Principales modalités des prêts de la BIRD

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Principales modalités des prêts de la BIRD"

Transcription

1 BANQUE INTERNATIONALE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DÉVELOPPEMENT B I R D Principales modalités des prêts de la BIRD DÉPARTEMENT DES PRODUITS ET DES SERVICES FINANCIERS TÉLÉPHONE : TÉLÉCOPIE : OU SITE WEB : B I R D Décembre 2001

2 PAGE 16 BANQUE INTERNATIONALE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DÉVELOPPEMENT Principales Modalités des prêts de la BIRD INTRODUCTION La Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) propose actuellement deux produits de prêt pour les nouveaux engagements. Il s'agit des prêts à spread fixe (PSF), basés sur le LIBOR, et des prêts à spread variable (PSV) également, basés sur le LIBOR, (antérieurement prêts en devise unique à taux variable). En offrant ces produits, la BIRD veut donner aux emprunteurs la possibilité de choisir des conditions adaptées à leur stratégie de gestion de la dette et à leurs capacités de service de la dette. Les aspects essentiels et les différences entre les PSF et les PSV sont récapitulés ci-dessous. Les principales modalités dont ils sont assortis figurent dans le tableau ci-joint. PRÊTS À SPREAD FIXE (PSF) 1/ DEVISES : Les PSF peuvent être libellés en euro, yen, dollar Etats-Unis, ou en toute autre devise dont la BIRD peut assurer efficacement l'intermédiation. TAUX PRÊTEUR : Le taux prêteur des PSF est lié au LIBOR à six mois pour chacune des devises composant le prêt. Il est recalculé tous les six mois. Le spread par rapport au LIBOR est fixe pour la durée du prêt. MODALITÉS DE REMBOURSEMENT : Pendant la préparation du projet, l'emprunteur a la possibilité d adapter les modalités de remboursement des prêts PSF (à savoir la période de grâce, l'échéance et le profil d'amortissement) dans les limites fixées par la politique financière en vigueur. L'emprunteur a le choix 1/ Pour de plus amples renseignements sur les PSF, prière de se référer à la brochure intitulée «Produits financiers de la BIRD : le prêt à spread fixe» (décembre 1999).

3 PAGE 2 PAGE 3 entre deux modalités de remboursement pour les prêts dollars Etats-Unis et en toute autre devise dont la BIRD PSF: un échéancier de remboursement du prêt fixé à peut assurer efficacement l'intermédiation. l engagement, qui prend effet à compter du début de la Les deux types de prêt peuvent bénéficier d abattements période d'intérêt suivant l'approbation du prêt, et un sur des charges afférentes aux prêts (commission échéancier de remboursement du prêt lié aux décaissements d'engagement et intérêts) tels que déterminés chaque année effectifs, selon lequel les montants décaissés sont par le Conseil d Administration de la BIRD ; et remboursés conformément à un calendrier qui leur est propre et qui prend effet à compter du début de la période d'intérêt consécutive au décaissement. OPTIONS DE CONVERSION INCORPORÉES : La structure du PSF comprend une flexibilité qui, tout au long de la durée du prêt, permet de : changer la devise dans laquelle le prêt est libellé, au titre des montants décaissés et non décaissés ; convertir un taux d'intérêt variable en taux fixe, et inversement, au titre des montants décaissés ; et fixer un cap ou un collar sur le taux d'intérêt applicable aux montants décaissés. PRÊTS À SPREAD VARIABLE (PSV) DEVISES : Les PSV peuvent être libellés en euro, yen, dollar Etats-Unis, ou en toute autre devise dont la BIRD peut assurer efficacement l'intermédiation. TAUX PRÊTEUR : Le taux d intérêt des PSV est lié au LIBOR à six mois pour chacune des devises composant le prêt. Il est recalculé tous les six mois. Le spread correspond à la moyenne pondérée des marges de financement de la BIRD par rapport au LIBOR à six mois pour les emprunts affectés au financement de ces prêts. Il est recalculé tous les six mois. MODALITÉS DE REMBOURSEMENT : Les modalités de remboursement d un PSV sont fixées selon les critères applicables au pays intéressé. COMPARAISON ENTRE LES PSF ET LES PSV En cas de remboursement anticipé total ou partiel du prêt, la prime de remboursement anticipé éventuelle est déterminée en fonction du coût du redéploiement des fonds du prêt ainsi remboursés supporté par la BIRD. Les principales différences sont les suivantes : Les PSV ne sont pas assortis d options de conversion des devises et des taux d'intérêt alors que ces options font partie intégrante du PSF ; Le spread des PSF par rapport au LIBOR est fixe pour la durée du prêt, tandis que le spread des PSV par rapport au LIBOR est recalculé tous les six mois ; Les modalités de remboursement des PSV sont régies par les conditions habituelles définies pour chaque catégorie de pays et ont une flexibilité limitée alors que les modalités de remboursement des PSF peuvent, lors de la préparation du projet, être adaptées aux besoins de l'emprunteur ; Les charges afférentes aux PSF sont légèrement plus élevées que celles des PSV. La commission d'engagement des PSF comprend une prime de risque de financement pendant les quatre premières années du prêt, et le spread applicable aux PSF comprend une prime de risque de refinancement ; et 2/ Au cas où les décaissements se prolongeraient au-delà de la période de grâce, le montant des remboursements des PSV, qui est basé sur le montant total engagé, est fixe. Dans le cas des PSF, le montant des remboursements représente un pourcentage de l encours. Les principaux points communs entre les PSF et les PSV sont les suivants : Les deux types de prêts sont assortis de taux d'intérêt variables basés sur le LIBOR à six mois ; Les deux types de prêts peuvent être libellés en euro, yen, 2/ Voir le site pour obtenir des informations sur les charges réelles des prêts.

