Les comportements sexuels chez les élèves du secondaire en Estrie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les comportements sexuels chez les élèves du secondaire en Estrie"

Transcription

1 Numéro 8 Avril 2013 Les comportements sexuels chez les élèves du secondaire en Estrie L EQSJS en bref De novembre 2010 à mai 2011, l Institut de la statistique du Québec (ISQ) a procédé à une enquête de santé auprès des jeunes inscrits dans une école secondaire du Québec : l Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire (EQSJS). L objectif de l EQSJS est de dresser un portrait de l état de santé physique, mentale et psychosociale des jeunes fréquentant l école secondaire, ainsi que des habitudes de vie susceptibles d avoir un impact sur leur santé. Près de répondants en Estrie Au niveau régional, près de élèves répartis dans 25 écoles et 256 classes ont participé à l enquête, un nombre qui nous permet d obtenir des données fiables et représentatives par territoire de MRC, ainsi que par commission scolaire. PROBLÉMATIQUE Au Québec, les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) représentent un problème de santé de plus en plus important, notamment chez les jeunes (1). Ce constat peut aussi être fait pour l Estrie (2). Ainsi, entre 2006 et 2011, le nombre de cas d ITSS déclarés à la Direction de santé publique de l Estrie a augmenté de 66 %. Le taux d incidence (nouveaux cas) des ITSS déclarées en Estrie est maintenant supérieur à celui de la province. Les jeunes de 15 à 24 ans sont particulièrement touchés par les ITSS. Ainsi, en 2011, le taux d incidence des infections à chlamydia chez les 15 à 24 ans est six fois plus élevé que dans la population générale. Afin de mieux lutter contre les ITSS chez les jeunes, il est important de mieux connaître leurs comportements sexuels. Le présent bulletin Vision Santé publique fait la synthèse des résultats de l Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire (EQSJS) concernant les comportements sexuels des élèves du secondaire de 14 ans et plus en Estrie. RÉSULTATS DE L EQSJS Seuls les élèves du secondaire de 14 ans et plus 1 ont été interrogés relativement à leurs comportements sexuels. Seules les relations sexuelles consensuelles 2, c est-à-dire avec le consentement de l élève, ont été étudiées dans l enquête. Toutes les différences notifiées dans le texte sont statistiquement significatives au seuil de 5 %, sauf mention contraire. FAITS SAILLANTS En Estrie Environ 40 % des élèves ont eu au moins une relation sexuelle au cours de leur vie, ce qui est plus élevé qu au Québec (37 %). Les filles sont en proportion plus nombreuses que les garçons à avoir eu au moins une relation sexuelle (42 % contre 37 %). Environ 9 % de l ensemble des élèves de 14 ans et plus ont eu leur première relation sexuelle avant l âge de 14 ans, ce qui est comparable au Québec. Environ 65 % des élèves sexuellement actifs ont utilisé le condom lors de leur dernière relation vaginale, ce qui est légèrement inférieur au Québec (68 %). Cette proportion est beaucoup moins élevée parmi les élèves de la 5 e secondaire (59 %) que parmi ceux du premier cycle (80 %). Les consommateurs de tabac et de drogues sont en proportion plus nombreux à ne pas utiliser le condom et à avoir eu trois partenaires ou plus. De façon générale, il n y a pas de différence significative entre les MRC et l Estrie. 1 Dans la suite du texte, «les élèves» désignent les élèves du secondaire de 14 ans et plus. 2 Dans la suite du texte, «relation sexuelle» fait référence à une relation sexuelle orale, vaginale ou anale consensuelle. 1

2 RELATION SEXUELLE AU COURS DE LA VIE En Estrie, près de 40 % des élèves déclarent avoir eu au moins une relation sexuelle au cours de leur vie. Parmi ceux-ci, les garçons sont proportionnellement moins nombreux que les filles (37 % contre 42 %; Tableau 1). Comparativement aux élèves du Québec, les élèves estriens sont en proportion plus nombreux à avoir eu au moins une relation sexuelle (40 % contre 37 %). C est également le cas pour les filles (42 % contre 38 %), mais pas pour les garçons (Figure 1). Si on considère chacun des types de relation individuellement, on constate qu en Estrie, environ 35 % des élèves ont eu une relation orale ou vaginale, et 6 %, une relation anale. Toutes proportions gardées, il y a plus de filles que de garçons à avoir eu une relation orale ou vaginale (38 % contre 32 %). Cette différence n est pas observée pour les relations anales (Tableau 1). Tableau 1 au moins une relation sexuelle au cours de leur vie, selon le sexe, Estrie, Sexe Orales, vaginales ou anales Orales Vaginales Anales Garçons Filles Total Figure 1 au moins une relation sexuelle au cours de leur vie, selon le sexe, Estrie et Québec, Tableau 2 au moins une relation sexuelle au cours de leur vie, selon la MRC, Estrie, Territoire Proportion MRC du Granit 38 MRC des Sources 39 MRC du Haut-St-François 42 MRC du Val-St-François 42 Ville de Sherbrooke 38 MRC de Coaticook 36 MRC de Memphrémagog 46 Estrie 40 La proportion d élèves ayant eu au moins une relation sexuelle au cours de la vie augmente à chacun des niveaux scolaires. Ainsi, 22 % des élèves du premier cycle ont eu une relation, contre 59 % en 5 e secondaire. On constate également une telle augmentation pour chacun des types de relations orales ou vaginales. Dans le cas des relations anales, la même tendance se dessine sans toutefois que les différences observées entre les niveaux soient toutes significatives (Tableau 3). Tableau 3 au moins une relation sexuelle au cours de leur vie, selon le niveau scolaire, Estrie, Niveau scolaire 1 re et 2 e secondaire Orales, vaginales ou anales Orales Vaginales Anales * 3 e secondaire * 4 e secondaire e secondaire (+) : Valeur significativement plus élevée que celle du Québec, au seuil de 0,05. Source : Institut de la statistique du Québec. Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire Dans chacune des MRC de l Estrie, la proportion d élèves ayant eu au moins une relation sexuelle est comparable à celle de la région (Tableau 2). C est le cas quel que soit le type de relation sexuelle et chez les garçons comme chez les filles. Facteurs associés au fait d avoir eu au moins une relation sexuelle au cours de la vie L EQSJS a permis de montrer un lien entre la proportion d élèves ayant eu au moins une relation sexuelle au cours de leur vie et certaines caractéristiques sociodémographiques. 2

