DIABETE GESTATIONNEL. D. U. de gynécologie générale Cours du 19 novembre Dr FILET J Ph CHG BLAYE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DIABETE GESTATIONNEL. D. U. de gynécologie générale Cours du 19 novembre Dr FILET J Ph CHG BLAYE"

Transcription

1 DIABETE GESTATIONNEL D. U. de gynécologie générale Cours du 19 novembre 2009 Dr FILET J Ph CHG BLAYE

2 DIABETE GESTATIONNEL (DG) INTRODUCTION DEFINITION OMS 1999: Trouble du métabolisme glucidique, conduisant à une hyperglycémie de sévérité variable, débutant ou diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse, quels que soient le traitement nécessaire et son évolution après la grossesse.

3 DIABETE GESTATIONNEL INTRODUCTION (suite) Définition large car elle inclut : Les diabètes réellement induits par la grossesse (DG stricto sensu) Les diabètes préexistants à la grossesse, mais méconnus et diagnostiqués seulement à l occasion de celle-ci (souvent type II, plus rarement type I)

4 DIABETE GESTATIONNEL PHYSIOPATHOLOGIE Grossesse = situation métabolique nouvelle : Phénomènes d adaptation tendant à privilégier l unité foetoplacentaire Le glucose est le substrat énergétique majeur de ce phénomène Le glucose maternel passe la barrière placentaire L insuline ne passe pas la barrière placentaire

5 DIABETE GESTATIONNEL PHYSIOPATHOLOGIE (suite) Pendant la grossesse, on observe : Diminution du seuil rénal de réabsorption du glucose : glycosurie quasi physiologique. Hyperinsulinisme résultant de l augm. des sécrétions d estrogènes et de progestérone, ayant une action trophique sur les cellues Béta du pancréas Insulinorésistance (surtout en 2 ème partie de grossesse, favorisée par prolactine, cortisol, HPL, leptines, qui empêchent l action normale de l insuline au niveau des tissus adipeux et du muscle, d où tendance à l hyperglycémie maternelle, malgré une augm. de la sécrétion endogène d insuline.

6 FACTEURS MODULANT LA SECRETION INSULINIQUE ET FAVORISANT L INSULINORESISTANCE Oestrogènes : faiblement anti insuliniques Progestérone : diminue le transport du glucose Prolactine (X par 5 à 10) : rôle incertain Cortisol : le plus diabétogène Hormone Placentaire Lactogène : diminue le transport de glucose Leptine (à l étude)

7 PHYSIOPATHOLOGIE (suite) Grossesse = période d accélération métabolique. Deux phases se succèdent : Anabolisme facilité : sous l action de l insuline, la femme constitue des réserves et stocke rapidement les nutriments en post prandial, d où tendance à l hypoglycémie en début de grossesse Catabolisme accéléré en 2 ème partie : les besoins fœtaux augmentent et le catabolisme maternel devient essentiel, avec stokage des nutriments (foie) et possibilité de remobilisation rapide pendant le jeûne, d où transport accru du glucose et tendance à l hyperglycémie.

8 DIABETE GESTATIONNEL PHYSIOPATHOLOGIE (suite) Au total, détérioration physiologique de la tolérance glucosée pendant la grossesse normale Chez la femme enceinte diabétique ou présentant des prédispositions : Mauvaise adaptation de la sécrétion d insuline et donc aggravation du déséquilibre glycémique, Retentissement fœtal de l hyperglycémie avec hyperinsulinisme fœtal, induisant la macrosomie fœtale, portant plus sur les parties molles que sur la croissance osseuse.

9 DIABETE GESTATIONNEL PHYSIOPATHOLOGIE (suite) Grossesse normale : insulinorésistance physiologique, progressive et réversible associée à un hyperinsulinisme réactionnel Diabète gestationnel : même insulinorésistance, mais diminution et/ou inadaptation de l insulinosécrétion d où anomalie de la tolérance glucidique et périodes d hyperglycémie. A terme, normalisation après l accouchement, mais chez les femmes diabétiques : haut risque de diabète de type II (DG et DT 2 = même entité physiologique à des stades différents )

10 PRECISIONS SUR L INSULINO SECRETION AU COURS DE LA GROSSESSE NORMALE ET AU COURS DU DIABETE GESTATIONNEL Anomalies fonctionnelles (quantitatives) de l insulino-sécrétion Pendant la grossesse normale, l insulinémie à jeun X par 2 entre 1 er et 3 ème T Diminution de l insulinosécrétion chez les diabétiques, mais problème complexe car : Parfois : insulinémie plus importante (!) chez les femmes ayant un DG. (En fait, cela est vrai surtout chez les obèses.)

11 PRECISIONS SUR L INSULINO SECRETION AU COURS DE LA GROSSESSE NORMALE ET AU COURS DU DIABETE GESTATIONNEL (suite) Anomalies dynamiques de l insulino-sécrétion Dans la grossesse normale, l hyperinsulinisme est réactionnel, prédominant en post prandial, et réversible. Or, dans le DG, après HGPO : on observe un pic plasmatique d insuline plus tardif. Dû à une diminution de la sensibilité des cellules Bêta au glucose chez les diabétiques.

12 PHYSIOPATHOLOGIE CONCLUSIONS Grossesse = état d insulinorésistance majeure pour s adapter aux modifications du métabolisme glucidique. Pendant la grossesse : augmentation considérable de l insulinosécrétion, altérée et / ou décalée chez les diabétiques (pic tardif d insuline pendant HGPO) Diabète type II et DG : même entité clinique, à des stades différents.

13 DIABETE GESTATIONNEL EPIDEMIOLOGIE En France, prévalence estimée entre 3 et 6 % de toutes les grossesses Prévalence variable selon méthode diagnostique utilisée ethnie (plus fréquent chez les populations maghrébines, asiatiques, indo-pakistanaises) Prévalence augmente depuis 20 ans, de façon quasi parallèle à l obésité.

14 EPIDEMIOLOGIE (suite) CAUSES DE L AUGMENTATION DE LA PREVALENCE Amélioration globale du niveau de vie : Alimentation plus riche : consommation excessive de sucres «rapides», de lipides ; insuffisance d apports en fibres alimentaires. Modification des comportements alimentaires : déstructuration des rythmes et horaires des repas Sédentarité : en 50 ans, les besoins énergétiques journaliers d un adulte sont passés de 3000 Kcal à 2200 Kcal

15 DIABETE GESTATIONNEL RISQUES FŒTAUX Mortalité et morbidité périnatales lentement améliorées : 60 % en % en 2008 Taux de malformations peu modifié en 30 ans (valable pour DT 1) Risque quasi identique DT 1 et DT 2, car le DT 2 est sournois et méconnu (rôle de l hyperglycémie lors de la conception)

16 DIABETE GESTATIONNEL RISQUES FŒTAUX (suite) Avortement spontané précoce : 30 % si Hb glyquée sup à 8 % (diabète connu) Risque malformatif X par 3 (6 à 10 %) si diabète préexistant (type I ou II) Par contre, risque presque identique à la population générale si diabète gestationnel vrai Tous appareils concernés : SNC, cœur, appareil urinaire, appareil digestif, squelette Pathogénie = agents tératogènes : le d-glucose et l hyperglycémie, pas l hypoglycémie.

