ReluxSuite. Bienvenue au monde de la simulation. Fit for ReluxSuite

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ReluxSuite. Bienvenue au monde de la simulation. Fit for ReluxSuite"

Transcription

1 ReluxSuite Bienvenue au monde de la simulation Fit for ReluxSuite Janvier 2013

2 INSTALLATION 2/106 TABLE DES MATIERES Table des matières Installation Spécifications conseillées en matière de système Systèmes d'exploitation soutenus Cartes graphiques soutenues et OpenGL Mémoire de travail (RAM) Processeur (CPU) Installation du programme et catalogue de luminaire tiré d'un DVD Installation du programme sous la forme d'un téléchargement Mise à jour en ligne de Relux Activation, inscription Concernant ReluxSuite et ce guide Séminaires utilisateurs - ReluxSuite Partie 1: Découvrir des fonctions nouvelles en cinq minutes Planification selon les normes EN :2011, :2007 ou ASR 3/4: Objets booléens Créer des objets booléens Nouveaux objets de base ReluxVivaldi - Calcul Partie 2 : fonctions améliorées pour les utilisateurs avancés Déplacer ou faire tourner des objets d'une nouvelle façon Déplacer et faire pivoter le plan de travail Editer et dessiner des objets en 3D Centrage de luminaires Aligner des objets à des murs externes Modification de points d'insertion Fonction d'insertions multiples Placer la grille /accrochage de la trame Déplacer et mettre à l'échelle les éléments de la pièce Opérations booléennes appliquées à des éléments d'aménagement Créer des objets booléens Editer des objets booléens Paramétrage et position d'objets générateurs L'ordre des objets générateurs Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

3 INSTALLATION 3/ Définition des matériaux de l'objet booléen Reprendre un objet booléen dans la bibliothèque 3D Exemples d'objets booléens Différence: Ajours dans une cloison de séparation Fusion/différence: Façade Découpe: Lentille Nouveaux objets de base Fenêtres et châssis de fenêtre polygonaux Nouvelles formes Géométrie complémentaire Rotation des objets muraux Présentation d'un intrados réaliste Construction d'éléments muraux/tracer des fenêtres Nouvelles fonctions d'édition Nouvel outil "Tourner objet sur un seul axe " Dessiner des scènes polygonales (intérieures et extérieures) Importation de CAD avec ReluxPro Nouveau module ReluxMovie Introduction Barre d'animation Conserver la grandeur de l'observateur Parcours d'animation Multiples parcours d'animation Insertion d'éléments Animation étirée-compressée Propriétés de l'animation Rendu de l'animation Nouvelle intensité des reflets TI et GR de plein air Que calcule-t-on? Zone de quantification et observateurs Calcul du lancer de rayons dans ReluxPro Comment utiliser le calcul du lancer de rayons de Relux Les paramètres du mode standard Les paramètres du mode Expert Configurer un point de vue Zones de quantification de la trame et commencement des calculs Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

4 INSTALLATION 4/ ReluxVivaldi - Calcul Pourquoi le recours à Relux Vivaldi est-il conseillé? Avantages pour le client Simulation avec ReluxVivaldi Principes d'exploitation fondamentaux Tableau de commande - exploitation interactive Editeur timeline - transitions d'éclairage dynamiques Graphique de la consommation énergétique - calcul de la consommation d'énergie Lumière du jour - Eclairage artificiel associé à la lumière du jour ReluxVivaldi - Calcul ReluxVivaldi - Paramètres de calcul Couplages - éclairage artificiel Calculs multiples de la lumière du jour Résultats des calculs et appel du module ReluxVivaldi Planification selon les normes EN :2011, :2007 ou ASR 3/4: Projet modèle: Planification selon la norme NF EN : Résultats du calcul ReluxEnergy Module sur les tunnels Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

5 INSTALLATION 5/106 1 INSTALLATION 1.1 Spécifications conseillées en matière de système Windows 2000/XP/Vista /Windows 7/Windows 8 Processeur Pentium double cœur, 2 GHz ou au-delà, 1 Go de RAM ou davantage, > 2 Go de RAM avec Vista Carte graphique supportant OpenGL L'espace disque nécessaire sur votre disque dur peut varier en fonction du type d'installation choisi Systèmes d'exploitation soutenus Windows XP, Windows Vista, Windows 7, Windows 8 (32 et 64 bits) sont soutenus. Remarque: systèmes MAC-OS: ReluxPro ne peut pas être exécuté directement sur le système MAC OS ou autres systèmes d'exploitation Linux. Sur ces plateformes, le logiciel peut uniquement être exploité avec un émulateur de système d'exploitation, une soi-disant machine virtuelle. Des logiciels de virtualisation gratuits tels VirtualBox permettent de créer une machine virtuelle pour MS Windows. Obtenir des informations complémentaires sur internet: de.wikipedia.org/wiki/virtualbox de.wikipedia.org/wiki/virtualbox Cartes graphiques soutenues et OpenGL Les cartes graphiques devraient répondre aux exigences citées ci-après: Mémoire vidéo (VRAM): au moins 256 MB Solution optimale: 512 MB ou plus Au moins OpenGL soutenant la version 3.0 Remarque: Au cas où ReluxPro détecterait une incompatibilité avec la carte graphique, le logiciel tentera de passer au mode Mesa. Le mode Mesa traite la représentation graphique au niveau du logiciel. Désavantage: ReluxPro sera ralenti. Avantage: ReluxPro fonctionnera de manière plus fiable. L'utilisateur peut activer ce mode directement dans ReluxPro sous "Outils -> Paramètres généraux" Mémoire de travail (RAM) Minimum: 1 GB RAM Solution optimale: 2 GB RAM ou plus Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

6 INSTALLATION 6/106 ReluxPro est un logiciel 32 bits. Cela signifie que le logiciel peut exploiter 2 GB de la mémoire de travail au maximum. Exception: le noyau de calcul pour les calculs de l'éclairage artificiel et de la lumière du jour. Il peut exploiter toute la mémoire de travail disponible d'un système d'exploitation 64 bits. Le calcul de projets volumineux est donc également assuré. Le Raytracer est toujours un logiciel 32 bits. Il restera donc lié à la limite de 2GB en ce qui concerne la mémoire de travail Processeur (CPU) Minimum: Processeurs dual core Intel ou AMD avec une fréquence minimale de 2 GH Solution optimale: des processeurs Intel ou AMD à quatre cœurs ou plus, tels ceux des séries AMD Phenom ou Intel Core i7. À présent, seul le noyau de calcul standard (éclairage) est en mesure de soutenir plusieurs cœurs de CPU ou le hyper-threading. 1.2 Installation du programme et catalogue de luminaire tiré d'un DVD Veuillez fermer tous les autres programmes avant d'installer le programme. Mettre le DVD dans son lecteur. L'installation de ReluxSuite devrait commencer automatiquement. Si elle ne commence pas, cela signifie probablement que la fonction de démarrage automatique est désactivée. Vous devriez ouvrir Windows Explorer, choisir le lecteur dans lequel se trouve le DVD de Relux et lancer l'installation manuellement en cliquant deux fois sur le fichier start.exe. Le programme d'installation commence par l'écran d'ouverture vous permettant de choisir la langue. La langue sélectionnée ne s'applique ici que pour l installation. Il est possible de choisir plusieurs langues, plus tard, lors de l'utilisation du programme mais également pour ce que fait le programme. Vous lancer l'installation du programme principal en appuyant sur ReluxSuite (Fig. 1). Fig. 1 Note : Si la version 2007 est déjà installée sur votre système, saisir un nouveau chemin pour la version ReluxSuite. Si vous avez besoin de vos projets de Relux Pro- Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

7 INSTALLATION 7/106 fessionnel 2007 et d'importer les LDC plus tard, vous pouvez copier ceux-ci dans le répertoire ReluxSuite. Vous devez désormais décider d'installer ReluxSuite. Vous devriez lire la convention de licence et l'accepter afin de pouvoir poursuivre l'installation (Fig. 2). Choisir le pays dans lequel vous vous trouvez. Dans la fenêtre suivant, vous pouvez indiquer un chemin pour installer ReluxPro. Le chemin par défaut proposé est C:\Program Files. Fig. 2 Une fois que le mécanisme d'installation a copié les informations sur le programme, vous pouvez spécifier la langue de l interface utilisateur, des informations produites et de la base de données. Vous pouvez modifier ces configurations au programme à tout moment (Extras Language). Vous pouvez opter d'installer localement les informations du fabricant (conseillé si vous disposez de suffisamment de mémoire, d'une durée d'environ 20 minutes) ou d'utiliser ces informations provenant du DVD. Dans le cas d'un réseau, nous conseillons de copier les données sur un disque réseau, afin que tous les utilisateurs puissent y accéder. Vous pouvez choisir les fabricants, en cliquant deux fois la côche ou en utilisant +++ ou ---. Au besoin, veuillez vous référer au manuel de Relux Professional 2007 pour une description plus détaillée de l'installation. Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

8 INSTALLATION 8/ Installation du programme sous la forme d'un téléchargement Fig. 3 Si vous ne disposez pas du DVD ReluxPro vous pouvez télécharger gratuitement le programme depuis la page d'accueil de Relux Informatik AG sur le lien (Fig. 3). 1.4 Mise à jour en ligne de Relux Une fois l'installation terminée, vous pouvez démarrer ReluxPro pour la première fois. Nous vous conseillons de mettre à jour ReluxPro ainsi que les bases de données du fabricant ayant été installées via l'option de menu Help - Online Update. Il faut que votre PC soit connecté sur Internet pour faire cela. Le gestionnaire des mises à jour démarrera, et vous pouvez indiquer si ReluxPro doit rechercher des mises à jour régulièrement. Nous vous conseillons de laisser cette option active, en fonction d'un intervalle de temps de deux semaines. Vous pourrez ensuite continuer de travailler avec les dernières versions des bases de données et du programme (Fig. 4). Fig. 4 Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

9 INSTALLATION 9/106 Cliquer sur le bouton Check now. Vous devez saisir le nom d'utilisateur et mot de passe que vous avez choisis lorsque vous vous êtes inscrit sous My Relux sur la page d'accueil de Relux Informatik AG, dans la fenêtre Relux Update, Une fois vos références saisies et avoir cliqué sur le bouton Update, ReluxPro recherchera des mises à jour. Fig. 5 La fenêtre Select packages s'ouvrira, indiquant toutes les mises à jour disponibles pour votre installation de Relux. Vous pouvez choisir chaque élément individuellement, concernant la mise à jour, afin de télécharger moins de poids de fichiers. Depuis la fenêtre Fig. 5 "Select packages" vous pouvez commencer à télécharger les fichiers que vous avez choisis en cliquant sur le bouton Update. Si ReluxPro est encore ouvert, il se fermera. Si des travaux n'ont pas été enregistrés, il vous sera demandé de le faire avant que la mise à jour ne commence. Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

10 INSTALLATION 10/ Activation, inscription Toutes les activations et licences sont administrées dans le menu help about Relux. Fig. 6 ReluxPro est gratuit mais doit être activé dans les 30 jours. Pour l'activer, vous avez besoin d'internet. L'activation est anonyme. L'adresse est optionnelle pour recevoir la newsletter (Fig. 6). I Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

11 INSTALLATION 11/106 Fig. 7 ReluxCAD, plugin pour Autocad d'autodesk, a besoin d'une licence. Veuillez insérer le code de licence ReluxCAD et activer avec le bouton. Pour l'activer, vous avez besoin d'internet. L'activation est anonyme. ReluxTunnel fonctionne avec une clé USB qui peut être commandée à Relux. Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

12 CONCERNANT RELUXSUITE ET CE GUIDE 12/106 2 CONCERNANT RELUXSUITE ET CE GUIDE Le ReluxSuite contient un grand nombre de logiciels dont tous proviennent du nom de ReluxSuite. Le nom de la version est l'année en cours, suivi par un chiffre qui augmente pour chaque nouvelle version (ex. : ). ReluxSuite est constitué des programmes suivants : ReluxPro Tunnel (nouveau) Relux Raytracing calculation (nouveau) ReluxEnergy (nouveau) ReluxOffer ReluxCAD ReluxTools ReluxAdmin ReluxLum ReluxPickIt ReluxUpdate ReluxUninstall Note : ce document de référence Prêt pour Relux Suite, contient environ 70 pages d'informations. Pour tous les utilisateurs étant très intéressés par Relux Raytracing, nous leur conseillons de consulter notre autre manuel. Toutes les informations sont disponibles soient sur notre DVD ReluxSuite soit sur le lien 2.1 Séminaires utilisateurs - ReluxSuite En plus des documents cités ci-dessus, nous proposons régulièrement des séminaires utilisateurs publics (cours d'initiation et d'approfondissement) dans de nombreuses citées européennes. Sept modules de cours, combinables au choix, sont actuellement disponibles. - ReluxPro Access Cours d'initiation - ReluxPro Interior I Planification de l'éclairage conformément aux normes (norme EN entre autres) - ReluxPro Interior II Planification CAD et présentation - ReluxPro Routes & Places Planification de l'éclairage conformément aux normes (norme EN entre autres) - ReluxPro Lumière du jour - Planification d'un éclairage énergétiquement efficace dans des bâtiments - Nouveautés: ReluxPro Upgrade - le cours de rafraîchissement s'adresse à tous les utilisateurs de ReluxPro - ReluxTunnel (sur demande en exclusivité) Obtenir plus d'informations: Formations Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

13 PARTIE 1: DECOUVRIR DES FONCTIONS NOUVELLES EN CINQ MINUTES 13/106 3 PARTIE 1: DECOUVRIR DES FONCTIONS NOUVELLES EN CINQ MINUTES Les pages suivantes aideront tout utilisateur Relux avancé à se faire une idée des nouvelles fonctions de la ReluxSuite Suite à cette initiation sommaire dans la ReluxSuite , l'utilisateur Relux intéressé trouvera plus d'informations fondamentales dans la partie 2 du présent document. 3.1 Planification selon les normes EN :2011, :2007 ou ASR 3/4:2011 A partir de la version de la ReluxSuite, les prescriptions ou bien valeurs théoriques des suivantes directives ont été implémentées dans le processus de travail: EN :2011, :2007, ou ASR 3/4:2011 (s'applique au territoire allemand en exclusivité). De même qu'avec les projets de routes avec leurs "classes de valorisation", l'utilisateur aura désormais la possibilité d'attribuer un profil d'utilisation avec des valeurs théoriques définies à une scène. Cette possibilité est disponible pour des installations tant intérieures qu'extérieures. Suite au calcul de l'éclairage, une valeur théorique sera donc disponible qui pourra être comparée à la valeur réelle. L'utilisateur pourra alors évaluer la situation d'éclairage actuelle de manière hautement confortable (cf. Fig. 11). Fig. 8 Fig. 9 Le profil d'utilisation peut être sélectionné par l'icône "Editer valeurs théoriques" lors de la création de la scène déjà dans les fenêtres de menu légèrement modifiées "Espace intérieur" et "Installation extérieure" (cf. Fig. 8 à 10). Remarque: Au cas où l'utilisateur ne désirerait pas faire afficher les valeurs théoriques dans l'aperçu des résultats, la sélection de celles-ci pourra être omise lors de la création de la scène. Les valeurs théoriques peuvent être ajoutées ou modifiées ultérieurement et à tout moment par la commande "Editer propriétés de la scène". Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

14 PARTIE 1: DECOUVRIR DES FONCTIONS NOUVELLES EN CINQ MINUTES 14/106 Les utilisateurs Relux qui sont familiers avec les normes et directives citées ci-dessus maîtriseront cet élargissement de la ReluxSuite en un rien de temps. La procédure sera pourtant décrite plus en détail dans la deuxième partie du présent document. Fig. 10 Profils d'utilisation selon la norme EN :2011 Fig. 11 Aperçu des résultats dans ReluxPro Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

15 PARTIE 1: DECOUVRIR DES FONCTIONS NOUVELLES EN CINQ MINUTES 15/ Objets booléens Les suivantes opérations ont été mises en œuvre dans Relux 2012: Différence: Un ou plusieurs objet(s) est/sont soustraits de l'objet original. Cette fonction peut être employée pour découper des éléments d'un objet. Fusion: Plusieurs objets sont fusionnés en un nouvel objet. Cette fonction sert à éviter des pénétrations p. ex. Découpe: Plusieurs objets sont découpés ensemble pour que seul le volume enfermé par tous les objets concernés persiste. Ceci permet de créer une nouvelle forme à partir de plusieurs formes différentes p. ex Créer des objets booléens Afin de créer un objet booléen, il faudra sélectionner les objets concernés. L'opération désirée devra être sélectionnée par le menu contextuel (clic droit dans la vue 3d/2D, clic droit dans l'arborescence de la scène) ou le menu principal ("Editer Créer groupe booléen" (Fig. 12). Fig. 12 Fig. 13 Créer un objet booléen: Des objets fermés et donc aptes à une opération booléenne seront inclus dans l'opération. Des objets présentant des orifices, seront omis lors d'une opération booléenne. L'arborescence de la scène Relux va alors afficher l'objet booléen créé sous forme d'un groupe. Les géométries génératrices seront des sousobjets de l'objet booléen (Fig. 13). Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

16 PARTIE 1: DECOUVRIR DES FONCTIONS NOUVELLES EN CINQ MINUTES 16/106 Editer des objets booléens Tout objet booléen peut être édité davantage suite à la création. A cet effet, il faudra cliquer sur un des objets générateurs dans l'arborescence de la scène Relux et l'éditer par la fenêtre des propriétés ou en 2D/3D. 3.3 Nouveaux objets de base Afin de permettre la modélisation d'objets plus complexes, Relux a été enrichi d'objets de base complémentaires. Tous les objets nouveaux sont des corps de rotation. L'angle autour duquel il faudra tourner (0 < angle 360 ) et le nombre de segments créés peuvent être indiqués avec tous les corps de rotation. La hauteur de l'objet est un autre paramètre réglable. Suivant le type, l'objet peut consister d'un ou plusieurs matériaux. Sphère: La sphère est faite d'un seul matériau. En plus du nombre de segments, le nombre de couches y pourra être indiqué. Une texture est adaptée à l'aide d'un mappage sphérique. Hémisphère: l'hémisphère peut être composé de deux matériaux différents: un matériau pour l'hémisphère supérieur et un autre pour le fond. En plus du nombre de segments, le nombre de couches y pourra être indiqué. Sur l'hémisphère supérieur, la texture sera adaptée à l'aide du mappage sphérique et à l'aide du mappage rectangulaire sur le fond. Cône/Tronc de cône/pyramide/tronc de pyramide: Avec le cône, un rayon peut être indiqué pour le fond et un autre pour la surface supérieure. Avec le rayon de la surface supérieure dépassant zéro, il s'agira d'un tronc de cône. Avec la valeur quatre étant sélectionnée au nombre des segments, une pyramide ou bien un tronc de pyramide sera créé. Le cône pourra consister de trois matériaux au maximum: la nappe, le fond et la surface supérieure. Sur la nappe, la texture sera adaptée à l'aide du mappage conique et à l'aide du mappage rectangulaire sur le fond et la surface supérieure. Anneau: L'anneau est paramétré par quatre rayons: le rayon intérieur du bas et du haut et le rayon extérieur du bas et du haut. La modélisation de tubes coniques est donc également possible. Objets de rotation polygonaux: Outre les formes des objets de rotation à paramétrage fixe cités ci-dessus, un corps de rotation pourra aussi être polygonal. L'outil "Construire corps de rotation" sous la rubrique Outils Construire Corps de rotation permet la création d'un tel corps. Le corps de rotation polygonal est fait d'un seul matériau. De principe, deux manières permettent la création d'un corps de rotation: Rotation autour d'un axe: Commencez par le traçage de l'axe autour duquel le polygone fermé devra être tourné. Par la suite, il faudra tracer le polygone à tourner (il ne doit pas croiser l'axe de rotation) L'action devra être terminée par double-clique ou clic sur la touche "Retour". Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

