Glucose regulation in Preterm Newborn Infants. D. Mitanchez Hormone research, 2007

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Glucose regulation in Preterm Newborn Infants. D. Mitanchez Hormone research, 2007"

Transcription

1 Glucose regulation in Preterm Newborn Infants D. Mitanchez Hormone research, 2007

2 Introduction Au cours de la première semaine de vie chez le nné prématuré, perturbation des mécanismes de régulation du glucose: Risque d hypoglycémie à la naissance puis apparition fréquente d hyperglycémie après perfusion continue de glucose Pour comprendre les mécanismes de régulation du glucose, il est nécessaire de connaître ces mécanismes au cours de la période fœtale et néonatale précoce

3 Métabolisme du glucose chez le foetus Glucose: source énergétique principale, par transport placentaire continu. Insulinémie élevée ( à partir de 20SA) et glucagonémie basse A partir de 27 SA, synthèse de glycogène et de lipides sous l action de l insuline Réserves en glycogène et graisses à partir du 3 trimestre

4 Métabolisme du glucose chez le nouveau né à terme A la naissance, interruption de l apport en glucose d origine maternel Augmentation de la cathécolaminémie, glucagonémie, cortisolémie et diminution de l insulinémie ( ratio insuline/glucagon) Glycogénolyse, néoglucogénèse et lipolyse Production hépatique de glucose (4 6 mg/kg/min) est donc l unique source de glucose chez le nné à terme avant la mise en place des apports entéraux

5 Métabolisme du glucose chez le nouveau né à terme Glycogénolyse des réserves hépatiques de glycogène (12h) Néoglucogénèse à partir des triglycérides et protéines (dès 2h de vie) Substrats alternatifs: Utilisation des corps cétoniques et du lactate pour obtenir les apports énergétiques nécesssaires pour le cerveau

6 Altération du métabolisme du glucose chez le nné prématuré: HYPOGLYCEMIE 2) MECANISMES: Comme chez le nné à terme, interruption des apports glucidiques trans placentaires à la naissance MAIS, les réserves en glycogène sont limitées avant 28 SA glycogénolyse limitée Néoglucogénèse: principale voie de production de glucose chez le prématuré ( à partir de H2)

7 Altération du métabolisme du glucose chez le nné prématuré: HYPOGLYCEMIE MAIS, voie limitée du fait d une immaturité enzymatique Cétogénèse très limitée par un manque de réserves en graisses (2% du poids) Facteurs aggravant: asphyxie, hypoxie, sepsis, hypothermie 5) PREVENTION: Apports parentéraux, apports entéraux précoces (stimule l adaptation métabolique), éviter facteurs aggravant

8 Altération du métabolisme du glucose chez le nné prématuré: HYPERGLYCEMIE Fréquente au cours de la première semaine de vie chez le nné< 30 SA et de PN <1000g Indépendamment de situation de stress, traitement favorisant ou apports IV élevés en glucose Pour des apports IV de glucose entre 4 et 6 mg/kg/min (soit entre 6 et 10 g/kg/j) Définition: glycémie sanguine > 7 mmol/l ou glycémie plasmatique > 8.25 mmol/l Glycosurie à partir de 12 mmol/l Augmentation du risque d HIV

9 1) BASES PHYSIO PATHOLOGIQUES: Sensibilité des cellules pancréatiques Bêta aux changements de glycémie MAIS, en réponse à une hyperglycémie, uniquement de la sécrétion de pro insuline dont l activité est inférieure à l insuline

10 1) BASES PHYSIO PATHOLOGIQUES: Résistance à l insuline: taux d insuline et de pro insuline plus important chez le nné prématuré par rapport au nné à terme

11 1) BASES PHYSIO PATHOLOGIQUES: Tissus sensibles à l action de l insuline (T adipeux, muscle squelettique et cardiaque) en déficit par rapport au nné à terme Production hépatique de glucose persistante malgré un apport de glucose continu par voie parentérale Probablement secondaire à une incapacité des hépatocytes à métaboliser le glucose de manière efficace (immaturité enzymatique)

12 1) PRISE EN CHARGE DE L HYPERGLYCEMIE Practice for insuline infusion in preterm infants ( D. Mitanchez, archives de pédiatrie 2004): Résultats obtenus à partir de 38 centres de néonatologie en France Utilisation de l insuline rapide en perfusion continue Si hyperglycémie, diminution souvent des apports glucidiques pour une courte durée ( premières heures) Seuil de glycémie: 7 à 16.5 mmol/l ( 23/38 pour 10 ) +/- glycosurie (12/38) Posologie initiale de 0.01 UI à 0.1 UI/kg/h (12/38 à 0.01) grande variabilité d utilisation de l insuline, que proposer à partir des différentes données de la littérature

13 1) PRISE EN CHARGE DE L HYPERGLYCEMIE Traiter les facteurs favorisants d hyperglycémie et éviter les apports intraveineux excessifs de glucose Ne pas restreindre les apports glucidiques en dessous de 4-7 mg/kg/min (6 10 g/kg/j); ce qui correspond aux besoins théoriques du métabolisme de base du grand prématuré. Une diminution trop importante des apports est responsable d une diminution des apports caloriques et protidiques pouvant entraîner un retard de croissance extra utérin.

