SCHEMA DES SENIORS ET DE L AUTONOMIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SCHEMA DES SENIORS ET DE L AUTONOMIE"

Transcription

1 Présentation Assemblée Départementale 18 Octobre 013 SCHEMA DES SENIORS ET DE L AUTONOMIE Assurer la continuité des parcours de vie

2 1 - Etat des Lieux Bilan Schéma Données démographiques Rôle du Conseil Général dans la prise en charge de la dépendance Les orientations et les fiches actions Favoriser la vie à domicile Améliorer l offre médicosociale Les schémas d organisation sociale et médico-sociale sont des documents de références des politiques sociales. Ils en constituent les plans d action. L article L.113- du Code de l Action Sociale et des Familles, issu de la loi n du 13 août 004 relative aux libertés et responsabilités locales précise: «le département définit et met en œuvre l'action sociale en faveur des personnes âgées. Il coordonne, dans le cadre du schéma départemental d'organisation sociale et médico-sociale les actions menées par les différents intervenants, définit des secteurs géographiques d'intervention et détermine les modalités d'information du public». Le champ d action du Conseil Général en direction des personnes âgées ne se limite pas à l accompagnement de la perte d autonomie : elles sont concernées par de nombreux autres domaines de son intervention: action sociale, logement, transport, culture

3 1 - Etat des Lieux Bilan Schéma Données démographiques Rôle du Conseil Général dans la prise en charge de la dépendance Méthodologie Etat des lieux préalable Les orientations et les fiches actions Favoriser la vie à domicile Améliorer l offre médicosociale Réunions des groupes de travail Elaboration des fiches-actions

4 Etat des lieux 1

5 Bilan du Schéma Données démographiques Le rôle du Conseil Général dans la prise en charge de la dépendance Bilan du Schéma objectifs : Objectif 1 : Promouvoir et garantir l effectivité des droits et libertés des personnes âgées Objectif : Offrir des réponses sociales et médico-sociales de qualité adaptées aux caractéristiques départementales Objectif 3 : Piloter et coordonner la politique gérontologique départementale 1 Déclinaison en 3 actions Etat des Lieux

6 Bilan du Schéma Données démographiques Le rôle du Conseil Général dans la prise en charge de la dépendance 1 Etat Données démographiques La Côte-d'Or est le plus jeune des départements bourguignons, avec une proportion de personnes âgées de 65 ans et plus, à peine supérieure à la moyenne nationale. A la fin de l année 01, la Côte-d'Or comptait personnes de plus de 65 ans, dont hommes et femmes. Toutes les personnes âgées ne deviendront pas dépendantes : % des Côte-d Oriens de plus de 75 ans sont bénéficiaires de l APA (à domicile ou en établissement) ; ce n est qu au-delà de 95 ans que la majorité d une tranche d âge est hébergée en établissement. des Lieux

7 Le rôle du Conseil Général dans la prise en charge de la dépendance

8 Bilan du Schéma Données démographiques Le rôle du Conseil Général dans la prise en charge de la dépendance Engagement budgétaire 013 Le premier budget du Conseil Général est celui qu il consacre aux personnes âgées: Année APA Prestations Hébergement Dépenses diverses Total Ces 70,6 millions d euros sont réinjectés dans l économie locale. 1 Etat des Lieux

9 Bilan du Schéma Données démographiques Le rôle du Conseil Général dans la prise en charge de la dépendance Engagement budgétaire 013 Les prestations à domicile - une importante montée en charge de l APA dans les années qui ont suivi sa création; - depuis 009, une certaine stabilisation. - un peu plus de 6 % des bénéficiaires relèvent du GIR 4. Nombre mensuel moyen de bénéficiaires de l'apa à domicile Etat S y ajoutent au 31 décembre 01 : ACTP : 13 bénéficiaires PCH : 4 bénéficiaires Aide sociale à domicile : 45 bénéficiaires des Lieux

10 Bilan du Schéma Données démographiques Le rôle du Conseil Général dans la prise en charge de la dépendance Les établissements pour personnes âgées Au 31 décembre 01, la Côte-d'Or dispose de places dans 96 établissements : places en EHPAD 397 places en EHPA 71 places en Accueil de Jour Autonome personnes sont bénéficiaires de l APA en établissement dont : en dotation globale 477 en individuel 1 Etat L'aide sociale à l'hébergement est accordée à 1 40 personnes en établissement et à 15 personnes en accueil familial. des Lieux

11 Bilan du Schéma Données démographiques Le rôle du Conseil Général dans la prise en charge de la dépendance Les travaux préparatoires au schéma 1 Etat Travaux préparatoires au schéma étude sur les services à domicile présents sur le département, enquête sur l isolement et le sentiment de solitude des personnes âgées, Programme Régional de Santé conduit par l Agence Régionale de Santé, contributions du Coderpa. Présentation du projet de schéma Avis favorable du Coderpa, Avis favorable de l Agence Régionale de Santé. des Lieux

12 Les orientations et les fiches-actions

13 Faciliter la vie à domicile Contribuer au maintien des liens sociaux Prévenir la perte d autonomie par des actions spécifiques en direction des séniors Coordonner les dispositifs d accompagnement à domicile Améliorer l offre médicosociale el lien avec l ARS Les A - Faciliter la vie à domicile 1 - Contribuer au maintien des liens sociaux - Prévenir la perte d autonomie par des actions spécifiques en direction des séniors 3 - Coordonner les dispositifs d accompagnement à domicile B - Améliorer l offre médico-sociale 4 Améliorer l offre médico-sociale en lien avec l ARS orientations et les fiches-actions

14 Faciliter la vie à domicile Sommaire Contribuer au maintien des liens sociaux Prévenir la perte d autonomie par des actions spécifiques en direction des séniors Coordonner les dispositifs d accompagnement à domicile 1 - Contribuer au maintien des liens sociaux pour tous Les fiches-actions : publier une version rénovée du guide «Bien vieillir en Côte-d Or», encourager le bénévolat et la vie associative. mettre en œuvre des actions de la Maison Départementale de l Autonomie, étendre le site internet de la MDPH à l ensemble de la Maison de l Autonomie. Les orientations et les fiches-actions

15 Faciliter la vie à domicile Sommaire Contribuer au maintien des liens sociaux Prévenir la perte d autonomie par des actions spécifiques en direction des séniors Coordonner les dispositifs d accompagnement à domicile Fiche-action n 1 : Actions Mise en œuvre des actions de la MDA sur le territoire coordonner l information et l accompagnement des personnes concernées pour pallier la complexité des circuits, mobiliser les partenaires et les professionnels pour mutualiser les informations et la dynamique territoriale, sensibiliser les acteurs de terrain à la notion de «proche aidant» pour valoriser leur rôle et leur apporter un soutien, favoriser des rencontres pour les aidants, les accompagner et les former, soutenir la mise en place d actions collectives.

16 Contribuer au maintien des liens sociaux Faciliter la vie à domicile Fiche-action n : Refonte du guide «Bien vieillir en Côte-d Or» Prévenir la perte d autonomie par des actions spécifiques en direction des retraités et personnes âgées Coordonner les dispositifs d accompagnement à domicile Constats : nécessité de prendre en compte les évolutions sociétales, importance de conserver un outil sous forme «papier». Actions : Rédiger un nouveau guide : lutter contre l isolement, connaître l ensemble des dispositifs existants.

