S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA - TP N 7 Etude des ciments

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA - TP N 7 Etude des ciments"

Transcription

1 S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA - TP N 7 Etude des ciments I-Essai de prise de la pâte de ciment (NF P NF EN 196-3) Remarque : Afin de conduire l essai de prise à terme, celui-ci sera réalisé en première partie du TP Principe Dès que le ciment anhydre a été mélangé avec de l eau, l hydratation commence et les propriétés de la pâte ainsi obtenue sont évolutives dans le temps. Tant que cette hydratation n est pas trop avancée la pâte reste plus ou moins malléable voire plastique, mais au bout d un certain temps, le matériau devient de plus en plus difficile à travailler et sa température augmente: il fait prise et s apparente à un solide. On mesure l'enfoncement d une aiguille de 1,13 mm, fixée à la partie mobile de l appareil de Vicat dont la masse totale est de 300 g, dans une pâte de ciment maintenue dans un moule tronconique. Lorsque l aiguille s arrête à une distance d = 4 mm (+ ou - 1 mm) de la plaque de base plane, on dit qu il y a début du temps de prise ; et lorsque l aiguille avec l accessoire annulaire ne s enfonce plus que de 0,5 mm par rapport au sommet du moule tronconique, on a atteint le temps de fin de prise. Intérêt en Génie Civil Le début de prise est un des critères de classification des ciments. Le mortier ou le béton doivent être transportés et mis en place avant le début de prise. Le temps de début de prise et le temps de fin de prise du béton sont fonctions de ceux de la pâte de ciment. Ces temps dépendent de nombreux facteurs que l on peut étudier en laboratoire : influence du rapport C / E, du type de ciment utilisé, de la température, de l humidité, des adjuvants, des propriétés de l eau, du volume de béton, des granulats, du malaxage Il importe donc de maîtriser et de pouvoir modifier ces paramètres pour permettre des utilisations variées des bétons : bétons de grande masse, bétonnage par temps chaud ou froid, bétonnage sous l eau, transport du béton, traitement des joints de reprise, transport, pompage, tout en conservant l homogénéité du béton pendant le transport et la mise en place. Matériel nécessaire - un malaxeur conforme à la Norme NF EN ou NF P avec récipient en acier inoxydable (cuve), batteur. Le malaxeur est pourvu de plusieurs vitesses : lente, moyenne, - un appareil de Vicat dont la masse totale des parties mobiles est de 300 g - deux moules de Vicat de forme tronconique - une plaque de base plane - une aiguille normalisée de diamètre 1,13 mm et de longueur 50 mm (début de prise) - un accessoire annulaire adaptable sur l aiguille normalisée (fin de prise) - des éprouvettes graduées en plastique - une spatule - un chronomètre - une balance de portée 5 kg, précision 1 g - des bacs en plastique pour effectuer les essais - un thermomètre I.U.T. de Génie Civil de Saint Pierre TP Matériaux MX3-1/7-

2 Matériaux utilisés - Un ciment de type CEM II /B32,5 - Un ciment blanc CEM II/B LL 42,5 R Mode opératoire 1- Détermination du temps de début de prise : Pour chaque échantillon de ciment, on fabriquera deux éprouvettes de pate : - une éprouvette pour l'essai de prise - une éprouvette pour étudier l'évolution de la température pendant la prise - Régler l appareil de Vicat muni de l aiguille par abaissement de celle-ci jusqu à la plaque de base plane et par ajustement du repère au zéro de l échelle - Relever l aiguille en position d attente - Préparer la pâte de ciment comme pour l essai de consistance (voir II Préparation de la pate ciment ) en introduisant la quantité d eau déterminée pour la pâte de consistance normalisée Nota : comme l essai de prise est réalisé avant l essai de consistance pour faciliter le TP: vous prendrez forfaitairement E / C = 0,28 Rappel : Normalement le rapport E / C à considérer serait celui trouvé dans l essai de consistance (partie II) - Introduire ment la pâte dans le moule tronconique sans tassement excessif, le moule étant placé sur la plaque de base plane - Placer le moule et la plaque de base plane dans l axe de la sonde de l appareil de Vicat - Abaisser l aiguille avec précaution jusqu à ce qu elle arrive au contact de la pâte - Lâcher l aiguille sur la pâte et noter ce moment comme temps zéro - Noter la distance d entre l extrémité de l aiguille et la plaque de base plane - Nettoyer l aiguille après chaque pénétration - Placer le moule tronconique et sa plaque de base plane dans un bain d eau à 20 C. Pour faciliter la manip on climatise la salle (T int = 20 c) - Renouveler la mesure de d toutes les 10 minutes jusqu à obtention de d = 4 mm ± 1 mm - Noter le temps du début de prise (à partir du temps zéro) - Noter l évolution de la température toutes les 10 minutes,sur le second échantillon Remarques : Lors de la répétition des essais, veiller à positionner l aiguille à plus de 10 mm des bords du moule et à plus de 10 mm des impacts des essais précédents. Effectuer les mesures avec l appareil de Vicat dans la salle climatisée «Produits dangereux» - Noter La T du local - Noter l évolution de la T durant l essai de prise - La manipulation est à effectuer pour - Un échantillon pour le ciment CEMII 32,5 - Un échantillon pour le ciment blanc CEMII 42,5 I.U.T. de Génie Civil de Saint Pierre TP Matériaux MX3-2/7-

3 2- Détermination du temps de fin de prise (Pour chaque échantillon): - retourner le moule tronconique rempli sur la plaque de base plane - adapter l accessoire annulaire sur l aiguille - placer le moule inversé et la plaque de base plane dans l axe de la sonde de l appareil de Vicat - abaisser l aiguille et l accessoire annulaire avec précaution jusqu à ce qu ils arrivent au contact de la pâte - lâcher l aiguille et l accessoire annulaire sur la pâte - observer la trace de l accessoire annulaire sur la pâte : le temps de fin de prise est atteint si l accessoire annulaire cesse de laisser une trace sur l éprouvette - nettoyer l aiguille et l accessoire annulaire après chaque pénétration - placer le moule tronconique inversé et sa plaque de base plane dans un bain d eau à 20 C ou salle à T constante de 20 c - renouveler la mesure de d toutes les 20 à 30 minutes jusqu à obtention du résultat - noter le temps de fin de prise (à partir du temps zéro) Remarque : Pour obtenir avec précision le temps de fin de prise, on peut réduire l intervalle temps entre deux manipulations en fin d essai. - vider la pâte de ciment dans un bac en plastique et jeter son contenu dans la benne extérieure Calculs - Résultats - Questions - Tracer un graphique où d est fonction du temps(t) en indiquant le début du temps de prise et la fin du temps de prise. - Tracer sur ce même graphique, l évolution de la température en fonction du temps. - Quels paramètres peuvent influencer les résultats des temps de début et de fin de prise? - Est-ce que ces résultats dépendent du type de ciment employé? Pourquoi? - Est-il intéressant de pouvoir modifier les temps de début et de fin de prise? Pourquoi? - De quels moyens dispose le fabriquant de béton pour réguler la prise? - Quelle est la différence entre la prise et le durcissement d un ciment? I.U.T. de Génie Civil de Saint Pierre TP Matériaux MX3-3/7-

