Vous pouvez appuyer les droits de la personne en matière de logement locatif. Vos droits Vos obligations

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vous pouvez appuyer les droits de la personne en matière de logement locatif. Vos droits Vos obligations"

Transcription

1 Introduction Les présentes lignes directrices sont l interprétation par la Commission des droits de la personne du Manitoba des dispositions du Code des droits de la personne («ci-après, le Code») en ce qui concerne les logements locatifs. Vous pouvez appuyer les droits de la personne en matière de logement locatif Vos droits Vos obligations Lignes directrices sur le logement locatif en vertu du Code des droits de la personne (Manitoba) à l intention des locataires, des locateurs, des agents de location et des entreprises de gestion immobilière Elles contiennent des renseignements à l intention des locataires, des locateurs, des concierges, des agences de location, des entreprises de gestion immobilière au sujet des droits et des responsabilités qui relèvent du Code. Le présent guide est assujetti à une terminologie précise du Code des droits de la personne, et aux interprétations des juges et de la Cour. Qu est-ce que le Code des droits de la personne? Le Code est une loi provinciale sur les droits de la personne qui protège les gens et les groupes du Manitoba contre toute forme de discrimination. Il est administré par la Commission des droits de la personne du Manitoba. Le Code des droits de la personne établit le processus pour déposer une plainte. Aucuns frais ne sont exigés pour déposer une plainte ou pour demander conseil au sujet d une préoccupation en matière de droits de la personne. Le Code a un statut particulier par rapport aux autres lois de la province du Manitoba. Cela signifie, par exemple, qu il n est pas suffisant pour un locateur de respecter les exigences de la Loi sur les bâtiments et les maisons mobiles ou la Loi sur la location à usage d'habitation, si le résultat, sans motif sérieux, est discriminatoire à l égard d un locataire, en raison de l invalidité de ce dernier, dans le cas où il utiliserait un fauteuil roulant. (Pour obtenir plus de renseignements, veuillez lire le texte sur les accommodements raisonnables plus loin dans les présentes lignes directrices.) 1

2 Que stipule le Code des droits de la personne au sujet de la discrimination en matière de logement locatif? Le Code interdit la discrimination dans la location de lieux résidentiels ou commerciaux. Cela signifie que le propriétaire ou l agent ne peut pas pratiquer de discrimination contre des locataires (ou leurs invités) en raison de caractéristiques protégées, comme l ascendance. Par exemple, il est illégal d avoir une disposition dans un bail ou une entente de location qui exige que les locataires appartenant à une ascendance particulière versent un dépôt plus élevé en cas de dommages. Il est également illégal pour un locateur, un agent de location, ou un locataire qui sous-loue, de refuser des demandes de bail en raison d une caractéristique protégée, comme la source de revenu. Par exemple, il est contraire au Code de refuser la location ou la sous-location d un appartement à une personne si sa source de revenu provient d allocations sociales. La discrimination en vertu du Code comprend le fait de ne pas répondre dans les limites du raisonnable et du possible aux besoins spéciaux d'un locataire, en raison de caractéristiques protégées, comme l invalidité. Le harcèlement fondé sur une caractéristique protégée, comme le sexe, est interdit. Le Code interdit également la discrimination dans la prestation de services, comme ceux offerts dans la gestion d un immeuble à appartement. Il interdit la discrimination dans l emploi, notamment l emploi de concierges. La discrimination dans la publicité est également interdite, notamment sur les affiches ou les annonces d appartements à louer. Quels sont les droits d une personne qui fait une demande de location? En vertu du Code, les locataires éventuels ont le droit à ce que leurs demandes de location soient considérées sans discrimination injustifiée. 2 Quels sont les droits des locataires? Les locataires ont le droit de vivre dans un logement locatif sans être assujettis à de la discrimination injustifiée, y compris du harcèlement. Les locataires ont également le droit à des accommodements raisonnables afin de répondre à leurs besoins spéciaux fondés sur des caractéristiques protégées en vertu du Code, comme l invalidité. Quels sont les motifs protégés en vertu du Code? Le Code interdit la discrimination fondée sur les caractéristiques suivantes : l ascendance, notamment la race et la couleur; la nationalité; l origine ethnique; la religion; l âge; le sexe, y compris la grossesse et l identité sexuelle; les caractéristiques fondées sur le sexe; l orientation sexuelle; l'état matrimonial ou le statut familial; la source de revenu; les convictions politiques; l invalidité physique ou mentale En plus de ces caractéristiques, le Code interdit la discrimination fondée sur d autres stéréotypes, plutôt que sur le mérite personnel. Par exemple, la Commission des droits de la personne du Manitoba accepte les plaintes fondées sur le fait qu une personne a un casier judiciaire ou une condition sociale défavorisée. 3

3 Qui est légalement responsable de la discrimination? Le Code ne tient pas seulement pour responsable de discrimination la personne dont la conduite est discriminatoire. Les locateurs ou les agents peuvent être tenus responsables des actes de leurs employés. Les locateurs et les agents sont encouragés à informer leurs employés des exigences du Code des droits de la personne et de s assurer qu ils se conforment à leurs obligations en vertu du Code. (Veuillez également lire l exemple d une politique sur la «Protection contre la discrimination et le harcèlement» à la fin de ces lignes directrices.) Que faire s il n y a aucune intention de discrimination? Il est possible de faire de la discrimination sans avoir l intention de contrevenir à la loi. La discrimination systémique est une forme de discrimination qui est souvent non intentionnelle et survient lorsqu'une politique ou une pratique en apparence neutre a un effet disproportionnellement négatif sur un groupe donné en raison de leurs caractéristiques protégées. Par exemple, un bail peut interdire la présence d'animaux dans l'immeuble. Toutefois, si le concierge ou l agent de location applique cette règle aux locataires ou à leurs visiteurs qui ont besoin d'un animal pour les aider, comme des chiens-guides, il risque d'être coupable de discrimination fondée sur l invalidité. En quoi consiste le harcèlement interdit en matière de logement locatif en vertu du Code? Il est illégal pour quiconque est responsable de location de propriétés de harceler un locataire, un invité ou un employé en raison des caractéristiques protégées en vertu du Code, notamment l ascendance, l origine nationale, le sexe (y compris la grossesse et l identité sexuelle), l orientation sexuelle, la religion et l invalidité. Il est également contraire au Code pour quiconque est responsable de location de propriétés de permettre sciemment le harcèlement, ou d omettre de prendre des mesures raisonnables pour y mettre fin, par une personne sur une autre personne, par exemple, dans le cas où un locataire harcèlerait un autre locataire. Veuillez également lire l échantillon de la politique sur la «Protection contre la discrimination et le harcèlement» à la fin de ces lignes directrices.) Que doit faire un locateur pour répondre aux besoins spéciaux d un locataire qui sont fondés sur une caractéristique protégée? L accommodement raisonnable, en vertu du Code, exige que les locateurs ou leurs agents répondent aux demandes formulées par les locataires concernant leurs besoins spéciaux, en raison de motifs protégés, comme l invalidité, en : participant à un processus adéquat pour déterminer si des dispositions raisonnables peuvent être prises; fournissant des mesures et des efforts suffisants (à moins de «difficultés excessives») pour respecter l obligation de prendre des mesures d accommodement. L accommodement raisonnable comprend souvent un changement simple à la façon de faire quelque chose, qui tient compte d un besoin spécial d une personne ou d un groupe, fondé sur une caractéristique protégée. Par exemple, un locateur qui installe un détecteur de fumée clignotant dans l appartement d une personne sourde. 4 5

