Rousseau, Discours sur l origine et les fondements de l inégalité parmi les hommes (1754)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rousseau, Discours sur l origine et les fondements de l inégalité parmi les hommes (1754)"

Transcription

1 Rousseau, Discours sur l origine et les fondements de l inégalité parmi les hommes (1754) Présentation 2 Parcours linéaire 3 Plan 6 1

2 Présentation Jean-Jacques ROUSSEAU (Genève, Ermenonville, 1778) Discours sur l origine et les fondements de l inégalité parmi les hommes, édition de Jacques Roger, GF, Paris, pour cette édition Thèse 2

3 Parcours linéaire Dédicace, préface, introduction. La nature mit de l égalité entre les hommes, ils instituèrent l inégalité. Les changements successifs de la constitution humaine, ayant des causes physiques (changements inégaux dans le temps et entre les individus) détruisent l égalité naturelle au profit de variétés et d inégalités. L inégalité naturelle ne sera pas traitée, seule l inégalité morale ou politique est en débat. «De quoi s agit-il donc précisément dans ce discours? De marquer dans le progrès des choses le moment ou le droit succédant à la violence, la nature fut soumise à la loi ; d expliquer par quel enchaînement de prodiges le fort put se résoudre à servir le faible, et le peuple à acheter un repos en idée, aux prix d une félicité réelle.» 1 Les philosophes s intéressèrent à l état de nature sans jamais y remonter ; c est l homme civil qu ils peignaient en croyant présenter l homme sauvage ; et aucun ne douta de l existence d un état de nature. Il faut commencer par écarter les faits au profit de raisonnements hypothétiques et conditionnels. Première partie. L homme sorti de l état de nature est un animal moins fort que certains et moins agile de d autres, mais organisé le plus avantageusement et s appropriant tous les instincts. À la différence de l État, la nature fortifie les hommes bien constitués et fait périr les faibles. Les hommes civilisés sont causes de leurs maux, ils les eussent évités en continuant à vivre selon la prescription de la nature. «Si [la nature] nous a destinés à êtres sains, j ose presque assurer que l état de réflexion est un état contre nature, et que l homme qui médite est un animal dépravé.» 2 L homme que nous avons sous les yeux n est pas l homme sauvage, mais cet homme sociable et esclave est craintif, rampant, avec une manière de vivre molle et efféminée détruisant sa force et son courage. L homme ne ses distingue des autres animaux que par sa qualité d agent libre et par sa perfectibilité - mais cette dernière est également la source de tous ses malheurs en le poussant à 1 p p

4 sortir de l état de nature. Si, par un concours de circonstances, l homme sauvage se voyait doté des caractères de l homme civilisé, ils les abandonnerait. La question de l origine des langues devient indue pour l homme sauvage : sans contact avec ses semblables, il ne ressent pas le besoin de communiquer verbalement. La nature, qui ne prit que peu de souci à rapprocher les hommes ni à leur faciliter l usage de la parole (ce que démontre une généalogie du langage), prépara fort peu la sociabilité des hommes. Ce n est pas la vie naturelle qui est misérable, mais la vie civile. Avec le seul instinct et sans raison, dénué de devoirs connus, l homme sauvage n avait ni vertu ni vice. Mais la pitié est un sentiment naturel dont toutes les vertus sociales découlent - sans elle, les hommes ne seraient que des montres. «L homme sauvage n a point cet admirable talent [l amour propre et la réflexion qui font que je puis assister à un meurtre sans m en émouvoir] ; et faute de sagesse et de raison, on le voit toujours se livrer étourdiment au premier sentiment de l humanité.» 3 Le cas de l amour l illustre : l absence d amour autre que physique dans l état de nature supprime les crimes passionnels car il ne s y adjoint aucun sentiment factice. «C est donc une chose incontestable que l amour même, ainsi que toutes les autres passions, n a acquis que dans la société cette ardeur impétueuse qui le rend si souvent funeste aux hommes, et il est d autant plus ridicule de représenter les sauvages comme s entr égorgeant sans cesse pour assouvir leur brutalité [ ]». 4 «Concluons qu'errant dans les forêts sans industrie, sans parole, sans domicile, sans guerre, et sans liaisons, sans nul besoin de ses semblables, comme sans nul désir de leur nuire, peut-être même sans jamais en reconnaître aucun individuellement, l'homme sauvage sujet à peu de passions, et se suffisant à lui-même, n'avait que les sentiments et les lumières propres à cet état, qu'il ne sentait que ses vrais besoins, ne regardait que ce qu'il croyait avoir intérêt de voir, et que son intelligence ne faisait pas plus de progrès que sa vanité.» 5 Ceci permet de «montrer dans le tableau du véritable état de nature combien l'inégalité, même naturelle, est loin d'avoir dans cet état autant de réalité et d'influence que le prétendent nos écrivains.» 6 La différence entre les hommes est plus importante dans l état de société que dans celui de nature ; l inégalité d institution l emporte sur l inégalité naturelle. Il reste à comprendre l origine et les progrès de cette inégalité : elle vient de la perfectibilité, des vertus sociales et des autres facultés non actualisées chez l homme naturel. Elle ne se développe 3 p p p p

5 qu au loisir de circonstances fortuites qui détériorent ainsi l espèce, rendent sociables et donc méchants. 5

