Les femmes de l artisanat alimentaire au Sénégal : un défi pour la sécurité alimentaire L exemple du milieu urbain dakarois

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les femmes de l artisanat alimentaire au Sénégal : un défi pour la sécurité alimentaire L exemple du milieu urbain dakarois"

Transcription

1 Les femmes de l artisanat alimentaire au Sénégal : un défi pour la sécurité alimentaire L exemple du milieu urbain dakarois Fatou Ndoye Yamoussoukro, Juin 2013

2

3 Contexte Depuis très longtemps le Sénégal est confronté à un déficit alimentaire, il est obligé de recourir aux importations de denrées alimentaires chaque année. Le pays importe plus d un million de tonnes/ an (riz et blé) pour satisfaire les besoins céréaliers. La couverture en protéines provient essentiellement des produits halieutiques (75% et avec une moyenne de 26kg /an/ personne). La forte croissance démographique et le développement de centre urbains comme Dakar posent de véritables problèmes d accès à une alimentation en quantité et qualité suffisante. Cette situation risque de s aggraver si des mesures urgentes ne sont pas prises avec la croissance rapide de la démographie et l urbanisation accélérée Les effets de la crise économique et financière ont approfondi la pauvreté en créant de nouvelles formes de vulnérabilité, de nouveaux modes de consommation et l émergence de nouveaux acteurs participant activement dans l économie des ménages I/ Une modification des habitudes alimentaires : le recours à la restauration de rue, une stratégie de survie des populations pauvres

4 Au Sénégal, le repas est traditionnellement consommé en famille (collectivement). Avec la crise, de nouveaux comportements alimentaires sont apparus au sein des ménages. Le recours à la restauration de rue a pris naissance véritablement avec l instauration de la journée en Il a été accentué par la dévaluation de 1994 et la crise économique financière de Cette situation a été confirmée par les différentes études menées par Enda Graf notamment l enquête Alisa (1998) où 25% des ménages dakarois faisaient recours à cette pratique (au dîner) et 48% en Aujourd hui, la pratique concerne tous les moments de la journée (petit déjeuner, déjeuner, dîner). Cette nouvelle forme d alimentation a été adoptée par certaines catégories sociales notamment en milieu populaire et surtout en banlieue. La restauration de rue permet à une frange importante de la population de s alimenter, elle favorise aussi la création de revenus et d emplois à des milliers de femmes. II/ Le développement de l artisanat alimentaire, une stratégie de lutte contre la pauvreté pour les femmes

5 Face à la crise et le licenciement massif des hommes, les femmes ont très vite pris des initiatives pour développer de petites activités de production, transformation et commercialisation de produits alimentaires : il s agit de : Transformation des céréales Transformation des fruits et légumes Transformation des produits halieutiques Développement de restaurants populaires etc.. Cet artisanat alimentaire se caractérise par : Différentes formes d organisation : - de micro entreprise individuelle (ventes de plats comme certaines restauratrices, transformatrices de fruits, vendeuse de couscous frais etc ) dans cette catégorie, la production d aliments peut être faite à domicile ou dans la rue. Le personnel est réduit (2 à 3 personnes maximum). Par contre la vente est réalisée dans la rue - de micros entreprises collectives (transformation de céréales, transformation de produits halieutiques.). Dans ce cas ci, le lieu de production est distinct du domicile. Le personnel de la micro entreprise est basé sur des liens d affinité, de voisinage, de parenté ect... Il s agit pour la plupart des groupements de femmes, des associations, des GIE. De faibles barrières à l entrée : - Le capital de départ faible car demande pas de gros investissements - Un savoir faire limité (prolongement du savoir faire domestique) Dans tous les cas de figures ces activités permettent à des milliers de femmes en milieu urbain de pouvoir subvenir aux besoins de la famille :

6 nourriture, prise en charges des frais liés à l éducation des enfants, à la santé ect

7 III/ L artisanat alimentaire, un réel combat des femmes pour un retour vers les produits locaux Le Sénégal est caractérisé par une consommation très extravertie autrement dit, l essentiel des produits alimentaires viennent de l extérieur (riz, lait, blé etc.). Le riz qui constitue l aliment de base des populations est principalement importé des pays asiatiques. Avec la crise, les femmes ont très vite compris que la sécurité alimentaire doit nécessairement passer par la consommation des produits locaux (mil, maïs, haricot local, fruits et légumes etc ) Ce nouvel élan a pour conséquence - la multiplication des petites unités de transformation de céréales gérées par des groupes de femmes dans les quartiers populaires proposant des produits prêt à l emploi (brisures, couscous, farines etc ) - le développement de petits restaurants de quartiers qui offrent une diversité de recettes aux populations démunies (café touba le matin, plats à base de riz à midi, des bouillies le soir, des sandwichs à base de haricot local etc.) Cet artisanat alimentaire favorise la création de revenu, le maintien des liens entre villes et campagnes. Il constitue aussi un créneau d apprentissage et de valorisation des savoir-faire traditionnels.

8 Ainsi de nombreuses jeunes femmes ont acquis des connaissances techniques à travers les échanges menés au sein de leur groupe. Ces nouveaux savoirs leur confèrent une certaine reconnaissance au sein du groupe et dans la communauté.

9 IV/ Une marginalisation des femmes malgré leur forte contribution à la sécurité alimentaire Malgré l important rôle qu il joue dans la sécurité alimentaire, l artisanat est presque négligé par les politiques publiques. Les femmes évoluant dans ce secteur sont confrontées à d énormes difficultés : - accès aux crédits - accès aux marchés plus porteurs - accès aux infrastructures et équipements adéquats - accès aux formations (hygiène, nutrition, gestion etc ) - accès aux approvisionnements réguliers en quantité et qualité suffisantes. Et pourtant ce secteur contribue largement aux économies locale et nationale. Une récente étude menée par enda graf sahel en 20011, dans le secteur de la restauration rue à Dakar montre que l activité draine un chiffre d affaire de près de 26 milliards et une contribution de 118 millions dans les recettes des collectivités locales.