4 Devises du prêt Taux prêteur Conversion de devises Conversion de la base de taux d intérêt PAGE 4 PRINCIPALES MODALITÉS DES PRÊTS DE LA BIRD PAGE 5 Les prêts sont proposés en euro, yen, dollars Etats-Unis, et autres devises dont la BIRD peut assurer efficacement l'intermédiation. Les emprunteurs peuvent contracter des prêts en plusieurs tranches libellées dans des devises différentes. Dans le cas improbable où la BIRD ne pourrait se procurer la devise du prêt, elle se réserve le droit de la remplacer par une devise de substitution, jusqu'à ce qu'elle puisse à nouveau se procurer la devise du prêt. Le taux prêteur comprend un taux de base variable et un spread. Il est révisé tous les six mois à la date du service de la dette, et s'applique aux périodes d'intérêt commençant à cette date. TAUX DE BASE: Pour la plupart des devises, le taux de base est le LIBOR à six mois pour la valeur de début d'une période d'intérêt ; pour d autres devises, le taux de base est un taux bancaire flottant de référence reconnu par des banques commerciales. SPREAD : Fixe pour la durée du prêt. Il comprend une marge prévisionnelle du coût des emprunts futurs de la BIRD par rapport au LIBOR en dollars Etats Unis, une prime de risque, un ajustement de base pour les swaps (au titre des prêts autres qu en dollars Etats Unis), et le spread standard applicable aux prêts de la BIRD. MONTANTS NON DÉCAISSÉS : Tout ou partie du solde non décaissé du prêt peut être converti dans une autre devise dont la BIRD peut assurer efficacement l'intermédiation (voir «Devises du prêt»). MONTANTS DÉCAISSÉS : Tout ou partie de l encours du prêt peut être converti dans une autre devise dont la BIRD peut assurer efficacement l'intermédiation (voir «Devises du prêt»). L emprunteur peut aussi convertir dans sa propre monnaie les montants décaissés au titre des dépenses en monnaie locale, si toutefois il existe un marché de swaps suffisamment liquide dans la monnaie locale. Le taux d intérêt variable applicable aux montants décaissés peut être converti en taux fixe et inversement. L'emprunteur peut exercer cette option à tout moment pendant la durée du prêt, sur le montant total ou partiel de l encours SPREAD : Comprend la moyenne pondérée des marges de financement de la BIRD par rapport au LIBOR à six mois pour les fonds affectés aux PSV(recalculée le 30 juin et le 31décembre de chaque année) et le spread standard applicable aux prêts de la BIRD. Les PSV ne comportent pas d'options de conversion de devises. L'emprunteur peut convertir la devise dans laquelle est libellée son obligation nette en effectuant un swap de devises avec la BIRD. Il est tenu dans ce cas de conclure avec la BIRD un accordcadre sur produits dérivés avant de pouvoir demander à la BIRD d effectuer une opération de couverture de risques indépendante. 3/ Les PSV ne comportent pas d options de conversion des taux d intérêt. L emprunteur peut transformer la base de taux d intérêt de son obligation nette en effectuant un swap de taux d intérêt avec la BIRD. Il est tenu de conclure avec la BIRD un Accord-cadre sur produits dérivés avant de demander une opération de couverture indépendante à la BIRD. 3/ 3/ Lors de la signature d un accord-cadre sur produits dérivés, l emprunteur peut demander des opérations de couverture de risques indépendantes, tant au titre d un PSF que d un PSV. Cependant, l emprunteur désireux de couvrir son risque de change ou de taux d intérêt au titre d un PSF peut recourir aux options de conversion incorporées aux PSF sans avoir besoin de conclure un accord-cadre sur produits dérivés. Étant donné que le spread des PSV est recalculé tous les six mois sur la base de la moyenne pondérée des marges de financement de la BIRD par rapport au LIBOR à six mois des emprunts affectés au financement de ces prêts, il n est pas possible d obtenir une couverture parfaite pour le spread des PSV au moyen des instruments standards du marché. On ne peut donc obtenir qu une couverture approximative, si bien que seule la composante LIBOR du taux d intérêt du PSV est couverte. Le spread au titre du PSV reste exigible dans la devise d origine et varie en fonction des fluctuations du coût des financements de la BIRD. Pour de plus amples informations sur les opérations de couverture indépendantes de la BIRD, veuillez consulter la brochure intitulée : Les instruments de couverture de risques financiers offerts par la BIRD - Présentation. Devises du prêt Taux prêteur Conversion de devises Conversion de la base de taux d intérêt

5 PAGE 6 PRINCIPALES MODALITÉS DES PRÊTS DE LA BIRD PAGE 7 Conversion de la base de taux d intérêt (suite) L emprunteur peut aussi confier à la Banque le soin de fixer automatiquement les taux à intervalles réguliers ou à partir de certains niveaux de décaissements conformément à l option de conversions automatique des taux d intérêt. Il peut exercer cette option sur tout ou partie des montants non décaissés. L emprunteur peut à tout moment annuler ce mécanisme de fixation automatique des taux. Conversion de la base de taux d intérêt (suite) Caps/collars de taux d intérêt Commissions applicables aux produits de couverture Un cap ou un collar sur le taux d intérêt variable peut être établi pour tout ou partie du montant décaissé. COMMISSIONS DE TRANSACTION APPLICABLES AUX CONVERSIONS DE DEVISES ET DE TAUX D INTÉRÊT ET AUX CAPS/COLLARS (exprimées en pourcentage du montant en principal considéré) Type d opération Conversion de taux d intérêt Conversion du taux variable au fixe et inversement jusqu à l échéance finale du prêt pour tout ou partie de l encours du prêt a/ Opération de conversion additionnelle Caps et collars de taux d intérêt Conversion de devises Montants non décaissés du prêt Montants décaissés du prêt Commission de transaction Gratuite 0,1% 0,1% 0,1% 0,0% a/ L emprunteur a la possibilité d obtenir un taux d intérêt fixe pour la totalité du montant initial et sur toute la durée du prêt sans avoir à payer de commission. Si la BIRD ne peut pas obtenir de swap de taux d intérêt pour toute la durée du prêt et doit effectuer deux swaps de taux d intérêt pour pouvoir fixer le taux d intérêt pour toute la durée du prêt, aucune de ces deux opérations de fixation de taux d intérêt ne se verra appliquer une commission de transaction. Les PSV ne comportent pas de caps ou de collars de taux d intérêt incorporés. L emprunteur désireux d etablir un plafond à ses obligations d intérêts nettes au titre d un PSV peut acheter un cap ou un collar sur le taux d intérêt à la BIRD. Dans ce cas, l emprunteur doit conclure avec la BIRD un accord-cadre sur produits dérivés avant de pouvoir lui demander d effectuer une opération de couverture de risques indépendante (voir note 3). COMMISSIONS APPLICABLES AUX OPÉRATIONS DE COUVERTURE DE RISQUES INDÉPENDANTES (exprimées en pourcentage du montant en principal couvert) Type d opération Swaps de taux d intérêt Caps et collars de taux d intéret Swaps de devises Swaps de produits de base Commission de transaction 0,1% 0,1% 0,0% 0,375% Caps/collars de taux d intérêt Commissions applicables aux produits de couverture

6 Commission d ouverture Commission d engagement PAGE 8 PRINCIPALES MODALITÉS DES PRÊTS DE LA BIRD PAGE 9 1 % du montant du prêt, payable à la date d entrée en vigueur de l accord de prêt. Cette commission peut être financée au moyen des fonds du prêt. 0,85 % des montants non décaissés du prêt pendant les quatre premières années, commençant à courir 60 jours après la signature de l accord de prêt, passant à 0,75 % par la suite. 0,75 % des montants non décaissés du prêt commençant à courir 60 jours après la signature de l accord de Prêt. Commission Commission d ouverture d engagement Dates de paiement Remboursement anticipé Prime de remboursement anticipé Abattements Les paiements au titre du service de la dette sont dus le 1er ou le 15 ème jour du mois, et par la suite tous les six mois, comme stipulé dans l accord de prêt. Les paiements au titre du service de la dette sont dus le 15 ème jour du mois, et ensuite tous les six mois, comme stipulé dans l accord de prêt. À tout moment, l emprunteur peut effectuer un remboursement anticipé de tout ou partie de l encours du prêt. La prime de remboursement anticipé correspond au coût du redéploiement du montant remboursé par anticipation, tel qu il aura été raisonnablement déterminé par la BIRD. Le calcul du coût de redéploiement tient compte de la différence entre le coût de financement du prêt ainsi remboursé et le coût du nouveau prêt auquel les fonds sont destinés. En cas de substitution de devise, aucune prime de remboursement anticipé ne sera exigible tant qu il existe un encours dans la devise de substitution. En cas de remboursement anticipé de montants ayant été convertis, l emprunteur : i) paie une commission de transaction et ii) paie ou reçoit, selon le cas, un montant de dénouement au titre du dénouement de toute transaction liée à la conversion effectuée par l emprunteur. Déterminés chaque année par le Conseil d Administration de la BIRD. En cas de remboursement anticipé de montants ayant fait l objet d un swap, le swap est automatiquement résilié et l emprunteur : i) paie une commission de transaction et ii) paie ou reçoit, selon le cas, un montant de dénouement au titre du dénouement de toute transaction liée au swap effectué par l emprunteur. Dates Remboursement anticipé anticipé Prime de remboursement de paiement Abattements