14 1) PRISE EN CHARGE DE L HYPERGLYCEMIE Débuter l insuline quand la glycémie est > 12 mmol/l Posologie initiale de 1 mui/kg/min (soit 0.06 UI/kg/h) progressivement augmentée à 2 mui/kg/min (0.12 UI/kg/h) Recommandation à partir d expèriences de clamp euglycémique et hyperinsulinémique pour évaluer la sensibilité à l insuline des nné prématuré ( diminution de 44% de la production de glucose à 1 mui/kg/min) Objectif de glycémie sanguine entre 5.5 et 8.25 mmol/l

15 1) PRISE EN CHARGE DE L HYPERGLYCEMIE Pour prévenir l absorption de l insuline au niveau de la tubulure (augmentée par une concentration et un débit d insuline bas), purger la ligne avec 5-10 ml de solution d insuline de concentration de 1 à 5 UI/ml avant de débuter la perfusion Changement de perfusion d insuline toutes les 24 h, dilution avec NsCl09ù ou G5%

16 Practice for insuline infusion in preterm infants ( D. Mitanchez, archives de pédiatrie 2004)

17 CONCLUSION Mécanismes physiopathologiques complexes du métabolisme du glucose chez le nné prématuré Intérêt d un traitement par insuline exogène devant une hyperglycémie, effets bénéfiques sur le taux d IGF1? (early elective insulin therapy can reduce hyperglycemia end increase insuline like growth factor-i levels in very low birth weight infants, Beardsall, J Pediatr.2007 ) Nécessité d unifier nos pratiques et d appliquer certaines précautions pour éviter les inconvénients de l insuline Effets à long terme de cette diminution de sensibilité à l insuline chez le grand prématuré: diabète de type 2 à l âge adulte?

Situation de challenge métabolique : La Naissance

Situation de challenge métabolique : La Naissance Situation de challenge métabolique : La Naissance Substrats énergétiques Glucose Utilisable par tous les tissus Certains tissus n utilisent que le glucose (cerveau) : 2 g/jour Acides gras Utilisation par

Plus en détail

HYPOGLYCEMIE et HYPOCALCEMIE en MATERNITE Pourquoi, qui, quand le dépister et comment l éviter?

HYPOGLYCEMIE et HYPOCALCEMIE en MATERNITE Pourquoi, qui, quand le dépister et comment l éviter? HYPOGLYCEMIE et HYPOCALCEMIE en MATERNITE Pourquoi, qui, quand le dépister et comment l éviter? Dr Marie-Sophie CHAVET Pédiatre - Maternité - Hôpital Trousseau Déclare ne pas avoir d intérêt direct ou

Plus en détail

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016 Régulation de la glycémie et diabètes Maestris - 2015/2016 La glycémie Glycémie : taux sanguin de glucose A jeûn : 0,8 à 1g /L de sang (glycémie normale 1g/L) Après un repas : hyperglycémie 1,2 g/l En

Plus en détail

PANCREAS. (Support de cours)

PANCREAS. (Support de cours) PANCREAS (Support de cours) 1- RAPPEL ANATOMO-HISTOLOGIQUE: Glande mixte: ENDOCRINE 1 à 2 % - EXOCRINE 80% 4 types de cellules: 70 % de cellules B ou β à insuline 20 % de cellules A ou α à glucagon 5 à

Plus en détail

Régulation de la glycémie introduction. cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé. injection de glucose*

Régulation de la glycémie introduction. cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé. injection de glucose* Régulation de la glycémie introduction injection de glucose* cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé cerveau très sensible à une diminution de la glycémie Régulation

Plus en détail

Situations de challenge métabolique

Situations de challenge métabolique Situations de challenge métabolique - Le jeûne - La naissance - L exercice musculaire Substrats énergétiques Utilisable par tous les tissus Certains tissus n utilisent que le glucose (cerveau) : 120 g/jour

Plus en détail

TD. Régulation de la glycémie

TD. Régulation de la glycémie TD. Régulation de la glycémie 1. Mise en évidence de la régulation de la glycémie A - Evolution de la glycémie A.1 A jeune, quelle est la valeur de la glycémie? Qu observe-t-on lors de l ingestion de glucose

Plus en détail

HYPOGLYCEMIE DU NOUVEAU NE

HYPOGLYCEMIE DU NOUVEAU NE 1 Pédiatrique Bordeaux - Pellegrin MAI 2008 HYPOGLYCEMIE DU NOUVEAU NE GENERALITES - La prévention et le dépistage de l hypoglycémie doivent être systématiques dès le repérage d une situation à risque

Plus en détail

G2. Régulation de la glycémie

G2. Régulation de la glycémie G2. Régulation de la glycémie Hypoglycémie et hyperglycémie ont des conséquences graves pour le corps. C est la raison pour laquelle ce facteur doit être régulé. G2.a MESURE DE LA GLYCEMIE ET VARIATIONS

Plus en détail

PLAN INTRODUCTION : REGULATION PHYSICO-CHIMIQUE : I- Rôle du foie : A- Glycogénosynthèse B- Glycogénolyse C- Néoglucogenèse

PLAN INTRODUCTION : REGULATION PHYSICO-CHIMIQUE : I- Rôle du foie : A- Glycogénosynthèse B- Glycogénolyse C- Néoglucogenèse Q.26 REGULATION DE LA GLYCEMIE PLAN Dr Omar DAHMANI, Dr Amal BELCAID, Dr Ouafa EL AZZOUZI, Dr Hayat EL HAMI INTRODUCTION : REGULATION PHYSICO-CHIMIQUE : I- Rôle du foie : A- Glycogénosynthèse B- Glycogénolyse

Plus en détail

Métabolisme des hydrates de carbone Et Pancréas endocrine

Métabolisme des hydrates de carbone Et Pancréas endocrine Métabolisme des hydrates de carbone Et Pancréas endocrine Complément de l enseignement dirigé par A.P.P. BASES DU MÉTABOLISME M ÉNERGÉTIQUE Consommation énergétique 10.000 kj/24h Glucose Ac gras libres

Plus en détail

Glycémie et diabète. aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes

Glycémie et diabète. aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes Glycémie et diabète! PLAN 1 La digestion et les enzymes A) Le rôle de la digestion aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes digestion : permet la transformation de glucides

Plus en détail

Régulation de la glycémie et diabètes BNEI ELAZAR /2016

Régulation de la glycémie et diabètes BNEI ELAZAR /2016 Régulation de la glycémie et diabètes BNEI ELAZAR - 2015/2016 Rappels sur la digestion Rappels sur la digestion Rappels sur la digestion Dégradation d aliments en nutriments Par voie mécanique Par voie