4 Dans les cas où un locateur compte sur des difficultés excessives pour se donner un motif de ne pas apporter de mesures d accommodement, la simple perception voulant que cet accommodement occasionne une difficulté excessive n est pas suffisante. Le locateur doit être en mesure de prouver la présence de la difficulté excessive, comme des coûts irraisonnables. (Pour obtenir plus de renseignements, veuillez lire les lignes directrices de la Commission des droits de la personne, intitulées Dispositions raisonnables : L égalité des chances et la participation.) Quels sont d autres exemples d accommodement raisonnable en matière de logement locatif? Voici des exemples d accommodement raisonnable en matière de logement locatif pour répondre aux besoins spéciaux d un locataire, fondés sur des caractéristiques protégées. Une femme enceinte voit une affiche installée sur les portes d ascenseur de son immeuble à logements pour aviser les locataires que le corridor principal sera peinturé la semaine prochaine. Elle dit au locateur qu elle est préoccupée par le risque que posent les vapeurs de peinture sur sa santé et sa sécurité. Le locateur s entend avec la locataire pour faire peinturer le corridor pendant l absence de cette dernière. Un locateur commence la rénovation de l entrée principale et du hall d un immeuble à logements. Un locataire en fauteuil roulant apprend qu il n existe aucune disposition pour installer un ouvre-porte hydraulique, et il en parle au locateur. Ce dernier détermine qu un ouvre-porte automatique pourrait être installé. Toutefois, pour des motifs de coût et de conception, il opte pour un ouvre-porte automatique différent que celui qui avait été suggéré par le locataire, ce qui lui assure tout de même un accommodement raisonnable. Une locataire malvoyante demande à son locateur de lui fournir un espace où son chien-guide peut se soulager. Le locateur consulte la locataire sur un endroit convenable et réserve pour le chien un espace à l arrière de l immeuble. L espace de soulagement est accessible, loin de la circulation et est situé dans un endroit sécuritaire, où le niveau de bruit est acceptable, le sol est absorbant et un contenant est prévu pour jeter les excréments du chien. Le locateur demande au concierge de déneiger un petit passage jusqu à l espace de soulagement et de faire un suivi dans deux semaines pour s assurer que la mesure d accommodement fonctionne. Que dit le Code au sujet d une personne qui loue une chambre dans sa résidence? Le Code permet à une personne qui loue une partie de son logement de choisir avec discrimination son colocataire. Par exemple, une personne qui loue une chambre libre dans la résidence où elle demeure peut avoir une préférence pour un locataire du même sexe qu elle. Il est interdit à une personne qui loue une partie d une maison dont elle est propriétaire, mais où elle ne demeure pas, ou qui est propriétaire d une habitation bifamiliale sans y vivre, de choisir avec discrimination un locataire et elle ne peut pas être classée sous cette rare exception. Que dit le Code au sujet de la sous-location d un logement? Le Code interdit la discrimination dans la sous-location d un logement locatif. Le locateur et le locataire qui sous-loue le logement doivent s abstenir de toute discrimination. 6 7

5 Que peut prendre en considération un locateur lorsqu il choisit un locataire? Les locateurs ont le droit de protéger leur propriété en choisissant des locataires appropriés et en refusant la location aux autres locataires non convenables, en raison de critères non discriminatoires. Les locateurs et les agents de location ont le droit de choisir leurs locataires sur des critères pertinents déterminés par les formulaires de demande de location, des entrevues et la vérification des références. Les locateurs et les agents de location ont le droit d'obtenir sur un locataire éventuel toute l'information pertinente, tant que celleci n'est pas utilisée à des fins de discrimination. Par exemple, le locateur peut se renseigner sur la source de revenu d'un locataire éventuel pour évaluer sa capacité de payer le loyer, mais n a pas le droit de lui refuser la location simplement parce que son revenu provient en tout ou en partie de l'assistance sociale ou d une pension. Les propriétaires, lorsqu'ils fixent les conditions ou exigences pour la location, doivent s'assurer que ces conditions ou exigences sont nécessaires pour choisir un locataire approprié. Un locataire approprié est une personne qui peut fournir au locateur ou à l agent de location : des preuves raisonnables de sa capacité à payer le loyer. Le locateur ou l agent de location peut demander des renseignements sur le revenu du locataire éventuel, et sur d autres facteurs qui permettent de déterminer la suffisance et la stabilité des revenus. Le locateur ou l agent de location est tenu d effectuer une évaluation individuelle de la capacité à payer le loyer et de s abstenir d émettre des hypothèses sur la capacité à payer le loyer, fondées sur, par exemple, le fait que le revenu du locataire provient de l'assistance sociale ou d une pension. de bonnes indications qu'il respectera ses responsabilités de locataire Le propriétaire ou son agent peut demander à un locataire éventuel des renseignements sur ses antécédents de location dans le but de déterminer sa capacité à payer le loyer à temps, de s assurer qu il n endommagera pas les lieux et qu il donnera un avis s il déménage. Est-il admissible d obtenir suffisamment de renseignements pour évaluer les qualités du locataire éventuel en matière de location? Il est important pour les locateurs et les agents de location de déployer des efforts pour obtenir les renseignements nécessaires pour évaluer la demande d un locataire éventuel, et de s abstenir de demander plus de renseignements détaillés qu il n en faut du locataire éventuel. Comme il a été mentionné précédemment dans ces lignes directrices, lorsqu un locataire éventuel n a pas de renseignements sur ses antécédents de location, il peut être raisonnable pour un locateur ou un agent de location de demander des références, un garant ou d évaluer la possibilité qu une entente de location soit respectée, selon les circonstances. Un locateur peut-il se fier à un ratio du loyer proportionnel au revenu au moment de choisir un locataire? Les ratios du loyer proportionnel au revenu pourraient discriminer de manière injustifiée les personnes, en raison de leur condition sociale, de leur situation de famille ou d autres motifs. Dans les cas où une norme, une règle ou une politique utilisée par un locateur pourrait avoir un effet discriminatoire, ce dernier est tenu d avoir recours à un autre moyen, comme une norme ou une évaluation adaptée. 8 9