17 Contribuer au maintien des liens sociaux Faciliter la vie à domicile Fiche-action n 3 : Création d un portail Internet Prévenir la perte d autonomie par des actions spécifiques en direction des séniors Actions : transformer le site mdph1.fr en site pour la Maison Départementale de l Autonomie, Coordonner les dispositifs d accompagnement à domicile restructurer les pages dédiées aux personnes âgées sur le site du Conseil Général.

18 Contribuer au maintien des liens sociaux Prévenir la perte d autonomie par des actions spécifiques en direction des séniors Coordonner les dispositifs d accompagnement à domicile Faciliter la vie à domicile Fiche-action n 4 : Actions : Vie associative et participation sociale assurer la transversalité pour les politiques publiques du social, de la culture, du sport, des transports, du logement, contribuer à la mise en place d un centre départemental d animation de la vie associative, participer à la mise en place de formations pour les bénévoles, favoriser la création de permanences juridiques, de forums des associations, de portes ouvertes

19 Faciliter la vie à domicile Sommaire Contribuer au maintien des liens sociaux Prévenir la perte d autonomie par des actions spécifiques en direction des séniors Coordonner les dispositifs d accompagnement à domicile Les - Prévenir la perte d autonomie par des actions spécifiques en direction des seniors Le mode de vie joue un rôle essentiel dans la prévention de la perte d autonomie. Renforcer le rôle de coordonateur du Conseil Général dans le domaine de la prévention Les fiches-actions : mettre en place un dispositif d écoute pour lutter contre l isolement et soutenir les proches aidants, appuyer les actions de prévention, développer des formes d habitat offrant de bonnes conditions d accessibilité et de sécurité, Faire connaître et adapter les actions d aménagement du logement. orientations et les fiches-actions

20 Contribuer au maintien des liens sociaux Prévenir la perte d autonomie par des actions spécifiques en direction des séniors Coordonner les dispositifs d accompagnement à domicile Faciliter la vie à domicile Fiche-action n 5 : Mise en place d un dispositif d écoute Constats : dans l enquête sur l isolement des personnes âgées, la réponse la plus fréquente concerne les échanges, la conversation..., un des premiers besoins des proches aidants est de ne pas se sentir seuls dans la relation avec la personne aidée. Actions : Mettre en place un service d écoute basé sur le bénévolat : renvoi par la personne d un formulaire indiquant les jours, les heures et la périodicité des appels souhaités, orientation si nécessaire vers un service compétent.

21 Contribuer au maintien des liens sociaux Prévenir la perte d autonomie par des actions spécifiques en direction des retraités et personnes âgées Coordonner les dispositifs d accompagnement à domicile Faciliter la vie à domicile Fiche-action n 6 : Actions : Appui aux actions de prévention suivre la mise en place des différents modules du Programme de Prévention Santé Séniors (PPSS) et contribuer à leur développement, encourager les actions locales qui prennent la suite des ateliers Santé séniors, soutenir les autres actions de prévention, en diffusant leurs informations ou en contribuant à leur mise en œuvre.

22 Faciliter la vie à domicile Sommaire Contribuer au maintien des liens sociaux Prévenir la perte d autonomie par des actions spécifiques en direction des retraités et personnes âgées Coordonner les dispositifs d accompagnement à domicile Fiche-action n 7 : Accompagnement dans un habitat adapté Constats : Les seniors sont en attente de logements autonomes, anticipant une éventuelle diminution de leurs capacités. Actions : informer sur les possibilités de montage de projets et de financements des formules d habitat adapté, s adresser en priorité aux maires, mais aussi aux bailleurs sociaux et privés.

23 Contribuer au maintien des liens sociaux Prévenir la perte d autonomie par des actions spécifiques en direction des retraités et personnes âgées Coordonner les dispositifs d accompagnement à domicile Faciliter la vie à domicile Fiche-action n 8 : Travaux, aménagement, domotique Constats : Les logements existants ont souvent besoin d aménagements pour que les personnes puissent continuer à vivre à domicile dans les meilleures conditions possibles. Actions : diffuser l information sur les solutions et les aides à l aménagement du logement, en les adaptant, élaborer des fiches de prévention thématiques, contribuer à la mise en place d informations collectives sur l'aménagement du logement, en lien avec les professionnels du bâtiment.

24 Faciliter la vie à domicile Sommaire Contribuer au maintien des liens sociaux Prévenir la perte d autonomie par des actions spécifiques en direction des retraités et personnes âgées 3 - Coordonner les dispositifs d accompagnement à domicile Les ruptures dans la prise en charge des séniors représentent un risque d'aggravation de la dépendance. Il est donc nécessaire d assurer la cohésion des dispositifs et d'apporter un soutien aux proches aidants. Les fiches-actions : Coordonner les dispositifs d accompagnement à domicile Les diversifier les solutions de répit en journée, mieux articuler les dispositifs d évaluation à domicile, encourager la télégestion, mieux coordonner les services lors des sorties d hospitalisation. orientations et les fiches-actions

25 Contribuer au maintien des liens sociaux Prévenir la perte d autonomie par des actions spécifiques en direction des retraités et personnes âgées Coordonner les dispositifs d accompagnement à domicile Faciliter la vie à domicile Fiche-action n 9 : Actions de répit pour les proches aidants Constats : Nécessité d accompagner les aidants, de les valoriser, de les soutenir et de les aider à recourir aux solutions de répit sans culpabilisation. Actions : mettre en œuvre des actions d information et de soutien en direction des proches aidants, encourager les initiatives locales (lieux de rencontre, forums ), développer les formules itinérantes d accueil de jour, en articulation avec les établissements qui disposent de places fixes.

26 Contribuer au maintien des liens sociaux Prévenir la perte d autonomie par des actions spécifiques en direction des séniors Coordonner les dispositifs d accompagnement à domicile Faciliter la vie à domicile Fiche-action n 10 : Les évaluations à domicile Constats : Les dispositifs d évaluation et l établissement des plans d aide diffèrent selon l organisme financeur : pour les GIR 5 et 6 les caisses de retraite ont chacune leur propre dispositif, pour les GIR 1 à 4, le Conseil Général utilise la grille règlementaire AGGIR. Lorsqu il s agit d un couple aidant/aidé, la coordination des plans d accompagnement permet d apporter un soutien plus efficace. Action : Elaborer une coordination sur l évaluation avec l ensemble des caisses de retraite.

27 Contribuer au maintien des liens sociaux Prévenir la perte d autonomie par des actions spécifiques en direction des séniors Coordonner les dispositifs d accompagnement à domicile Faciliter la vie à domicile Fiche-action n 11 : Simplifier la gestion des services d aide à domicile Constats : Plaintes de certaines personnes concernant le nombre réel d heures effectuées à domicile, le non-respect des horaires, les absences. D autres personnes n utilisent pas les heures d intervention prévues dans leur plan d aide. Action : Etudier la possibilité de mise en place d un dispositif de télégestion partagé avec les services prestataires d aide à domicile.