10 V/ Des réponses politiques nécessaires pour l amélioration de ce secteur L artisanat alimentaire est ignoré par les politiques. En effet, il n existe pas de statistique fiable permettant d avoir le nombre exact des acteurs évoluant dans le domaine. Ce manque de données statistiques renforce l invisibilité des femmes dans l économie nationale. Au niveau local, les actions menées par les femmes pour répondre à la crise s inscrivent principalement dans une perspective de développement local. Or elles sont confrontées à un manque criard de dialogue avec les collectivités locales. Elles sont souvent victimes de déguerpissement (cas des restauratrices) ou d accaparement de leur espace de production (cas des transformatrices des produits halieutiques), une situation qui s explique par le manque de reconnaissance par les autorités locales mais aussi la faible capacité de négociation des femmes pour leur prise en compte dans l élaboration des politiques. Le développement de ce secteur constitue en enjeu majeur en termes de création d emploi, de revenu mais aussi d expression citoyenne. En s inscrivant dans une dynamique de valorisation des produits locaux, le secteur permet de réconcilier les populations avec les ressources de leur terroir, de reconstruire les marchés locaux et de revaloriser l agriculture familiale Par conséquent, la construction d une citoyenneté active est essentielle afin que ces actrices puissent mieux interpeller les décideurs sur les enjeux de leur secteur et de jouer pleinement leur rôle dans les processus d élaboration des politiques publiques.

11 C est dans cette perspective que s inscrit l action quotidienne d Enda Graf qui accompagne des milliers de femmes ; Une action qui consiste à : - Faciliter l accès aux informations stratégiques pour les femmes - Réaliser des études sur la contribution économique et sociale des femmes dans le secteur - Appuyer l émergence de plusieurs structures organisationnelles (APROVAL, AAPAS, REFEPAS, TRANSFRULEG, POPAS etc ) - Accompagner le développement de stratégies de plaidoyer auprès des autorités locales et certains ministères

COMMUNICATION A L OCCASION DU FORUM NATIONAL SUR LES RESULTATS DE LA RECHERHCE ECONOMIQUE ET SOCIALE ORGANISE PAR LE CRES ET LA SCA

COMMUNICATION A L OCCASION DU FORUM NATIONAL SUR LES RESULTATS DE LA RECHERHCE ECONOMIQUE ET SOCIALE ORGANISE PAR LE CRES ET LA SCA REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE LA FEMME DE LA FAMILLE ET DE L ENFANCE COMMUNICATION A L OCCASION DU FORUM NATIONAL SUR LES RESULTATS DE LA RECHERHCE ECONOMIQUE ET SOCIALE ORGANISE

Plus en détail

L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire

L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire Fatou Ndoye Virginie DATTLER enda Graf 2010 La crise économique et financière qui frappe le monde, est encore

Plus en détail

Programme d appui au developpement de l entreprise et de l emploi en milieu rural. Résultats et Mecanismes d appuis du partenariat BIT-FIDA

Programme d appui au developpement de l entreprise et de l emploi en milieu rural. Résultats et Mecanismes d appuis du partenariat BIT-FIDA Programme d appui au developpement de l entreprise et de l emploi en milieu rural Résultats et Mecanismes d appuis du partenariat BIT-FIDA Promouvoir l emploi pour réduire la pauvreté : Un défi économique,

Plus en détail

Table ronde régionale des experts sur la crise alimentaire en Afrique de l Ouest et les instruments de politique économique

Table ronde régionale des experts sur la crise alimentaire en Afrique de l Ouest et les instruments de politique économique Termes de référence 10.04.2012 Table ronde régionale des experts sur la crise alimentaire en Afrique de l Ouest et les instruments de politique économique Thème central de travail : Gouvernance économique

Plus en détail

Les marchés alimentaires urbains en Afrique de l'ouest : facteurs de dépendance ou d'entraînement de l'agriculture?

Les marchés alimentaires urbains en Afrique de l'ouest : facteurs de dépendance ou d'entraînement de l'agriculture? AGRAR 2013 : 1st conference of African research on agriculture, food, and nutrition Yamoussoukro, Côte d Ivoire, 4 6 juin 2013 Les marchés alimentaires urbains en Afrique de l'ouest : facteurs de dépendance

Plus en détail

Restauration collective et circuits courts L expérience de Salon de Provence

Restauration collective et circuits courts L expérience de Salon de Provence Restauration collective et circuits courts L expérience de Salon de Provence 1 La Restauration collective à Salon-de-Provence Une restauration en régie directe, en liaison froide, assurant des livraisons

Plus en détail

RECONDUIRE LE PROGRAMME ACCÈSLOGIS : UNE FAÇON RENTABLE D ÊTRE SOLIDAIRE

RECONDUIRE LE PROGRAMME ACCÈSLOGIS : UNE FAÇON RENTABLE D ÊTRE SOLIDAIRE RECONDUIRE LE PROGRAMME ACCÈSLOGIS : UNE FAÇON RENTABLE D ÊTRE SOLIDAIRE L AGRTQ représente un réseau d entreprises d économie sociale les Groupes de ressources techniques (GRT) qui accompagnent les groupes

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Dans le cadre de la mise en œuvre des stratégies «Plan Maroc Vert» et «Plan Halieutis», notamment dans leur volet de développement des exportations agroalimentaires,, l Établissement

Plus en détail

DECENNIE DE L AGRICULTURE FAMILIALE Nourrir le monde, soigner la planète RÉSUMÉ NOTE CONCEPTUELLE

DECENNIE DE L AGRICULTURE FAMILIALE Nourrir le monde, soigner la planète RÉSUMÉ NOTE CONCEPTUELLE DECENNIE DE L AGRICULTURE FAMILIALE Nourrir le monde, soigner la planète RÉSUMÉ NOTE CONCEPTUELLE NOTE CONCEPTUELLE DECENNIE DE L AGRICULTURE FAMILIALE 1. INTRODUCTION ET ANTECEDENTS L Agriculture Familiale

Plus en détail

SEMAINE EUROPÉENNE DE LA RÉDUCTION DES DÉCHETS 2014

SEMAINE EUROPÉENNE DE LA RÉDUCTION DES DÉCHETS 2014 DOSSIER DE PRESSE SEMAINE EUROPÉENNE DE LA RÉDUCTION DES DÉCHETS 2014 Du 22 au 30 novembre 2014 Le SIREDOM lance l opération : Tous contre le gaspillage alimentaire! Matinée du vendredi 28 novembre 2014

Plus en détail

CONFERENCE SUR LA VOLATILITE DES PRIX DES PRODUITS AGRICOLES ET ALIMENTAIRES : Vues et Perspectives africaines

