MODELE D ACCORD RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MODELE D ACCORD RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION"

Transcription

1 MODELE D ACCORD RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION Entre les soussignés : (raison sociale), au capital de., immatriculée au registre du commerce et des sociétés de.. sous le numéro, dont le siège social est situé, représenté par.. (nom du représentant), agissant en qualité de (qualité) Ci-après dénommée «l Entreprise» D une part, Et, 1 -si l accord est signé par les représentants syndicaux ayant la qualité de délégués syndicaux (civilité, nom, prénom) délégués syndicaux désignés respectivement par les organisations (nom des organisations syndicales) Ou 2 - si l accord est conclu au sein du comité d entreprise (civilité, nom, prénom) membre titulaire du comité d entreprise habilité à signer l accord adopté au sein du comité d entreprise à l unanimité A la majorité de la délégation du personnel en vertu d un mandat exprès donné par cette délégation, lors du scrutin du.. (date du scrutin sur le mandat pour signer l accord conclu au sein au sein du CE), dont le procès-verbal est annexé au présent accord, Ou 3 si l accord est signé par les représentants syndicaux n ayant pas qualité de délégués syndicaux (civilité, nom, prénom) représentant respectivement les organisations syndicales (nom des organisations syndicales) qui les ont mandatés pour conclure en leur nom le présent accord. Ou 4 : si l accord résulte d un projet proposé par le comité entreprise ou et ratifié par le personnel (civilité, nom, prénom) spécialement habilité par les membres du personnel, statuant à la majorité des deux tiers du scrutin du. (date du scrutin de ratification de l accord) dont le procès-verbal est D autre part, Il a été convenu et arrêté ce qui suit : Préambule Les parties signataires au présent accord réaffirment leur volonté de garantir l accès à l emploi et le maintien dans l emploi de tout travailleur quel que soit son âge et son niveau de qualification en favorisant la transmission des savoirs et des compétences entre ces derniers. Il tend également à assurer la réalisation des objectifs d égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans l entreprise et de mixité des emplois ainsi que d égalité d accès à l emploi dans le cadre de la lutte contre les discriminations à l embauche et durant le déroulement de carrière. CSM / MEDEF Haute Savoie 1

2 Les parties entendent poursuivre par le présent accord les actions en faveur des jeunes et des seniors en conformité avec les prescriptions de la loi N du 1 er mars 2013 et les textes pris pour son application. Article 1 Objet et champ d application de l accord Le présent accord a pour objet de favoriser : - l embauche et l insertion professionnelle des jeunes au sein de l Entreprise, - l embauche, la poursuite de l activité et la reconversion professionnelle des salariés qualifiés de seniors, - l interaction entre ces deux populations. Le présent accord s applique à l ensemble des salariés de l Entreprise titulaires d un contrat à durée indéterminée, à durée déterminée, d alternance et selon les tranches d âges déterminées à l article 3. Article 2 Réalisation du diagnostic préalable Un diagnostic quantitatif et qualitatif portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors dans l entreprise a été réalisé préalablement à la négociation et la conclusion du présent accord. Ce diagnostic a porté sur : - la pyramide des âges - les caractéristiques des jeunes et des seniors et à leur place respective dans l entreprise sur les 3 DERNIERES ANNEES - les prévisions de départ à la retraite, - les perspectives de recrutement, - les compétences clés de l entreprise, - les conditions de travail des salariés âgés et aux situations de pénibilité, telles qu identifiées le cas échéant dans les accords ou plans d action en faveur de la prévention de la pénibilité, lorsqu ils existent. Le diagnostic s est appuyé sur celui effectué pour la détermination des objectifs et actions devant être mis en œuvre dans le cadre de l égalité professionnelle. Le diagnostic a été remis aux partenaires sociaux et est annexé au présent accord. Article 3 Détermination des engagements et objectifs Les parties signataires, soucieuses de favoriser l accès à l emploi des jeunes et le maintien dans l emploi des seniors, entendent s engager tout particulièrement en matière : - d insertion durable des jeunes ; - de recrutement et de maintien dans l emploi des seniors ; - de transmission des savoirs et compétences. Les parties réaffirment en particulier leur attachement à garantir dans l entreprise : - l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans l entreprise et de mixité des emplois, - l égalité d accès à l emploi dans le cadre de la lutte contre les discriminations à l embauche et durant le déroulement de carrière. CSM / MEDEF Haute Savoie 2

3 1 - Détermination des tranches d âges : Les parties signataires s engagent à retenir les tranches des salariés jeunes et des salariés âgés : - Sont considérés comme salariés jeunes, ceux dont l âge ne dépasse pas X ans. - Sont considérés comme salariés âges, ceux dont l âge minimum est de X années. 2 - Engagements en faveur de l insertion des jeunes a) Objectifs chiffrés de l entreprise, du groupe ou de la branche en matière de recrutements de jeunes en contrat à durée indéterminée Hypothèse 1 : le recrutement en contrat à durée indéterminée d ici à 2016 de X salariés jeunes. Hypothèse 2 : X % des embauches en contrat à durée indéterminée concerneront des salariés jeunes d ici à Hypothèse 3 : l entreprise se fixe comme objectif d augmenter le pourcentage d embauche des jeunes en CDI de X % à X % d ici à b) Modalités d intégration, de formation, et d accompagnement des jeunes dans l entreprise, qui comprennent au minimum la mise en place d un parcours d accueil dans l entreprise, la désignation d un référent, la description des fonctions de celui-ci et éventuellement l organisation de sa charge de travail L entreprise mettra en place un parcours d entrée pour les jeunes embauchés afin de leur permettre de bénéficier rapidement des éléments indispensables pour une bonne intégration dans l entreprise. (Parcours d intégration spécifique pour tous les jeunes embauchés à annexer à l accord) Le parcours d entrée dans l entreprise comportera : - un livret d accueil visant à une présentation de l entreprise et son organisation, ses activités, et des principales règles applicables ; - la désignation d un salarié référent. Celui-ci sera désigné par l entreprise en privilégiant le volontariat ; sa mission durera. mois ; le référent choisi sera informé de son rôle et des moyens mis à sa disposition pour réaliser cette mission. L entreprise mettra tout en œuvre pour que les jeunes nouvellement embauchés à compter de la date de signature du présent accord se voient remettre un livret d accueil et qu ils puissent bénéficier de l accompagnement d un salarié référent. Facultatif : L entreprise pourra prévoir un parcours de formation spécifique pour tout jeune embauché qui comprend notamment les formations internes. (À annexer à l accord). c) Modalités de mise en œuvre d un entretien de suivi entre le jeune, son responsable hiérarchique et son référent portant en particulier sur l évaluation de la maitrise des compétences du jeune CSM / MEDEF Haute Savoie 3

