Causes d insatisfactions du patient pris en charge en ambulatoire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Causes d insatisfactions du patient pris en charge en ambulatoire"

Transcription

1 Causes d insatisfactions du patient pris en charge en ambulatoire Michel MAILLET Unité d Anesthésie & Chirurgie Ambulatoires Hôpital Tenon, AP-HP 4 rue de la Chine; Paris

2 Chemin Clinique Éligibilité J - 1 Accueil J + 1 Retour au domicile J = 0 Procédure de sortie Préparation Intervention SSPI S A R

3 chemin clinique : étape pré hospitalière Éligibilité J - 1 Accueil Préparation J + 1 J = 0 Intervention Retour au domicile Procédure de sortie S A R SSPI

4 de l éligibilité à J - 1 Sélection adéquate Information Préparation modifications de traitement, examens complémentaires Pré admission Rappel des consignes à J 1 Délai d attente trop long Patient récusé pour l ambulatoire Déficit d information Constat tardif d inopérabilité Défaut d admission Injoignable => annulation de l intervention ou transformation en hospitalisation complète

5 chemin clinique : arrivée à l unité Éligibilité J - 1 Accueil Préparation J + 1 J = 0 Intervention Retour au domicile SSPI Procédure de sortie S A R

6 J = 0 : l arrivée Accueil vérifications, validation de l admission Préparation douche, tonte, perfusion Personnel «débordé» Convocation inappropriée Retard dans le programme opératoire Attente Choix architecturaux : salon = manque d intimité & de confidentialité

7 chemin clinique : au bloc opératoire Éligibilité J - 1 Accueil J + 1 J = 0 Préparation Intervention Retour au domicile SSPI Procédure de sortie S A R

8 au bloc opératoire L intervention Professionnalisme Conforme aux engagements L anesthésie Respect des bonnes pratiques Conforme au choix fait en consultation Le réveil Prise en charge des douleurs et NVPO par l opérateur annulation changement d indication transformation en hospitalisation complète par l anesthésiste annulation changement du mode d anesthésie gestion insuffisante des D.P.O. & N.V.P.O.

9 Incidence de la douleur après chirurgie ambulatoire : 1100 cas 35% des patients ont présenté une douleur modérée à sévère Elle persiste au moins 48h 20% ont présenté des troubles du sommeil dus à la douleur 3,7% ont considéré la prise en charge globale insuffisante Et 4% auraient préféré une hospitalisation (complète) Mais 95% se disent satisfaits de la prise en charge de la douleur (Rawal, Acta Anaesth. Scand. 1997)

10 Incidence de la douleur après chirurgie ambulatoire 40% des patients ont décrit des douleurs modérées à sévères à 24h 25% ont eu besoin d un contact médical 33 à 51 % ont considéré les instructions insuffisantes 32% n ont pas pris de traitement antalgique le premier jour 80% des patients satisfaits de la prise en charge de la douleur (Beauregard, Can J Anaesth 1998)

11 Patients décrivant une douleur modérée à sévère Patients pour lesquels la douleur interfère de façon importante avec l activité quotidienne: 24 heures : 77 % 48 heures : 63 % 1 semaine : 44 % (Beauregard, Can J Anaesth 1998)

12 chemin clinique : préparation à la sortie Éligibilité J - 1 Accueil Préparation J + 1 J = 0 Intervention Retour au domicile Procédure de sortie S A R SSPI

13 en Salle d Aptitude au Retour à domicile Réhabilitation Complément d analgésie Boissons, collation Retrait perfusion Miction Éducation Accueil accompagnant Score de Chung Procédure de sortie Double validation Dossier de sortie Complication chirurgicale Prise en charge inappropriée des douleurs et NVPO (Problèmes mictionnels) Retard ou absence d accompagnant => Hospitalisation Attente de l opérateur

14 chemin clinique : après la sortie Éligibilité J - 1 Accueil Préparation J + 1 J = 0 Intervention Retour au domicile S A R SSPI Procédure de sortie

15 après la sortie Retour au lieu de résidence post- opératoire avec n de téléphone de recours Appel le lendemain Par IDE de l Unité Évaluation de la procédure et traçabilité Ré hospitalisation complication chirurgicale Appel au n de recours mal géré Retour aux urgences avec ou sans hospitalisation Appel à médecin de ville problèmes «médicaux»

16 Annulation Attente Hospitalisation

PRISE EN CHARGE AMBULATOIRE DES CHIRURGIES DE L OREILLE MOYENNE

PRISE EN CHARGE AMBULATOIRE DES CHIRURGIES DE L OREILLE MOYENNE PRISE EN CHARGE AMBULATOIRE DES CHIRURGIES DE L OREILLE MOYENNE Sandrine LEPETIT, IBODE, bloc opératoire ambulatoire ORL-OPH CHU CLERMONT FERRAND La chirurgie ambulatoire Modalités d existence et d application,

Plus en détail

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital!