7 PAGE 10 PRINCIPALES MODALITÉS DES PRÊTS DE LA BIRD PAGE 11 Modalités de remboursement L emprunteur dispose d une certaine flexibilité pour adapter les modalités de remboursement aux caractéristiques du projet et de la gestion de son actif et passif financiers. La marge de manœuvre est fonction des limites que la politique financière de la BIRD fixe pour l échéance moyenne maximum des remboursements et l échéance finale des prêts. LES PRÊTS DONT L ÉCHÉANCE DE REMBOURSEMENT EST FIXÉE LORS DE L ENGAGEMENT (PRÊTS AVEC REMBOURSEMENT IN FINE OU PRÊTS À REMBOURSEMENT ÉCHELONNÉ) : Les prêts peuvent être remboursés en totalité in fine ou selon un échéancier préétabli. Les périodes de remboursement et les périodes de grâce y afférentes sont déterminées lors de l engagement du prêt de sorte que l échéance moyenne et l échéance finale des prêts restent dans les limites fixées dans le tableau ci-après. Pour les prêts à remboursements échelonnés, les montants des échéances sont déterminés en pourcentage du montant total du prêt, chaque décaissement étant affecté à toutes les échéances de remboursement restantes, proportionnellement à ces échéances. LIMITES FIXÉES POUR LES PRÊTS DONT LES DATES DE REMBOURSEMENT SONT DÉTERMINÉES LORS DE L ENGAGEMENT (ANNÉES) Catégorie de pays Limites de la polítique moyenne du remboursement a/ finale Conditions types appicables aux pays Période de grâce finale Modalités de remboursement La période de grâce et l échéance finale des PSV sont fonction de critères particuliers au pays concerné. Dans le tableau ci-dessous, les catégories de pays représentent les pays membres emprunteurs à revenu faible (I-II), intermédiaire (III), et supérieur (IV-V). La période de grâce peut être prolongée, étant entendu qu un prolongement de la période de grâce de six mois correspond à une réduction d une année de l échéance finale du prêt. CONDITIONS TYPES APPLICABLES AUX PAYS (ANNÉES) Catégorie Période de Modalités de de pays grâce finale remboursement I - II 5 20 III FEP a/ IV - V FEP a/ a/ Remboursement par fractions égales du principal. Modalités de remboursement I - II III IV - V 14, 11, 10, 5 ou 8 4 ou 5 3 ou Note : L emprunteur a le droit de choisir les modalités de remboursement du principal qui lui conviennent, sous réserve des limites fixées par la BIRD, tel que l échéance moyenne du remboursement et l échéance finale y compris, à titre non limitatif, les conditions «types» applicables selon la catégorie de pays. a/ L échéance moyenne de remboursement pour ce type de prêt est définie comme la période moyenne pondérée qui s écoule entre la date d approbation prévue du prêt et les échéances de remboursement prévues. b/ Remboursement par fractions égales du principal.

8 PAGE 12 PRINCIPALES MODALITÉS DES PRÊTS DE LA BIRD PAGE 13 Modalités de remboursement L emprunteur dispose d une certaine flexibilité pour adapter les modalités de remboursement aux caractéristiques du projet et de la gestion de son actif et passif financiers. La marge de manœuvre est fonction des limites que la politique financière de la BIRD fixe pour l échéance moyenne maximum des remboursements et l échéance finale des prêts. LES PRÊTS DONT L ÉCHÉANCE DE REMBOURSEMENT EST FIXÉE LORS DE L ENGAGEMENT (PRÊTS AVEC REMBOURSEMENT IN FINE OU PRÊTS À REMBOURSEMENT ÉCHELONNÉ) : Les prêts peuvent être remboursés en totalité in fine ou selon un échéancier préétabli. Les périodes de remboursement et les périodes de grâce y afférentes sont déterminées lors de l engagement du prêt de sorte que l échéance moyenne et l échéance finale des prêts restent dans les limites fixées dans le tableau ci-après. Pour les prêts à remboursements échelonnés, les montants des échéances sont déterminés en pourcentage du montant total du prêt, chaque décaissement étant affecté à toutes les échéances de remboursement restantes, proportionnellement à ces échéances. LIMITES FIXÉES POUR LES PRÊTS DONT LES DATES DE REMBOURSEMENT SONT DÉTERMINÉES LORS DE L ENGAGEMENT (ANNÉES) Catégorie de pays Limites de la polítique moyenne du remboursement a/ finale Conditions types appicables aux pays Période de grâce finale Modalités de remboursement La période de grâce et l échéance finale des PSV sont fonction de critères particuliers au pays concerné. Dans le tableau ci-dessous, les catégories de pays représentent les pays membres emprunteurs à revenu faible (I-II), intermédiaire (III), et supérieur (IV-V). La période de grâce peut être prolongée, étant entendu qu un prolongement de la période de grâce de six mois correspond à une réduction d une année de l échéance finale du prêt. CONDITIONS TYPES APPLICABLES AUX PAYS (ANNÉES) Catégorie Période de Modalités de de pays grâce finale remboursement I - II 5 20 III FEP a/ IV - V FEP a/ a/ Remboursement par fractions égales du principal. Modalités de remboursement I - II III IV - V 14, 11, 10, 5 ou 8 4 ou 5 3 ou Note : L emprunteur a le droit de choisir les modalités de remboursement du principal qui lui conviennent, sous réserve des limites fixées par la BIRD, tel que l échéance moyenne du remboursement et l échéance finale y compris, à titre non limitatif, les conditions «types» applicables selon la catégorie de pays. a/ L échéance moyenne de remboursement pour ce type de prêt est définie comme la période moyenne pondérée qui s écoule entre la date d approbation prévue du prêt et les échéances de remboursement prévues. b/ Remboursement par fractions égales du principal.