Plus en détail

TD N 3 Révisions Métabolisme L3 APA. Elsa HEYMAN MCU FSSEP Lille 2

TD N 3 Révisions Métabolisme L3 APA. Elsa HEYMAN MCU FSSEP Lille 2 TD N 3 Révisions Métabolisme L3 APA Elsa HEYMAN MCU FSSEP Lille 2 1) Bilan pour la dégradation complète d 1 glucose par voie aérobie 1 glucose Lieu de la cellule: _ Glycolyse 2 ATP NADH,H+ ATP 6 Chaîne

Plus en détail

Physiopathologie de l acidocétose diabétique. Dr Mazouzi A

Physiopathologie de l acidocétose diabétique. Dr Mazouzi A Physiopathologie de l acidocétose diabétique Dr Mazouzi A I / Plan II /Introduction III /Physiopathologie A/ cause rôle de la carence en insuline B/ mécanisme 1/ de l hyperglycemie 2/ l acido cetose C/

Plus en détail

BIOCHIMIE MÉTABOLIQUE Biotech 1. Chapitre 5 Introduction au métabolisme glucidique : régulation et hormones

BIOCHIMIE MÉTABOLIQUE Biotech 1. Chapitre 5 Introduction au métabolisme glucidique : régulation et hormones BIOCHIMIE MÉTABOLIQUE Biotech 1 Chapitre 5 Introduction au métabolisme glucidique : régulation et hormones SOMMAIRE 1. Substrats énergétiques 2. Réserves énergétiques de l organisme 3. Hormones régulant

Plus en détail

Métabolisme et exercice. Roue de l ATP (Billat 1998)

Métabolisme et exercice. Roue de l ATP (Billat 1998) Métabolisme et exercice Roue de l AT (Billat 1998) Figure 2. Système d énergie AT-C AT-C+Glycolyse anaérobie Glycolyse anaérobie Glycolyse anaérobie + système oxydatif Système oxydatif Durée de l activité

Plus en détail

HYPOGLYCEMIE EN PEDIATRIE DEMARCHE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE

HYPOGLYCEMIE EN PEDIATRIE DEMARCHE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE HYPOGLYCEMIE EN PEDIATRIE DEMARCHE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE Benson Robert KUMBI Praticien Hospitalier Au Groupe Hospitalier Carnelle Portes de l Oise FRANCE AFMED-Congrès 2015 DEFINITION NORMOGLYCEMIE

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

Hypoglycémie (en dehors du diabète)

Hypoglycémie (en dehors du diabète) Hypoglycémie (en dehors du diabète) Réponse physiologique à une baisse de la glycémie Inhibition de la sécrétion d insuline (- de 0,80 g/l) : baisse de l utilisation périphérique du glucose levée du frein

Plus en détail

Régulation de la Glycémie. Dr Fabrizio Andreelli CHU Bichat Claude Bernard

Régulation de la Glycémie. Dr Fabrizio Andreelli CHU Bichat Claude Bernard Régulation de la Glycémie Dr Fabrizio Andreelli CHU Bichat Claude Bernard Valeurs normales de glycémie A jeun: 0.7 à 1.10 g/l Post-prandial (2h après le repas): < 1,40 g/l 1 g/l = 5,5 mmol/l Définition

Plus en détail

Voici de la lecture pour ceux et celles que cela pourrait intéresser pour info, ce n est pas pour le

Voici de la lecture pour ceux et celles que cela pourrait intéresser pour info, ce n est pas pour le Muscle Voici de la lecture pour ceux et celles que cela pourrait intéresser pour info, ce n est pas pour le BTS. Merci à ceux d entre vous (je tais les noms) qui m ont donc forcée à travailler hier soir

Plus en détail

20/01/2014. Prescrire l activité physique chez le sujet diabétique de type 1. Prise en charge du sujet DT1. - Bénéfices / risques

20/01/2014. Prescrire l activité physique chez le sujet diabétique de type 1. Prise en charge du sujet DT1. - Bénéfices / risques Prise en charge du sujet DT1 Prescrire l activité physique chez le sujet diabétique de type 1 - Bénéfices / risques S. Lemoine-Morel Université Rennes 2 ENS Cachan Laboratoire M2S Pratique d AP (exercice)

Plus en détail

Question 2: a/ donnez la définition de diabète de type I et de type II b/ quelles sont les complications aiguës d'une diabète de type I

Question 2: a/ donnez la définition de diabète de type I et de type II b/ quelles sont les complications aiguës d'une diabète de type I QUESTIONS ENDOCRINO Question 2: a/ donnez la définition de diabète de type I et de type II b/ quelles sont les complications aiguës d'une diabète de type I Question 17: Schéma des voies biliaires et pancréatique

Plus en détail

CORRIGE DE LA REVISION SUR LA REGULATION DE LA GLYCEMIE

CORRIGE DE LA REVISION SUR LA REGULATION DE LA GLYCEMIE CORRIGE DE LA REVISION SUR LA REGULATION DE LA GLYCEMIE Explication des mécanismes ponctuels : réponses rapides en référence au cours Stockage et libération glucose : Référence au cours : I Glycémie constante

Plus en détail

CHAPITRE I ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME Niveaux d organisation Atome Molécule (ou composée)

CHAPITRE I ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME Niveaux d organisation Atome Molécule (ou composée) TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME 15 1 Niveaux d organisation 17 1.1. Atome 17 1.2. Molécule (ou composée) 18 1.3. Cellule 19 1.3.1. Différents types de cellules

Plus en détail

Comprendre la physiopathologie de la dénutrition pour mieux la traiter

Comprendre la physiopathologie de la dénutrition pour mieux la traiter Comprendre la physiopathologie de la dénutrition pour mieux la traiter Jean-Pascal De Bandt Service de Biochimie, Hôpitaux Universitaires Paris Centre, EA4466 PRETRAM, Faculté de Pharmacie, Université