17 PARTIE 1: DECOUVRIR DES FONCTIONS NOUVELLES EN CINQ MINUTES 17/106 Rotation autour des points finaux: Après avoir sélectionné l'outil, il faudra sauter le traçage de l'axe de rotation en actionnant la touche "Retour". Suite à un double-clique ou clic sur la touche "Retour" du clavier, le polygone créé sera tourné autour de ses points finaux. Il faut veiller à ce que le polygone ne croise pas son axe de rotation défini par ses points finaux. Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

18 PARTIE 1: DECOUVRIR DES FONCTIONS NOUVELLES EN CINQ MINUTES 18/ ReluxVivaldi - Calcul Fig. 9 La surface utilisateur de ReluxVivaldi. ReluxVivaldi est un module pour la simulation dynamique de l'éclairage sur la base d'images HDR pré-calculées. Au cas où une scène avec plusieurs luminaires serait calculée séparément par couplage et donc avec un seul groupe de luminaires étant en service pour chaque calcul individuel, les images HDR pourront ultérieurement être additionnées par différents facteurs de graduation. Cette opération pourra être effectuée en temps réel pour ainsi dire du fait que le calcul du raytracing prenant beaucoup de temps aura déjà été assuré. De ce fait, des commandes d'éclairages dynamiques peuvent également être simulées, comme si le débit lumineux des différents groupes de luminaires était réellement réglé. La lumière du jour peut également être intégrée dans le processus, par une séquence de calculs pour différents heures et conditions de ciel p. ex. Important aspect complémentaire: la simulation de ReluxVivaldi inclura alors le calcul d'informations énergétiques. La consommation d'énergie d'une installation d'éclairage peut donc facilement être simulée moyennant une exploitation dynamique. Ex: les économies d'énergie qui pourront être obtenues grâce à la réduction de l'éclairage artificiel à des heures où la lumière du jour seul suffit pourront être déterminées. Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

19 UTILISATEURS AVANCES 19/106 En plus de ce premier aperçu, l'utilisateur Relux trouvera d'autres informations importantes sur la préparation d'un projet dans ReluxPro dans la partie 2 du présent document. La deuxième étape, le travail avec le module ReluxVivaldi se trouve décrit dans l'aide séparé faisant partie de ReluxVivaldi. 4 PARTIE 2 : FONCTIONS AMELIOREES POUR LES UTILISATEURS AVANCES 4.1 Déplacer ou faire tourner des objets d'une nouvelle façon Généralités : le déplacement et la rotation des objets se fait de la même façon dans le plan de RDC que dans le plan 3D. Ces instructions ont été affinées pour le mouvement ou la rotation des objets en vue 3D comme sur ReluxPro Fig. 10 : illustre un cube choisi dans une scène Fig. 11 cube choisi à l'aide de la poignée activée Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

20 UTILISATEURS AVANCES 20/106 Fig. 12 cube avec poignée active, déplacé de 0,5 m dans un sens z. Utilisation élémentaire de move" et "rotate" de la barre d'outils. Cliquez tout simplement sur un objet dans votre scène actuelle pour le choisir(fig. 10). Dès que la souris s'approche du système de coordonnées (les axes x, y et z - l'axe z ainsi que des zones carrées entre les axes), sa couleur initiale passe au jaune. (Fig. 11). La couleur de la poignée passera du jaune à l orange et vous pourrez déplacer l'objet sans appuyer sur le bouton de la souris (Fig. 12). Appuyer sur "Esc" pour quitter de cette instruction. Les avantages sont les suivants : Les déplacements des objets sont plus commodes sans devoir continuer d'appuyer sur le bouton gauche de la souris. Lors des déplacements des objets, il est possible de changer de réglage notamment la grille de placement, etc. Vous pouvez faire cela dans une seule fenêtre (ex. : plan RDC) et pouvant terminer dans une autre (ex. : vue en 3D) Il est possible de changer de point de vue en cours d'utilisation (vous pouvez faire tourner, parcourir de droite à gauche et agrandir la vue). Déplacer, faire tourner et mettre à l'échelle, sont les éléments les plus importants de l'élaboration d'une scène. Vous les trouverez dans la barre de menu sous Tools et dans la barre d'outils. Ils ont tous des poignées spéciales ainsi qu'un pointeur de souris spécifique que vous pouvez voir à la fig. 18 Fig. 13. De gauche à droite : déplacer, faire pivoter, mettre à l'échelle un objet. Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

21 UTILISATEURS AVANCES 21/106 Fig. 13 poignées et curseurs de certaines opérations (photomontage). De gauche à droite : déplacer, faire pivoter, mettre à l'échelle un objet. Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

22 UTILISATEURS AVANCES 22/ Déplacer et faire pivoter le plan de travail Il est possible de déplacer et de faire pivoter le plan de travail comme tout autre objet de la scène. Vous pouvez le faire grâce au menu Tools - working plane. A partir de là, choisissez soit move soit rotate. Les poignées, que vous verrez après, appartiennent au plan de travail (Fig Fig. 16). Fig. 14 position originale Fig. 15 nouvelle position Fig. 16 après rotation Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

23 UTILISATEURS AVANCES 23/ Editer et dessiner des objets en 3D Il est possible d'utiliser maintenant le plan de travail tourné pour dessiner un objet, par exemple, un escalier. Après avoir configuré une grille de positionnement appropriée, utiliser l'icône raster properties - commencer par dessiner un escalier à l'aide de l'instruction draw a cube with the mouse. Fig. 17 dessiner un objet en 3D A chaque que vous cliquez sur la souris sur votre plan de travail, vous créez un nouveau point. Dès que vous aurez défini le dernier point, terminez par return ou cliquez deux fois sur la dernier point. Pour quitter le mode d'édition, appuyer sur ESC. Note : Lors de l'instruction "draw a cube with the mouse", vous pouvez corriger des erreurs grâce à la touche de retour arrière. Saisir grâce à "entrée" ou cliquer deux fois sur le dernier point. Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

24 UTILISATEURS AVANCES 24/ Centrage de luminaires Afin de centrer des groupes de luminaires ou bien des luminaires individuels dans des scènes, il suffira d'un clic droit dans le menu "Scène" ou bien sur le groupe de luminaires respectif. Le menu contextuel (Fig. 23) avec la fonction "Centrer" (Fig. 24) s'ouvrira. Remarque: Le "centrage" peut également être appliqué à des objets de caractère général (groupes de meubles, objets de base etc.). Fig. 18 Centrage de groupes de luminaires. Fig. 19 Groupe de luminaires venant d'être placé au milieu de l'espace. Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

25 UTILISATEURS AVANCES 25/ Aligner des objets à des murs externes Déplacez un objet sur un mur rectangulaire et voyez comment l'objet tourner autour de son axe en longueur, afin qu'il soit parallèle au mur (Fig. 20). Fig. 20 Aligner des objets à des murs externes Si vous voulez recommencer, veuillez choisir l'objet puis, déplacer le pointeur de la souris sur le petit cube noir du système de coordonnées, et sa couleur passera au jaune. Maintenez le bouton de la souris appuyé et alignez l'objet à un mur externe de votre choix (Fig Fig. 23). Fig. 21 Objet choisi Fig. 22 cliquez sur le cube noir : sa couleur initiale passe au jaune. Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

26 UTILISATEURS AVANCES 26/106 Fig. 23 Maintenez le bouton gauche de la souris appuyé et alignez l'objet Que l'objet tourne du bon côté ou non, dépendra de l'emplacement du point d'origine et de l'axe de l'objet définis. Cliquez sur l'objet, appuyez sur le bouton droit de la souris et choisissez "Use object axis". Si le point zéro se trouve à l'arrière et que l'axe Y est parallèle à cette partie de l'objet, comme il le devrait, alors, il n'y aura pas de problèmes. Fig. 24 axe de l'objet relatif à la scène Fig. 25 appuyez sur le bouton droit de la souris Fig. 26 puis, choisissez "Use object axis Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

27 UTILISATEURS AVANCES 27/106 Note : La rotation automatique de l'objet fonctionne pour tous les objets en 2 et 3 D. Vous pouvez déplacer des objets le long de murs externes rectangulaires, à l'aide de l'axe des objets. 4.6 Modification de points d'insertion Dès maintenant, il est très commode de changer le point d'insertion des objets 3D. Par conséquent select an object (à l'exception des meubles et des luminaires 3D du fabricant), open the context menu via right mouse cliquez et choisissez l'option edit insertion point. Un autre choix consiste à sélectionner la même instruction sur le menu pop-up Tools. Fig. 27 choisissez l'objet de votre choix et cliquez sur le bouton droit de la souris. 4.7 Fonction d'insertions multiples Si vous voulez insérer un objet dans votre scène, à partir d'objets et du panneau de commande, vous disposez de deux choix : Utiliser la fonction glisser-déposer pour insérer un objet à partir des objets et du panneau de commande, dans votre scène, comme d'habitude (depuis la version ). Cliquer une fois sur l'objet de votre choix, dans les objets et le panneau de commande. Vous êtes alors passé en mode de d'insertions multiples. Vous pouvez cliquer sur la vue 3D ainsi que sur le plan de RDC aussi souvent que vous le voulez pour insérer l'objet. Quitter cette instruction grâce à ESC. Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

28 UTILISATEURS AVANCES 28/106 Fig. 28 objets et panneau de commande et fonction d'insertions multiples 4.8 Placer la grille /accrochage de la trame Il y a deux types de fonctions d'accrochage. La première est pour une scène type Relux et la seconde pour des dessins CAD importés. Nous aborderons ici la scène type Relux (pour un accrochage CAD, veuillez consulter la légende 'CAD Import/importation CAD") Les icônes de la barre d'outils sont : éteindre et allumer la grille d'accrochage. accrocher à des points de croisement (standard). propriétés de la trame : modifier la taille de la grille, accrocher au centre, etc. accrocher au centre (vous trouverez cela dans le menu des propriétés de la trame). L'option d'accrochage au centre, du menu de propriétés de la trame, est très utile si vous voulez encastrer des luminaires dans un plafond spécial. Vous pouvez utiliser l'icône mentionné ci-dessus pour cela. Par exemple, pour modifier la taille de la grille, ouvrir le menu Raster properties Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

29 UTILISATEURS AVANCES 29/106 Fig. 29 Centre dans la grille du dessin 4.9 Déplacer et mettre à l'échelle les éléments de la pièce Désormais, les éléments de la pièce, notamment les fenêtres, portes et Fig., peuvent être choisis directement sur le mur et déplacés ensuite (Fig. 30). Fig. 30 Leur taille peut être modifiée également (Fig. 31). Fig. 31 Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

30 UTILISATEURS AVANCES 30/106 Pour changer une dimension, cliquer sur le point rouge et déplacer la souris. Pour déplacer l'élément du mur, utiliser un axe (X ou Y) ou la zone carrée entre les axes X et Y, comme pour tous les objets Relux. Si vous voulez déplacer l'élément du mur, d'un mur à un autre, cliquer sur le cube noir et appuyer sur le bouton gauche de la souris tout en le déplaçant Opérations booléennes appliquées à des éléments d'aménagement Relux propose des options nouvelles pour la modélisation d'objets 3D. Des corps volumiques fermés (parallélépipèdes Relux et objets 3D) peuvent être soustraits les uns des autres ou bien fusionnés ou encore découpés. Une vaste gamme de nouvelles possibilités pour l'aménagement d'une scène en émane. Objets booléens: Les suivantes opérations ont été mises en œuvre dans Relux 2012: Différence: Un ou plusieurs objet(s) est/sont soustraits de l'objet original. Cette fonction peut être employée pour découper des éléments d'un objet. Fusion: Plusieurs objets sont fusionnés en un nouvel objet. Cette fonction sert à éviter des pénétrations p. ex. Découpe: Plusieurs objets sont découpés ensemble pour que seul le volume enfermé par tous les objets concernés persiste. Ceci permet de créer une nouvelle forme à partir de plusieurs formes différentes p. ex Créer des objets booléens Afin de créer un objet booléen, il faudra sélectionner les objets concernés. L'opération désirée devra être sélectionnée par le menu contextuel (clic droit dans la vue 3d/2D, clic droit dans l'arborescence de la scène) ou le menu principal ("Editer Créer groupe booléen". Il. 37 Création d'un objet booléen. Des objets fermés et donc aptes à une opération booléenne seront inclus dans l'opération. Des objets présentant des orifices, seront omis lors d'une opération booléenne. L'arborescence de la scène Relux va alors afficher l'objet booléen créé sous forme d'un groupe. Les géométries génératrices sont des sous-objets de l'objet booléen (Fig. 37). Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

31 UTILISATEURS AVANCES 31/106 Fig. 38 Arborescence de la scène avec groupe booléen. Dans le cas d'une différence, l'ordre régissant le groupe booléen sera décisif. Le premier objet sera l'objet d'origine. Tous les autres objets en seront soustraits. Des groupes booléens ou groupes paramétrés (champ, bande, cercle) peuvent en plus être imbriqués Editer des objets booléens Tout objet booléen peut être édité davantage suite à la création. A cet effet, il faudra cliquer sur un des objets générateurs dans l'arborescence de la scène Relux et l'éditer par la fenêtre des propriétés ou en 2D/3D Paramétrage et position d'objets générateurs Dans notre exemple, un parallélépipède défini comme rond a été soustrait d'un parallélépipède rectangulaire. Si vous désirez p. ex. modifier le cylindre ultérieurement, il faudra le sélectionner dans l'arborescence de la scène. Avec un sous-objet d'un groupe booléen étant sélectionné, les objets générateurs seront affichés à côté de l'objet généré (le parallélépipède avec son orifice dans cet exemple). L'objet sélectionné sera affiché en orange, les objets non sélectionnés seront affichés en cyan. Fig. 39 Editer des objets dans un groupe booléen Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

32 UTILISATEURS AVANCES 32/106 L'objet booléen généré à partir d'un parallélépipède rectangulaire et d'un parallélépipède rond. Sélection du parallélépipède rond. La sélection sera en orange et prête à l'édition. Modifier le rayon du parallélépipède rond. Déplacer le parallélépipède rond. Désélectionner l'objet. La fonctionnalité de la duplication interactive avec la touche Ctrl appuyée peut également être employée dans des groupes booléens. Exemple de l'fig. 39: par déplacement avec la touche Ctrl appuyée, d'autres éléments peuvent être découpés du parallélépipède rectangulaire L'ordre des objets générateurs Comme on vient d'évoquer dans la section , l'ordre des objets générateurs sera éventuellement décisif dans un groupe booléen. Ce cas peut se présenter si des objets doivent être soustraits les uns des autres (création d'une différence). Il faut faire attention à l'ordre dans la soustraction des objets (A - B B A). L'ordre pourra être modifié ultérieurement par l'arborescence de la scène. Il faut à cet effet cliquer sur l'objet dont on désire modifier la position et le déplacer à la position désirée avec la touche gauche de la souris appuyée. Si l'objet est placé sur le nœud de groupe de l'objet booléen, il va sortir du groupe ou bien y être ajouté au cas il n'aurait pas fait partie du groupe auparavant. i Exemple de l'fig. 40: l'angle d'un cube doit être découpé par un deuxième cube. On prévoyait dans un premier temps découper l'angle supérieur du cube inférieur par l'angle inférieur du cube supérieur. Le groupe n'avait pourtant pas été créé dans l'ordre correct. Il faudra procéder comme suit pour le modifier: Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

33 UTILISATEURS AVANCES 33/106 Fig. 40 Modifier l'ordre dans un groupe booléen. L'objet tel qu'il avait été créé par erreur: Le cube inférieur est soustrait du cube supérieur. Sélection du parallélépipède supérieur dans l'arborescence de la scène (premier sousobjet dans le groupe booléen). Avec la touche gauche de la souris appuyée, déplacez le cube supérieur (sous-objet 1 dans l'arborescence de la scène) sur le cube inférieur (sous-objet 2 dans l'arborescence de la scène) ou (vice-versa) Relâchez la touche de la souris (glisser/déplacer) Désélectionnez l'objet Définition des matériaux de l'objet booléen Des surfaces nouvelles émanent lors de la création d'un objet booléen. Les matériaux de ces surfaces correspondront toujours à ceux des surfaces dont elles auront été générées. Avec des parallélépipèdes rouges étant découpés d'un parallélépipède gris, la nappe de l'objet généré sera en gris et les orifices en orange. Si vous désirez attribuer d'autres couleurs à des surfaces partielles de l'objet booléen ultérieurement, il faudra éditer les objets générateurs dans la fenêtre des propriétés ou bien en tirant un matériau sur l'objet générateur (glisser/déplacer). Il faudra tout d'abord sélectionner l'objet générateur à cet effet. Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

34 UTILISATEURS AVANCES 34/106 Fig. 41 Soustraction d'objets présentant des matériaux différents. Objets originaux. Des cubes rouges sont soustraits du parallélépipède gris Reprendre un objet booléen dans la bibliothèque 3D Une fois qu'un corps booléen aura été achevé, il pourra être repris dans la bibliothèque des objets 3D. Après son intégration, il pourra par la suite être placé dans d'autres scènes comme tout autre objet de bibliothèque. Attention: le groupe booléen ne pourra plus être édité une fois que le corps aura été intégré dans la bibliothèque. Les orifices créés ne pourront alors plus être déplacés et leurs dimensions resteront invariables. La commande pour cette action s'appelle "Transformer en objet 3D". Elle pourra être activée par clic droit dans le menu contextuel. Avec la commande exécutée, vous allez retrouver l'objet dans la bibliothèque (côté gauche de la rubrique Relux "Objets 3D/Meubles"). Fig. 42 Transformer un groupe booléen en objet 3D. Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

35 UTILISATEURS AVANCES 35/ Exemples d'objets booléens La section suivante illustrera des exemples d'application pour différentes opérations booléennes simples Différence: Ajours dans une cloison de séparation Il s'agit de la modélisation d'un espace intérieur subdivisé en deux bureaux et un corridor à l'aide de cloisons de séparation. Les bureaux doivent donner sur le corridor et donc être pourvus d'ajours. Un des bureaux doit en plus être équipé d'un guichet donnant sur le corridor (destiné aux clients). Fig. 43 Exemple d'ajours dans une cloison de séparation. Modélisation d'une cloison de séparation et des ajours sous forme de cloisons de séparation et parallélépipède Relux. Etablir la différence booléenne entre la cloison de séparation et les ajours. Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

36 UTILISATEURS AVANCES 36/ Fusion/différence: Façade Modélisation d'une façade avec fenêtre pour une vue extérieure. Il s'agit de fenêtres en demi-cintre. Le châssis et rebord de la fenêtre situés à l'extérieur doivent être inclus dans la planification L'Fig. 44 montre une approche convenable. Pour la mise en œuvre finale, on a recours à des groupes booléens imbriqués. A l'intérieur, il s'agit d'une fusion (paroi avec les cadres et rebords de fenêtre respectifs). Les ajours pour les fenêtres en seront soustraits. Fig. 44, exemple: Modélisation d'une façade. Modélisation de la paroi et d'un châssis de fenêtre individuel. Parallélépipède rectangulaire pour la paroi. Parallélépipède rectangulaire pour le rebord de fenêtre (en bleu) Parallélépipède rectangulaire pour le châssis de fenêtre latéral (en vert). Parallélépipède rond pour le châssis de fenêtre supérieur (en bleu). Transformation en parallélépipède polygonal et graduation sur l'axe des y. Effacer les points superflus au bas. Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