4 II-Essai de consistance normalisée sur la pâte de ciment (NF P et NF EN 196-3) Principe La pâte de ciment est composée de ciment (C) et d eau (E). On définit souvent le rapport E / C ou C / E qui permet d obtenir une pâte de consistance normalisée: ni trop, ni trop peu d eau. On connaît les valeurs courantes de ces rapports, mais une variation minime de ces ratios ou des dispersions de température ou d hygrométrie modifie ment la consistance de la pâte. Des adjuvants (plastifiants ou superplastifiants) permettent de modifier les rapports C/E ou E/C sans perturber l ouvrabilité ou la maniabilité du béton. - Pour déterminer ces rapports on effectue l essai de consistance avec l appareil de Vicat. On mesure l'enfoncement d'une sonde amovible de diamètre 10 mm, fixée à la partie mobile de l appareil de Vicat dont la masse totale est de 300 g, dans une pâte de ciment maintenue dans un moule tronconique. L'enfoncement est fonction de la consistance de la pâte: on parle de consistance normalisée lorsque la sonde s'immobilise au plus tard 30 secondes après l avoir lâchée à une distance d = 6 mm (+ ou - 1 mm) du fond du moule. Si d n est pas atteint, il convient de modifier les rapports C/E ou E/C afin d obtenir la consistance normale. Principe Malaxage de l échantillon Enfoncement de la sonde Intérêt en Génie Civil Cet essai permet d effectuer en suivant un essai de prise sur des pâtes de ciment ayant même ouvrabilité. Matériel nécessaire - un malaxeur conforme à la Norme NF EN ou NF P avec récipient en acier inoxydable (cuve), batteur. Le malaxeur est pourvu de plusieurs vitesses : lente, moyenne, - un appareil de Vicat dont la masse totale des parties mobiles est de 300 g - un moule de Vicat de forme tronconique - une plaque de base plane - une sonde normalisée de diamètre 10 mm et de longueur 50 mm - des éprouvettes graduées en plastique - une spatule - un chronomètre - une balance de portée 5 kg, précision 1 g - des bacs en plastique pour effectuer les essais I.U.T. de Génie Civil de Saint Pierre TP Matériaux MX3-4/7-

5 Matériaux utilisés - un ciment de type CEM II/B 32,5 Mode opératoire - Régler l appareil de Vicat muni de la sonde par abaissement de celle-ci jusqu à la plaque de base plane et par ajustement du repère au zéro de l échelle - Relever la sonde en position d attente Préparation de la pâte de ciment : - nettoyage et séchage parfait des instruments (malaxeur, cuve...) - introduire la quantité d eau choisie (fonction de C/E ou E/C) dans la cuve du malaxeur - introduire 500 g de ciment dans un laps de temps compris entre 5 et 10 s - noter la fin de cette opération comme temps zéro - mettre le malaxeur en route, vitesse lente pendant 90 s - stopper le malaxeur et nettoyer les parois du récipient avec le batteur: durée 15 s - remettre le malaxeur en route, vitesse lente durant 90 s Méthodologie Opérations de l eau du ciment Malaxage Raclage de la cuve Malaxage Durée 5 < t < 10 sec 90 sec 15 sec 90 sec. Etat du malaxeur Arrêt Vitesse lente Arrêt Vitesse lente - introduire ment la pâte dans le moule tronconique sans tassement excessif, le moule étant placé sur la plaque de base plane - placer le moule et la plaque de base plane dans l axe de la sonde de l appareil de Vicat - abaisser la sonde avec précaution jusqu à ce qu elle arrive au contact de la pâte - 4 minutes après le temps zéro, lâcher la sonde sur la pâte - 30 s après avoir lâché la sonde, noter la distance d entre l extrémité de la sonde et la plaque de base plane - vider la pâte de ciment dans un bac en plastique et jeter son contenu dans la benne extérieure - renouveler l opération jusqu à obtention de d = 6 mm ± 1 mm Calculs - Résultats - Questions - Effectuer une série d essais en partant de E / C = 0,15 et en allant de 0,05 en 0,05 jusqu à obtention de d = 6 mm ± 1 mm (valeur maximum E / C = 0,40). Noter les valeurs de C / E ou E / C et de d et compléter le tableau ci-dessous(modèle). masse de ciment (g) masse d eau (g) Rapport C / E Rapport E / C d (cm) - Tracer un graphique où d est fonction de C / E. - Trouver le rapport C/E ou E/C idéal. - Analyser vos résultats, et concluez I.U.T. de Génie Civil de Saint Pierre TP Matériaux MX3-5/7-

6 III - Confection d'éprouvettes 4x4x16 en mortier normal (NF EN et NF P ) Principe Fabriquer des 3 éprouvettes parallélépipédiques en mortier normal (utilisation d un moule) de dimensions 4 cm x 4 cm x 16 cm. Intérêt en Génie Civil L essai de rupture en compression des éprouvettes parallélépipédiques permet de trouver la contrainte de rupture en compression à j jours d âge du mortier normal : la classe vraie du ciment. La classe vraie du ciment est un paramètre important influant la résistance d un béton hydraulique, elle est d ailleurs nécessaire pour l élaboration d une composition de béton. Matériel nécessaire - un malaxeur conforme à la Norme NF EN ou NF P avec récipient en acier inoxydable (cuve), batteur. Le malaxeur est pourvu de plusieurs vitesses : lente, moyenne, - une spatule - un chronomètre - des moules métalliques numérotés pour la conception de 3 éprouvettes prismatiques 4x4x16 - une hausse métallique adaptable aux moules - une grande et une petite spatule - une règle plate à araser - un pinceau - des éprouvettes graduées en plastique - une balance de portée 5 kg, précision 1 g - des bacs en plastique pour effectuer les essais - une table à chocs automatique fixée sur un bloc en béton Matériaux utilisés - de l huile de décoffrage - un sachet de sable normalisé CEN de masse 1350 g, la préparation du sable mélange IUT(normé) - un ciment du type CEM II 32,5 ou Ciment blanc CEMII 42,5 - de l eau Mode opératoire Préparation de la pâte de ciment : - nettoyage et séchage parfait des instruments (malaxeur, cuve...) - introduire la quantité d eau choisie : E / C = 0,50 - introduire 450 g de ciment - mettre le malaxeur en route, vitesse lente pendant 60 s, introduire régulièrement le sable entre la 30 ème et la 60 ème seconde(voir tableau de méthodologie ci-dessous) I.U.T. de Génie Civil de Saint Pierre TP Matériaux MX3-6/7-