3 Ainsi, cette proportion est : moins élevée parmi les élèves vivant avec leurs deux parents (34 %) que parmi ceux vivant dans une toute autre situation familiale 3 (47 %); plus élevée parmi les élèves dont les parents n ont pas de diplôme d études secondaires (50 %), comparativement à ceux dont les parents ont complété leur secondaire (42 %) ou effectué des études postsecondaires (38 %). En revanche, l enquête ne permet pas de mettre en évidence de relation entre la proportion d élèves ayant eu au moins une relation sexuelle et l indice de défavorisation matérielle et sociale en Estrie. Notons que cette association est observée pour l ensemble de la province. Par ailleurs, en Estrie, comme dans l ensemble de la province, la proportion d élèves ayant eu au moins une relation sexuelle au cours de leur vie est plus élevée parmi les élèves qui : fument actuellement la cigarette; ont déjà consommé de l alcool au cours de leur vie; ont déjà consommé de la drogue au cours de leur vie. De plus, les jeunes qui ne présentent pas a priori de consommation problématique (Feu vert DEP-ADO) 4 sont en proportion moins nombreux que les autres à avoir eu une relation sexuelle. Il n y a pas de différence entre les élèves des catégories «Feu jaune» et «Feu rouge» (Tableau 4). Tableau 4 au moins une relation sexuelle au cours de leur vie, selon certains comportements à risque, Estrie, Comportements à risque Proportion Statut de fumeur Fumeurs 82 Non-fumeurs 35 Consommation d alcool à vie Oui 47 Non 10 Consommation de drogues à vie Oui 67 Non 23 Indice DEP-ADO Feu vert 34 Feu jaune 76 Feu rouge 81 PREMIÈRE RELATION SEXUELLE AVANT L ÂGE DE 14 ANS Cet indicateur permet d évaluer la précocité des comportements sexuels chez les jeunes. Il concerne tous les jeunes de 14 ans et plus et pas seulement les jeunes sexuellement actifs. En Estrie, un peu plus de 9 % de l ensemble des élèves ont eu une première relation sexuelle avant l âge de 14 ans (Tableau 5). Cette proportion est comparable à celle du Québec. De plus, on n observe pas de différence entre les sexes. Ces constats sont les mêmes pour les différents types de relations pris individuellement, excepté en ce qui concerne les relations anales pour lesquelles les garçons sont en proportion plus nombreux que les filles. Dans chacune des MRC considérées individuellement, la proportion de jeunes à avoir eu une première relation sexuelle avant l âge de 14 ans est comparable à celle de l Estrie (Tableau 5). C est le cas chez les garçons comme chez les filles. Tableau 5 une première relation sexuelle avant l âge de 14 ans, selon la MRC, Estrie, Territoire Proportion MRC du Granit 6* MRC des Sources 10* MRC du Haut-St-François 11* MRC du Val-St-François 12 Ville de Sherbrooke 8 MRC de Coaticook 12* MRC de Memphrémagog 11 Estrie 9 La proportion d élèves de 14 ans et plus ayant eu une première relation sexuelle avant l âge de 14 ans est plus élevée en 1 re et en 2 e secondaire, ou en 3 e secondaire, qu en 4 e et en 5 e secondaire (Tableau 6). 3 Reconstituée, monoparentale, garde partagée, tuteur (trice), famille ou foyer d accueil, seul(e), en colocation, etc. 4 Bulletin Vision Santé publique : La consommation de cigarettes, d alcool et de drogues chez les jeunes du secondaire en Estrie. L indice DEP-ADO est un indicateur permettant d évaluer la consommation problématique d alcool ou de drogues. Les élèves sont classés dans l un des trois groupes suivants : feu vert (élèves ne présentant aucune évidence de consommation problématique et ne nécessitant aucune intervention), feu jaune (élèves qui présentent des problèmes en émergence et pour qui une intervention de première ligne est jugée souhaitable), feu rouge (élèves qui présentent des problèmes importants de consommation et pour qui une intervention spécialisée est suggérée). 3

4 Tableau 6 une première relation sexuelle avant l âge de 14 ans, selon le niveau scolaire, Estrie, Niveau scolaire Proportion 1 re et 2 e secondaire 15* 3 e secondaire 11 4 e secondaire 7 5 e secondaire 7 Facteurs associés au fait d avoir des relations sexuelles précoces En Estrie, comme dans l ensemble de la province, la proportion des élèves ayant eu une première relation sexuelle avant l âge de 14 ans est plus faible parmi les élèves : qui vivent avec leurs deux parents; dont les parents ont un diplôme postsecondaire; qui résident dans un milieu favorisé; dont les deux parents sont en emploi. UTILISATION DU CONDOM PARMI LES ÉLÈVES SEXUELLEMENT ACTIFS En Estrie, 65 % des élèves déclarent avoir utilisé le condom lors de leur dernière relation sexuelle vaginale 5. Cette proportion est légèrement inférieure à celle du Québec (68 %). Lorsqu on considère les relations anales, la proportion d utilisation du condom tombe à 46 %. Ce chiffre est comparable à celui du Québec. De plus, en Estrie comme au Québec, pour les relations vaginales comme pour les relations anales, les garçons sont proportionnellement plus nombreux que les filles à avoir utilisé le condom lors de la dernière relation sexuelle (Tableau 7). Tableau 7 utilisé le condom lors de la dernière relation sexuelle vaginale ou anale, selon le sexe, Estrie, Sexe Vaginales Anales Garçons Filles 59 31* Total Dans toutes les MRC, la proportion d élèves ayant utilisé le condom lors de la dernière relation sexuelle vaginale 6 est comparable à celle de l Estrie (Tableau 8). Cela est vrai chez les garçons comme chez les filles. Tableau 8 utilisé le condom lors de la dernière relation sexuelle vaginale, selon la MRC, Estrie, Territoire Proportion MRC du Granit 70 MRC des Sources 72 MRC du Haut-St-François 69 MRC du Val-St-François 69 Ville de Sherbrooke 64 MRC de Coaticook 71 MRC de Memphrémagog 60 Estrie 65 La proportion d élèves ayant utilisé le condom lors de la dernière relation vaginale est plus élevée chez les élèves de la 1 re et de la 2 e secondaire, comparativement aux élèves de la 4 e ou de la 5 e secondaire. Ce lien n est pas démontré lors d une relation anale (Tableau 9). Tableau 9 utilisé le condom lors de la dernière relation sexuelle vaginale, selon le niveau scolaire, Estrie, Niveau scolaire Proportion 1 re et 2 e secondaire 80 3 e secondaire 71 4 e secondaire 65 5 e secondaire 59 5 Dans le questionnaire de l EQSJS, la question concernant l utilisation du condom lors des relations orales n a pas été posée. 6 En raison de l imprécision des données les concernant, nous ne parlerons pas des relations anales dans l analyse par MRC pour cet indicateur. 4

5 Facteurs associés à l utilisation du condom En Estrie, comme au Québec, la proportion d élèves ayant utilisé le condom lors de la dernière relation vaginale est plus faible parmi : les fumeurs actuels; les élèves ayant déjà consommé de la drogue; les élèves classés dans la catégorie «Feu rouge» de l indice DEP-ADO. En revanche, même si la tendance est la même qu au Québec, ce lien n est pas démontré pour la consommation d alcool, probablement en raison d un manque de puissance de l enquête en Estrie (Tableau 10). Tableau 10 utilisé le condom lors de la dernière relation sexuelle vaginale, selon certains comportements à risque, Estrie, Comportements à risque Proportion Statut de fumeur Fumeurs 52 Non-fumeurs 69 Consommation de drogues à vie Oui 63 Non 69 Indice DEP-ADO Feu vert 68 Feu jaune 64 Feu rouge 47 NOMBRE DE PARTENAIRES À VIE Près de 30 % des élèves ayant eu des relations sexuelles orales ou vaginales ont eu trois partenaires ou plus au cours de leur vie (Tableau 11). Pour tous les types de relations sexuelles, il n y a pas de différence entre le nombre de partenaires des élèves estriens et québécois. C est le cas chez les garçons comme chez les filles. Tableau 11 Répartition des élèves du secondaire de 14 ans et plus ayant déjà eu des relations sexuelles, selon le nombre de partenaires et le type de relation, Estrie, Nombre de partenaires Orales Vaginales Anales Un partenaire Deux partenaires Trois partenaires ou plus * Deux partenaires ou plus. Il n y a pas de différence selon le sexe pour ce qui est des relations vaginales ou orales. En revanche, relativement aux relations anales, les filles sont en proportion moins nombreuses que les garçons à avoir eu deux partenaires ou plus (15 % 7 contre 34 %). Contrairement à ce qu on pourrait penser, de façon générale, pour les élèves de 14 ans et plus, le nombre de partenaires au premier cycle est similaire à celui au deuxième cycle. Facteurs associés au nombre de partenaires On remarque que, pour les relations vaginales comme pour les relations orales, il existe une association entre la situation familiale de l élève et le nombre de partenaires. La proportion d élèves ayant eu trois partenaires ou plus est plus faible parmi ceux qui vivent avec leurs deux parents que parmi les autres (Tableau 12). Ce lien n est pas démontré pour les relations anales. Pour chaque type de relations, l enquête ne permet pas de montrer un lien entre le nombre de partenaires et l indice de défavorisation matérielle et sociale en Estrie. Notons que cette association existe à l échelle de la province. Il se pourrait que cela soit dû à un manque de puissance de l enquête pour l Estrie. 25 * 7 Coefficient de variation supérieur à 15 % et inférieur à 25 %. Cela signifie que être interprétée avec prudence. 5

