Les femmes de l artisanat alimentaire au Sénégal : un défi pour la sécurité alimentaire L exemple du milieu urbain dakarois

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les femmes de l artisanat alimentaire au Sénégal : un défi pour la sécurité alimentaire L exemple du milieu urbain dakarois"

Transcription

1 Les femmes de l artisanat alimentaire au Sénégal : un défi pour la sécurité alimentaire L exemple du milieu urbain dakarois Fatou Ndoye Yamoussoukro, Juin 2013

2

3 Contexte Depuis très longtemps le Sénégal est confronté à un déficit alimentaire, il est obligé de recourir aux importations de denrées alimentaires chaque année. Le pays importe plus d un million de tonnes/ an (riz et blé) pour satisfaire les besoins céréaliers. La couverture en protéines provient essentiellement des produits halieutiques (75% et avec une moyenne de 26kg /an/ personne). La forte croissance démographique et le développement de centre urbains comme Dakar posent de véritables problèmes d accès à une alimentation en quantité et qualité suffisante. Cette situation risque de s aggraver si des mesures urgentes ne sont pas prises avec la croissance rapide de la démographie et l urbanisation accélérée Les effets de la crise économique et financière ont approfondi la pauvreté en créant de nouvelles formes de vulnérabilité, de nouveaux modes de consommation et l émergence de nouveaux acteurs participant activement dans l économie des ménages I/ Une modification des habitudes alimentaires : le recours à la restauration de rue, une stratégie de survie des populations pauvres

4 Au Sénégal, le repas est traditionnellement consommé en famille (collectivement). Avec la crise, de nouveaux comportements alimentaires sont apparus au sein des ménages. Le recours à la restauration de rue a pris naissance véritablement avec l instauration de la journée en Il a été accentué par la dévaluation de 1994 et la crise économique financière de Cette situation a été confirmée par les différentes études menées par Enda Graf notamment l enquête Alisa (1998) où 25% des ménages dakarois faisaient recours à cette pratique (au dîner) et 48% en Aujourd hui, la pratique concerne tous les moments de la journée (petit déjeuner, déjeuner, dîner). Cette nouvelle forme d alimentation a été adoptée par certaines catégories sociales notamment en milieu populaire et surtout en banlieue. La restauration de rue permet à une frange importante de la population de s alimenter, elle favorise aussi la création de revenus et d emplois à des milliers de femmes. II/ Le développement de l artisanat alimentaire, une stratégie de lutte contre la pauvreté pour les femmes

5 Face à la crise et le licenciement massif des hommes, les femmes ont très vite pris des initiatives pour développer de petites activités de production, transformation et commercialisation de produits alimentaires : il s agit de : Transformation des céréales Transformation des fruits et légumes Transformation des produits halieutiques Développement de restaurants populaires etc.. Cet artisanat alimentaire se caractérise par : Différentes formes d organisation : - de micro entreprise individuelle (ventes de plats comme certaines restauratrices, transformatrices de fruits, vendeuse de couscous frais etc ) dans cette catégorie, la production d aliments peut être faite à domicile ou dans la rue. Le personnel est réduit (2 à 3 personnes maximum). Par contre la vente est réalisée dans la rue - de micros entreprises collectives (transformation de céréales, transformation de produits halieutiques.). Dans ce cas ci, le lieu de production est distinct du domicile. Le personnel de la micro entreprise est basé sur des liens d affinité, de voisinage, de parenté ect... Il s agit pour la plupart des groupements de femmes, des associations, des GIE. De faibles barrières à l entrée : - Le capital de départ faible car demande pas de gros investissements - Un savoir faire limité (prolongement du savoir faire domestique) Dans tous les cas de figures ces activités permettent à des milliers de femmes en milieu urbain de pouvoir subvenir aux besoins de la famille :

6 nourriture, prise en charges des frais liés à l éducation des enfants, à la santé ect

7 III/ L artisanat alimentaire, un réel combat des femmes pour un retour vers les produits locaux Le Sénégal est caractérisé par une consommation très extravertie autrement dit, l essentiel des produits alimentaires viennent de l extérieur (riz, lait, blé etc.). Le riz qui constitue l aliment de base des populations est principalement importé des pays asiatiques. Avec la crise, les femmes ont très vite compris que la sécurité alimentaire doit nécessairement passer par la consommation des produits locaux (mil, maïs, haricot local, fruits et légumes etc ) Ce nouvel élan a pour conséquence - la multiplication des petites unités de transformation de céréales gérées par des groupes de femmes dans les quartiers populaires proposant des produits prêt à l emploi (brisures, couscous, farines etc ) - le développement de petits restaurants de quartiers qui offrent une diversité de recettes aux populations démunies (café touba le matin, plats à base de riz à midi, des bouillies le soir, des sandwichs à base de haricot local etc.) Cet artisanat alimentaire favorise la création de revenu, le maintien des liens entre villes et campagnes. Il constitue aussi un créneau d apprentissage et de valorisation des savoir-faire traditionnels.

8 Ainsi de nombreuses jeunes femmes ont acquis des connaissances techniques à travers les échanges menés au sein de leur groupe. Ces nouveaux savoirs leur confèrent une certaine reconnaissance au sein du groupe et dans la communauté.

9 IV/ Une marginalisation des femmes malgré leur forte contribution à la sécurité alimentaire Malgré l important rôle qu il joue dans la sécurité alimentaire, l artisanat est presque négligé par les politiques publiques. Les femmes évoluant dans ce secteur sont confrontées à d énormes difficultés : - accès aux crédits - accès aux marchés plus porteurs - accès aux infrastructures et équipements adéquats - accès aux formations (hygiène, nutrition, gestion etc ) - accès aux approvisionnements réguliers en quantité et qualité suffisantes. Et pourtant ce secteur contribue largement aux économies locale et nationale. Une récente étude menée par enda graf sahel en 20011, dans le secteur de la restauration rue à Dakar montre que l activité draine un chiffre d affaire de près de 26 milliards et une contribution de 118 millions dans les recettes des collectivités locales.