9 PAGE 14 PÁGE 15 Note Pour plus de renseignements, prière de s adresser à : B I R D Banque internationale pour la reconstruction et le développement Département des produits et des services financiers (FPS) 1818 H Street, N.W. Washington, DC États-Unis d Amérique Téléphone : Télécopie : ou Pour tous renseignements sur les taux prêteurs de la BIRD, rendez-vous sur le site :

Conditions financières du prêt flexible de la BIRD (IFL)

Conditions financières du prêt flexible de la BIRD (IFL) 1. Informations sur le prêt Instructions pour compléter le formulaire de sélection des conditions du prêt Conditions financières du prêt flexible de la BIRD (IFL) 1a. Nom du pays : le nom officiel du pays

Plus en détail

Prêt à Taux Variable Offert par la Banque Africaine de Developpement

Prêt à Taux Variable Offert par la Banque Africaine de Developpement Prêt à Taux Variable Offert par la Banque Africaine de Developpement 2 Prêt au Secteur Public avec la Garantie Souveraine Structure des taux d intèrêt 1 La Banque offre plusieurs mécanismes de fixation

Plus en détail

Modalités et conditions de prêt du FIDA conditions durcies

Modalités et conditions de prêt du FIDA conditions durcies Cote du document: EB 2010/100/R.10 Point de l ordre du jour: 11 Date: 11 août 2010 Distribution: Publique Original: Anglais F Modalités et conditions de prêt du conditions durcies Note pour les représentants

Plus en détail

Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement

Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement Conditions Générales Applicables aux Accords de Prêt et de Garantie pour les Prêts à Spread Fixe En date du 1 er septembre 1999 Banque Internationale

Plus en détail

BANQUE MONDIALE. DiRectives pour les décaissements applicables aux projets

BANQUE MONDIALE. DiRectives pour les décaissements applicables aux projets BANQUE MONDIALE DiRectives pour les décaissements applicables aux projets mai 2006 BANQUE MONDIALE DIRECTIVES POUR LES DÉCAISSEMENTS APPLICABLES AUX PROJETS DÉPARTEMENT DES PRÊTS 1 ER MAI 2006 Copyright

Plus en détail

BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT DIRECTIVES FINANCIERES REVISEES APPLICABLES AUX PRETS SANS GARANTIE SOUVERAINE

BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT DIRECTIVES FINANCIERES REVISEES APPLICABLES AUX PRETS SANS GARANTIE SOUVERAINE BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT DIRECTIVES FINANCIERES REVISEES APPLICABLES AUX PRETS SANS GARANTIE SOUVERAINE Février 2006 SCCD: G. G. 1 1 INTRODUCTION 1.1 Les présentes directives (les "Directives")

Plus en détail

GUIDE DU PASSAGE À L EURO : NOTE D INFORMATION À L INTENTION DES EMPRUNTEURS DE LA BANQUE MONDIALE AOÛT 2001

GUIDE DU PASSAGE À L EURO : NOTE D INFORMATION À L INTENTION DES EMPRUNTEURS DE LA BANQUE MONDIALE AOÛT 2001 GUIDE DU PASSAGE À L EURO : NOTE D INFORMATION À L INTENTION DES EMPRUNTEURS DE LA BANQUE MONDIALE AOÛT 2001 Ce GUIDE DU PASSAGE À L EURO donne, sous forme de questions et de réponses, des informations

Plus en détail

Interprétation IFRIC 16 Couvertures d un investissement net dans un établissement à l étranger

Interprétation IFRIC 16 Couvertures d un investissement net dans un établissement à l étranger Interprétation IFRIC 16 Couvertures d un investissement net dans un établissement à l étranger Références IAS 8 Méthodes comptables, changements d estimations comptables et erreurs IAS 21 Effets des variations

Plus en détail

(en millions d euros) 2012 2011 2010

(en millions d euros) 2012 2011 2010 D.16. INTÉRÊTS NON CONTRÔLANTS Les intérêts non contrôlants dans les sociétés consolidées se décomposent comme suit : 2012 2011 2010 Intérêts non contrôlants de porteurs d actions ordinaires : BMS (1)

Plus en détail

Relatif aux règles de comptabilisation des instruments financiers à terme par les entreprises régies par le code des assurances

Relatif aux règles de comptabilisation des instruments financiers à terme par les entreprises régies par le code des assurances COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2002-09 du 12 décembre 2002 Relatif aux règles de comptabilisation des instruments financiers à terme par les entreprises régies par le code des assurances

Plus en détail

RISQUES Risque de change

RISQUES Risque de change Les devises sont désignées par une abréviation standardisée. Ce code ISO est constitué de 3 lettres dont les deux premières correspondent au pays et la troisième à la devise (CAD pour Dollar Canadien).

Plus en détail

ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I. Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2

ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I. Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2 ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2 Informations précontractuelles européennes normalisées en matière de crédit immobilier FICHE D INFORMATION STANDARDISÉE

Plus en détail

Manuel du service de la dette

Manuel du service de la dette Manuel du service de la dette Division de la comptabilité des prêts Département du contrôle financier Version : 2011 Manuel du service de la dette B.P. 323-1002 Tunis Belvédère Tunisie Tél.: (+216) 71

Plus en détail

Acte de vente : Document juridique qui transmet le titre de propriété de l'immeuble du vendeur à l'acheteur et en fait foi.

Acte de vente : Document juridique qui transmet le titre de propriété de l'immeuble du vendeur à l'acheteur et en fait foi. Glossaire des prêts Acompte : Montant en espèces que l'acheteur doit verser au vendeur pour prouver sa bonne foi. Si l'offre est acceptée, l'acompte est affecté à la mise de fonds. Si l'offre est subséquemment

Plus en détail

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises modifié par les règlements n 92 04 du 17 juillet 1992, n 95-04 du 21 juillet 1995,

Plus en détail

Catégories Pays OCDE 1 2 3 4 5 6 7 SOUV+ SOUV/CCO SOUV+ SOUV/CCO. CC1 de BBB+ à BBB- CC1 de BB+ à BB CC2 CC2 BB- de BB+ à BB CC3 CC3 BB- CC4 B+ CC4 B

Catégories Pays OCDE 1 2 3 4 5 6 7 SOUV+ SOUV/CCO SOUV+ SOUV/CCO. CC1 de BBB+ à BBB- CC1 de BB+ à BB CC2 CC2 BB- de BB+ à BB CC3 CC3 BB- CC4 B+ CC4 B ASSURANCE-CRÉDIT Calcul de prime SEPTEMBRE 2011 I - PRINCIPES GÉNÉRAUX Chaque risque couvert donne lieu à perception d une prime, dont le taux exprimé en % varie en fonction d un classement des pays en

Plus en détail

Politiques et procédures en matière de gestion de risques

Politiques et procédures en matière de gestion de risques Introduction Politiques et procédures en matière de gestion de risques La Banque africaine de développement a établi et applique diverses politiques et procédures visant à réduire ou à limiter son exposition

Plus en détail

SERVICE DE PILOTAGE DU DISPOSITIF DE SORTIE DES EMPRUNTS A RISQUE

SERVICE DE PILOTAGE DU DISPOSITIF DE SORTIE DES EMPRUNTS A RISQUE SERVICE DE PILOTAGE DU DISPOSITIF DE SORTIE DES EMPRUNTS A RISQUE DOCTRINE D EMPLOI APPROUVEE PAR LE C.N.O.S. DU 13 NOVEMBRE 2014 Principes : Le fonds de soutien créé par la loi de finances initiale pour