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital! Secrétariat du Grand Conseil M 1795 Proposition présentée par les députés : M mes et MM. Patrick Saudan, Gabriel Barrillier, Michèle Ducret, Michel Ducret, Pierre Kunz et Jean- Marc Odier Date de dépôt

Plus en détail

Récupération améliorée après chirurgie

Récupération améliorée après chirurgie Récupération améliorée après chirurgie ENHANCED RECOVERY AFTER SURGERY Présentation du programme à l Hôpital du Valais www.hopitalvs.ch www.spitalvs.ch ERAS ET SON HISTOIRE Pendant 10 ans, un groupe d

Plus en détail

L UACA de l HEGP est ouverte depuis octobre 2001. Elle dispose de 8 places autorisées, permettant de réaliser 8x365=2920 actes par an.

L UACA de l HEGP est ouverte depuis octobre 2001. Elle dispose de 8 places autorisées, permettant de réaliser 8x365=2920 actes par an. ORGANISATION DE L ANESTHESIE AMBULATOIRE A L HOPITAL EUROPEEN GEORGES POMPIDOU Sophie NGUYEN-ROUX Service d Anesthésie-Réanimation - Unité d Anesthésie et de Chirurgie Ambulatoires Hôpital Européen Georges

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE Prof. G. DURANT La Belgique (11 millions d habitants) est un pays fédéral. Le financement est organisé au niveau national sauf le financement des infrastructures

Plus en détail

va être opéré d un hypospadias

va être opéré d un hypospadias Votre enfant va être opéré d un hypospadias Introduction Le chirurgien urologue pédiatrique vous a confirmé le diagnostic d hypospadias et expliqué les avantages ainsi que les risques et complications

Plus en détail

Prise en charge à domicile de l analgésie loco régionale

Prise en charge à domicile de l analgésie loco régionale L esprit de service Paris XII Cahier des charges Prise en charge à domicile de l analgésie loco régionale surveillance et ablation d un cathéter péri nerveux Matériel employé: la pompe PCA ambit TM du

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire dans les établissements de santé français : Une évolution positive entre 2006 et 2008

La chirurgie ambulatoire dans les établissements de santé français : Une évolution positive entre 2006 et 2008 Point d information 22 janvier 2009 La chirurgie ambulatoire dans les établissements de santé français : Une évolution positive entre et Au cours de la dernière décennie, la France, traditionnellement

Plus en détail

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon LIVRET D INFORMATIONS CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon 04.72.17.26.26 Accès bus : C6, 89, C14, 66, 19 RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE Accès

Plus en détail

EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE

EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE Etape n 1 : Faire l état des lieux Identifier la situation

Plus en détail

Consignes de remplissage - Grille de recueil - Thème DAN2

Consignes de remplissage - Grille de recueil - Thème DAN2 Généralisation 2014 d un recueil d indicateurs pour l amélioration de la qualité et de la sécurité des soins dans les établissements de santé de soins de courte durée Consignes de remplissage - Grille

Plus en détail

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE 1. Objectifs généraux La Maîtrise universitaire d études avancées en médecine clinique (en anglais Master of

Plus en détail

POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ POUR UNE CHIRURGIE DE L OEIL

POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ POUR UNE CHIRURGIE DE L OEIL 23 POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ POUR UNE CHIRURGIE DE L OEIL Informations générales sur les étapes entourant votre séjour à l hôpital et votre chirurgie Pour vous, pour la vie En externe, chirurgie d un jour

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER

Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER Le présent document fait partie des documents élaborés par la Société Française (SOFMER) et la Fédération Française

Plus en détail

La Récupération Rapide Après Chirurgie Vers la chirurgie ambulatoire pour tous?

La Récupération Rapide Après Chirurgie Vers la chirurgie ambulatoire pour tous? La Récupération Rapide Après Chirurgie Vers la chirurgie ambulatoire pour tous? Introduite dans les années 90 en chirurgie cardiaque (1) et théorisée par H Kehlet en chirurgie colique (2), la Récupération

Plus en détail

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE Une technique chirurgicale Pour vous, pour la vie Qu est-ce que la cholécystectomie? C est l intervention chirurgicale pratiquée pour enlever la vésicule biliaire.