17 DIABETE GESTATIONNEL RISQUES FŒTAUX MALFORMATIFS (1) SNC : RR X 8,8 syndrome de régression caudale (13 % ) avec absence de sacrum (rachis raccourci) Dysraphies : anencéphalie, exencéphalie, de diagnostic souvent précoce. Face : défects de gravité variable ; fentes labiales ou labio maxilaires

18 DIABETE GESTATIONNEL RISQUES FŒTAUX MALFORMATIFS (2) Reins Agénésie rénale : diagnostic souvent tardif, même dans les formes bilatérales, car urines impliquées dans le LA seulement à SA Polykystose rénale, uni ou bilatérale, de diagnostic plus précoce (formations liquidiennes anéchogènes) Pronostic lié au caractère uni ou bilatéral

19 DIABETE GESTATIONNEL RISQUES FŒTAUX MALFORMATIFS (3) Tube digestif Atrésies (rétrécissement ou fermeture complète) : œsophage ou iléon (diagnostic tardif) Cœur Malformations non spécifiques au diabète : CIV, inversion gros vaisseaux, Fallot Diagnostic souvent tardif voire non fait en anténatal car patientes obèses

20 DIABETE GESTATIONNEL RISQUES FŒTAUX : LA MACROSOMIE Principale complication du DG Poids fœtal proportionnel à la glycémie maternelle (augmentation linéaire) Conséquence de l hyperinsulino sécrétion foetale Définition : poids Centile 90 pour l age : 17 à 30 % (contre 10 % pop générale Complications mécaniques : Césariennes Dystocie des épaules Fracture de la clavicule Élongation plexus brachial

21 LA DYSTOCIE DES EPAULES Complication redoutable 0,2 à 2,8 % des naissances 3 à 9 % des DG 14 à 25 % si DG et poids > 4000 g 50% si DG et poids > 4500 g Due à la croissance excessive des tissus mous, sensibles à l action de l insuline, d où disproportion fœto-maternelle (diamètre biacromial)

22 AUTRES COMPLICATIONS FOETALES Risques métaboliques à la naissance Hypoglycémie (< 0,30 g/l à terme ou < 0,20 g/l en cas de prématurité). Liée à l hyperinsulinisme fœtal. Survient dans les 24 à 48 1 ères heures. Hypocalcémie (< 80 mg/l). Mécanisme mal connu : hyperparathyroïdisme fonctionnel par carence fœtale en magnésium. Polyglobulie : par hypoxie fœtale chronique. Hyperbilirubinémie Détresse respiratoire néo natale Évalué à 5,6 % (2,2 % hors DG) Lié à la diminution de synthèse du surfactant si taux circulant d insuline fœtale élevés.

23 MORT FŒTALE IN UTERO Liées au diabète préexistant (DT I et II) et non au DG Longtemps, MFIU très liée au DG (6,4 % pour O SULLIVAN en 1973, versus 1,5 % si pas de diabète) Actuellement, lien beaucoup moins fort. Meilleure prise en charge des DB? Progrès globaux de l obstétrique?

24 RISQUES MATERNELS LIES AU DIABETE GESTATIONNEL Taux de césariennes : 22 à 30 % (17 % si pas de diabète) Complications infectieuses : infections urinaires, abcès de paroi RR d HTA et de pré-éclampsie X 2 Extractions instrumentales et lésions obstétricales plus fréquentes (macrosomie fœtale)

25 RISQUES A LONG TERME Enfants : obésité, risques cardiovasculaires et DNID plus fréquents, dans certaines populations. Mère : risque de DNID de 15 à 60 % selon les séries. Donc, diagnostiquer un DG revient à dépister précocement une grande partie des 2 à 3 % des femmes qui feront un DNID (prévention précoce)

26 RISQUES CHEZ LES FEMMES DIABETIQUES (DID) Déstabilisation du diabète (hypoglycémies au 1 er trimestre, augm. insuline 2 ème trim. Rétinopathie : aggravation si préexistante à la grossesse. Néphropathie diabétique : aggravation si préexistante. Risque fœtal si HTA +++ Coronaropathie préexistante : contre indication formelle de la grossesse.

27 DEPISTAGE DU DIABETE GESTATIONNEL Il existe un continuum entre glycémie et complications : la définition d un seuil glycémique diagnostique repose sur un consensus pragmatique Nombreuses méthodes proposées dans la littérature Dépistage ciblé (facteurs de risques), Glycosurie, Test OMS 75 g, Glycémies à jeun et PP

28 MODALITES DU DEPISTAGE Avantages du dépistage ciblé : Limiter les dépenses inutiles Eviter le stress de patientes non à risque. MAIS! : Environ 20 à 80 % de patientes «à risque» Complexité de la recherche des facteurs de risques (liste longue).

29 LISTE DES FACTEURS DE RISQUE DE DIABETE GESTATIONNEL ATCD familial de diabète, ATCD personnels de DG, de pré-éclampsie, de MFIU, de macrosomie, de malformation, Notion d hyperglycémie sous pilule oestroprogestative, Suspicion de macrosomie, ou hydramnios pendant la grossesse en cours, obésité, ou excès de prise pondérale, plus de 35 ans, Glycosurie. Selon les séries, ces FDR sont présents dans 20 à 80 % des cas!!!

30 MODALITES DU DEPISTAGE (suite) Donc, en France, préférence actuelle au DEPISTAGE SYSTEMATIQUE (recommandations CNGOF, ALFEDIAM) Dépistage à réaliser entre 24 et 28 SA : si fait trop tôt, risque de faux négatif. si fait plus tard, prise en charge trop tardive Si FDR, dès la 1 ère Cs, puis si négatif, de nouveau entre 24 et 28 SA, voire 32 SA.

31 MODALITES DU DEPISTAGE (suite) Test de O SULLIVAN Dosage glycémie veineuse 1 h après prise orale de 50 g de glucose Patiente à jeun pas nécessaire Dosage glycémie à jeun pas nécessaire Positif si glycémie > 1,30 g/l (7,2 mmol/l) Sensibilité de 100 %, mais nombreux faux +

32 MODALITES DU DIAGNOSTIC Si O SULLIVAN +, HGPO à 100 g de glucose Si O SULLIVAN > 2 g/l, HGPO non faite, et mise en route immédiate du traitement Délai entre dépistage et diagnostic si possible inférieur à 7 jours (pour prise en charge rapide) Conditions de réalisation de l HGPO : à jeun le matin, au repos pendant la durée du test (3 heures), sans modification préalable du régime.

33 MODALITES DU DIAGNOSTIC (suite) HGPO : Normes (critères de CARPENTER et COUSTAN) Temps Valeur Max Glycémie H 0 (à jeun) 0,95 g/l H 1 1,80 g/l H 2 1,55 g/l H 3 1,40 g/l Diagnostic positif : si 2 valeurs supérieures ou égales au tableau ci dessus

34 MODALITES DU DIAGNOSTIC (suite) HGPO : si 1 seule valeur anormale, on parle d «intolérance au glucose», donc certains préconisent de refaire le test et /ou surveillance accrue. Au minimum, consignes alimentaires sur les sucres rapides.

35 MODALITES DU DIAGNOSTIC : REMARQUES Méthode OMS : test à 75 g de glucose et dosage sur 2 heures. Positif si glycémie à jeun > 1 g/l et /ou glycémie à H 2 > 1,40 g/l Avantage : à la fois dépistage et diagnostic (en cours d évaluation) Dépistage et diagnostic du DG : ne pas être basé sur recherche glycosurie ni sur mesure hémoglobine glyquée ou fructosamine Si diagnostic + de DG : il serait souhaitable d éliminer un DT 1 débutant par recherche d AC anticellules d ilôts de Langerhans par labo de référence (recommandation CNGOF)

36 PRISE EN CHARGE DU DIABETE GESTATIONNEL Principes Règles hygiéno-diététiques + ou insulinothérapie Ajustement par auto-surveillance glycémique quotidienne, par lecteur de glycémie capillaire. Au minimum : glycémie le matin à jeun et 2 h après le début de chacun des 3 repas. Objectifs : glycémies 0,95 g/l à jeun ( 1,30 g/l à 1 heure) 1,20 g/l à 2 heures

37 REGLES HYGIENO-DIETETIQUES Enquête alimentaire Poids de départ + prise de poids Aide d un(e) diététicien(ne) 50 % de glucides, en privilégiant les aliments à faible index glycémique (pas à goût sucré) et riches en fibres. 3 repas principaux et 2 ou 3 collations

38 REGLES HYGIENO-DIETETIQUES (suite) Niveau énergétique réduit d un tiers en cas d obésité, sans descendre en dessous de 1600 Kcal/j : corps cétoniques. Diminuer apports si prise de poids > 1,8 kg/mois (ou 0,9 Kg/mois si obèse). Cas général : 1800 à 2200 Kcal/jour. Si cétonurie fréquente, réaugmenter les rations Encourager activité physique modérée.