10 V/ Des réponses politiques nécessaires pour l amélioration de ce secteur L artisanat alimentaire est ignoré par les politiques. En effet, il n existe pas de statistique fiable permettant d avoir le nombre exact des acteurs évoluant dans le domaine. Ce manque de données statistiques renforce l invisibilité des femmes dans l économie nationale. Au niveau local, les actions menées par les femmes pour répondre à la crise s inscrivent principalement dans une perspective de développement local. Or elles sont confrontées à un manque criard de dialogue avec les collectivités locales. Elles sont souvent victimes de déguerpissement (cas des restauratrices) ou d accaparement de leur espace de production (cas des transformatrices des produits halieutiques), une situation qui s explique par le manque de reconnaissance par les autorités locales mais aussi la faible capacité de négociation des femmes pour leur prise en compte dans l élaboration des politiques. Le développement de ce secteur constitue en enjeu majeur en termes de création d emploi, de revenu mais aussi d expression citoyenne. En s inscrivant dans une dynamique de valorisation des produits locaux, le secteur permet de réconcilier les populations avec les ressources de leur terroir, de reconstruire les marchés locaux et de revaloriser l agriculture familiale Par conséquent, la construction d une citoyenneté active est essentielle afin que ces actrices puissent mieux interpeller les décideurs sur les enjeux de leur secteur et de jouer pleinement leur rôle dans les processus d élaboration des politiques publiques.

11 C est dans cette perspective que s inscrit l action quotidienne d Enda Graf qui accompagne des milliers de femmes ; Une action qui consiste à : - Faciliter l accès aux informations stratégiques pour les femmes - Réaliser des études sur la contribution économique et sociale des femmes dans le secteur - Appuyer l émergence de plusieurs structures organisationnelles (APROVAL, AAPAS, REFEPAS, TRANSFRULEG, POPAS etc ) - Accompagner le développement de stratégies de plaidoyer auprès des autorités locales et certains ministères

L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire

L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire Fatou Ndoye Virginie DATTLER enda Graf 2010 La crise économique et financière qui frappe le monde, est encore

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Fiche Action 5 : Consommer localement ce qui est produit localement Référence à l objectif du Contrat Unique : Axe 2 «Les filières d excellence, présentes ou en devenir du Pays source d emploi durable»

Plus en détail

Dr Bio Goura SOULE

Dr Bio Goura SOULE PRODUITS DE BASE, CRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE ET DÉVELOPPEMENT DES CAPACITÉS PRODUCTIVES POUR LES PMA : CAS DU BÉNIN EN AFRIQUE DE L OUEST ADDIS-ABEBA : 28 FÉVRIER AU 1 ER MARS 2012 Dr Bio Goura SOULE soule_goura@yahoo.fr

Plus en détail

ATELIERS THEORIQUES ET PRATIQUES LA BIO, LA RESTAURATION COLLECTIVE, LES FILIERES REGIONALES

ATELIERS THEORIQUES ET PRATIQUES LA BIO, LA RESTAURATION COLLECTIVE, LES FILIERES REGIONALES COMPRENDRE DECOUVRIR APPRENDRE ECHANGER IMAGINER SE FORMER ATELIERS THEORIQUES ET PRATIQUES LA BIO, LA RESTAURATION COLLECTIVE, LES FILIERES REGIONALES A PRO BIO POLE DE RESSOURCES, DE PROMOTION ET DE

Plus en détail

53 organisations, 1500 partenaires au Sud Objectifs: le développement, la solidarité internationale et le partenariat

53 organisations, 1500 partenaires au Sud Objectifs: le développement, la solidarité internationale et le partenariat Le CRID: 53 organisations, 1500 partenaires au Sud Objectifs: le développement, la solidarité internationale et le partenariat Peuples Solidaires en association avec ActionAid 9 000 membres et 70 groupes

Plus en détail

Chapitre 1 : La croissance démographique et ses effets.

Chapitre 1 : La croissance démographique et ses effets. Chapitre 1 : La croissance démographique et ses effets. SEQUENCE DE COURS : 5 ème Source : Bulletin Officiel du 26 novembre 2015 Ressources : Eduscol 1 MISE EN PLACE DE LA SEQUENCE Pb : Quelles sont les

Plus en détail

Contexte. L agriculture sénégalaise occupe 60-70% de la population mais reste caractérisée par sa faible productivité;

Contexte. L agriculture sénégalaise occupe 60-70% de la population mais reste caractérisée par sa faible productivité; Dakar du 23 au 25 avril 2013 Contexte L agriculture sénégalaise occupe 60-70% de la population mais reste caractérisée par sa faible productivité; Les populations ont des difficultés d accès à des produits

Plus en détail

Projet de Renforcement de la Microfinance chez les femmes et les jeunes dans la région MENA

Projet de Renforcement de la Microfinance chez les femmes et les jeunes dans la région MENA Projet de Renforcement de la Microfinance chez les femmes et les jeunes dans la région MENA Premier Forum sur l Education Financière des Micro-Entrepreneurs et des TPE Casablanca 8 Avril 2014 Projet DE

Plus en détail

Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. Le 25 novembre 2013

Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. Le 25 novembre 2013 Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire Le 25 novembre 2013 Une définition commune du gaspillage alimentaire dans le cadre du pacte national de lutte contre le gaspillage Gaspillage

Plus en détail

Une méthode inédite de due diligence et d évaluation. A consulter en ligne, l Evaluation de notre «Cause témoin» : L Aide Alimentaire en France

Une méthode inédite de due diligence et d évaluation. A consulter en ligne, l Evaluation de notre «Cause témoin» : L Aide Alimentaire en France Une méthode inédite de due diligence et d évaluation A consulter en ligne, l Evaluation de notre «Cause témoin» : L Aide Alimentaire en France Une méthode inédite de due diligence et d évaluation L Aide

Plus en détail

OPERATION PILOTE DE FOURNITURE DE PAINS COMPOSES AUX CANTINES SCOLAIRES DE LA VILLE DE DAKAR

OPERATION PILOTE DE FOURNITURE DE PAINS COMPOSES AUX CANTINES SCOLAIRES DE LA VILLE DE DAKAR OPERATION PILOTE DE FOURNITURE DE PAINS COMPOSES AUX CANTINES SCOLAIRES DE LA VILLE DE DAKAR Financé avec l appui du CSA dans le cadre du projet «Alliance emploi environnement» Historique Avril 2011: l

Plus en détail

E I S M V. Impacts de l évolution de la consommation des protéines animales sur le secteur de l élevage et les éleveurs dans les pays du Sud

E I S M V. Impacts de l évolution de la consommation des protéines animales sur le secteur de l élevage et les éleveurs dans les pays du Sud Académie Française, Communication du 20 juin 2013 Impacts de l évolution de la consommation des protéines animales sur le secteur de l élevage et les éleveurs dans les pays du Sud 3w.eismv.org L.J. PANGUI

