucher sous contrat à durée déterminée? Le contrat en CDD La conclusion d un contrat à durée déterminée (CDD) n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire et seulement dans les cas énumérés par la loi. Il doit obligatoirement

Plus en détail

Avant-projet de loi relatif à la sécurisation de l'emploi

Avant-projet de loi relatif à la sécurisation de l'emploi Avant-projet de loi relatif à la sécurisation de l'emploi Le 11 février 2013, l'avant-projet de loi relatif à la sécurisation de l'emploi transposant les dispositions de l'accord national interprofessionnel

Plus en détail

Prévoyance et complémentaire santé : les modifications de la loi relative à la sécurisation de l emploi

Prévoyance et complémentaire santé : les modifications de la loi relative à la sécurisation de l emploi Prévoyance et complémentaire santé : les modifications de la loi relative à la sécurisation de l emploi SYNTHESE D EXPERTS Juillet 2013 SOMMAIRE 1 Généralisation de la couverture complémentaire santé...

Plus en détail

ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS (7BB) ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS Entre les parties L UNITE ECONOMIQUE ET SOCIALE UES du GROUPE MALAKOFF représentée par Monsieur Stéphane ROSTAND Directeur des Ressources Humaines Et Les représentants

Plus en détail

CELLULE JURIDIQUE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT. Le contrat de travail de droit commun : contrat à durée déterminée et contrat à durée indéterminée

CELLULE JURIDIQUE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT. Le contrat de travail de droit commun : contrat à durée déterminée et contrat à durée indéterminée COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE Le contrat de travail de droit commun : contrat à durée déterminée et contrat à durée indéterminée Le contrat de travail à durée déterminée

Plus en détail

Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL. Nom du Document : L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : VOS

Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL. Nom du Document : L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : VOS L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL Les salariés de votre entreprise ont élu leur(s) délégué(s) du personnel. Vous avez pu constater que la loi

Plus en détail

Petit déjeuner nouveautés sociales 15/04/2015 NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL PERIODES D ESSAI CONVENTIONNELLES

Petit déjeuner nouveautés sociales 15/04/2015 NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL PERIODES D ESSAI CONVENTIONNELLES Petit déjeuner nouveautés sociales 15/04/2015 TEMPS PARTIEL NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL PERIODES D ESSAI CONVENTIONNELLES 1 Temps partiel Durée minimale La loi relative à la sécurisation de l emploi du

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Décret n o 2015-215 du 25 février 2015 relatif aux conditions et modalités d agrément des groupements

Plus en détail

1. Qu est ce que la portabilité des droits en matière de prévoyance?

1. Qu est ce que la portabilité des droits en matière de prévoyance? La portabilité de la couverture prévoyance 1. Qu est ce que la portabilité des droits en matière de prévoyance?... 1 2. Quelles sont les ruptures de contrat de travail concernées par la portabilité?...

Plus en détail

AVENANT N O 34 DU 19 MAI 2006 (1)

AVENANT N O 34 DU 19 MAI 2006 (1) MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 9102. EXPLOITATIONS MARAÎCHÈRES, HORTICOLES ET PÉPINIÈRES (AUBE) (26 janvier 1981) (Etendue par arrêté du

Plus en détail

Le régime fiscal et social des indemnités de rupture du contrat de travail

Le régime fiscal et social des indemnités de rupture du contrat de travail Le régime fiscal et social des indemnités de rupture du contrat de travail En principe, l ensemble des sommes versées aux salariées en contrepartie ou à l occasion du travail sont considérées comme une

Plus en détail

L impact du projet de loi relatif à la sécurisation de l emploi dans les SIAE

L impact du projet de loi relatif à la sécurisation de l emploi dans les SIAE L impact du projet de loi relatif à la sécurisation de l emploi dans les SIAE Le projet de loi sur la sécurisation de l emploi, transposant l accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 1, comporte

Plus en détail

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié.