6 Plan I. Lettre : À la république de Genève. 1. Éloge de Genève comme patrie et État idéal. Pages 145 à Adresse de Rousseau à ses concitoyens. Pages 150 et Adresse de Rousseau aux «seigneurs» qui gouvernent Genève. Pages 152 à Éloge des femmes genevoises. Pages 154 et Nouvelle adresse aux «seigneurs». Pages 155 et 156. II. Préface. 1. Question de l homme et décadence de l âme. Paragraphes 1 et 2 ; pages 157 et Annonce de la thèse. Paragraphe 3 ; pages 158 et Difficulté de la question et méthode pour y répondre. Paragraphe 4 ; page Problèmes du droit naturel et de la loi naturelle. Paragraphes 5 à 9 ; pages 160 et Réponse à la question du droit naturel (amour de soi et pitié). Paragraphes 9 et 10 ; pages 161 et Conditions de la réponse au problème de l inégalité. Paragraphes 11 et 12 ; pages 162 et 163. III. Introduction. 1. Annonce du sujet. Paragraphe 1 ; page Typologie de l inégalité. Paragraphe 2 ; page Rejet de la question de l inégalité naturelle. Paragraphe 3, pages 167 et Problématique de l ouvrage. Paragraphe 4 ; page Apories sur l état de nature. Paragraphe 5 ; pages 168 et Exposé méthodologique. Paragraphes 6 et 7 ; pages 169 et 170 IV. Première partie 1. Analyse des caractères physiques de l homme sauvage et annonce de sa supériorité sur l homme civilisé. Pages 170 à Caractérisation métaphysique et morale de l homme sauvage (liberté et perfectibilité). Pages 182 à De l origine et du développement du langage. Pages 199 à

7 4. De l homme à l état de nature et de la pitié naturelle. Pages 209 à De l amour. Pages 215 à Conclusion et transition : égalité naturelle contre inégalité sociale. Pages 218 à 221. V. Seconde partie. 1. 7

Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur

Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur PLAN Introduction 1 C est la faiblesse de l homme qui le rend sociable, donc humain A C est en vertu de son insuffisance et infirmité, que l homme s attache

Plus en détail

Fiche de lecture. Du Contrat Social

Fiche de lecture. Du Contrat Social Du Contrat Social Fiche de lecture Du Contrat Social Introduction Du Contrat social ou Principes du droit politique est rédigé par Jean-Jacques Rousseau (1712-1778). Il paraît en 1762, dans le but d être

Plus en détail

ou comment se réapproprier ces concepts en reformulant sous forme de questions les problématiques qui en découlent.

ou comment se réapproprier ces concepts en reformulant sous forme de questions les problématiques qui en découlent. Baccalauréat Les échanges Synthèse des concepts rencontrés dans les textes ou comment se réapproprier ces concepts en reformulant sous forme de questions les problématiques qui en découlent. Les concepts

Plus en détail

ESSAI. Discours sur la religion la République l esclavage. Robespierre. l aube. Extrait de la publication

ESSAI. Discours sur la religion la République l esclavage. Robespierre. l aube. Extrait de la publication ESSAI Robespierre Discours sur la religion la République l esclavage l aube Discours sur la religion, la République, l esclavage La collection l Aube poche essai est dirigée par Jean Viard Maximilien

Plus en détail

La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser?

La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser? La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser? PLAN Introduction 1 Oui, la liberté se définit comme un pouvoir de refuser A La liberté est négation de tout ce qui la nie B Le pouvoir de refuser

Plus en détail

Le Grand Livre des plus belles citations des hommes illustres

Le Grand Livre des plus belles citations des hommes illustres Cécile Ribeyron Le Grand Livre des plus belles citations des hommes illustres Tome VI 2 2 Avant-propos Cet ouvrage se veut dans la droite lignée des précédents, à but pédagogique et comme ouvrage de référence

Plus en détail

Philosophie 2010 Filière S Métropole

Philosophie 2010 Filière S Métropole Philosophie 2010 Filière S Métropole Sujet 1 : L'art peut-il se passer de règles? Sujet 2 : Dépend-il de nous d'être heureux? Sujet 3 : Commentaire du texte de Hobbes Sujet 1 : L'art peut-il se passer

Plus en détail

Souviens-toi : à l époque de Jean-Jacques Rousseau, les hommes qui gouvernent ont reçu ce droit «du sang» : on est roi de père en

Souviens-toi : à l époque de Jean-Jacques Rousseau, les hommes qui gouvernent ont reçu ce droit «du sang» : on est roi de père en Écoles primaires, cycle 3 En 2012, on fête le tricentenaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau! Qui était-il? Découvrons ce Monsieur extraordinaire qui est fêté cette année dans les écoles et en

Plus en détail

Vivre ensemble I) l homme est il naturellement sociable? A ) l homme, un animal politique La cité

Vivre ensemble I) l homme est il naturellement sociable? A ) l homme, un animal politique La cité Vivre ensemble I) l homme est il naturellement sociable? A) l homme, un animal politique La cité (=est une communauté politique c est-à-dire des individus qui s associent qui vivent donc ensemble sous

Plus en détail

Table des matières. Première partie LE TEMPS LONG DE L EXISTENCE, DE LA NAISSANCE À LA MORT

Table des matières. Première partie LE TEMPS LONG DE L EXISTENCE, DE LA NAISSANCE À LA MORT Table des matières Préface de Dominique Barjot.... 7 Introduction... 11 Première partie LE TEMPS LONG DE L EXISTENCE, DE LA NAISSANCE À LA MORT Chapitre I La jeunesse du travailleur... 27 La place du travail

Plus en détail

Citations et méditation

Citations et méditation Hacène Mazouz Citations et méditation Au cœur de la réflexion 2 2 Thèmes des citations Par ordre alphabétique Citation sur l abandon Citation sur l alcool Citation sur l amitié Citation sur l amour, aimer

Plus en détail

Éléments d analyse. L homme s accomplit-il dans le travail? Le travail et la technique; la liberté; le bonheur.