28 Contribuer au maintien des liens sociaux Prévenir la perte d autonomie par des actions spécifiques en direction des séniors Coordonner les dispositifs d accompagnement à domicile Faciliter la vie à domicile Fiche-action n 1 : Les sorties d hospitalisation Constats : des dispositifs d accompagnement ont été mis en place, mais il subsiste des problèmes d articulation, il persiste des sorties non préparées, celles-ci sont facteurs d aggravation de l état de santé et de ré-hospitalisations. Actions : afficher la cohésion entre l Agence Régionale de Santé, le Conseil Général et les Caisses de retraite auprès des services hospitaliers, organiser des réunions et former des référents hospitaliers sur l ensemble des dispositifs, préconiser le recours aux services sociaux des régimes spéciaux.

29 Améliorer l offre médico sociale Sommaire Améliorer l offre médicosociale en lien avec l Agence Régionale de Santé 4 -Améliorer l offre médico-sociale en lien avec l Agence Régionale de Santé La quatrième série de fiches concerne les personnes les plus dépendantes. Elles ont été élaborées en partenariat avec l'ars, pour s'inscrire dans les orientations du Programme Régional de Santé. L offre est désormais bien distribuée sur les territoires mais doit être confortée par des améliorations qualitatives. Les fiches-actions : mettre en place un logiciel pour mieux gérer les listes d attente, disposer de places pour l hébergement d urgence, Les diversifier les offres de services en établissement, prévenir et traiter les situations de maltraitance. orientations et les fiches-actions

30 Améliorer l offre médicosociale en lien avec l Agence Régionale de Santé Améliorer l offre médico-sociale Fiche-action n 13 : Connaissance des places disponibles Constats : la multiplicité des listes d attente génère une impossibilité pour connaître combien de personnes cherchent un hébergement en établissement, il existe un double mouvement d inscription de personnes qui ne désirent pas entrer avant un certain délai et de demandes en urgence sans inscription préalable. Actions : Créer un logiciel unique pour centraliser les données et la gestion interactive des places avec 3 niveaux d accès : les usagers, depuis leur domicile ou par l intermédiaire d un tiers, les établissements et services, après signature d une convention leur permettant l utilisation du logiciel, l Agence Régionale de Santé, les Conseils Généraux et les MDPH.

31 Améliorer l offre médico-sociale Fiche-action n 14 : Sommaire Améliorer l offre médicosociale en lien avec l Agence Régionale de Santé L hébergement temporaire Constats : les places d hébergement temporaire devraient répondre à deux types de situations : les accueils en urgence et les séjours programmés, la préparation de l accueil, l accompagnement et l incidence sur le fonctionnement de l établissement ne sont pas identiques dans les deux cas, les séjours temporaires sont utiles pour soulager les aidants et/ou intégrer progressivement les personnes dans l établissement, quand les places d hébergement temporaire sont constamment occupées ou se transforment en accueil définitif, elles ne peuvent plus répondre à l urgence. Actions : établir un état des lieux exhaustif de la réalité des places d hébergement temporaire, réfléchir à une spécialisation de places pour réaliser des accueils en urgence.

32 Améliorer l offre médicosociale en lien avec l Agence Régionale de Santé Améliorer l offre médico-sociale Fiche-action n 15 : Actions : Diversifier les offres de service en établissement redéfinir le maillage du territoire pour offrir un même niveau de services, mettre en place des astreintes partagées d infirmières de nuit, créer une filière gériatrique complète pour limiter les hospitalisations, redéfinir les modalités d intervention des équipes mobiles de gériatrie et/ ou de psycho-gériatrie pour apporter un soutien technique au personnel soignant des EHPAD, former les personnels à l accompagnement de la fin de vie et aux soins palliatifs.

33 Améliorer l offre médico-sociale Fiche-action n 16 : La prévention et le signalement de la maltraitance Constats : méconnaissance mutuelle des compétences institutionnelles en la matière, des circuits de recueil d informations préoccupantes complexes et peu lisibles, absence de procédure pour la maltraitance à domicile, en principe la plus fréquente. Actions : réunir les différents acteurs afin d élaborer conjointement des procédures et des outils, contribuer à la mise en place d une antenne ALMA sur la Côte-d'Or, mettre en place des actions d information sur la bientraitance et la lutte contre la maltraitance.

L action de GRA en matière de gérontologie

L action de GRA en matière de gérontologie Direction cohésion sociale / Service gérontologie L action de GRA en matière de gérontologie Journée dépendance du 8 mars 2012 La compétence Gérontologie CONTEXTE: Suite à l Analyse des Besoins sociaux

Plus en détail

Loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement, décryptage

Loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement, décryptage Loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement, décryptage 11ème journée départementale de la gérontologie Mercredi 7 octobre 2015 UN CONSTAT : le vieillissement

Plus en détail

PAERPA. Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie ****

PAERPA. Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie **** PAERPA Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie **** 9 ème 10 ème 19 ème arrondissements de Paris Un territoire face au défi du vieillissement de sa population Ateliers PAERPA ARS DT 75 avril 2014

Plus en détail

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile 15 décembre 2016 Santélys Association Association loi 1901 reconnue d utilité publique créée en 1900 Santé

Plus en détail

Présentation de la Maison Loire Autonomie

Présentation de la Maison Loire Autonomie L u n d i 8 o c t o b r e 2 0 1 2 dossier de presse Présentation de la Maison Loire Autonomie par Bernard BONNE, président du Conseil général et Claude BOURDELLE, vice-président du Conseil général chargé

Plus en détail

Présentation du Schéma départemental de l Autonomie 2015/2019

Présentation du Schéma départemental de l Autonomie 2015/2019 Dossier de presse Présentation du Schéma départemental de l Autonomie 2015/2019 Poitiers, le 30 janvier 2015 Bruno BELIN, Premier Vice-Président du Conseil Général chargé des Solidarités, a réuni les partenaires

Plus en détail

dossier de presse Le schéma départemental des personnes handicapées

dossier de presse Le schéma départemental des personnes handicapées j e u d i 1 1 f é v r i e r 2 0 1 0 dossier de presse Le schéma départemental des personnes handicapées Par Bernard BONNE, Président du Conseil général de la Loire et Claude BOURDELLE, Vice-président du

Plus en détail

Loi ASV, quels impacts et quelles articulations avec les coopérations MONALISA

Loi ASV, quels impacts et quelles articulations avec les coopérations MONALISA DIRECTION GENERALE DE LA COHESION SOCIALE Sous-direction de l autonomie des personnes handicapées et des personnes âgées Loi ASV, quels impacts et quelles articulations avec les coopérations MONALISA Le

Plus en détail

Mieux connaître les attentes et évaluer les besoins des retraités. Organiser des plans d actions personnalisés pour le maintien à domicile

Mieux connaître les attentes et évaluer les besoins des retraités. Organiser des plans d actions personnalisés pour le maintien à domicile RECENTRER L ACTION SOCIALE SUR LE MAINTIEN DE L AUTONOMIE DES RETRAITES LES PLUS FRAGILES Le saviez-vous? La branche retraite intervient aujourd hui auprès de 350 000 bénéficiaires. Dans les quatre ans