7 Mode opératoire(suite) - stopper le malaxeur, mettre la vitesse et relancer le malaxeur pendant 30 s - stopper le malaxeur pendant 1 min 30 s et nettoyer les parois du récipient avec le batteur pendant les 15 premières secondes - remettre le malaxeur en route, vitesse durant 60 s Méthodologie Opérations de l eau du ciment du sable Raclage de la cuve Durée s 30 s 30 s 15 s 1 min 15 s 60 s Etat du malaxeur Arrêt Vitesse lente Vitesse Arrêt Vitesse Préparation des éprouvettes : (à effectuer immédiatement après préparation du mortier) - enduire les parois latérales des moules d une légère couche d huile de décoffrage - fixer le moule et la hausse sur la table à chocs - introduire la première des deux couches de mortier dans chaque compartiment - étaler la couche en utilisant la plus grande spatule tenue verticalement - serrer la première couche de mortier par 60 chocs (réglage de la machine) - introduire la seconde couche de mortier - étaler la couche en utilisant la petite spatule tenue verticalement - serrer la deuxième couche de mortier par 60 chocs (réglage de la machine) - retirer le moule et la hausse de la machine à chocs - ôter la hausse et enlever l excédent de mortier avec la règle plate à araser - étiqueter les moules pour identifier les éprouvettes (noms, date, caractéristiques) Conservation des éprouvettes : - poser une plaque en verre ou en acier sur le périmètre du moule - placer le moule dans une pièce humide pendant 24 heures - démouler ensuite les éprouvettes avec précautions et marquer les éprouvettes - conserver les éprouvettes dans l eau à 20 C Calculs - Résultats - Questions Etablir un procès-verbal d essai en utilisant la Norme NF P , ce PV sera utilisé lors des essais de compression et de flexion des éprouvettes. I.U.T. de Génie Civil de Saint Pierre TP Matériaux MX3-7/7-

ESSAI ESSAI DE PRISE : NF P NF EN 196 3

ESSAI ESSAI DE PRISE : NF P NF EN 196 3 ESSAI ESSAI DE PRISE : NF P 15 473 NF EN 196 3 Objectif : Déterminer le temps de prise d un liant hydraulique Déterminer la consistance d une pâte de ciment Type d essai : Essai de prise et essai de consistance

Plus en détail

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA TP N 4 Confection d éprouvettes 16/32 et 4/4/16

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA TP N 4 Confection d éprouvettes 16/32 et 4/4/16 I - Confection d éprouvettes(16x32)cylindriques en béton hydraulique (NFP 18-400 et NF P 18-404) Principe Cette manipulation a pour objet de définir et de réaliser des éprouvettes d étude, cylindriques

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Travaux pratiques

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Travaux pratiques UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Travaux pratiques Préparé Par : M. GHOMARI F. & Mme BENDI-OUIS A. ANNEE

Plus en détail

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA TP N 9 Composition et fabrication d'un béton

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA TP N 9 Composition et fabrication d'un béton Composition et fabrication d'un béton Introduction L étude porte sur la réalisation d une opération immobilière de 308 logements, et 320 places de parking réparties en huit bâtiments. Les huit bâtiments

Plus en détail

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA - TP N 8 Caractéristiques physiques et mécaniques des ciments

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA - TP N 8 Caractéristiques physiques et mécaniques des ciments S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA - TP N 8 Caractéristiques physiques et mécaniques des ciments Principe Les caractéristiques mécaniques des ciments permettent de connaître la classe d un ciment. Elles

Plus en détail

APPAREILS ET MATERIELS POUR ESSAI EN LABORATOIRE

APPAREILS ET MATERIELS POUR ESSAI EN LABORATOIRE APPAREILS ET MATERIELS POUR ESSAI EN LABORATOIRE Appareils Désignation Fonctions Particularités TAMIS TUBE DE PRELEVEMENT Le tamis est constitué d une toile métallique ou d une tôle perforée définissant

Plus en détail

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA - TP N 5 Foisonnement d un sable

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA - TP N 5 Foisonnement d un sable Foisonnement d un sable Problématiques : - Etude du foisonnement d un sable pour béton selon la teneur en eau. - Recherche de la compacité optimale d un mélange de sable et gravier pour béton. I - Foisonnement

Plus en détail

MPA NRW Material Prüfungsamt Nordrhein-Westfalen TESTER-CONTROLER-CERTIFIER

MPA NRW Material Prüfungsamt Nordrhein-Westfalen TESTER-CONTROLER-CERTIFIER NT 06 04 V/60 Traduction PV Essai MPA Rapport d essai N 0006-05-0-04 du 0.0.006 Page sur 9 MPA NRW Material Prüfungsamt Nordrhein-Westfalen TESTER-CONTROLER-CERTIFIER Traduction du P.V. d essai N 0006-05-0-04

Plus en détail

CHAPITRE 2 :CARACTÉRISTIQUES

CHAPITRE 2 :CARACTÉRISTIQUES CHAPITRE 2 :CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES DU BÉTON Fait par: SAFI Brahim Les principales caractéristiques des bétons sont les propriétés à l état frais et durci. 1. Caractéristiques à l état frais 1.1.

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE DT-AG-002-OR ENCIMEX B608 BETON ENDUIT CIMENT EXTERIEUR INTERIEUR

DOSSIER TECHNIQUE DT-AG-002-OR ENCIMEX B608 BETON ENDUIT CIMENT EXTERIEUR INTERIEUR www.agorbatiment.com DOSSIER TECHNIQUE DT-AG-002-OR ENCIMEX B608 BETON ENDUIT CIMENT EXTERIEUR INTERIEUR AGOR Batiment 460 avenue Gaston Phoebus 64170 ARTIX Tel : 05 59 53 97 33 www.agorbatiment.com Nature

Plus en détail

TP Béton frais. L 3 et. Lorsque Dmax augmente, la quantité de ciment nécessaire C diminue. C 1. D max,2 = C 2. max,1

TP Béton frais. L 3 et. Lorsque Dmax augmente, la quantité de ciment nécessaire C diminue. C 1. D max,2 = C 2. max,1 TP Béton frais Lors de ce TP, vous allez vous familiariser avec les paramètres à prendre en compte pour la conception d un béton adéquat. Ce TP comprend plusieurs objectifs : - pouvoir identifier visuellement

Plus en détail

Chapitre IV: Le Béton de ciment.

Chapitre IV: Le Béton de ciment. Chapitre IV: Le Béton de ciment. 1. Généralités Le béton est un géomateriau composite, composé essentiellement de ciment + eau + granulats. Une Pate = Ciment + Eau. Un mortier = Ciment + Eau + Sable. Un

Plus en détail

CHAPITRE -5- PREPARATION DES ECHANTILLONS

CHAPITRE -5- PREPARATION DES ECHANTILLONS CHAPITRE -5- PREPARATION DES ECHANTILLONS 5.1 Introduction Le cinquième chapitre décrit la préparation des échantillons de béton, ainsi que les différents essais expérimentaux (la résistance à la compression,

Plus en détail

Etapes et paramètres de réussite pour le béton autoplaçant (SCC)

Etapes et paramètres de réussite pour le béton autoplaçant (SCC) Wintertagung VSB 08. November 2016 Etapes et paramètres de réussite pour le béton autoplaçant (SCC) Hans Eggli, Leiter Labor 1. Agrégats Ø < 4 mm = agrégat fin Ø > 4 mm = agrégat grossier Paramètres

Plus en détail

Conception et réalisation des dallages en Béton de Fibres Métalliques Compléments pour les essais de caractérisation des BFM