6 Un locateur peut-il limiter le nombre d occupants dans un logement à louer? Un locateur ou un agent de location contrevient au Code des droits de la personne en ayant une politique ou des normes générales qui fixent un nombre maximal de personnes pouvant occuper un logement locatif donné, sauf si la politique ou les normes sont fondées sur des motifs raisonnables. Les normes, comme la Norme nationale d occupation de la Société canadienne d'hypothèques et de logement, servent de guide en ce qui concerne le nombre idéal de chambres à coucher dans un logement pour permettre à un couple ou à une famille de vivre librement sans être surpeuplé. L application stricte de ces normes visant à limiter le nombre d occupants dans un logement peut, cependant, mener à une discrimination injustifiée, fondée sur la situation de famille ou d autres caractéristiques protégées. (Pour obtenir plus de renseignements, veuillez consulter la politique de la Commission sur les droits de la personne du Manitoba intitulée Location de locaux : limitation du nombre d'occupants dans un logement.) Un locateur peut-il demander aux services sociaux de lui payer directement le loyer? Un locateur ou un agent de location ne peut pas exiger que le loyer du locataire lui soit payé directement par les services sociaux, sauf en cas de motifs raisonnables en vertu de ces modalités ou conditions de location. Par exemple, un locateur pourrait obtenir un paiement direct du loyer des services sociaux si les antécédents de location du locataire éventuel prouvent que ce dernier paye rarement son loyer à temps. (Pour obtenir plus de renseignements, veuillez lire la politique de la Commission sur les droits de la personne du Manitoba intitulée Location de locaux : paiement direct de loyers par les services sociaux.) Un locateur peut-il exiger qu un locataire éventuel fournisse un garant ou un cosignataire? Un locateur ou un agent de location contrevient au Code des droits de la personne en ayant une politique ou des normes générales qui exigent que tous les locataires éventuels fournissent un garant ou un cosignataire. Une telle exigence pourrait discriminer injustement toute personne ou tout groupe de personnes en raison de leur condition sociale, leur ascendance, leur origine nationale ou d autres motifs protégés. Certains locataires éventuels peuvent ne pas avoir d antécédents de location. Les locataires éventuels autochtones qui ont déjà habité dans des communautés des Premières nations, les nouveaux immigrants, les personnes qui retournent vivre dans leur communauté après une hospitalisation en raison d une déficience psychiatrique, et les jeunes personnes à la recherche d un premier logement ne peuvent pas être privés d un logement simplement parce qu ils n ont pas d antécédents de location ni loué de logement récemment. Le propriétaire ou l agent peut, par exemple, obtenir les renseignements nécessaires pour prendre une décision sur le logement locatif offert en demandant des références qui incluent de l information pertinente sur la probabilité du locataire éventuel de respecter le bail. Si un locataire éventuel n a pas d antécédents de location et ne peut pas fournir de références, l alternative serait de lui demander qu un garant cosigne le bail avec lui. Cependant, il est discriminatoire de demander à toutes les personnes qui appartiennent à un groupe particulier de fournir des garants. Par exemple, une politique exigeant que tous les prestataires d assistance sociale fournissent un garant est interdite par la loi

7 Que faire si un locataire éventuel n a pas d antécédents de location ou de crédit, ni d'accès à un garant ou à un cosignataire? L obligation de prendre des mesures pour répondre aux besoins spéciaux fondés sur des caractéristiques protégées en vertu du Code des droits de la personne s étend à la location de locaux. Certaines circonstances, comme les demandes de location formulées par des réfugiés au Canada, peuvent exister, où les locataires éventuels ne peuvent pas fournir d antécédents de location ou de crédit. Ces personnes peuvent ne pas avoir accès également à des garants ou autres personnes qui les connaissent depuis suffisamment de temps. Répondre de manière raisonnable aux besoins spéciaux en fonction de l origine nationale du locataire éventuel peut exiger que le locateur ou l agent de location évalue la probabilité du locataire éventuel de respecter le bail d autres façons, qui ne reposent pas strictement sur des pratiques usuelles de vérification des antécédents de location ou de crédit, ou de demandes de garants ou autres personnes qui connaissent le locataire éventuel depuis suffisamment de temps. Que dit le Code au sujet de la publicité entourant le logement locatif auprès des «55 ans et plus» ou visant les «adultes seulement»? Le Code ne prévoit pas d exception pour les immeubles réservés aux «55 ans et plus» ou aux «adultes seulement». Les dispositions générales du Code des droits de la personne s appliqueront. Cela signifie que la discrimination en matière de logement fondée sur l âge est interdite, sauf si la discrimination est de bonne foi ou respecte les exigences établies dans le cadre d un «programme spécial» en vertu du Code. (De plus amples renseignements sur les programmes spéciaux se trouvent plus loin dans ces lignes directrices, ou veuillez consulter la politique de la Commission des droits de la personne du Manitoba, intitulée Programmes spéciaux.) Les locateurs peuvent-ils imposer des restrictions aux familles avec des enfants? Un locateur ou une agence de location contrevient au Code des droits de la personne en imposant aux familles avec des enfants l'obligation de se loger sur certains étages ou dans certains appartements donnés, comme des appartements en sous-sol. Les locateurs qui veulent assurer un environnement calme peuvent inclure des clauses dans le contrat de location qui traitent du niveau de bruit irraisonnable provenant de locataires, mais ils ne doivent pas adopter des normes qui font de la discrimination injustifiée fondée sur l âge (enfants) ou la situation de famille (familles avec enfants). Le bruit raisonnable causé par les enfants ne doit pas être le fondement d un traitement adverse des locataires. Que dit le Code au sujet des affiches et des annonces «à louer»? Les affiches et les énoncés discriminatoires, comme ceux qui paraissent dans les publicités de quotidiens, ou sur les affiches «à louer», sont interdits en vertu du Code. Par exemple, une annonce discriminatoire pour un appartement sur laquelle est écrit «aucun assisté social» est discriminatoire. Les quotidiens peuvent refuser d'imprimer une annonce qui lui semble contraire à la loi. Un journal ou autre médium publicitaire qui publierait une annonce discriminatoire pourrait faire l objet d une plainte en matière de droits de la personne

8 Que sont les «programmes spéciaux» en logement locatif? Un exemple de programmes spéciaux en matière de logement serait un immeuble spécialement aménagé pour des personnes âgées avec des rampes d'accès, des ascenseurs, des installations de loisirs et d'entraînement physique et des services de transport à un hôpital et au centre commercial. Les programmes spéciaux aident les personnes ou les groupes de personnes à surmonter l inconvénient occasionné par la discrimination, et ils sont permis par le Code des droits de la personne. Les programmes spéciaux aident également les groupes qui ont été défavorisés par la discrimination à atteindre l égalité des chances. (Pour obtenir plus de renseignements, veuillez consulter la politique de la Commission des droits de la personne du Manitoba, intitulée Programmes spéciaux.) Que dit le Code au sujet de menaces ou de blessures à une personne qui formule une plainte de discrimination? Le Code des droits de la personne protège le droit d une personne de formuler une plainte en matière de discrimination. Il est contraire à la loi de menacer quelqu un de le blesser, de lui causer un préjudice ou une perte d avantages parce qu il a formulé une plainte, ou parce qu il prend part à une poursuite en vertu du Code. Une personne ou un groupe de personnes qui fait l objet de menaces ou qui subit des blessures peut formuler une «plainte de représailles» en vertu du Code des droits de la personne. Exemple d une politique Agence de location ABC : Protection contre la discrimination et le harcèlement L Agence de location ABC s engage à fournir la location, et toute autre occupation légitime, de ses logements, exempte de toute forme de discrimination injustifiée, y compris le harcèlement, le tout en respect de ses obligations en vertu du Code des droits de la personne. Les locataires ont le droit de louer, et les occupants légitimes d occuper, les logements locatifs (et leurs invités, de visiter) sans être traités différemment, à leur détriment et sans motif raisonnable, en raison d une caractéristique protégée en vertu du Code des droits de la personne. Ils ont également le droit de ne pas être harcelés en raison d une caractéristique protégée. Les caractéristiques protégées en vertu du Code des droits de la personne sont l ascendance (y compris la couleur et la race identifiable), la nationalité, l origine ethnique, la religion, l âge, le sexe (y compris la grossesse et l identité sexuelle), les caractéristiques fondées sur le sexe, l orientation sexuelle, l'état matrimonial ou la situation de famille, la source de revenu, les croyances politiques et l invalidité physique ou mentale. Les locataires ont également le droit à des mesures d accommodement raisonnable pour répondre à leurs besoins spéciaux qui sont fondés sur des caractéristiques protégées en vertu du Code des droits de la personne, comme l invalidité

