Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce"

Transcription

1 Sommaire Tu viens de voir que la reproduction sexuée est un phénomène que l on retrouve dans la majeure partie du monde vivant. Cette reproduction a pour but de permettre aux espèces de se maintenir et de coloniser de nouveaux milieux. Mais on constate aussi que certaines espèces disparaissent de leurs milieux de vie. L équilibre des populations semble donc dépendre d un certain nombre de conditions. Tu vas chercher ce qui peut agir sur un des éléments de cet équilibre : la reproduction sexuée. Problématique : Quels sont les facteurs qui peuvent influencer l équilibre des populations d êtres vivants? Séance 1 La reproduction sexuée peut être influencée par l environnement Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce 74 Cned, Sciences de la vie et de la Terre 4e

2 séance 1 Séance 1 La reproduction sexuée peut être influencée par l environnement je m interroge Tu as vu en sixième que l occupation des milieux pouvait évoluer au fil du temps sous l action de certains facteurs. Tu as vu aussi que cette occupation était liée parfois à des alternances de formes des êtres vivants, en rapport avec leur mode de reproduction. Tu peux te demander dans quelle mesure le milieu peut influencer la reproduction des êtres vivants. Notre problématique sera donc : Quelles sont les conditions du milieu qui peuvent influencer la reproduction sexuée? Exercice 1 : [Ra Exploiter des résultats] Afin de répondre à cette question, il nous faut suivre dans le temps des populations d êtres vivants et étudier leur environnement ainsi que son changement éventuel. C est ce qui a été réalisé pour le sanglier. Depuis quelques temps, on observe une explosion du nombre de sangliers dans les forêts. On est même obligé d organiser des battues pour limiter les dégâts qu ils occasionnent aux cultures. Une première hypothèse pour expliquer cette augmentation de la population est la disparition des prédateurs naturels du sanglier. Une deuxième hypothèse est un plus grand nombre de naissances. Mais, si c est le cas, à quoi celui-ci serait-il dû? On remarque aussi que les sangliers viennent s alimenter dans les cultures, ce qui augmente leurs sources de nourriture. Cette augmentation des ressources du milieu est-elle en rapport avec l augmentation de la population des sangliers? Pour le savoir, tu vas étudier un document qui présente la population de sangliers et l abondance d une de leur principale source de nourriture : les glands Nombre moyen de marcassins par portée 3,0 4,3 4,4 3,4 Production de glands faible forte forte faible À partir de l étude de ce document, montre si l hypothèse avancée d un plus grand nombre de naissances dû à une augmentation de la nourriture peut expliquer l augmentation de la population de sangliers. [Utiliser des informations] Cned, Sciences de la vie et de la Terre 4e 75

3 séance 1 Exercice 2 : [Ra Exploiter des résultats] Tu viens de voir que les ressources végétales pouvaient influencer une population animale en favorisant son taux de reproduction, mais en est-il de même pour ses prédateurs? On ne peut pas vraiment le voir sur le sanglier, ses prédateurs naturels ayant disparu de son milieu de vie, aussi tu vas étudier le cas d autres espèces, les campagnols et leurs prédateurs : les belettes. Tout comme les sangliers, les campagnols se reproduisent plus lorsque leurs sources de nourriture sont abondantes. Le graphique ci-dessous montre comment évoluent les populations de campagnols et de belettes nombre de campagnols par hectare pourcentage de belettes qui portent des petits Relations entre les populations de campagnols et de belettes À partir de l étude comparée de ces graphiques, montre si, comme pour les sangliers dont la population peut varier en fonction de l abondance de nourriture, il en est de même pour les belettes, prédateurs des campagnols. [Utiliser des informations] Exercice 3 : [Utiliser des informations pour expliquer] À l aide des informations apportées par les exercices 1 et 2, rédige un court texte qui explique comment l augmentation des ressources végétales permet une augmentation du nombre de prédateurs. [Rédiger un texte explicatif] 76 Cned, Sciences de la vie et de la Terre 4e

4 séance 1 Exercice 4 : [Ra Exploiter des résultats] Tu viens de voir que les relations alimentaires influençaient le taux de reproduction de certaines espèces, mais ces relations alimentaires ne sont pas les seuls facteurs de l environnement qui peuvent agir. Des chercheurs de l INRA ont cherché à savoir ce qui pouvait influencer la reproduction des escargots afin de mieux gérer les élevages. Ils ont réalisé durant plusieurs semaines les observations suivantes : Observation du nombre de pontes d escargots sur des semaines plus ou moins pluvieuses Semaine 1 Semaine 2 Semaine 3 Semaine 4 Semaine 5 Semaine 6 Semaine 7 Semaine 8 Précipitations (en mm) Pourcentage de pontes , ,5 À l aide des informations de ce tableau, montre que le taux de reproduction d une espèce peut dépendre d un autre facteur que la nourriture (ce facteur peut agir sur les pontes avec un décalage d une semaine). [Utiliser des informations issues d un tableau] j e retiens Les conditions du milieu influent sur la reproduction sexuée et donc sur le devenir d une espèce, en augmentant ou en diminuant le taux de reproduction. Cned, Sciences de la vie et de la Terre 4e 77

5 séance 1 Pour aller plus loin Exercice 5 : [Ra Exploiter des résultats] Le graphique ci-dessous présente l évolution de deux populations animales, les lièvres et les lynx (les chiffres proviennent du nombre de peaux livrées par les trappeurs à la compagnie de la baie d Hudson) population de lièvres (en milliers) population de lynx (en milliers) temps (en années) La population de lièvres et de lynx dans la baie d Hudson À l aide des informations de ce graphique, justifie l affirmation suivante : «la reproduction des lynx est influencée par la population des lièvres». [Justifier] 78 Cned, Sciences de la vie et de la Terre 4e