Conception et réalisation des dallages en Béton de Fibres Métalliques Compléments pour les essais de caractérisation des BFM Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 25 mars 2014 Conception et réalisation des dallages en Béton de Fibres Métalliques Compléments pour les essais de caractérisation des BFM Groupe Spécialisé

Plus en détail

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA TP N 10 Préparation à la formulation des B.H.P (Méthode des coulis)

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA TP N 10 Préparation à la formulation des B.H.P (Méthode des coulis) Préparation à la formulation des B.H.P (Méthode des coulis) Introduction : Les bétons à hautes performances, de plus en plus utilisés dans les usines de préfabrication et sur les chantiers ont une résistance

Plus en détail

"!#$ Essais PROCTOR + =

!#$ Essais PROCTOR + = !!" "!#$ Essais PROCTOR TEXTE(S) DE REFERENCE : Norme NF P 94-093 - A consulter nécessairement pour une information complète sur le sujet Granulats, sols, ciments et bétons, Edition Educalivre BUT DE L'ESSAI

Plus en détail

E044N: Vicatronic, appareil Vicat automatique à enregistreur avec accessoires

E044N: Vicatronic, appareil Vicat automatique à enregistreur avec accessoires E044N: Vicatronic, appareil Vicat automatique à enregistreur avec accessoires NORMES: EN 196-3, EN 13279-2 (plâtre), EN 480-2, ASTM C191/C187, DIN 1196/1168, BS4550, UNE 80102, NF P15-414, P15-431, AASHTO

Plus en détail

ESSAI DE CISAILLEMENT SUR UN SOL PULVERULENT Norme NF P

ESSAI DE CISAILLEMENT SUR UN SOL PULVERULENT Norme NF P UE3 MODULE G2 Travaux pratiques de géotechnique - Page 1 / 8 SUR UN SOL PULVERULENT Norme NF P 94-071-1 A. BUT DE L ESSAI : Il s agit de déterminer expérimentalement la courbe intrinsèque d un sol pulvérulent

Plus en détail

MORTIER DE CALAGE ET SCELLEMENT PRISE RAPIDE

MORTIER DE CALAGE ET SCELLEMENT PRISE RAPIDE Mortier de calage et scellement prise rapide Mortier de calage et scellement prise rapide est conçu pour la fixation, le scellement et le calage sans retrait de nombreux éléments. Durcissement rapide.

Plus en détail

Dossier Techniques et commerciales

Dossier Techniques et commerciales Dossier Techniques et commerciales Siège social : 1 rue du Tertre 25580 ETALANS Tél : 03.81.59.23.65 Fax: 03.81.59.26.08 Usine: 25660 Merey sous Montrond Tél : 03.81.86.71.09 Fax: 03.81.86.71.79 SOMMAIRE

Plus en détail

Protocoles d essais pour la mesure des performances seuils des bétons de chanvre

Protocoles d essais pour la mesure des performances seuils des bétons de chanvre Protocoles d essais pour la mesure des performances seuils des bétons de chanvre 1 Préambule : Pour être conforment au Règles professionnelles de mise en œuvre les bétons de chanvre doivent présenter des

Plus en détail

Quelques réponses aux questions de mise en œuvre

Quelques réponses aux questions de mise en œuvre Quelques réponses aux questions de mise en œuvre POURQUOI? Ne pas stocker trop longtemps le ciment? 2 Ne pas stocker les barres d acier a même le sol? 2 Ne pas utiliser un sable qui contient trop d argile?

Plus en détail

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA - TP N 14 L'essai Proctor

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA - TP N 14 L'essai Proctor L'essai Proctor Introduction : Afin de pouvoir choisir un matériau apte à la réalisation d un remblai, une entreprise organise une campagne d essais pour déterminer les caractéristiques physiques de plusieurs

Plus en détail

Technologie du béton GCI 340

Technologie du béton GCI 340 Ammar Yahia, ing., Ph.D. Génie civil. Automne 2011 CHAPITRE 5 : Dosage des bétons conventionnels Plan: - Caractéristiques requises frais et durci! - Dosage d un mélange et le devis technique - Compréhension

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Travaux pratiques

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Travaux pratiques UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Travaux pratiques Préparé Par : M. GHOMARI F. & Mme BENDI-OUIS A. ANNEE

Plus en détail

Introduction aux Technologies du Béton (Concrete Technology)

Introduction aux Technologies du Béton (Concrete Technology) Introduction aux Technologies du Béton (Concrete Technology) Quelques définitions Un béton Granulats + colle = béton si > 4 mm mortier si < 4 mm Pâte de ciment = eau + ciment Mortier = eau + ciment + sable

Plus en détail

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA - TP N 14 Cisaillement d un sol sableux. Introduction :

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA - TP N 14 Cisaillement d un sol sableux. Introduction : Cisaillement d un sol sableux Introduction : 1 Cisaillement d un sol sableux Principe F N σ = N / S τ = F / S L échantillon étudié est placé entre 2 demi-boîtes qui se déplacent horizontalement l une par

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Sika FastFix-138 FTP DESCRIPTION DU PRODUIT INFORMATION PRODUIT

FICHE TECHNIQUE. Sika FastFix-138 FTP DESCRIPTION DU PRODUIT INFORMATION PRODUIT FICHE TECHNIQUE MICRO-BÉTON À DURCISSEMENT RAPIDE POUR SCELLEMENT ET CALAGE D ÉLÉMENTS DE VOIRIE DESCRIPTION DU PRODUIT Le Sika FastFix-138 FTP est un micro-béton hydraulique monocomposant, prêt à l emploi,

Plus en détail

Béton et constituants du béton

Béton et constituants du béton Béton et constituants du béton Un recueil sur CD-ROM Référence : 3131871CD ISBN : 978-2-12-131871-4 Année d édition : 2013 Analyse Sous son apparente simplicité, le béton est en réalité très complexe.

Plus en détail

Les bétons. 3.1 Définition

Les bétons. 3.1 Définition Chapitre3 Les bétons 3.1 Définition 3.2 Les constituants du béton 3.2.1 - Le ciment 3.2.2 - Les granulats 3.2.3 - L eau 3.2.4 - Les adjuvants 3.2.5 - Les additions 3.3 La prise du béton 3.4 La plasticité

Plus en détail

RAPPORT D'ESSAIS N A3214LK915/GH

RAPPORT D'ESSAIS N A3214LK915/GH 63 000 CLERMONT-FERRAND TEL : 04 73 23 63 15 FAX : 04 73 23 63 19 N A3214LK915/GH DEMANDEUR DES ESSAIS : LPH Lacropte- B.P 32 24380 VERGT TEL. 05 53 35 55 85 Date de la demande des essais : 10/11/2015

Plus en détail

BLOC DE BETON A COLLER

BLOC DE BETON A COLLER BLOC DE BETON A COLLER Dossier Techniques et commerciales Siège social : 1 rue du Tertre 25580 ETALANS Tél : 03.81.59.23.65 Fax: 03.81.59.26.08 Usine: 25660 Merey sous Montrond Tél : 03.81.86.71.09 Fax:

Plus en détail

: Responsable du laboratoire de l entreprise LINGENHELD.