9 Procédure Les locataires qui croient être l objet de discrimination dans leur demande de logement, ou leur occupation d un logement locatif, de la part de l Agence de location ABC sont priés de signaler le problème à [insérer le nom, le numéro de téléphone et l adresse de la personne désignée]. Les locataires qui requièrent des mesures d accommodement raisonnable pour répondre à leurs besoins spéciaux fondés sur une caractéristique protégée en vertu du Code des droits de la personne sont priés de formuler leur demande auprès de [insérer le nom, le numéro de téléphone et l adresse de la personne désignée]. Les locataires pourraient être tenus de fournir des renseignements raisonnables pour appuyer leur demande d accommodement. Le personnel prendra au sérieux toute plainte ou demande d accommodement raisonnable formulée par les locataires, et leur répondra en temps opportun, après avoir examiné la question. Si un locataire croit qu un membre du personnel ne prend pas les mesures appropriées en ce qui concerne sa plainte de discrimination, son signalement de harcèlement discriminatoire ou sa demande d accommodement raisonnable, il est prié de communiquer avec [insérer les coordonnées de l employé désigné de l Agence ABC]. Pour obtenir plus de renseignements, vous pouvez également communiquer avec la Commission des droits de la personne du Manitoba, au (à Winnipeg), ou au (sans frais). Liste de vérification des locateurs qui examinent une demande de location : Tous les renseignements requis dans la demande de location sont nécessaires pour établir la qualification du locataire éventuel. Il est interdit de discriminer les locataires éventuels en raison de leur ascendance (y compris leur race), de la situation de famille, de la source de revenu ou de tout autre motif protégé en vertu du Code des droits de la personne. Les locataires éventuels peuvent fournir de diverses façons suffisamment de renseignements au sujet de leurs qualifications comme locataire. Par exemple, sur un formulaire, on peut demander aux locataires éventuels qui n ont pas d antécédents de location de fournir des références de personnes pouvant témoigner de leur fiabilité. La capacité d un locataire éventuel de payer son loyer est évaluée au cas par cas, et non en fonction d un ratio du loyer proportionné au revenu. Les locataires éventuels ne sont pas refusés injustement en raison d une norme qui fixe un nombre donné d occupants dans un logement. Les locataires éventuels ne sont pas tenus de fournir un garant ou un cosignataire sans motif raisonnable. Les locataires éventuels qui ont des enfants ne sont pas restreints à certains logements ou étages d un immeuble. Les annonces et les affiches «à louer» doivent être exemptes de propos discriminatoires. Les demandes d accommodement raisonnable pour répondre à des besoins spéciaux qui sont fondés sur des caractéristiques protégées, comme l invalidité, sont prises en considération en bonne et due forme, et l accommodement est fourni à moins de difficultés excessives. Il est interdit d assujettir sciemment les locataires éventuels ou actuels au harcèlement, et toutes les mesures raisonnables seront prises pour y mettre fin

10 Qui peut me renseigner? Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec le bureau de la Commission des droits de la personne du Manitoba de votre région. Veuillez également vous renseigner au sujet de nos ateliers sur l accommodement raisonnable et d autres sujets liés aux droits de la personne. Winnipeg : 175, rue Hargrave, bureau 700 Winnipeg (Manitoba) R3C 3R8 Téléphone : Télécopieur : Brandon : 340, 9e Rue, bureau 341 Brandon (Manitoba) R7A 6C2 Téléphone : Télécopieur : The Pas : Centre commercial Otineka, 2e étage C. P The Pas (Manitoba) R9A 1M4 Téléphone : Télécopieur : SANS FRAIS : ATS : En cas de conflit entre les présentes lignes directrices et le Code des droits de la personne, ce dernier est prépondérant. Septembre 2009 This guide is also available in English Toutes les lignes directrices de la Commission des droits de la personne du Manitoba se trouvent sur notre site Web à l adresse ci-dessous.

Vous pouvez appuyer les droits de la personne en matière de logement en copropriété. Vos droits Vos obligations. Introduction

Vous pouvez appuyer les droits de la personne en matière de logement en copropriété. Vos droits Vos obligations. Introduction Introduction Vous pouvez appuyer les droits de la personne en matière de logement en copropriété Vos droits Vos obligations Lignes directrices sur le logement en copropriété en vertu du Code des droits

Plus en détail

Introduction. Enquêtes pré-embauche : vous pouvez respecter les droits de la personne dans l embauche

Introduction. Enquêtes pré-embauche : vous pouvez respecter les droits de la personne dans l embauche Introduction Enquêtes pré-embauche : vous pouvez respecter les droits de la personne dans l embauche Ce que vous pouvez faire Ce que vous pouvez demander Lignes directrices pour les employeurs concernant

Plus en détail

Sondage des organismes/intervenants

Sondage des organismes/intervenants Ontario Human Rights Commission Commission ontarienne des droits de la personne Octroi de permis autorisant les logements locatifs : North Bay Sondage des organismes/intervenants La Commission ontarienne

Plus en détail

Dans la mire : le logement

Dans la mire : le logement Centre d assistance juridiques en matière de droits de la personne Automne-hiver 2012 VERS L INCLUSIVITÉ AU TRAVAIL ET DANS LE LOGEMENT ET LES SERVICES AUTOMNE 2012 Dans la mire : le logement Il est interdit

Plus en détail

DROITS DES LOCATAIRES

DROITS DES LOCATAIRES 6-1 LA LOI DE LA RUE No.6 DROITS DES LOCATAIRES La plupart des logements locatifs sont régis par la Loi de 2006 sur la location à usage d habitation (la «LLUH»), et la Commission de la location immobilière

Plus en détail

Tests de dépistage d alcool et de drogues au travail. Quand peut-on faire des tests de dépistage Ce dont il faut tenir compte. www.manitoba.

Tests de dépistage d alcool et de drogues au travail. Quand peut-on faire des tests de dépistage Ce dont il faut tenir compte. www.manitoba. Pour obtenir plus de renseignements sur ces lignes directrices basées sur le Code des droits de la personne, veuillez communiquer avec le bureau de la Commission des droits de la personne du Manitoba de

Plus en détail

Code de conduite des fournisseurs

Code de conduite des fournisseurs Code de conduite des fournisseurs Novembre 2014 1. Introduction La Société canadienne des postes (Postes Canada), une société d État fédérale, vise à maintenir la confiance de tous ses intervenants en

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DES LOCATAIRES CONNAISSEZ-VOUS VOS DROITS? 1. Le locateur peut entrer dans votre appartement en tout temps.