Éléments d analyse. L homme s accomplit-il dans le travail? Le travail et la technique; la liberté; le bonheur. S U J E T L homme s accomplit-il dans le travail? C O R R I G É Éléments d analyse NOTIONS EN JEU Le travail et la technique; la liberté; le bonheur. REMARQUES ET DIFFICULTÉS m Le terme d accomplissement

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. La C O R R I G É Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction «On façonne les plantes par la culture et les hommes par l éducation»,

Plus en détail

Organisation pour la Promotion de l Education Nationale (OPEN)

Organisation pour la Promotion de l Education Nationale (OPEN) Organisation pour la Promotion de l Education Nationale (OPEN) info@openeducationbf.com SUJET N 55 : «II suffit de quelques savants pour doter l'humanité d un monstrueux pouvoir, mais pour la rendre digne

Plus en détail

La conscience : Quelques exemples : «Gone, Baby gone», «mystic river», «prisoner» Est-ce le propre de l Homme?

La conscience : Quelques exemples : «Gone, Baby gone», «mystic river», «prisoner» Est-ce le propre de l Homme? La conscience : Est-ce le propre de l Homme? D une manière générale, la philosophie conserve le rapport de l Homme à ce qui l entoure. L Homme a besoin d instruments pour régler ce rapport. La conscience

Plus en détail

Exemple de progression pour l Enseignement Moral et Civique au collège

Exemple de progression pour l Enseignement Moral et Civique au collège Exemple de progression pour l au collège Cette progression est le fruit d'une lecture et réflexion sur les programmes d'enseignement moral et civique. Il s'agit un exemple de progression possible et non

Plus en détail

SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES. Histoire de la philosophie

SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES. Histoire de la philosophie SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES Histoire de la philosophie L émergence de la philosophie 1. Qu est-ce que la philosophie? 2. Les approches pré-philosophiques 3. Pythagore, Héraclite,

Plus en détail

Pierre CARAMINOT, Une Mystique française

Pierre CARAMINOT, Une Mystique française Pierre CARAMINOT, Une Mystique française Alors qu il est fait prisonnier pendant la guerre, Pierre Caraminot écrit un discours intitulé «Une Mystique française» qu il prononce le 16 octobre 1941 à Oflag

Plus en détail

Nature. 1 Apocalypse, 14, 13.

Nature. 1 Apocalypse, 14, 13. Distinctions et plans Logique, nature et histoire «les sphères avec lesquelles la philosophie se trouve essentiellement en rapport, les sphères essentielles de la pensée, sont la logique, la nature et

Plus en détail

LA DOCTRINE PLATONICIENNE DE LA LIBERTÉ

LA DOCTRINE PLATONICIENNE DE LA LIBERTÉ HISTOIRE DES DOCTRINES DE L'ANTIQUITÉ CLASSIQUE Directeur : Jean Pépin XXI LA DOCTRINE PLATONICIENNE DE LA LIBERTÉ par Robert MULLER Ouvrage publié avec le concours du Centre National de la Recherche Scientifique

Plus en détail

La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir.

La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir. C O R R I G É Éléments d analyse NOTIONS EN JEU La liberté; l État; la société; autrui. THÈSE ADVERSE La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir. PROCÉDÉ D ARGUMENTATION L auteur s appuie

Plus en détail

Note sur la suppression générale des partis politiques

Note sur la suppression générale des partis politiques Simone Weil Note sur la suppression générale des partis politiques Éditions Sillage MMXVI La Note sur la suppression générale des partis politiques parut pour la première fois en février 1950, dans le

Plus en détail

Le corps et l esprit. Questions contemporaines, L1S1 Resp.: C. Al-saleh

Le corps et l esprit. Questions contemporaines, L1S1 Resp.: C. Al-saleh Le corps et l esprit Questions contemporaines, L1S1 Resp.: C. Al-saleh christophe.alsaleh@u-picardie.fr Modalités d examen: identiques enpremière session et au rattrapage. Ecrit (2 heures); définitions

Plus en détail

phénomène de la mort sensible, loin d être un obstacle, est un pas à l indépendance et à l immortalité de l âme.

phénomène de la mort sensible, loin d être un obstacle, est un pas à l indépendance et à l immortalité de l âme. I. L homme ne reconnaît-il pas au fond de sa conscience, et dans ce qu il y a de plus intime en lui, le devoir de s affranchir du joug des passions et de l égoïsme, du corps, en un mot? S il le doit, il

Plus en détail

JUSTICE DAVID HUME : LA RAISON NE PEUT PAS NOUS DIRE CE QUI EST BIEN ET CE QUI EST MAL. lundi, 17 septembre 12

JUSTICE DAVID HUME : LA RAISON NE PEUT PAS NOUS DIRE CE QUI EST BIEN ET CE QUI EST MAL. lundi, 17 septembre 12 JUSTICE DAVID HUME : LA RAISON NE PEUT PAS NOUS DIRE CE QUI EST BIEN ET CE QUI EST MAL QUI EST DAVID HUME? PHILOSOPHE ET HISTORIEN, REPRÉSENTANT LE PLUS IMPORTANT DES «LUMIÈRES ÉCOSSAISES» (AVEC SON AMI

Plus en détail

Ethique et politique La société en questions Pierre Després et Annie-Claude Thériault. Les éditions CEC, Québec, Canada, 2008 ANALYSE

Ethique et politique La société en questions Pierre Després et Annie-Claude Thériault. Les éditions CEC, Québec, Canada, 2008 ANALYSE Ethique et politique La société en questions Pierre Després et Annie-Claude Thériault. Les éditions CEC, Québec, Canada, 2008 ANALYSE Il s agit d un manuel destiné aux étudiants et qui expose des thèmes