39 INSULINOTHERAPIE Indispensable dans 30 % des cas Indication du traitement : dépend des équipes D emblée si glycémie à jeun > 1,3 à g/l A initier si objectifs glycémiques non atteints après 2 semaines de régime

40 INSULINOTHERAPIE (suite) Protocoles : insuline rapide avant chaque repas si glycémie post prandiale (H2) > 1,20 g/l. Insuline intermédiaire au dîner ou au coucher si glyc. au réveil élevée (> 0,95 g/l). Doses augmentées rapidement de 2 U en 2 U, voire de 4 U en 4 U chez l obèse, jusqu à obtention des objectifs Education de la patiente idem tout diabétique (hospitalisation 48 h minimum)

41 ANTIDIABETIQUES ORAUX RAPPEL MECANISMES D ACTION - Biguanides (Metformine) : réduisent la quantité de glucose produite par le foie et aident le sucre à pénétrer dans les cellules musculaires ; ils améliorent la sensibilité à l'insuline (pas d action sur la sécrétion). - Sulfamides hypoglycémiants (Glibenclamide) : ils stimulent la sécrétion d'insuline toute la journée et ont une activité hypoglycémiante plus marquée. - Inhibiteurs des alpha-glucosidases : ils retardent l absorption des sucres. - Insulino-secrétagogues (glinidines) : ils augmentent la sécrétion d insuline pendant les repas. Ils sont surtout actifs sur l'hyperglycémie post prandiale.

42 PLACE DES ANTIDIABETIQUES ORAUX En principe, contre-indiqués pendant la grossesse. En pratique, seules deux classes sont documentées : Biguanide (Metformine = GLUCOPHAGE, STAGID) (pas plus de complications avec ou sans metformine, NEJM 2008). Sulfamide (Glibenclamide = DAONIL) (risques périnataux idem aux patientes traitées par insuline, Ann Pharm 2008). Controversés car inconnue à long terme vis à vis de la grossesse, et risque d échec (passage à l insuline) Indication : à réserver aux patientes de moins de 34 ans ou dont le diabète a été diagnostiqué après 25 SA

43 SURVEILLANCE MATERNELLE Modifications thérapeutiques selon les valeurs des «DEXTRO» (fructosamine ne permet pas une adaptation assez rapide) Glycémies au labo à jeun et 2 heures après un repas, tous les 15 jours, pour contrôle de qualité. Recherche acétonurie tous les jours Consultations fréquentes (tous les 15 voire 8 jours avec l équipe diabétologique.

44 SURVEILLANCE DE LA VITALITE FOETALE Comptage des mouvements actifs (MA) par la patiente à partir de 32 SA, avec Cs en urgence en cas de modification, (- de 3 MA par heure après les repas). Monitorage fœtal par SF à domicile à partir de 32 SA, 2 à 3 fois par semaine, à moduler selon la réactivité fœtale. Score de MANNING si anomalie RCF Doppler ombilical, surtout si pathologie vasculaire surajoutée.

45 PRISE EN CHARGE OBSTETRICALE Si objectifs atteints : modalités d accouchement idem grossesse normale. Si complications (HTA, MAP, RCIU), surveillance adaptée au type de complication. NB : béta-mimétiques contre-indiqués : risque d acidocétose. Si mauvais contrôle glycémies, macrosomie ou hydramnios : surveillance fœtale rapprochée (biométrie, monitoring) en vue d une éventuelle extraction en maternité niveau II ou III.

46 MODALITES D ACCOUCHEMENT Donc, si déséquilibre ou complication : Adressage en maternité de niveau II ou III Tentative de déclenchement du travail, en général avant 39 SA, parfois avant 37 SA après avis pédiatrique (appréciation de la maturité pulmonaire : FLM test). Avant 34 SA, prévoir corticothérapie prénatatale, et adaptation des doses.

47 MODALITES D ACCOUCHEMENT EN CAS DE MACROSOMIE PFE > 4500 g : césarienne de principe Déclenchement à 39 SA. En effet, dans ce cas, expectative ne diminue pas le taux de césarienne mais DDE plus fréquentes. Choix de la voie : RPVM ou scanner pelvien Si acceptation voie basse Péridurale Épreuve du travail Méfiance en cas d arrêt de progression au détroit moyen Senior sur place à l accouchement Anesthésiste et pédiatre sur place.

48 PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE Cs anesthésie systématique 3 ème trimestre Stop insulinothérapie au moment de l accouchement Dernière injection la veille d une extraction programmée Surveillance capillaire dès le début du travail ; apport de solutés glucosés réduits au minimum. Insuline IV rarement nécessaire Péridurale recommandée +++ (forceps, manœuvres, etc )

49 TRAITER LE DIABETE PERMET-IL DE REDUIRE LES COMPLICATIONS OBSERVEES? Question longtemps sans réponse Etude multicentrique ACHOIS centres Australie et Grande Bretagne Groupe intervention (n = 490)/ soins en routine (n = 510) Diminution significative (1 % / 4 % ; p = 0,01) des complications graves (DDE, fracture, paralysie PB, mort foetale) Nombre de patientes à prendre en charge pour éviter une complication grave = 34 Critique : toutes les paralysies du plexus ont régressé ; toutefois, 5 MFIU dans le groupe tout venant contre 0 dans le groupe traité.

50 RISQUE DE SURVENUE D UN DIABETE APRES DIABETE GESTATIONNEL Variable mais certain : 9 à 43 % en Europe, 11 à 21 % en Asie (en moyenne, 20 à 30 %) La plupart du temps, DT 2, (mais parfois DID si parturiente jeune). DT 2 d autant plus si obésité, nombreuses grossesses, âge avancé, prise de poids importante pendant la grossesse. Long terme : risque cardio vasculaire (indépendant?)

51 PREVENTION DU DIABETE CHEZ CES PATIENTES Pilule OP autorisée, mais sous contrôle. Privilégier les autres contraceptifs. Intérêt d une HGPO à 75 g de glucose 3 à 6 mois après l accouchement, ou après la fin de l allaitement (si allaite) Information des patientes+++ Difficile : population en général peu réceptive aux consignes d usage (activité physique, régime pauvre en sucres et lipides, riche en fibres, etc).

52 DEVENIR DES ENFANTS Environnement intra-utérin : influence certaine sur le devenir des générations futures. En cas de DG : Obésité : RR de 1,4 indépendamment du niveau socioéconomique, dès l adolescence puis à l âge adulte. Diabète type 2 chez l enfant : risque augmenté mais en fait, rôle mixte (exposition à l hyperglycémie pendant la gestation et transmission génétique maternelle).

53 POINTS ESSENTIELS Dépistage du DG : intérêt de santé publique, car permet d identifier une population à risque de DNID Le dépistage sur les seuls facteurs de risques a une sensibilité insuffisante (60 à 70 %) Le dépistage repose sur le test de O SULLIVAN simplifié à 50 g Le diagnostic repose sur l HGPO à 100 g

54 POINTS ESSENTIELS (2) Prise en charge pluridisciplinaire : généraliste, obstétricien, diabétologue, sagefemme, anesthésiste et pédiatre. En l absence de prise en charge, les risques sont maternels (HTA, infections urinaires), fœtaux (macrosomie, détresse respiratoire et complications métaboliques), et infantiles (obésité et DNID). Le plus souvent, un régime hypocalorique (1800 à 2200 Kcal/j) et hypoglucidique (50 %) est suffisant.

55 POINTS ESSENTIELS (3) L allaitement est conseillé : il contribue au retour à la normale de la tolérance au glucose à distance de l accouchement. Un bilan diabétologique sera réalisé 3 à 6 mois après l accouchement. La pilule oestro-progestative n est pas contre-indiquée sous certaines conditions. Au cours d une grossesse ultérieure, le risque de DG est supérieur à 40 %.