Plus en détail

Recommandations pour la chirurgie de la CATARACTE en ambulatoire

Recommandations pour la chirurgie de la CATARACTE en ambulatoire Recommandations pour la chirurgie de la CATARACTE en ambulatoire AVANT L INTERVENTION : 1) Un rendez-vous en consultation d anesthésie au moins 8 jours avant l intervention vous a été donné. Venez ce jour-là

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

ASSURANCE POUR TOUS PARTOUT DANS LE MONDE

ASSURANCE POUR TOUS PARTOUT DANS LE MONDE ASSURANCE POUR TOUS PARTOUT DANS LE MONDE L assurance santé internationale à la carte. Tous les risques de santé. Quelque soit votre pays d origine ou de résidence. Couverture de soins partout dans le

Plus en détail

LA CONSULTATION PRE-ANESTHESIQUE. Cas cliniques

LA CONSULTATION PRE-ANESTHESIQUE. Cas cliniques LA CONSULTATION PRE-ANESTHESIQUE Cas cliniques CAS N 1 M. X, subit une première dilatation oesophagienne par endoscopie. Il est re-programmé un mois plus tard pour vérification sous anesthésie. On décide

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une fistule anale par l équipe chirurgicale des docteurs Bardou, Ben brahem

Plus en détail

Qu est ce que l identitovigilance dans un établissement de santé?

Qu est ce que l identitovigilance dans un établissement de santé? Qu est ce que l identitovigilance dans un établissement de santé? P.FRESSY, Cellule Qualité, Vigilances et Gestion des risques liés aux soins, ARS d Auvergne Ambert 2011 L identitovigilance? De quoi parlons

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY FEVRIER 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Swiss santé Hospitalisation et chirurgie

Swiss santé Hospitalisation et chirurgie La couverture indispensable de toutes vos dépenses hospitalières Swiss santé Hospitalisation et chirurgie L hospitalisation, tout le monde y pense un jour ou l autre, surtout lorsqu un proche, suite à

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question, n hésitez surtout

Plus en détail

Plan de mise en œuvre des options stratégiques. Conférence de presse, 25 septembre 2014

Plan de mise en œuvre des options stratégiques. Conférence de presse, 25 septembre 2014 Plan de mise en œuvre des options stratégiques Conférence de presse, 25 septembre 2014 Plan stratégique, concertation & consensus HNE, une (déjà) longue histoire au service de la population Concertation

Plus en détail

Une infirmière re clinicienne en et soins de. Stomathérapie. fonction? L infirmière. re «clinicienne?» Rôle de l infirmil. ressource?

Une infirmière re clinicienne en et soins de. Stomathérapie. fonction? L infirmière. re «clinicienne?» Rôle de l infirmil. ressource? Une stomathérapie et soins de plaies : intérêt d une d telle fonction? Marie Magdeleine lefort ULB Erasme re «clinicienne?» re praticienne «nurse practitioner» Prise en charge de pathologies spécifiques

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DU NORD Organigramme à partir du 01.10.2015

CENTRE HOSPITALIER DU NORD Organigramme à partir du 01.10.2015 Organigramme à partir du 01.10.2015 Comité d évaluation et d assurance qualité Organigramme de la Direction Générale à partir du 01.10.2015 Comité d évaluation et d assurance qualité - Gestion des risques

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL DE MOZE. 1, rue du Docteur-Tourasse 07320 SAINT-AGRÈVE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL DE MOZE. 1, rue du Docteur-Tourasse 07320 SAINT-AGRÈVE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL DE MOZE 1, rue du Docteur-Tourasse 07320 SAINT-AGRÈVE Février 2007 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L

Plus en détail

CLINIQUE DE LA PART-DIEU

CLINIQUE DE LA PART-DIEU ACTIVITE(S) : Médecine Chirurgie Obstétrique () Lutte contre les infections nosocomiales Source : TBIN Reflet global de la lutte contre les infections nosocomiales Score agrégé activités 2012 Cet indicateur

Plus en détail

Constat de la situation existante. Facteurs favorisant les TCPO

Constat de la situation existante. Facteurs favorisant les TCPO Enquête Sparadrap : Anesthésie et pédiatrie Constat de la situation existante Un projet qui nous tient à cœur Dédramatiser l anesthésie Observation de troubles comportementaux liés à une anesthésie Anxiété

Plus en détail

SIRIUS INTERNATIONAL

SIRIUS INTERNATIONAL MONTANT GLOBAL MAXIMUM INTEGRAL 1.000.000/ 1.000.000/ 1.500.000/ 5.000.000 GARANTI PAR PERIODE D ASSURANCE $1.800.000/ $1.800.000/ $2.700.000/ $9.000.000 PAR PERSONNE ASSUREE 1.500.000 1.500.000 2.250.000

Plus en détail

Prothèse de genou. Prothèse totale et prothèse partielle. Madame, Monsieur,!