6 Pour ce qui est des relations orales ou vaginales, la proportion d élèves ayant eu trois partenaires ou plus au cours de la vie est plus élevée parmi : les fumeurs actuels; les consommateurs de drogues à vie; les élèves classés dans la catégorie «Feu rouge» de l indice DEP-ADO (Tableau 12). Même si la tendance est la même qu au Québec, aucun lien n est démontré avec la consommation d alcool, d une part, et pour ce qui est des relations anales, d autre part. Tableau 12 Proportion des élèves ayant eu trois partenaires ou plus au cours de leur vie selon certaines caractéristiques, élèves du secondaire de 14 ans et plus ayant eu au moins une relation sexuelle orale ou vaginale, Estrie, Caractéristiques Relations orales Relations vaginales Situation familiale Biparentale Autre Statut de fumeur Fumeurs Non-fumeurs Consommation de drogues à vie Oui Non Indice DEP-ADO Feu vert Feu jaune Feu rouge Reconstituée, monoparentale, garde partagée, tuteur (trice), famille ou foyer d accueil, seul(e), en colocation, etc. PISTES DE SOLUTION Les données de l EQSJS apportent un éclairage sur les comportements sexuels des jeunes du secondaire. Ceux-ci ont un impact majeur sur le taux d ITSS. Favoriser une sexualité saine et responsable fait donc partie des moyens de lutte contre ces infections. Pour cela, il est important de mobiliser les différents partenaires du réseau de la santé et des services sociaux, du réseau communautaire et du réseau de l éducation autour d une vision commune qui encourage la mise en œuvre de multiples stratégies, selon une approche globale et intégrée. En ce sens, le réseau de la santé et des services sociaux et le réseau de l éducation travaillent de concert au sein de l approche École en santé pour, entre autres, aider les jeunes à adopter des comportements sains et sécuritaires en matière de sexualité. De plus, un sous-comité du comité directeur de santé publique composé de plusieurs partenaires régionaux provenant de la Direction de santé publique de l Estrie, des centres de santé et de services sociaux, des organismes communautaires et d organisations en lien avec les jeunes a été créé en septembre Ce sous-comité a pour mandat de développer un plan d action régional pour lutter contre les ITSS en Estrie. Par ailleurs, une campagne régionale de prévention des ITSS a été menée en 2011 et reconduite en Les objectifs de cette campagne sont de promouvoir le port du condom, faciliter l accès à des condoms et au dépistage, ainsi que familiariser les jeunes avec les services préventifs disponibles en Estrie. À cet effet, des kiosques d information ont été tenus notamment à l Université, au Cégep et dans des écoles secondaires. Les partenaires intersectoriels impliqués dans ces stratégies pourraient être amenés à utiliser les résultats de l EQSJS, en complément des pratiques reconnues efficaces, pour appuyer leurs messages et leurs actions. LISTE DES RÉFÉRENCES (1) MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX (2010). Quatrième rapport national sur l état de santé de la population du Québec. L épidémie silencieuse : les infections transmissibles sexuellement et par le sang. Gouvernement du Québec, 73 p. (2) AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE L ESTRIE (2012). Portrait des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) en Estrie Agence de la santé et des services sociaux de l Estrie, 21 p. Rédaction : Béatrice Poirier, Direction de santé publique de l Estrie Collaboration : Françoise Gendron, Geneviève Petit, Monique Drapeau, Marie-Josée Riel et Renée Lemieux, Direction de santé publique de l Estrie ISBN

La consommation de cigarettes, d alcool et de drogues chez les jeunes du secondaire en Estrie

La consommation de cigarettes, d alcool et de drogues chez les jeunes du secondaire en Estrie Numéro 7 Avril 2013 La consommation de cigarettes, d alcool et de drogues chez les jeunes du secondaire en Estrie L EQSJS en bref De novembre 2010 à mai 2011, l Institut de la statistique du Québec (ISQ)

Plus en détail

Proportion des élèves du secondaire de 14 ans et plus ayant eu une première relation sexuelle consensuelle avant l âge de 14 ans (EQSJS)

Proportion des élèves du secondaire de 14 ans et plus ayant eu une première relation sexuelle consensuelle avant l âge de 14 ans (EQSJS) Proportion des élèves du secondaire de 14 ans et plus ayant eu une première relation sexuelle consensuelle avant l âge de 14 ans (EQSJS) (N de fiche EQSJS : 10.2) Introduction L Enquête québécoise sur

Plus en détail

SELON LA LANGUE D ENSEIGNEMENT

SELON LA LANGUE D ENSEIGNEMENT SELON LA LANGUE D ENSEIGNEMENT MISE EN CONTEXTE Les données présentées dans ce document sont tirées de l Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire (EQSJS). Cette enquête de grande envergure,

Plus en détail

La consommation de substances psychoactives chez les jeunes des écoles secondaires du Nord de Lanaudière

La consommation de substances psychoactives chez les jeunes des écoles secondaires du Nord de Lanaudière La consommation de substances psychoactives chez les jeunes des écoles secondaires du Nord de Lanaudière Résultats de l Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire (EQSJS) 2010-2011 André

Plus en détail

RLS DE LA HAUTE-YAMASKA

RLS DE LA HAUTE-YAMASKA RLS DE LA HAUTE-YAMASKA RLS DE LA HAUTE-YAMASKA MISE EN CONTEXTE Les données présentées dans ce document sont tirées de l Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire (EQSJS). Cette enquête

Plus en détail

Caractéristiques de la population

Caractéristiques de la population Chapitre 2 Caractéristiques de la population Issouf Traoré Institut de la statistique du Québec Direction des statistiques de la santé Introduction Ce chapitre décrit la population de l Enquête québécoise

Plus en détail

LES COMPORTEMENTS SEXUELS CONSENSUELS CHEZ LES JEUNES DU SECONDAIRE ÂGÉS DE 14 ANS ET PLUS AU SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN

LES COMPORTEMENTS SEXUELS CONSENSUELS CHEZ LES JEUNES DU SECONDAIRE ÂGÉS DE 14 ANS ET PLUS AU SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN RAPPORT DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE 2017 LES COMPORTEMENTS SEXUELS CONSENSUELS CHEZ LES JEUNES DU SECONDAIRE ÂGÉS DE 14 ANS ET PLUS AU SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN AUTEURE Emmanuelle Arth, Direction de santé

Plus en détail

Proportion des élèves du secondaire ayant fait usage de drogues par injection au cours de leur vie (EQSJS)

Proportion des élèves du secondaire ayant fait usage de drogues par injection au cours de leur vie (EQSJS) Proportion des élèves du secondaire ayant fait usage de drogues par injection au cours de leur vie (EQSJS) (N de ligne du PCS : 466) (N de fiche EQSJS : 9.4) Introduction L Enquête québécoise sur la santé

