Influencer avec intégrité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Influencer avec intégrité"

Transcription

1 Influencer avec intégrité 1 Les objectifs généraux d une communication. Aider (conseils, directives) Apprendre (acquérir habiletés, connaissance de soi et du monde) Créer des liens (amitiés, formation et maintien de relations) S amuser (plaisir, jeu, évasion) Influencer (pouvoir, entente, direction) 2 1

2 Cartes du monde différentes 3 Situation X, personne Y FILTRES Carte du monde Comment je me représente les choses, les gens État d esprit Aidant - Paralysant Comportement Facilitant ou NON Croyances, valeurs, tempérament, éducation, culture, expériences, savoirs, génétique 4 2

3 Verre à moitié plein ou à moitié vide? 5 Quelles relations (liens) faitesvous entre ces trois pièces? 6 3

4 Influencer, c est beaucoup réussir à créer des ponts avec une personne ou un groupe 7 3 conditions pour influencer 1. Le vouloir et croire que c est possible (avoir des croyances qui me supportent) 8 4

5 Je communique avec les autres comme j aime que l'on communique avec moi. Je communique avec les autres comme ils aiment que l on communique avec eux. 9 Les autres devraient comprendre Pour obtenir ce que je veux, il est nécessaire de demander clairement et vérifier si c est compris comme je veux le transmettre. 10 5

6 Influencer, c est manipuler. 11 La manipulation Manœuvre, volontaire ou non pour obtenir de quelqu un qu il fasse quelque chose qu il ne veut pas faire (pour modifier son comportement) sans qu il s aperçoive qu on la lui fait faire Pour les manipulateurs, l expérience humaine n a qu un but : le contrôle. 12 6

7 Influencer, c est manipuler. Si je respecte le bénéfice ou les intérêts de mon partenaire, nous déboucherons sur des conclusions satisfaisantes pour nous deux. 13 Si mon message ne passe pas, c est parce que Les autres font du mieux qu ils peuvent avec ce qu'ils ont. Je suis responsable du résultat de ma communication. 14 7

8 D autres croyances qui coupent les ponts Il n y a rien à faire avec lui, elle, eux. Je suis plus ou moins que l autre. Les choses doivent être faites à ma façon. Tous les préjugés sur les autres groupes conditions pour influencer 1. Le vouloir et y croire 2. Avoir un réel intérêt pour l autre personne et SA réalité (empathie). 17 8

9 3 conditions pour influencer 1. Le vouloir et y croire 2. Avoir un réel intérêt pour l autre personne et SA réalité (empathie). 3. Être capable de créer un lien de confiance avec l autre (groupe ou individu) 18 Un modèle pour créer volontairement un rapport de confiance 19 9

10 1- SAVOIR CE QUE JE VEUX (précisément) 2- ME PLACER DANS UN ÉTAT INTERNE DYNAMISANT POUR AGIR (croyances) 6- ÊTRE FLEXIBLE (Poser les questions de flexibilité) 5- SAVOIR AVANCER VERS MON OBJECTIF 3- ENTRER EN RELATION AVEC L AUTRE (créer le pont, le rejoindre sur son terrain, m adapter aux différences, l écouter) 4- AVOIR UN BON DÉTECTEUR DU RAPPORT (langage verbal, non-verbal SAVOIR CE QUE JE VEUX (précisément) 2- ME PLACER DANS UN ÉTAT INTERNE DYNAMISANT POUR AGIR (croyances) 6- ÊTRE FLEXIBLE (Poser les questions de flexibilité) 5- SAVOIR AVANCER VERS MON OBJECTIF 3- ENTRER EN RELATION AVEC L AUTRE (créer le pont, le rejoindre sur son terrain, m adapter aux différences, l écouter) 4- AVOIR UN BON DÉTECTEUR DU RAPPORT (langage verbal, non-verbal 21 10

11 1- SAVOIR CE QUE JE VEUX (précisément) 6- ÊTRE FLEXIBLE (Poser les questions de flexibilité) 2- ME PLACER DANS UN ÉTAT INTERNE DYNAMISANT POUR AGIR (croyances) 5- SAVOIR AVANCER VERS MON OBJECTIF 3- ENTRER EN RELATION AVEC L AUTRE (créer le pont, le rejoindre sur son terrain, m adapter aux différences, l écouter) 4- AVOIR UN BON DÉTECTEUR DU RAPPORT (langage verbal, non-verbal 21 Deux croyances aidantes à développer Je peux agir sur le monde, sur mon environnement. Je sais que je serai efficace dans la situation (attente d efficacité) 22 11

12 État interne dynamisant Utiliser mon non-verbal et le pouvoir de ma physiologie 23 Situation X, Personne Y FILTRES Comment je me représente la situation, la personne Carte du monde État d esprit Aidant - Paralysant Comportement Facilitant ou NON Physiologie 24 12