Plus en détail

Recommandations Politiques DES COMPÉTENCES POUR LA PROCHAINE GÉNÉRATION

Recommandations Politiques DES COMPÉTENCES POUR LA PROCHAINE GÉNÉRATION Recommandations Politiques DES COMPÉTENCES POUR LA PROCHAINE GÉNÉRATION L Opportunité Le Cloud Computing et les innovations qu il suscite ont le potentiel de doper sensiblement la croissance et l activité

Plus en détail

L alimentation durable à Etterbeek

L alimentation durable à Etterbeek L alimentation durable à Etterbeek En 2009 : Création de l asbl communale Commune Ferme à la ville Activités : - GAS communal - Projections de films, conférences - Cours de cuisine, atelier du goût - Création

Plus en détail

La caravane citoyenne contre la faim : une expérience des communautés rurales de Pouma dans l adaptation aux changements climatiques

La caravane citoyenne contre la faim : une expérience des communautés rurales de Pouma dans l adaptation aux changements climatiques La caravane citoyenne contre la faim : une expérience des communautés rurales de Pouma dans l adaptation aux changements climatiques Christine Andela To cite this version: Christine Andela. La caravane

Plus en détail

1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le secteur agricole joue un rôle déterminant dans le développement économique et social de la Communauté Économique des

1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le secteur agricole joue un rôle déterminant dans le développement économique et social de la Communauté Économique des Programme Régional d Appui aux Organisations Professionnelles et Paysannes Agricoles pour la mise en œuvre de la Politique agricole de l Afrique de l Ouest (PRAOP/ECOWAP) Termes de Référence Sélection

Plus en détail

FORUM MONDIAL SUR L ALIMENTATION SCOLAIRE ET LA NUTRITION DE L ENFANT

FORUM MONDIAL SUR L ALIMENTATION SCOLAIRE ET LA NUTRITION DE L ENFANT FORUM MONDIAL SUR L ALIMENTATION SCOLAIRE ET LA NUTRITION DE L ENFANT DISPOSITIFS INSTITUTIONNELS ET DE COORDINATION CAS DE LA STRATEGIE DE L INITIATIVE ʺ3N ʺ POUR LA SECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE

Plus en détail

LA LUTTE CONTRE LES PIRES FORMES DE TRAVAIL DES ENFANTS EN COTE D IVOIRE Avril 2015

LA LUTTE CONTRE LES PIRES FORMES DE TRAVAIL DES ENFANTS EN COTE D IVOIRE Avril 2015 RÉPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union Discipline Travail LA LUTTE CONTRE LES PIRES FORMES DE TRAVAIL DES ENFANTS EN COTE D IVOIRE Avril 2015 Amany Michel-Ange Konan Consultant National en charge de la lutte

Plus en détail

SEMAINE EUROPÉENNE DE LA RÉDUCTION DES DÉCHETS 2014

SEMAINE EUROPÉENNE DE LA RÉDUCTION DES DÉCHETS 2014 DOSSIER DE PRESSE SEMAINE EUROPÉENNE DE LA RÉDUCTION DES DÉCHETS 2014 Du 22 au 30 novembre 2014 Le SIREDOM lance l opération : Tous contre le gaspillage alimentaire! Matinée du vendredi 28 novembre 2014

Plus en détail

Journée Alimentation et activité physique : Pour des politiques territorialisées. Déclinaison du Programme National pour l Alimentation en Rhône-Alpes

Journée Alimentation et activité physique : Pour des politiques territorialisées. Déclinaison du Programme National pour l Alimentation en Rhône-Alpes RÉFET Journée limentation et activité physique : our des politiques territorialisées Déclinaison du rogramme ational pour l limentation en Rhône-lpes F Direction Régionale de l limentation, de l griculture

Plus en détail

/ Présentation du fonctionnement de l établissement :

/ Présentation du fonctionnement de l établissement : Lycée Louis Pasteur 151 boulevard Louise Michel - BP 9 59490 Somain 03 27 86 09 30 / 7 03 27 86 47 51 : http://lycee-somain.etab.ac-lille.fr/ Lycée général et technique 1 500 élèves (sans internat) ÉQUIPE

Plus en détail

RAPPORT SYTNTHESE. Dakar, Sénégal du 20 au 23 mai 2014, Hôtel les Almadies

RAPPORT SYTNTHESE. Dakar, Sénégal du 20 au 23 mai 2014, Hôtel les Almadies Atelier de formation à l intégration des changements climatiques dans les processus de planification, de budgétisation et de suivi-évaluation au Sénégal RAPPORT SYTNTHESE Dakar, Sénégal du 20 au 23 mai

Plus en détail

Contribution FUCOPRI. M. Ayouba HASSANE, Directeur. Séminaire agricole international Bruxelles 2 décembre 2014

Contribution FUCOPRI. M. Ayouba HASSANE, Directeur. Séminaire agricole international Bruxelles 2 décembre 2014 Contribution FUCOPRI M. Ayouba HASSANE, Directeur Séminaire agricole international Bruxelles 2 décembre 2014 I. Présentation de la FUCOPRI II. Les Principales actions dans la défenses des intérêts des

Plus en détail

RELAIS DES PORTEURS D EAU

RELAIS DES PORTEURS D EAU DOSSIER DE PRESSE RELAIS DES PORTEURS D EAU 17 JUILLET 2014 BORDEAUX EDITO C est parce que l accès à ce bien commun de l humanité qu est l eau n est pas garanti pour tous, que l ONU l a reconnu comme un

Plus en détail

Le programme national pour l'alimentation (PNA)

Le programme national pour l'alimentation (PNA) Le programme national pour l'alimentation (PNA) Margaux DENIS Direction générale de l alimentation 17 février 2016 Contexte et enjeux Durabilité des systèmes ; environnement Plus de 3 millions de personnes

Plus en détail

Principaux enseignements relatifs aux transports urbains

Principaux enseignements relatifs aux transports urbains 1 ER CONGRÈS ET EXPOSITION DE L UNION AFRICAINE DES TRANSPORTS PUBLICS Thème: «un transport public durable au service d une économie africaine compétitive» tenu du 03 au 07 octobre 2010 - Dakar, Sénégal

Plus en détail

Des statistiques pour quoi faire?

