Partie 1 : Analyse commerciale structurée et actuelle de l unité commerciale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Partie 1 : Analyse commerciale structurée et actuelle de l unité commerciale"

Transcription

1 Partie 1 : Analyse commerciale structurée et actuelle de l unité commerciale 1- Présentation de l unité commerciale MAAF Assurance est une Société Anonyme qui fut créée en 1950 par Jean TRIOULLIER. Quant à l agence de Lagny sur Marne, elle a été créée en 1999 dans la rue principale de la ville (rue Gambetta). Elle était tout d abord une antenne et est passée agence le 1 er Mars Une antenne est une unité commerciale qui ne comptabilise pas le nombre de clients demandés (2400 sur 2 ans) et qui est sous la tutelle d une agence (ici Noisiel). L agence de Lagny sur Marne compte une directrice d agence et une conseillère en clientèle pour les particuliers six jours par semaine. Elle comptabilise également dans son effectif une conseillère en clientèle pour les professionnels qui est présente un à deux jours par semaine. L agence est ouverte du lundi 14h30 au samedi 12h. Il est possible de prendre un rendez-vous ou de se rendre directement en agence. l Produit : MAAF Assurances propose différents contrats particuliers et professionnels : - contrat d assurance auto - contrat d assurance santé / prévoyance - contrat d assurance moto - contrat d assurance habitation - contrat d assurance cycle - contrat de plan d épargne - contrat d assurance vie privée - contrat de crédit l Prix : les tarifs proposés sont fixés en fonction du taux de bonus/malus pour l auto et en fonction du risque à assurer pour l habitation par exemple. Le prix correspond donc à la personne et au bien à assurer. l Distribution : l ensemble des produits de la MAAF est disponible dans toutes les agences et antennes de France et DOM TOM. Les services proposés par MAAF Assurances sont distribués en agence, par téléphone et sur Internet. l Communication : mise en place par le réseau sous forme de communication média (télévision, radio et Internet) et de communication hors média (publipostage et PLV). 2- Présentation du contexte local de l unité commerciale La zone de chalandise de l agence de Lagny sur Marne est découpée en 3 zones qui sont détaillées en annexe 1 page 11. Les concurrents de la MAAF sont des mutuelles d assurances comme MMA, des banques assurances comme Pacifica (du groupe Crédit Agricole) et des assurances traditionnelles comme Axa. Ces différents concurrents sont directs compte tenu de leur implantation géographique. En effet, ils sont situés à Lagny sur Marne. Par contre, les concurrents du type Pacifica sont indirects car il s agit d assureurs par téléphone (comme Direct Assurances). 1

2 Le profil du client de l agence : Segment Pourcentage INSEE Pourcentage agence Seul moins de 25 ans 2 % 3 % Seul de 25 à 44 ans 9 % 20 % Seul de 45 ans et plus 13 % 8 % Couples jeunes sans enfants 10 % 15 % Familles monoparentales 8 % 8 % Couples avec enfants 41 % 25 % Seniors sans enfants 18 % 19 % L agence de Lagny sur Marne possède un portefeuille de clients depuis le 1 er Janvier 2006 et a réalisé un chiffre d affaires de en Le panier moyen s élève à 308. C est-à-dire que chaque client dépense en moyenne 308 de cotisations chez MAAF Assurances. 3- Présentation de l impact du réseau sur l unité commerciale l Marchandisage : L espace de vente est agencé selon les normes «IMAGENCE». Celles-ci sont décidées par le siège et appliquées quelles que soient les agences. Ces normes sont imposées par le siège et expliquées sur le réseau Intranet de la MAAF. Il s agit donc d agencer le point de vente ainsi que les bureaux des employés de la même façon dans toutes les agences. Une agence parisienne et une agence marseillaise auront donc le même agencement. Ceci dans le but de faciliter l adaptation des conseillers en clientèle itinérants. l Informatique : La base de données est la même pour toutes les agences. En effet, le poste de travail de chaque employé est le même, aussi bien la page d accueil de l ordinateur que les fichiers. l Recrutement : Le recrutement se fait aussi bien en interne qu en externe. En externe, il s agit de recruter les personnes qui envoient des candidatures spontanées. De plus, des offres d emplois paraissent dans certains journaux comme Le Parisien. Tout ceci est géré par le siège. C est lui-même qui prend la décision finale. l Objectifs de vente : Chaque année, les employés ont des objectifs à réaliser. Ces objectifs sont fixés par le siège et sont répartis sur les 12 mois de l année (annexe 2 page 12). l Marketing : L ensemble de l activité de marketing est dirigée et mise en place par le siège. 2

3 Partie 2 : Diagnostic partiel de l unité commerciale 1- Diagnostic interne de l entreprise a. L enquête client mystère J ai étudié une enquête par un client mystère réalisée du 03 Octobre au 22 Novembre 2005 (voir annexe 3 page 15), et j ai relevé un certain nombre de points forts et de points faibles de l agence de Lagny sur Marne: Points forts Points faibles Généralités - agencement conforme - faible taux de réalisation prospect - attente parfois trop longue Entretien commercial - intérêt porté au client - mauvaise faculté à conclure Communication - présentation de l offre - relance téléphonique (personnalisée) - entretien clair, concis, complet - communication (intérieur agence) - attitude chaleureuse et souriante - tonicité, amabilité, calme - bonnes explications Ces différents points sont organisés en 10 parties. De plus, à la fin il y a une conclusion sur l entretien. Ainsi, grâce à cette analyse, il ressort trois problèmes principaux. Le premier est qu il y a un faible taux de réalisation prospect. C est-à-dire que les prospects ne souscrivent que très peu de contrats. Le deuxième est que les clients attendent parfois trop longtemps en agence et le dernier est que les employés de l agence de Lagny sur Marne ont une mauvaise faculté à conclure. b. L analyse des objectifs fixés par le siège (annexe 2 page 12) Au regard des objectifs fixés par le siège, j ai pu constater que ces objectifs étaient atteints pour la plupart. En effet, les seuls qui ne sont pas atteints font parti des produits vie privée et prévoyance. En ce qui concerne les contrats de base, les objectifs sont atteints. 2- Diagnostic externe a. Les concurrents et leurs services Afin de caractériser les concurrents de la MAAF et les services qu ils proposent, j ai du effectuer un certain nombre de recherches sur Internet et à partir de mes connaissances personnelles. Ainsi, j ai pu connaître quels étaient les contrats en communs avec ceux de la MAAF. 3