Plus en détail

Coordonnateur de services à la personne

Coordonnateur de services à la personne Coordonnateur de services à la personne D où peuvent-ils venir? Assistant de service social Conseiller en économie sociale familiale (CESF) Educateur de jeunes enfants Responsable de secteur (services

Plus en détail

Dépendance. Situation Actuelle

Dépendance. Situation Actuelle Dépendance Situation Actuelle Démographie En France, la population âgée représente aujourd hui 14,1 millions de personnes de plus de 60 ans et 1,5 million de plus de 85 ans. Sous l effet du vieillissement

Plus en détail

«Bien vieillir en Haute-Savoie»

«Bien vieillir en Haute-Savoie» ACTION SOCIALE ET SOLIDARITÉ «Bien vieillir en Haute-Savoie» 2013-2017 Bilan à mi-parcours du schéma gérontologique départemental «Le plan d actions «Bien vieillir en Haute-Savoie» 2013-2017 adopté et

Plus en détail

Prévenir et surmonter l isolement de la personne âgée les propositions de réponses du Conseil Général de l Ain

Prévenir et surmonter l isolement de la personne âgée les propositions de réponses du Conseil Général de l Ain Bureau International du Travail Jeudi 2 octobre 2014 Prévenir et surmonter l isolement de la personne âgée les propositions de réponses du Conseil Général de l Ain Monsieur Jacques RABUT Vice-président

Plus en détail

Fiche action 1.1 OBJECTIFS MOYENS AXE 1. Création d un réseau d appui et d animation du vivre ensemble à travers nos âges.

Fiche action 1.1 OBJECTIFS MOYENS AXE 1. Création d un réseau d appui et d animation du vivre ensemble à travers nos âges. 1.1 AXE 1 Faciliter les choix de vie de la personne (Vie citoyenne) Création d un réseau d appui et d animation du vivre ensemble à travers nos âges. Transmettre et partager les savoirs et les expériences

Plus en détail

Nouveau Schéma Départemental d'organisation Social et Médico-sociale Autonomie

Nouveau Schéma Départemental d'organisation Social et Médico-sociale Autonomie Nouveau Schéma Départemental d'organisation Social et Médico-sociale Autonomie2017-2021 Démarche et méthodologie Une démarche participative en plusieurs étapes programmées sur l année 2016 : la réalisation

Plus en détail

Signature du contrat local de santé

Signature du contrat local de santé Dossier de presse Signature du contrat local de santé Le 3 juillet 2013 Pontivy Communauté Contacts presse Pontivy Communauté : Gaëlle Maire - 02 97 07 19 82 gaelle.maire@pontivy-communaute.fr ARS Bretagne

Plus en détail

PERSONNES AGEES. Le passage en GIR 4 (groupe iso-ressource 4) acte l entrée de la personne âgée dans la dépendance.

PERSONNES AGEES. Le passage en GIR 4 (groupe iso-ressource 4) acte l entrée de la personne âgée dans la dépendance. PERSONNES AGEES Introduction Le risque de perte d autonomie, qu elle soit physique ou mentale, augmente avec l âge ; certaines personnes âgées de 60 ans ou plus requièrent des besoins croissants d aide

Plus en détail

Expérimentations MDA. Commission Aide à la personne Conseil de la CNSA Mercredi 23 octobre 2013

Expérimentations MDA. Commission Aide à la personne Conseil de la CNSA Mercredi 23 octobre 2013 Expérimentations MDA Commission Aide à la personne Conseil de la CNSA Mercredi 23 octobre 2013 MDA sujet d actualité Un modèle d organisation évoqué dès 2007 par la CNSA dans son rapport annuel Développement

Plus en détail

Inter CVS Coderpa 91 18/11/13

Inter CVS Coderpa 91 18/11/13 Inter CVS Coderpa 91 18/11/13 PERSONNES AGES EN PERTE D AUTONOMIE ET DEMOCRATIE SANITAIRE Nouvelles règles à instaurer concernant les CVS Problématique La participation des usagers de la santé et du médico

Plus en détail

"Loi relative " à l adaptation de la société au vieillissement

Loi relative  à l adaptation de la société au vieillissement "Loi relative " à l adaptation de la société au vieillissement Du 28 décembre 2015 LES AXES PRINCIPAUX DE LA LOI C est une loi sociétale 1 ANTICIPATION ET PREVENTION 2 ACCOMPAGNEMENT DE LA PERSONNE AGEES

Plus en détail

ART. 13 N 2217 ASSEMBLÉE NATIONALE 27 mars 2015 SANTÉ - (N 2673) AMENDEMENT. présenté par le Gouvernement ARTICLE 13

ART. 13 N 2217 ASSEMBLÉE NATIONALE 27 mars 2015 SANTÉ - (N 2673) AMENDEMENT. présenté par le Gouvernement ARTICLE 13 ASSEMBLÉE NATIONALE 27 mars 2015 SANTÉ - (N 2673) Commission Gouvernement AMENDEMENT N o 2217 Rédiger ainsi cet article : «Le code de la santé publique est ainsi modifié : présenté par le Gouvernement

Plus en détail

EHPAD HORS LES MURS «Fil A Soi»

EHPAD HORS LES MURS «Fil A Soi» EHPAD HORS LES MURS «Fil A Soi» Une maison de retraite à domicile Une FILière gériatrique pour l Accompagnement A domicile, car il est plus agréable de vivre chez SOI. Coordination des différents acteurs

Plus en détail

Loi relative à l Adaptation de la Société au Vieillissement (dite loi ASV) Principales dispositions

Loi relative à l Adaptation de la Société au Vieillissement (dite loi ASV) Principales dispositions Loi relative à l Adaptation de la Société au Vieillissement (dite loi ASV) Principales dispositions 1 SOMMAIRE 1. Présentation générale de la loi du 28/12/2015 2. Dispositions majeures 2 Objectifs majeurs

Plus en détail

BILAN DU SCHÉMA DÉPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PERSONNES ÂGEES DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE

BILAN DU SCHÉMA DÉPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PERSONNES ÂGEES DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE BILAN DU SCHÉMA DÉPARTEMENTAL 2014-2015 EN FAVEUR DES PERSONNES ÂGEES DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE 1 Schéma départemental 2014-2015 Considéré comme un avenant au schéma 2009-2013: Un approfondissement

Plus en détail

Les structures d accueil et d hébergement pour ainés : Offre et législation en Wallonie. Saint-Saulve, le 4 octobre 2012

Les structures d accueil et d hébergement pour ainés : Offre et législation en Wallonie. Saint-Saulve, le 4 octobre 2012 Les structures d accueil et d hébergement pour ainés : Offre et législation en Wallonie Saint-Saulve, le 4 octobre 2012 1 PLAN DE L EXPOSÉ Politique des aînés : répartition des compétences et cadre légal

Plus en détail

DIRECTEUR INSERTION/LOGEMENT

DIRECTEUR INSERTION/LOGEMENT Direction des Ressources Humaines DIRECTEUR M DIRECTEUR INSERTION/LOGEMENT POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction Générale Adjointe des Solidarités Service : Direction Insertion/Logement