Des statistiques pour quoi faire? Des statistiques pour quoi faire? Disposer de données statistiques fiables et régulièrement mises à jour est, en République du Congo, un défi à relever pour : Améliorer la gouvernance des affaires publiques

Plus en détail

/ Présentation du fonctionnement de l établissement :

/ Présentation du fonctionnement de l établissement : Lycée Jessé de Forest 15 avenue du Pont Rouge - BP 215 59440 Avesnes-sur-Helpe 03 27 56 10 30 0 / 7 03 27 56 10 39 : http://lyceeavesnes.etab.ac-lille.fr/projetsite/ Lycée général et technique avec section

Plus en détail

/ Présentation du fonctionnement de l établissement :

/ Présentation du fonctionnement de l établissement : LEGTA du Pas-de-Calais Route de Cambrai 62217 Tilloy-lès-Mofflaines 03 21 60 73 00 / 7 03 21 60 73 13 : www.formationsnatures.fr Lycée d Enseignement Général et Technologique Agricole 900 élèves avec internat

Plus en détail

Projet Cadre d intervention régional Afrique Echange avec les parties prenantes : le 6 février 2014

Projet Cadre d intervention régional Afrique Echange avec les parties prenantes : le 6 février 2014 Projet Cadre d intervention régional Afrique 2014-2016 Echange avec les parties prenantes : le 6 février 2014 1 CIR Afrique de l AFD : un processus long dans un cadre en évolution rapide Un long processus

Plus en détail

II. LES TERRITOIRES DANS LA MONDIALISATION THEME 3 : LES PAYS PAUVRES ( 4 HEURES )

II. LES TERRITOIRES DANS LA MONDIALISATION THEME 3 : LES PAYS PAUVRES ( 4 HEURES ) II. LES TERRITOIRES DANS LA MONDIALISATION THEME 3 : LES PAYS PAUVRES Environ 10% du programme de géographie ( 4 HEURES ) LECTURE DU PROGRAMME : Que dit le programme? La classe de quatrième est consacrée

Plus en détail

Partenariat entre la ville de Montreuil (France) et les migrants originaires de Yélimané (Mali)

Partenariat entre la ville de Montreuil (France) et les migrants originaires de Yélimané (Mali) Dialogue international sur les migrations, Genève, Mars 2010 Étude de cas: Partenariat entre la ville de Montreuil (France) et les migrants originaires de Yélimané (Mali) Ville de Montreuil (France) Avec

Plus en détail

EXPERIENCE DE CAPAD DANS LA COMMERCIALISATION DU RIZ

EXPERIENCE DE CAPAD DANS LA COMMERCIALISATION DU RIZ Confédération des Associations des Producteurs Agricoles pour le Développement «CAPAD» EXPERIENCE DE CAPAD DANS LA COMMERCIALISATION DU RIZ Par ANNICK SEZIBERA Secrétaire Exécutive de CAPAD Q.Rohero II,

Plus en détail

AGENDAS 21 LOCAUX POUR LA PROMOTION DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LE MILIEU URBAIN

AGENDAS 21 LOCAUX POUR LA PROMOTION DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LE MILIEU URBAIN AGENDAS 21 LOCAUX POUR LA PROMOTION DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LE MILIEU URBAIN Séminaire sur les Agendas 21 locaux AIMF Ville de Genève 8-10 juin 2006 Maison internationale de

Plus en détail

A L ECHELLE NATIONALE

A L ECHELLE NATIONALE PARTICIPATION DE LA TUNISIE DANS L ELABORATION DE L AGENDA POST 2015 - ODD A L ECHELLE NATIONALE La consultation Nationale sur «LA TUNISIE QUE NOUS VOULONS» Dans le cadre du processus de réflexion sur

Plus en détail

Le rôle de la société civile dans la construction de la paix au Mali

Le rôle de la société civile dans la construction de la paix au Mali SIPRI ESSAI Le rôle de la société civile dans la construction de la paix au Mali par Elisabeth Sköns Le 19 septembre, le Mali a célébré l investiture de son nouveau président élu, Ibrahim Boubacar Keïta.

Plus en détail

États généraux Table «Économie» Rapport de synthèse

États généraux Table «Économie» Rapport de synthèse États généraux Table «Économie» Rapport de synthèse «À long terme, la santé d une économie, qu elle soit locale ou nationale, dépend de son aptitude à cultiver et à exploiter les talents et les capacités

Plus en détail

L entreprise citoyenne dans l économie mondiale. Le Pacte mondial. des Nations Unies

L entreprise citoyenne dans l économie mondiale. Le Pacte mondial. des Nations Unies L entreprise citoyenne dans l économie mondiale Le Pacte mondial des Nations Unies Qu est-ce que le Pacte mondial des Nations Unies? Il n y a jamais eu, dans l histoire de l humanité, une telle convergence

Plus en détail

LES ORGANISATIONS PAYSANNES (OP) DANS LES NÉGOCIATIONS DES POLITIQUES AGRICOLES ET COMMERCIALES EN AFRIQUE DE L OUEST

LES ORGANISATIONS PAYSANNES (OP) DANS LES NÉGOCIATIONS DES POLITIQUES AGRICOLES ET COMMERCIALES EN AFRIQUE DE L OUEST LES ORGANISATIONS PAYSANNES (OP) DANS LES NÉGOCIATIONS DES POLITIQUES AGRICOLES ET COMMERCIALES EN AFRIQUE DE L OUEST Dakar, le 10 octobre 2011 Monsieur Ousmane NDIAYE Directeur National de l ASPRODEB

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE DE L ATELIER DE CAPITALISATION SUR LA CONTRIBUTION DES FEMMES AU DEVELOPPEMENT DE L ECONOMIE LOCALE DE SAINT LOUIS

TERMES DE REFERENCE DE L ATELIER DE CAPITALISATION SUR LA CONTRIBUTION DES FEMMES AU DEVELOPPEMENT DE L ECONOMIE LOCALE DE SAINT LOUIS TERMES DE REFERENCE DE L ATELIER DE CAPITALISATION SUR LA CONTRIBUTION DES FEMMES AU DEVELOPPEMENT DE L ECONOMIE LOCALE DE SAINT LOUIS 26 AU 27 DECEMBRE 2011 CHAMBRE DE COMMERCE I - LE CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Plus en détail

Biotechnologie et production agricoles

Biotechnologie et production agricoles Biotechnologie et production agricoles Quelles perspectives pour l Afrique de l Ouest et du Centre? Dr Oumar NIANGADO Délégation du Mali Fondation Syngenta pour une agriculture durable Sommaire 1. Contexte