4 Concurrents Description Services proposés - créée en ,69 milliards d euros de fonds propres employés rue Gambetta Lagny sur Marne - épargne - vie privée - retraite - santé - auto - habitation - crée en ,509 millions d euros de CA en millions d euros de fonds propres en Rue de la gare Lagny sur Marne - crée en 1990 par le Crédit Agricole millions d de résultat net après impôts en Assurance par téléphone INFORMATIONS NON DISPONIBLES - Lagny sur Marne - crée en aucune autre information disponible sur Internet - Lagny sur Marne - crée en aucune autre information disponible sur Internet - Lagny sur Marne - filiale du groupe AXA fondé en Assurance par téléphone - moto - auto - assistance - habitation - crédit - loisirs - épargne - prévoyance/santé - auto - 2 roues - habitation - santé - protection juridique INFORMATIONS NON DISPONIBLES - auto -santé - famille - loisirs - habitation - auto - prévoyance - habitation - santé - juridique - auto - habitation - moto - santé b. Etude de positionnement tarifaire auto J ai réalisé une étude concurrence afin de savoir si les prospects ne souscrivaient pas à la MAAF à cause du prix. J ai donc sélectionné des compagnies d assurance avec ma tutrice et j ai réalisé une grille de comparaison des concurrents (voir annexe 4 page 25) et effectué des devis MAAF (voir annexe 5 page 33). J ai aussi reçu des devis des concurrents qui sont classés en annexe 6 page 34. Il m a été impossible d obtenir des devis par le Crédit Mutuel et Pacifica. En effet, il était indispensable d avoir un rendez-vous avec une agence Crédit Mutuel ou Crédit Agricole (pour Pacifica), ou de posséder un compte chez ces mêmes compagnies. 4

5 J ai donc pris un rendez-vous avec une agence Crédit Mutuel. Je ne me suis pas déplacée car afin d effectuer le devis, je devais fournir un permis de conduire, la carte grise du véhicule, la dernière quittance et un relevé d informations. Etant donné que je ne possède pas tous ces documents, j ai téléphoné à l agence afin de les prévenir que je ne pourrais pas assister au rendez-vous. J ai donc abandonné l étude concurrence sur cette compagnie. La même démarche est créée par le Crédit Agricole, j ai donc également abandonné l étude concurrence sur Pacifica. Il ne me restait donc que cinq compagnies sur lesquelles j ai pu effectuer des devis comparatifs. De plus, je n ai pu collecter que quelques tarifs concernant Direct Assurances. En effet, les conseillers ne voulaient donner le tarif qu aux personnes concernées. Compagnie Tarif Franchise Mensuel MAAF 540, ,05 MMA 563, ,92 MACIF 640, ,34 AXA 900, ,02 ASSU , , 95 DIRECT ASSSURANCE ,08 Au regard des tarifs, la compagnie proposant le tarif le moins élevé est Direct Assurance. A l inverse, la compagnie proposant le tarif le plus élevé est AXA. Les tarifs proposés par les différentes compagnies sont vraiment très variés. En effet, on peut trouver un écart de prix de près de 340 entre deux compagnies. Compte tenu du fait que les tarifs sont fixés essentiellement en fonction du taux de bonus/malus, cette différence me parait énorme. Les devis récoltés sur Internet et ceux récoltés en agence ou par téléphone ne sont pas du tout les mêmes. Ainsi, pour la même voiture, j ai obtenu un tarif de 676 chez MMA au téléphone et de 563,04 sur Internet. Cette différence de tarif est peut-être dû au niveau de franchise qui n est pas le même. En effet, sur Internet, on peut choisir le niveau de franchise. Par contre, au téléphone, le niveau de franchise est imposé. De plus, au téléphone, les conseillers ajoutent des garanties qui ne le sont pas sur Internet. J ai également réalisé une fiche qualitative concurrence (voir annexe 7 page 45) et une description de l accueil physique des concurrents (voir annexe 8 page 46) afin de pouvoir comparer les services des concurrents et ceux de MAAF Assurances. Les résultats montrent que la MAAF est au deuxième rang. Donc, le prix ne peut pas être une cause de non réalisation prospect. c. Etude de satisfaction prospects J ai réalisé cette étude afin de savoir pourquoi les prospects ne souscrivaient que très peu au sein de l agence de Lagny sur Marne. Tout d abord, j ai avant tout défini la population mère et déterminé la taille de l échantillon qui est de 120 prospects. En effet, il y a à peu près 120 prospects qui prennent contact avec l agence. J ai élaboré un questionnaire test que j ai administré à 5 personnes (voir annexe 9 page 47). Ensuite, en notant les questions qui paraissaient peu claires, j ai effectué différents changements (voir annexe 10 page 49). J ai administré ce questionnaire à 21 personnes. Il m a été impossible d administrer plus de questionnaires car soit les prospects ne voulaient pas 5

6 répondre, soit je ne pouvais pas les joindre. Ces personnes avaient pris contact avec la MAAF par visite. Mes responsables créaient une démarche pour que je puisse rappeler les prospects plus tard. En effet, j ai pensé qu ils devaient étudier les tarifs proposés avant de répondre à mes questions. J ai essentiellement posé des questions en relation avec les prix, les garanties et l accueil. Ceci dans le but de comprendre pourquoi les prospects ne signent pas de contrats chez nous. A partir des réponses que j ai collecté, j ai effectué un dépouillement et des analyses en tris à plats et en tris croisés. Les résultats qui ressortent de cette étude sont que l accueil n est en rien la cause principale de non réalisation des prospects. En effet, il est qualifié à 52,4 % de «bon» et à 28,6 % de «très bon» (voir annexes 11 et 12 pages 51 et 67). Par contre, il ressort un paradoxe. En effet, 38,1 % des personnes interrogées estiment que les prix sont élevés. Ce qui est tout a fait contradictoire avec l étude de positionnement tarifaire. En effet, cette étude montrait que la MAAF est au deuxième rang en ce qui concerne les tarifs proposés. Ainsi, il serait peut-être judicieux de se concentrer sur les clients de l agence qui ont peu de contrats. Points positifs - agencement conforme - intérêt porté au client - présentation de l offre - relance téléphonique (personnalisée) - entretien clair, concis, complet - communication (intérieur agence) - attitude chaleureuse et souriante - tonicité, amabilité, calme - bonnes explications - bon accueil Points négatifs - faible taux de réalisation prospect - attente parfois trop longue - mauvaise faculté à conclure - prix trop élevés 6