Plus en détail

Le Projet pour les Personnes Agées En. d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux. Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine

Le Projet pour les Personnes Agées En. d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux. Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine Le Projet pour les Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine Les enjeux de l autonomie : o Près de 20 000 personnes

Plus en détail

Agence régionale de santé

Agence régionale de santé Agence régionale de santé Veille et sécurité sanitaire Journée régionale de formation et d information destinée aux Ehpad Rouen - 18 novembre 2010 Les fondements de la loi HPST Des enjeux de santé publique

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Carole PIERRE dans l Yonne Le PRS et les parcours : enjeux et mise

Plus en détail

NOTE de SYNTHÈSE RAPPORT de la CNAV et de l ANAH sur l ADAPTATION des LOGEMENTS pour L AUTONOMIE des PERSONNES ÂGÉES

NOTE de SYNTHÈSE RAPPORT de la CNAV et de l ANAH sur l ADAPTATION des LOGEMENTS pour L AUTONOMIE des PERSONNES ÂGÉES NOTE de SYNTHÈSE RAPPORT de la CNAV et de l ANAH sur l ADAPTATION des LOGEMENTS pour L AUTONOMIE des PERSONNES ÂGÉES décembre 2013 En 2012, 6 625 personnes ont bénéficié d une aide habitat de l Assurance

Plus en détail

A Infirmier territorial B / Assistant socio-éducatif (AS, CESF, ES) NOMBRE DE POSTES : 1 BOBIGNY

A Infirmier territorial B / Assistant socio-éducatif (AS, CESF, ES) NOMBRE DE POSTES : 1 BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE ERH4 15-04 POSTE A POURVOIR : EVALUATEUR MEDICO SOCIAL (h/f) DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION POPULATION AGEE ET PERSONNES HANDICAPEES SERVICE PERSONNES

Plus en détail

13 septembre Dijon

13 septembre Dijon PLAN PLURIANNUEL DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ET POUR L INCLUSION SOCIALE Journée régionale Bourgogne Franche Comté 13 septembre 2016 - Dijon ATELIERS Atelier 1 : coordonner les actions en faveur des jeunes

Plus en détail

Contrats Locaux de Santé en région Centre-Val de Loire. Réunion du bureau du Pays Loire Touraine Du 11 mars 2015

Contrats Locaux de Santé en région Centre-Val de Loire. Réunion du bureau du Pays Loire Touraine Du 11 mars 2015 Contrats Locaux de Santé en région Centre-Val de Loire Réunion du bureau du Pays Loire Touraine Du 11 mars 2015 11/03/2015 2 PLAN Qu est-ce qu un CLS? L étude d opportunité Les modalités d élaboration

Plus en détail

Hôpital de jour et parcours : quels enjeux, quelle potentialité?

Hôpital de jour et parcours : quels enjeux, quelle potentialité? 36ème congrès des hôpitaux de jour gériatriques Hôpital de jour et parcours : quels enjeux, quelle potentialité? 26 & 27 mai 2016 à Nancy www.msalorraine.fr Loi d orientation et de programmation relative

Plus en détail

ARDÈCHE AUBENAS. Un réseau local associant les acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial

ARDÈCHE AUBENAS. Un réseau local associant les acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial AUBENAS Un réseau local associant les acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial ARDÈCHE MAISONS POUR L AUTONOMIE ET L INTÉGRATION DES MALADES ALZHEIMER L objectif des maisons pour l autonomie

Plus en détail

«UN PROJET MANCHOIS POUR UN NOUVEL ÂGE ACTIF»

«UN PROJET MANCHOIS POUR UN NOUVEL ÂGE ACTIF» «UN PROJET MANCHOIS POUR UN NOUVEL ÂGE ACTIF» LE CONSEIL GÉNÉRAL S ENGAGE POUR LES PERSONNES ÂGÉES «Donner aux séniors toute leur place et les considérer comme des acteurs engagés dans la citoyenneté,

Plus en détail

16 ACTIONS POUR LE TERRITOIRE DE LA

16 ACTIONS POUR LE TERRITOIRE DE LA DOSSIER DE PRESSE 17 décembre 2015 CONTRAT LOCAL DE SANTÉ ARDENNE RIVES DE MEUSE : 16 ACTIONS POUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES Contacts presse Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse

Plus en détail

Vieillir dans la ville. Jean Louis Bascoul

Vieillir dans la ville. Jean Louis Bascoul Vieillir dans la ville Jean Louis Bascoul La vieillesse, une réalité diverse 22,6% de 60 ans et plus en 2010, 32% en 2050 Une espérance de vie qui croit mais qui n est pas toujours synonyme de de dépendance

Plus en détail

ACTION SOCIALE CNAV IDF

ACTION SOCIALE CNAV IDF ACTION SOCIALE CNAV IDF Sommaire 1. Orientation Politique 2. L évaluation globale des besoins 3. Les formalités administratives 4. Les dispositifs 5. Les modalités de prise en charge 6. Une aide spécifique

Plus en détail

I Contexte et objectifs de l appel à projets

I Contexte et objectifs de l appel à projets I Contexte et objectifs de l appel à projets La loi n 2015-1776 du 28 décembre 2015 relative à l Adaptation de la Société au Vieillissement (ASV) a fait de la prévention de la perte d autonomie des personnes

Plus en détail

Qualité de vie QUALITÉ DE VIE EN ÉTABLISSEMENT

Qualité de vie QUALITÉ DE VIE EN ÉTABLISSEMENT Qualité de vie L entrée en institution est très souvent vécue comme une rupture du domicile où se sont accumulés des investissements matériels et affectifs de toute une vie. Aussi, il est important de

Plus en détail

La Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) de l Aude. Présentation missions MDPH JMA avril 2016

La Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) de l Aude. Présentation missions MDPH JMA avril 2016 La Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) de l Aude Présentation missions MDPH JMA avril 2016 1 QUELQUES CHIFFRES Données démographiques : 26 500 audois en situation de handicap, soit 7,21%

Plus en détail

Conférence territoriale de l autonomie Les schémas départementaux pour personnes handicapées et personnes âgées

Conférence territoriale de l autonomie Les schémas départementaux pour personnes handicapées et personnes âgées Conférence territoriale de l autonomie Les schémas départementaux pour personnes handicapées et personnes âgées 1 Des schémas aux priorités convergentes Personnes âgées Personnes handicapées Structurer

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE L AUTONOMIE

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE L AUTONOMIE Conseil général de la Haute-Vienne SCHEMA DEPARTEMENTAL DE L AUTONOMIE 2015-2019 10ème journée départementale de la gérontologie 14 novembre 2014 Objectifs d un schéma Apprécier la nature, le niveau et

Plus en détail

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 Article 69 I. Le code de la santé publique est ainsi modifié : 1 La première

Plus en détail

Présentation action sociale CARSAT

Présentation action sociale CARSAT Présentation action sociale CARSAT Présentation de la Carsat La Carsat est un organisme de droit privé chargé de la gestion d un service public. La Carsat Bretagne est placée sous la tutelle des pouvoirs

Plus en détail

BILAN DU SCHÉMA DÉPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE RÉUNION DU 13 JUIN 2016