37 UTILISATEURS AVANCES 37/106 Groupement du parallélépipède du châssis et du rebord de fenêtre en un groupe libre et duplication comme champ (5 x 5). Etablir une fusion booléenne entre la paroi et le groupe (châssis et rebords de fenêtre). Génération de parallélépipèdes identiques à ceux du point "1" pour les châssis de fenêtre mais cette fois-ci sans rebords. Cette fois-ci, il faudra les diminuer de la double épaisseur du châssis de fenêtre (pour l'ajour de la fenêtre). Groupement des parallélépipèdes générés sous le point "4" en un groupe libre et duplication sous forme de champ (5 x 5) (ajours des fenêtres). Etablir la différence booléenne entre la fusion créée sous le point "3" et les ajours des fenêtres (point "5") Découpe: Lentille Modélisation d'une lentille ou d'un disque comme on le connaît de l'athlétisme. Les surfaces latérales de la lentille doivent être tronçonnées afin qu'elles forment un bord tronqué. Une découpe booléenne de trois objets sera employée à cette fin. Objets requis: deux sphères aplaties et un cylindre. Fig. 45, exemple: Modélisation d'une lentille. Placement d'une sphère aplatie. Duplication de la sphère placée sous le point "1" et déplacement latéral. Placement d'un cylindre rond (tourné de 90 autour de l'axe des x) Etablir une découpe booléenne entre les trois objets. Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

38 UTILISATEURS AVANCES 38/ Nouveaux objets de base Afin de permettre la modélisation d'objets plus complexes, Relux a été enrichi d'objets de base complémentaires. Tous les objets nouveaux sont des corps de rotation. L'angle autour duquel il faudra tourner (0 < angle 360 ) et le nombre de segments créés peuvent être indiqués avec tous les corps de rotation. La hauteur de l'objet est un autre paramètre réglable. Suivant le type, l'objet peut consister d'un ou plusieurs matériaux. Sphère: La sphère est faite d'un seul matériau. En plus du nombre de segments, le nombre de couches y pourra être indiqué. Une texture est adaptée à l'aide d'un mappage sphérique. Hémisphère: l'hémisphère peut être composé de deux matériaux différents: un matériau pour l'hémisphère supérieur et un autre pour le fond. En plus du nombre de segments, le nombre de couches y pourra être indiqué. Sur l'hémisphère supérieur, la texture sera adaptée à l'aide du mappage sphérique et à l'aide du mappage rectangulaire sur le fond. Cône/Tronc de cône/pyramide/tronc de pyramide: Avec le cône, un rayon peut être indiqué pour le fond et un autre pour la surface supérieure. Avec le rayon de la surface supérieure dépassant zéro, il s'agira d'un tronc de cône. Avec la valeur quatre étant sélectionnée au nombre des segments, une pyramide ou bien un tronc de pyramide sera créé. Le cône pourra consister de trois matériaux au maximum: la nappe, le fond et la surface supérieure. Sur la nappe, la texture sera adaptée à l'aide du mappage conique et à l'aide du mappage rectangulaire sur le fond et la surface supérieure. Anneau: L'anneau est paramétré par quatre rayons: le rayon intérieur du bas et du haut et le rayon extérieur du bas et du haut. La modélisation de tubes coniques est donc également possible. Objets de rotation polygonaux: Outre les formes des objets de rotation à paramétrage fixe cités ci-dessus, un corps de rotation pourra aussi être polygonal. L'outil "Construire corps de rotation" sous la rubrique Outils Construire Corps de rotation permet la création d'un tel corps. Le corps de rotation polygonal est fait d'un seul matériau. De principe, deux manières permettent la création d'un corps de rotation: Rotation autour d'un axe: Commencez par le traçage de l'axe autour duquel le polygone fermé devra être tourné. Par la suite, il faudra tracer le polygone à tourner (il ne doit pas croiser l'axe de rotation) L'action devra être terminée par double-clique ou clic sur la touche "Retour". Rotation autour des points finaux: Après avoir sélectionné l'outil, il faudra sauter le traçage de l'axe de rotation en actionnant la touche "Retour". Suite à un double-clique ou clic sur la touche "Retour" du clavier, le polygone créé sera tourné autour de ses points finaux. Il faut veiller à ce que le polygone ne croise pas son axe de rotation défini par ses points finaux. Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

39 UTILISATEURS AVANCES 39/ Fenêtres et châssis de fenêtre polygonaux Les éléments d'aménagement existants pour les espaces intérieurs (fenêtres, vasistas, portes et images) ont été enrichis et améliorés. La présente section décrit les points mis en œuvre à ce sujet Nouvelles formes Jusqu'à présent, les fenêtres, portes etc. ont été définies par la longueur et la largeur dans Relux. Il s'agissait donc d'objets rectangulaires. Ces formes ont été enrichies par des formes en plein-cintre, demi-cintre et polygonaux. Fehler! Verweisquelle konnte nicht gefunden werden.46 montre les nouvelles formes qui sont maintenant disponibles. Fig. 46 Nouvelles formes de fenêtres - de gauche à droite: rectangulaire, en pleincintre, en demi-cintre, polygonal Géométrie complémentaire L'utilisateur Relux expérimenté connait la possibilité d'ajouter des châssis de fenêtre, rebords de fenêtre du nœud de calcul du Raytracing. Le Raytracer permettait le calcul d'une géométrie complémentaire depuis longtemps. De principe, cette géométrie complémentaire peut désormais être appliquée dans Relux aussi. Vous pouvez y accéder et la régler par la fenêtre des propriétés de l'objet d'aménagement respectif. Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

40 UTILISATEURS AVANCES 40/106 Fig. 47 et 48 Paramètre pour la géométrie complémentaire d'une fenêtre. La géométrie des châssis peut être éditée par la fenêtre des propriétés des fenêtres, portes ou images. Elle portera sur toute la géométrie renvoyant à la même référence. Cette géométrie complémentaire est comparable à un objet de bibliothèque. Il va de soi que l'administration de différentes géométries complémentaires sera toujours possible. (L'épaisseur des parois et des plafonds et donc la position de la fenêtre peut être ajustée sous la rubrique "Outils Options Espace extérieur.) Au cas où une fenêtre présenterait une géométrie complémentaire, le facteur des meneaux pourra être omis, du fait que les meneaux sont déjà pris en considération par la géométrie complémentaire dans le calcul. Pour cette raison, ce facteur est réglé à 1.0 en cas d'une géométrie complémentaire attribuée et sera verrouillé dans le dialogue (Fig. 47) Rotation des objets muraux Surtout avec les vasistas, on aura souvent besoin de pouvoir les tourner autour de leur axe des z. Cette opération est désormais possible à l'aide du dialogue ou par voie interactive en 2D/3D Présentation d'un intrados réaliste. Nouveau: la fenêtre est placée au centre du mur. Un intrados pour le mur intérieur et un autre pour le mur extérieur en émaneront. Le matériel de l'intrados est identique à celui du mur intérieur ou extérieur. Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

41 UTILISATEURS AVANCES 41/ Construction d'éléments muraux/tracer des fenêtres Les fenêtres polygonales peuvent par ailleurs être construites/tracées à l'écran par voie interactive à l'aide de la souris. A cet effet, il faudra appeler l'outil pour la création de fenêtres en passant par "Outils" Construire fenêtre" ou bien la barre à outils "Outils" ( ). Procédez comme suit: Activez l'outil "Construire fenêtre". Sélectionnez un mur sur lequel la fenêtre doit être construite, par 3D ou dans l'arborescence de la scène. Tracez le polygone descripteur sur ce mur Nouvelles fonctions d'édition Afin d'augmenter l'efficacité du travail avec Relux, différentes fonctions d'édition ont été ajoutées à la version Relux Nouvel outil "Tourner objet sur un seul axe " Au cas où un objet devrait être tourné, il faut dans la plupart des cas qu'il soit tourné autour d'un seul axe. En ce qui concerne la rotation, il s'agit souvent de la rotation autour de l'axe des z. Cette rotation est dans la plupart des cas effectuée dans le plan. La rotation tridimensionnelle connue permettait cette opération depuis toujours. Si on désirait pourtant obtenir un résultat plus exact on avait souvent intérêt à entrer la valeur manuellement dans le dialogue à l'aide du clavier, surtout si la rotation devait s'aligner sur une ligne dans un plan CAD. Le nouvel outil "Tourner objet autour d'un seul axe" ( ) propose en plus l'utilisation interactive de la fonction de capture CAD. A l'aide de l'outil, il faut alors tracer l'angle intermédiaire de l'axe des x de l'objet et d'un vecteur autour desquels l'objet doit être tourné. L'Fig. 49 montre comment une table est alignée sur une ligne dans le plan CAD à l'aide de l'outil "Tourner l'objet autour d'un seul axe". Au cas où un objet ne devrait pas être tourné autour de son point de rotation d'origine, un autre point de rotation pourra être stipulé en maintenant la touche Ctrl appuyée avant le processus de rotation proprement dit. L'Fig. 50 montre comment un luminaire placé au milieu d'un couloir est aligné sur la cloison limitant le couloir. Fig. 49 Alignement d'une table sur une ligne CAD à l'aide de la fonction de capture CAD. Fig. 50 Aligner un luminaire sur une ligne au choix du plan. Relux Informatik AG, Fit for ReluxSuite 2012,

42 Option: l'outil "Tourner objet autour d'un seul axe" peut être ajouté aux outils "Placer objet" ou "Déplacer objet" en tant qu'outil polyvalent. Ce paramètre peut être stipulé "). Fig. 51 montre le dialogue ser- dans les paramètres outils ("Outil Paramètres vant à stipuler ces options. Fig. 51 Régler l'outil "Tourner objet autour d'un seul axe" en tant qu'outil polyvalent. L'activation de cette option exerce les répercussions suivantes: après chaque action de placement ou déplacement, l'action "Tourner objet autour d'un seul axe" sera ajoutée. Appuyez la touche Esc ou Retour pour sauter l'action "Tourner objet autour d'un seul axe" Dessiner des scènes polygonales (intérieures et extérieures) Définir un nouvel objet d'intérieur ou ajouter une nouvelle pièce à votre projet. Choisir une forme polygonale de pièce (Fig. 32). Après ce dialogue, vous vous retrouverez en mode d'édition 2D grâce auquel vous pourrez définir la forme de la pièce ainsi que la longueur de chaque mur (Fig. 33). Vous pouvez quitter ce mode d'édition 2D d'un double clic de souris ou en utilisant la touche "Entrée". Un nouveau menu s'ouvre et vous pouvez extruder votre scène soit sur l'axe z soit sur l'axe x (Fig. 34). Vous pouvez suivre cette procédure pour des objets extérieurs (sans extrusion des murs). Exemple 1 : extruder la scène sur l'axe Z Fig. 32 sélection d'un type de pièce

43 UTILISATEURS AVANCES 43/106 Fig. 33 mode d'édition 2D Fig. 34 établir le sens d'une extrusion (Fig. 32- Fig. 34) Si vous voulez ajouter ou retirer des points dans les coins, sélectionnez et trouvez l'instruction Corner point insert sans le menu pop-up sous Tools, ou dans la barre d'outils suivante Fig. 35. Fig. 35

44 UTILISATEURS AVANCES 44/106 Fig. 36 : De gauche à droite : Cliquez sur le point dans le coin pour le déplacer, cliquez sur la ligne bleue entre les deux points de coin pour ajouter le nouveau point. Note : Lors de l'instruction du dessin, vous pouvez modifier les grilles d'accrochage ou utiliser l'agrandissement. La touche de retour arrière permettra de retirer le dernier point de coin. Exemple 2 : extruder la scène sur l'axe X Définir un nouvel objet d'intérieur ou ajouter une nouvelle pièce à votre projet. Choisir une forme polygonale de pièce. Après ce dialogue, vous vous retrouverez en mode d'édition 2D grâce auquel vous pourrez définir la section de la pièce ainsi que la hauteur de chaque mur. Vous pouvez quitter ce mode d'édition 2D d'un double clic de souris ou en utilisant la touche "Entrée". Un nouveau menu s'ouvre et vous pouvez extruder votre scène soit sur l'axe x soit sur l'axe Y. Fig. 37 : sélection d'un type de pièce

45 UTILISATEURS AVANCES 45/106 Fig. 38 mode d'édition 2D Fig. 39 établir le sens d'une extrusion Fig. 40 Rendu par radiosité

46 UTILISATEURS AVANCES 46/106 Fig. 41 Rendu au lancer de rayons

47 UTILISATEURS AVANCES 47/ Importation de CAD avec ReluxPro Il y a deux façons d'importer des fichiers CAD. La première consiste à construire une Scène CAD depuis un plan CAD. La deuxième consiste à importer des dessins CAD dans des scènes existantes, Cf. File-Import-CAD Plan. Exemple 1 : construire une scène depuis un plan CAD) Fig. 42 Importation CAD Généralités : La nouvelle interface CAD vous permet d'importer tous les fichiers dwg et dxf en quelques étapes. Démarrer tout simplement ReluxPro et essayer l'assistant CAD import. Suivre les 7 étapes pour importer un fichier CAD : étape 1 : saisir les informations sur le projet étape 2 : choisir un fichier (dwg ou dxf) étape 3 : définir les couches à mettre en route à éteindre étape 4 : définir les unités (en principe 1 000/mm pour des projets d'intérieur et 1/m pour des projets d'extérieur) étape 4 : définir la rotation (nécessite de connaitre le dessin, sinon passez à l'étape 6) étape 5 : définir l'origine (nécessite de connaitre le dessin, sinon passez à l'étape 7) étape 7 : dessiner le décor (intérieur ou extérieur)

48 UTILISATEURS AVANCES 48/106 Fig. 43 sélection d'un fichier CAD : dwg, ou dxf Fig. 44 éteindre ou allumer les couches CAD Fig. 45 régler les unités du dessin

49 UTILISATEURS AVANCES 49/106 Fig. 46 faire pivoter le dessin Fig. 47 établir la position Note : Vous trouverez dans le répertoire du programme ReluxSuite (..\Program Files\ReluxSuite\examples) des exemples de dessins CAD. Après l'étape 5, vous atteindrez le "plan de RDC" sur lequel vous choisirez les points en coin de votre scène. Il est plus pratique d'utiliser le mode d'accrochage CAD (Cf. mode d'accrochage CAD de la barre d'outils(fig. 48). Fig. 48 : Mode d'accrochage CAD

50 UTILISATEURS AVANCES 50/106 Fig. 49 dessin d'une scène (intérieure) Fig. 50 établir le type de scène

51 UTILISATEURS AVANCES 51/106 Fig. 51 établir le sens d'une extrusion En cliquant deux fois sur votre scène, vous ouvrirez un nouveau menu sur lequel vous pouvez paramétrer le type de scène (intérieure ou extérieure) ainsi que le sens de l'extrusion dans le menu suivant (Fig. 51). Une fois cette étape faite, la scène sera terminée. Fig. 52 Vue 3D

52 UTILISATEURS AVANCES 52/106 Vous trouverez des icônes et une boîte de dialogue pour travailler sur les dessins CAD: Icône de dialogue de "propriétés". Icône pour passer/quitter le mode d'accrochage pour les dessins CAD. Barre d'outils du mode d'accrochage CAD (ci-dessous). Icône allume ou éteint le dessin comme une couche "Show CAD plan. Fig. 53 Icônes CAD et barre d'outils CAD snap mode Fig. 54 Propriétés du plan Note : Si vous le désirez, vous pouvez ajouter d'autres scènes à votre dessin CAD importé, d'un clic sur le bouton "Draw scene" (barre d'outils "Tools").

53 UTILISATEURS AVANCES 53/106 Exemple 2 : ajouter un second dessin CAD à votre scène Une scène de votre projet Relux peut contenir plus d'un dessin CAD : par exemple, un plan de RDC et une partie. Par conséquent, veuillez déplacer le pointeur de votre souris sur "Wall1" dans l'onglet 'Scene" et cliquer sur le bouton droit de votre souris. Le menu contextuel s'ouvre. Veuillez sélectionner Assign working plane (Fig. 55). Après cela, vous pouvez faire pivoter le plan de travail de 180." Fig. 55 Note : L'origine d'un plan de travail pour les murs, repose toujours dans le coin gauche, comme à la Fig. 22 (vue de l'intérieur d'une pièce). Ouvrir le menu "Raster properties" et configurer une bonne grille de placement pour les étapes suivantes (0,1 m). La prochaine étape consiste à importer une autre partie CAD dans votre scène. Sélectionner File Import CAD Plan et suivre les étapes suivantes comme avant. Vous trouverez dans le répertoire du programme ReluxSuite (..\Program Files\ReluxSuite\examples) des exemples de dessins CAD (Profile-UG-EFH.dwg). Fig. 56 sélection d'un fichier

54 UTILISATEURS AVANCES 54/106 Fig. 57 régler les unités du dessin Définir le point d'origine et cliquer sur le bouton "Determine". Cliquez tout simplement sur l'origine puis, après avoir importé, vous devriez apercevoir le dessin comme suit. Fig. 58 définir l'origine Fig. 59 Vue 3D

55 UTILISATEURS AVANCES 55/106 Exemple 3 : bâtiment à plusieurs niveaux Dans les exemples 1 et 2, nous avons montré des scènes individuelles de projets. Mais il est également possible de construire tout un bâtiment. Veuillez vous référer à notre bâtiment préparé et ouvrir example3.rdf. Fig. 60 Bâtiment 1. extrude un cube en fonction des vecteurs d'un dessin CAD ou de courbes. 2. extrude un cube en fonction des vecteurs d'un dessin CAD ou de courbes. 3. extrude une surface de travail en fonction des vecteurs d'un dessin CAD. 4. extrude un mur en fonction des vecteurs d'un dessin CAD. L'épaisseur par défaut est de 10 cm. 5. crée une zone virtuelle de mesure en fonction des vecteurs d'un dessin CAD. 6. crée une nouvelle zone de sortie en fonction des vecteurs d'un dessin CAD. 7. crée un nouveau chemin de sortie en fonction des vecteurs d'un dessin CAD. 8. crée une nouvelle scène (intérieure ou extérieure) en fonction des vecteurs d'un dessin CAD.