6 séance 2 Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce je m interroge On parle souvent d espèces en voie de disparition, en raison d une chasse excessive. Pourtant, certaines espèces non chassées diminuent en raison d un autre type d action de l Homme. Notre problématique sera donc : Comment l action de l Homme influence-t-elle la reproduction des êtres vivants? Pour répondre à cette question, des études de terrain s imposent. Exercice 6 : [I Rechercher, extraire et organiser l information utile] On a constaté une évolution des populations d oiseaux en Seine-Maritime. Pour expliquer ces changements, on a étudié les modifications des modes de culture depuis un siècle. Quelques-unes de ces modifications sont présentées dans les textes suivants. a. Une espèce de saule, le saule-têtard, était autrefois utilisée comme bois de chauffage. Le mode d exploitation de ces arbres entraînait la formation de cavités propices à la nidification des chouettes chevêches. De nos jours, cette espèce végétale n est plus exploitée et tend à disparaître, et on constate une diminution de la population des chouettes chevêches. b. Pour favoriser les exploitations industrielles permettant de produire du papier, on a implanté en Seine-Maritime des conifères. La mésange noire, espèce montagneuse, a fait son apparition, puis s est sédentarisée pour former une population propre à la Seine- Maritime. c. Afin de pourvoir à l alimentation des animaux d élevage, beaucoup de prairies, milieux naturels des vanneaux huppés, ont été mises en culture pour produire du maïs. Cet oiseau s est mis à nicher dans les labours, ce qui entraîne une forte mortalité des poussins. À l aide des informations apportées par ces textes, indique en quoi l Homme est responsable de la modification des populations d oiseaux au cours des cent dernières années. [Rédiger un texte explicatif] Cned, Sciences de la vie et de la Terre 4e 79

7 séance 2 Exercice 7 : [Ra Exploiter des résultats] Tu viens de voir que l Homme pouvait influencer les populations animales en modifiant leur milieu de vie. Voyons si notre action peut prendre une autre forme. On a constaté dans les années 50 une diminution du taux de reproduction des faucons pèlerins. Après étude, il s est avéré que l on trouvait dans les proies des faucons des quantités très importantes de substances organochlorées contenues dans les insecticides. Pour protéger la biodiversité, ces substances ont été interdites dans les insecticides au début des années 70. Afin de comprendre cette diminution du taux de reproduction des faucons pèlerins, de nombreuses études ont été menées dont une consiste à mesurer l épaisseur de la coquille de l œuf du faucon pèlerin dans différentes régions de Grande-Bretagne. Un graphique a été réalisé : 1,9 1,8 1,7 1,6 1,5 1,4 1,3 1,2 indice d épaisseur de la coquille années Variation de l épaisseur de la coquille des œufs de faucon pèlerin en Grande-Bretagne depuis 1900 À l aide des informations apportées par ce graphique et du texte d introduction, explique comment l Homme a pu influencer de manière négative puis positive l évolution de la population des faucons pèlerins. [Rédiger un texte explicatif] Exercice 8 : [Utiliser des connaissances et des informations pour expliquer] L Homme peut donc avoir une action sur la reproduction des êtres vivants, et ainsi sur le développement, le maintien ou la disparition d une population, animale comme végétale. Ces actions, ou d autres du même type, agissant sur la reproduction des êtres vivants, ne peuvent-elles pas être menées au profit de la production pour le bien de l humanité? 80 Cned, Sciences de la vie et de la Terre 4e

8 séance 2 Deux exemples en agriculture : La mineuse du marronnier est un parasite qui s est développé en Europe à cause de l absence de prédateurs. Pour éviter sa prolifération et l utilisation massive d insecticides, les sylviculteurs utilisent des pièges. Ils disposent des capsules de phéromones (substances produites par les papillons femelles pour attirer les mâles) dans des pièges qui vont attirer les mâles et les emprisonner (soit dans un liquide, soit sur des substances collantes). L aleurode ou mouche blanche est un insecte minuscule (3 mm). C est un véritable fléau qui sévit principalement dans les serres. Elle sévit notamment sur les concombres, les aubergines, les tomates. Elle se nourrit de la sève des feuilles et peut aussi favoriser l apparition de maladies sur les plants. Encarsia formosa est une petite guêpe qui pond ses œufs dans les larves de l aleurode. Pour lutter contre l aleurode, les maraîchers suspendent aux plantes des petits cartons enduits de stades jeunes d aleurode parasitées par Encarsia. À l aide des informations apportées par ces textes, indique comment l Homme peut éviter l utilisation d insecticides en connaissant les modes de reproduction des êtres vivants. [Rédiger un texte explicatif] d aide?» à la fin de la séquence. j e retiens L Homme peut aussi influer sur la reproduction sexuée : en modifiant le milieu de vie et les lieux de reproduction, en employant des substances qui vont s accumuler et diminuer la capacité des espèces à se reproduire, il peut aussi utiliser ses connaissances pour lutter contre les ravageurs des cultures sans utiliser d insecticides ou pour permettre le repeuplement de certaines zones. Cned, Sciences de la vie et de la Terre 4e 81

Sciences de la vie et de la Terre 4 e

Sciences de la vie et de la Terre 4 e Sciences de la vie et de la Terre 4 e Livret de corrigés Rédaction Benjamon Tello Ce cours est la propriété du Cned. Les images et textes intégrés à ce cours sont la propriété de leurs auteurs et/ou ayants

Plus en détail

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie.

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. Une île volcanique vient de se former, que se passe-t-il au bout de plusieurs années? Comment font les êtres vivants pour

Plus en détail

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe?