4 L accord devra préciser en particulier les modalités d évaluation de la maîtrise des compétences du jeune Un entretien de suivi entre le jeune, son responsable hiérarchique et son référent, adapté selon son parcours portant notamment sur l évaluation de la maîtrise des compétences du jeune sera instauré. L Entreprise mettra tout en œuvre pour qu un premier entretien de suivi se tienne au terme d une période de. mois de présence du jeune dans l Entreprise. Facultatif : cet entretien pourra être répété à échéances régulières fixées conjointement par le jeune, son référent et son supérieur hiérarchique. Un document de suivi du jeune lui sera remis lors de son embauche. (à annexer à l accord) L Entreprise s engage à ce que les jeunes nouvellement embauchés aient bénéficié d au moins un entretien de suivi. d) Perspectives de développement de l alternance et les conditions de recours aux stages ainsi que les modalités d accueil des alternants et des stagiaires Le présent accord rappelle les engagements et la politique de l entreprise et les modalités de recours à l alternance. L Entreprise soucieuse de favoriser le recours aux contrats en alternance contrat d apprentissage ou de professionnalisation s engage à continuer ou développer ses partenariats avec les écoles, universités, IUT, par le renforcement de sa communication sur le nombre de contrats et les métiers ouverts à l alternance. EXEMPLE D ACTION 1 : En fin de mission les alternants et leurs candidatures sont conservées.. mois pour faciliter leur suivi en prévision d un recrutement éventuel. EXEMPLE D ACTION 2 : L Entreprise s engage à proposer annuellement X contrats en alternance. Le présent accord rappelle les engagements et la politique de l entreprise et les modalités de recours aux stages. L Entreprise mettra tout en œuvre pour poursuivre l amélioration de la qualité des stages proposés et des conditions d accueil du stagiaire. EXEMPLE D ACTION 1 : A cet égard, l Entreprise s engage à remettre un livret d accueil spécifique à chacun des stagiaires présents dans l Entreprise et à venir et ce, à compter de l entrée en vigueur du présent accord. EXEMPLE D ACTION 2 : L entreprise s engage en outre à conserver. mois la candidature des stagiaires qui auront exprimé leur souhait d intégrer l entreprise au terme de leur formation. e) Le cas échéant La mobilisation d outils existants dans l entreprise permettant de lever les freins matériels à l accès à l emploi, Le présent accord rappelle l engagement de l entreprise en faveur d une insertion optimale des salariés : CSM / MEDEF Haute Savoie 4

5 EXEMPLES : Aide au transport, Accompagnement à l accès au logement, Crèche inter entreprise, Aménagement des temps, Formations au poste interne, Accès à la formation à partir de X années d ancienneté 3 - Engagements en faveur de l emploi des salariés âgés : a) Objectif chiffré de l entreprise, du groupe ou de la branche en matière d embauche et de maintien dans l emploi des salariés âgés Objectif chiffré en matière de recrutement des salariés âgés Hypothèse 1 : le recrutement d ici à 2016 de X salariés âgés. Hypothèse 2 : X % des embauches concerneront des salariés âgés sur la durée de l accord. Hypothèse 3 : le pourcentage des embauches de salariés âgés passera de X % à X % d ici à Objectif chiffré global en matière de maintien dans l emploi des salariés âgés Hypothèse 1 : le pourcentage de salariés actifs âgés est maintenu à X % de l effectif total pendant la durée de l accord. Hypothèse 2 : le nombre de salariés actifs âgés sera de X % du nombre observé au 31 décembre 2012, d ici à Hypothèse 3 : le maintien dans l emploi concerne X salariés actifs âgés sur 3 ans. b) Mesures destinées à favoriser l amélioration des conditions de travail et la prévention de la pénibilité notamment par l adaptation et l aménagement du poste de travail * Amélioration des conditions de travail Pour favoriser le maintien dans l emploi, l Entreprise engage une réflexion sur la conception des postes de travail et le choix des équipements de travail dans la perspective d en assurer la plus grande compatibilité avec l évolution des capacités physiques de chaque senior en prenant également en compte la pénibilité psychique des postes de travail. Dans cette optique, l Entreprise associe le comité d hygiène de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) à cette démarche. Hypothèse 1 : l Entreprise s engage à mettre en place des actions de communication et de sensibilisation sur les risques professionnels, sur les postures à adopter. Hypothèse 2 : l Entreprise mettra tout en œuvre pour adapter les postes de travail lorsque cela est possible pour maintenir dans l emploi les salariés âgés. * Prévention de la pénibilité - Priorité d accès des salariés occupant des postes de travail à forte pénibilité : les seniors affectés par une pénibilité supérieure à la moyenne identifiée dans l Entreprise pourront bénéficier, sous réserve d une validation des aptitudes requises, d une priorité d affectation aux postes de qualification équivalente ne relevant pas de cette catégorie. L Entreprise s engage à porter à la connaissance des salariés du CHSCT et du médecin du travail la liste des emplois disponibles. CSM / MEDEF Haute Savoie 5

6 - Priorité de formation : les seniors qui occupent des emplois à forte pénibilité bénéficient d une priorité d accès à la période de professionnalisation. c) Actions spécifiques : L accord devra prévoir impérativement des actions dans au moins deux des cinq domaines suivants : 1- recrutement de salariés âgés dans l'entreprise 2- anticipation des évolutions professionnelles et gestion des âges 3- organisation de la coopération intergénérationnelle 4- développement des compétences et des qualifications et accès à la formation 5- aménagement des fins de carrière et de la transition entre activité et retraite. Recrutement de salariés âgés dans l'entreprise EXEMPLE : Développement des contrats de professionnalisation : Les parties signataires considèrent que le contrat de professionnalisation constitue un dispositif adapté pour favoriser la réinsertion des salariés séniors privés d emploi, en leur assurant une qualification. HYPOTHESE 1 : lorsque l entreprise a recours aux contrats de professionnalisation, elle s engage à examiner chaque candidature pour les seniors demandeurs d emploi ans susceptibles d être recrutés dans ce cadre. HYPOTHESE 2 : lorsque l Entreprise a recours aux contrats de professionnalisation elle veillera à recevoir en entretien chaque candidat sénior pendant toute la durée de validité de l accord. Un constat sera dressé tous les ans. OU anticipation des évolutions professionnelles et gestion des âges EXEMPLE : Entretien de deuxième partie de carrière L entretien de deuxième partie de carrière des seniors d au moins cinquante-cinq ans peut avoir lieu à l initiative de l employeur ou du senior intéressé. HYPOTHESE 1 : L Entreprise s engage à développer les entretiens de deuxième partie de carrière chez les seniors. Un point annuel sera effectué. HYPOTHESE 2 : l Entreprise s engage à promouvoir l entretien de deuxième partie de carrière : A l initiative de l employeur ou du salarié, dès 45 ans, puis tous les 5 ans, pouvant conduire à un plan de développement individuel (mission, formation, référent ) éventuellement accompagné d un bilan de compétence. EXEMPLE : Bilan de compétences Le bilan de compétence complète les conclusions de l entretien de deuxième partie de carrière des salariés séniors. Il a pour objectifs de permettre aux seniors d analyser leurs compétences professionnelles et personnelles et de faciliter la définition d un projet professionnel pour la seconde partie de carrière. A compter de son quarante-cinquième anniversaire, tout salarié ayant au moins un an d ancienneté au sein de l Entreprise peut bénéficier d un bilan de compétences en dehors du CSM / MEDEF Haute Savoie 6