56 UTILISATEURS AVANCES 56/106 Note : Dans le cas d'un concept d'éclairage intérieur, nous conseillons que le concept soit réalisé pour chaque niveau, ou pour une seule pièce, au lieu de reconstruire toute la scène en une seule scène. Cependant, comme vous pouvez le voir, plusieurs possibilités sont à votre disposition Nouveau module ReluxMovie Fig Introduction Des films peuvent être produits très particulièrement, grâce au module d'animation de ReluxPro. Vous demandez simplement la barre d'outils "Animation" et la barre d'animation. Vous pouvez les faire apparaitre à l'écran via les menus Window-Animation Bar et Window-Symbol Bar-Animation. La procédure de compilation d'une animation a déjà été décrite dans la partie "Nouveau module de RemuxMovie" ce qui explique pourquoi nous vous communiquons maintenant les précisions concernant ces nouvelles options Barre d'animation Fig. 82: Barre d'outils "Animation"

57 UTILISATEURS AVANCES 57/106 Lorsqu'une nouvelle position de caméra est configurée, la position de celle-ci, sur l'axe de durée, est établie automatiquement en fonction de la vitesse spécifiée. Les positions sont indiquées sur l'axe des durées par le symbole. Les positions sur l'axe des durées peuvent être modifiées manuellement. Pour ce faire, vous devez contrôler le mouvement du contrôleur (barre noire), soit avec la souris soit avec la commande, jusqu'à ce qu'elle soit proche d'une position de la caméra et qu'elle passe au rouge. Conservez appuyés la touche Ctrl et le bouton gauche de la souris dans la zone noire ; vous pouvez désormais déplacer la position de la caméra sur l'axe des durées. Si vous appuyez en plus sur le bouton Shift, toutes les positions consécutives de la caméra peuvent être déplacées de la même manière. Une nouvelle position de la caméra sur l'axe des durées, écrasera une position en cours de celle-ci. La durée d'une animation est automatiquement réglée sur 30 secondes. Vous pouvez modifier cela dans les propriétés de l'animation. Il y a deux façon d'indiquer la durée : le nombre d'images (1 B., 2 B.,...) ou en heures, minutes et secondes (hh:mm:ss:ff, code SMPTE de durées). Vous configurez cela grâce au menu Extras Options General Settings et au menu Animation units in SMPTE Timecode Conserver la grandeur de l'observateur Pour garantir que la grandeur de l'observateur puisse être conservée lorsque différentes positions de caméra sont configurées, un raccourci clavier utile peut être utilisé grâce à la souris ou au clavier. Tant que vous appuyez sur la touche Alt, la grandeur de l'observateur peut être conservée. Conserver la grandeur de l'observateur lors du déplacement de la rotation en 3D. Alt Parcours d'animation En vue 2 et 3D, la trajectoire de la caméra entre les différentes positions de la caméra, est indiquée sous la forme d'un parcours pointillé bleu et orange. Chaque partie de la ligne représente un image. Dans la vue de RDC et dans toutes les autres vues, la caméra se déplace sur ce parcours lorsque l'animation est lue. En cliquant sur ce tracé, les différentes positions de la caméra s'indiquant sous la forme de carrés bleus. Il est possible de choisir ces carrés et de changer ou de supprimer la position de la caméra. Un parcours d'animation de ce type peut être copié, déplacé ou pivoté de la même façon qu'un objet.

58 UTILISATEURS AVANCES 58/106 Fig. 83 Parcours d'animation Multiples parcours d'animation Le programme vous permet de suivre plus d'une animation dans une scène. Lorsque vous cliquez sur l'une des positions de la caméra (carrés bleus) en vue 3D, Relux vous montre l'un ou d'autres parcours d'animation dans la barre d'outils "Animation". Le symbole de la caméra en 3D est indiqué en rouge si l'animation associée est en cours de lecture. Concernant les animations non activées, les symboles de la caméra 3D sont indiquées en lignes bleues. Elles sont rouges si l'animation est en cours Insertion d'éléments Entre les positions de la caméra, le parcours que celle-ci suit est configuré automatiquement. Par défaut l'insertion Akima est utilisée pour le parcours. L'insertion peut également être allumée. Pour ce faire, sélectionnez l'une des trois fonctions d'insertion dans le menu de contexte, concernant le nœud de l'animation dans l'arborescence de scènes : Linéaire : Fig. 84 Insertion linéaire

59 UTILISATEURS AVANCES 59/106 Le plus simple type d'insertion d'éléments. Vous rassemblez les points au moyen d'une ligne. Les valeurs entre les points sont établies sur une base linéaire. Une secousse en résulte à l'endroit où la photo est prise. Cubique : Fig. 85 Insertion cubique Cette insertion entraine une légère courbe entre les points. Elle garantit un profil sans secousses et régulier. Il peut cependant y avoir de considérables déviations depuis le lien direct entre l'emplacement des photos. Akima: Fig. 86 Insertion Akima Ce type d'insertion entraine aussi une légère courbe entre les points. La courbe Akima demeure cependant plus proche du lien direct que l'insertion cubique Animation étirée-compressée Si vous avez compilé une animation et désirez compresser ou augmenter la vitesse de lecture d'un film, vous pouvez sélectionner la fonction Stretch-compress dans le menu contextuel de l'animation. Dans le dialogue ultérieur, vous pouvez indiquer la durée en secondes à laquelle l'animation doit être rallongée ou compressée. L'animation ne peut être compressée jusqu'à ce que l'emplacement des photos se chevauche (Fig. ). Fig. 87 Etirer une animation

60 UTILISATEURS AVANCES 60/ Propriétés de l'animation En cliquant deux fois sur le nœud de l'animation dans l'arborescence ou en cliquant sur la barre d'outils Animation, vous pouvez faire apparaitre la fenêtre de propriétés consacrée à l'animation. Les réglages suivants peuvent être faits via le dialogue (5) : Fig. 88 Réglages de l'animation Vitesse de défilement du film : définit le nombre d'images par seconde d'un film. Axe des durées : définit la fourchette indiquée sur l'axe de l'animation ; ceci peut être indiqué en configurant la durée devant être indiquée, en secondes ou en nombre d'images Rendu de l'animation Un parcours d'animation doit être rendu avant pour pouvoir regarder le film. Pour ce faire, sélectionnez l'icône comportant la claquette dans la barre d'outils ou choisissez Extras render animation. Le dialogue suivant peut être utilisé pour configurer le format et la résolution (Fig. 88, configuration du rendu). Fig. 89 Configurations du rendu Type de production : Ici, l'utilisateur détermine le type de production auquel sera soumis le film. Il est possible de choisir entre "non calculé", c.-à-d., la vue 3D normale ou "Répartition de la luminosité", c.-à-d., la vue 3D calculée. A l'heure actuelle les scènes

61 UTILISATEURS AVANCES 61/106 en radiosité calculée peuvent être rendues grâce à cette méthode mais pas les scènes au lancer de rayons. Format : définit le format de production du film. Grace à l'option "AVI", le film est calculé au format standard utilisé par Windows. En cliquant sur Options, il est possible de choisir un codec disponible sur l'ordinateur mais également la phase de compression voulue. En tant qu'option supplémentaire, le film peut également être enregistré sous la forme d'une série d'images et il est également possible de choisir entre JPEG et BMP. Résolution : Les formats de film les plus connus sont indiqués dans la boîte de sélection. Vous pouvez également indiquer la résolution du film que vous désirez via les champs de saisie (largeur et hauteur). Durée : Vous décidez ici de la partie de l'animation devant être enregistrée dans le film. Vous avez le choix entre All pictures et Current picture. Grâce aux champs de saisie from / to, vous pouvez limiter l'animation à une durée que vous choisissez vousmême. En cliquant sur "Start", vous faites apparaitre un dialogue qui vous demande où le fichier visé doit être gravé. Le dossier vidéo de l'utilisateur est configuré par défaut dans (My files/my videos). Dès confirmation par un OK, le processus de rendu commencera automatiquement (Fig. ). Fig. 90 Gestionnaire du rendu

62 UTILISATEURS AVANCES 62/106 Le gestionnaire de rendu vous montre les informations suivantes : Nombre d'images calculées / nombre total d'images Durée échue depuis le commencement du processus de rendu Durée restant jusqu'à terminaison du processus Durée générale estimée du processus de compilation Parcours du film en cours de calcul La boîte à cocher peut être utilisée pour faire apparaitre ou éteindre une prévisualisation. La prévisualisation vous montre les images en cours d'écriture. Il est possible d'arrêter le processus à tout moment afin d'éliminer toutes erreurs de configuration. Si le film doit être lu dans le lecteur standard dès que le rendu est terminé, la boîte Open after calculation doit être côchée. Note : Il est impossible de poursuivre un rendu ayant été interrompu. Le film n'est pas enregistré dans le projet Relux mais dans un autre fichier.

63 UTILISATEURS AVANCES 63/ Nouvelle intensité des reflets TI et GR de plein air L'intensité des reflets des projets de plein air est désormais une fonction du gestionnaire de calcul. Sous les onglets Artificial light et Glare rating les nouvelles intensités GR et TI des reflets peuvent être calculées pour les observateurs. La description suivante décrit en détails la vérification requise par les chemins de fer allemands 'DB) pour les quais en plein air. Fig. 91 Boîte de dialogue du gestionnaire Que calcule-t-on? La lumière provenant directement de chaque luminaire, est calculée à chaque emplacement de l'observateur. Cette valeur, exprimée sous la forme d'un rapport de la luminosité environnante, donne la valeur GR ou TI. La valeur de la luminosité environnante est obtenue en fonction de la zone quantifiée définie, par rapport à la valeur de référence. Bien que ce ne soit qu'une approximation, la CE 112 stipule que c'est une approximation autorisée.

64 UTILISATEURS AVANCES 64/106 Les valeurs GR signifient les emplacements fixes de l'observateur et les valeurs TI sont celles des emplacements lorsque l'observateur se déplace Zone de quantification et observateurs Cf. Point 1, Fig. 91. Pour calculer les valeurs GR et TI, le programme a besoin d'une Reference area (zone de référence) pour établir la luminosité environnante. La Reference area doit se voir allouer une Reflectance moyenne de la zone réelle positionnée en-dessous. Le programme recherche automatiquement ce facteur de réflexion. Cette procédure, ci-décrite, permet d'établir GR / TI pour toutes scènes voulues et à différents niveaux. Note : Essayez d'éviter, si possible, des réflexions identiques sous les surfaces de référence. Si le facteur de réflexion de ces surfaces réelles (ex. le sol) change, il faudra peut-être régler le facteur de réflexion de la surface de référence. Fig. 92 Zone de quantification ou de référence Cf. figure ci-dessus. Les emplacements de l'observateur sont sous la forme d'un tableau représentant les passagers attendant à proximité des voies ; ceux en rangée représentent le conducteur du train arrivant à quai. La position et la taille de la zone de référence devraient toujours être choisies pour correspondre aux spécifications (terrain de sports, quai de gare...). Sur l'image ci-dessus, la zone de référence est indiquée en rouge. Il faut bien s'assurer qu'elle soit bien parallèle sous un modèle répété de luminaires positionnés.

65 UTILISATEURS AVANCES 65/106 Le programme positionne un groupe de 5 x 5 observateurs, uniformément répartis en face de la zone de référence pour calculer les valeurs GR. L'emplacement des observateurs pour le conducteur du véhicule, sont en parallèles à la surface de référence. Le premier point de l'observateur est à 20 avant le premier luminaire, au-dessus de la surface de référence. Dans le sens transversal, il est positionné à 1,66 m le long du bord du champ de quantification (bord du quai). Le nombre d'étapes et la distance entre eux, sont régis par la longueur de la surface de quantification et le nombre d'emplacements configurés. Les principaux paramètres sont configurés selon les spécifications des chemins de fer allemands (DB). Tous les paramètres peuvent être ajustés suivant les besoins. Note : L'emplacement des observateurs ne sont pas mis à jour automatiquement. Si les observateurs doivent être réalignés en raison de changements de positions des luminaires ou de l'alignement de la surface de quantification, vous devez déclencher manuellement le positionnement automatique de l'emplacement des observateurs. Pour ce faire, allez sur Calculation Manager et reprenez les indications de DB. Veuillez noter que lorsque les valeurs GR et TI sont déterminées pour le plein air, toutes les réflexions lumineuses sont calculées comme anciennement, selon la méthode proposée dans CIE 112, pour la détermination de la luminosité de fonds, et seule la surface de référence est prise en compte. Un mur bien blanc, directement dans le champ de vision de l'observateur, n'a qu'un effet direct sur la luminosité moyenne du fonds. Ainsi, les valeurs calculées GR et TI tendent à être trop élevées (Cf. CIE112). D'un autre côté, il n'est pas nécessaire de recréer chaque détail 3D des projets de plein air.

66 UTILISATEURS AVANCES 66/ Calcul du lancer de rayons dans ReluxPro Comment utiliser le calcul du lancer de rayons de Relux Fig. 93 Fig. 94 Le calcul du lancer de rayons repose sur une version de Radiance qui a été revue par Relux. Cette méthode vérifiée, qui a été reconnue dans le monde entier, est remarquée pour la précision des résultats de ses calculs. Un lanceur de rayons est un outil complexe, comportant différents paramètres configurables, devant être réglées par l'utilisateur. Pour utiliser le calcul du lancer de rayons, ouvrez le gestionnaire de calcul de ReluxPro. Note : Le chapitre suivant propose une courte présentation de l'utilisation de cette méthode de calcul. Pour de plus amples informations, veuillez vous référer à notre guide nouvellement finalisé, "Calcul de la luminosité grâce à ReluxPro". Vous trouverez ce guide supplémentaire soit sur notre DVD ReluxSuite, soit sur notre site Internet Relux Raytracer propose deux modes de calcul : En standard mode les paramètres les plus importants sont configurés automatiquement en fonction de la configuration de la qualité choisie ; seul le nombre d'interréflexions diffuses peut être indiqué individuellement. Concernant les scènes habituelles, ces configurations automatiques donnent déjà de très bons résultats en fonction de durées e calcul acceptables. Concernant certaines exigences, Relux Raytracer propose, en plus, un expert mode, permettant de contrôler l'exécution de différentes tâches de simulation de l'éclairage du programme, notamment une partie directe ou indirecte du calcul de la luminosité, ou des réglages spéciaux de scènes en plein jour, etc.

67 UTILISATEURS AVANCES 67/106 Note : Les deux modes sont indépendants. Vous trouvez par exemple, l'option de réglage en faible qualité, en mode standard, pour des rendus rapides de prévisualisation au format d'image choisi, et, en même temps, un réglage en qualité très élevée en dialogue de mode expert. Puis il est possible de passer facilement d'une façon à l'autre en activant/désactivant simplement le mode expert. Fig. 95 Calcul du lancement de rayons de ReluxPro

68 UTILISATEURS AVANCES 68/ Les paramètres du mode standard Dans le cadre des préparations pour une visualisation avec le "calcul du lancer de rayons", il faut suivre les mêmes étapes que pour les calculs standards de l'éclairage dans "ReluxPro" (Fig. 96). 1. Créer un nouveau projet ou ajouter une nouvelle scène à un projet actuel. 2. Développer la présentation de la pièce avec ex. meubles et matériaux muraux 3. Pour calculs de l'éclairage artificiel : choisir et positionner les luminaires de votre choix et pour les calculs sous luminosité en plein jour : sélectionner et positionner au moins une fenêtre ou lanterneau Fig. 96 Gestionnaire de calcul (mode standard) Une fois la présentation de la scène terminée, vous pouvez continuer et ouvrir le gestionnaire de calcul. Il faut soumettre d'autres informations ici, comme lors des calculs standards de l'éclairage. Le gestionnaire de calcul comprend une boîte de commutation pour activer les paramètres de luminosité. Commençons par aborder les configurations standards, en commençant par le type de calculs (page 96):

69 UTILISATEURS AVANCES 69/106 Type d'éclairage Eclairage artificiel Lumière du jour uniquement Eclairage artificiel et de plein jour Les luminaires sont seulement calculés sous la forme de sources de lumière que Windows à dépeint sous la forme d'une surface noire (nuit). L'éclairage passant par les fenêtres et les lanterneaux est calculé. Toutes les sources d'éclairage artificiel et la lumière du jour sont prises en compte. Vous découvrirez prochainement les réglages pour les calculs en plein jour, sous différentes conditions du ciel, ainsi que la date et le temps réel de l'endroit. Le temps est converti et est également indiqué sous la forme d'un "temps solaire véritable "TST) utilisant la date et la longitude saisie dans "Project - Location". Ceci permet essentiellement de déterminer la position du soleil et par conséquent, la répartition de la lumière du ciel. Au besoin, vous pouvez allumer le bouton "with sun" pour calculer l'effet de la lumière directe du soleil également. Type de ciel Dégagé selon la CIE Ciel moyen selon la CIE Ciel nuageux selon la CIE Seules les radiations du ciel sont prises en compte, sans celles du soleil. Publication de la CIE N 22 de 1973 Un ciel partiellement nuageux déterminé en fonction de la probabilité du soleil et d'autres facteurs supplémentaires. Publication de la CIE N 22 de 1973 La CIE définit un ciel nuageux comment répartissant la lumière inégalement, déviant légèrement de la partie 2 de la norme DIN Publication de la CIE N 22 de 1973 Ciel uniformément nuageux Ce type de ciel a été décrit dans la partie 2 de la norme DIN 5034, comme ayant une luminosité partant dans tous les sens, c.-à-d., déterminée uniquement par l'angle du point dans le ciel par rapport au zénith. En mode standard, il est également tenu compte de la qualité de l'image ainsi que du nombre d'interréflexions. Le meilleur rendu est obtenu avec "high". En mode Export, bien plus de réglages sont possibles. Ce document n'en est qu'un résumé. Note : Pour de plus amples informations, veuillez vous référer à notre guide nouvellement finalisé, "Calcul de la luminosité grâce à ReluxPro". Vous trouverez ce guide supplémentaire soit sur notre DVD ReluxSuite, soit sur notre site Internet

70 UTILISATEURS AVANCES 70/ Les paramètres du mode Expert Fig. 97 Fig. 98 Mode Expert La justification de plusieurs paramètres, vise à donner la possibilité de régler toutes sortes de scénarios spécifiques. En principe, en fonction du projet, seules quelques valeurs doivent être modifiées par l'utilisateur. Certaines indications vous seront bientôt données ainsi que le fonds nécessaire pour bien paramétrer. Note : le fait de pouvoir paramétrer individuellement est à la fois pratique et difficile. La régularité du réglage des valeurs est, bien sûr, vitale. Si, par exemple, une haute qualité d'image est choisie, et en même temps, une résolution spatiale insuffisante pour le calcul de la lumière directe est paramétrée, il est probable que les résultats seront peu satisfaisants.