Plus en détail

Guide au remboursement anticipé du prêt hypothécaire

Guide au remboursement anticipé du prêt hypothécaire Guide au remboursement anticipé du prêt Ce guide vous aidera à prendre connaissance des options de remboursement anticipé qui s offrent à vous et à choisir la solution la mieux adaptée à vos besoins. Comprendre

Plus en détail

Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie,

Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie, Tunis, le 14 juillet 2005 CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2005-09 Objet : Organisation du marché monétaire. Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie, Vu la loi n 58-90 du 19 septembre 1958

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 9 AVRIL 2015. FINANCES Délégation du Conseil municipal au Maire en matière d'emprunts EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 9 AVRIL 2015. FINANCES Délégation du Conseil municipal au Maire en matière d'emprunts EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 9 AVRIL 2015 POINT FINANCES Délégation du Conseil municipal au Maire en matière d'emprunts EXPOSE DES MOTIFS La décision de recourir à l emprunt relève de la compétence du

Plus en détail

DELEGATION AU MAIRE AU TITRE DE L'ARTICLE L2122-22 DU CGCT - RECOURS A L'EMPRUNT - GESTION ACTIVE DE LA DETTE

DELEGATION AU MAIRE AU TITRE DE L'ARTICLE L2122-22 DU CGCT - RECOURS A L'EMPRUNT - GESTION ACTIVE DE LA DETTE R E S S O U R C E S DELEGATION AU MAIRE AU TITRE DE L'ARTICLE L2122-22 DU CGCT - RECOURS A L'EMPRUNT - GESTION ACTIVE DE LA DETTE Finances PR/MB CONSEIL MUNICIPAL 5 décembre 2011 Par délibérations des

Plus en détail

FINANCEMENT DES ACTIVITÉS LIÉES AUX IMMOBILISATIONS

FINANCEMENT DES ACTIVITÉS LIÉES AUX IMMOBILISATIONS Annexe I017 - Page 1 de 5 FINANCEMENT DES ACTIVITÉS LIÉES AUX IMMOBILISATIONS 1 Les déboursés relatifs aux allocations accordées du fonds des immobilisations sont financés à long terme par des émissions

Plus en détail

Document d information des prêts du Crédit Foncier

Document d information des prêts du Crédit Foncier Document d information des prêts du Crédit Foncier Valable à compter du 20 février 2012 Ce document vous est remis dans le cadre de l acquisition de votre résidence principale. Ce document a pour objectif

Plus en détail

Observatoire des Services Bancaires - www.osb.tn

Observatoire des Services Bancaires - www.osb.tn CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2005 09 du 14 juillet 2005 Objet : Organisation du marché monétaire. TITRE PREMIER : DISPOSITIONS GENERALES Article premier : Le marché monétaire est ouvert dans

Plus en détail

Institutions de dépôts - Recueil d instructions Relevé des prêts (nouveaux et existants) (A4)

Institutions de dépôts - Recueil d instructions Relevé des prêts (nouveaux et existants) (A4) RELEVÉ DES PRÊTS (NOUVEAUX ET EXISTANTS) OBJET Le présent relevé a pour objet de fournir de l information sur les taux d intérêt imputés et les fonds avancés à l égard des nouveaux prêts comptabilisés

Plus en détail

Indications méthodologiques pour compléter l annexe sur l état de la dette présentant la répartition de l encours selon la typologie établie par la

Indications méthodologiques pour compléter l annexe sur l état de la dette présentant la répartition de l encours selon la typologie établie par la Indications méthodologiques pour compléter l annexe sur l état de la dette présentant la répartition de l encours selon la typologie établie par la Charte de bonne conduite SOMMAIRE Préambule - Remarques

Plus en détail

Indications méthodologiques pour compléter l annexe sur l état de la dette présentant la répartition de l encours selon la typologie établie par la

Indications méthodologiques pour compléter l annexe sur l état de la dette présentant la répartition de l encours selon la typologie établie par la Indications méthodologiques pour compléter l annexe sur l état de la dette présentant la répartition de l encours selon la typologie établie par la Charte de bonne conduite SOMMAIRE Préambule - Remarques

Plus en détail

IV - ANNEXES ELEMENTS DU BILAN - ETAT DE LA DETTE - DETAIL DES CREDITS DE TRESORERIE

IV - ANNEXES ELEMENTS DU BILAN - ETAT DE LA DETTE - DETAIL DES CREDITS DE TRESORERIE - ANNEXES ELEMENTS DU BILAN - ETAT DE LA DETTE - DETAIL DES CREDITS DE TRESORERIE A2.1 Nature (Pour chaque ligne, indiquer le numéro de contrat) A2.1 - DETAIL DES CREDITS DE TRESORERIE (1) Montant des

Plus en détail

Recommandation sur la commercialisation auprès des particuliers de prêts comportant un risque de change

Recommandation sur la commercialisation auprès des particuliers de prêts comportant un risque de change Recommandation sur la commercialisation auprès des particuliers de prêts comportant un risque de change 2015-R-04 du 2 mars 2015 1. Contexte de la recommandation 2012-R-01 publiée le 6 avril 2012 Des établissements

Plus en détail

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Le paragraphe 27 est modifié. Les paragraphes 27A et 27B sont ajoutés. Importance des instruments

Plus en détail

SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES

SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES 1 - DISPOSITIONS GENERALES 2 - COMPTABILISATION DE L ENGAGEMENT 3 - COMPTABILISATION AU BILAN 4 - CONVERSION DES OPERATIONS EN DEVISES 5 - COMPTABILISATION DES RESULTATS

Plus en détail

Références du document Date du document 09/03/01

Références du document Date du document 09/03/01 SOUS-SECTION 3 RÉGIME D'IMPOSITION DES TITRES LIBELLÉS EN DEVISES DÉTENUS PAR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET LES ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT [DB 4A2373] Références du document 4A2373 Date du document

Plus en détail

CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE SEINE-ET-MARNE

CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE SEINE-ET-MARNE Page 1/5 CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE SEINE-ET-MARNE Séance du jeudi 2 avril 2015 OBJET : DÉLIBÉRATION N CD-2015/04/02-0/07 Accusé de réception Ministère de l intérieur Acte Certifié exécutoire Envoi Préfecture

Plus en détail

Chapitre 1 Les instruments fermes

Chapitre 1 Les instruments fermes UV2 LES INSTRUMENTS FINANCIERS Rappel de comptes : 52 Instrument financier 476 Ecart de conversion actif 477 Ecart de conversion passif 4786 Compensation des pertes latentes sur profits 8091/801 Engagements

Plus en détail

Guide pour obtenir un permis de prêteur sur salaire

Guide pour obtenir un permis de prêteur sur salaire Guide pour obtenir un permis de prêteur sur salaire En vertu de la loi sur la protection du consommateur (Consumer Protection Act) et des règlements sur les prêteurs sur salaire (Payday Lenders Regulations)

Plus en détail

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT)

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) Portefeuille de trésorerie de l Université d Ottawa Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) 1. But L Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie

Plus en détail

Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada

Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada Le Canada offre des occasions d affaire à ceux qui souhaitent financer une entreprise étrangère au pays et présente tout un éventail

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE REUNION DU CONSEIL GENERAL DU 21 DECEMBRE 2012 BP 2013 COMMISSION DES FINANCES ET DU PARC DU FUTUROSCOPE Direction Générale Adjointe Fonctionnelle Direction Générale Adjointe

Plus en détail

La présente traduction de l accord de swap, rédigé en anglais à l origine, n a qu un but informatif. Seul l original anglais fait foi.