Plus en détail

Les femmes enceintes et les naissances en Estrie

Les femmes enceintes et les naissances en Estrie Numéro 9 Septembre 2013 Les femmes enceintes et les naissances en Estrie Cette publication regroupe diverses données portant sur les taux de grossesse et de fécondité, de même que sur l évolution des naissances

Plus en détail

Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire

Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2010-2011 Lanaudière et ses territoires de RLS Patrick Bellehumeur et André Guillemette Service de surveillance, recherche et évaluation Marie-Andrée

Plus en détail

COMPORTEMENTS SEXUELS ET GROSSESSE

COMPORTEMENTS SEXUELS ET GROSSESSE 16 COMPORTEMENTS SEXUELS ET GROSSESSE Graphique 1 Proporon des élèves du secondaire de 14 ans et plus ayant eu au moins une relaon sexuelle consensuelle au cours de leur vie, Bas-Saint-Laurent et Québec,

Plus en détail

Préparé par Myriam Duplain et Louise Rochette : équipe Surveillance Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale Mai 2013

Préparé par Myriam Duplain et Louise Rochette : équipe Surveillance Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale Mai 2013 Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire (EQSJS 21-211) Résultats préliminaires pour la Volet 1 : Santé physique et habitudes de vie Préparé par Myriam Duplain et Louise Rochette : équipe

Plus en détail

Comportements de santé propres aux femmes en Mauricie et au Centre-du-Québec

Comportements de santé propres aux femmes en Mauricie et au Centre-du-Québec Comportements de santé propres aux femmes en Mauricie et au Centre-du-Québec Cette analyse des comportements de santé propres aux femmes de la population de 15 ans et plus de la Mauricie et du Centre-du-Québec

Plus en détail

LE POIDS, L APPARENCE CORPORELLE ET LES ACTIONS À L ÉGARD DU POIDS CHEZ LES JEUNES DU SECONDAIRE DE LA RÉGION DE LA CAPITALE-NATIONALE

LE POIDS, L APPARENCE CORPORELLE ET LES ACTIONS À L ÉGARD DU POIDS CHEZ LES JEUNES DU SECONDAIRE DE LA RÉGION DE LA CAPITALE-NATIONALE L ENQUÊTE QUÉBÉCOISE SUR LA SANTÉ DES JEUNES DU SECONDAIRE 21-211 LE POIDS, L APPARENCE CORPORELLE ET LES ACTIONS À L ÉGARD DU POIDS CHEZ LES JEUNES DU SECONDAIRE DE LA RÉGION DE LA CAPITALE-NATIONALE

Plus en détail

indiquer, depuis peu, un ralentissement de la diminution des taux de tabagisme. région consomme la cigarette de façon plus ou moins régulière.

indiquer, depuis peu, un ralentissement de la diminution des taux de tabagisme. région consomme la cigarette de façon plus ou moins régulière. D énormes gains ont été réalisés en matière de lutte contre le tabac au cours des dernières décennies, tant dans la région qu au Québec. Cela dit, les indicateurs tirés des grandes enquêtes populationnelles

Plus en détail

Quelques constats : Les hommes sont proportionnellement plus nombreux à atteindre le niveau supérieur recommandé (actif) que les femmes.

Quelques constats : Les hommes sont proportionnellement plus nombreux à atteindre le niveau supérieur recommandé (actif) que les femmes. Habitudes de vie et statut pondéral La Direction régionale de santé publique présente, sous la forme de cinq courts feuillets, quelques résultats montréalais de l Enquête québécoise sur la santé de la

Plus en détail

COUP D ŒIL SUR LA CONSOMMATION DE TABAC CHEZ LES JEUNES ET LES ADULTES DU SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MAI 2012

COUP D ŒIL SUR LA CONSOMMATION DE TABAC CHEZ LES JEUNES ET LES ADULTES DU SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MAI 2012 COUP D ŒIL SUR LA CONSOMMATION DE TABAC CHEZ LES JEUNES ET LES ADULTES DU SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MAI 2012 D énormes gains ont été réalisés en matière de tabagisme au cours des dernières décennies au Québec.

Plus en détail

Enquête québécoise sur le tabac, l alcool, la drogue et le jeu chez les élèves du secondaire, 2004

Enquête québécoise sur le tabac, l alcool, la drogue et le jeu chez les élèves du secondaire, 2004 Enquête québécoise sur le tabac, l alcool, la drogue et le jeu chez les élèves du secondaire, 2004 Quoi de neuf depuis 2002? G. Dubé, L. Pica, I. Martin et A. Émond http://www.stat.gouv.qc.ca/publications/sante

Plus en détail

État des connaissances sur le cannabis: consommation, effets et risques

État des connaissances sur le cannabis: consommation, effets et risques État des connaissances sur le cannabis: consommation, effets et risques Réal Morin et Sébastien Tessier Forum d experts sur l encadrement du cannabis au Québec, Palais des congrès de Montréal, 19 juin

Plus en détail

Proportion des élèves du secondaire de 13 ans et plus ayant consommé de la drogue pour la première fois avant l âge de 13 ans (EQSJS)

Proportion des élèves du secondaire de 13 ans et plus ayant consommé de la drogue pour la première fois avant l âge de 13 ans (EQSJS) Proportion des élèves du secondaire de 13 ans et plus ayant de la drogue pour la première fois avant l âge de 13 ans (EQSJS) (N de fiche EQSJS : 9.2) Introduction L Enquête québécoise sur la santé des

Plus en détail

Chapitre 8 Consommation d alcool et de drogues

Chapitre 8 Consommation d alcool et de drogues Chapitre 8 Consommation d alcool et de drogues Monique Bordeleau Bertrand Perron Institut de la statistique du Québec Direction Santé Québec Le présent chapitre porte sur la consommation d alcool et de

Plus en détail

SELON LA LANGUE D ENSEIGNEMENT

SELON LA LANGUE D ENSEIGNEMENT SELON LA LANGUE D ENSEIGNEMENT MISE EN CONTEXTE Les données présentées dans ce document sont tirées de l Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire (EQSJS). Cette enquête de grande envergure,

Plus en détail

Portrait des troubles mentaux sur le territoire de Sherbrooke : prévalence, mortalité et utilisation des services

Portrait des troubles mentaux sur le territoire de Sherbrooke : prévalence, mortalité et utilisation des services Août 2015 Portrait des troubles mentaux sur le territoire de Sherbrooke : prévalence, mortalité et utilisation des services Introduction «Les troubles mentaux sont caractérisés par des altérations de la

Plus en détail

La santé des jeunes du secondaire au Québec. Santé physique et habitudes de vie

La santé des jeunes du secondaire au Québec. Santé physique et habitudes de vie La santé des jeunes du secondaire au Québec Santé physique et habitudes de vie Crédit Ce document est produit par la Direction générale adjointe de la santé publique, de la Direction générale de la santé

Plus en détail

L alcool, les drogues, le jeu : les jeunes sont-ils preneurs?