71 UTILISATEURS AVANCES 71/106 Géométrie de la scène : En principe, l'utilisateur ne doit pas interférer avec les paramètres de cette catégorie car ils sont uniquement mis à disposition pour des cas exceptionnels, dans le cadre desquels des problèmes d'exportation de la géométrie apparaissent. En ce qui concerne le lancement de rayons, les informations sur la scène sont converties en une structure spéciale ; (octree). La scène est divisée consécutivement en cubes et en sous-cubes afin de procurer les informations concernant les parties du volume général, occupées ou non par des objets. Un critère important de ce processus de conversion est bien sûr le rapport entre la taille de la plus petite géométrie apparaissant et la taille générale de la scène. L'algorithme sous-jacent est cependant capable de s'occuper de toute une gamme de ce type de rapports de géométrie et donc, normalement, la résolution octree ne doit pas être modifiée. Seuls les cas concernant lesquels d'énormes scènes contiennent également un tas de petits détails géométriques, plus particulièrement si les détails semblent concentrés, il peut être nécessaire d'augmenter cette valeur (ex. : de à ). Un autre réglage de la géométrie peut affecter la façon dont les objets sont stockés internement. Vu que les scènes habituelles deviennent de plus en plus complexes chaque année, Relux Tracer assigne par défaut toutes les scènes à une structure de données hautement compressées. Par conséquent, les scènes peuvent être désormais rendues à l'aide de la nouvelle version, ce qui serait quelque chose impossible à faire avec les anciennes versions de Relux Tracer. En principe, l'utilisateur n'a pas également à modifier cette optimisation de la mémoire. (Concernant de simples scènes, la désactivation peut vous faire économiser environ 10 % du temps de calcul) Qualité de l'image : A titre de commodité, même en mode Expert, quelques paramètres sont encore classés dans la catégorie "qualité de l'image". A part quelques paramètres internes de calcul, cette valeur contrôle également le sur-échantillonnage et le filtrage des images, et est appliquée pour arrondir les bords et les effets des pixels dans l'image finale. Eclairage direct : concernant la partie directe du calcul l'éclairage général, actuellement les options soft shadows et la valeur afférente de la quantité de subdivisions originelles de Relux Raytracer, sont configurables par l'utilisateur. Pour obtenir une apparence réaliste de l'image, l'option d'ombres délicates devrait rester activée. Le paramètre de subdivision de Relux Raytracer détermine alors la façon dont les ombres délicates sont rendues. Bien sûr une quantité plus importante de subdivisions de Relux Raytracer, résulte, malheureusement, en une augmentation de la durée nécessaire de calcul. Eclairage indirect : Calculer la partie indirecte de l'éclairage est sans aucun doute la tâche la plus complexe d'une visualisation. Sans luminosité, l'éclairage indirect est également simulé grâce au processus de lancement de rayons mais, comparée à la méthode directe et simple du lancement de rayons, dans ce cas, les rayons sont envoyés non seulement depuis l'emplacement des observateurs mais également de plusieurs emplacements à l'intérieur de toute la scène. Ces rayons indirects échantillonnent l'éclairage (indirect) atteignant le point considéré depuis tout l'hémisphère au-dessus de lui. On profite de plus du fait que l'éclairage indirect varie moins intensément comparé à la partie directe. Il est par conséquent possible de sauvegarder les valeurs du calcul et de les réutiliser pour des emplacements aux alentours d'une certaine quantité (méthode d'insertion).

72 UTILISATEURS AVANCES 72/106 Cette approche générale nécessite un ensemble de paramètres spécifiques, desquels les quatre plus importants peuvent être paramétrés dans Relux Raytracer : Le nombre d'interreflexions, c.-à-d., à partir desquels les interreflexions indirectes de la profondeur sont suivies, la résolution spatiale utilisée pour le calcul et le processus d'insertion, le nombre de rayons indirects envoyés pour échantillonner l'hémisphère alentour, et finalement une valeur pour l'éclairage ambiant du fonds, qui servent à simuler la partie de l'éclairage qui n'est pas prise en compte car seul un nombre fini d'interreflexions indirectes sont rayonnées. Théoriquement, une quantité infinie d'interreflexions doit être prise en compte pour simuler l'échange de lumière entre les surfaces de la scène de façon physiquement exactes. Pour limiter la durée des calculs, plus particulièrement lors des visualisations, on peut travailler avec quelques interreflexions et simuler le reste grâce à une lumière ambiante de fonds. Dans ce cas, pour une utilisation pratique, il est conseillé d'utiliser 2 à 3 réflexions pour les scènes habituelles. Prenez par exemple le cas d'un éclairage simple et indirect. Grâce à 1 interreflexion, le parcours luminaire > plafond > plan de travail est échantillonné et avec 2 interreflexions, d'autres parcours luminaire > plafond > murs > plan de travail peuvent être pris en compte. L'éclairage ambiant dépend généralement de la scène et il est conseillé de prévisualiser pour découvrir les valeurs qui conviennent aux scénarios types. Des valeurs élevées pour le nombre d'interreflexions (3 à 5) sont conseillées pour des scènes éclairées indirectement (presqu'entièrement) ou si l'on a besoin d'une haute précision de calcul. Plus de 7 à 9 interreflexions sont généralement déconseillées ; les contributions échantillonnées décroissent rapidement avec les niveaux plus élevés de réitération et, pour conclure, tombent au-delà de l'erreur générale de la méthode stochastique appliquée de lancer de rayons. (clairement, il faut réduire la luminosité ambiante lors de l'utilisation d'un nombre élevé d'interreflexions ou la régler à zéro, afin d'éviter d'ajouter par mégarde de la lumière à la scène.) Bien sûr le nombre d'interreflexions indirectes a une forte influence sur la durée de calcul. Pour des prévisualisations rapides, le calcul indirect peut être coupé complètement (aucune interreflexion). Sachez qu'alors, toutes les surfaces n'étant pas éclairées directement par une source de lumière, sont rendues naturellement sombres. La résolution spatiale nécessaire est un paramètre critique qui est très proche d'être fonction de la géométrie de la scène et entraine des artéfacts dans l'image si réglée sur de mauvaises valeurs. La valeur par défaut de 0,4 m est déjà un réglage relativement grossier pour rester dans des durées de calcul raisonnables. Les scènes fortement éclairée et/ou dont les moindres détails peuvent nécessiter un réglage plus fin (notamment 0,2 ou, dans des cas extrêmes, 0,1 ou 0,05). Il faut remarque que cela, malheureusement, entraine rapidement une durée de calcul considérablement plus élevée. D'un autre côté, grâce à des zones extérieures éclairées artificiellement, par exemple lorsqu une partie indirecte joue un rôle moins important, la valeur peut souvent être augmentée (de 0,6 à 1 m par exemple) sans causer d'artéfacts sur les images. La dépendance prononcée de la géométrie de la scène et de la configuration de l'éclairage rendent difficiles de plus amples conseils d'ordre général. Vu l'influence majeure sur la durée de calcul, il est néanmoins conseillé d'essayer plusieurs réglages. Le nombre de rayons indirects est également paramétré sur une valeur par défaut, qui convient pour tous types de scènes standards (veuillez consulter le tableau suivant). Ce qui a été décrit ci-dessus, s'applique cependant pareillement ici ; une grande quantité de détails d'une scène et une forte variation de la luminosité pourraient nécessiter un réglage (entre 800 et ou davantage) afin de s'assurer que tous les dé-

73 UTILISATEURS AVANCES 73/106 tails environnant soient bien échantillonnés. Si vous disposez de scènes plus ou moins pleines et assez éclairées uniformément, la valeur peut être réduite sans aucun problème (entre 300 et 500 ou moins). L'influence sur la durée de calcul est moins prononcée que pour le paramètre de résolution spatiale (bien que rayons semblent beaucoup, ils ne permettent qu'un échantillonnage des objets alentours). Il est également conseillé d'essayer plusieurs réglages. Donc, dans le cas de scènes nécessitant une résolution spatiale délicate à cause de nombreux détails géométriques, mais dont la variation de luminosité est faible, il peut être logique de réduire le nombre de rayons indirects afin de rester dans des limites de durées de calcul raisonnables. Scène simple (lumière de plein jour et /ou artificielle avec précalcul des ouvertures en plein jour, notamment les fenêtres ; bonne lumière uniforme) Scènes plus complexes (plus de détails, une luminosité très variée en raison de l'utilisation de spots étroits et/ou de la lumière directe du soleil) Calcul de la lumière du jour, sans précalcul des ouvertures en plein jour, notamment des fenêtres Les calculs en plein jour sont généralement plus difficiles en raison de la plus grande variation de la luminosité (comparée à des scènes éclairées artificiellement). Une autre difficulté réside dans le fait que l'hémisphère du ciel ne peut être traité en tant que source émettrice de lumière précise comme un luminaire ordinaire. Ainsi la partie du ciel de l'éclairage est évaluée à l'aide du processus de lumière indirecte de Radiance. (Par contraste avec le soleil lui-même, qui ne peut être également localisé en raison de sa grande distance, mais qui peut être facilement simulé sous la forme d'une source de lumière angulaire, à un angle d'environ 0,5 ). Pour simuler précisément l'éclairage passant par des ouvertures en plein jour, il est conseillé de faire un précalcul pour toutes les ouvertures (fenêtre et lanterneaux). Chaque ouverture en plein jour est traitée séparément et on répartit l'intensité lumineuse, décrivant la dépendance angulaire de la lumière du jour entrante, permettant de choisir le type de ciel et toutes les obstructions externes (si modélisées). Bien sûr, il est nécessaire de bien indiquer le niveau des interreflexions externes. La valeur par défaut (et le minimum) de 1, pour l'interreflexion, ne tient compte que du ciel lui-même. Tous les objets géométriques à l'extérieur de la pièce, agissent en tant que pures obstructions. Si l'on a 2 ou davantage d'interreflexions, il est possible de tenir compte également de la quantité de lumière (du soleil et du ciel) qui est reflétée par des objets externes. Le processus habituel de précalcul, convertit par conséquent les ouvertures en plein jour en sources localisées de lumière, faisant faire des calculs plus précis par comparaison à une simulation utilisant l'algorithme direct, pour simuler toute la pièce dans son ensemble. Ces sources localisées peuvent par conséquent, générer de la pleine lumière gênante, ainsi que des surfaces réfléchissantes lorsque des images sont générées. Il est par conséquent possible de couper ce précalcul. Dans ce cas, il est conseillé d'augmenter de 3 à 5, ou davantage, le nombre d'interreflexions (aussi bien celles à l'inté-

74 UTILISATEURS AVANCES 74/106 rieur de la pièce que celles à l'extérieur devant être désormais considérées ensembles). Le nombre de rayons indirects peut peut-être également être augmenté (ex. : de 800 à ou davantage). Couper le précalcul des fenêtres peut également être logique en ce qui concerne des scènes dont les ouvertures en plein jour sont très grandes, comme par exemple dans les chambres dont les grandes fenêtres couvrent tous les murs du sol au plafond Configurer un point de vue Fig. 99 Vues /views La page de dialogue "Views" (Fig. 99) a été incorporée pour permettre de paramétrer un point de vue pour le calcul du lancement de rayons. Elle permet également de définir d'autres vues et de saisir les paramètres de taille des visualisations. Un bouton de prévisualisation est fourni pour créer des prévisualisations Zones de quantification de la trame et commencement des calculs Le module de lancement de rayons de Relux possède un dialogue "Raster measuring areas" (Fig. 100) pour le calcul de la luminosité ou de l'éclairage. Ce dialogue peut être utilisé de la même façon que lors des calculs de ReluxPro. Les surfaces de quantification contenues dans le projet sont indiquées dans le dialogue, et les principaux paramètres sont indiqués concernant le nombre de points dans les sens X et Y, ainsi que les intervalles correspondant entre les points. Appuyer sur le bouton '...' activera le dialogue de sélection d'autres "éclairages verticaux".

75 UTILISATEURS AVANCES 75/106 Fig. 100 Gestionnaire de calcul (paramètres de calcul)

76 UTILISATEURS AVANCES 76/ ReluxVivaldi - Calcul Fig. 101 ReluxVivaldi est un module pour la simulation dynamique de l'éclairage sur la base d'images HDR pré-calculées (cf. section 3). Au cas où une scène avec plusieurs luminaires serait calculée séparément par couplage et donc avec un seul groupe de luminaires étant en service pour chaque calcul individuel, les images HDR pourront ultérieurement être additionnées par différents facteurs de graduation. Cette opération pourra être effectuée en temps réel pour ainsi dire du fait que le calcul du raytracing prenant beaucoup de temps aura déjà été assuré. De ce fait, des commandes d'éclairages dynamiques peuvent également être simulées, comme si le débit lumineux des différents groupes de luminaires était réellement réglé. La lumière du jour peut également être intégrée dans le processus, par une séquence de calculs pour différents heures et conditions de ciel p. ex. Important aspect complémentaire: la simulation de ReluxVivaldi inclura alors le calcul d'informations énergétiques. La consommation d'énergie d'une installation d'éclairage peut donc facilement être simulée au niveau de l'exploitation dynamique. Ex: les économies d'énergie qui pourront être obtenues grâce à la réduction de l'éclairage artificiel à des heures où la lumière du jour seul suffit pourront être déterminées.

77 UTILISATEURS AVANCES 77/ Pourquoi le recours à Relux Vivaldi est-il conseillé? Relux Vivaldi sert à la visualisation et rend des solutions d'éclairage dynamiques visibles. L'exploitation de ReluxVivaldi est simple, ludique et convaincante. La présentation de ReluxVivaldi comprend les éléments suivants: Scènes d'éclairage (du calcul de ReluxPro) Séquences d'éclairage dynamiques (time lines) et calcul de la consommation d'énergie y compris les émissions de CO2. ReluxVivaldi est employé partout dans le processus de vente et de la planification d'éclairage. Cet outil s'adresse à tous les utilisateurs de la ReluxSuite - de l'électricien au planificateur d'éclairages. Grâce à la bibliothèque des références, ReluxVivaldi peut vous aider à soutenir votre argumentation dès le début de la planification du fait des possibilités de visualisation. Dans les phases ultérieures, le logiciel sera toujours exploité - de la planification sommaire à la planification détaillée Avantages pour le client ReluxVivaldi éveille la compréhension pour la plus-value au niveau de la qualité de l'éclairage et de la réduction de la consommation d'énergie par le biais de solutions d'éclairage intelligentes Simulation avec ReluxVivaldi Toute simulation avec ReluxVivaldi est un processus à deux étapes: Dans un premier temps, la scène est calculée à part en fonction des couplages et des heures de la lumière du jour. Les résultats sont mémorisés dans le fichier projet de Relux sous un format compact. Avec ce jeu d'images pré-calculées, le module ReluxVivaldi proprement dit pourra être appelé pour la simulation de différents scénarios dynamiques.

78 UTILISATEURS AVANCES 78/ Principes d'exploitation fondamentaux Fig Tableau de commande - exploitation interactive Laissez libre cours à votre imagination dans votre solution d'éclairage. Le tableau de commande vous permet d'influencer le débit lumineux et la couleur des luminaires ou jeux de luminaires employés. Vous pouvez choisir votre scène d'éclairage personnelle. Choisissez votre scène d'éclairage personnelle! (cf. Fig. 102) Editeur time line - transitions d'éclairage dynamiques Employez l'éditeur time line pour composer votre symphonie d'éclairage. Vous pourrez pleinement contrôler le débit lumineux et la couleur des luminaires ou jeux de luminaires à n'importe quelle heure de la journée. Vous pouvez accorder la qualité et l'efficacité de l'éclairage afin qu'elles forment un ensemble harmonieux et définir des transitions quotidiennes dynamiques. (cf. Fig. 102, en haut sur la droite) Graphique de la consommation énergétique - calcul de la consommation d'énergie ReluxVivaldi permet la présentation de plusieurs séquences de lumière du jour. Vous pouvez ainsi facilement comparer les différentes séquences quotidiennes ou saisons et ajuster l'éclairage artificiel pour profiter au mieux de la lumière du jour disponible. (cf. Fig au bas au milieu) Lumière du jour - Eclairage artificiel associé à la lumière du jour ReluxVivaldi permet la présentation de plusieurs séquences de lumière du jour. Vous pouvez ainsi facilement comparer les différentes séquences quotidiennes ou saisons et ajuster l'éclairage artificiel pour profiter au mieux de la lumière du jour disponible. (cf. Fig. 102)

79 UTILISATEURS AVANCES 79/ ReluxVivaldi - Calcul Dans cette section, la première des deux étapes de simulation, le Calcul de ReluxVivaldi sera expliqué plus en détail. Le programme assure les calculs multiples nécessaires de la scène automatiquement dans une large mesure. Vous obtiendrez donc vite et sans beaucoup d'efforts un jeu complet d'images HDR pour la simulation dynamique subséquente. La deuxième étape, le travail avec le module ReluxVivaldi se trouve décrit dans un document à part ReluxVivaldi - Paramètres de calcul Les paramètres pour le calcul de ReluxVivaldi peuvent être stipulés dans le dialogue du même nom du gestionnaire de calcul de Relux. De principe, celui-ci est conçu par analogie avec le dialogue dans le calcul par Raytracing connu (cf. section précédente). Les vues peuvent être réglées dans le deuxième fichier "Vues" tout comme dans un calcul par Raytracing (Fig. 103). Le réglage des heures de la lumière du jour est pourtant différent dans le calcul de Relux/Vivaldi du fait que différentes heures et/ou conditions de ciel peuvent être stipulées. En plus, le dialogue principal de ReluxVivaldi comporte un tableau avec des informations indiquant nombre de couplages d'éclairage artificiels existants et d'heures de lumière du jour réglés. Remarques: Les paramètres (type d'éclairage, paramètres de calcul, vues) sont complètement indépendants pour le calcul par Raytracing et le calcul par ReluxVivaldi. Fig. 103

80 UTILISATEURS AVANCES 80/106 Du fait qu'un seul groupe de luminaires est actif lors du calcul multiple individuel, les exigences au niveau du calcul indirect sont plus importantes que lors du calcul par Raytracing où tous les luminaires de la scène sont en service. Il faudra donc éventuellement employer des paramètres plus élevés pour le calcul avec ReluxVivaldi, surtout au niveau du calcul indirect Couplages - éclairage artificiel Relux détermine les couplages automatiquement, en fonction de l'ordre dans lequel les luminaires auront été insérés dans la scène. De manière concrète, les suivantes unités (nœuds de l'arborescence de la scène) sont considérées comme couplages: Chaque luminaire individuel ou combiné du premier niveau de l'arborescence de la scène Chaque groupe de luminaires "fixe" (bande, champ, cercle) du premier niveau de l'arborescence de la scène Chaque groupe "libre" du premier niveau de l'arborescence de la scène (les luminaires y présents p. ex.) Au sujet du point 1): Tous les éléments lumineux de luminaires combinés sont considérés comme égaux. L'attribution séparée des éléments lumineux individuels à des couplages différents n'est pas possible. Au sujet du point 2): En cas de sous-groupes (champ de bandes p.ex.) tous les luminaires sont regroupés dans un seul couplage. Au sujet du point 3): Outre les luminaires, le groupe libre peut comporter d'autres objets (parallélépipèdes, objets 3D) et peut en plus être subdivisé en d'autres sousgroupes. Dans ce cas, tous les luminaires sont regroupés dans un seul couplage. Tous les luminaires présents dans le groupe doivent pourtant être du même type. L'état de commutation réglé dans le dialogue des propriétés des luminaires (champ de contrôle, "luminaire marche/arrêt") n'est pas pris en compte lors du calcul de ReluxVivaldi. Les luminaires sont toujours tous en service (par groupe). Le nombre de couplages présents dans la scène, est affiché dans le dialogue principal du calcul ReluxVivaldi. Remarques: Lors du calcul individuel des couplages, un important nombre de calculs peut vite s'imposer. Nous conseillons donc à l'utilisateur de placer les luminaires bien séparément dans l'arborescence de la scène pour ne pas se perdre. Il faudra éviter d'insérer encore des (groupes) de luminaires à côté d'autres objets dans le sous-groupe x. Au préalable du calcul, une vérification des groupes de luminaires sera effectuée. Au cas où des groupes erronés seraient détectés, un message d'erreur sera affiché.