7 temps de travail. Ce bilan s inscrit dans le cadre d une démarche individuelle volontaire d évaluation des compétences et de construction d un projet professionnel. HYPOTHESE 1 : L Entreprise s engage à étudier chaque demande de bilans de compétences sollicitée par les salariés séniors. HYPOTHESE 2 : l Entreprise s engage à encourager les salariés séniors et ou dès 20 ans d activité professionnelle et une ancienneté minimale de, à réaliser un bilan de compétence pour définir un projet professionnel de deuxième partie de carrière. OU organisation de la coopération intergénérationnelle L Entreprise favorisera autant que possible au sein des équipes de travail les pratiques de coopération, d entraide et d échanges de pratiques au sein de «collectifs» de travail. Afin de faciliter une coopération entre les différentes générations, des espaces temps permettant des échanges relatifs à l organisation du travail seront organisés. OU développement des compétences et des qualifications et accès à la formation La formation des seniors est une des priorités de l Entreprise au titre de la professionnalisation afin de : - maintenir leur employabilité ; - conforter leurs compétences à leur poste ; - favoriser l évolution de leur emploi ou leur reconversion ; - développer la transmission d expérience HYPOTHESE 1 : l entreprise mettra tout en œuvre pour améliorer le taux de formation des salariés séniors. HYPOTHESE 2 : l entreprise prendra particulièrement en compte les salariés séniors dans le plan de formation. * Certificat de qualification professionnelle (CQP) Le CQP est un dispositif adapté à la problématique des seniors. Il permet de valider des capacités et compétences et offre une reconnaissance de branche ou inter-branche dans certains cas. Le dispositif CQP permet de compte des compétences acquises par des seniors dans le cadre d une activité professionnelle, d adapter le salarié sénior à un nouveau poste de travail et aux évolutions technologiques, et de favoriser leur mobilité interne. L Entreprise les informe du dispositif et les fait bénéficier en priorité à l accès au CQP. HYPOTHESE 1 : L Entreprise s engage à favoriser l accès des seniors au CQP. HYPOTHESE 2 : l Entreprise s engage à accompagner et à prendre en charge les seniors souhaitant s engager dans un CQP. * Validation des acquis de l expérience (VAE) La VAE est un dispositif adapté à la problématique des seniors. Pour faciliter l évolution professionnelle des seniors sur la base d un projet identifié, l entreprise les informe et les fait bénéficier d une priorité en matière d accompagnement et de prise en charge dans le cadre de la VAE. CSM / MEDEF Haute Savoie 7

8 HYPOTHESE 1 : L entreprise s engage à favoriser l accès des seniors à la VAE. HYPOTHESE 2 : l entreprise s engage à accompagner et à prendre en charge les seniors souhaitant s engager dans une VAE. * Période de professionnalisation Les périodes de professionnalisation permettent aux salariés de plus de quarante-cinq ans d acquérir un renforcement de leur qualification et une progression de leurs compétences. L entreprise mettra tout en œuvre pour développer les périodes de professionnalisation chez les seniors. Un point annuel sera effectué. * Le passeport formation Le passeport formation doit permettre à tout salarié qui souhaite en disposer d être en mesure d identifier ses connaissances, ses compétences et ses aptitudes professionnelles acquises soit par la formation initiale et continue, soit du fait de ses expériences professionnelles. L entreprise s engage à communiquer sur le passeport formation auprès des seniors pendant la durée de l accord. OU aménagement des fins de carrière et de la transition entre activité et retraite * Aménagement du temps de travail A son initiative et en accord avec l employeur, le senior peut bénéficier d un aménagement de son temps de travail en fonction des possibilités du service. L aménagement du temps de travail peut prendre la forme : - soit d un travail journalier à horaire réduit ; - soit de la réduction à quatre jours ou moins du nombre de journées travaillées dans la semaine ; - soit de la réduction à trois semaines ou moins, du nombre de semaines travaillées dans le mois ; - soit de l attribution d un congé annuel additionnel, non rémunéré ou rémunéré, portant la durée annuelle de travail exprimée en jours ou en horaire annualisé à un niveau inférieur à la durée de référence applicable dans l entreprise pour un travail à temps complet. HYPOTHESE 1 : L entreprise mettra tout en œuvre pour faire bénéficier d un aménagement du temps de travail en fin de carrière des seniors qui souhaiteraient en bénéficier dans les conditions ci-dessus décrites. HYPOTHESE 2 : l entreprise s engage à informer les salariés séniors des dispositifs dédiés de l entreprise en matière d aménagement de fin de carrière. Article 6 Transmission des savoirs et des compétences L entreprise s attachera à mettre en place des binômes d échanges de compétences entre des salariés expérimentés et des jeunes ayant développé une première expérience professionnelle dans l entreprise. Les salariés expérimentés transmettront des savoirs faire ou des compétences que leur confère leur expérience. Les jeunes concernés peuvent faire bénéficier les salariés expérimentés des connaissances qu ils ont acquises durant leurs études (nouveaux savoirs théoriques, nouvelles technologies) Ces binômes seront mis en place sur la base du volontariat. CSM / MEDEF Haute Savoie 8

9 L Entreprise s engage afin de favoriser la création de binômes d échanges à ce que, dans au moins chaque équipe de travail, soit associé à un senior un jeune en formation (stage/alternance). L ACCES A LA FORMATION L accord prévoit les modalités d accès au plan de formation pour les salariés âgés, les référents et les jeunes. L entreprise précise quels sont les moyens mis en œuvre pour que ces 3 catégories de public accèdent au plan de formation. Article 7 Calendrier prévisionnel de mise en œuvre des engagements Les différentes actions ainsi définies prises au regard des engagements forts de l entreprise en faveur de l emploi des jeunes et des seniors se dérouleront selon le calendrier arrêté suivant : Indiquer pour chacune des actions envisagées, la périodicité de mise en œuvre Exemple : la mise en place du livret d accueil à destination du jeune embauché dans l entreprise sera mis en place dans les mois à compter de la date de signature du présent accord. Article 8 Modalité de suivi et d évaluation de la réalisation des engagements Chaque année, le comité d entreprise ou à défaut les DP, seront consultés sur la mise en œuvre du plan ou de l accord ainsi que la réalisation des objectifs chiffrés. Pour les entreprises de 300 salariés et + ajouter : L entreprise transmettra à compter de la date d entrée en vigueur de l accord à l autorité administrative, les délégués syndicaux, les membres du CE le document d évaluation sur la mise en œuvre de l accord. Article 9 Consultation des représentants du personnel Le présent accord est soumis avant sa signature à la consultation du CHSCT et du Comité d Entreprise Article 10 Durée de l accord Le présent accord est conclu pour une période de. ans (Maximum 3 ans) à compter de sa date de signature. Il prendra fin le sans autre formalité à cette date. Article 11 Interprétation de l accord Les représentants de chacune des parties signataires conviennent de se rencontrer à la requête de la partie la plus diligente dans les. jours suivant la demande pour étudier et tenter de régler tout différend d ordre individuel ou collectif né de l application du présent accord. Jusqu à l expiration de la négociation d interprétation, les parties contractantes s engagent à ne susciter aucune autre forme d action contentieuse liée au différend faisant l objet de cette procédure. CSM / MEDEF Haute Savoie 9