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié. Direction des Ressources Humaines Direction de l'economie RH et des Ressources Destinataires Tous services Contact GASPAR Emilia Tél : Fax : E-mail : Date de validité A partir du 1 er ' janvier 2009 Régime

Plus en détail

Qu en est-il des contrats complémentaires facultatifs? Sont-ils concernés par le dispositif?

Qu en est-il des contrats complémentaires facultatifs? Sont-ils concernés par le dispositif? QUESTIONS SUR L OBJET DE LA PORTABILITE La mensualisation est-elle exclue du dispositif? L obligation de maintien de salaire à la charge de l employeur n est pas concernée : en effet, il ne s agit pas

Plus en détail

Actualité du Droit Social

Actualité du Droit Social 1 Actualité du Droit Social janvier 2012 Table des matières 1. Actualité jurisprudentielle... 2 1.1 Obligation de sécurité-résultat de l employeur... 2 1.2 Modification de la durée du travail... 2 1.3

Plus en détail

ACCORD DU 14 JUIN 2012

ACCORD DU 14 JUIN 2012 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3303 Convention collective nationale IDCC : 2148. TÉLÉCOMMUNICATIONS ACCORD DU

Plus en détail

Convention ou accord collectif

Convention ou accord collectif ENGAGEMENT INTERNE A L ENTREPRISE DIFFERENTES METHODES DE MISE EN PLACE UN CONTRAT L article L.911-1 du Code de la sécurité sociale précise que les garanties collectives relevant de la protection sociale

Plus en détail

Accord collectif de branche du 14 mai 2010. Régime de prévoyance complémentaire. Garantie Incapacité de travail. Convention Collective Nationale

Accord collectif de branche du 14 mai 2010. Régime de prévoyance complémentaire. Garantie Incapacité de travail. Convention Collective Nationale Accord collectif de branche du 14 mai 2010 Régime de prévoyance complémentaire Garantie Incapacité de travail Convention Collective Nationale des Chaînes de Cafétéria & Assimilés du 28 août 1998 Entre

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs de biens, sociétés immobilières,

Plus en détail

In s t i t u é p a r l a l o i n 2008-

In s t i t u é p a r l a l o i n 2008- éditorial LA RUPTURE CONVENTIONNELLE HOMOLOGUÉE : NOUVEAU MODE DE RUPTURE AMIABLE DU CONTRAT DE TRAVAIL In s t i t u é p a r l a l o i n 2008-596 d u 25 j u i n 2008 p o r t a n t m o d e r n i s a t i

Plus en détail

ACCORD DU 22 MAI 2014

ACCORD DU 22 MAI 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3271 Convention collective nationale IDCC : 1631. HÔTELLERIE DE PLEIN AIR ACCORD DU 22 MAI 2014 RELATIF AU TRAVAIL

Plus en détail

LOI DE SÉCURISATION DE L EMPLOI N 2013 504 du 14 juin 2013

LOI DE SÉCURISATION DE L EMPLOI N 2013 504 du 14 juin 2013 LOI DE SÉCURISATION DE L EMPLOI N 2013 504 du 14 juin 2013 Les changements concernant la protection sociale complémentaire Les dates clés 11 janv. 2013 : Signature de l Accord National Interprofessionnel

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps Le compte épargne temps La loi n 2008 789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail procède à une profonde clarification des modalités de mise en place

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3332 Convention collective nationale IDCC : 2564. VÉTÉRINAIRES (Praticiens salariés) AVENANT N 30 DU 19 OCTOBRE 2011

Plus en détail

AVENANT N 9 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L ASSAINISSEMENT ET DE LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE DU 21 MAI 2002

AVENANT N 9 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L ASSAINISSEMENT ET DE LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE DU 21 MAI 2002 AVENANT N 9 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L ASSAINISSEMENT ET DE LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE DU 21 MAI 2002 AVENANT RELATIF A L ORGANISATION DU TEMPS DE TRAVAIL DANS L ENTREPRISE PREAMBULE Le

Plus en détail

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Article 1 : Il est créé un chapitre 10 dans la convention collective de l animation intitulé compte épargne temps dont les dispositions sont les suivantes : Préambule