Plus en détail

Sensibilisation à la laïcité

Sensibilisation à la laïcité Sensibilisation à la laïcité Mieux comprendre pour agir Hicham Benaissa, Consultant chercheur Diversité et fait religieux. Communication et relations internes 86, rue du Mail - BP 80011-49020 Angers Cedex

Plus en détail

Le raisonnement démonstratif dans le Discours sur l origine de l inégalité de J.-J. Rousseau

Le raisonnement démonstratif dans le Discours sur l origine de l inégalité de J.-J. Rousseau Le raisonnement démonstratif dans le Discours sur l origine de l inégalité de J.-J. Rousseau Béchir Saidi Université de Sfax, Tunisie Résumé : Les modes de raisonnement démonstratif à savoir le raisonnement

Plus en détail

Exploration du cogito II

Exploration du cogito II Exploration du cogito II 4. Primauté du sujet pensant. Premier dans l ordre de la découverte, le sujet l est également, jusqu à un certain point, dans l ordre de la connaissance. Capacité de formuler des

Plus en détail

Tableaux d évaluation des compétences p. 10

Tableaux d évaluation des compétences p. 10 Fiches d exploitation des interviews p. 1 Michel Tozzi p. 1 Aurore Tillac p. 3 Laurence Faron p. 5 Abdennour Bidar p. 7 Abdennour Bidar p. 9 Tableaux d évaluation des compétences p. 10 Magnard 2016. Histoire

Plus en détail

Rousseau, Discours sur l origine et les fondements de l inégalité parmi les hommes (1754) Séance 3. L état de nature : la logique contre l histoire

Rousseau, Discours sur l origine et les fondements de l inégalité parmi les hommes (1754) Séance 3. L état de nature : la logique contre l histoire 1 Rousseau, Discours sur l origine et les fondements de l inégalité parmi les hommes (1754) Séance 3. L état de nature : la logique contre l histoire Étude proposée par David Chaumat. Objectifs Mise en

Plus en détail

Science, économie, société civile Comment parler des enjeux scientifiques aujourd hui? Dominique Pestre, EHESS

Science, économie, société civile Comment parler des enjeux scientifiques aujourd hui? Dominique Pestre, EHESS Science, économie, société civile Comment parler des enjeux scientifiques aujourd hui? Dominique Pestre, EHESS La science et la société Ce qu on en dit le plus souvent Un premier discours domine aujourd

Plus en détail

La Déclaration et la Convention internationale des droits de l enfant

La Déclaration et la Convention internationale des droits de l enfant La Déclaration et la Convention internationale des droits de l enfant Les enfants ont des droits. Le 20 novembre est la Journée mondiale de l enfance. C est aussi la date anniversaire de la Déclaration

Plus en détail

Commentaire de texte de Nietzsche

Commentaire de texte de Nietzsche «La conscience n'est qu'un réseau de communications entre hommes; c'est en cette seule qualité qu'elle a été forcée de se développer : l'homme qui vivait solitaire, en bête de proie, aurait pu s'en passer.

Plus en détail

Jean-Jacques Rousseau

Jean-Jacques Rousseau Exposé sur les philosophes des Lumières A rendre pour le Consignes : Pour vous aider à réaliser cet exposé, vous pouvez consulter plusieurs sites internet. Vous trouverez la liste de ces sites dans un

Plus en détail

Qu est-ce qu une femme?

Qu est-ce qu une femme? A. L.Thomas Diderot Madame d Épinay Qu est-ce qu une femme? un débat préfacé par Élisabeth Badinter P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Préface Mars 1772. L innocent Monsieur Thomas, académicien

Plus en détail

La liberté : I. Définition, conception

La liberté : I. Définition, conception La liberté : Sujets : Etre libre, est-ce faire ce qu il nous plait? Etre libre, est-ce pouvoir choisir? La liberté réside-t-elle dans la spontanéité? Suis-je d autant plus libre que je suis indifférent

Plus en détail

I Introduction à l étude de la pensée politique moderne

I Introduction à l étude de la pensée politique moderne I Introduction à l étude de la pensée politique moderne 1. Présentation générale 1.1 Le plan de cours : orientations, objectifs, calendrier, exigences, bibliographie ; 1.2 La complexité de notre rapport

Plus en détail

MARSILE FICIN EPISTOLARIUM LETTRES

MARSILE FICIN EPISTOLARIUM LETTRES INTRODUCTION PAR J. REYNAUD ET S. GALLAND... 7 MARSILE FICIN EPISTOLARIUM LETTRES LIVRE I Proème... 27 Sur le désir de félicité... 27 Le chemin vers la félicité... 29 L imitation est plus utile que la

Plus en détail

Sociétés littéraires

Sociétés littéraires Chapitre 134 Sociétés littéraires On demande souvent: les sociétés littéraires sont-elles bienfaisantes pour la jeunesse? Pour donner à cette question une réponse convenable, il faut tenir compte, non

Plus en détail

Avertissement Avant-propos Séquence préliminaire Méthodologie de la dissertation... 9

Avertissement Avant-propos Séquence préliminaire Méthodologie de la dissertation... 9 Avertissement... 3 Avant-propos... 5 Séquence préliminaire Méthodologie de la dissertation... 9 Séquence n 1 L héritage de la pensée grecque et latine...21 Approche conceptuelle... 23 Repères historiques...