DIABETE GESTATIONNEL. D. U. de gynécologie générale Cours du 25 novembre Dr FILET J Ph CHG BLAYE

DIABETE GESTATIONNEL. D. U. de gynécologie générale Cours du 25 novembre Dr FILET J Ph CHG BLAYE DIABETE GESTATIONNEL D. U. de gynécologie générale Cours du 25 novembre 2010 Dr FILET J Ph CHG BLAYE DIABETE GESTATIONNEL (DG) INTRODUCTION DEFINITION OMS 1999: Trouble du métabolisme glucidique, conduisant

Plus en détail

Actualités sur la prise en charge du diabète. Docteur Fabienne MESSAOUDI Centre Hospitalier de Versailles

Actualités sur la prise en charge du diabète. Docteur Fabienne MESSAOUDI Centre Hospitalier de Versailles Actualités sur la prise en charge du diabète Docteur Fabienne MESSAOUDI Centre Hospitalier de Versailles Diabète gestationnel: nouvelles recommandations 2010 Définition Trouble de la tolérance aux glucides,

Plus en détail

DIABETE GESTATIONNEL. D. U. de gynécologie générale Cours du 16 janvier Dr FILET J Ph CHG BLAYE

DIABETE GESTATIONNEL. D. U. de gynécologie générale Cours du 16 janvier Dr FILET J Ph CHG BLAYE DIABETE GESTATIONNEL D. U. de gynécologie générale Cours du 16 janvier 2013 Dr FILET J Ph CHG BLAYE 1 DIABETE GESTATIONNEL (DG) INTRODUCTION DEFINITION OMS 1999: Trouble du métabolisme glucidique, conduisant

Plus en détail

Facteurs de risques indiquant le dépistage du DG

Facteurs de risques indiquant le dépistage du DG Responsable : Dr RAYNAL Fonction : Praticien Hospitalier MATERNITE Approbateur : Dr P. PANEL Fonction : Chef de Service Mise à jour : 3/5/13 Date de création : 21/02/2011 signature signature Liste de diffusion

Plus en détail

1. Lors de la première consultation prénatale (au 1 er trimestre) chez une patiente à risque :

1. Lors de la première consultation prénatale (au 1 er trimestre) chez une patiente à risque : N.B : En cas de diabète antérieur à la grossesse, se reporter au protocole «Diabète de type 1 et grossesse» Définition : le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance glucidique conduisant à une

Plus en détail

DIABETE GESTATIONNEL. Docteur Andrea LABAUNE-KISS DIAPASON 36 Déols «Le Relais Saint-Jacques» 6 juin 2013

DIABETE GESTATIONNEL. Docteur Andrea LABAUNE-KISS DIAPASON 36 Déols «Le Relais Saint-Jacques» 6 juin 2013 DIABETE GESTATIONNEL Docteur Andrea LABAUNE-KISS DIAPASON 36 Déols «Le Relais Saint-Jacques» 6 juin 2013 DEFINITION «Trouble de la tolérance glucidique conduisant à une hyperglycémie de sévérité variable,

Plus en détail

Prise en charge des diabètes gestationnels: RPC 2010 du CNGOF et de la Société francophone du diabète

Prise en charge des diabètes gestationnels: RPC 2010 du CNGOF et de la Société francophone du diabète Prise en charge des diabètes gestationnels: RPC 2010 du CNGOF et de la Société francophone du diabète Dr Soizic Le Parco, 13 oct 2011 EPU «les jeudis de Bicêtre» Service de gynécologie obstétrique du Pr

Plus en détail

Repérage des facteurs de risque Dépistage du DG "

Repérage des facteurs de risque Dépistage du DG Repérage des facteurs de risque Dépistage du DG " Repérage des FDR " Complications périnatales associées" Stratégie de dépistage " Critères diagnostiques" Diabète gestationnel 100 ans " 1909 W. Williams

Plus en détail

SEMINAIRES IRIS. Diabète et Grossesse. Diabète et grossesse. Dr Véronique Ziereisen HIS Site Ixelles. Diabète gestationnel. Diabète gestationnel.

SEMINAIRES IRIS. Diabète et Grossesse. Diabète et grossesse. Dr Véronique Ziereisen HIS Site Ixelles. Diabète gestationnel. Diabète gestationnel. Diabète et Grossesse Dr Véronique Ziereisen HIS Site Ixelles Diabète et grossesse Diabète gestationnel. Suivi obstétrical chez patiente diabétique connue IR. Diabète gestationnel. Postpartum. Suivi Contraception.

Plus en détail

Recommandations pour la Pratique Clinique Diabète Gestationnel Déc Dr J.Agenor CHT Nouméa

Recommandations pour la Pratique Clinique Diabète Gestationnel Déc Dr J.Agenor CHT Nouméa Recommandations pour la Pratique Clinique Diabète Gestationnel Déc. 2010 Dr J.Agenor CHT Nouméa Définition OMS : trouble de la tolérance glucidique conduisant à une hyperglycémie de sévérité variable,

Plus en détail

Dr. Stéphanie broussaud. Hôpital J Ducuing 02 mai 2016

Dr. Stéphanie broussaud. Hôpital J Ducuing 02 mai 2016 Dr. Stéphanie broussaud Hôpital J Ducuing 02 mai 2016 Melle B. Julie 24 ans diabète de type I diagnostiquéil y a 15 ans équilibre difficile traitée par pompe à insuline juillet 2011 grossesse non programmée

Plus en détail

Le diabète gestationnel est une intolérance aux glucides qui est diagnostiquée pendant la grossesse et engendre une hyperglycémie.

Le diabète gestationnel est une intolérance aux glucides qui est diagnostiquée pendant la grossesse et engendre une hyperglycémie. Le diabète gestationnel est une intolérance aux glucides qui est diagnostiquée pendant la grossesse et engendre une hyperglycémie. Cette définition recouvre à la fois : - les diabètes ( quelque soit leur

Plus en détail

Diabète et grossesse

Diabète et grossesse Diabète et grossesse A) DIABETE GESTATIONNEL (DG) 1. Définition Trouble de l équilibre glycémique survenant ou diagnostiqué dans le décours de la grossesse, le plus souvent au début du troisième trimestre

Plus en détail

Prise en charge du diabète gestationnel : RPC CNGOF 2010

Prise en charge du diabète gestationnel : RPC CNGOF 2010 Prise en charge du diabète gestationnel : RPC CNGOF 2010 Aspects Gynéco-obstétricaux Formation gynerisq 31mai-1juin2013 O. THIEBAUGEORGES, P MIRONNEAU RPC DG: Aspects gynéco-obstétricaux Complications

Plus en détail

Diabète et grossesse. Dr Marianne saidi CHU de Nice

Diabète et grossesse. Dr Marianne saidi CHU de Nice Diabète et grossesse Dr Marianne saidi CHU de Nice Rôle de la grossesse sur le métabolisme du glucose Afin d'assurer les besoins nutritionnels du fœtus: Anabolisme au 1 er trimestre de grossesse la femme

Plus en détail

Item 17 : Principales complications de la grossesse le Diabète Gestationnel (DG) (Évaluations)

Item 17 : Principales complications de la grossesse le Diabète Gestationnel (DG) (Évaluations) Item 17 : Principales complications de la grossesse le Diabète Gestationnel (DG) (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011

Plus en détail

PRISE EN CHARGE OBSTETRICALE NOUVELLES RECOMMANDATIONS CNGOF 2010

PRISE EN CHARGE OBSTETRICALE NOUVELLES RECOMMANDATIONS CNGOF 2010 PRISE EN CHARGE OBSTETRICALE NOUVELLES RECOMMANDATIONS CNGOF 2010 COLMANT Claire EPU 13/10/2011 Service de gynécologie obstétrique du Pr Hervé Fernandez CHU de Bicêtre 1.Complications maternelles Augmentation

Plus en détail

LE DIABETE GESTATIONNEL De la théorie à la pra8que

LE DIABETE GESTATIONNEL De la théorie à la pra8que LE DIABETE GESTATIONNEL De la théorie à la pra8que Céline CHATON-ROLLIN, diététicienne Anne-Lise AUSSOURD, diététicienne Marc DAUPHIN, endocrinologue. FMC de Châteauroux, le 08 décembre 2011 LE DIABETE

Plus en détail

Fréquence : Le diabète gestationnel est présent chez 3-5% des grossesses alors que le diabète préexistant ne représente 0.5-1%.