Plus en détail

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Etude ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Le contrat d apprentissage offre l opportunité à l entreprise de transmettre ses savoirs et former les générations futures tout en bénéficiant d un encadrement législatif

Plus en détail

ACCORD SUR LA CREATION D UN COMPTE EPARGNE TEMPS (CET)

ACCORD SUR LA CREATION D UN COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) ACCORD SUR LA CREATION D UN COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) ENTRE LES SOUSSIGNES : L'Office International de l'eau, Association loi 1901, dont le siège social est situé 21 rue de Madrid 75008 PARIS, immatriculée

Plus en détail

Loi statut unique : harmonisation statut ouvriers et employés

Loi statut unique : harmonisation statut ouvriers et employés Loi statut unique : harmonisation statut ouvriers et employés La nouvelle loi sur le statut unique a apporté des modifications majeures en droit du travail notamment concernant les délais de préavis, le

Plus en détail

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007.

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. La lettre du N 6 Décembre 2007 La Réforme des Heures Supplémentaires La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. Elle prévoit : Pour le salarié : une réduction des

Plus en détail

CLAIRE DANIS DE ALMEIDA Avocat au Barreau de Paris

CLAIRE DANIS DE ALMEIDA Avocat au Barreau de Paris MEMORANDUM RUPTURE CONVENTIONNELLE Salariés non protégés MAJ 04/02/2010 Ce mémorandum donne une information synthétique et peut ne pas traiter des cas particuliers. Il est indispensable de se fonder sur

Plus en détail

M. Gosselin (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

M. Gosselin (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 30 mai 2012 N de pourvoi: 11-12274 Non publié au bulletin Rejet M. Gosselin (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président SCP

Plus en détail

Actualité Juridique Épargne Salariale

Actualité Juridique Épargne Salariale Actualité Juridique Épargne Salariale PRIME DE PARTAGE DES PROFITS - ACCORDS D INTÉRESSEMENT D UN AN La loi n 2011-894 du 28 juillet 2011 de financement rectificative de la Sécurité sociale pour 2011 a

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

SPÉCIMEN MISE EN PLACE DU RÉGIME DE FRAIS DE SANTÉ PAR DÉCISION UNILATÉRALE DE L EMPLOYEUR (DUE) Bon à savoir. À jour au 1 er mars 2015

SPÉCIMEN MISE EN PLACE DU RÉGIME DE FRAIS DE SANTÉ PAR DÉCISION UNILATÉRALE DE L EMPLOYEUR (DUE) Bon à savoir. À jour au 1 er mars 2015 MISE EN PLACE DU RÉGIME DE FRAIS DE SANTÉ PAR DÉCISION UNILATÉRALE DE L EMPLOYEUR (DUE) Récapitulatif des formalités à respecter Rédiger le document formalisant la Décision Unilatérale. Pour vous aider

Plus en détail

UN NOUVEAU MODE DE RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE : LA RUPTURE CONVENTIONNELLE

UN NOUVEAU MODE DE RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE : LA RUPTURE CONVENTIONNELLE UN NOUVEAU MODE DE RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE : LA RUPTURE CONVENTIONNELLE UN BREF HISTORIQUE EN INTRODUCTION : DE L ANI du 11/01/2008 A LA LOI : L accord national interprofessionnel

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3078 Conventions collectives nationales CABINETS D AVOCATS IDCC : 1000. Personnel

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Ordonnance n o 2015-380 du 2 avril 2015 relative au portage salarial

Plus en détail

a) À quels moments un salarié cumule-t-il des congés payés?

a) À quels moments un salarié cumule-t-il des congés payés? II -Congés payés a) À quels moments un salarié cumule-t-il des congés payés? Tout salarié on droit à des congés payés, dès lors qu il a travaillé, chez le même employeur, pendant un temps équivalent à

Plus en détail

LA LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI : LES PRINCIPALES MESURES