: Responsable du laboratoire de l entreprise LINGENHELD. Fiche de procédure Page 1/7 Groupe de travail : P.J. HANTZ : Responsable du laboratoire de l entreprise LINGENHELD. C. DEVAUX : Technicien de laboratoire EIFFAGE TP. D. TORS : Chef du laboratoire COLAS

Plus en détail

ESSAI C.B.R. (California Bearing Ratiotest) Norme NF P

ESSAI C.B.R. (California Bearing Ratiotest) Norme NF P UE2 MODULE G1 Travaux pratiques de géotechnique - Page 1 / 7 ESSAI C.B.R. (California Bearing Ratiotest) Norme NF P 94-078 A. BUT DE L ESSAI : L essai CBR est un essai de portance (aptitude des matériaux

Plus en détail

Béton et constituants du béton

Béton et constituants du béton Béton et constituants du béton Recueil sur CD-ROM Référence : 3131861CD ISBN : 2-12-131861-5 Année d édition : 2007 Analyse Fabriqué à partir de matériaux de base simples, gravillons, sable et ciment,

Plus en détail

Les Plastifiants, Réducteurs d Eau

Les Plastifiants, Réducteurs d Eau Les Plastifiants, Réducteurs d Eau Un plastifiant est un adjuvant qui, sans modifier la consistance, permet de réduire fortement la teneur en eau d un béton donné, ou qui, sans en modifier la teneur en

Plus en détail

ESSAIS SUR BETON FRAIS

ESSAIS SUR BETON FRAIS !"#$!%&''"'()!**+!()%"'()!**),()'()-.!**./-'/%%! 0,."+!(%"(,**1!#!2/.!**#"**.,'/%%/ '3"''**1!#!2/.**"%'+"+-+!**,1**+!()%,.,$4**./-'/%%!!"#$!$%$&'(#&)*$(+!*%,*./5,2/+,"2!*#!*6/+!2"/-7*#!*(,%'+2-(+",% ****

Plus en détail

RAPPORT D ESSAIS N DME

RAPPORT D ESSAIS N DME CENTRE EUROPEEN DES TECHNIQUES DE LA CONSTRUCTION DIVISION ESSAIS ET MESURES TEST & MEASURES DIVISION RAPPORT D ESSAIS N DME 7 92 539 DEMANDEUR DES ESSAIS : INSULTEC MACHINERY SALES NOUMEA ( M.S.N.) BP

Plus en détail

SYSTEME DE PROTECTION A L EAU SOUS CARRELAGE COLLE (SPEC)

SYSTEME DE PROTECTION A L EAU SOUS CARRELAGE COLLE (SPEC) Département ENVELOPPE ET REVÊTEMENTS Division Revêtements, Etanchéité, Enduits et Mortiers SYSTEME DE PROTECTION A L EAU SOUS CARRELAGE COLLE (SPEC) METHODOLOGIE D ESSAIS Version de Février 2011 1. ESSAIS

Plus en détail

Construction. Mortier de scellement à retrait compensé et à hautes performances, avec réduction de l impact environnemental. Présentation NF 030

Construction. Mortier de scellement à retrait compensé et à hautes performances, avec réduction de l impact environnemental. Présentation NF 030 Construction Notice Produit Edition Juillet 2016 Numéro 809 Version n 2016-113 Sikagrout -234 Sikagrout -234 NF 030 EN 1504-6 Mortier de scellement à retrait compensé et à hautes performances, avec réduction

Plus en détail

RAPPORT D'ESSAIS N /CD

RAPPORT D'ESSAIS N /CD 63 000 CLERMONT-FERRAND TEL : 04 73 23 63 15 FAX : 04 73 23 63 19 N 020514/CD DEMANDEUR DES ESSAIS : LPH Lacropte- B.P 32 24380 VERGT TEL : 05 53 35 55 85 Date de la demande des essais : 10/03/2014 ESSAIS

Plus en détail

Les Accélérateurs. Les Accélérateurs liquides. Les Accélérateurs poudres

Les Accélérateurs. Les Accélérateurs liquides. Les Accélérateurs poudres Les Accélérateurs Un accélérateur de prise est un adjuvant qui diminue le temps de début de transition d un mélange, pour passer de l état plastique à l état rigide. Un accélérateur de durcissement est

Plus en détail

CHAPITRE IV ETUDE DU BÉTON

CHAPITRE IV ETUDE DU BÉTON CHAPITRE IV IV.1. INTRODUCTION Le béton est un composite hétérogène qui résulte du mélange intime d'un squelette granulaire et d'un liant qui est la pâte de ciment hydratée. L étude de la technique du

Plus en détail

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA - TP N 1 Limites d Atterberg Classification d un sol

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA - TP N 1 Limites d Atterberg Classification d un sol Limites d Atterberg Classification d un sol Problématique : Identifier un sol afin de le classer selon le laboratoire des Ponts et Chaussées (L.C.P.C). Principe Le classement d un sol vis à vis de la classification

Plus en détail

MORTIER HYDRAULIQUE À HAUTES PERFORMANCES POUR IMPERMÉABILISATION, RÉPARATION ET SURFAÇAGE

MORTIER HYDRAULIQUE À HAUTES PERFORMANCES POUR IMPERMÉABILISATION, RÉPARATION ET SURFAÇAGE FICHE TECHNIQUE MORTIER HYDRAULIQUE À HAUTES PERFORMANCES POUR IMPERMÉABILISATION, RÉPARATION ET SURFAÇAGE DESCRIPTION DU PRODUIT Mortier prédosé comprenant : Composant A (résine en émulsion) Composant

Plus en détail

Fiche n VII-5 "Cure et décoffrage"

Fiche n VII-5 Cure et décoffrage Fiche n VII-5 "Cure et décoffrage" 1. Objet de la présente fiche et rappels Cette fiche concerne la cure du béton et examine les conditions de décoffrage des parties d ouvrage. Elle ne traite pas des cas

Plus en détail

Bain-marie thermostaté 13723

Bain-marie thermostaté 13723 Présentation Bain-marie thermostaté 13723 NOTICE Retrouvez l ensemble de nos gammes sur : www.pierron.fr DIDACTIK CS 80609 57206 SARREGUEMINES Cedex France Tél. : 03 87 95 14 77 Fax : 03 87 98 45 91 E-mail

Plus en détail

L influence du taux de fibres de polypropylène sur les caractéristiques des bétons de sable

L influence du taux de fibres de polypropylène sur les caractéristiques des bétons de sable L influence du taux de fibres de polypropylène sur les caractéristiques des bétons de sable MELAIS FZ *, ACHOURA D 1 Laboratoire Génie Civil, Université d Annaba, BP 12, 23 Annaba, Algérie RESUME : Les

Plus en détail

Liant hydraulique spécial pour chapes à prise, à séchage rapides (24 h) et à retrait compensé. Avis technique locaux P4/P4S

Liant hydraulique spécial pour chapes à prise, à séchage rapides (24 h) et à retrait compensé. Avis technique locaux P4/P4S Liant hydraulique spécial pour chapes à prise, à séchage rapides (24 h) et à retrait compensé. Avis technique locaux P4/P4S DOMAINE D APPLICATION Réalisation de chapes flottantes ou adhérentes, sur dalles

Plus en détail

Règles de bonne pratique pour la mise en œuvre des bétons. ir. Vinciane Dieryck

Règles de bonne pratique pour la mise en œuvre des bétons. ir. Vinciane Dieryck Règles de bonne pratique pour la mise en œuvre des bétons ir. Vinciane Dieryck 1 Contexte Normes relatives aux Structures en béton NBN EN 1990 (Eurocode) Conception Bases de calcul des structures NBN EN

Plus en détail

Le béton, un matériau pour des constructions étanches?