Fréquence : Le diabète gestationnel est présent chez 3-5% des grossesses alors que le diabète préexistant ne représente 0.5-1%. N.S DIABETE ET GROSSESSE Introduction : Ce chapitre se consacre à étudier: La grossesse chez une diabétique connue, insulinodépendante (DID) ou non (DNID); Le diabète gestationnel qui apparaît au cours

Plus en détail

DIABÈTE GESTATIONNEL

DIABÈTE GESTATIONNEL RÉFÉRENTIEL : Diabète gestationnel Page 1/7 RÉFÉRENTIELS D OBSTÉTRIQUE DIABÈTE GESTATIONNEL AVERTISSEMENT Ces référentiels sont diffusés à titre informatif par le réseau périnatal Naître et Grandir en

Plus en détail

DIABETE GESTATIONNEL. Intérêt d un programme d éduca2on thérapeu2que du pa2ent F.PACHY, J. PLANA

DIABETE GESTATIONNEL. Intérêt d un programme d éduca2on thérapeu2que du pa2ent F.PACHY, J. PLANA DIABETE GESTATIONNEL Intérêt d un programme d éduca2on thérapeu2que du pa2ent F.PACHY, J. PLANA Définition OMS: «Trouble de la tolérance glucidique de sévérité variable, débutant ou diagnostiqué pour la

Plus en détail

Travail en collaboration avec le service de diabétologie du Professeur Agnès HARTEMANN

Travail en collaboration avec le service de diabétologie du Professeur Agnès HARTEMANN GROUPE HOSPITALIER PITIE SALPETRIERE Service de gynécologie Obstétrique Professeur M DOMMERGUES Auteurs : D. VAUTHIER BROUZES J. NIZARD (GO) S. JACQUEMINET C. CIANGURA A. HARTEMANN (Diabétologues) Date

Plus en détail

Diabète et Grossesse

Diabète et Grossesse Diabète et Grossesse Dr Jacques LOUIS Diabétologue Rose GOCEL Diététicienne HPM Site Hôpital Belle Isle AMMPPU 13 juin 2017 «Les orateurs n ont aucun conflit d intérêt en lien avec cette présentation»

Plus en détail

DIABETE GESTATIONNEL. D. U. de gynécologie générale Cours du vendredi 24 janvier 2014. Dr FILET J Ph CHG BLAYE

DIABETE GESTATIONNEL. D. U. de gynécologie générale Cours du vendredi 24 janvier 2014. Dr FILET J Ph CHG BLAYE DIABETE GESTATIONNEL D. U. de gynécologie générale Cours du vendredi 24 janvier 2014 Dr FILET J Ph CHG BLAYE 1 DIABETE GESTATIONNEL (DG) INTRODUCTION DEFINITION OMS 1999: le diabète gestationnel est un

Plus en détail

Particularité de la prise en charge du Nouveau Né de mère avec DG. Environnement pédiatrique.

Particularité de la prise en charge du Nouveau Né de mère avec DG. Environnement pédiatrique. Particularité de la prise en charge du Nouveau Né de mère avec DG. Environnement pédiatrique. Déterminer les caractéristiques du lieu de naissance, c est-à-dire l environnement néonatal qui accompagne

Plus en détail

Diabète de type 2 prise en charge initiale

Diabète de type 2 prise en charge initiale Diabète de type 2 prise en charge initiale D après : Recommandations et pratiques Vidal Diagnostic du diabète de type 2 Glycémie à jeun 1,26 g/l (7 mmol/l) - après 8 heures de jeûne - confirmée par un

Plus en détail

La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel

La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel E. SOBNGWI 1. Il faut distinguer La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel Epidémiologie 5% de toutes

Plus en détail

1.1. Définition du diabète. Des informations partagées pour gérer le diabète. Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques.

1.1. Définition du diabète. Des informations partagées pour gérer le diabète. Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques. Définition du diabète Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques 1.1 FICHE soignants Définition «Le diabète sucré est une affection chronique due soit à une insuffisance génétique ou acquise

Plus en détail

On découvre un diabète pendant ma grossesse

On découvre un diabète pendant ma grossesse On découvre un diabète pendant ma grossesse Vous êtes enceinte et on vous découvre un diabète pendant la grossesse. Ce n est pas rare : c est le diabète gestationnel. Il s agit d un diabète survenant uniquement

Plus en détail

INTRODUCTION. Le mode de vie moderne et alimentation ( rôle important) Les prévisions sont alarmantes (Lourd fardeau social et économique)

INTRODUCTION. Le mode de vie moderne et alimentation ( rôle important) Les prévisions sont alarmantes (Lourd fardeau social et économique) INTRODUCTION La prévalence du Diabète (D2) / Augmentation constante ( explosion épidémique mondiale ) Flambée des complications Les stratégies thérapeutiques actuelles (insuffisantes pour endiguer le fléau

Plus en détail

Le diabète gestationnel. Nathalie Bourcigaux Camille Vatier Service d Endocrinologie St antoine

Le diabète gestationnel. Nathalie Bourcigaux Camille Vatier Service d Endocrinologie St antoine Le diabète gestationnel Nathalie Bourcigaux Camille Vatier Service d Endocrinologie St antoine 1 Définition, prévalence et facteurs de risque 2 Définition OMS : trouble de la tolérance glucidique conduisant

Plus en détail

Diabète gesta+onnel: les risques pour le nouveau- né et l enfant. Dr D.Lecomte DIAPASON 36 Déols «Le Relais Saint- Jacques» Jeudi 06 juin 2013

Diabète gesta+onnel: les risques pour le nouveau- né et l enfant. Dr D.Lecomte DIAPASON 36 Déols «Le Relais Saint- Jacques» Jeudi 06 juin 2013 Diabète gesta+onnel: les risques pour le nouveau- né et l enfant Dr D.Lecomte DIAPASON 36 Déols «Le Relais Saint- Jacques» Jeudi 06 juin 2013 Plan Physiopathologie Risques pour le fœtus Risques à l accouchement

Plus en détail

Laboratoire de physiopathologie. 2 ème année pharmacie

Laboratoire de physiopathologie. 2 ème année pharmacie Laboratoire de physiopathologie 2 ème année pharmacie Année universitaire 2016-2017 Plan I. Définition II. Epidémiologie III. Classification IV. Rappel physiologique V. Physiopathologie du diabète VI.

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nouvelles recommandations de dépistage et de prise en charge Fabienne Viala Carla Chatelet Définitions OMS: «DG = trouble de la tolérance glucidique conduisant à une hyperglycémie

Plus en détail

LE DIABÈTE ET LA FEMME ENCEINTE. Marie-Bénédicte Lefebvre Nolwenn Laporte Audrey Larmaz Laurent Lerda Romain Laugier

LE DIABÈTE ET LA FEMME ENCEINTE. Marie-Bénédicte Lefebvre Nolwenn Laporte Audrey Larmaz Laurent Lerda Romain Laugier LE DIABÈTE ET LA FEMME ENCEINTE Marie-Bénédicte Lefebvre Nolwenn Laporte Audrey Larmaz Laurent Lerda Romain Laugier 1 Plan Introduction I) La femme enceinte et le diabète pré-existant a) Définition b)

Plus en détail

Diabète gestationnel. Peut-on améliorer les recommandations (françaises) concernant le dépistage?

Diabète gestationnel. Peut-on améliorer les recommandations (françaises) concernant le dépistage? Diabète gestationnel Peut-on améliorer les recommandations (françaises) concernant le dépistage? Pr Emmanuel Cosson Endocrinologie-Diabétologie-Nutrition CHU Jean Verdier - Bondy Emmanuel Cosson Déclaration

Plus en détail

Diabète gestationnel (item 17B)

Diabète gestationnel (item 17B) Diabète gestationnel (item 17B) Objectifs : Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et de prise en charge du Diabète gestationnel. Introduction Le diabète gestationnel (DG) est un trouble

Plus en détail

Diabète et grossesse

Diabète et grossesse Diabète et grossesse I. Définition du diabète gestationnel Le diabète gestationnel (DG) est un trouble de la tolérance glucidique de gravité variable, survenant ou diagnostiqué pour la première fois pendant

Plus en détail

Diabète gestationnel Informations pour un déroulement optimal de la grossesse.