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe? Sommaire Séquence 4 Tu as constaté que les séismes et les éruptions volcaniques se déroulaient toujours aux mêmes endroits. Tu vas maintenant chercher à expliquer ce phénomène. Problématique : Comment

Plus en détail

Sommaire de la séquence 9

Sommaire de la séquence 9 Sommaire de la séquence 9 Tu viens de voir dans les deux séquences précédentes les mécanismes qui permettent à un couple d avoir un enfant. Toutefois, on peut souhaiter avoir des rapports sexuels sans

Plus en détail

Que mangent les animaux qui vivent dans un étang?

Que mangent les animaux qui vivent dans un étang? QUE SAIS-TU? Les êtres vivants dans leur environnement Que mangent les animaux qui vivent dans un étang? Écris sur ton cahier la liste des animaux, des végétaux (plantes) qui peuvent habiter dans un étang

Plus en détail

Les espèces d oiseaux invasives en France : le cas de l Ibis sacré

Les espèces d oiseaux invasives en France : le cas de l Ibis sacré Conférence-débat SNPN sur les espèces invasives Les espèces d oiseaux invasives en France : le cas de l Ibis sacré Photo : Jean-Luc Potiron Jean-Marc Pons Origine, Structure et Evolution de la biodiversité,

Plus en détail

Sommaire. Séquence 5. Séance 1. Séance 2. L envahissement d un milieu par les végétaux

Sommaire. Séquence 5. Séance 1. Séance 2. L envahissement d un milieu par les végétaux Sommaire Séance 1 L envahissement d un milieu par les végétaux Séance 2 L influence de l Homme sur le peuplement des milieux 1- Une influence directe de l Homme sur le peuplement des milieux 2- Une influence

Plus en détail

Je suis la haie. Un petit peu d histoire. Quelle est l origine des haies? En fait, il n y a pas une origine mais trois.

Je suis la haie. Un petit peu d histoire. Quelle est l origine des haies? En fait, il n y a pas une origine mais trois. Je suis faite d arbres, petits et grands, et je suis bien plus belle que les murs ou les clôtures que je remplace. Je suis un abri et un garde manger pour beaucoup d animaux et je possède encore bien d

Plus en détail

Séquence 1. 1 ère partie : caractéristiques de l environnement proche et répartition des êtres vivants. Les différentes composantes d un environnement

Séquence 1. 1 ère partie : caractéristiques de l environnement proche et répartition des êtres vivants. Les différentes composantes d un environnement Sommaire 1 ère partie : caractéristiques de l environnement proche et répartition des êtres vivants Séance 1 Les différentes composantes d un environnement 1- L environnement d un jardin public 2- L environnement

Plus en détail

BATPHIL.COM - Galatée Films / Ludovic Sigaud. Fiches pédagogiques clés en main de Sciences de la vie et de la Terre

BATPHIL.COM - Galatée Films / Ludovic Sigaud. Fiches pédagogiques clés en main de Sciences de la vie et de la Terre BATPHIL.COM - Galatée Films / Ludovic Sigaud Fiches pédagogiques clés en main de Sciences de la vie et de la Terre ACTIVITÉ 1 TIRÉE DU LIVRE D ACTIVITÉS ACTES SUD JUNIOR LA VIE À TOUS LES ÉTAGES En s élevant

Plus en détail

La Protection Biologique Intégrée Mars 2007. Un savoir-faire... alliant Nature...et cultures. SOMMAIRE

La Protection Biologique Intégrée Mars 2007. Un savoir-faire... alliant Nature...et cultures. SOMMAIRE La Protection Biologique Intégrée Un savoir-faire... alliant Nature......et cultures. SOMMAIRE 1) Présentation de la Protection Biologique Intégrée à la Réunion 1.1) Définition de la PBI 1.2) Historique

Plus en détail

Sommaire de la séquence 12

Sommaire de la séquence 12 Sommaire de la séquence 12 Tu viens de voir que le système nerveux permet de s adapter à notre environnement, grâce à des réactions coordonnées par notre cerveau. Dans certains cas, le fonctionnement du

Plus en détail

Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013

Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013 Réseau National des Chambres d Agriculture du Niger Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013 Rédaction équipe technique RECA

Plus en détail

informatifs textes informatifs activités 6 pour chaque texte Lire et comprendre des textes de lecture Échantillon gratuit

informatifs textes informatifs activités 6 pour chaque texte Lire et comprendre des textes de lecture Échantillon gratuit 1 de lecture 2 3 6 activités 6 pour chaque texte textes informatifs Chaque activité vise à développer une habileté spécifique bien identifiée, pour laquelle des stratégies de lecture précises sont proposées.

Plus en détail

Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.)

Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.) Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.) Protection Biologique Intégrée Lutte phytosanitaire De la lutte «systématique» à la lutte raisonnée La lutte «systématique»

Plus en détail

LES PÂTURAGES, UN MONDE DE BIODIVERSITÉ

LES PÂTURAGES, UN MONDE DE BIODIVERSITÉ LES PÂTURAGES, UN MONDE DE BIODIVERSITÉ Véronique Bérard, B biologiste Journée INPACQ Pâturages 6f février 2007, Victoriaville 1 Biodiversité «Nombre d espd espèces vivant dans un même milieu» Plantes,

Plus en détail

N 4 Du 16 au 22 nov. 2011

N 4 Du 16 au 22 nov. 2011 N 4 Du 16 au 22 nov. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : C est qui, ce frelon asiatique? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE 1 - Voici les mots

Plus en détail

Les végétaux ont des besoins

Les végétaux ont des besoins 7 Les végétaux Les végétaux ont des besoins LES DIFFÉRENTES PARTIES D UNE PLANTE À FLEURS. la fleur le fruit la feuille la tige Voici un exemple de plante à fleurs avec le nom des différentes parties.