7 Partie 3 : Préconisation justifiée et argumentée 1- Les différentes préconisations proposées Le problème majeur de l agence de Lagny sur Marne est que le taux de réalisation des prospects n est pas assez élevé. En effet, ce taux moyen est de un sur deux. Or, celui de l agence est de un sur quatre. Par contre, il est peut-être important de ne pas délaisser les clients de l agence. Et plus particulièrement ceux qui n ont qu un seul contrat. Afin de résoudre ces problèmes, plusieurs solutions sont à prendre en compte. En effet, il est possible d organiser une journée portes ouvertes. On peut également organiser un challenge avec une offre de bienvenue qui peut être mis en place dans le but d animer l équipe. De plus, il serait judicieux de mettre en place une formation de l équipe à la conclusion de la vente. Enfin, on pourrait mettre en place une relance téléphonique. Pour faire découvrir l entreprise et plus particulièrement l agence de Lagny sur Marne aux prospects, l organisation d une journée portes ouvertes semble appropriée. Ceci dans le but d augmenter le taux de réalisation prospects. En effet, les clients potentiels peuvent y découvrir les contrats et surtout les garanties complètes que peut lui offrir MAAF Assurances. Lors de cette journée ou demi journée, le directeur d agence ferait un point sur chaque contrat à l aide d un diaporama en insistant sur les contrats auto et habitation qui sont les plus demandés (l assurance auto étant obligatoire). Ensuite, chaque employé pourrait répondre aux questions des prospects et même mettre en place un planning de rendez-vous pour ceux-ci. De plus, il serait judicieux que la conseillère professionnelle soit présente étant donné que certains prospects sont des professionnels. Cette journée aurait lieu à l agence même. Afin de ne pas gêner l organisation du bureau, cette demi journée porte ouverte pourrait avoir lieu le lundi matin ou le samedi après midi. Cette dernière date est la meilleure car beaucoup de personnes ne travaillent pas à ce moment de la semaine. Afin d augmenter le taux de réalisation prospects, l animation de l équipe serait une bonne solution. En effet, cette animation pourrait se faire par la mise en place d un challenge avec une offre de bienvenue. Ce challenge aurait pour but de motiver l équipe commerciale en offrant un voyage au challenger. Le concours consisterait à réaliser le meilleur taux de souscription d affaires nouvelles sur une période d un mois. Une offre de bienvenue serait attribuée à chaque nouveau client particulier ou professionnel. Une autre préconisation serait la mise en place d une formation de l équipe à la conclusion de la vente. Ceci dans le but d améliorer la faculté à conclure. Ainsi, il faudrait rechercher un endroit où l on pourrait organiser cette formation. De plus, il faudrait trouver un formateur pour animer cette formation. Cette formation consisterait à faire des mises en situation afin de comprendre et de savoir comment conclure une vente. Enfin, la dernière préconisation se dirigerait vers les clients qui n ont qu un seul contrat à la MAAF. En effet, si l on n arrive pas à comprendre la cause de non réalisation prospect, il faudrait peut être se concentrer sur les clients. Et donc de conserver et développer la clientèle. 7

8 Ainsi, il s agirait d envoyer une lettre de publipostage aux clients qui n ont que le contrat auto auprès de la MAAF. Avec cette lettre, il serait judicieux de proposer une offre promotionnelle. Ensuite, il faudrait effectuer une relance téléphonique. 2- Analyse des différentes préconisations Organisation d une journée portes ouvertes Animation de l équipe par un challenge Avantages Inconvénients Décision et justification - coût élevé Rejet de la - organisation préconisation car complexe trop complexe et - pas de recherche des trop coûteux. causes - réunion de beaucoup de prospect en un seul endroit et en même temps - possibilité d attirer beaucoup de nouveaux clients - mise en place d une motivation de l équipe - budget pour le voyage impossible à obtenir - pas de recherche de causes Rejet de la préconisation car aucun budget disponible. Formation de l équipe à la conclusion Relance téléphonique - formation de l équipe - coûteux - difficulté à trouver l endroit et le formateur - fidélisation - estime portée aux clients - réalisation longue - faible taux de retour du publipostage Rejet de la préconisation car trop coûteux. Acceptation de la préconisation car concentration sur les clients. 3- Choix de la préconisation Etant donné que l accueil n est pas une cause de non réalisation et que le prix non plus, j ai décidé de mener une action de fidélisation. Ainsi, je vais mettre en place l envoi d un publipostage accompagné d une relance téléphonique. De plus, ma tutrice préfère que je me concentre sur les clients de l agence afin de leur montrer l importance que la MAAF a pour eux et ce indépendamment des résultats de mon diagnostic. 8

9 Partie 4 : Analyse des répercutions humaines, financières et organisationnelles de la préconisation 1- Le cadre de la préconisation a. Outils Il a fallu que je choisisse les outils nécessaires à cette action. J avais donc besoin d un ordinateur comportant la base de données afin de connaître les démarches commerciales mises en place pour chaque client. Ainsi, je pouvais regarder si par exemple le conjoint du sociétaire avait d autres contrats communs sur son dossier. J avais également le besoin d une imprimante et d un téléphone afin d effectuer des relances. J ai pu accéder à tous ces besoins malgré le nombre insuffisant de postes de travail certains jours par semaine. De plus, j ai réalisé un argumentaire afin de favoriser mes relances (voir annexe 15 page 77). b. Moyens financiers et humains Aucune ressource humaine ne m a été nécessaire dans la réalisation de ce projet. En effet, j ai pu effectuer seule toutes les tâches décrites ci-dessus. Par contre, il a fallu que je me déplace chez certains concurrents afin de pouvoir comparer plus facilement leur offre mais également leur accueil. Afin de mener à bien ce projet, il m a fallu établir un budget prévisionnel (voir annexe 17 page 79). Celui-ci m a servi à poser un cadre autour de mon projet et à demander les ressources nécessaires à ma tutrice. Le total du budget prévisionnel dépend donc du nombre de relance qu il me faudra effectuer et surtout du coût d un appel. Sachant que je ne peut pas avoir les sociétaires au téléphone dès le premier appel. 2- Opération de prospection par publipostage a. Sélection du fichier Le fichier a été déterminé par le siège suite à la demande de ma tutrice. Il nous a donc envoyé un fichier de 91 personnes qui n ont que l assurance auto à la MAAF de Lagny sur Marne (voir annexe 14 page 73). b. Choix de l offre Ensuite, il a fallu que je décide de l offre commerciale à proposer aux clients. Ainsi, sous les conseils et l approbation de ma tutrice j ai décidé de proposer une offre de remise. Cette offre permet aux clients de bénéficier d une remise sur sa cotisation pour toute multi souscription (souscription d un autre contrat que l assurance auto, ce qui leur ferais souscrire à plusieurs contrats d assurance). Cette offre étant valable jusqu au 31 Juillet c. Elaboration de la lettre Ainsi, j ai élaboré la lettre de publipostage. J ai élaboré cette lettre à partir d exemples qui m ont été donnés par ma tutrice. Au final, la lettre qui fut envoyée aux clients du listage était composée d une accroche, d un corps, d un P.S. et d un coupon réponse. Je devais me connecter sur leur dossier afin de pouvoir imprimer leur adresse sur la lettre de publipostage. Après avoir choisi le document d accompagnement (voir annexe 16 page 78), j ai pu envoyer 9

10 le tout aux sociétaires le 31 janvier et le 1 er Février (soit 91 envois en deux jours). J ai choisi ce document car il était le plus attractif et le plus pertinent. De plus, je ne pouvais en envoyer qu un seul. 10