Diabète gestationnel Informations pour un déroulement optimal de la grossesse. Diabète gestationnel Informations pour un déroulement optimal de la grossesse. Plus de liberté. Plus de confiance. Avec mylife. Diabète gestationnel Le diabète lié à la grossesse Fait pour la vie. Le diabète

Plus en détail

Suivi de grossesse: Besoins nutritionnels et supplémentation

Suivi de grossesse: Besoins nutritionnels et supplémentation Suivi de grossesse: Besoins nutritionnels et supplémentation Connaissances actuelles et recommandations 1 I/ APPORTS ÉNERGÉTIQUES Ø Adaptation de l organisme maternel : Les besoins réels au cours de la

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt une poursuite pénale. LIENS

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt une poursuite pénale. LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

DISCORDANCE DES POIDS DE NAISSANCE DES JUMEAUX BICHORIAUX : Diagnostic, Pronostic Obstétrical et Néonatal.

DISCORDANCE DES POIDS DE NAISSANCE DES JUMEAUX BICHORIAUX : Diagnostic, Pronostic Obstétrical et Néonatal. DISCORDANCE DES POIDS DE NAISSANCE DES JUMEAUX BICHORIAUX : Diagnostic, Pronostic Obstétrical et Néonatal. N. Mottet, M. Guillaume, A. Martin, R. Ramanah, D. Riethmuller SMFC 27 Juin 2013 L échographie

Plus en détail

LE DIABETE GESTATIONNEL. Formation du 08/06/2017

LE DIABETE GESTATIONNEL. Formation du 08/06/2017 LE DIABETE GESTATIONNEL Formation du 08/06/2017 Emmanuelle, Lauriane, Maud, Sandrine Objectifs de la séance COMPRENDRE ET CONNAÎTRE LES MODALITES DE DEPISTAGE DU DIABETE GESTATIONNEL Questions et craintes

Plus en détail

Quelle est votre attitude? Quel objectif glycémique souhaitez vous? Quelle surveillance proposez vous?

Quelle est votre attitude? Quel objectif glycémique souhaitez vous? Quelle surveillance proposez vous? Mme SE...V. Agée de 42 ans. Antécédents familiaux : père - mère obèse, tante parternelle diabétique. Rh - 1 ère grossesse 33 ans (1990) Accouchement par voie basse, compliqué, ventouse, dystocie d épaule,

Plus en détail

Diabète gestationnel. Prise en charge selon les recommandations de décembre 2010 Dr Cécile Brunet, Pr Pierre Boulot

Diabète gestationnel. Prise en charge selon les recommandations de décembre 2010 Dr Cécile Brunet, Pr Pierre Boulot Diabète gestationnel Prise en charge selon les recommandations de décembre 2010 Dr Cécile Brunet, Pr Pierre Boulot Deux risques, un progrès - Considérer que c est un «petit diabète» - En faire trop et

Plus en détail

La problématique de l obstétricien

La problématique de l obstétricien La problématique de l obstétricien Dépister selon le nouveau référentiel Organiser la prise en charge pluridisciplinaire sans négliger les FR associés Assurer le bien-être fœtal par un équilibre maternel

Plus en détail

RCIU: surveillance anténatale indications et modalités de naissance Recommandations du CNGOF. Virginie GUIGUE 08/09/2015 CPDPN Grenoble

RCIU: surveillance anténatale indications et modalités de naissance Recommandations du CNGOF. Virginie GUIGUE 08/09/2015 CPDPN Grenoble RCIU: surveillance anténatale indications et modalités de naissance Recommandations du CNGOF Virginie GUIGUE 08/09/2015 CPDPN Grenoble Surveillance fœtale En cas de RCIU, la surveillance de la croissance

Plus en détail

Chirurgie Bariatrique et Grossesse

Chirurgie Bariatrique et Grossesse Chirurgie Bariatrique et Grossesse 1ère journée du Centre Intégré Nord Francilien de Prise en Charge de l Obésité de l Adulte et de l Enfant Samedi 19 janvier 2013 Dr Guillaume Girard, Dr Pietro Santulli

Plus en détail

CROISSANCE ET INDICATION DE TRAITEMENT PAR L HORMONE DE CROISSANCE. Michèle GRANIER 28 novembre décembre 2006

CROISSANCE ET INDICATION DE TRAITEMENT PAR L HORMONE DE CROISSANCE. Michèle GRANIER 28 novembre décembre 2006 CROISSANCE ET INDICATION DE TRAITEMENT PAR L HORMONE DE CROISSANCE Michèle GRANIER 28 novembre 2006-07 décembre 2006 GENERALITES Anomalies de la croissance fréquentes chez les enfants nés très prématurés

Plus en détail

Qu est-ce qu un diabète de type 2?

Qu est-ce qu un diabète de type 2? Qu est-ce qu un diabète de type 2? 1 L OMS a révisé en 2006 les critères diagnostiques du diabète ; le diagnostic de diabète peut être porté dans trois circonstances : Si la glycémie à jeun est égale ou

Plus en détail

QUELLES CONSÉQUENCES À LONG TERME DE NAITRE MACROSOME? Pr Delphine Mitanchez, Hôpital Armand Trousseau, Paris

QUELLES CONSÉQUENCES À LONG TERME DE NAITRE MACROSOME? Pr Delphine Mitanchez, Hôpital Armand Trousseau, Paris QUELLES CONSÉQUENCES À LONG TERME DE NAITRE MACROSOME? Pr Delphine Mitanchez, Hôpital Armand Trousseau, 75012 Paris Cet intervenant : n a pas déclaré ses liens d intérêt Tous les orateurs ont reçu une

Plus en détail

Drépanocytose et grossesse. B. Haddad, F. Galacteros, Et toute l équipe de Créteil

Drépanocytose et grossesse. B. Haddad, F. Galacteros, Et toute l équipe de Créteil Drépanocytose et grossesse B. Haddad, F. Galacteros, Et toute l équipe de Créteil Hypothèse Anémie chronique + CVO Infarctus placentaire Altération de la nutrition fœtale RCIU MFIU Activation de l'endothélium

Plus en détail

La prise en charge du diabète de type 1 chez l'enfant et l'adolescent

La prise en charge du diabète de type 1 chez l'enfant et l'adolescent G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R E E La prise en charge du diabète de type 1 chez l'enfant et l'adolescent Comprendre comment gérer sa santé avec un diabète de type 1 Oc tobre 2006 Votre

Plus en détail

Avez-vous déjà entendu parler des possibles complications liées à la grossesse chez les femmes obèses?

Avez-vous déjà entendu parler des possibles complications liées à la grossesse chez les femmes obèses? Obésité et grossesse Immersion en communauté juin 2012 Scapuso J., Dosso M. et Rapin A. Etudiantes Heds 2BSc, filière Nutrition et Diététique Avez-vous déjà entendu parler des possibles complications liées

Plus en détail

7 mmol/l 6,5-7 mmol/l * 7-9 mmol/l * 5,3 mmol/l. (Eviter les hypoglycémies)

7 mmol/l 6,5-7 mmol/l * 7-9 mmol/l * 5,3 mmol/l. (Eviter les hypoglycémies) Contrôles biologiques en pratique Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques 1.2 FICHE soignants Objectifs de contrôle glycémique selon le profil du patient Pour la plupart des patients

Plus en détail

EPU95 Montmorency Diabète - Endocrinologie - Maladies Métaboliques Mise à jour du 11 Mai 2007* INSULINOTHERAPIE & DIABETE DE TYPE 2

EPU95 Montmorency Diabète - Endocrinologie - Maladies Métaboliques Mise à jour du 11 Mai 2007* INSULINOTHERAPIE & DIABETE DE TYPE 2 EPU95 Montmorency Diabète - Endocrinologie - Maladies Métaboliques Mise à jour du 11 Mai 2007* INSULINOTHERAPIE & DIABETE DE TYPE 2 1. EPIDEMIOLOGIE - DEFINITION Dr Séré-Bégué (Diabétologue - Hôpital de

Plus en détail

Faire le ramadan avec un diabète : indications et contre-indications

Faire le ramadan avec un diabète : indications et contre-indications Faire le ramadan avec un diabète : indications et contre-indications 1. Que se passe-t-il dans l organisme lorsque l on jeûne (d un point de vue physiologique)? Le glucose est indispensable à la vie, puisque,

Plus en détail

L analyse du RCF. Le test à l ocytocine Pas d indication à la réalisation d un test à l ocytocine en cas de RCIU (Accord professionnel).