Plus en détail

peste et d espèce-clé Patrick GIRAUDOUX, Francis RAOUL, et le Réseau ROPRE Univ. de Franche-Comté, Besançon, France

peste et d espèce-clé Patrick GIRAUDOUX, Francis RAOUL, et le Réseau ROPRE Univ. de Franche-Comté, Besançon, France Le campagnol terrestre, ravageur des prairies Pullulations et biodiversité Le paradoxe du double statut de peste et d espèce-clé Patrick GIRAUDOUX, Francis RAOUL, et le Réseau ROPRE Univ. de Franche-Comté,

Plus en détail

Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE

Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE Rappels : Un être vivant est un organisme qui : - Prélève de la matière (eau, air, nourriture), - Se reproduit, - Possède une durée de vie

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013

Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013 Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013 Principe: Favoriser la biodiversité fonctionnelle sur l exploitation -Impact très souvent sous estimé de la faune auxiliaire naturellement présente -Importance

Plus en détail

QUELS EFFETS PEUVENT AVOIR CERTAINS PRODUITS SUR LES PLANTES?

QUELS EFFETS PEUVENT AVOIR CERTAINS PRODUITS SUR LES PLANTES? ACTIVITÉ 1 QUELS EFFETS PEUVENT AVOIR CERTAINS PRODUITS SUR LES PLANTES? OBJECTIFS DE CONTENU ET D EXPÉRIMENTATION Cette activité permet aux élèves de réaliser que certains produits ont un effet sur la

Plus en détail

Faut-il favoriser un enherbement des parcelles?

Faut-il favoriser un enherbement des parcelles? La culture pérenne de vigne ou d arbres fruitiers est un élément structurant de nombreux paysages agricoles français. La durée de vie d une plantation et la valeur ajoutée relativement importante de ces

Plus en détail

S8 : les milieux de vie

S8 : les milieux de vie Animal Qui? Nourriture Milieu Milieu Savoir compléter le tableau pour 1 animal (autre qu un oiseau) cm1 ; 2 cm2 Autres renseignements Le crocodile Thomas Des animaux Dans les fleuves et les marais des

Plus en détail

www.lutinbazar.fr Sources : www.adalia.be http://saint-leonard-eco.spip.acrouen.fr/spip.php?article299

www.lutinbazar.fr Sources : www.adalia.be http://saint-leonard-eco.spip.acrouen.fr/spip.php?article299 Pilier n 7 : L autonomie et l initiative (palier n 1) Domaine : Découverte du monde Unité d apprentissage : Elevage de papillons Compétence(s) : Observer et décrire pour mener des investigations. Capacité(s)

Plus en détail

THEME : NOURRIR L HUMANITÉ TP1 : Agriculture, santé et environnement

THEME : NOURRIR L HUMANITÉ TP1 : Agriculture, santé et environnement THEME : NOURRIR L HUMANITÉ TP1 : Agriculture, santé et environnement Une population de neuf milliards d'humains est prévue au XXIème siècle. Nourrir la population mondiale est un défi majeur qui ne peut

Plus en détail

ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE

ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE 1 La problématique du Busard cendré en France 1.1 Présentation du genre "Circus" 1.2

Plus en détail

Sommaire de la séquence 11

Sommaire de la séquence 11 Sommaire de la séquence 11 «Tu as vu Pierre, depuis son accident? Oui, son casque lui a sauvé la vie, mais il risque d être bloqué sur un fauteuil roulant. Mais comment est-ce arrivé? Eh bien, en fait,

Plus en détail

Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps?

Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps? C.I n 1 : JE DECOUVRE LES CARACTERISTIQUES DE NOTRE ENVIRONNEMENT Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps? Séquence n 1 :

Plus en détail

Sommaire de la séquence 11

Sommaire de la séquence 11 Sommaire de la séquence 11 Les roches sédimentaires sont des témoins de leur époque de formation. Tu as vu que les produits érodés peuvent rester sur place ou être transportés par différents agents, ce

Plus en détail

Étape 4 : Exploiter les résultats obtenus afin de faire évoluer le problème posé initialement

Étape 4 : Exploiter les résultats obtenus afin de faire évoluer le problème posé initialement Obligatoire THEME 1 Chapitre 3 Fiche sujet candidat TD6 De la diversification des êtres vivants à l'évolution de la biodiversité L'évolution est difficile à percevoir car les changements auxquels elle

Plus en détail

Le Matériel de ce stand est disponible dans le/les bac(s) n 3 du chariot.

Le Matériel de ce stand est disponible dans le/les bac(s) n 3 du chariot. Étude de l'influence du milieu sur la reproduction Pour qu une espèce se maintienne dans un milieu (ex : une lionne dans une savane), il lui faut se reproduire. Mais est-ce toujours si simple? Le Matériel

Plus en détail

Les frelons. De la même famille que les guêpes

Les frelons. De la même famille que les guêpes Les frelons De la même famille que les guêpes Les frelons font partie de la même famille d'insectes que les guêpes et les abeilles, les Hyménoptères. Ils sont les plus grands insectes de cette famille,

Plus en détail

Découverte du monde en cycle 2. Étudier un espace lointain : l Australie

Découverte du monde en cycle 2. Étudier un espace lointain : l Australie Découverte du monde en cycle 2 Étudier un espace lointain : l Australie Etude d un espace lointain : l Australie (séquence de découverte du monde) 1. Place dans le programme de découverte du monde du cycle