Le béton, un matériau pour des constructions étanches? Le béton, un matériau pour des constructions étanches? Claude Ployaert Concrete Technology Engineer 21/01/2016 Agenda 1 2 Introduction Spécification du béton 3 Mise en œuvre du béton 4 Maîtrise des déformations

Plus en détail

CHAPITRE -4- MATERIAUX, MELANGES ET PROCEDURES

CHAPITRE -4- MATERIAUX, MELANGES ET PROCEDURES CHAPITRE -4- MATERIAUX, MELANGES ET PROCEDURES 4.1 Introduction : Il est nécessaire de connaître les caractéristiques physiques des constituants d un béton avant de faire l étude de la composition théorique

Plus en détail

Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires. Formulation des bétons

Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires. Formulation des bétons Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires Formulation des bétons Introduction Définition du béton Mélange homogène de ciment, eau, granulats et, le plus souvent, adjuvants

Plus en détail

Principe de mesure 2) (caractéristiques, étendue de mesure, genres d essais) Détermination de la résistance adhésive à la traction

Principe de mesure 2) (caractéristiques, étendue de mesure, genres d essais) Détermination de la résistance adhésive à la traction page 1 de 6 Laboratoire d essais pour les sols, les granulats minéraux, les enrobés et liants bitumineux, les bétons hydrauliques ainsi que pour les essais in situ et auscultations routières SACR S.A.

Plus en détail

Easy Fix. Produit. Volumes. Propriétés

Easy Fix. Produit. Volumes. Propriétés Produit Colle de montage à base de polyuréthane à 1 composant, à séchage rapide, pour tous les encollages dans les constructions à sec. Idéale pour coller les panneaux d'isolation, les plaques de plâtre,

Plus en détail

ANNEXE I DETERMINATION DE LA TENEUR EN EAU DES FRUITS SECHES METHODE I - METHODE DE LABORATOIRE Définition

ANNEXE I DETERMINATION DE LA TENEUR EN EAU DES FRUITS SECHES METHODE I - METHODE DE LABORATOIRE Définition DETERMINATION DE LA TENEUR EN EAU DES FRUITS SECHES METHODE I - METHODE DE LABORATOIRE 1 1. Définition On entend par teneur en eau des fruits séchés la perte de masse déterminée dans les conditions d'épreuve

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE. CONDITIONS DE REALISATION (Documents joints)

DESCRIPTIF SOMMAIRE. CONDITIONS DE REALISATION (Documents joints) RESERVOIR D EAU DE 50000 M3 ETUDE DE PRIX STRUCTURES BTP INSTALLATION CHANTIER Prépa Chantier BTS PLANIFICATION ETUDE DES BESOINS SUIVI DE CHANTIER COURS TD TP DEVOIR DESCRIPTIF SOMMAIRE Objet du marché:

Plus en détail

LABORATOIRE. ÉPROUVETTES EN BÉTON Leurs essais

LABORATOIRE. ÉPROUVETTES EN BÉTON Leurs essais LABORATOIRE ÉPROUVETTES EN BÉTON Leurs essais Auteur : Hervé BEINISH Deux des caractéristiques principales d'un béton sont la résistance à la compression et la résistance à la traction. Pour déterminer

Plus en détail

Laboratoire Géotechnique

Laboratoire Géotechnique SOMMAIRE > Présentation du Laboratoire Objectifs Matériels existants Matériels Urgents/Indispensables Personnes intervenant > Aménagement du Laboratoire Plan d installation du futur centre de compétences

Plus en détail

- Mélanger pendant minute au moins, à I'aide d 'un malaxeur, pour une homogénéité optimale, puis verser dans le moule en filet fin.

- Mélanger pendant minute au moins, à I'aide d 'un malaxeur, pour une homogénéité optimale, puis verser dans le moule en filet fin. PLÂTRE DE SYNTHÈSE ROC Les plâtres polyesters sont des masses synthétiques élaborées pour la réalisation de reliefs, de modèles (ex : figurine, sculpture, ornement ), de moulages, offrant I'avantage d'une

Plus en détail

Normo 5R. Ciment Portland CEM I 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA

Normo 5R. Ciment Portland CEM I 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Ciment Portland CEM I 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Le Normo 5R est un ciment de haute qualité qui développe une montée en résistance rapide et atteint une résistance finale élevée.

Plus en détail

Compactage et portance d un sol. Travail pratique n 2 de mécanique des sols : Section GC. Groupe A

Compactage et portance d un sol. Travail pratique n 2 de mécanique des sols : Section GC. Groupe A Section GC Groupe A Ben Mosbah Yasmine, Benjelloun Abdelkarim, Bellamine Mohamed, Adyel Selim, Lahbabi El Houcine. Travail pratique n 2 de mécanique des sols : Compactage et portance d un sol 1 Introduction

Plus en détail

TOPECAL Bâtiment Industriel, s.a.r.l. PRODUITS ET REVETEMENTS POUR CONSTRUCTION CIVILE CAHIER DES CHARGES FIBRES PLASTIQUES

TOPECAL Bâtiment Industriel, s.a.r.l. PRODUITS ET REVETEMENTS POUR CONSTRUCTION CIVILE CAHIER DES CHARGES FIBRES PLASTIQUES JRP PRODUITS ET REVETEMENTS POUR CONSTRUCTION CIVILE CAHIER DES CHARGES FIBRES PLASTIQUES Concernant l utilisation du procédé FIBRATOP P 12 mm dans les TRAVAUX de dallages. En vue : - D AUGMENTER LA RESISTANCE

Plus en détail

08.24 DETERMINATION DE LA VISCOSITE ENGLER A 20 C.

08.24 DETERMINATION DE LA VISCOSITE ENGLER A 20 C. 08.24 DETERMINATION DE LA VISCOSITE ENGLER A 20 C. (Référence de base : Norme DIN 1995 - U.14 «Viskosität», 1960). 1. But de l essai Déterminer la viscosité d une émulsion de bitume, exprimée en unités

Plus en détail

LES MODES OPERATOIRES DU LABORATOIRE GENIE CIVIL CIMENTS MASSE VOLUMIQUE APPARENTE D UN CIMENT

LES MODES OPERATOIRES DU LABORATOIRE GENIE CIVIL CIMENTS MASSE VOLUMIQUE APPARENTE D UN CIMENT MASSE VOLUMIQUE APPARENTE D UN CIMENT Araser et peser (M1) La masse de ciment est: M1 - M0 RESULTATS Connaissant la masse de ciment et le volume du récipient calibré, on peut calculer la masse volumique