QUESTIONNAIRE DES LOCATAIRES CONNAISSEZ-VOUS VOS DROITS? 1. Le locateur peut entrer dans votre appartement en tout temps. QUESTIONNAIRE DES LOCATAIRES CONNAISSEZ-VOUS VOS DROITS? 1. Le locateur peut entrer dans votre appartement en tout temps. Vrai ou Faux 2. Vous avez le droit de changer les serrures sans la permission du

Plus en détail

Loi sur la location à usage d habitation

Loi sur la location à usage d habitation Loi sur la location à usage d habitation mars 2007 2 Table des matières La Loi sur la location à usage d habitation... 4 Contrat de location... 5 Règles relatives au loyer... 10 Dépôts de garantie... 17

Plus en détail

L obligation d adaptation envers les personnes handicapées en vertu du Code des droits de la personne :

L obligation d adaptation envers les personnes handicapées en vertu du Code des droits de la personne : L obligation d adaptation envers les personnes handicapées en vertu du Code des droits de la personne : Guide à l intention des locateurs Le Code ontarien des droits de la personne (Le Code) Le Code est

Plus en détail

Politique en matière d accessibilité (la «Politique»)

Politique en matière d accessibilité (la «Politique») Politique en matière d accessibilité (la «Politique») Le présent document peut être obtenu dans d autres formats au www.lagreatwest.com ou en faisant parvenir une demande à l adresse ombudsman@gwl.ca.

Plus en détail

Comment un locataire peut résilier une location

Comment un locataire peut résilier une location Comment un locataire peut résilier une location Renseignements fournis dans cette brochure L entente de location conclue entre un locateur et un locataire s appelle une convention de location. La Loi sur

Plus en détail

Établir son identité

Établir son identité Établir son identité Documents nécessaires pour obtenir : un permis de conduire du Manitoba un permis de conduire Plus du Manitoba une carte d identité du Manitoba une carte d identité Plus du Manitoba

Plus en détail

Les employeurs qui exploitent une entreprise au Canada devraient connaître les lois suivantes en matière d emploi :

Les employeurs qui exploitent une entreprise au Canada devraient connaître les lois suivantes en matière d emploi : Emploi 117 EMPLOI L emploi est un secteur très réglementé au Canada, soumis à la fois à des lois fédérales et provinciales. La majorité des employeurs sont assujettis aux lois provinciales, à l exception

Plus en détail

LOUER UN LOGEMENT QUAND VOUS VIVEZ AVEC UN ANIMAL DE COMPAGNIE

LOUER UN LOGEMENT QUAND VOUS VIVEZ AVEC UN ANIMAL DE COMPAGNIE LOUER UN LOGEMENT QUAND VOUS VIVEZ AVEC UN ANIMAL DE COMPAGNIE Renseignements à l attention des locataires Cette brochure contient des suggestions pour prouver à votre locateur que vous et votre animal

Plus en détail

Sommaire des lignes de conduite relatives aux pratiques équitables en matière d embauche 1

Sommaire des lignes de conduite relatives aux pratiques équitables en matière d embauche 1 Sommaire des lignes de conduite relatives aux pratiques équitables en matière d embauche 1 NOVEMBRE 2014 Obligations légales Le Barreau encourage des pratiques équitables en matière d embauche des étudiant(e)s,

Plus en détail

Réductions de loyer automatiques et diminutions des impôts fonciers

Réductions de loyer automatiques et diminutions des impôts fonciers Réductions de loyer automatiques et diminutions des impôts fonciers Quand un loyer est-il automatiqueme nt réduit? La plupart des locataires ne paient pas les impôts fonciers séparément de leur loyer.

Plus en détail

Parcs de maisons mobiles et zones résidentielles à baux fonciers

Parcs de maisons mobiles et zones résidentielles à baux fonciers Parcs de maisons mobiles et zones résidentielles à baux fonciers Renseignements contenus dans la brochure La Loi sur la location à usage d habitation (la Loi) s applique à la plupart des logements locatifs,

Plus en détail

Introduction. Application

Introduction. Application Politique sur l accessibilité de Primerica et plan d accessibilité pluriannuel (le «plan d accessibilité») (Règlement de l Ontario 191/11) relatif à la Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées

Plus en détail

Renseignements sur les requêtes en

Renseignements sur les requêtes en Renseignements sur les requêtes en augmentation de loyer supérieure au taux légal Requêtes en augmentation de loyer supérieure au taux légal En général, un locateur peut uniquement augmenter le loyer d

Plus en détail

Présenté par le Réseau FADOQ devant la Commission de l aménagement du territoire

Présenté par le Réseau FADOQ devant la Commission de l aménagement du territoire Projet de loi 22 concernant la pénalité en cas de résiliation de bail: Une avancée législative, mais un timide impact dans le quotidien des aînés et de leur famille Présenté par le Réseau FADOQ devant

Plus en détail

LE TRAITEMENT DES PLAINTES DANS LES MAISONS DE RETRAITE

LE TRAITEMENT DES PLAINTES DANS LES MAISONS DE RETRAITE LE TRAITEMENT DES PLAINTES DANS LES MAISONS DE RETRAITE Cet article a été initialement publié dans l édition du printemps/été 2013 du bulletin de nouvelles d ACE Disponible à www.acelaw.ca Les différends

Plus en détail

Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick

Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick Lignes directrices sur la discrimination dans le secteur du logement Adoption : le 3 juin 2004 À l intention des agences de location, des propriétaires,

Plus en détail

Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons

Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons Section A : Renseignements personnels et commerciaux Numéro de référence : AVIS SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE La

Plus en détail

Si le locataire ne paie pas le loyer

Si le locataire ne paie pas le loyer Si le ne paie pas le loyer Contenu de la présente brochure La Loi de 2006 sur la location à usage d habitation permet l expulsion du qui n a pas payé son loyer. La présente brochure contient des renseignements

Plus en détail

Logement équitable: Votre droit à la location ou à l achat d une maison

Logement équitable: Votre droit à la location ou à l achat d une maison Logement équitable: Votre droit à la location ou à l achat d une maison Trouvez plus de renseignements juridiques faciles à lire sur www.ptla.org Que signifie «Logement équitable»? Dans le Maine, il existe

Plus en détail

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE?

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? Information à l intention des personnes salariées travaillant dans une entreprise de 10 à 49 personnes salariées La Loi sur l équité

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR POUR ENREGISTRER UN NOM COMMERCIAL

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR POUR ENREGISTRER UN NOM COMMERCIAL Tout ce qu'il faut savoir pour enregistrer un nom commercial Dois-je enregistrer le nom de mon entreprise? Dois-je enregistrer un nom commercial ou constituer mon entreprise en société? Comment puis-je

Plus en détail

Réintégrer son logement

Réintégrer son logement Accès au logement interdit illégalement Mon locateur peut-il m empêcher d entrer dans Aux termes de la loi, qui peut m obliger à quitter mon logement? Il est illégal pour votre locateur de vous empêcher

Plus en détail

Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick

Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick 1 Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick Lignes directrices relatives à la détermination d'une qualification professionnelle ou d'une qualification réellement requise et à l'obligation

Plus en détail

Guide de questions d'entrevue appropriées au Canada

Guide de questions d'entrevue appropriées au Canada Guide de questions d'entrevue appropriées au Canada Race, couleur de peau, ascendance, lieu d'origine, origine ethnique *La race et la couleur de peau sont des motifs de distinction illicites dans toutes

Plus en détail

La vérification des antécédents, ça vous dit quelque chose?

La vérification des antécédents, ça vous dit quelque chose? La vérification des antécédents, ça vous dit quelque chose? Quel droit les employeurs, les organisations bénévoles, les autorités de réglementation et les établissements d enseignement (les «organismes»)

Plus en détail

LOUER UN LOGEMENT. Que dois-je savoir pour bien louer? 1 Un logement privé A Une location nue

LOUER UN LOGEMENT. Que dois-je savoir pour bien louer? 1 Un logement privé A Une location nue Que dois-je savoir pour bien louer? 1 Un logement privé A Une location nue La loi du 6 juillet 1989 s applique aux locaux neufs ou anciens : - Locaux à usage d habitation principale. - Locaux à usage mixte

Plus en détail

Community Legal Information Association of Prince Edward Island, Inc.