LA LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI : LES PRINCIPALES MESURES LA LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI : LES PRINCIPALES MESURES 17/09/2013 "Matinées de formation" 1 1 - Loin 2013-504du14juin2013relativeàlasécurisationdel'emploi - Publiée aujodu16 - Issue de l ANI du 11

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3175 Convention collective nationale IDCC : 1909. ORGANISMES DE TOURISME

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT PRÉAMBULE Conscientes de la nécessité technique, économique ou sociale de faire travailler certains salariés, hommes ou femmes, la nuit, pour pourvoir

Plus en détail

L ACTIVITE PARTIELLE

L ACTIVITE PARTIELLE L ACTIVITE PARTIELLE L'activité partielle permet d'éviter aux salariés de perdre leur emploi lorsque l'activité de leur entreprise se réduit. Dans un contexte de crise économique, le recours au chômage

Plus en détail

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion.

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion. EN PARTENARIAT AVEC Objet : Lettre avenant - Evolution des dispositions du régime d assurance Complémentaire Santé de vos salariés non cadres. Accord départemental du 3 septembre 2009. Raison sociale 1

Plus en détail

Le contingent d heures supplémentaires et les contreparties

Le contingent d heures supplémentaires et les contreparties Le contingent d heures supplémentaires et les contreparties La loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail rénove les règles en matière de

Plus en détail

2g - L emploi d une tierce personne

2g - L emploi d une tierce personne 2g - L emploi d une tierce personne Si vous êtes en situation de handicap et souhaitez employer un salarié à votre domicile, vous devez, en tant que particulier-employeur, respecter certaines formalités.

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3271 Convention collective nationale IDCC : 1631. HÔTELLERIE DE PLEIN AIR (5 e édition. Novembre 2004) ACCORD

Plus en détail

PORTABILITE DES DROITS Santé et Prévoyance

PORTABILITE DES DROITS Santé et Prévoyance PORTABILITE DES DROITS Santé et Prévoyance GUIDE Article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008 Article L911-8 du Code de la Sécurité Sociale Mutuelle UMC - 35 rue Saint Sabin

Plus en détail

Nom du Document : LE CONTRAT A DUREE DETERMINEE : RAPPEL DES REGLES DU JEU

Nom du Document : LE CONTRAT A DUREE DETERMINEE : RAPPEL DES REGLES DU JEU LE CONTRAT A DUREE DETERMINEE FICHE CONSEIL Nom du Document : LE CONTRAT A DUREE DETERMINEE : Page : 1/12 EN BREF Le contrat à durée déterminée, quel que soit son motif, ne peut avoir ni pour objet ni

Plus en détail

Sal a on o d es e s se s r e v r i v ce c s e s à à la a personne Fps/2009

Sal a on o d es e s se s r e v r i v ce c s e s à à la a personne Fps/2009 Salon des services à la personne Groupe IRCEM - emplois de la famille - Entreprises privées et associations prestataires : Tout savoir sur vos obligations en matière de protection sociale Salon des services

Plus en détail

Secteur Conditions de travail, Handicap et Santé au travail. Confédération Française de l'encadrement-cgc. I. Qu est-ce que l inaptitude?

Secteur Conditions de travail, Handicap et Santé au travail. Confédération Française de l'encadrement-cgc. I. Qu est-ce que l inaptitude? Secteur Conditions de travail, Handicap et Santé au travail Fiches pratiques www.cfecgc.org Confédération Française de l'encadrement-cgc L inaptitude Vous êtes salarié et êtes confronté à cette situation

Plus en détail

1. Calculer la déduction absence pour l employeur

1. Calculer la déduction absence pour l employeur 1. Calculer la déduction absence pour l employeur Lorsque le salarié est en maladie, et comme pour toute suspension du contrat de travail, vous aurez d abord pour tâche de «déduire» l absence en question

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique CSFV LOI DE MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL : Quelles conséquences pour les conventions collectives? La loi de modernisation du marché du travail du 25 juin 2008, entrée en vigueur

Plus en détail