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction Être libre semble signifier que l on fait ce que l on veut, en ce sens être libre serait

Plus en détail

Il y a cependant un moyen certain de ne pas se tromper au caractère de ces crises, c est de considérer quel est l élément qui

Il y a cependant un moyen certain de ne pas se tromper au caractère de ces crises, c est de considérer quel est l élément qui LIVRE PREMIER Signes distinctifs des révolutions. Caractère de la révolution de 1848. Ses antécédents dans l histoire. Portrait du roi Louis Philippe. Situation de la France en 1848. Oligarchie parlementaire.

Plus en détail

Discours de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal Cérémonie de la Sainte-Geneviève à l Escadron de Gendarmerie Mobile d Aurillac, le 10 janvier 2014

Discours de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal Cérémonie de la Sainte-Geneviève à l Escadron de Gendarmerie Mobile d Aurillac, le 10 janvier 2014 1/9 Discours de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal Cérémonie de la Sainte-Geneviève à l Escadron de Gendarmerie Mobile d Aurillac, le 10 janvier 2014 «Seul le prononcé fait foi» Mon Colonel, commandant

Plus en détail

Charte de la laïcité à l École. Les mots clés de la charte et les programmes d enseignement

Charte de la laïcité à l École. Les mots clés de la charte et les programmes d enseignement Charte de la laïcité à l École Les mots clés de la charte et les programmes d enseignement Afin que la Charte de la laïcité à l École prenne tout son sens aux yeux des élèves, les valeurs, les principes

Plus en détail

Maxime 1. Le bien et le mal

Maxime 1. Le bien et le mal Maxime 1 Le bien et le mal «J'ai la haine du mal et j'ai l'amour du juste.» Citation de Victor Hugo ; Les Quatre vents de l'esprit, II - 17 juin 1856. Maxime 2 Le bien et le mal «Toute la morale est dans

Plus en détail

Table des matières PRÉFACE... 5 I. RÉSUMÉ... 7

Table des matières PRÉFACE... 5 I. RÉSUMÉ... 7 Table des matières PRÉFACE............................ 5 I. RÉSUMÉ........................... 7 LIVRE PREMIER.......................... 7 LIVRE DEUXIÈME......................... 16 LIVRE TROISIÈME.........................

Plus en détail

I. La Culture, comme spécificité de notre Humanité.

I. La Culture, comme spécificité de notre Humanité. Chapitre 1 : Culture La Culture permet-elle d échapper à la barbarie? Introduction Y a-t-il une différence en le Barbare et le Civilisé? Questionnons-nous sur le rôle que tient la culture et sur ses effets.

Plus en détail

Philosophie. Explication d'un texte philosophique (SH) Aristote, Les politiques - III, 1, p III, 6, p.225

Philosophie. Explication d'un texte philosophique (SH) Aristote, Les politiques - III, 1, p III, 6, p.225 Philosophie Explication d'un texte philosophique (SH) - III, 1, p.208-209 - III, 6, p.225 - III, 4, p.217-218 - III, 11, p.242-243 - p.126-127, de «la colère peut quelquefois» à «quand nous les avons.»

Plus en détail

S u j e t : Q u e l s e n s d o n n e r à l a priorité du premier principe de la justice de John Rawls?

S u j e t : Q u e l s e n s d o n n e r à l a priorité du premier principe de la justice de John Rawls? Sujet : Quel sens donner à la priorité du premier principe de la justice de John Rawls? Corrigé par Laure Chantrel, Université Paul Valéry, Montpellier Le premier principe de la Théorie de la justice affirme

Plus en détail

Le schéma thomasien des vertus (introduction) Michael S. Sherwin, o.p. printemps 2017 lundi 10h - 12h mardi 11h - 12h

Le schéma thomasien des vertus (introduction) Michael S. Sherwin, o.p. printemps 2017 lundi 10h - 12h mardi 11h - 12h Le schéma thomasien des vertus (introduction) Michael S. Sherwin, o.p. printemps 2017 lundi 10h - 12h mardi 11h - 12h 1 Vers une psychologie de la vertu Dès qu on a déterminé que la réalité de la vertu

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication la petite vermillon Qu est-ce que comprendre un philosophe Du même auteur dans la même collection PLANS DE PHILOSOPHIE GÉNÉRALE. LA PHILOSOPHIE DES SCIENCES. LEÇONS SUR SPINOZA. LEÇONS SUR DESCARTES.

Plus en détail

Alexandre Kojève ( ), Introduction à la lecture de Hegel.

Alexandre Kojève ( ), Introduction à la lecture de Hegel. Complément au cours sur le travail : Analyse de la dialectique du maitre et de l esclave chez Hegel. Le renversement dialectique du travail : le maître et l esclave. Référence utile pour : la conscience,

Plus en détail

1. L état de nature, miroir grossissant de la nature humaine?

1. L état de nature, miroir grossissant de la nature humaine? 1. L état de nature, miroir grossissant de la nature humaine? Texte 1 : L état de nature, un état de guerre de tous contre tous? Il apparaît clairement par là qu aussi longtemps que les hommes vivant sans

Plus en détail

Table des matières. II. Peut-on appeler actions des activités déterminées?...21 A. La force des pulsions inconscientes...21 B. Discussion...