Community Legal Information Association of Prince Edward Island, Inc. Community Legal Information Association of Prince Edward Island, Inc. Information à l'intention des locataires résidentiels de l'î.-p.-é. L information offerte dans la présente brochure offre des réponses

Plus en détail

Requête présentée par le locataire pour obtenir un remboursement dû par le locateur

Requête présentée par le locataire pour obtenir un remboursement dû par le locateur Formule T1 Requête présentée par le locataire pour obtenir un remboursement dû par le locateur Directives Section A : Quand utiliser cette formule.. p. 1 Section B : Comment remplir cette formule p. 2

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Appel

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Appel [TRADUCTION] Citation : N. B. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 504 Appel No.: 2011-2457 ENTRE : N. B. Appelante et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU

Plus en détail

La discrimination dans le secteur du logement privé. Par le Centre pour l égalité des chances

La discrimination dans le secteur du logement privé. Par le Centre pour l égalité des chances La discrimination dans le secteur du logement privé Par le Centre pour l égalité des chances La discrimination au logement Partie 1: Qu est ce qu une discrimination? 1. Cadre Juridique 2. Critères protégés

Plus en détail

ATELIER SUR LE LOGEMENT. Présenté par René Guitard

ATELIER SUR LE LOGEMENT. Présenté par René Guitard ATELIER SUR LE LOGEMENT Présenté par René Guitard Logement droit des locataires Locataires Avant d y emménager : dépôt ou lettre de garantie Pendant: Loyer, Réparations Expulsion Avis de déménagement Logement

Plus en détail

Énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services Canada, Inc.

Énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services Canada, Inc. Énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services Canada, Inc. Merci de vous procurer et de lire l énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services

Plus en détail

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Politiques, pratiques et procédures. Services à la clientèle

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Politiques, pratiques et procédures. Services à la clientèle Services à la clientèle Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Politiques, pratiques et procédures Conformément aux normes d accessibilité pour les services à la clientèle Table des matières

Plus en détail

On se fait une loi de vous parler d équité. Prévenir la discrimination et le harcèlement

On se fait une loi de vous parler d équité. Prévenir la discrimination et le harcèlement On se fait une loi de vous parler d équité Prévenir la discrimination et le harcèlement Table des matières 3 L engagement du Barreau envers le droit à l égalité et à l équité 4 Qu est-ce que la discrimination?

Plus en détail

Code de conduite pour les fournisseurs

Code de conduite pour les fournisseurs Code de conduite pour les fournisseurs Contexte Co-operators s engage à mener ses affaires dans le respect de sa politique de développement durable. Son Code de conduite pour les fournisseurs définit les

Plus en détail

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS Les prêts de l IAF à l intention des immigrants aident à défrayer le coût des cours et des examens pour qu ils puissent faire au Canada le travail qu ils faisaient

Plus en détail

SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE. Le déménagement

SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE. Le déménagement SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE Le déménagement La présente brochure traite de la façon de donner un préavis, de la façon de déménager plus tôt que prévu tout en respectant la loi, et de ce que vous

Plus en détail

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion française É VALUATION DE R EADING, DE LA LECTURE ET

Plus en détail

PERSONNES ÂGÉES À LA DÉFENSE DE VOS DROITS. Des services professionnels gratuits www.cdpdj.qc.ca

PERSONNES ÂGÉES À LA DÉFENSE DE VOS DROITS. Des services professionnels gratuits www.cdpdj.qc.ca PERSONNES ÂGÉES À LA DÉFENSE DE VOS DROITS Des services professionnels gratuits www.cdpdj.qc.ca 1 PROTECTION CONTRE L EXPLOITATION Toute personne âgée ou handicapée a le droit d être protégée contre toute

Plus en détail

Les mesures d adaptation au travail Assurer le maintien de l'emploi des Néo-Brunswickois après un congé autorisé ou un accident du travail

Les mesures d adaptation au travail Assurer le maintien de l'emploi des Néo-Brunswickois après un congé autorisé ou un accident du travail Les mesures d adaptation au travail Assurer le maintien de l'emploi des Néo-Brunswickois après un congé autorisé ou un accident du travail LES DROITS, OBLIGATIONS ET PRATIQUES EXEMPLAIRES EN VERTU DES

Plus en détail

CORPORATIONS ASSOCIÉES

CORPORATIONS ASSOCIÉES BULLETIN N o HE 003 Publié en avril 2001 Révisé en janvier 2008 LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE CORPORATIONS ASSOCIÉES Le but de ce bulletin est d aider

Plus en détail

Politique relative aux bourses d études restrictives

Politique relative aux bourses d études restrictives Politique relative aux bourses d études restrictives ISBN: 0-7778-7171-8 Approuvé par la Commission le 8 juillet 1997 Approuvées par la CODP : 29 septembre 2004 (Veuillez prendre note que des révisions

Plus en détail

Janvier 2015 POLITIQUE D ACCESSIBILITÉ

Janvier 2015 POLITIQUE D ACCESSIBILITÉ POLITIQUE D ACCESSIBILITÉ 1 LES TERMES «VISION7 INTERNATIONAL», «V7I» ET «ENTREPRISE» DÉSIGNENT VISION7 INTERNATIONAL ET SES FILIALES ET UNITÉS COMMERCIALES. 1. OBJECTIF ET PORTÉE La Loi de 2005 sur l

Plus en détail

Règlement sur l accessibilité du transport aérien résumé

Règlement sur l accessibilité du transport aérien résumé Règlement sur l accessibilité du transport aérien résumé Disponible sur divers supports L information contenue dans cette brochure est une description générale des dispositions du Règlement sur les transports

Plus en détail

Renseignements pour les locateurs et les locataires concernant les compteurs individuels

Renseignements pour les locateurs et les locataires concernant les compteurs individuels Renseignements pour les locateurs et les locataires concernant les compteurs individuels Qu est-ce qu un compteur individuel? Un compteur individuel est un compteur électrique qu un locateur peut installer

Plus en détail

Les groupes de l égalité ont toujours été sujets à la

Les groupes de l égalité ont toujours été sujets à la C Discrimination Les groupes de l égalité ont toujours été sujets à la discrimination au travail. Avant que la loi n interdise la discrimination en emploi, les employeurs refusaient systématiquement de

Plus en détail

Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques

Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques Politique sur les renseignements personnels Septembre 2004

Plus en détail

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE Introduction La présente Règle établit les règles que les analystes doivent suivre lorsqu ils publient des rapports de recherche

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE)

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) 1 Table des matières Introduction... 3 À propos du Plan pluriannuel d accessibilité de l OQRE... 3

Plus en détail

Les rapports d inspection

Les rapports d inspection Introduction Les rapports d inspection et la Loi sur l accès à l information municipale et la protection de la vie privée Projet conjoint de la ville de Newmarket et du Bureau du commissaire à l information

Plus en détail

Répertoire des banques de renseignements personnels

Répertoire des banques de renseignements personnels Répertoire des banques de renseignements personnels L inclusion d un dossier dans le Répertoire des banques de renseignements personnels du Centre régional de santé de North Bay ne signifie pas pour autant