10 Article 12 Révision de l accord A la demande «d une ou plusieurs» OU «de la majorité numérique des» OU «de la totalité des organisations syndicales signataires», il pourra être convenu d ouvrir une négociation de révision du présent accord dans les conditions prévues par les dispositions des articles L et L du Code du travail. Cette négociation de révision sera systématiquement ouverte si la demande en est faite par la Direction. Toute modification fera l objet d un avenant dans les conditions et délais par les articles L et L du Code du travail. Article 13 Modalités de publicité de l accord Le présent accord sera déposé conformément aux dispositions de l article D du Code du travail : - en deux exemplaires dont une version sur support papier signée des parties et une version sur support électronique à la DIRECCTE dont relève l entreprise. - en un exemplaire au greffe du conseil de prud hommes compétent. Fait à.., le. En.. exemplaires Signatures L Entreprise Les organisations syndicales OU Le comité d entreprise ayant voté à la majorité de ses membres dont le procès-verbal est annexé au présent accord, représenté par M. en vertu du mandat reçu à cet effet au cours de la réunion du OU Le ou les salarié(s) mandaté(s) par. CSM / MEDEF Haute Savoie 10

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 OCTOBRE 2012 RELATIF AU CONTRAT DE GÉNÉRATION

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 OCTOBRE 2012 RELATIF AU CONTRAT DE GÉNÉRATION ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 OCTOBRE 2012 RELATIF AU CONTRAT DE GÉNÉRATION L emploi des jeunes et des seniors constitue un enjeu fondamental auquel les partenaires sociaux souhaitent, par le

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 OCTOBRE 2012 RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 OCTOBRE 2012 RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 OCTOBRE 2012 RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION L emploi des jeunes et des seniors constitue un enjeu fondamental auquel les partenaires sociaux souhaitent, par le

Plus en détail

Contrat de génération : Publication du décret d application

Contrat de génération : Publication du décret d application Contrat de génération : Publication du décret d application La loi portant création du contrat de génération a été publiée au journal officiel du 3 mars 2013. Le décret relatif aux conditions de mise en

Plus en détail

Accord de Groupe n XX relatif au contrat de généra tion

Accord de Groupe n XX relatif au contrat de généra tion Accord de Groupe n XX relatif au contrat de généra tion Projet pour la réunion du 06 septembre 2013 Préambule (contenu à rédiger au terme des négociations) Rappel du contexte de la négociation (Loi du

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION

CONTRAT DE GENERATION CONTRAT DE GENERATION Conférence Vendredi 16 novembre 2012 1 CONFERENCE SOCIALE : DES 9 ET 10 JUILLET 2012 Le programme de travail du Gouvernement : Emploi Formation professionnelle Rémunération Egalité

Plus en détail

LE CONTRAT DE GENERATION. UIMM Loire - Réunions Informations sociales

LE CONTRAT DE GENERATION. UIMM Loire - Réunions Informations sociales LE CONTRAT DE GENERATION UIMM Loire - Réunions Informations sociales 1 Entreprises employant au moins 300 salariés ou appartenant à un groupe employant au moins 300 salariés Aucune aide de l Etat Obligation

Plus en détail

NÉGOCIER UN ACCORD SUR LE CONTRAT DE GÉNÉRATION

NÉGOCIER UN ACCORD SUR LE CONTRAT DE GÉNÉRATION Juillet 2013 NÉGOCIER UN ACCORD SUR LE CONTRAT DE GÉNÉRATION Textes applicables Loi 2013-185 du 1er mars 2013, JO 3 mars 2013 Décret 2013-222 du 15 mars 2013, JO 16 mars 2013 Circulaire DGEFP/DGT n 2013-07

Plus en détail

NEGOCIER UN ACCORD SUR LE CONTRAT DE GENERATION

NEGOCIER UN ACCORD SUR LE CONTRAT DE GENERATION NEGOCIER UN ACCORD SUR LE CONTRAT DE GENERATION Textes applicables Loi 2013-185 du 1er mars 2013, JO 3 mars 2013 Décret 2013-222 du 15 mars 2013, JO 16 mars 2013 Circulaire DGEFP/DGT n 2013-07 du 15 mai

Plus en détail

ACCORD DE BRANCHE SUR LE CONTRAT DE GENERATION

ACCORD DE BRANCHE SUR LE CONTRAT DE GENERATION ACCORD DE BRANCHE SUR LE CONTRAT DE GENERATION PREAMBULE Le présent accord est négocié dans le cadre de l'accord National Interprofessionnel du 19 octobre 2012 et de la loi n 2013-185 du 1 er mars 2013

Plus en détail

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux 1 Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux L emploi des jeunes et des seniors: chantier prioritaire de la «Grande conférence sociale» des 9 et 10 juillet 2012 Un Accord

Plus en détail

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux 1 Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux L emploi des jeunes et des seniors : chantier prioritaire de la«grande conférence sociale» des 9 et 10 juillet 2012 Accord National

Plus en détail

Unité territoriale Seine-et-Marne LE CONTRAT DE GENERATION

Unité territoriale Seine-et-Marne LE CONTRAT DE GENERATION Unité territoriale Seine-et-Marne LE CONTRAT DE GENERATION Le contrat de génération : contexte, enjeux et objectifs Contrat de génération : vers une gestion active des âges en entreprise Le marché du travail

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COMMERCES DE QUINCAILLERIE, FOURNITURES INDUSTRIELLES, FERS, MÉTAUX ET ÉQUIPEMENT DE LA MAISON CADRES

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COMMERCES DE QUINCAILLERIE, FOURNITURES INDUSTRIELLES, FERS, MÉTAUX ET ÉQUIPEMENT DE LA MAISON CADRES CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COMMERCES DE QUINCAILLERIE, FOURNITURES INDUSTRIELLES, FERS, MÉTAUX ET ÉQUIPEMENT DE LA MAISON CADRES 10/10 ACCORD DU 13 JANVIER 2015 RELATIF AU CONTRAT DE GÉNÉRATION