Table des matières. II. Peut-on appeler actions des activités déterminées?...21 A. La force des pulsions inconscientes...21 B. Discussion... Table des matières Introduction 3 I. L ACTION : NATURE HUMAINE ET IMAGINATION 5 La critique de l action chez Rimbaud, Conrad et Kafka 7 Introduction...7 I. L élan suspect de l action...8 II. La contradiction,

Plus en détail

t L obéissance aux autorités

t L obéissance aux autorités L obéissance aux autorités Jour t L obéissance aux autorités Luther écrit en un traité intitulé De l autorité temporelle et des limites de l obéissance qu on lui doit, dans lequel il expose ce qu on appelle

Plus en détail

La comparaison du système dramatique de Corneille et de Racine

La comparaison du système dramatique de Corneille et de Racine La comparaison du système dramatique de Corneille et de Racine les documents Corneille: trois Discours et les Examens (1660). Racine : la Préface de «Bérénice» et «Bajazet» les règles les unités les gênent

Plus en détail

Les Sciences Humaines et Sociales

Les Sciences Humaines et Sociales Les Sciences Humaines et Sociales Diversité des disciplines des SHS - Histoire : variabilité temporale - Géographie : variabilité spatiale - Démographie : étude des populations (naissance, mort et migrations)

Plus en détail

La Paix (Table des matières & Introduction)

La Paix (Table des matières & Introduction) La Paix (Table des matières & Introduction) Monique Castillo Hatier, 1997 ISBN : 2.218.71688.7 Ce texte est distribué librement pour une consultation à titre privé. Ce texte est protégé par les dispositions

Plus en détail

L être humain ; qu est ce que sait? Dissertation critique. Présenté à Steve Coté

L être humain ; qu est ce que sait? Dissertation critique. Présenté à Steve Coté L être humain ; qu est ce que sait? Dissertation critique Présenté à Steve Coté Pour le cours de philosophie L être humain, thèmes et conception 340-102-03 Cégep de Matane 24 mars 2006 L être humain ;

Plus en détail

Éthique Morale Déontologie

Éthique Morale Déontologie Éthique Morale Déontologie (1) SHS 2013 Agata ZIELINSKI Contexte (rappel) La médecine a fait en 50 ans plus de «progrès» qu'en 2000 ans! La modernité en médecine produit : de la complexité, de la vulnérabilité,

Plus en détail

Enseignement moral et civique. Cycle 4 : programmation

Enseignement moral et civique. Cycle 4 : programmation nseignement moral et civique Cycle 4 : programmation 3 ème : Mes citoyennetés. Une répartition horaire possible en classe de troisième : «Mes citoyennetés» Thème 1 : Qu est-ce qui fait de moi un citoyen?

Plus en détail

Parlez-vous français?

Parlez-vous français? Les 10 commandements pour cartonner l épreuve de français! Facebook Live de la page Objectif CRPE : Intervention de Jean-François (professeur de Français) https://www.facebook.com/ocrpe/?fref=ts Il s agit

Plus en détail

Le dénominateur commun entre Stendhal et Nietzsche est leur culte de l énergie. Chez

Le dénominateur commun entre Stendhal et Nietzsche est leur culte de l énergie. Chez STENDHAL ET NIETZSCHE Le dénominateur commun entre Stendhal et Nietzsche est leur culte de l énergie. Chez Nietzsche, elle est appelée «volonté de puissance», mais cette expression pourrait pratiquement

Plus en détail

Outils pédagogiques pour le 9 décembre 2015

Outils pédagogiques pour le 9 décembre 2015 110 e anniversaire de la loi de 1905 Outils pédagogiques pour le 9 décembre 2015 I Collège I Enjeux des séances et des outils proposés : Au collège, en plus de la laïcité présentée comme un des fondements

Plus en détail

Mémoire sur HEGEL, Phénoménologie de l esprit, «La vérité de la certitude de soi-même»

Mémoire sur HEGEL, Phénoménologie de l esprit, «La vérité de la certitude de soi-même» Université de Nantes Année 2012-2013 Licence de philosophie 2 e année Jefferson ROSIER Mémoire sur HEGEL, Phénoménologie de l esprit, «La vérité de la certitude de soi-même» présenté dans le cadre du séminaire

Plus en détail

porte de derrière et les voyant à l aise et bien attentifs, Sage l Ancien se racla la gorge puis commença en ces termes :

porte de derrière et les voyant à l aise et bien attentifs, Sage l Ancien se racla la gorge puis commença en ces termes : Classe de 3 ième Année 2015/2016 La ferme des animaux, Georges Orwell Lire un apologue Séance 1: Lire une péroraison révolutionnaire a. Définition d APOLOGUE : b. Quelles hypothèses de lecture je peux

Plus en détail

380 TABLE DES MATIÈRES

380 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 9 Les philosophes et Hume (9) ; le plaisir de philosopher (12) ; jeunesse et maturité(13) ; la continuité de l œuvre (14) ; humour et déception ; comment lire Hume? (24)

Plus en détail

LA DÉMOCRATIE EST-ELLE CONDAMNÉE AU POPULISME? Thibaud Frossard, Grands Enjeux du Monde Contemporain, 25/09/14

LA DÉMOCRATIE EST-ELLE CONDAMNÉE AU POPULISME? Thibaud Frossard, Grands Enjeux du Monde Contemporain, 25/09/14 LA DÉMOCRATIE EST-ELLE CONDAMNÉE AU POPULISME? Thibaud Frossard, Grands Enjeux du Monde Contemporain, 25/09/14 INTRODUCTION Boulanger est «pour la patrie et pour le peuple», peuple qui «a besoin qu'on

Plus en détail

Quelle est l'origine de nos croyances morales? Votre professeur : Cédric Eyssette

Quelle est l'origine de nos croyances morales? Votre professeur : Cédric Eyssette Quelle est l'origine de nos croyances morales? Votre professeur : Cédric Eyssette http://eyssette.net A - Nos croyances morales semblent être avant tout le résultat d'une éducation Les croyances morales

Plus en détail

T. Boccon-Gibod Autorité et démocratie. L exercice du pouvoir dans les sociétés contemporaines TABLE DES MATIÈRES

T. Boccon-Gibod Autorité et démocratie. L exercice du pouvoir dans les sociétés contemporaines TABLE DES MATIÈRES T. Boccon-Gibod Autorité et démocratie. L exercice du pouvoir dans les sociétés contemporaines TABLE DES MATIÈRES Introduction. Vérité et autorité I. L autorité : aspects d un phénomène L essence problématique

Plus en détail

Citations philosophiques expliquées

Citations philosophiques expliquées Florence Perrin Alexis Rosenbaum Citations philosophiques expliquées Troisième tirage 2010, 2007 pour le texte de la précédente édition, 2010 pour la nouvelle présentation ISBN : 978-2-212-54546-3 Table

Plus en détail

Première compétence commune à tous les professeurs et personnels d éducation : Faire partager les valeurs de la République.