Plus en détail

République du Sénégal Ministère de la Santé et de la Prévention Médicale Cellule d Appui et de Suivi du PNDS

République du Sénégal Ministère de la Santé et de la Prévention Médicale Cellule d Appui et de Suivi du PNDS République du Sénégal Ministère de la Santé et de la Prévention Médicale Cellule d Appui et de Suivi du PNDS Politique et Stratégie du Gouvernement du Sénégal dans le domaine de la Santé Partners for Africa

Plus en détail

République du Sénégal *** Un peuple - Un But - Une Foi ***

République du Sénégal *** Un peuple - Un But - Une Foi *** République du Sénégal *** Un peuple - Un But - Une Foi *** Ministère de l Éducation nationale Réunion régionale d experts sur le suivi de CONFINTEA VI en Afrique : accroître la participation des jeunes

Plus en détail

NIGER. PAA Africa. Programme d achats d aliments par les Africains pour les Africains

NIGER. PAA Africa. Programme d achats d aliments par les Africains pour les Africains PAA Africa Programme d achats d aliments par les Africains pour les Africains Mise en oeuvre du projet pilot: orientations actuelles, défis et solutions NIGER Contexte du pays Niger: Crises alimentaires

Plus en détail

L agriculture Biologique. Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur

L agriculture Biologique. Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur L agriculture Biologique Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur Le marché des produits bio Part de la consommation des produits bio en Europe Marché

Plus en détail

État de situation de la sécurité alimentaire à Montréal-Nord

État de situation de la sécurité alimentaire à Montréal-Nord État de situation de la sécurité alimentaire à Montréal-Nord Présentée au Comité d action en sécurité alimentaire de Montréal-Nord 14 mai 2008 TABLE DES MATIÈRES 1. Mot de bienvenue 2. Contexte et mandat

Plus en détail

Analyse du fonctionnement de la filière riz. Module 1. Livret de l apprenant

Analyse du fonctionnement de la filière riz. Module 1. Livret de l apprenant Projet de Renforcement de l Information des Acteurs des Filières Rizicoles PRIAF RIZ Analyse des filières riz par les organisations professionnelles d Afrique de l Ouest Livret de l apprenant Module 1

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur PLANIFICATION URBAINE ET DEFIS DE LA CROISSANCE DES VILLES

Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur PLANIFICATION URBAINE ET DEFIS DE LA CROISSANCE DES VILLES Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur PLANIFICATION URBAINE ET DEFIS DE LA CROISSANCE DES VILLES Rachid AFIRAT, Gouverneur, Directeur du Patrimoine 26 Février 2014 Rappel du contexte général En 2010,

Plus en détail

Les Oasis Un modèle de développement durable pour les zones arides Patrice Burger Jean-Baptiste Cheneval

Les Oasis Un modèle de développement durable pour les zones arides Patrice Burger Jean-Baptiste Cheneval Les Oasis Un modèle de développement durable pour les zones arides Patrice Burger Jean-Baptiste Cheneval 10 ème Conférence des Parties (COP10 UNCCD) Corée - octobre 2011 Oasis et zones arides Réparties

Plus en détail

STRATEGIES NATIONALES POUR L AMELIORATION DES CONDITIONS DE VIE ET DES REVENUES DES PRODUCTEURS DE CACAO EN CÔTE D IVOIRE

STRATEGIES NATIONALES POUR L AMELIORATION DES CONDITIONS DE VIE ET DES REVENUES DES PRODUCTEURS DE CACAO EN CÔTE D IVOIRE STRATEGIES NATIONALES POUR L AMELIORATION DES CONDITIONS DE VIE ET DES REVENUES DES PRODUCTEURS DE CACAO EN CÔTE D IVOIRE PLAN DE L EXPOSE I. INTRODUCTION II. ROLE DE LA STABILISATION DES PRIX III. AUTRES

Plus en détail

Table ronde régionale. «Manger local & Manger français en restauration collective»

Table ronde régionale. «Manger local & Manger français en restauration collective» Table ronde régionale «Manger local & Manger français en restauration collective» en présence de Stéphane Le Foll ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la Forêt, Porte Parole du Gouvernement

Plus en détail

Agriculture biologique au Kenya

Agriculture biologique au Kenya Vendre à l ONU, mode d emploi Avril 2008 Agriculture biologique au Kenya 3 mars 2016 Paris Philippe BEYRIES Conseiller pour les affaires agricoles Service économique régional pour l Afrique de l Est et

Plus en détail

Le risque social de l aménagement forestier durable en Afrique centrale

Le risque social de l aménagement forestier durable en Afrique centrale Retour au menu Le risque social de l aménagement forestier durable en Afrique centrale CIRAD Montpellier 19 octobre 2004 Jean-Michel PIERRE consultant en foresterie sociale 1 Ce qui définit le volet social

Plus en détail

II. Comment satisfaire durablement les besoins de la population chinoise? 1. Comment évolue la population chinoise?

II. Comment satisfaire durablement les besoins de la population chinoise? 1. Comment évolue la population chinoise? II. Comment satisfaire durablement les besoins de la population chinoise? 1. Comment évolue la population chinoise? 1. Doc. 2 p. 226 : Comment évolue la population chinoise? II. Comment satisfaire durablement

Plus en détail

Profil de Pays: Indicateurs de Sécurité Alimentaire

Profil de Pays: Indicateurs de Sécurité Alimentaire I. INDICATEURS DE CONSOMMATION ET CARENCE ALIMENTAIRE Carence Alimentaire Proportion de sous-alimentation % - - - - na na na Nombre de personnes sous-alimentées millions ns ns ns ns na na na Déficit alimentaire

Plus en détail

Faire reconnaître la nutrition comme une thématique majeure de santé publique

Faire reconnaître la nutrition comme une thématique majeure de santé publique Un engagement et des ressources pour une politique nutritionnelle de santé publique 2001-2005-2010 Dr Michel Chauliac Direction générale de la santé, Ministère de la santé, France Faire reconnaître la

Plus en détail

L économie de proximité en Dordogne

L économie de proximité en Dordogne L économie de proximité en Dordogne LE CONTEXTE DEPARTEMENTAL Date L environnement Grand département rural d intérieur Aucune grande ville : Bordeaux à 1H30, Toulouse à 2H30 Plus de 550 communes Un potentiel