Plus en détail

Séquence 4. L installation des plantes à fleurs dans un milieu (fin) 2- En germant, les graines donnent de nouvelles plantes

Séquence 4. L installation des plantes à fleurs dans un milieu (fin) 2- En germant, les graines donnent de nouvelles plantes Sommaire Séance 1 Séance 2 L installation des plantes à fleurs dans un milieu (fin) 2- En germant, les graines donnent de nouvelles plantes L installation des plantes sans fleurs dans un milieu 1- Les

Plus en détail

Chapitre 1 : habiter notre environnement

Chapitre 1 : habiter notre environnement Chapitre 1 : habiter notre environnement Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre 1

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre 6 e Livret de corrigés

Sciences de la vie et de la Terre 6 e Livret de corrigés Sciences de la vie et de la Terre 6 e Livret de corrigés Rédaction : Delphine Bonnet Coordination : Annie Deshayes Ce cours est la propriété du Cned. Les images et textes intégrés à ce cours sont la propriété

Plus en détail

Influence d odeurs sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels

Influence d odeurs sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels Influence d s sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels La mouche du chou Delia radicum (Insecte Diptère, Anthomyidae) est le principal ravageur des cultures de Crucifères (choux, navets,

Plus en détail

Qu est-ce que le respect du vivant?

Qu est-ce que le respect du vivant? Le respect de l environnement Qu est-ce que le respect du vivant? JE DÉCOUVRE QU EST-CE QUI EST VIVANT? Tu sais déjà que les animaux, les végétaux et les champignons sont des êtres vivants. Ils ont tous

Plus en détail

Travail de BIO sur les micromammifères d un champ de Sauvergny

Travail de BIO sur les micromammifères d un champ de Sauvergny Travail de BIO sur les micromammifères d un champ de Sauvergny Par Samy Matene et Thierry Maeder But : Etudier le nombre de micromammifères en 5 ans (1998, 1999, 2000, 2001, 2003). Matériel : -50 pièges

Plus en détail

Pièges à insectes. Légumes Petits fruits Plantes ornementales

Pièges à insectes. Légumes Petits fruits Plantes ornementales Pièges à insectes Légumes Petits fruits Plantes ornementales Légumes plein champ Culture Ravageurs Type de piège Nombre de piège Remarques Carotte Mouche de la carotte Psila rosae Rebell orange Min. 2

Plus en détail

<Les symphytes : des guêpes sympathiques qui ne piquent pas> par Henri Savina Les hyménoptères symphytes, appelées aussi tenthrèdes ou encore «mouches à scie», sont bien des guêpes et non des mouches,

Plus en détail

2. Les auxiliaires de culture

2. Les auxiliaires de culture III- Maîtriser les ravageurs et les adventices 2. Les auxiliaires de culture Insectes Le principe de la lutte biologique est la régulation des populations de ravageurs de culture par l utilisation de leurs

Plus en détail

1. Pourquoi le petit oiseau n est-il pas parti. 2. Comment se déplace le petit oiseau?

1. Pourquoi le petit oiseau n est-il pas parti. 2. Comment se déplace le petit oiseau? Ministèredel éducationnationale, dela jeunesseetdelavieassociative Directiongénéralede l enseignementscolaire Exercice 2 Ecoute les deux questions 1. Pourquoi le petit oiseau n est-il pas parti avec les

Plus en détail

1-Qu est ce que le corail?

1-Qu est ce que le corail? 1-Qu est ce que le corail? Le corail est un animal qui ressemble à un végétal ou un minéral. Il a un nom : le polype. Il vit en colonie, et est fixé au fond de l eau, ou il peut flotter. Il peut être dur,

Plus en détail

Sommaire de la séquence 10

Sommaire de la séquence 10 Sommaire de la séquence 10 t Séance 1 La classification des êtres vivants 1- Une méthode pour classer les êtres vivants t Séance 2 La classification des êtres vivants (fin) 2- Replacer des collections

Plus en détail

Le peuplement d un milieu

Le peuplement d un milieu PROGRAMME Notions contenus L occupation du milieu par les êtres vivants varie au cours des saisons. Ces variations du peuplement du milieu se caractérisent par : des alternances de formes chez les espèces

Plus en détail

1 sur 7 3-modules.doc

1 sur 7 3-modules.doc Tableau des compétences. Ce tableau récence un certain nombre de questionnements possibles autour du jardin à l école élémentaire. Les compétences travaillées sont celles choisies par le concepteur des

Plus en détail

Sommaire de la séquence 7

Sommaire de la séquence 7 Sommaire de la séquence 7 Dans le cours de cinquième, tu as appris que l être humain (et d autres espèces) avait besoin de l air pour obtenir le dioxygène dont il a besoin et d aliments pour obtenir les

Plus en détail

LA LUTTE BIOLOGIQUE EN CULTURES MARAÎCHÈRES À LA RÉUNION

LA LUTTE BIOLOGIQUE EN CULTURES MARAÎCHÈRES À LA RÉUNION ILE DE LA RÉUNION FICHE PHYTOSANITAIRE CULTURES MARAÎCHÈRES LA LUTTE BIOLOGIQUE EN CULTURES MARAÎCHÈRES À LA RÉUNION Le principe de la lutte biologique est la régulation des populations de ravageurs des

Plus en détail

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles?