Plus en détail

Comment passer un contrat avec les agents de commercialisation du gaz naturel et les détaillants d électricité

Comment passer un contrat avec les agents de commercialisation du gaz naturel et les détaillants d électricité Ontario Energy Commission de l énergie Board de l Ontario P.O. Box 2319 C.P. 2319 2300 Yonge Street 2300, rue Yonge 26th. Floor 26 e étage Toronto ON M4P 1E4 Toronto ON M4P 1E4 Telephone: (416) 481-1967

Plus en détail

Info TPS/TVH. Taxe de vente harmonisée Reventes d habitations neuves en Ontario et en Colombie-Britannique

Info TPS/TVH. Taxe de vente harmonisée Reventes d habitations neuves en Ontario et en Colombie-Britannique Info TPS/TVH GI-098 Mai 2011 Taxe de vente harmonisée Reventes d habitations neuves en Ontario et en Colombie-Britannique NOTE : Cette version remplace celle datée du mois d août 2010. Les gouvernements

Plus en détail

Note éducative. Commission d indemnisation des accidents du travail. Septembre 2009. Document 209094

Note éducative. Commission d indemnisation des accidents du travail. Septembre 2009. Document 209094 Note éducative Prise en compte d une provision pour frais d administration dans les états financiers des régimes publics d assurance pour préjudices corporels Commission d indemnisation des accidents du

Plus en détail

Assistance médicale globale. Assistance à l échelle internationale pour les voyageurs qui ont besoin de soins médicaux urgents.

Assistance médicale globale. Assistance à l échelle internationale pour les voyageurs qui ont besoin de soins médicaux urgents. Assistance médicale globale Assistance à l échelle internationale pour les voyageurs qui ont besoin de soins médicaux urgents. En quoi consiste l Assistance médicale globale? Grâce à une entente avec une

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LAVAL

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LAVAL Page: 1 de: 5 1. PRÉAMBULE La présente politique s'inspire des articles 10 et 10.1 de la Charte des droits et libertés de la personne qui interdit toute forme de harcèlement, tant social que sexuel. Elle

Plus en détail

Table des matières. 1. Un guide utile à l intention de toutes les travailleuses enceintes...3. 2. Le retrait préventif...3. 3. Le suivi médical...

Table des matières. 1. Un guide utile à l intention de toutes les travailleuses enceintes...3. 2. Le retrait préventif...3. 3. Le suivi médical... Table des matières 1. Un guide utile à l intention de toutes les travailleuses enceintes................3 2. Le retrait préventif...............................................3 2.1 De la travailleuse

Plus en détail

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE?

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? Information à l intention des personnes salariées travaillant dans une entreprise de 100 personnes salariées ou plus La Loi sur

Plus en détail

Ordonnance par consentement

Ordonnance par consentement Droit de la famille Ordonnance par consentement Guide pratique sur le droit de la famille 5 photo: www.archbould.com Justice Services judiciaires Sources d information juridique (gouvernement du Yukon)

Plus en détail

Assurance-vie, assurance contre les maladies graves et assurance invalidité individuelles

Assurance-vie, assurance contre les maladies graves et assurance invalidité individuelles Assurance-vie, assurance contre les maladies graves et assurance invalidité individuelles Questionnaire à l intention des gens nouvellement arrivés au Canada Questions 1. Quel est le statut de résidence

Plus en détail

L Évaluation des impacts des mesures de sécurité sur les droits de la personne

L Évaluation des impacts des mesures de sécurité sur les droits de la personne L Évaluation des impacts des mesures de sécurité sur les droits de la personne Développement de mesures de sécurité respectueuses des droits de la personne Pour obtenir de plus amples renseignements sur

Plus en détail

Questions/Réponses. Question : Vrai ou Faux? Il est interdit de faire travailler un enfant de moins de 16 ans.

Questions/Réponses. Question : Vrai ou Faux? Il est interdit de faire travailler un enfant de moins de 16 ans. Questions/Réponses CATÉGORIE : DISCRIMINATION FONDÉE SUR L ÂGE. Il est interdit de faire travailler un enfant de moins de 16 ans. Faux. Un enfant de moins de 16 ans peut travailler en dehors des heures

Plus en détail

Formulaire de plainte et guide

Formulaire de plainte et guide Commission des droits de la personne de l Î.-P.-É. Formulaire de plainte et guide C.P. 2000 53, rue Water Charlottetown PE C1A 7N8 Tél. : 902 368 4180 Sans frais : 1 800 237 5031 Fax : 902 368 4236 www.peihumanrights.ca

Plus en détail

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux La présente feuille de renseignements vise à fournir de l information sur le processus

Plus en détail

Grossesse et droits de la personne en milieu de travail. Guide à l intention des employeurs

Grossesse et droits de la personne en milieu de travail. Guide à l intention des employeurs Grossesse et droits de la personne en milieu de travail Guide à l intention des employeurs Grossesse et droits de la personne en milieu de travail Guide à l intention des employeurs Pour obtenir de plus

Plus en détail

Avis de résiliation de la location parce que le locateur veut démolir le logement locatif, y effectuer des réparations ou l affecter à un autre usage

Avis de résiliation de la location parce que le locateur veut démolir le logement locatif, y effectuer des réparations ou l affecter à un autre usage Formule N13 Avis de résiliation de la location parce que le locateur veut démolir le logement locatif, y effectuer des réparations ou l affecter à un autre usage Directives Section A : Quand utiliser cet

Plus en détail

Réponse de MADD Canada au projet de loi C-32 : Loi édictant la Charte canadienne des droits des victimes et modifiant certaines lois

Réponse de MADD Canada au projet de loi C-32 : Loi édictant la Charte canadienne des droits des victimes et modifiant certaines lois Réponse de MADD Canada au projet de loi C-32 : Loi édictant la Charte canadienne des droits des victimes et modifiant certaines lois INTRODUCTION Le projet de loi visant la création d une Charte fédérale

Plus en détail

GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA

GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA PRÉPARATION DES DÉCLARATIONS FISCALES GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA Des conseils simples pour réclamer des crédits de taxe sur intrants à l égard de transactions effectuées au moyen

Plus en détail

Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles. Adopté : 17 avril 2007. CATÉGORIE : Ressources humaines. Dernière révision : 25 janvier 2013

Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles. Adopté : 17 avril 2007. CATÉGORIE : Ressources humaines. Dernière révision : 25 janvier 2013 Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles CATÉGORIE : Ressources humaines SURVEILLANCE : juin 2014 Adopté : 17 avril 2007 Dernière révision : 25 janvier 2013 Révisée le : 20 septembre 2013 Le Centre de santé

Plus en détail

Directives destinées aux dépositaires

Directives destinées aux dépositaires Directives destinées aux dépositaires pour évaluer leur conformité avec la Loi sur l accès et la protection en matière de renseignements personnels sur la santé (LAPRPS) Le présent document vise à aider

Plus en détail

Objet : Trousse de renseignements sur le Programme d alternance travail-études pour l année scolaire 2015-2016

Objet : Trousse de renseignements sur le Programme d alternance travail-études pour l année scolaire 2015-2016 Division du Bureau de l éducation française Édifice Robert-Fletcher 1181, avenue Portage, salle 509, Winnipeg (Manitoba) Canada R3G 0T3 Téléphone : 204 945-6916 télécopie : 204 945-1625 évaluation télécopie

Plus en détail

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Groupe de travail sur les normes en matière de sondage Avril 2011 Les opinions exprimées dans le présent document ne doivent