Plus en détail

Séminaire européen du 9 février 2016 «vieillissement actif et solidarité intergénérationnelle»

Séminaire européen du 9 février 2016 «vieillissement actif et solidarité intergénérationnelle» Séminaire européen du 9 février 2016 «vieillissement actif et solidarité intergénérationnelle» 1 LE CONTRAT DE GÉNÉRATION A C C O RD N A T I O N A L I N T E RPROFESSIONNEL D U 19 OCTOBRE 2012 MODE D EMPLOI

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION : MODE D EMPLOI, POINTS DE VIGILANCES & ASTUCES

CONTRAT DE GENERATION : MODE D EMPLOI, POINTS DE VIGILANCES & ASTUCES CONTRAT DE GENERATION : MODE D EMPLOI, POINTS DE VIGILANCES & ASTUCES Pour les entreprises de 50 à 299 salariés LES AIDES FINANCIERES Le dispositif Recruter un jeune et recruter ou maintenir dans l emploi

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : HÔTELLERIE DE PLEIN AIR

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : HÔTELLERIE DE PLEIN AIR MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3271 Convention collective nationale IDCC : 1631. HÔTELLERIE DE PLEIN AIR ACCORD DU 20 DÉCEMBRE 2011 RELATIF À L INSERTION

Plus en détail

Plan d'action relatif au contrat de génération

Plan d'action relatif au contrat de génération Plan d'action relatif au contrat de génération Préambule. Ce plan d'action relatif au contrat de génération s'inscrit dans le cadre de la loi n 2013-185 du 1er mars 2013. Celui-ci a pour objet de faciliter

Plus en détail

MESURES EN FAVEUR DE L EMPLOI DES SENIORS. La FEDERATION NATIONALE DES METIERS DE LA JARDINERIE dont le siège est 22 rue Esquirol PARIS

MESURES EN FAVEUR DE L EMPLOI DES SENIORS. La FEDERATION NATIONALE DES METIERS DE LA JARDINERIE dont le siège est 22 rue Esquirol PARIS MESURES EN FAVEUR DE L EMPLOI DES SENIORS ENTRE La FEDERATION NATIONALE DES METIERS DE LA JARDINERIE dont le siège est 22 rue Esquirol - 75013 PARIS ET : Les organisations syndicales de salariés ci-après

Plus en détail

AVENANT N 07 A LA CONVENTION COLLECTIVE DE L ENSEIGNEMENT PRIVE HORS CONTRAT DU (IDCC 2691) RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

AVENANT N 07 A LA CONVENTION COLLECTIVE DE L ENSEIGNEMENT PRIVE HORS CONTRAT DU (IDCC 2691) RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS AVENANT N 07 A LA CONVENTION COLLECTIVE DE L ENSEIGNEMENT PRIVE HORS CONTRAT DU 27.11.2007 (IDCC 2691) RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS Vu les dispositions législatives et réglementaires du code du travail

Plus en détail

Il convient, au préalable, de réaliser un diagnostic sur l emploi des seniors qui, selon les dispositions de l article D doit comporter :

Il convient, au préalable, de réaliser un diagnostic sur l emploi des seniors qui, selon les dispositions de l article D doit comporter : LE POINT SUR LES ACCORDS OU PLANS D ACTION SUR LE CONTRAT DE GENERATION (LOI DU 1 ER MARS 2013 N 2013-185 PORTANT CREATION DU CONTRAT DE GENERATION PUBLIEE AU JO LE 3 MARS 2013, DECRET D APPLICATION PARU

Plus en détail

ACCORD DU 1 ER DÉCEMBRE 2009

ACCORD DU 1 ER DÉCEMBRE 2009 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel EMPLOI DES SENIORS DE LA BRANCHE LIBRAIRIE ACCORD DU 1 ER DÉCEMBRE 2009 RELATIF À L EMPLOI

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3167 Convention collective nationale IDCC : 2257. CASINOS AVENANT N O 9 DU 30 JUIN 2008

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord collectif national EMPLOI DES SENIORS DANS LES COOPÉRATIVES AGRICOLES FRUITIÈRES, LÉGUMIÈRES ET HORTICOLES

CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord collectif national EMPLOI DES SENIORS DANS LES COOPÉRATIVES AGRICOLES FRUITIÈRES, LÉGUMIÈRES ET HORTICOLES MINISTÈRE DE L ALIMENTATION, DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national EMPLOI DES SENIORS DANS LES COOPÉRATIVES AGRICOLES FRUITIÈRES, LÉGUMIÈRES ET HORTICOLES ACCORD

Plus en détail

ACCORD DE BRANCHE DU 17 DECEMBRE 2014 RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION dans la Convention Collective Nationale des Commerces de Gros n 3044

ACCORD DE BRANCHE DU 17 DECEMBRE 2014 RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION dans la Convention Collective Nationale des Commerces de Gros n 3044 ACCORD DE BRANCHE DU 17 DECEMBRE 2014 RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION dans la Convention Collective Nationale des Commerces de Gros n 3044 Préambule Le dispositif du contrat de génération fait suite à

Plus en détail

Contrat de Génération

Contrat de Génération DIRECCTE PACA - UT 13 Contrat de Génération Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux L emploi des jeunes et des seniors : chantier prioritaire de la «Grande conférence

Plus en détail

LE CONTRAT DE GENERATION POURSUIT UN TRIPLE OBJECTIF

LE CONTRAT DE GENERATION POURSUIT UN TRIPLE OBJECTIF 1 LE CONTRAT DE GENERATION POURSUIT UN TRIPLE OBJECTIF En constituant des binômes jeune/senior, le contrat de génération poursuit UN TRIPLE OBJECTIF : Permettre l intégration durable des jeunes de 16 à

Plus en détail

ACCORD DE BRANCHE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

ACCORD DE BRANCHE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS ACCORD DE BRANCHE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS Préambule Depuis de nombreuses années les partenaires sociaux de la branche du Travail Temporaire se sont attachés à promouvoir les actions en faveur de

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION

CONTRAT DE GENERATION CONTRAT DE GENERATION Analyse du Projet de loi : Création des articles suivants dans le Code du travail - Article L5121-6 Ctr = définition du contrat de génération. - Article L5121-7 Ctr = vise les entreprises

Plus en détail

Préambule. La loi du 1 er mars 2013 relatif au contrat de génération vise à apporter des réponses sur l emploi des jeunes et des seniors.