Plus en détail

CROISSANCE ET INDICATION DE TRAITEMENT PAR L HORMONE DE CROISSANCE. Michèle GRANIER 28 novembre décembre 2006

CROISSANCE ET INDICATION DE TRAITEMENT PAR L HORMONE DE CROISSANCE. Michèle GRANIER 28 novembre décembre 2006 CROISSANCE ET INDICATION DE TRAITEMENT PAR L HORMONE DE CROISSANCE Michèle GRANIER 28 novembre 2006-07 décembre 2006 GENERALITES Anomalies de la croissance fréquentes chez les enfants nés très prématurés

Plus en détail

Le pancréas : fonction endocrine

Le pancréas : fonction endocrine Le pancréas : fonction endocrine I. Le pancréas Régulation de la Glycémie Glycémie «normale» 1g/L Objectif : Maintenir la glycémie constante. Si la glycémie est supérieure à 1,20 g/l (à jeun) On considère

Plus en détail

Résistance à l insuline et. Vieillissement

Résistance à l insuline et. Vieillissement Résistance à l insuline et Vieillissement Présenté par: Eric Goulet, Ph.D. Gérontoclub 2010 Plan de la présentation Résistance à l insuline: c est quoi? Action de l insuline au niveau de l organisme Santé

Plus en détail

Métabolisme Musculaire A Métabolisme des Muscles Squelettiques

Métabolisme Musculaire A Métabolisme des Muscles Squelettiques I/ Introduction Métabolisme Musculaire A Métabolisme des Muscles Squelettiques Les muscles squelettiques permettent la motricité volontaire du corps humain dans son environnement extérieur (mouvements,

Plus en détail

Utilisation des substrats énergétiques

Utilisation des substrats énergétiques Utilisation des substrats énergétiques Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières I Les organes et les substrats... 3 I.1 Les substrats énergétiques...

Plus en détail

Chapitre 21. Troubles de la conscience. IESCA Pesenti - Lechat

Chapitre 21. Troubles de la conscience. IESCA Pesenti - Lechat Chapitre 21 Troubles de la conscience Troubles bénins Malaise vagal syncope vagale Dystonie neurovégétative Facteurs déclenchants Pâleur, chaleurs, nausées, bâillements, hypotension Hypoglycémie Hypotension

Plus en détail

Thème 3 : GLYCEMIE ET DIABETE

Thème 3 : GLYCEMIE ET DIABETE Thème 3 : GLYCEMIE ET DIABETE Notions Activités, supports La glycémie, concentration en glucose du sang, est un paramètre du milieu intérieur. Son maintien par l'organisme dans une gamme de valeurs étroite

Plus en détail

GLYCEMIE DIABETE. I. La digestion, voie d entrée du glucose dans l organisme. 1. Rôle des enzymes

GLYCEMIE DIABETE. I. La digestion, voie d entrée du glucose dans l organisme. 1. Rôle des enzymes GLYCEMIE DIABETE La glycémie est la quantité de glucose circulant dans le sang. Sa régulation par l org est un phénomène complexe et primordial mettant en jeu divers mécanismes, comme la d ou la sécrétion

Plus en détail

LV207: PHYSIOLOGIE CELLULAIRE ET INTEGREE COURS D ENDOCRINOLOGIE AHA 12 Avril 2013 REGULATION DE LA GLYCEMIE

LV207: PHYSIOLOGIE CELLULAIRE ET INTEGREE COURS D ENDOCRINOLOGIE AHA 12 Avril 2013 REGULATION DE LA GLYCEMIE LV207: PHYSIOLOGIE CELLULAIRE ET INTEGREE COURS D ENDOCRINOLOGIE AHA 12 Avril 2013 REGULATION DE LA GLYCEMIE Alexandra GROSFELD Alexandra.grosfeld@crc.jussieu.fr UMRS872, Equipe 9, CRC REGULATION DE LA

Plus en détail

Le glucagon. Cette hormone est connue depuis 1923 mais considérée comme antagoniste de l insuline, et donc hyperglycémiante, depuis les années 50.

Le glucagon. Cette hormone est connue depuis 1923 mais considérée comme antagoniste de l insuline, et donc hyperglycémiante, depuis les années 50. Le glucagon Cette hormone est connue depuis 1923 mais considérée comme antagoniste de l insuline, et donc hyperglycémiante, depuis les années 50. Le glucagon est un polypeptide de 29 acides aminés appartenant

Plus en détail

Cours-premièreS - Homéostat glycémique Année 2010 / 2011

Cours-premièreS - Homéostat glycémique Année 2010 / 2011 LA GLYCÉMIE ET LES DIABÈTES... 2 CHAPITRE I LA GLYCÉMIE... 2 1/ découverte de l homéostat glycémique... 2 A/ L homéostat glycémique... 2 B / Modèle hypothétique de l homéostat glycémique... 2 2/ Les organes

Plus en détail

Hypoglycémie. proche du terme. Nathalie Montjaux Hôpital des enfants Toulouse Geneviève Bossard CH Cahors Juin 2012

Hypoglycémie. proche du terme. Nathalie Montjaux Hôpital des enfants Toulouse Geneviève Bossard CH Cahors Juin 2012 Hypoglycémie chez le nouveau né à terme ou proche du terme Nathalie Montjaux Hôpital des enfants Toulouse Geneviève Bossard CH Cahors Juin 2012 Objectif: prévenir des séquelles neurologiques Pas de glycémie

Plus en détail

TD 3 Métabolisme et équilibre énergétique

TD 3 Métabolisme et équilibre énergétique TD 3 Métabolisme et équilibre énergétique Jérôme Gay-Quéheillard 1. Métabolisme et équilibre énergétique : rôle du foie 1.1. Anatomie du foie Document 1 : Vues antérieure et postérieure du foie -1- Document

Plus en détail

Document 3 : dosage du glucose au niveau des veines porte hépatique et sushépatique. Dosage du glucose dans la Dosage du glucose dans les