81 UTILISATEURS AVANCES 81/ Calculs multiples de la lumière du jour. Le commutateur "Données lumière du jour" sera actif si l'option d'éclairage lumière du jour ou éclairage artificiel et lumière du jour avait été sélectionné. Un clic sur ces options ouvrira un dialogue à part (Fig. 104 et 105). Ce dialogue sert à régler les heures pour les calculs multiples de la lumière du jour. Fig. 104 (gauche) et Fig. 105 (droite) Dialogue pour la stipulation de différentes heures de lumière du jour: réglage dans le mode automatique sur la gauche et dans le mode manuelle sur la droite avec des entrées sélectionnées et éditées. Le dialogue des données de la lumière du jour propose deux modes pour le réglage de différentes heures du jour et conditions du ciel. La sélection initiale de la date, heure et condition du ciel se fait comme dans le calcul Relux Raytracing. Le mode automatique interprète l'heure réglée comme valeur de départ. En plus, un intervalle et un nombre de répétitions peuvent être stipulés. Par clic sur l'option "Créer liste" un jeu d'heures régi par l'intervalle réglé sera créé. Chaque création d'une nouvelle liste va effacer les anciennes données (en cas de données existantes). Le mode manuel permet le réglage individuel de chaque heure et condition du ciel. Elles peuvent par la suite être ajoutées à la liste des heures existantes par "Ajouter". La liste peut évidemment consister d'une seule heure aussi. Vous pouvez en plus sélectionner et éditer des heures existantes dans la liste par double-clique. Les entrées sélectionnées sont alors marquées d'une *. Les données actuelles seront toujours affichées dans la partie supérieure des champs de date et des conditions du ciel. Vous y

82 UTILISATEURS AVANCES 82/106 pouvez procéder à des modifications et entrer de nouvelles données dans l'entrée sélectionnée par clic sur "Ecraser" Les entrées modifiées resteront marquées par une * jusqu'à la fermeture du dialogue. Le travail en combinant les deux modes est également intéressant. Dans une première étape, vous pouvez créer une liste d'heures dans le mode automatique. Par la suite, vous pouvez passer à l'édition de données individuelles dans le mode manuel (modifier la condition du ciel p. ex.) Remarque: Pour l'instant, le calcul de ReluxVivaldi n'accepte que des heures et minutes comme intervalle ou bien la période compète ne doit pas dépasser une journée entière Résultats des calculs et appel du module ReluxVivaldi. Le résultat d'un calcul de ReluxVivaldi est un jeu de données complet composés d'images HDR et d'informations complémentaires. Ce jeu de données est mémorisé sous forme groupée dans le projet Relux. Il sera attribué à la vue respective pour laquelle il aura été calculé (procédure pareille à celle des images émanant du calcul par Raytracing). Si vous désirez fixer le résultat de ReluxVivaldi pour une vue, vous pouvez "bloquer" cette vue par analogie avec la procédure portant sur les images du Raytracing. Pour informer sur les résultats existants de ReluxVivaldi, une petite image Raytracing sera affichée dans la fenêtre d'aperçu du dialogue des vues ReluxVivaldi à côté des vues bloquées (cette image sert uniquement à des fins d'information; elle représente la somme des images HDR des couplages individuels). Remarque: A présent, les résultats de ReluxVivaldi ne sont pas encore intégrés dans l'arborescence de sortie. Après avoir effectué un calcul par ReluxVivaldi pour au moins une vue d'une scène, le module ReluxVivaldi pourra être démarré par clic sur l'icône ReluxVivaldi. Les données de la vue calculée seront chargées automatiquement. (Avec plusieurs vues ayant été calculées, il faut d'abord sélectionner la vue à charger.) Par la suite, vous pouvez effectuer des simulations dynamiques sur la scène, régler le niveau lumineux des couplages, régler des séquences de temps, etc. Cf. documentation à part pour le travail avec ReluxVivaldi. Avec le module étant fermé, les paramètres réglés lors du travail avec ReluxVivaldi peuvent être sauvegardés dans le résultat de ReluxVivaldi ayant été attribué à la vue. Ils seront donc disponibles lors d'un démarrage ultérieur du module ReluxVivaldi et pourront être édités davantage.

83 UTILISATEURS AVANCES 83/ Planification selon les normes EN :2011, :2007 ou ASR 3/4:2011 Avec la ReluxSuite les conditions ou bien "valeurs théoriques" des suivantes directives ont été intégrées dans le processus de travail: EN :2011, :2007, ou ASR 3/4:2011 (territoire allemand uniquement). Pareil aux projets de routes avec leurs "classes de valorisation", les utilisateurs auront désormais la possibilité d'attribuer un profil d'exploitation avec des valeurs théoriques définies à une scène. Cette possibilité est disponible pour des installations tant intérieures qu'extérieures Projet modèle: Planification selon la norme NF EN :2011 Suite à la création du projet par le point de menu "Espace intérieur" (cf. Fig. 106) déjà, le profil d'utilisation pourra être sélectionné par l'icône "Editer valeurs théoriques" (cf. Fig.109) dans la seconde fenêtre de menu légèrement modifiée (cf. Fig. 107). Auparavant, vous pouvez définir les surfaces enveloppantes comme suit: Unités de volume: Longueur=6,0m x largeur=8,0m x hauteur=2,80m. Rho: Sol=20%, parois=50%, plafond=70% (valeurs par défaut). Fig. 106 Fig. 107

84 UTILISATEURS AVANCES 84/106 Dans la fenêtre de menu du même nom "Editer valeurs théoriques" (cf. Fig. 108) vous trouverez alors le répertoire des espaces intérieurs, tâches visuelles et des tâches de l'activité selon les dispositions de la section 5.2 de la norme EN :2011. Point de menu "Gérer modèles": dans la partie supérieure de cette fenêtre menu, vous avez la possibilité de sélectionner les dispositions de la norme :2007 (section 5: répertoire des exigences au niveau de l'éclairage) ou de la norme ASR 3/4:2001 (exigences au niveau de l'éclairage pour des locaux de travail, postes de travail et activités). Pour cet exemple, il faudra sélectionner le profil 5.26 "Bureaux: écrire, taper à la machine, lire, traitement de données". Fermez la fenêtre "Editer valeurs théoriques" par clic de la souris sur "OK". La fenêtre de menu "Espace intérieur" montrera maintenant un espace évaluation en plus du niveau d'utilisation. Outre le niveau d'utilisation, cette espace évaluation comprend des surfaces de mesure complémentaires pour les cloisons et le plafond d'une scène conformément à la norme EN :2011. Par ailleurs, ces surfaces de mesure peuvent être désactivées dans cette fenêtre de menu si besoin en était. Fig. 108 Profils d'utilisation selon la norme EN :2011

85 UTILISATEURS AVANCES 85/106 Fig. 109 Fermez la fenêtre "Espace intérieur" par clic de la souris sur OK. Vous pouvez maintenant consulter la scène dans la vue 3D de ReluxPro. Dans cet exemple, six pendants luminaires ont déjà intégrés dans la scène. Ces luminaires ont été placés suite à la sélection du produit par la commande "Easy Lux". Dans l'étape suivante, (cf. Fig. 109, 110) vous pouvez placer quatre bureaux de manière à ce qu'ils se touchent à un point précis. Remarques: Suite à un clic droit de la souris sur le groupe, vous pouvez choisir l'option "Centrer" du menu contextuel (cf. section 4). Dans le menu vertical "Objets" vous trouverez maintenant une option portant la désignation "Tâche visuelle" sous "Surfaces de mesure". La fonction glisser/déplacer permet de placer une tâche visuelle près des bureaux. Après avoir réglé la grille de capture: écart dx, dy et dz à 0,1cm, vous pouvez facilement aligner la tâche visuelle au groupe de bureaux. Déplacez les "poignées" ou bien les points rouges qui seront visibles avec la tâche visuelle marquée pour ajuster la longueur et la largeur. La zone de la tâche visuelle dans la zone centrale de l'objet de mesure sera complétée par une zone entourant présentant une largeur de 0,5m. La surface d'utilisation qui enferme tout l'espace avec un écart de 0,5m par rapport aux murs deviendra automatiquement zone de fond. Par ailleurs, ces termes proviennent de la norme EN :2011 (cf. Fig. 110, 111).

86 UTILISATEURS AVANCES 86/106 Fig. 110 Fig. 111

87 UTILISATEURS AVANCES 87/106 Remarque: Vous pouvez marquer des bureaux ou objets individuels par simple clic de la souris. Par la suite, vous pouvez choisir l'option "Zone de travail" du menu "Outils". Une tâche visuelle coïncidente (avec la table) avec une zone entourant sera créée (cf. 112) Fig. 112 Fig. 113 Ouvrez maintenant le gestionnaire de calcul, déterminez le facteur d'entretien (cf. Fig. 113) et lancez le calcul. Dès qu'il aura été terminé, cliquez sur l'icône Aperçu des résultats (cf. 114 du haut à droite). Fig. 114 Aperçu des résultats dans ReluxPro

88 UTILISATEURS AVANCES 88/ Résultats du calcul L'Fig. 116 montre que l'aperçu des résultats a été considérablement élargi dans la version de ReluxPro. Comme nous venons de mentionner au début de cette section, les résultats des calculs sont affichés d'une part. D'autre part, sur la droite des résultats, vous trouverez les valeurs prescrites ou bien conseillées par la norme. Ces valeurs correspondent au profil du tableau 5.26 "Bureaux: écrire, taper à la machine, lire, traitement de données" que vous avez défini lors de la création de la scène. Le tableau présente les valeurs théoriques pour ce cas précis. Exploitation Zone Eav (horizontal) Ec (cylindrique) UGR Eh,av [lx] Uo Ez,av [lx] Uo Bureau Domaine de tâche Zone entourant Fond Parois Plafond Remarque: Dans l'aperçu des résultats, la classification UGR de l'installation d'éclairage est établie selon le tableau UGR du procédé CIE Unified Glare Rating (UGR) du fait que le calcul selon la formule UGR également possible dans ReluxPro ne va éventuellement générer aucun résultat valable (cf. NF EN :2011, p. 14 en bas). Le tableau UGR est pourtant restreint; la valeur UGR ne pourra donc pas être indiquée dans tous les cas. Au cas où une des conditions générales n'était pas remplie, la valeur UGR ne sera pas affichée dans l'aperçu des résultats. 1. La scène doit être rectangulaire ou au moins "presque rectangulaire". 2. Il faut se limiter à un seul type de luminaire dans une scène. 3. La scène doit présenter une surface d'utilisation (pour le calcul des dimensions de la scène p. ex. "4h 8H"). Il pourra p. ex. s'agir de la surface d'utilisation dans la zone d'évaluation. 4. Les luminaires doivent se trouver à la même hauteur au-dessus de la surface d'utilisation et peuvent présenter une dispersion de +/- 5cm au maximum (différence en hauteur). 5. Il faut impérativement placer des luminaires dans la scène. Autrement, aucun calcul de l'éclairage artificiel ne sera possible. 6. Les luminaires doivent être aptes à l'évaluation UGR. Ce n'est pas le cas avec des luminaires combinés présentant différentes surfaces de sortie de lumière.

89 UTILISATEURS AVANCES 89/ ReluxEnergy ReluxEnergy est un module de chargement gratuit et puissant vous permettant de calculer la consommation d'énergie de l'éclairage intérieur de bâtiments non résidentiels. Il repose sur des normes en énergie, notamment EN (SIA380/4 & CTE HE-3, DIN , EN-EV 2007). Informations d'ordre général : Les fichiers de données de ReluxPro peuvent être importés dans le programme ReluxEnergy. Une fois ces fichiers importés, vous pouvez ajouter d'autres détails concernant la consommation et les informations requises par les normes. Il est possible de modifier les fichiers de données de ReluxPro et ils seront automatiquement transférés dans le projet ReluxEnergy tant que vous ne déplacez ou de supprimez pas ces fichiers de données de référence. Note : Un aperçu de la consommation totale en énergie vous sera donnée en fonction de la norme EN sur l'énergie. Aucune recommandation n'est donnée concernant la consommation générale maximale en énergie par an à l'heure actuelle car il n'y a pas de conseil dans la norme. Il est possible de consulter un aperçu de la norme DIN sur l'énergie, ainsi qu'un voyant "stop" qui vous permet de savoir si les normes DIN ont été atteintes ou non. En plus de ceci, ReluxEnergy vous propose la consommation maximale totale permise par année, ainsi que la consommation actuelle. L'interface graphique de l'utilisateur (GUI) de ReluxEnergy Fig. 115: GUI de Relux Energy

90 UTILISATEURS AVANCES 90/106 Note : Pour atteindre des résultats significatifs, il est nécessaire de bien connaitre les normes en énergie et notamment les normes EN et DIN , lorsqu'on utilise ReluxEnergy. Relux Informatik AG et ses partenaires en Europe propose souvent des cours de formation dans ce domaine de la technique de l'éclairage. Pour de plus amples informations, veuillez visiter L'utilisation de la GUI est très directe. Elle fait appel à deux onglets. 1. L'évaluation de l'énergie (Cf. ci-dessus) se divise en trois parties : L'explorateur de la scène, où toutes les pièces et les parties sont indiquées (pourtour vert) Les paramètres, où les informations peuvent être saisie concernant le bâtiment et ses zones (pourtour jaune). L'aperçu des résultats, concernant le bâtiment, les pièces et les parties (pourtour rouge) 2. Résultats : Cet onglet fonctionne de la même façon que le gestionnaire d'impression dans ReluxPro et permet d'organiser tous les résultats du projet. Les deux exemples de projet suivants illustrent les capacités de ReluxEnergy.

91 UTILISATEURS AVANCES 91/106 Exemple 1 : Projet conformément à la norme EN15193 Ouvrir un nouveau projet ReluxEnergy d'un clic sur l'icône N>. ou appuyer sur <Ctrl- Insérer une zone d'un clic sur l'icône ou appuyer sur <Ctrl-L>. Importer des fichiers du projet ReluxPro d'un clic sur l'icône ou appuyer sur <Ctrl-I>. Vous pouvez également importer plus d'un fichier de projet et d'une scène. Vous trouverez un exemple de ceci dans votre dossier d'installation du programme dans..\program\reluxsuite\examples\reluxenergy.rdf Choisissez les pièces dans le menu suivant ou utilisez tout simplement la fonction glisser-déposer pour importer une pièce dans votre zone ReluxEnergy (ne fonctionne pas avec les scènes extrudées sur l'axe x). Fig. 116 EN Choisissez la norme EN ; pour chaque zone vous devez sélectionner un profil prédéterminé dans la zone combinée sur l'onglet Additional settings pour définir les heures d'utilisation annuelles (Fig. 116). La consommation d'énergie sera maintenant calculée automatiquement pour chaque pièce et pour l'aperçu du projet. Les pièces comprenant des ouvertures en plein jour influenceront le calcul différemment des pièces sans lumière du jour. Note : Si vous modifiez le concept de l'éclairage pour une raison quelconque, choisissez la pièce dans l'explorateur de scène et appuyez sur F6. La pièce apparaitra désormais dans ReluxPro et, suite à tous les changements ayant été faits, les résultats seront automatiquement transférés dans ReluxEnergy. Paramètres généraux pour la pièce : (Fig. 117) Vous pouvez remplir autant de fois que vous désirez pour évaluer cette pièce si l'une et la même pièce, revient plus d'une fois dans votre bâtiment (c'est en principe le cas dans les bâtiments occupés par des bureaux). Fig. 117 Réglages généraux

92 UTILISATEURS AVANCES 92/106 Paramètres supplémentaires pour la pièce : (Fig. 118): un facteur d'absence moyen de 0,2 est paramétré par défaut (cela signifie 20 % / jour lorsque la pièce n'est pas utilisée). Tout le système de contrôle de l'éclairage devrait grandement réduire la consommation en énergie. Cliquer sur la boîte Controlled constant illuminance pour activer ou désactiver cette option (elle ne devrait être activée que pour utiliser des ouvertures en plein jour, notamment des fenêtres). Fig. 118 Paramètres généraux pour une partie : choisissez les options presence control pour activer et définir cette option (Fig. 119). Fig. 119 Paramètres généraux Fig. 120 Paramètres généraux Vous avez désormais saisi ce que vous deviez saisir et vous trouverez la consommation en énergie pour une pièce sur l'onglet Results. Recommencer les étapes de 6 à 9 pour toutes les autres pièces n'ayant pas d'ouvertures en plein jour, notamment les fenêtres. Paramètres généraux pour une pièce à la lumière du jour: (Fig. 121) Vous pouvez remplir autant de fois que vous désirez pour évaluer cette pièce si l'une et la même pièce,

93 UTILISATEURS AVANCES 93/106 revient plus d'une fois dans votre bâtiment (c'est en principe le cas dans les bâtiments occupés par des bureaux). Fig. 121 Paramètres généraux Paramètres généraux pour une pièce à la lumière du jour: (Fig. 122) un facteur d'absence moyen de 0,2 est paramétré par défaut (cela signifie 20 % / jour lorsque la pièce n'est pas utilisée). Tout le système de contrôle de l'éclairage devrait grandement réduire la consommation en énergie. Cliquer sur la boîte Controlled constant illuminance pour activer ou désactiver cette option. Fig. 122 Autres paramètres Paramètres généraux pour une partie : (Fig. 123) choisissez les options presence control et daylight depending control system pour activer et définir cette option. Fig. 123 Paramètres généraux Paramètres supplémentaires pour la partie : (Fig. 124) si une toute autre puissance électrique est nécessaire, notamment une énergie parasite des commandes ou une énergie de charge en cas d'urgence, vous pouvez saisir les valeurs ici.

94 UTILISATEURS AVANCES 94/106 Fig. 124 Puissance électrique Les différents paramètres des lanterneaux, notamment les "sources de lumière du jour" et les dimensions sur l'onglet "Rooflight properties seront remplis automatiquement. Les modifications devraient rester dans les limites. Vous devez tout simplement choisir le type de lanterneau (Fig. 125). Fig. 125 Propriétés des lanterneaux

95 UTILISATEURS AVANCES 95/106 Les paramètres de projets pour des fenêtres verticales, notamment Window properties et Obstruction, ne seront pas fournis ni par ReluxEnergy ni par ReluxPro. Dans le cas d'un atrium ou d'une façade à double vitrage, il faudra remplir plus de paramètres. Veuillez vous référer à la norme DIN où tous les paramètres sont expliqués en détails. Fig. 126 window properties/ propriétés des fenêtres Fig. 127 obstruction Vous avez désormais saisi ce que vous deviez saisir et vous trouverez la consommation en énergie pour une pièce sur l'onglet Results. Recommencer les étapes de 6 à 9 pour toutes les autres pièces ayant des ouvertures en plein jour, notamment les fenêtres. Note : il y a plusieurs choix d'optimisation de consommation d'énergie de votre projet. Contrôle de la présence Systèmes de contrôle dépendant de la lumière du jour Champ de reflets Dimensions et cohérence des ouvertures à la lumière du jour (ReluxPro).

96 UTILISATEURS AVANCES 96/106 Exemple 2 : projet reposant sur la norme DIN Informations d'ordre général : l'utilisation de ReluxEnergy, en fonction de la norme DIN , est assez similaire à la procédure suivie avec la norme EN Par conséquent, deux points principaux diffèrent dans les normes EN et DIN : Seule la norme DIN contient plusieurs "profils d'utilisation". Ces profils contiennent notamment des paramètres fixes que l'utilisateur ne peut changer. Ils font partie de la norme. Fig. 128 paragraphe de la norme allemande DIN Le conseiller peut évaluer la consommation d'énergie des profils d'utilisation ainsi qu'une consommation maximale recommandée pour chaque profil. Le conseiller peut par conséquent comparer la consommation prévue, grâce à une valeur de référence (pour chaque zone et partie). Fig. 129 extrait d'un succès au niveau de l'énergie en Allemagne Ouvrir un nouveau projet ReluxEnergy d'un clic sur l'icône, ou appuyer sur <Ctrl-N>. Insérer une zone d'un clic sur l'icône ou appuyer sur <Ctrl-L>. Importer des fichiers de projets ReluxPro d'un clic sur l'icône ou appuyer sur <Ctrl- I>. Vous pouvez également importer plus d'un fichier de projet et d'une scène. Vous trouverez un exemple de ceci dans votre dossier d'installation du programme dans :..\Program\ReluxSuite\Examples\ReluxEnergy_18599_4.rdf.