CONFERENCE SUR LA VOLATILITE DES PRIX DES PRODUITS AGRICOLES ET ALIMENTAIRES : Vues et Perspectives africaines REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberté Patrie MINISTERE DE L AGRICULTURE DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE CONFERENCE SUR LA VOLATILITE DES PRIX DES PRODUITS AGRICOLES ET ALIMENTAIRES : Vues et Perspectives africaines

Plus en détail

PRESENTATION DE LA COMMISSION DE L UEMOA AU COLLOQUE INTERNATIONAL SUR «LE LAIT, VECTEUR DE DÉVELOPPEMENT»

PRESENTATION DE LA COMMISSION DE L UEMOA AU COLLOQUE INTERNATIONAL SUR «LE LAIT, VECTEUR DE DÉVELOPPEMENT» PRESENTATION DE LA COMMISSION DE L UEMOA AU COLLOQUE INTERNATIONAL SUR «LE LAIT, VECTEUR DE DÉVELOPPEMENT» Bénin Burkina Faso POLITIQUE AGRICOLE DE L UNION ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DE LA FILIERE

Plus en détail

SYNTHESE SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION D ISTANBUL A MADAGASCAR

SYNTHESE SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION D ISTANBUL A MADAGASCAR REPOBLIKAN I MADAGASIKARA SYNTHESE SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION D ISTANBUL A MADAGASCAR Vice Primature en charge de l Economie et de l Industrie Juillet 2013 Plan de la présentation Généralités

Plus en détail

État de situation de la sécurité alimentaire à Montréal-Nord

État de situation de la sécurité alimentaire à Montréal-Nord État de situation de la sécurité alimentaire à Montréal-Nord Présentée au Comité d action en sécurité alimentaire de Montréal-Nord 14 mai 2008 TABLE DES MATIÈRES 1. Mot de bienvenue 2. Contexte et mandat

Plus en détail

Nourrir le monde. La problématique

Nourrir le monde. La problématique La problématique La Terre est passée de 1,7 milliard d hommes en 1900 à 6,7 milliards aujourd hui. En 2050, selon les projections de l ONU, la population mondiale atteindra 9 milliards. La croissance de

Plus en détail

LA RESPONSABILISATION DES CONSOMMATEURS : TOUT UN TRAVAIL D É ÉDUCATION

LA RESPONSABILISATION DES CONSOMMATEURS : TOUT UN TRAVAIL D É ÉDUCATION LA RESPONSABILISATION DES CONSOMMATEURS : TOUT UN TRAVAIL D É ÉDUCATION PLAN DE PRÉSENTATION 1. Contexte régional en Afrique de l ouest 2. Contexte national togolais 3. Pourquoi une telle situation? 4.

Plus en détail

Pourquoi faire de la sécurité alimentaire la priorité dans la lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale?

Pourquoi faire de la sécurité alimentaire la priorité dans la lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale? Pourquoi faire de la sécurité alimentaire la priorité dans la lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale? Marie-Paule Duquette Dispensaire diététique de Montréal Journée de réflexion 8 octobre Comité

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE DE L ATELIER DE CAPITALISATION SUR LA CONTRIBUTION DES FEMMES AU DEVELOPPEMENT DE L ECONOMIE LOCALE DE SAINT LOUIS

TERMES DE REFERENCE DE L ATELIER DE CAPITALISATION SUR LA CONTRIBUTION DES FEMMES AU DEVELOPPEMENT DE L ECONOMIE LOCALE DE SAINT LOUIS TERMES DE REFERENCE DE L ATELIER DE CAPITALISATION SUR LA CONTRIBUTION DES FEMMES AU DEVELOPPEMENT DE L ECONOMIE LOCALE DE SAINT LOUIS 26 AU 27 DECEMBRE 2011 CHAMBRE DE COMMERCE I - LE CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Plus en détail

Faire face aux défis de la sécurité alimentaire au Sahel et en Afrique de l Ouest: L action du CSAO et de ses partenaires régionaux

Faire face aux défis de la sécurité alimentaire au Sahel et en Afrique de l Ouest: L action du CSAO et de ses partenaires régionaux Faire face aux défis de la sécurité alimentaire au Sahel et en Afrique de l Ouest: L action du CSAO et de ses partenaires régionaux Jean S. ZOUNDI, Chef Unité Transformation Monde Rural et Développement

Plus en détail

Émergence de chaînes de valeur de produits de base durables en Asie

Émergence de chaînes de valeur de produits de base durables en Asie Émergence de chaînes de valeur de produits de base durables en Asie Mme Lakshmi Venkatachalam Vice présidente (Opérations du secteur privé et cofinancement) Aperçu Sécurité alimentaire : les défis Changement

Plus en détail

Le système alimentaire de l aire métropolitaine Lyon - St-Etienne. Université populaire de Saint-Etienne - 23 mars 2017

Le système alimentaire de l aire métropolitaine Lyon - St-Etienne. Université populaire de Saint-Etienne - 23 mars 2017 Le système alimentaire de l aire métropolitaine Lyon - St-Etienne Université populaire de Saint-Etienne - 23 mars 2017 Qu est-ce qu une Agence d urbanisme? Une structure partenariale d aide à la décision

Plus en détail

L avenir du modèle de développement chinois AVEZ-VOUS PRIS DU POIDS RECEMMENT?

L avenir du modèle de développement chinois AVEZ-VOUS PRIS DU POIDS RECEMMENT? L avenir du modèle de développement chinois AVEZ-VOUS PRIS DU POIDS RECEMMENT? Les caractéristiques du modèle développement chinois Une stratégie de promotion des exportations: plate forme de réexportation

Plus en détail

Programme d Urgence de Développement Communautaire - PUDC

Programme d Urgence de Développement Communautaire - PUDC Programme d Urgence de Développement Communautaire - PUDC Avec un taux annuel de croissance démographique de 2,6%, la population du Sénégal est estimée à 13,6 millions d habitants en 2012. Selon les estimations

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Plan de la présentation L eau pour la production agricole: quels enjeux? Le genre: quelques chiffres à méditer Agriculture: des acquis indéniables Les Apports de la stratégie agricole du Plan Maroc Vert

Plus en détail

GENRE ET MARCHE BURKINA -FASO

GENRE ET MARCHE BURKINA -FASO GENRE ET MARCHE BURKINA -FASO ANALYSE DE L AUTONOMISATION DES FEMMES SOUS LA PERSPECTIVES DES INTERVENTIONS BASÉES SUR LE MARCHE AU BURKINA FASO HPE/PAM-Burkina : Genre et marché/ Atelier regional Dakar