13 L enfant a expressions faciales. L adulte en a en moyenne 4. Modifier l expression de mon visage, ma façon de bouger, de respirer, ma posture, ma façon de m exprimer, modifie mon état d esprit (emotion is created by motion). Entrer en scène! SAVOIR CE QUE JE VEUX (précisément) 6- ÊTRE FLEXIBLE (Poser les questions de flexibilité) 2- ME PLACER DANS UN ÉTAT INTERNE DYNAMISANT POUR AGIR (croyances) 5- SAVOIR AVANCER VERS SON OBJECTIF 3- ENTRER EN RELATION AVEC L AUTRE (créer le pont, le rejoindre sur son terrain, m adapter aux différences, l écouter) 4- AVOIR UN BON DÉTECTEUR DU RAPPORT (langage verbal, non-verbal 26 13

14 Créer des ponts verbalement (10%) FORME DU DISCOURS Vocabulaire Tournures de phrase. Repérer la structure de phrase. CONTENU Reprendre les expressions caractéristiques. Idées clés. 27 Créer des ponts non verbalement (55%) CORPS ENTIER. Posture ajustée sur celle du corps en entier. EXPRESSION VISAGE. Reprendre les différentes expressions. ÉTAT D ESPRIT de la personne. VALEURS de la personne, INTÉRÊTS. SES 28 14

15 Caractéristiques vocales (35%) Tonalité Rythme Volume 29 La meilleure façon de créer le rapport de confiance : L ÉCOUTE RÉCEPTIVE 30 15

16 L écoute qui peut couper le rapport de confiance Apparence d écoute ou pseudo écoute (avoir sa pensée ailleurs, être distrait). Écoute défensive (sur ses gardes; prend messages banals comme des attaques). Écoute impatiente (pour prendre le contrôle). Interrompt souvent l'autre, complète ses phrases. 31 Écoute sélective. (n'écoute que ce qui nous intéresse, que ce qui va dans le sens de nos idées, évitant même certains sujets.) Écoute pour prendre en défaut, piégée. (On pose des questions pour mieux attaquer.) Écoute fuyante. (évitement, zapping). Écoute pour porter des jugements poser des diagnostics faire des interprétations

17 Types de mauvaise écoute Apparence d écoute ou pseudo écoute. Écoute défensive. Écoute impatiente. Écoute sélective. Écoute pour prendre en défaut, piégée. Écoute fuyante. Écoute pour porter des jugements. Écoute pour poser des diagnostics. Écoute pour faire des interprétations. Raisons de mal écouter Rapidité de la pensée (600 mots/m. vs 100) Efforts à fournir. Préoccupations personnelles. Présomptions (suppositions erronées). Absence d avantages manifestes (la parole semble avoir plus d avantages). Manque d entraînement. 17

18 L écoute qui crée des ponts Reformuler les pensées de l'autre. Essayer de comprendre ce que l autre veut dire, puis lui redire la même chose en nos mots, sans rien y ajouter (petits groupes, deux à deux). Dire à l'autre ce que l'on comprend de ses sentiments. Poser des questions : pour confirmer nos perceptions ou obtenir plus de précisions SAVOIR CE QUE JE VEUX (précisément) 6- ÊTRE FLEXIBLE (Poser les questions de flexibilité) 2- ME PLACER DANS UN ÉTAT INTERNE DYNAMISANT POUR AGIR (croyances) 5- SAVOIR AVANCER VERS SON OBJECTIF 3- ENTRER EN RELATION AVEC L AUTRE (créer le pont, le rejoindre sur son terrain, m adapter aux différences, l écouter) 4- AVOIR UN BON DÉTECTEUR DU RAPPORT (langage verbal, non-verbal 34 18

19 Votre détecteur du rapport Il vous informe constamment du résultat de votre communication. Comment savez-vous que vous êtes en contact? (indices visuels, auditifs, kinesthésiques) Comment évaluez-vous le rapport avec une personne ou un groupe donné? SAVOIR CE QUE JE VEUX (précisément) 6- ÊTRE FLEXIBLE (Poser les questions de flexibilité) 2- ME PLACER DANS UN ÉTAT INTERNE DYNAMISANT POUR AGIR (croyances) 5- SAVOIR AVANCER VERS SON OBJECTIF 3- ENTRER EN RELATION AVEC L AUTRE (créer le pont, le rejoindre sur son terrain, m adapter aux différences, l écouter) 4- AVOIR UN BON DÉTECTEUR DU RAPPORT (langage verbal, non-verbal 36 19

20 1- SAVOIR CE QUE JE VEUX (précisément) 6- ÊTRE FLEXIBLE (Poser les questions de flexibilité) 2- ME PLACER DANS UN ÉTAT INTERNE DYNAMISANT POUR AGIR (croyances) 5- SAVOIR AVANCER VERS SON OBJECTIF 3- ENTRER EN RELATION AVEC L AUTRE (créer le pont, le rejoindre sur son terrain, m adapter aux différences, l écouter) 4- AVOIR UN BON DÉTECTEUR DU RAPPORT (langage verbal, non-verbal 37 Questions de flexibilité Qu est-ce qui a bien fonctionné? Qu est-ce qui a moins bien fonctionné ou qui n est pas encore à mon goût? (20%) Que suis-je prêt à faire pour que cela fonctionne encore mieux la prochaine fois? (80%) Qu est-ce que je ne suis-je plus prêt à faire? (mes limites) 38 20