Prothèse de genou. Prothèse totale et prothèse partielle. Madame, Monsieur,! Cabinet de Chirurgie Orthopédique et de Traumatologie du Sport Dr CHAUMONT P.L., Dr WASSER L. 156 avenue d Alsace - 68000 Colmar Tél. 03 89 24 29 37 www.chirurgie-orthopedique-colmar.com Docteur Pierre-Louis

Plus en détail

L ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES. Le point de vue de l assureur

L ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES. Le point de vue de l assureur 43ÈMES JOURNÉES DE LA SFMP L ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Le point de vue de l assureur 15 novembre 2013, Monaco Marianne Henry-Blanc, Consultante Pôle services Présentation de notre société

Plus en détail

GUIDE D'ENSEIGNEMENT PRÉOPÉRATOIRE Pour la clientèle admise avant l'opération

GUIDE D'ENSEIGNEMENT PRÉOPÉRATOIRE Pour la clientèle admise avant l'opération GUIDE D'ENSEIGNEMENT PRÉOPÉRATOIRE Pour la clientèle admise avant l'opération Voici un petit guide qui vous renseignera sur tous les éléments à connaître concernant votre chirurgie. AVANT L OPÉRATION Les

Plus en détail

Le prélèvement de moelle. osseuse. Agence relevant du ministère de la santé

Le prélèvement de moelle. osseuse. Agence relevant du ministère de la santé Le prélèvement de moelle osseuse Agence relevant du ministère de la santé Vous êtes compatible avec un patient qui a besoin d une greffe 1 Avant le prélèvement La date du prélèvement La date du prélèvement

Plus en détail

ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER

ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER ANNEXE N 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL POUR LA COUVERTURE DU RISQUE HOSPITALISATION TITRE I - PRINCIPES GÉNÉRAUX ARTICLE 1-1 CATÉGORIES COUVERTES Sont admis à bénéficier des

Plus en détail

Centres Médico Chirurgicaux Ambroise Paré, Pierre Cherest et Hartmann

Centres Médico Chirurgicaux Ambroise Paré, Pierre Cherest et Hartmann Centres Médico Chirurgicaux Ambroise Paré, Pierre Cherest et Hartmann P a s s e p o r t A m b u l a t o i r e 6 Bienvenue Madame, Mademoiselle, Monsieur, Bienvenue aux Centres Médico-Chirurgicaux Ambroise

Plus en détail

Prothèse totale de hanche

Prothèse totale de hanche Cabinet de Chirurgie Orthopédique et de Traumatologie du Sport Dr CHAUMONT P.L., Dr WASSER L. 156 avenue d Alsace - 68000 Colmar Tél. 03 89 24 29 37 www.chirurgie-orthopedique-colmar.com Docteur Pierre-Louis

Plus en détail

La prescription médicale La pharmacovigilance

La prescription médicale La pharmacovigilance La prescription médicale La Elisabeth Eccher M D Dziubich DU 2008 PLAN La prescription médicalem Réglementation de la prescription médicalem Réglementation infirmière re vis à vis de la prescription L

Plus en détail

La raison d être des systèmes d information

La raison d être des systèmes d information La raison d être des systèmes d information 23 ème Séminaire en sciences pharmaceutiques Pourrait-on vivre sans? 1 Enjeux Processus de soins très complexes et fortement basés sur la fiabilité humaine Suivi

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire dans les pays de l OCDE

La chirurgie ambulatoire dans les pays de l OCDE La chirurgie ambulatoire dans les pays de l OCDE OCDE OCDE : Organisation de Coopération et de Développement Economique 30 pays membres : Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Canada,, Communauté Européenne,

Plus en détail

Guide. Chirurgie d un jour. Enfant (moins de 14 ans) HÔPITAL DE MARIA RÉVISÉ NOVEMBRE 2006

Guide. Chirurgie d un jour. Enfant (moins de 14 ans) HÔPITAL DE MARIA RÉVISÉ NOVEMBRE 2006 Guide Chirurgie d un jour Enfant (moins de 14 ans) RÉVISÉ NOVEMBRE 2006 HÔPITAL DE MARIA Chirurgie d un jour Contenu Avant la chirurgie... 2 À l unité de soins... 4 Au départ pour la salle d opération...

Plus en détail

QUALITÉ DE L APPRENTISSAGE DE L INTUBATION ORO-TRACHÉALE EN LABORATOIRE DE SIMULATION, SON INTÉRÊT POUR LES PATIENTS.