Plus en détail

E I S M V. Impacts de l évolution de la consommation des protéines animales sur le secteur de l élevage et les éleveurs dans les pays du Sud

E I S M V. Impacts de l évolution de la consommation des protéines animales sur le secteur de l élevage et les éleveurs dans les pays du Sud Académie Française, Communication du 20 juin 2013 Impacts de l évolution de la consommation des protéines animales sur le secteur de l élevage et les éleveurs dans les pays du Sud 3w.eismv.org L.J. PANGUI

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Fiche Action 5 : Consommer localement ce qui est produit localement Référence à l objectif du Contrat Unique : Axe 2 «Les filières d excellence, présentes ou en devenir du Pays source d emploi durable»

Plus en détail

Processus de la SNSA

Processus de la SNSA Processus de la SNSA 1-Etat d avancement du processus d élaboration de la SNSA,de son PNIA/SA et du GAFSP. Objectifs de la présentation: Partager l information relative à l état d avancement du processus

Plus en détail

LES ORGANISATIONS PAYSANNES (OP) DANS LES NÉGOCIATIONS DES POLITIQUES AGRICOLES ET COMMERCIALES EN AFRIQUE DE L OUEST

LES ORGANISATIONS PAYSANNES (OP) DANS LES NÉGOCIATIONS DES POLITIQUES AGRICOLES ET COMMERCIALES EN AFRIQUE DE L OUEST LES ORGANISATIONS PAYSANNES (OP) DANS LES NÉGOCIATIONS DES POLITIQUES AGRICOLES ET COMMERCIALES EN AFRIQUE DE L OUEST Dakar, le 10 octobre 2011 Monsieur Ousmane NDIAYE Directeur National de l ASPRODEB

Plus en détail

REPUBLIQUE DU NIGER. Fraternité - Travail Progrès MINISTERE DE L AGRICULTURE

REPUBLIQUE DU NIGER. Fraternité - Travail Progrès MINISTERE DE L AGRICULTURE REPUBLIQUE DU NIGER Fraternité - Travail Progrès MINISTERE DE L AGRICULTURE Communication de S.E.M ABDOU LABO, Ministre d Etat, Ministre de l Agriculture, Chef de la Délégation du Niger à la quarantième

Plus en détail

La participation marocaine au Salon SUMMER FANCY FOOD NEW YORK

La participation marocaine au Salon SUMMER FANCY FOOD NEW YORK La participation marocaine au Salon SUMMER FANCY FOOD NEW YORK Du 26 au 28 Juin 2016 Du 26 au 28 Juin 2016, se tiendra à New York le salon SUMMER FANCY FOOD. A cette occasion, le Maroc participera à cet

Plus en détail

Ateliers corporatifs

Ateliers corporatifs Ateliers corporatifs Sommaire Ville en Vert se veut le partenaire de la mise en place d initiatives vertes au sein de votre entreprise/organisme. Nous vous proposons de découvrir notre offre d ateliers-conférences

Plus en détail

«Entreprenariat féminin pour l énergie durable»

«Entreprenariat féminin pour l énergie durable» «Entreprenariat féminin pour l énergie durable» PLAN I. La situation de l énergie dans le monde et au Sénégal II. Les Femmes et l Energie: Défis & Opportunités III. Vision de ONU Femmes en faveur du changement

Plus en détail

Le programme national pour l'alimentation (PNA)

Le programme national pour l'alimentation (PNA) Le programme national pour l'alimentation (PNA) Margaux DENIS Direction générale de l alimentation 17 février 2016 Contexte et enjeux Durabilité des systèmes ; environnement Plus de 3 millions de personnes

Plus en détail

Dr Bio Goura SOULE

Dr Bio Goura SOULE PRODUITS DE BASE, CRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE ET DÉVELOPPEMENT DES CAPACITÉS PRODUCTIVES POUR LES PMA : CAS DU BÉNIN EN AFRIQUE DE L OUEST ADDIS-ABEBA : 28 FÉVRIER AU 1 ER MARS 2012 Dr Bio Goura SOULE soule_goura@yahoo.fr

Plus en détail

Stratégie de Paris pour une alimentation durable

Stratégie de Paris pour une alimentation durable Stratégie de Paris pour une alimentation durable Ateliers «L approvisionnement local de la restauration hors foyer» et «La culture et l éducation alimentaires» Lundi 29 mai 2017 9h30 Mairie du XIX ème

Plus en détail

/ Présentation du fonctionnement de l établissement :

/ Présentation du fonctionnement de l établissement : Lycée Louis Pasteur 151 boulevard Louise Michel - BP 9 59490 Somain 03 27 86 09 30 / 7 03 27 86 47 51 : http://lycee-somain.etab.ac-lille.fr/ Lycée général et technique 1 500 élèves (sans internat) ÉQUIPE

Plus en détail

LE MARCHÉ BIO EN FRANCE ELISABETH MERCIER. 14 février 2013

LE MARCHÉ BIO EN FRANCE ELISABETH MERCIER. 14 février 2013 LE MARCHÉ BIO EN FRANCE ELISABETH MERCIER 14 février 2013 DE PLUS EN PLUS D OPÉRATEURS BIO, ET DE PRODUCTIONS BIO DE PROXIMITÉ 18 500 exploitants conventionnels ont déclaré être intéressés pour convertir

Plus en détail

BUREAU SOUS-REGIONAL DE LA FAO POUR L AFRIQUE CENTRALE (SFC)

BUREAU SOUS-REGIONAL DE LA FAO POUR L AFRIQUE CENTRALE (SFC) BUREAU SOUS-REGIONAL DE LA FAO POUR L AFRIQUE CENTRALE (SFC) Août/2012 La FAO et la Nutrition en Afrique Centrale Bref aperçu de la situation nutritionnelle en Afrique Centrale L Afrique Centrale est caractérisée

Plus en détail

6 ème Participation Marocaine au GULFOOD Dubaï - Du 21 au 25 Février 2016

6 ème Participation Marocaine au GULFOOD Dubaï - Du 21 au 25 Février 2016 6 ème Participation Marocaine au GULFOOD Dubaï - Du 21 au 25 Février 2016 Dans le cadre de la mise en œuvre des stratégies «Plan Maroc Vert» et «Plan Halieutis», notamment dans leur volet de développement