Document 3 : dosage du glucose au niveau des veines porte hépatique et sushépatique. Dosage du glucose dans la Dosage du glucose dans les Document 1 : situation anatomique du foie 1STS veine cave inférieure (circulation générale) veine sus-hépatique aorte foie artère hépatique veine porte hépatique intestin grêle artère mésentérique Document

Plus en détail

CONTRÔLE HORMONAL DU METABOLISME

CONTRÔLE HORMONAL DU METABOLISME CONTRÔLE HORMONAL DU METABOLISME INTRODUCTION A - L'INSULINE B - LE GLUCAGON C - L'ADRENALINE D - LE CORTISOL E - MAINTIEN DE LA GLYCEMIE F - LE DIABETE SUCRE CONTRÔLE HORMONAL DU METABOLISME INTRODUCTION

Plus en détail

Homéostasie (Partie 2)

Homéostasie (Partie 2) Homéostasie (Partie 2) Dr Sandrine Poglio Année 2015-2016 Institut de Formation en Soins Infirmiers U.E2.2-S1: Cycle de la vie et grandes fonctions 3 Plan A- Généralités. B- La régulation de l équilibre

Plus en détail

La glycémie et le diabète

La glycémie et le diabète I La régulation glycémique La glycémie et le diabète Qu est ce que la glycémie? 1.1) La glycémie : une constante physiologique La glycémie est le taux de glucose ( C6H12O6 ) présent dans le sang. Cf. TD

Plus en détail

Diabète sucré. Dr: N.MOSBAH Réanimation médicale

Diabète sucré. Dr: N.MOSBAH Réanimation médicale Diabète sucré Dr: N.MOSBAH Réanimation médicale Rappel Physiologique La glycémie à jeun normale chez l'homme est statistiquement comprise entre 0,80 et 1,10 g/l. La régulation de la glycémie met en jeu

Plus en détail

Métabolisme des Glucides : Insuline, Glucagon et autres Hormones, Moyens d'etude

Métabolisme des Glucides : Insuline, Glucagon et autres Hormones, Moyens d'etude 28/02/2014 AYELA Laurence Nutrition Mme Sandrine Boullu 12 pages Relecteur n 3 Métabolisme des Glucides : Insuline, Glucagon et autres Hormones, Moyens d'etude Plan A. Introduction: les régulations métaboliques

Plus en détail

Dépistage de l hypoglycémie en maternité

Dépistage de l hypoglycémie en maternité Dépistage de l hypoglycémie en maternité Dr Paola JABRE SIKIAS Maternité Hôpital Privé d Antony Journée Pédiatres de Maternité 2009 Juin 2009 PLAN 1- Rappel du métabolisme glucidique 2- Définition de l

Plus en détail

Physiologie du Pancréas endocrine

Physiologie du Pancréas endocrine Physiologie du Pancréas endocrine 1 I. Introduction II. Insuline Plan 1. Sécrétion 2. Régulation 3. Actions physiologiques 4. Mode d action III. Glucagon 2 2eme Année de médecine 1 Cellules β I. Introduction

Plus en détail

Particularité de la prise en charge du Nouveau Né de mère avec DG. Environnement pédiatrique.

Particularité de la prise en charge du Nouveau Né de mère avec DG. Environnement pédiatrique. Particularité de la prise en charge du Nouveau Né de mère avec DG. Environnement pédiatrique. Déterminer les caractéristiques du lieu de naissance, c est-à-dire l environnement néonatal qui accompagne

Plus en détail

Indications de correction exercices du chapitre 2

Indications de correction exercices du chapitre 2 Nos choix alimentaires et leurs conséquences RÉINVESTIR Indications de correction exercices du chapitre ➊ La ou les bonnes propositions sont cochées ci-dessous. a) La part de lipides dans l alimentation

Plus en détail

LES GLUCIDES, QUELLE COMPLEXITE?

LES GLUCIDES, QUELLE COMPLEXITE? LES GLUCIDES, QUELLE COMPLEXITE? Agnès NARCY, Delphine LIOGER et Christian REMESY Unité des Maladies Métaboliques et Micronutriments, INRA Clermont-Ferrand/Theix 63122 St Genès Champanelle remesy@clermont.inra.fr

Plus en détail

Métabolisme du Tissu Adipeux

Métabolisme du Tissu Adipeux UE1 / Biochimie Métabolisme du Tissu Adipeux Le Métabolisme Organe par Organe Métabolisme du Tissu Adipeux I/ Introduction 2) Substrats Energétiques Le Tissu Adipeux (TA) est un tissu conjonctif spécialisé

Plus en détail

Glucides et glycémie

Glucides et glycémie Glucides et glycémie I : Protéines enzymatiques A : Niveaux de structure protéique Les protéines sont des molécules codées génétiquement. L ordre des nucléotides dans un allèle indique l ordre des acides

Plus en détail

La nutrition parentérale chez le prématuré. Caron Nicolas, interne Service de Néonatalogie CHU Poitiers

La nutrition parentérale chez le prématuré. Caron Nicolas, interne Service de Néonatalogie CHU Poitiers La nutrition parentérale chez le prématuré Caron Nicolas, interne Service de Néonatalogie CHU Poitiers Plan Caractéristiques du prématuré Indications de la NPT chez le prématuré Accès vasculaires Apports

Plus en détail

LE SURENTRAINEMENT OU FATIGUE CHRONIQUE. {LICENCE (C2C-M2). Cours de Hugues PORTIER} INTRODUCTION RAPPEL DU ROLE DE L'ENTRAINEMENT...

LE SURENTRAINEMENT OU FATIGUE CHRONIQUE. {LICENCE (C2C-M2). Cours de Hugues PORTIER} INTRODUCTION RAPPEL DU ROLE DE L'ENTRAINEMENT... LE SURENTRAINEMENT OU FATIGUE CHRONIQUE Le 19 Janvier 1999 {LICENCE 98-99. (C2C-M2). Cours de Hugues PORTIER} INTRODUCTION...2 1. RAPPEL DU ROLE DE L'ENTRAINEMENT...2 1.1. L'effet de l'entraînement sur

Plus en détail

Tube digestif et homéostasie

Tube digestif et homéostasie Tube digestif et homéostasie UNE DES ENTREES DE L ORGANISME Le tube digestif est, avec les poumons, une des portes d entrée dans l organisme car il permet l absorption de molécules d origine extérieure.