21 Sur quoi dois-je travailler? Mes objectifs (1) Mes croyances (état interne) (2) Création des ponts - Observation (3) Mon détecteur de rapport (4) Avancer vers mon objectif (5) Flexibilité (6) Suivi Décider de deux actions concrètes, sous mon contrôle, que je peux faire pour améliorer mes capacités à communiquer

22 Un modèle pour décoder la communication et créer des ponts. L analyse transactionnelle. Exercice Vous êtes en train de faire un travail urgent. Jean, un collègue, entre et s installe en face de vous, l air accablé et vous dit : Je viens de voir le directeur. Il me propose un transfert dans une autre unité. Si je m attendais à ça! Vous lui dites que vous n avez pas le temps de lui parler tout de suite. Il sort l air insulté en disant C est ça! Je reviendrai quand j aurai plus besoin de toi 22

23 L analyse transactionnelle montre que dans la plupart de nos interactions, nous adoptons des comportements typiques (P-A-E) intégrés dès l enfance au contact d'adultes significatifs qu on a vu agir et auxquels nous avons dû réagir. Certains favorisent la communication, d autres favorisent la manipulation, les conflits. L Enfant = Émotions Quand on agit avec le côté Enfant, on peut être : NATURE ou spontané SOUMIS : veut plaire, se soumet à des règles, des valeurs, des normes. REBELLE : s'oppose aux influences des autres et surtout des diverses figures d'autorité (parents, patrons... ). 23

24 Le Parent = Partie morale, normes, préjugés, protection Quand on agit avec le côté Parent, on peut être : AIDANT: soutient, protège, comprend, supporte (préoccupé de l intention). CRITIQUE : juge, critique, émet des normes. (préoccupé du rendement). L adulte = Pensée rationnelle, objectivité, esprit d'analyse et de déduction 24

25 Résumé Parent (morale, normes) Adulte (logique) Enfant (émotions) Comportements typiques Parent (AIDANT ou CRITIQUE) Adulte (rationnel) Enfant (SOUMIS ou REBELLE ou NATURE) 25

26 Quand on entre en relation avec l autre on adopte souvent l un ou l autre de ces rôles... P et l autre réagit souvent automatiquement par un rôle complémentaire. A E P A E Quand on entre en relation avec l autre on adopte souvent l un ou l autre de ces rôles... P et l autre réagit souvent automatiquement par un rôle complémentaire. A E P A E 26

27 Quand on entre en relation avec l autre on adopte souvent l un ou l autre de ces rôles... P et l autre réagit souvent automatiquement par un rôle complémentaire. A E P A E - Où a lieu la formation? - À l auditorium. P A E P A E adulte 27

28 - Où a lieu la formation? - T aurais pu le noter quand on te l a dit! P A E Rebelle - Soumis P A E critique Exercice Un client qui hurle pour obtenir quelque chose. Quelqu un qui boude parce qu on a dit ou fait quelque chose. Quelqu un qui sort ses charmes pour désarmer ma colère. Quelqu un qui fait pitié pour que je l aide. Quelqu un qui me menace. 28

29 Retour sur l exercice Vous êtes en train de faire un travail urgent. Jean, un collègue, entre et s installe en face de vous, l air accablé et vous dit : «Je viens de voir le directeur. Il me propose un transfert dans une autre unité. Si je m attendais à ça!» Vous lui dites que vous n avez pas le temps de lui parler tout de suite. Il sort l air insulté en disant «C est ça! Je reviendrai quand j aurai plus besoin de toi» P A E P A E 29

30 Communication d égal à égal (pont) P P A A E E Exemple (double message) Le patron (lèvres crispés et sourcils froncés) dit à l'employé qui arrive en retard : Je suis bien content que vous arriviez P P A A E E Émotions : révolte, agressivité, colère ou peur, crainte. 30

31 As-tu vu? Jean-Philippe a donné de belles roses à Béatrice, comme c'est romantique! Comme il fait froid ici! P P A A E E En communication Apprendre à décoder les rôles qui se jouent). Apprendre à casser la transaction en ramenant la communication sur un plan rationnel (adulte). Prendre du recul (Adulte). 31

32 Réponses de type Adulte C est votre point de vue. C est votre interprétation. Vous avez le droit de le penser. C est une façon de voir. J ai une opinion différente. C est possible pour vous. Ça peut arriver. Influencer, mais avec intégrité! 32

Comprendre, favoriser et communiquer le changement

Comprendre, favoriser et communiquer le changement Comprendre, favoriser et communiquer le changement www.oserchanger.com/colloque Marc Vachon, psychologue 1 Objectifs de la rencontre Comprendre les facteurs humains en jeu dans le changement. Apprendre