QUALITÉ DE L APPRENTISSAGE DE L INTUBATION ORO-TRACHÉALE EN LABORATOIRE DE SIMULATION, SON INTÉRÊT POUR LES PATIENTS. QUALITÉ DE L APPRENTISSAGE DE L INTUBATION ORO-TRACHÉALE EN LABORATOIRE DE SIMULATION, SON INTÉRÊT POUR LES PATIENTS. Mémoire de D.E.S.C. de Médecine d Urgence Olivier Vuillot Matériel et Méthode : Design

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR A DOMICILE. PAR les infirmières libérales

PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR A DOMICILE. PAR les infirmières libérales PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR A DOMICILE PAR les infirmières libérales Pour un suivi bien orchestré de l hôpital à la ville Prise de conscience par les équipes que tout ne s arrête pas à la porte de l

Plus en détail

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale :

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Docteur DARY Patrick, Cardiologue, Praticien Hospitalier Centre Hospitalier de St YRIEIX - Haute Vienne 87500 Situé

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

CORRECTION DES TROUBLES DE LA REFRACTION PAR LASER EXCIMER : PHOTOKERATECTOMIE REFRACTIVE ET LASIK

CORRECTION DES TROUBLES DE LA REFRACTION PAR LASER EXCIMER : PHOTOKERATECTOMIE REFRACTIVE ET LASIK CORRECTION DES TROUBLES DE LA REFRACTION PAR LASER EXCIMER : PHOTOKERATECTOMIE REFRACTIVE ET LASIK Avril 2000 Service évaluation des technologies L AGENCE NATIONALE D ACCREDITATION ET D EVALUATION EN SANTE

Plus en détail

Fiche descriptive de l indicateur : Tenue du dossier anesthésique (DAN)

Fiche descriptive de l indicateur : Tenue du dossier anesthésique (DAN) Définition Score individuel Score global Echantillon Critère d inclusion Fiche descriptive de l indicateur : Tenue du dossier anesthésique (DAN) Cet indicateur évalue la tenue du dossier anesthésique.

Plus en détail

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs B06-1 B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs L ischémie aiguë est une interruption brutale du flux artériel au niveau d un membre entraînant une ischémie tissulaire. Elle constitue

Plus en détail

Régime Premier. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations. Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné

Régime Premier. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations. Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné Régime Premier Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations Détails du régime Zone de couverture États-Unis États-Unis Montant annuel maximal des garanties Illimité Illimité Franchises annuelles

Plus en détail

Tableau des garanties Contrats collectifs

Tableau des garanties Contrats collectifs Assurances santé conformes à la Convention du travail maritime, 2006 Tableau des garanties Contrats collectifs Conformité à la Convention du travail maritime (MLC) 2006 La conformité avec la Convention

Plus en détail

Droits et accueil des usagers

Droits et accueil des usagers Système de santé Droits et accueil des usagers Les règles d accessibilité aux informations de santé à caractère personnel Que ce soit lors d une consultation en ville ou, au sein d un établissement de

Plus en détail

PACK SANTE TOUS PAYS 3 NIVEAUX DE GARANTIES AU CHOIX

PACK SANTE TOUS PAYS 3 NIVEAUX DE GARANTIES AU CHOIX PACK SANTE TOUS PAYS 3 NIVEAUX DE GARANTIES AU CHOIX Une garantie de paiement (entente préalable) peut être requise pour certaines prestations comme indiqué par un «1» ou un «2» dans le tableau ci-dessous.

Plus en détail

INDICATIONS DE L AMYGDALECTOMIE CHEZ L ENFANT

INDICATIONS DE L AMYGDALECTOMIE CHEZ L ENFANT INDICATIONS DE L AMYGDALECTOMIE CHEZ L ENFANT I. PROMOTEUR Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé. II. SOURCE Recommandations de pratique clinique de 1997 sur les «Indications de l adénoïdectomie

Plus en détail

Déclaration d admission Coût de l hospitalisation

Déclaration d admission Coût de l hospitalisation Déclaration d admission Coût de l hospitalisation Choix de chambre et conditions financières pour une admission classique ou en hôpital de jour. Introduction Le présent document vise à vous informer des

Plus en détail

Service d orientation anticipée. Déclaration du salarié

Service d orientation anticipée. Déclaration du salarié Service d orientation anticipée Déclaration du salarié Service d orientation anticipée Déclaration du salarié Les formulaires ci-après doivent être présentés dans les dix jours ouvrables suivant le début

Plus en détail

Une image d envol technique rassurante

Une image d envol technique rassurante DELOCALISATION DE LA CLINIQUE DE PARC BOULEVARD STALINGRAD LYON 6 Une image d envol technique rassurante Un lieu qui communique et qui respire la santé Nous avons voulu offrir à la nouvelle Clinique du

Plus en détail

Intérêt de la télétransmission des données des pompes PCA pour le maintien à domicile des patients douloureux cancéreux

Intérêt de la télétransmission des données des pompes PCA pour le maintien à domicile des patients douloureux cancéreux Intérêt de la télétransmission des données des pompes PCA pour le maintien à domicile des patients douloureux cancéreux Devalois B*, Jugan C*, Prevel M*, Abbas R**, Hajage D** * CHRD Pontoise **URC Bichat