Plus en détail

L3 S6 Nutrition, Santé & APS. Modalités de la matière

L3 S6 Nutrition, Santé & APS. Modalités de la matière L3 S6 Nutrition, Santé & APS Modalités de la matière Volume horaire et répartition : 10h : 5 CM programmés 1 fois/semaine le lundi de 8h à 10h Contenu : Connaître les causes et le traitement du diabète

Plus en détail

Intégrations du métabolisme

Intégrations du métabolisme Intégrations du métabolisme Vue d ensemble Définitions Le métabolisme regroupe l anabolisme (synthèse) et le catabolisme (dégradation) L ensemble des réactions de transformation forme les voies métaboliques.

Plus en détail

5.3. La communication à distance par le système endocrinien = système hormonal

5.3. La communication à distance par le système endocrinien = système hormonal 5. Les cellules en société 5.1 Communication cellulaire et maintien de l'homéostasie 5.2 La communication par contact direct : jonctions, croissance et différenciation 5.3. La communication à distance

Plus en détail

Comment la glycémie est elle régulée?

Comment la glycémie est elle régulée? Comment la glycémie est elle régulée? La glycémie, quantité de glucose dans le sang, est un facteur primordial pour un bon état de santé. Bien que les apports de glucose soient très variables dans le temps,

Plus en détail

RÉGULATION DE LA GLYCÉMIE

RÉGULATION DE LA GLYCÉMIE RÉGULATION DE LA GLYCÉMIE Sources : - Mémo infirmier, Biologie Fondamentale et génétique UE 2.1, Elsevier Masson - Vander et Sherman, Physiologie Humaine, éditions Mc Graw-Hill -Marieb, Anatomie et physiologie

Plus en détail

Alimentation du sportif: apports glucidiques

Alimentation du sportif: apports glucidiques Alimentation du sportif: apports glucidiques 1 Seuls les glucides sont en capacité de libérer l énergie sans O2. 1 gramme de glucides fournit 4 KCal. Le rôle essentiel: reconstituer les stocks de glycogène

Plus en détail

2.6 Structuration de la charge d entraînement

2.6 Structuration de la charge d entraînement 2.6 Structuration de la charge d entraînement Principe de la croissance: Augmentation progressive du volume et de l intensité. Le non respect de ce principe amène à la stagnation. (Maintien du niveau,

Plus en détail

L ENDURANCE : ASPECTS METABOLIQUE ET EVALUATION

L ENDURANCE : ASPECTS METABOLIQUE ET EVALUATION L ENDURANCE : ASPECTS METABOLIQUE ET EVALUATION I- METABOLISME AEROBIE A L EXERCICE Si on consomme 100 ATP, 20/25 sont réellement transformés en énergie mécanique. C est la dégradation de l ATP qui permet

Plus en détail

E. Grelier Lycée J. Moulin. La régulation de la glycémie

E. Grelier Lycée J. Moulin. La régulation de la glycémie La régulation de la glycémie Introduction Rappeler ce qu est la glycémie et l homéostasie. On mesure la glycémie à jeun chez un individu en bonne santé durant une semaine Question : Analyser le tableau

Plus en détail

Item 17 : Principales complications de la grossesse le Diabète Gestationnel (DG) (Évaluations)

Item 17 : Principales complications de la grossesse le Diabète Gestationnel (DG) (Évaluations) Item 17 : Principales complications de la grossesse le Diabète Gestationnel (DG) (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011

Plus en détail

Maturation physiologique

Maturation physiologique Maturation physiologique L Dubourg Année 2009-2010 Introduction enfant adulte en miniature être en développement quantitatif taille capacités intellectuelles qualitatif : maturation biochimiques et physiologiques

Plus en détail

Nutrition du prématuré au retour au domicile. A.BOCQUET Groupe nutrition de l AFPA Comité de nutrition de la SFP

Nutrition du prématuré au retour au domicile. A.BOCQUET Groupe nutrition de l AFPA Comité de nutrition de la SFP Nutrition du prématuré au retour au domicile A.BOCQUET Groupe nutrition de l AFPA Comité de nutrition de la SFP Objectifs de la nutrition des prématurés La nutrition pendant le séjour hospitalier et après

Plus en détail

Laboratoire de physiopathologie. 2 ème année pharmacie

Laboratoire de physiopathologie. 2 ème année pharmacie Laboratoire de physiopathologie 2 ème année pharmacie Année universitaire 2016-2017 Plan I. Définition II. Epidémiologie III. Classification IV. Rappel physiologique V. Physiopathologie du diabète VI.

Plus en détail

Epidémiologie et critères pour retenir le diagnostic d encéphalopathie néonatale

Epidémiologie et critères pour retenir le diagnostic d encéphalopathie néonatale Epidémiologie et critères pour retenir le diagnostic d encéphalopathie néonatale LUCIE BARETS INTERNE DE PÉDIATRIE CLERMONT-FERRAND Définitions Encéphalopathie néonatale (EN) : ensemble de perturbations

Plus en détail

Syndrome Métabolique =

Syndrome Métabolique = Syndrome Métabolique I/ Définitions a) Naissance de la Notion de Syndrome Métabolique En 1988, Gerald Reaven définit le «Syndrome X» comme une association de troubles caractérisant la résistance à l insuline

Plus en détail

Intégration des métabolismes glucidique, protidique, lipidique. Régulation de la glycémie. Pr Carole Planès Physiologie P2 SMBH

Intégration des métabolismes glucidique, protidique, lipidique. Régulation de la glycémie. Pr Carole Planès Physiologie P2 SMBH Intégration des métabolismes glucidique, protidique, lipidique Régulation de la glycémie Pr Carole Planès Physiologie P2 SMBH 2009-2010 Généralités PLAN Voies métaboliques de la phase post-prandiale et