La présente traduction de l accord de swap, rédigé en anglais à l origine, n a qu un but informatif. Seul l original anglais fait foi. La présente traduction de l accord de swap, rédigé en anglais à l origine, n a qu un but informatif. Seul l original anglais fait foi. ACCORD DE SWAP DE DOLLARS CANADIENS CONTRE DES DOLLARS AMÉRICAINS

Plus en détail

CNC Groupe de travail IAS et PME. Présentation des normes sur les instruments financiers

CNC Groupe de travail IAS et PME. Présentation des normes sur les instruments financiers CNC Groupe de travail IAS et PME Présentation des normes sur les instruments financiers Concrètement, que sont les instruments financiers dans les comptes consolidés d un groupe industriel ou de service?

Plus en détail

Comprendre les frais sur remboursement anticipé

Comprendre les frais sur remboursement anticipé Comprendre les frais sur remboursement anticipé Pour choisir un type d hypothèque, vous devez tenir compte de nombreux facteurs. Voulez-vous une hypothèque à court ou à long terme? À taux fixe ou variable?

Plus en détail

LA COMMISSION PERMANENTE DE L'ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE,

LA COMMISSION PERMANENTE DE L'ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, lt ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE ---------- DELIBERATION N 89-105 AT DU 27 JUILLET 1989 --------------------------------------------------------------- autorisant le territoire à contracter

Plus en détail

Politique de gestion des swaps du gouvernement du Canada

Politique de gestion des swaps du gouvernement du Canada Politique de gestion des swaps du gouvernement du Canada Table des matières 1. Objet de la politique...1 2. Objet du programme de swaps...1 3. Gouvernance...1 4. Documentation...1 5. Instruments autorisés...2

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERÊT

LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERÊT LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERÊT Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 Pour les investisseurs, le risque de taux d intérêt est celui : - d une dévalorisation du patrimoine - d

Plus en détail

La base juridique des aides est constituée notamment des textes suivants :

La base juridique des aides est constituée notamment des textes suivants : Régime d aide exempté de notification n SA.43057 relatif à la méthode de calcul d équivalent-subvention brut pour les aides accordées sous la forme de prêts à taux zéro. Les autorités françaises ont informé

Plus en détail

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS Champ d application de la politique La présente politique expose les politiques de la Bourse relatives aux emprunts contractés

Plus en détail

FAQ PRÊT VERT OCTROI D UN NOUVEAU CREDIT :

FAQ PRÊT VERT OCTROI D UN NOUVEAU CREDIT : FAQ PRÊT VERT OCTROI D UN NOUVEAU CREDIT : 1. Un prêteur peut-il décider librement de proposer ou non des contrats de prêt avec bonification d intérêt aux consommateurs et donc de s engager volontairement

Plus en détail

ACCORD EUROPÉEN SUR UN CODE DE CONDUITE VOLONTAIRE RELATIF À L'INFORMATION PRÉCONTRACTUELLE CONCERNANT LES PRÊTS AU LOGEMENT (CI-APRÈS "L'ACCORD")

ACCORD EUROPÉEN SUR UN CODE DE CONDUITE VOLONTAIRE RELATIF À L'INFORMATION PRÉCONTRACTUELLE CONCERNANT LES PRÊTS AU LOGEMENT (CI-APRÈS L'ACCORD) ACCORD EUROPÉEN SUR UN CODE DE CONDUITE VOLONTAIRE RELATIF À L'INFORMATION PRÉCONTRACTUELLE CONCERNANT LES PRÊTS AU LOGEMENT (CI-APRÈS "L'ACCORD") L'accord a été négocié et adopté par les associations

Plus en détail

La gestion des risques liés à l environnement financier

La gestion des risques liés à l environnement financier La gestion des risques liés à l environnement Le risque de taux d intérêt Les instruments de gré à gré SUP DE CO 2007-2008 Intervenant : Oumar DIOP ing. MBA/DEPA Institutions financières internationales

Plus en détail

EMPRUNTS DE MACON. Audit des emprunts de la ville de Mâcon réalisé par le collectif local pour un audit citoyen de la dette

EMPRUNTS DE MACON. Audit des emprunts de la ville de Mâcon réalisé par le collectif local pour un audit citoyen de la dette EMPRUNTS DE MACON Audit des emprunts de la ville de Mâcon réalisé par le collectif local pour un audit citoyen de la dette Montant des dettes locales Dette publique : 1 700 milliards d Dette locale : environ

Plus en détail

2. Instruments de politique monétaire

2. Instruments de politique monétaire Directives générales sur les instruments de politique monétaire Directives générales de la Banque nationale suisse sur ses instruments de politique monétaire du 25 mars 2004 (état le 1 er janvier 2015)

Plus en détail

1. Objet et champ d application de l avis

1. Objet et champ d application de l avis Avis n 2012 04 du 3 juillet 2012 sur la comptabilisation des dettes financières et des instruments dérivés des entités à comptabilité publique relevant du code général des collectivités territoriales,

Plus en détail

Accord portant création du Fonds commun pour les produits de base

Accord portant création du Fonds commun pour les produits de base Texte original Accord portant création du Fonds commun pour les produits de base 0.970.6 Conclu à Genève le 27 juin 1980 Approuvé par l Assemblée fédérale le 9 octobre 1981 1 Instrument de ratification

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES?

COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES? Dossier spécial Après une reprise observée en 2012 et 2013 (de l ordre de 2 et 2,5 %), l Organisation Mondiale du Commerce prévoit une croissance du commerce international de l ordre de 4 à 4,5 % en 2014.