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles? Sommaire Séquence 3 Pour nous déplacer, prendre un objet, monter des escaliers, nous utilisons nos muscles. Quand nous devons faire un effort important, il faut prendre des aliments riches en énergie,

Plus en détail

Activité 4 : Le réseau alimentaire du sol

Activité 4 : Le réseau alimentaire du sol Activité 4 : Le réseau alimentaire du sol 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : Origine de la matière des êtres vivants Durée conseillée : 11 heures Notions. contenus Compétences Exemples d activités

Plus en détail

L ABEILLE DOMESTIQUE

L ABEILLE DOMESTIQUE L ABEILLE DOMESTIQUE Que savez-vous de moi? On m appelle l abeille européenne (Apis mellifera), ou l abeille domestique. J appartiens à l ordre des insectes hyménoptères, c est-à-dire ceux pourvus d ailes

Plus en détail

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment l Homme gère-t-il les séismes et les volcans?

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment l Homme gère-t-il les séismes et les volcans? Sommaire Séquence 3 Tu viens de voir comment les séismes et les éruptions volcaniques se manifestaient, mais tu peux te demander quelles sont les conséquences de ces manifestations de la Terre pour l Homme.

Plus en détail

Les Français et la nature

Les Français et la nature Les Français et la nature Contact Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel : 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com http://www.opinion-way.com Mars 2015 1 Méthodologie

Plus en détail

UN VOYAGE DE CLASSE RESPONSABLE

UN VOYAGE DE CLASSE RESPONSABLE CORRIgé fiche élève ce2 - cm1 - cm2 UN VOYAGE DE CLASSE RESPONSABLE J'APPROFONDIS J OBSERVE Observe la vidéo puis réponds aux questions. EXERCICE ECJS SÉANCE 3 - PRÉSERVER LA BIODIVERSITÉ EXERCICE SCIENCES

Plus en détail

Auxiliaires. du jardin. la petite faune utile au jardin. Les. Quelques conseils pour accueillir

Auxiliaires. du jardin. la petite faune utile au jardin. Les. Quelques conseils pour accueillir Auxiliaires Les du jardin Quelques conseils pour accueillir la petite faune utile au jardin Dour ha Stêroù Breizh Centre Régional d Initiation à la Rivière - 22810 Belle-Isle-en-Terre - Tél : 02 96 43

Plus en détail

La haie méditerranéenne Un écosystème à la loupe

La haie méditerranéenne Un écosystème à la loupe La haie méditerranéenne Un écosystème à la loupe Contenu de l outil : 13 photos d animaux sauvages de la haie (crapaud, rouge-gorge, moineau, hérisson, mulot, gecko, araignée, carabe, cloporte, coccinelle,

Plus en détail

Séquence 3. Comment les informations génétiques se transmettent-elles de cellules en cellules? Nos cellules, filles de la cellule-œuf

Séquence 3. Comment les informations génétiques se transmettent-elles de cellules en cellules? Nos cellules, filles de la cellule-œuf Sommaire Nous sommes en train d étudier le support des informations génétiques 1 au sein de nos cellules. Rapidement après sa formation, la cellule-œuf commence à se multiplier (vu en classe de 4 e ).

Plus en détail

8 thématiques de la consommation durable s exposent à travers les gestes simples et quotidiens. passez au durable

8 thématiques de la consommation durable s exposent à travers les gestes simples et quotidiens. passez au durable PASSEZ AU DURABLE L EXPO Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC issu de forêts gérées durablement par une imprimerie certifiée ISO 14001. 8 thématiques de la consommation durable s exposent

Plus en détail

Sommaire de la séquence 10

Sommaire de la séquence 10 Sommaire de la séquence 10 La séquence 10 est la suite de la démarche que tu as menée dans la séance 2 de la séquence 9. Rappel de la question scientifique : Comment expliquer que l érosion puisse être

Plus en détail

LA BIODIVERSITÉ, UN ENJEU POUR L HUMANITÉ

LA BIODIVERSITÉ, UN ENJEU POUR L HUMANITÉ LA BIODIVERSITÉ, UN ENJEU POUR L HUMANITÉ VOUS AVEZ DIT BIODIVERSITÉ? La biodiversité, c est la diversité des formes de vie sur Terre. Historiquement, les naturalistes se sont d abord intéressés à la diversité

Plus en détail

la conception d un habitat pour papillons

la conception d un habitat pour papillons la conception d un habitat pour papillons Sciences et technologie/mathématiques - 2 à 4 e année Source : Adaptée à partir des activités d apprentissage créées par l équipe de rédaction d ÉcoÉcoles de Peel

Plus en détail

1. Les maladies des plantes: Introduction à la phytopathologie

1. Les maladies des plantes: Introduction à la phytopathologie 1. Les maladies des plantes: Introduction à la phytopathologie 1a. Objectifs de la phytopathologie La pathologie végétale (phytopathologie) est la science qui étudie les maladies des plantes, surtout les

Plus en détail

Les prédateurs des Abeilles

Les prédateurs des Abeilles Veillons sur nos abeilles - Les prédateurs de la ruche Les prédateurs des Abeilles Le «sphinx atropos», appelé aussi «sphinx tête de mort» en raison d une marque caractéristique rappelant la forme d'une

Plus en détail

CREPAN. Vers une valorisation écologique des bords de routes du Calvados. Pourquoi protéger la biodiversité? Powerpoint réalisé par Claudine Joly

CREPAN. Vers une valorisation écologique des bords de routes du Calvados. Pourquoi protéger la biodiversité? Powerpoint réalisé par Claudine Joly CREPAN Vers une valorisation écologique des bords de routes du Calvados Pourquoi protéger la biodiversité? Powerpoint réalisé par Claudine Joly Présenté par Annick Noël Vice Présidente du CREPAN 1 La biodiversité

Plus en détail

Le catalogue des ateliers. Le Conservatoire des animaux en voie d extinction

Le catalogue des ateliers. Le Conservatoire des animaux en voie d extinction Le catalogue des ateliers Le Conservatoire des animaux en voie d extinction Sommaire: Atelier «Nids»... p. 3 Atelier «Extinction»... p. 4 Atelier «Oeufs/Poussins»... p. 5 Atelier «Adaptation»... p. 6 Atelier