11 Partie 5 : Premières réflexions pour la mise en œuvre de la préconisation 1- Les résultats Après avoir laissé passer les vacances de Février, je me suis penchée sur les retours de cet envoi. Malheureusement, je n ai eu aucun retour face à cette offre. Relance téléphonique J ai mis en place une action de relance. J ai appelé les clients en me servant de l argumentaire. Je leur proposais de faire un devis par téléphone ou de prendre un rendez-vous avec une conseillère en clientèle. A chaque appel, je devais basculer la démarche commerciale afin de pouvoir rappeler les clients s ils étaient absents ou si ils me le demandaient. Par contre, il y avait un certain nombre de clients qui n avaient pas de numéro de téléphone ou bien il était erroné. Je n ai donc pu les relancer. Aussi, un certain nombre de personnes m ont demandé de les rappeler à autre moment. Et plus particulièrement le samedi matin mais pas trop tôt. J organisais donc mes journées et mes appels en fonction des demandes des clients. De plus, il y avait un nombre important de retraités. Je pouvais donc les appeler à tout moment de la journée. Aussi, les personnes qui avaient un téléphone portable est plus facilement joignables même si ils travaillaient. Cette relance fut infructueuse. En effet, malgré la relance effectuée, je n ai pris aucun rendez-vous. Par contre, j ai pu envoyer une étude à un sociétaire afin de lui présenter un tarif concernant la mutuelle santé. Mais ceci était à prévoir compte tenu du faible taux de retour de l envoi d une lettre de publipostage. Enfin, j ai réalisé un bilan des appels. J ai donc schématisé un entonnoir afin de mieux me rendre compte des appels émis (voir annexe 18 page 80) et de ceux que je ne pouvais pas réaliser. Ratios : l Taux de retour = (nombre de coupons réponse reçu / nombre de publipostages envoyés) x 100 = 0 % l Taux de rendement = (nombre d affaires réalisées / nombre de publipostages envoyés) x 100 = 0% l Taux de personnes non joignables (PSA et NPAI) = (nombre de personnes non joignables / nombre de clients sur le listage) x 100 = (15 / 91) x 100 = 16,48 % 11

12 2- Les écarts de temps et de budget : Compte tenu du planning prévisionnel de GANTT global, il existe des écarts avec la réalité. En effet, j avais prévu de finir l étude de positionnement tarifaire le 25 Janvier alors que je l ai terminée le 11 Mars. Soit un écart de 21 jours (de stage). De plus, la relance suite au publipostage devait être terminée le 28 Février et je l ai achevée le 9 Mars. Par contre, le projet en lui-même a été réalisé suivant le nombre de jours prévus. En revanche, le budget prévisionnel a été respecté tout au long du projet malgré le nombre de feuilles utilisées en surplus. Comme j avais mis en place un écart de sécurité afin de contrer un éventuel écart trop important au départ, l écart final était inexistant. 3- Prise de recul Il aurait été préférable d envoyer le publipostage plus tôt. En effet, je l ai envoyé juste avant les vacances de février afin de pouvoir effectuer les relances durant ma deuxième période de stage. Mais à cette période, beaucoup de personnes partent en vacances. En rentrant, ils n ouvrent pas forcément tout leur courrier. Autrement dit, un certain nombre de sociétaires n ont sûrement pas vu ou lu ma lettre de publipostage. Mais étant donné que j ai réalisé une relance téléphonique, j ai pu informer les clients au téléphone directement. Le problème le plus important auquel j ai été confrontée est celui du nombre de postes. En effet, un à deux jours par semaine je ne pouvais pas travailler sur la base de données car la conseillère en clientèle professionnelle avait besoin du poste. Je ne pouvais donc travailler que sur Word ou Excel et non pas sur les dossiers des clients afin d avancer sur les relances téléphoniques et l étude de satisfaction. 12

Guide du Tuteur Banque et Assurance

Guide du Tuteur Banque et Assurance Guide du Tuteur Banque et Assurance QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMMERCE. Cahier des charges. Action «Promotion - Animation» (en application à la rentrée de septembre 2005)

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMMERCE. Cahier des charges. Action «Promotion - Animation» (en application à la rentrée de septembre 2005) BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMMERCE Cahier des charges Action «Promotion - Animation» (en application à la rentrée de septembre 2005) Participants : Christiane DUPONT IEN-ET Économie Gestion Rosine REGNAULT

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 16 I. COMPÉTENCES C1. PROSPECTER C11. Élaborer un projet de prospection C12. Organiser une opération de prospection C13. Réaliser une opération de prospection C14. Analyser

Plus en détail

Comment vendre 100 % serein et acheter 100 % confiant?

Comment vendre 100 % serein et acheter 100 % confiant? Votre Interlocuteur AXA Auto Entreprise Responsable, AXA France développe depuis plusieurs années des produits d assurance à dimension sociale et environnementale. Assurance auto, moto & habitation Santé

Plus en détail

Participation des employeurs publics au financement de la protection sociale complémentaire. L analyse de la MNT sur le projet de décret

Participation des employeurs publics au financement de la protection sociale complémentaire. L analyse de la MNT sur le projet de décret Participation des employeurs publics au financement de la protection sociale complémentaire L analyse de la MNT sur le projet de décret Patrick DOS Vice-Président de la MNT Participation des employeurs

Plus en détail

G ide d e d u d r é r p é ar a a r t a eu e r C p a sa s u A to Mai 2014

G ide d e d u d r é r p é ar a a r t a eu e r C p a sa s u A to Mai 2014 Guide du réparateur CapsAuto Mai 2014 Chère partenaire, Cher partenaire, Préambule Si vous avez ce Pack Réparateur entre les mains, c est que vous avez choisi de participer à la grande aventure de CapsAuto.

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS SOMMAIRE ARTICLE 1 : LES SORTIES ET LES ATELIERS... 3 1. Les conditions d accès... 3 2. Les modalités d inscription... 3 3. La confirmation des sorties et

Plus en détail

Ce qui fera la réussite de votre entreprise, c est votre capacité à attirer des clients et à les garder.

Ce qui fera la réussite de votre entreprise, c est votre capacité à attirer des clients et à les garder. PACK COMMERCIAL 7 jours de collectif + 1 journée individuelle Lorsque l on fait du travail de qualité, on peut penser que le bouche à oreille suffira pour avoir du succès. La plupart du temps, malheureusement,

Plus en détail

13 Modification de l article L.122-11 du Code de la consommation sur les pratiques commerciales agressives.

13 Modification de l article L.122-11 du Code de la consommation sur les pratiques commerciales agressives. 5. LA PUBLICITÉ Les analyses réalisées ci-après s appuient sur l examen des supports transmis par les prêteurs, sur des recherches sur les sites Internet de ces établissements, sur l observation sur des

Plus en détail

Rentabilité économique. Pourquoi. 3 expertises à la carte

Rentabilité économique. Pourquoi. 3 expertises à la carte Rentabilité économique Améliorer le résultat d exploitation Vous avez besoin de prendre du recul pour choisir les bons leviers d amélioration de votre rentabilité? Dans cette réflexion complexe, FTC vous

Plus en détail

BTS Assurance. Diplôme Données sur l emploi Offres d emploi Se documenter. diplôme qualification insertion emploi

BTS Assurance. Diplôme Données sur l emploi Offres d emploi Se documenter. diplôme qualification insertion emploi diplôme qualification insertion emploi diplôme qualification insertion emploi NOVEMBRE 2007 BTS Assurance Diplôme Données sur l emploi Offres d emploi Se documenter INFOS UTILISATEURS diplôme qualification

Plus en détail

Comment vendre 100 % serein et acheter 100 % confiant?