Préambule. La loi du 1 er mars 2013 relatif au contrat de génération vise à apporter des réponses sur l emploi des jeunes et des seniors. 1 SECTEUR PROFESSIONNEL : coopératives agricoles de céréales, de meunerie, d approvisionnement, d alimentation du bétail et d oléagineux. SECTEUR GEOGRAPHIQUE : métropole OBJET : Accord de méthode favorisant

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 OCTOBRE 2012 RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 OCTOBRE 2012 RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION 26 Octobre 2012 ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 OCTOBRE 2012 RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION I Rappel de l appréciation de la CGPME sur le document d orientation gouvernemental Il convient de

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS CPAM DE L HÉRAULT. Sommaire. Préambule OBJET DU PLAN D ACTION... 2

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS CPAM DE L HÉRAULT. Sommaire. Préambule OBJET DU PLAN D ACTION... 2 PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS CPAM DE L HÉRAULT Sommaire Préambule... 2 1. OBJET DU PLAN D ACTION... 2 2. ANTICIPATION DE L EVOLUTION DES CARRIERES PROFESSIONNELLES... 2 2.1. Promouvoir

Plus en détail

Plan d action en faveur de l emploi. des salariés âgés

Plan d action en faveur de l emploi. des salariés âgés Novembre 2009 Plan d action en faveur de l emploi des salariés âgés 1 / 18 SOMMAIRE Article 1 choix d un objectif chiffré. page 4 Article 2 dispositions favorable au maintien dans l emploi.page 5 Article

Plus en détail

PROJET PLAN D ACTION «PRIORITE SENIORS» AU SEIN DE L UNITE ECONOMIQUE ET SOCIAL ECONOCOM

PROJET PLAN D ACTION «PRIORITE SENIORS» AU SEIN DE L UNITE ECONOMIQUE ET SOCIAL ECONOCOM PROJET PLAN D ACTION «PRIORITE SENIORS» AU SEIN DE L UNITE ECONOMIQUE ET SOCIAL ECONOCOM 2 PREAMBULE La Direction de l Unité Economique et Sociale ECONOCOM et les Organisations Syndicales représentatives

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957)

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3010 Convention collective nationale IDCC : 1978. FLEURISTES, VENTE ET SERVICES

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. TEXTE ADOPTÉ n 86 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME

Plus en détail

Plan d action relatif au contrat de génération de First Aquitaine Industries

Plan d action relatif au contrat de génération de First Aquitaine Industries Plan d action relatif au contrat de génération de First Aquitaine Industries 2013-2016 - 1 - Sommaire 1. Etablissement du diagnostic préalable a) Les éléments constituants ce diagnostic b) Les principaux

Plus en détail

Un pacte générationnel entre un jeune en recherche d'emploi, un senior et une entreprise.

Un pacte générationnel entre un jeune en recherche d'emploi, un senior et une entreprise. emploi.gouv.fr Le portail des politiques publiques de l'emploi et de la formation professionnelle Mise à jour le 06/03/2014 Contrat de génération Un pacte générationnel entre un jeune en recherche d'emploi,

Plus en détail

1. Objectif chiffré de maintien dans l emploi:

1. Objectif chiffré de maintien dans l emploi: ACCORD DE BRANCHE DU 21 SEPTEMBRE 2009 RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSIONS, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION-EXPORTATION

Plus en détail

CONTRAT DE GÉNÉRATION ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL

CONTRAT DE GÉNÉRATION ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL CONTRAT DE GÉNÉRATION ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 OCTOBRE 2012 Direction Juridique Emploi et Formation Réunion d information sociale 26 et 29 novembre 2012 Contrat de génération : Objectif

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel BÂTIMENT ET TRAVAUX PUBLICS ACCORD DU 30 JUIN 2015 RELATIF AU TEMPS

Plus en détail

Association INSTITUTION DES JEUNES SOURDS S.S.E.F.I.S. et I.J.S. Plein Vent

Association INSTITUTION DES JEUNES SOURDS S.S.E.F.I.S. et I.J.S. Plein Vent Association INSTITUTION DES JEUNES SOURDS S.S.E.F.I.S. et I.J.S. Plein Vent 40 rue Franklin - 42000 Saint-Etienne - Tél: 04 77 43 23 23 fax 04 77 43 23 29 courriel: pleinventdir@sfr.fr EXTRAITS du PLAN

Plus en détail

Mise en œuvre au sein de la CEPAL des dispositions des articles 3.2 et 4.5 de l accord Groupe GPEC du 20 janvier 2015

Mise en œuvre au sein de la CEPAL des dispositions des articles 3.2 et 4.5 de l accord Groupe GPEC du 20 janvier 2015 Mise en œuvre au sein de la CEPAL des dispositions des articles 3.2 et 4.5 de l accord Groupe GPEC du 20 janvier 2015 Période du 1 er janvier 2015 au 31 décembre 2017 La CEPAL met en œuvre les engagements

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3122 Convention collective nationale IDCC : 454. REMONTÉES MÉCANIQUES ET DOMAINES

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3616 Convention collective nationale IDCC : 7002. COOPÉRATIVES AGRICOLES DE CÉRÉALES, DE MEUNERIE, D APPROVISIONNEMENT,

Plus en détail

Le contrat de génération

Le contrat de génération Le point sur ALLER PLUS LOIN DANS VOTRE ACTUALITÉ SOCIALE SOCIAL Avril 2013 Le contrat de génération La loi 2013-185 relative au contrat de génération est parue au Journal Officiel le 03 mars 2013. Les

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Décret n o 2013-222 du 15 mars 2013 relatif au contrat de génération

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3056 Convention collective nationale IDCC : 1880. NÉGOCE DE L AMEUBLEMENT ACCORD

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3183 Convention collective nationale IDCC : 1182. PORTS DE PLAISANCE ACCORD DU

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3130 Convention collective nationale IDCC : 1607. INDUSTRIES DES JEUX, JOUETS,

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMERCE, DE LOCATION ET DE REPARATION - DE TRACTEURS, MACHINES ET MATERIELS AGRICOLES,

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMERCE, DE LOCATION ET DE REPARATION - DE TRACTEURS, MACHINES ET MATERIELS AGRICOLES, CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMERCE, DE LOCATION ET DE REPARATION - DE TRACTEURS, MACHINES ET MATERIELS AGRICOLES, - DE MATERIELS DE TRAVAUX PUBLICS, DE BATIMENT ET DE MANUTENTION,

Plus en détail

Convention Collective Nationale. des Distributeurs Conseils Hors Domicile (Distributeurs CHD)

Convention Collective Nationale. des Distributeurs Conseils Hors Domicile (Distributeurs CHD) Convention Collective Nationale des Distributeurs Conseils Hors Domicile (Distributeurs CHD) ACCORD RELATIF A L INSERTION ET AU MAINTIEN DANS L EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPEES DU 6 SEPTEMBRE 2011 Entre

Plus en détail

Accord relatif aux contrats spécifiques conclus dans le cadre de l article L du code du travail