Plus en détail

Exposé 1 : Habitudes alimentaires et santé

Exposé 1 : Habitudes alimentaires et santé Exposé 1 : Habitudes alimentaires et santé Certains comportements (manque d activité physique, excès de graisses, de sucre et de sel dans l alimentation) peuvent favoriser l obésité et l apparition de

Plus en détail

Transcription de «Psst» T as besoin des pollinisateurs»

Transcription de «Psst» T as besoin des pollinisateurs» Transcription de «Psst» T as besoin des pollinisateurs» [Image d un garçon et d une fille en train de manger sur une table de pique-nique] [Le garçon chasse une guêpe de sa main] Vas t en, vas t en! Ne

Plus en détail

Insecticide - Fongicide polyvalent multi-cultures

Insecticide - Fongicide polyvalent multi-cultures Product: 155928 / Page: 1 / Size: 150.000 x 135.000 / Date: 6-MAR-13 / 09:54:26 Insecticide - Fongicide polyvalent multi-cultures Composition Formulation SL 60 g/l huile essentielle d oranges douces Autorisation

Plus en détail

Devoir 7. Première partie Le thème de la première partie de ce devoir est l ouvrage suivant : le pont urbain de la ville de Compiègne

Devoir 7. Première partie Le thème de la première partie de ce devoir est l ouvrage suivant : le pont urbain de la ville de Compiègne Devoir 7 Page 1/8 Devoir 7 Ce devoir comporte huit exercices ainsi que trois documents à découper et à coller pour les joindre au devoir. Les exercices portent sur les séquences 6 et 7. Tu peux utiliser

Plus en détail

NUTRITION CHEZ LES VERTEBRES

NUTRITION CHEZ LES VERTEBRES NUTRITION CHEZ LES VERTEBRES 1 Rappel du connu : Classification simplifiée des animaux en 5 classes. Description de l activité Matériel Organisation Liens interdisciplinaires 2 Mise en situation : "Vous

Plus en détail

Des métaphores pour appréhender la résurrection

Des métaphores pour appréhender la résurrection Des métaphores pour appréhender la résurrection J ai longtemps tenté de me représenter «la résurrection», mais en vain. Il me manquait une métaphore quelque peu convaincante. La mue du papillon fut pour

Plus en détail

Abeilles sauvages ces inconnues!

Abeilles sauvages ces inconnues! Abeilles sauvages ces inconnues! Abeilles solitaires, bourdons, abeilles coucou, abeilles à miel sauvages : toutes ces abeilles ainsi que les abeilles à miel domestiquées sont des abeilles. Mais qui sont-elles,

Plus en détail

Le blaireau. Préserver la biodiversité dans le Grand Lyon

Le blaireau. Préserver la biodiversité dans le Grand Lyon Le blaireau Préserver la biodiversité dans le Grand Lyon Le Blaireau sur le territoire du Grand Lyon La grande faune aux portes de la ville Le Blaireau européen (Meles meles) est l un des plus gros mammifères

Plus en détail

Biodiversité & Bâti Comment concilier nature et habitat?

Biodiversité & Bâti Comment concilier nature et habitat? Biodiversité & Bâti Comment concilier nature et habitat? Comment structurer la biodiversité dans le bâti? Végétaliser le bâti Inclure des aménagements Minimiser les dangers Comment structurer la biodiversité

Plus en détail

«Vous êtes forestiers, plus spécialement responsables de la faune sauvage en forêt du Gâvre.

«Vous êtes forestiers, plus spécialement responsables de la faune sauvage en forêt du Gâvre. CYCLE 2 «Vous êtes forestiers, plus spécialement responsables de la faune sauvage en forêt du Gâvre. Vous êtes contactés par un directeur de centre de soins pour animaux sauvages qui participe à une opération

Plus en détail

ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS

ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS CAROLINE PROVOST, MANON LAROCHE, MAUD LEMAY LES OBJECTIFS Objectif principal:

Plus en détail

Titre : sélectionner tous les éléments pertinents pour expliquer

Titre : sélectionner tous les éléments pertinents pour expliquer Outil produit par l académie de Paris 200x NIVEAU Ecole : cycle d adaptation : 6 DISCIPLINE Sciences de la Vie et de la Terre CAPACITÉ REALISER ( CHOISIR) COMPÉTENCE Sélectionner, choisir en autonomie

Plus en détail

Que se passe-t-il après des inondations ou des périodes de sécheresse?

Que se passe-t-il après des inondations ou des périodes de sécheresse? Les interactions entre les êtres vivants Que se passe-t-il après des inondations ou des périodes de sécheresse? Tu peux rechercher dans des magazines des photos et les coller dans ton cahier de sciences.

Plus en détail

- Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants - Lecture de textes documentaires

- Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants - Lecture de textes documentaires Titre de l atelier : Les vers de terre Domaines d activité Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants Lecture de textes documentaires Motsclés Vers de terre Vie du sol Compétences

Plus en détail

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES?