Plus en détail

REPUBLIQUE DU NIGER. Fraternité - Travail Progrès MINISTERE DE L AGRICULTURE

REPUBLIQUE DU NIGER. Fraternité - Travail Progrès MINISTERE DE L AGRICULTURE REPUBLIQUE DU NIGER Fraternité - Travail Progrès MINISTERE DE L AGRICULTURE Communication de S.E.M OUA SAIDOU, Ministre de l Agriculture, Chef de la Délégation du Niger, à la trente-huitième Session de

Plus en détail

Les énergies renouvelables : Enjeux, opportunités et perspectives

Les énergies renouvelables : Enjeux, opportunités et perspectives MINISTERE DU CADRE DE VIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE REPUBLIQUE DU BENIN SESSION (2 ème ) ORDINAIRE DU COMITE NATIONAL SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES RELATIVE A LA PREPARATION DE LA COP 23 Les énergies

Plus en détail

L Agriculture familiale et les défis du Changement Climatique en Afrique

L Agriculture familiale et les défis du Changement Climatique en Afrique INITIATIVES SAVOIR, CULTURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE Agriculture, Changement Climatique et Responsabilité des Organisations CICES, 25-27 Avril 2013 L Agriculture familiale et les défis du Changement Climatique

Plus en détail

Genre Foresterie - Agriculture Nutrition

Genre Foresterie - Agriculture Nutrition Genre Foresterie - Agriculture Nutrition Intégration des aspects sociaux et genre dans les programmes de formation technique des cadres et agents forestiers INTRODUCTION Les Forêts : Sources d amélioration

Plus en détail

/ Présentation du fonctionnement de l établissement :

/ Présentation du fonctionnement de l établissement : Lycée Jessé de Forest 15 avenue du Pont Rouge - BP 215 59440 Avesnes-sur-Helpe 03 27 56 10 30 0 / 7 03 27 56 10 39 : http://lyceeavesnes.etab.ac-lille.fr/projetsite/ Lycée général et technique avec section

Plus en détail

Jeudi 8 décembre 2016

Jeudi 8 décembre 2016 Jeudi 8 décembre 2016 LA RESTAURATION HORS DOMICILE EN FRANCE La restauration hors domicile (RHD) en 2014, en millions d'euros La restauration hors domicile (RHD) en 2014, en nombre de prestations Restauration

Plus en détail

Analyse Globale de la Vulnérabilité et de la Sécurité Alimentaire (AGVSA) 2013 Présentation des résultats-janvier 2014

Analyse Globale de la Vulnérabilité et de la Sécurité Alimentaire (AGVSA) 2013 Présentation des résultats-janvier 2014 Analyse Globale de la Vulnérabilité et de la Sécurité Alimentaire (AGVSA) 2013 Présentation des résultats-janvier 2014 Historique des enquêtes AGVSAN au Bénin 2008 2013 Composantes Sécurité Alimentaire

Plus en détail

L agriculture, un investissement d avenir CONTRIBUTION DES CHAMBRES D AGRICULTURE DU CENTRE-VAL DE LOIRE AU SRDEII

L agriculture, un investissement d avenir CONTRIBUTION DES CHAMBRES D AGRICULTURE DU CENTRE-VAL DE LOIRE AU SRDEII L agriculture, un investissement d avenir CONTRIBUTION DES CHAMBRES D AGRICULTURE DU CENTRE-VAL DE LOIRE AU SRDEII NOTRE DIAGNOSTIC L AGRICULTURE DU CENTRE - VAL DE LOIRE, une force économique. Des opportunités

Plus en détail

INITIATIVE GRANDE MURAILLE VERTE AU NIGER:

INITIATIVE GRANDE MURAILLE VERTE AU NIGER: INITIATIVE GRANDE MURAILLE VERTE AU NIGER: ELEMENTS DU PLAN D ACTION D QUINQUENNAL 2012 2016 ET STRATEGIE DE MOBILISATION DES RESSOURCES MAISHAROU Abdou, Coordonateur National maisharoua@yahoo.com Plan

Plus en détail

Contexte. L agriculture sénégalaise occupe 60-70% de la population mais reste caractérisée par sa faible productivité;

Contexte. L agriculture sénégalaise occupe 60-70% de la population mais reste caractérisée par sa faible productivité; Dakar du 23 au 25 avril 2013 Contexte L agriculture sénégalaise occupe 60-70% de la population mais reste caractérisée par sa faible productivité; Les populations ont des difficultés d accès à des produits

Plus en détail

CHAPITRE XI - COMMERCE ET ARTISANAT

CHAPITRE XI - COMMERCE ET ARTISANAT CHAPITRE XI - COMMERCE ET ARTISANAT Le secteur du commerce dans la région de Fatick qui n existe pas au stade de gros et demigros, est à un niveau de développement très faible. Il reste dépendant dans

Plus en détail

Impacts des investissements publics et privés dans la gestion des ressources naturelles au Sahel

Impacts des investissements publics et privés dans la gestion des ressources naturelles au Sahel (Première semaine Africaine desterres Arides.) (Dakar, Sénégal- 10-17 Juin 2011 ) Impacts des investissements publics et privés dans la gestion des ressources naturelles au Sahel Dr Edwige BOTONI Capitalisation

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation L'analyse des indicateurs (mesures) caractérisant l'environnement alimentaire au Québec Par Éric Robitaille et Catherine Gervais Direction du développement des individus et des communautés Habitudes de

Plus en détail

LA LUTTE CONTRE LES PIRES FORMES DE TRAVAIL DES ENFANTS EN COTE D IVOIRE Avril 2015

LA LUTTE CONTRE LES PIRES FORMES DE TRAVAIL DES ENFANTS EN COTE D IVOIRE Avril 2015 RÉPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union Discipline Travail LA LUTTE CONTRE LES PIRES FORMES DE TRAVAIL DES ENFANTS EN COTE D IVOIRE Avril 2015 Amany Michel-Ange Konan Consultant National en charge de la lutte

Plus en détail

53 organisations, 1500 partenaires au Sud Objectifs: le développement, la solidarité internationale et le partenariat

53 organisations, 1500 partenaires au Sud Objectifs: le développement, la solidarité internationale et le partenariat Le CRID: 53 organisations, 1500 partenaires au Sud Objectifs: le développement, la solidarité internationale et le partenariat Peuples Solidaires en association avec ActionAid 9 000 membres et 70 groupes