Première compétence commune à tous les professeurs et personnels d éducation : Faire partager les valeurs de la République. Première compétence commune à tous les professeurs et personnels d éducation : Faire partager les valeurs de la République. (Référentiel de compétences des métiers du professorat et de l éducation) POURQUOI?

Plus en détail

Mes réflexions m ont menées à réaliser que je ne pouvais pas vraiment en parler parce que je ne connais pas ce sentiment d exclusion et que je n en vi

Mes réflexions m ont menées à réaliser que je ne pouvais pas vraiment en parler parce que je ne connais pas ce sentiment d exclusion et que je n en vi Comment le programme de soutien à l emploi (IPS) contribue à la déstigmatisation Les efforts supplémentaires à déployer contre l auto stigmatisation Mes réflexions m ont menées à réaliser que je ne pouvais

Plus en détail

LIVRET DE PRESENTATION

LIVRET DE PRESENTATION Formation philosophique 3 week-end Et 1 semaine par an sur 3 ans N.D de Rimont LIVRET DE PRESENTATION I- PRESENTATION DU PARCOURS a. L esprit du parcours Le «Parcours Sophia» propose un itinéraire complet

Plus en détail

Charte du respect des valeurs de la République de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur

Charte du respect des valeurs de la République de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur Charte du respect des valeurs de la République de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur Préambule La Région, consciente du rôle essentiel que jouent les structures associatives, développe et anime ce partenariat

Plus en détail

Programme de Morale non confessionnelle

Programme de Morale non confessionnelle Écoles Européennes Bureau du Secrétaire général du Conseil Supérieur Unité pédagogique Réf. : 1998-D-22-2 Orig. : FR Version : FR Programme de Morale non confessionnelle Approuvé par le Conseil supérieur

Plus en détail

Un quiz pour aborder les droits humains

Un quiz pour aborder les droits humains 1/3 Un quiz pour aborder les droits humains VUE D ENSEMBLE BUT DE L Les élèves découvrent les grands principes des droits humains (universalité, caractère inaliénable, protection). Les élèves perçoivent

Plus en détail

La grande difficulté de définir le bonheur, «le bonheur est un idéal, non de la raison, mais de l imagination»

La grande difficulté de définir le bonheur, «le bonheur est un idéal, non de la raison, mais de l imagination» LE BONHEUR Introduction La grande difficulté de définir le bonheur, Kant : «le bonheur est un idéal, non de la raison, mais de l imagination» nécessité, impératif, connaissance contingence et conseils

Plus en détail

Points de vigilance des soins infirmiers du patient en oncologie et soins palliatifs DUSP CEM UCL 6 Septembre 2012

Points de vigilance des soins infirmiers du patient en oncologie et soins palliatifs DUSP CEM UCL 6 Septembre 2012 Points de vigilance des soins infirmiers du patient en oncologie et soins palliatifs DUSP CEM UCL 6 Septembre 2012 Jérôme Zimowski Cadre de Santé Formateur Rappel sur les stratégies de soin La stratégie

Plus en détail

Ouverture Rite en usage depuis 1982

Ouverture Rite en usage depuis 1982 Ouverture Rite en usage depuis 1982 Un coup de maillet, répété par les Surveillants Liberté Responsabilité Égalité Solidarité Fraternité Mixité Mes Sœurs et mes Frères, nous ne sommes plus dans le monde

Plus en détail

Peut-on fonder le droit sur la force?

Peut-on fonder le droit sur la force? Charlène Lozano TS1 Peut-on fonder le droit sur la force? Peut-on fonder le droit sur la force? Le droit provient du latin directus qui veut dire sans courbure, est né de la nécessité de régler, voire

Plus en détail

Philosophie. Explication d'un texte philosophique (SH)

Philosophie. Explication d'un texte philosophique (SH) Philosophie Explication d'un texte philosophique (SH) - p. 55-56, depuis «C est donc seulement de la considération de l histoire mondiale» jusqu à «parmi lesquels ils ne sont pas inhabituels chez nous.»

Plus en détail

Michael S. Sherwin, o.p. automne 2015 lundi 10h - 12h mardi 11h - 12h. Définition de la loi (suite)

Michael S. Sherwin, o.p. automne 2015 lundi 10h - 12h mardi 11h - 12h. Définition de la loi (suite) Michael S. Sherwin, o.p. automne 2015 lundi 10h - 12h mardi 11h - 12h Définition de la loi (suite) Définition générale de la loi La loi est : Une ordonnance de la raison pratique en vue du bien commun

Plus en détail

une idée simple, mais pas une pensée molle

une idée simple, mais pas une pensée molle une idée simple, mais pas une pensée molle Conférence AHLS Gilles Kounowski Vice-président du Laboratoire Loiret de la Laïcité 24 avril 2015 Sommaire O Introduction : aborder la Laïcité O 1ère partie :

Plus en détail

des Muses? Un grand esprit n est pas étranger aux plaisirs de l existence, contrairement à ce qu on se dit parfois par ressentiment pour justifier sa

des Muses? Un grand esprit n est pas étranger aux plaisirs de l existence, contrairement à ce qu on se dit parfois par ressentiment pour justifier sa Vie et œuvre de Kant Kant, né en 1724, a mené une vie de professeur à l université de Königsberg, ville qu il n a jamais quittée jusqu à sa mort en 1804. D abord célèbre par ses cours de géographie et

Plus en détail

PLAN DE COURS. Discuter des conceptions philosophiques de l être humain.