Plus en détail

foire aux questions conseils à l intention des propriétaires et des locataires «Réponses aux questions les plus fréquentes...»

foire aux questions conseils à l intention des propriétaires et des locataires «Réponses aux questions les plus fréquentes...» conseils à l intention des propriétaires et des locataires foire aux questions «des consommateurs en confiance des collectivités en sécurité» «Réponses aux questions les plus fréquentes...» Mon propriétaire

Plus en détail

ÉCHELLE GRADUÉE DE FIDÉLITÉ AU MODÈLE SIM (SUIVI INTENSIF DANS LE MILIEU) PROGRAMME PRIORITÉ AU LOGEMENT Tsemberis et Stefancic, AVRIL 2010

ÉCHELLE GRADUÉE DE FIDÉLITÉ AU MODÈLE SIM (SUIVI INTENSIF DANS LE MILIEU) PROGRAMME PRIORITÉ AU LOGEMENT Tsemberis et Stefancic, AVRIL 2010 CHOIX ET STRUCTURE DU LOGEMENT 1. Choix du logement. Les participants au programme choisissent le lieu et les autres caractéristiques de leur logement. 2. Disponibilité du logement. Mesure dans laquelle

Plus en détail

Questionnaire à l intention des intervenants. Invitation à faire des commentaires

Questionnaire à l intention des intervenants. Invitation à faire des commentaires Consultations sur les exigences en matière d efficacité énergétique et de gestion efficace de l eau prévues au codes du bâtiment et de la plomberie du Manitoba Questionnaire à l intention des intervenants

Plus en détail

location à usage d habitation

location à usage d habitation Guide d information sur la Loi sur la location à usage d habitation Contenu de ce guide Ce guide fait une présentation sommaire de la nouvelle Loi sur la location à usage d habitation (la Loi) entrée en

Plus en détail

Directives du programme Ontario au travail

Directives du programme Ontario au travail Directives du programme Ontario au travail 3.4 : Personnes vivant avec le père ou la mère Compétence législative Paragraphes 2 (1) et (2), articles 11 et 41, et paragraphes 44 (2) et (4) du Règlement 134/98

Plus en détail

DÉCISION. PLAINTE en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels dans le secteur privé 1.

DÉCISION. PLAINTE en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels dans le secteur privé 1. Commission d accès à l information du Québec Dossier : 110772 Date : Le 5 décembre 2013 Membre: M e Diane Poitras Plaignants et (PROPRIÉTAIRE) Entreprise DÉCISION OBJET PLAINTE en vertu de la Loi sur la

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES EMPLOYEURS

RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES EMPLOYEURS BULLETIN N O HE 001 Publié en juin 2000 Révisé en septembre 2015 LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES EMPLOYEURS Le présent

Plus en détail

comment faire une demande auprès de logement Manitoba

comment faire une demande auprès de logement Manitoba créer des collectivités plus fortes à l aide de solutions de logement comment faire une demande auprès de logement Manitoba qui peut faire une demande de logement? Pour être admissible à un logement de

Plus en détail

Au Canada, la loi protège les droits des

Au Canada, la loi protège les droits des Guide des droits des travailleuses enceintes au Canada Au Canada, la loi protège les droits des travailleuses qui sont enceintes ou qui ont, ou prévoient avoir, des enfants. Dans toutes les provinces et

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE SONDAGE. Le droit et les personnes âgées

QUESTIONNAIRE DE SONDAGE. Le droit et les personnes âgées QUESTIONNAIRE DE SONDAGE Le droit et les personnes âgées À PROPOS DU SONDAGE La Commission du droit de l Ontario (CDO) et son projet sur le droit touchant les personnes âgées La CDO, un organisme public

Plus en détail

Notes techniques pour les règles de souscription de l assurance-automobile

Notes techniques pour les règles de souscription de l assurance-automobile Annexe B pour les règles de souscription de l assurance-automobile Émis avec le Bulletin No. A-09/03 I.A.R.D. - Auto ommission des services financiers de l Ontario 29 juillet 2003 pour les règles de souscription

Plus en détail

Protection des données personnelles de candidat Alstom

Protection des données personnelles de candidat Alstom Protection des données personnelles de candidat Alstom Contents Section 1 L engagement d Alstom envers la protection des données personnelles... 1 Section 2 Definitions:... 1 Section 3 Données personnelles...

Plus en détail

LIVRET DU LOCATAIRE AVERTI

LIVRET DU LOCATAIRE AVERTI LIVRET DU LOCATAIRE AVERTI Préparé par Marie-Eve Lavoie, intervenante juridique à Concertation-Femme, en mai 2009 INTRODUCTION Pour vivre paisiblement en société, il faut respecter les droits de tous et

Plus en détail

BAIL 811 PRAC PROGRAMME DE LOGEMENT SUPERVISÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES

BAIL 811 PRAC PROGRAMME DE LOGEMENT SUPERVISÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES BAIL 811 PRAC PROGRAMME DE LOGEMENT SUPERVISÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES Le présent Contrat est conclu ce (A) jour de, 20, entre (B) en qualité de PROPRIÉTAIRE, et (C) en qualité de LOCATAIRE. IL EST

Plus en détail

Stratégies d observation et d application du Code

Stratégies d observation et d application du Code Stratégies d observation et d application du Code L éducation est un élément crucial de tout programme relatif aux avertisseurs de fumée. Les propriétaires doivent être informés non seulement sur les types,

Plus en détail

Politique de location de salles

Politique de location de salles Politique de location de salles Municipalité d Upton Adoptée le 1 avril 2014 Résolution numéro 094-04-2014 POLITIQUE DE LOCATION DE SALLES DE LA MUNICIPALITÉ D UPTON Préambule Nos salles municipales servent

Plus en détail

1.8.1 Compétences du personnel Introduction

1.8.1 Compétences du personnel Introduction Page 1 de 7 1.8.1 Compétences du personnel Introduction La présente section vise à garantir la transparence et l équité du processus d embauche pour tous les postes. Elle s applique aux offices de services

Plus en détail

Ce que les parents devraient savoir

Ce que les parents devraient savoir Renvoi : Ce que les parents devraient savoir Un climat positif à l école et un milieu d apprentissage et d enseignement sécuritaire sont indispensables à la réussite scolaire des élèves. Un climat positif

Plus en détail

QUESTIONS À POSER AVANT DE SIGNER UN BAIL COMMERCIAL

QUESTIONS À POSER AVANT DE SIGNER UN BAIL COMMERCIAL QUESTIONS À POSER AVANT DE SIGNER UN BAIL COMMERCIAL 1. Surface a) Quelle est la superficie louable? b) Quelle est la superficie utilisable? c) Le loyer est-il calculé en fonction de la superficie louable

Plus en détail

Politique du Barreau du Haut-Canada

Politique du Barreau du Haut-Canada Politique du Barreau du Haut-Canada Accessibilité pour les personnes ayant une incapacité : Prestation de services, renseignements, communication, emploi et milieu bâti En vigueur le 1 er janvier 2014

Plus en détail

Politique d accessibilité pour les services à la clientèle

Politique d accessibilité pour les services à la clientèle Politique d accessibilité pour les services à la clientèle La Politique d accessibilité pour les services à la clientèle (la Politique) établit les normes d accessibilité adoptées par la Compagnie pour

Plus en détail