Accord relatif aux contrats spécifiques conclus dans le cadre de l article L du code du travail Accord relatif aux contrats spécifiques conclus dans le cadre de l article L. 6325-24 du code du travail Les partenaires sociaux ont signé le 8 juillet 2004, révisé par avenants des 28 Février 2006, 10

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION

ACCORD RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION 1 ACCORD RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION ENTRE LES SOUSSIGNEES : L AGENCE FRANCE PRESSE, dont le siège social est situé 11/13 place de la Bourse 75002 PARIS, représentée par Monsieur Rémi TOMASZEWSKI,

Plus en détail

AVENANT N 49 RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

AVENANT N 49 RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS AVENANT N 49 RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS 1 PREAMBULE : Cet accord s inscrit dans le cadre de la politique de la branche et de la politique des partenaires sociaux visant à s assurer du respect du principe

Plus en détail

ACCORD DU 9 DÉCEMBRE 2009

ACCORD DU 9 DÉCEMBRE 2009 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel CAISSES RÉGIONALES MINIÈRES (CARMI) ACCORD DU 9 DÉCEMBRE 2009 RELATIF

Plus en détail

Négocier un accord de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC)

Négocier un accord de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) Octobre 2013 Négocier un accord de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) Qu est-ce que la GPEC? La GPEC est définie par certains auteurs comme : «la conception, la mise en œuvre

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3154 Conventions collectives nationales NÉGOCE DES MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION

Plus en détail

ACCORD DU 21 OCTOBRE 2009

ACCORD DU 21 OCTOBRE 2009 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel EMPLOI DES SENIORS DANS LES OFFICES PUBLICS DE L HABITAT ACCORD

Plus en détail

ACCORD DU 8 AVRIL 2013 RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION DANS LES SOCIETES D ASSURANCES

ACCORD DU 8 AVRIL 2013 RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 AVRIL 2013 RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION DANS LES SOCIETES D ASSURANCES Accord du 8 avril 2013 relatif au contrat de génération dans les sociétés d assurances Entre : Les organisations d

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS UES DU GROUPE ESR

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS UES DU GROUPE ESR PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS UES DU GROUPE ESR 2 Le présent plan d action s inscrit dans le cadre des articles L. 138-24 et suivants du Code de la Sécurité sociale dans leur rédaction issue

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3078 Conventions collectives nationales CABINETS D AVOCATS IDCC : 1000.

Plus en détail

«FORMATION PROFESSIONNELLE»

«FORMATION PROFESSIONNELLE» MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3117 Convention collective nationale IDCC : 843. BOULANGERIE-PÂTISSERIE (Entreprises

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3163 Convention collective nationale IDCC : 1580. INDUSTRIE DE LA CHAUSSURE

Plus en détail

ACCORD CADRE SUR LES SENIORS DU 27 NOVEMBRE 2014

ACCORD CADRE SUR LES SENIORS DU 27 NOVEMBRE 2014 CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PERSONNELS DES PORTS DE PLAISANCE ACCORD CADRE SUR LES SENIORS DU 27 NOVEMBRE 2014 Les organisations soussignées : d une part, et * La Fédération Française des Ports

Plus en détail

Accords d entreprise et plans d action sur l emploi des salariés âgés Loi du 17 décembre 2008 article 87

Accords d entreprise et plans d action sur l emploi des salariés âgés Loi du 17 décembre 2008 article 87 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Provence-Alpes-Côte d Azur Service Etudes Statistiques Evaluation Juin 2010 Accords d entreprise et

Plus en détail

Note contrat de génération :

Note contrat de génération : Note contrat de génération : Aujourd hui, le chômage touche plus particulièrement les jeunes et les seniors. Les emplois d avenir et les contrats de génération sont les deux outils que le gouvernement

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3051 Convention collective nationale IDCC : 567. BIJOUTERIE, JOAILLERIE,

Plus en détail

L ACCORD DE BRANCHE DU 2 OCTOBRE 2015 RELATIF A LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS LES ENTREPRISES DE SERVICES A LA PERSONNE

L ACCORD DE BRANCHE DU 2 OCTOBRE 2015 RELATIF A LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS LES ENTREPRISES DE SERVICES A LA PERSONNE Emplois et qualifications, formation professionnelle Juillet 2016 L ACCORD DE BRANCHE DU 2 OCTOBRE 2015 RELATIF A LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS LES ENTREPRISES DE SERVICES A LA PERSONNE La loi du 5

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3308 Convention collective nationale IDCC : 2270. UNIVERSITÉS ET INSTITUTS CATHOLIQUES

Plus en détail

d une part, la Fédération Professionnelle des Entreprises de l Eau, représentée par son Président et ci après désignée par la «FP2E»,

d une part, la Fédération Professionnelle des Entreprises de l Eau, représentée par son Président et ci après désignée par la «FP2E», Avenant n 9 à la Convention Collective Nationale des Entreprises des Services de l Eau et de l Assainissement relatif à la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Entre : d une part, la Fédération

Plus en détail

PROJET DE PROTOCOLE D ACCORD RELATIF AU CONTRAT DE GÉNÉRATION

PROJET DE PROTOCOLE D ACCORD RELATIF AU CONTRAT DE GÉNÉRATION PROJET DE PROTOCOLE D ACCORD RELATIF AU CONTRAT DE GÉNÉRATION Préambule Les négociations qui ont permis d aboutir à la conclusion du présent accord se sont déroulées dans le cadre des dispositions de la

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3044 Convention collective nationale IDCC : 573. COMMERCES DE GROS ACCORD DU

Plus en détail

Maison de l Emploi et de la Formation en pays Beaujolais Elargi

Maison de l Emploi et de la Formation en pays Beaujolais Elargi 1 place Faubert 69400 Villefranche S/ Saône Maison de l Emploi et de la Formation en pays Beaujolais Elargi Des solutions RH au service des entreprises et des actifs du territoire Qu est ce que la MdEF?