Plus en détail

DISPOSITIF AYANT TRAIT A L APPROVISIONNEMENT DU MARCHÉ DURANT LE MOIS DE RAMADHAN 2016

DISPOSITIF AYANT TRAIT A L APPROVISIONNEMENT DU MARCHÉ DURANT LE MOIS DE RAMADHAN 2016 République Algérienne Démocratique et Populaire MINISTERE DU COMMERCE DISPOSITIF AYANT TRAIT A L APPROVISIONNEMENT DU MARCHÉ DURANT LE MOIS DE RAMADHAN 2016 Présentée par : Mr AIT ABDERRAHMANE Abdelaziz

Plus en détail

**************** Ouagadougou, mars Ing. Michel YAMEOGO Membre de l équipe des facilitateurs du processus.

**************** Ouagadougou, mars Ing. Michel YAMEOGO Membre de l équipe des facilitateurs du processus. Contribution du consortium 2iE, INADES, IPD/AOS à l atelier Rôle des acteurs dans l orientation et le fonctionnement des dispositifs de formation rurale pour le développement» **************** Appuis à

Plus en détail

Le territoire des îles Wallis et Futuna

Le territoire des îles Wallis et Futuna Le territoire des îles Wallis et Futuna présente le Colloque UNE AGRICULTURE DURABLE AU SERVICE DE LA POPULATION À Wallis et Futuna Le colloque Une agriculture durable au service de la population (ADSP)

Plus en détail

Leçon n 1 : «Les enjeux du développement durable»

Leçon n 1 : «Les enjeux du développement durable» Leçon n 1 : «Les enjeux du développement durable» Introduction : La notion de développement durable, définie à partir du milieu des années 80, est aujourd hui centrale dans les pays développés. Elle repose

Plus en détail

PARTIE II DES SOCIÉTÉS INÉGALEMENT DÉVELOPPÉES

PARTIE II DES SOCIÉTÉS INÉGALEMENT DÉVELOPPÉES PROGRAMME DE GÉOGRAPHIE 5 ème PARTIE II DES SOCIÉTÉS INÉGALEMENT DÉVELOPPÉES Thème 4 : La pauvreté dans le monde (thème obligatoire de cette partie II) Durée : 35% du temps consacré à la géographie, soit

Plus en détail

La pauvreté au Bénin : éléments d' analyse

La pauvreté au Bénin : éléments d' analyse Carl Duisberg Gesellschaft e.v. - Munich La pauvreté au Bénin : éléments d' analyse Séminaire sur les statistiques sociales Cotonou (5-16 décembre 1994) Jean-Pierre Lachaud Institut international d'etudes

Plus en détail

La politique d aide alimentaire intérieure aux Etats-Unis

La politique d aide alimentaire intérieure aux Etats-Unis La politique d aide alimentaire intérieure aux Etats-Unis Sophie DEVIENNE UFR Agriculture Comparée et Développement Agricole AgroParisTech Un programme du Ministère de l agriculture (USDA) - Le Food and

Plus en détail

Lancement du programme de promotion de la bonne gouvernance et de renforcement des capacités politiques des membres du Forum Kurukan Fugan

Lancement du programme de promotion de la bonne gouvernance et de renforcement des capacités politiques des membres du Forum Kurukan Fugan Lancement du programme de promotion de la bonne gouvernance et de renforcement des capacités politiques des membres du Forum Kurukan Fugan Dakar- 12 Février 2008 Avec l appui de la commission européenne

Plus en détail

QUIZ L UNICEF EN HAÏTI : DE L URGENCE A LA RECONSTRUCTION. Nouvelle campagne Unicef France Octobre 2010

QUIZ L UNICEF EN HAÏTI : DE L URGENCE A LA RECONSTRUCTION. Nouvelle campagne Unicef France Octobre 2010 QUIZ L UNICEF EN HAÏTI : DE L URGENCE A LA RECONSTRUCTION Nouvelle campagne Unicef France Octobre 2010 25/01/2010 1 1 re partie du questionnaire Tout savoir sur : L Unicef en Haïti 2 QUIZ 1 Où se trouve

Plus en détail

Diagnostic et proposition de stratégies pour développer, au départ des collectivités, une filière d alimentation durable sur le territoire de Namur.

Diagnostic et proposition de stratégies pour développer, au départ des collectivités, une filière d alimentation durable sur le territoire de Namur. Diagnostic et proposition de stratégies pour développer, au départ des collectivités, une filière d alimentation durable sur le territoire de Namur. 28 février 2012 ETUDE Diagnostic Stratégies et actions

Plus en détail

L industrie agroalimentaire : contribution importante à l économie québécoise

L industrie agroalimentaire : contribution importante à l économie québécoise L industrie agroalimentaire : contribution importante à l économie québécoise L industrie bioalimentaire joue un rôle important au sein de l économie canadienne et québécoise. En 2008, le PIB réalisé par

Plus en détail

Les clés de l habitat dense, durable et désirable

Les clés de l habitat dense, durable et désirable Les clés de l habitat dense, durable et désirable Paul Dupas, Directeur par interim, Écobatiment Rendez-vous de l habitation 2016 Le 14 novembre 2016 Écobâtiment fait la promotion du bâtiment durable pour

Plus en détail

NUTRITION COMMUNAUTAIRE ET RESILIENCE

NUTRITION COMMUNAUTAIRE ET RESILIENCE CELLULE DE LUTTE CONTRE LA MALNUTRITION Un Peuple Un But Une Foi PRIMATURE NUTRITION COMMUNAUTAIRE ET RESILIENCE Février 2012 PLAN I. RAPPELS SUR LA CLM II. LIENS RESILIENCE / NUTRITION III. CONTRIBUTION

Plus en détail

LA MAQUETTE NUMÉRIQUE À L ÉCHELLE DU TERRITOIRE

LA MAQUETTE NUMÉRIQUE À L ÉCHELLE DU TERRITOIRE LA MAQUETTE NUMÉRIQUE À L ÉCHELLE DU TERRITOIRE Notre vision En simplifiant et en automatisant les processus de modélisation des villes et des paysages, Bionatics rend la maquette numérique accessible

Plus en détail

PREALABLE PARTENARIAT RENFORCE ENTRE POLE EMPLOI ET LE RESEAU DES MISSIONS LOCALES - NOTICE D APPUI - UNML

PREALABLE PARTENARIAT RENFORCE ENTRE POLE EMPLOI ET LE RESEAU DES MISSIONS LOCALES - NOTICE D APPUI - UNML PARTENARIAT RENFORCE ENTRE POLE EMPLOI ET LE RESEAU DES MISSIONS LOCALES - NOTICE D APPUI - UNML PREALABLE Le partenariat renforcé du réseau des Missions Locales avec le Pôle Emploi entre dans une nouvelle