Comment vendre 100 % serein et acheter 100 % confiant? Auto Entreprise Responsable, AXA France développe depuis plusieurs années des produits d assurance à dimension sociale et environnementale. Assurance auto, moto & habitation Santé & prévoyance Assurances

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE Protection ACCIDENT Protection HOSPI Capital ÉQUIPEMENT HANDICAP / DÉPENDANCE Contact presse : Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64

Plus en détail

Comment vendre 100 % serein et acheter 100 % confiant?

Comment vendre 100 % serein et acheter 100 % confiant? Auto Comment vendre 100 % serein et acheter 100 % confiant? Le Pack Changement de véhicule inclus dans les contrats auto d AXA Un ensemble de garanties et services offerts pour sécuriser la vente de l

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

Guide méthodologique de mise en place d une enquête de satisfaction

Guide méthodologique de mise en place d une enquête de satisfaction Guide méthodologique de mise en place d une enquête de satisfaction Dans ce guide, vous trouverez 4 étapes qui vous permettront de réaliser, pas à pas, votre enquête de satisfaction. Ce guide : Contient

Plus en détail

«Créer et gérer son entreprise»

«Créer et gérer son entreprise» FORMATION CREATION D ENTREPRISE Vous voulez créer ou reprendre une entreprise? (services, commerce, artisanat, activité libérale...) Vous souhaitez vous préparer à votre futur métier de chef d entreprise?

Plus en détail

L unité commerciale X&Y «Fidéliser la clientèle»

L unité commerciale X&Y «Fidéliser la clientèle» Exemple de dossier de PDUC L unité commerciale X&Y «Fidéliser la clientèle» NB1 : Le dossier doit comporter 10 pages : passer en annexes les documents qui prennent trop de place dans le dossier (ex : Etude

Plus en détail

Baromètre Image des Assureurs

Baromètre Image des Assureurs Contacts : Alain RENAUDIN / Frédéric ALBERT Shanghai Paris Toronto Buenos Aires 2005-5 édition www.ifop.com Baromètre Image des Assureurs Introduction 1 Les objectifs et la méthodologie Cette 5ème édition

Plus en détail

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne.

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. www.audirep.fr Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. Restitution des résultats d une étude menée par internet sur un échantillon de 1 001 personnes représentatives de la population

Plus en détail

Notre priorité? Bien s assurer au meilleur prix

Notre priorité? Bien s assurer au meilleur prix Habitation Notre priorité? Bien s assurer au meilleur prix Formule Étudiant À partir de 39 e TTC/an* * Selon clauses et conditions du contrat. Tarif pour une chambre, garantie vol non souscrite. Valable

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Assurance et Internet : Comment agissent les internautes?

DOSSIER DE PRESSE. Assurance et Internet : Comment agissent les internautes? DOSSIER DE PRESSE Assurance et Internet : Comment agissent les internautes? 5 avril 2007 Contact presse : Hmael.resch@empruntis.com 01.55.80.58.66 Empruntis.com en partenariat avec Market Audit a mené

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

GÉREZ VOTRE RELATION CLIENT SANS QUITTER MICRO SOFT OUTLOOK

GÉREZ VOTRE RELATION CLIENT SANS QUITTER MICRO SOFT OUTLOOK Face à l évolution rapide des marchés, les entreprises doivent continuellement reconsidérer leurs axes de développement et leurs stratégies commerciales. Les sollicitations permanentes des concurrents

Plus en détail

BILAN GENERAL. Les enjeux de la santé qui préoccupent le plus les familles pour l avenir sont la proximité et la qualité des soins.

BILAN GENERAL. Les enjeux de la santé qui préoccupent le plus les familles pour l avenir sont la proximité et la qualité des soins. BILAN GENERAL Analyse générale A partir des 380 personnes enquêtées dans la région Auvergne, on a pu constater, au travers de cette enquête de l URAF, que 77% des familles interrogées sont globalement

Plus en détail

Programme détaillé MASTER DE MANAGEMENT ET DE STRATEGIE D ENTREPRISE. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation

Programme détaillé MASTER DE MANAGEMENT ET DE STRATEGIE D ENTREPRISE. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation Objectifs de la formation Les métiers Ce Master valide votre qualification professionnelle et votre aptitude à tenir les emplois de cadres et futurs cadres supérieurs dans les professions industrielles

Plus en détail

Fonction 2 : Conseil et relation annonceur

Fonction 2 : Conseil et relation annonceur Situation : Sit 2.1.1 Réalisation d'outils commerciaux Compétence : C21.1 - Préparer les outils de vente Description : J'ai appris à identifier les besoins de la prospection en matière d'outils de vente

Plus en détail

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant :

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant : Chap 3 : La connaissance du client I. Les fondements de la connaissance du client A. D une société de consommation à une société de consommateurs Depuis les années 1980, les mutations sociales ont eu d

Plus en détail

Site Web : www.adiaconseil.fr

Site Web : www.adiaconseil.fr NOS PRESTATIONS ECOLES FACILITER LE MOUVEMENT DES COMPETENCES 11 rue de la République 69001 LYON Tél : 04.72.98.04.20 Site Web : www.adiaconseil.fr DE L EXPERIENCE A L EXPERTISE Plus de 50 Grandes Ecoles,

Plus en détail

Itinéraire jeunesse «gâtée»

Itinéraire jeunesse «gâtée» Itinéraire de jeunesse «gâtée» Spécial 16-25 ans! r ute o c sé Vou s tient nou ur! à cœ Parce que les 16-25 souhaitent être accompagnés et conseillés dans les moments clés de leur vie, le Crédit Mutuel

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 1 : Présentation de votre projet 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION

ENQUÊTE DE SATISFACTION Département CRM ENQUÊTE DE SATISFACTION 3 QUI SOMMES-NOUS? CUSTOMER RELATIONSHIP MANAGEMENT (CRM) Ensemble de mesures prises pour optimiser la relation et la fidélisation client dans le but d augmenter

Plus en détail

Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance

Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance Baromètre Prévoyance 2ème Vague Dépendance Novembre 2008 Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Michaël PERGAMENT / Marie FAITOT 01.40.92. 45.37 / 46.72 / 44.41 42MV13 Département

Plus en détail

La protection sociale complémentaire des agents

La protection sociale complémentaire des agents CIRCULAIRE N 2012-22 Châlons-en-Champagne, le 10 mai 2012 Le Président du Centre de Gestion à Mesdames et Messieurs les Maires Mesdames et Messieurs les Présidents d Etablissements Publics Communaux La

Plus en détail

DOSSIER 1 : Mesurer l'efficacité d'une campagne d'e-mailing. 1.1 Justifier le recours à un prestataire extérieur pour réaliser la campagne d emailing.