97 UTILISATEURS AVANCES 97/106 Choisissez les pièces dans le menu suivant ou utilisez tout simplement la fonction glisser-déposer pour importer une pièce dans votre zone ReluxEnergy (ne fonctionne pas avec les scènes extrudées sur l'axe x). Définissez les zones et les profils d'utilisation : pour chaque zone, vous devez choisir un profil d'utilisation prédéfini dans la zone combinée. Suivre les étapes de 5 à 17 de l'exemple précédant (exemple 1) (EN 15193) afin de calculer la consommation totale en énergie (notamment par zone et par pièce) pour chaque projet. Fig. 130 profils d'utilisation Note : Les profils d'utilisation et une consommation maximale en énergie recommandée, pour chaque profil, permettent d'évaluer la consommation en énergie. Le feu donne un aperçu de votre projet (vert = valeurs tombant dans une fourchette conseillée ; rouge = concept à revoir). il y a plusieurs choix d'optimisation de la consommation d'énergie de votre projet. Contrôle de la présence Systèmes de contrôle dépendant de la lumière du jour Champ de reflets Dimensions et cohérence des ouvertures à la lumière du jour (ReluxPro).

pcon.planner 6 Préparer et présenter une implantation en toute simplicité

pcon.planner 6 Préparer et présenter une implantation en toute simplicité pcon.planner 6 Préparer et présenter une implantation en toute simplicité Sommaire 1. Installation :... 3 2. Démarrer le logiciel :... 3 3. Interface :... 3 4. Naviguer :... 4 5. Réaliser une implantation

Plus en détail

5.3 Comment déplacer le repère?...27 5.4 Comment décaler le repère?...28 5.5 Comment centrer le repère?...28 5.6 Comment masquer ou afficher le

5.3 Comment déplacer le repère?...27 5.4 Comment décaler le repère?...28 5.5 Comment centrer le repère?...28 5.6 Comment masquer ou afficher le Table des matières 1 Présentation...6 1.1 À qui s'adresse le logiciel?...6 1.2 Quelle est la configuration requise?...6 2 Mes premiers pas...7 2.1 Comment se procurer la documentation et le logiciel?...7

Plus en détail

http://cri.univ-lille1.fr Virtualisation de Windows dans Ubuntu Linux

http://cri.univ-lille1.fr Virtualisation de Windows dans Ubuntu Linux http://cri.univ-lille1.fr Virtualisation de Windows dans Ubuntu Linux Version 1.0 Septembre 2011 SOMMAIRE 1. Introduction 3 2. Installation du logiciel de virtualisation VirtualBox 4 3. Création d'une

Plus en détail

Guide de démarrage rapide

Guide de démarrage rapide Guide de démarrage rapide 1. À propos de ce guide Ce guide vous aide à installer et à commencer à utiliser BitDefender Security for Mail Servers. Pour des instructions détaillées, veuillez vous référer

Plus en détail

Logiciel SMART Notebook 11.3 pour ordinateurs Windows et Mac

Logiciel SMART Notebook 11.3 pour ordinateurs Windows et Mac Notes de mise à jour Logiciel SMART Notebook 11.3 pour ordinateurs Windows et Mac À propos de ces notes de mise à jour Ces notes de mise à jour récapitulent les fonctionnalités du logiciel d'apprentissage

Plus en détail

Sélectionner les cellules à copier Cliquer sur copier Cliquer dans la première cellule de destination Menu Edition / Collage spécial

Sélectionner les cellules à copier Cliquer sur copier Cliquer dans la première cellule de destination Menu Edition / Collage spécial Collage spécial Sélectionner les cellules à copier Cliquer sur copier Cliquer dans la première cellule de destination Menu Edition / Collage spécial Définir le type de collage à réaliser Transposé : inverse

Plus en détail

Chapitre 7: Insertion portes et monte charges

Chapitre 7: Insertion portes et monte charges Chapitre 7: Insertion portes et monte charges Démarrez MasterChef de l icône sur votre bureau Note: Si vous utilisez une version de démonstration, une fois chargé, un message vous informerà sur les derniers

Plus en détail

Acronis Backup & Recovery 11

Acronis Backup & Recovery 11 Acronis Backup & Recovery 11 Guide de démarrage rapide S'applique aux éditions suivantes : Advanced Server Virtual Edition Advanced Server SBS Edition Advanced Workstation Serveur pour Linux Serveur pour

Plus en détail

Installation du logiciel et des drivers. Manuel d'utilisateur

Installation du logiciel et des drivers. Manuel d'utilisateur Installation du logiciel et des drivers Manuel d'utilisateur (V.1.1) Manuel d'installation du logiciel et des drivers 1 Sommaire: P.3 Installation et mise à jour du logiciel sous Windows P.4 Installation

Plus en détail

Notice du logiciel Dialux evo

Notice du logiciel Dialux evo Notice du logiciel Dialux evo Version janvier 2014 Notice Dialux Evo 2.0 et 3.0 Page 1 Sommaire I. Démarrage et configuration du logiciel :... 3 I.1 Lancement du logicel :... 3 I.2 Paramétrage du logiciel

Plus en détail

PARTIE A : Installation

PARTIE A : Installation PARTIE A : Installation A.1. CONFIGURATION MINIMALE REQUISE ET PRE-REQUIS... 3 A.1.1. Pré-requis pour l installation de Foxta v3... 3 A.1.2. Pré-requis pour l utilisation de Foxta v3... 3 A.2. INSTALLATION

Plus en détail

Créez votre ordinateur virtuel!

Créez votre ordinateur virtuel! virtualisation Créez votre ordinateur virtuel! Installer plusieurs systèmes d'exploitation sur son ordinateur peut rendre bien des services. Longtemps réservée aux professionnels, cette possibilité est

Plus en détail

Cours de base SeeTec 5. Mode archives - 1 -

Cours de base SeeTec 5. Mode archives - 1 - Cours de base SeeTec 5 Mode archives - 1 - Table des matières Aperçu de caméra...3 Aperçu des alarmes / Détails d'alarme...4 Lecteur Général...6 Lecteur Commentaires...6 Lecteur Fonctionnalités...7 Vues

Plus en détail

Importation de modèles 3D

Importation de modèles 3D Importation de modèles 3D Bienvenue dans Corel DESIGNER, programme de dessin vectoriel complet destiné à la création de graphiques techniques. Dans ce didacticiel, vous apprendrez à modifier un modèle

Plus en détail

Parallels Desktop 4.0 Switch to Mac. Tutoriel sur la Migration de votre PC. www.parallels.fr

Parallels Desktop 4.0 Switch to Mac. Tutoriel sur la Migration de votre PC. www.parallels.fr Parallels Desktop 4.0 Switch to Mac Tutoriel sur la Migration de votre PC www.parallels.fr Tutoriel sur la Migration de votre PC avec Parallels Transporter L outil de migration optimisé Parallels Transporter

Plus en détail

Convertisseur Vidéo 6 Ultimate

Convertisseur Vidéo 6 Ultimate Convertisseur Vidéo 6 Ultimate Sommaire 1 Sommaire Partie I Activation du logiciel 2 1 Activation... du logiciel 2 Partie II Introduction à Xilisoft Video Converter Ultimate 2 1 Introduction... 2 2 Prise...

Plus en détail

QWrite Manuel du logiciel. Copyright @ BenQ. Tous droits réservés. Le contenu de ce manuel peut être modifié du fait de l'amélioration du produit.

QWrite Manuel du logiciel. Copyright @ BenQ. Tous droits réservés. Le contenu de ce manuel peut être modifié du fait de l'amélioration du produit. Copyright @ BenQ. Tous droits réservés. Le contenu de ce manuel peut être modifié du fait de l'amélioration du produit. Aucune partie ni la totalité de ce manuel ne peut être modifiée ou transmise à d'autres

Plus en détail

Manuel Nero ControlCenter

Manuel Nero ControlCenter Manuel Nero ControlCenter Nero AG Informations sur le copyright et les marques Le manuel Nero ControlCenter et l'ensemble de son contenu sont protégés par un copyright et sont la propriété de Nero AG.

Plus en détail

Fiche technique Schneider

Fiche technique Schneider Fiche technique Schneider Test et mise en service d un PC virtuel sous WINDOWS SEVEN 32 ou 64 bits avec VIRTUAL BOX Introduction Une nouvelle version de Windows est générée par Microsoft tous les quatre

Plus en détail

Publication d'application

Publication d'application Publication d'application Vue d'ensemble JetClouding supporte 3 types de publication d'application: Microsoft Remote Desktop: L'utilisateur verra le Bureau à distance Windows dans la session. Le contrôle

Plus en détail

I/ Nouvelles fonctions pour toutes les versions...3 Nouvel élément d'architecture : les tuyaux...3 Utiliser des simples lignes pour créer un plan de

I/ Nouvelles fonctions pour toutes les versions...3 Nouvel élément d'architecture : les tuyaux...3 Utiliser des simples lignes pour créer un plan de I/ Nouvelles fonctions pour toutes les versions...3 Nouvel élément d'architecture : les tuyaux...3 Utiliser des simples lignes pour créer un plan de base...3 Positionnement des coudes et des tés...3 Ajout

Plus en détail

l'ordinateur les bases

l'ordinateur les bases l'ordinateur les bases Démarrage de l'ordinateur - Le bureau, mon espace de travail - J'utilise la souris - Ouvertes ou fermées, les fenêtres - Dans l'ordinateur, tout est fichier - Le clavier : écrire,

Plus en détail

Guide de l'utilisateur DS150E pour Vista. Dangerfield August 2008V1.2 Delphi PSS

Guide de l'utilisateur DS150E pour Vista. Dangerfield August 2008V1.2 Delphi PSS Guide de l'utilisateur DS150E pour Vista 1 TABLE DES MATIÈRES Principaux composants.... 3 Instructions d'installation.... 5 Paramétrage de communication Bluetooth...28 Réglage des paramètres (OBD).....69

Plus en détail

Interface PC Vivago Ultra. Pro. Guide d'utilisation

Interface PC Vivago Ultra. Pro. Guide d'utilisation Interface PC Vivago Ultra Pro Guide d'utilisation Version 1.03 Configuration de l'interface PC Vivago Ultra Configuration requise Avant d'installer Vivago Ultra sur votre ordinateur assurez-vous que celui-ci

Plus en détail

Tune Sweeper Manuel de l'utilisateur

Tune Sweeper Manuel de l'utilisateur Tune Sweeper Manuel de l'utilisateur www.wideanglesoftware.com Table des matières Introduction 2 Démarrage rapide 5 Recherche de doublons 9 Sélection des pistes à conserver 12 Éliminer les doublons 15

Plus en détail

Manuel Nero ImageDrive

Manuel Nero ImageDrive Manuel Nero ImageDrive Nero AG Copyright et marques Le manuel Nero ImageDrive et l'ensemble de son contenu sont protégés par copyright et sont la propriété de Nero AG. Tous droits réservés. Ce manuel contient

Plus en détail

Virtualisation de Windows Seven

Virtualisation de Windows Seven Virtualisation de Windows Seven Stéphane Gillet www.stephanegillet.com gillet.stephane@gmail.com Sommaire I. Installation de Virtual PC... 2 II. Création d'un ordinateur virtuel... 6 III. Configuration

Plus en détail

ATELIER DECOUPE CARTON VINYLE

ATELIER DECOUPE CARTON VINYLE ATELIER DECOUPE CARTON VINYLE Veuillez créer un sous répertoire que vous appellerez "fichier silhouette" Mettre dans ce sous répertoire les deux fichiers suivants : - engrenage pub.jpg - Plan accès.jpg

Plus en détail

PC Software Point Creator for Revit. Mode d emploi

PC Software Point Creator for Revit. Mode d emploi PC Software Point Creator for Revit Mode d emploi Introduction à Hilti Point Creator pour Revit Le logiciel Hilti Point Creator sert à extraire des coordonnées de points à partir de dessins BIM/CAD 2D

Plus en détail

AXIS Camera Station Guide d installation rapide

AXIS Camera Station Guide d installation rapide AXIS Camera Station Guide d installation rapide Copyright Axis Communications AB Avril 2005 Rev. 1.0 Référence 23793 1 Table des matières Informations importantes................................ 3 AXIS

Plus en détail

Capture Pro Software. Démarrage. A-61640_fr

Capture Pro Software. Démarrage. A-61640_fr Capture Pro Software Démarrage A-61640_fr Prise en main de Kodak Capture Pro Software et de Capture Pro Limited Edition Installation du logiciel : Kodak Capture Pro Software et Network Edition... 1 Installation

Plus en détail

L'applicatif de dessin M-Tool des menuisiers pour AutoCAD

L'applicatif de dessin M-Tool des menuisiers pour AutoCAD L'applicatif de dessin M-Tool des menuisiers pour AutoCAD Ce document explique les bases et les avantages de l'applicatif M-tool pour AutoCAD. Simplicité d'utilisation et fonctions spécifiques pour la

Plus en détail

Ladibug Logiciel de presentation visuel d'image Manuel de l Utilisateur

Ladibug Logiciel de presentation visuel d'image Manuel de l Utilisateur Ladibug Logiciel de presentation visuel d'image Manuel de l Utilisateur Table des matières 1. Introduction... 2 2. Exigences du Système... 2 3. Installer Ladibug... 3 4. Connexion... 6 5. Commencer à utiliser

Plus en détail

Manuel utilisateur Netviewer one2one

Manuel utilisateur Netviewer one2one Manuel utilisateur Netviewer one2one INDEX 1. Etablissement de la connexion...2 1.1. Client... 2 2. Travailler avec Netviewer en mode Show...3 2.1. Vue écran... 3 2.2. Le panneau Netviewer... 3 2.3. Caractéristiques...

Plus en détail

HP Data Protector Express Software - Tutoriel 3. Réalisation de votre première sauvegarde et restauration de disque

HP Data Protector Express Software - Tutoriel 3. Réalisation de votre première sauvegarde et restauration de disque HP Data Protector Express Software - Tutoriel 3 Réalisation de votre première sauvegarde et restauration de disque Que contient ce tutoriel? Après avoir lu ce tutoriel, vous pourrez : utiliser les fonctions

Plus en détail

Tutoriel «KeePass Password Safe»

Tutoriel «KeePass Password Safe» Installer KeePass Tutoriel «KeePass Password Safe» 1.- Après téléchargement du programme à partir de «Atelier-informatique87310.fr», faire un double-clic sur Si la boîte de dialogue «Fichier ouvert - avertissement

Plus en détail

PC Software Point Creator for AutoCAD

PC Software Point Creator for AutoCAD PC Software Point Creator for AutoCAD Mode d emploi Introduction à Hilti Point Creator pour AutoCAD Le logiciel Hilti Point Creator sert à extraire des coordonnées de points à partir de dessins BIM/CAD

Plus en détail

ZoomText 10.1 pour Windows 8 Annexe du Guide de référence rapide

ZoomText 10.1 pour Windows 8 Annexe du Guide de référence rapide ZoomText 10.1 pour Windows 8 Annexe du Guide de référence rapide Cette annexe du Guide de référence rapide ZoomText 10 décrit les nouvelles fonctions et autres changements spécifiques à ZoomText 10.1 pour

Plus en détail

Archive Player-Lecteur d'archives Divar Series. Guide d'utilisation

Archive Player-Lecteur d'archives Divar Series. Guide d'utilisation Archive Player-Lecteur d'archives Divar Series fr Guide d'utilisation Archive Player - Lecteur d'archives Table des matières fr 3 Table des matières 1 Introduction 4 2 Fonctionnement 5 2.1 Démarrage du

Plus en détail

Brainloop Secure Client pour Windows version 1.3 Guide de l'utilisateur

Brainloop Secure Client pour Windows version 1.3 Guide de l'utilisateur Brainloop Secure Client pour Windows version 1.3 Guide de l'utilisateur Copyright Brainloop AG, 2004-2015. Tous droits réservés. Version du document : 1.3 Tous les noms de marque citées dans ce document

Plus en détail

Fiche 11 Les dessins et images avec OpenOffice.org Writer. Dans cette fiche, vous apprendrez à :

Fiche 11 Les dessins et images avec OpenOffice.org Writer. Dans cette fiche, vous apprendrez à : Dans cette fiche, vous apprendrez à : Insérer un dessin ou une image dans un texte Placer le texte autour d'une image ou d'un dessin Copier un dessin ou une image Re-dimensionner un dessin ou une image

Plus en détail

pour traceur de découpe Manuel utilisateur version 1.8

pour traceur de découpe Manuel utilisateur version 1.8 pour traceur de découpe Manuel utilisateur version 1.8 2 Manuel utilisateur Version 1.8 AVANT-PROPOS Merci d'avoir choisi un traceur de découpe Silhouette et CutWizard, le couple matériel/logiciel qui

Plus en détail

PerfectDisk 10 Éditions Home et Professional. Guide de mise en route

PerfectDisk 10 Éditions Home et Professional. Guide de mise en route Introduction Bienvenue dans le de PerfectDisk 10. Ce est axé sur la pratique pour vous aider à vous familiariser rapidement avec PerfectDisk Home et PerfectDisk Professional. PerfectDisk est le défragmenteur

Plus en détail

SHARP TWAIN AR/DM. Guide de l'utilisateur

SHARP TWAIN AR/DM. Guide de l'utilisateur SHARP TWAIN AR/DM Guide de l'utilisateur Copyright 2001 par Sharp Corporation. Tous droits réservés. Toute reproduction, adaptation ou traduction sans autorisation écrite préalable est interdite, excepté

Plus en détail

Essayer Windows 10 en toute se curite

Essayer Windows 10 en toute se curite Essayer Windows 10 en toute se curite Par Clément JOATHON Dernière mise à jour : 03/10/2014 Vous souhaitez essayer la version Technical Preview de Windows 10 mise à disposition gratuitement par Microsoft

Plus en détail

Bienvenue à. Fichier Easistart. Visite rapide

Bienvenue à. Fichier Easistart. Visite rapide Bienvenue à Fichier Easistart Visite rapide On peut trouver ce fichier en cliquant Fichier, Ouvrir, Exemples, Easistart. Ne plus montrer ce fichier. Menu de visite rapide Sélectionnez une option ci-dessous

Plus en détail

Blackwire C310/C320. Micro-casque/oreillette filaire USB. Guide de l utilisateur

Blackwire C310/C320. Micro-casque/oreillette filaire USB. Guide de l utilisateur Blackwire C310/C320 Micro-casque/oreillette filaire USB Guide de l utilisateur Contenu Bienvenue 3 Configuration nécessaire du système 3 Besoin de plus d'informations? 3 Contenu de la boîte 4 Principaux

Plus en détail

Quantum Blue Reader QB Soft

Quantum Blue Reader QB Soft Quantum Blue Reader QB Soft Notice d utilisation V02; 08/2013 BÜHLMANN LABORATORIES AG Baselstrasse 55 CH - 4124 Schönenbuch, Switzerland Tel.: +41 61 487 1212 Fax: +41 61 487 1234 info@buhlmannlabs.ch

Plus en détail

Dans la série Les tutoriels libres présentés par le site FRAMASOFT. Inkscape. Créer une carte de visite

Dans la série Les tutoriels libres présentés par le site FRAMASOFT. Inkscape. Créer une carte de visite Dans la série Les tutoriels libres présentés par le site FRAMASOFT Inkscape Créer une carte de visite Logiciel: Inkscape Auteur(s): communauté des développeurs inkscape Plateforme(s): Linux windows Mac

Plus en détail

Dans la série Les tutoriels libres présentés par le site FRAMASOFT. Inkscape. Inkscape

Dans la série Les tutoriels libres présentés par le site FRAMASOFT. Inkscape. Inkscape Dans la série Les tutoriels libres présentés par le site FRAMASOFT Inkscape Créer une carte de visite Logiciel: Inkscape Auteur(s): communauté des développeurs inkscape Plateforme(s): Linux windows Mac

Plus en détail

Utilisation de la souris :

Utilisation de la souris : Le plus important, c'est d'abord l'utilisation de la souris : - déplacer la souris, - utiliser les boutons de la souris : - cliquer, double-cliquer, - cliquer-glisser en gardant le doigt appuyé, - utiliser

Plus en détail

Tester Windows 8 sans l'installer avec Virtualbox

Tester Windows 8 sans l'installer avec Virtualbox Tester Windows 8 sans l'installer avec Virtualbox Vous avez déjà probablement déjà lu et vu beaucoup choses sur Windows 8. On trouve de nombreuses infos dans les actualités qui lui sont consacrés depuis

Plus en détail

FAQ. Produit: NovaScale BLADE Series Date : septembre 2009 Objet: Capture d'une image système avec la solution RDS/Ghost Solution Suite 2.5.