L alcool, les drogues, le jeu : les jeunes sont-ils preneurs? L alcool, les drogues, le jeu : les jeunes sont-ils preneurs? Faits saillants L Enquête québécoise sur le tabagisme chez les élèves du secondaire, 2000 a été réalisée à l automne 2000 par l Institut de

Plus en détail

Santé physique et habitudes de vie chez les jeunes issus de l immigration

Santé physique et habitudes de vie chez les jeunes issus de l immigration SANTÉ ET BIEN-ÊTRE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Zoom santé Janvier 2014 Numéro 41 Santé physique et habitudes de vie chez les jeunes issus de l immigration Un portrait statistique tiré de l Enquête

Plus en détail

(N de fiche EQSJS : 7.3) Introduction

(N de fiche EQSJS : 7.3) Introduction Proportion des élèves du secondaire ayant fumé plus de 10 cigarettes en moyenne par jour au cours des 30 derniers jours, parmi les fumeurs quotidiens (EQSJS) (N de fiche EQSJS : 7.3) Introduction L Enquête

Plus en détail

la consommation d alcool et de drogues

la consommation d alcool et de drogues Chapitre 4 Consommation d alcool et de drogues Lucille Pica Institut de la statistique du Québec Direction Santé Québec Introduction Ce chapitre porte sur la consommation d alcool et de drogues chez les

Plus en détail

Chapitre 5 Participation aux jeux de hasard et d argent

Chapitre 5 Participation aux jeux de hasard et d argent Chapitre 5 Participation aux jeux de hasard et d argent Isabelle Martin, Rina Gupta et Jeffrey Derevensky Université McGill Centre international d études sur le jeu et les comportements à risque chez les

Plus en détail

Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire (EQSJS) Volet 2 : santé mentale et adaptation sociale

Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire (EQSJS) Volet 2 : santé mentale et adaptation sociale Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire (EQSJS) 2010 2011 Volet 2 : santé mentale et adaptation sociale AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE L OUTAOUAIS Direction de santé publique,

Plus en détail

LE SUICIDE SUR LA CÔTE-NORD. QUELQUES DONNÉES STATISTIQUES 1982 à 2011

LE SUICIDE SUR LA CÔTE-NORD. QUELQUES DONNÉES STATISTIQUES 1982 à 2011 LE SUICIDE SUR LA CÔTE-NORD QUELQUES DONNÉES STATISTIQUES 1982 à 2011 PRÉSENTATION Bref portrait statistique du suicide sur la Côte-Nord : période 1982 à 2011 inclusivement. Source des données : portail

Plus en détail

Perceptions des pères québécois à l égard de l engagement paternel et de la conciliation famille et travail. Projet Juin 2017

Perceptions des pères québécois à l égard de l engagement paternel et de la conciliation famille et travail. Projet Juin 2017 Perceptions des pères québécois à l égard de l engagement paternel et de la conciliation famille et travail Projet 11809-028 Juin 2017 Contexte et objectifs 3 Approche méthodologique 5 Faits saillants

Plus en détail

Les Québécois et leurs habitudes de jeu: Prévalence, incidence et trajectoires sur 4 ans

Les Québécois et leurs habitudes de jeu: Prévalence, incidence et trajectoires sur 4 ans Les Québécois et leurs habitudes de jeu: Prévalence, incidence et trajectoires sur 4 ans Chercheur principal Sylvia Kairouz, U. Concordia Co-chercheur(s) Louise Nadeau, U. de Montréal Nom des partenaires

Plus en détail

Coup d œil sur les enfants de 0 à 5 ans

Coup d œil sur les enfants de 0 à 5 ans Coup d œil sur les enfants de 0 à 5 ans Saguenay Lac-Saint-Jean Marie-Claude Clouston Agente de planification, programmation et recherche Direction de la santé publique et de l évaluation Juillet 2013

Plus en détail

Chapitre 4 Influences sociales et familiales

Chapitre 4 Influences sociales et familiales Chapitre 4 Influences sociales et familiales Éric Fortin Institut de la statistique du Québec Direction Santé Québec Le présent chapitre aborde les relations existantes entre certaines caractéristiques

Plus en détail

Les pratiques sexuelles et l usage de la contraception en Mauricie et au Centre-du-Québec

Les pratiques sexuelles et l usage de la contraception en Mauricie et au Centre-du-Québec Les pratiques sexuelles et l usage de la contraception en Mauricie et au Centre-du-Québec Cette analyse des comportements sexuels et de l usage de la contraception de la population de 15 ans et plus de

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE. Préparé par : Mélanie Théroux, Agente sports et loisirs

POLITIQUE FAMILIALE. Préparé par : Mélanie Théroux, Agente sports et loisirs Préparé par : Mélanie Théroux, Agente sports et loisirs 13 septembre 2013 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos...3 Définition de la famille...4 Mission de la politique...4 Portrait statistique de la population...5

Plus en détail

MIEUX CONNAÎTRE LA SANTÉ BUCCODENTAIRE DES ÉLÈVES DU PRIMAIRE DE LA RÉGION DES LAURENTIDES

MIEUX CONNAÎTRE LA SANTÉ BUCCODENTAIRE DES ÉLÈVES DU PRIMAIRE DE LA RÉGION DES LAURENTIDES MIEUX CONNAÎTRE LA SANTÉ BUCCODENTAIRE DES ÉLÈVES DU PRIMAIRE DE LA RÉGION DES LAURENTIDES Volume 4, Numéro 1 JUIN 2017 LA CARIE, LA GINGIVITE, LES TRAUMATISMES Les problèmes de santé buccodentaire sont

Plus en détail

Proportion des femmes de 15 à 49 ans utilisatrices de contraception hormonale combinée qui fument la cigarette (EQSP)

Proportion des femmes de 15 à 49 ans utilisatrices de contraception hormonale combinée qui fument la cigarette (EQSP) Proportion des femmes de 15 à 49 ans utilisatrices de contraception hormonale combinée qui fument la cigarette (EQSP) (N de ligne du PCS : 213) (N de fiche EQSP 2008 : 10.2) Définition Proportion des femmes

Plus en détail

Perceptions des Québécois à l égard de mesures pour le contrôle du tabac. Juillet 2015 Projet

Perceptions des Québécois à l égard de mesures pour le contrôle du tabac. Juillet 2015 Projet Perceptions des Québécois à l égard de mesures pour le contrôle du tabac Juillet 2015 Projet 15401-001 Contexte et objectifs 3 Approche méthodologique 5 Résultats détaillés 7 Profil des répondants 10 Contexte

Plus en détail

Le territoire desservi par le CIUSSS de l Estrie - CHUS

Le territoire desservi par le CIUSSS de l Estrie - CHUS Numéro 22, juillet 2015 Le territoire desservi par le CIUSSS de l Estrie - CHUS UN NOUVEAU TERRITOIRE Lors de la création du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l Estrie Centre

Plus en détail

Portrait du travail et de la santé et de la sécurité du travail chez les jeunes de 15 ans au Québec

Portrait du travail et de la santé et de la sécurité du travail chez les jeunes de 15 ans au Québec Portrait du travail et de la santé et de la sécurité du travail chez les jeunes de 15 ans au Québec Élise Ledoux, UQAM et IRSST Pascale Prud homme, IRSST Karine Tétreault, ISQ Hélène Desrosiers, ISQ Avec

Plus en détail

Portraits statistiques régionaux Les jeunes de la région de Laval

Portraits statistiques régionaux Les jeunes de la région de Laval Portraits statistiques régionaux Les jeunes de la région de Laval en chiffres La démographie Structure et évolution de la population du Québec En 2001, on estime la population du Québec à 7 410 504 habitants,

Plus en détail

Les habitudes de vie des jeunes des écoles secondaires du Saguenay Lac-Saint-Jean

Les habitudes de vie des jeunes des écoles secondaires du Saguenay Lac-Saint-Jean Les habitudes de vie des jeunes des écoles secondaires du Saguenay Lac-Saint-Jean René Lapierre, Fabien Tremblay et Marie-Claude Clouston Service surveillance, recherche et évaluation DIRECTION DE LA SANTÉ

Plus en détail

Réalisation initiale du diaporama: Jacinthe Marchand, CLSC-CHSLD des Pays-d en-haut