Plus en détail

Machine à ravioli et spaghetti

Machine à ravioli et spaghetti Machine à ravioli et spaghetti Référence : MEN41 Version : 1.3 Langue : Français WWW.KITCHEN-ARTIST.COM Vous venez d acquérir un produit de la marque KITCHEN ARTIST et nous vous en remercions. Nous apportons

Plus en détail

RESULTATS DES TESTS A SANTA COLOMA QUERALT RESULTATS DE TESTS

RESULTATS DES TESTS A SANTA COLOMA QUERALT RESULTATS DE TESTS RESULTATS DES TESTS A SANTA COLOMA QUERALT ICEC Contrôle Qualité Ouvrages S.L DEMANDEUR HUMICORP NANOPOLIMEROS S.L RESULTATS DE TESTS OUVRAGE: Santa Coloma de Queralt Echantillon remis au Laboratoire/Alb-7857-R/Date:05/10/2012

Plus en détail

MPA NRW Material Prüfungsamt Nordrhein-Westfalen

MPA NRW Material Prüfungsamt Nordrhein-Westfalen Page 1 sur 7 MPA NRW Material Prüfungsamt Nordrhein-Westfalen Traduction du P.V. d essai N 22 0002756-03 Demandeur Pagel Spezialbeton Réception de la commande : 02.07.2003 GmbH & Co. KG Réception des échantillons

Plus en détail

500 CaroFix. Produit. Volumes. Propriétés

500 CaroFix. Produit. Volumes. Propriétés Produit Colle pour carreaux prête à l emploi, D1T, pour l encollage sur murs et sols de faïence, carreaux mosaïques et céramiques et pierres naturelles sur tous les matériaux de construction. Convient

Plus en détail

Liant hydraulique spécial pour chapes à prise, à séchage rapides (24 h) et à retrait compensé. Avis technique locaux P4/P4S

Liant hydraulique spécial pour chapes à prise, à séchage rapides (24 h) et à retrait compensé. Avis technique locaux P4/P4S Liant hydraulique spécial pour chapes à prise, à séchage rapides (24 h) et à retrait compensé. Avis technique locaux P4/P4S DOMAINE D'APPLICATION Réalisation de chapes flottantes ou adhérentes, sur dalles

Plus en détail

1.3. Sources de matières premières entrant dans la fabrication du ciment portland (Association Canadienne du Ciment Portland (ACCP))

1.3. Sources de matières premières entrant dans la fabrication du ciment portland (Association Canadienne du Ciment Portland (ACCP)) Figure 1.2 Sources de matières premières entrant dans la fabrication du ciment portland (Association Canadienne du Ciment Portland (ACCP)) Figure 1.3 Four rotatif d une cimenterie moderne (ACCP) On fabrique

Plus en détail

CONTRIBUTION DE LA CONSERVATION REELLE DU BETON A L EFFET DE LA CURE SUR SA RESISTANCE MECANIQUE

CONTRIBUTION DE LA CONSERVATION REELLE DU BETON A L EFFET DE LA CURE SUR SA RESISTANCE MECANIQUE CONTRIBUTION DE LA CONSERVATION REELLE DU BETON A L EFFET DE LA CURE SUR SA RESISTANCE MECANIQUE RESUME K. BENDJILLALI*, et L. AZZOUZ* et S. KENAI** * Université de Laghouat, ** Université de Blida Le

Plus en détail

(Fixation oblique sur la dalle de bardage) Structure béton: Fixation sur l aile du profil T (Au niveau de la poutre de toiture)

(Fixation oblique sur la dalle de bardage) Structure béton: Fixation sur l aile du profil T (Au niveau de la poutre de toiture) 77 P5 Produits auxiliaires et accessoires A1 Dalles de bardage Fixation sur l aile de la colonne (Fixation d angle) A2 Fixation sur l aile de la colonne (Fixation oblique sur la dalle de bardage) A3 (Au

Plus en détail

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA - TP N 16 Caractéristiques physiques d un sol

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA - TP N 16 Caractéristiques physiques d un sol Caractéristiques physiques d un sol Définition : Le sol est un matériau complexe constitué par des grains solides (squelette) provenant de la désagrégation d une roche mère ou d un végétal, comportant

Plus en détail

GEMO MESURE DE LA VITESSE DE COMBUSTION FAP-102-A-1 FÉVRIER 1992 DES PROPERGOLS SOLIDES SUR BRINS PAGE 1/11

GEMO MESURE DE LA VITESSE DE COMBUSTION FAP-102-A-1 FÉVRIER 1992 DES PROPERGOLS SOLIDES SUR BRINS PAGE 1/11 FÉVRIER 1992 DES PROPERGOLS SOLIDES SUR BRINS PAGE 1/11 Le présent mode opératoire annule et remplace l'édition des modes FAP-100-A-1 et FAP-101-A-1 de janvier 1984. 1. DOMAINE D'APPLICATION Cette méthode

Plus en détail

«construction en terre» focus sur la fabrication et la construction en blocs de terre compressée. 2 le compactage de la terre

«construction en terre» focus sur la fabrication et la construction en blocs de terre compressée. 2 le compactage de la terre «construction en terre» focus sur la fabrication et la construction en blocs de terre compressée 2 le compactage de la terre «construction en terre» focus sur la fabrication et la construction en blocs

Plus en détail

TP de l Ecole Nationale D Ingénieurs de Sfax

TP de l Ecole Nationale D Ingénieurs de Sfax République Tunisienne Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université de Sfax Ecole Nationale d Ingénieurs de Sfax الجمھوريةالتونسية وزارة التعليمالعالى والبحثالعلمي جامعة

Plus en détail

REFERENTIEL TREMPLIN ACERMI pour les Bétons

REFERENTIEL TREMPLIN ACERMI pour les Bétons REFERENTIEL TREMPLIN ACERMI pour les Bétons 1 GENERALITES Le présent document définit les règles de base : Des contrôles effectués sur la fabrication des bétons revendiquant une valeur thermique certifiée

Plus en détail

Le logiciel BétonlabPro 2 Bases scientifiques - Principes de fonctionnement

Le logiciel BétonlabPro 2 Bases scientifiques - Principes de fonctionnement Le logiciel BétonlabPro 2 Bases scientifiques - Principes de fonctionnement François de Larrard, Thierry Sedran Robert Le Roy, Laetitia d Aloia Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Plan de l exposé

Plus en détail

SOMMAIRE CHAPITRE 1: PROCESSUS DES REPARATIONS DES OUVRAGES DEGRADES EN BETON INTRODUCTION DEGRADATION DU BETON...

SOMMAIRE CHAPITRE 1: PROCESSUS DES REPARATIONS DES OUVRAGES DEGRADES EN BETON INTRODUCTION DEGRADATION DU BETON... SOMMAIRE INTRODUCTION GENERALE 1 PARTIE I : REVUE BIBLIOGRAPHIQUE 4 CHAPITRE 1: PROCESSUS DES REPARATIONS DES OUVRAGES DEGRADES EN BETON 5 1.1. INTRODUCTION...................................................