Plus en détail

Crédit d investissement online CBC

Crédit d investissement online CBC Crédit d investissement online CBC. La solution «online» pour une demande de crédit professionnel, avec signature du contrat de crédit en présence de votre Chargé de Relations CBC. Objet et caractéristiques

Plus en détail

DESS INGENIERIE FINANCIERE

DESS INGENIERIE FINANCIERE DESS INGENIERIE FINANCIERE Mercredi 27 mars 2005 Philippe TESTIER - CFCM Brest 1 SOMMAIRE Le Change au comptant (spot) ; Le Change à Terme (termes secs, swaps de change) ; Les Options de Change ; Les Options

Plus en détail

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Les paragraphes qui suivent présentent les principaux changements en ce qui a trait aux

Plus en détail

MODELE D'ACTE D'ACCEPTATION. [Sur papier en-tête de la Personne Publique]

MODELE D'ACTE D'ACCEPTATION. [Sur papier en-tête de la Personne Publique] MODELE D'ACTE D'ACCEPTATION [Sur papier en-tête de la Personne Publique] Acte d acceptation de la cession ou du nantissement d une créance professionnelle (soumis aux dispositions de l article L. 313-29

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 JUIN 2010 Comité du programme et budget Quinzième session Genève, 1 er 3 septembre 2010 POLITIQUE EN MATIERE DE PLACEMENTS Document établi par le Secrétariat 1. L article

Plus en détail

ANNEXE 7 Budget primitif voté par nature IV Etat de la dette A2.3 Répartition des emprunts par structure de taux

ANNEXE 7 Budget primitif voté par nature IV Etat de la dette A2.3 Répartition des emprunts par structure de taux ANNEXE 7 Budget primitif voté par nature IV Etat de la dette A2.3 Répartition des emprunts par structure de taux IV ANNEXES ELEMENTS DU BILAN ETAT DE LA DETTE REPARTITION DES EMPRUNTS PAR STRUCTURE DE

Plus en détail

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées Les Swaps 1 Définition Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées 2 Définitions Il y a deux types de swaps de taux : Les swaps de taux

Plus en détail

PARTIE I. INFORMATIONS EUROPÉENNES NORMALISÉES EN MATIÈRE DE CRÉDIT À LA CONSOMMATION. Ouverture de crédit à laquelle une carte de crédit est liée

PARTIE I. INFORMATIONS EUROPÉENNES NORMALISÉES EN MATIÈRE DE CRÉDIT À LA CONSOMMATION. Ouverture de crédit à laquelle une carte de crédit est liée MasterCard Platinum CBC-ouverture de crédit à laquelle est liée une carte de crédit Ce document ne constitue pas une offre juridiquement contraignante. KBC Consumer Finance se réserve le droit de le modifier.

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 14 décembre 2011

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 14 décembre 2011 CONSEIL MUNICIPAL 3 Gestion de la Dette et de la Trésorerie : Recours aux emprunts Opérations financières utiles à la gestion des emprunts Recours aux instruments de gestion du risque de taux Lignes de

Plus en détail

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : AVANCES À DIVERS SERVICES DE L ÉTAT OU ORGANISMES GÉRANT DES SERVICES PUBLICS

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : AVANCES À DIVERS SERVICES DE L ÉTAT OU ORGANISMES GÉRANT DES SERVICES PUBLICS PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : AVANCES À DIVERS SERVICES DE L ÉTAT OU ORGANISMES GÉRANT DES SERVICES PUBLICS Version du 07/10/2014 à 08:46:18 PROGRAMME 823 : AVANCES À DES ORGANISMES

Plus en détail

Les Crédits et ouverture de crédit

Les Crédits et ouverture de crédit Les Crédits et ouverture de crédit Contexte général Besoin d une nouvelle voiture, votre machine à lessiver tombe en panne ou besoin d effectuer quelques travaux dans votre maison? De grosses dépenses

Plus en détail

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 138-138 105-105 Dépôts à terme et assimilés à moins de

Plus en détail

Prêt à terme à taux variable

Prêt à terme à taux variable DÉCLARATION DU COÛT D EMPRUNT EN VERTU DE L ARTICLE 450 DE LA LOI SUR LES BANQUES Prêt à terme à taux variable Date Type de prêt 500 Place d'armes, 22 ième étage, Montréal (Québec), H2Y 2W3 Adresse de

Plus en détail

COÛT ET DESCRIPTION DE LA DETTE

COÛT ET DESCRIPTION DE LA DETTE COÛT ET DESCRIPTION DE LA DETTE Page de TABLE DES MATIÈRES. MOYENNE DES TREIZE SOLDES MENSUELS DE LA DETTE 04... 5. COÛT MOYEN DE LA DETTE 04... 7. DESCRIPTION DE LA DETTE D HYDRO-QUÉBEC AU DÉCEMBRE 04...

Plus en détail

ANNEXE IV ACCORD SECTORIEL SUR LES CREDITS A L EXPORTATION POUR LES PROJETS DANS LES DOMAINES DES ÉNERGIES RENOUVELABLES ET DES RESSOURCES EN EAU

ANNEXE IV ACCORD SECTORIEL SUR LES CREDITS A L EXPORTATION POUR LES PROJETS DANS LES DOMAINES DES ÉNERGIES RENOUVELABLES ET DES RESSOURCES EN EAU ANNEXE IV ACCORD SECTORIEL SUR LES CREDITS A L EXPORTATION POUR LES PROJETS DANS LES DOMAINES DES ÉNERGIES RENOUVELABLES ET DES RESSOURCES EN EAU 99 ANNEXE IV : ACCORD SECTORIEL SUR LES CREDITS A L EXPORTATION

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2011-1034

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2011-1034 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2011-1034 17 - SAIEMB LOGEMENT - Réaménagement de 38 prêts contractés auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations et garantis par la Mme SCHOELLER, Première

Plus en détail

Comparer des offres de prêts

Comparer des offres de prêts Comparer des offres de prêts Prêts immobiliers : les critères de choix Nom de l établissement contact et n de téléphone Montant du prêt proposé Type de prêt taux fixe ou variable S agit-il d un prêt modulable?

Plus en détail

9. Transactions sur actifs financiers et passifs

9. Transactions sur actifs financiers et passifs 9. Transactions sur actifs financiers et passifs Ce chapitre décrit les transactions sur actifs financiers et passifs et leur classification. A. Introduction 9.1 Le chapitre 7 décrit le compte de patrimoine

Plus en détail

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte.

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. Architas (SA) EUROPEAN EQUITY FUND Présentation succincte Dénomination

Plus en détail

Informations européennes normalisées en matière de crédit aux consommateurs 1. Identité et coordonnées du prêteur / de l'intermédiaire de crédit

Informations européennes normalisées en matière de crédit aux consommateurs 1. Identité et coordonnées du prêteur / de l'intermédiaire de crédit Informations européennes normalisées en matière de aux consommateurs 1. Identité et coordonnées du prêteur / de l'intermédiaire de Prêteur Novum Bank Limited Adresse 4 e étage, immeuble Global Capital,

Plus en détail

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. septembre 2006

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. septembre 2006 ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT septembre 2006 1 Énoncé de politique de placement (septembre 2006) 1. Objet de la politique Le présent document énonce la politique, approuvée par le ministre des Finances

Plus en détail

Emprunter sur la valeur nette d une maison

Emprunter sur la valeur nette d une maison Série L ABC des prêts hypothécaires Emprunter sur la valeur nette d une maison Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques Table des matières Aperçu 1 Quelles sont les différentes options?