PLAN DE COURS. Discuter des conceptions philosophiques de l être humain. PLAN DE COURS 1. Identification Collège: Cégep de Sainte-Foy Département: Philosophie Identification du cours: Les conceptions de l être humain (340-102-PT) Composante: Formation générale commune Pondération:

Plus en détail

La forme est la première et la dernière instance de la responsabilité littéraire chez le nouveau romancier.

La forme est la première et la dernière instance de la responsabilité littéraire chez le nouveau romancier. Université Mohammed BOUDIAF de M Sila Faculté des Lettres et des Langues Année universitaire : 2016/2017. Département des Lettres et Langue française Niveau : Master I. Littérature générale et comparée

Plus en détail

LA MORALE. Le devoir COMMENTAIRE. Série L France métropolitaine Juin Expliquez le texte suivant :

LA MORALE. Le devoir COMMENTAIRE. Série L France métropolitaine Juin Expliquez le texte suivant : LA MORALE Le devoir Série L France métropolitaine Juin 2011 COMMENTAIRE Expliquez le texte suivant : 5 10 15 «Nous disons bonnes les vertus d un homme, non pas à cause des résultats qu elles peuvent avoir

Plus en détail

Les Nations Unies séduites par le Festival de la Pluie en Normandie

Les Nations Unies séduites par le Festival de la Pluie en Normandie Communiqué de presse Festival de la Pluie 6 ème édition Artiste Decaroline et VanLuc - JUIN 2015 Les Nations Unies séduites par le Festival de la Pluie en Normandie Nous remercions la commune d Arromanches

Plus en détail

La notion de beauté idéale

La notion de beauté idéale La notion de beauté idéale Ë Résumé Dans une formule devenue désormais célèbre, Léonard de Vinci nous dit que le peintre doit, face à la nature, se faire «semblable à un miroir». Si, à la Renaissance,

Plus en détail

Ainsi s exprimait Henri CAPITANT, dans la préface du «Vocabulaire Juridique» de 1936, première édition de ce dictionnaire juridique.

Ainsi s exprimait Henri CAPITANT, dans la préface du «Vocabulaire Juridique» de 1936, première édition de ce dictionnaire juridique. VIE PRIVEE A L'HÔPITAL? «Cadre réglementaire, genèse de la vie privée» Intervention de Valériane DUJARDIN - 8ème soirée de L Espace de Réflexion Ethique en santé mentale de la F2RSM Jeudi 20 juin 2012

Plus en détail

Oussama Assaber. La conscience sort de sa torpeur

Oussama Assaber. La conscience sort de sa torpeur Oussama Assaber La conscience sort de sa torpeur 2 2 L être humain est doté d une raison qui l aide à réfléchir, méditer et s abstenir face à ses faiblesses. Une raison qui le poussera à sentir la présence

Plus en détail

Nicolas Maques

Nicolas Maques Nicolas Maques 1. En philosophe tu travailleras! N oublie pas que l épreuve du baccalauréat est, avant toute chose, une épreuve de philosophie! La philosophie est l amour de la sagesse. Elle est fille

Plus en détail

L authentique altruiste

L authentique altruiste Zo L authentique altruiste Depuis notre plus jeune âge, nos parents nous enseignent l importance d être courtois et altruiste en nous invitant à rendre service aux autres. En vieillissant, ces gestes de

Plus en détail

50 ans de Populorum progressio, le mot-clé du pape François : intégrer, mettre en relations

50 ans de Populorum progressio, le mot-clé du pape François : intégrer, mettre en relations Urbi&Orbi La Documentation catholique 50 ans de Populorum progressio, le mot-clé du pape François : intégrer, mettre en relations 4 avril 2017, discours du pape François pour le 50e anniversaire

Plus en détail

LE BONHEUR A TOUT PRIX. LE BONHEUR A TOUT PRIS. LE BONHEUR : ATOUT! PRIS!

LE BONHEUR A TOUT PRIX. LE BONHEUR A TOUT PRIS. LE BONHEUR : ATOUT! PRIS! LE BONHEUR A TOUT PRIX. LE BONHEUR A TOUT PRIS. LE BONHEUR : ATOUT! PRIS! Le bonheur à tout prix Le bonheur a tout pris Le bonheur: Atout! Pris! Quand la société s en mêle Pascal Bruckner «Il ne s agit

Plus en détail

La culture nous rend-elle plus humains?

La culture nous rend-elle plus humains? Modèle pour la dissertation (analyse et problématisation, introduction, plan détaillé) La culture nous rend-elle plus humains? EXEMPLE DE TRAVAIL PRÉPARATOIRE AU BROUILLON : analyse du sujet et problématisation

Plus en détail

La philosophie est sans valeur tant qu elle ne donne que des incertitudes.

La philosophie est sans valeur tant qu elle ne donne que des incertitudes. C O R R I G É Éléments d analyse NOTIONS EN JEU La vérité; l interprétation; la liberté. THÈSE ADVERSE La philosophie est sans valeur tant qu elle ne donne que des incertitudes. PROCÉDÉ D ARGUMENTATION

Plus en détail