Plus en détail

LES ATELIERS DU PARLER VRAI

LES ATELIERS DU PARLER VRAI LES ATELIERS DU PARLER VRAI COMMUNICATION POUR ADULTES PROGRAMME SAISON 2012/2013 JEAN LUC COHEN 3 2 s é a n c e s d e 2 h e u r e s 1 9 s é q u e n c e s 5 m o d u l e s 1 b i l a n d e s a c q u i s

Plus en détail

ME LA COMMUNICATION Ch 5 LA COMMUNICATION. Michel EMERY Conseil et Formation. juin 13 MANAGEMENT ET GESTION DE PROJET

ME LA COMMUNICATION Ch 5 LA COMMUNICATION. Michel EMERY Conseil et Formation. juin 13 MANAGEMENT ET GESTION DE PROJET 5 LA COMMUNICATION 1 5. 1 ANALYSE de la COMMUNICATION 2 LE DIT ANALYSE DE LA COMMUNICATION La formulation ( clarté, objectivité maximale ou manipulation ) L écoute (concentration et acceptation de l Autre

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

Outils d observation et autoévaluation

Outils d observation et autoévaluation Outils d observation et autoévaluation Fiche d entrevue pour évaluer l écoute Nom de l élève : Situation d enseignement : Interaction verbale Expression Présentation orale Cocher les énoncés qui décrivent

Plus en détail

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX?

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? Projet formulé à partir de ma pratique de terrain: Constats Public défavorisé Plus le niveau d instruction est bas plus plus le risque est grand de développer des troubles

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

Communication non-violente et médiation. Étienne Godinot 04.06.2014

Communication non-violente et médiation. Étienne Godinot 04.06.2014 Communication non-violente et médiation Étienne Godinot 04.06.2014 La communication non-violente et la médiation Sommaire 1 - La communication non-violente Qu est ce que la CNV? Définition, rôle Une démarche

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RESSOURCES HUMAINES

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RESSOURCES HUMAINES RESSOURCES HUMAINES Optimiser sa communication et ses relations de travail Communiquer face à des situations difficiles Développer et optimiser les capacités de sa mémoire Gérer son temps Gérer et anticiper

Plus en détail

Communication avec ses pair-e-s

Communication avec ses pair-e-s Communication avec ses pair-e-s Atelier de formation SPPE 21 mai 2007 Nathalie Junod & Marianne Aerni Plan Argumenter Convaincre Négocier Questionner et débattre Déroulement atelier Partie théorique (I)

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Quelques décisions anti stress

Quelques décisions anti stress Quelques décisions anti stress Marc Vachon, psychologue Oserchanger.com Marc Vachon est psychologue, auteur et conférencier. Il a co-fondé, en 1988, la firme de consultants Oserchanger.com et il a depuis

Plus en détail

Construire un référentiel de communication avec les élèves

Construire un référentiel de communication avec les élèves Construire un référentiel de communication avec les élèves Oser entrer en communication : Ø Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre Ø S exprimer

Plus en détail

Outils et procédures aidantes pour accompagner la classe ou les groupes

Outils et procédures aidantes pour accompagner la classe ou les groupes Conférence du 5.05.2010 Marie Christine SEYS Outils et procédures aidantes pour accompagner la classe ou les groupes I. La posture du responsable 1) Prendre conscience de ses propres besoins 3 besoins

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

Fiche de conseils sur la communication orale

Fiche de conseils sur la communication orale Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Fiche de conseils sur la communication orale Le présent outil renferme des conseils

Plus en détail

M2S. Formation Communication orale. formation. Accueil physique et téléphonique Métier d assistante techniques de communication

M2S. Formation Communication orale. formation. Accueil physique et téléphonique Métier d assistante techniques de communication Formation Communication orale M2S formation Accueil physique et téléphonique Métier d assistante techniques de communication Accueil téléphonique Etre professionnel au téléphone Développer sa capacité

Plus en détail

Les principes de la communication orale

Les principes de la communication orale Cours 2 Les principes de la communication orale LIN2512 La communication orale : fondements et didactique UQAM Christian Dumais 20 janvier 2009 Plan de la rencontre Intentions de la rencontre : Connaître

Plus en détail

Atelier Gestion de projets européens Pour les ADL

Atelier Gestion de projets européens Pour les ADL Atelier Gestion de projets européens Pour les ADL Comment suivre et évaluer le bon déroulement d un projet européen? Natacha Kossiakin pour Progress Consulting Méthodologie et principes de formation Objectif

Plus en détail

Institut Jean-Pierre Lallemand

Institut Jean-Pierre Lallemand Institut Jean-Pierre Lallemand Théorie de la communication Chapitre 6 PNL (2 e partie) (30 périodes) Bachelier Educateur spécialisé Niveau I Approche conceptuelle I Année académique 2011-2012 Cours de