DOSSIER 1 : Mesurer l'efficacité d'une campagne d'e-mailing. 1.1 Justifier le recours à un prestataire extérieur pour réaliser la campagne d emailing. SESSION 2 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR NÉGOCIATION ET RELATION CLIENT Corrigé E5 : MANAGEMENT ET GESTION D ACTIVITÉS COMMERCIALES VOCALISIS INFORMATIQUE Version 7 mai 2 DOSSIER : Mesurer l'efficacité

Plus en détail

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 23 e ÉDITION

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 23 e ÉDITION L OBSERVATOIRE PUBLIÉ PAR LE PROFIL DES PERSONNES A LA RECHERCHE DES D UNE E-ASSURÉS 23 e ÉDITION SEPTEMBRE NOVEMBRE ASSURANCE SANTÉ SUR INTERNET QUI SOMMES-NOUS? PRÉSENTATION DE cmonassurance est un e-courtier,

Plus en détail

Mon véhicule. «En auto ou à moto, chaque jour, je veux pouvoir me déplacer facilement.»

Mon véhicule. «En auto ou à moto, chaque jour, je veux pouvoir me déplacer facilement.» Mon véhicule «En auto ou à moto, chaque jour, je veux pouvoir me déplacer facilement.» Pour la Macif, être à vos côtés au quotidien, dans chacun de vos déplacements, est essentiel. «POUR VOUS, LA MACIF

Plus en détail

... pour votre entreprise,

... pour votre entreprise, AGENT DE VOTRE ENTREPRISE... pour votre entreprise, dans la gestion de sa vie quotidienne > Diagnostic des pratiques sociales et juridiques de votre entreprise > Production et vérification de vos documents

Plus en détail

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale 2 ème CONFERENCE REGIONALE POUR L EMPLOI ET LA FORMATION 8 juin 2006 ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale Contribution de la COMMUNAUTE URBAINE

Plus en détail

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection La prospection est une activité indispensable pour développer le nombre de clients, mais aussi pour contrecarrer la perte de clients actuels. Elle coûte

Plus en détail

Exprimer sa reconnaissance

Exprimer sa reconnaissance Atelier - le 30 juin 2010 dans le management au quotidien :, consultante RH Une rencontre organisée par Les principaux besoins par rapport au travail 1 TABLEAU RÉCAPITULATIF SUR LES SIGNES DE RECONNAISSANCE

Plus en détail

Placements en vue de la dépendance

Placements en vue de la dépendance ATELIER n 5 Placements en vue de la dépendance Dominique CALVAR, CNP Assurances Le marché Eléments FFSA Convention Annuelle CGPC 2 ème marché privé au monde La France est au 1 er rang des pays de l OCDE

Plus en détail

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC Type d UC Outils du diagnostic Problématique Projet Magasin spécialisé dans la vente de produits pour l équitation Observation Analyse du compte de résultat Enquête clientèle Etude de concurrence Perte

Plus en détail

Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions

Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions Chapitre 9 Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions Savoir utiliser son argent est un art et un art qui paie. Comme toutes les ressources, l argent peut être utilisé à bon ou

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit immobilier

L essentiel sur. Le crédit immobilier L essentiel sur Le crédit immobilier Emprunter pour devenir propriétaire Le crédit immobilier est, pour la plupart des ménages, le passage obligé pour financer l achat d un bien immobilier. C est un poste

Plus en détail

«Créer et gérer son entreprise»

«Créer et gérer son entreprise» FORMATION CREATION D ENTREPRISE Vous voulez créer ou reprendre une entreprise? (services, commerce, artisanat, activité libérale...) Vous souhaitez vous préparer à votre futur métier de chef d entreprise?

Plus en détail

MESURE ET GESTION DE LA SATISFACTION DANS LE MILIEU BANCAIRE

MESURE ET GESTION DE LA SATISFACTION DANS LE MILIEU BANCAIRE MARKETING ALSINET AUDREY BURRET JEAN FRANCOIS MESURE ET GESTION DE LA SATISFACTION DANS LE MILIEU BANCAIRE INTRODUCTION I - COMMENT MESURER LA SATISFACTION A - CRITERE DE SATISFACTION. Diversité et qualité

Plus en détail

APPLICATION N 7 LE CAS FINANCE SA (Adapté d un sujet d expertise comptable de l INTEC)

APPLICATION N 7 LE CAS FINANCE SA (Adapté d un sujet d expertise comptable de l INTEC) APPLICATION N 7 LE CAS FINANCE SA (Adapté d un sujet d expertise comptable de l INTEC) Venant de prendre la Présidence d un important groupe financier français, le nouveau président est alerté par certains

Plus en détail

Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS)

Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS) Département fédéral des affaires étrangères DFAE Direction des ressources DR Personnel DFAE Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS) L ensemble des données figurant dans ce questionnaire sont soumises

Plus en détail

QUEL EST LE JOUR D ENVOI LE PLUS PERFORMANT EN EMAIL MARKETING EN BtoC?

QUEL EST LE JOUR D ENVOI LE PLUS PERFORMANT EN EMAIL MARKETING EN BtoC? QUEL EST LE JOUR D ENVOI LE PLUS PERFORMANT EN EMAIL MARKETING EN BtoC? Evolution des principaux indicateurs par secteur d activité 1 ère édition V1.0 - Septembre 2008 Cabestan 4-6 rue Gambetta 93583 Saint-Ouen

Plus en détail

Secure Advantage Revenus Garantis

Secure Advantage Revenus Garantis GUIDE QUESTIONS / REPONSES DOCUMENT NON CONTRACTUEL RÉSERVÉ À L USAGE EXCLUSIF DES CONSEILLERS FINANCIERS Avril 2015 Secure Advantage Revenus Garantis Pour envisager l avenir en toute sérénité, assurez-vous

Plus en détail

Les critères de segmentation Critères Variables retenues Description Exemple Pays, région, ville, Chauffage,

Les critères de segmentation Critères Variables retenues Description Exemple Pays, région, ville, Chauffage, SYNTHÈSE DU CHAPITRE 11 : LA SEGMENTATION DE LA DEMANDE. La segmentation. La segmentation de la demande consiste à définir des groupes de clients (des segments de clientèle) ayant des comportements homogènes

Plus en détail

Voulez-vous mieux connaître vos clients et savoir ce qu ils pensent de vous?

Voulez-vous mieux connaître vos clients et savoir ce qu ils pensent de vous? Voulez-vous mieux connaître vos clients et savoir ce qu ils pensent de vous? La véritable solution qui valorise vos données clients et fait évoluer votre image Etudes Recettes pour mesurer votre image,

Plus en détail

Étude 2013 sur la. reconnaissance des bénévoles. Contenu. Comment les bénévoles canadiens souhaitent-ils que leurs contributions soient reconnues?

Étude 2013 sur la. reconnaissance des bénévoles. Contenu. Comment les bénévoles canadiens souhaitent-ils que leurs contributions soient reconnues? Étude 2013 sur la reconnaissance des bénévoles Contenu Objectifs et méthodologie de la 2 recherche 3 Principaux résultats 4 Engagement bénévole Reconnaissance des bénévoles 6 Comment les bénévoles canadiens

Plus en détail

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr.