Réalisation initiale du diaporama: Jacinthe Marchand, CLSC-CHSLD des Pays-d en-haut Réalisation initiale du diaporama: Jacinthe Marchand, CLSC-CHSLD des Pays-d en-haut Extrait du rapport de recherche Alary, M., Godin, G. et G. Lambert (2005) Étude de prévalence du VIH et de l hépatite

Plus en détail

Direction de santé publique et de la responsabilité populationnelle Avril 2016

Direction de santé publique et de la responsabilité populationnelle Avril 2016 Direction de santé publique et de la responsabilité populationnelle Avril 2016 Équipe Surveillance-Évaluation Fortuné Sossa, Yves Pepin et Sylvie Bernier Analyse et rédaction Fortuné Sossa, agent de planification,

Plus en détail

ENQUÊTE QUÉBÉCOISE SUR LA SANTÉ DE LA POPULATION Faits saillants pour la région du Saguenay Lac-Saint-Jean

ENQUÊTE QUÉBÉCOISE SUR LA SANTÉ DE LA POPULATION Faits saillants pour la région du Saguenay Lac-Saint-Jean ENQUÊTE QUÉBÉCOISE SUR LA SANTÉ DE LA POPULATION 2014-2015 Faits saillants pour la région du Saguenay Lac-Saint-Jean CENTRE INTÉGRÉ UNIVERSITAIRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DU SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN

Plus en détail

Portrait statistique Égalité. Un regard sur la MRC Thérèse-De Blainville

Portrait statistique Égalité. Un regard sur la MRC Thérèse-De Blainville Portrait statistique Égalité Un regard sur la MRC Thérèse-De Blainville Portrait statistique Égalité : Un regard sur la MRC Thérèse-De Blainville Note : À moins d indication contraire, les données statistiques

Plus en détail

Portrait des comportements et des intentions des adultes québécois pour améliorer leur santé en

Portrait des comportements et des intentions des adultes québécois pour améliorer leur santé en institut national de santé publique du québec SURVEILLANCE DES Numéro 3 Portrait des comportements et des intentions des adultes québécois pour améliorer leur santé en 20-202 Introduction La santé physique

Plus en détail

Direction de santé publique et de la responsabilité populationnelle Avril 2016

Direction de santé publique et de la responsabilité populationnelle Avril 2016 Direction de santé publique et de la responsabilité populationnelle Avril 2016 Équipe Surveillance-Évaluation Fortuné Sossa, Yves Pepin et Sylvie Bernier Analyse et rédaction Fortuné Sossa, agent de planification,

Plus en détail

LES DÉFIS DE LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE CHEZ LES PARENTS D ENFANTS DE 0 À 5 ANS UN PORTRAIT DE LA SITUATION LAVALLOISE

LES DÉFIS DE LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE CHEZ LES PARENTS D ENFANTS DE 0 À 5 ANS UN PORTRAIT DE LA SITUATION LAVALLOISE Mars 2017 Volume 13 No 1 Une production de la Direction de santé publique LES DÉFIS DE LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE CHEZ LES PARENTS D ENFANTS DE 0 À 5 ANS UN PORTRAIT DE LA SITUATION LAVALLOISE En

Plus en détail

RAPPORT DE LA COUVERTURE VACCINALE SCOLAIRE EN ESTRIE

RAPPORT DE LA COUVERTURE VACCINALE SCOLAIRE EN ESTRIE RAPPORT DE LA COUVERTURE VACCINALE SCOLAIRE EN ESTRIE MATERNELLE, QUATRIÈME ANNÉE DU PRIMAIRE ET TROISIÈME SECONDAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 ET TENDANCES 2005-2006 À 2014-2015 Bilan au 30 juin 2015 Direction

Plus en détail

PROBLÈMES DE SANTÉ DE LONGUE DURÉE EN MAURICIE ET CENTRE-DU-QUÉBEC, Résultats

PROBLÈMES DE SANTÉ DE LONGUE DURÉE EN MAURICIE ET CENTRE-DU-QUÉBEC, Résultats PROBLÈMES DE SANTÉ DE LONGUE DURÉE EN MAURICIE ET CENTRE-DU-QUÉBEC, 2010-2011 Les données présentées sont tirées de l Enquête québécoise sur les limitations d activité, les maladies chroniques et le vieillissement,

Plus en détail

Monique Bordeleau. Institut de la statistiques du Québec. Jacques Marleau

Monique Bordeleau. Institut de la statistiques du Québec. Jacques Marleau Enquête sociale et de santé outaouaise régionale (ESSOR): Histoire d un partenariat entre l Institut de la statistique du Québec et la Direction de santé publique de l Outaouais Monique Bordeleau Institut

Plus en détail

Couverture vaccinale des enfants de 0 à 2 ans en Estrie

Couverture vaccinale des enfants de 0 à 2 ans en Estrie Numéro 33, décembre 2016 Couverture vaccinale des enfants de 0 à 2 ans en Estrie Toutes les données présentées dans ce bulletin concernent l Estrie telle qu elle était connue avant l application de la

Plus en détail

PORTRAIT DE LA SITUATION

PORTRAIT DE LA SITUATION PORTRAIT DE LA SITUATION DES FEMMES DE LA MRC LE VAL-SAINT-FRANÇOIS Produit par Juin 2010 PORTRAIT DE LA SITUATION DES FEMMES DE LA MRC LE VAL-SAINT-FRANÇOIS RECHERCHE ET RÉDACTION Colette Bernier Coordonnatrice,

Plus en détail

LA PARENTALITÉ CHEZ LES PARENTS D ENFANTS DE 0 À 5 ANS VIVANT DANS UN CONTEXTE DE DÉFAVORISATION

LA PARENTALITÉ CHEZ LES PARENTS D ENFANTS DE 0 À 5 ANS VIVANT DANS UN CONTEXTE DE DÉFAVORISATION LA PARENTALITÉ CHEZ LES PARENTS D ENFANTS DE 0 À 5 ANS VIVANT DANS UN CONTEXTE DE DÉFAVORISATION Août 2017 FAITS SAILLANTS TIRÉS DE : Mieux connaître la parentalité au Québec. Un portrait à partir de l

Plus en détail

Résultats pour la Belgique Analyse Accidents Enquête de Santé, Belgique, 1997

Résultats pour la Belgique Analyse Accidents Enquête de Santé, Belgique, 1997 6.10.1. Introduction On peut définir un accident comme chaque événement inattendu et soudain qui occasionne des dégâts ou constitue un danger (mort, blessures) ou comme un événement provoque par un facteur

Plus en détail

FASCICULE BRANCHÉS SUR LA RÉUSSITE DES JEUNES DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE DE LA MONTÉRÉGIE

FASCICULE BRANCHÉS SUR LA RÉUSSITE DES JEUNES DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE DE LA MONTÉRÉGIE P O R T R A I T D E S J E U N E S D U S E C O N D A I R E D E L A M O N T É R É G I E FASCICULE BRANCHÉS SUR LA RÉUSSITE DES JEUNES DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE DE LA MONTÉRÉGIE Une publication de la direction

Plus en détail

Consommation d alcool et de drogues

Consommation d alcool et de drogues Chapitre 4 Consommation d alcool et de drogues Linda Cazale, Claire Fournier et Gaëtane Dubé Institut de la statistique du Québec Direction des statistiques de la santé Introduction Dans le prolongement

Plus en détail

Mots clés. Résumé de la recherche. Contexte ou justification de la problématique. Mars 2013

Mots clés. Résumé de la recherche. Contexte ou justification de la problématique. Mars 2013 Centre d études ethniques des universités montréalaises Mars 13 La réussite scolaire des jeunes Québécois issus de l immigration au secondaire : Portrait des élèves originaires de l Amérique Centrale et