BILAN DU SCHÉMA DÉPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE RÉUNION DU 13 JUIN 2016 BILAN DU SCHÉMA DÉPARTEMENTAL 2014-2015 EN FAVEUR DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE RÉUNION DU 13 JUIN 2016 1 Schéma départemental 2014-2015 Considéré comme un avenant

Plus en détail

LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE PAERPA

LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE PAERPA LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE : le projet en quelques mots La CTA : Coordination Territoriale d Appui Les dispositifs supplémentaires Pilulier électronique Activité Physique Adaptée Interventions d

Plus en détail

Dispositif expérimental d'astreinte d'infirmier(ère) de nuit mutualisée entre plusieurs EHPAD Cahier des Charges Direction de l Offre Médico-Sociale

Dispositif expérimental d'astreinte d'infirmier(ère) de nuit mutualisée entre plusieurs EHPAD Cahier des Charges Direction de l Offre Médico-Sociale Dispositif expérimental d'astreinte d'infirmier(ère) de nuit mutualisée entre plusieurs EHPAD Cahier des Charges Direction de l Offre Médico-Sociale et de l Autonomie 2013/2014 Sommaire Contexte et objectifs

Plus en détail

Prévention «Ne pas prévoir, c'est déjà gémir» LÉONARD DE VINCI

Prévention «Ne pas prévoir, c'est déjà gémir» LÉONARD DE VINCI Prévention «Ne pas prévoir, c'est déjà gémir» LÉONARD DE VINCI Nous connaissons les grandes tendances de l'évolution démographique de notre société : s davantage de retraités et moins d'actifs, s davantage

Plus en détail

La prévention BORDEAUX. de la perte d autonomie. des personnes âgées de 75 ans et plus

La prévention BORDEAUX. de la perte d autonomie. des personnes âgées de 75 ans et plus La prévention de la perte d autonomie des personnes âgées de 75 ans et plus Bordeaux, territoire pilote Pour le parcours de santé des aînés 20 000 +75 ans 1/3 hospitalisé dans l année 50% via les urgences

Plus en détail

Réunion de lancement du 22 avril 2014 SCHÉMA DÉPARTEMENTAL. Personnes âgées Personnes en situation de handicap

Réunion de lancement du 22 avril 2014 SCHÉMA DÉPARTEMENTAL. Personnes âgées Personnes en situation de handicap Réunion de lancement du 22 avril 2014 SCHÉMA DÉPARTEMENTAL Personnes âgées Personnes en situation de handicap SCHÉMA DÉPARTEMENTAL Personnes âgées et Personnes en situation de handicap SCHÉMA DÉPARTEMENTAL

Plus en détail

Chef de service ASE accueil

Chef de service ASE accueil Direction des Ressources humaines Chef de service ASE accueil K CHEF DE SERVICE ASE ACCUEIL Direction : Direction des Solidarités Service : Direction Enfance Famille Santé POSITIONNEMENT DU POSTE DANS

Plus en détail

PRÉSENTATION DU SERVICE CIVIQUE. À destination des membres du réseau de l UNIOPSS

PRÉSENTATION DU SERVICE CIVIQUE. À destination des membres du réseau de l UNIOPSS PRÉSENTATION DU SERVICE CIVIQUE À destination des membres du réseau de l UNIOPSS Septembre 2015 INTRODUCTION En 2010, l État a mis en place le Service Civique pour répondre à l importante demande de projets

Plus en détail

3. La gouvernance du Contrat Local de santé La plus-value attendue du Contrat Local de Santé...7

3. La gouvernance du Contrat Local de santé La plus-value attendue du Contrat Local de Santé...7 1 Sommaire 1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour réduire les inégalités d accès à la santé et aux soins...3 2. Les champs d application du CLS.4 3. La gouvernance

Plus en détail

L évaluation : une démarche d amélioration

L évaluation : une démarche d amélioration Sylvain Boude Responsable du Pôle Service à Domicile T: 06 22 84 23 71 Sylvain.boude@4-as.fr www.4as-medicosocial.fr L évaluation : une démarche d amélioration Cadre réglementaire de l évaluation Loi n

Plus en détail

ACCES AUX DROITS MISE EN OEUVRE

ACCES AUX DROITS MISE EN OEUVRE ACCES AUX DROITS MISE EN OEUVRE APA A DOMICILE Demande APA Pas de formulaire unique sur le territoire. Chaque Département a son propre formulaire. Dossiers disponibles en mairie, au CG, auprès des services

Plus en détail

Accueil en Meurthe-et-Moselle des financeurs de la prévention de la perte d autonomie du Grand Est

Accueil en Meurthe-et-Moselle des financeurs de la prévention de la perte d autonomie du Grand Est DOSSIER DE PRESSE Accueil en Meurthe-et-Moselle des financeurs de la prévention de la perte d autonomie du Grand Est La Meurthe-et-Moselle a été choisie pour accueillir le 1 er juin 2016 à l Hôtel du département

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT A L ATTENTION DES USAGERS

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT A L ATTENTION DES USAGERS REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT A L ATTENTION DES USAGERS Rédaction : C. COLETTE E. AUDOYE Validation : CSIRMT le 05/09/2014 Centre Local d Information et de Coordination Résidence du Touyre Espace Liberté

Plus en détail

Parcours de santé complexe, parcours du combattant?

Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Quels moyens pour prévenir les ruptures? 28 janvier 2015, cellule de coordination VISage Les différents niveaux de coordination Coordination clinique

Plus en détail

Les nouvelles mesures de la loi

Les nouvelles mesures de la loi Les nouvelles mesures de la loi Publié le : Vendredi, 12 février, 2016 Mis à jour le : Lundi, 29 février, 2016 Revalorisation de l APA, nouvelles aides, droit au répit sont les principales mesures de la

Plus en détail

Conférence des Financeurs (CDF) de la prévention de la perte d autonomie des personnes âgées de la Dordogne. Réunion d installation du 25 mai 2016

Conférence des Financeurs (CDF) de la prévention de la perte d autonomie des personnes âgées de la Dordogne. Réunion d installation du 25 mai 2016 Conférence des Financeurs (CDF) de la prévention de la perte d autonomie des personnes âgées de la Dordogne Réunion d installation du 25 mai 2016 1 Définition un des dispositifs phares de la loi n 2015-1775

Plus en détail

CONTRAT DE TERRITOIRE Conseil départemental / Brest métropole Avenant déclinant l enjeu 3 «Renforcer la cohésion sociale»

CONTRAT DE TERRITOIRE Conseil départemental / Brest métropole Avenant déclinant l enjeu 3 «Renforcer la cohésion sociale» CONTRAT DE TERRITOIRE Conseil départemental / Brest métropole Avenant déclinant l enjeu 3 «Renforcer la cohésion sociale» Préambule Dans la continuité du contrat de territoire 2009-2015, le Conseil départemental

Plus en détail

LE DISPOSITIF FAMILLE GOUVERNANTE

LE DISPOSITIF FAMILLE GOUVERNANTE FAMILLE Mars 2016 Définition et de «Famille-Gouvernante» Définition et Définition de «Famille Gouvernante» Née d une initiative associative, une réponse souple et concrète qui s est développée en s adaptant

Plus en détail

Le CLIC, un acteur de l observatoire gérontologique?