L analyse du RCF. Le test à l ocytocine Pas d indication à la réalisation d un test à l ocytocine en cas de RCIU (Accord professionnel). RPC Le Retard de Croissance Intra-Uterin mercredi 11 décembre 2013 L analyse du RCF Le RCF conventionnel Importante variabilité inter-observateur RCF conventionnel reste un élément clé de la surveillance

Plus en détail

Document 3 : dosage du glucose au niveau des veines porte hépatique et sushépatique. Dosage du glucose dans la Dosage du glucose dans les

Document 3 : dosage du glucose au niveau des veines porte hépatique et sushépatique. Dosage du glucose dans la Dosage du glucose dans les Document 1 : situation anatomique du foie 1STS veine cave inférieure (circulation générale) veine sus-hépatique aorte foie artère hépatique veine porte hépatique intestin grêle artère mésentérique Document

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Gynécologie Obstétrique»

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Gynécologie Obstétrique» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Gynécologie Obstétrique» 1. Identification du module : - Matière d enseignement: Gynécologie - Obstétrique - Public cible : 5 ème année

Plus en détail

Spécificités de diabète de l enfant. Dr. F. OULD BABA ALI MOSTAGANEM 12/05/17

Spécificités de diabète de l enfant. Dr. F. OULD BABA ALI MOSTAGANEM 12/05/17 Spécificités de diabète de l enfant Dr. F. OULD BABA ALI MOSTAGANEM 12/05/17 AMINA, 10 ans, vous est adressée par son médecin traitant pour suspicion de diabète devant syndrome cardinal typique (perte

Plus en détail

Prise en charge du patient diabétique en péri-opératoire. Validation par le COMEDIMS en novembre 2016 Application au 01/01/2017

Prise en charge du patient diabétique en péri-opératoire. Validation par le COMEDIMS en novembre 2016 Application au 01/01/2017 Prise en charge du patient diabétique en péri-opératoire Validation par le COMEDIMS en novembre 2016 Application au 01/01/2017 Généralités (DT1 et DT2) - 2 types de patients diabétiques Type de diabète

Plus en détail

Grossesse chez la femme diabétique. Claire COLMANT Hôpital Bicêtre Service de gynécologie et obstétrique

Grossesse chez la femme diabétique. Claire COLMANT Hôpital Bicêtre Service de gynécologie et obstétrique Grossesse chez la femme diabétique Claire COLMANT Hôpital Bicêtre Service de gynécologie et obstétrique Introduction 0.5 à 1% femmes enceintes présentent un diabète préexistant: 1/3 cas: Diabète de type1

Plus en détail

Le déclenchement artificielle du travail Indications - Contres indications Complications

Le déclenchement artificielle du travail Indications - Contres indications Complications I er Congrès du CNGOAL XXe Congrès de la SAGO 12 13 Novembre 2016 Le déclenchement artificielle du travail Indications - Contres indications Complications Dr I. Ben Abderrahmane - Dr F.Manseur - Pr MS.

Plus en détail

Obésité et périnatalité optimiser le suivi de la grossesse

Obésité et périnatalité optimiser le suivi de la grossesse Obésité et périnatalité optimiser le suivi de la grossesse Adrien Gaudineau Département Gynécologie-Obstétrique Hôpitaux Universitaires de Strasbourg 18-11-16 définition OMS = Accumulation anormale ou

Plus en détail

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016 Régulation de la glycémie et diabètes Maestris - 2015/2016 La glycémie Glycémie : taux sanguin de glucose A jeûn : 0,8 à 1g /L de sang (glycémie normale 1g/L) Après un repas : hyperglycémie 1,2 g/l En

Plus en détail

Les «200 questions isolées QCM» incontournables Les fiches flash QCM essentielles Les dernières conférences de consensus et recommandations en QCM

Les «200 questions isolées QCM» incontournables Les fiches flash QCM essentielles Les dernières conférences de consensus et recommandations en QCM Les «200 questions isolées QCM» incontournables Les fiches flash QCM essentielles Les dernières conférences de consensus et recommandations en QCM 200 QUESTIONS ISOLEES QCM EN ENDOCRINOLOGIE DIABETOLOGIE

Plus en détail

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 07 mars 2007 CONCLUSIONS. Aucune donnée n est fournie dans le dossier.

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 07 mars 2007 CONCLUSIONS. Aucune donnée n est fournie dans le dossier. COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 07 mars 2007 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : CONCLUSIONS KETO-DIABUR, bandelettes réactives pour

Plus en détail

DIABETE GESTATIONNEL. Prévalence : 5 à 10% de toutes les grossesses

DIABETE GESTATIONNEL. Prévalence : 5 à 10% de toutes les grossesses DIABETE GESTATIONNEL Englobe 2 entités distinctes : Le diabète présent, le plus souvent de type 2, préexistant à la grossesse mais découvert seulement à l'occasion de la grossesse. Il persistera après.

Plus en détail

Dépistage, prise en charge et. Journée du médecin de famille, 10 juin 2004

Dépistage, prise en charge et. Journée du médecin de famille, 10 juin 2004 Diabète gestationnel Dépistage, prise en charge et recommandations Journée du médecin de famille, 10 juin 2004 Diabète gestationnel Prévalence: 3 à 6% Quel test? Quel seuil? Quelle population? A quel moment

Plus en détail

DIABETE ET SITUATIONS PARTICULIERES

DIABETE ET SITUATIONS PARTICULIERES Société Tunisienne de Médecine de Famille DIABETE ET SITUATIONS PARTICULIERES Dr Ines Kammoun Ben Ayed 05 Mai 2012 Diabète et situations particulières : Situations où la présence d un diabète sucré : va

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 Comprendre comment gérer sa santé avec un diabète de type 2 Octobre 2006 Votre médecin traitant vous a remis

Plus en détail

Prise en charge du diabète: suivi de 63 grossesses compliquées de diabète gestationnel au CHU TLEMCEN entre janvier 2011 et janvier 2013

Prise en charge du diabète: suivi de 63 grossesses compliquées de diabète gestationnel au CHU TLEMCEN entre janvier 2011 et janvier 2013 UNIVERSITE ABOUBAKR BELKAID FACULTE DE MEDECINE DE TLEMCEN Prise en charge du diabète: suivi de 63 grossesses compliquées de diabète gestationnel au CHU TLEMCEN entre janvier 2011 et janvier 2013 Préparé

Plus en détail

Qu est-ce que. diabète?