Plus en détail

Discussion et analyse de la Direction : Capital ordinaire et États financiers

Discussion et analyse de la Direction : Capital ordinaire et États financiers Discussion et analyse de la Direction : Capital ordinaire et États financiers Discussion et analyse de la Direction : Capital ordinaire APERÇU FINANCIER Sauf indication contraire, toutes les informations

Plus en détail

COÛT ET DESCRIPTION DE LA DETTE

COÛT ET DESCRIPTION DE LA DETTE COÛT ET DESCRIPTION DE LA DETTE Page de 6 7 Le coût moyen réel de la dette est de 6,779 % pour l'année 0, comparativement à 7,0 % pour l'année 0. Le taux retenu par la Régie pour l'année 0 était de 7,00

Plus en détail

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion 1 Introduction Gestion patrimoniale mobilière Gestion patrimoniale fonds d investissement Gestion en placements alternatifs Gestion

Plus en détail

NORME IAS 23 COÛTS DES EMPRUNTS

NORME IAS 23 COÛTS DES EMPRUNTS NORME IAS 23 COÛTS DES EMPRUNTS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 23 : COÛTS DES EMPRUNTS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit de la norme...3

Plus en détail

Recueil des formulaires et des instructions à l'intention des institutions de dépôts

Recueil des formulaires et des instructions à l'intention des institutions de dépôts Recueil des formulaires et des instructions à l'intention des institutions de dépôts RELEVÉ DES MODIFICATIONS Risque de taux d'intérêt et de concordance des échéances Numéro de la modification Date d établissement

Plus en détail

En millions CHF ou selon indication 2014 2013

En millions CHF ou selon indication 2014 2013 32 Distribution de dividendes Les réserves distribuables sont déterminées sur la base des capitaux propres statutaires de la maison mère Swisscom SA et non sur les capitaux propres figurant dans les états

Plus en détail

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée Normes internationales d information financière États financiers modèles sans application anticipée 1 États financiers pour l exercice 31 décembre Les états financiers modèles de la pour l exercice 31

Plus en détail

Article 18 du projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires. Jeudi 6 juin 2013

Article 18 du projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires. Jeudi 6 juin 2013 1 Article 18 du projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires Jeudi 6 juin 2013 2 L assemblée nationale a voté dans la nuit du 5 au 6 juin 2013 en seconde lecture le projet de loi

Plus en détail

Rapport S 1.5 «Taux d'intérêt en EUR»

Rapport S 1.5 «Taux d'intérêt en EUR» Rapport S 1.5 «Taux d'intérêt en EUR» Banque centrale du Luxembourg Sommaire 1 Introduction...4 1.1 Population déclarante...4 1.2 Périodicité et délai de communication...4 1.3 Les sous-tableaux...5 2 Les

Plus en détail

Manuel des Politiques du Programme de Garanties Partielles du Risque de Crédit (post-séisme)

Manuel des Politiques du Programme de Garanties Partielles du Risque de Crédit (post-séisme) 1 Manuel des Politiques du Programme de Garanties Partielles du Risque de Crédit (post-séisme) Novembre 2010 2 Table des matières Introduction... 3 Politique générale de garantie de crédit... 5 Les grandes

Plus en détail

Chapitre 4 : cas Transversaux. Cas d Emprunts

Chapitre 4 : cas Transversaux. Cas d Emprunts Chapitre 4 : cas Transversaux Cas d Emprunts Échéanciers, capital restant dû, renégociation d un emprunt - Cas E1 Afin de financer l achat de son appartement, un particulier souscrit un prêt auprès de

Plus en détail

Catégorie d actif Minimum Cible Maximum. Actions 45 % 55 % 70 % Revenu fixe 20 % 30 % 45 % Alternatifs 0 % 15 % 25 %

Catégorie d actif Minimum Cible Maximum. Actions 45 % 55 % 70 % Revenu fixe 20 % 30 % 45 % Alternatifs 0 % 15 % 25 % Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa 1. But de l Énoncé L Énoncé des principes et objectifs de placement («l EPOP») décrit les objectifs,

Plus en détail

Kit produits «Garanties Publiques» Direction des Garanties Publiques

Kit produits «Garanties Publiques» Direction des Garanties Publiques Kit produits «Garanties Publiques» 03 02 2011 Direction des Garanties Publiques Les soutiens publics à l exportation + nouveaux visuels 2 Vos besoins / Notre offre Développer votre chiffre d affaires à

Plus en détail

Les frais de remboursement anticipé et votre Programme de revenu résidentiel CHIP

Les frais de remboursement anticipé et votre Programme de revenu résidentiel CHIP Cette information s'applique seulement à contracter 25-30 du Programme de revenu résidentiel CHIP. Consultez vos documents hypothécaires pour savoir quel est votre contrat. Les frais de remboursement anticipé

Plus en détail

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE 1 Section 1. Les instruments dérivés de change négociés sur le marché interbancaire Section 2. Les instruments dérivés de change négociés sur les marchés boursiers organisés

Plus en détail

Section 8 : contrat de services professionnels

Section 8 : contrat de services professionnels Section 8 : contrat de services professionnels LE PRESENT DOCUMENT CONSTITUE LE MODELE DE CONTRAT DU PNUD FOURNI AU SOUMISSIONNAIRE POUR INFORMATION. LE RESPECT DE L ENSEMBLE DE SES CONDITIONS EST OBLIGATOIRE.

Plus en détail

Article 5 : La Banque Centrale de Tunisie publie les taux de rémunération qu'elle consent sur les principales devises traitées sur le marché.

Article 5 : La Banque Centrale de Tunisie publie les taux de rémunération qu'elle consent sur les principales devises traitées sur le marché. CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES OBJET : Marché monétaire en devises, placements et emplois des devises non-cessibles et refinancement en devises auprès de la Banque Centrale de Tunisie. L'Avis de

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2001-11. OBJET : Marché des changes et instruments de couverture des risques de change et de taux.

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2001-11. OBJET : Marché des changes et instruments de couverture des risques de change et de taux. CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2001-11 OBJET : Marché des changes et instruments de couverture des risques de change et de taux. Vu : - la loi n 58-90 du 19 Septembre 1958 portant création et organisation

Plus en détail

Fonds pour l adaptation

Fonds pour l adaptation Fonds pour l adaptation Conseil du Fonds pour l adaptation Deuxième réunion Bonn, 16-19 juin 2008 AFB/B.2/10 22 mai 2008 Point 6h) de l ordre du jour FONCTIONS ET ATTRIBUTIONS DE L ADMINISTRATEUR DU FONDS

Plus en détail

Delhaize Group S.A. Rue Osseghem, 53 1080 Bruxelles - Belgique Registre des personnes morales : 0402.206.045

Delhaize Group S.A. Rue Osseghem, 53 1080 Bruxelles - Belgique Registre des personnes morales : 0402.206.045 Delhaize Group S.A. Rue Osseghem, 53 1080 Bruxelles - Belgique Registre des personnes morales : 0402.206.045 ÉMISSION D OBLIGATIONS CONVERTIBLES POUR UN MONTANT DE 250.000.000 EUR ÉCHÉANT EN 2009 AVEC

Plus en détail

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2003-03 du 2 octobre 2003 relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances (Avis n 2003-09 du 24 juin 2003 du compte rendu CNC)

Plus en détail