Plus en détail

2 ème diététique ANNEE ACADEMIQUE Pr: D.PAUQUET

2 ème diététique ANNEE ACADEMIQUE Pr: D.PAUQUET 2 ème diététique ANNEE ACADEMIQUE 2010-2011 Pr: D.PAUQUET Présentation Consignes / Modalités / mode de fonctionnement Tables des matières Parcours professionnel Vision de la biochimie Cours de Mme ROBAYE

Plus en détail

BIOLOGIE Sujet d examen - SE6 Durée : 1 heure 30

BIOLOGIE Sujet d examen - SE6 Durée : 1 heure 30 Date : 2 Décembre 2015 Prépa Scientifique, paramédical -MAESTRIS BIOLOGIE Sujet d examen - SE6 Durée : 1 heure 30 Partie 1 : Définitions - 4 points Définir les termes suivants en utilisant le vocabulaire

Plus en détail

REGULATION DE LA GLYCÉMIE

REGULATION DE LA GLYCÉMIE 3 REGULATION DE LA GLYCÉMIE Objectifs : en s'appuyant sur des résultats expérimentaux, construire un schéma mettant en place : le stimulus, la glande endocrine, l'hormone sécrétée, les organes effecteurs,

Plus en détail

SEMINAIRES IRIS. Diabète et Grossesse. Diabète et grossesse. Dr Véronique Ziereisen HIS Site Ixelles. Diabète gestationnel. Diabète gestationnel.

SEMINAIRES IRIS. Diabète et Grossesse. Diabète et grossesse. Dr Véronique Ziereisen HIS Site Ixelles. Diabète gestationnel. Diabète gestationnel. Diabète et Grossesse Dr Véronique Ziereisen HIS Site Ixelles Diabète et grossesse Diabète gestationnel. Suivi obstétrical chez patiente diabétique connue IR. Diabète gestationnel. Postpartum. Suivi Contraception.

Plus en détail

LES CORPS CETONIQUES

LES CORPS CETONIQUES LES RPS ETNIQUES Produits dans la matrice mitochondriale du foie à partir des acides gras, ils peuvent-être assimilés à des déchets mais ils se révêlent être un carburant énergétique pour les tissus périphériques

Plus en détail

S Lemoine-Morel. Ouvrages : Costill et Wilmore Marieb

S Lemoine-Morel. Ouvrages : Costill et Wilmore Marieb S Lemoine-Morel Ouvrages : Costill et Wilmore Marieb Bioénergétique de l exercice musculaire Introduction Analogie machine et corps humain Combustible = contient E Energie = ATP 75% E therm = chaleur Energie

Plus en détail

MÉTABOLISME DES TRIGLYCÉRIDES

MÉTABOLISME DES TRIGLYCÉRIDES MÉTABOLISME DES TRIGLYCÉRIDES D r. L ahouel. FZ Plan du cours Introduction I. Rappels / Généralités II. Organes impliqués dans le métabolisme des TG III. Biosynthèse des TG IV. Catabolisme des TG V. Régulation

Plus en détail

Réhabilitation et chirurgie colorectale: Les recommandations 2013: Le rôle de l anesthésie en dehors de l analgésie

Réhabilitation et chirurgie colorectale: Les recommandations 2013: Le rôle de l anesthésie en dehors de l analgésie Réhabilitation et chirurgie colorectale: Les recommandations 2013: Le rôle de l anesthésie en dehors de l analgésie Pascal Alfonsi J Visc Surg. 2014 Feb;151(1):65-79. Avril 2014 Les programmes de réhabilitation

Plus en détail

Physiopathologie et sémiologie des diabètes. UE Hormonologie V Rigalleau 2015

Physiopathologie et sémiologie des diabètes. UE Hormonologie V Rigalleau 2015 Physiopathologie et sémiologie des diabètes UE Hormonologie V Rigalleau 2015 Base physiopathologique : régulation glycémique Hormones de contre-régulation + Production endogène - GLUCOSE + Sécrétion INSULINE

Plus en détail

Petit poids à la naissance et réduction de la masse néphronique : quelles conséquences?

Petit poids à la naissance et réduction de la masse néphronique : quelles conséquences? Journées Parisiennes de Pédiatrie Vendredi 3 Octobre 2014 Petit poids à la naissance et réduction de la masse néphronique : quelles conséquences? Rémi Salomon Hôpital Necker Enfants Malades, Paris Petit

Plus en détail

REGULATION DU METABOLISME GLUCIDIQUE (TD1)

REGULATION DU METABOLISME GLUCIDIQUE (TD1) REGULATION DU METABOLISME GLUCIDIQUE (TD1) Libération de l énergie des glucides La fonction principale des glucides est de fournir de l'énergie propre au travail cellulaire Les glucides sont les seuls

Plus en détail

Syndrome de Renutrition Inapproprié (SRI)

Syndrome de Renutrition Inapproprié (SRI) Syndrome de Renutrition Inapproprié (SRI) Atelier 11 ème journée interclan du Limousin Dr Jésus Pierre MCU-PH Unité de Nutrition, CHU Limoges QCM Depuis quand le syndrome de renutrition inapproprié est-il

Plus en détail

Bioénergétique de l exercice musculaire

Bioénergétique de l exercice musculaire Bioénergétique de l exercice musculaire Introduction Analogie machine et corps humain Combustible = contient E Energie = ATP 75% E therm = chaleur Energie = charbon 75% chaleur 25% mouvement train 25%

Plus en détail

Endocrinologie. Thyroïde Axe thyréotrope Introduction rôle dans la régulation du métabolisme et du poids rôle important dans le développement

Endocrinologie. Thyroïde Axe thyréotrope Introduction rôle dans la régulation du métabolisme et du poids rôle important dans le développement Endocrinologie Thyroïde Axe thyréotrope Introduction rôle dans la régulation du métabolisme et du poids rôle important dans le développement Thyroïde Axe thyréotrope Introduction Anatomie Endocrinologie