Plus en détail

Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé. Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence

Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé. Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence Il y a 35 ans Circulaire du 18 octobre 1973 CLI Pas de définition de l infection nosocomiale

Plus en détail

Exonération des primes d assurance-vie. Guide du salarié

Exonération des primes d assurance-vie. Guide du salarié Exonération des primes d assurance-vie Guide du salarié Garantie d exonération des primes d assurance-vie collective Le présent guide contient les formulaires à remplir pour demander le maintien de votre

Plus en détail

AUDIT ISO SUR CESARIENNE CH MACON

AUDIT ISO SUR CESARIENNE CH MACON AUDIT ISO SUR CESARIENNE CH MACON JOURNEE DU «RESEAU MATER» Jeudi 18 novembre 2010 C. Brunet M.P. Veuillet Sage-femme cadre I.D.E. hygiéniste PRESENTATION DU SERVICE MATERNITE CH MACON niveau 2B PERSONNELS

Plus en détail

Assurance complémentaire santé OMS

Assurance complémentaire santé OMS Notice d information Edition 2014 Assurance complémentaire santé OMS BÉNÉFICIAIRES Le Groupement de Prévoyance et d Assurance des Fonctionnaires Internationaux (GPAFI) est une association à but non lucratif

Plus en détail

Après l intervention des varices. Informations et conseils sur les suites du traitement. Réponses aux questions fréquemment posées

Après l intervention des varices. Informations et conseils sur les suites du traitement. Réponses aux questions fréquemment posées Brochure à l attention du patient Après l intervention des varices Informations et conseils sur les suites du traitement Réponses aux questions fréquemment posées Les suites de l intervention En résumé

Plus en détail

SUTURE D EPISIOTOMIE ET PRISE EN CHARGE DE LA CICATRICE; RECOMMANDATIONS AUX PATIENTES

SUTURE D EPISIOTOMIE ET PRISE EN CHARGE DE LA CICATRICE; RECOMMANDATIONS AUX PATIENTES SUTURE D EPISIOTOMIE ET PRISE EN CHARGE DE LA CICATRICE; RECOMMANDATIONS AUX PATIENTES M. BERLAND Université Claude Bernard Lyon 1 Faculté de Médecine et de Maïeutique Lyon Sud Charles Mérieux 1 METHODES

Plus en détail

Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB)

Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB) Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB) valable à partir du 1 er janvier 2014 1 Introduction... 2 2 Traitements ambulatoires... 3 2.1 Interventions chirurgicales... 3 2.2 Diagnostics

Plus en détail

Assurance invalidité de courte durée. Guide du salarié

Assurance invalidité de courte durée. Guide du salarié Assurance invalidité de courte durée Guide du salarié Assurance invalidité de courte durée Le présent guide contient les formulaires à remplir pour demander des prestations d invalidité et certains renseignements

Plus en détail

Attestation de Formation Universitaire 2012-2013. «Organisation et gestion d une unité de chirurgie ambulatoire»

Attestation de Formation Universitaire 2012-2013. «Organisation et gestion d une unité de chirurgie ambulatoire» Attestation de Formation Universitaire 2012-2013 «Organisation et gestion d une unité de chirurgie ambulatoire» Formation Théorique (2 jours) par Visioconférences Bordeaux, Paris, Nice, Tours, Rennes,

Plus en détail

Programme d assurance-invalidité de courte durée

Programme d assurance-invalidité de courte durée Programme d assurance-invalidité de courte durée Votre trousse de six pages Aperçu Le Programme d assurance-invalidité de courte durée (PAICD) assure un traitement uniforme pour tous les employés lorsqu

Plus en détail

Migraine et Abus de Médicaments

Migraine et Abus de Médicaments Migraine et Abus de Médicaments Approches diagnostiques et thérapeutiques des Céphalées Chroniques Quotidiennes Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

L ANALGESIE AUTOCONTROLEE PAR LE PATIENT (PCA)

L ANALGESIE AUTOCONTROLEE PAR LE PATIENT (PCA) L ANALGESIE AUTOCONTROLEE PAR LE PATIENT (PCA) METHODE DE CONTROLE DE LA DOULEUR AIGUE EFFICACE ET SURE. OSWALT KE 1990 OBJECTIF : METTRE EN PLACE LA PCA CHEZ LE PLUS GRAND NOMBRE DE PATIENTS SANS AUGMENTER

Plus en détail

AUDIT BLOC OPERATOIRE

AUDIT BLOC OPERATOIRE AUDIT BLOC OPERATOIRE Forum Octobre 2006 G.Bossuat, inf, HPCI, CHUV 1 Rappel théorique Audit vient du mot latin «audire», écouter. L audit, est un processus méthodique, indépendant et documenté permettant