Plus en détail

Rôle de la fédération nationale des villes tunisiennes dans l élaboration des stratégies de développement des villes tunisiennes

Rôle de la fédération nationale des villes tunisiennes dans l élaboration des stratégies de développement des villes tunisiennes Rôle de la fédération nationale des villes tunisiennes dans l élaboration des stratégies de développement des villes tunisiennes Séminaire de dissémination des stratégies de développement urbain durable

Plus en détail

PROPOSITION DE PROGRESSION BAC PRO SPVL EN 3 ANS DIPLOME INTERMEDIAIRE CAP APM

PROPOSITION DE PROGRESSION BAC PRO SPVL EN 3 ANS DIPLOME INTERMEDIAIRE CAP APM PROPOSITION DE PROGRESSION BAC PRO SPVL EN 3 ANS DIPLOME INTERMEDIAIRE CAP APM Secteurs (Proposition de l équipe pédagogique du Lycée Jean Jaurès Chatenay Malabry nov 2014 ) Bac pro SPVL avec CAP Agent

Plus en détail

Dixième réunion du Groupe de travail sur l Education pour tous. Siège de l UNESCO, Paris (Salle II) 9-11 décembre Programme provisoire

Dixième réunion du Groupe de travail sur l Education pour tous. Siège de l UNESCO, Paris (Salle II) 9-11 décembre Programme provisoire Dixième réunion du Groupe de travail sur l Education pour tous Siège de l UNESCO, Paris (Salle II) 9-11 décembre 2009 Programme provisoire Contexte Près de dix ans se sont écoulés depuis le Forum mondial

Plus en détail

Séminaire sur l ouverture des marchés de l électricité dans les trois pays : Algérie, Maroc et Tunisie, dans le cadre du projet IMME

Séminaire sur l ouverture des marchés de l électricité dans les trois pays : Algérie, Maroc et Tunisie, dans le cadre du projet IMME Intégration progressive des marchés de l'électricité de l'algérie, du Maroc et de la Tunisie dans le marché intérieur de l'électricité de l'union Européenne Comité Technique chargé de la mise en œuvre

Plus en détail

INNOVATIONS EN AGRO- ALIMENTAIRE Exemple du projet AFTER. Mady CISSE Dr en Génie des Procédés Agro-alimentaires Dr en Sciences des Aliments

INNOVATIONS EN AGRO- ALIMENTAIRE Exemple du projet AFTER. Mady CISSE Dr en Génie des Procédés Agro-alimentaires Dr en Sciences des Aliments INNOVATIONS EN AGRO- ALIMENTAIRE Exemple du projet AFTER Mady CISSE Dr en Génie des Procédés Agro-alimentaires Dr en Sciences des Aliments Professeur à l Ecole Supérieure Polytechnique- UCAD Président

Plus en détail

Le modèle social français à travers les chiffres 1

Le modèle social français à travers les chiffres 1 Le modèle social français à travers les chiffres 1 1 La France se situe au 5 ème rang mondial de la production de richesses PIB 2013 : 2739 milliards de $ US derrière les Etats Unis, la Chine, le Japon,

Plus en détail

L expérience des «Villes amies des aînés» au Québec

L expérience des «Villes amies des aînés» au Québec L expérience des «Villes amies des aînés» au Québec Équipe de recherche Villes amies des aînés Suzanne Garon Professeure-chercheure en travail social Mario Paris Doctorat en gérontologie Université de

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE OPERATIONNELLE DE DEVELOPPEMENT DE L AGRO INDUSTRIE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE OPERATIONNELLE DE DEVELOPPEMENT DE L AGRO INDUSTRIE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE OPERATIONNELLE DE DEVELOPPEMENT DE L AGRO INDUSTRIE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST Juillet 2009 INTRODUCTION Les excédents et déficits de campagnes

Plus en détail

ATELIER DU 12 AU 15 NOVEMBRE 2914, RABAT, ROYAUME DU MAROC

ATELIER DU 12 AU 15 NOVEMBRE 2914, RABAT, ROYAUME DU MAROC ATELIER DU 12 AU 15 NOVEMBRE 2914, RABAT, ROYAUME DU MAROC CONTRIBUTION ÉCRITE À L ATELIER DU 12 AU 15 NOVEMBRE 2914 Thème choisi : Adéquation entre l offre de formation agricole et rurale et la demande

Plus en détail

GOUVERNANCE DE L AIDE CAS DU SECTEUR DU DEVELOPPEMENT RURAL

GOUVERNANCE DE L AIDE CAS DU SECTEUR DU DEVELOPPEMENT RURAL REPUBLIQUE DU MALI -------------------------- Un Peuple Un But Une Foi GOUVERNANCE DE L AIDE CAS DU SECTEUR DU DEVELOPPEMENT RURAL Présenté par Souleymane A Ouattara Personne ressource Bamako, juin 2010

Plus en détail

GASPILLAGE alimentaire

GASPILLAGE alimentaire GASPILLAGE alimentaire COMMENT RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE DANS LA RESTAURATION SCOLAIRE? GUIDE PRATIQUE au collège Pôle attractivité environnement SOMMAIRE Réduire le gaspillage alimentaire au collège,

Plus en détail

LES REFORMES DE L ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS L ECONOMIE DE LA CONNAISSANCE

LES REFORMES DE L ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS L ECONOMIE DE LA CONNAISSANCE LES REFORMES DE L ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS L ECONOMIE DE LA CONNAISSANCE DEFIS ET OPPORTUNITES AU NIVEAU SECONDAIRE SÉANCE 1 : ETFP ET DÉFIS MONDIAUX ETFP : histoires

Plus en détail

Projet d Appui à la Sécurité Urbaine (PASU) Séminaire sur les audits de Sécurité Bruxelles, Mars 2008

Projet d Appui à la Sécurité Urbaine (PASU) Séminaire sur les audits de Sécurité Bruxelles, Mars 2008 Projet d Appui à la Sécurité Urbaine (PASU) Séminaire sur les audits de Sécurité Bruxelles, 27-28 Mars 2008 Agnès Gnammon-Adiko Coordonnatrice Nationale PLAN DE L EXPOSE I. Le cadre d exécution du PASU