Le CLIC, un acteur de l observatoire gérontologique? Le CLIC, un acteur de l observatoire gérontologique? 2 ème Forum Inter-CLIC : «CLIC et territoires», La Roche-sur-Yon, 28 janvier 2011 Jean-Michel CAUDRON, 06.80.96.25.69 jean-michel.caudron@orange.fr

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE INITIÉE EN PAYS DE LA LOIRE. Janvier 2014

PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE INITIÉE EN PAYS DE LA LOIRE. Janvier 2014 PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE INITIÉE EN PAYS DE LA LOIRE Janvier 2014 Sommaire 1. Le territoire de La Mayenne retenu pour le prototype 2. Le schéma global du prototype «Parcours des aînés» 3. La coordination

Plus en détail

DIRECTION DE LA SOLIDARITE DEPARTEMENTALE Direction Autonomie et dépendance

DIRECTION DE LA SOLIDARITE DEPARTEMENTALE Direction Autonomie et dépendance DIRECTION DE LA SOLIDARITE DEPARTEMENTALE Direction Autonomie et dépendance Conseil général de la Sarthe - Direction Autonomie et dépendance Annexe de la Croix de Pierre - 2 rue des Maillets - 72072 LE

Plus en détail

ANNEXE A LA CONVENTION PROCEDURE D INSTRUCTION DE LA PRESTATION AIDE AU RETOUR A DOMICILE APRES HOSPITALISATION

ANNEXE A LA CONVENTION PROCEDURE D INSTRUCTION DE LA PRESTATION AIDE AU RETOUR A DOMICILE APRES HOSPITALISATION ANNEXE A LA CONVENTION PROCEDURE D INSTRUCTION DE LA PRESTATION AIDE AU RETOUR A DOMICILE APRES HOSPITALISATION 1 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 1 CONDITIONS DE PRISE EN CHARGE 3 1.1 A QUI CETTE AIDE EST-ELLE

Plus en détail

AVIS SUR L ACCOMPAGNEMENT EN NOUVELLE AQUITAINE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP VIEILLISSANTES

AVIS SUR L ACCOMPAGNEMENT EN NOUVELLE AQUITAINE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP VIEILLISSANTES AVIS SUR L ACCOMPAGNEMENT EN NOUVELLE AQUITAINE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP VIEILLISSANTES adopté à l unanimité par la Commission permanente le 11 avril 2017 A la suite des travaux de sa Commission

Plus en détail

5 Personnes âgées. Au 1 er janvier 2014, l espérance de vie à 60 ans en

5 Personnes âgées. Au 1 er janvier 2014, l espérance de vie à 60 ans en 5 Personnes âgées Au 1 er janvier 2014, l espérance de vie à 60 ans en France est de 23,1 ans chez les hommes et 27,7 chez les femmes. À l échelle infrarégionale, les habitants de l Indre-et-Loire ont

Plus en détail

Dossier de presse Marianne Fresnais

Dossier de presse Marianne Fresnais Dossier de presse Marianne Fresnais Attachée de presse du conseil général du Calvados 02 31 57 11 20-06 98 96 05 45 - presse@calvados.fr Sommaire Le Calvados invente l APA en un clic p. 3 L allocation

Plus en détail

Un territoire face au défi du vieillissement de sa population

Un territoire face au défi du vieillissement de sa population Le 19 décembre 2013 Un territoire face au défi du vieillissement de sa population Lancement du projet PAERPA sur le territoire 9ème-10ème-19ème arrondissements de Paris Claude Evin Directeur général de

Plus en détail

Responsable de Résidence Séniors (H/F)

Responsable de Résidence Séniors (H/F) FICHE DE POSTE Responsable de Résidence Séniors (H/F) 1. La position dans la structure Le Coordinateur Social intervient au sein de la Direction des Projets et Services Résidentiels, sous l autorité du

Plus en détail

PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D'INSERTION ET DE L'INCLUSION SOCIALE

PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D'INSERTION ET DE L'INCLUSION SOCIALE ////////////////////////////////////////////////////////// PDI 2017 > 2019 PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D'INSERTION ET DE L'INCLUSION SOCIALE EDITO /////////////////////////////////////////// Dans un contexte

Plus en détail

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique Expérience du Réseau VISage Une organisation intégrée dans le champ de la gériatrie Dr Anne-Marie AMMEUX- Mme Véronique CURT Genèse de l intégration sur le territoire

Plus en détail

L organisation de l information et de la prise en charge des personnes âgées sur le territoire de la CDC de Podensac Présentation du CLIC Sud Gironde

L organisation de l information et de la prise en charge des personnes âgées sur le territoire de la CDC de Podensac Présentation du CLIC Sud Gironde L organisation de l information et de la prise en charge des personnes âgées sur le territoire de la CDC de Podensac Présentation du CLIC Sud Gironde Un secteur protéïforme caisses de retraite (carsat,

Plus en détail

RAPPORT DE M. LE PRESIDENT

RAPPORT DE M. LE PRESIDENT Direction du Budget et des Finances - 10DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil départemental Réunion du 27 juin 2016 DM1 Privilégier le maintien à domicile des personnes dépendantes

Plus en détail

départemental de prévention de la perte d autonomie 2017/2021

départemental de prévention de la perte d autonomie 2017/2021 Programme départemental de prévention de la perte d autonomie 2017/2021 Conférence des financeurs des Ardennes Membres de droit de la conférence des financeurs de la prévention de la perte d autonomie

Plus en détail

Autonomie. Les plus demandés. Maintien à domicile. Accueils et hébergements temporaires. Adapter un logement pour le maintien à domicile

Autonomie. Les plus demandés. Maintien à domicile. Accueils et hébergements temporaires. Adapter un logement pour le maintien à domicile Autonomie Chef de file de l'accompagnement des personnes âgées et des personnes handicapées en Maine-et- Loire, le Département vous accompagne pour identifier la solution d'autonomie la plus adaptée :

Plus en détail

Missions et perspectives de la Caisse nationale de solidarité pour l autonomie (CNSA)

Missions et perspectives de la Caisse nationale de solidarité pour l autonomie (CNSA) Missions et perspectives de la Caisse nationale de solidarité pour l autonomie (CNSA) La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie (CNSA) est un nouvel établissement public administratif, créé par

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Nathalie PASQUIER en Saône et Loire Le PRS et les parcours : enjeux

Plus en détail

Sylvie BOURGEOIS Pascale MEUGNOT. Journée gérontologique de Vitteaux Jeudi 24 novembre 2016

Sylvie BOURGEOIS Pascale MEUGNOT. Journée gérontologique de Vitteaux Jeudi 24 novembre 2016 Sylvie BOURGEOIS Pascale MEUGNOT Journée gérontologique de Vitteaux Jeudi 24 novembre 2016 1- Historique 2- Définition du concept 3- Cadre réglementaire 4- Les derniers travaux de l ANESM 5 - Partage de

Plus en détail

PAERPA PARIS. Plan «DATAC» Diagnostic, ATeliers ACtions!