Plus en détail

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN Informations générales Pour vous, pour la vie Cette brochure vise à vous fournir des informations générales concernant l intervention chirurgicale que vous

Plus en détail

Gestion du traitement personnel des patients : Enquête et audit régional

Gestion du traitement personnel des patients : Enquête et audit régional Gestion du traitement personnel des patients : Enquête et audit régional Marion Alpy Jean-Marie Kinowski Journée OMEDIT 3 avril 2014 Contexte La prise en charge du traitement personnel du patient peut

Plus en détail

Le nouveau tableau de bord de gestion

Le nouveau tableau de bord de gestion Formation Rencontre thématique CTC Conseil 2013 Le nouveau tableau de bord de gestion Contrôler Décider Communiquer CTC Conseil a été créé en 1992, à l initiative de Claude CHEZAUD, son Directeur Général,

Plus en détail

La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau

La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau Son historique La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau a été créée en 1990, par un groupe de parents et d amis d enfants atteints de cancer.

Plus en détail

LES SOINS BUCCO-DENTAIRES DANS LE CADRE DE LA PRISE EN CHARGE 10 congrès de l ANP3SM Le 20 juin 2012. C. Coquaz / Dr F. Denis /ANP3SM/20 juin 2012 1

LES SOINS BUCCO-DENTAIRES DANS LE CADRE DE LA PRISE EN CHARGE 10 congrès de l ANP3SM Le 20 juin 2012. C. Coquaz / Dr F. Denis /ANP3SM/20 juin 2012 1 [ LES SOINS BUCCO-DENTAIRES DANS LE CADRE DE LA PRISE EN CHARGE 10 congrès de l ANP3SM Le 20 juin 2012 ] C. Coquaz / Dr F. Denis /ANP3SM/20 juin 2012 1 FOCUS SUR LA SANTE BUCCO DENTAIRE DES PATIENTS HOSPITALISES

Plus en détail

CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES

CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES Décret exécutif n 07-321 du 10 Chaoual 1428 correspondant au 22 octobre 2007 portant organisation et fonctionnement des établissements hospitaliers privés.... Le Chef du Gouvernement, Sur le rapport du

Plus en détail

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie 23 CHIRURGIE THORACIQUE Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations concernant la chirurgie que

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL. Proposition d assurance Professionnels libéraux

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL. Proposition d assurance Professionnels libéraux ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL Proposition d assurance Professionnels libéraux Questionnaire de déclaration d activité professionnelle Tous les proposants, quelle

Plus en détail

PRADO, le programme de retour à domicile

PRADO, le programme de retour à domicile , le programme de retour à domicile Enjeux et objectifs du programme Répondre à une volonté croissante des patients Adapter et renforcer le suivi post hospitalisation Optimiser le retour à domicile et

Plus en détail

Vous allez être opéré(e) de Membrane Epimaculaire

Vous allez être opéré(e) de Membrane Epimaculaire Vous allez être opéré(e) de Membrane Epimaculaire HÔPITAL LARIBOISIERE Service d'ophtalmologie 2 rue Ambroise Paré 75475 Paris cedex 10 tel : 33 (0)1 49 95 64 88 La rétine est constituée de cellules visuelles

Plus en détail

SOMMAIRE ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE... 3 PROJET «CIRCUIT DU MEDICAMENT»... 15

SOMMAIRE ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE... 3 PROJET «CIRCUIT DU MEDICAMENT»... 15 SOMMAIRE ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE... 3 LE PERIMETRE... 4 LA PROSPECTIVE... 5 LES AXES DE TRAVAIL... 5 LES PROJETS RELATIFS A L ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT... 6 PROJET «CIRCUIT

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire 2 Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS 119 rue de la marne - 33500 - Libourne NOVEMBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification

Plus en détail

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Université d été de la performance en santé - 29 août 2014- Lille Monsieur le président, Monsieur le directeur général,

Plus en détail

La chirurgie dans la PC

La chirurgie dans la PC La chirurgie dans la PC GF PENNECOT Marchant ou déambulant Grand handicapé Kinésith sithérapie Appareillage Médicaments Chirurgie neuro ortho LESION NEUROLGIQUE STABLE Spasticité Perte de la sélectivit

Plus en détail

CONTRAT DE BONNE PRATIQUE RELATIF A LA FONCTION DE COORDINATION ET DE SUIVI PERI ET POST OPERATOIRE EN AN ES THES IE REANIMATION 2005