Plus en détail

EXPOSE : La Communication Interpersonnelle

EXPOSE : La Communication Interpersonnelle EXPOSE : La Communication Interpersonnelle Introduction : Tout activité humaine est communication, elle est partout, elle est inévitable. Elle a lieu avec des individus, des groupes, des objets ; à l occasion

Plus en détail

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL Jane Prudhomme, étudiante à la maîtrise en carriérologie (UQÀM) OBJECTIFS Objectif général : Travailler le sentiment

Plus en détail

Reprendre confiance en soi

Reprendre confiance en soi Reprendre confiance en soi Je pense ne pas avoir le niveau pour m exprimer dans cette langue... J ai un peu honte de faire le premier pas et débuter la conversation... Je n ai pas le courage de m adresser

Plus en détail

L orthophonie en déficience auditive clientèle adulte

L orthophonie en déficience auditive clientèle adulte L orthophonie en déficience auditive clientèle adulte Pourquoi interpeller une orthophoniste? Au service des personnes ayant une déficience physique Il est important de mentionner que le contenu de cette

Plus en détail

Communication. Description. Marche à suivre. Activités en ligne et les deux tâches de consolidation. Notions étudiées. Tâche de consolidation

Communication. Description. Marche à suivre. Activités en ligne et les deux tâches de consolidation. Notions étudiées. Tâche de consolidation Communication Description La capacité de communiquer efficacement est une compétence très importante pour réussir au travail. Une bonne communication en milieu de travail permet aux gens de recevoir et

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau A1. Qui est-ce?

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau A1. Qui est-ce? ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau A1 Qui est-ce? Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - la transcription du document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

Institut Informatique de gestion. Communication en situation de crise

Institut Informatique de gestion. Communication en situation de crise Institut Informatique de gestion Communication en situation de crise 1 Contexte Je ne suis pas un professionnel de la communication Méthode empirique, basée sur l(es) expérience(s) Je suis actif dans un

Plus en détail

La prise de parole en public

La prise de parole en public La prise de parole en public Stage initial MF1 Nécessaire à la transmission de votre message Stage initial MF1 La communication L intervenant peut la freiner L altération du message La préparation de l

Plus en détail

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles CONGRÈS DE L ACSQ 2014 Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles Manon Deschênes, M.Ps., CRHA Directrice principale Gestion de carrière et psychologie du travail MAI 2014 PLAN

Plus en détail

Définition du domaine de la GESTION

Définition du domaine de la GESTION Nom : Groupe : 51 Tu peux vouloir lire la définition ou répondre au questionnaire ou même faire les deux pour constater si ce domaine t intéresse. Définition du domaine de la GESTION La gestion est synonyme

Plus en détail

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient Catherine Tourette-Turgis Maître de conférences en sciences de l éducation Responsable du master en éducation thérapeutique à l université

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

LA COMMUNICATION. 10/03 Stage initial INITIATEUR - CTR74 - Lionel MOREL

LA COMMUNICATION. 10/03 Stage initial INITIATEUR - CTR74 - Lionel MOREL LA COMMUNICATION LA COMMUNICATION Introduction Schéma de la communication Communiquer = écouter Transmission d un message Capacité d attention Conclusion INTRODUCTION En tant que futur initiateur, vous

Plus en détail

Nouer des relations saines : Apprendre à écouter

Nouer des relations saines : Apprendre à écouter Nouer des relations saines : Apprendre à écouter Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : R 7.5 examiner les caractéristiques inhérentes

Plus en détail

Numéro de déclaration d organisme formateur: 83430318543

Numéro de déclaration d organisme formateur: 83430318543 ESPACE GRENOUILLIT FORMATION 47 Bd St Louis 43000 LE PUY EN VELAY Tél. : 04 71 09 33 86 Mail : communication@espace-grenouillit.com Siret: 441 763 646 000 29 Numéro de déclaration d organisme formateur:

Plus en détail

Stratégies de compréhension en lecture favorisant le développement d habiletés en littératie critique

Stratégies de compréhension en lecture favorisant le développement d habiletés en littératie critique Stratégies de compréhension en lecture favorisant le développement d habiletés en littératie critique Stratégie : Activer ses antérieures (Que veut dire activer ses Faire des liens entre le texte et ses

Plus en détail

COMMUNIQUER C EST QUOI?

COMMUNIQUER C EST QUOI? Michel Fauré- La communication du médecin acupuncteur- 1 POURQUOI UN PATIENT VIENT CHEZ VOUS? Le monde change, la performance individuelle s appuie, certes, sur les compétences médicales du médecin, mais,

Plus en détail

Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem

Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem Année universitaire 20..-20.. Quadrimestre 1 Quadrimestre 2 Nom :... Prénom :... N de matricule :... ULB VUB ISTI Année d étude : BA1 BA2 BA3 MA1 MA2

Plus en détail

Devenez manager coach!