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. Document mis à disposition par : www.marketing-etudiant.fr Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources

Plus en détail

Quelques points de repère Facts & Figures sur l Innovation dans l Assurance et la Protection Sociale. Rencontres

Quelques points de repère Facts & Figures sur l Innovation dans l Assurance et la Protection Sociale. Rencontres Quelques points de repère Facts & Figures sur l Innovation dans l Assurance et la Protection Sociale 15 èmes Rencontres Saint-Malo les 13 et 14 novembre 2014 - V1.10 au 16 novembre 2014 - Facts & Figures

Plus en détail

4. Stratégie hypothécaire. Taux d intérêt présents et futurs

4. Stratégie hypothécaire. Taux d intérêt présents et futurs 75 qui influencent directement le financement des hypothèques reste parfaitement imprévisible. Pour cette raison, il est recommandé de calculer précisément son budget afin de déterminer exactement quelles

Plus en détail

AVIVA LANCE SANTHIA, SA NOUVELLE OFFRE DE COMPLEMENTAIRE SANTE «SUR-MESURE» À DES TARIFS PLUS ATTRACTIFS

AVIVA LANCE SANTHIA, SA NOUVELLE OFFRE DE COMPLEMENTAIRE SANTE «SUR-MESURE» À DES TARIFS PLUS ATTRACTIFS Communiqué de presse Bois-Colombes, le 22 avril 2008 AVIVA LANCE SANTHIA, SA NOUVELLE OFFRE DE COMPLEMENTAIRE SANTE «SUR-MESURE» À DES TARIFS PLUS ATTRACTIFS Aviva commercialise à compter de cette semaine,

Plus en détail

Les Français jugent leurs assureurs

Les Français jugent leurs assureurs Les Français jugent leurs assureurs Présentation du 15 Mars 2002 Marie-Laurence GUÉNA Directeur Département Banques / Assurances TAYLOR NELSON SOFRES S.A 16, rue Barbès - 92129 Montrouge cedex - FRANCE

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

FORUM STAGES JOBS EMPLOIS

FORUM STAGES JOBS EMPLOIS FORUM STAGES JOBS EMPLOIS 7 ème édition Mercredi 16 Octobre 2013 Objectifs Faciliter les contacts entre entreprises et étudiants Communiquer auprès de l ensemble des participants Faciliter vos recherches

Plus en détail

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 Résultats de l étude TNS Sofres / Présentation Frédéric Chassagne 7 juin 2010 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour AMUNDI Échantillon

Plus en détail

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Prenez vos finances en main DIX conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Si vous vous sentez dépassé à l idée de prendre vos finances en main pour

Plus en détail

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 23 e ÉDITION

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 23 e ÉDITION L OBSERVATOIRE PUBLIÉ PAR LE PROFIL DES PERSONNES A LA RECHERCHE DES D UNE E-ASSURÉS 23 e ÉDITION SEPTEMBRE NOVEMBRE 2014 ASSURANCE SANTÉ SUR INTERNET QUI SOMMES-NOUS? PRÉSENTATION DE cmonassurance est

Plus en détail

Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82. La communication : un outil de vente ouvert à tous

Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82. La communication : un outil de vente ouvert à tous Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82 La communication : un outil de vente ouvert à tous jeudi 6 mars 2008 Go Between - Christian Fabre Plan de la présentation Pourquoi communiquer?

Plus en détail

l'avenir de de décès

l'avenir de de décès Assurer l'avenir de votre famille en cas de décès Mutuelles santé prévoyance AUTONOMIE retraite Pourquoi souscrire un contrat de prévoyance? Le décès, un risque trop fréquemment sous-estimé 1 personne

Plus en détail

L ASSURANCE EN LIGNE. Etat des lieux et prospective

L ASSURANCE EN LIGNE. Etat des lieux et prospective L ASSURANCE EN LIGNE Etat des lieux et prospective www.audirep.fr Restitution des résultats d une étude menée par Internet sur un échantillon de 908 ménages représentatifs de la population française AUDIREP

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse Dossier de Presse 2011 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contact Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Sommaire

Plus en détail

Seniors. Vous souhaitez mettre vos proches à l abri de tout souci financier lié à vos frais d obsèques. Optez pour. Protection Obsèques

Seniors. Vous souhaitez mettre vos proches à l abri de tout souci financier lié à vos frais d obsèques. Optez pour. Protection Obsèques P R E V O Y A N C E Seniors? Vous souhaitez mettre vos proches à l abri de tout souci financier lié à vos frais d obsèques assurances Optez pour Protection Obsèques L assurance tranquillité pour les proches

Plus en détail

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR Vous êtes tuteur d un étudiant en BTS management des unités commerciales. Ce guide vous est destiné : il facilite votre préparation de l arrivée du

Plus en détail

Le contrat d épargne retraite supplémentaire

Le contrat d épargne retraite supplémentaire ENTREPRISES ÉPARGNE DANS L ENTREPRISE PALISSANDRE ENTREPRISES Le contrat d épargne retraite supplémentaire DOCUMENT EMPLOYEUR SOMMAIRE Valoriser l image sociale de votre entreprise 2 Les avantages de Palissandre

Plus en détail

Lancement de la nouvelle offre à destination des particuliers de CONTINENT Assurances

Lancement de la nouvelle offre à destination des particuliers de CONTINENT Assurances Lancement de la nouvelle offre à destination des particuliers de CONTINENT Assurances LE GROUPE CONTINENT ASSURANCES Le Groupe CONTINENT Assurances distribue sur l'ensemble du territoire français des contrats

Plus en détail

Calendrier des formations 2015 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE

Calendrier des formations 2015 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE Calendrier des formations 2015 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE CQP Télé conseiller 280 heures (40 jours) 2015 MARS Du lundi 23 (13h30) au vendredi 27 (12h15) MAI Du lundi 18 (13h30)

Plus en détail

CONVENTION DE PORTAGE

CONVENTION DE PORTAGE S.A.R.L. au capital de 9 000 - SIRET : 505 565 568 00018 RCS Toulouse Siège social : 9 les hauts de Cante 31380 Montastruc la Conseillère code NAF : 741G Tél. : 0971 333 814 Fax : 05 34 26 19 34 Courriel

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DE LA FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

LIVRET DE SUIVI DE LA FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL LIVRET DE SUIVI DE LA FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL BACCALAUREAT PROFESSIONNEL ESTHÉTIQUE COSMETIQUE PARFUMERIE EN 3 ANS Centre de formation : LOGO ET COORDONNES Élève : Promotion : Photo Livret de

Plus en détail

Plan du chapitre. Mots-clés. Compétences. Savoirs associés. Dossier 2. 1 Les fondements 2 Les objectifs

Plan du chapitre. Mots-clés. Compétences. Savoirs associés. Dossier 2. 1 Les fondements 2 Les objectifs Développer la connaissance de ses clients Savoirs associés Compétences Dossier 2 S431- La connaissance du client - fondements - objectifs - analyse et gestion du portefeuille de clients C311 - Prendre

Plus en détail

I. Définition des objectifs :

I. Définition des objectifs : Pour réaliser une bonne enquête de satisfaction, il faut une bonne méthodologie. Pour se faire, je vais, à travers différents points, poser le travail de réflexion qui me permettra de bien conduire l enquête.