Plus en détail

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux 1 Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux A abouti à : Loi n 2013-185 du 1 er mars 2013 Décret n 2013-222 du 15 mars 2013 (arrêtés + circulaire à venir) 2 Les objectifs

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3124 Convention collective nationale IDCC : 112. INDUSTRIE LAITIÈRE ACCORD DU

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : PROMOTION-CONSTRUCTION ACCORD DU 21 FÉVRIER 2011 NOR : ASET M IDCC : 1512

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : PROMOTION-CONSTRUCTION ACCORD DU 21 FÉVRIER 2011 NOR : ASET M IDCC : 1512 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3248 Convention collective nationale IDCC : 1512. PROMOTION-CONSTRUCTION ACCORD DU 21 FÉVRIER 2011 RELATIF À L ÉGALITÉ

Plus en détail

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL 1 L ENTRETIEN PROFESSIONNEL L entretien professionnel est l occasion, pour l entreprise et le salarié, de porter un regard sur l avenir et d identifier ensemble les actions de développement des compétences,

Plus en détail

ACCORD COLLECTIF EN FAVEUR DE L EMPLOI DES SENIORS

ACCORD COLLECTIF EN FAVEUR DE L EMPLOI DES SENIORS ACCORD COLLECTIF EN FAVEUR DE L EMPLOI DES SENIORS Entre La société FREESCALE SEMI CONDUCTORS France SAS, dont le siège social est situé 134 Av du Général Eisenhower, 31100 Toulouse. Représentées par Monsieur

Plus en détail

ACCORD DU 7 OCTOBRE 2009

ACCORD DU 7 OCTOBRE 2009 MINISTÈRE DE L ALIMENTATION, DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national EMPLOI DES SENIORS DANS LES CAVES COOPÉRATIVES ET LEURS UNIONS ACCORD DU 7 OCTOBRE 2009 RELATIF

Plus en détail

ACCORD DE BRANCHE RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION Convention collective des industries et commerces de la récupération (n 3228)

ACCORD DE BRANCHE RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION Convention collective des industries et commerces de la récupération (n 3228) ACCORD DE BRANCHE RELATIF AU CONTRAT DE GENERATION Convention collective des industries et commerces de la récupération (n 3228) Entre la Fédération des Entreprises du Recyclage, représentée par Jean-Philippe

Plus en détail

AVENANT N 20 DU 25 OCTOBRE 2010

AVENANT N 20 DU 25 OCTOBRE 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3332 Convention collective nationale IDCC : 2564. VÉTÉRINAIRES (Praticiens salariés) AVENANT N 20 DU 25 OCTOBRE 2010

Plus en détail

ACCORD DU 9 JUILLET 2010

ACCORD DU 9 JUILLET 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel LIBRAIRIE ACCORD DU 9 JUILLET 2010 RELATIF À LA FORMATION PROFESSIONNELLE NOR : ASET1051403M Entre : Le syndicat

Plus en détail

ACCORD DU 16 MARS 2010

ACCORD DU 16 MARS 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3163 Convention collective nationale IDCC : 1580. INDUSTRIE DE LA CHAUSSURE ET DES ARTICLES CHAUSSANTS ACCORD DU 16 MARS

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3245 Convention collective nationale IDCC : 1501. RESTAURATION RAPIDE AVENANT

Plus en détail

PROJET D ACCORD CONTRAT GENERATION

PROJET D ACCORD CONTRAT GENERATION PROJET D ACCORD CONTRAT GENERATION P r o j e t d a c c o r d c o n t r a t g é n é r a t i o n 1 Il est conclu le présent accord relatif au contrat de génération en application des dispositions de l'article

Plus en détail

Projet d accord relatif à l emploi des seniors

Projet d accord relatif à l emploi des seniors Projet d accord relatif à l emploi des seniors Préambule Le présent accord vise à poursuivre l action de Pôle emploi en faveur de l emploi des séniors en prenant des mesures progressives en fonction de

Plus en détail

Que prévoit la loi du 17/12/2008 en faveur de l emploi des séniors?

Que prévoit la loi du 17/12/2008 en faveur de l emploi des séniors? Que prévoit la loi du 17/12/2008 en faveur de l emploi des séniors? La loi de financement de la Sécurité sociale pour 2009 a introduit une pénalité financière pour inciter les entreprises à embaucher des

Plus en détail

La Région Réunion et les Grands Chantiers

La Région Réunion et les Grands Chantiers LES GRANDS CHANTIERS DE LA RÉUNION QUE NOUS CONSTRUISONS ENSEMBLE La Région Réunion et les Grands Chantiers DOSSIER DE PRESSE 22 AOÛT 2013 FORMATIONS ET EMPLOI BTP Préambule Le Contrat de Plan Régional

Plus en détail

AVENANT n 32 de la Convention Collective Nationale du Golf du 13/07/1998 relatif à la Formation Professionnelle

AVENANT n 32 de la Convention Collective Nationale du Golf du 13/07/1998 relatif à la Formation Professionnelle AVENANT n 32 de la Convention Collective Nationale du Golf du 13/07/1998 relatif à la Formation Professionnelle Préambule : Les partenaires sociaux du golf réaffirment que la formation professionnelle

Plus en détail

ACCORD GROUPE France POUR LA RECONNAISSANCE ET LES MOYENS DE LA COORDINATION SYNDICALE GROUPE GDF SUEZ

ACCORD GROUPE France POUR LA RECONNAISSANCE ET LES MOYENS DE LA COORDINATION SYNDICALE GROUPE GDF SUEZ ACCORD GROUPE France POUR LA RECONNAISSANCE ET LES MOYENS DE LA COORDINATION SYNDICALE GROUPE GDF SUEZ Entre les soussignés, GDF SUEZ SA, entreprise dominante du Groupe GDF SUEZ au sens de l article L.2232-31

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 21 OCTOBRE 2014 RELATIF AU DEVELOPPEMENT DE L ALTERNANCE DANS LA METALLURGIE

ACCORD NATIONAL DU 21 OCTOBRE 2014 RELATIF AU DEVELOPPEMENT DE L ALTERNANCE DANS LA METALLURGIE ACCORD NATIONAL DU 21 OCTOBRE 2014 RELATIF AU DEVELOPPEMENT DE L ALTERNANCE DANS LA METALLURGIE Les signataires ont convenu ce qui suit : Les signataires marquent, par le présent accord, leur résolution

Plus en détail

ACCORD DU 20 NOVEMBRE 2009

ACCORD DU 20 NOVEMBRE 2009 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3303 Convention collective nationale IDCC : 2148. TÉLÉCOMMUNICATIONS ACCORD DU 20 NOVEMBRE 2009 RELATIF

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3249 Convention collective nationale IDCC : 1516. ORGANISMES DE FORMATION (9 e édition. Avril 2003) ACCORD

Plus en détail

ACCORD DU 8 JUILLET 2004

ACCORD DU 8 JUILLET 2004 MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 405. ÉTABLISSEMENTS MÉDICO-SOCIAUX DE L UNION INTERSYNDICALE DES SECTEURS SANITAIRES

Plus en détail

Résultats du diagnostic

Résultats du diagnostic Résultats du diagnostic Entreprise DURAND TEST Le 24/01/2014 à 09h14 Gestion des âges et parité Votre pyramide des âges aujourd hui 100 salariés dont : 70 hommes 30 femmes 57 + 50-56 45-49 40-44 35-39

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3106 Convention collective nationale IDCC : 18. INDUSTRIE TEXTILE ACCORD DU 15 AVRIL

Plus en détail

ACCORD DU 12 JANVIER 2015

ACCORD DU 12 JANVIER 2015 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3245 Convention collective nationale IDCC : 1501. RESTAURATION RAPIDE ACCORD

Plus en détail