Plus en détail

RAPPORT EVALUATION RAPIDE: Axe Mangina-Kyatsaba, Territoire de Beni, NK

RAPPORT EVALUATION RAPIDE: Axe Mangina-Kyatsaba, Territoire de Beni, NK 1 f o r m a t d u r a p p o r t d é v a l u a t i o n S E C A L DATE : 1 juin 2014 DATE DE L EVALUATION : 27-29 mai 2015 RAPPORT EVALUATION RAPIDE: Axe Mangina-Kyatsaba, Territoire de Beni, NK 1.3 METHODOLOGIES

Plus en détail

LE PLAN D INVESTISSEMENT AQUACOLE DU SENEGAL

LE PLAN D INVESTISSEMENT AQUACOLE DU SENEGAL Consortium pour la Recherche Economique et sociale 2014 / O6 NOTES DE POLITIQUE DU CRES Version provisoire LE PLAN D INVESTISSEMENT AQUACOLE DU SENEGAL par Abdoulaye Diagne, Hamet D. Diadhiou, Harouna

Plus en détail

ATELIER DE LANCEMENT DU RESEAU DES SOLUTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE DES NATIONS UNIES (SDSN) PRESENTATION DE LA CAEPHA

ATELIER DE LANCEMENT DU RESEAU DES SOLUTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE DES NATIONS UNIES (SDSN) PRESENTATION DE LA CAEPHA ATELIER DE LANCEMENT DU RESEAU DES SOLUTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE DES NATIONS UNIES (SDSN) PRESENTATION DE LA CAEPHA THEME: ACCES A L EAU POTABLE L HYGIENE ET L ASSAINISSEMENT (AEPHA) DAKAR LE

Plus en détail

L assiette du Belge en chiffres

L assiette du Belge en chiffres Tournai, Maison de l Entreprise, le 23 octobre 2007 L assiette du Belge en chiffres Dr Brigitte Duquesne Observatoire de la Consommation Alimentaire L évolution de la consommation alimentaire en Belgique

Plus en détail

de l Afrique de l Ouest

de l Afrique de l Ouest Les potentialités agricoles de l Afrique de l Ouest Comité de pilotage 17 janvier 2008 Bureaux Issala Iram - Lares Plan de la présentation Le contexte et la question de départ La méthodologie et ses limites

Plus en détail

FORUM DE VULGARISATION DES RESULTATS DE LA RECHERCHE ECONOMIQUE ET SOCIALE EVALAUTION DU COUT DE L ENFANT. Auteurs : Cissé Fatou et Diagne Abdoulaye

FORUM DE VULGARISATION DES RESULTATS DE LA RECHERCHE ECONOMIQUE ET SOCIALE EVALAUTION DU COUT DE L ENFANT. Auteurs : Cissé Fatou et Diagne Abdoulaye FORUM DE VULGARISATION DES RESULTATS DE LA RECHERCHE ECONOMIQUE ET SOCIALE EVALAUTION DU COUT DE L ENFANT Auteurs : Cissé Fatou et Diagne Abdoulaye Avec la collaboration de Thomas Golo et Modou Mar Fatou

Plus en détail

Partenariat entre la ville de Montreuil (France) et les migrants originaires de Yélimané (Mali)

Partenariat entre la ville de Montreuil (France) et les migrants originaires de Yélimané (Mali) Dialogue international sur les migrations, Genève, Mars 2010 Étude de cas: Partenariat entre la ville de Montreuil (France) et les migrants originaires de Yélimané (Mali) Ville de Montreuil (France) Avec

Plus en détail

Profil de Pays: Indicateurs de Sécurité Alimentaire

Profil de Pays: Indicateurs de Sécurité Alimentaire I. INDICATEURS DE CONSOMMATION ET CARENCE ALIMENTAIRE Carence Alimentaire Proportion de sous-alimentation % 6 14 - - 18.2 na na Nombre de personnes sous-alimentées millions 0.6 1.5 ns ns 18.8 na na Déficit

Plus en détail

MOT INTRODUCTIF DE MADAME LE MINISTRE DU PLAN ET DU DEVELOPPEMENT A L OCCASION DES RENDEZ-VOUS DU GOUVERNEMENT Thème : «Groupe consultatif PND

MOT INTRODUCTIF DE MADAME LE MINISTRE DU PLAN ET DU DEVELOPPEMENT A L OCCASION DES RENDEZ-VOUS DU GOUVERNEMENT Thème : «Groupe consultatif PND MOT INTRODUCTIF DE MADAME LE MINISTRE DU PLAN ET DU DEVELOPPEMENT A L OCCASION DES RENDEZ-VOUS DU GOUVERNEMENT Thème : «Groupe consultatif PND 2016-2020 : Cap sur l Emergence ; Enjeux et opportunités pour

Plus en détail

L entreprise citoyenne dans l économie mondiale. Le Pacte mondial. des Nations Unies

L entreprise citoyenne dans l économie mondiale. Le Pacte mondial. des Nations Unies L entreprise citoyenne dans l économie mondiale Le Pacte mondial des Nations Unies Qu est-ce que le Pacte mondial des Nations Unies? Il n y a jamais eu, dans l histoire de l humanité, une telle convergence

Plus en détail

Introduction de produits bio à l EPSM Lille-Métropole : retour d expérience

Introduction de produits bio à l EPSM Lille-Métropole : retour d expérience Introduction de produits bio à l EPSM Lille-Métropole : retour d expérience «Manger bio et local à l hôpital, c est possible?» 22 novembre 2012 L.Barret Le contexte Dans le cadre du plan régional pour

Plus en détail

L éducation à la citoyenneté : pour un monde solidaire

L éducation à la citoyenneté : pour un monde solidaire L éducation à la citoyenneté : pour un monde solidaire CONFERENCE A PARIS LE 28 NOVEMBRE 2016 PROJET DE PROGRAMME, SEPTEMBRE 2016 Conférence organisée avec le soutien de la Commission européenne Contexte

Plus en détail

APPEL des Banques Alimentaires

APPEL des Banques Alimentaires APPEL des Banques Alimentaires aux candidats à l élection présidentielle 2012 : VAINCRE l insécurité alimentaire en France. La faim n a pas de couleur politique. La France ne peut plus accepter l insécurité

Plus en détail

VILLES EN LUTTE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

VILLES EN LUTTE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE VILLES EN LUTTE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE 1 DECLARATION DE KINSHASA DES AUTORITES LOCALES FRANCOPHONES SUR LA LUTTE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE Nous, autorités locales francophones, réunies le

Plus en détail

Une méthode inédite de due diligence et d évaluation. A consulter en ligne, l Evaluation de notre «Cause témoin» : L Aide Alimentaire en France