Plus en détail

L image des Assureurs auprès des Français

L image des Assureurs auprès des Français Contacts : Alain RENAUDIN / Frédéric ALBERT 2006-6 édition L image des Assureurs auprès des Français Introduction 1 Les objectifs et la méthodologie Cette 6ème édition du baromètre vise à apporter aux

Plus en détail

ANALYSE DE L UNITE COMMERCIALE

ANALYSE DE L UNITE COMMERCIALE ANALYSE DE L UNITE COMMERCIALE Afin de caractériser au mieux l évolution de la BRED au sein de son environnement, nous allons tout d abord présenter l ensemble du réseau de la BRED, puis de son positionnement

Plus en détail

Automobile : si l on refuse de vous assurer. Fédération française des sociétés d assurances DEP 454 MAI 2005

Automobile : si l on refuse de vous assurer. Fédération française des sociétés d assurances DEP 454 MAI 2005 DEP 454 MAI 2005 Automobile : si l on refuse de vous assurer Fédération française des sociétés d assurances Centre de documentation et d information de l assurance 26, bd Haussmann 75311 Paris Cedex 09

Plus en détail

Cardif Retraite. Professionnels Plus. Donnez plus de vie à votre future retraite CONTRAT LOI MADELIN

Cardif Retraite. Professionnels Plus. Donnez plus de vie à votre future retraite CONTRAT LOI MADELIN Cardif Retraite Professionnels Plus CONTRAT LOI MADELIN Donnez plus de vie à votre future retraite BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

2Les clés pour réussir

2Les clés pour réussir 2Les clés pour réussir vos campagnes e-mailing Téléchargez également les autres guides de la collection Les Clés pour réussir sur : www.microsoft.com/france/entrepreneur Microsoft France - SAS au capital

Plus en détail

Assurances Auto AXA Canada (AAAC 1 ) 2 Partie A 3

Assurances Auto AXA Canada (AAAC 1 ) 2 Partie A 3 Volume 5 Numéro 1 Avril 2007 en partenariat avec la Chaire internationale CMA d étude des processus d affaires Assurances Auto AXA Canada (AAAC 1 ) 2 Partie A 3 Cas produit par Johanne CASSIS 4 et par

Plus en détail

PACMA006-2014 consultant GPEC Cahier des clauses techniques particulières

PACMA006-2014 consultant GPEC Cahier des clauses techniques particulières PACMA006-2014 consultant GPEC Cahier des clauses techniques particulières Nombre de pages : 4 y compris l annexe Annexe 1 informations à faire figurer dans le rapport de synthèse PACMA006-2014 consultant

Plus en détail

Spécial Porsche. l assurance de la Légende. w w w.iccassurances. f r. www.iccassurances.fr

Spécial Porsche. l assurance de la Légende. w w w.iccassurances. f r. www.iccassurances.fr crédit photo Eric Touzé Spécial Porsche l assurance de la Légende 53, rue d Hauteville 75010 Paris Tél 01 42 46 52 52 Fax 01 42 46 31 19 w w w.iccassurances. f r www.iccassurances.fr Carene assurances

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 6 I. CHAMP D ACTIVITÉ I.1. DÉFINITION Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) Le titulaire du baccalauréat

Plus en détail

Mutex Indépendance Services - 10 % si vous adhérez en couple. Gardez le contrôle de votre vie!

Mutex Indépendance Services - 10 % si vous adhérez en couple. Gardez le contrôle de votre vie! - 10 % si vous adhérez en couple Mutex Indépendance Services Gardez le contrôle de votre vie! Les 10 raisons de souscrire Mutex Indépendance Services Une rente mensuelle de 300 f à 2000 f en fonction de

Plus en détail

Manuel de formation de base. FP Solutions

Manuel de formation de base. FP Solutions Manuel de formation de base FP Solutions Manuel de formation de base FP Solutions Soutien technique 1 800 263-4983 soutientechnique@cch.ca Formation 1 800 363-8304, poste 242 formation@cch.ca www.cch.ca

Plus en détail

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Copyright Copyright 2010 2010 Accenture All Rights All Rights Reserved. Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks

Plus en détail

LA MESURE DE LA PERFORMANCE

LA MESURE DE LA PERFORMANCE LA MESURE DE LA PERFORMANCE Pour tout projet commercial, le manageur doit prévoir, dès la conception, un suivi des actions commerciales mises en œuvre. Un des rôles du manageur est en effet de contrôler,

Plus en détail

Contact presse : Contact presse : Tél. 01 55 38 37 56 Tél. 01 55 31 63 85 Port. 06 03 20 14 10 Port. 06 10 24 48 68.

Contact presse : Contact presse : Tél. 01 55 38 37 56 Tél. 01 55 31 63 85 Port. 06 03 20 14 10 Port. 06 10 24 48 68. Contact presse : Contact presse : Chloé Prophette Valérie Imparato Tél. 01 55 38 37 56 Tél. 01 55 31 63 85 Port. 06 03 20 14 10 Port. 06 10 24 48 68 chloe.prophette@bddpetfils.fr vimparato@macif.fr 15

Plus en détail

I- LE RESEAU CREDIT AGRICOLE ET L AGENCE DE VILLEBOURBON:

I- LE RESEAU CREDIT AGRICOLE ET L AGENCE DE VILLEBOURBON: I- LE RESEAU CREDIT AGRICOLE ET L AGENCE DE VILLEBOURBON: Une banque est une entreprise qui gère les dépôts et collecte l épargne des clients, accorde des prêts et offre des services financiers. Elle effectue

Plus en détail

Premier réseau de franchises. «Assurances & Crédits» Un concept innovant de distribution de produits d assurances et de crédits à la consommation

Premier réseau de franchises. «Assurances & Crédits» Un concept innovant de distribution de produits d assurances et de crédits à la consommation Premier réseau de franchises «Assurances & Crédits» Un concept innovant de distribution de produits d assurances et de crédits à la consommation Contacts Kaélia Relations Presse APRIL GROUP Karine Berthier

Plus en détail

Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires

Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires Texte allemand : EQM/Misereor, janvier 2012 Traduction : Service des langues de MISEROR, mars 2012 Ce document

Plus en détail

Une assurance complémentaire santé immédiate et sans limite d âge

Une assurance complémentaire santé immédiate et sans limite d âge Santé Une assurance complémentaire santé immédiate et sans limite d âge Esprit Vitalité Pas de questionnaire médical, des forfaits adaptés. Une cagnotte en cas d hospitalisation. Chez AXA, notre volonté

Plus en détail

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec L Environnement Social de l Artisan En partenariat avec SOMMAIRE Présentation de l APTI Les besoins d un jeune créateur La loi Madelin La Santé La Prévoyance La Retraite L environnement social de l artisan

Plus en détail

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 Temps de préparation : 1 minute Intervention par couple : 4-5 minutes CANDIDAT A CADEAU D ANNIVERSAIRE Votre collègue et vous allez acheter un CADEAU D ANNIVERSAIRE pour

Plus en détail

vos envois Direct Mail

vos envois Direct Mail vos envois Direct Mail version 2013 définition et exemples le Direct Mail, un outil efficace à un tarifavantageux... Vous souhaitez acquérir de nouveaux clients, fidéliser votre clientèle ou générer du

Plus en détail