Plus en détail

Mortier de scellement et de calage à retrait compensé et à hautes performances.

Mortier de scellement et de calage à retrait compensé et à hautes performances. Notice produit Edition Octobre 2012 Numéro 8.10 Version n 2012-231 SIKAGROUT -217 SIKAGROUT -217 Calage Mortier de scellement et de calage à retrait compensé et à hautes performances. Construction Présentation

Plus en détail

FERMACELL Powerpanel H2O Cloisons non porteuses - Parement double

FERMACELL Powerpanel H2O Cloisons non porteuses - Parement double La solution recommandée en locaux fréquemment et fortement humides Descriptif : Les cloisons double peaux FERMACELL Powerpanel H 2 O sont des cloisons distributives non porteuses utilisées pour séparer

Plus en détail

Etude de la norme «bétons» ( norme NF EN )

Etude de la norme «bétons» ( norme NF EN ) Etude de la norme «bétons» ( norme NF EN 206-1 ) 1 Domaine d application de la norme NF EN 206-1 - Cette norme s'applique aux bétons destinés aux structures coulées en place, aux structures préfabriquées,

Plus en détail

On a discuté. Production du béton en pratique. Le pratique. Specification du béton, d une Centrale à Béton

On a discuté. Production du béton en pratique. Le pratique. Specification du béton, d une Centrale à Béton On a discuté Production du béton en pratique Composants du béton Le processus de durcissement L importance de l eau ajouté e/c Propritées à jeune âge Resistance mechanique Changement de dimension et fissuration

Plus en détail

Protection anticorrosion des armatures du béton

Protection anticorrosion des armatures du béton Notice produit Edition Decembre 2010 Numéro 3160 Version no. 2010,01 Sika Monotop 910 N Sika Monotop -910 N Protection anticorrosion des armatures du béton Présentation Domaines d application Caractères

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Indice de Révision Date de mise en application B 01/03/2015 ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, avenue du Recteur-Poincarré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97 Fax. 33.(0)1.64.68.83.45

Plus en détail

Introduction à la Technologie du Béton (Concrete Technology)

Introduction à la Technologie du Béton (Concrete Technology) Introduction à la Technologie du Béton (Concrete Technology) Production Annuelle millions de tonnes Béton Acier Bois Plastiques Papier France : 17 2 22 7 6 USA : 8 94 25 76 69 Monde : > 1 7 1 tonne par

Plus en détail

CIMENT FONDU. Solutions techniques pour bétons et mortiers

CIMENT FONDU. Solutions techniques pour bétons et mortiers Solutions techniques pour bétons et mortiers >> Remise en service rapide Durcissement rapide : résistance > 25 MPa à 6 heures Ciment Fondu développe très rapidement ses résistances, tout en ayant un temps

Plus en détail

MARQUE: CUISINART REFERENCE: CEC7E CUIS OEUFS CODIC:

MARQUE: CUISINART REFERENCE: CEC7E CUIS OEUFS CODIC: MARQUE: CUISINART REFERENCE: CEC7E CUIS OEUFS CODIC: 2310678 Cuiseur à oeufs Egg Cooker Instructions - Hinweise - Instructies - Istruzioni - Instrucciones CEC7E SOMMAIRE 1. Introduction..........................................................................................4

Plus en détail

CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION

CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION CSTC WTCB CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION ETABLISSEMENT RECONNU PAR APPLICATION DE L'ARRETE-LOI DU 30 JANVIER 1947 - Station expérimentale : B-1342 Limelette, avenue P. Holoffe, 21

Plus en détail

Scotch-Weld 7260 B/A FC

Scotch-Weld 7260 B/A FC Scotch-Weld 7260 B/A FC Colle structurale Fiche technique Avril 2013 Dernière version : Octobre 2010 Description du produit La colle 3M Scotch-Weld 7260 B/A FC est une colle structurale bi-composante polymérisable

Plus en détail

Mortier-colle amélioré, déformable, en neuf et en rénovation. Très faible émission de poussières. Classe C2S1-ET.

Mortier-colle amélioré, déformable, en neuf et en rénovation. Très faible émission de poussières. Classe C2S1-ET. Notice Produit Edition Novembre 2013 Numéro 348 Version n 2013-426 Mortier-colle amélioré, déformable, en neuf et en rénovation. Très faible émission de poussières. Classe C2S1-ET. Construction Présentation

Plus en détail

LES ESSAIS DE LABORATOIRE

LES ESSAIS DE LABORATOIRE Niveau : Baccalauréat Professionnel Plasturgie Date : 2010 Durée : Condition : Salle : Ressources : Pré-requis : Savoirs associés : 6 heures Classe entière Salle de cours et Laboratoire Ordinateur portable,

Plus en détail

Mécanique Masse d un corps

Mécanique Masse d un corps Masse d un corps Français p 1 Version : 1111 1 Descriptif Lame oscillante Bouchon Surface de fixation par serre-joint Réceptacle 2 Composition 1 lame métallique avec surface de support, 1 réceptacle h=70

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Sikadur -41 CF Normal PRODUCTBESCHRIJVING MORTIER DE RÉPARATION ÉPOXY THIXOTROPE À 3 COMPOSANTS

FICHE TECHNIQUE. Sikadur -41 CF Normal PRODUCTBESCHRIJVING MORTIER DE RÉPARATION ÉPOXY THIXOTROPE À 3 COMPOSANTS FICHE TECHNIQUE MORTIER DE RÉPARATION ÉPOXY THIXOTROPE À 3 COMPOSANTS PRODUCTBESCHRIJVING est un mortier de réparation à 3 composants, thixotrope, à base de résine époxy et de charges spéciales, formulé

Plus en détail

FERMACELL Powerpanel H 2 O Cloisons non porteuses - Parement simple

FERMACELL Powerpanel H 2 O Cloisons non porteuses - Parement simple Cloisons non porteuses - Parement simple La solution recommandée en locaux fréquemment et fortement humides Descriptif : Les cloisons simple peau FERMACELL Powerpanel H 2 O sont des cloisons distributives

Plus en détail

ANALYSE GRANOLUMETRIQUE

ANALYSE GRANOLUMETRIQUE ANALYSE GRANOLUMETRIQUE 1. DEFINITIONS Granulat : Granularité : Granulométrie : Matériau constitué de grain minéral de provenance naturelle ou artificielle. On parle également de matériau grenu. Ensemble

Plus en détail

3 Scotch-Weld 7240 B/A

3 Scotch-Weld 7240 B/A 3 Scotch-Weld 7240 B/A Bulletin Technique BT 0903-0203 Février 2003 Description La colle 3M Scotch-Weld 7240 B/A est une colle structurale bi-composant polymérisable à température ambiante. Elle est caractérisée

Plus en détail

METHODES D ESSAIS POUR BETON

METHODES D ESSAIS POUR BETON METHODES D ESSAIS POUR BETON Safi B. 1 1- Essais sur ciment: 1.1- Masse volumique apparente : La mesure de la masse volumique apparente consiste à verser le matériau pulvérulent à l état sec en le disposant

Plus en détail