Plus en détail

CORRECTION SCHEMA FASCICULE CHAPITRE IV

CORRECTION SCHEMA FASCICULE CHAPITRE IV CORRECTION SCHEMA FASCICULE CHAPITRE IV I) Restitution des connaissances 1. Schémas à titrer et à légender Schéma 1 : De droite Titre : L appareil endocrinien chez l Homme 1.Complexe hypothalamo-hypophysaire

Plus en détail

Devenir précoce et prise en charge néonatale du nouveau-né petit pour l âge gestationnel. Cyril Flamant. Service de Médecine Néonatale, CHU de Nantes

Devenir précoce et prise en charge néonatale du nouveau-né petit pour l âge gestationnel. Cyril Flamant. Service de Médecine Néonatale, CHU de Nantes Devenir précoce et prise en charge néonatale du nouveau-né petit pour l âge gestationnel Cyril Flamant Service de Médecine Néonatale, CHU de Nantes Caractéristiques des nouveau-nés PAG Ø Distinction entre

Plus en détail

ENDOCRINOLOGIE. Energie = quantité de chaleur nécessaire pour élever la température d un kilo d eau. Calorie / K calorie = unité de l énergie.

ENDOCRINOLOGIE. Energie = quantité de chaleur nécessaire pour élever la température d un kilo d eau. Calorie / K calorie = unité de l énergie. Fixe : Endocrinologie : Anatomie ENDOCRINOLOGIE Le diabète de type 1 correspond à une destruction à 80% des cellules bêta du pancréas, en découle une carence en insuline. Le diabète de type 2, est au départ

Plus en détail

Métabolisme du glucose. Absorption des glucides METABOLISME DES GLUCIDES-SUPPORT DE COURS. L1 Santé/UE1/ Dr. A. BOULLIER.

Métabolisme du glucose. Absorption des glucides METABOLISME DES GLUCIDES-SUPPORT DE COURS. L1 Santé/UE1/ Dr. A. BOULLIER. Métabolisme du glucose lycogenèse lycogénolyse Biochimie humaine. Ed. Flammarion Absorption des glucides Lactose Lumière intestinale Amidon/ lycogène lucose Sucrose Transport des oses Absorption des glucides

Plus en détail

Diabetes Mellitus. Définition:

Diabetes Mellitus. Définition: Diabetes Mellitus Diabète sucré Définition: Le diabète dit sucré est une maladie liée à une défaillance des mécanismes biologiques de régulation de la glycémie, la glycémie étant la concentration de glucose

Plus en détail

Métabolisme de l éthanol et conséquences de l alcoolisme chronique. EVE GELSI Janvier 2012

Métabolisme de l éthanol et conséquences de l alcoolisme chronique. EVE GELSI Janvier 2012 Métabolisme de l éthanol et conséquences de l alcoolisme chronique EVE GELSI Janvier 2012 1 Composition des boissons alcoolisées Alcool : 4 à 90% en volume (degré) Glucides = 0 à 120 g/l whisky, cognac,

Plus en détail

PHYSIOPATHOLOGIE DES COMPLICATIONS AIGUES DU DIABETE

PHYSIOPATHOLOGIE DES COMPLICATIONS AIGUES DU DIABETE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE CONSTANTINE 3 FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE MEDECINE DE CONSTANTINE

Plus en détail

CONSEQUENCES PHYSIOPATHOLOGIQUES DE LA DOULEUR POST-OPERATOIRE

CONSEQUENCES PHYSIOPATHOLOGIQUES DE LA DOULEUR POST-OPERATOIRE CONSEQUENCES PHYSIOPATHOLOGIQUES DE LA DOULEUR POST-OPERATOIRE PALIG KEVORKIAN, IADE DEPARTEMENT D ANESTHESIE HOPITAL HOTEL-DIEU PARIS 1) INTRODUCTION 2) CONSEQUENCES DES PERTURBATIONS NEURO-ENDOCRINIENNES

Plus en détail

CORRECTION EXERCICES GLYCEMIE HOMEOSTAT GLYCEMIQUE : P

CORRECTION EXERCICES GLYCEMIE HOMEOSTAT GLYCEMIQUE : P CORRECTION EXERCICES GLYCEMIE HOMEOSTAT GLYCEMIQUE : P 274-275 Exercice 1 p 274 : Définir en une phrase les mots suivants Glycémie = concentration de glucose dans le plasma sanguin en g.l -1. Plasma sanguin

Plus en détail

Alimentation du sportif: apports glucidiques

Alimentation du sportif: apports glucidiques Alimentation du sportif: apports glucidiques 1 Les apports glucidiques : généralement 55 à 60 % de la ration dont 10% de sucres simples. Cependant, il est plus adapté d exprimer les besoins de glucide

Plus en détail

Troubles des métabolismes glucidiques, lipidiques et protéiques chez l url. urémique. Roche, CHG, VICHY

Troubles des métabolismes glucidiques, lipidiques et protéiques chez l url. urémique. Roche, CHG, VICHY Troubles des métabolismes m glucidiques, lipidiques et protéiques chez l url urémique Dr Béatrice B Roche, CHG, VICHY Troubles des métabolismesm PROTEIQUE GLUCIDIQUE LIPIDIQUE RISQUE CARDIOVASCULAIRE ELEVE

Plus en détail

Fonction respiratoire Fonction circulatoire Régulation de la température centrale Régulation de la glycémie Adaptation neurosensorielle (Attachement)

Fonction respiratoire Fonction circulatoire Régulation de la température centrale Régulation de la glycémie Adaptation neurosensorielle (Attachement) Fonction respiratoire Fonction circulatoire Régulation de la température centrale Régulation de la glycémie Adaptation neurosensorielle (Attachement) La fonction respiratoire Fonction respiratoire (physiologie

Plus en détail