Une méthode inédite de due diligence et d évaluation. A consulter en ligne, l Evaluation de notre «Cause témoin» : L Aide Alimentaire en France Une méthode inédite de due diligence et d évaluation A consulter en ligne, l Evaluation de notre «Cause témoin» : L Aide Alimentaire en France Une méthode inédite de due diligence et d évaluation L Aide

Plus en détail

INTERVENTION DU MALI A LA 2 ème CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA NUTRITION Du 19 au 21 NOVEMBRE 2014 à ROME

INTERVENTION DU MALI A LA 2 ème CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA NUTRITION Du 19 au 21 NOVEMBRE 2014 à ROME MINISTERE DU DEVELOPPEMENT REPUBLIQUE DU MALI RURAL Un Peuple - Un But - Une Foi ******************* ***************** SECRETARIAT GENERAL ******************** INTERVENTION DU MALI A LA 2 ème CONFERENCE

Plus en détail

La caravane citoyenne contre la faim : une expérience des communautés rurales de Pouma dans l adaptation aux changements climatiques

La caravane citoyenne contre la faim : une expérience des communautés rurales de Pouma dans l adaptation aux changements climatiques La caravane citoyenne contre la faim : une expérience des communautés rurales de Pouma dans l adaptation aux changements climatiques Christine Andela To cite this version: Christine Andela. La caravane

Plus en détail

Table ronde régionale. «Manger local & Manger français en restauration collective»

Table ronde régionale. «Manger local & Manger français en restauration collective» Table ronde régionale «Manger local & Manger français en restauration collective» en présence de Stéphane Le Foll ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la Forêt, Porte Parole du Gouvernement

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE DE L NITIATIVE À RÉSULTATS RAPIDES (ARR) AU RWANDA

MISE EN ŒUVRE DE L NITIATIVE À RÉSULTATS RAPIDES (ARR) AU RWANDA MISE EN ŒUVRE DE L NITIATIVE À RÉSULTATS RAPIDES (ARR) AU RWANDA BUT Le présent module vise à donner aux participants un aperçu de l Approche à résultats rapides (ARR) au Rwanda. Dans cette présentation,

Plus en détail

Projet MADEL : axes d intervention dans le développement économique local. Sousse, 11 Septembre Dar Echaraa

Projet MADEL : axes d intervention dans le développement économique local. Sousse, 11 Septembre Dar Echaraa Projet MADEL : axes d intervention dans le développement économique local Sousse, 11 Septembre 2015- Dar Echaraa Plan de la Présentation Objectifs Méthodologie Résultats Lignes stratégiques Projets proposés

Plus en détail

Profil de Pays: Indicateurs de Sécurité Alimentaire

Profil de Pays: Indicateurs de Sécurité Alimentaire I. INDICATEURS DE CONSOMMATION ET CARENCE ALIMENTAIRE Carence Alimentaire Proportion de sous-alimentation % 23 16 17 15-7.1 1.6-2.2 Nombre de personnes sous-alimentées millions 2.4 1.8 2.1 2.0-5.2 3.0-1.1

Plus en détail

Présentation Action contre la Faim Action contre la Faim

Présentation Action contre la Faim Action contre la Faim Présentation Action contre la Faim Action contre la Faim Presentation générale 2014 21 août 2014 Action contre la Faim : un réseau international pour être plus efficace Face à des catastrophes humanitaires

Plus en détail

La petite agriculture dans une économie africaine en mutation : études de cas

La petite agriculture dans une économie africaine en mutation : études de cas Numéro 3 Avril 2009 La petite agriculture dans une économie africaine en mutation : études de cas Adeleke Salami, Justus Joseph Kabyemera et John Anyanwu Département de la recherche sur le développement

Plus en détail

Le Partenariat français pour la ville et les territoires

Le Partenariat français pour la ville et les territoires Le Partenariat français pour la ville et les territoires Répondre aux défis de l urbanisation par une gouvernance démocratique L explosion urbaine prévue dans les prochaines décennies est un des défis

Plus en détail

Lancement du programme de promotion de la bonne gouvernance et de renforcement des capacités politiques des membres du Forum Kurukan Fugan

Lancement du programme de promotion de la bonne gouvernance et de renforcement des capacités politiques des membres du Forum Kurukan Fugan Lancement du programme de promotion de la bonne gouvernance et de renforcement des capacités politiques des membres du Forum Kurukan Fugan Dakar- 12 Février 2008 Avec l appui de la commission européenne

Plus en détail

L industrie agroalimentaire : contribution importante à l économie québécoise

L industrie agroalimentaire : contribution importante à l économie québécoise L industrie agroalimentaire : contribution importante à l économie québécoise L industrie bioalimentaire joue un rôle important au sein de l économie canadienne et québécoise. En 2008, le PIB réalisé par

Plus en détail

2017 DEVE 24 Lancement de l élaboration concertée d une stratégie de Paris pour une alimentation durable. PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2017 DEVE 24 Lancement de l élaboration concertée d une stratégie de Paris pour une alimentation durable. PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction des Espaces Verts et de l Environnement Agence d Écologie Urbaine 2017 DEVE 24 Lancement de l élaboration concertée d une stratégie de Paris pour une alimentation durable. PROJET DE DELIBERATION

Plus en détail

/ Présentation du fonctionnement de l établissement :

/ Présentation du fonctionnement de l établissement : LEGTA du Pas-de-Calais Route de Cambrai 62217 Tilloy-lès-Mofflaines 03 21 60 73 00 / 7 03 21 60 73 13 : www.formationsnatures.fr Lycée d Enseignement Général et Technologique Agricole 900 élèves avec internat

Plus en détail

Conclusions du Conseil relatives à l architecture : contribution de la culture au développement durable

Conclusions du Conseil relatives à l architecture : contribution de la culture au développement durable CO SEIL DE L'U IO EUROPÉE E Conclusions du Conseil relatives à l architecture : contribution de la culture au développement durable 2905ème session du Conseil ÉDUCATIO, JEU ESSE et CULTURE Bruxelles, le

Plus en détail

Observatoire de la consommation alimentaire

Observatoire de la consommation alimentaire Observatoire de la consommation alimentaire Unité d'economie et Développement rural Unité de Statistique et Informatique Rapport 2005 Filière Grandes Cultures Dr B.Duquesne duquesne.b@fsagx.ac.be Passage