Devenez manager coach! Laurent CAUDRON Devenez manager coach! Les meilleurs outils du coaching pour mieux manager vos collaborateurs, 2006 ISBN : 2-7081-3683-6 Chapitre 3 Décelez et dépassez les imprécisions de langage Sans

Plus en détail

FORMATIONS CON.FO.RE SAMUEL DURAND

FORMATIONS CON.FO.RE SAMUEL DURAND 53 FORMATIONS CON.FO.RE SAMUEL DURAND Depuis 2004 Confore accompagne les entreprises à l aide d actions de Conseil et de Formations visant à développer les compétences, accroître le savoir-faire et poursuivre

Plus en détail

FAVORISER LA COMMUNICATION

FAVORISER LA COMMUNICATION 5 FAVORISER LA COMMUNICATION Communication efficace Promotion de l estime de soi Gestion du stress Promotion de l assertivité Promotion des compétences sociales Promotion de la résolution de problèmes

Plus en détail

COMMENT JE PEUX AIDER MON ENFANT À DÉVELOPPER LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU PROFIL DE L APPRENANT PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONAL

COMMENT JE PEUX AIDER MON ENFANT À DÉVELOPPER LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU PROFIL DE L APPRENANT PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONAL COMMENT JE PEUX AIDER MON ENFANT À DÉVELOPPER LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU PROFIL DE L APPRENANT PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONAL Ouverts d esprit Ouverts d esprit Nous portons un regard critique sur

Plus en détail

Stages : Ateliers pratiques

Stages : Ateliers pratiques Stages : Ateliers pratiques ***** Pour nous contacter ou pour vous inscrire : Tel : 06 68 65 20 20 ou mail : dforcari@gmail.com Stages Automne/Hiver 2015/2016 1 - Savoir se relaxer, s entraîner au lâcher-prise

Plus en détail

L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue

L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue en recherche qualitative Méthodologie de la recherche qualitative dans le domaine de la santé Séminaire 28 & 30 septembre 2015 (Besançon et Dijon)

Plus en détail

Le guide l entretien professionnel

Le guide l entretien professionnel Le guide l entretien professionnel L évalué La loi a prévu la mise en place d un entretien professionnel annuel pour les fonctionnaires territoriaux. L entretien professionnel remplace la notation annuelle.

Plus en détail

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D)

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) Durée de l entretien : 14mn C : Alors, est-ce que tu peux d abord te présenter et dire en quoi

Plus en détail

outil les niveaux logiques 32 n GO juin 2014

outil les niveaux logiques 32 n GO juin 2014 outil les niveaux logiques 32 Comment expliquer l isolement de quelqu un? Pourquoi un tel arrive souvent en retard? Et comment comprendre les motivations de celui-ci? Le chercheur américain Robert Dilts

Plus en détail

Questions typiques d entrevue

Questions typiques d entrevue Questions typiques d entrevue 1- Parlez-moi de vous? Question la plus importante de l entrevue; pourrait être la seule. Soyez bref. Ne tombez pas dans le piège de donner tout en détail. Ne dépassez pas

Plus en détail

Communiquer à l Ecole. Corinne ROUX-LAFAY Professeur de philosophie ESPE - Université LYON 1.

Communiquer à l Ecole. Corinne ROUX-LAFAY Professeur de philosophie ESPE - Université LYON 1. Communiquer à l Ecole. Corinne ROUX-LAFAY Professeur de philosophie ESPE - Université LYON 1. DÉFINITION GÉNÉRALE. La communication est l ensemble des processus physiques et psychologiques par lesquels

Plus en détail

Interet = Attractivité + Personnalisation les déclencheurs de la motivation

Interet = Attractivité + Personnalisation les déclencheurs de la motivation SHORTBOOK Interet = Attractivité + Personnalisation les déclencheurs de la motivation LA MOTIVATION DE DEPART : FACTEUR LE PLUS INFLUENT DE LA DECISION 2 types de motivation : rechercher le plaisir ou

Plus en détail

La Communication Laurent Monney

La Communication Laurent Monney La Communication Laurent Monney St- Germain 29 1030 Bussigny www.lm- coaching.ch Devenez un communicateur qui crée un impact Pourquoi on fait ce qu'on fait? Pourquoi votre conjoint(e), enfant(s), se comporte-il/elle

Plus en détail

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Image tirée sur Google 3 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs

Plus en détail

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION: ANALYSE SEMANTIQUE II. CONTENU ET ELEMENTS DE LA COMMUNICATION III. PRINCIPALES QUESTIONS A SE POSER

Plus en détail

Questionnaire pour le Jumeau B Second né

Questionnaire pour le Jumeau B Second né ETUDE SUR LA QUALITE DES RELATIONS GEMELLAIRES D ENFANTS DE 3 A 5 ANS ET PRATIQUES EDUCATIVES PARENTALES Questionnaire pour le Jumeau B Second né Thèse réalisée dans le cadre d un Doctorat de Psychologie