FAQ. Produit: NovaScale BLADE Series Date : septembre 2009 Objet: Capture d'une image système avec la solution RDS/Ghost Solution Suite 2.5. Référence Doc. : DT-ENG-017-FR FAQ Produit: NovaScale BLADE Series Date : septembre 2009 Objet: Capture d'une image système avec la solution RDS/Ghost Solution Suite 2.5. Résumé : Cette note explique comment

Plus en détail

Navigation PLANNER Guide de démarrage Instructions d installation incluses. Décembre 2010 Future Data International Ltd Pitman

Navigation PLANNER Guide de démarrage Instructions d installation incluses. Décembre 2010 Future Data International Ltd Pitman Navigation PLANNER Guide de démarrage Instructions d installation incluses Décembre 2010 Future Data International Ltd Pitman Sommaire PRISE EN MAIN - (instructions au verso de la pochette CD)... 3 Installation...

Plus en détail

Guide d'utilisation. De Kompozer. AUTEUR INITIAL : S. LOIZEL Collège Saint Joseph Caudan (56)

Guide d'utilisation. De Kompozer. AUTEUR INITIAL : S. LOIZEL Collège Saint Joseph Caudan (56) Guide d'utilisation De Kompozer AUTEUR INITIAL : S. LOIZEL Collège Saint Joseph Caudan (56) Table des matières Fiche1 : Créer, nommer et sauvegarder une page...2 Fiche2 : Modifier les couleurs et le fond

Plus en détail

GUIDE DE L'UTILISATEUR DE LA WEBCAM HP HD

GUIDE DE L'UTILISATEUR DE LA WEBCAM HP HD GUIDE DE L'UTILISATEUR DE LA WEBCAM HP HD Copyright 2012 Hewlett-Packard Development Company, L.P. Microsoft, Windows et Windows Vista sont des marques déposées de Microsoft Corporation aux États-Unis.

Plus en détail

Création d une présentation avec. PowerPoint 2004. Pour Mac OS X

Création d une présentation avec. PowerPoint 2004. Pour Mac OS X Création d une présentation avec PowerPoint 2004 Pour Mac OS X Service local du RÉCIT Commission scolaire de Saint-Hyacinthe http://recit.cssh.qc.ca Création d'une présentation avec PowerPoint 2004 Table

Plus en détail

1.7.6 Tableaux. 1.7.6.1 Création de tableau

1.7.6 Tableaux. 1.7.6.1 Création de tableau 1.7.6 Tableaux AutoCAD, depuis la version 2005, propose un générateur de tableau qui permet à l utilisateur de créer des tableaux composés de lignes et de colonnes et de saisir des données à l intérieur

Plus en détail

Manuel d utilisation. www.scientificbraintrainingpro.fr

Manuel d utilisation. www.scientificbraintrainingpro.fr Manuel d utilisation www.scientificbraintrainingpro.fr Sommaire 1. Gestion des utilisateurs... 3 1.1. Créer un compte utilisateur... 3 1.2. Modifier/personnaliser un compte utilisateur... 4 1.3. Gérer

Plus en détail

DECOUVRIR VIRTUALBOX (Club du Libre Pontault Combault Avril 2008)

DECOUVRIR VIRTUALBOX (Club du Libre Pontault Combault Avril 2008) VirtualBox c'est quoi? DECOUVRIR VIRTUALBOX (Club du Libre Pontault Combault Avril 2008) VirtualBox est un logiciel de virtualisation pour processeur x386 dédié à l'entreprise mais aussi au particulier.

Plus en détail

GUIDE D'INSTALLATION. AXIS Camera Station

GUIDE D'INSTALLATION. AXIS Camera Station GUIDE D'INSTALLATION AXIS Camera Station À propos de ce guide Ce guide est destiné aux administrateurs et utilisateurs AXIS Camera Station. Il s'applique à la version logicielle 3.31 et ultérieure. Il

Plus en détail

L.O. Writer Création de tableaux

L.O. Writer Création de tableaux L.O. Writer Création de tableaux Parmi les nombreuses fonctionnalités de LibreOffice Writer (ou Texte), une concerne la possibilité de créer des tableaux dans un document. Dans cette fiche, il est non

Plus en détail

Comment installer un client Rivalis Devis factures

Comment installer un client Rivalis Devis factures Comment installer un client Rivalis Devis factures 1 Création du client Rivalis devis factures dans votre CRM... 2 2 Avant le RDV d installation... 2 3 Installation chez l utilisateur Rivalis Devis facture...

Plus en détail

ZoomText 10.1 Annexe du Guide de référence rapide

ZoomText 10.1 Annexe du Guide de référence rapide ZoomText 10.1 Annexe du Guide de référence rapide Cette annexe du Guide de référence rapide ZoomText 10 décrit les nouvelles fonctions et autres changements spécifiques à ZoomText 10.1. Pour les instructions

Plus en détail

Installation et paramétrage. Accès aux modèles, autotextes et clip- art partagés

Installation et paramétrage. Accès aux modèles, autotextes et clip- art partagés DSI Documentation utilisateurs Installation et paramétrage Accès aux modèles, autotextes et clip- art partagés Auteur : Yves Crausaz Date : 21 septembre 2006 Version : 1.04 Glossaire OOo : Abréviation

Plus en détail

MANUEL D'UTILISATION ET INSTALLATION

MANUEL D'UTILISATION ET INSTALLATION Révision 1 - Octobre 2013 Manuel d'utilisation et d installation O-link Le fabricant OWANDY se réserve le droit de modifier ses produits ou leurs spécifications afin d'améliorer les performances, la qualité

Plus en détail

Création de formes élémentaires

Création de formes élémentaires Retour au sommaire Exercices ADOBE ILLUSTRATOR 8.0 Création de formes élémentaires Dans le programme Adobe Illustrator, vous pouvez créer la plupart des formes en partant de figures élémentaires que vous

Plus en détail

Manuel de démarrage Intego

Manuel de démarrage Intego Manuel de démarrage Intego Manuel de démarrage Intego Page 1 Manuel de démarrage Intego 2009 Intego. Tous droits réservés Intego www.intego.com Ce manuel accompagne les logiciels Intego pour Macintosh.

Plus en détail

STATISTICA - Version 10

STATISTICA - Version 10 STATISTICA - Version 10 Instructions d'installation de STATISTICA Entreprise pour une Utilisation sous Terminal Server et Citrix Remarques : 1. Ces instructions s'appliquent à une installation sous Terminal

Plus en détail

TecGo Online Local. Votre accès à TecCom. Installation et configuration du logiciel client version 3.0

TecGo Online Local. Votre accès à TecCom. Installation et configuration du logiciel client version 3.0 TecGo Online Local Votre accès à TecCom Installation et configuration du logiciel client version 3.0 SOMMAIRE I. Type d'installation II. III. Installation de TecLocal Configuration de la liaison en ligne

Plus en détail

Guide d'installation. GUARD1/plus. server edition Version 5

Guide d'installation. GUARD1/plus. server edition Version 5 Guide d'installation GUARD1/plus server edition Version 5 2014 TimeKeeping Systems, Inc. GUARD1 PLUS et THE PIPE sont des marques déposées de TimeKeeping Systems, Inc. Guide d installation de GUARD1 PLUS

Plus en détail

Questions-Réponses 1.48

Questions-Réponses 1.48 Questions-Réponses 1.48 Copyright 2001-2014 Thomas et Mathieu DUBAËLE http://www.atlence.com Tutoriel de mise en route Tutoriel de Questions-Réponses 1.48 Auteurs : Thomas et Mathieu DUBAËLE - Révision

Plus en détail

DWG Table Converter. Guide de l Utilisateur. RECSOFT Inc.

DWG Table Converter. Guide de l Utilisateur. RECSOFT Inc. RECSOFT Inc. DWG Table Converter Guide de l Utilisateur Ce logiciel et sa documentation sont sujets à un copyright et tous droits sont réservés par RECSOFT Inc. RECSOFT est une marque déposée de RECSOFT

Plus en détail

Tobii Communicator 4. Guide de démarrage

Tobii Communicator 4. Guide de démarrage Tobii Communicator 4 Guide de démarrage BIENVENUE DANS TOBII COMMUNICATOR 4 Tobii Communicator 4 permet aux personnes souffrant de handicaps physiques ou de communication d'utiliser un ordinateur ou un

Plus en détail

RS4soft. Logiciel de configuration et de diagnostic pour le scanner laser de sécurité ROTOSCAN RS4 PARAMÉTRER EN TOUTE SÉCURITÉ

RS4soft. Logiciel de configuration et de diagnostic pour le scanner laser de sécurité ROTOSCAN RS4 PARAMÉTRER EN TOUTE SÉCURITÉ RS4soft Logiciel de configuration et de diagnostic pour le scanner laser de sécurité ROTOSCAN RS4 607145-2009/01 Sous réserve de modifications techniques PARAMÉTRER EN TOUTE SÉCURITÉ 2009 Leuze electronic

Plus en détail

Leçon 18 Coupes et sections

Leçon 18 Coupes et sections Leçon 18 Coupes et sections SketchUp'version 5.0 exercices LES COUPES Les coupes, vous permettent de regarder à travers un modèle. Elles vous donnent la possibilité de faire des modifications sans avoir

Plus en détail

Préparer son passage à Windows 8

Préparer son passage à Windows 8 Préparer son passage à Windows 8 Nous ne le rappellerons jamais assez : la sauvegarde de ses documents doit être une pratique régulière. Avant de passer à Windows 8, cette opération est indispensable,

Plus en détail

Systèmes d exploitation

Systèmes d exploitation Systèmes d exploitation Un système d exploitation (SE, en anglais Operating System ou OS) est un ensemble de programmes responsables de la liaison entre les ressources matérielles d un ordinateur et les

Plus en détail

Cisco WebEx Meeting Center Guide Utilisateur

Cisco WebEx Meeting Center Guide Utilisateur Cisco WebEx Meeting Center Guide Utilisateur Information Hotline www.intercalleurope.com 0871 7000 170 +44 (0)1452 546742 conferencing@intercalleurope.com Reservations 0870 043 4167 +44 (0)1452 553456

Plus en détail

Comment démarrer un nouveau projet. Manuel d'utilisateur

Comment démarrer un nouveau projet. Manuel d'utilisateur Comment démarrer un nouveau projet Manuel d'utilisateur (V.1.0) Comment démarrer un nouveau projet 1 Sommaire : P. 3 Introduction P. 4 Système requis P. 4 Installer le logiciel et les drivers P. 5 Mode

Plus en détail

Roxio Easy LP to MP3 Guide de démarrage

Roxio Easy LP to MP3 Guide de démarrage Roxio Easy LP to MP3 Guide de démarrage Corel Corporation ou ses filiales. Tous droits réservés. 2 Prise en main de Roxio Easy LP to MP3 Dans ce guide Bienvenue à Roxio Easy LP to MP3 3 Configuration requise

Plus en détail

Parallels Desktop 4 Switch to Mac - Lisez-moi ----------------------------------------------------------------------------------------------

Parallels Desktop 4 Switch to Mac - Lisez-moi ---------------------------------------------------------------------------------------------- Parallels Desktop 4 Switch to Mac - Lisez-moi Bienvenue dans Parallels Desktop 4 Switch to Mac build 4.0.5922. Ce document contient des informations que vous devez connaître pour réussir à installer Parallels

Plus en détail

10.06 Sommaire. 1 Fourniture... 1. 2 Conditions système requises... 3

10.06 Sommaire. 1 Fourniture... 1. 2 Conditions système requises... 3 10.06 Sommaire Sommaire 1 Fourniture... 1 2 Conditions système requises... 3 3 Installation... 5 3.1 Installation de Internet Information Services (IIS) et du service Message Queuing... 6 3.2 Configuration

Plus en détail

Windows Data Recovery 6.0

Windows Data Recovery 6.0 Stellar Phoenix Windows Data Recovery 6.0 Guide d'installation Présentation Avec le logiciel Stellar Phoenix Windows Data Recovery vous pouvez récupérer presque tout. Le Stellar Phoenix Windows Data Recovery

Plus en détail

Leçon 21 Présentation

Leçon 21 Présentation Leçon 21 Présentation SketchUp'version 5.0 exercices LES PRÉSENTATIONS Cet exercice, consiste en un exercice qui vous montrera comment se promener à l'intérieur d'un volume, placer des objets sur différents

Plus en détail

EW7011 Docking Station USB 3.0 pour disques durs 2.5" et 3.5" SATA

EW7011 Docking Station USB 3.0 pour disques durs 2.5 et 3.5 SATA EW7011 Docking Station USB 3.0 pour disques durs 2.5" et 3.5" SATA EW7011 Docking Station USB 3.0 pour disques durs 2.5" et 3.5" SATA 2 FRANÇAIS Table des matières 1.0 Introduction... 2 1.1 Fonctions et

Plus en détail

Sophos Anti-Virus pour Mac OS X, version 4.9 guide de démarrage. Pour les Macs en réseau sous Mac OS X

Sophos Anti-Virus pour Mac OS X, version 4.9 guide de démarrage. Pour les Macs en réseau sous Mac OS X Sophos Anti-Virus pour Mac OS X, version 4.9 guide de démarrage Pour les Macs en réseau sous Mac OS X Date du document : Juin 2007 A propos de ce guide Si vous avez un serveur Windows, il est recommandé

Plus en détail

FANTEC HDD-Sneaker MANUEL D'UTILISATION. Comprend: Guide d'installation de materiel Disque dur Formatage manuel PCClone EX Guide d'installation

FANTEC HDD-Sneaker MANUEL D'UTILISATION. Comprend: Guide d'installation de materiel Disque dur Formatage manuel PCClone EX Guide d'installation FANTEC HDD-Sneaker MANUEL D'UTILISATION Comprend: Guide d'installation de materiel Disque dur Formatage manuel PCClone EX Guide d'installation Connexion de l'alimentation et le port USB 3.0: Bouton de

Plus en détail

Guide Draw. Chapitre 2 Dessiner des formes élémentaires

Guide Draw. Chapitre 2 Dessiner des formes élémentaires Version 4.1 Guide Draw Chapitre 2 LibreOffice est une marque déposée de The Document Fondation Plus d informations sur fr.libreoffice.org Copyright Ce document est Copyright 2010 2014 par ses contributeurs

Plus en détail

Guide de l'utilisateur d'avigilon Control Center Server

Guide de l'utilisateur d'avigilon Control Center Server Guide de l'utilisateur d'avigilon Control Center Server Version 4.10 PDF-SERVER-D-Rev1_FR Copyright 2011 Avigilon. Tous droits réservés. Les informations présentées sont sujettes à modification sans avis

Plus en détail

DÉCOUVERTE DE L ORDINATEUR

DÉCOUVERTE DE L ORDINATEUR UNIVERSITÉ D AUVERGNE FORMATION EN INFORMATIQUE CERTIFICAT INFORMATIQUE ET INTERNET DÉCOUVERTE DE L ORDINATEUR 1. ENVIRONNEMENT ET PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE WINDOWS Un système d exploitation est un

Plus en détail

FANTEC DB-229US Manuel de l'utilisateur

FANTEC DB-229US Manuel de l'utilisateur Manuel de l'utilisateur Contenu: - Installation du disque dur - Guide de Formatage du disque dur - Utilisation du logiciel de sauvegarde INSTALLATION DU DISQUE DUR 1. Retirer le couvercle [A] du boîtier.

Plus en détail

Ladibug TM 2.0 Logiciel de présentation visuel d'image Manuel de l utilisateur - Français

Ladibug TM 2.0 Logiciel de présentation visuel d'image Manuel de l utilisateur - Français Ladibug TM 2.0 Logiciel de présentation visuel d'image Manuel de l utilisateur - Français Table des Matières 1. Introduction... 2 2. Spécifications du Système... 2 3. Installer Ladibug... 3 4. Connexion

Plus en détail

Téléchargement Installation

Téléchargement Installation Téléchargement Installation version: 1.2 date: 08.10.2015 1 Téléchargement des fichiers d'installation Veuillez télécharger les fichiers Basic setup, Main setup ainsi que le setup de langue par rapport

Plus en détail

Supports amovibles (lettres E : ou F : selon l ordre de branchements des supports)

Supports amovibles (lettres E : ou F : selon l ordre de branchements des supports) 1 Composition d un ordinateur. Il existe différents supports de lecture et/ou d enregistrement des informations. Le disque dur (ou disque local) de l ordinateur (dans l unité centrale) C : Le lecteur/graveur

Plus en détail

INSTALLATION ET PRISE EN MAIN

INSTALLATION ET PRISE EN MAIN Business Phone CTI Client Pro INSTALLATION ET PRISE EN MAIN Vous trouverez dans ce document, la démarche d installation de Business Phone CTI Client Pro et les différentes possibilités qu offre ce logiciel.

Plus en détail

Prise en main du logiciel Smart BOARD Notebook 10

Prise en main du logiciel Smart BOARD Notebook 10 Prise en main du logiciel Smart BOARD Notebook 10 Ce document traite de la version 10 de Notebook. La version 11 existe et reste assez proche de la 10. Attention si vous n utilisez pas un TBI de marque

Plus en détail

Leçon 1 Les Pièces. Voir l'animation de la leçon 1>>> 2min de téléchargement

Leçon 1 Les Pièces. Voir l'animation de la leçon 1>>> 2min de téléchargement Leçon 1 Les Pièces Voir l'animation de la leçon 1>>> 2min de téléchargement La leçon 1 vous guide dans la création de votre premier modèle SolidWorks. Vous allez créer cette pièce simple (vue sous deux

Plus en détail

Guide de mise en route

Guide de mise en route Guide de mise en route Table des matières Bienvenue dans Corel VideoStudio Pro X6.......................... 2 Nouvelles fonctions et améliorations.............................. 4 Fonctionnement de l'espace

Plus en détail