Plus en détail

Projet de Renforcement de la Microfinance chez les femmes et les jeunes dans la région MENA

Projet de Renforcement de la Microfinance chez les femmes et les jeunes dans la région MENA Projet de Renforcement de la Microfinance chez les femmes et les jeunes dans la région MENA Premier Forum sur l Education Financière des Micro-Entrepreneurs et des TPE Casablanca 8 Avril 2014 Projet DE

Plus en détail

"Le développement régional à la lumière des transitions démocratiques : Rôle de la société civile et des acteurs publics"

Le développement régional à la lumière des transitions démocratiques : Rôle de la société civile et des acteurs publics ا ا ن ا 1 1 ROYAUME DU MAROC LE CHEF DU GOUVERNEMENT "Le développement régional à la lumière des transitions démocratiques : Rôle de la société civile et des acteurs publics" Situation et défis du développement

Plus en détail

1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le secteur agricole joue un rôle déterminant dans le développement économique et social de la Communauté Économique des

1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le secteur agricole joue un rôle déterminant dans le développement économique et social de la Communauté Économique des Programme Régional d Appui aux Organisations Professionnelles et Paysannes Agricoles pour la mise en œuvre de la Politique agricole de l Afrique de l Ouest (PRAOP/ECOWAP) Termes de Référence Sélection

Plus en détail

Le mécanisme de financement des usagers de services énergétiques durables

Le mécanisme de financement des usagers de services énergétiques durables Action Parlementaire sur les Energies Renouvelables; Jordanie, Nov 14 Le mécanisme de financement des usagers de services énergétiques durables Sécou Sarr «Énergie, Environnement, Développement» (enda.energy@endaenergie.org)

Plus en détail

France-Madagascar : Un million d euros d aide alimentaire. Écrit par Redaction Mercredi, 24 Février :18 - Mis à jour Mardi, 13 Avril :54

France-Madagascar : Un million d euros d aide alimentaire. Écrit par Redaction Mercredi, 24 Février :18 - Mis à jour Mardi, 13 Avril :54 Il faut, avant d aborder le fond de cet article, rappeler une bonne fois pour toute que l insécurité alimentaire, à Madagascar, ne date pas de l actuelle crise politique, mais est devenue endémique. Particulièrement

Plus en détail

Etude sectorielle de l élevage 2001

Etude sectorielle de l élevage 2001 Etude sectorielle de l élevage 2001 Propositions pour une stratégie nationale et un plan cadre d actions Présentation par: Centre d investissement de la FAO Programme de collaboration FAO - Banque mondiale

Plus en détail

Rencontres nationales de l agriculture biologique du Printemps BIO 10 juin 2014 à Paris

Rencontres nationales de l agriculture biologique du Printemps BIO 10 juin 2014 à Paris Rencontres nationales de l agriculture biologique du Printemps BIO 10 juin 2014 à Paris Suivies par la remise des prix du Concours photo "Les Terroirs bio des régions de France" Elisabeth Mercier Directrice

Plus en détail

NUTRITION COMMUNAUTAIRE ET RESILIENCE

NUTRITION COMMUNAUTAIRE ET RESILIENCE CELLULE DE LUTTE CONTRE LA MALNUTRITION Un Peuple Un But Une Foi PRIMATURE NUTRITION COMMUNAUTAIRE ET RESILIENCE Février 2012 PLAN I. RAPPELS SUR LA CLM II. LIENS RESILIENCE / NUTRITION III. CONTRIBUTION

Plus en détail

Université Cheikh Anta Diop Laboratoire d Études de la Paupérisation et des Transformations Sociales

Université Cheikh Anta Diop Laboratoire d Études de la Paupérisation et des Transformations Sociales Université Cheikh Anta Diop Laboratoire d Études de la Paupérisation et des Transformations Sociales Économie sociale et solidaire en Afrique de l Ouest: Un mode de vie à réhabiliter? Abdou Salam FALL

Plus en détail

Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités

Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités DRAAF Caroline Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées Quinio - mars 2016 Le Programme régional de l alimentation mars 2016 Thématiques

Plus en détail

Jean NDIMUBANDI, PhD Université du Burundi

Jean NDIMUBANDI, PhD Université du Burundi Jean NDIMUBANDI, PhD Université du Burundi PLAN DE L EXPOSE 1. Le Pays: Vue d ensemble 2. Caractéristiques économiques 3. Evolutions macrostructurelles 4. Possibilités de diversification des exportations

Plus en détail

Budget Participatif en Afrique Etat des lieux, avancées et défis. Bachir KANOUTE, Enda ECOPOP Dakar, SENEGAL 25 Novembre 2011

Budget Participatif en Afrique Etat des lieux, avancées et défis. Bachir KANOUTE, Enda ECOPOP Dakar, SENEGAL 25 Novembre 2011 Budget Participatif en Afrique Etat des lieux, avancées et défis Bachir KANOUTE, Enda ECOPOP Dakar, SENEGAL bkanoute@enda.sn, 25 Novembre 2011 Enda à travers le Monde Agir pour l émergence de Villes Durables

Plus en détail

Note d information Journées de Concertation sur la qualité des services (QoS) offerts par les réseaux de téléphonie mobile au Sénégal

Note d information Journées de Concertation sur la qualité des services (QoS) offerts par les réseaux de téléphonie mobile au Sénégal Note d information Journées de Concertation sur la qualité des services (QoS) offerts par les réseaux de téléphonie mobile au Sénégal Le secteur des télécommunications au Sénégal est animé par trois opérateurs

Plus en détail

Atelier de formation sur l'implication du secteur privé dans les activités pétrolières et minières au Tchad

Atelier de formation sur l'implication du secteur privé dans les activités pétrolières et minières au Tchad CONFERENCE DES NATIONS UNIES SUR LE COMMERCE ET LE DEVELOPPEMENT CNUCED Projet 1415P: Renforcement des capacités dans les secteurs pétrolier et minier dans les économies des pays de la CEEAC Atelier de

Plus en détail

La flambée des prix des produits alimentaires : quelques éléments de réflexion sur les causes et conséquences Françoise Gérard 5 juin 2008

La flambée des prix des produits alimentaires : quelques éléments de réflexion sur les causes et conséquences Françoise Gérard 5 juin 2008 La flambée des prix des produits alimentaires : quelques éléments de réflexion sur les causes et conséquences Françoise Gérard 5 juin 2008 Centre de coopération Internationale en Recherche Agronomique

Plus en détail