Qu est-ce que. diabète? Association Française des Diabétiques 88, rue de la Roquette, 75544 Paris Cedex 11 Tél. : 01 40 09 24 25 - E-mail : afd@afd.asso.fr Qu est-ce que le? Qu est-ce que le? ➊ ➋ Le, c est quand on a trop de

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS VAL-DE-MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL ****************** ANNEE 2006 N THESE. DOCTEUR EN MEDECINE Discipline : Médecine Générale

UNIVERSITE PARIS VAL-DE-MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL ****************** ANNEE 2006 N THESE. DOCTEUR EN MEDECINE Discipline : Médecine Générale 1 UNIVERSITE PARIS VAL-DE-MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL ****************** ANNEE 2006 N THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Discipline : Médecine Générale ------------ Présenté(e)

Plus en détail

Physiopathologie de l acidocétose diabétique. Dr Mazouzi A

Physiopathologie de l acidocétose diabétique. Dr Mazouzi A Physiopathologie de l acidocétose diabétique Dr Mazouzi A I / Plan II /Introduction III /Physiopathologie A/ cause rôle de la carence en insuline B/ mécanisme 1/ de l hyperglycemie 2/ l acido cetose C/

Plus en détail

Le diabète gestationnel D. Talhouedec, B. Crottaz, J. Puder

Le diabète gestationnel D. Talhouedec, B. Crottaz, J. Puder Le diabète gestationnel D. Talhouedec, B. Crottaz, J. Puder Etude HAPO Nouvelles recommandations: screening et nouveaux cibles Prise en charge en privé Prise en charge au CHUV universel Bilan de la situation

Plus en détail

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004 ITEM 17 : DIABETE ET GROSSESSE Objectifs pédagogiques terminaux : «diagnostiquer et reconnaître les principes de prévention et de prise en charge des principales complications de la grossesse : ( ) diabète

Plus en détail

Le diabète gestationel. Dépistage et prise en charge

Le diabète gestationel. Dépistage et prise en charge Le diabète gestationel Dépistage et prise en charge Définition! trouble de la tolérance glucidique de gravité variable, survenant ou diagnostiqué pour la première fois au cours de la grossesse, quelque

Plus en détail

ASPECTS LÉGAUX DU SUIVI DE LA GROSSESSE

ASPECTS LÉGAUX DU SUIVI DE LA GROSSESSE ASPECTS LÉGAUX DU SUIVI DE LA GROSSESSE INTRODUCTION Suivi de la grossesse = médecine préventive, rarement interventionnelle Poids médico-légal ++ Législation importante et évolutive Période à haut risque

Plus en détail

Le médecin du travail: un acteur dans la prévention du diabète de l'adulte.

Le médecin du travail: un acteur dans la prévention du diabète de l'adulte. Le médecin du travail: un acteur dans la prévention du diabète de l'adulte. Enquête rétrospective dans un service de santé au travail luxembourgeois Dr Philippe FAVROT Société Scientifique de Santé au

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 mars 2006 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 30 août 2000 par arrêté du 22 août 2000 GLUCOPHAGE 500 mg, comprimé pelliculé

Plus en détail

Diabetes Mellitus. Définition:

Diabetes Mellitus. Définition: Diabetes Mellitus Diabète sucré Définition: Le diabète dit sucré est une maladie liée à une défaillance des mécanismes biologiques de régulation de la glycémie, la glycémie étant la concentration de glucose

Plus en détail

DIABÈTE GESTATIONNEL. 21 mars 2013 Julie Lemaitre, sage-femme Dr Marc Dauphin, endocrinologue

DIABÈTE GESTATIONNEL. 21 mars 2013 Julie Lemaitre, sage-femme Dr Marc Dauphin, endocrinologue DIABÈTE GESTATIONNEL 21 mars 2013 Julie Lemaitre, sage-femme Dr Marc Dauphin, endocrinologue DIABÈTE GESTATIONNEL EN CHIFFRES 6% des grossesses Problème de santé public croissant avec une augmentation

Plus en détail

SYNDROME DE TURNER ET GROSSESSE

SYNDROME DE TURNER ET GROSSESSE SYNDROME DE TURNER ET GROSSESSE H. Letur (1,2,+) 1.Pôle Adulte APHP Hôpital Necker Paris 2. Centre de Fertilité Institut Mutualiste Montsouris Paris +. Co président de GEDO DESC de Cytogénétique, Hôpital

Plus en détail

TP 5 : les diabétiques.

TP 5 : les diabétiques. VIDEO : Intro / révision : "L'insuline, le glucose et vous" 0 à 1:37 TP 5 : les diabétiques. Vidéo : "C la santé" 0:29 à 1:15 2 millions en France (4 millions maintenant) 180 millions dans monde / en 2011

Plus en détail

HYPOGLYCEMIE et HYPOCALCEMIE en MATERNITE Pourquoi, qui, quand le dépister et comment l éviter?

HYPOGLYCEMIE et HYPOCALCEMIE en MATERNITE Pourquoi, qui, quand le dépister et comment l éviter? HYPOGLYCEMIE et HYPOCALCEMIE en MATERNITE Pourquoi, qui, quand le dépister et comment l éviter? Dr Marie-Sophie CHAVET Pédiatre - Maternité - Hôpital Trousseau Déclare ne pas avoir d intérêt direct ou

Plus en détail

La souffrance fœtale chronique. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010

La souffrance fœtale chronique. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 La souffrance fœtale chronique Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 La souffrance fœtale chronique (S.F.C) de caractère progressif, survient au cours des deux derniers trimestres de

Plus en détail

L adaptation des doses d insuline

L adaptation des doses d insuline L adaptation des doses d insuline L INSULINOTHERAPIE EST INDIQUEE : Dans le diabète de type 1: Elle concerne environ 200 000 patients en France. Généralement éduqués en milieu hospitalier lors de sa découverte.

Plus en détail

Diabète. Autres codes utiles Z09.8 Examen de contrôle après d'autres traitements pour d'autres affections Z71.3 Surveillance et conseils diététiques

Diabète. Autres codes utiles Z09.8 Examen de contrôle après d'autres traitements pour d'autres affections Z71.3 Surveillance et conseils diététiques Diabète Interet de la question Evolution des consignes de codage depuis 2011. La possibilité de coder le diabète en DP a dérogé aux règles habituelles de codage des maladies chroniques puis revient dans

Plus en détail

Traitements du diabète

Traitements du diabète Traitements du diabète Madame Bernadette, 52 ans, revient vous voir 3 mois après la découverte de son diabète (glycémie initiale = 1,98 g/l, HbA1c = 9%). Elle a perdu 3 kg (poids actuel 68 kg pour 1,60

Plus en détail

Avancées de la prise en charge thérapeutique des patients diabétiques: le diabète de type 2 Bruno Vergès

Avancées de la prise en charge thérapeutique des patients diabétiques: le diabète de type 2 Bruno Vergès Avancées de la prise en charge thérapeutique des patients diabétiques: le diabète de type 2 Bruno Vergès Service Endocrinologie-Diabétologie, CHU Dijon Inserm LNC-UMR 1231 Physiopathologie du Diabète de

Plus en détail

L3 S6 Nutrition, Santé & APS. Modalités de la matière

L3 S6 Nutrition, Santé & APS. Modalités de la matière L3 S6 Nutrition, Santé & APS Modalités de la matière Volume horaire et répartition : 10h : 5 CM programmés 1 fois/semaine le lundi de 8h à 10h Contenu : Connaître les causes et le traitement du diabète

Plus en détail

Table des matières 3. I - Introduction A. Diabète type B. Diabète type C. Autres types spécifiques de diabète...

Table des matières 3. I - Introduction A. Diabète type B. Diabète type C. Autres types spécifiques de diabète... DIABETE SUCRE Table des matières Table des matières 3 I - Introduction 7-9 - 11 A. Diabète type 1...11 B. Diabète type 2...11 C. Autres types spécifiques de diabète...11 1. Anomalies génétiques des cellules

Plus en détail

Diabète et RCIU: Quand les faire naitre? Florent FUCHS CHU Bicêtre JPP 2015

Diabète et RCIU: Quand les faire naitre? Florent FUCHS CHU Bicêtre JPP 2015 Diabète et RCIU: Quand les faire naitre? Florent FUCHS CHU Bicêtre JPP 2015 Cet intervenant : n a pas déclaré ses liens d intérêt Tous les orateurs ont reçu une déclaration de liens d intérêt. Introduction

Plus en détail

La grossesse chez les patientes diabétiques de type I

La grossesse chez les patientes diabétiques de type I La grossesse chez les patientes diabétiques de type I Elena Gonzalez Rodriguez Colloque de Service, 9 fèvrier 2012 Morbidité de la grossesse diabétique Le diabète de type 1 complique 0,2 à 0,5% des grossesses

Plus en détail

Glycémie et diabète. aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes

Glycémie et diabète. aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes Glycémie et diabète! PLAN 1 La digestion et les enzymes A) Le rôle de la digestion aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes digestion : permet la transformation de glucides

Plus en détail