Plus en détail

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pourquoi moi? Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pleins feux sur les croyances entourant le cancer Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ 2 1 Vous venez d apprendre

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 Juliette Olivier, 1AI (Binôme : Tracy GESINI) Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 I) Evolution de l auto-apprentissage sur l année Au début de l année, j ai eu du mal à quitter

Plus en détail

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi»

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Jamet Pierre 1Ai Retour de final d Auto-Apprentissage de l année 1Ai : «Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Introduction J ai pu grâce, au travail effectué en auto-apprentissage de

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION PROGRAMME DE FORMATION FORMATION EN MANAGEMENT DÉVELOPPEMENT DES CAPACITÉS MANAGÉRIALES STRUCTURE DE LA FORMATION Programme de formation : 7 jours Siège social : 3B, Rue Taylor, CS 20004 75481 PARIS Cedex

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

Techniques de prise de parole en public

Techniques de prise de parole en public Techniques de prise de parole en public La prise de parole en public Objectifs Transmettre des informations, Exposer et défendre un point de vue, Confronter des opinions divergentes, etc La prise de parole

Plus en détail

Jubilé de la Miséricorde

Jubilé de la Miséricorde Pardonne Partage Aime Jubilé de la Miséricorde Découvre l année de la miséricorde en t amusant C est quoi un Jubilé? Qu est-ce que la miséricorde? 1 A tes crayons! 2 Qu est-ce qu un jubilé? Un jubilé est

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

Séminaire Webhelp MAROC

Séminaire Webhelp MAROC Séminaire Webhelp MAROC Le métier de Conseiller Client Décembre 2012 1 Pour démarrer POUR DEMARRER, lancer l audio via le bouton : Animé: Abdelhakim Sbai Directeur de Production Bienvenue! Réalisé: Lamya

Plus en détail

Premiers consommateurs d antidépresseurs dans le

Premiers consommateurs d antidépresseurs dans le Chapitre 1 être Premiers consommateurs d antidépresseurs dans le monde, de nombreux salariés français souffrent réellement au sein des entreprises qui les emploient. Ce n est pas juste une question de

Plus en détail

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77. Service diocésain de la Catéchèse 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.fr A tes crayons! 7 Allez dans la Mission du Christ Porte la Paix

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

LES INTELLIGENCES MULTIPLES

LES INTELLIGENCES MULTIPLES LES INTELLIGENCES MULTIPLES Théorie de Howard Gardner, chercheur en psychologie Selon la théorie des intelligences multiples, les individus disposent d un répertoire de compétences pour résoudre différents

Plus en détail

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Ces scénarios sociaux ont été préparés depuis l automne 2008 par Jézabel Parent du Cégep Saint-Hyacinthe, Lyne Picard, du CRDI Normand-Laramée,

Plus en détail

Fou de la pub. Cahier de l élève. ou pub de fou! Situation d apprentissage et d évaluation

Fou de la pub. Cahier de l élève. ou pub de fou! Situation d apprentissage et d évaluation 2 e cycle du secondaire OPTIONS Arts plastiques ou Arts plastiques et multimédia Fou de la pub ou pub de fou! Cahier de l élève Nom : SAÉ rédigée par Lyne Meloche pour le - 1 - Tâche 1 Je prends le temps

Plus en détail

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite AVANT LA LECTURE 1- SURVOLER LA PAGE COUVERTURE Lire le titre, puis amener l enfant à observer la page couverture tout en l invitant à faire des

Plus en détail

Contact avec les employeurs. Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître!

Contact avec les employeurs. Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître! Contact avec les employeurs Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître! Document réalisé par le Carrefour jeunesse-emploi Rivière-du-Nord 2015 TU ENVOIES TON CV PAR COURRIEL? Écrire :

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1 Enquête de PSMT Qu est-ce que PSMT? Protégeons la santé mentale au travail est un ensemble exhaustif de ressources uniques, fondées sur des données probantes, qui ont été conçues dans le but d évaluer

Plus en détail

Confiance en soi, Confiance en la vie et Estime de soi.

Confiance en soi, Confiance en la vie et Estime de soi. Confiance en soi, Confiance en la vie et Estime de soi. Définissez votre «vrai problème» Mettez du sens Et passez à l action sereinement Ce livret vous a été remis en complément de la formation vidéo «Confiance

Plus en détail

Toi seul peux répondre à cette question.