Plus en détail

Les Dynamiques de la Pauvreté au Sénégal : Pauvreté chronique, pauvreté transitoire et vulnérabilité. Abdou Salam Fall Et Latif Dramani

Les Dynamiques de la Pauvreté au Sénégal : Pauvreté chronique, pauvreté transitoire et vulnérabilité. Abdou Salam Fall Et Latif Dramani Les Dynamiques de la Pauvreté au Sénégal : Pauvreté chronique, pauvreté transitoire et vulnérabilité Abdou Salam Fall Et Latif Dramani Source de l enquête 1/2 1- Quantitative: un questionnaire ménage qui

Plus en détail

PLAN DE LA PRESENTATION

PLAN DE LA PRESENTATION Bureau Sous Régional de la FAO pour l Afrique du Nord First Regional Symposium on Sustainable Small-Scale Fisheries in the Mediterranean and Black Sea du 27 au 30 November 2013 St. Julian's, Malta Author:

Plus en détail

Appui au maraîchage pour les populations vulnérables dans le Kanem. De l urgence au développement 21 mars 2011

Appui au maraîchage pour les populations vulnérables dans le Kanem. De l urgence au développement 21 mars 2011 Appui au maraîchage pour les populations vulnérables dans le Kanem De l urgence au développement 21 mars 2011 Plan de la présentation L urgence : le renforcement des moyens d existence Des actions de prévention

Plus en détail

Culture Développement. Le rôle de la culture pour atteindre un développement durable

Culture Développement. Le rôle de la culture pour atteindre un développement durable Culture Développement Le rôle de la culture pour atteindre un développement durable La culture dans la Coopération au développement : la culture est présente sous de nombreuses formes dans la Coopération

Plus en détail

Table Ronde: Enjeux. du Développement. Humain Durable. marocaine: Humain:

Table Ronde: Enjeux. du Développement. Humain Durable. marocaine: Humain: Table Ronde: Enjeux du Développement Humain Durable L expérience marocaine: Initiative Nationale pour le Développement Humain: Nadira EL GUERMAI Coordonnateur National Adjoint INDH Ministère de l Intérieur

Plus en détail

Processus de Planification basée sur les OMD:

Processus de Planification basée sur les OMD: Processus de Planification basée sur les OMD: Expériences du Niger Lusaka, octobre novembre 2007 Plan de l exposé Contexte Stratégie de Développement Accéléré et de Réduction de la Pauvreté: SDRP (2008-2012)

Plus en détail

LES DYNAMIQUES DE LA POPULATION ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE.

LES DYNAMIQUES DE LA POPULATION ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. LES DYNAMIQUES DE LA POPULATION ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. I. Croissance démographique et développement en Chine. Comment satisfaire durablement les besoins d une population croissante? A. L évolution

Plus en détail

"Traitement et valorisation des déchets: Partage d expériences à travers les résultats du projet Stratégie de Réduction des Déchets à Ouagadougou"

Traitement et valorisation des déchets: Partage d expériences à travers les résultats du projet Stratégie de Réduction des Déchets à Ouagadougou www.cifal-ouaga.org www.reseau-villes-africaines.org CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES AUTORITES/ACTEURS LOCAUX "Traitement et valorisation des déchets: Partage d expériences à travers les résultats

Plus en détail

Thème I - Quelles sont les grandes questions économiques et leurs enjeux actuels?

Thème I - Quelles sont les grandes questions économiques et leurs enjeux actuels? Objectifs du chapitre : - Comprendre le problème économique. - Comprendre les conséquences de l activité économique : production, répartition, dépenses. I L ÉCONOMIE EST LA SCIENCE DES CHOIX Découverte

Plus en détail

Termes de référence. Formation en politique et économie de l énergie. Kigali (Rwanda) du 23 mai au 3 juin 2016

Termes de référence. Formation en politique et économie de l énergie. Kigali (Rwanda) du 23 mai au 3 juin 2016 Termes de référence Formation en politique et économie de l énergie Kigali (Rwanda) du 23 mai au 3 juin 2016 Mars 2016 ix 1. Contexte Le secteur de l énergie fait aujourd hui face à des défis spécifiques,

Plus en détail

HAUT CONSEIL DE LA COMMANDE PUBLIQUE. RÉUNION DU 16 AVRIL 2013

HAUT CONSEIL DE LA COMMANDE PUBLIQUE. RÉUNION DU 16 AVRIL 2013 HAUT CONSEIL DE LA COMMANDE PUBLIQUE. RÉUNION DU 16 AVRIL 2013 Produits locaux en restauration collective Présentation des actions engagées par le CHU de la Réunion et GCS- Restauration / UPAC Présentation

Plus en détail

Économie et société depuis 1945

Économie et société depuis 1945 Chapitre 1 : Les transformations économiques et sociales dans le monde (1945 à nos jours) 1. Les conditions et les aléas de la croissance 1. La baisse de la croissance démographique dans les pays du Nord

Plus en détail

SOMMAIRE. B) L interdépendance des agents économiques : flux économiques et marchés 1) Les flux économiques 2) Les différents marchés

SOMMAIRE. B) L interdépendance des agents économiques : flux économiques et marchés 1) Les flux économiques 2) Les différents marchés SOMMAIRE I) Introduction II) Le circuit économique A) Les agents économiques et leurs opérations 1) Les agents économiques 2) économiques B) L interdépendance des agents économiques : flux économiques

Plus en détail

SOMMAIRE LE MARCHE ITALIEN...9 1 LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE EN ITALIE...11 2 LE PANORAMA DE LA RESTAURATION HORS DOMICILE...19

SOMMAIRE LE MARCHE ITALIEN...9 1 LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE EN ITALIE...11 2 LE PANORAMA DE LA RESTAURATION HORS DOMICILE...19 Page 7 SOMMAIRE LE MARCHE ITALIEN...9 1 LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE EN ITALIE...11 1.1 LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE DES MENAGES... 11 1.1.1 Produits alimentaires consommés... 11 1.1.2 Organisation des repas...

Plus en détail

POLITIQUE D ASSAINISSEMENT DE LA VILLE DE BAMAKO

POLITIQUE D ASSAINISSEMENT DE LA VILLE DE BAMAKO POLITIQUE D ASSAINISSEMENT DE LA VILLE DE BAMAKO GESTION DES DECHETS SOLIDES DANS LE DISTRICT DE BAMAKO PLATEFORME DES VILLES PARTENAIRES ANGERS, 26 ET 27 MAI 2011 Plan de présentation Introduction Problématique

Plus en détail