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? Classe : 4 ème durée : 50 minutes la situation-problème Tu viens de découvrir les manifestations et les conséquences d un séisme, mais tu ne sais pas

Plus en détail

Exposé portant sur le thème : Choisir le moment d avoir un enfant

Exposé portant sur le thème : Choisir le moment d avoir un enfant Choisir le moment d avoir un enfant Document 1 : Document 2 : Sites Internet proposés pour les recherches: www.choisirsacontraception.fr www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/ivg/ + Sites proposés page

Plus en détail

Notice spécifique de la mesure «Absence de fertilisation avec retard de fauche sur prairies et habitats remarquables» «RA_BEL2_PS02»

Notice spécifique de la mesure «Absence de fertilisation avec retard de fauche sur prairies et habitats remarquables» «RA_BEL2_PS02» Direction départementale des territoires de l Isère Mesure agroenvironnementale et climatique (MAEC) Notice spécifique de la mesure «Absence de fertilisation avec retard de fauche sur prairies et habitats

Plus en détail

I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I. Mise en place d une bourse d échange d arbres

I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I. Mise en place d une bourse d échange d arbres I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I Mise en place d une bourse d échange d arbres I Ordre du jour I 1 - Les caractéristiques du réseau bocager 2 -

Plus en détail

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun ou Phragmites australis Indigène vs exotique Il y a deux sous-espèces de Phragmites australis, L indigène: n envahit pas le milieu, cohabite avec les

Plus en détail

entretien durable des bords des routes départementales Le fauchage raisonné en lsère

entretien durable des bords des routes départementales Le fauchage raisonné en lsère ' entretien durable des bords des routes départementales Le fauchage raisonné en lsère Gentiana Societe botanique dauphinoise D. Villars ' Depuis décembre 2006, en s appuyant sur son agenda 21 et sa stratégie

Plus en détail

La répartition des êtres vivants dans notre environnement

La répartition des êtres vivants dans notre environnement CHAPITRE 2 La répartition des êtres vivants dans notre environnement Classe de sixième Notions et contenus Les êtres vivants observés ne sont pas répartis au hasard ; leur répartition dépend des caractéristiques

Plus en détail

Les corridors écologiques: Bases scientifiques et limites de la connaissance

Les corridors écologiques: Bases scientifiques et limites de la connaissance Les corridors écologiques: Bases scientifiques et limites de la connaissance Françoise Burel, CNRS Jacques Baudry, INRA CAREN, Rennes www.caren.univ-rennes1.fr/pleine-fougeres Les paysages sont hétérogènes

Plus en détail

STADES PHÉNOLOGIQUES ET ÉTAT DES CULTURES

STADES PHÉNOLOGIQUES ET ÉTAT DES CULTURES Carotte, céleri, laitue, oignon, poireau, ail Avertissement No 03 23 mai 2014 Situation générale : vents forts causant quelques dommages dans les laitues. Stades phénologiques et état des cultures. Carotte

Plus en détail

Les futures techniques de lutte contre les punaises de lit Taz Stuart 204.292.8444 tdts@tdts.ca

Les futures techniques de lutte contre les punaises de lit Taz Stuart 204.292.8444 tdts@tdts.ca Les futures techniques de lutte contre les punaises de lit Taz Stuart 204.292.8444 tdts@tdts.ca Phéromones d alarme. En phase de recherche. Aldéhydes 4-oxo-hexénal et 4-oxo-octénal chez les punaises de

Plus en détail

L occupation d un milieu par les êtres vivants varie au cours des saisons

L occupation d un milieu par les êtres vivants varie au cours des saisons CHAPITRE 3 L occupation d un milieu par les êtres vivants varie au cours des saisons Classe de sixième Programmes officiels Notions et contenus L occupation d un milieu par les êtres vivants varie au cours

Plus en détail

Directives à l intention de l enseignant ou de l enseignante. La Création. Tâche d évaluation sommative. Enseignement religieux 1 re année

Directives à l intention de l enseignant ou de l enseignante. La Création. Tâche d évaluation sommative. Enseignement religieux 1 re année ER Directives à l intention de l enseignant ou de l enseignante La Création Tâche d évaluation sommative Enseignement religieux 1 re année Introduction Tâche d évaluation sommative en enseignement religieux

Plus en détail

Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique

Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique Exemple d activité : recenser, extraire et exploiter des informations afin de comprendre les caractéristiques et les limites de la modification

Plus en détail

La conservation Fiche de travail

La conservation Fiche de travail Information aux enseignants 1/6 Ordre de travail Objectif Tous les élèves lisent le texte «Le savais-tu?» ensemble et répondent aux questions en notant les réponses. En groupes de deux ou seuls, les élèves

Plus en détail

Il «Comment la forêt rend des services?» en produisant un écrit. ce travail a permis :

Il «Comment la forêt rend des services?» en produisant un écrit. ce travail a permis : Les élèves de la Chevilly-Larue ont relevé un défi départemental en éducation au développement durable sur le thème de la forêt, suite à un appel à projet en septembre 2011. Il «Comment la forêt rend des

Plus en détail

Les ravageurs du poireau

Les ravageurs du poireau Les ravageurs du poireau Mars 2008 17 Le poireau connait depuis quelques années une augmentation des attaques de ravageurs. Dans ce dossier sont présentés les 3 principaux ravageurs du poireau : la teigne

Plus en détail

La France a ainsi beaucoup investi dans l agriculture, créant ainsi une agriculture performante car technologiquement avancée.

La France a ainsi beaucoup investi dans l agriculture, créant ainsi une agriculture performante car technologiquement avancée. La culture intensive L agriculture intensive se caractérise par la mise en place de monocultures à base de semences dites «à haut rendement», une utilisation importante des intrants chimiques (pesticides,

Plus en détail

Consignes 1) Retrouve l ordre du texte et numérote les phrases et les images.

Consignes 1) Retrouve l ordre du texte et numérote les phrases et les images. Dès qu il repère sa proie, il saute sur elle..la proie est capturée par surprise. Au petit matin, le renard quitte silencieusement son terrier.il flaire les alentours avec son museau. Le redoutable chasseur

Plus en détail