Plus en détail

Brigitte Pinard MD MSc FRCPC Direction de santé publique, CISSS de l Outaouais. Congrès de l ACSTR, 25 avril 2016, Montréal

Brigitte Pinard MD MSc FRCPC Direction de santé publique, CISSS de l Outaouais. Congrès de l ACSTR, 25 avril 2016, Montréal Brigitte Pinard MD MSc FRCPC Direction de santé publique, CISSS de l Outaouais Congrès de l ACSTR, 25 avril 2016, Montréal Objectif de la présentation Dresser un portrait régional des interventions pour

Plus en détail

LE VIH NE LE VIH NE LE VIH NE

LE VIH NE LE VIH NE LE VIH NE LE VIH NE SE VOIT PAS LE VIH NE dépistage du SE VOIT PAS / je passe le test / LE VIH NE SE VOIT PAS LE VIH NE SE VOIT PAS LE VIH NE SE VOIT PAS QU EST-CE QUE LE VIH? L infection par le VIH, ou virus de

Plus en détail

DANS QUELS ENVIRONNEMENTS GRANDISSENT LES TOUT-PETITS QUÉBÉCOIS? Faits saillants 2016

DANS QUELS ENVIRONNEMENTS GRANDISSENT LES TOUT-PETITS QUÉBÉCOIS? Faits saillants 2016 DANS QUELS ENVIRONNEMENTS GRANDISSENT LES TOUT-PETITS QUÉBÉCOIS? Faits saillants 2016 DANS QUELS ENVIRONNEMENTS GRANDISSENT LES TOUT-PETITS QUÉBÉCOIS? Ce document présente les faits saillants du Portrait

Plus en détail

Tabac et cannabis en région Provence-Alpes-Côte d Azur :

Tabac et cannabis en région Provence-Alpes-Côte d Azur : Tabac et cannabis en région Provence-Alpes-Côte d Azur : état des lieux et tendances récentes Cet état des lieux a été présenté en introduction du colloque «Ecoles, entreprises Vers un monde s fumée!»,

Plus en détail

Faits saillants DÉMOGRAPHIE

Faits saillants DÉMOGRAPHIE Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES MRC du Granit Ce que les chiffres nous disent 1 Une connaissance fine de chaque collectivité

Plus en détail

Comportements sexuels, usage de la contraception et infections transmises sexuellement. Bref coup d œil régional. Faits saillants.

Comportements sexuels, usage de la contraception et infections transmises sexuellement. Bref coup d œil régional. Faits saillants. Comportements sexuels, usage de la contraception et infections transmises sexuellement Bref coup d œil régional Faits saillants Selon les données de l Enquête québécoise sur la santé de la population (EQSP)

Plus en détail

PORTRAIT DE CONSOMMATION

PORTRAIT DE CONSOMMATION PORTRAIT DE CONSOMMATION des drogues et de l alcool des jeunes de Montmagny- L Islet (2011) 1 TABLE DES MATIÈRES Faits saillants... 5 Alcool... 5 Drogue... 6 Introduction... 7 Méthode... 8 1 Population

Plus en détail

Portrait des communautés défavorisées

Portrait des communautés défavorisées Portrait des communautés défavorisées Concertation sherbrookoise pour la lutte à la pauvreté et à l exclusion sociale Février 2015 Marie Suzanne Badji, OEDC Maryse Ruel, CSSS-IUGS 1 Objectifs Partager

Plus en détail

Des résultats tirés de l Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire

Des résultats tirés de l Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire SANTÉ ET BIEN-ÊTRE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Zoom santé Mai 2014 Numéro 44 La violence dans les relations amoureuses chez les jeunes : des liens avec certains comportements à risque? Des résultats

Plus en détail

Portrait statistique de la population d origine ethnique chilienne au Québec en 2011

Portrait statistique de la population d origine ethnique chilienne au Québec en 2011 Portrait statistique de la population d origine ethnique chilienne au Québec en 2011 Ces portraits statistiques ont été réalisés par la Direction de la recherche et de l analyse prospective du ministère

Plus en détail

Portrait statistique de la population d origine ethnique kurde recensée au Québec en 2006

Portrait statistique de la population d origine ethnique kurde recensée au Québec en 2006 Portrait statistique de la population d origine ethnique kurde recensée au Québec en 2006 Ces portraits statistiques ont été réalisés par la Direction de la recherche et de l analyse prospective du ministère

Plus en détail

Proportion de la population ayant eu des troubles musculosquelettiques à au moins une région corporelle au cours des 12 derniers mois (EQSP)

Proportion de la population ayant eu des troubles musculosquelettiques à au moins une région corporelle au cours des 12 derniers mois (EQSP) Proportion de la population ayant eu des troubles musculosquelettiques à au moins une région corporelle au cours des 12 derniers mois (EQSP) (N de fiche EQSP 2008 : 9.21) Définition Proportion de la population

Plus en détail

Commission nationale sur la participation au marché du travail des travailleuses et travailleurs expérimentés de 55 ans et plus

Commission nationale sur la participation au marché du travail des travailleuses et travailleurs expérimentés de 55 ans et plus Commission nationale sur la participation au marché du travail des travailleuses et travailleurs expérimentés de 55 ans et plus ANALYSES DE L INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC PORTANT SUR LES DONNÉES

Plus en détail

Proportion des femmes de 15 à 49 ans actives sexuellement au cours des 12 derniers mois qui ont utilisé un moyen contraceptif (EQSP)

Proportion des femmes de 15 à 49 ans actives sexuellement au cours des 12 derniers mois qui ont utilisé un moyen contraceptif (EQSP) Proportion des femmes de 15 à 49 ans actives sexuellement au cours des 12 derniers mois qui ont utilisé un moyen contraceptif (EQSP) (N de ligne du PCS : 128) (N de fiche EQSP 2008 : 12.3) Définition Proportion

Plus en détail

Résultats pour la Région Bruxelles Capitale Analyse Consommation d Alcool Enquête de Santé, Belgique, 1997

Résultats pour la Région Bruxelles Capitale Analyse Consommation d Alcool Enquête de Santé, Belgique, 1997 6.2.1. Introduction Parmi les comportements à risque, la consommation d alcool a toujours retenu l attention des responsables de la santé publique. L OMS utilise le terme incapacité liée à la consommation

Plus en détail

Marie-Eve Simoneau PORTRAIT DE SITUATION DANS LANAUDIÈRE ET SES TERRITOIRES DE RLS À

Marie-Eve Simoneau PORTRAIT DE SITUATION DANS LANAUDIÈRE ET SES TERRITOIRES DE RLS À PORTRAIT DE SITUATION DANS LANAUDIÈRE ET SES TERRITOIRES DE RLS À PARTIR DE L ENQUÊTE QUÉBÉCOISE SUR LA SANTÉ DE LA POPULATION, 2008 Marie-Eve Simoneau Collaboration Geneviève Marquis, Marie-Andrée Bossé

Plus en détail

Conduites à risque des jeunes franciliens

Conduites à risque des jeunes franciliens Conduites à risque des jeunes franciliens Tableau 38 : Contraception lors du premier rapport sexuel chez les jeunes de 5-25 ans, à l exclusion de ceux ayant eu uniquement des rapports homosexuels (en %)

Plus en détail

La problématique du suicide en Chaudière-Appalaches

La problématique du suicide en Chaudière-Appalaches La problématique du suicide en Chaudière-Appalaches Février 2013 Faits saillants En Chaudière-Appalaches, 3 % de la population de 15 ans et plus a songé sérieusement au suicide au cours des 12 derniers

Plus en détail

1- Tendances de fond de l évolution des hommes au Québec (rapport sur les données publiques).