Toi seul peux répondre à cette question. Suis-je dépendant ou dépendante? Traduction de littérature approuvée par la fraternité de NA. Copyright 1991 by Narcotics Anonymous World Services, Inc. Tous droits réservés. Toi seul peux répondre à cette

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

LA CONFIANCE CrytalSanté 0627478215 crystalsante@live.fr http://www.happy-newjob.com

LA CONFIANCE CrytalSanté 0627478215 crystalsante@live.fr http://www.happy-newjob.com LA CONFIANCE C est un sujet sur lequel nous ne pouvons pas passer à côté. Je dirai même c est une Étape Clef à votre Réussite. Réussite dans votre vie en général perso comme pro! Il est encore beaucoup

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

Tu as des droits.. Document original d Annie Simard TES

Tu as des droits.. Document original d Annie Simard TES Pourquoi dire non? Savoir dire non est indispensable pour me protéger, poser mes limites face aux autres et éviter de me laisser envahir par des demandes abusives. Quand les autres envahissent mon territoire

Plus en détail

LES OUTILS DU COACHING (partie 2) Par Robert Gingras, CRHA, ACC

LES OUTILS DU COACHING (partie 2) Par Robert Gingras, CRHA, ACC LES OUTILS DU COACHING (partie 2) Par Robert Gingras, CRHA, ACC Voici une série de courts articles que j ai eu le plaisir de rédiger pour le journal La Voix de l Est sur le thème du COACHING : une profession

Plus en détail

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015 8 formations carrément commerciales Catalogue 2015 8 formations pour : vendre plus et mieux Vendre ses prestations intellectuelles page 4 La relation client dans la gestion de projet page 5 Apprendre à

Plus en détail

Formation Professionnelle en vente automobile

Formation Professionnelle en vente automobile Formation Professionnelle en vente automobile Suivi en concession 2 w w w. p r o s p e c v e n t e. c o m L ACCUEIL est la première QUALIFICATION que le client ce fait de vous Bonjour / Bonsoir, vous allez

Plus en détail

Carl Rogers et la Relation d Aide 1

Carl Rogers et la Relation d Aide 1 Carl Rogers et la Relation d Aide 1 Il ne paraît guère possible quand il est fait référence à la «juste distance» de ne pas évoquer la «relation d aide», cadre dans lequel cette question s est posée et

Plus en détail

ÊTRE PROFESSIONNEL DANS L ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE ET PHYSIQUE

ÊTRE PROFESSIONNEL DANS L ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE ET PHYSIQUE ÊTRE PROFESSIONNEL DANS L ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE ET PHYSIQUE Durée : 2J / 14H Groupe de : 6 max Formateur : Consultant expert en communication et management. Formateur confirmé. Formation à la relation directe

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

Atelier n 4n. Mise en pratique de la gestion des conflits par le référentr

Atelier n 4n. Mise en pratique de la gestion des conflits par le référentr Atelier n 4n Mise en pratique de la gestion des conflits par le référentr rent Docteur Agnès Riché Référente en antibiothérapie, CH Angoulême Docteur Remy Gauzit Anesthesiste Réanimateur, Hôtel Dieu, AP-HP

Plus en détail

Talentis pour Hogan & Hartson. Développer une communication IMPACTANTE. Mars 2010. Valérie Rocoplan

Talentis pour Hogan & Hartson. Développer une communication IMPACTANTE. Mars 2010. Valérie Rocoplan Talentis pour Hogan & Hartson Développer une communication IMPACTANTE Mars 2010 Valérie Rocoplan Présentation Chef d entreprise Talentis, créée en 2003, executive coaching et accompagnement des changements

Plus en détail

Méthodes et astuces pour Mieux négocier

Méthodes et astuces pour Mieux négocier Richard Bourrelly Méthodes et astuces pour Mieux négocier, 2007 ISBN : 978-2-212-53907-3 Chapitre 3 Négocier pour gagner ou pour éviter de perdre? Dans ce chapitre vous apprendrez à : identifier les enjeux

Plus en détail

BILAN ET POURSUITE DE LA FORMATION A L ECOUTE MAI 2012. Sommaire

BILAN ET POURSUITE DE LA FORMATION A L ECOUTE MAI 2012. Sommaire Sommaire Introduction :... 2 I- Déroulement... 2 II- Qu est-ce qui détermine la qualité d écoute?... 3 III- La reformulation... 3 Conclusion... 4 Bibliographie... 5 1 RECit considère «l écoute» comme une

Plus en détail

FORMATION 2011. Formation IMC «La relation client gagnante en 2011-2012» Module Commerciaux Module 2. Didier RICHET. www.d2r-consulting.

FORMATION 2011. Formation IMC «La relation client gagnante en 2011-2012» Module Commerciaux Module 2. Didier RICHET. www.d2r-consulting. Tout simplement efficace www.d2r-consulting.com FORMATION 2011 Formation IMC «La relation client gagnante en 2011-2012» Module Commerciaux Module 2 Didier RICHET DRR Consulting Mauritius The orchard -

Plus en détail

LES CYCLES DU CHANGEMENT

LES CYCLES DU CHANGEMENT LES CYCLES DU CHANGEMENT Une Approche Stratégique HYPNOSCIENT.FR Laurent Bertin TABLES DES MATIERES 1. Pourquoi ce livret sur le changement?... 3 2. Le changement : un processus en plusieurs étapes...

Plus en détail

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade Reçu et transmis par Isabelle St-Germain Site internet : www.leveilalasource.con 819-475-1154 La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade est l unification de l Amour masculin,

Plus en détail