PAERPA PARIS. Plan «DATAC» Diagnostic, ATeliers ACtions! PAERPA PARIS Plan «DATAC» Diagnostic, ATeliers ACtions! Premier Comité de pilotage PAERPA 27 mai 2014 XX/XX/XX DT75/DS/AF/PS/AL/SL Plan DATAC PAERPA PARIS Une mobilisation forte des partenaires autour

Plus en détail

MSA BEAUCE CŒUR DE LOIRE

MSA BEAUCE CŒUR DE LOIRE MSA BEAUCE CŒUR DE LOIRE Plan d Action Sanitaire et Sociale 2011-2015 www.msa-beauce-coeurdeloire.fr Ce plan : Un nouveau plan d action sanitaire et sociale pour les 5 années à venir 2011 2015 adopté lors

Plus en détail

Les types d hébergement

Les types d hébergement Département de la Sarthe CIDPA CIDPA - Septembre 2012 Les types d hébergement Les logements foyers, domiciles collectifs, maisons d accueil rural pour personnes âgées et résidences services Les Etablissements

Plus en détail

La politique du Conseil général de la Haute-Vienne dans le domaine de l habitat et du logement : Deux composantes :

La politique du Conseil général de la Haute-Vienne dans le domaine de l habitat et du logement : Deux composantes : La politique du Conseil général de la Haute-Vienne dans le domaine de l habitat et du logement : Deux composantes : - les aides à la personne, dans le cadre de la compétence sociale, avec notamment les

Plus en détail

Promotion de l activité physique par le biais de projets mutualisés entre établissements et services médico-sociaux accompagnant des personnes âgées

Promotion de l activité physique par le biais de projets mutualisés entre établissements et services médico-sociaux accompagnant des personnes âgées Promotion de l activité physique par le biais de projets mutualisés entre établissements et services médico-sociaux accompagnant des Cahier des charges 2017 CONTEXTE Cet appel à candidatures s inscrit

Plus en détail

LE SERVICE SOCIAL DE LA CRAM-SE

LE SERVICE SOCIAL DE LA CRAM-SE LE SERVICE SOCIAL DE LA CRAM-SE Tel 36 46 Lignes directes des assistants sociaux communiquées après s un 1er contact Service Social de l Assurance l Maladie et de l Assurance l Vieillesse SERVICE SOCIAL

Plus en détail

Au vu de ces éléments, un contrat local de santé (CLS) a été signé le 24 février 2014 entre :

Au vu de ces éléments, un contrat local de santé (CLS) a été signé le 24 février 2014 entre : Pôle d Equilibre Territorial et Rural Syndicat Mixte du Pays Charolais Brionnais Comité syndical du 4 décembre 2014 ANNEXE 3 Avenant au contrat local de santé Note de synthèse Le Syndicat Mixte du Pays

Plus en détail

28/03/2013. Propositions et actions du Conseil Général du Bas-Rhin

28/03/2013. Propositions et actions du Conseil Général du Bas-Rhin Propositions et actions du Conseil Général du Bas-Rhin André KLEIN-MOSSER, 1 er Vice-Président du Conseil Général du Bas-Rhin Journée d étude du 26 mars 2013 Bilan de la mise en œuvre du Schéma départemental

Plus en détail

Expérimentation MAIA. Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades Alzheimer

Expérimentation MAIA. Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades Alzheimer Association ENVISAGER Expérimentation MAIA Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades Alzheimer SITE DE VIERZON Stéphanie FACHE, pilote local de l expérimentation MAIA L Expérimentation MAIA

Plus en détail

EXPERIMENTATION PAERPA sur le territoire du valenciennoisquercitain

EXPERIMENTATION PAERPA sur le territoire du valenciennoisquercitain EXPERIMENTATION PAERPA sur le territoire du valenciennoisquercitain (Département du Nord) Rencontre nationale des Réseaux de Santé Personnes Agées Le 28 mai 2015 Levallois Perret Intervention des Drs Anne-Sophie

Plus en détail

PROGRAMME D INTERET GENERAL MAINTIEN A DOMICILE LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DU CHER

PROGRAMME D INTERET GENERAL MAINTIEN A DOMICILE LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DU CHER PROGRAMME D INTERET GENERAL MAINTIEN A DOMICILE LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DU CHER L inadaptation de l habitat est une des causes majeures de l impossibilité de rester à domicile dès que la perte d autonomie

Plus en détail

Médico-social et GHT

Médico-social et GHT Pôle Autonomie Médico-social et GHT ANNIE LELIEVRE RESPONSABLE DU PÔLE AUTONOMIE Rencontre régionale des décideurs du médico-social en région Centre-Val de Loire 16 juin 2016 Groupements Hospitaliers de

Plus en détail

Sixième atelier. Référentiel des missions. MAIA de l est du Loiret Octobre 2012

Sixième atelier. Référentiel des missions. MAIA de l est du Loiret Octobre 2012 Sixième atelier Référentiel des missions MAIA de l est du Loiret Octobre 2012 Porté par le Clic du Val d Or, Hôpital de Sully sur Loire, Agé-Clic et l Orpadam Clic Rappel sur les trois outils du guichet

Plus en détail

CONFÉRENCE DES FINANCEURS DE LA PRÉVENTION DE LA PERTE D AUTONOMIE DES PERSONNES AGÉES DEPARTEMENT DE LA RÉUNION. Appel à projet 2017

CONFÉRENCE DES FINANCEURS DE LA PRÉVENTION DE LA PERTE D AUTONOMIE DES PERSONNES AGÉES DEPARTEMENT DE LA RÉUNION. Appel à projet 2017 CONFÉRENCE DES FINANCEURS DE LA PRÉVENTION DE LA PERTE D AUTONOMIE DES PERSONNES AGÉES DEPARTEMENT DE LA RÉUNION Appel à projet 2017 Développer des actions collectives de prévention de la perte d autonomie

Plus en détail

La réforme de la contractualisation et de la tarification des EHPAD et des ESSMS PH Le décret relatif aux forfaits soins et dépendance

La réforme de la contractualisation et de la tarification des EHPAD et des ESSMS PH Le décret relatif aux forfaits soins et dépendance DIRECTION GENERALE DE LA COHESION SOCIALE Sous-direction des affaires financières et de la modernisation La réforme de la contractualisation et de la tarification des EHPAD et des ESSMS PH Le décret relatif

Plus en détail

FICHE ACCOMPAGNEMENT SOCIAL N 1. Objectif. Action. Objectifs opérationnels. Pilote. Public visé. Partenariat. Modalités de mise en oeuvre.

FICHE ACCOMPAGNEMENT SOCIAL N 1. Objectif. Action. Objectifs opérationnels. Pilote. Public visé. Partenariat. Modalités de mise en oeuvre. SOCIAL N 1 s Améliorer la connaissance des professionnels des MDR sur la population des gens du voyage. Mieux appréhender la spécificité culturelle et sociale des gens du voyage. Connaître l organisation

Plus en détail

Grand âge et enjeux du vieillissement :

Grand âge et enjeux du vieillissement : Avril 2017 Grand âge et enjeux du vieillissement : Quel est l état de l Opinion sur le parcours de vie des personnes âgées? Enquête Ifop pour Synerpa N 113694 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Adeline Merceron

Plus en détail