1- Tendances de fond de l évolution des hommes au Québec (rapport sur les données publiques). REGARDS CONTEMPORAINS SUR LES QUÉBÉCOIS EN RÉGION ET AILLEURS AU QUÉBEC Jacques Roy Sociologue Professeur associé à l UQAR roy-jacques@bell.net 1- Tendances de fond de l évolution des hommes au Québec

Plus en détail

Les programmes d échange de seringues (PÉS) au Québec. Mai

Les programmes d échange de seringues (PÉS) au Québec. Mai Les programmes d échange de seringues (PÉS) au Québec Mai 2009 1 Saviez-vous que les PÉS au Québec ont des origines d études effectuées en milieu carcéral? En effet, des études effectuées à la Maison Tanguay

Plus en détail

de Jonquière PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE : Élèves sur le chemin de la réussite

de Jonquière PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE : Élèves sur le chemin de la réussite Élèves sur le chemin de la réussite PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE : Mieux comprendre notre réalité pour mieux agir auprès de nos jeunes Portrait du territoire de Jonquière SOYONS COMPLICES DE LA RÉUSSITE DE NOS

Plus en détail

PORTRAIT DE CONSOMMATION DES DROGUES ET DE L ALCOOL DES JEUNES DE BELLECHASSE (2012)

PORTRAIT DE CONSOMMATION DES DROGUES ET DE L ALCOOL DES JEUNES DE BELLECHASSE (2012) PORTRAIT DE CONSOMMATION DES DROGUES ET DE L ALCOOL DES JEUNES DE BELLECHASSE (2012) TABLE DES MATIÈRES Faits saillants... 5 Alcool... 5 Drogue... 6 Introduction... 7 Méthode... 9 1 Population à l étude

Plus en détail

Consommation d alcool et de drogues chez les jeunes - L enquête pour l action : une expérience de terrain

Consommation d alcool et de drogues chez les jeunes - L enquête pour l action : une expérience de terrain Consommation d alcool et de drogues chez les jeunes - L enquête pour l action : une expérience de terrain Nelson Charette Régie régionale de la Santé et des Services sociaux du Bas-Saint-Laurent Objet

Plus en détail

Faits saillants DÉMOGRAPHIE

Faits saillants DÉMOGRAPHIE Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES MRC du Val-Saint-François Ce que les chiffres nous disent 1 Une connaissance fine de chaque collectivité

Plus en détail

QUELQUES INDICATEURS CHOISIS DU PORTRAIT STATISTIQUE DES JEUNES ENFANTS DE 0-5 ANS DANS LANAUDIÈRE

QUELQUES INDICATEURS CHOISIS DU PORTRAIT STATISTIQUE DES JEUNES ENFANTS DE 0-5 ANS DANS LANAUDIÈRE QUELQUES INDICATEURS CHOISIS DU PORTRAIT STATISTIQUE DES JEUNES ENFANTS DE 0-5 ANS DANS LANAUDIÈRE Document conçu pour le Comité Envolée 0-5 ans, en accompagnement aux réflexions sur les actions liées

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de Saint-Boniface (Lionel-Groulx) (C-30) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres

Plus en détail

Proportion des travailleurs exposés à des poussières de bois

Proportion des travailleurs exposés à des poussières de bois Proportion des travailleurs exposés à des poussières de bois en milieu de travail (EQSP) (N de fiche EQSP 2008 : 9.13) Définition Proportion de la population de 15 ans et plus dans les ménages privés ayant

Plus en détail

Comment interpréter un diagramme?

Comment interpréter un diagramme? Comment interpréter un diagramme? Un diagramme est une représentation graphique d un ensemble de données, très souvent numériques ou statistiques. Il existe plusieurs types de diagrammes. Le diagramme

Plus en détail

Agence de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec

Agence de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec Enquête sur la santé et le bien être des jeunes du secondaire de la Mauricie et du Centre du Québec RLS Arthabaska et de l Érable Rapport de l enquête 7 L Enquête sur la santé et le bien être des jeunes

Plus en détail

Laboratoire de recherche sur les habitudes de vie et les dépendances. L utilisation des services d aide aux joueurs

Laboratoire de recherche sur les habitudes de vie et les dépendances. L utilisation des services d aide aux joueurs Laboratoire de recherche sur les habitudes de vie et les dépendances L utilisation des services d aide aux joueurs Contexte Au cours des dernières décennies, le Québec s est positionné comme chef de file

Plus en détail

INTRODUCTION. L EQSJS en bref. Près de répondants en Estrie. Numéro 4 Avril 2013

INTRODUCTION. L EQSJS en bref. Près de répondants en Estrie. Numéro 4 Avril 2013 Numéro 4 Avril 2013 LA PRATIQUE D ACTIVITÉ PHYSIQUE DES ÉLÈVES DU SECONDAIRE : Constat préoccupant qui nécessite la transformation des environnements de vie et une concertation de toute une communauté

Plus en détail

Résultats pour la Région Wallonne Consommation d Alcool Enquête de Santé, Belgique, 1997

Résultats pour la Région Wallonne Consommation d Alcool Enquête de Santé, Belgique, 1997 6.2.1. Introduction Parmi les comportements à risque, la consommation d alcool a toujours retenu l attention des responsables de la santé publique. L OMS utilise le terme incapacité liée à la consommation

Plus en détail

Rapport Omnibus. Sondage d opinion quant à l énergie éolienne au Québec. Projet Février 2012

Rapport Omnibus. Sondage d opinion quant à l énergie éolienne au Québec. Projet Février 2012 Rapport Omnibus Sondage d opinion quant à l énergie éolienne au Québec Projet 14515-003 Février 2012 6 Léger Marketing a été mandatée par Canwea pour réaliser une étude auprès de la population québécoise

Plus en détail

> Un jeune Parisien sur quatre âgé de 15 à 24 ans est fumeur quotidien. > Augmentation récente du tabagisme chez les jeunes Parisiens.

> Un jeune Parisien sur quatre âgé de 15 à 24 ans est fumeur quotidien. > Augmentation récente du tabagisme chez les jeunes Parisiens. Conduites addictives Consommation de tabac > Un jeune ien sur quatre âgé de 15 à 24 ans est fumeur quotidien. > Augmentation récente du tabagisme chez les jeunes iens. Consommation d alcool > Un jeune

Plus en détail

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC SANTÉ

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC SANTÉ INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC SANTÉ Enquête québécoise sur le tabac, l alcool, la drogue et le jeu chez les élèves du secondaire, 2008 Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de Nord-Est de Magog MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres nous disent 1

Plus en détail

LA CONSOMMATION D ALCOOL ET DE DROGUES

LA CONSOMMATION D ALCOOL ET DE DROGUES P O R T R A I T D E S J E U N E S D U S E C O N D A I R E D E L A M O N T É R É G I E LA CONSOMMATION D ALCOOL ET DE DROGUES FASCICULE BRANCHÉS SUR LA RÉUSSITE DES JEUNES DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE DE

Plus en détail

SECTION 2. Portait sommaire de la région Chaudière-Appalaches. Rapport de recherche sur la persévérance scolaire en Chaudière-Appalaches

SECTION 2. Portait sommaire de la région Chaudière-Appalaches. Rapport de recherche sur la persévérance scolaire en Chaudière-Appalaches SECTION 2 Portait sommaire de la région Chaudière-Appalaches 2. Portait sommaire de la région Chaudière-Appalaches 7 Gendron, Mélançon, Hébert et Frenette (2012) UQAR - Campus de Lévis 8 Gendron, Mélançon,

Plus en détail