CONTRAT DE BONNE PRATIQUE RELATIF A LA FONCTION DE COORDINATION ET DE SUIVI PERI ET POST OPERATOIRE EN AN ES THES IE REANIMATION 2005 Vu : CONTRAT DE BONNE PRATIQUE RELATIF A LA FONCTION DE COORDINATION ET DE SUIVI PERI ET POST OPERATOIRE EN AN ES THES IE REANIMATION 2005 - le code de la sécurité sociale et notamment l'article L 162-5,

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE SUIVI CLINIQUE DU PARC LYON. 86, boulevard des Belges 69006 LYON NOVEMBRE 2007

ADDITIF AU RAPPORT DE SUIVI CLINIQUE DU PARC LYON. 86, boulevard des Belges 69006 LYON NOVEMBRE 2007 ADDITIF AU RAPPORT DE SUIVI 2 ÈME PROCÉDURE CLINIQUE DU PARC LYON 86, boulevard des Belges 69006 LYON NOVEMBRE 2007 ACC01_F042_A Page 1 sur 11 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Nom de l établissement

Plus en détail

DEFINITION. Douleur aigüe Douleur chronique Titration de la morphine PCA. Composantes de la douleur. Sensation. Emotion Cognition.

DEFINITION. Douleur aigüe Douleur chronique Titration de la morphine PCA. Composantes de la douleur. Sensation. Emotion Cognition. Douleur aigüe Douleur chronique Titration de la morphine PCA DR C. Waintrop Service d anesthésie -Réanimation Hôpital Saint-Louis, Paris 10è DEFINITION Douleur: «Expérience sensorielle et émotionnelle

Plus en détail

Conditions Complémentaires (CC) Edition janvier 2009. Organisme d assurance: Sanitas Assurances privées SA

Conditions Complémentaires (CC) Edition janvier 2009. Organisme d assurance: Sanitas Assurances privées SA HirslandenCare Assurance complémentaire selon la Loi fédérale sur le contrat d assurance (LCA) pour une chambre à un lit en division privée dans des cliniques du groupe de cliniques privées Hirslanden

Plus en détail

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE Chemin de la Bretèque 76230 BOIS-GUILLAUME Mois de juin 2001 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE

Plus en détail

LIPOASPIRATION DU VENTRE ET DES HANCHES

LIPOASPIRATION DU VENTRE ET DES HANCHES FR É D É R I C SA U V E U R S A R FAT I Ancien Interne des Hôpitaux de Paris Ancien Chef de Clinique à l Hôpital Saint-Louis Fellow of the Endoscopic Plastic Surgery Center Baltimore U.S.A. C H I R U R

Plus en détail

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie LE GLAUCOME Questions et réponses en vue d une chirurgie Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations générales sur la chirurgie que vous devrez subir. Votre chirurgien pourra vous donner

Plus en détail

La douleur post opératoire dans la chirurgie du rachis

La douleur post opératoire dans la chirurgie du rachis La douleur post opératoire dans la chirurgie du rachis JLAR 2008 Dr A. Lafanechère, service d anesthésie neurochirurgicale Pôle d anesthésie réanimation, Hôpital Roger Salengro, CHRU Lille La douleur post

Plus en détail

M.S - Direction de la réglementation et du contentieux - BASE DE DONNEES. REFERENCE : B O N 5070 du 2 janvier 2003

M.S - Direction de la réglementation et du contentieux - BASE DE DONNEES. REFERENCE : B O N 5070 du 2 janvier 2003 REFERENCE : B O N 5070 du 2 janvier 2003 Décret n 2-01-1643 du 2 chaabane 1423 9/10/2002 pris pour l'application de la loi n 16-98 relative au don, au prélèvement et à la transplantation d'organes et de

Plus en détail

GHUPC Projet de transformation du site Hôtel Dieu. Pr S CHAUSSADE, Dr I. FERRAND

GHUPC Projet de transformation du site Hôtel Dieu. Pr S CHAUSSADE, Dr I. FERRAND GHUPC Projet de transformation du site Hôtel Dieu Pr S CHAUSSADE, Dr I. FERRAND PREAMBULE - Déçisions du directoire de l APHP : 1) le site de l HTD ne serait pas fermé 2) le site de l HTD ne serait pas

Plus en détail

La sécurité une affaire de culture et d'équipe!

La sécurité une affaire de culture et d'équipe! La sécurité une affaire de culture et d'équipe! Influences de l équipe sur la sécurité des soins 01 Résultats de l enquête ENEIS 2010 EIG survenus pendant l hospitalisation Entre 270 000 et 390 000 EIG

Plus en détail

Gold Expat CFE. Nos points forts:

Gold Expat CFE. Nos points forts: Vous vivez ou partez vivre à l étranger? Une assurance expatriation est primordiale pour vous protéger vous et votre famille. Partez vivre à l étranger en toute confiance! Mondassur vous propose une assurance

Plus en détail